AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Lame Brisée [Pv: Alan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Lun 4 Oct - 19:59

On dit que toutes les tavernes se ressemblent. En réalité, ce serait comme essayer de comparer un chat et un lampadaire. Le seul liens possible serait sans doute l'urine. Mais là n'est pas la question.

Cette petite taverne était en fait assez discrète. Le genre d'endroit où peut de gens vont, rien que parce que pour trouver l'endroit (même dans un village de six habitant), il faudrait une carte. Le rade était dans un état équiprobable. Et c'est bien parce que ce terme ne signifie rien en ce cas qu'il s'applique parfaitement à la situation. Comme à son habitude, le tavernier, gros, laid et à plus de quatre-vingt pour cents recouvert de saleté, essuyait un verre dont l'origine était moins veille que la crasse l'entartrant. Il devait y avoir deux ou trois types louches, assis ça et là et vaquant à diverses affaires tout aussi douteuse qu'une boîte de conserve dont la date de péremption serait dépassée.
En tout cas, on remarquait de fait le duo assis à la table du milieu. Ils étaient mieux habillés que ce que voudrait la norme de ce lieu. Assis l'un en face de l'autre, une petite blondinette dans de longues capes blanches au visage fin semblait de façon claire et précise carrément tirer la gueule, selon une expression communément admise par son partenaire, un homme en armure de cuir léger aux cheveux bruns. Il portait dans son dos une épée large à double tranchant qui défiait quiconque de s'occuper d'eux:


"Tu es sur que l'on a bien fait de faire appel à lui?
-Écoute, on as besoin de discrétion. Il est ce qu'il est, mais il fera son boulot.
-J'ai des doutes, je le garderais à l'œil.
-Fait comme tu veux, en tout cas il devrait arrivé d'un moment à l'autre.
-Et qu'elle idée tu as eu aussi de donner un rendez vous à ce type dans un tonnelet aussi pourri!"

Un léger raclement de gorge lui répondit en écho, du genre venant d'un tavernier mécontent mais qui ne peu oser faire un regard noir puisse que l'accusateur a raison:

"En plus il ne trouvera jamais!
-Mais ne t'inquiète pas. Il est doué, considère ça comme son premier test.
-Mouais."

Toute maugréant, elle se remit à attendre en perdant son regard dans sa commande. Une bière si ça en était une:

"En plus, j'te connais. Tu es gentil est calme là mais tu va encore t'énerver dès qu'il va arriver...
-Hum. Laisse moi tranquille, je ne suis pas assez patient. Même si il est doué, je sais qu'il va me prendre de haut.
-En plus, tu lui as envoyé une lettre mystérieuse et bourré de fautes! Ça parle tellement pas du contrat que j'suis sure qu'il viendra pas!
-Avec une solde de cinq mille pièce, il devrait se bouger...
-Il est en retard de combien de temps?
-Il a encore cinq minutes d'avances...
-Ah? Tant que ça?
-J'en ai marre d'attendre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Lun 4 Oct - 21:01

La nuit était fraiche et apaisante en cette soirée d'été. La brise nocturne faisait danser les brins d'herbe dans une vague fort bien organisée, comme les supporters faisant la « ola » dans un match de foot quand leur joueur préfèré marque un but de la main en faisant un retourné acrobatique digne d'un tir à la « Olive et Tom ».

En cette nuit, un jeune homme aux cheveux noirs traversait la plaine dansante. Ses deux épées étaient masquées par une cape aux teintes sombres. Ses yeux verts émeraudes brillaient sous l'astre lunaire tandis qu'il fixait un village éclairé qu'il traversa en hâte une fois arrivé sur place. Après avoir arpenté une ou deux ruelles, il remarqua une enseigne ne tenant que sur un gond. On pouvait y lire « au sanglier gavé ». L'homme regarda d'un air incrédule le panneau puis sortit de sa poche un bout de papier chiffonné sur lequel était écrit un message avec tellement de fautes qu'on aurait pu le croire rédigé par un gamin de quatre ans :

Rendé vou se çoir à minui à la tavern « o sanglié gaver », dan un village à troi heur de route de ché vou. On vou atten !

Le message étant plus qu'inquiétant, et se fiant à des témoignages car il ne savait pas quelle direction prendre si ce n'est qu'il y a un village à trois heures de marche de chez lui, donc potentiellement trois heures et demi de Melior, l'épéiste à prévenu son amour et est parti en hâte après avoir demandé à sa patronne de garder un œil sur elle, craignant une diversion pour la lui ravir.

L'aspect extérieur de la battisse contrastait fort bien avec les maisons voisines : si celles-ci étaient propres avec leurs volets fermés et leur jardin bien entretenu, la taverne était dans un état lamentable : volets ne tenant que sur un gond, vitres brisées, trous dans les murs et l'on vous épargne la description de l'allée recouverte de mauvaise herbe dont certaines, quand le vent se faufilait entre un ou deux brins, donnaient l'impression d'être douée de vie et d'un appétit tel qu'un être humain pourrait bien les satisfaire pour déjeuner.

Bon, il avait cinq minutes d'avance, autant y aller tout de suite... Alan jeta un dernier regard plein d'appréhension sur l'extérieur, inspira un grand coup et ouvrit délicatement la porte dont l'état se mariait à ravir avec les murs et volets.

Sans surprise, il découvrit une taverne dans un état désespérant : verres sales comme si jamais il n'était venu à l'idée du tavernier qu'il fallait les nettoyer après chaque usage, couche épaisse de poussière sur le sol, taches pleins les murs, même le tavernier était horriblement sale. S'il ne bougeait pas, il aurait pu se fondre avec les murs et ne point se faire remarquer par l'épéiste.

Fait étonnant : il y avait des clients. Deux ou trois types mal famés dans les coins qui semblaient vaquer aux occupations au diapason de leur apparence et un duo un peu moins louche au centre : une blonde sous des capes blanches avec une expression boudeuse faisait face à un brun baraqué dans une armure de cuir brune, portant sur son dos une épée à double tranchant.

« on vou atten ! »... sachant qu'il s'agit de la seule table avec plus qu'un occupant, Alan comprit que le duo était ceux qui l'ont convoqué dans cette taverne qui mériterait plus le nom de « taudis pour pour les rebuts de la société ». Ignorant du mieux qu'il pouvait l'odeur ambiante, qui lui rappelait vaguement celle d'un cadavre en décomposition, il se dirigea d'un pas assuré vers la blonde et le brun. Il prit place entre eux deux et leur montra discrètement le message. Puis il leur parla à voix basse.


<< C'est vous qui m'avez fait venir ici ? J'aimerais savoir pourquoi, d'ailleurs. Vous n'avez pas donné l'objet de cette convocation dans votre message... en fait, il n'y a aucune indication valable dans le message si ce n'est le nom de ce boui-boui, l'heure à laquelle je devais arriver et le temps qu'il m'a fallu pour venir... >>

A ces mots, Alan se fit trois promesses :

1) N'accepter une éventuelle mission que contre une somme acceptable.
2) Rester calme et éviter toute anicroche, qui sait de quoi sont capables ces individus.
3) Refuser toute consommation proposée, surtout si elle provient de la cave de cette taverne et encore plus si elle est servie dans un verre sale.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Ven 8 Oct - 18:09

L'homme en face de lui prit une grande inspiration. Le genre d'inspiration qui stipule une mandale dans la gueule sous-jacente. Il fit néanmoins signe à Alan de s'assoir à côté d'eux pour bien qu'il comprenne qu'il était au bon endroit. Voyant que son équipier allait s'énerver, la demoiselle prit la parole:

"Enchantée de vous rencontrer, Alan. Votre réputation vous précède. Je suis Millia Karner et voici mon associé, William Grend."

William ne répondit pas et se contenta de fixer le mercenaire. L'attente avait déjà mis ses nerfs à rude épreuve et son système nerveux était en train de le lâcher. La fille reprit:

"Je suis désolée que cet abruti vous ai convoqué ici avec son orthographe déplorable.
-Grmph. Patron, une bière! Et une propre cette fois!
-Oh dîtes, vous croyez que les gens viennent pour la consommation ici?
-Pff. C'est nase ici.
-Oui bon... Donc, vous aller nous accompagner pour cinq mille pièces d'or dans un truc qui va mettre toutes nos vies en périls. On vous donne mille maintenant et quatre mille quand c'est terminé. L'on s'est adressé à vous parce que l'on connait votre honneur à toujours terminer une tâche en cours. La somme inclus le fait que l'on ne vous donnera les détails de la mission qu'au dernier moment. Ça vous va?"

Elle le fixa ensuite dans les yeux, du genre "tu as intérêt à accepter sinon tu crame". Une sensation assez désagréable, en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Ven 8 Oct - 20:12

L'homme inspira un grand coup, comme pour retenir une pulsion soudaine, puis désigna la place entre lui et la femme où Alan prit place. La femme s'occupa des présentations.

<< Enchantée de vous rencontrer, Alan. Votre réputation vous précède. Je suis Millia Karner et voici mon associé, William Grend.
- Enchanté... >>

Le grand ne semblait pas vraiment des plus appréciables sur le niveau social.

<< Je suis désolée que cet abruti vous ai convoqué ici avec son orthographe déplorable.
- Grmph. Patron, une bière! Et une propre cette fois!
- Oh dîtes, vous croyez que les gens viennent pour la consommation ici?
- Pff. C'est nase ici.
- Oui bon... Donc, vous aller nous accompagner pour cinq mille pièces d'or dans un truc qui va mettre toutes nos vies en périls. On vous donne mille maintenant et quatre mille quand c'est terminé. L'on s'est adressé à vous parce que l'on connait votre honneur à toujours terminer une tâche en cours. La somme inclus le fait que l'on ne vous donnera les détails de la mission qu'au dernier moment. Ça vous va? >>

Le regard qui suivit la proposition semblait dire « acceptes ou tu vas avoir mal ». Un regard qu'une seule personne lui avait adressée et Alan savait qu'une seule réponse était possible. Toutefois, il réfléchit.

De un, il a appris qu'il avait une réputation, sans doute celle de « tueur de nobles », qui s'était répandue. Si vraiment c'était cette réputation qui l'a attirée, non seulement c'était mauvais car il aurait les autorités de chaque pays qui le recherchera, mais en plus la nature de la mission ne ferait aucun doute.

De deux, il ne saura ce qui l'attend qu'au dernier moment. Autrement dit, ils risquent de l'entrainer dans un acte criminel qui iraient à l'encontre de ses principes d'Aurora.

Que faire, donc ? Eh bien il pourra toujours faire fi de son honneur, rompre le contrat et livrer les deux idiots aux autorités en cas d'acte criminel, tout simplement. Bien sur, s'ils étaient doués au combat, il n'avait aucune chance de réussir, mais après tout, il devait faire honneur à sa position au sein d'Aurora, donc il n'avait pas le choix.


<< Envoyez les pièces... alors, où allons-nous ? >>

Le voilà lancé. Espérons que ça ne tournera pas mal...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Mar 12 Oct - 21:20

"Nous allons dans les plaines de Begnion!"

Sur ce, les deux se levèrent et prirent la direction de la sortie:

"Euh, tu payes pas?
-On a pas consommé, je paye pas."

Dès qu'ils furent sortit, ils entendirent les cris d'un tavernier furieux qui s'estompèrent rapidement dans l'environnement lui même. Ils se déplacèrent jusqu'aux abords du village où trois chevaux les attendaient gentillement, attachés à un arbre. Ils étaient tout les trois noirs, bien que l'un d'eux possédait une armure chevaline aux couleurs de Criméa. Il était aussi plus robuste que les autres, à raison d'ailleurs puisse que sans se faire attendre, William grimpa dessus. La demoiselle quant a elle, monta sur un cheval au hasard. Enfin ce qui semblait être du hasard sur les premières secondes. Le cheval se baissa et laissa Millia monter sans effort:

"Aller, monte, Alan. Je vais t'appeler comme ça parce que c'est plus simple, et puis parce que j'ai envie!"

La route allait être longue, alors même qu'ils venaient de partir, quelques explications s'imposaient:

"En réalité, nous allons peut-être avoir quelques problèmes en route. Bien que nous n'ayons aucun problème avec la justice, nous dirons qu'une bande de mercenaire veut notre peau. D'ailleurs, ils sont déjà là..."

En effet, après à peine dix minutes de cheval se situait au milieu du chemin trois hommes mal habillés. L'un d'entre eux était un archer monté, les deux autres de simples bretteurs. Le groupuscule de Millia se mit à ralentir, et elle lâcha à Alan:

"Bien, William va s'occuper de détourner l'archer de toi, et je m'occuperais personnellement de lui. En attendant, prouve ta valeur et va t'occuper des deux épéistes!"

Sur ces mots, William frappa son cheval de ses brides, ce qui le fit partir au triple galop vers l'archer et son équidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Mar 12 Oct - 21:46

<< Nous allons dans les plaines de Begnion! >>

Begnion. Youpi, là où Alan avait le plus d'ennuis...

Après être parti sans payer les consommations, ils sortirent dehors pour rejoindre trois chevaux noirs dont un avec une armure aux couleurs de Crimea. Le brun l'enfourcha. Ce serait donc un chevalier ?


<< Aller, monte, Alan. Je vais t'appeler comme ça parce que c'est plus simple, et puis parce que j'ai envie!
- Je vois difficilement comment vous pourriez m'appeler... à part « monsieur » ou par mon prénom. >>

Alan monta le cheval qui lui était désigné. Il n'avait jamais monté seul ce genre de chose et l'animal semblait l'avoir deviné car il galopa tranquillement, sans trop désarçonner le mercenaire.

<< En réalité, nous allons peut-être avoir quelques problèmes en route. Bien que nous n'ayons aucun problème avec la justice, nous dirons qu'une bande de mercenaire veut notre peau. D'ailleurs, ils sont déjà là... >>

En effet, plus loin se trouvaient un archer et deux épéistes aux goûts vestimentaires fort discutables. Les trois cavaliers ralentirent.

<< Bien, William va s'occuper de détourner l'archer de toi, et je m'occuperais personnellement de lui. En attendant, prouve ta valeur et va t'occuper des deux épéistes!
- Ca roule... >>

Et l'épéiste descendit de sa monture tandis que les deux autres se dirigèrent vers l'archer. S'avançant lentement vers le duo, il dégaina Alondite et la brandit.

<< Je vous laisse le choix : vous fichez le camp et vous n'aurez pas de bobo, ou vous résistez et je ne garantis pas que vos membres seront toujours tous attachés à votre corps. >>

Une petite étincelle rougeâtre brilla dans les yeux de l'épéiste l'espace d'un instant, mais elle disparut presque aussitôt. On dirait que l'autre s'était réveillé et assistait paisiblement à la scène... Alan espérait qu'il n'allait pas se manifester pour l'instant...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Ven 22 Oct - 6:56

Sur le coup, un seul des deux épéistes s'avança vers Alan. Il devait avoir la quarantaine et abordait une courte chevelure noir en piques accompagné d'un bouc de même couleur. Ses traits étaient dur et explicites: ces deux là allaient en découdre. Et visiblement, il était moins fort que l'autre épéiste qui les toisaient. Un grand rouquin à la mine sombre et à l'expression neutre. Sans doute ce dernier envoyait il son second tâter le terrain. Ils ne semblèrent pas se préoccuper du cavalier fortement armé qui passa à leur côté. Ils étaient concentrés sur Alan. Sans mot dire, le brun s'avança vers Alan toutes lames dehors.
Durant ce temps, Milia regardait la scène de loin. Elle ne bougeait pas. Sa confiance en son allié et son nouveau compagnon n'était pas trop grande mais calculée. Elle attendait de savoir.
L'archer quand à lui mis son cheval en branle avec l'arrivée de William. Il était bien entrainé et visait en sens inverse de là ou son cheval galopait. Il tira une première flèche sur son assaillant qui fut aisément parée à l'aide d'un bouclier.
Et ce fut tout ce qu'Alan eut le temps de voir, car l'épéiste devant lui se lança à l'attaque. D'un geste élancé, il envoya son épée en taille sur son opposant. Un coup facile à parer mais qui offrira la possibilité d'envoyer un coup de pied dans la flanc gauche et de profiter du déséquilibre occasionné pour ramener l'épée vers le haut et la rabattre en diagonale vers le cou de feu Alan.


(Voilà, tu es attaqué par un Bretteur de Nv 1. Tu connais ses futures actions, bonne chance!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Ven 22 Oct - 13:23

Un seul qui partait à l’attaque ? C’était pas bon signe, ça… Alan jeta un rapide coup d’oeil autour de lui pour analyser le terrain. Non, aucune fantaisie sur le terrain pour se servir de l’élément naturel. Rien que de l’herbe…

L’épéiste arrivait et fit une attaque en taille. Par réflexe, Alan para avec Alondite. S’en suivit un coup de pied dans son flanc gauche qui lui coupa momentanément le souffle puis il y eu un coup porté en diagonale. Alan ne prit pas la peine de retrouver un équilibre et se laissa tomber avant de faire une roulade sur le côté pour éviter de justesse l’attaque. Vu la puissance de l’adversaire, une seule lame, sacrée ou non, ne suffira pas.


<< Bon, à mon tour de me la péter. >>

Alan dégaina sa lame en argent et fonça vers l’ennemi. Attaquer de face ne serait donc pas une bonne idée. Alan attaqua à la verticale avec Alondite pour forcer l’adversaire à poser sa lame à l’horizontale pour parer, puis planta sa lame d’argent au sol avant de prendre appui d’une jambe dessus, marcher sur l’épaule de son ennemi pour se retrouver dans son dos et attaquer en se retournant.

L’inconvénient, c’était qu’il avait laissé sa lame argent derrière lui. Et bien enfoncée sous son poids. Au moins, personne ne risquait de la prendre sans s’y mettre à deux mains et se retrouver vulnérable…


*Bah, ça fait un moment que j’ai pas combattu avec une seule lame. Ca va être l’occasion de se dérouiller… quoique, je m’entraîne encore pas mal au combat à une épée, je dois pas être trop handicapé !*



I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Dim 28 Nov - 0:39

Sans bien se rendre compte du mouvement, le bretteur eu à peine le temps de faire un pas en avant pour esquiver partiellement le coup. Il venait d'écoper d'une belle estafilade dans le dos. Mais ce n'était pas le genre de blessure qui pourrait achever un homme robuste comme lui. Il se tourna d'un coup sec pour faire face à son ennemi tout un lâchant un râle, indiquant qu'un mouvement trop brusque lui romprait plusieurs muscles du dos. Finalement, il était bien mal en point. Il afficha cependant un léger sourire, qui trahis son compagnon qui avait profité d'avoir Alan de dos pour tenter de l'empaler par derrière. Se rendant bien vite compte de son erreur, le bretteur lança une attaque horizontale vers la tête de son opposant pour le forcer à parer et donc à ne pas pouvoir esquiver l'empalement:

"Meurt, chien des Illuminatis!"

Sur ces bonnes paroles, il savait que si l'adversaire mourrait, mais que lui perdrait l'usage de ses jambes à vie à cause de ce mouvement trop ample.

Durant ce temps, au loin, on entendit un homme hurler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Dim 28 Nov - 1:11

La blessure qu'il avait infligé semblait assez conséquente. En effet, vu le râle de douleur qu'avait poussé l'épéiste, bouger un peu trop subitement causait de gros dégâts. Mais vu son sourire, un truc se trouvait dans le dos d'Alan et le bretteur s'est rendu compte de son erreur, ce qui le poussa à frapper horizontalement au niveau de la tête. Alan ne pourra pas parer deux attaques à la fois... en revanche...

<< Meurt, chien des Illuminatis!
- A tes souhaits... >>

Alan plaça Alondite en garde pour parer le coup à l'horizontale et fit un petit saut en même temps. Il fut donc poussé par la puissance du coup, mais sentit le coup de l'ennemi à l'arrière s'enfoncer dans ses côtes. L'avantage, c'était qu'il n'en mourra pas. L'inconvénient, c'est que ça faisait mal et que ça gênait pour le combat. Enfin, c'était pas la première fois que ça lui arrivait et sans doute pas la dernière. Et si Alan poussait un grognement, quelqu'un dans les environs émit un hurlement. Mais l'épéiste ne s'en souciait pas pour le moment, il avait ses propres soucis à régler.

Par chance, le bretteur qu'il avait blessé semblait avoir du mal à marcher. Alan évaluait sa propre blessure aux côtes. Il pouvait courir, mais pas se retourner ni bien bouger son côté droit. Par chance, Alondite était dans sa main de prédilection, soit la gauche. L'épée d'argent se trouvait à sa gauche, mais la reprendre n'était pas une option sans conséquences. En effet, elle était profondément enfoncée dans le sol et pour la retirer, il faudra s'y prendre à deux mains et ça prendrait du temps, donc ça serait fatal.

Attaquer de front serait suicidaire dans son état et utiliser les lames tempêtes maintenant, alors que la mission était bien loin d'être terminée, n'était pas une bonne idée. Alan opta donc pour une position défensive en s'éloignant un peu, sachant que le blessé ne pourra pas trop bouger, ce qui contraignait le valide à prendre la relève.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Jeu 9 Déc - 13:50

Ses jambes lachèrent. Et tout son corps rencontra le sol dans un râle sourd. La douleur avait fait perdre conscience à l'épéiste blessé. Il n'en restait plus qu'un debout qui fit face à Alan:

"Bien. Tu es fort, mais blessé. Les Illuminatis choisissent mal leurs alliés. Il en sera finit de toi avec ce..."

Une boule de feu rasa Alan et vint se planter dans la figure de l'épéiste. Dans un hurlement il partit en arrière, hurlement qui fut coupé net quand il avala des flammes et y perdit ses poumons au passage. Pendant son vol, Alan pu sentir sa blessure se refermée dans un halo vert de chaleur. Et Milya s'approcha de lui, sur son cheval:

"Bien, nous devrions continuer la route. Mais ne prenez pas tant de risques, il y a encore beaucoup de chemin à faire. Mais je pense que vous avez des questions maintenant, reprenez votre cheval et j'y répondrais sur la route..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Jeu 9 Déc - 13:56

Le blessé poussa un râle puis s’effondra. Un en moins, mais l’autre était toujours indemne, comparé à Alan.

<< Bien. Tu es fort, mais blessé. Les Illuminatis choisissent mal leurs alliés. Il en sera finit de toi avec ce... >>

Un truc chaud frôla la joue d’Alan et s’engouffra dans la bouche de l’ennemi qui mourut alors. La seconde d’après, la blessure d’Alan se referma dans une agréable sensation de chaleur.

<< Bien, nous devrions continuer la route. Mais ne prenez pas tant de risques, il y a encore beaucoup de chemin à faire. Mais je pense que vous avez des questions maintenant, reprenez votre cheval et j'y répondrais sur la route… >>

Alan récupéra son canasson et grimpa dessus avec quelque difficulté avant de rejoindre la femme, prêt à reprendre la route.

<< Bon alors, c’est quoi, les Illuminatis ? Quel est votre but ? Et qui étaient ces gens ? >>



I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Jeu 9 Déc - 14:02

William grogna. Mais il fallait se douter que bien vite, Alan aurait su la vérité. Alors autant tout lui dire. Milya prit la parole:

"Nous sommes un caste religieuse de Beignon. Disons que nous sommes spécialisés dans la recherche d'un artefact bien particulier. C'est une ancienne épée qui as été détruite, et l'on a retrouvé le sanctuaire où elle est entreposée. Mais nous sommes tous maudit, et aucun d'entre nous ne peut plus pénétrer dans un lieux saint. Alors le gardien de cet endroit, sachant que nous viendrions sous peu à engager des mercenaires pour nous abbatres. Nous avons besoin de vous pour passer ses épreuves du monde onirique et récupérer le métal, nous nous occuperons des mercenaires. Voulez vous toujours nous aider?
-Cet artefact a été tenu par un ancien héros de notre famille. On doit le récupérer pour l'exposer au palais, c'est là où il doit être. Le métal y a été volé il y a des années, et c'est notre famille qu'on accuse."

Sur ce, les deux se turent. Ils étaient tout deux des renégats, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Jeu 9 Déc - 14:08

Juste avant de partir, Alan reprit sa lame d’argent toujours coincée dans le sol puis ils y allèrent. Bien vite, ses questions trouvèrent une réponse.

<< Nous sommes un caste religieuse de Beignon. Disons que nous sommes spécialisés dans la recherche d'un artefact bien particulier. C'est une ancienne épée qui as été détruite, et l'on a retrouvé le sanctuaire où elle est entreposée. Mais nous sommes tous maudit, et aucun d'entre nous ne peut plus pénétrer dans un lieux saint. Alors le gardien de cet endroit, sachant que nous viendrions sous peu à engager des mercenaires pour nous abbatres. Nous avons besoin de vous pour passer ses épreuves du monde onirique et récupérer le métal, nous nous occuperons des mercenaires. Voulez vous toujours nous aider?
- Cet artefact a été tenu par un ancien héros de notre famille. On doit le récupérer pour l'exposer au palais, c'est là où il doit être. Le métal y a été volé il y a des années, et c'est notre famille qu'on accuse. >>

Une arme maniée par un héros de leur famille… Alan repensa à Adhumla, l’épée de son père que Kratos lui a volée. Plus jamais il ne pourra voir l’épée qui lui revenait de droit. Même brisée, il aurait conservé cet héritage.

<< C’est d’accord, je vous aiderais à reprendre votre arme, j’espère juste que vous n’avez pas menti sur les faits, j’ai déjà assez d’ennuis comme ça pour en plus avoir la religion sur le dos… >>

Plus vite il en aura fini avec tout ça, mieux ça sera. Pénétrer dans un lieu saint et récupérer une sainte arme brisée. Eh bien, quel programme…



I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Jeu 9 Déc - 14:23

Le reste du voyage se passa sans encombre. Pas de mercenaire, pas de discussion probante. Il n'y avait rien à dire.

Et le petit groupe finit par arrivé à destination, devant un temple d'ancienne facture, tout en bronze. Il était si vieux que le lierre empiétait sur toute la surface de la construction. De longues marches menaient à son entré, et rien autour de cet endroit ne semblait représenter une menace:

"Je pense que la cavalerie va arrivé sous peu. Alan, dépêché vous de rentrer dans le bâtiment. On vous couvre."

Les marches ne furent pas longues à gravir, bien que nombreuses. Et dès le premier pas dans le lieux saint, ce dernier disparu. Le monde se mit à tourner et à se dissiper pour se reformer en autre chose.
En quelques secondes, ce fut la demeure d'Alan qui lui apparu devant les yeux. Et sur le pas de la porte, se tenait lui même. Identique, a ceci prêt qu'il tenait un petit bébé à la chevelure blanche entre les bras:


"Bonjour Alan. Quel effet cela fait-il de se voir soit même? Je me doute que tu te demandes où tu es. Je vais te répondre, tu es dans ton esprit. Et je suis toi, dans quelques temps. Peut-être."

Le double se tue, et prit quelques temps pour caresser les cheveux de son enfant:

"Je sais ce qui va se produire ici. Et je te montre tout ce que tu risque de perdre. Cette vie, avec Kwendal et ta femme. Croit tu qu'elle durera?"

Et le monde changea à nouveau. Le double avait disparu. Et la maison était en flamme. Tout ce qu'on pouvait entendre étaient les pleurs d'un bébé... Et les râles d'agonie d'une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Jeu 9 Déc - 14:38

Finalement ils arrivèrent devant un vieux temple envahi par le lierre. Alan descendit de cheval.

<< Je pense que la cavalerie va arrivé sous peu. Alan, dépêché vous de rentrer dans le bâtiment. On vous couvre. >>

L’épéiste hocha la tête puis entra. A peine eut-il franchi le seuil que sa vision se brouilla. Il n’avait pas eu le temps de voir l’intérieur que déjà il se faisait assiéger.

Quand il ouvrit les yeux, il se trouvait devant chez lui, à Crimea. Qu’est ce que ça voulait dire ? C’était une illusion ? Ou bien avait-il juste rêvé suite à une sieste devant chez lui. Peut être Kwendal n’était-elle pas enceinte, après tout…

Un homme sortit de chez lui. C’était lui-même, tenant un bébé à la chevelure blanche.


<< Bonjour Alan. Quel effet cela fait-il de se voir soit même? Je me doute que tu te demandes où tu es. Je vais te répondre, tu es dans ton esprit. Et je suis toi, dans quelques temps. Peut-être. >>

Une illusion, sans l’ombre d’un doute. Mais comment savaient-ils tant de choses sur lui ? Bah, tout peut arriver avec de la magie.

<< Je sais ce qui va se produire ici. Et je te montre tout ce que tu risque de perdre. Cette vie, avec Kwendal et ta femme. Croit tu qu'elle durera? >>

L’instant d’après, l’homme et le bébé disparurent et la maison d’Alan pris feu. L’enfant pleurait et on entendait Kwendal pousser un râle d’agonie.

<< Non… ça n’arrivera pas… jamais… >>

Alan tremblait de peur devant cette vision d’horreur. Ce n’était qu’une illusion, un tour de son esprit contrôlé par la magie… jamais Kwendal et son enfant ne mourront. Jamais il ne laissera faire ça. Alan serra les poings puis s’avança vers la maison en flammes.

<< Ce n’est qu’une illusion… un stupide petite illusion destinée à repousser les visiteurs indésirables… J’étais dans le temple, ça ne peut être que ça… Je dois continuer… >>

Il marmonnait ça pour lui-même, pour se rassurer. Il craignait de livrer involontairement ses secrets à cause ce cette illusion, de subir des représailles de cette secte à cause de son intrusion, mais après tout, les territoires Beorc le recherchaient déjà. Il n’aura qu’à changer de cachette, si besoin. Et puis, qu’avait dit l’autre lui, déjà ? je suis toi, dans quelques temps. Peut-être

<< Moi, Kwendal et notre enfant aurons une longue et heureuse vie. Pas question que je recule ! Ce futur de viendra jamais ! >>



I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Ven 10 Déc - 21:54

Et alors qu'il s'approchait de la maison, il se rendit compte de la réalité: il faisait chaud, bien trop chaud. Les flammes étaient brulantes dans ses yeux, et leur touché devrait être aussi virulent que le feu se doit de l'être.

Et les cris, qui se faisaient de plus en plus fort, n'avaient rien de plus réel. La texture de l'air, de la terre, du feu. Tout était réel. La fumée qui rentrait dans ses poumons à chaque respiration lui léchait les poumons tel le magma sur la roche.

Mais ce n'était pas tout, rien n'étais terminé:


"Tu vois, je serais toujours là... Ha ha ha ha ha!"

Quelle était cette voix? Elle venait de leur chambre. Il la connaissait... Celle de l'assassin de son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Ven 10 Déc - 22:19

Bien que ça semble être une illusion, elle était saisissante de vérité. Ses sens lui indiquaient que les flammes étaient bien chaudes, la fumée lui léchait les poumons et le poussait à tousser, la vue se brouillait à cause de la chaleur et de la fumée. Pas la peine de tenter d'avancer, malgré les cris toujours plus réaliste. A quoi bon tenter de sauver une illusion ? Alan recula, prêt à faire demi tour pour trouver une issue et poursuivre sa quête dans le temple.

<< Tu vois, je serais toujours là... Ha ha ha ha ha! >>

Cette voix... Des images du passé qu'il croyait avoir enterré se bousculaient alors dans sa tête.

Le sang... la pluie qui s'abattait sur le corps tout juste abattu. Ce sourire sadique, cette armure cabossée qui cliquetait au moindre pas... cette peur... ce froid... cette odeur de sang... ce regard vide qui le fixait après l'avoir prié de fuir...


<< RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! >>

D'un bond, l'épéiste se jeta à travers les flammes. Tant pis si c'était une illusion, ça allait trop loin. Tant pis si le général était juste une illusion, sa soif de sang et de vengeance avait pris le dessus et il avait besoin de tuer. C'était la bonne voie de toutes façons. Il allait s'occuper de cette illusion puis chercher cette lame brisée puis reprendre la route.

<< Où es-tu ? Viens la que je te fasse la peau avant de m'occuper du vrai toi ! >>

Il pensait avoir fait un trait sur cette vengeance après avoir juré à Kwendal de s'occuper d'elle, mais il n'avait jamais songé qu'il risquait de s'en prendre à elle. Quel imbécile...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Dim 26 Déc - 19:00

Et le monde changea de nouveau. L'atmosphère se cristallisa une nouvelle fois, indiquant que le protagoniste principale avait encore changé de dimension.

Le sol était brumeux à la lisière de cette forêt à l'éclairage matinal. Entre les arbres, il faisait sombre. Ce genre de ténèbres qui convainquerait quiconque de faire demi-tour. Et là, se tenait un enfant. Un enfant qui ressemblait comme deux goutte d'eau au passé. Il se tenait là, pateau devant une épée trop grande pour lui qu'il tenait à plat dans ses deux mains. Il s'approcha d'Alan, sans reconnaître son futur et lui montra la lame.

Elle était magnifique, une lame bleuté aux inscriptions d'une insignifiante beauté:


"Eh, monsieur... J'ai trouvé ça, qu'est ce que je dois en faire? Vous la voulez?"

Après tout cette lame n'inspirait pas confiance. Mais elle avait l'air si belle et si maniable, que c'était sans doute ce qui ne donnait pas envie de la prendre entre ses doigts.

Et une voix se leva tel le vend, raisonnant dans les tympans:


"Choisis. Prend cette lame ou va-t'en. Elle peut t'être utile à faire disparaître tes fantômes où à en faire naître des nouveaux. Souviens toi de ce que tu es, et n'hésite pas sur ce que tu dois devenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Dim 26 Déc - 19:21

Tout disparut. Plus de chaleur, plus de fumée, plus de haine... plus de haine...

Alan roula au sol et inspira l'oxygène à pleine bouffée avant d'ouvrir les yeux. Sa main se referma sur l'herbe qui se trouvait entre ses doigts puis la caressa, comme pour se rassurer. La brume recouvrait le sol et il était difficile de distinguer l'horizon entre les arbres. C'était donc l'aube et ce, dans une ambiance assez morbide.

Alan se mordit la lèvre et s'imposa au calme. Ce n'était qu'une illusion, un cauchemar. Kwendal était vivante, chez eux et le bébé n'était pas encore né. Cette illusion était si réelle que la discerner de la réalité devenait difficile.

Des bruits de pas... Alan se retourna et vit un enfant.

Cheveux noirs corbeaux, yeux émeraudes brillant de la fougue de la jeunesse... ce ne pouvait être qu'une seule personne de sa connaissance.


<< Eh, monsieur... J'ai trouvé ça, qu'est ce que je dois en faire? Vous la voulez? >>

Dans ses mains, une épée. La lame brillait d'un halo bleu et portait de magnifiques inscriptions. Pourtant, il émanait d'elle une étrange aura répulsive. Elle était magnifique et semblait si facile à manier... peut être était-ce ça qui la rendait si peu attirante.

Une voix s'éveilla de nulle part et résonna en écho dans l'esprit de l'épéiste.


<< Choisis. Prend cette lame ou va-t'en. Elle peut t'être utile à faire disparaître tes fantômes où à en faire naître des nouveaux. Souviens toi de ce que tu es, et n'hésite pas sur ce que tu dois devenir. >>

Alan regardait son lui du passé puis la lame et derechef son passé. L'épéiste se saisit de la lame puis la posa par terre.

<< Mieux vaut laisser ça la. Je n'en ai pas l'utilité et toi non plus, n'est-ce pas ? >>

Alan porta sa main aux cheveux du gamin et lui ébouriffa les cheveux.

<< Explique-moi plutôt ce que tu fais dans cette forêt alors que l'aube se lève à peine. Où sont tes parents ? Tu ne crois pas qu'ils s'inquièteront pour toi ? >>

Il connaissait déjà la réponse, bien sur, mais s'il pouvait engager cet enfant sur une voie différente et plus radieuse que celle qu'il a emprunté...

C'était peut être une illusion mais peu importait, il ignorait tout de cette magie...

Quoi qu'il en soit, il n'avait pas souvenir de cette scène, absolument pas...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Jeu 30 Déc - 19:38

Et à nouveau, le monde tourna.

Le sol était dur, dur comme la pierre. Sans doute car c'était du marbre, en réalité. Le temple n'était qu'un autel à ciel ouvert ou de larges pilier d'or et d'argent montaient en rétrécissant jusqu'au ciel. Il faisait froid, et un léger vent apportait en ce lieu le bruit d'une grande bataille au loin. En se retournant, l'on pouvait voir deux cavalier galoper à travers une centaine d'ennemi, de la magie fusant de toute part. Les couleurs étaient aussi diverses que la puissance mystique qui parcourait les combattants. A deux contre cent, que pouvaient-ils faire? Le ciel s'assombrissait par endroit du aux pluie de flèches qui assiégeait les deux comparses.

Sans doute que bientôt, l'un d'eux aller tomber.

Mais le temple avait changé en un point, il s'y dressait maintenant un piédestal dans lequel était planté une magnifique épée à la lueur bleuté. Le réceptacle était en or, mais l'on ne pouvait pas voir la pointe de la lame puisse qu'elle y était enfoncée.
La lame était large, sisalié finement sur les bords. A première vue, on dirait que cette lame pourrait trancher n'importe quoi, même du diamant si la volonté de son porteur était-elle. Au milieu de la lame et de chaque côté était disposé des écritures en Galdr, dont la signification semblait complexe. La garde était faite d'un étrange métal, et portait des inscriptions cabalistiques diverses. Et quant au paumeau, il était entouré de bandes de soie recouvertes d'or.
A bien la regarder, cette lame semblait garante d'un énorme pouvoir. Elle semblait facile à manier, mais aussi doué d'une intelligence propre. Et dans son sillage chuchotait le vent:

"Je t'aiderai à sauver ceux à qui j'appartiens, mais tu y laissera un morceau de ton être."

En tout cela, la lame maudite ouvrait ses portes à l'épéiste. Mais dans un sens, avait-il vu le futur, la tentation, ou passé des épreuves l'ayant permis de la saisir sans en mourir? La question était sans réponse...



=> Voilà, tu as un artefact légendaire entre les mains. En le maniant tu es considéré comme un niveau 60. La lame fonctionne sur l'élément Feu&Vent à la fois.
Tu as cent homme devant toi, mais qui sait ce qui va t'arriver? A toi de choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Jeu 30 Déc - 22:05

Le cuir chevelu si doux au toucher s'évapora entre ses doigts, l'herbe si tendre entre ses orteils disparut brusquement et le peu qu'il pouvait voir fondit comme neige au soleil en tourbillonnant.

Alan tituba et s'effondra sur un sol dur comme la roche... en fait, c'était de la roche... du marbre pour être plus précis. Alan ouvrit les yeux. Le voilà donc revenu au temple. Le plafond comportant un grand trou pour que l'autel soit à ciel ouvert et était soutenu par de lourds et larges piliers d'or et argent, rétrécissant au fur et à mesure que les escaliers grimpaient vers le ciel.

Les dents d'Alan s'entrechoquaient, produisant un claquement régulier et rapide qui résonnait en écho dans l'autel. Son corps tremblait tandis que le froid s’immisçait en lui. L'illusion avait du le rendre plus sensible à la température, le temps qu'il se réadapte à la réalité. Le vent lui ébouriffait les cheveux, apportant au passage dans ses oreilles le bruit d'explosions, de « zaps », de bourrasques et autres sons insolites provenant des arcanes magiques.

Par réflexe, l'épéiste se retourna, pouvant admirer des éclats de lumières de la bataille qui faisait rage. Son corps déjà bien agité frissonnait encore plus en sentant les vibrations magiques qui parvenaient jusqu'à lui. Et il n'y avait pas que de la magie en plus ! Son ouie affutée lui permettait de distinguer la dégaine d'épées et le sifflement des lames qui pourfendaient les airs. L'ombre de flèches se découpaient dans les flashs lumineux des sorts. Alan assistait impuissant à l'affrontement entre deux pauvres cavalier et un bataillon d'une centaine d'équidés montés. Ils n'avaient aucune chance, il avait échoué et allait sans doute mourir une fois qu'il l’auront trouvé.

Alan tomba a genoux devant la scène. Ses yeux grands ouvert fixaient les flashs magique, suivaient le sillage des flèches qui fondaient vers les deux cavaliers luttant pour une vaine survie. Quelle folie... Même si Alan les rejoignait à l'instant, muni de leur foutue lame, ils y resteront tous les trois.

Il allait mourir, mourir ! Il n'allait pas pouvoir tenir ses promesses envers Kwendal. Ce soir, le sang du fugitif allait maculer les piliers d'or et argent, son corps sera trainé à travers Tellius afin qu'on récupère la prime. Armedor ne verra pas sa soeur vengée, Kwendal attendra vainement celui qu'elle aime et leur enfant naitra sans père pour la serrer dans ses bras.

Tous ses rêves, tous ses objectifs fondaient devant ses yeux, se mêlant aux larmes qui perlaient le long de son visage afin de tomber du menton et mouiller le sol.


<< Kwendal...
- Je t'aiderai à sauver ceux à qui j'appartiens, mais tu y laissera un morceau de ton être >>

Alan se retourna. Il ne l'avait pas remarqué, mais il y avait du changement dans le temple : à présent, en haut des marches, il y avait un piédestal dans lequel était planté une épée. Probablement celle que recherchaient les deux autres. Le socle était en or et la lame large, cisaillée sur les bords, donnant l'impression que rien ne pouvait résister à son tranchant, absolument rien... Le long de la lame était parcouru d'inscription, probablement des Galdr. La garde était en métal inconnu aux yeux de l'épéiste et était gravé d'inscriptions cabalistiques variées. Le pommeau était, à l'instar d'Alondite, enroulé dans des bandes, la différence était que la lame devant ses yeux en avait en soie cousu d'or.

En la voyant, Alan ressentait une puissance incommensurable, mais également une intelligence reconnue, comme si un âme la hantait... en même temps, il avait bien entendue une voix.

Alan se releva et avança lentement vers la lame, comme un zombie. A chaque pas, sa résolution grandissait, le vide quittait ses yeux, remplacé par une détermination inébranlable. Il allait prendre cette lame et se battre. Avec elle, il avait une chance, avec elle, il pouvait revoir Kwendal et tenir ses promesses.

… ou peut être courrait-il à sa perte en la prenant.


<< GWAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! >>

Le hurlement assourdissant qu'il poussait transperça les cieux tandis qu'une intense lueur dorée émanait de son corps. A peine sa peau avait-elle effleurée la soie délicate qu'il sentit son corps et son âme chauffée à blanc, comme s'il était plongé dans les flammes de l'enfer. D'un geste qu'il n'avait pas commandité, il saisit fermement la lame et l'ôta aisément de son socle. Il se sentait atrocement mal, sa vision était enveloppée dans un épais brouillard blanc lui même difficilement perceptible par les larmes qu'il pleurait. Il s'effondrait au sol, convulsant, hurlant à la mort, mais l'épée toujours dans sa main.

Son autre main alla chercher Alondite d'elle même. Et trouva un certain réconfort en la saisissant....

Dans le champ de son âme, Alan gémissait de douleur. Il était chez lui, tremblant par terre, ressentant une intense douleur. Sa main gauche disparaissait, comme consumée par des flammes invisibles.


<< Bordel... pourquoi dois-je autant souffrir ?
- C'est le prix à payer pour plus de puissance. >>

L'autre Alan le regardait, assis sur une chaise. Son visage déformé par la folie arborait un sourire satisfait. Sa main gauche aussi était en train de partir, de la même façon.

<< Elle t'a prévenu : tu vas y laisser une partie de toi... le truc, c'est qu'elle n'a pas dit combien tu allais verser. Si ça se trouve, toute ton âme va être dévorée, qui sait ?
- Je ne le... permettrait pas !
- C'est trop tard, coco ! T'as pris la lame, tu ne peux plus t'en séparer ! On se fait ronger à petit feu et c'est de ta faute. Tu as fait tout ça dans l'espoir de revoir ta gonzesse ! Tu es si pitoyable... >>

La porte s'ouvrit alors vers un jardin fleuri. Kwendal s'y trouvait, vêtue d'une élégante robe blanche apportant encore plus de beauté à la femme parfaite, un bébé dans ses bras. Ses yeux saphirs regardait amoureusement l'épéiste mutilé, un sourire charmant aux lèvres.

<< Alan... viens...
- Kwendal... >>

L'épéiste se leva alors, cessant de trembler, comme s'il n'avait jamais été blessé. Il avançait à pas lents vers le jardin pour rejoindre sa bien aimée et leur enfant. Il voulait déjà être à leur côté, en père bienveillant qu'il désirait être...

Et la porte se referma violemment.

Alan battit des paupières, comme s'il venait être soudainement réveillé. Devant lui, une silhouette fantomatique se dressait, la main sur la poignée. Ce n'était ni un homme, ni une femme, ce n'était qu'un amas de brouillard composant un corps humain hermaphrodite. Bien qu'elle n'ait pas d'yeux, Alan sentait qu'il était fixé avec sévérité.

Une voix sans timbre résonnait dans son esprit, l'entendre brisait totalement l'emprise que la lame avait exercé sur lui.


<< Je refuse d'être brandie par une marionnette de chair ! Déjà qu'avoir un abruti comme maître est humiliant !
- T... tu es...
- On s'en fout de qui je suis ! Ecoute moi, espèce d'épéiste à la noix ! Si tu te laisses complètement bouffé par ce tas de ferraille, je te jure que je te...
- Ai-je bien entendu ? Tu viens de me nommer tas de ferraille ? >>

La pièce disparut alors, plongé dans les ténèbres. Seuls subsistaient les deux Alan et la silhouette blanchâtre. L'on pouvait difficilement le distinguer, mais une silhouette noire se tenait à leur côté. Elle était une sorte de reflet de l'incarnation d'Alondite, mais en noir, tellement noir qu'on pouvait la distinguer à travers les ténèbres.

<< Ma chère, vous et mois sommes du même type : des épées doté de leur propre force et personnalité.
- Ne me mettez pas dans le même sac que vous, démon !
- Démon ? Parce que vous êtes un ange, vous ?
- Je ne dévore pas mes porteurs, moi !
- Il faut bien un tribut pour user de nos pouvoirs.
- Pas forcément mutiler nos porteur !
- Ah, c'est toujours pareil avec les sacrés, vous êtes trop bonne poire et tête de mule, je suis fatigué de parler avec vous alors que les représentants de mon maître sont en danger donc je vais directement passer au final ! >>

Et l'ombre se jeta sur l'Alan le plus proche, soit le démoniaque. Celui-ci se convulsa en hurlant et l'autre Alan pouvait ressentir sa souffrance et hurla à l'unisson. C'était insupportable, il ne pouvait pas résister face à une telle puissance.

<< Je ne le tolèrerais pas ! >>

L'épéiste sentit alors quelque chose s’immiscer en lui et apaiser ses souffrances.

<< Je dois sacrifier ma dignité pour la sauver, quelle ironie... tu n'as pas intérêt à mourir, je suis fatigué de changer de maître à tout bout de champ ! >>

Alan se sentait apaisé, mais pourtant quelque chose lutait en lui, deux force se disputant sa personne. Il était bien trop occupé à rester indemne pour bouger.

<< Bah, t'occupes, je me charge des cavalier.
- Non... reste...
- Tu vois bien qu'ils se servent des tréfonds de ton âme comme champ de bataille ! Moi, je n'ai servi que de point de passage pour cet esprit avide de ton âme. Si tu te focalises sur la réalité, ça sera trop instable pour qu'Alondite puisse t'aider. Et comme je veux pas être bouffé par un tas de ferraille, je m'occupe de ces chevaucheurs de viande ambulante ! >>

Alan ouvrit les yeux et se redressa, un sourire carnassier aux lèvres. Il admira les deux lames en contraste, chacune des deux émanant d'une lueur presque aveuglante. Le reflet argenté d'Alondite se disputant avec l'aura dorée de l'autre lame. Alan sentait la puissance irradier son corps à un point qu'il pourrait réaliser n'importe quelle prouesse. Ses muscles avaient gagné en volume, comme s'ils étaient alimenté par la force des épées.

<< Je vais m'amuser, moi. >>

Alan se dirigea vers le pilier le plus proche de la sortie et brandit la lame en l'air. Une tornade engloba le bloc doré qu'il s'éleva haut dans les airs, s'arrachant du plafond qui s'effondra. Lentemnet, il se dirigea vers le champ de bataille. L'épéiste donna des coups dans les airs avec ses deux lames qui envoyèrent des lames de vent et lumière sur le pilier. Celui-ci tomba en morceaux sur le champ de bataille. Tous les cavaliers se tournèrent vers l'auteur de ce prodige.

<< Que ceux qui tiennent à leur rondelle commencent à fuir ! Dans trois secondes, je passe à l'assaut ! Un... deux... >>

Pendant son speech, un des archers eut le réflexe de décocher une flèche vers lui alors qu'il était très proche. La seconde d'après, une épée le transperça en plein coeur et ses yeux se tournèrent derrière lui, fasciné par la haine qui animait les iris de l'épéiste.

<< Trois... >>

A l'instant où la lame fut retirée du cadavre et que celui-ci s'effondra au sol, l'épéiste empli de haine disparut et entama une danse macabre, rythmé par les coups, sifflement et bruitages de magie, éclairé par les sorts provenant des mages ou de ses lames enchantées, tout n'était plus qu'esquives, coups, assauts, parades, décapitations, exterminations et autres attaques. Tous tombaient sous les coups sans en porter un allant au delà de l'éraflure à leur unique adversaire. Les plus hardis (ou fous) tentèrent leur chance, les plus sages (ou couards) s'enfuyaient. Mais aucun ne prêtait attention aux deux cavaliers qui, quelques instants plutôt, lutaient pour leur survie.

<< Quelle puissance. Cette lame est incroyable ! Elle vaut bien mieux que cette pitoyable Alondite ! >>

Pendant que l'incarnation de la haine s'amusait comme un fou à tout massacrer sur son passage, l'épéiste spectateur continuait de s'efforcer à aider Alondite à le sauver de la lame maudite.

<< Comment se fait-il que tout à coup j'arrive à utiliser vos pouvoirs ?
- J'ai été obligé d'unir mon âme à la tienne pour sauver ta peau, ce qui fait que ton côté sombre peut m'employer tout comme tu aurais pu le faire
- Ca n'a pas été une bonne chose au final.
- Ca n'aurait rien changé, tu les aurais tous massacré au final, vu que tu es lié à l'autre épée tant que tu l'auras en main.
- C'est vrai.
- Maintenant, boucle la ! Je suis occupé à retenir l'autre abruti ! >>

Une nouvelle attaque circulaire et trois ennemis s'effondrèrent au pied de l'épéiste.

<< Allez, finissons-en ! >>

Alan brandit l'épée maudite en l'air et l'air chauffa autour de lui jusqu'à en faire apparaître des boules de feu qui se mêlaient au survivant avant d'exploser, consumant la dizaine d'ennemis restant.

Seuls restaient désormais Alan et ses deux comparses cavaliers. L'épéiste regardait autour de lui, satisfait de son travail.


<< Héhé... >>

Tous ces cadavres...

<< Héhéhéhéhé... hahaha... >>

Calcinés, démembrés, éparpillés... exterminés...

<< Héhéhéhéhéhéhéhahahahahah.... HAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA ! >>

Et il riait comme un dément, les yeux exorbités, laissant cette force envoutante prendre petit à petit le dessus sur lui.

<< Merde, il a pris le dessus en profitant que l'autre abruti se servait de toute sa puissance !
- J'ai remarqué ! On ne peut rien faire ?
- Bah on peut toujours tenter de lutter, quoi d'autre ?
- Ah, chouette... >>

Autant dire qu'ils étaient dans la merde, en fait.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Ven 18 Fév - 19:32

La jeune femme était pied nus mais pourtant cela ne l'empêchait pas de marcher parmi les cadavres de tous ses alliés, elle portait une simple robe diaphane et avait une allure candide, démenti par des yeux d'un violet profond brillants de tristesse; autour de son coup on pouvait voir un pendentif symbolisant deux serpents s'enlaçant tandis que ses cheveux d'un noir d'ébène étaient s'agitaient au gré du vent. Derrière elle une sombre silhouette vêtu de cuir et portant une cape de laine noir veillait sur elle. Capuche rabattue ses yeux d'un gris acier avaient les pupilles fendues, semblant capturer le moindre mouvement, un individu aux yeux attentifs aurait pu remarquer la petite arbalète de poing qu'il tenait dans une main bien en évidence, prêt à tirer au moindre problème. Les deux individus déambulaient à travers les cadavres, les pieds de la jeune fille souillés par le sang et la terre tandis que le sombre individus tournait sans cesse la tête en arrière comme s'il craignait un attaque quelconque. Soudain la demoiselle s'arrêta, elle était bien loin d'Alan mais celui ci, ou enfin ce qu'il restait de lui, pouvait sentir le regard, comme si celui ci détaillait les tréfonds de son âme. Elle détourna son regard et observa les deux cavaliers qui à présent la chargeaient elle et son compagnon. L'action se déroula en un éclair, l'homme enroulé dans la cape bouscula la demoiselle avec une violence prodigieuse tandis que les deux hommes étaient sur lui. Il esquiva leur violente attaque et attrapa l'un des hommes par le pied avant de le tirer à terre brutalement. Le carreau de son arbalète lui se ficha dans la cuisse du cheval de l'autre cavalier. Il fit sauter le casque du premier homme et lui brisa la nuque d'une main experte. L'autre homme était déjà sur lui mais son corps se tordit soudainement avant de s'effondrer à même le sol. Les deux individu échangèrent un sourire navré

-Nous somme arrivés bien trop tard, et le pire c'est que nous sommes nous même responsable de ce massacre...
-Je sais, l'empire de Drenaï est condamné à présent. Nous avons tout tenté mais il a fallut que le vortex du temple appel un faible.
-Pourtant pour massacrer tous ces hommes et toujours être en vie, je doute que cet homme soit un faible princesse. Nous savons tous les deux qu'Artamon ne peut qu'être brandie le temps d'une bataille avant de détruire son porteur, nous avons seulement du tomber sur un homme maléfique.
-Waylander, Waylander, Waylander... Tu est la personne la plus dangereux de l'empire Drenaï et pourtant parfois... Un esprit assez fort serait capable d'écraser l'esprit maléfique qui gangrène l'acier de cette maudite épée. Mais qu'en est-il si il y a deux esprits?
-L'un serait détruit et l'autre serait...
-Et l'autre serait toujours présent. Seulement Artamon a pris le contrôle à présent.

Les deux individus parlaient tranquillement en s'approchant sans rien craindre d'Alan qui était à présent possédé. Le corps bougea, dans un hurlement de haine pure, dirigé par l'esprit qui le possédait, abattant l'épée bien trop vite pour que la jeune fille puisse l'éviter. Pourtant aucune goutte de sang de coula. Une longue cimeterre bloqua la sinistre épée, l'acier de la cimeterre crissant, pliant sou la pression de l'arme. Un souffle de magie pure balaya Alan, l'envoyant voler à l'intérieur du temple. Un sourire amusé se dessina sur le visage de celle qui était à l'origine de la décharge d'énergie pure. Comme si une simple épée qu'elle surveillait de plus de cent-trente ans allait avoir raison d'elle, ce n'était pas un chien du chaos qui la tenait mais un simple homme... Et certainement pas un des rares détenteurs du titre de déicide dans ce monde.

-L'acier de Zoul Orgos n'est plus ce qu'il était...
-Tu viens pourtant d'arrêter une des treize lames "sacrés" avec...
-Une épée reste une épée.
-Et un guerrier un guerrier... Mais cela suffit, rentrons.

Dans un soupir exaspéré l'homme jeta sa lame devenu à présent inutilisable et suivit la frêle demoiselle qui était bien plus dangereuse que ce que l'on aurait pu croire à première vu. D'un simple mouvement de doigt elle créa des lien qui immobilisèrent immédiatement le corps qui tenait l'arme.

-Bon... tu t'es réveillé jeune homme? Ou je parle encore à cette maudite épée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Ven 18 Fév - 20:25

Son rire perça les ténèbres de la nuit, ses yeux exorbités affichaient toute la folie qui l'habitait au fur et à mesure que son âme se consumait...

Le côté encore saint d'Alan se savait perdu. Même si lui survivait, il ne pourra rien faire contre sa disparition. Si son égo sombre disparaissait, l'autre moitié mourrait également.

Soudain, le rire cessa et Alan se retourna vers ce qu'il venait de sentir. Une force colossale... une entité magique effrayante... et ses deux camarades qui tombèrent...


<< Nous somme arrivés bien trop tard, et le pire c'est que nous sommes nous même responsable de ce massacre...
- Je sais, l'empire de Drenaï est condamné à présent. Nous avons tout tenté mais il a fallut que le vortex du temple appel un faible.
- Pourtant pour massacrer tous ces hommes et toujours être en vie, je doute que cet homme soit un faible princesse. Nous savons tous les deux qu'Artamon ne peut qu'être brandie le temps d'une bataille avant de détruire son porteur, nous avons seulement du tomber sur un homme maléfique.
- Waylander, Waylander, Waylander... Tu est la personne la plus dangereux de l'empire Drenaï et pourtant parfois... Un esprit assez fort serait capable d'écraser l'esprit maléfique qui gangrène l'acier de cette maudite épée. Mais qu'en est-il si il y a deux esprits?
- L'un serait détruit et l'autre serait...
- Et l'autre serait toujours présent. Seulement Artamon a pris le contrôle à présent. >>

Sans savoir ce qui l'y poussait, Alan se rua sur eux deux, épées en mains et frappa avec la dénommée « Artamon ». Il la toucha... enfin, c'est ce qui lui semblait... jusqu'à ce qu'il remarqua la cimeterre qui la paraît. L'épéiste y mit toute sa force et sentit l'arme courbe se plier... jusqu'à ce qu'un violent choc magique le propulse au fin fond du temple. Sous le choc, il perdit connaissance...

<< Quelle chance ! >>

Intérieurement, il sentit une violente pulsion repousser la vermine qui le dévorait. Artamon, privée de contact avec le corps assommé de l'épéiste, ne put parer l'attaque d'Alondite.

<< Balance l'épée à ton réveil ! >>



<< Bon... tu t'es réveillé jeune homme? Ou je parle encore à cette maudite épée? >>

L'épéiste entrouvrit les yeux et laissa glisser l'arme maudite. Aussitôt, ce fut comme si un démon le privait de son énergie vitale... il se sentait si faible tout à coup...

<< A quel point allez-vous me faire souffrir avant de me tuer ? >>

Il se remémora le massacre... massacre... s'il n'était pas habitué à tuer, il aurait chialé sur place. Il n'avait plus le droit de tuer... et il a laissé parler son autre moitié, envoyant d'innombrables soldats à la mort...

*Je n'aurais jamais du prendre cette épée si j'avais su que tôt ou tard j'allais mourir dans la soirée... adieu, Kwendal... prend soin de notre enfant à venir... je t'aime...*

Il ferma les yeux, attendant le couperet qui le fera probablement atrocement souffrir avant de le tuer.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 336
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   Ven 18 Fév - 22:06

La réplique du garçon déclencha un éclat de rire auprès des deux individus. S'ils allaient le tuer? Mais quel intérêt y avait-il à tuer un idiot pareil qui ne comprenait pas la situation dans laquelle il se trouvait. Venger tous les hommes qui étaient morts sur le champs de bataille? En temps de guerre les gens meurent, les seul coupables étant les instigateur de la guerre et non pas ses figurants. Tuer l'homme qui avait tenu Artamon n'avait aucun intérêt maintenant qu'il était neutralisé. Celui qui avait gardé sa capuche sur son visage baissa celle ci, dévoilant un visage d'une trentaine d'années au regard profond et perçant, on pouvait voir qu'il était mal rasé et une longue crinière de cheveux brun et rêche se déploya.

-Comme tu t'en doute, nous allons te couper les testicule, ensuite nous te les ferons frire avec de l'huile de tournesol et du vinaigre puis tu devras les manger...
-Waylander! Tu crois que c'est le moment de plaisanter?
-Bah... avec un ahuris pareil tu sais... puis bon, si on ne pouvait pas rire dans notre situation je crois qu'on se serait déjà pendus t'es pas d'accord princesse?
-Bon soit... Ne t'inquiète pas jeune homme, nous ne te voulons aucun mal. Par contre j'aimerais bien savoir pourquoi tu t'es laissé tenter à prendre une lame aussi malfaisante... Ainsi que ton nom.

Pendant ce temps l'autre homme qui répondait probablement au nom de Waylander s'était pencher sur Alan et lui avait pris l'arme des mains. Immédiatement ses veines noircirent au contact de la lame et il réprima un grognement. Il était clair que lui et Alondite n'étaient pas fait pour s'entendre.

-Bonne épée... Bien que bénie par une déesse. Et je te conseil fortement de répondre à la demoiselle sans tarder.

Il ficha Alondite dans la pierre, son tranchant effleurant la joue d'Alan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: La Lame Brisée [Pv: Alan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Lame Brisée [Pv: Alan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Lame brisée, sabre de premier rang
» Eske zafè Lame kapout, gade komandan Mario Andresol
» Lame d'epee
» 2ème entrainement de Nuage Brisé [PV Ombre du Crépuscule]
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Personnel & Publicité :: 

Le Livre des Héros

-