AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après la pluie, les chignons ! [PV : Pandora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
15/60  (15/60)
Points d\'Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Après la pluie, les chignons ! [PV : Pandora]   Ven 15 Sep - 3:39

Après la pluie, les chignons !

"Potions ! Herbes ! Fruits et légumes ! Armes ! Bibelots !"

Le Soleil s'était maintenant levé depuis quelques heures. Se lever aux aurores pour s'installer convenablement, et à une place pas trop en retrait par rapport aux points de passage des habitants était certainement la tâche la plus difficile de la vie de marchand. Du moins, elle l'était du point de vue de Luciella qui, même après toutes ces années, n'était pas vraiment du matin. Il fallait se lever aux aurores, voire même avant... et se battre pour avoir une bonne place.

Evidemment, dans ce genre de compétitions, les marchands itinérants comme elle partaient avec un désavantage. Les fixes, qui se fournissaient auprès des fermiers, chasseurs et autres environnants avaient, de façon générale, leurs places, réservées par des années d'habitude, ou achetées, échangées, et ceux qui n'y étaient pas initiés... eh bien, devaient avoir affaire aux foudres des autres. Un impair qu'il fallait apprendre à ne pas commettre, sous peine de se retrouver ostraciser par le reste de la communauté locale, et risquer de ne pas trouver le moindre client.

Et Clémens ou pas, elle ne faisait pas exception à la règle. Evidemment, un nom aussi connu au sein de la communauté marchande criméane aidait beaucoup, mais restait que les règles étaient les règles, et que comme tous elle était tenue de les respecter. Ceci dit, elle s'en sortait beaucoup mieux que certains de ses collègues errants, l'un d'eux en étant carrément venu aux mains avec un marchand local, et qui avait fini avec un beau cocard à l'oeil gauche... assez ironiquement, c'est à ce même marchand local auquel il disputait une place qu'il du acheter un baume pour soulager la douleur puisque, par règle de solidarité non dite, nul autre n'accepta de lui adresser la parole, et il du repartir la queue entre les jambes, sans avoir rien pu vendre dans ce village précis.

Ceci dit pour Luciella les affaires marchaient plutôt bien ! Ce village était plus proche d'une petite ville de campagne que d'un véritable village, et biens et pièces passaient d'une main à l'autre avec entrain depuis les derniers jours. Elle était arrivée il y avait de cela quelques jours avec Kerorian, les deux s'étant séparés une fois les portes du village passées, et elle même avait décidé de s'y établir pour quelques jours histoire de récupérer d'un... bien éreintant voyage, et du violent rhume qui avait suivi. Ceci dit, il n'avait pas été question de chômer, et bien qu'elle s'y soit prise plus doucement qu'à l’accoutumée pour se ménager, des ventes restaient des ventes.

Et au final, ses recettes n'étaient pas si mauvaises ! Avec la somme d'argent engrangée, elle pourrait certainement restocker divers produit, et peut-être même se permettre de s'offrir un petit quelque chose. Des ornements pour sa lance ? Une nouvelle brosse pour Oberon ? Tant de choix se profilaient ! Mais ça ne changeait rien au fait que, ce matin, elle avait totalement récupéré, et s'était mise à crier à pleine voix dans l'espoir d'attirer du monde dès l'ouverture du marché. Et justement... une jeune dame, l'air pas tout à fait à sa place dans cet endroit de par son élégance, avait attiré son attention. Généralement, c'était le type qui était là pour du tourisme, des noces, ou que savait-elle encore. Le genre qui aimait bien qu'on flatte son égo, et qui achetait beaucoup. Et ça tombait bien, dans son stock actuel, il y avait quelques bijoux...

"Vous ! Oui vous, la belle dame en robe ! Vous ne voudriez pas essayer de réhausser votre beauté avec quelques bijoux ? J'ai aussi du matériel de maquillage de tout autour du continent !"

La potentielle poule aux oeufs d'or allait-elle se laisser guider par les graines tout juste semées ? On verrait bien...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
avatarMarqué


Messages : 129

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
24/100  (24/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie, les chignons ! [PV : Pandora]   Ven 15 Sep - 11:17



   
« Après la pluie, les chignons ! »
ft. Luciella

   

« Je te jures, Niall, que si on ne va pas en ville dans les plus brefs délais, je vais mourir. »

J'avais quitté le manoir Cendrefer depuis trop longtemps. Certes, j'avais eu de bonnes raisons d'agir ainsi. Il était hors de question que je fournisse une quelconque légitimité à ce pourceau qui osait porter mon nom, et il était encore d'avantage hors de question que j'accepte de porter un héritier pour lui. La simple idée me faisait absolument horreur. Mais il fallait que je me rende à l'évidence : La vie de vagabonde n'était pas faite pour moi.

Alors certes, je remerciais Niall de m'avoir sortie de la fâcheuse situation dans laquelle la mort de Mère m'avais mise, mais depuis que nous avions quitté Nevassa, il avait insisté pour aller lui-même restaurer nos provisions lorsque d'aventure nous croisions une ville, de manière à ce que je ne fus pas repérée par d'éventuels espions de mon père. Je savais pertinemment qu'ils n'auraient aucun scrupule à me ramener morte à Nevassa, bien que Friederik préfère probablement m'avoir vivante. Il voulait un héritier de sang à la famille, et il voulait une jeune âme à influencer pour qu'elle portât la Cendrefer pour lui.

Savoir mon héritage entre les mains de ce chien me laissait un goût amer dans la bouche, mais j'avais toujours la clé du coffre en ma possession. Il lui était donc impossible de l'ouvrir. C'était la seule pensée qui m'apportât un semblant de joie et d'espoir... Bien que ma situation ne fut pas fameuse actuellement.

Mon dos était affreusement douloureux, mes jambes engourdies et bien que je fis des efforts pour garder un port droit, j'avais de plus en plus souvent tendance à vouter les épaules. Cela n'allait pas du tout. Il me fallait une nuit dans un vrai lit, avec des couvertures, un bain chaud et non un lavage rapide dans une rivière sauvage, et un repas un tant soit peu civilisé.

« C'est trop dangereux. Je te rapelle que tu est très certainement poursuivie, si tu te montre en ville tu va te faire... »

Le voleur passa un doigt éloquent sous sa gorge, et je soupirai... Et puis non. Il était hors de question que je supporte encore un jour de voyage sauvage.

« Niall. Je refuse catégoriquement de passer une nuit de plus sur l'un de tes maudits sacs de couchage. De plus, si je veux un jour reconquérir mon nom et ma maison, il faudra bien que je paraisse au monde. Je n'arriverais à rien en restant simplement cachée. »

Ceci étant dit, je me levai et laissai à Niall le soin de ranger nos affaires. Pour ma part, je m'occupais de vérifier dans mon sac ce qu'il restait des bijoux que j'avais subtilisés en fuyant le manoir Cendrefer... Plus grand chose, hélas.

« De plus, il va falloir que nous renflouions nos caisses. »

Avec un lourd soupire, Niall dut se rendre à l'évidence. Il fallait que je l'accompagne en ville. Il savait très bien que je refusais de dépendre de lui, et cela impliquait qu'il me faille trouver un travail, même temporaire. Cette simple idée était parfaitement horrifiante, pour moi qui avait toujours vécu de la rente des terres de ma mère et du commerce de notre famille, mais aujourd'hui je n'avais plus accès à de telles ressources, et il me fallait donc mettre la main à la patte, comme disait le petit peuple. Quelle déchéance... Heureusement pour moi, la possibilité de mettre mes talents de bretteuse et de mage à disposition était envisageable. Ma formation me le permettait.

Lorsque nous arrivâmes en ville, je ne pus que constater à quelle point Criméa était différente de Daein. Les habitants affichaient plus de couleurs, moins de rudesse. Ils étaient plus ouverts. Plusieurs personnes me saluèrent même sur la route menant au village, malgré mon air revêche et mes vêtements, certes de très bonne qualité, mais qui avaient connus des jours meilleurs. La pluie de la nuit n'avait pas arrangé leur cas, et c'était en outre l'une des raisons pour lesquelles je voulais me rendre en ville : trouver des vêtements, sinon neufs, au moins présentables. Par chance, un marché semblait s'être ouvert le long des rues et sur la place centrale du hameau, et je sentis enfin ma poitrine se réchauffer.

La civilisation ! Certes Criméanne, mais la civilisation tout de même !

« Pando, fais attention à ton œil. »

...Remarque judicieuse de mon sauveur. Je rabattis une mèche de mes cheveux devant mon œil gauche, m'assurant de bien en dissimuler la marque, avant de m'engager entre les étales à la recherche de ce dont j'avais besoin. Une partie de mes dernières économies me servirent à acheter des provisions, du savon, un peigne et deux ensembles propres, puis nous nous dirigeâmes vers une auberge qui me semblait respectable, un jugement que me confirma Niall. Au moins n'étais-je pas totalement ignare en la matière...

Je passai un certain temps à me laver, enfin convenablement, à me coiffer et à enfiler la robe que je venais d'acheter. Une robe noire, loin de la sophistication de celles que je portais lorsque j'étais encore la fille d'Espéra de Cendrefer, mais confortable tout de même Retrouver ce vêtement familier me fit un bien fou, et le bain chaud avait contribué à dénouer mes muscles mis à mal par la vie sauvage. C'est donc le port bien plus altier que je rejoignit finalement Niall dans la salle commune de l'auberge, plus souriante que je ne l'avais été depuis longtemps.

« bien, et si nous allions faire un tour en ville, débarrassés des fontes et des sacs de voyage ? »

Sans attendre de réponse, je quittai l'auberge, redécouvrant le joyeux fouillis des rues commerçantes. Je regardai rapidement derrière moi, de manière à voir si Niall voulait me suivre, mais il m'adressai un signe de la main et retournai à l'assiette qu'il s'était commandé pendant que je faisais ma toilette. Apparemment, il ne m'accompagnerait pas... Grand bien lui fasse ! Pour ma part, il était temps de faire un peu de lèche-vitrine, et peut-être de me renseigner sur un possible travail.  Passant d'échoppe en échoppe, je m'arrêtai à une petite boutique qui vendait de la pâtisserie tout prête pour prendre un gâteau au miel.

« Vous ! Oui vous, la belle dame en robe ! Vous ne voudriez pas essayer de réhausser votre beauté avec quelques bijoux ? J'ai aussi du matériel de maquillage de tout autour du continent ! »

Interpellée, je tournai la tête vers une échoppe derrière laquelle se tenait une dame visiblement avenante. Devant elle, une étale de produits variés. Il me restais certes quelques biens à échanger, mais alors que je me penchai sur son étale, il m'apparut rapidement qu'aucun de ses "bijoux" n'égalait la qualité de ceux que je possédais encore. Sans parler du maquillage... De partout autour du monde, certes, mais bien souvent le maquillage abimait la peau s'il n'était pas d'une qualité excellente. Or, je ne me fiais qu'aux producteurs auprès desquels Mère avait l'habitude de se fournir de son vivant.

« Navrée, ma dame, mais aucun des articles que vous avez évoqué ne m'intéresse. Et ma beauté n'a certes pas besoin d'être rehaussée avec des bijoux de cette sorte... »

Pour dire la vérité, l'argument de vente de cette femme m'avait paru plus vexant qu'autre chose. Indirectement, elle impliquait que je n'étais pas au summum de ma beauté. Or, j'étais parfaitement consciente que j'avais jadis été bien plus soignée. Mais la vie en plein air avait quelque peu asséchée ma peau et abimés mes ongles, et cela avait le don de m'irriter. Me le voir rappeler par une rustre vendeuse n'était pas pour me faire plaisir, même si elle n'avait aucun moyen de connaitre mes antécédents.

   



Thème musicale de Pandora : ~Le bal des vipères~
Ma couleur : Ivory
Moi, Pandora de Cendrefer, grande vainqueur du Grosbill Award, catégorie "personnage le plus parfait":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
15/60  (15/60)
Points d\'Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie, les chignons ! [PV : Pandora]   Ven 15 Sep - 15:30

Après la pluie, les chignons !

Hmm. La poule avait beau avoir suivi les graines, manger le contenu du sac n'avait visiblement pas l'air de l'intéresser. Tout du moins, les bijoux qu'elle présentait ici, bien que de belle facture, ne semblaient pas spécialement intéresser cette dame qui, en y regardant de plus près, n'avait pas l'air d'être spécialement fraîche. Sans doute les affres de voyage auxquels elle n'était pas habituée qui avaient du abimer sa peau, ses ongles... sa personne de manière générale, en fait ! Bon, si les bijoux ne la tentaient pas, et elle n'avait même pas jeté un oeil à la cosmétique maintenant qu'elle le remarquait, peut-être pourrait-elle l'intéresser vers des produits d'entretien ?

"Hmm, je vois... cependant, si je puis me permettre, il me semble que la route semble avoir imposé son poids sur vous !"

Sans se départir de son sourire parfaitement commercial, qui pour le coup aurait peut-être pu paraître comme une pique, si on y ajoutait la réplique qu'elle venait de sortir, elle se retourna alors pour fouiller parmi les nombreuses caisses ouvertes derrière elle, signe que les articles ne manquaient pas, et qu'elle pouvait sans doute aisément passer des heures à chercher des articles qui pourraient peut-être satisfaire sa potentielle cliente. Elle avait fini par se redresser et se retourner, avec en main un pot fermé parce qui apparaissait être une peau d'animal, maintenue en place par une fine cordelette dorée. Après que le pot ait manqué de lui échapper des mains, elle finit cependant par parvenir à le poser sur le comptoir sans que ne se produise de catastrophe, et tira alors sur la cordelette pour l'ouvrir, retirant la peau tenant lieu de couvercle pour révéler une crème à l'aspect brun et épais, brillant de légers reflets dorés à la lumière du soleil.

"Je peux peut-être vous recommander cette crème ? Elle est faite à partir d'herbes et de fruits qu'on ne trouve qu'en Hatary, le pays par-delà le désert ! Les habitants s'en servent pour nourrir leur peau et lui éviter d'être trop abîmée par la rudesse du désert ! Pourquoi ne pas en essayer un peu ?"

Luciella lui avait alors adressé un sourire bienveillant, pensant pouvoir prouver sa bonne foi et sa confiance en ses produits en lui proposant de s'en passer un peu sur la peau, et constater elle-même les effets de cette préparation, qui étaient plutôt rapides, surtout au vu du fait que les conditions climatiques n'étaient absolument pas les même : si avec ça, sa peau n'était pas à défaut d'être totalement revitalisée, au moins dans un état plus convenable, elle voulait bien manger son pot ! ... oui oui, le mélange était tout à fait comestible, bien que le goût laissait clairement à désirer, mais là n'était pas la question. Pour l'heure, tout ce que Luciella voulait, c'était faire repartir cette jeune dame avec au moins la satisfaction d'avoir fait une bonne affaire !
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
avatarMarqué


Messages : 129

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
24/100  (24/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie, les chignons ! [PV : Pandora]   Sam 16 Sep - 10:11



 
« Après la pluie, les chignons ! »
ft. Luciella

 

Cette femme avait-elle spontanément décidé de me mettre hors de moi ? Pourquoi fallait-il qu'elle revint sur mon état général alors que cela avait le don de m'exaspérer ? Du temps où j'avais été l'héritière des Cendrefer, personne ne se serait permis de critiquer mon état devant moi, quand bien même je me serais présentée vêtue de guenilles à la cour ! Plus elle parlait, déballait ses produits, et plus j'avais envie d'envoyer ma garde personnelle se saisir d'elle pour la jeter dans une prison, l'espace d'une journée, pour lui apprendre à flatter mon égo. Si ce n'était que je n'avais plus de garde, plus de prison... Ce serait donc à moi de me charger d'apprendre la retenue à cette demoiselle manquant visiblement du tact le plus élémentaire.

Bien que l'idée d'un baume pour adoucir ma peau fut tentante.
J'aurais aussi eu bien besoin d'une manucure...

Mais... Non, je ne pouvais tout simplement pas laisser passer cet affront. Nouant mes mains devant moi, j'approchai de l'étale de la marchande, mes talons refusant de claquer sur le sol de terre battue. Je me consolais en pensant qu'avec le bruit ambiant, elle ne les auraient pas entendus de toute manière.

« Sachez, madame, que je n'ai nul besoin de votre marchandise. Je ne suis pas dans l'état déplorable dans lequel vous semblez me considérer. »

Les sourcils légèrement froncés, je considérai le pot de crème distraitement avant de reporter le regard de mon œil rouge sur la marchande. Le gauche, lui, était toujours voilé par la mèche sombre de mes cheveux.

« Je vous prierais également de vous montrer plus respectueuse à mon égard et de cesser vos insinuations sournoises. »

La glace dans mes paroles n'avait d'égale que celle des sommets enneigés de ma patrie d'origine. Car chacune des remarques de la vendeuse me rappelait que je n'avais pas connu une vraie salle de bain ni une vraie manucure depuis trop longtemps. Il devenait urgent que je trouve une solution à mon problème de succession.

 



Thème musicale de Pandora : ~Le bal des vipères~
Ma couleur : Ivory
Moi, Pandora de Cendrefer, grande vainqueur du Grosbill Award, catégorie "personnage le plus parfait":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
15/60  (15/60)
Points d\'Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie, les chignons ! [PV : Pandora]   Lun 18 Sep - 2:34

Après la pluie, les chignons !

... Houlà. Apparemment, elle avait réussi à vexer, voire à énerver la petite noblette. Huh. Luciella n'avait pu s'empêcher de hausser un sourcil, ne... s'attendant clairement pas à une réaction. Ce n'était pas comme si elle s'amusait à provoquer cette fille, dont l'état n'était clairement pas à son beau fixe, mais cependant, elle réagissait de manière exagérée comme... comme une enfant exaspérée, en fait ! Ce qui en soi aurait pu paraître comme étant une situation amusante (et qui l'était certainement d'un oeil extérieur) né du décalage entre l'attitude qui se voulait joviale et accueillante et la vendeuse et celle, bien plus stricte et quelque part hautaine de cette adolescente qui pour un peu donnait l'air de pouvoir gonfler les joues et se mettre à bouder d'un instant à l'autre, pour la blonde on était plus proche du... quasiment catastrophique.

Mettre ses clients de mauvaise humeur, quand passer par la boutique ambulante des Clémens était supposé être un plaisir, pas une corvée, était quelque chose qui, après tout, apparaissait comme totalement inexcusable aux yeux de Luciella, qui s'étaient d'ailleurs grandement écarquillés en comprenant soudainement d'où venait le problème de cette poule aux oeufs d'or à l'oeil rouge : elle était sans doute bien trop fière pour interpréter les mots de la vendeuse comme autre chose que de la provocation, et... au moment où elle l'avait réalisée, elle s'était vivement inclinée, tout en lançant un vif "Pardon !".

...

et son crâne avait fait "bang" contre le bois de son comptoir tellement le mouvement avait été vif et presque violent, d'ailleurs, en se redressant, elle vit des étoiles danser devant ses yeux alors qu'elle vacilla durant quelques secondes. On repassera pour garder un air digne, pour le coup mais...

"Je suis vraiment, vraiment désolée ! Je n'imaginais pas un seul instant que vous puissiez mal interpréter mes paroles !"

Entre le ton de sa voix et la... vivacité à laquelle elle s'était inclinée (d'ailleurs, une légère bosse s'était formée sur son front, il faudrait qu'elle soigne ça plus tard...), il aurait été pour le coup, difficile de douter de sa sincérité, et peut-être les choses se seraient-elles arrêtées là... si la vendeuse ambulante n'avait pas rouvert sa bouche, pour rajouter quelque chose.

"Simplement... Je me contente toujours d'essayer de conseiller à mes clients des produits qui pourraient leur convenir suivant leur état apparent ! Je ne pouvais imaginer qu'il s'agissait là de votre état habituel !"

... Parce que le problème, c'était que même si elle ne pensait pas à mal, le tact était loin d'être son point fort. Ses mots ne cherchaient ni à être mauvais, ni à blesser, et... il s'agissait là de la conclusion logique à laquelle Luciella était parvenue. Sans se rendre compte qu'elle venait d'ouvrir la boîte de Pandore. Et pas doucement hein. Elle venait d'en défoncer le couvercle après avoir appuyé assurément de tout son poids sur un pied-de-biche.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
avatarMarqué


Messages : 129

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
24/100  (24/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie, les chignons ! [PV : Pandora]   Lun 18 Sep - 10:05



 
« Après la pluie, les chignons ! »
ft. Luciella

 

« Mon état nat... Je vous demande pardon ? »

Cette femme... Elle ne savait pas à quelle point elle était passée proche de se faire geler les pieds. Composant mon visage le plus fière, je m'approchait à nouveau, au point que mon bassin entrât en contact avec le bois du comptoir de la marchande ambulante, et je posai les mains à plat sur son échoppe de mauvaise qualité. Mon œil lançait des éclairs.

« Oseriez-vous insinuer que l'état dans lequel je me trouve présentement est le mieux que je puisse faire ? »

Le simple fait que cette parvenue puisse penser une telle chose me mettait proprement hors de moi. J'avais été Pandora, héritière des Cendrefer, toujours impeccablement mise, habillée, soignée, bien plus que cette fille ne le serait probablement jamais ! Me penchant encore un peu vers la demoiselle aux cheveux paille, je dus me forcer à garder les mains à plat et à ne pas serrer les poings. Cela n'aurait servi qu'à m'enfoncer des échardes sous la peau ou à me faire mal, et ce n'était pas une bonne idée pour garder sa dignité. Mes lèvres étaient cependant pincées dans l'expression de la plus pure désapprobation.

Ce n'était pas tant le fait d'être négligée qui me mettait hors de moi. C'était tout ce que cela impliquait. J'étais dans cet état car j'avais été contrainte de fuir ma patrie et mon héritage. J'étais dans cet état car j'avais été faible, car je m'étais laissée aller à un instant de faiblesse au lieux de prendre directement les affaires de ma maison en main. Si cette pauvre idiote ne pouvait sans doute pas le réaliser, cela me mettait tout de même en rage et j'avais du mal à me retenir, en cet instant, de lui asséner une gifle bien sentir. Avec tout ce qui m'était arrivé ces derniers temps, n'avais-je pas droit à mon moment de faiblesse, moi aussi ?

Non. Jamais, pas de faiblesse. Mon moment était déjà passé, et on en avait bien profité, oh oui !

Je restai silencieuse quelques secondes, recomposant mon visage dans l'expression du plus pur dédain, puis me redressai enfin pour jeter un regard polaire à la vendeuse. Après une inspiration, je pus enfin reprendre la parole d'une voix égale.

« Et bien madame... Je pardonnerais votre persifflage, car vous êtes sans doute incapable de saisir l'entièreté de ma situation. Sachez cependant que vos paroles m'ont offensées, et que je demande réparation pour le préjudice causé. Vous vous douterez, j'imagine, qu'il est extrêmement désagréable de se voir rappelé des choses auxquelles nous préférerions ne pas penser. »

En cet instant, j'étais déjà satisfaite d'avoir pu prononcer ma tirade d'une voix claire, sans trace du moindre tremblement de colère. Il ne fallait alors pas m'en demander plus.

 



Thème musicale de Pandora : ~Le bal des vipères~
Ma couleur : Ivory
Moi, Pandora de Cendrefer, grande vainqueur du Grosbill Award, catégorie "personnage le plus parfait":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
15/60  (15/60)
Points d\'Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie, les chignons ! [PV : Pandora]   Sam 30 Sep - 15:08

Après la pluie, les chignons !

Décidément, ce qu'elle avait au départ pensé comme une vente qui se finirait vite et bien allait de mal en pis ! Non seulement avait-elle vexé la potentielle cliente, mais en plus, elle avait réussi à très visiblement la courroucer ! Cependant, et même si Luciella reconnaissait sans mal sa faute dans la généralité de la situation, c'était aussi un certain orgueil de la part de la jeune demoiselle qu'elle semblait fermement refuser de mettre de côté qui avait en partie causé la situation présente, qui n'était vraiment pas loin d'une prise de bec.

"Mes paroles ont, en effet, sans doute manqué de tact et je m'en excuse, cependant..."

Mais ce n'était pas pour autant qu'elle allait se laisser marcher sur les pieds. Cliente potentielle ou pas, mécontente ou pas que quelqu'un ait eu l'audace d'être honnête avec elle ou pas, les Clémens ne se laissaient pas marcher sur les pieds, et c'était quelque chose de très largement reconnu dans la communauté marchande de Criméa. Luciella ne faisait évidemment pas exception à la règle, et elle-même avait refermé le pot de crème, puisqu'elle n'en voulait pas. Elle n'allait pas laisser sa marchandise prendre l'air au risque de l'abimer indéfiniment non plus ! Qui plus est, après avoir rejeté proposition sur proposition, elle se permettait maintenant de réclamer une compensation ? Elle ne manquait pas d'air, potentielle noble ou pas !

"... Je ne vois pas en quoi pointer ce que je remarque et tenter d'y apporter une solution tient du persiflage. Vous avez dit vous-même que rien dans ma marchandise ne semblait vous intéresser, je ne vois donc pas quelle compensation autre que répéter mes excuses ne pourra vous être cédée."

Puisque, après tout, c'était d'une très visible mauvaise foi qu'elle s'était ainsi permise de qualifier les articles qu'elle proposait, Luciella ne voyait effectivement pas le moins du monde quel genre de compensation matérielle elle pourrait, ou voudrait par ailleurs, fournir à cette énervée cliente. Si, finalement, l'envie d'acheter la crème qu'elle lui avait proposé lui venait, ou tout autre article d'ailleurs, elle le lui vendrait, au prix habituel. Elle consentirai peut-être à un rabais, à la rigueur, mais... il était presque certain que toute autre possibilité serait rejetée. Non mais ! Puis elle risquait de faire fuir le reste de la clientèle avec son comportement !
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
avatarMarqué


Messages : 129

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
24/100  (24/100)

MessageSujet: Re: Après la pluie, les chignons ! [PV : Pandora]   Jeu 5 Oct - 11:42



 
« Après la pluie, les chignons ! »
ft. Luciella

 

Cette femme était exaspérante. Maladroite dans ses propos, et visiblement trop imbue d'elle-même pour faire preuve de l'humilité nécessaire. Je devais admettre que vois les gens se courber sur mon passage me manquait, même si je savais pertinemment que cela n'avait jamais été fait par conviction. Quoi qu'il en soit, notre dispute commençait à attirer les regards, et cela était loin de me mettre à l'aise. Si Niall avait été avec moi, nul doute qu'il m'aurait tenu un discourt sur la nécessité de se faire discret pour échapper aux poursuivants que mon père avait lancé à mes trousses. Cette femme me faisait perdre mon temps et me mettait en danger. Il était donc temps pour moi de prendre congé.

« En effet, il y a bien peu de chose dans votre étalage qui puisse m'intéresser, aussi vais-je mettre fin à cette affligeante conversation et vous laisser à vos piètres affaires. Adieu. »

Parfois, simplement couper court aux débats était la meilleur solution, même si j'aurais apprécié voir cette fille manger la poussière sous ma botte. Mais lui asséner la gifle qu'elle méritait n'aurait pas manqué d'attirer encore l'attention sur nous, et cela n'était souhaitable pour rien au monde. Déjà, j'avais l'impression que certains regards se posaient sur moi avec d'autres expressions que la surprise... De la convoitise peut-être ? Il fallait que je me hâte vers l'auberge où j'avais laissé Niall et que nous reprenions la route sans plus tarder.

Cette perspective n'avait rien de réjouissant, et je sentais déjà mes muscles se crisper à l'idée de passer une nuit de plus à la belle étoile. Intérieurement, je me fustigeais autant que je ne pestais contre cette écervelée de vendeuse qui avait cru bon d'attirer l'attention sur moi. Rabattant soigneusement mes cheveux devant mon œil marqué, je me demandais s'il serait possible de cacher mon éclat à Niall et de passer tout de même une nuit à l'auberge... Ce serait risqué, très risqué, mais rien qu'à l'idée de me passer encore d'un lit pour dormir, j'en avais presque les larmes aux yeux.

La vie de vagabond, ce n'est vraiment pas fait pour moi.

Spoiler:
 

 



Thème musicale de Pandora : ~Le bal des vipères~
Ma couleur : Ivory
Moi, Pandora de Cendrefer, grande vainqueur du Grosbill Award, catégorie "personnage le plus parfait":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Après la pluie, les chignons ! [PV : Pandora]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après la pluie, les chignons ! [PV : Pandora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après la pluie vient toujours le beau temps [PV]
» Après la pluie ... [ Flocon de Cendres ]
» Après la pluie, le beau temps.
» après la pluie le beau temps • Indiana Miller
» Le soleil vient toujours après la pluie [2NAM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Les villages de Criméa
-