AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Lame Brisée [Pv: Alan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Ven 18 Fév - 22:33

Ils riaient... n'importe qui aurait craint le pire suite à ce rire, mais il ne résonnait aucune intention malveillante dans leur voix... que préparaient-ils ? Alan tenta de bouger, mais les liens qui le retenaient résistaient parfaitement. Il pouvait gigoter autant qu'il le voulait, il ne pouvait pas bouger...

L'encapuchonné enleva le bout de toile qui masquait son visage dans un voile d'ombre. Alan lui donnait la trentaine, un regard qui donnait l'impression qu'on lisait en lui, un rasage aussi négligé que sa coiffure de cheveux bruns... bref, un mec pour qui l'hygiène passait au second plan.


<< Comme tu t'en doute, nous allons te couper les testicule, ensuite nous te les ferons frire avec de l'huile de tournesol et du vinaigre puis tu devras les manger...
- Waylander! Tu crois que c'est le moment de plaisanter?
- Bah... avec un ahuris pareil tu sais... puis bon, si on ne pouvait pas rire dans notre situation je crois qu'on se serait déjà pendus t'es pas d'accord princesse?
- Bon soit... Ne t'inquiète pas jeune homme, nous ne te voulons aucun mal. Par contre j'aimerais bien savoir pourquoi tu t'es laissé tenter à prendre une lame aussi malfaisante... Ainsi que ton nom. >>

Alan se mordit la lèvre. Ces types se foutaient de sa gueule et en plus ils lui demandaient son nom et ce qu'il foutait là... la mission était un échec, et il allait mourir ici. A quoi bon parler ? Au moins, ils lui avaient promis une mort sans douleur...

Le dénommé Waylander prit Alondite des mains d'Alan, mais avant que celui-ci aie pu lancer un « lâche-ça ! », il vit les veines de l'homme se teinter de noir, comme si le sang qui coulait à l'intérieur s'imprégnait d'un virulent poison.


<< Bonne épée... Bien que bénie par une déesse. Et je te conseil fortement de répondre à la demoiselle sans tarder. >>

Et il planta Alondite dans le marbre, près de la joue d'Alan... et, par le plus grand des hasards, la coupure que cela engendra se trouva au même endroit qu'une dague imprégnée de poison avait éraflée quelques mois auparavant.

Le teint hâlé... des yeux vairons... des cheveux blancs comme la neige... Alan baissa la tête alors que son visage se crispait tandis qu'il luttait contre le souvenir qu'il refoulait. Au final, tout ce à quoi sa survie aura servi, c'était pour laisser un héritier derrière lui... un héritier qu'il ne tiendra jamais dans ses bras, la confiant à une femme à qui il a promis amour et vie heureuse...

Au final, il n'a jamais été foutu de tenir une promesse, qu'elle aie été faite à Aurora, Armedor, Kwendal ou qui que ce soit...


<< Vous voulez pas non plus ma recette de cerf à la sauce au poivre tant qu'on y est ?Pourquoi je vous le dirais alors que vous allez me tuer ? >>

Peu importait ce que la demoiselle lui réservait à présent, au final, l'issue sera la même : la mort... une éternité de pseudo-paix à ronger remords et tristesse pour plonger dans une folie qu'il ne manifestera qu'à lui même et les ombres qui seront désormais ses compagnes pour la vie...

Pourtant... à quoi ça leur servira maintenant qu'ils avaient ce qu'ils voulaient ? Ses employeurs sont morts et ils ont l'épée...


<< Je suis Alan, mercenaire employé par les deux cavaliers que vous avez abattu pour récupérer la lame. Ils m'ont dit que cette arme leur appartenait car un de leur ancêtre la possédait- à moins que ça soit l'inverse en fait- et qu'ils voulaient juste l'exposer chez eux. J'ai pris la lame car elle m'a promis de nous aider en échange d'une partie de mon âme... Ce que je voulais, c'était retrouver la femme que j'aime, à n'importe quel prix... >>

Rien qui ne puisse les aider en apparence. En tout cas, il ne divulguera rien qui puisse les aider à localiser Kwendal, il en allait de sa survie et celle de leur enfant à venir.

Il garda la tête basse, fixant ses pieds liés contre le mur. Il avaient d'autres questions ou bien il allait enfin crever ? L'attente était insupportable et il se surprit à penser qu'au moins, plus jamais il ne souffrira d'autre chose hormis la honte d'être un faible et de n'avoir tenu aucune promesse dans sa vie et celle d'un cuisant échec de mission. Il reprend du service comme mercenaire officiel et il est pas foutu d'accomplir une mission... en plus, il a violemment entaché sa réputation au sein d'Aurora... il est beau, le reflet d'argent avec son génocide récent !


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Jeu 10 Mar - 22:11

Sa recette de cerf à la sauce au poivre? Mais ce type était-il un abrutis congénital? Qu'auraient-ils eut à faire d'une recette comme celle là? Enfin c'était ce que se disait la princesse car l'individu qui avait tenu la lame sacrée lui... N'aurait pas refusé elle le savait. Décidément, elle n'avait qu'une seule envie à présent, lui faire exploser le crâne. Ses yeux brillèrent d'une intense lueur meurtrière tandis que des marques d'énergie pure parcouraient sa peau d'albâtre. Les liens se resserrèrent instantanément, comment ça à écraser les poignet de l'épéiste tel un serpent constricteur sur sa proie, s'il tenait tant que ça à mourir elle lui ferait le plaisir d'accomplir son souhait. Immédiatement un gifle magistrale (de celle qui assomment un individu normal) envoya la donzelle voler quelques mètres plus loin. Impassible le guerrier de cuir la fixait tandis que toute intention de meurtre avait disparue. La magicienne se redressât, un air perplexe ornant son visage, cédant immédiatement place aux rougeurs de la honte, elle avait failli céder à la violence.
De toute évidence il était clair qu'il y avait quiproquo depuis le début entre les trois protagonistes. Et il y avait failli y avoir une mort supplémentaire et inutile pour l'instant. Il était clair qu'une mise au point pouvait s'avérer des plus utiles. L'homme en cuir avait un regard dur et sans aucune once de compassion envers sa compagne, il était des choses qu'il ne pouvait pas pardonner, et la violence inutile en faisait partie.


-Annules le sortilège d'emprisonnement.
-Mais...
-Princesse, tu as failli dépasser les bornes.
-... Soit...

Les liens magique qui emprisonnaient Alan disparurent aussi tôt. Tandis que la fille au cheveux d'ébène détournait le regard par gène et honte, l'homme nommé Waylander contemplait l'individu toujours à terre de ses yeux d'acier redevenus impassible. Alors c'était un type aussi misérable qui avait pu passer par le vortex? Non décidément, les miracles n'existaient bel et bien pas, l'empire qu'ils avaient désespérément tentés de protéger était perdu... Les prophètes ne se trompent jamais. Mais quand il regardait ce type un seul mot lui venait à la bouche.

-Pitoyable...

Il redressât l'homme à terre sans aucune douceur. Alors comme ça on l'avait envoyé pour récupérer un "trésor de famille"? Même si lui restait impassible, une lueur curieuse s'éveilla dans le regard de la magicienne. Tout ce qu'il voulait était de retrouver sa dulcinée?

-Et bas dites donc, je crois qu'on est tombé sur un sacré numéro, retrouver sa tendre et douce petite femme? On n'a pas toujours ce qu'on veut mon gars.
-Le genre de personne que j'ai vraiment envie de tuer tu veux dire...
-Passons sur ça princesse. Mais je crois que nous avons eu un mauvais contact dès le début. Reprenons donc tout à zéro. Je me nomme Waylander, premier déicide de Drenaï surnommé aussi le Traqueur, mais dans ce monde on évite de m'appeler comme ça... Comme si j'étais un ogre... Quand à la demoiselle...
-Je me nomme Sophia De Varimatrass, plus connue sous le surnom de princesse éternelle.
-Un surnom bien pompeux si tu veux mon avis.
-Le tiens est particulièrement prétentieux.

L'atmosphère avait complètement changée, la tension palpable quelques instants plus tôt avait complètement disparue, les deux individus parlant comme si l'extérieur du temple n'était pas jonché de cadavres.

-Donc revenons en à nos moutons. Tais toi et écoutes maintenant. Premièrement, tu n'es pas dans ton monde. Deuxièmement, nous ne te tuerons pas. Troisièmement, je crois qu'on t'a menti. Et dernièrement, on va venir avec toi.
-Des questions?


"Les Dieux jouent avec les Hommes.
Moi, je me joue des Dieux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Jeu 10 Mar - 22:40

A peine eut-il fini de parler que des marques étranges apparurent sur la peau de la femme et les liens qui retenaient l'épéiste contre le mur se resserrèrent très douloureusement, arrachant des gémissement à leur proie tandis que les poignets menaçaient de se faire broyer. Ce qui aurait été sans doute le cas si monsieur muscle n'avait pas subitement giflé sa copine... et quelle gifle ! Elle a volé très loin celle-là. Elle n'allait pas s'en relever de sitôt... ah ben si, elle se releva tandis qu'elle passait de la perplexité à la honte... pourquoi la honte d'ailleurs ? Alan ne comprenait pas...

Décidément, Alan était perdu plus qu'il ne le croyait. Il était ligoté au mur, attendant patiemment qu'on le tue de X manière et alors que ça allait être fait, ils ne vont pas jusqu'au bout... MAIS PAR LE STRING D'ASHERA, QUE SE PASSE-IL ICI ?


<< Annules le sortilège d'emprisonnement.
- Mais...
- Princesse, tu as failli dépasser les bornes.
- ... Soit... >>

Les liens s'évaporèrent et Alan s'effondra par terre avant que la brute ne le redresse avec toute la délicatesse dont il semblait dôté.

<< Pitoyable...
- Il parait, oui... >>

Bizarrement, la femme semblait toujours plongée dans cette honte incompréhensible. Qu'est ce qu'elle avait, celle-la ?

<< Et bas dites donc, je crois qu'on est tombé sur un sacré numéro, retrouver sa tendre et douce petite femme? On n'a pas toujours ce qu'on veut mon gars.
- Le genre de personne que j'ai vraiment envie de tuer tu veux dire...
- Passons sur ça princesse. Mais je crois que nous avons eu un mauvais contact dès le début. Reprenons donc tout à zéro. Je me nomme Waylander, premier déicide de Drenaï surnommé aussi le Traqueur, mais dans ce monde on évite de m'appeler comme ça... Comme si j'étais un ogre... Quand à la demoiselle...
- Je me nomme Sophia De Varimatrass, plus connue sous le surnom de princesse éternelle.
- Un surnom bien pompeux si tu veux mon avis.
- Le tiens est particulièrement prétentieux.
- Heuu... Alan, de Crimea, officier d'Aurora. >>

Drenaï ? Varimatrass ? Jamais entendu parler de ces trucs... pourtant, pour un déicide et une princesse, il fallait qu'il s'agisse de contrées importantes ! Où il était tombé pour ne pas connaître ces endroits ? Ce n'était pas des terres entourant ce coin de Begnion, il en était certain !

<< Donc revenons en à nos moutons. Tais toi et écoutes maintenant. Premièrement, tu n'es pas dans ton monde. Deuxièmement, nous ne te tuerons pas. Troisièmement, je crois qu'on t'a menti. Et dernièrement, on va venir avec toi.
- Des questions?
- Heu... je ne suis pas dans mon monde... vous entendez quoi par l... >>

Brusquement, le regard d'Alan se posa sur la lame maudite et il se rendit compte de bien des choses.

<< Ma maison en feu... le moi gamin... des mondes parallèles ? Je serai dans un monde identique au mien sur certains points ? >>

Ce n'était qu'une théorie, mais il semblerait qu'en franchissant le temple, une magie quelconque l'aurait fait voyager loin de chez lui, dans un monde qui n'est pas le sien...

<< Je verrais ça plus tard. Mes questions sont : Premièrement, y a-il un moyen pour que je rentre chez moi, et deuxièmement, vous voulez me suivre, ok, mais pour aller où ? Qu'attendez-vous de moi ? >>

Le regard d'Alan se porta sur les cadavres dehors et une autre étincelle alluma sa neurone curieuse.

<< Et troisièmement, si les cavaliers que j'ai tenté d'aider n'étaient pas mes employeurs... qui étaient ces hommes ? Que s'est-il passé ici avant que ce bout de ferraille ne me flatte ? >>

Puis son regard se posa sur Alondite, toujours fichée au mur. Il la reprit et la rangea dans son fourreau.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Mer 30 Mar - 23:05

-Waylander...
-Je m'occupe d'Artamon, explique lui.

L'homme se dirigea alors pour récupérer la lame maudite et l'empoigna. Pendant un instant il y eu une telle quantité d'énergie maléfique que tout le monde eu du mal à respirer. C'était bien plus que ce que n'aurait jamais contenue Artamon. Puis une seconde plus toute l'énergie avait disparu, laissant place à des volutes de fumée noire, ceux ci s'enveloppèrent autour de Waylander qui ouvrit la bouche tandis que ceux ci pénétraient par l'ouverture qui leur était donné. Pendant ce temps Sophia quand à elle parlait tranquillement, ne faisant pas attention à la situation...

-Donc déjà, je ne sait pas ce que tu as vue pendant que tu changeais de monde mais cela m'importe peu, tu étais sans guide. Et plutôt que de parler de mode parallèle...

Waylander venait de s'effondrer à même le sol et fut pris de convulsions, cependant la demoiselle n'y prêta aucune attention et se mit à tracer un schéma en arborescence dans l'air avec de la magie pure.

-Ici, notre monde.

Elle désigna le point le plus en bas.

-C'est le monde originel, tout les autres monde découlent de celui ci. Certain peuvent être diamétralement opposé et le tient appartient aux extrêmes. Pour ce qui est de rentrer chez toi ne t'inquiète pas, voyager à travers les mondes est un de nos sports préféré. Pour aller ou? Et bien dans ton monde, vu que notre empire est voué à la ruine nous allons prendre des vacances. e me demande d'ailleurs comment cela s'est passé depuis qu'Ashunera n'est plus...
-Tu l'embrouilles là princesse. Tout ce que tu as à savoir c'est qu'on va te ramener dans ton monde et qu'on va t'accompagner histoire de faire du tourisme. Quand à ces cavalier que nous avons abattus... Ce ne sont que deux sales enfoirés qui n'ont aucun rapport avec tes connaissances.

Alors que précédemment l'homme se tordait sur le sol dans des postures dignes d'un contorsionniste, il était à présent debout et paraissait en pleine forme. Rien n'avait changé si ce n'était ses yeux qui étaient complètement noirs et avait des pupille fendues telle celles d'un serpent et étaient de couleur argentés. Il s'étira alors

-Mais retrouver un morceau de son âme est particulièrement agréable.
-Donc tu es prêt Alan?
-Tu veux toujours Artamon?

La situation était pour eux on ne pouvait plus normal


"Les Dieux jouent avec les Hommes.
Moi, je me joue des Dieux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Mer 30 Mar - 23:10

<< Waylander...
- Je m'occupe d'Artamon, explique lui. >>

S'occuper d'Artamon ? Il n'allait pas... et si, il empoigna la lame. Alan eut le réflexe de porter sa main à Alondite, mais une chose étrange se produisit : l'air empesté le mana démoniaque. Et pas que la pestilence d'Artamon, c'était divers fragrances putrides qui s'échappaient de tous les pores de Waylander, faisant suffoquer l'épéiste maintenant liée à Alondite. Sophia semblait ne pas prêter attention à ce qui se passait, mais Alan distinguait l'aura d'Artamon se faire dévorer par Waylander... au sens propre du terme. Il absorbait la magie contenue dans la lame. Alan l'observait faire, d'un air stupéfait, mais en accordant suffisamment d'attention à Sophia pour comprendre ce qu'elle disait et lui répondre.

<< Donc déjà, je ne sait pas ce que tu as vue pendant que tu changeais de monde mais cela m'importe peu, tu étais sans guide. Et plutôt que de parler de mode parallèle... >>

Sans guide... l'espace d'un instant, Alan s'imagina en compagnie d'un vieillard en bure de guide comme il en à vu à Sienne lui faire visiter divers mondes bizarres, mais il se tira de lui même de sa rêverie en voyant Waylander au sol, convulsant comme un possédé avant un exorcisme. Et Sophia qui ne semblait pas du tout inquiète... ce devait être normal alors... l'épéiste détourna les yeux de l'étrange spectacle et observa les dessins tracés en l'air par la dame.

<< Ici, notre monde. >>

Elle indiqua le point le plus bas de l'espèce d'arbre généalogique, celui qui était à l'origine de tous les autres qui n'avait ni père ni frères.

<< C'est le monde originel, tout les autres monde découlent de celui ci. Certain peuvent être diamétralement opposé et le tient appartient aux extrêmes. Pour ce qui est de rentrer chez toi ne t'inquiète pas, voyager à travers les mondes est un de nos sports préféré. Pour aller ou? Et bien dans ton monde, vu que notre empire est voué à la ruine nous allons prendre des vacances. e me demande d'ailleurs comment cela s'est passé depuis qu'Ashunera n'est plus...
- Tu l'embrouilles là princesse. Tout ce que tu as à savoir c'est qu'on va te ramener dans ton monde et qu'on va t'accompagner histoire de faire du tourisme. Quand à ces cavaliers que nous avons abattus... Ce ne sont que deux sales enfoirés qui n'ont aucun rapport avec tes connaissances. >>

Alan observa Waylander. Son physique avait légèrement changé, surtout au niveau des yeux en fait... mais le plus étonnant, c'est qui semblait en forme, comme s'il n'avait jamais eu de crises de convulsions. Quel était ce monde originel.

<< Mais retrouver un morceau de son âme est particulièrement agréable.
- Donc tu es prêt Alan?
- Tu veux toujours Artamon? >>

Demanda-il avec un naturel particulièrement insolite. C'était donc courant, ici, de dévorer la magie, de créer des trucs solides avec de la magie blanche et de voyager à travers les mondes ? Alan se sentait... dépaysé ! En fait non... enfin si, il l'était, mais ce n'était pas pour ça qu'il voulait vite rentrer chez lui !

Quoi qu'il en soit, il fixa Artamon un moment. La lame dorée semblait faire un parfait contraste avec Alondite et ses reflets argentés. Alan dégaina sa lame d'argent et la compara avec Artamon. Outre l'allure plus raffinée, la lame d'Artamon semblait plus aiguisée, plus puissante que l'autre. Il fit divers mouvements avec Artamon. Elle n'était plus aussi maniable que quand elle était maudite, mais elle restait plus performante que l'autre. Bien sur, contre Alondite, elle ne rivalisait pas.

Il éprouvait un malaise et un dégout particulier en la voyant, mais c'était pour lui rappeler qu'il a été faible. Il devait dominer cette lame, ne plus jamais céder à de telles offres. C'est pour ça...


<< Je la garde, ça me rappellera que je ne dois plus être faible. Et je suis prêt à rentrer, aussi. Toutefois, j'aurais une question pour... Waylander, c'est ça ? Vous parlez d'avoir retrouvé une partie de votre âme... vous voulez dire que les lames maudites puisent leur puissance de fragments de votre âme ? Tant ici que dans les autres mondes ? >>

C'était un point qui le choquait assez si ça s'avérait véridique. Il a déjà vu des armes irradier de puissance démoniaques effrayantes, mais il n'aurait jamais cru qu'un simple fragment d'âme puisse suffire à dévoiler tant de puissance. Il a toujours cru qu'il s'agissait de sacrifices de milliers d'entités spirituelles pour en venir à une telle abomination.

Il avait peur de la réponse qu'il lui fournirait. Si c'était vrai, ce type était tout sauf humain. Combien d'armes maudites auraient été engendrées par sa mutilation spirituelle ?


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Lun 11 Avr - 23:33

Alors il gardait la lame... A la fois, même sans sa puissance maléfique, Artamon restait une arme de première qualité, un arme destiné à de bon, même très bons combattants. Et même si ce que Waylander avait vu de lui n'était pas des plus flatteurs selon ses critères, le dénommé Alan faisait preuve d'une dextérité indéniable. Le déicide lui avait eu plus d'une vie pour pousser son maniement des armes à un niveau absolu, il avait vu et vécu plus de choses qu'un homme ne pourrait le vivre en trois siècles, il avait ôté plus de vie que ne l'avait fait le pire des tyrans, il avait sauvé plus de vie que le plus grand des héros du bien. Son style était celui d'un homme au savoir et à la maitrise séculaire. Selon ses critères, le jeune homme qui lui faisait face avait tous les droits de manier une arme à la qualité aussi irréprochable qu'Artamon.
A la question d'Alan les deux protagonistes ne purent réprimer un fou rire. La réponse à cette question était pour eux évidente. Mais si pour eux elle l'était, c'était quelque chose que le commun des mortels ne pouvait comprendre. Si les lames maudites tiraient leur puissance des fragment de son âme? Évidemment, il n'était pas un déicide pour rien. Enfin il y avait une nuance à apporter à cela. Mais le plus amusant était sans aucun doute ce que le guerrier allait répondre, surtout vu l'intonation de la voix de son interlocuteur lorsqu'il avait posé la question. Ils se calmèrent alors tous les deux, Sophia sachant exactement ce qu'allait répondre Waylander.


-C'est exactement ça. Il faut cependant nuancer un certain point. Premièrement, toutes les armes maudite ne tirent pas leur puissance des fragment de mon âme, seulement un certain nombre. Fragmenter son âme en un trop grand nombre de partie pourrait détruire définitivement l'individu qui a sacrifié son âme. En pus de cela, les armes comme Artamon sont des "ratés" qui 'ont pu atteindre le stade conceptuel. Mais cela c'est une autre affaire. Sophia?
-Oui?
-Tu n'aurait pas oublié de chanter?
-Tu parlais, cela aurait posé problème.

Elle se retourna alors et avant que quelqu'un d'autre ne prononce une parole elle les dardât de son regard violet une dernière fois, sa voix se faisant plus meurtrière que cela était envisageable bien que calme.

-Le premier qui parle regrettera d'être né.

Elle se mit alors à entonner une lente litanie, le temple fut alors parcouru d'une vague d'énergie, aussi puissante et calme qu'une marée, celle ci stagnait dans les airs, presque palpable, les enivrant, les caressant. Une musique incompréhensible n'appartenant à aucun langage connu résonna dans la pièce, se répercutant à travers leur esprit. Pourtant les paroles du chant sonnaient dans les esprit, parfaitement compréhensibles.

Oh nature destructrice de la création,
Oh souffle vital de la mort,
Que l'étoile noire du matin,
Que l'astre luminescent du crépuscule,
Que la fin de toute existence,
Que le début de toute annihilation,
Nous permette d'altérer le destin,
Et de falsifier les registre du carma.
Puissions nous,
Pauvre âme souillées,
Ivres de vie,
Ivres de mort,
Puissions nous marcher entre les mondes.
Que dés à présent,
Nous rejoignions le domaine d'Ashunera,
Car mon chant est l'autorité suprême du voyageur.


Puis ce fut les ténèbres complètes, plus personne ne pouvait rien ressentir.
Puis le retour à la réalité, le tournis accompagnant la prise de conscience. Sophia était pâle et Waylander lui avait le souffle court, il venaient de changer de monde, et de manière forcée en emmenant une personne de plus. Alan venait de retrouver son monde. Une voix résonna alors dans leur dos avant qu'il n'aient le temps de se retourner.


-On dirait que note pigeon nous a ramené des ennuis.
-Tch! Si j'avais su qu'ils seraient là eux...


"Les Dieux jouent avec les Hommes.
Moi, je me joue des Dieux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Mar 12 Avr - 18:47

Ils riaient en entendant la question d'Alan. D'une certaine manière, ça confirmait ses craintes avant même que Waylander n'aie confirmé.

<< C'est exactement ça. Il faut cependant nuancer un certain point. Premièrement, toutes les armes maudite ne tirent pas leur puissance des fragment de mon âme, seulement un certain nombre. Fragmenter son âme en un trop grand nombre de partie pourrait détruire définitivement l'individu qui a sacrifié son âme. En pus de cela, les armes comme Artamon sont des "ratés" qui n'ont pu atteindre le stade conceptuel. Mais cela c'est une autre affaire. >>

Alan ne put réprimer un rictus d'effroi respectueux envers Waylander. Tout ça dépassait son entendement. Des armes assez puissante pour faire atteindre la puissance optimale de leur victime... et tout cela rien qu'avec un petit bout d'âme ! Et encore, si Artamon était un échec, qu'en était-il d'armes « parfaites » ? Il ne voulait pas le savoir, vraiment...

<< Sophia?
- Oui?
- Tu n'aurait pas oublié de chanter?
- Tu parlais, cela aurait posé problème. >>

Sophia se retourna alors, fusillant les deux hommes du regard et leur adressant quelques paroles qui annonçaient la mort à quiconque la contrarierait.

<< Le premier qui parle regrettera d'être né. >>

S'en suivit un chant mystique résonnant contre les murs de marbre du temple. Chaque onde provoqué par la voix de Sophia semblait chargé d'une énergie mystique, limite divine (si ce n'était plus). Alan avait l'impression de suffoquer dans cette soudaine marrée magique tandis que ses oreilles percevaient un chant de langue inconnue, mais qui se traduisait de lui même dans son esprit.

Oh nature destructrice de la création,
Oh souffle vital de la mort,
Que l'étoile noire du matin,
Que l'astre luminescent du crépuscule,
Que la fin de toute existence,
Que le début de toute annihilation,
Nous permette d'altérer le destin,
Et de falsifier les registre du carma.
Puissions nous,
Pauvre âme souillées,
Ivres de vie,
Ivres de mort,
Puissions nous marcher entre les mondes.
Que dés à présent,
Nous rejoignions le domaine d'Ashunera,
Car mon chant est l'autorité suprême du voyageur.


Alan sentit une étrange sensation lui parcourir le corps, comme s'il se décomposait alors que sa vision ne devint que ténèbres, son audition surdité et le reste de ses sens néant.

Quand il revint à la réalité, tant physiquement que psychologiquement, il tituba légèrement. Il avait l'habitude des téléportations, maintenant, mais garder un équilibre parfait à l'arrivée restait un art incompris d'un homme comme lui. Il s'accorda une seconde pour retrouver lucidité et sens puis regarda les deux autres. Sophia semblait sur le point de clamser et Waylander avait l'air d'avoir parcouru un marathon de 5000 mètres avec un sac de pierres sur le dos. Apparemment, ils avaient besoin d'être deux pour parcourir les mondes... ou alors l'atmosphère de Tellius était nocif pour eux...


<< On dirait que note pigeon nous a ramené des ennuis.
- Tch! Si j'avais su qu'ils seraient là eux... >>

Alan se retourna... Millia et William se trouvaient juste derrière eux... logique, ils sont réapparus à l'extérieur.

En décryptant ce qu'ils venaient de dire, Alan en conclut deux choses : Eux non plus n'étaient pas de Tellius et en plus ils connaissaient Sophia et Waylander.

Le fil d'Ariane s'enroula alors autour de son être et le guida dans le dédale ténébreux jusqu'à l'éclat de vérité. La situation lui devint limpide.

Millia et William venaient du même monde que Sophia et Waylander. Il ignorait quel genre de réputation ces deux là avaient, mais l'accès à Artamon, qu'ils convoitaient pour une raison inconnue, leur a été refusé et un sort leur bloquait l'accès à la lame maudite. Seul moyen pour eux de récupérer cette épée : envoyer quelqu'un qui ignore tout de la situation. La, Alan ne savait pas pourquoi ils se sont fait chier à venir jusqu'à Tellius pour trouver la poire qu'il leur fallait, peut être que tout le monde était au courant chez eux, mais bon, ils sont venus, ont désigné Alan (pourquoi lui plutot qu'un autre, on n'en sait rien) puis ont échafaudé un plan. Ils ont pris connaissance de la géographie de Tellius, ont trouvé un temple abandonné puis ont monté le scénario. En emmenant l'épéiste jusqu'ici, ils ont croisés des cavaliers, sans doute envoyés par Sophia et Waylander qui ont eu vent du complot et ont tentés de l'arrêter, dommage ça a échoué. Quand Alan a posé le premier pied dans le temple abandonné, ils l'ont téléporté jusqu'au temple d'Artamon. Toutefois, leur sort n'était pas parfait car, si on suit le schéma que lui a montré Sophia, Alan est passé par les mondes qui reliaient le sien au leur étape par étape, autrement dit, il y a deux autres mondes avant le monde originel. Bref, il a rencontré un Alan qui a perdu femme et enfant et Alan tel qu'il était dans sa jeunesse avant d'atteindre sa destination en pensant qu'il n'a vu que des illusions plutot que de vrais lui. Au pied du temple l'attendaient deux complices de Millia et William qui devaient le renvoyer chez lui lune fois Artamon récupéré, mais des cavaliers étaient également présents pour les stopper. Alan, qui n'a pas percuté car ignorant du fait qu'il se trouvait dans un autre monde, a causé un massacre en tentant de sauver les deux cavaliers sans se rendre compte que ce n'était pas Millia et William. Par la suite, Sophia et Waylander sont arrivés, trop tard hélas, et ont plus ou moins réglé la situation.

Maintenant, le dernier acte se jouait. Sophia et Waylander étaient dans un sale état et Alan était debout devant les deux autres, un peu épuisé lui aussi (un génocide, ça fatigue, même quand on a subi un dopage de 2 classes et 20 niveaux). Pour le règlement de compte, ça allait être chaud...

Alan dégaina Artamon et la pointa vers les Millia et William.


<< Bon, comme vous pouvez le voir, j'ai récupéré Artamon, comme l’exigeait le contrat. Je veux mon argent. Ensuite, je m'occupe de votre cas. >>

Un doute l'assaillit soudain : Voulait-il Artamon ou le fragment d'âme de Waylander qui se trouvait jadis dans l'arme ? Le fragment d'âme lui semblait plus logique. Artamon avait beau être une arme de qualité, Alan était prêt à parier qu'on pouvait en trouver une d'aussi bonne facture chez eux.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Mer 13 Avr - 22:08

-Alors les sales gosses montrent les crocs maintenant?
-Waylander... C'est maintenant que tu vas mourir.
-Franchement William... C'est quoi cette phrase à deux balles? Puis tu sais, quand on a vraiment l'intention de tuer quelqu'un, ça fait ça.

William avait dégainé sa lame et la tenait fermement, campé sur ses deux pieds dans une posture parfaite; ce n'était pas comparable à Waylander qui lui Se tenait simplement debout, dans une posture complètement détendue. Pourtant la véritable différence était ailleurs. En effet, si l'épéiste dégageait une aura agressive elle n'était rien en comparaison de celle du déicide, il dégageait instinctivement un parfum de mort terrifiant. Pourtant il se détourna avec mépris de celui qui le menaçait, celui ci avait autant d'intérêt qu'un insecte pour lui. Pendant ce temps les deux femmes se toisaient toutes les deux avec un mépris admirable, jusqu'à ce que Sophia pousse un soupir ennuyé.

-Ça n'a strictement aucun intérêt. De plus notre connaissance commune semble avoir des comptes à régler avec vous.
-Si vous tuez Alan, je ferais l'effort de vous offrir un fragment de mon âme. Et ne vous inquiétez pas, quoi qu'il se passe nous ne lèverons pas le petit doigt.
-Comme si on pouvait vous faire confiance.
-Surveille ta langue Millia, je pourrais te tuer comme je veux!
-Bref ça devient chiant, battez vous. Et Alan... Évite de les laisser s'enfuir s'il te plais.

Waylander s'était assis sur les marches à l'entrée du temple et avait sortit une pomme qu'il mâchonnait tout en observant les protagonistes, Sophia venait de le rejoindre démontrant de son mépris à l'égard des deux autres puis s'assit à côté du guerrier dans une attitude régalienne.

**

Mais pour qui se prenaient-ils ces deux enfoirés? A vrai dire, ils avaient la réponse, s'ils le voulaient il pouvaient les tuer comme ils le voulaient. Puis ce n'était pas comme si ils les avait fuit après tout. N'est-ce pas? Non, ils ne pourraient pas leur faire face. Mais la chance était de leur côté, il obtiendraient peut-être ce qu'il avaient voulu récupérer, la puissance d'une arme faite pour tuer les dieux...


-Désolé Alan, j'aurais préféré ne pas avoir à te tuer.
-De toute façon c'est qu'un pigeon!

Déjà William attaquait, visant le ventre d'Alan d'un coup d'estoc au ventre.



[bon, tu vas devoir faire face à Millia et William en même temps, l'un est un rodeur et l'autre une sage. Fais en sorte de divertir Waylander et Sophia et... have a nice day^^]
[nb: à présent tu possède aussi Artamon et va avoir l'occasion de l'utiliser, c'est une lame de la même qualité qu'Alondite si ce n'est qu'elle n'a pas ses propriétés magiques]


"Les Dieux jouent avec les Hommes.
Moi, je me joue des Dieux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Mer 13 Avr - 22:52

<< Alors les sales gosses montrent les crocs maintenant?
- Waylander... C'est maintenant que tu vas mourir.
- Franchement William... C'est quoi cette phrase à deux balles? Puis tu sais, quand on a vraiment l'intention de tuer quelqu'un, ça fait ça. >>

Wiliam sortit son arme et se mettait en garde alors que Waylander gardait une tenue plutôt décontractée, comme s'il ne s’apprêtait pas à se battre. Soit il avait une confiance parfaite dans ses compétences, soit il avait autre chose en tête. En fait, c'était plus un duel d'aura qui se déroulait : Wiliam dégageait une sensation agressive, mais celle-ci se faisait littéralement bouffée par l'odeur de la mort qui émanait de Waylander. On devinait l'issue du combat entre eux... enfin, pour le peu qu'il y aie combat car Waylander ignora royalement Wiliam en se détournant.

Du côté des femmes, ce n'était pas mieux : elles se lançaient des regards mortels, mais aucune n'ouvrait les hostilités.


<< Ça n'a strictement aucun intérêt. De plus notre connaissance commune semble avoir des comptes à régler avec vous.
- Si vous tuez Alan, je ferais l'effort de vous offrir un fragment de mon âme. Et ne vous inquiétez pas, quoi qu'il se passe nous ne lèverons pas le petit doigt.
- Comme si on pouvait vous faire confiance.
- Surveille ta langue Millia, je pourrais te tuer comme je veux!
- Bref ça devient chiant, battez vous. Et Alan... Évite de les laisser s'enfuir s'il te plais.
- A deux contre un... sympa, merci... >>

Waylander et Sophia s'installèrent sur les marches du temple et bouffaient des pommes peinards pendant qu'Alan regardait d'un air blasé ses deux adversaires. Il n'allait pas se défiler, il n'avait peut être plus de dignité mais il lui restait encore son honneur de guerrier, mais malgré tout il le sentait mal, ce combat...

<< Désolé Alan, j'aurais préféré ne pas avoir à te tuer.
- De toute façon c'est qu'un pigeon! >>

Et William lança un coup d'estoc au niveau du ventre d'Alan. Celui-ci bondit sur le côté. Il avait affaire à un rodeur, ça sera force brute contre vitesse. Pas question de dégainer Alondite, il devait garder une bonne rapidité et manier deux lame le rendait moins agile. Ca sera Artamon uniquement donc.

Alan lança sa contre attaque aussitôt rétabli de son esquive. Un coup de taille au niveau des côtes.


<< Je suis peut être un pigeon, mais je reste malgré tout une terreur pour des insectes comme vous ! >>

Et le pigeon avait faim de chaire et soif de sang.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Mer 11 Mai - 21:13

Le combat avait commencé. Alan s’était bien débrouillé pour le premier mouvement. Le pronostique des deux voyageur leur semblait clair, le duel entre les deux épéistes jouerait sur celui qui oserait prendre le plus de risque. Enfin ça c’était pour le duel, mais il ne s’agissait pas d’un duel et le rodeur avait une magicienne en soutien…

**

Le coup de taille… Il l’avait prévu celui là… Non, le problème était qu’il n’avait pas prévu que l’épéiste décide de n’utiliser qu’une seule épée et surtout, qu’il n’utilise pas Alondite. Artamon même sans sa malédiction restait une arme de première qualité, un peu plus légère et maniable qu’Alondite ce qui s’avérait au final un désavantage pour lui. William esquiva le coup de justesse, l’acier l’effleurant et mordant ses chairs. Une entaille pour lui. Ses mains se resserrèrent sur la garde de son épée tandis que sa mâchoire se crispait, l’autre était avantagé par la vitesse. Peut-être aurait-il des problèmes à lui tout seul face à Alan mais… Il n’était pas seul et il avait tenu suffisamment longtemps pour laisser Millia lancer son sort en toute tranquillité. L’air fut alors saturé de magie tans que la température ambiante s’élevait subitement.


Que la terre et les bois ne soient plus que cendre. IGNIS !

Une faille s’ouvrit subitement devant elle, des flammes s’en échappant puis, celles-ci se précipitèrent ver l’épéiste à toute vitesse dans un enchaînement d’explosion. William quand à lui banda ses muscles lança une attaque feintée vers le genoux, remontant vers le haut pour éventrer son adversaire. La finesse n’était pas son genre, d’ailleurs sa feinte n’était pas bien dure à repérer et à esquiver. Mais avec le sort que la magicienne avait jeté, c’était une autre paire de manche. Alors, le feu ou l’acier ? Dans les deux cas ce ne serait pas sans conséquence.

**

Alors que son corps se restructurait, l’éclat de l’anomalie spatio-temporel l’éblouissant, il sentit un puissant impact l’éjecter, suivit d’un autre impact tout de suite après. Malheur, il venait de se prendre une attaque de plein fouet puis il avait heurté quelqu’un. Les deux corps furent projetés à quelques mètres du lieu de l’explosion. La ou ils se trouvaient existait à présent un cratère fumant. Il se redressa dans un cliquetis bruyant tandis qu’il voyait à présent clairement… enfin… plus sombrement plutôt. Et il vit qui il avait percuté.


-Alan ? Par Yune, je vais encore me faire réprimander moi.

Une longue chevelure d’or, des yeux oscillants entre le bleu et le vert, un visage fin, féminin, androgyne et une voix… masculine. L’individu portait une armure de plate qui ne le gênait apparemment pas.

IGNIS

Cette fois, pas d’impact, juste le feux qui se déploya devant les deux hommes, les flammes léchait avec rage ce qui aurait pu être comparé à de la lumière concentrée tandis que le lourd pavois, un instant plus tôt accroché dans le dos du guerrier était planté devant lui.

-T’es qui toi bordel !
-Je… Je suis désolé de vous déranger mais… Vous pourriez cesser le combat s’il vous plais?

**

Alors ça… Millia n’avait pas prévu que quelqu’un d’autre s’en mèle, surtout vu la carrure et l’armure u nouvel arrivant. Il avait déplacé son énorme bouclier à une vitesse hallucinant et avait bloqué son sort avec un « tour de magie » dont elle n’avait aucune idée.

-Ton nom.
-Eux… Je m’appel Kitten Albstraum, un collègue d’Alan. Maintenant voudriez vous bien arrêter de vous battre ? La violence ne résoudra rien.
-Crève.
-Alors je devrais vous arrêter, au nom de la justice et d’Aurora.

**

Waylander contemplait la scène qui se déroulait, son sourcil gauche froncé. Ce monde… C’était vraiment n’importe quoi, il allait bien se divertir…





[La cavalerie arrive Alan ! Vient de s’ajouter à ce joyeux bordel Kitten. Comme décrit, il porte une armure de plate et manie un pavois. C’est un croisé de niveau ?? qui possède une capacité assez particulière comme tu as pu le voir. Cependant ne compte pas sur lui pour donner des coups ^^]


"Les Dieux jouent avec les Hommes.
Moi, je me joue des Dieux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Mer 11 Mai - 21:53

L'attaque porta, même si ce n'était qu'une éraflure, mais ça mettait du baume au cœur d'Alan : s'il frappait assez vite, il pouvait gagner... enfin, il y avait encore une sacré gêne pour ce combat...

<< Que la terre et les bois ne soient plus que cendre. IGNIS ! >>

*Je la sentais venir celle-la...*

L'air empestait la magie. Alan ignorait quelle genre d'attaque allait se produire, mais ça n'allait pas lui plaire. La mage semblait avoir un certain talent pour son art. L'atmosphère semblait se déchirer devant elle, comme si on tranchait du tissu. Et de cette déchirure s'échappaient des flammes, fondant vers Alan comme des serpents enragés. Alan s'apprêta à éviter, mais l'autre mastodonte se jetait sur lui pour balancer une attaque vers ses jambes. A en juger sa position, ça allait partir de bas pour monter vers le haut. Il était lent, il pouvait l'éviter, mais les flammes le boufferont. Éventré ou carbonisé ? Il ne pourra pas survivre si son bide était grand ouvert. Tant pis pour lui, il n'était plus à une brûlure près.

Alan attendit que le gros arrive pour attaquer puis bondit sur le côté. Il voyait les flammes arriver et, comme s'il pouvait amoindrir les dégâts ainsi, plaça ses mains en croix devant son visage. Ça allait faire mal...

BONK...

BOOOOOM !

Alan fut soufflé par l'explosion qu'engendra le sort et atterrit au loin. Bizarrement, quelque chose de métallique lui a évité les brûlures les plus grave, mais il sentait malgré tout une douleur cuisante sur son torse, mais rien de bien grave. Juste ses fringues qui partaient en cendres – une fois encore et là, son "talent" de couturier ne luis servira à rien – et une belle rougeur sur son torse labouré de cicatrices. Bref, l'épéiste se releva, un peu sonné, et observa la boite de conserve qu'il avait percuté.


<< Alan ? Par Yune, je vais encore me faire réprimander moi.
- Hein ? On se connait ? >>

Il détailla son « sauveur » plus en détails... cheveux dorés, yeux bleus-verts, visage androgyne pour une voix masculine... sans compter l'armure qui ne semblait pas gêner ce guerrier... non vraiment ça lui disait rien.

<< IGNIS >>

Pas d'explosion, cette fois, juste des flammes bloquées par le bouclier du blond qui faisait sentinelle devant lui. Et vu la taille du bouclier, ce n'était pas un amateur. S'il était avec lui, tant mieux ! … même s'il aurait préféré se battre seul. C'était SA vengeance, après tout... enfin, on va pas cracher sur un bon soutien.

<< T’es qui toi bordel !
- Je… Je suis désolé de vous déranger mais… Vous pourriez cesser le combat s’il vous plais?
- Ton nom.
- Eux… Je m’appel Kitten Albstraum, un collègue d’Alan. Maintenant voudriez vous bien arrêter de vous battre ? La violence ne résoudra rien.
- Crève.
- Alors je devrais vous arrêter, au nom de la justice et d’Aurora. >>

Kitten Albstraum... ça lui disait quelque chose... Ah oui, un talentueux soldat au service d'Aurora. Beaucoup de monde vantaient ses prouesses de croisé... mais un détail chiffonnait l'épéiste : Lui et Kitten ne se sont jamais rencontrés, alors COMMENT a-il pu reconnaître un agent lambda comme lui ? A moins qu'Eve ne l'invite prendre le thé et que celle-ci aurait une peinture de chaque agent, c'était impossible... à moins que... roh et pis il verra ça plus tard, il a du pain sur la planche.

<< Deux contre deux, le combat me semble bien plus équitable comme ça. Eh, le gros, c'est entre toi et moi maintenant ! >>

Alan pointa William avec Artamon. Si Kitten pouvait vraiment bloquer la magie avec son bouclier, c'était une bonne chose : il pourra se fritter avec l'autre manieur de lame sans trop être dérangé maintenant... pour le peu que Kitten accepte de calmer la magotte, bien sur.

Alan se tenait en garde maintenant. Sa chemise calcinée tomba au sol, dans son dos. Les flammes léchaient encore avidement le sol, lorgnant sur le duo, mais bloqué par un pavois. Quand les flammes se dissiperont, si bien sur elles comptent se dissiper un jour, il foncera sur le tas de muscle et exécutera une de ses vieilles ruses : passer entre les jambes de l'ennemi et attaquer dans son dos. Mieux valait en finir au plus vite, comme ça il pourra en finir avec cette histoire de fous au plus vite.



I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Lame Brisée [Pv: Alan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Lame brisée, sabre de premier rang
» Eske zafè Lame kapout, gade komandan Mario Andresol
» Lame d'epee
» 2ème entrainement de Nuage Brisé [PV Ombre du Crépuscule]
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Personnel & Publicité :: 

Le Livre des Héros

-