AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La lame du bretteur [Pv: Alan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stefan
avatarBeorc


Messages : 378
Age : 25
Localisation : Attention derrière toi c'est affreux !
Autre Indication : Je suis piiiiiiiiscine love !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Jeu 17 Mai - 0:33

Le vent soufflait fort, balayant la plaine aride dont la poussière s'accrochait à ses vêtements. Rares étaient les arbres ou la végétation à l'approche du grand désert de Begnion et les quelques végétaux s'accrochant tant bien que mal au sol semblaient plus morts que vifs. Seule et unique tache de végétation par la couleur éclatante de sa chevelure, l'épéiste avançait sans sembler se préoccuper plus avant de l'aspect désolé des lieux en lesquels il se trouvait.

Il rentrait chez lui. Et ce n'était pas une terre presque désertique et rocailleuse que son regard désormais étincelant contemplait non, c'était le pays qui l'avait vu arriver et repartir tant de fois, la terre en laquelle il se sentait le plus à l'aise. Chargée de souvenirs, bons comme mauvais, ce désert dont il percevait les quelques éclats sableux au loin était son désert.

Maintenant que l'assassin de son peuple n'était plus, il pouvait commencer son deuil... Il pouvait commencer à se reposer. Le dragon de sa vengeance apaisé laissait toutes ces questions qu'il se posait sur lui même, sur ses propres actes et sur sa vengeance en particulier refaire surface. Rendre la justice par vengeance était une chose, punir un criminel par la mort également... Mais entraîner la vie d'un innocent dans ce cycle de mort... Etait-ce vraiment un sacrifice nécessaire ? N'avait-il pu réellement l'éviter ?

La cicatrice sur sa joue et sa brûlure à l'épaule que masquaient les vêtements lui rappelaient que sur l'instant, sa propre vie avait été menacée. Il avait même failli se laisser consumer par ces ténèbres qui avaient dévorées Shana et l'avaient esclavagée, il avait du réagir avec promptitude et rapidité. Mais désormais, son jugement lui semblait trop peu approfondi, trop perturbé par ce qu'il avait pu ressentir pour les victimes ou tout simplement par la haine qu'il avait éprouvée pour le mage noir. Il avait besoin de calme et de repos, d'un répit que seul pourrait lui procurer le soulagement que pouvait lui apporter un chagrin partagé avec les siens, un deuil que tous pourraient commencer en paix.

Il rentrait chez lui, cet homme nimbé de sa propre magie, marchant à la frontière de deux monde et se dirigeant vers celui qui semblait le plus désolé. Il rentrait chez lui et n'était pas d'humeur à faire attention à ce qui pouvait l'entourer.

______________________________________________________________________________________

Wouh enfin posté. Je suis conscient que c'est très court mais je trouve que ça plante très bien l'esprit du perso^^ Si tu veux que j'édite un peu pour que tu puisses rebondir n'hésite pas à me le dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Jeu 17 Mai - 10:08

Non non, ça me convient parfaitement, tiens la preuve ^^
_____________________________________________________________________

Un désert... encore... et en plein Begnion cette fois. Quelle ironie. Il avait quitté le désert où il avait tenté de faire son nid, il a traversé Daein, évité mille et une patrouilles de soldats, survécu à des attaques de chasseurs de primes, de bandits, d'assassins et même à un chat sauvage, il avait traversé une partie de Begnion... et le revoilà en plein désert !

<< T'es sur qu'on n'a pas tourné en rond ?
- Je t'assure que non.
- J'ai horreur des déserts... >>

Alan ne répondit pas et laissa Lila grommeler seule. Cette fois-ci, elle a eu la décence de cacher ses seins par une bandelette qui faisaient le tour de sa petite poitrine. Peu épaisse, mais assez pour qu'on n'aie aucune vue. Alan, lui, se baladait également avec des vêtements plus légers qu'à l'accoutumée et transportait ses enfants.

Trois jours qu'ils étaient là. Trois jours et 2 nuits. Prévoyant qu'était Alan, il avait emporté le plus de vivre possible, au détriment de sa bourse qui commençait vraiment à crier misère. La mésaventure avec cette magotte et ce village de loups lui avait bien fait comprendre qu'il ferait mieux d'abandonner son souhait d'éveiller un peu de bon sens dans les esprits des autres. Son rêve, son utopie, elle n'existait qu'en un seul lieu perdu sur les flots. Le navire de Moneta pouvait se vanter d'être le seul endroit où Beorcs, Laguz et Marqués vivent ensemble, comme des frères...

Il n'avait pas d'autres choix, donc, que de retourner la bas pour élever ses enfants... son odyssée prenait fin...

La tête pleine de souvenirs, il continuait d'avancer machinalement, sans prêter attention aux plaintes de Lila. Tout ça pour rien. Il a navigué sur les flots, il a prit la fuite avec un assassin, il a traversé les déserts, il a même fait un détour involontaire sur Gallia. Tout ça pour quoi ? Rien, nada, zéro... ah si, rencontrer une chatte bannie et hyper lourde et rencontrer une lame maudite de trois tonnes et demies. Sacré palmarès mon gros...

Mais c'était fini maintenant. Il allait retourner à Serenes, se recueillir sur la tombe de sa bien aimée Kwendal et rendre les armes... en priant pour que jamais les soldats ne le trouvent la bas et que les bandits se tiennent tranquilles.

Par delà l'infinité sablonneuse, il perçut enfin un bon signe : un arbre à moitié mort seulement. Ses feuilles pendaient tristement, jaunes comme le sable qui les entourent, mais elles étaient bien là, accrochées à l'arbre, comme animé par une force mystique. Derrière eux, l'herbe commençait à pousser, touffe par touffe.


<< Et voilà, on a traversé le désert. Si on se dépêcher, on sera arrivé d'ici demain soir. >>

Pas faché de savoir qu'il va enfin quitter ces terres arides et pressé de trouver un marché où se trouver de l'eau fraiche, des fruits cueillis du matin et peut être même une taverne où sa tête n'était pas épinglée, Alan accéléra un peu le pas.

Son corps frémissait soudainement alors qu'une étrange sensation l'envahissait. Au loin, il le voyait. Cet homme au manteau pourpre et cheveux gazons... il émanait de lui une aura bien étrange, mystique. Qu'est ce que c'était ? Il n'en avait jamais senti de pareilles. Il a déjà été plongé dans l'univers des armes maudites, armes qui lui ont dévoré une partie de son âme, il a même pu gouter à l'aura d'Alondite, mais cette fois, c'était complètement différent. Alan s'était arrêté sur le coup, les yeux rivés sur cette entité inconnue.

Une épée... cette homme avait une épée. Etait-ce ça ? Puisait-il cette magie d'une simple lame enchantée ? Ou bien était-ce l'homme lui même qui était source de magie ? Il n'arrivait pas à sentir, il n'arrivait pas à savoir... la bête au fond de lui s'éveillait, un puissant lion qui s'étira en baillant puis rugit soudainement.


<< DUEL ! >>

*Non... j'en ai assez de me battre... je dois rentrer. Si je me bats, cet homme pourrait bien m'envoyer chez les soldats.*

Faisant taire du mieux qu'il pouvait ses sentiments de guerrier, Alan reprit la marche, s'approchant inévitablement du bretteur aux cheveux gazons. Plus il approchait, plus Alondite s'agitait. Plus il approchait, plus son envie de dégainer pour se mesurer à cet inconnu devenait puissant.

Plus il s'approchait, plus il sentait revivre le vrai lui. Cet Alan d’antan qui ne vivait que pour se battre et non pas pour sa famille. Le Alan libéré de tout fardeau, fier guerrier d'antan qui ne vivait que pour lui et pour exterminer la corruption parmi la noblesse, ce démon des champs de bataille qui ne se souciait pas de combien on estimait sa tête. Les avis de recherche lui inspiraient maintenant plus de peur que n'en avait un rat devant un gros chat.

Ils s'approchaient l'un de l'autre.


<< DUEL ! >>

Kira commençait à s'agiter dans ses bras... A moins que ça ne soit ses bras qui tremblent en fait ?

<< DUEL ! >>

Son cœur battait à tout rompre.

<< DUEL ! >>

Alan resserra sa prise sur ses enfants... et si cet homme reconnaissait son visage ?

<< DUEL ! >>

*JE NE VEUX PAS ME BATTRE !
- Tu te mens à toi même...*

L'espace d'un instant, il se revit sur les champs de bataille, un sourire carnassier aux lèvres. Autour de lui, des cadavres de mercenaires envoyés par les nobles rien que pour lui. Il n'arrivait pas à se soustraire à cette sensation de regret qui envahissait son cœur... puis il chassa ce souvenir de son esprit. C'était du passé, ses enfants importaient plus que ses désirs anciens.

Il était si proche de cet inconnu, l'aura qui émanait de lui parvenait presque à noyer son âme... mais qui était-il, bordel ?


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefan
avatarBeorc


Messages : 378
Age : 25
Localisation : Attention derrière toi c'est affreux !
Autre Indication : Je suis piiiiiiiiscine love !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Lun 28 Mai - 15:00

Quelqu'un approchait, il pouvait l'apercevoir au loin... Et il n'était pas seul. En effet deux silhouettes distinctes s'avançaient dans sa direction. Chose bien surprenante que la présence de deux êtres vivants sortant de ce désert brûlant dans lequel lui s'apprêtait à s'engager. Au fur et à mesure qu'ils se rapprochaient, l'épéiste put plus aisément les détailler.

L'un était un homme, un guerrier aux côtés duquel reposaient deux lames ballottant sous le pas souple de sa marche. Dans ses bras reposaient deux petits baluchons... Non c'était plus que ça. Plus il s'approchait plus il distinguait nettement la présence de deux enfants dans les bras du bretteur. Un soupir peiné lui échappa. Un couple chassé d'on ne savait où, fuyant les misères de ce monde... Enfin cette théorie aurait été crédible si le seul endroit d'où pouvaient provenir ces gens n'était pas le pays d'Hatary de l'autre côté du désert. Ou bien peut-être les nomades avaient-ils refusés de les accueillir, auquel cas ces gens pouvaient présenter le profil de dangereux criminels.

Le regard du bretteur se posa ensuite sur le deuxième individu... Une femme fort peu vêtue... En fait une Laguz fort peu vêtue, les oreilles et la queue fouettant l'air en témoignaient. D'accord la température était élevée mais à moins de souhaiter rôtir sous les langues de flammes de l'astre céleste... Même les nomades à la peau tannée se couvraient entièrement lors de leurs déplacements à travers les terres arides. De plus mieux valait pour elle qu'elle ne continue pas à aborder aussi fièrement ses attributs... Le monde était plein de racistes violeurs, certains sans doute plus nombreux et plus fort que leur petit couple.

S'avançant un peu plus vers eux, le bretteur savoura pleinement les premiers crissements du sable sous sa botte. Le simple fait de fouler le sol de sa chère terre semblait alléger sa peine, traçant presque un véritable sourire sur son visage. Enfin il arriva à leur hauteur s'apprêtant à les dépasser.

- Vous devriez vous couvrir. Begnion n'est pas aussi clément que ce désert.

Et il poursuivit son chemin l'air de rien. Il fit encore un pas lorsque quelque chose l'interpella. Quelque chose qu'il avait déjà vu... Quelque chose qu'il avait déjà senti. Sa marche s'interrompit tandis qu'il revoyait en mémoire la lame épaisse et robuste, la garde finement ciselée et les reflets étincelants de l'arme. Son regard se posa sur la taille de l'autre homme, détaillant attentivement la garde non masquée, traînant au vu et au su de tous... Comment?
- Toi.

L'interpellation s'était faite sans douceur, sans haine non plus. Peut-être une pointe d'incompréhension trônait-elle dans la voix du nomade. Pour avoir combattu aux côté d'Ike il savait parfaitement ce qu'il avait sous les yeux. Il savait également que ce qu'il voyait ne devait pas y être. Il savait enfin que le visage de l'homme ne lui était pas complètement inconnu... Où l'avait-il vu ? Une taverne ? Non c'était en plein centre d'une cité, sur la place publique... En Begnion... Sur un avis de recherche. Sa main se posa prudemment sur la garde de sa lame sans pour autant dégainer. Le petit couple s'était arrêté sous son appel mais son aura ne dégageait aucune menace tangible pour la simple et bonne raison qu'il ignorait tous les détails de l'affaire... Mais en fonction de la réponse de l'homme lui faisant face, il était possible qu'il puisse en venir aux mains... Ou plutôt aux lames.
- Cette épée... Où l'as-tu trouvée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Lun 28 Mai - 19:16

Il se rapprochait... de plus en plus... le cœur d'Alan battait de plus en plus vite. Aux sueurs causées par la chaleur se mêlaient celles de la tension. Il avait du mal à se contrôler, à ne pas se trahir. Il était si proche, cet homme. Il dégageait une aura de puissance, de sérénité... se battre contre lui ne serait pas chose aisée tant il le sentait si fort...

D'ici cinq pas, ils seront face à face...

Quatre... Alan serrait plus encore ses enfants contre lui

Trois... Il avait bien du mal à rester impassible

Deux... ça sentait la volaille tout à coup... non ça devait être son imagination.

Un... une mèche venait de bouger, non ? Non mais sérieusement il se focalisait sur n'importe quoi.

Les voilà face à face... ça tournait au ralenti du côté d'Alan. Il était complètement pressé par l'aura qui émanait du bretteur. Il ouvrait la bouche... qu'est ce qu'il allait dire ? Une menace ? Annoncer son hostilité ? Bon sang, il ne pouvait plus tenir...


DUEEEEEEEEELLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

<< Vous devriez vous couvrir. Begnion n'est pas aussi clément que ce désert. >>

...
…...
…......

Alan tourna la tête vers Lila, lentement...


<< Vous en faites pas pour moi. Tant qu'on est dans le désert, on risque pas de croiser grand monde. >>

Et ils s'éloignèrent, chacun prenant sa route. Alan soupira de soulagement silencieusement. Il a eu peur que cet homme ne le remarque... il pouvait prendre la route tranquillement en desserrant son étreinte sur ses enfants.

<< Toi. >>

Un mot de trois lettres aussi glacial... c'était incroyable comme ça pouvait être désagréable tout à coup... la tension remonta d'un coup, plus violent que jamais. Il n'y coupera pas, c'était sur cette fois... Alan se tourna lentement... l'homme aux cheveux gazon fixait Alondite comme s'il l'avait déjà vu. Il avait la main sur la poignée de sa lame sans vraiment se montrer hostile mais pourtant... il était prêt à se battre...

DUEL ! DUEL ! DUEL ! DUEL !

<< Cette épée... Où l'as-tu trouvée? >>

Ouais... plus de doute la dessus, il avait reconnu Alondite. Lentement, Alan fit passer les enfants de ses bras à ceux de Lila et attrapa la garde d'Alondite, sans dégainer.

<< On me l'a donné après que son ancien détenteur soit mort... >>

Le pire, c'est que c'était vrai... Eve lui a donné la lame après la mort d'Armedor et c'était lui qui en a hérité... avec toutes les emmerdes en prime. Décidément, quel cadeau empoisonné... est ce qu'il allait en payer le prix à présent ? Il en avait marre de se battre pour ça...

DUELLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ou peut être pas... mais il ne pouvait pas se battre éternellement quand même, il avait quelque chose de plus important à faire...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefan
avatarBeorc


Messages : 378
Age : 25
Localisation : Attention derrière toi c'est affreux !
Autre Indication : Je suis piiiiiiiiscine love !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Dim 10 Juin - 20:27

Donnée ? A cet homme ? Stefan observa les cheveux en bataille, les vêtements rudimentaires, les pieds nus et la femme presque nue tenant deux enfants inconnus. Le ton de son interlocuteur était sérieux, il n'avait pas cherché à se soustraire à l'interrogatoire mais... Ces gens avaient très nettement plus la dégaine de brigands qu'autre chose.

Se retournant sans mouvements brusques, le bretteur contempla l'homme lui faisant face. Sa paume s'était placée sur la garde de l'épée sacrée en réflexe défensif. Son attitude était clairement plus protectrice qu'autre chose, il redoutait l'affrontement sans doute à cause de la présence de sa famille. Détendant légèrement son allure, l'épéiste aux cheveux verts laissa son aura se moduler lentement en quelque chose de plus chaleureux. Cette espèce de force qu'il avait débloqué lors de son affrontement contre le meurtrier de Shana commençait à lui obéir petit à petit. La Danse de la Lune était passée à un niveau supérieur en son être et il commençait tout juste à en entrapercevoir les immenses possibilités.

- Mort?

Sa main quitta sa lame tandis qu'il croisait les bras. Il se souvenait très bien du regard étincelant du jeune héritier d'Alondite et Ragnell, il revoyait parfaitement l'armure noire gigantesque du possesseur original de l'arme légendaire... Tous ces souvenirs faisaient partie d'un passé trop important, chargé d'une part d'amitié trop forte, pour qu'il les oublie aussi facilement.
- Je n'en serais pas aussi sur.

Un sourire discret s'inscrivit sur son visage tandis qu'il plissait les yeux.
- Si le héros de tout un continent était décédé aussi facilement je ne suis pas sur que nous serions ici à discuter aussi tranquillement.

Ses pupilles argentées se décalèrent jusqu'à observer quelques secondes la Laguz et les deux enfants... Transporter une arme aussi puissante aux côtés de ces êtres fragiles n'était peut-être pas non plus la meilleure solution qu'ai pu choisir cet homme. Revenant au bretteur, il poursuivit l'air de rien.
- Ou bien un autre valeureux guerrier a pris possession de cette arme légendaire avant de mourir aussi discrètement qu'il était apparu, vous transmettant son héritage....

Ca lui revenait maintenant, son passage dans les villes de ce pays lui avait laissé une amère impression de morosité. Les gens n'en parlaient sûrement plus autant qu'il y a quelque mois lorsque l'arme avait disparue, mais les affiches du drame national étaient bien encore là, les conversations finissaient toujours par retomber sur ce sujet et les gardes royaux patrouillaient bien fréquemment... Combien de contrôles avait-il du passer ? Combien de fois sa lame avait-elle été contrôlée ? Sûrement beaucoup moins que s'il n'avait pas personnellement participé aux actions des Mercenaires de Greil.
- Mais ces deux théories me semblent malheureusement bien peu plausibles.

Son regard se fit plus perçant.
- Une autre théorie voudrait que vous disiez la vérité, que vous soyez effectivement le véritable porteur d'Alondite, j'écarterai le fait que vous pourriez être un parfait crétin, bien que votre présence aussi près de l'endroit où l'on recherche activement cette épée m'inspire plus le contraire...

Son aura ne bougea pas d'un millimètre, inspirant confiance et sentiments chaleureux à son interlocuteur tandis qu'il décroisait légèrement les bras, semblant s'interroger tout seul.
- Ma dernière théorie voudrait que vous ayez récupéré l'arme et étiez en train de la rapporter... Mais votre réponse de tout à l'heure et ces trois là... Il pointa la chatte et les deux enfants. ... Me prouvent plus le contraire. Enfin, il me semble que seul l'Apôtre en personne, ou quelqu'un du même statut, soit capable d'accorder la détention d'un tel trésor.

Son regard était parfaitement sérieux et son élocution n'admettait aucune contestation.
- Donc soit ma théorie présente une faille... Sa main agrippa à nouveau le pommeau de sa lame. Soit vous venez de me mentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Lun 11 Juin - 6:55

Vu la tronche que tirait Mr Gazon, il ne croyait pas ce que lui disait Alan... en même temps, c'est vrai que c'était difficile à croire, il faudrait qu'il donne plus de détails... mais pouvait-il vraiment faire confiance à cet homme ? Bon, il inspirait étrangement la sympathie et tous ces trucs qui font comprendre que c'est un type bien mais... il ne pouvait pas faire confiance à un parfait inconnu comme ça... la dernière fois, il l'a amèrement regretté... pourtant ce n'était pas l'envie qui lui manquait, bizarrement... bah, confiance et prudence ne sont pas incompatible, non ?

<< Mort? >>

L'homme lâcha la lame de son épée et croisa les bras, l'air perdu dans ses souvenirs.

<< Je n'en serais pas aussi sur. >>

Le père de famille haussa un sourcil, la main toujours sur la garde d'Alondite. Il attendait patiemment que son interlocuteur s'explique...

<< Si le héros de tout un continent était décédé aussi facilement je ne suis pas sur que nous serions ici à discuter aussi tranquillement. >>

« Le héros de tout un continent » ? Il devait vouloir parler d'Ike. Les événements de la tour de la déesse avaient eu vite fait de se répandre sur tout le territoire, sous toutes les versions. Dans l'une d'entre elle, on disait qu'il a affronté une horde de dragons possédés par la déesse, dans une autre on disait qu'il a tué le ministre de Sanaki avec le soutien de cette dernière. Dans une autre encore, on prétendait qu'il a eu affaire à des monstres venu d'une autre dimension, mais au moins deux points étaient présent sur chaque version : il a tué le chevalier noir, revenu d'entre les morts, tout en récupérant Alondite et il a vaincu Ashera.

Et pourtant, Alan a bien reçu la lame sacrée des mains d'Eve après qu'Armedor soit mort par son manque de vigilance...


<< Ou bien un autre valeureux guerrier a pris possession de cette arme légendaire avant de mourir aussi discrètement qu'il était apparu, vous transmettant son héritage....
- C'est plus ou moins ce qui s'est passé, oui...
- Mais ces deux théories me semblent malheureusement bien peu plausibles. >>

Oui, c'était compréhensible, mais les faits étaient là. Alan ne mentait pas ! Enfin, libre à cet homme de le croire, tout comme le reste de Tellius.

<< Une autre théorie voudrait que vous disiez la vérité, que vous soyez effectivement le véritable porteur d'Alondite, j'écarterai le fait que vous pourriez être un parfait crétin, bien que votre présence aussi près de l'endroit où l'on recherche activement cette épée m'inspire plus le contraire...
- On recherche activement cette épée sur tout Tellius, vous savez ? Je ne suis pas plus à l'abri ici qu'ailleurs. >>

Triste vérité, hélas... alors autant se poser à Serenes et savourer la quiétude de la forêt...

<< Ma dernière théorie voudrait que vous ayez récupéré l'arme et étiez en train de la rapporter... Mais votre réponse de tout à l'heure et ces trois là... Me prouvent plus le contraire. Enfin, il me semble que seul l'Apôtre en personne, ou quelqu'un du même statut, soit capable d'accorder la détention d'un tel trésor. >>

La rendre ? Ce n'était pas l'envie qui manquait. Cette lame, aussi sacrée soit elle, lui portait plus la poisse que s'il avait brisé tous les articles d'une boutique de miroirs ! Mais bon, le simple fait de se rendre au palais de Sienne était le meilleur moyen de se retrouver dans l'heure qui suit devant une guillotine sur la place publique !

<< Donc soit ma théorie présente une faille... Soit vous venez de me mentir. >>

Et sa main repassa sur la garde de son épée... bon sang, comment prouver qu'il ne mentait pas ?

<< Il n'y a aucune faille dans votre théorie, mais je ne mens pas. C'est normal que vous ne vouliez pas me croire, à votre place même moi j'aurais du mal à avaler ça... mais les faits sont là. On m'a donné cette lame en échange d'un engagement que j'ai respecté... jusqu'à un certain point. >>

Oui... Eve l'avait tout simplement roulé quand il y pensait. Elle aurait pu remettre la lame à sa place mais non, elle lui a donné cette épée contre son engagement auprès d'Aurora... et quand il a quitté l'organisation pour se consacrer à sa famille, tout s'est enchaîné, ça a été le début de la fin...

<< Mais quoi que je dise, que j'aie tort ou raison, vous n'allez pas me croire, pas vrai ? >>

La lame glissa lentement hors de son fourreau, dans un sifflement qui résonnait contre chaque grain de sable, comme le signal d'une lutte imminente. Un bruissement d'ailes au loin indiquait que des oiseaux en quête de calme s'étaient envolé pour un arbre qui ne sera pas témoin d'une joute dans les heures qui viennent.

<< Et vous allez vous mettre en tête l'idée alléchante de récupérer la lame et cette tête à 800 pièces que tout le monde recherche. Ca vous assurera nourriture, boisson et femme pendant une longue et heureuse période de votre vie après tout. >>

A peine fut-elle dégainée que la lame s'enflamma de son aura sacrée, plus bleue que le ciel. Alan sentait sa soif de combat envahir son être. Il le sentait, cet homme était fort. Il débordait de confiance en sa puissance et le vaincre ne sera pas chose aisée.

<< Alors je vous propose d'arrêter là cette discussion inutile et enchaîner avec la suite du programme. >>

Lila s'éloigna pour se mettre à l'ombre d'un arbre mort, laissant les deux bretteurs à leur jeu de lames. Elle était assez loin pour pouvoir tenir les enfants à l'écart du danger et les laisser dormir malgré le tintement que produira la danse des lames.

<< Allez, tête de gazon, montre moi que ta lame n'est pas là que pour faire joli. >>

Il n'allait pas le tuer, ça ne servira à rien. Il allait le blesser, forcément, il allait devoir en venir à cette extrémité et le laisser cuir sur le sable chaud quand il l'aura vaincu, mais il allait quand même lui faire boire une potion et le traîner à l'ombre. Il n'était pas comme cette Louise qu'il a rencontré à Hatary... une prime à 800 pièces d'or n'était pas forcément un tueur en série sans foi ni loi...

… il avait quand même sacrément envie de faire confiance à ce mec... mais il pouvait pas... ou du moins la raison lui dictait de ne pas le faire...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefan
avatarBeorc


Messages : 378
Age : 25
Localisation : Attention derrière toi c'est affreux !
Autre Indication : Je suis piiiiiiiiscine love !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Dim 8 Juil - 22:38

Alondite, la lame sacrée... Et ses flammes redoutables. La lueur bleutée de la lame se reflétait dans les étranges pupilles argentées du nomade, faisant danser d'étranges lumières dans ce regard hors du temps.
- Pourquoi user ainsi de la violence?

Ses pas le déplacèrent légèrement sur la droite sans qu'il ne lâche ni sa lame ni son adversaire des yeux. Ce n'était pas un guerrier plein d'honneur qu'il avait en face de lui, pas un de ses hommes qu'il pourrait convaincre par les mots... Pas assez de jugeote et une trop grosse prime sur la tête pour pouvoir réfléchir convenablement... C'était une bête traquée qui lui faisait face... Un danger... Pour les siens comme pour les étrangers.

Le visage démoniaque du shaman refit surface dans son esprit.

Oui... L'homme qu'il était autrefois aurait certainement tenté de raisonner le brigand lui faisant face... En était-il vraiment un par ailleurs ? Cette petite famille qui l'accompagnait n'était-elle pas la preuve d'un malheureux malentendu ? Il quitta l'homme des yeux une seconde sans s'arrêter de marcher, posant ses prunelles étincelantes sur la femme et les enfants. Si innocents...

- La prime ne m'intéresse pas. Tout ce que je veux... C'est récupérer l'épée.

Etait-ce vraiment tout ? Cet épéiste n'était-il pas un criminel recherché par l'état ? Ne faisait-il pas une erreur en le laissant vivre ? Sa lame était déjà entachée du sang d'un meurtrier, d'une créature démoniaque qu'il ne pouvait laisser vivre. Doucement, son aura changeait, se modulait en quelque chose de plus froid, de plus tranchant que sa lame.

Pourquoi tout était toujours si compliqué ? En laissant vivre le shaman noir la première fois qu'il l'avait rencontré, l'épéiste n'avait fait que lui permettre de prolonger sa longue lignée de crimes sanglants... Et même l'esprit de Shana l'avait approuvé dans son acte meurtrier... Mais la situation était toute différente cette fois. Sa lame toujours au fourreau pulsa faiblement comme pour le soutenir dans sa décision quelle qu'elle soit.

- Dis moi étranger...

Son regard se fit plus froid et dur que l'acier. Le Stellaire flambait autour de lui à la manière de serpents déchaînés. Cette sensation... Ce nœud se formant au creux de ses entrailles il l'avait déjà ressenti : le jour où sa lame avait transpercé la chair d'un enfant possédé, pour les siens, pour protéger le monde de sa furie sanguinaire.
- Combien de vies as-tu prises à ce jour ? Combien d'hommes, de femmes ou d'enfants ta lame a-t-elle brisée pour afficher ainsi ta tête sur tous les murs de ces cités?

Sa main se referma lentement sur le pommeau de sa lame, le sabre glissant à peine de son écrin sanglant laissant briller le haut de son tranchant à la lueur du désert. Un éclat rougeâtre parcourut l'acier avant que la lame ne reprenne sa forme d'acier. Katti serait suffisant pour l'instant, il ne ferait appel à Shana que si Alondite devenait gênante. Après tout même les flammes divines devaient pouvoir être tranchées n'est-ce pas ?
- J'espérais que vos arguments seraient plus convaincants. Mais j'aurais du me douter que vous étiez du genre à ne pas vouloir m'écouter.

Son pied s'avança dans le sable tandis qu'il prenait la pose. Katti toujours au fourreau attendait patiemment son heure.
- Mais si la vie s'est chargée de m'apprendre quelque chose, c'est bien que certains êtres doivent être arrêtés.

Son ton était froid et son regard vide.
- Ton défi, je le relève bretteur. En garde!

Et ses jambes le propulsèrent. Un combattant ambidextre utilisant une lame aussi lourde qu'Alondite serait forcément moins vif que lui. La puissance des coups de la lame s'en trouverait également affaiblie, et son propre style de combat, sa danse du sabre jonglant avec sa lame, lui conférait suffisamment d'aisance et de rapidité pour parer les assauts de deux lames conjuguées. Il allait le faire... Il tuerait cet homme... Pour le bien de ses futures victimes. Un criminel trop prompt à dégainer de moins sur cette terre ne pourrait être qu'un bénéfice.

Katti siffla dans les airs quittant son fourreau au dernier moment alors que le nomade tranchait en direction du ventre de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Lun 9 Juil - 13:58

La tension montait. Alan continuait de toiser l'homme qui lui faisait face. Cet homme qui dégageait une aura assez oppressante... qui était-il ?

<< Pourquoi user ainsi de la violence? >>

Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il était pris au piège de cette spirale infernale qui le condamnait à se battre pour le reste de ses jours... tout simplement. C'était ainsi, Alan était condamné à se battre, qu'il le veuille ou non...

<< La prime ne m'intéresse pas. Tout ce que je veux... C'est récupérer l'épée. >>

Evidemment, la lame devait l'intéresser...

<< C'est pas l'envie qui me manque de m'en débarasser. Cette lame porte vraiment la poisse... mais vous devriez comprendre qu'on parle d'Alondite, la sainte lame et tout et tout. Je ne peux pas la donner au premier venu comme ça. >>

Il était bien placé pour savoir ce que représentait Alondite. Il ne pouvait pas s'en débarrasser aussi facilement. Quitte à la donner à quelqu'un, autant que ça soit à quelqu'un qui aie prouvé sa valeur et qui saura en prendre soin et non pas faire le mariole avec...

Quelque chose changea alors... la confiance qu'Alan aurait voulu placer en cet homme se dissipa soudainement, ne laissant plus rien d'autre qu'un vide, un froid glacial, menaçant... cet homme était oppressant, terrifiant... mais il a vu pire...


<< Dis moi étranger... >>

Alan raffermit sa prise sur sa lame. Ca se sentait, il allait bientôt devoir se battre...

<< Combien de vies as-tu prises à ce jour ? Combien d'hommes, de femmes ou d'enfants ta lame a-t-elle brisée pour afficher ainsi ta tête sur tous les murs de ces cités? >>

Ouais... combien ? Il ne s’était pas embêté à compter le nombre de victimes...

<< Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'aucun innocent n'a péri de ma main... enfin, à vous de me croire ou pas. >>

Et l'adversaire dégaina. L'espace d'un instant, Alan crut voir une couleur rouge sang sur la lame... mais il n'y avait que du gris acier. Il a du réver, ça devait être un mirage, un jeu de lumière ou qui sait encore...

<< J'espérais que vos arguments seraient plus convaincants. Mais j'aurais du me douter que vous étiez du genre à ne pas vouloir m'écouter.
- Désolé, mais ma situation m'interdit de faire confiance aux étrangers. >>

Et il se mit enfin en garde. Impossible de faire marche arrière maintenant. La créature au fond du cœur d'Alan martelait le sol inexistant de ses grosses pattes griffues, impatient de pouvoir se déchainer au cour du combat.

<< Ton défi, je le relève bretteur. En garde! >>

Et le coup partit. Alan eut tout juste le temps de placer sa lame pour stopper l'attaque, mais il sentit malgré tout le tranchant mordre légèrement sa peau... il était rapide, très rapide... Le bretteur donna du muscle pour repousser la lame de son adversaire et fit un bond en arrière. Avec Alondite, il n'arrivera à rien, il l'avait bien compris. La vitesse, c'était tout ce sur quoi il devra compter pour rivaliser avec l'autre. C'est donc naturellement qu'il changea de lame. Alondite au fourreau, il ne pourra pas compter sur la puissance sacrée dans ce combat. Artamon, la lame dorée, était maintenant au creux de sa main. Rien que regarder la lame suffisait à se sentir mal à l'aise... mais il devra faire avec...

A peine dégainée, Alan repartit à l'assaut. Ca allait se jouer sur la vitesse et la ruse... le père de famille opta pour sa part pour une attaque qui visera le flanc gauche. Il était gaucher donc ça rendait le combat assez instable pour les droitiers inhabitués... Il pouvait jouer sur ça pour prendre l'avantage, aussi... pour le peu bien sur que son adversaire ne soit pas habitués...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefan
avatarBeorc


Messages : 378
Age : 25
Localisation : Attention derrière toi c'est affreux !
Autre Indication : Je suis piiiiiiiiscine love !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Mer 8 Aoû - 18:43

Les lames se heurtèrent, luttant l’une contre l’autre jusqu’à ce que l’homme ne le repousse brutalement avant de s’esquiver. Les muscles roulant sous le soleil, le manieur d’Alondite et le nomade s’observèrent un instant avant que l’ambidextre ne rengaine sa lame sous le regard surpris de son adversaire. La lame qu’il dégaina par la suite était une arme plus légère se maniant à une main et de belle facture. Les pieds nus du brigand cavalèrent un instant sur le sol craquelé tandis qu’il chargeait sous le sourire provocant de Stefan.

C’était ridicule, une telle montagne de muscle qui cherchait à le prendre de vitesse sur une attaque aussi basique… Maintenant qu’il y songeait, l’ancien possesseur de la lame sacrée, son élève Ike aussi avait chargé comme une brute la première fois qu’il l’avait entrainé, juste avant de mordre violemment la poussière. Celui-ci était plus carré et moins doué avec les mots mais cela ne l’empêcherait pas de subir un sort plus sinistre. Tous les manieurs de lame sacrée étaient donc des gros bœufs, de cela on pouvait être sûr. Et un bœuf qui tente de prendre de vitesse un tigre le regrette toujours amèrement.

L’attaque partit sans réelle feinte, directe et puissante, venant de la gauche. Plutôt que de se décaler pour esquiver, le nomade se campa fermement sur ses jambes tandis que Katti passait de la main droite à la main gauche. D’un coup, le bretteur se propulsa vers l’avant, ses pupilles argentées faisant écho au scintillement de sa lame. Son bras encaissa le choc avec fermeté tandis qu’à nouveau les lames se croisaient mais plutôt que de gâcher inutilement ses forces contre un homme bien plus fort que lui, le nomade poursuivit sa course, sentant peu à peu son bras faiblir, sa lame glisser le long de l’acier… Et son poing partir.

Il était loin d’être une grosse brute ou une montagne de muscle. Cependant, il était persuadé que la tempe de son adversaire devait mal vivre à l’instant présent le crochet du droit qu’il venait de lui asséner. Le porteur d’Alondite défaillit tandis que le bretteur lui assénait un second coup sur le crâne de la poignée de sa lame l’expédiant ainsi au tapis.

Sans rengainer sa lame, l’épéiste s’éloigna prudemment de l’homme qui se relevait rapidement. Coriace mais sonné l’animal.

- Si je l’avais voulu tu serais déjà mort.

C’était vrai. Il aurait dû profiter de cette ouverture et enfoncer sa lame jusqu’à la garde dans la poitrine d’un criminel méritant. Mais il n’avait pu. Ce n’était pas tant le fait de prendre une vie qui le rebutait, il pensait son esprit prêt à un tel acte dans le cas où celui-ci était justifié. Mais tuer ainsi un homme de façon si… Facile. Ce n’était même plus une nécessité, ni même une justification, c’était un meurtre.
- Relève-toi. Je ne frappe pas un homme à terre.

Mais après tout, n’était-ce pas ce qu’il avait prévu de faire depuis le début de ce combat ? Assassiner cet homme dans le seul but de récupérer ce qui ne lui appartenait pas ?

Reprenant sa pose de combat, l’épéiste contempla son adversaire. Ses paroles étaient cinglantes mais pas arrogantes.

- Tu n’as aucune chance de me prendre de vitesse, tu manques trop de pratique. Bats-toi comme tu en as l’habitude.

Il aurait dû charger sans laisser le temps à l’ambidextre de prendre ses marques… Ce duel n’était pas un affrontement régulier, il se battait pour mettre un terme à la vie de l’autre… Il se battait dans un duel à mort !
- Je ne suis pas un de ces misérables mercenaires que tu as pu croiser. Alors concentre-toi.

Il était stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Sam 11 Aoû - 12:05

Son adversaire souriait... il était évident qu'un sourire ne présageait rien de bon. Il changeait sa lame de main pour parer et Alan fut étonner de voir qu'il parvint à encaisser le choc sur le coup... mais il allait parvenir à le faire ployer : déjà sa lame glissait sur le fil de l'autre. D'ici peu, il pourra mettre un terme au combat. Sauf que quelque chose se produisit, quelque chose qu'il n'avait absolument pas prévu.

Le poing s'enfonça dans sa tempe, prenant Alan par surprise. Un bretteur qui donne un coup de poing dans un duel d'escrime ? Alors c'était ainsi... Alan tituba l'espace d'un instant, un instant de trop... et son crâne reçut un choc qui l'envoya mordre le sable.

Alan resta à terre le temps de se remettre du coup. Il savait que c'était dangereux, mais il ne parvenait pas à obtenir ce qu'il voulait de son corps pour le moment.


<< Si je l’avais voulu tu serais déjà mort. >>

Ca, il le savait. Il avait largement le temps de planter sa lame dans son corps, la. Les dernières lueurs qui dansaient devant ses yeux commençaient à se dissiper, Alan pouvait presque bien bouger.

<< Relève-toi. Je ne frappe pas un homme à terre. >>

Alan serra le poing, ses doigts labourant le sol en attrapant une poignée de sable, dans un geste de rage... puis relâcha le sable et prit appui sur sa main pour commencer à s'appuyer sur celle-ci pour se relever.

<< Tu n’as aucune chance de me prendre de vitesse, tu manques trop de pratique. Bats-toi comme tu en as l’habitude. >>

Alan était maintenant debout et le toisait.

<< Fais gaffe à ce que tu dis. Je suis certain de pouvoir te prendre de vitesse au moins une fois avant la fin de ce combat. >>

Ce n'étaient pas des paroles en l'air. Maintenant qu'il savait à qui il avait affaire, il n'hésitera pas à clore le combat avec les lames tempêtes. Mais avant, il fallait s'assurer qu'il ne pourra pas se relever après ce fameux coup de grâce.

<< Je ne suis pas un de ces misérables mercenaires que tu as pu croiser. Alors concentre-toi. >>

Bon, puisque visiblement, son adversaire n'hésitera pas à utiliser autre chose que son épée...

Le bretteur inspira un bon coup puis se rua sur son adversaire, épée en avant, comme pour le planter. Sauf qu'au moment de frapper, il baissa sa lame, la planta fermement dans le sable et laissa son élan l'emporter pour faucher les jambes de son adversaire, utilisant son épée comme pivot, puis se redressa en vitesse pour donner un coup de pied dans le torse de son adversaire, qu'il soit encore debout ou bien à terre. S'il fallait compter tout le corps dans ce combat, autant être à égalité au niveau des coups. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas eu recours à ce genre de feintes mais ça ne l'empêchera pas de profiter du combat pour se remettre à niveau.

Son sang bouillait, sa conscience de guerrier hurlait des cris de guerre en lui. Il allait battre cet homme et lui faire ravaler ses paroles. S'il croyait que c'était lui le plus rapide, il se trompait.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefan
avatarBeorc


Messages : 378
Age : 25
Localisation : Attention derrière toi c'est affreux !
Autre Indication : Je suis piiiiiiiiscine love !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Sam 6 Oct - 17:24

Se toisant silencieusement du regard, les deux adversaires restèrent silencieux un instant, tentant d’anticiper les réactions de l’autre et de planifier une quelconque riposte. Un duel était sensiblement la même chose qu’une banale partie d’échec. Il fallait observer, réfléchir suffisamment et soigneusement établir une stratégie. Laisser uniquement parler le sang et l’instinct était une solution en soit mais l’épéiste nomade aimait garder une certaine distance stratégique entre son corps et son esprit. Vu le type d’adversaire auquel il se confrontait, il doutait que ce dernier soit de la même trempe. Mieux valait considérer cela comme un avantage qu’autre chose après tout.

Bien loin de prendre ses paroles en compte, l’autre lui lança une bravade insolente avant de lever de nouveau sa lame à une main.

- T’entêter dans un style de combat qui n’est pas le tien… Qu’importe, approche.

Et la brute chargea à nouveau, ses pieds nus avalant la distance à une rapidité effarante. Raffermissant sa prise, Stefan donna une brève impulsion et suivit le mouvement. Contrairement à lui son adversaire semblait presque apprécier ce petit affrontement. Lui aurait juste souhaité ne pas rencontrer un crétin pareil, pas maintenant. La distance entre les duellistes s’étrécit rapidement et, alors que le nomade levait sa lame, cherchant une ouverture, l’autre amorça sa feinte. Annulant en catastrophe tous ses plans d’attaque, le nomade repartit sur la défensive, bondissant vers l‘avant afin d’esquiver la masse qui lui arrivait dans les jambes. C’était trop rapide, il n’aurait pas le temps d’anticiper l’attaque qui viendrait par derrière. A peine eut-il atterrit que le colosse dans son dos se redressait et propulsait le tronc qui lui servait de jambe dans le dos de son adversaire. Se retournant vivement, le nomade leva les bras tant bien que mal mais l’impact fut malgré tout brutal. Son épaule encaissa le choc alors qu’il bondissait vers l’arrière, laissant la force du coup le propulser.

Le sable amortit sa chute tandis qu’il roulait le plus loin possible. Il entendait déjà le taureau charger, prêt à le prendre de cours mais il n’avait pas dit son dernier mot. Retrouvant une position à peu près stable, il enfonça sa lame dans le sable aussi profondément de possible avant d’agripper le pommeau des deux mains. Son épaule heurtée le lançait mais la douleur s’estomperait rapidement, il s’était bien réceptionné. Ahanant, le bretteur leva les yeux vers la masse obscurcissant brièvement la lumière du soleil, un bref éclat marquant l’emplacement de la lame adverse. Forçant à son tour, le nomade propulsa alors sa lame vers la surface, emportant avec elle le sable la recouvrant afin de le projeter droit vers son adversaire. La diversion fut de courte durée mais elle lui permit de reprendre pied et de s’infiltrer au sein même de la garde du vandale.

La garde de sa lame effectua une rapide rotation au creux de sa poigne avant que de son bras précédemment heurtée, il ne rabatte brutalement la lame emportée par son élan vers le buste de l’homme qui lui faisait face. Sans réellement savoir où et avec quelle force il allait frapper, le nomade savait toutefois avec certitude qu’il venait de reprendre l’avantage de la vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Dim 7 Oct - 13:31

Sa feinte avait portée. Pas aussi bien qu'il l'aurait voulu, mais il a malgré tout pu le frapper. Tête de gazon roulait sur le sable à bonne distance et Alan était déjà en route pour enchaîner avant que l'autre ne se relève. Trop tard toute fois : l'autre s'était déjà redressé et a planté sa lame dans le sol et, quand le bretteur était à portée, il ressortit sa lame dans une vague de sable, forçant le bretteur à mettre un bras en visière pour se protéger du sable et, quand il reprit une posture normale, l'autre l'attaquait déjà. Il n'allait pas pouvoir éviter ce coup mais...

En vitesse, il sortit Alondite du fourreau et s'en servit pour dévier la lame. Pas assez toutefois car le tranchant lui entailla la côte. Profitant de l'élan pris par sa main pour dégainer, Alan continua sur sa lancée et enfonça la poignée de la lame dans l'estomac du bretteur de toutes ses forces pour le forcer à reculer. Deux entaille plus un poing dans la figure et lui n'a pas encore entaillé l'adversaire, juste un coup de pied et un coup de garde dans le ventre. Ce n'était pas vraiment une compétition mais le fait que l'autre garde toujours un coup d'avance l'ennuyait. Il fallait reprendre l'avantage au plus vite.

Visiblement, son adversaire était un adepte du combat rapproché. S'il pouvait l'inciter à garder une distance de sécurité, il pourrait renverser la tendance. Et pour ça, il n'avait qu'une possibilité. Artamon retourna au fourreau, Alondite fut placé dans sa main dominante (la gauche) et le bretteur prit une profonde inspiration. Il allait avoir chaud... très chaud. Il combattait dans un désert, déjà, et voilà qu'il se paraît d'un manteau de flammes bleues. Si le feu sacré devrait dissuader l'autre d'approcher de trop près, Alan savait qu'il ne pourra pas encaisser la douleur trop longtemps non plus. Sa peau rougissait déjà, mais l'avantage de cette situation était la cautérisation de ses plaies, par conséquent. Maintenant que son plan était en marche, il n'avait plus qu'à passer à l'attaque car ce n'était pas en restant planté là qu'il pourra se débarrasser du gêneur. C'est pour cela qu'il repartit directement à un assaut frontal, lame brandie. Maintenant qu'il avait Alondite en main, sa vitesse en prenait un coup et l'autre devait s'attendre à une nouvelle feinte utilisant son corps, mais Alan avait une autre idée. Il allait exécuter une attaque horizontale pour inciter son adversaire à reculer, mais cette attaque servira surtout à déclencher l'autre pouvoir d'Alondite : il allait envoyer une onde d'énergie contenue dans la lame. Ca ne devrait pas tuer l'autre et il ne devrait pas s'y attendre... enfin, il espérait : ce mec avait prouvé qu'il connaissait la lame. Et s'il savait à quoi s'attendre de celle-ci ? S'il savait quels genre de pouvoir contenait la lame ? Alan lui même ignorait l'étendue de la puissance de la lame, même s'il est parvenu à en maîtriser quelques arcanes...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefan
avatarBeorc


Messages : 378
Age : 25
Localisation : Attention derrière toi c'est affreux !
Autre Indication : Je suis piiiiiiiiscine love !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Jeu 22 Nov - 6:41

La douleur était sourde mais pas insurmontable. Le coup avait par ailleurs était porté aux abois, plus pour se dégager et fuir que pour réellement blesser. Laissant le brigand s’éloigner, Stefan le regarda reprendre sa position de combat sans ciller. Même s’il avait vraiment pu tenter un coup mortel auparavant il n’en aurait rien fait, l’ouverture était trop faible pour qu’il puisse frapper sans risquer une riposte fatale.

L’autre grognait et suait à qui mieux mieux, visiblement prêt à poursuivre.

- Ce combat n’a aucun sens ! Tu as toi-même dit ne pas désirer cette lame ! Je t’ai offert l’opportunité de t’en débarrasser et c’est par la violence que tu me réponds !

Les flammes divines furent la seule réaction de la brute face à sa provocation. Un instant surpris, le bretteur inclina la tête sur le côté, cherchant à comprendre la cause de ce miracle. Alondite fulminait dans la poigne de son adversaire tandis que lentement la chaleur et la morsure des flammes commençaient à ronger peau et vêtement. L’homme s’était embrasé de lui-même afin de profiter de la puissance de l’épée quitte à y laisser des plumes.
- La lame n’est pas tienne ! Ses flammes te refusent, ce pouvoir n’est destiné ni à toi ni à moi ! Il est encore temps de laisser tomber !

Mais trop tard. La boule de flammes humaine s’était déjà élancée vers lui. La magie de la lame le rendait plus véloce, plus fort… Plus désespéré aussi si le combat continuait de s’éterniser. Portant un rapide regard vers la petite famille qui les observait un peu plus loin, le bretteur posa un regard froid et impitoyable sur ce soi-disant protecteur qui se jetait ainsi à corps perdu dans la mêlée.
- Imbécile.

Inutile d’essayer de contrer les prochaines attaques du porteur, les flammes d’Alondite risquaient de l’embraser par la même occasion. Il devait viser juste, et frapper pour forcer l’autre à stopper la magie… En lui tranchant un tendon par exemple. Bondissant de plusieurs pas en arrière, le nomade observa la boule de flammes bleues s’approcher de plus en plus rapidement. Les bras des épéistes s’armèrent presque en même temps, Stefan avait un quart de seconde de retard. Il devait porter sa lame au moment où l’autre frapperait. Dans un grognement barbare, le va-nu-pieds frappa mais, alors que son adversaire s’élançait, Alondite rayonna brutalement, concentrant un intense flot de puissance divine en un court instant. Il avait déjà vu ça… Il avait déjà vécu ce phénomène en étant du bon côté de la lame… C’était différent de son Stellaire… C’était beaucoup plus dangereux aussi !

L’onde de choc balaya l’espace devant le porteur alors que Stefan plongeait. Un réflexe de survie l’avait contraint à poursuivre son mouvement pour passer derrière la lame et ainsi éviter l’attaque. La brûlure cruelle de la magie dans son dos l’informa qu’il s’en tirait de justesse. Portant sa lame aussi loin que possible, le nomade dut s’écarter rapidement cependant afin d’éviter d’être capturé dans le halo bleuté des flammes divines. S’écrasant dans le sable, les grains perçant cruellement la chair brûlée de son dos, le nomade se redressa cependant en ne sentant plus le poids rassurant de sa lame dans sa main.

Heurtant l’onde de choc, Katti avait brutalement échappée des mains de son possesseur et gisait désormais à plusieurs mètres de lui. Une brusque bouffée de chaleur l’informa qu’il était mal. L’aura du Stellaire se déploya instantanément puisant dans le sentiment le plus prompt à paraître mais aussi à disparaître dans ces situations : la peur. Ses jambes le propulsèrent aussi loin que possible alors que sa main tremblante d’adrénaline saisissait Katti. Il fallait mettre un terme au délire pyromane de l’autre.

En une fraction de seconde, Katti devenait Shana, la lame virant au rouge, la lame capable de percer toute magie. Parviendrait-il à couper les flammes divines ? Se retournant instantanément vers son adversaire, le nomade chargea l’énergie du Stellaire et la propulsa en une balle concentrée vers les flammes bleues. Shana ne tranchait pas la chair ni ne tuait les vivants… Mais une attaque de la lame écarlate affaiblissait voire annihilait la magie. Flammes divines ou non il se devait d’essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Jeu 22 Nov - 21:39

Les flammes léchaient avidement ses habits et sa peau qui le brûlaient petit à petit. Alan rougissait en sentant la douleur qui le faisait haleter assez bruyamment. C'était d'autant plus insupportable que la chaleur naturelle du désert était de la partie. Il fallait en finir au plus vite.

« Ce combat n’a aucun sens ! Tu as toi-même dit ne pas désirer cette lame ! Je t’ai offert l’opportunité de t’en débarrasser et c’est par la violence que tu me réponds !
- Je ne peux pas laisser Alondite aux mains d'un inconnu qui pourrait potentiellement en faire pire usage que moi. »

Il n'avait aucune garantie que cet homme allait le rendre à ses propriétaires légitimes plutot que la garder et répandre le chaos. Pas question de prendre de tels risques.

« La lame n’est pas tienne ! Ses flammes te refusent, ce pouvoir n’est destiné ni à toi ni à moi ! Il est encore temps de laisser tomber ! »

Disons plutot qu'Alondite a commencé à l'accepter. Il y a quelques mois encore, il était incapable d'exploiter la puissance de la lame et maintenant il commençait à en découvrir les arcanes. Et oui, ça le consumait mais c'est comme pour toute arcane visant à surpasser les limites humaines : il y a toujours un prix à payer. Lui se consumait dans les flammes.



Mais de toutes façons, l'autre ne voulait pas comprendre. Alan ne pouvait pas lui donner cette lame. Il ne le connaissait pas, il ne savait pas qui était cet homme, s'il était honnête et droit ou bien un criminel recherché. Pas question de lui donner la lame. Son objectif actuel était de l'envoyer mordre la poussière et poursuivre sa route.

« Imbécile.
- Il parait, ouais. »

Au fur et à mesure qu'Alan avançait, l'autre faisait des bonds en arrière pour se donner du temps de réagir et, à portée de coup, il arma son bras un peu après Alan. Le bretteur aura le premier coup. C'est à ce moment qu'Alondite s'illumina. Le coup partit, mais manqua de peu sa cible car l'homme avait plongée en dessous. Pas assez vite toutefois car Alan capta une odeur de brûlé qui n'émanait pas de lui. Son adversaire s'était échappé dans son dos mais, à en juger l'éclat lumineux qui s'écrasait plus loin, désarmé. Parfait, il était à sa merci. Le père de famille se retourna et s'approchait de son adversaire mais celui-ci s'éloigna... très rapidement... et en direction de la lame. Bon, raté pour cette fois. Faisant de nouveau face à tête de gazon, le bretteur constata que la lame avait changée. Il a déjà vu un phénomène semblable autrefois, mais cette fois-ci, il n'y avait pas d'onde maudite dans l'air. Il faisait face à une lame magique différente, dont la couleur virait de l'acier au rouge.

Tête de gazon se tourna vers lui et sa lame propulsa un tir d'énergie qu'Alan bloqua d'Alondite. L'énergie ne le blessait pas et ne lui ôtait pas d'énergie... mais il sentait un air plus frais et avait moins chaud. La lame a dévoré ses flammes.


« Qu'est ce que... ghhhhhh... »

Sans crier gare, la lame lui pompa son énergie pour restaurer les flammes, d'un coup sec. S'en résultait un sentiment de malaise, comme si son cœur se serrait brusquement. Alan s'agenouilla, le temps que le malaise passe. C'était mauvais pour lui. Tête de gazon pouvait contrer la magie d'Alondite ? C'était possible ? Sa meilleure botte s'envolait alors.

Il était plus rapide que lui.
Il pouvait passer outre sa barrière de flammes.
Il était moins blessé que lui alors qu'Alan commençait déjà à flancher.


« Alors toi... »

Alan se releva et les flammes s'évaporèrent dans l'air. Il n'avait plus qu'une carte à jouer. S'il se plantait, c'était fini pour lui.

En fait, c'était déjà fini pour lui. S'il devait faire ça, il ne pourra pas quitter ce désert sans l'aide de Lila et elle avait déjà Kira et Gaël dans les bras.


« Je vais te faire cracher tes dents et la langue avec. »

Tous ses muscles frémirent au fur et à mesure qu'ils gonflaient. Alan s'empara d'Artamon et plaça une lame dans chaque main alors qu'il se concentrait.

« Tu te souviens quand j'ai dit que je te prendrais de vitesse au moins une fois avant la fin du combat ? Ben c'est maintenant que je vais le faire. »

Il allait devoir sacrément l'amocher cette fois. Sans le tuer, ça allait être dur mais pas infaisable.

Des cris... ses enfants hurlaient, comme s'ils pressentaient un désastre. Le cœur d'Alan se serrait encore plus douloureusement à l'audition de ses cris. Comme il aimerait être la pour les prendre dans ses bras, les rassurer...


« Tout va bien. Papa va venir... »

Et il partit à l'assaut, la pointe de ses lames traçant un sillage dans le sable alors qu'il se jetait à une vitesse inhumaine sur son adversaire. Il allait devoir planter profondément les lames, bien plus qu'il le faisait d'habitude. Il fallait l'amocher suffisamment pour le mettre hors combat. Il ne pouvait pas gagner contre lui, mais il pouvait faire un match nul au moins. Lila sera là pour s'occuper du reste après ça.

Il ne devait pas lui laisser Alondite. Il ne devait pas le laisser faire du mal à ses enfants. Il devait vaincre quoi qu'il arrive.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefan
avatarBeorc


Messages : 378
Age : 25
Localisation : Attention derrière toi c'est affreux !
Autre Indication : Je suis piiiiiiiiscine love !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Ven 4 Jan - 12:20

- Tu te souviens quand j'ai dit que je te prendrais de vitesse au moins une fois avant la fin du combat ? Ben c'est maintenant que je vais le faire.

Stefan ne répondit rien à cette provocation. Il avait tenté de dialoguer, de faire changer d’avis cette tête de mule mais rien ne semblait pouvoir y faire. Dans son entêtement son adversaire semblait perdre tout sens commun si tant est qu’il en ait eu un jour. Puisqu’il fallait en passer par là pour pouvoir récupérer le trésor sacré de Begnion, et potentiellement éviter une guerre, alors… Ses appuis s’affirmèrent alors que la brute lui faisant face dégainait sa seconde lame. Les choses allaient sans doute se corser. Si sur le plan de la vitesse le nomade détenait un large avantage, l’espace couvert par deux lames de longueur différentes jouait très largement contre lui. De plus, mieux valait pour lui qu’il ne subisse pas un assaut direct ou il ne s’en remettrait sans doute pas. De ce que le brigand venait de laisser sous-entendre il s’apprêtait à utiliser une sorte de botte secrète, quelque chose qui surpasserait sa propre agilité.

Les deux adversaires s’observèrent un instant dans le blanc des yeux. La brute se mit en position tandis que le nomade se campait sur ses appuis… Et la tornade se déclencha !

Si la charge avait directement portée, nul doute que les deux lames de la brute auraient tailladées le nomade de part en part, sinon mortellement. Le va-nu-pieds avait cependant commis une erreur, celle de dévoiler la caractéristique majeure de son plus puissant atout. Sa vitesse. Certes Stefan ne s’attendait pas à une telle rapidité ni à une telle puissance dans le geste. Fendant les dunes, l’homme fut sur sa proie en un instant, les palpitations accrues de son cœur faisant gonfler les veines de ses bras et de ses tempes. L’acier entre ses mains s’abattit en un sifflement mortel tandis que l’aura du Stellaire se déployait une dernière fois. Le brigand n’était pas le seul à avoir un atout dans sa manche.

Le nomade bondit sur le côté aussi loin que possible alors qu’une cruelle douleur le frappait en plein torse. Un voile rouge dansa un instant devant ses yeux mais ses jambes le propulsèrent presque mécaniquement loin de l’acharné. Il sentit l’acier le raser, le taillader pendant un instant avant de littéralement s’envoler loin du massacre. Son corps roulé en boule s’écrasa purement et simplement sur le sable avant de se relever tant bien que mal, contemplant de ses pupilles argentées les tourbillons meurtriers que soulevait l’autre homme. La tempête se stoppa aussi soudainement qu’elle s’était arrêtée. L’attaque avait laissée nombre de coupures superficielles au nomade et une large plaie ornait désormais son torse. Elle ne serait sans doute pas mortelle si soignée rapidement mais Stefan n’avait pas le temps de se préoccuper de son état, pas dans l’immédiat. La fatigue due à son dernier déploiement de puissance se faisait sentir de plus en plus cruellement et rien ne le laissait penser qu’il pourrait tenir très longtemps. Dans un combat à mort, il n’y avait aucun repos. Serrant les dents, le bretteur força pour se remettre en marche, pour se mettre à courir.

Qu’importe qu’il soit blessé, qu’il ait à peine la force de brandir sa lame, s’il devait l’abattre une dernière fois, ce serait sur le crâne de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   Ven 4 Jan - 18:19

Son corps vibrait sous le souffle du vent alors qu'il menait son attaque. Il fallait réussi cette attaque. Il le fallait ! S'il échouait, c'était fini. Il avait juste à suffisamment l'amocher et ça sera bon.

La pointe caressa le sable, se leva puis le sang gicla... mais pas assez... Il s'était dégagé au dernier moment, mais s'en est quand même tiré avec une grosse entaille. Instantanément, Alan planta Alondite et s'en servit comme pivot avant de repartir à l'assaut et recommencer sa danse. Une fois encore, l'autre se dégagea d'un bond magistral. Il recommençait avec la technique de tout à l'heure ?

Encore un effort. Une dernière attaque et ça sera bon. Juste une... juste...

La profonde douleur qui lui meurtrit alors les muscles le contraint à stopper son assaut et il s'effondra au sol, convulsif.


*Merde...*

Faiblement, il extirpa son viage du sable. L'autre saignait et se relevait péniblement. Il saignait abondamment. Il était visiblement en aussi mauvais état que lui. Sauf que lui était debout et Alan au sol.

*Relève-toi...*

Bouger le moindre petit muscle lui faisait mal. Son visage était crispé, son corps souffrait le martyr et il était épuisé. Mais il devait se relever, il le fallait...

Sa vision oscillait entre trouble et clarté, son édifice d'os et de chair convulsait dangereusement alors qu'il se relevait face à lui. Artamon restait dans sa main mais Alondite restait au sol. Trop lourde. Alan haletait, à bout de souffle. Il avait à peine la force pour porter un ultime assaut.

La lourde mécanique de son corps s'ébranla alors qu'il se mettait en marche. Courir ? Plutot trébucher à chaque tentative d'accélérer, mais ça suffira. Sa lame était prête à trancher. Il n'avait plus le choix maintenant, il ne pouvait pas se permettre de viser pour l'épargner. C'était un brave guerrier mais son attaque sera la dernière. Tuer ou être tué, il n'avait plus le choix.

Son bras se courba pour armer l'attaque, lui arrachant une énième grimace de douleur. L'impact allait avoir lieu sous peu. Une fois à portée, il déclencha son attaque.

Un sifflement aigu puis...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: La lame du bretteur [Pv: Alan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La lame du bretteur [Pv: Alan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eske zafè Lame kapout, gade komandan Mario Andresol
» Lame d'epee
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» Retou lame dayiti boumboum ou byen se yon pwovokasyon
» lame D'épée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Begnion

 :: Lieux Divers
-