AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 226
Localisation : Quelque part, à la recherche d'un but...
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
1/20  (1/20)
Points d\'Expérience:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Dim 27 Nov - 12:27

Le regard de la louve était fixé sur la viande qui s'étalait sur l'échoppe du marchant. Il était rare à présent que quelque chose lui mette encore l'eau à la bouche, mais la viande fraîche avait encore ce pouvoir sur elle... Mais lorsque ses oreilles s'agitaient, à l'écoute de ce que la fille aux cheveux violets marchandait avec le ventripotent commerçant, elle ne pouvait pas s'empêcher de grogner. De la viande séchée... Elle en était écœurée au point d'en grogner. La viande, c'est bon lorsque ça saignait encore. Elle leva les yeux de l'échoppe pour regarder Camélia.

- On devrait chasser.

Sa voix était grave et rappée. Elle s'étonnait encore de l'entendre ainsi. Certes, elle n'avait jamais eu la voix très claire, mais là, elle parlait presque comme un vieux fumeur... Un instant décontenancée, elle porta la main à sa gorge pour passer ses doigts sur les marques qu'avaient laissés le gantelet dans sa chair lorsqu'il avait serré.

Qu'est-ce qu'elle faisait ici ? Camélia disait qu'elles devaient se nourrir. Kerowyn disait que pour cela, il leur fallait chasser. Soudain, elle ne comprenait plus pourquoi elle l'avait suivi... Pour de la viande de basse qualité, et un pain qui n'aurait aucun gout ? Il n'avait plus de gout... Elle se retourna, prête à partir, mais une main se referma sur son bras et la retint.

- Reste ici. Nous devons finir nos courses.

Nouveau grognement. Elle voulait partir. Camélia lui parlait doucement, posément, comme elle se serait adressé à un chien récalcitrant... Kerowyn fourra ses mains dans ses poches, les serrant au point que ses griffes ne rentrent dans ses paumes. La douleur piquante sembla lui éclaircir les esprits, puisqu'elle se calma et laissa Camélia finir sa transaction... Après tout, si elle voulait se nourrir de merde, c'était son problème. Kerowyn, elle, chasserait.

A nouveau, la main apaisante de la marquée se posa sur son épaule.

- Viens, allons chercher du pain et des céréales...

La jeune femme tira la langue. Cette nourriture n'avait aucun gout. Pouah ! Elle avait toujours l'impression que, lorsqu'elle mangeait autre chose que de la viande, la nourriture se transformait en cendres dans sa bouche.

- Je veux retourner dans la forêt.

Dans la forêt, elle était loin des gens, de la foule et du bruit. Elle ne voulait voir personne... Juste Camélia, qui savait. Les autres, elle s'en fichait comme de sa première paire de chaussettes. Mais elle devait admettre que Camélia avait raison. Il fallait aller en ville parfois... Elle devait trouver des informations.

- Quand est-ce qu'on pose des questions sur... lui ?

Camélia secoua un peu la tête. Elle désapprouvait la nouvelle obsession de son amie, et peu importe qu'elle essaye de l'en détourner, Kerowyn y revenait toujours.

- On posera les questions quand on auras fait le plein de provisions. Calmes-toi un peu.

Rien que d'évoquer le sujet, Kerowyn avait senti la rage monter dans ses entrailles glacées. Elle en tremblait. Évoquer le sujet avait simplement suffit... Mais Camélia l'avait dit. Plusieurs fois. Si le village était indemne, alors il n'y était probablement pas venu. De plus, il ne fallait pas qu'elle laisse libre court à sa furie au milieu des villageois, elle risquait de blesser quelqu'un... Elle serra les dents si fort qu'elle sentit ses canines ripper contre sa lèvre inférieur. Elle glissa sa main sous sa tunique pour la poser sur l'hideuse cicatrice qui marquait son flanc. Elle la sentait tiède sous ses doigts... Mais elle savait que c'était une illusion. la balafre répandait un froid mordant dans tout son ventre. Elle poussa un gémissement étouffé.

- J'ai besoin qu'on s'en aille. On ne trouvera rien ici...

Elle peinait. Elle avait envie de poser la main sur Artamon, de sentir son contact réconfortant, mais elle savait que si elle le faisait elle en aurait encore les larmes aux yeux sans savoir pourquoi.

Mensonge... Elle saurait pourquoi elle pleurerait. Gaël.

Il avait beaucoup compté pour elle, et elle arrivait a peine à se souvenir à quel point. Elle se savait furieuse après son meurtrier, mais elle ne comprenait plus pourquoi elle s'y était autant attaché. Comme à Camélia d'ailleurs. Pourquoi elle la suivait encore ? Elle n'en avait pas envie, elle voulait retourner dans la forêt et chasser... Aussi bien son gibier que sa cible. Mais elle continuait à suivre Camélia qui faisait ses courses... La louve leva les yeux, regarda dans le vide.

- Dépêches-toi.

Camélia lui jeta un regard en coin, hocha la tête avec une lueur triste inquiète dans son œil unique, puis elle aborda le marchand de céréales tandis que la louve passait le temps en passant le bout de ses griffes sur sa cicatrice. Elle ne se blessait pas, elle se souvenait juste de ce que cela faisait, de ressentir le touché sur son ventre. Elle le sentait a peine, comme si un voile séparait son esprit de son corps. Cela arrivait parfois.



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Lun 28 Nov - 9:21

La charrette se balançait le long du sentier inégal, berçant le pauvre mercenaire affalé au fond. Le regard dans le vide, Alan observait sans le voir le paysage du pays de son enfance. Il ne souriait pas, il ne se sentait pas vivant, juste… las…

Il a tout tenté pour ne pas reprendre ce genre d’activité, pour se limiter à quelque chose de simple. Garder le village, faire quelques missions à la bordure d’Hatary pour rester proche des siens… il voulait être un père présent pour ses enfants, il en avait quand même trois à nourir, sans compter Kwendal… mais voilà que le destin lui a rappelé qu’il était né pour le combat et qu’il mourra sur le champ de bataille.

On lutte pas contre le destin, sinon il fait des coups de putes.

Et le dernier coup de pute en date, c’est Gaël qui en a fait les frais. Son fils du futur, mort… Alan voyait encore le cadavre calciné au ventre béant. Il n’avait plus rien sur lui. Kerowyn était introuvable, même Niall n’a rien dit à son sujet. Le voleur du futur est resté pour prendre soin de Kira après quelques enquêtes préliminaires, mais ça ne suffisait pas au mercenaire. Il lui fallait plus que ça. Il voulait venger son fils et il n’hésitera pas.

Les séparations avec Kwendal furent douloureuses, celles avec Kira… moins douloureuses, mais plus dérangeantes. La mage du futur, d’ordinaire dynamique, souriante et prompte à faire exploser quelque chose… il ne la retrouvait plus… elle restait allongée sur le lit, à fixer le plafond, l’air dénuée de vie. Si elle ne respirait pas encore, Alan la croirait morte. Même si elle lui faisait perdre des cheveux avec ses conneries, il s’était attachée à sa fille du futur et la voir comme ça… eh bien ça ne faisait que le conforter dans l’idée qu’il fallait venger Gaël, retrouver le coupable et le tuer.

Le chariot s’arrêta dans un village. Une pause le temps de rassasier les chevaux et se réapprovisionner. Alan en profita également. Il allait avoir besoin de quelques provisions. On disait que Crimea était sujet à la famine ces derniers temps, mais on trouvait encore de quoi vivre aux étals, même si le prix faisait un peu mal. Le mercenaire était prêt à le payer.

Il se réapprovisionnait en viande séchée et en pain quand deux personnes attirèrent son attention…

La première, c’était une silhouette familière. Une borgne, particulièrement douée aux dés… l’autre était une rousse un peu sauvage.

Il cligna des yeux une fois, puis deux, puis trois, cherchant à bien s’assurer que c’était bien Kerowyn et Camelia. Quand le doute ne fut plus permis, il se dirigea vers le duo. Alors que son humeur changeait à chaque pas.

Elle était en vie, quel soulagement !
Elle n’était pas revenue se recueillir sur la tombe de Gaël, quelle salope !
Elle n’a pas l’air bien… la pauvre…
Elle n’a même pas envoyé un message pour les rassurer !

A sa ceinture, c’était… Artamon ? Elle se promenait avec l’épée de son fils ? Comme quoi elle tenait encore à lui… ou était-ce lui qui s’était lié à elle ? Alan se doutait que l’âme de son fils devait trainer là dedans, l’épée dorée buvait l’âme de ses porteurs quand ils tombaient au combat. Ca ne serait pas étonnant qu’il aie choisi de rester auprès d’elle après ça...

Finalement, tous ces sentiments au ventre, Alan arriva dans le dos de Kerowyn et lui tapota son épaule, la gorge serrée… il devait lui parler, mettre les choses à plat et récolter un maximum d’information.


« Kerowyn, il faut qu’on parle. »

On repassera pour la délicatesse et la compassion, Alan n’avait ni le temps, ni l’envie de faire dans le sentimentalisme… surtout qu’il ne savait toujours pas s’il devait serrer sa belle-fille du futur dans ses bras ou lui en mettre une, dans son état actuel.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 226
Localisation : Quelque part, à la recherche d'un but...
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
1/20  (1/20)
Points d\'Expérience:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Lun 28 Nov - 18:08


Elle avait un mauvais, très mauvais pressentiment. Peut-être étais simplement le fait de se retrouver en ville, entourée de gens ? Ou l'odeur des céréales qui ne lui disait rien ? Non, c'était quelque chose d'autre...Son odorat captait une odeur familière, portée par le vent. Une odeur d'arbre et d'humidité. Elle ferma les yeux et huma l'air, ses oreilles se dressant quelque peu alors que des pas approchaient d'eux rapidement.

Menace.

La main de la louve fut immédiatement sur le manche d'Artamon, et aussitôt elle dut repousser de toute ses forces le sentiment de pitié et de compréhension qui en émanait. Elle était en danger. En grand danger. L'odeur de pin et de pluie suivait les pas, et Kerowyn poussa un grognement sauvage en sortant Artamon de son fourreau de quelques centimètres... Camélia, se rendant soudainement compte de la nervosité de sa compagne de voyage, délaissa momentanément sa tractation pour poser la main fermement sur celle de Kerowyn et la faire rengainer.

- Non, Kerowyn ! Tout va bien, il n'y a aucun ennemi ici !

Les doigts de Kerowyn se crispèrent. Elle se sentait réellement en grand danger, aussi lorsque Camélia la força à rengainer elle tendit vivement la main vers elle et la griffa au bras pour lui faire lâcher prise. Mais la marquée ne se laissa pas faire, habituée à présent aux sautes d'humeur de son amie... Dans le même temps, la rouquine sentit une main tapoter son épaule et, prise de panique, elle se retourna comme une tornade tout en dégainant son arme pour la pointer sur... Alan.

De boule de nerfs, elle passa à statue. son regard de feu était posé sur le père de Gaël comme si elle ne comprenait pas ce qu'elle voyait. La pointe d'Artamon ne tremblait absolument pas, mais elle ne se levait ni ne s'abaissait, comme si Kerowyn hésitait sur l'attitude à adopter.

Les mots d'Alan semblèrent lui passer au travers comme de la fumée. Elle avait l'impression que son ventre était encore plus glacé que d'habitude.

- Camélia, j'ai froid... On retourne dans la foret ?

Elle avait absolument envie de s'éloigner au plus vite. Elle finissait à peine sa phrase qu'elle tournait les talons en rengainant Artamon. La foule avait formé un cercle autour d'eux, et les gens murmuraient, un bruit qui commençait à devenir assourdissant aux oreilles sensibles de Kerowyn. Au moins, maintenant qu'elle avait lâchée la poignée de l'épée, se sentait-elle moins troublée... Elle n'aimait pas que Gaël essaye de la consoler.

Elle s'apprêtait à filer comme une fusée lorsque Camélia, comprenant son intention, la ceintura sévèrement pour l'empêcher de partir. Elle avait reconnu Alan, et elle estimait elle aussi que la manière qu'avait Kerowyn de fuir ainsi tout ce qui ressemblait plus ou moins à ce qu'elle avait connu n'était pas une bonne chose... Elle espérait également que le bretteur pourrait l'aider à faire reprendre ses esprits à la jeune femme, qui était vraiment étrange depuis son réveille. Ses périodes d'absence et ses furies l'inquiétaient.

- Non, on ne retourne pas à la forêt. On va inviter le père de ton chéri à manger quelque chose de chaud, tu lui dois au moins ça.

Après s'être débattu encore une bonne minute en poussant des grognements furieux, Kerowyn finit par obtempérer. Si brusquement d'ailleurs que si Camélia n'avait pas été habituée à ses changements d'humeurs, elle aurait pu en être surprise. Le loup avait finit par laisser la place à... ce qu'il restait de Kerowyn. La rôdeuse s'approcha de quelques pas de Camélia, comme pour chercher à se faire rassurer, puis elle finit par hocher brièvement la tête. Son visage ne marquait que très peu les expressions, affichant actuellement un aire un peu hagard.

- Bordel...

Elle s'apprêta néanmoins à suivre Alan et Camélia là où ils voudraient aller. Elle refusait cependant de lever les yeux, ne souhaitant absolument pas rencontrer le regard du bretteur.

...

A la réflexion, elle se dit qu'elle se moquait bien de ce qu'il pouvait penser.



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Dim 4 Déc - 12:47

Il ne s’attendait pas à retrouver Kerowyn ici. Et pourtant elle était là, juste sous ses yeux. L’amante de son défunt fils, celle qui avait toutes les réponses à ses questions. Des réponses dont il avait expressement besoin pour la suite. Le désir ardent de vengeance qui l’animait prenait le pas sur la compassion qu’il éprouvait pour la rouquine, mais elle a choisi de ne pas revenir donc devait-il vraiment la pleurer ? Probablement un peu, mais il se souciera de ça après avoir eu ses réponses.

Il posa la main sur l’épaule de la guerrière, mettant les pieds dans le plat sans retenue aucune. La rousse dégaina alors Artamon et la pointa vers lui. Le guerrier fit un pas en arrière, surpris par la réaction, levant les mains en signe d’apaisement. Pourtant, elle ne baissa pas son arme et ne réagit même pas à ses paroles.


« Camélia, j'ai froid... On retourne dans la foret ? »

Retourner dans la forêt… ? Mais de quoi elle parlait ? Hé ho ! Ya un mec qui veut te parler la ! Et quitte à parler, il préférerait que ça soit dans la taverne du coin avec une choppe à la main, c’est plus convivial qu’au milieu d’une forêt avec pour seule boisson de l’eau de rivière !

Alan allait faire part de son désaccord mais Kerowyn s’éloignait déjà… et Camélia la retint, non pas en lui attrapant le bras ou en posant sa main sur son épaule, mais en la ceinturant littéralement. En général, on ne faisait ça qu’en ultime recours et ce geste n’était pas anodin… Ca sous entendait que ce n’était pas la première fois et que Kerowyn était vraiment détraquée au point de devoir la soumettre, non pas par les mots, mais par la force.

Il se passa quoi… une minute ? Une minute pendant laquelle Alan était déboussolé. Kerowyn n’écoutait pas Camélia et se débattait vivement à se débarrasser d’elle, à grogner comme un animal, à fuir Alan… ça ne ressemblait pas à la rousse qu’il avait connu, à cette femme forte et courageuse, au tempérament certes explosif et avec un goût très prononcé pour la viande saignante depuis un certain épisode, mais quand même… elle n’était pas dans son état normal… la mort de Gaël a du profondément la troubler pour fuir comme une lâche… que s’est-il passé ?

Mais finalement, elle obtempéra et Alan se ressaisit en la voyant se calmer.


« ...allez, venez, allons au chaud... »

Le père de famille guida les deux dames vers une taverne et il s’installa avec elles à une table à l’écart, loin des oreilles indiscrètes. Chacun passa commande, lui prenant une bière, et observa les deux femmes, surtout Kerowyn… l’expression de son visage était… vraiment inquiétante. Un choc psychologique pouvait vraiment laisser des séquelles aussi importantes ? Non, il y avait forcément plus...

« J’ai besoin de savoir ce qui s’est passé… qui a tué Gaël ? Que s’est-il passé ce jour là ? Où étiez-vous, qu’avez vous fait ? »

Pas de douceur, il ne s’en sentait plus vraiment capable, mais il contrôla malgré tout sa voix pour qu’elles ne se sentent pas brusquées, qu’elles puissent peser calmement leurs mots pour répondre...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 226
Localisation : Quelque part, à la recherche d'un but...
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
1/20  (1/20)
Points d\'Expérience:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Dim 4 Déc - 14:11


La louve suivait Camélia et Alan à travers la foule qui les regardaient d'un air curieux. Visiblement, la scène de Kerowyn avait intrigué les passants, mais elle s'en moquait éperdument. La main dans la poche, l'autre toujours crispée sur sa cicatrice, elle pénétra à la suite des deux autres dans une taverne encore peu occupée. Les gens n'avaient plus beaucoup d'argent à dépenser en boisson, la famine ayant fait monter le coût des aliments... Le commerce battait visiblement un peu de l'aile d'ailleurs, les plats et boissons proposés étaient simples et comportaient peu de viande. Kerowyn grimaça. Néanmoins, une fois assise, elle ne releva le nez que pour aboyer sa commande, à savoir... Une tranche de viande... Crue. Camélia soupira légèrement et se prit un lait de chèvre.

Lors qu'Alan posa la question fatidique, la guerrière rousse se figea totalement. Ce jour-là, la mort de Gaël... Lui. Ses ongles se plantèrent dans sa cicatrice, dans cette portion de son ventre qui restait glacé du coup qu'elle avait reçu, et leva un regard voilé vers Alan. Ses dents étaient serrées au point que ses gencives saignaient.

- Il portait une armure totalement noire...

Prise d'un incontrôlable frisson, elle ramena ses deux bras devant elle et les serra contre elle. Elle avait encore le souvenir de l'épée dentelée qui plongeait dans la poitrine de Gaël, arrachant la peau et les os, pour en ressortir enduite de sang et de ce qu'il restait des poumons et du cœur du jeune homme que, dans une autre vie, elle avait aimé. Avant que son odeur de cannelle et d'épices ne devienne une odeur de sang omniprésente. Cette même épée portait encore les traces du sang et de la chair de Gaël lorsqu'elle avait percé son flanc, le glaçant à jamais.

Le regard de la louve était planté dans celui d'Alan, mais elle semblait ne pas le voir, comme si elle regardait le mur derrière... Qu'elle ne voyait pas non plus. En faite, sa vision semblait s'arrêter à la limite de ses propres yeux, fixés sur un petit pantin de bois qui n'avait plus de visage. Finalement ce fut Camélia qui reprit la parole, puisque visiblement Kerowyn en était incapable.

- Nous étions à la poursuite d'une personne qui avait déjà décimés plusieurs villages de Laguz à Gallia. J'étais absente quand c'est arrivé, j'étais allée chercher des renforts. Quand nous sommes arrivés, c'était...

La marquée frissonna au souvenir du carnage qu'elle avait découvert en arrivant sur les lieux. Kerowyn, les dents toujours serrées, se griffait a présent les avants-bras dans un geste machinale, comme si elle avait besoin de raviver les sensations de ce jour funeste pour ne pas oublier...

- Gaël était déjà mort. Je crois que tu as vu le corps, Alan... Il avait été empalé droit au cœur, par une arme dentelée au vu de la déchirure que cela à provoqué. Le sol autour de lui était calciné. Kerowyn était dans un sale état... Elle ne respirait presque plus, son flanc était déchiré, visiblement par la même arme qui avait tué Gaël, et elle était au bord de la mort.

Camélia tremblait encore au souvenir de son amie étalée au milieu des cadavres. Pendant un instant, elle avait réellement cru que Kerowyn était morte... Puis elle avait vu la bulle de sang se former à ses lèvres sous une infime expiration, et les prêtres avaient pris la relève pour la soigner.

- Elle est restée inconsciente pendant un mois. Les prêtres ont fait tout ce qu'ils ont pu pour la soigner, ses blessures étaient refermées en une semaine, et elle a eu beaucoup de chance qu'on soit arrivés à temps, mais elle ne se réveillait pas. Et finalement...

Camélia s'interrompit en se rendant compte que Kerowyn était en train de se faire saigner. Elle poussa un soupire et sortit un linge de son paquetage qu'elle déposa sur la table.

- Tu devrais arrêter ça, Kerowyn.
- Meh... Ca ne fait rien, regarde, ça pique même pas...

La marquée soupira à nouveau et essuya les bras de son amie avec une certaine tendresse, dont la louve ne se rendait absolument pas compte. Puis elle banda les blessures superficielles patiemment en jetant un regard désolé en direction d'Alan. Elle était navrée qu'il fut témoin d'une telle scène.

- Pour reprendre le fil de mon histoire... Elle est comme ça depuis son réveil. Elle est parfois presque inexpressive, comme si elle était vide, et parfois elle fait preuve d'une sauvagerie monstrueuse qui la pousse à se montrer violente. Alors elle court... Ca lui évite de se battre contre les arbres. Et des fois, elle se contente de fondre en larmes.

Kerowyn semblait toujours absente, laissant Camélia bander ses plaies. Puis le barman arriva avec les commandes et déposa la bière devant Alan, le lait de chèvre devant Camélia... Et une pièce de viande crue devant la rôdeuse, qui la considéra d'un œil torve. Le barman s'éloigna ensuite avec un regard perplexe sur la tablée, tandis que Kerowyn saisissait le morceau de viande pour mordre dedans à pleine dents. Le goût sembla réveiller un peu le loup qui s'était mis en sommeil, et elle poussa un grognement de contentement. Camélia, pour sa part, trempa simplement les lèvres dans son lait de chèvre.

- En faite, elle pleure surtout quand elle tient l'épée de Gaël. Elle a mis une bonne semaine avant d'oser même entrer dans la pièce où elle était rangée...
- Il me dit que ce n'est pas de ma faute, mais si... C'est moi qui ait voulu qu'on continue la traque... Je pensais qu'il avait un peu d'avance sur nous...

La marquée, interrompue dans ses paroles par la voix de Kerowyn, retint son souffle. Elle ne voulait surtout pas interrompre son amie, qui parlait déjà suffisamment peu, et en particulier de cet épisode dramatique... Kerowyn avait posée sa viande et se léchait à présent les doigts comme si de rien n'était.

- Il a essayé de me défendre. C'est de ma faute.

Ses yeux semblèrent s'animer d'un léger regain d'expression, et ils se remplirent de larmes. Elle ne chercha pas à les retenir.

- Et maintenant... il me dit encore que non... Il est plein de pitié...

Les yeux de la louve se posèrent sur Artamon à sa ceinture, et elle la retira de son fourreau dans un geste brusque pour la déposer sur la table, devant Alan. Cependant, elle n'osait pas retirer sa main du pommeau de l'arme, comme si quelque chose la retenait. Une chaleur diffuse, un sentiment rassurant... Elle en avait le cœur glacé d'effroi. Du moins en avait-elle l'impression... A moins que ce ne soient les fantômes de ce qu'elle aurait ressenti autrefois, lorsqu'elle était complète ? Elle n'aurait su le dire...

- Emmène-le loin de moi...

Elle ne lâchait toujours pas le pommeau, ses doigts se crispèrent même de plus belle dessus.



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Dim 18 Déc - 11:26

Bon, le cadre de réunion était loin d'être idéale... Kerowyn n'avait visiblement plus toute sa tête, les denrées étaient chères et peu garnie et en prime il fallait secouer la rousse pour qu'Alan aie la réponse à ses questions. Il a repris la voie du carnage et de la violence et comptait bien arriver au bout du chemin aussi vite que possible et c'était sa belle-fille du futur qui pouvait lui donner la direction à prendre.

Alan commença donc son interrogatoire, faisant visiblement psychologiquement mal à la rouquine qui subissait un bon vieux PTSD.


« Il portait une armure totalement noire... »

« IL »... cette manière qu'elle avait d'appuyer sur ce « IL » était étrange... Alan avait du mal à se trouver une raison pour laquelle elle insistait si lourdement là dessus. En plus, elle tournait autour du pot alors qu'elle se recroquevillait sur elle... et elle ne dit plus rien...

« Nous étions à la poursuite d'une personne qui avait déjà décimés plusieurs villages de Laguz à Gallia. J'étais absente quand c'est arrivé, j'étais allée chercher des renforts. Quand nous sommes arrivés, c'était...Gaël était déjà mort. Je crois que tu as vu le corps, Alan... Il avait été empalé droit au cœur, par une arme dentelée au vu de la déchirure que cela à provoqué. Le sol autour de lui était calciné. Kerowyn était dans un sale état... Elle ne respirait presque plus, son flanc était déchiré, visiblement par la même arme qui avait tué Gaël, et elle était au bord de la mort. »

Calciné... Alan n'avait aucun mal à trouver la raison des brulures : Gaël a relâché toute la puissance d'Artamon en espérant faire assez de dégats pour abattre son tueur... en vain... cet ennemi était pourvu d'une puissance phénoménale pour parvenir à résister à une arme magique comme celle-là. Qu'était-il donc ?

« Elle est restée inconsciente pendant un mois. Les prêtres ont fait tout ce qu'ils ont pu pour la soigner, ses blessures étaient refermées en une semaine, et elle a eu beaucoup de chance qu'on soit arrivés à temps, mais elle ne se réveillait pas. Et finalement... Tu devrais arrêter ça, Kerowyn.
- Meh... Ca ne fait rien, regarde, ça pique même pas... »

Alan observa le bras de Kerowyn qui était à présent couvert de sang. Elle s'était griffé jusqu'à ouvrir la chair et elle disait ne plus ressentir la douleur... elle devenait vraiment tarée...

« Pour reprendre le fil de mon histoire... Elle est comme ça depuis son réveil. Elle est parfois presque inexpressive, comme si elle était vide, et parfois elle fait preuve d'une sauvagerie monstrueuse qui la pousse à se montrer violente. Alors elle court... Ca lui évite de se battre contre les arbres. Et des fois, elle se contente de fondre en larmes. »

Alan observa Kerowyn. Le comportement était définitivement étrange. La folie qui l'habitait était-elle seulement dû à un puissant traumatisme suite à l'expérience qu'elle a vécue ou bien y avait-il autre chose ? Quand il la voyait dévorer la viande comme une bête sauvage, elle lui semblait « normal »... enfin, normal selon les critères adoptés après un coup de Kirapocalypse mais...

« En faite, elle pleure surtout quand elle tient l'épée de Gaël. Elle a mis une bonne semaine avant d'oser même entrer dans la pièce où elle était rangée...
-Il me dit que ce n'est pas de ma faute, mais si... C'est moi qui ait voulu qu'on continue la traque... Je pensais qu'il avait un peu d'avance sur nous... »

Une fois encore, elle avait lourdement appuyé sur le « Il »... Alan commençait à échaffauder des théories. Si elle appuyait sur lourdement, c'était qu'elle le connaissait... mais qui pouvait la mettre dans un tel état au point de la rendre aussi tarée ?

« Il a essayé de me défendre. C'est de ma faute. Et maintenant... il me dit encore que non... Il est plein de pitié... »

Gaël... évidemment, l'épée a emportée son âme et maintenant il communiquait avec Kerowyn à travers le lien qu'elle a tissé avec Artamon. Elle en était la nouvelle porteuse et, à sa mort, elle le rejoindra dans la lame... un destin auquel nul porteur désigné par l'épée ne peut échapper.

Kerowyn dégaina alors la lame et la posa sur la table... main crispée sur la poignée.


« Emmène-le loin de moi... »

Le père de famille eut un petit rictus. Il savait déjà qu'il ne repartirait pas avec cette lame pour trois raisons.

La première : il était bien placé pour savoir que le destin de Kerowyn était scellé : en admettant qu'Alan arrive à lui arracher Artamon sans la tuer, l'épée reviendra forcément vers elle.
La deuxième : Kerowyn serrait sa main sur la poignée, signe que son cœur était en désaccord avec ses paroles.
La troisième : Alan se refusait d'éloigner ce qui restait de son fils de celle qu'il aimait de son vivant, c'était visiblement la seule chose qui laisse un brin d'humanité à la démente qu'était Kerowyn.

Toutefois... la main d'Alan se posa sur la lame dorée qui s'illumina. Des flammes noires en jaillirent et entourèrent la main du père de famille qui ne se sentait pas brûler. Il entendait deux echos résonner dans son cœur.

La première était un chant familier, une mélopée qui n'était autre que celle de son double du futur, tombé au combat pour protéger les siens. Le tremolo était toutefois plus sombre, teinté du noir des flammes qu'il maniait depuis quoi... vingt ans désormais, bien plus que lui. L'expérience l'a assombri. Son double du futur lui disait qu'il n'était pas prêt, qu'il allait devoir plonger plus en avant dans les ténèbres s'il voulait pouvoir venger son fils.

Le deuxième chant était celui de Gaël. Son fils du futur lui faisait clairement savoir qu'il voulait rester avec Kerowyn, qu'il voulait la protéger du démon et que si Alan faisait mine de vouloir l'éloigner d'elle, il lui brûlera la main jusqu'à l'os s'il fallait pour le faire lâcher.... et à cela s'accompagnait des flashs, des images floues.

Une armure gigantesque aux yeux brillant d'un éclat démentiel.
Une épée énorme mais pas aussi grande que la DragonSlayer de Kerorian. Et un froid mordant, tellement intense qu'on ne ressentait pas la douleur quand l'épée transperçait le corps... le froid de l'âme qui quitte le corps qu'il réchauffait jadis... une buveuse d'âme. L'esprit de Kerowyn était en charpie et ce qui restait de Gaël dans Artamon n'était qu'un mince fragment...

Alan lâcha la lame, les flammes s'éteignirent et il secoua la tête.


« Gaël refuse de te laisser. Il veut rester avec toi et continuer de te protéger.  »

Il regarda la rousse avec une pointe de désolation.

« Je dirais à Kira que vous êtes dans les parages, elle s'inquiète énormément pour toi et elle devrait pouvoir faire quelque chose pour... ton problème. »

Ca devrait secouer sa fille. Depuis l'annonce de la mort de Gaël, Kira était en dépression et ne quittait plus sa chambre. Il n'y avait guère que Niall qui parvenait encore à lui remonter le moral mais... tant que la maison tenait debout, c'était signe que Kira n'allait pas bien. La normalité était justement signe d'anormalité chez sa génie de fille.

« J'ai une dernière question, Kerowyn... cet homme en armure géante... tu le connais, pas vrai ? »

Alan n'attendait pas de nom. C'aurait été trop simple, mais la moindre réaction de la part de sa belle fille pourrait être un indice capital.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 226
Localisation : Quelque part, à la recherche d'un but...
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
1/20  (1/20)
Points d\'Expérience:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Sam 31 Déc - 15:29

Lorsque les flammes avaient surgies de a lame d'Artamon pour s'enrouler autour du bras d'Alan, la réaction de Kerowyn avait été immédiate. Elle avait lâchée la poignée comme si elle s'était brûlée, bien que le feu ne l'ait même pas effleurée. Ce feu... c'était la manifestation de la présence de Gaël, qu'elle fuyait à présent comme elle fuyait tout ce qui avait trait à sa vie... Kira, Alan... Pourquoi restait-elle ici ? Parce-que Camélia lui avait dit qu'elle devait au moins cela au père de Gaël... Mais elle ne lui devait rien. Et il ne voulait pas emmener Artamon.

Elle leva son regard torve vers Alan lorsqu'il lui annonça que Gaël ne souhaitait pas la laisser. Mais il l'avait déjà fait, lorsqu'il était mort... Et c'était de sa faute, à elle. Qu'il arrête donc de se montrer aussi compatissant... Sa présence n'avait apportée que du malheur à la famille d'Alan. Kerorian l'avait tué parce-qu'il était devenu fou de malheur après sa naissance. Puis elle avait entraîné tout le monde dans le passé pour tuer son père, même si Kira avait lancé le sort ça avait été son idée à l'origine... Et maintenant, Gaël était mort, tué de la main de ce chevalier noir...

Elle planta ses griffes dans le bois pour y tracer de longs sillons, refusant tout de même de poser la main sur Artamon. Elle voulait que Gaël la lâche, qu'il repose en paix au lieux de s'attacher à sa vieille carcasse lacérée et en pièces détachées. Cependant, Alan n'en avait visiblement pas finit...

- Je dirais à Kira que vous êtes dans les parages, elle s'inquiète énormément pour toi et elle devrait pouvoir faire quelque chose pour... ton problème.

Elle réagit immédiatement. Se relevant, la louve renversa sa chaise, brisant un coin de la table avec ses griffes. Il voulait parler à Kira, lui dire qu'elle était ici... Avec ça, sa presque-sœur viendrait certainement la trouver, elle jouerait sa fille mécontente pendant quelques minutes, puis elle constaterait son état et elle voudrait l'aider... Elle ne voulait pas être aidée. Elle ne voulait pas faire face à sa compassion et à sa gentillesse. Elle voulait simplement qu'on lui foute la paix, aller vivre dans les bois, et retrouver le fils de pute qui avait tué son homme et volé son âme...

-NON !

Ses dents étaient tellement serrées qu'elle en avait la mâchoire douloureuse, et Camélia se leva à son tour pour venir derrière elle et poser ses mains sur ses épaules. Se penchant sur l'épaule de son amie, la marquée lui murmura des mots apaisants... Il lui fallut de longues minutes pour arriver à faire se rasseoir la rôdeuse, qui s'agitait décidément de plus en plus. Elle ne voulait pas parler, elle n'avait pas que ça à faire... Elle voulait sortir et repartir en chasse... Dans sa tête, une petite marionnette tombait encore de ses fils.

- Ne dis pas... A... Kira...

Sa voix n'était qu'un grondement sourd, et elle avait du s'arracher le nom de son amie d'enfance presque douloureusement. Elle ne se sentait tout simplement pas capable de la voir, de lui parler... Elle ne le supporterait pas. Alan, c'était déjà bien assez dur... Mais elle avait sa propre tristesse à affronter, bien qu'elle lui paraisse brumeuse. Elle n'avait pas besoin de celle des autres.

Et maintenant il lui demandait des informations sur l'homme en armure... Elle tiqua.

- Il n'est pas... d'ici...

Comment lui dire ? Tout ce qu'elle savait... Cet homme était devenu son cauchemar. La somme des possibles les plus pessimistes qu'elle ait pu envisager, en pire... Elle recommença à griffer la table sans plus rien dire. Peut-être que si elle se taisait, il cesserait de lui poser des questions et la laisserait enfin en paix...



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Ven 10 Mar - 10:32

La conversation était difficile et laborieuse. Kerowyn ne collaborait pas, elle réagissait pas comme il faudrait pour aider le père vengeur à progresser. Il fallait la secouer comme un prunier pour obtenir une réponse aussi évasive que peu travaillée et elle fuyait... ah et elle dégradait la table en plus. Le mercenaire sentait le regard désapprobateur du tavernier, signe qu'il faudra payer un supplément pour remplacer le meuble maltraité.

Et lorsqu'Alan prononça le nom de Kira, ce fut pire que tout : Kerowyn défonça carrément le coin de table... ouais, ils seront plus jamais les bienvenus à cette taverne, bravo Kerowyn.


« NON ! »

Kerowyn paniquait et ce fut Camélia qui se chargea de l'appaiser mais c'était à peine si la guerrière retrouvait son calme...c'était pire que tout...

« Ne dis pas... A... Kira... »

Alan fronça les sourcils...ne rien dire à Kira...c'était quand même trahir sa fille que de lui mentir, de laisser planer le doute sur sa santé.

« Combien de temps encore comptes-tu fuir ? Tu n'arriveras à rien dans cet état. Tu n'es plus que l'ombre de ce que tu étais jadis. »

Pas la peine d'insister... ce n'était pas avec des mots qu'on dompte les bêtes... la meilleure chose à faire était de la mettre en face de sa propre idiotie... et pour ça, il ne pouvait qu'attendre que Kira tombe sur elle d'elle-même...

« Je ne dirais rien, mais ça sera pire quand elle te retrouvera toute seule. Tu n'as pas idée d'à quel point tu la fait souffrir par ton absence. Elle ne quitte plus sa chambre et se laisse aller. Si Niall n'était pas avec elle pour la soutenir, j'ose pas imaginer dans quel état elle serait. »

Pire que « normal », sans doute... peut-être qu'elle se serait laissé mourir. S'il n'y avait pas Niall, ça voudrait dire qu'elle aurait tout perdu, elle ne trouverait pas en Alan et Kwendal le réconfort dont elle aurait besoin, elle serait la seule « anomalie » de cette trame temporelle, la seule personne qui n'aie pas sa place ici... ouais, elle serait sans un sale état... putain heureusement qu'il y avait Niall.

Et finalement, la rousse se décida à dire quelque chose sur l'homme en armure.


« Il n'est pas... d'ici...
- Ca m'avance pas vraiment. Tu pourrais être plus précise s'il te plait ? »

Par tous les strings d'Ashera que cette conversation était pénible... Alan perdait patience... Kerowyn était visiblement morte intérieurement. Il commençait à désespérer de retrouver la guerrière dynamique et sauvage qu'il avait l'habitude de côtoyer... devant lui, il n'y avait plus qu'un chien galeux qui voulait trouver un coin tranquille pour mourir en paix...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 226
Localisation : Quelque part, à la recherche d'un but...
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
1/20  (1/20)
Points d\'Expérience:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Jeu 23 Mar - 18:48

Encore et toujours des questions. Encore et toujours cette lueur d'inquiétude dans le regard du bretteur, qui se teintait à présent de l'éclat de la colère. Lui aussi il avait une marionnette dans l'esprit déchiré de la louve. Deux, en réalité. Elle pouvait sentir venir d'Artamon les traces de l'âme d'Alan, celui qui était mort avant même qu'elle ne naisse. L'une des marionnettes dansait sur la seconde, et son visage était celui de la colère.

- Il coupe les fils des pantins. Si toi, ou Kira, cherchez à le retrouver, il coupera vos fils...

*Les miens, il les a déjà coupés.*

Elle n'avait plus rien à perdre. Son cœur était serré dans sa poitrine, mais elle ne ressentait la crainte que comme un sentiment lointain, un écho de ce qu'elle aurait dû être. Gaël était mort. Elle préférait que Kira soit malheureuse que morte. On peut se remettre du malheur.

- Camélia... On retourne chasser..?
- Non.

La voix de Kerowyn était plus proche du geignement qu'autre chose. Elle voulait voir la suite de la pièce, qui tardait trop à venir à son goût. Comment la fille rousse et le loup allaient-ils trouver le pantin d'ébène ? comment allaient-ils réussir à le fracasser ? Les mains de Kerowyn se serrèrent dans le vide, comme si elle essayait de saisir quelque chose. Le loup... Il l'aidait à se sentir mieux. L'excitation de la traque pansait son cœur meurtri. Mais elle secoua un peu la tête... Si elle était là, c'était parce-qu'elle le devait à Alan, d'après Camélia... Alors il aurait un début de réponse. La rousse se releva finalement, mais elle paraissait étrangement posée lorsqu'elle s'approcha d'Alan et lui prit la main. Le geste était un peu brusque, et elle ne se rendait pas compte qu'elle serrait les doigts du bretteur trop fort pour que sa poigne reste confortable.

- Je ne suis pas en vie, Alan... C'est impossible que je sois en vie. Regarde...

Sans se préoccuper des étrangers présents dans la pièce, la jeune femme se servit de sa main libre pour relever sa chemise jusqu'au dessous de sa poitrine, dévoilant son ventre. Il portait encore les séquelles de la catastrophe. La cicatrice était d'un blanc laiteux, tranchant sévèrement avec le hâle naturel de sa peau. Ses bords en étaient déchiquetés, la plaie n'avait pas été nette et mangeait tout son flanc gauche. Elle-même n'était pas certaine de la manière dont elle avait pu survivre à une telle plaie... Par une telle blessure, elle aurait dû perdre autant de sang que d'entrailles, mais elle avait eu une chance immonde - si on pouvait appeler cela de la chance. Sans s'embarrasser d'être douce, elle déposa la main du bretteur sur la cicatrice, puis la lâcha pour le laisser juger de ce qu'il avait sous les doigts.

- Je reste glaciale... Il n'y a plus aucune chaleur.

Elle savait que sa peau n'était pas froide au touché. Mais elle la ressentait ainsi... Elle avait l'impression que son ventre n'était que du vide, que cette plaie était un gouffre glacial qui aspirait toute sa chaleur...



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Mar 28 Mar - 11:33

Cette conversation n'avançait pas...ou en tout cas, pas dans le sens où Alan voulait que ça parte. C'était pénible et éprouvant pour lui : ça lui faisait mal de voir Kerowyn dans cet état, bête sauvage, à peine humaine, qui ne souhaitait que fuir ce qu'elle a jamais connu, qui veut se tenir loin de ceux qui veulent l'aider... et la seule personne dont elle tolère visiblement la présence, c'était Camélia, une femme qu'elle ne connait que depuis quelques mois... Kira serait dévastée si elle voyait ça...

Mais à l'heure actuelle, Alan avait besoin d'infos sur l'assassin et il n'obtenait absolument rien sinon des réponses évasives, tout comme celle qu'elle vient de donner :


« Il coupe les fils des pantins. Si toi, ou Kira, cherchez à le retrouver, il coupera vos fils... »

Ca ne faisait aucun sens. De quelles marionettes parlait-elle ? Elle déliarait, elle perdait pied avec la réalité. Peut-être ne subsistait plus assez de lucidité en elle... Alan était peiné pour cette pauvre rousse... il faudra qu'il en parle avec Liyu et Kerorian... après tout, son engagement ne concernait que Kira...

« Camélia... On retourne chasser..?
- Non. »

Encore une tentative de fuite... Kerowyn ne voulait vraiment pas rester auprès de lui, comme si elle avait peur de quelque chose le concernant...

Elle se leva alors et empoigna la main d'Alan... bien trop fort. Il sentait toute la force qu'elle y mettait, juste ce qu'il fallait pour ne pas lui fêler les os, mais ça restait douloureux.


« Je ne suis pas en vie, Alan... C'est impossible que je sois en vie. Regarde... »

Elle releva alors sa chemise et ce que vit le père de famille l'horrifiait. La cicatrice était... énorme... blanc laiteux, inégale, recouvrant une immense partie du corps. Sans un miracle en matière de magie, Kerowyn serait très certainement morte. Il ne savait ce qui était le plus terrifiant : s'immaginer quel genre d'arme a pu faire ça ou se représenter la souffrance qu'elle a du ressentir quand la lame l'a tranchée.

Kerowyn forca ensuite Alan à poser la main sur la blessure.


« Je reste glaciale... Il n'y a plus aucune chaleur. »

Et pourtant, lui ressentait la chaleur sous ses doigts. Une fois encore (pour changer) ce qu'elle disait n'avait aucun sens dans l'esprit du bretteur qui ferma les yeux et retira sa main de la cicatrice.

« Tu as du énormément souffrir, mais je peux t'assurer que tu es bien vivante. »

Il se réinstalla sur sa chaise, terminant son verre.

« Je ne sais pas avec quoi il t'a fait ça, mais cette arme est dangereuse. Blessée et affaiblie comme tu es, tu n'auras aucune chance si tu le retrouves. Il vaut mieux que tu abandonnes l'idée de le retrouver. Gaël ne voudrait pas que tu meures. »

Evidemment qu'il parlait sans savoir, mais la dernière partie était au moins vrai : Gaël voulait qu'elle vive, il en était persuadé.

« Je vais me charger de ce monstre. Toi... il vaut mieux que tu t'occupes de toi. Et tu devrais reconsidérer ta décision quand à Kira : Elle a besoin de toi tout comme tu as besoin d'elle et de Niall en ce moment. Fuir ne t'aidera pas à aller mieux. »


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 226
Localisation : Quelque part, à la recherche d'un but...
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
1/20  (1/20)
Points d\'Expérience:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Dim 9 Avr - 11:19

Il ne comprenait pas... Bien sur qu'il ne pouvait pas comprendre. Il n'avait pas été là, il n'avait pas vu, pas plus que Kira ou Niall n'avaient pu voir... Ils n'avaient aucune idée de ce qu'elle chassait, de sa puissance, s'ils persévéraient ils allaient droit au massacre. Ils avaient encore une vie à vivre... Pas elle. Elle, elle l'avait perdue lorsque l'épée dentelée avait déchiré la chair de son ventre et arraché sa vie et son âme. Elle secoua légèrement la tête, sans pour autant chercher à retourner s'asseoir. Elle ne resterait pas ici plus longtemps, elle avait donné les informations qu'elle avait à donner... Se penchant sur la table, elle tendit la main pour récupérer Artamon, se figeant à quelques centimètre de la garde de l'arme.

- Je suis abimée... Incomplète. Il ne peut plus rien me voler. Toi, Kira... Niall... Si vous le trouvez, il vous déchirera...

Sa main tremblait légèrement. Elle avait vu Gaël, empalé sur la claymore, elle l'avait vu brûler par la magie de sa propre lame dans une attaque désespérée, et le monstre n'en avait pas été le moins du monde blessé...

Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas pleuré. A vrai dire, elle n'avait pas pleuré depuis son réveil, après son sauvetage miraculeux. Le loup hurlait dans son ventre la perte d'un être cher, et même si elle ne comprenait plus bien ce sentiment son corps réagissait à cette partie d'elle-même qui hurlait à la mort et criait vengeance. Un sentiment qui faisait écho avec ce qu'elle était, avant... Elle posa la main sur la garde de l'épée.

Aussitôt, les sentiments de compassion et d'encouragement qui exsudaient de l'arme la submergèrent. Un si petit fragment de Gaël résidait en cette lame. Pourquoi avait-il fallut qu'il ne s'agisse que de ses bons sentiments et de son amour pour elle ? Comment le laisser mourir s'il lui rappelait toujours, toujours, qu'il résidait encore là, quelque part ?

- Si...

Sa voix était crispée, sa gorge tellement nouée que les mots se coinçaient et ne sortaient que comme un petit couinement.

- Si tu part à sa recherche... Si Kira part à sa recherche... Vous vous ferez tuer. Il y a déjà assez de morts sur ma route.

Le regard qu'elle posa sur Alan était aussi glaciale que les sommets enneigés des montagnes de Daein. Les larmes roulaient sur ses joues, et elle les essuya d'un revers de sa main libre alors qu'elle rengainait Artamon. C'est avec cette épée qu'elle tuerait l'homme en noir. C'est cette épée qui prendrait sa vie, et son âme lui servirait de carburant. Personne ne lui prendrait ce trophée.

Son pouce passa rapidement sur le tranchant de la lame avant qu'elle ne finisse de la rengainer dans un claquement sec. Voila un engagement qu'elle scellait dans le sang.

- Vous ne devez jamais devenir aussi vides que je ne le suis. Vous avez encore des choses à faire...

Elle tourna les talons et prit la direction de la sortie de l'auberge. Camélia, constatant qu'il était inutile de la retenir plus longtemps, pris tout de même le temps d'aller trouver l'aubergiste pour payer les dégâts causés par la guerrière rousse.



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   Jeu 13 Avr - 13:47

Au vu de la réaction de Kerowyn, Alan ne se faisait plus d'illusions. Il était impossible de converser convenablement avec elle. S'il voulait lui tirer les versdu nez, ilfaudrait déjà faire quelque chose pour son état... et ça,visiblement, c'était loin d'être gagné. Le bretteur était peiné de voir sa belle fille dans cet état si lamentable, il allait devoir trouver une solution pour la ramener...

« Je suis abimée... Incomplète. Il ne peut plus rien me voler. Toi, Kira... Niall... Si vous le trouvez, il vous déchirera... »

Ses proposn'avaient aucun sens, en tout cas presque aucun. Visiblement, elle avait peur qu'ils finisse dans son état. Le bretteur avait toutefois connu bien pire et il comptait bien faire justice de quelque manière que ce soit.

Kerowyn reprit finalement Artamon. Une tristesse profonde se lisait sur son visage... et elle pleurait.


« Si... Si tu part à sa recherche... Si Kira part à sa recherche... Vous vous ferez tuer. Il y a déjà assez de morts sur ma route.
- Parce que tu penses avoir plus de raisons que nous de mourir ? »

La louve rengaina Artamon. Visiblement, elle comptait partir, quoi qu'en dise les deux autres. Le bretteur n'avait aucun mal à deviner qu'il ne pourra pas la retenir ou la raisonner.

« Vous ne devez jamais devenir aussi vides que je ne le suis. Vous avez encore des choses à faire...
- Toi aussi, tu as encore des choses à faire... alors ne t'avise pas de mourir. »

Et elle s'en allait pendant que Camelia allait payer l'aubergiste. Alan la regarda faire puis la rejoignit pour payer sa choppe.

« Veille sur elle. Kira pourra sans doute faire quelque chose pour elle mais d'ici là, il faut qu'elle vive... »

Et lui-même quitta l'auberge. Il était temps pour lui de traquer ce tueur...il n'avait pas plus d'informations qu'avant mais... au moins, il était soulagé de savoir Kerowyn en vie... et peiné de voir dans quel état elle se trouvait...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après la pluie... Encore de la pluie ? [PV : Alan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perle de Pluie, Clan de l'Ombre, 17 lunes, Guerrière
» GUSTAV KLIMT (1862-1918)
» Après la pluie vient toujours le beau temps [PV]
» Après la pluie, le beau temps? Et si en fait, c'était plutôt un ouragan? {PV Amelian et Eliwyr} [terminé]
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Les villages de Criméa
-