AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Introduction au voyage de Kent) Séparation, Parcourir le monde :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞



MessageSujet: (Introduction au voyage de Kent) Séparation, Parcourir le monde :   Lun 18 Fév - 14:23

Kent venait de se réveiller dans sa chambre, Donen beuglant son nom afin de le faire descendre. Ramassant rapidement ses braies et sa tunique, il entreprit de se vêtir rapidement avant de quitter sa chambre. Descendant les marches quatre à quatre, il parvint ainsi devant le vieil escrimeur quelques minutes après s’être levé. Donen, visiblement atteint d’une gueule de bois récalcitrante, lui mit entre les mains un morceau de papier sale et abimé en chuchotant :


-« Va livrer ça à l’adresse indiquée au dos. Si des gardes tentent de t’en empêcher… tu te débrouille.

-Très bien. Ai-je une consigne particulière ? »


Donen ne prit pas la peine de répondre à la question de Kent et indiqua la porte à son apprenti d’un signe péremptoire. Kent obéit promptement et quitta la maisonnée après avoir endossé sa cape et ramasser un sabre dans le capharnaüm ambiant.

D’après ce que Kent pouvais déchiffrer, il devait se rendre à deux rues de là où Donen et lui vivaient depuis quelques mois. Auparavant, les deux hommes devaient partager une chambre d’hôtel miteuse, mais depuis que Donen employait Kent, ce dernier, de par les multiples emplois dont il avait fait l’expérience, avait permis au vieil homme d’amasser une fortune. Celle-ci fut investie dans le logement occupé en ce moment et dans l’achat de quelques armes (dont la lame récupérée précédemment).
Peu de temps après, Kent parvenait devant la façade richement décorée d’un grand manoir. Cette luxueuse habitation était alors le lieu de résidence de la personne à qui l’épéiste devait remettre le billet de Donen. Un garde du manoir arrêta Kent, alors qu’il s’avançait en direction de la porte, s’adressant à ce dernier d’un ton hautain :

-« Qui es-tu et que viens-tu faire ici ? Ma maitresse ne reçoit personne sans rendez-vous !

-Mais oui ; mais oui… Ecoute, j’ai un message de la part de Donen Ramès, à destination de votre Maitresse. Je suis donc pressé et te laisse donc dix secondes pour reculer, après quoi, je vous écrase toi et tes comparses, » cracha Kent avec véhémence.

Le garde, mis hors de lui par la réponse du jeune homme, pointa sa lance sur le cœur de l’épéiste avant que ce dernier ne dégaine son arme. La contrattaque de Kent apparut comme floue, surprenant le soldat, en effet le sabre du jeune homme avait fendu sa lance. Le soldat fut ensuite projeté au sol par le coup de pied que son adversaire lui venait de lui décocher. La dernière chose que le soldat ressenti avant de perdre conscience fut la sensation de son crâne liant connaissance avec les dalles de pierre de la rue. Kent prit ensuite appui sur ses bras afin d’effectuer une attaque circulaire, déviant les lances braquées sur lui. Un garde tenta de le frapper mais le sabreur fut plus agile et esquiva d’une roulade avant de frapper le menton de l’un de ses adversaires de son poing ganté. Alors que Kent pivotait afin de faire face aux quatre gardes restants, la porte d’entrée fut expulsée de son encadrement. Une jeune femme venait de franchir la porte, précédée par un colosse tout de muscles.


-« Alors qu’avons-nous donc là ?» fit la jeune femme d’un ton enjôleur tandis que les gardes baissaient leurs armes suite à la grimace que le géant (il n’y a pas d’autre mots pour décrire le colosse) leur adressa.

-Je viens de la part de Donen. J’ai une lettre à remettre à …. Madame de Castelinde. J’en conclue que c’est vous ? »

La jeune femme éclata d’un rire cristallin avant de faire signe à Kent de la suivre. Le colosse grogna lorsque l’épéiste passa près de lui mais ne fis pas un geste à son encontre préférant ramasser les deux victimes de Kent et les amener dans le manoir, à l’opposé du chemin emprunté par Kent et la jeune dame de Castelinde.

Parvenus dans un petit salon richement décoré, ils s’assirent chacun dans un sofa. Une fois installés, elle se fit servir une tasse de thé par une domestique qui disparut promptement. Après avoir siroté son thé quelques instants, et regardé Kent se tortiller sur son sofa, visiblement gêné par tant de faste ; la jeune femme prit la parole :



-« Détendez-vous, je ne vais pas vous dévorer parce que vous vous asseyez dans un fauteuil. Si ça peut vous aider à vous décontracter, je vais vous offrir mon nom : Je suis Katarina de Castelinde. Mais appelez-moi Katarina.

-Bi…bien merci. J’ai une lettre de Donen pour vous » fit Kent d’un ton hésitant.


Kent, depuis qu’il était entré dans la pièce, et s’était assis, se sentait déplacé. Lui, le roturier de base, dans un salon luxueux dans un manoir tout aussi riche, dans la même pièce qu’une femme si belle que la qualifier de "magnifique " serait le plus grand des blasphèmes. Un tour de taille à faire chavirer plus d’une tête, des jambes qui n’en finissaient plus, des mains fines aux doigts habiles et une poitrine que Kent aurait eu bien du mal à qualifier. Le visage de la jeune femme, encadré de boucles lavande, formait un ovale parfait, ponctué d’un petit grain de beauté (que Kent avait entraperçu lorsqu’elle s’était assise) sous ses grands yeux bleus. Ses commissures formaient toujours une esquisse de sourire. Mais lorsqu’elle sourit en s’adressant à lui, Kent se sentit à deux doigts de défaillir devant l’éclat rayonnant de sa joie de vivre. À peine plus jeune que lui, Katarina semblait âgée de 24 ans tout au plus. Encore hagard, il perdit connaissance lorsqu’il entendit encore son rire aussi cristallin que le bruit du vent dans un carillon. Mais à peine la douce main de la jeune femme l’eut-elle effleuré, Kent bondit sur ses pieds électrisé par ce contact délicieux. La jeune femme surprise faillit crier mais le jeune homme plaqua vivement sa main sur ses lèvres, couleur pêche, s’émerveillant de leur douceur... Mais gênés, ils rompirent le contact en reculant rapidement de manière simultanée.

-« Euuuh… Je vous prie de m’excuser mais cela va un peu vite, vous ne trouvez pas ? » fit la jeune femme les joues roses d’excitation.

-« Si c’est cela un coup de foudre, je suis heureux que ce soit vous qui ayez volé le cœur du roturier que je suis, » répondit Kent avant de rougir et de se rassoir «Si je puis me permettre, qu’est-ce que le vieil ivrogne m’a demandé de vous apporter ?

- Donen, dans sa lettre me demande de l’accueillir dans l’une de mes chambres d’ami. Il compte loger ici pendant votre périple.

-Quoi ? Où est-ce que ce vieux fou m’envoie encore ?!! » Vociféra Kent tandis que la jeune femme posait sa main sur son épaule en lui tendant la lettre avec son autre main.

-« Tenez, lisez ce pli, il contient un message pour vous de la part de Donen. »


Prenant la lettre, Kent commença à la lire :


« Alors Kent, la demoiselle te plait ? Gouhaha !! Alors la lettre ici présente contient mes instructions pour parachever ta formation. Te souviens-tu des différents métiers que je t’ai faits endosser ? Ces derniers avaient pour but de développer tes capacités. Le job de Forgeron t’as familiarisé avec les armes, celui de serveur à renforcé ton équilibre et être croupier t’as permis d’apprendre ce qu’était le bluff. Une fois les bases posées, je pu t’enseigner ce que tu m’avais demandé.
Bien assez parlé du passé. Ton nouvel objectif est de parcourir tout Tellius afin de réunir les cinq fragments du fourreau de "la serre de Griffon " (Qui est, j’en suis certain, l’arme que tu portes dans ton dos). Les fragments, même s’ils n’ont aucun intérêt réel, sont gardés par de très bons guerriers que tu devras battre pour réunir tous les morceaux. L’entrainement parfait ! Le premier morceau se situe au Sud à Phoenicis ou Kilvas.

Ensuite, bonne chance. Et si tu as des questions, demande à Katarina.
Salutations, Donen.
»


Kent ferma la lettre avant de se tourner vers la jeune femme et de lui demander :

-« Quand dois-je partir ?

-Dès que tu le désireras,» souffla Katarina.

-Très bien. Ai-je droit à un équipement quelconque ?

- Tu peux emmener uniquement ce que tu portes sur toi et tu devras travailler pour trouver de quoi subsister, » à en juger par le soupir qui ponctua la fin de sa phrase, Kent pouvait sentir qu’elle eut préféré ne pas le laisser partir du tout.


Le colosse entra à ce moment et se souvenant de l’ordre que Donen lui avait donné, il jeta Kent dehors.


Lorsque Kent se releva, il glissa un dernier regard vers le manoir avant de quitter Daein en direction du Sud...


Revenir en haut Aller en bas
 

(Introduction au voyage de Kent) Séparation, Parcourir le monde :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Personnel & Publicité :: 

Le Livre des Héros

-