AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMarqué


Messages : 189

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]   Sam 11 Nov - 11:04

C'était un petit village, à quelques lieues de la côte. Modeste, la vie y était malgré tout saine. De beaux légumes y poussaient, les vents marins qui soufflaient constamment sur la région leur conféraient un parfum rare et subtil, et le relief bas permettait de profiter longtemps du soleil et de la vue à l'horizon.
Avec le printemps qui retrouvait des forces, chacun reprenait un peu goût à la vie...à sa façon. L'humeur était encore grave, les nouvelles qui parvenaient de partout sur le continent étaient alarmantes. Criméa était au plus mal depuis l'attaque des Ailes de la Mort, juste avant les récoltes, et alors que l'hiver refluait enfin, Daein abandonnait cette belle nation à son sort et Begnion manquait de peu de tomber sous les coups d'un étrange chevalier noir. Depuis, le continent paraissait au bord de l'embrasement. Un peu partout, on entendait des rumeurs à propos de groupuscules mystérieux, de Laguz devenus fous, ou simplement haineux, comme si tout ce que le monde avait réussi à construire depuis la fin de la guerre s'effritait petit à petit...

C'est dans ce triste contexte, alors que l'heure aurait du être aux sourires avec le retour des fleurs et de la verdure, qu'un vieil homme refaisait son apparition. Assis sur un banc, simplement, à regarder la mer au loin avec une tasse de thé entre les mains, son sac de voyage posé à côté de lui. Quand les premières neiges étaient tombées, Agnan avait disparu de la circulation. Les peuples de chaque nation avaient déjà bien assez à faire, entre les deuils de monarques, les pénuries de vivres, et les autres soucis du quotidien, l'ancêtre avait jugé plus sage de ne pas s'ajouter aux poids qu'ils avaient déjà à porter.
Mais dans les montagnes où il avait vécu plus d'un siècle, sans autre compagnie que les loups et les vents, le vieil homme n'était revenu qu'au printemps, pour apprendre l'attaque sur la théocratie. Fervent croyant de la Déesse, Agnan allait depuis d'église en église pour prier pour le salut de ces malheureux, et d'implorer Sa protection pour Tellius.

Et en dehors de cela, il ne faisait rien d'autre que sa vie de vieillard, vivant tant par son régime ascétique que par la générosité dont faisaient preuve ces pauvres hères, qui savaient encore bien souvent tirer une chaise pour un vieil homme qui en faisait la demande. Cela lui faisait chaud au coeur de voir que, même en ces jours sombres, l'Humanité était encore prête, bien souvent, à se serrer les coudes.
Mais les troubles qui naissaient partout sur le continent l'inquiétaient. Ces mystérieux cavaliers de la ruine étaient aussi énigmatiques que puissants, surgissant de n'importe où pour tout détruire sur leur passage, avant de disparaître aussitôt. Ce Death, celui qui avait frappé à Begnion...il avait brisé le sentiment de sécurité de la plus grande nation avec une dangereuse aisance, violant toutes les lois de la Déesse en réanimant les morts pour les jeter à la gorge de leurs anciens frères, manqué de peu l'Impératrice, et tué le dernier dragon noir en personne...
Agnan n'y entendait goutte à la magie noire, en particulier la nécromancie, sachant seulement qu'il devait la considérait comme le pire des crimes possibles. Mais ce qui le troublait réellement, était la responsabilité qu'il avait à prendre ici.
Il y a fort longtemps, le vénérable ancêtre au crâne un peu dégarni avait décidé de se retirer du monde, de le laisser à son sort, et de méditer sur son propre destin. Finalement, sa réponse avait été de se laisser porter par les vents et le hasard, sans se mêler aux décisions "des jeunes". C'est pour cela qu'il n'avait rien fait lors des guerres, ce n'était plus son rôle, ni son temps. Et si ce devait recommencer, Agnan n'interviendrait toujours pas.
Mais alors que des êtres surnaturels surgissaient du néant, avec un pouvoir sans égal, l'ancien sentait son sang guerrier bouillir à l'idée de croiser à nouveau le fer avec des rivaux à la hauteur...et surtout le monde avait besoin de lui. La menace n'était pas du fait de l'Homme, ou du Laguz. C'était autre chose...

Avec un soupir, son éternelle bonhommie de façade émoussé par cette continuelle question, le vieillard prit une gorgée de thé encore chaud, appréciant son fumet légèrement épicé, et regarda le ciel. Ah, que tout semblait si simple, si...pur, quand on se perdait dans ce bleu infini.


"Cela valait le coup de vivre si longtemps..."

Maintenant, la vraie question était de savoir comment attendre sa fin, alors que les lois du monde changeaient sous la volonté de nouveaux ennemis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérion
avatarBeorc


Messages : 86
Age : 16
Localisation : Les routes de Tellius
Groupe : Ligue des luthiers extraordinaires

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]   Dim 12 Nov - 12:19


    Marchant tranquillement à côté de Grisepatte, sa mule, Valérion approchait de ce village non loin de la côte. Comme à son habitude lorsqu'il voyageait, il était vêtu de son gilet matelassé et portait une épée courte au côté. Ses pas rythmés par les bruits réguliers du fardeau de Grisepatte, Valérion songeait à son retour auprès de sa famille, motivé par les récents événements en Begnion et en Criméa.


    « Après trois ans passés à arpenter les routes de Tellius, je vais enfin pouvoir revoir tout le monde : mère, père, Lucia, Theranlion, Khaël… et Tallia. » Se dit il. « Rester là-bas quelques mois avant de repartir ne me fera pas de mal. »
    « Je suis encore loin de posséder assez d'or pour m'installer en ville, mais peut-être pourrai-je aspirer à plus de stabilité dans une petite dizaine d'années, si les affaires vont bien. »
    Cette dernière pensée lui arracha un léger sourire.


    Émergeant de ses pensées, Valérion aperçut à une vingtaine de mètres de lui un vieil homme paisiblement installé sur un banc, savourant une tasse de thé. En observant plus attentivement l'ancien, il remarqua son sac, qui indiquait manifestement qu'il avait affaires à un voyageur. Son style vestimentaire et son air serein donnaient envie à Valérion de lui tenir un peu compagnie. « De toutes façons, il se fait tard, et je compte m'arrêter dans ce village pour la nuit. »


    Valérion calmement acheva de parcourir la distance le séparant du vieil homme. Celui-ci ne paraissait pas troublé par les claquements réguliers du matériel porté par Grisepatte. Peut-être son ouïe était-elle défaillante ? Arrivé à deux pas du banc, Valérion s'approcha de Grisepatte et sortit d'un de ses paquetages un grand bol de bois, qu'il remplit de foin. Après avoir posé affectueusement le bol par terre, devant Grisepatte, et refermé le paquetage, il se tourna vers l'ancien en lui faisant signe de la main.


    « Bien le bonjour, mon bon monsieur. Je me présente, Valérion, je suis comme vous un voyageur et je suis actuellement en route vers Mélior. Puis-je m'asseoir à vos côté ? La journée fut longue et j'ai bien besoin de repos. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 189

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]   Lun 13 Nov - 13:48

C'est avec une certaine surprise que le vieillard sortit de ses pensées et s'intéressa à l'inconnu qui prenait place non loin, attirant son attention d'un geste de la main. Il avait été tellement préoccupé par ses réflexions qu'il n'avait pas remarqué l'arrivée du jeune homme. Un jeune homme fort courtois par ailleurs, accompagné d'une mule.
Laissant là ses graves réflexions, Agnan retrouva sur le champ la bonhommie propre à son rôle de grand-père et se décala un peu pour lui faire de la place, un large sourire, franc, étirant ses lèvres sèches.


"Fais donc, mon garçon ! Installes-toi donc auprès du vieux Daeroth et profite comme lui de cette belle journée."

C'était assez inhabituel de voir de jeunes gens faire à la fois preuve de politesse et de sympathie envers les vieux croûtons dans son genre, et voir que tout espoir n'était pas perdu de ce côté-là lui faisait vraiment chaud au coeur, lui qui s'était retiré du monde alors que la haine était devenue le fondement de toute société, Beorcs et Laguz s'entredéchirant à cause de leurs simples différences.

"Jusqu'à Mélior, c'est cela ? Hé bien, ça en fait de la route pour un bon garçon tout seul, surtout par les temps qui courent. Quelles affaires t'appellent vers cette belle cité ? Une jolie dame peut-être ?"

Quelques fois, Agnan se demandait si l'âge ne commençait pas réellement à lui grignoter le cerveau, car plus le temps passait, plus il avait le sentiment de vraiment agir comme un vieillard un peu farfelu. Mais après tout qu'importe, il avait l'excuse de n'être qu'un vieux fou un peu curieux dans le pire des cas, alors l'ancêtre se permettait de discuter, de tout et de rien, avec le premier venu.
Et puis, à s'interroger sur les centres d'intérêts de la jeunesse, il pouvait aussi se tenir un peu au parfum des nouveautés. Lui aussi avait été jeune après tout, il y a fort longtemps, bien que cela n'ait rien à voir avec les générations actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérion
avatarBeorc


Messages : 86
Age : 16
Localisation : Les routes de Tellius
Groupe : Ligue des luthiers extraordinaires

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]   Mer 15 Nov - 19:17

    Quelques secondes après que Valérion lui ait demandé s'il pouvait s'installer à côté de lui, le vieux voyageur se déplaça de manière à ce qu'il puisse s'asseoir, puis lui adressa un large et chaleureux sourire.

    "Fais donc, mon garçon ! Installes-toi donc auprès du vieux Daeroth et profite comme lui de cette belle journée."

    Valérion répondit à son sourire puis se posa sur le banc. Ses jambes lui en furent fort reconnaissantes, car dans sa hâte de retrouver ses proches, il avait eu tendance à réduire la durée de ses haltes. Après avoir fermé les yeux pendant quelques secondes, afin de savourer la douce sensation que le repos amenait dans tout son corps, il les rouvrit et se tourna à nouveau vers le dénommé Daeroth, qui avait commencé à lui parler.

    "Jusqu'à Mélior, c'est cela ? Hé bien, ça en fait de la route pour un bon garçon tout seul, surtout par les temps qui courent. Quelles affaires t'appellent vers cette belle cité ? Une jolie dame peut-être ?"

    Valérion sentant ses joues s'empourprer à la dernière question de Daeroth, il détourna succinctement le regard, puis se reprit et répondit en s'efforçant de repousser le léger tremblement qui menaçait sa voix.

    « Justement, monsieur, ce sont les événements qui secouent tout Tellius qui m'ont amené à revenir en Criméa. Ma famille habite non loin de Mélior et je souhaite revenir à leur côtés, vu la situation dans laquelle est le pays. Avec de la chance, mon ancien mentor pourra m'offrir du travail dans son commerce, dans la capitale. Dans le cas contraire, je me débrouillerai pour aider mes proches dans leurs labeurs. »

    « Mais d'ailleurs, cher Daeroth, puis-je demander ce qui vous amène de votre côté en Criméa, si la question ne vous paraît pas indiscrète ? »


    Après tout, il est vrai que ce n'était pas tous les jours que l'on rencontrait un vieil homme voyageant avec pour seuls affaires le contenu d'un unique sac de voyage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 189

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]   Mer 22 Nov - 9:06


Ah, ainsi ce qui se voulait être une petite plaisanterie n'était pas si éloigné de la vérité. Le garçon qui avait l'air d'un bon petit en était effectivement un, avec la crise qui frappait Tellius, il choisi d'y répondre en retournant auprès des siens pour qu'ils se serrent les coudes tous ensemble. Bel esprit, se dit le vieil homme en acquiesçant avec un sourire.
Sourire qui s'agrandit quand ce Valérion se montra fidèle à l'archétype de la jeunesse : curieux. Avant de répondre, l'ancêtre lui désigna l'océan qu'on voyait au loin d'un geste de la main.


"Je profite du paysage mon petit, j'ai toujours trouvé que Criméa était la plus belle des nations avec le retour de la belle saison, même en ces temps difficiles."

Il aimait ses montagnes natales, leurs hauts pics continuellement dissimulés sous un manteau glacé, mais aujourd'hui il savait tout autant apprécier les roches de sa patrie que les champs de fleurs de ses voisins.

"C'est un bel endroit pour occuper ses vieux jours en paix, même avec ces sinistres événements récents, tu ne trouves pas ?"

Avec un bref rire, le vieillard lui tapota l'épaule. Ce jeune homme en avait encore pour bien longtemps avant de se poser de telles questions, tandis que lui devait plutôt se demander combien de temps il pourrait continuer à le faire. Machinalement, il recommença à lisser sa barbe blanchâtre.

"En tout cas tu as bien raison de retourner auprès des tiens, c'est important de profiter de sa famille. Mais dis-moi mon garçon, tu m'as l'air de venir de loin comme ça, jusqu'où es-tu donc allé user des chausses ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérion
avatarBeorc


Messages : 86
Age : 16
Localisation : Les routes de Tellius
Groupe : Ligue des luthiers extraordinaires

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]   Dim 26 Nov - 20:45


    « Mais d'ailleurs, cher Daeroth, puis-je demander ce qui vous amène de votre côté en Criméa, si la question ne vous paraît pas indiscrète ? »

    Vraisemblablement sa question ne dérangeait pas le vieil homme, car son sourire s'agrandit quelques secondes plus tard. Daeroth lui répondit, après lui avoir montré d'un geste l'océan que l'on apercevait un peu à cette distance.

    "Je profite du paysage mon petit, j'ai toujours trouvé que Criméa était la plus belle des nations avec le retour de la belle saison, même en ces temps difficiles."

    Valérion ne put qu'approuver intérieurement les paroles de Daeroth. Revoir ces paysages familiers lui faisait chaud au cœur en ces temps troublés. Avant qu'il n'eût le temps de répondre, Daeroth reprit la parole.

    "C'est un bel endroit pour occuper ses vieux jours en paix, même avec ces sinistres événements récents, tu ne trouves pas ?"


    Le vieil homme eut un petit rire et lui tapota l'épaule. Ne sachant quoi répondre, Valérion eut un léger sourire, nerveux, et tenta ce qu'il pensa être une réponse appropriée.

    « Oui, vous avez sûrement raison... »

    Après quelques secondes d'un silence un peu pesant, Daeroth reprit.

    "En tout cas tu as bien raison de retourner auprès des tiens, c'est important de profiter de sa famille. Mais dis-moi mon garçon, tu m'as l'air de venir de loin comme ça, jusqu'où es-tu donc allé user des chausses ?"

    « Eh bien, vous savez, en trois ans j'ai eu le temps de voir du pays. J'ai longuement arpenté les routes de Begnion, j'ai à ce propos par trois par trois fois séjourné dans la capitale. J'ai également passé un long moment dans le royaume de Daein, et j'ai même voyagé en Hatary pendant un peu moins de deux mois. Un de ces jours il faudrait que je visite les terres des Laguz... »

    Puis il resta là, à contempler le ciel, imaginant déjà où le mènerait son prochain voyage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 189

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]   Jeu 30 Nov - 9:49


Véritablement intéressé, le vieillard écouta l'énumération des pays visités par le luthier avec un hochement de tête admiratif. C'était beau de voir qu'aujourd'hui, même un homme normal, sans armes, sans intention belliqueuse, sans contrainte extrême, pouvait librement voyager et rencontrer ses pairs à travers tout Tellius.

"Hé bien en voilà une aventure ! Tu vas en avoir des choses à raconter à tes proches, quand tu rentreras."

Une fois de plus, Agnan regretta de n'avoir une canne pour s'appuyer dessus. Plus il y pensait, plus cet accessoire manquait réellement à son rôle de papy-gâteau. Il se consola en recommençant à jouer avec sa barbe.

"Et tu as bien raison d'en profiter pendant ta jeunesse mon garçon, car quand viendra le jour où tu auras un enfant sur les genoux qui écoute avec des yeux émerveillés tes histoires, tu trouveras bien plus de plaisir à le faire rêver qu'à parcourir le monde...alors prépares dès maintenant une très longue aventure à lui raconter !"

Rien n'est éternel après tout, ni le goût de l'aventure, ni la solitude. Quand il voyait ce jeune Criméan se hâter de retrouver les siens, le vieux Daeroth l'imaginait sans mal dans quelques années en train de fonder une jolie petite famille. Il tapota à nouveau l'épaule du jeune homme avec un sourire chaleureux.

"Et si je ne peux que t'encourager à aller à la rencontre de nos amis à grandes oreilles, Gallia étant d'ailleurs tout à fait charmante à l'automne lorsque les feuilles changent de couleur, on peut alors se promener sur un véritable tapis de mousse riche en couleurs, où les rayons du soleil peinent à passer et animent la canopée de nombreuses nuances de lumière, mais bref je m'égare Agnan se racla la gorge, amusé de constater qu'il se faisait vieux même dans sa façon de raconter les choses ce n'est toutefois probablement pas le bon moment pour y aller...les Laguz ont énormément souffert ces derniers siècles, et avec leur grande espérance de vie, ils ont encore du mal à accepter la paix avec les Beorcs."

Un bref instant, le vieillard se demanda s'il ne risquait pas de griller sa couverture en utilisant spécifiquement ces termes, puis se dit que ça ne risquait rien, et de toute façon cela n'aurait sûrement pas choqué le jeune homme.

"Enfin. Ce que je veux dire, c'est qu'il n'est jamais très sûr de s'aventurer en terre Laguz. On est jamais à l'abri d'un vieux coincé qui a gardé quelques griefs, hmm ? Il rit un court instant et bien que le danger viennent plus du territoire lui-même que de ses habitants, on raconte deux trois choses assez inquiétantes à propos des Laguz en ce moment...après la catastrophe à Sienne, il paraîtrait qu'on en voit de plus en plus se montrer hostiles."

Un sujet on ne peut plus sérieux, et qui dérangeait fondamentalement le vieil homme, qui voyait revenir à grands pas une triste époque, alors que le monde avait si bien tourné. Cela dit, de simplement en parler avec ce garçon l'aidait à réfléchir, et à prendre sa décision. Ceux qui mettaient à feu et à sang le continent n'étaient certainement pas..."normaux".
Préférant éviter de tomber dans des airs trop graves, Agnan se para à nouveau d'un sourire à la limite du gâteux.


"Mais tout ça tu dois déjà le savoir, sans doute même plus que moi ! Avec tes grandes jambes tu dois filer comme le vent du matin au soir !"



[Hrp : Et une petite astuce tant que j'y suis, quand ça parle beaaaaucoup comme ça, t'es pas obligé de citer chaque phrase. Même quand ça parle peu en fait '-' tu peux aussi simplement résumer par la narration, ça peut-être plus pratique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérion
avatarBeorc


Messages : 86
Age : 16
Localisation : Les routes de Tellius
Groupe : Ligue des luthiers extraordinaires

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]   Ven 29 Déc - 21:47



    Le vieux Daeroth complimenta Valérion sur son voyage, ce dont il tira une certaine fierté. Visiblement quelque peu impressionné par le chemin déjà parcouru par l'artisan des routes, il lui dit également que ses voyages feront sans nul doute d'épatantes histoires à raconter à son éventuelle future descendance, tout en lui tapotant l'épaule.

    « Vous devez avoir raison, lui répondit Valérion avec un sourire. Il est vrai que Tellius regorge de magnifiques cités et paysages à explorer, mais certains événements que l'on ne peut outrepasser ont lieu et la réalité nous rattrape bien vite. »

    Sa mine devint alors plus sombre, mais il s'efforça de ne pas gâcher ce moment de chaleur et de sérénité avec ce genre de pensées. Le vieux Daeroth avait assurément connu les drames ayant jadis secoué Tellius, mais il n'était pas nécessaire pour autant de rappeler ces tristes pages de l'Histoire universelle.

    Le vieil homme lui parla ensuite, avec un enthousiasme non dissimulé, des paysages de Gallia, le royaume des Laguz félins. Valérion était impatient de voir par ses propres yeux les contrées forestières riches en couleurs que lui décrivaient son interlocuteur. Il s'imaginait déjà reprendre la route en direction de la côté Ouest du continent, à la frontière entre Gallia et Criméa.

    Mais ses ardeurs furent tempérées par la suite de la longue tirade de Daeroth. Celui-ci le mettait en garde contre la rancœur qui habitait, à raison, de nombreux Laguz. Valérion soupira intérieurement en l'entendant mentionner la triste situation de Tellius, et se dit que, finalement, son voyage devrait attendre un peu.

    Il dévisagea avec attention le vieux voyageur, qui conserva un air grave de longues secondes avant de retrouver un grand sourire, et de le complimenter à nouveau.

    Valérion lui répondit avec un sourire un peu triste, puis tourna à nouveau son regard vers le paysage. Le crépuscule approchait. Se tournant vers le vieillard, tout en affichant son sourire le plus jovial, il lança :


    « Eh bien, il commence à se faire tard, et je dois reprendre la route dès demain. Mon cher Daeroth, que diriez-vous de trinquer avec moi ce soir, il doit bien y avoir une petite auberge dans ce village. J’insiste, c’est moi qui offre !! »


(hrp : encore désolé pour le long délai maintes fois repoussé, je vais m'entraîner pour écrire plus facilement/rapidement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 189

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]   Mar 9 Jan - 12:11

Vraiment un brave petit que ce Valérion. Plein d'entrain et de rêves simples, visiter, aimer ses proches, éventuellement se fonder une famille paisiblement, et pourtant réaliste et terre-à-terre. Le vieillard se doutait que le garçon irait loin dans la voie qu'il se choisira, et qu'il en sera heureux.
Ho bien sûr, sauf si un monstrueux monstre déboulait soudainement pour le mettre en pièces, comme cela semble être la norme désormais...mais Tellius n'en était pas à sa première catastrophe à grande échelle, et il y eut toujours de nombreux survivants, généralement plus que de morts même, en regardant bien. Alors il suffisait de se dire que le garçon aurait de la chance...

Puis le crépuscule approchant, Valérion lui proposa de partager un verre ou un repas avec lui à l'auberge. Face à cette générosité, bien joviale, malgré le contexte actuel du continent, Agnan ne put que se fendre d'un sourire plus large encore et d'un rire franc.


"Ho ho ho ! Je serais bien malpoli de refuser une telle offre, mon garçon.

"Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir" disaient certains, un dicton qui avait l'air de se confirmer aux yeux du vieillard quand il pouvait rencontrer des gens ayant si bon coeur malgré la cruauté de l'époque actuelle. Mais si la bonté subsistait même après deux guerres et des catastrophes en cascade, alors elle survivrait à tout, et ça, ça faisait chaud au coeur.
Dépliant sa vieille carcasse pour se relever de son banc, le vieux Daeroth se fit craquer un peu le dos. S'il était encore vigoureux pour son âge, il n'en demeurait pas moins un vieux croûton, et ça se sentait.


"Ca a des avantages de vieillir, on mange plus facilement à la fois à l'oeil et en excellente compagnie dit-il au jeune homme avec un clin d'oeil complice. tu devrais même avoir honte de ne pas encore avoir pris de compagne, il y a plus d'une femme qui rêverait d'avoir un si brave garçon à ses côtés !"

Il se moquait gentiment tout en lissant sa barbiche blanche, et s'était flagrant, mais le vieillard était au moins sincère quant à son opinion sur le jeune Beorc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le printemps. Le retour des fleurs, des oiseaux, et des vieillards [pv : Valérion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Les villages de Criméa
-