AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mar 29 Jan - 18:58

Comme Shikonai s'y était attendu, Yue était revenue. Le shaman avait entrouvert la porte et pouvait clairement voir l'archère aux cheveux de neige.

« Franchement… Je sens son odeur sur vous, vous a-t-elle embobinée comme elle la fait de chacun des gardes avant vous ou comme elle la fait avec moi ? »

Comme il l'avait deviné : elle a découvert le pot aux roses. Elle et Jaf étaient à ses trousses... où était-il, d'ailleurs, celui-là ? C'était louche... Il trainait tout le temps avec Yue. Bon, tout à l'heure, il les avait abandonné le temps de l'inspection mais... c'était louche. Soit il était resté dans le village, soit...

Bah, qu'importe, c'était a chance ! Shikonai sortit discrètement de la pièce et grimpa les escaliers. Il fallait qu'il trouve le moine et le tue. A mi-chemin, dans les escaliers, il entendit un bruit de verre et le prêtre réagit au quart de tour.


« Frère Théodorick, allez vérifier que notre ami le moine n’a pas de visite indésirable. »
*Oh, pour l'amour de la déesse...*

Décidément, rien n'allait comme il voulait, aujourd'hui. Shikonai grimpa en vitesse et en silence les escaliers et se cacha derrière la première porte venue. En chemin, il remarqua le verre brisé de la fenêtre. Ca devait être Jaf et, par conséquent, il allait y avoir du grabuge...

Le prêtre passa devant la porte et, quelques instants plus tard, la fille l'entendit repasser en sens inverse. C'était le moment. Le mage noir quitta sa cachette et vit une silhouette se glisser dans une des pièces. Trop tard... Jaf était à l'intérieur.

Que faire ? Dans tous les cas il avait grillé son identité. Le moine allait parler s'il l'épargnait, Jaf allait donner l'alerte s'il le tuait, s'il lutait, il trahissait son identité une fois encore... à moins que... il fallait jouer une dernière fois les filles sans défenses, mais avec une dernière précaution.

Shikonai enleva la ceinture à laquelle était accrochée ses tomes et la jeta au loin par la fenêtre brisée. Que les flammes les consume, il pouvait encore en récupérer dans une échoppe spécialisée, il lui restait sa bourse. Il entendit alors des bruits étranges dans l'étage du dessous. Merde, Yue arrivait. C'était l'occasion rêvée. Il ouvrit en trombe la porte du patient et...


« AU SECOUUUUURS ! »

La petite fille recula, paniquée, devant la grande bête qui se trouvait dans la chambre du moine. Jaf était donc...

« UN LAGUZ ! MON PERE ! AU SECOURS! »

C'était encore mieux comme ça. Deux fois plus de griefs pour Yue et Jaf. Avec un peu de chance, les soldats allaient faire le travail à sa place et lui n'aura qu'à tuer le moine d'une manière différente. Il devait bien y avoir un couteau quelque part.




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Jeu 31 Jan - 14:18


Jaf la vit entrer, tapis près du sol, il était prêt à bondir mais son comportement la perturba… elle jeta ses bouquins de magie, elle cria, elle pleura. Hurlant au monstre, hurlant au Laguz. Dans les mêmes instants, Yue apparut dans l’encadrement de la porte et c’est sans retenue qu’elle frappa l’enfant en plein visage, lui décochant une claque qu’elle n’était pas prête d’oublier.

- Alors Mage noir on se joue de moi ? Et tu oses accusé un autre Mage des plus honorables !

L’archère se tourna vers Jaf alors qu’elle entendait le pas pressé des prêtres en train de monter les escaliers. Sans la moindre douceur elle lança la gosse entre les pattes du loup qui vint la plaquer au sol. Ses dents acérées virent se placer sur sa gorge. Au moindre mouvement, il l’écorchait vive.
Yue se glissa alors auprès du moine alors qu’arrivait la cavalerie en force.

- Ne bougez pas et lâchez ces enfants !

Yue se trouvait accroupie près du moine et lança un regard écarlate aux prêtres. Ces derniers s’offusquèrent d’un tel manque de foi et levèrent leur bâton. Yue se mit derrière le moine comme pour s’en servir de bouclier.

- Un Laguz ! Honte à vous damné que vous êtes, s’en prendre à des enfants innocents

L’albinos ne les écoutait pas. Elle se tourna vers Jaf et lui demanda de soulever la robe de la jeune fille. Si certains détournèrent les yeux outrés d’autres se tournèrent subrepticement vers la demoiselle.

- Laisse tomber sœurette, elle les a balancés par la fenêtre…

- Fait chier ça va compliquer nos dires. Bon, cette jeune fille est un mage noir, qui a massacré le village voisin et a fait accuser un ancien mage qui a disparu de la circulation. Je n’ai plus de preuve pour …
_ un des prêtres fit un pas en avant _ On ne bouge pas mon mignon où j’explose la cervelle de la gosse.

Yue banda son arc et reprit.

- Je n’ai pas de preuve pour prouver ce que j’avance mais ce garçon a vu le criminel alors je vais rester là jusqu’à son réveil et tu ne bougeras pas toi car si tu es véritablement innocente, tu ne crains pas son réveil.

- Vous proposez donc de rester là en chien de faïence à se regarder en attendant son réveil.

- Non, je vais l’aider un peu !

Un petit sourire se dessina sur le visage de l’archère alors qu’elle sortait lentement de sa besace un couteau. L’un des prêtres partit en courant chercher la garde, le haut gradé la regardait attentivement.

- Vous rendez-vous compte que même si vous dîtes la vérité, vous avez violé un sanctuaire, vous copinez avec un Laguz et menacez des hommes d’église… vous ne vous en sortirez pas ainsi.

- Je compte sur votre intelligence pour nous gracier une fois le mage découvert.

- C’est bien présomptueux pour une amie des Laguzs !

- Oh toi le Mar…martyr je ne la ramènerais pas de trop !


Elle sortit ensuite des épices de cuisine qu’elle gardait toujours sur elle et gratta de son couteau dessus pour en faire tomber sous les narines du jeune moine. L’enfant se débattait mais son masque tomberait sous peu.
Eternuant de tous ses poumons, le jeune moine se redressa d’un coup avant de retomber suite à la douleur de ses blessures. L’archère la maintint assis alors que doucement, elle lui frottait le dos et le cajolait.

- Bienvenue parmi les vivants, gamin !

Le jeune garçon jeta des yeux instigateurs autour de lui jusqu’à tomber sur Jaf et l’enfant. Ses yeux s’écarquillèrent, son doigt se levait tremblant…

- Le démon, le démon…

- Ah vous voyez, il montre le Laguz !

- Non mon frère, ce n’est pas le Laguz.

Jaf relâcha sa prise sur la demoiselle et recula de quelques pas, la laissant seule sous les regards inquisiteurs. Certains prêtre se mirent à prier pour son âme, la garde débarqua en trombe lance à la main.
Yue s’écarta, se rapprochant de la fenêtre à travers laquelle on pouvait voir la fumée d’un feu ténébreux s’échapper.

- Garde saisissait cette fille, c’est le mage noir qui a détruit le village voisin. Et …
_ Yue regarda le père supérieur avec jugement[color=olive _ Et…[/color]
- Et arrêtez aussi cette fille et son chien de Laguz !

Yue secoua la tête. Deux prêtres se saisirent du moine pour l’écarter de la marche des soldats, l’archère banda son arc comme pour se défendre et se retourna vers la fenêtre la brisant d’un coup de coude. Elle tira Neptune qui vint se ficher dans un arbre retenant la corde de son autre main.

- Jaf !

Le loup se transforma en jeune garçon arrachant sa ceinture d’une main et repoussant une lance de l’autre. Sans une hésitation il sauta par la fenêtre utilisant sa ceinture comme poulie.

- Ne faites plus un geste ou je vous tue !

- N’approchez pas
_ Yue accrocha la corde et bandait de nouveau son arc sur les gardes_ Dites moi Monsieur…
- Oui ma f… Oui mademoiselle ?

- Que va-t-il arriver à l’enfant mage ?

- Elle sera brûlée vive pour expié ses pêchers.

- Et est-ce que c’est juste de mourir pour quelque chose qu’on n’a pas choisi ?

- Peut-on laisser des centaines de vie s’éteindre alors qu’une seule suffirait ?

- Je préférerai qu’il n’y ait pas de mort du tout !

- Tu préférerais vivre dans un rêve alors.

Etait-ce onirique que de ne pas souhaiter la mort des bons comme des méchants ? Peut être. Yue aurait préféré que ce soit à la portée de tous de penser ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Jeu 31 Jan - 18:56

Pourvu que ces crétins de prêtre rappliquent au plus vite. Yue était en train d'arriver à en croire les bruits de pas... et sa théorie se confirma bien vite. Elle apparut derrière elle et lui donna une claque des plus violentes. Shikonai tituba et s'étala au sol.

« Alors Mage noir on se joue de moi ? Et tu oses accusé un autre Mage des plus honorables ! »

Quoi ? Mage des plus honorables ? De qui elle parlait ? Shikonai mit un temps avant de comprendre qu'elle parlait de lui, de son ancienne apparence. Bah, elle ignorait les détails et c'était pas plus mal.

Yue souleva alors la gamine sans effort et l'envoya voler jusqu'au laguz qui la plaqua au sol, gueule enlaçant son cou. L'enfant pouvait sentir l'haleine bestiale du monstre et les crocs qui effleuraient sa chair. Son poids, loin d'être celui d'un chaton, écrasait sa cage thoracique. De sa position, elle pouvait voir Yue s'approcher du moine, mais pas les religieux et la garde qui débarquaient.


« Ne bougez pas et lâchez ces enfants !
- Un Laguz ! Honte à vous damné que vous êtes, s’en prendre à des enfants innocents
- Mes pères ! Au secours ! »

Il fallait qu'ils réagissent. Sa survie dépendait d'eux. S'ils laissaient la femme faire, elle allait mourir. Et Ashera seul savait quand un autre idiot ferait un sacrifice pour invoquer son âme. Il a eu de la chance que deux gamins jouent à l'apprenti sorcier...

Elle sentit alors sa robe se soulever. Shikonai cria comme une gamine effarouchée, mais n'osa pas esquisser un geste. De toutes façons, il n'y avait rien à cacher à part une culotte.


« Laisse tomber sœurette, elle les a balancés par la fenêtre…
- Fait chier ça va compliquer nos dires. Bon, cette jeune fille est un mage noir, qui a massacré le village voisin et a fait accuser un ancien mage qui a disparu de la circulation. Je n’ai plus de preuve pour …On ne bouge pas mon mignon où j’explose la cervelle de la gosse. Shikonai entendit un bruit de corde se tendant.[/i]Je n’ai pas de preuve pour prouver ce que j’avance mais ce garçon a vu le criminel alors je vais rester là jusqu’à son réveil et tu ne bougeras pas toi car si tu es véritablement innocente, tu ne crains pas son réveil.[/color]
-Vous proposez donc de rester là en chien de faïence à se regarder en attendant son réveil.
- Non, je vais l’aider un peu !
- Mon père ! Sauvez moi, s'il vous plait ! »

C'était mauvais. Shikonai était condamné si le moine se réveillait. Cet enfoiré avait vu son visage. Bon sang, il aurait du garder ses bouquins, à ce compte la.

«  Vous rendez-vous compte que même si vous dîtes la vérité, vous avez violé un sanctuaire, vous copinez avec un Laguz et menacez des hommes d’église… vous ne vous en sortirez pas ainsi.
- Je compte sur votre intelligence pour nous gracier une fois le mage découvert.
- [color=lightblue]C’est bien présomptueux pour une amie des Laguzs !
- Oh toi le Mar…martyr je ne la ramènerais pas de trop ! »

Impuissant, Shikonai ne put que voir les particules d'épice tomber sur le nez du moine. La réaction tant crainte finit par arriver : il éternua et se releva avant que ses blessures ne l'obligent à se rallonger.

« Bienvenue parmi les vivants, gamin !
- Le démon, le démon…
- Ah vous voyez, il montre le Laguz !
- Non mon frère, ce n’est pas le Laguz. »

Shikonai sentit la fatalité s'abattre sur lui et briser son masque. C'était terminé, il était démasqué désormais. Il fallait qu'il trouve un moyen de fuir au plus vite, désormais. Jaf ôta ses crocs de son cou et relâcha la pression sur sa cage thoracique. Shikonai était libre des ses mouvements, mais pas moins prisonnière.

« Garde saisissait cette fille, c’est le mage noir qui a détruit le village voisin. Et …Et…
- Et arrêtez aussi cette fille et son chien de Laguz ! »

Shikonai garda son calme alors que les lances se pointaient vers lui. Il fallait garder la tête froide et réfléchir. Il y avait forcément une échappatoire envisageable. Pendant ce temps, Yue avait brisé la fenêtre et s'était perché sur le fenêtre, décochant une flèche reliée à une corde. Le laguz reprit forme humaine et se servit de la ceinture pour descendre la corde.

« Ne faites plus un geste ou je vous tue !
- N’approchez pas. Dites moi Monsieur…
- Oui ma f… Oui mademoiselle ?
- Que va-t-il arriver à l’enfant mage ?
- Elle sera brûlée vive pour expié ses pêchers.
- Et est-ce que c’est juste de mourir pour quelque chose qu’on n’a pas choisi ?
- Peut-on laisser des centaines de vie s’éteindre alors qu’une seule suffirait ?
- Je préférerai qu’il n’y ait pas de mort du tout !
- Tu préférerais vivre dans un rêve alors. »

Après tout ce temps, elle voulait encore l'épargner ? Quelle idiote. Le prêtre avait raison : elle vivait dans un rêve, une chimère d'un monde trop utopiste. Shikonai était né pour incarner la vengeance des âmes en peine, pour exécuter la volonté de la déesse : tuer était sa raison d'être et ça, ni elle ni aucune force sur cette terre ne pourra y changer quoi que ce soit.

« Tu es vraiment stupide... »

Un chant funèbre résonna alors dans la pièce. Une brume noiratre, teintée des âmes des défunts, se rependait autour de la fille, étouffant les humains d'une présence aussi sombre qu’oppressante. Une par une, les lances churent alors que les vaillants soldats se faisaient dessus, la peur les prenant aux tripes. Une torture silencieuse et psychologique les poignaient. Les prêtres tenaient bon, protégés par la déesse, et renforcèrent le barrage vers la sortie. Shikonai se mordit la lèvre inférieure. Il ne pouvait pas passer par la. Il ne restait donc qu'une seule sortie.

La gamine prit une profonde inspiration puis se jeta sur Yue, attrapant au passage le drap qui était tombé par terre au réveil du moine et passa par la fenêtre, se glissant pas le mince écart entre Yue et le mur. Elle glissa alors le long de la corde en se servant du drap comme poulie et, à peine après avoir atteint le sol, entama une fuite au pas de course. Il fallait trouver un abri au plus vite avant que le Laguz ne l'attrape.




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Ven 8 Fév - 11:41


Jaf se terrait dans le bois attendant sa sœur, mais à sa grande surprise se ne fut pas Yue qui le rejoint mais Amanda. La gamine sans plus de défense avait réussi à faire faux bond à ses géoliers et à l’archère également à moins que cette dernière l’ait laissé fuir… ça lui ressemblait bien mais pourtant, il ne pouvait se permettre de la laisser partir s’en s’assurer d’une chose. Furtivement il la suivit.

***
Yue sentit la peur envahir son corps et son esprit… pourtant aucun mort ne pouvait l’atteindre ou peut être… Si. Depuis sa première rencontre avec le mage noir, elle avait vécu des choses et pas des meilleures et si à l’époque, elle n’avait pas d’emprise sur elle car Yue n’avait jamais su se projeter aujourd’hui que sa vision se portait sur le long terme, la jeune femme encaissait le coup des conséquences.
Ven, les soldats de Cassandra, tant de personne morte autour d’elle et dont elle portait le fardeau… Beaucoup se serait ri de ses états d’âme, de la faiblesse de son esprit mais l’archère ne les considérait pas comme tels. Ne pas se voiler la face, voir plus loin que le bout de son nez, Yue était femme à prendre son entourage dans sa globalité. C’est pourquoi, elle se sentit touchée par cet archer mort de la main de son maitre, trahis par celui qu’il suivait. Elle sentit aussi du remord à la vision de ces jeunes soldats morts, elle le savait, en partie par sa faute. Plus que de la peur, elle ressentait de la peine.
Elle connaissait cette sensation. Elle revit l’homme de ses souvenirs, elle revit son nom sur son avis de recherche. Shikonai. Alors tout se mélangea dans sa tête, elle réfléchit à d’autre similitude entre les deux êtres. Leur voix ?... Non. Leur odeur ?... non. Rien de physique, rien de visible ou alors… peut être dans sa gestuelle. Elle repensa à la manière très didactique de la jeune fille de présenter les faits, à son ton, à ses gestes.

*Arghh ça ne colle pas… ou peut être… Elle... Je n’sais pas*

Yue se prenait la tête sous les yeux surpris des moines et des soldats. Ceux-ci se remettaient difficilement de leur peur première mais désormais, ils se rendirent compte qu’ils laissaient échapper un criminel de renom.

- Monsieur le prêtre, retenez son visage et placardez le partout. Ça limitera ses mouvements du moins je l’espère.

- Où mène cette corde ?!?

- Bah j’en sais rien moi, monsieur le garde… je vous le dirais quand j’y serais !

Yue se jeta par la fenêtre se retenant de tomber via son arc et se laissant aisément glisser jusqu’au tronc. Certains gardes semblèrent vouloir la suivre mais la demoiselle trancha la corde interdisant toute poursuite. Dépité, l’évêque la regarda par tir faisant un signe de croix et joignant ses mains pour prier.
L’archère reprit sa flèche et partit sur les traces des deux fuyards. Amanda comme Jaf avait une odeur particulière elle n’aurait aucun mal à les rattraper mais devait-elle vraiment le faire. Jaf la rejoindrait de lui-même quand à elle… lui…
Secouant la tête, Yue accéléra le pas à l’aide de célérité et c’est en un quart de seconde qu’elle les rattrapa. Jaf prêt à bondir au moindre signe, elle, fuyant sans se retourner. L’albinos posa une main sur le loup pour calmer ses ardeurs.

- Amanda ! Attend. Tu n’as pas besoin de fuir. Je ne te ferais pas de mal si tu n’en fais pas !

Mais la demoiselle continua de filer.

- Tu sais pourtant que je ne mens pas, n’est-ce pas SHIKONAI !

Jaf eut un moment de latence, il ne fut pas le seul.

- La première fois que l’on s’est rencontré, tu m’as sauvé car tu savais que je n’étais pas de ceux que tu détestais et que même… On aurait pu être amis, n’est ce pas vrai ?

Yue banda son arc, elle pouvait facilement l’avoir pourtant elle ne voulait pas. Elle ne voulait pas.




Dernière édition par Yue le Jeu 14 Fév - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Ven 8 Fév - 13:22

HRP : c'est une habitude, hein ? Je t'ai déjà dit que c'était AMANDA et pas EMMA Razz

Shikonai courrait. Il courait aussi loin qu'il le pouvait. Il fallait mettre le plus de distance entre lui et l'archère, entre lui et le Laguz. Il savait que c'était désespéré, il savait que sans ses livres il n'avait aucune chance de lutter et, surtout, il savait que son petit corps de gamin ne pouvait rivaliser avec celui d'un Laguz. Il aura tot fait de la rattraper et Yue n'avait pas à se presser, par conséquent.

Yue... quelque chose n'allait pas. Shikonai n'y avait pas fait attention sur l'instant, mais il avait bien vu qu'elle n'était pas tombée de la fenêtre pour se rouler au sol en poussant des hurlements, non. Elle était restée relativement calme, gardant un plein self-control de sa personne alors qu'elle était entourée par les morts. Pourquoi ? Elle n'a pas ressenti de culpabilité ? La haine des morts ne l'a pas enfermé dans une prison d'effroi ? Même les prêtres avaient subi l'influence néfaste des âmes de l'autre-monde, mais eux ont eu une excuse pour tenir debout. C'étaient des êtres de lumière, après tout. Mais Yue... pourquoi Yue ? Même l'homme aux cheveux verts avaient subi le courroux des âmes avant que Shikonai ne soit trahi. Ca ne tenait pas debout.

Cette femme était dangereuse. Il fallait qu'il fuie au plus vite.


« Amanda ! Attend. Tu n’as pas besoin de fuir. Je ne te ferais pas de mal si tu n’en fais pas ! »

Shikonai jura. Elle était déjà la ? Et lui s'essoufflait. Ce corps d'enfant n'était définitivement pas taillé pour les efforts physiques. Pourtant ça ne faisait pas longtemps qu'elle courrait.

« Tu sais pourtant que je ne mens pas, n’est-ce pas SHIKONAI ! »

En entendant son nom, son vrai nom, le shaman ralentit l'allure. Elle l'a reconnu ? Il fallait dire qu'il a laissé des indices un peu trop voyant sur son identité.

« La première fois que l’on s’est rencontré, tu m’as sauvé car tu savais que je n’étais pas de ceux que tu détestais et que même… On aurait pu être amis, n’est ce pas vrai ? »

Ami... ce mot lui brûla les oreilles. Il en connaissait la signification, mais ignorait le sens, tout comme l'amour, la fraternité... tout ces sentiments trompe l'oeil pour faire croire à l'humanité qu'ils avaient de l'importance pour une autre personne qu'eux même, pour se prouver qu'ils existent.

Shikonai cessa sa course et se retourna, pas étonné de voir une flèche pointée vers son corps aussi petit que frêle.


« Amis ? Me fais pas rire, Yue. Personne ne voudrait d'un tueur comme ami. Tu sais qui je suis, tu sais ce que je fais. Tu tiens vraiment à avoir une personne qui ne laisse que mort et désolation sur son passage ? »

Il bouillonnait intérieurement. Elle se moquait de lui, il le savait bien. La preuve : elle pointait une flèche vers lui. Personne n'aimait Shikonai et lui n'aimait personne.

« J'aurais du te tuer quand ton clebard est parti je ne sais où, je ne sais même pas pourquoi je l'ai fait. Je ne sais pas non plus comment tu as fait pour résister aux morts mais tu n'es pas différente des autres ! Mais ça n'a plus d'importance, pas vrai ? C'est fini, après tout. »

Il allait mourir, encore... les ténèbres allaient récupérer son âme et la garder au chaud en attendant qu'un nouveau réceptacle s'offre à lui. Et la gamine ? Bah, peu importe...

*Je ne veux pas mourir ! Je veux retrouver mon frère, mon père, mes amies...*

Une vision fusa à travers l'esprit de Shikonai. Une prairie verte et florissantes sous un soleil d'été, un groupe de jeune filles qui jouaient, se poussaient, se faisaient des couronnes en fleur... le tout accompagné d'une sensation de chaleur... le shaman oblitéra cette image que lui envoyait la fillette.

*T'as qu'à emporter cette image dans l'au-delà.*
*JE NE VEUX PAS MOURIR !*

Le corps tituba sous la violence de l'impact mental. Shikonai reprit les rênes tant bien que mal mais tomba à genoux. Cette gamine était vraiment casse-pieds. Il haleta une seconde et releva les yeux vers l'archère.

« Alors. Tu la tire cette flèche ou je dois venir me planter dessus moi même ? »




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Jeu 14 Fév - 16:58


- Amis ? Me fais pas rire, Yue. Personne ne voudrait d'un tueur comme ami. Tu sais qui je suis, tu sais ce que je fais. Tu tiens vraiment à avoir une personne qui ne laisse que mort et désolation sur son passage ?

- Pas vraiment non, mais pourquoi n’arrêtes-tu pas ? Pourquoi te vouer, vouer cette enfant à une vie d’isolation, ya tellement de choses à découvrir chez les êtres vivants. Des bonnes et des mauvaises, certes mais elle ne mérite pas la destruction ou tu les portes. Regarde, tu m’as bien épargnée moi, alors que j’étais à ta merci.

- J'aurais du te tuer quand ton clebard est parti je ne sais où, je ne sais même pas pourquoi je l'ai fait. Je ne sais pas non plus comment tu as fait pour résister aux morts mais tu n'es pas différente des autres ! Mais ça n'a plus d'importance, pas vrai ? C'est fini, après tout.

- Tu te trompes Shikonai, tu ne m’as pas tué avant, je ne pense pas que tu le pourrais maintenant. Quant aux morts, je regrette leur fin, et ils m’affectent mais j’assume, et je vis avec. Jamais la mort n’empiétera sur ma vie.

Mais il ne l’entendait pas ainsi, et Yue sentait qu’elle ne pourrait le faire changer d’avis. Shikonai était né du mal pour le mal. Rien ne l’arrêterait et maintenant qu’elle le voyait face à face, elle comprenait que sa bonté d’autre fois n’était qu’un sursaut éphémère d’une humanité oubliée. Peut être l’humain avait-il prit le pas sur la bête le temps d’une seconde mais la petite fille face à elle… Yue doutait qu’elle ait la force de lutter.

- Alors. Tu la tire cette flèche ou je dois venir me planter dessus moi même ?

Yue tendit la corde de son arc une nouvelle fois sachant que c’était le seul moyen d’éviter de nouvelles morts inutiles. Par ce geste, elle mettait fin au massacre, par ce meurtre car on parlait bien de meurtre, elle mettait fin à la tristesse. Elle en avait le pouvoir, elle en avait l’occasion…
Mais elle n’en avait pas la volonté.

Son arc se baissa alors qu’elle remarquait que Jaf s’était rapproché son regard haineux ayant laissé place à de la peur devant les actes de sa sœur. Yue n’était pas une tueuse, elle ne pouvait prendre la vie de sang froid et ce devait être pour ça que la brume de mort n’avait pas d’effet sur elle car toute vie prise l’avait été au prix de sa survie ou de celle d’un être cher. Ainsi, elle vivait sans regret.

- Viens te planter dessus si tu souhaites arrêter de faire du mal, mais je ne serais pas celle à t’ôter la vie. Je me raccroche certainement à une chimère mais j’espère encore que tu sauras trouver quelqu’un à protéger dans ce monde, quelqu’un que tu jugeras de spécial. Peut être comprendras-tu alors que ce que tu fais aux autres n’est pas bien.

Yue savait que le choix qu’elle prenait, n’entrainerait que plus de mort, plus de tuerie, plus de pleures. Mais elle ne pouvait pas tuer pour tuer, elle ne pouvait le faire pour prévenir un massacre… Elle était femme d’action et non de réflexion, elle le savait, et savait que tuer ainsi, entrainerait sa perte.

Elle rangea son arc, elle rangea ses flèches. D’une main elle fit signe à Jaf de ranger les crocs. L’animal roux ne voulait pas voir tuer sa sœur de sang froid cependant lui, il n’avait aucun problème à le faire et l’archère le savait également. Jaf vivait avec beaucoup plus de responsabilité que la jeune femme, sa meute, Cassandra, elle-même. Le loup roux savait tuer pour préserver les siens et il n’aurait aucun mal, aucun remord à trancher la frêle gorge de la jeune fille.

- Yue, on devrait tout de même lui crever les yeux. Au moins, elle ne pourrait plus lire ces satanés bouquins.

L’albinos porta une main à son couteau de boucherie et le pointa sur la jeune fille.

- Ou alors on lui coupe la langue. Que préfères-tu ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Jeu 14 Fév - 21:39

« Pas vraiment non, mais pourquoi n’arrêtes-tu pas ? Pourquoi te vouer, vouer cette enfant à une vie d’isolation, ya tellement de choses à découvrir chez les êtres vivants. Des bonnes et des mauvaises, certes mais elle ne mérite pas la destruction ou tu les portes. Regarde, tu m’as bien épargnée moi, alors que j’étais à ta merci. »

Elle était à sa merci ? Et il l'a pas achevé ? Il ne comprenait pas. Pourquoi ? Pourquoi il n'a pas tué cette femme, dans ce cas ? C'était son rôle, bon sang ! Pour quelle fichue raison l'aurait-il épargné ?

« Tu te trompes Shikonai, tu ne m’as pas tué avant, je ne pense pas que tu le pourrais maintenant. Quant aux morts, je regrette leur fin, et ils m’affectent mais j’assume, et je vis avec. Jamais la mort n’empiétera sur ma vie. »

Elle repoussait la mort ? C'était ça son « secret » ? Inconcevable... tout simplement inconcevable. Elle ne pouvait pas être si étanche à la haine des morts ! C'est impossible !

Mais quelle importance ? C'était fini, maintenant... quand la flèche partira, ça sera la fin. Il observait la corde qui se tendait... puis se détendit et l'arme se baisser... faible... Le laguz, en revanche, montrait encore ses crocs.


« Viens te planter dessus si tu souhaites arrêter de faire du mal, mais je ne serais pas celle à t’ôter la vie. Je me raccroche certainement à une chimère mais j’espère encore que tu sauras trouver quelqu’un à protéger dans ce monde, quelqu’un que tu jugeras de spécial. Peut être comprendras-tu alors que ce que tu fais aux autres n’est pas bien.
- Ca n'arrivera pas. Je ne vois pas qui pourrait être « spécial » »

A part elle, la seule à résister à sa magie. Mais elle n'avait pas à être protégé, elle pouvait se défendre seule, et il n'avait aucune sympathie pour cette femme, malgré tout ce qu'elle a fait pour Amanda. La nourrir, la blanchir, l'encourager, l'aider... mais ce n'était qu'à une gamine que ses gestes étaient adressé, pas à Shikonai... et puis elle n'en demeurait pas moins comme les autres.

« Yue, on devrait tout de même lui crever les yeux. Au moins, elle ne pourrait plus lire ces satanés bouquins. »

De quoi ? Lui crever les yeux ? Le plonger dans els ténèbres éternelles avec impossibilit d'agir ? Non ! Même s'il conservait ses pouvoirs, les ténèbres n'existaient que grace à la lumière et un shaman aveugle ne sers à rien, même en admettant qu'une fois encore il laisse son corps aux ténèbres, ils avaient besoin d'yeux et de langue pour agir efficacement.

« Ou alors on lui coupe la langue. Que préfères-tu ? »

[i]Shikonai riva les yeux sur le couteau de Yue... non... elle n'allait pas oser ! Pas elle ! Pas cette femme qui s'était montrée si gentille ! Elle n'en était pas capable ! Hein ? Hein... ?

Poussé par un sentiment jusqu'alors inconnu, Shikonai fit demi-tour et se mit à courir. Qu'est ce qui lui prenait ? Le cœur battait à tout rompre, les tripes se serraient à manquer de salir ses habits, le besoin incroyable de se trouver loin de cet objet, loin de la menace de finir aveugle ou muet...

Pour la première fois de son existence, Shikonai éprouvait la peur, ce sentiment qu'il infligeait aux autres avant de les tuer, ce puissant moteur qui donnait des ailes à l'être humain... il l'expérimentait.

Pourquoi Yue ? Pourquoi elle ? Il l'avait cru bonne poire jusque là, alors pourquoi elle se montrait soudainement si dangereuse et menaçante ? Shikonai pouvait mourir, c'était pas un problème car il y aura toujours un imbécile pour jouer l'apprenti sorcier et le réincarner tot ou tard, mais finir aveugle... ou muet... vivant mais privée de sa raison de vivre. Non, ça l'effrayait trop ! Pas question ! Jamais ![i]




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mer 27 Fév - 10:26


Yue regarda le démon s’enfuir, prendre ses jambes à son cou de cette ridicule manière qu’avait les magiciens de courir. Les enjambés de la petite fille n’avaient rien d’irrattrapable. Yue la voyait encore, elle sentait son odeur, elle sentait sa peur. En quelque seconde elle pouvait être à sa gauche, à sa droite au dessus d’elle et lui infliger la sentence finale. Shikonai n’avait pas peur de la mort. Dommage, Yue n’avait pas envie de le tuer. Shikonai avait peur de vivre inutilement… Elle ne le… la comprenait que trop bien. Une sentence pire que la mort, une punition pire que la vie derrière des barreaux… être prisonnier de son propre corps. Cette menace sera désormais comme une épée de Damoclès au dessus de sa tête car aujourd’hui… quelqu’un avait percé le secret des peurs du mage noir.

- On devrait vraiment le faire.

- Je sais… Mais ça reste une petite fille.

- La petite fille est morte tu sais ?

- J’ose croire que non.

- Tu ne le fais pas pour elle… mais pour lui alors que ce démon et bien pire que certains qui t’habitent et que tu ne pardonnes pas…


Yue savait à qui son frère faisait référence. Jaffar… il est vrai qu’elle ne lui pardonnait pas de tuer à lui alors qu’elle pouvait le comprendre pour Shikonai… pourquoi ? Parce qu’elle n’en attendait pas autant de l’un que de l’autre. Jaffar s’était créé son démon, il l’alimentait et l’entretenait alors que Shikonai ou Amanda le subissait comme on subit une maladie. Elle pouvait accepter l’un mais pas l’autre.
La jeune fille disparut soudainement de son champ de vision, derrière elle, Yue entendait la clameur des chiens et autres limiers. Si elle pouvait encore suivre sa trace, les chiens le pourraient également.

- Yue ! Partons.

L’albinos resta immobile encore un petit instant. Puis regarda derrière elle. Ils étaient trois soldats contre une enfant désormais sans défense. Elle ne pouvait laisser les choses se passer ainsi.

- Yue, non !

Mais la chasseuse en avait décidé ainsi. N’écoutant que son égoïste avis, elle avança vers les chasseurs et attendit le moment opportun pour se montrer. Alors qu’ils étaient à une centaine de mètres d’elle, elle sortit de sa cachette en courant dans une direction opposée à celle de la gamine, ça ne rata pas.

- Eh vous !!! Arrêtez-vous !

Rapidement rejointe par son frère, les deux forestiers disparurent dans les ténèbres des bois, ce demandant si l’enfant s’en sortirait pour l’un et s’il crèverait pour l’autre.

***
Un jour dans une auberge de passage, Yue vit une affiche de recherches mort ou vif. Dessus une petite fille souriait. Son portrait n’était pas des plus ressemblant, mais Yue qui l’avait déjà vu n’avait pas de mal à la reconnaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Dim 3 Mar - 21:37

La petite fille courait, courait à travers les bois, courait à n'en plus finir. Sa robe se prenait sans cesse dans les branches, elle trébuchait toujours contre les nœuds des racines. Vulnérable sans ses tomes, dôtés de pouvoirs non létaux et innéfficace sur la faucheuse aux cheveux de neige, Shikonai n'avait plus qu'une option... la fuite. Courir le plus loin possible, courir à n'en plus finir. Fuir la grande femme, fuir le grand méchant loup, fuir les crocs de ceux qui représenteraient désormais sa phobie.

Il avait peur... peur de ne plus voir, peur de ne plus avoir de langue, peur d'être handicapé trop lourdement pour incanter. Ses craintes étaient percées au grand jour. Celui qui instillait la peur par les morts ressentaient désormais l'ivresse de la terreur.

Son petit pied nu heurta violemment le nœud massif de la racine épaisse d'un chêne bicentenaires et elle s'effondra au sol, sa tête heurtant un caillou.

*************************************************************

Elle courait... courait à n'en plus finir dans cette forêt aux arbres inquiétants. On aurait dit qu'ils riaient, on aurait dit qu'ils pointaient leurs branches fourchues pour la pointer du doigt ou bien pour l'embrocher. Tout ici n'était plus que menace.

La magie ! Il fallait qu'elle incante ! Plongeant une main sous sa robe, elle extirpa un de ses précieux tomes à couverture noire. D'un geste expert qui l’apaisa un peu, elle ouvrit le livre et ses yeux lavande parcoururent quelques lignes... c'est alors que le livre disparu, happé par une paire de crocs qui ne laissaient plus dans sa main qu'un filet de bave bien répugnant.

Shikonai se stoppa, observant Jaf le loup secouer le livre dans sa gueule, ses puissants crocs déchiquetant le tome. Yue était sur son dos, sourire narquois aux lèvres.


« Désolé, Amanda, Jaff n'aime pas beaucoup lire. »

Souplement, l'archère aux cheveux de neige descendit de l'animal. Shikonai se prépara à courir de nouveau, mais elle trébucha au sol, quelque chose s'étant enroulé entre ses mollets.

« Hé, princesse, pourquoi tu fuis ? »

Yue s'installa à califourchon sur le torse de la gamine, la privant ainsi de tout mouvement. Le mage noir n'avait même plus le courage de parler, sa langue s'était soudainement changée en plomb. Tout ce qu'Amanda pouvait faire, c'était observer la femme attraper un poignard pendant à sa ceinture, d'un air sadique.

« Alors ? Tu veux finir aveugle ou muette ? A moins que tu ne préfères les deux.
-On pourrait faire les deux, aussi. »

Aveugle ET muet ? Non, c'était trop cruel ! Elle n'oserait pas ! Yue, toi qui es si gentille et adorable, tu n'oserais pas ! Shikonai ferma les yeux et serra les dents, n'osant pas regarder.

« Bonne idée. Tu lui ouvres les yeux ? Je vais commencer par la langue et ensuite les yeux. »

En ces bois, les arbres riaient du funeste destin de l'émissaire des ténèbres. Jaf ouvrait de force les yeux de la jeune femme alors que Yue ouvrit la mâchoire de la jeune fille, extirpant la langue qu'elle pinça fermement entre le pouce et l'index. Une de ses mains libérées, elle se saisit du poignard. La lame glissa le long de la langue avant d'atteindre la base. Shikonai ne pouvait apercevoir qu'un bout de chair rose et humide entre des doigts blanchâtre qui souriait de façon démentielle. Il pouvait aisément compter les secondes du temps qui semblait avoir ralenti de façon sadique depuis qu'il ne pouvait fermer la bouche par crainte de se mordre la langue.

Une... deux... trois...

L'acier trancha net la langue et Shikonai poussa un cri noyé dans un flot de sang avant de se redresser soudainement et...

*************************************************************

Recracher un bouillon mille fois trop épais, trop écoeurant et trop chaud pour lui.


« Hé ! Toi rester coucher ! Bobba prendre soin de toi. »

Le shaman toussa, recrachant l'infecte mixture. Son corps de petite fille était nu dans un lit de camp avec un étrange tissu imbibé d'un truc vert autour de sa cheville et à côté de lui, un homme de s bois vêtu d'un pagne. Il arborait un sourire qui ne cachait pas du tout ses dents pourries, certaines manquaient même.

Mille questions se bousculèrent alors dans sa tête, mais l'homme fut plus rapide qu'elle.


« Moi être Bobba, ermite dans la forêt. Moi avoir trouvé toi allongée, cheville cassée, robe en lambeaux, pas utilisable. Moi avoir emmené toi et t'avoir soigné. Moi pas avoir potion alors garrot à la cheville. Toi inconsciente depuis trois jours. Corps épuisé, fièvre, délirer. Toi crier « Ne m'arrachez pas la langue ! Ne me crevez pas les yeux. » Cauchemar fini maintenant. »

Cauchemar fini... vraiment ? Peut être pas.

La petite fille serra les draps souillé par le bouillon qu'elle a recraché. Bobba sourit et replongea la louche grossière dans la marmite en fer cabossée.


« Toi devoir manger, reprendre forces. Moi emmener toi dans village là bas. Toi avoir fui incendie ? Pas panique, tout le monde aller bien. Vilaine chasseuse et vilain laguz partis. Eux pourchasser toi, non ? Ou peut être pourchasser méchante fille. »

Il lui tendit alors l'avis de recherche. Le croquis n'était pas très ressemblant, mais si quelqu'un la voyait, il ferait rapidement le lien... A condition d'avoir au moins un neurone de plus que Bobba.

Shikonai soupira et se força à ingurgiter le breuvage trop chaud qui lui brûla langue et gorge. Trop infect, il put identifier quelques herbes médicinales et un soupçon de plantes aromatiques pour donner un goût suffisant pour ne pas écœurer au point de rendre le breuvage avec un extra.

En buvant la louche, la jeune fille remarqua la présence d'une dague, par terre...

Quelques jours plus tard, on retrouva un cadavre dans les bois. Le corps a eu le temps de pourrir, l'odeur de charogne ayant alerté le village, mais on pouvait toutefois constater que l'homme, nu, a subi un coup de couteau dans le dos au niveau du cœur. On lui a aussi arraché la langue et crevé les yeux.

Le lendemain, une alerte fut donnée dans les villages environnant. Une communauté a été décimée par l'attaque d'un mage noir, rappelant l'attaque encore récente d'une certaine jeune fille. Petite particularité, tous les corps, déjà calciné par la magie noire, on les yeux crevé et la langue arrachée.

Shikonai était adossé à un arbre, léchant la lame couverte de sang comme une petite fille léchant une sucette. Sa nouvelle robe noire lui allait parfaitement. Pour ne pas se faire reconnaître, elle a du se couper les cheveux et les teindre avec des plantes, mais ça ne suffira pas éternellement. Par chance, elle a pu trouver un exemplaire des tomes Flux et Luna dans la boutique du village.

Le sang avait un drôle de goût, dans sa bouche... le goût du défi lancé à travers le monde, un défi pour une chasseuse et un loup, un appel qui ne cessera qu'au moment de leurs retrouvailles. Jamais elle ne perdra ses yeux ou sa langue. Eux, par contre... peut être un jour.

La gamine rangea le poignard styllé dans son fourreau, sous sa robe. Elle a trouvé celui-là à l'armurerie et il était mille fois mieux que la lame grossière de Bobba...
.




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Begnion

 :: Lieux Divers
-