AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Lun 17 Déc - 18:02

Des retrouvailles non-espérées

Dans les forêts de Beignon, Yue expérimentait un nouveau moyen de transport alors qu’elle remontait tranquillement les routes du pays abritant Serennes pour retrouver celui de Criméa.

- Whooooohouhou !!! C’est vraiment trop génial !

Montée sur le dos de Jaf, la cavalière et sa monture fusaient à travers les arbres, les branches et les pierres de la forêt. Elle s’accrochait rudement à l’encolure de la bête d’argile dont les mouvements et la cadence était beaucoup plus difficile à maitriser que celle d’un cheval.
Le corps souple roulait sous ses cuisses alors qu’il se courbait dans une crevasse pour bondir par-dessus un tronc désarçonné. Les impulsions de ce corps, le mouvement haché de ses mouvements, sa proximité avec le sol rendaient la monte difficile. Cependant, presque allongée sur le corps de la bête, ses jambes maintenues en une pression contre ses flancs, l’archère avait trouvé une position idéale.
Pour sûr, ce n’était pas son premier essai car elle était tombée de nombreuse fois. Néanmoins, on pouvait voir une certaine fierté dans sa cavale du moment !

- Jaf… je suis pas sure que ce soit une bonne idée ça… Jaf, Jaf, JAF !!!

Sautant par-dessus un ruisseau, le Laguz avait désarçonné à son tour la jeune albinos dont le fessier reposait dans la froide eau d’hivers…

- Bah alors sœurette, on n’tient pas sur ses pattes ?

Yue lança un regard noir à son jeune crétin de frère et en un instant, elle saisit son arc et sa flèche Neptune alors qu’elle tirait pour attraper le Laguz. Surpris, Jaf vis le projectile entourer sa patte avant et plongea à son tour dans la flotte sous l’impulsion de Yue.

- Bah alors, on n’aime pas l’eau, petit frère.

- Hilarant… maintenant on est deux à être trempé alors que les nuits sont franchement froides en ce moment…

- Bah on a qu’à se trouver une auberge. On laissera tout ça sécher pendant la nuit.

L’idée de l’auberge n’enchantait que peu l’animal mais il devait bien avouer que son petit séjour chez Cassandra l’avait habitué à un certain luxe et confort qu’il regrettait parfois.
Se secouant le poil pour se débarrasser de son e au le loup reprit forme humaine. Il était dommage de constater que ce qui atteignait la fourrure faisait de même avec les vêtements.

- Une auberge ?

Yue lui sourit alors qu’elle le soulevait à bout de bras pour le mettre sur ses épaules. Chacun son tour comme qui dirait et se concentrant sur son flair son ouï, elle repéra les habitations les plus proches.

- Tu te tiens bien ?

Le garçon s’accrocha plus fermement aux vêtements de l’archère et prenant ça pour un oui, la demoiselle ne se fit pas prier pour décoller. Moins rapide que le loup, elle possédait une vitesse des plus honorables pour son peuple bipède et c’est en seulement quinze minutes qu’elle rejoignit la route. Elle pouvait voir les lumières d’une maison isolée, il y avait de grande chance que ce soit une auberge au vue des odeurs et des bruits.
Elle posa Jaf et lui donna de quoi s’habiller de manière appropriée. Le Laguz enfila un bonnet de laine noir qui redescendait sur le coté de son visage sous la forme d’une chapka des plus disgracieuses. Puis il rangea sa queue dans son pantalon avant d’enfiler une épaisse cape de cuir sensée le protéger des froides nuit d’hivers.

- Et dans tout ton attirail, tu n’as pas de quoi nous fournir des rechanges tu vas me dire ?

- Bah non…

Etrangement, ça semblait logique à la Beorc…
Arrivés au niveau de l’auberge du Vaillant Passant, Yue se concentra sur l’ablation de ses sens et la concentration sur des contrées plus douces sachant pertinemment ce que ces sens allaient devoir affronter. Le loup se couvrit le nez et ils entrèrent.

- Bonjour aubergiste, une chambre pour deux !

- Et à becqueter pour deux s’vous plait !

Ils s’installèrent dans le fond de la salle et s’adossèrent tranquillement au bois chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mar 18 Déc - 12:31

L'odeur de mort flottait autour de la marionnette. Cette nuit encore, l'émissaire des ténèbres a apporté la parole des morts dans un village. Ne restait de cette événement que des maisons vides et des cadavres à foison. Les charognards festoyaient et Shikonai disparaissait dans les ténèbres nocturnes.

Épuisée. Voila ce qu'elle était. La petite fille n'était pas habituée aux longs voyages que lui imposait le shaman. Elle était si jeune, 8 ans à peine. Ca faisait des mois déjà que cette aventure à commencé et elle n'avait toujours pas pris l'habitude de marcher sans fin et encore moins de déchaîner la magie noire autour d'elle.


*S'il te plaît... arrête...*

Mais comme toujours, le ressuscité ne répondait pas. Depuis que son corps ne lui appartenait plus, elle était prisonnière d'une cage de ténèbres qui la consumait petit à petit. Ca lui faisait mal et, pire que ça, elle était en plus encore consciente des souffrances que son corps endurait. L'homme ne savait pas comment entretenir un corps de femme. Il ne se contentait que d'une hygiène sommaire de repas frugaux. Et à chaque fois qu'il avait la maladresse de se blesser, c'était elle qui ressentait la douleur. Et tous ces morts... il tuait des gens à perte de vue. Elle était un témoin muet de toutes les atrocités qu'il commétait, et ce depuis qu'il a tué son frère et son père devant ses yeux... son frère...

*C'est de sa faute si tu en es là.
- Mais on ne faisait que jouer aux magiciens !
- Les magiciens n'utilisent pas la magie noire. Tu pourras lui apprendre ça quand tu le retrouveras dans les ténèbres.
- Pourquoi... pourquoi vous faites ça ?
- Parce que c'est mon devoir.*

Depuis sa rencontre avec l'homme aux cheveux verts, Shikonai avait développé un certain sens. Il était capable de capter la présence spirituelle de la personne dont il occupait le corps. C'était peut être en partie dû au fait qu'il s'était donné aux ténèbres pour tenter de tuer cet homme, qu'il a occupé la place du martyr le temps que le corps du garçon meure. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas un talent très agréable, surtout avec la gamine. Certes, maintenant il ne captait plus les souffrances quand il se blessait ou malmenait le corps (tout en gardant quand même la conscience de ce qui n'allait pas), mais il entendait sans cesse les jérémiades de la petite peste qui ne cessait de pleurer et d'appeler à l'aide.

Son voyage le mena à une maison près de la route. Des lumières, des cris de soûlards, une odeur de graillon... pas de doute, c'était une auberge. La jeune fille plongea la main sous sa robe pour tâter la contenance d'une petite besace. Il avait bien assez pour passer au moins 3 nuits à l'auberge... voir 5 s'il jouait du charme de petite fille comme il avait appris à le faire. C'est pourquoi il s'avança vers la porte et la franchit.

En voyant une ravissante petite fille en robe noire salie, les gens s’arrêtèrent brusquement de manger et gueuler, comme s'ils avaient encore cette part de responsabilité en eux qui disait « montre le bon exemple aux enfants ». Feignant la timidité, la petite fille referma derrière elle et avança en baissant la tête jusqu'au comptoir où le patron semblait l'attendre.


« Où sont tes parents, petite ?
- Ils... ils sont...
- Oui ?
- Ils sont morts.
- Oh... et tu es toute seule ?
- Je vivais dans le village pas loin d'ici, à l'autre bout de la route... et il y a un homme... un grand monsieur en cape noire, avec des cheveux noir. Il a tué papa et maman et... et... »

Les larmes coulaient petit à petit, embuant les yeux de l'enfant qui sanglotait.

« Et... le bou... bou...langer... et le bû...bûcheron.... et le vieux monsieur qui... qui me donnait... des pommes... en été... »

Et elle se mit à pleurer, secouée de sanglots.

« Papa et maman m'ont dit de partir alors je l'ai fait. J'ai pris l'argent qu'ils m'ont donné mais... je veux rentrer à la maison. »

C'était gagné. Il entendant les murmures consternés de la clientèle et vaguement l'aubergiste murmurer quelque chose à une personne qui fila par la porte de derrière.

« Ca va aller, petite. Je vais te donner une chambre et de quoi te laver. Tu vas passer la nuit ici, d'accord ? Mon fils est parti chercher des soldats pour fouiller le village. Comment tu t'appelles ?
- Am... Amanda...
- Amanda... tu veux un verre de lait chaud et un gâteau ?
- O... oui monsieur. Merci. »

Attrapant la besace sous sa robe, elle s’apprêtait à sortir une pièce mais l'homme repoussa le rond de cuivre.

« Laisse, c'est gratuit pour cette fois. »

L'activité avait repris son cour dans l'auberge, quoique plus polie. Les jurons se sont changé en politesse et les rires gras en petit rire sobres. Shikonai balaya timidement la salle du regard quand quelque chose capta son attention.

Peau laiteuse...
cheveux de neige...
yeux rubis...
Un arc...
légèrement vêtue...

Il avait déjà vu cette femme, c'était certain. Sa mémoire ne le trompait jamais. Se rendant compte qu'il la regardait plus que de raisons, Shikonai tourna la tête et replongea dans ses souvenirs en quête de ceux qui colleront une événement à cette personne. Il se rappelait vaguement avoir expliqué les bases de la magie à cette femme mais... pourquoi, déjà ? Pourquoi il ne l'avait pas tué, plutôt ? C'était confus, il ne se rappelait pas. Les souvenirs les moins important de son ancienne existence étaient trop brouillés. Seuls les plus importants étaient resté : le but de son existence et tête de gazon, l'homme dont il comptait bien se venger un jour.




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mar 18 Déc - 13:44

Yue riait goguenarde encouragée par la populace en état d’ébriété. Seule femme éveillée à un horaire aussi tardif à part la serveuse elle faisait l’objet de beaucoup d’attention et deux des soiffards avaient rejoint sa table avec Jaf.
- Dites mam’zelle c’est votre fils ce p’tit là ou pt’être vo’te fiancé ou vous êtes libre ?

Jaf grognait sourdement à ses cotés alors qu’il buvait une gorgée de son lait chaud en silence.

- Eh bien messieurs, je vous laisse choisir la réponse qui vous plait le plus.

L’archère charmeuse laissait les Beorcs et leur putride odeur s’installer, elle ne souhaitait pas se montrer trop froide et attirer des intentions plus sombres que du simple intérêt sexuel. De plus, il valait mieux que l’on s’intéresse à elle plutôt qu’à son jeune frère et l’avantage d’avoir deux bourrés un peu rustre à la table c’est qu’elle n’avait pas besoin d’éloigner le reste de la clientèle masculine, ils le faisaient gratuitement pour elle.

- Pitié fait les partir.

- Très bien
_ parlant plus haut vers les deux hommes elle clama _ la réponse qui vous plait le plus, sachant que si je suis mère, il y a surement un mari dans le coin, si c’est mon fiancé, il risque de faire une crise de jalousie et je devrais alors me débarrasser de vous et si je suis libre… alors ça voudrait dire qu’un seul de vous pourrez m’avoir.

Elle posa son coude sur la table et sa tête sur son poing alors qu’elle regardait à tour de rôle les deux protagonistes d’un air doucereux. Soudain, une bagarre éclata entre les deux hommes, des coups de poing fusaient à travers l’auberge alors qu’une chaise volait et venait s’écraser sur celle d’à coté. Signal de baston, chacun se leva et frappa se qui passait à leur portée. L’aubergiste soupira et Yue se régala de cette petite baston générale. Ce n’est qu’une vingtaine de minutes plus tard que les deux déclencheurs furent sortis de l’auberge à coup de pied dans le fion et que le calme relatif revint.
Les Beorcs braillaient leurs exploit d’un coté, les autres reprenaient leurs activités la queue entre les jambes et toujours attablée tranquillement, l’albinos finissait son plat sous les yeux inquisiteurs de son jeune frère.

Soudain, un silence se fit dans la salle, contrastant avec l’entrain de la bagarre. Une gamine toute petite et pleurnicharde venait d’entrer suppliant pour une chambre tout en demandant à rentrer chez elle. C’n’était pas logique.

- Qu’est qui se passe ?

- Apparemment les parents de la gamine ainsi que tout son village se sont fait décimer par un fou à deux bonnes heures d’ici…

- Un village entier ? Et personne n’en a entendu parler ?

- Bah si, nous maintenant.

- Etrange, nous ne sommes pas passés loin, nous aurions dû entendre des cris ou sentir quelque chose non ?

- Bah tu vas pas remettre les dires d’une enfant en cause non plus ?

- On ne sait jamais, tu es un enfant et pourtant, je ne me fierais pas à tout ce que tu dis.

Alors qu’il discutait une serveuse s’approcha de Yue. Elle semblait un peu gênée avec ses joues rougit et sa façon de se dandiner mais elle voulait apparemment lui dire quelque chose.

- Bonjour madame, je suis désolée de vous demander ça mais, la petite que vous voyez là à perdu ses parents, j’ai bien peur qu’elle ne ses sente pas à l’aise parmi… parmi nous, je crois qu’elle serait mieux avec une mère et son enfant. Elle vous regardait tout à l’heure, et je crois qu’elle a besoin d’une figure maternelle.

- Et la question dans tout ça c’est quoi ?

- Elle veut que tu t’occupes de la gamine le temps que la garde rapplique, madame.

Yue eut un frisson à la deuxième occurrence de ce mot… semblait-elle si vieille en compagnie d’un gamin comme Jaf. Avait-elle l’air d’une maman. Elle soupira et fit un signe de main pour dire qu’elle acceptait alors que le loup à coté d’elle se marrait comme un cochon.

*Rigolera bien qui rigolera le dernier p’tit frère car d’après toi avec qui elle va vouloir jouer.*

La serveuse prit la main de la petite fille et l’amena à l’archère qui la dévisagea un petit moment avant de lui tirer une chaise pour qu’elle puisse s’installer. Elle était mignonne cette petite avec ses grands yeux violets et sa petite bouille d’ange mais à vrai dire, Yue se sentait à l’aise avec les enfants qui ne pleuraient pas.

- Bonsoir, je me nomme Yue et voici mon frère Jaf. Alors il parait que tes vieux se sont fais tuer ?

Jaf lui asséna un violent coup de coude pour cette fois alors qu’il reprenait la conversation sur un ton plus compatissant.

- Ne t’inquiète pas ma petite, on va retrouver les vilains qui ont fait du mal à tes parents ! Quel est ton nom ? Moi je suis Jaf. Tu veux quelque chose à manger ?

- Mais Jaf j’ai plus de fric moi !
_ dit Yue sur un ton désespéré avant de recevoir un nouveau coup.

Le loup échangea de place avec Yue pour se rapprocher de la petite alors que cette dernière la dévisageait comme essayant de se souvenir de cette sensation de malaise… Bah elle devait surement se faire des idées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mar 18 Déc - 16:25

Le verre de lait chaud arriva, accompagné d'un cookie visiblement préparé la veille au matin. Il était sec mais encore comestible et c'était le principal. Shikonai mangea ce menu pour enfant lentement, faisant mine d'avoir peu d'appétit.

Peu de temps après, la serveuse attrapa le verre au quart vide et le cookie à peine entamé.


« Viens, je vais te présenter quelqu'un. »

Les soldats étaient déjà la et voulaient entendre sa version des faits ? La petite descendit de son siège et suivit la serveuse qui ne se dirigeait pas vraiment vers la porte mais plutôt vers une table...

une table occupée par la femme et un enfant d'à peu près l'âge de son corps.


« La madame va s'occuper de toi ce soir, d'accord ? »

Dit-elle avant de poser le cookie et le lait. Le voilà bien. Il ne voulait pas voir cette femme mais ne pouvais pas refuser au risque de détruire sa couverture. Shikonai dut donc s'installer et se préparer à une lutte psychologique contre lui même.

« Bonsoir, je me nomme Yue et voici mon frère Jaf. Alors il parait que tes vieux se sont fais tuer ? »

Quelle entrée en matière pleine de délicatesse et de compassion de la part de cette femme pure et innocente. Heureusement que l'enfant remontait la barre.

« Ne t’inquiète pas ma petite, on va retrouver les vilains qui ont fait du mal à tes parents ! Quel est ton nom ? Moi je suis Jaf. Tu veux quelque chose à manger ? 
- Mais Jaf j’ai plus de fric moi ! »

La soirée s'annonçait joyeuse. Mais il fallait garder sa couverture jusqu'au bout. Peut être qu'il pourra les tuer ce soir quand tout le monde dormira.

« Je... je m'appelle Amanda. »

Dit-elle en croquant une bouchée dans son cookie.

« Je n'ai pas très faim. Mon cookie et mon verre de lait suffiront. »

Ce n'était pas l'avis du corps qui lui indiquait qu'il faudra plus qu'un cookie et un verre de lait pour se sustenter. La gamine devait être du genre morfale avant que Shikonai ne prenne possession du corps.

Il était vraiment mal à l'aise avec cette femme à côté de lui. Qu'est ce qu'elle lui a fait quand ils se sont vu la première fois ? Il avait peut être une idée pour vérifier.


« Le monsieur qui a tué mes parents... il a fait des trucs bizarres. Des flammes noires, je crois. Ou plutot une grosse boule noire qui a tué tout le monde. Et aussi un espèce de brouillard. Quand les gens ils étaient dans le brouillard, ils hurlaient de peur et le monsieur les tuait. »

Il n'était pas certain d'avoir fait appel à ses pouvoirs devant elle, mais ça permettra peut être de vérifier.




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mer 19 Déc - 10:08


- Je... je m'appelle Amanda… Je n'ai pas très faim. Mon cookie et mon verre de lait suffiront…

Yue la regardait d’un air à moitié intéressée alors qu’en parfait gentleman Jaf buvait la moindre parole de la jeune fille acquiesçant sans relâche essayant de se montrer réconfortant… Quand elle y pensait, Yue avait laissé trop longtemps son frère au service de Cassandra. Elle en avait fait un homme respectable avant même qu’il n’ait pu avoir sa première cuite.
Soudain, l’archère pensa à quelque chose. Si la jeune fille avait fait des kilomètres pour venir ici… un cookie et du lait ne suffiraient jamais à sustenter son petit corps en pleine croissance. Mais l’ami loup y pensa avant elle.

- Un autre plat du jour aubergiste pour la petite.

Yue croisa les bras et boudina dans son coin sans pour autant lâcher la jeune fille des yeux. Elle semblait étrangement calme pour une personne ayant perdu ses parents. Aucun frisson, aucune émotion de peur alors qu’elle parlait de l’assassin et de sa façon de tuer. Yue n’éprouvait pas grand-chose non plus quand au meurtre des siens et de son frère mais à vrai dire elle n’était pas encore en âge de raison en comparaison de cette jeune fille.
S’adossant à son siège elle reposa sa joue dans sa main alors qu’elle arborait le même regard d’amusement que quand elle observait les deux bourrés. Humant l’air ambiant et faisant fie de la saleté qui l’entourait Yue se concentra sur ce que ces sens autres que son ouï lui révélaient sur cette jeune fille.
Cette fille disait habiter le village de pécores du coin, pourtant elle endossait une jolie robe de princesse. Alors Yue pouvait accepter que des parents sacrifient leur menue monnaie pour des vêtements et pour marier leur fille au plus vite. C’était ainsi dans les petits villages, cependant, si c’était vraiment le cas, cette jeune fille ne serait pas aussi peu soigner. Ses ongles étaient, crottés sa tignasse parcouru de feuille. Ça pouvait être le résultat de sa course effrénée pour rejoindre les premiers signes de vie mais si elle se fiait à l’odeur… ça ne l’était pas. Son hygiène valait celle de l’archère qui voyageait jour et nuit ne s’arrêtant que très rarement dans les auberges. Elle sentait le musque, elle sentait l’animal et pourtant ce n’était qu’une enfant. Enfin, ce qui la dérangeait le plus… c’était l’absence de sang. Elle était sale, il est vrai mais c’était de la terre, de la mousse. Il n’y avait pas de sang. D’une dans cette apocalypse, elle ne s’était pas blessée un chouya mais de deux… Elle ne s’était pas une seule fois épanchée sur les corps de ses amis boulanger, et le bûcheron.
Quand Eristoff était mort… son sang avait noyé les vêtements de Yue tant elle l’avait serré dans ses bras.
Arrêtant son analyse elle se rendit compte qu’elle n’avait pas écouté un seul mot de ce que racontait la jeune fille pour se justifier et le regard de Jaf sur elle était songeur.

- Quoi j’ai encore dit un truc de travers ?

Son regard investigateur sur la jeune fille pouvait sembler déplacer dans la situation actuelle mais son instinct lui disait que le regard du Laguz sur elle avait un tout autre objectif.

- Tu ne m’avais pas raconté ta rencontre avec un mage noir qui faisait des boules de ténèbres, qui t’as mise à moitié chaos ? Un mec que t’as rencontré juste après ta séparation avec Jaffar.

Yue réfléchit… ça remontait à loin sa séparation avec Jaffar maintenant et la jeune fille ne pouvait pas se vanter d’avoir une bonne mémoire. Mais à vrai dire…

- Ah mais oui ! Le petit gringalet qui m’a pété la gueule et qui après ce l’est joué bon seigneur en me soignant des blessures qu’il avait lui-même causé. C’était quo son nom déjà… ah ah je suis bête il me l’a pas dit. Et ça serait lui qui aurait détruit ton faux village ? Ça avait pourtant l’air d’être un chic type.

- Pourquoi ‘faux’ village ?

- Enfin Jaf je sais qu’elle est mignonne mais franchement tu la vois habiter un village de pécores avec une dégaine pareil ? Trop de sang froid dans cette petite, trop de froideur aussi…

- Elle est peut être en état de choc !

- Ou c’est une opportuniste qui profite de la destruction d’un village pour avoir un repas à l’œil. T’inquiète je ne te juge pas, tout le monde fait comme il peut pour survivre et quand on est une gamine le plus simple est la manipulation ! Et sinon ta véritable histoire ? Ne t’inquiète pas s’il y a des méchants à ta poursuite on te défendra !

Son regard était plus chaleureux alors qu’elle espérait que la jeune fille laisserait tomber le masque. Yue n’aimait pas les menteuses mais elle ne pouvait se désintéresser d’une petite fille en détresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mer 19 Déc - 16:06

« Un autre plat du jour aubergiste pour la petite.
- M... mais vous n'êtes pas obligé. »

Mais c'était trop tard : l'aubergiste était parti préparer le plat. Bon, il fallait jouer la carte de l'innocence naïve jusqu'au bout. Shikonai se saisit de sa bourse et en sortit quelques pièces.

« Je vais payer. »

S'en suivi la description de ses capacités pour voir si ça éveillait l'intérêt de Yue. A défaut d'une réaction de l'intéressée, le jeune garçon, lui, fixait soudainement l'albinos d'un air qui en disait long.

« Quoi j’ai encore dit un truc de travers ?
- Tu ne m’avais pas raconté ta rencontre avec un mage noir qui faisait des boules de ténèbres, qui t’as mise à moitié chaos ? Un mec que t’as rencontré juste après ta séparation avec Jaffar.
- Ah mais oui ! Le petit gringalet qui m’a pété la gueule et qui après ce l’est joué bon seigneur en me soignant des blessures qu’il avait lui-même causé. C’était quo son nom déjà… ah ah je suis bête il me l’a pas dit. Et ça serait lui qui aurait détruit ton faux village ? Ça avait pourtant l’air d’être un chic type. »

De... de quoi ? Chic type ? Bon seigneur ? Il l'aurait soigné ? Ridicule ! Ce n'était pas son genre !

Pourtant il se rappelait vaguement des choses de ce genre là. Il s'était battu contre elle et il l'avait soigné avec ce qui lui restait de magie avant de sombrer dans le coma le temps de récupérer... pourquoi ? Pourquoi il a fait ça plutôt que l'avoir tué ? Ca ne lui ressemblait carrément pas.


« Pourquoi ‘faux’ village ?
- Enfin Jaf je sais qu’elle est mignonne mais franchement tu la vois habiter un village de pécores avec une dégaine pareil ? Trop de sang froid dans cette petite, trop de froideur aussi...
- Elle est peut être en état de choc !
- Ou c’est une opportuniste qui profite de la destruction d’un village pour avoir un repas à l’œil. T’inquiète je ne te juge pas, tout le monde fait comme il peut pour survivre et quand on est une gamine le plus simple est la manipulation ! Et sinon ta véritable histoire ? Ne t’inquiète pas s’il y a des méchants à ta poursuite on te défendra !  »

C'était mauvais, ça. Il fallait trouver une excuse et vite. Une idée... une idée qui colle à son corps... et l'idée vint d'elle même. Baissant la tête d'un air désolé, elle se confessa.

« Je n'ai pas menti, cet homme a vraiment attaqué le village. Si vous ne me croyez pas, vous n'avez qu'à aller vérifier. Mais c'est vrai que je n'ai jamais vécu ici. Je viens de Crimea et je survis comme je peut avec l'argent que j'ai sur moi. Mon papa et mon frère sont morts devant mes yeux, tué par un mage noir. Je ne sais pas si c'est le même mais depuis je fais ce que je peux pour vivre. Je n'ai même pas pu changer d'habits depuis que je suis parti, je suis toujours en robe, je me lave dans les ruisseaux, je mange des fruits que je trouve dans les forêt ou bien j'en achète sur le marché quand ce sont pas des monsieur qui m'en offrent. »

C'était à peu près la vie qu'elle menait donc elle n'allait quand même pas douter d'elle cette fois !

« Je suis arrivé dans le village il y a peu. J'ai tenté de négocier avec l'aubergiste pour qu'il me garde si je travaillait pour lui mais il a refusé. Pourtant les gens du village étaient gentils avec moi. Alors j'ai loué une chambre avec l'intention de partir demain mais le mage noir est arrivé avant que je m'apprête à me coucher alors je me suis enfuie discrètement. »

Tremblotante pour tenter de faire craquer Yue, elle ajouta.

« Depuis que je voyage, j'ai vu des tonnes de choses horribles. Les bandits tuent des gens, ils en ont après moi parfois. Il y en a même un qui a tenté de me déshabiller, je ne sais pas pourquoi. Un monsieur m'a sauvé ce jour là mais j'ai eu vraiment peur. Pourquoi les gens sont si méchants ? »




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Jeu 20 Déc - 14:05

Yue s’était adossée à son siège alors qu’elle regardait la jeune fille raconter son histoire. Elle était triste c’était vrai. Personne ne devrait avoir à subir tout cela mais c’était ainsi qu’était faite la vie. Les forts s’en prenaient aux faibles, les riches aux pauvres, les méchants aux gentils et quand quelqu’un voulait renverser la donne il était souvent limité par sa caste et mourrait irrémédiablement.
Au final, il valait mieux vivre comme l’archère, en ermite. Aider ceux qu’on aime, laisser les autres. On avait moins de problèmes, on avait moins de regret.

- Tu sais petite, le monde n’est pas méchant, il est simplement dur et instinctif. C’est normal pour un brigand de vouloir violer une gamine comme toi. Tu es mignonne, sans défense, innocente. C’est dans sa nature de vouloir bafouer les choses, de vouloir les détruire. Les hommes ont besoin d’écraser les autres pour exister.

Son regard se porta doucement sur Jaf dont la tête baissé révélait toute l’intensité de sa réflexion. Afin d’exister aux yeux de son père, il avait détruit, humilié, écrasé ses camarades. Pour se faire un nom, Athanaël avait raillé celui d’Eristoff, s’en était pris à Lotsan, avait soumis Aka… Et pourtant, Jaf n’était pas mauvais… c’était juste dans sa nature. Cependant, ce n’était pas ce qui le définissait car pour tous ses actes dits de méchanceté, le loup avait fait tant de bonnes choses. Il avait protégé Yue, il l’avait sauvée, il l’avait aidée. Il avait soutenu Cassandra, il lui avait apporté sa force et il l’avait libérée. Il avait détruit les chaines de son village d’Hatary en s’opposant au racisme, en encourageant la tolérance.

- Mais dis moi petite, pour chaque chose horrible que tu as vu, n’y en avait-il pas de magnifique aussi ? Cet homme qui t’a sauvé des brigands, ces villageois qui t’ont accueillie, cette auberge qui t’ouvre les bras. En chaque personne il y a cette part de méchanceté, mais il y a également une part de bonté. Après c’est chacun qui choisi laquelle ignorer.

Jaf releva la tête alors que d’un sourire goguenard il regardait Yue.

- Tu penses à qui en disant ça ? A Jaffar ? Parce que franchement, lui il en tient une couche d’ignorance envers sa bonté. Il tue tout le monde et il aime ça et y’a qu’avec toi et Nino qu’il semble gentil et le pire c’est qu’il s’en rend pas compte.

Le loup riait doucement alors que le sujet ne s’y prêtait que peu mais à vrai dire, Yue était plutôt d’accord avec lui. Jaffar était bien l’une des meilleures illustrations pour ce type de personne qu’elle décrivait.

- Moque toi, sale gosse ! N’empêche que toi aussi t’as voulu me faire la peau. Bref, ce n’est pas le seul. Tu vois le mage noir dont je te parlais, au fond il y avait quelque chose de bons en lui. Je ne sais pas quelle magie l’emprisonnait dans cette coquilles de ténèbres et de tuerie mais n’empêche qu’il ne s’en prenait pas au animaux et respectait la forêt. Et il m’a sauvé au péril de sa vie. J’ai même dû lui donner une potion pour qu’il s’en sorte.

- Ah mais oui, c’est vrai je me souviens maintenant pourquoi cette histoire m’avait marquée. C’est le premier mec que tu as embrassé

- Je l’ai pas embrassé… je savais même pas ce que ça voulait dire à l’époque… je l’ai juste fait boire en lui donnant la potion à la bouche. C’est plus efficace et ya moins d’oxydation des produit je te ferais dire !

- Ouais tu l’as embrassé quoi ! De toute façon tu as toujours été attirée par les mauvais garçons !

- Et Allen !?!

- Bah il tournera mal…

Ils continuèrent de se chamailler encore quelques instants avant de se rendre compte qu’ils excluaient de leur conversation la jeune demoiselle. Ils ressemblaient vraiment à des frères et sœur dans leur comportement malgré leur manque de ressemblance. Ils étaient attendrissants.

- Je disais donc que même ce mage noir arrivait à combattre les ténèbres qui le possédait alors chaque humain peu le faire aussi, mais ce n’est pas dans notre nature de lutter. On est une race plutôt feignante.

Pour bien illustrer son propos Yue montra plusieurs tables de la main où leurs occupant étaient affalés et trop alcoolisé.

- Bon vu que tu as une nuit offerte ça te dit d’aller au dodo gamine si tu veux je resterais à ton chevet, de toute façon je ne dors pas la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Jeu 20 Déc - 17:01

Visiblement, cette fois, Yue semblait croire l'historie de la petite fille. Parfait, ça l'arrangeait.

« Tu sais petite, le monde n’est pas méchant, il est simplement dur et instinctif. C’est normal pour un brigand de vouloir violer une gamine comme toi. Tu es mignonne, sans défense, innocente. C’est dans sa nature de vouloir bafouer les choses, de vouloir les détruire. Les hommes ont besoin d’écraser les autres pour exister. »

Elle avait raison sauf sur un point : ce monde n'était pas simplement dur et instinctif. Il était corrompu et c'était pour ça qu'il existait : pour le purifier. Détruire l'espèce humaine et permettre à Ashera de recréer le monde comme elle l'entendait.

« Mais dis moi petite, pour chaque chose horrible que tu as vu, n’y en avait-il pas de magnifique aussi ? Cet homme qui t’a sauvé des brigands, ces villageois qui t’ont accueillie, cette auberge qui t’ouvre les bras. En chaque personne il y a cette part de méchanceté, mais il y a également une part de bonté. Après c’est chacun qui choisi laquelle ignorer.
- Oui... ils ont tous été gentils avec moi. »

Et accessoirement, ils ont tous tenté de l'envoyer à l'orphelinat mais ça partait d'un bon sentiment. Bon sentiment qui les a accompagné jusque dans les bras de la déesse.

« Tu penses à qui en disant ça ? A Jaffar ? Parce que franchement, lui il en tient une couche d’ignorance envers sa bonté. Il tue tout le monde et il aime ça et y’a qu’avec toi et Nino qu’il semble gentil et le pire c’est qu’il s’en rend pas compte.
- Moque toi, sale gosse ! N’empêche que toi aussi t’as voulu me faire la peau. Bref, ce n’est pas le seul. Tu vois le mage noir dont je te parlais, au fond il y avait quelque chose de bons en lui. Je ne sais pas quelle magie l’emprisonnait dans cette coquilles de ténèbres et de tuerie mais n’empêche qu’il ne s’en prenait pas au animaux et respectait la forêt. Et il m’a sauvé au péril de sa vie. J’ai même dû lui donner une potion pour qu’il s’en sorte. »

Comment ça il l'a sauvé « au préil de a vie » ? Ce n'était VRAIMENT pas son genre ! Bon c'est vrai qu'il ne tuait jamais d'animaux et laissait les plantes tranquilles, après tout ils ont toujours vécu « normalement » depuis leur création, dans un équilibre parfait. Seul les êtres humains, Beorc et Laguz, engendraient le chaos.

« Ah mais oui, c’est vrai je me souviens maintenant pourquoi cette histoire m’avait marquée. C’est le premier mec que tu as embrassé »
- Embra...
- Je l’ai pas embrassé… je savais même pas ce que ça voulait dire à l’époque… je l’ai juste fait boire en lui donnant la potion à la bouche. C’est plus efficace et ya moins d’oxydation des produit je te ferais dire ! »

Shikonai n'écoutait plus. Cette femme l'a... elle a osé... comme si ça venait tout juste de se produire, il porta ses doigts à ses lèvres pour essuyer, emportant au passage un peu de lait chaud qui avait goutté juste en dessous de ses lèvres.

Elle paiera. Non pas qu'il était allergique aux moyens d'affection mais... avoir pu atteindre une telle proximité physique avec lui... c'était humiliant... et pourquoi il l'a sauvé, déjà ? Pourquoi il ne l'a pas achevé ?


« Je disais donc que même ce mage noir arrivait à combattre les ténèbres qui le possédait alors chaque humain peu le faire aussi, mais ce n’est pas dans notre nature de lutter. On est une race plutôt feignante. »

Elle faisait erreur. Shikonai ne luttait pas contre les ténèbres, il en était issu et les acceptait parfaitement.

« Bon vu que tu as une nuit offerte ça te dit d’aller au dodo gamine si tu veux je resterais à ton chevet, de toute façon je ne dors pas la nuit.
- Non, merci... je ne pourrais pas fermer l'oeil de toutes façons. »

Il était assez noctambule de toutes façons. Il pouvait tenir encore quelques heures et ça l'arrangeait. La logique voudrait qu'une fillette qui vient de fuir pendant 2 heures de route après avoir vu un criminel décimer un village soit assez secoué pour ne pas dormir pendant un moment. Il dormira plus tard... quand elle et le reste de l'auberge sera mort.

« Cet homme... vous l'avez vraiment embrassé ? Pourquoi ? Qu'est ce que vous avez fait, tous les deux ? »

Il voulait savoir et il craignait le pire. Et si le gamin en face de lui était son fils ? Non, il n'a pas assez vécu dans son ancienne existence pour avoir un enfant... à moins que son errance dans les ténèbres n'aie duré plusieurs années ? Non, la femme paraissait plutôt jeune. Si elle devait être sa mère, elle aurait un physique plus mur...




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Ven 21 Déc - 14:15


- Cet homme... vous l'avez vraiment embrassé ? Pourquoi ? Qu'est ce que vous avez fait, tous les deux ?

Yue regarda la jeune fille d’un air intrigué. Pourquoi était-elle tant intéressée par un baiser qui précisons le n’en était point un. Elle semblait presque gênée à cette idée, nerveuse aussi. Les jeunes filles étaient si mignonnes parfois.

- Qu’est ce qu’il y a ? Tu n’as jamais embrassé quelqu’un ? Tu m’diras moi j’ai du attendre mes 15 ans pour que cela arrive. Et contrairement à ce que raconte mon jeune frère ce n’était pas avec ce mage noir. Avec lui c’était juste de la violence à l’état pur. La personne idéal pour se vider l’esprit si tu vois ce que je veux dire.

Yue avait un sourire en coin alors que Jaf se demandait si elle était consciente du double sens que pouvait avoir cette phrase. Mais d’après son expérience de la jeune femme… il savait qu’elle ne s’en rendait pas compte.
L’archère se souvenait maintenant de mieux en mieux des détails de leur rencontre. Elle venait de quitter Jaffar, elle était seule en colère, elle avait eu besoin de se défouler et il s’était présenté à elle comme la réponse à son désir. Il était rare de rencontrer de manière inopinée une personne encline à se battre, à se fritter, à se défoncer la gueule dans le sang et la bonne humeur. Et maintenant qu’elle y réfléchissait, il avait également eu la bonté de lui expliquer ce qu’était la magie.

- Madame, il commence à se faire tard, nous allons fermer le bar alors je vous demanderais de bien vouloir rejoindre les appartements que l’on vous a alloué.

- Bah à vrai dire, nous allons veiller avec la jeune fille. Elle est encore trop choquée pour pouvoir dormir sur ses deux oreilles vous comprenez ?

- Oui aucun problème.

- La garde arrive à quelle heure selon vous ?

- Nous sommes sur les routes, si on a de la chance Gilbert croisera une patrouille sinon, il faudra attendre l’aube.

Le loup regarda Yue et se dit intérieurement qu’à l’aube ils seraient partis depuis un moment déjà. Elle était d’accord avec lui, il ne fallait pas attirer le regard sur eux car s’ils n’avaient rien à se reprocher, Jaf restait un Laguz qui en plus était à proximité d’un village détruit… pas forcément la position la plus favorable à l’innocence.

- Bon, si tu ne veux pas dormir gamine, alors on va commencer par te décrasser un peu et je n’accepterais pas de refus.

Sortant de son siège, Yue saisit la jeune fille par la taille et la porta en sac à patate sur son épaule.

- Car franchement, tu n’es pas présentable et tu pues. Une petite fille ne devrait pas avoir une hygiène si négligée, surtout si elle rêve d’un premier baiser. Jaf, tu t’occupes de faire sécher nos affaires on te rejoint ici après.

Ignorant toutes protestations de la part de la jeune fille, Yue la défit de ses effets, les jetant dans un coin de la salle d’eau. Sous la robe salie, elle trouva différent bouquins accrochés par une ceinture contre le corps de la jeune fille. Elle hésita un instant, et ne voyant pas de réactions significative à son sens de la par d’Amanda, elle les lui retira et les balança avec le reste. Sacré épaisseur pour un livre d’enfant et sacré poids aussi. Puis, ne s’attardant pas sur ces volumes, Yue poussa gentiment la jeune fille dans le bac. L’eau était froide.

Elle fit de même de ses affaires conservant tout de même les bandages qui recouvraient sa peau et protégeait ses différentes blessures. Le but n’était pas d’effrayer l’enfant avec son corps ayant subit trop de combats, trop d’affrontements.
Elle se plongea dans le liquide cristallin à son tour faisant fie de la fraicheur de l’eau. Elle aimait les bains en rivière et l’eau vive était autrement plus froide que celle-ci. Derrière elle, elle attrapa le savon ainsi qu’un peigne de bois et une brosse à crin de cheval. La sauvageonne sentait que le plus gros du travail résiderait dans cette tignasse ondulée. L’archère avait depuis longtemps opté pour les cheveux courts. Moins de problème avec les branches d’arbre, moi de risque de se coincer bêtement. Si la jeune fille voulait garde son train de vie d’ermite, Yue devrait lui donner quelques conseils. Mais avant d’en faire une fille des forêts, l’enfant avait bien le droit de rêver un peu aux contes de princes et princesse.
Laver la petite fille fut un travail de longue haleine mais après une bonne heure et avoir changé l’eau du bac trois fois, on pouvait dire que les deux jeunes femmes étaient propres comme des sous neuf.

Yue entreprit alors de nettoyer la robe. Puis elles redescendirent dans la salle principale de l’auberge. Jaf dormait sur le bois du banc avec un sérénité réconfortante elle fit un signe à Amanda pour qu’elle tienne sa langue et elle s’installa près du jeune loup lui caressant les cheveux avec douceur.
Soudain, Yue entendit un son au loin, un galop soutenu et se rapprochant… elle souleva Jaf et le prit dans ses bras alors qu’elle disait à la petite fille.

- Nous, on va y aller Amanda, la garde arrive et elle va t’interroger. Tout se passera bien, tu n’as qu’à répéter ce que tu m’as dit, d’accord ?


Yue avait presque un sourire maternel alors qu’elle caressait la joue de la jeune fille.

- Et puis si jamais ya un problème, tu m’appelles ya de bonnes chances que je t’entende !

Un petit clin d’œil, elle se retourna puis s’enfui par la porte du fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Ven 21 Déc - 16:56

« Qu’est ce qu’il y a ? Tu n’as jamais embrassé quelqu’un ? Tu m’diras moi j’ai du attendre mes 15 ans pour que cela arrive. Et contrairement à ce que raconte mon jeune frère ce n’était pas avec ce mage noir. Avec lui c’était juste de la violence à l’état pur. La personne idéal pour se vider l’esprit si tu vois ce que je veux dire.
- Heu... »

De la violence pure ? Se vider l'esprit ? Non... non c'est pas vrai ! Il n'a quand même pas... ils n'ont quand même pas... elle se moquait de lui, c'est pas possible ! Et le gamin, alors ? Est ce que lui aussi a été... ?

La petite fille virait au rouge cramoisi. Cette femme aurait vraiment... il aurait vraiment... et pourquoi elle souriait comme ça, cette albinos ? Elle se remémorait ce moment, c'est ça ?


« Madame, il commence à se faire tard, nous allons fermer le bar alors je vous demanderais de bien vouloir rejoindre les appartements que l’on vous a alloué.
- Bah à vrai dire, nous allons veiller avec la jeune fille. Elle est encore trop choquée pour pouvoir dormir sur ses deux oreilles vous comprenez ?
- Oui aucun problème.
- La garde arrive à quelle heure selon vous ?
- Nous sommes sur les routes, si on a de la chance Gilbert croisera une patrouille sinon, il faudra attendre l’aube. »

Shikonai n'avait écouté qu'à moitié, encore rouge. Il n'arrivait pas à se rappeler ce moment avec elle. Il se souvenait l'avoir affronté, mais pas avoir couché avec elle.

« Bon, si tu ne veux pas dormir gamine, alors on va commencer par te décrasser un peu et je n’accepterais pas de refus.
- Me décra... hé ! Reposez-moi par terre !
- Car franchement, tu n’es pas présentable et tu pues. Une petite fille ne devrait pas avoir une hygiène si négligée, surtout si elle rêve d’un premier baiser. Jaf, tu t’occupes de faire sécher nos affaires on te rejoint ici après.
- Mais reposez-moi ! Je ne suis pas un sac à patates ! »

Solidement ancrée au présent, la petite fille se débattait, bien mal installé sur l'épaule de la dame. Ce n'était guère mieux dans la salle de bains où elle s'est carrément retrouvée nue face à elle... nue et désarmée. Ses tomes de magie noir déguisé étaient jeté dans un coin de la pièce avec sa robe. Par pudeur, elle garda un bras autour de sa poitrine et l'autre sur l'endroit intime...

*Pudeur ? Mais qu'est ce que... ?*

Ca ne lui ressemblait plus du tout. Depuis quand était-il pudique ? Et depuis quand il prenait des bains avec une femme ? Bon ok, il était contraint de jouer son rôle de petite fille inoffensive mais la quand même... il était dans un bain en compagnie d'une femme qui lui faisait sa toilette comme on le fait à un bébé ! Et puis l'eau était froide. Non pas que ça le dérangeait, il avait l'habitude de se laver dans l'eau froide pour avoir l'air présentable quand il se rendait en ville, mais ce n'était pas forcément confortable... déjà qu'être obligé de partager la bassine avec une femme l'était encore moins. Et puis pourquoi elle gardait ses bandages, elle ?

« Vous ne vous mettez pas nue ? »

Quitte à ce que lui soit en position gênante, autant qu'elle le soit aussi. Toutefois, elle gardait ses bandages tout le temps du bain et lui fit même l'offense de la savonner et lui brosser les cheveux pour enlever les nœuds. Shikonai sentait sa patience mise à rude épreuve. Le moment où il la tuera sera si doux. Une bonne et délicieuse vengeance pour avoir pris son corps d'homme et humilié son corps de fille.

*Cette dame est si gentille... elle me rappelle ma maman.*
*Tu n'auras qu'à lui demander de t'adopter quand vous vous retrouverez tous les deux dans l'autre monde.*

La toilette passée, ils redescendirent trouver le gamin qui dormait sur un banc. Yue s'installa à côté de lui quand des bruits de sabots se firent entendre. Alors Yue se leva en prenant le gosse dans ses bras de façon plus correcte qu'elle ne l'avait fait avec elle.

« Nous, on va y aller Amanda, la garde arrive et elle va t’interroger. Tout se passera bien, tu n’as qu’à répéter ce que tu m’as dit, d’accord ? Et puis si jamais ya un problème, tu m’appelles ya de bonnes chances que je t’entende !  »

Dit-elle avant de filer... pourquoi filait-elle d'ailleurs ? Elle ne restait pas ? Tant mieux d'un coté mais c'était louche ce comportement...

Les soldats arrivèrent. Ils étaient trois seulement ? Ca n'aurait pas été drôle de les tuer dans ce cas. Surtout qu'ils n'étaient que légèrement armés. Sûrement des soldats dépêchés pour l'interrogatoire alors qu'une patrouille fonçait sur les lieux du crime. Le civil qui les accompagnait devait être Gilbert.


« C'est elle ?
- Oui. »

Le soldat s'installa sur un banc, invitant d'un sourire bienveillant la petite à prendre place à côté d'elle. Il empestait la sueur... c'était bien la peine d'avoir laissé la femme la laver. Amanda prit un air triste mais apaisé. Il ne fallait pas tenter quoi que ce soit de dangereux pour le moment. Ils restaient quand même des soldats et la femme était encore pas loin. De plus, il restait peut être une partie de la patrouille dehors.

« Je m'appelle Wiliam, je fais parti des soldats de Begnion. Et toi tu es Amanda, c'est ça ?
- Oui...
- Tu viens du village pas loin d'ici ?
- Oui...
- Raconte-moi tout. »

Elle lui raconta l'histoire de Begnion en omettant la partie Criméenne qui n'avait rien à voir avec la situation actuelle. Le soldat insista particulièrement sur le physique de l'homme puis il fouilla dans sa poche et en tira un portrait robot représentant son ancienne apparence. La cape de voyage noire qui descendait jusqu'à la voûte plantaire, ses cheveux noirs, son visage blafard.

« C'est lui ?
- Oui... » Répondit-elle aussitôt avec une pointe de peur dans la voix.

le soldat rangea le papier dans sa poche et fit signe à un des soldats.

« Ca fait un moment qu'on n'a pas eu de nouvelles de lui, mais ce n'est pas la première fois qu'il fait ça. Maintenant, il faut voir ce qu'on va faire de toi... »

Il se dirigea ensuite vers Gilbert et partit dans un dialogue murmuré qui dura un moment avant de finalement se tourner vers la fille.

« Viens avec moi. Je vais t'emmener en sécurité avec d'autres enfants avec qui tu pourras jouer.
- Vous allez m'emmener à l'orphelinat ?
- C'est comme ça que ça s'appelle, oui.
- JE NE VEUX PAS ! NON ! »

C'était mauvais. S'il allait à l'orphelinat, il serait obligé de montrer ses livres au soldat et il reconnaîtrait les tomes de magie noire. Alors le lien serait fait et il risquait de se faire exécuter.

« Mais enfin...
- Je ne veux pas ! Yue ! Au secours ! »

C'était la seule solution qui lui venait à l'esprit. Appeler cette femme à l'aide. Ca lui coûtait en honneur mais sortir son tome maintenant ruinerait sa couverture. Donc la femme était sa seule échappatoire.




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Ven 28 Déc - 12:22


Il y avait de nombreux gardes dépêchés pour l’occasion, le massacre devait être de taille car rare était les fois où Yue avait pu percevoir tant d’hommes armés hors agglomération. Parfois, elle se demandait à quoi cela servait que de débarquer en nombre après le drame. Peut être était-ce rassurant…

- Jaf, il faut nous cacher dans la forêt car s’ils t’aperçoivent, ya une chance sur deux pour qu’ils t’accusent de complicité ou meneur du massacre bien que ce soit de la magie noire. Un Laguz dans les parages d’une tuerie… il en faut bien moins que ça pour vous faire accuser.

Jaf sous sa forme humaine se terrait au ras du sol pour ne pas attirer l’intention sur lui. Les gardes étaient accompagnés de chiens qui bien qu’il ne soit pas leur cible, le repéreraient rapidement.

- Tient éloigne toi des routes et répands ça derrière toi.

Ce n’était que des épices de bas étage, mais elles seraient largement suffisantes pour détourner l’intention des chiens et annihiler leur pouvoir de pistage. Jaf se saisit de la petite bourse et s’enfonça dans les bois, répandant derrière lui par endroit son contenu.
Yue quant à elle restait en bordure de route regardant d’un œil méfiant le déroulement des choses. Elle sentait qu’il y avait quelque chose de bizarre avec cette petite fille mais plus que ça, elle se voyait mal la confier à des gardes de Beignon qui ne feraient que la conduire à un quelconque orphelinat. Avec Sophie ou Cassandra désormais, elle avait eu la bonne idée de la confier à un soldat un peu bêta et facilement impressionnable qui s’était empressé d’exécuter ses ordres mais pour la gamine… c’était différent. Elle semblait encline à se débrouiller seule et si Yue le comprenait car elle l’avait été depuis ces 12 ans, des soldats ne le comprendraient pas pour elle qui n’en avait que 8.

- Yue, au secours !

L’archère entendit l’appel, et comprit le désespoir. D’un bond elle sortit de fourrés et se fraya un chemin à travers les gardes. Un chien lui aboya dessus, il s’arrêta rapidement.

- Veuillez m’excuser, excusez moi… Je passe.

Elle écartait les hommes en armure sans le moindre problème, ce qui aurait pu paraitre louche au vue de leur carrure mais semblait tout à fait naturel pour la jeune femme. Alors qu’elle était sortie par la petite porte, elle re-rentrait par la grande découvrant la scène avec un regard critique. Le grand garde essayait de calmer la jeune fille mais sa taille imposante et son air bourru avait plus l’effet de l’effrayer qu’autre chose.
A la main il tenait un avis de recherche du mage noir qu’elle avait rencontré de cela deux ans maintenant…

*Alors comme ça il était vraiment le responsable de cette attaque… Etrange*

- Veuillez m’excuser mais je crois que vous vous y prenez mal avec cette enfant. Elle vient de perdre sa famille, elle est exténuée, elle n’a pas envie d’entendre parler d’un endroit qui toute sa vie durant lui a été décrit comme un trou où on enfermait les enfants jusqu’à l’âge de 14 ans en leur procurant le minimum de soin et après on les jette à la rue considérant qu’ils peuvent survivre par leurs propres moyens.

Yue passa devant le garde et posa une main sur l’épaule d’Emma alors que de sa petite taille elle faisait pâle figure par rapport au garde. Pourtant, elle n’hésitait pas à lever la tête et à le regarder dans les yeux avec une arrogance affichée.

- Mais qui êtes vous bon sang ?

- Yue Eristoff, Garde chasse de la maison Rufus, et cette petite m’a été confiée …

- LIEUTENANT ! LIEUTENANT !

- Quoi encore !

- On a un premier retour de la patrouille qui s’est dépêchée sur place. Certaine traces semblent indiquer que le criminel aurait pris la route et se serait diriger vers cette auberge. Les chiens suivent une trace menant ici.

- ICI ! Mais il faut évacuer les lieux. Je ne pense pas qu’il se serait montrer au grand jour mais il se cache peut être encore ici.

C’est dans l’empressement que Yue et la jeune fille furent mises à la porte de la bâtisse, rapidement suivies par une bonne dizaine de voyageur et autres soiffards. Yue reconnaissait même à l’odeur quelques coupe-gorges. La maison fut investit en force alors que s’il y avait réellement quelqu’un celui-ci devait déjà avoir décampé en vitesse.

- Qu’ils sont mauvais, par contre il me donne une idée, on pourrait aller sur les lieux ensemble et je pisterais les traces du tueur. Tu pourrais me renseigner sur ceux à quoi il a touché !

Les yeux de la chasseuse pétillaient d’envie et d’excitation à l’idée de traquer un détraqué. Mais elle ne savait pas si son enthousiasme était partager et plus encore si la jeune enfant aurait le courage de revenir sur le lieux du massacre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Ven 28 Déc - 13:28

« Allons, soit raisonnable. Une fillette comme toi ne pourra pas survivre seule. C'est trop dangereux de te laisser seule dehors. Et puis tu seras avec des copains avec qui tu pourras jouer et il y aura plein de gentilles personnes qui seront comme des nouveaux papa-mamans pour toi.
- Je ne veux pas d'autres papa-maman ! Je veux les miens, les vrais ! Yueeeeeeee ! »

Mais qu'est ce qu'elle faisait ? Si ça continuait, il allait vraiment se retourner à l'orphelinat ! Dépêche-toi, petite idiote !

Et finalement, sa « sauveuse » arriva enfin ! Allez, Yue, tire le de ce mauvais pas.


« Veuillez m’excuser mais je crois que vous vous y prenez mal avec cette enfant. Elle vient de perdre sa famille, elle est exténuée, elle n’a pas envie d’entendre parler d’un endroit qui toute sa vie durant lui a été décrit comme un trou où on enfermait les enfants jusqu’à l’âge de 14 ans en leur procurant le minimum de soin et après on les jette à la rue considérant qu’ils peuvent survivre par leurs propres moyens. »

Dit-elle en se dirigeant vers elle pour la protéger. Parfait, elle jouait bien son rôle. De toutes façon, il n'y avait qu'elle qui pouvait le tirer de ce pétrin sans que lui n'aie à sortir ses livres et, dans ce cas, il y laisserait sa couverture et probablement la vie.

«  Mais qui êtes vous bon sang ?
- Yue Eristoff, Garde chasse de la maison Rufus, et cette petite m’a été confiée …
- LIEUTENANT ! LIEUTENANT !
- Quoi encore !
- On a un premier retour de la patrouille qui s’est dépêchée sur place. Certaine traces semblent indiquer que le criminel aurait pris la route et se serait diriger vers cette auberge. Les chiens suivent une trace menant ici.
- ICI ! Mais il faut évacuer les lieux. Je ne pense pas qu’il se serait montrer au grand jour mais il se cache peut être encore ici. »

Les chiens ! Bon sang, comment il a pu ne pas y penser ? Ces sales bêtes vont probablement finir par remonter sa piste jusqu'à elle !... ah mais attends une seconde... c'était le corps de la petite fille qu'ils flairaient, pas celui du tueur ! Bien que, psychologiquement, il soit resté le même, les corps n'avaient pas la même odeur ! De toutes façons, il n'y avait pas beaucoup de maisons, il n'aura qu'à dire qu'elle a tenté de prévenir les gens avant que le mage noir ne vienne les tuer mais qu'il avait déjà fait son travail alors elle a fuit. Ouais, ça tenait la route comme explication si jamais ils en demandaient sur le fait que les chiens ont flairé toutes les maisons.

Ils furent mit dehors en vue d'un bouclage de périmètre afin de chercher le mage noir. Mieux valait s'en aller en vitesse malgré tout. Au moins, pour l'orphelinat, c'était rêglé.


« Qu’ils sont mauvais, par contre il me donne une idée, on pourrait aller sur les lieux ensemble et je pisterais les traces du tueur. Tu pourrais me renseigner sur ceux à quoi il a touché !
- Comment ? »

Non mais elle était folle ? Pas question que Shikonai retourne la bas ! La petite fille prit un air appeuré.

« Je... non, je ne veux pas. J'ai trop peur. Pitié... »

On disait que le coupable revenait toujours sur les lieux du crime. Certes, Yue sera là pour la protéger mais... si elle remontait la piste jusqu'à la petite fille, les ennuis n'étaient pas loin. Il fallait la détourner de cette idée au plus vite.

« Mais... où est le garçon ? Où est Jaff ? »

Elle pourrait le justifier vouloir le retrouver et ensuite inventer un prétexte pour partir. Pas question de retourner là où l'autre risquait de la démasquer !




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Jeu 3 Jan - 9:22


La jeune fille semblait récalcitrante à l’idée de retourner sur les lieux du crime mais Yue était trop excitée à l’idée de pourchasser un mage noir qui, qui plus est pouvait potentiellement être une vieille connaissance. Il est vrai que ces dernière ne gardait pas forcément Yue dans leur cœur, pourtant l’archère se sentait nostalgique à l’entente de leur nom de leurs exploits.
De plus, cette seconde fois ou elle le rencontrerait serait de nouveau après une éprouvante séparation avec Jaffar. Coïncidence surement, mais elle aimait à croire que non. De nouveau, elle pourrait se lâcher sur lui, de nouveau elle pourrait laisser exploser cette rage de sentiment qui l’habitait et peut être même que de nouveau elle pourrait voir Eristoff et lui mettre la beigne de sa vie. D’ailleurs, elle laisserait Jaf mordre un coup dedans aussi !

- Oublie Jaf, Amanda. Tu es une jeune fille intelligente, mieux que ça, tu es débrouillarde et mignonne. Ça t’emmènera loin dans la vie. Cependant, si tu te laisse emprisonnée par la peur, cela te ralentira et te limitera dans ton potentiel d’évolution. Tu ne peux te restreindre ainsi. Tu ne peux laisser ce massacre hanter tes nuits ! Tu te dois de t’opposer à tout ça.

La conviction se lisait dans le regard de l’archère, une conviction qui inspirait la grandeur, la force et la sérénité. Quelques badots sortis du lit la regardait avec des étoiles dans les yeux et Yue leur répondit d’un sourire.

- Elle a raison petite ! Tu ne dois pas laisser ce massacre anéantir tes chances de pouvoir un jour dormir sur tes deux oreilles. Tu dois y retourner et affronter le mal !

Cette rengaine était reprises par quelques uns et beaucoup semblaient admiratif. Galvanisée par cette encouragement, Yue s’agenouilla pour se mettre au niveau de la petite et lui dit, la regardant droit dans les yeux.

- Je fais ça pour ton bien, crois-moi, et je t’aiderais à avancer.

A ses mots elle ajouta les actes et saisit la jeune fille par la taille alors qu’elle l’installait en princesse sur son épaule et qu’elle partait gaiement en direction du village. Derrière elle, elle entendit des acclamations ainsi que des cris de gardes cherchant désespérément leur tueur.

***
Dans la sombre forêt, le loup se tapissait au sol et regardait les chiens s’approcher de lui et passer à coté sans le voir. Certains avaient reculé devant les odeurs de poivre et de piments, d’autre se retournait dans la terre pour apaiser leur démangeaison mais deux ou trois avaient passé ses pièges et le guettaient.
Les chiens étaient les pires ennemis du loup car dressé par la main de l’homme, ils devenaient plus abrutis que le plus bête de cette dernière race, bien que leurs dents et leurs crocs restent aussi tranchants et mordant.
Le loup se retourna doucement à leur passage ne souhaitant pas exposer son dos à ses bêtes. Il attendit de les voir s’éloigner un peu avant de pousser un hurlement sonore. Les chiens se retournèrent, les hommes étaient au aguets mais soudain, ils virent arriver sur eux une ribambelle de créatures de la forêt. La charge se fit violente mais on ne décompta aucune victime. Cependant, le loup eut rapidement fait de profiter de la diversion pour disparaitre de nouveau dans la nature.

Courant tranquillement la tête baissée, les pattes de velours. Le jeune Laguz pistait la trace de son amie, la retrouvant rapidement sur la route. Elle ne courrait pas, mais elle marchait rapidement balançant au rythme de son déhanché la jeune fille sur son épaule. Yue avait vraiment de sale manière parfois.
Il sortit de la forêt, reprenant rapidement une allure humaine et se glissa aux cotés de la chasseuse comme si de rien était.

- Déjà de retour Jafounet d’amour ?

- On va où comme ça ?

- Rejoindre le village massacré, j’aimerais pister le criminel !

- Et pourquoi Amanda est avec nous ? C’est dangereux pour une jeune fille comme elle. Tu as pensé à si nous le trouvions là-bas ? Que ferons-nous de la petite ?

- Bah il est pas sensé être là-bas même… Un criminel ne retourne pas sur les lieu de son crime quand il est intelligent !

- Yue c’est égoïste de ta part. repose tout de suite cette enfant ! On ira sans elle !

- Ça sert à rien de me crier dessus. On y est déjà.

Elle avait raison. Le village était en vue et l’odeur du charnier emplissait l’atmosphère de sa puanteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Ven 4 Jan - 13:00

« Oublie Jaf, Amanda. Tu es une jeune fille intelligente, mieux que ça, tu es débrouillarde et mignonne. Ça t’emmènera loin dans la vie. Cependant, si tu te laisse emprisonnée par la peur, cela te ralentira et te limitera dans ton potentiel d’évolution. Tu ne peux te restreindre ainsi. Tu ne peux laisser ce massacre hanter tes nuits ! Tu te dois de t’opposer à tout ça.
- Mais je...
- Elle a raison petite ! Tu ne dois pas laisser ce massacre anéantir tes chances de pouvoir un jour dormir sur tes deux oreilles. Tu dois y retourner et affronter le mal !
- Mais... »

Mais de quoi ils se mêlaient, ceux la ? C'étaient les affaires de Yue et d'Amanda ! Ils n'avaient pas à intervenir et elle n'avait pas à l'obliger à retourner la bas ! Et comment ça, « oublie Jaff » ? C'est qu'un gamin, potentiellement perdu et elle ne s'inquiète pas pour lui ? Bravo, bel exemple, « maman »... Yue s'agenouilla alors devant elle.

« Je fais ça pour ton bien, crois-moi, et je t’aiderais à avancer.
- Mais repose mouaaaaah ! »

Et une fois encore, la petite fille se retrouva sur l'épaule de la grande... mais installé de façon plus confortable cette fois, assise. De cette hauteur, le mage noir avait l'impression d'avoir retrouvé un corps adulte. Si seulement... en tout cas, Shikonai devait la dissuader de se rendre au village au plus vite.

« Et s'il était encore là bas ? Ou bien si des bandits s'y trouvaient ? Je ne sais pas me battre, moi, je ne suis pas une guerrière ! Je sais même pas me servir d'un couteau autrement que pour couper ma viande ! »

Une odeur d'épices parvint alors à ses narines. Quelque chose qui diffusait cette odeur se rapprochait. Un marchand peut être ? Non, ça ne venait pas de la route mais des fougères. C'est alors que le garçon réapparut à leurs côtés.

« Déjà de retour Jafounet d’amour ?
- On va où comme ça ?
- Rejoindre le village massacré, j’aimerais pister le criminel !
- Et pourquoi Amanda est avec nous ? C’est dangereux pour une jeune fille comme elle. Tu as pensé à si nous le trouvions là-bas ? Que ferons-nous de la petite ?
- Il a raison. Je ne serais qu'un poids pour nous.
- Bah il est pas sensé être là-bas même… Un criminel ne retourne pas sur les lieu de son crime quand il est intelligent !
- Yue c’est égoïste de ta part. repose tout de suite cette enfant ! On ira sans elle !
- Ça sert à rien de me crier dessus. On y est déjà. »

C'était malheureusement vrai : ils étaient dans le village. Les constructions humaines étaient indemnes mais la mort hantait ses lieux de par son odeur putride des cadavres en décomposition et de l'invasion de charognards. La petite fille était tendue et le mage noir aussi. Si elle apprenait ce qui se cachait vraiment sous cet apparence juvénile, il sera en TRES mauvaise posture. Si encore il n'y avait qu'elle, peut être qu'il aurait pu, mais le gamin... le comportement de Yue a son égard était trop laxiste et ce gamin pensait et réfléchissait comme un homme d'expérience. Oui, il cachait quelque chose et ça ne devait pas être de bonne augure.

« L'orphelinat n'était peut être pas une si mauvaise idée après tout... »

Une envolée de corbeaux s'échappa alors par une fenêtre, faisant pleuvoir des morceaux de chairs sur leur passage. Shikonai simula la peur en se recroquevillant, étouffant un cri.

« Jaff... dis quelque chose, s'il te plait. J'ai pas envie de revoir cet homme, moi ! »

Dit-elle en observant le garçon avec des yeux larmoyants. Le gamin semblait être plus raisonnable que l'adulte. Peut être qu'il pourra faire quelque chose pour la sauver.




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mar 8 Jan - 14:24


- Jaff... dis quelque chose, s'il te plait. J'ai pas envie de revoir cet homme, moi !

Le loup la regardait l’air contrit, il savait qu’une fois que Yue avait quelque chose dans la tête, il était bien difficile de lui en extirper, mais en même temps, cette pauvre enfant n’avait rien fait. Si quelqu’un était bien capable de ramener la chasseuse à la raison c’était lui. Il devait intervenir.

- Grande sœur, arrête. On a beau déjà y être, tu ne peux imposer ça à cette enfant. Ce n’est pas toi, elle n’a pas ta force ni ton courage.

L’archère sembla tiquer à ces mots et ceux à quoi ils faisaient référence. Etait-ce vraiment du courage, de la force ou simplement de l’insouciance… Il est vrai que Yue avait fait face aux assassins de sa famille, elle les avait regardé droit dans les yeux sans siller, sans avoir peur alors qu’elle n’avait que 4 ans. Mais justement… elle n’avait que quatre ans et pour elle, la mort de sa famille n’était en réalité que la fin de leur tyrannie, de leur violence et de leur méchanceté à son égard. Quant à ce qui faisait sa force aujourd’hui, ce n’était pas cet évènement, mais tout ce qui l’avait suivi. Sa rencontre avec Eristoff, son enfance dans la forêt, son altercation avec Jaffar,… Et comme elle, il y a de ça une douzaine d’année, Yue était la première rencontre d’Amanda après ce drame. Reposait sur ses épaules l’avenir de cette petite. Un avenir traumatisé par sa passivité devant un massacre ou celui d’une femme forte ayant lutté contre le crime.

- Le courage et la force est en chacun de nous petit frère. Tu devrais le savoir mieux que quiconque. Tu penses que Cassandra en serait là où elle est si elle avait juste fui l’assassinat de ses parents… NON. Et toi tu penses que tu en serais là où tu es si tu t’étais contenté de voir ton père partir…NON tu serais comme Nathanaël même pire car tu serais son chien et Cassandra aurait fini par se faire tuer.

Le loup encaissait mal la chose, vraiment mal. Il regardait Yue avec un air féroce alors qu’il retenait ses instincts animaux avec difficulté. La comparaison était douloureuse et pourtant, Jaf était habitué au piquant de l’archère mais jamais elle n’en avait fait preuve contre lui. Et maintenant qu’il se rendait compte qu’il était au même rang que les autres, il ne l’acceptait pas.

- J’me casse.

A peine les mots formulés, que le rouquin prenait la tangente, abandonnant les deux jeunes filles. Yue le regarda s’éloigner, se rendant compte qu’elle avait dépassé les bornes mais ne se l’avouant pas à voix haute. Il avait sa fierté, elle avait la sienne. Son regard retomba sur la petite fille avec froideur et changea rapidement alors que le visage de l’albinos se marquait d’un sourire. Posant un genou au sol, elle déposa la jeune enfant et la prit par les épaules.

- Ecoute Amanda, fuir la réalité et l’atrocité des choses ne t’aidera en rien. Il est vrai qu’il était égoïste de ma part de revenir ici juste pour retrouver une vieille connaissance. Cependant, maintenant que j’y réfléchis, t’emmener à l’orphelinat et te laisser en tête ses images de mort ne t’aidera pas. Tu as 8 ans, tu es une grande fille alors aide moi. Aide moi à punir le responsable de ces atrocités. Une telle personne ne peut pas continuer à répandre le mal. Elle mérite d’être enfermée à vie et d’expier ses pêchers.

Yue se rendait compte intérieurement que la bonne action du mage noir à son égart ne pouvait rattraper toutes les horreurs qu’il avait commis.
Soudain, Yue entendit du bruit derrière elle et sans une hésitation, elle attrapa la jeune fille, plaquant une main sur sa bouche et se cacha derrière le mur d’une bâtisse. Le son venait de loin même si elle l’avait perçu comme étant juste à coté d’elle. Elle se souvenait maintenant que la garde avait pris possession des lieux. Ils déplaçaient les morts, ils déblayaient les cadavres, ils cherchaient des indices sur le criminel.

- Ecoute, je te laisse le choix, tu peux partir avec eux ou continuer avec moi. Je ne ferais rien pour te retenir cette fois. Mais sache Amanda qu’il serait bête de vivre dans la peur quand on peu le faire dans l’insouciance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mar 8 Jan - 15:26

Quelle honte... placer tous ses espoirs en un simple gosse pour éviter qu'une femme ne le démasque. Shikonai était tombé bien bas... pourvu que ce gamin soit au moins capable de la raisonner.

« Grande sœur, arrête. On a beau déjà y être, tu ne peux imposer ça à cette enfant. Ce n’est pas toi, elle n’a pas ta force ni ton courage. »

Bon, au moins il était bel et bien de son côté, c'était un début. Restait plus qu'à prier pour qu'il la convainque de faire demi-tour.

« Le courage et la force est en chacun de nous petit frère. Tu devrais le savoir mieux que quiconque. Tu penses que Cassandra en serait là où elle est si elle avait juste fui l’assassinat de ses parents… NON. Et toi tu penses que tu en serais là où tu es si tu t’étais contenté de voir ton père partir…NON tu serais comme Nathanaël même pire car tu serais son chien et Cassandra aurait fini par se faire tuer. »

Shikonai n'était pas vraiment ce qu'on pouvait appeler un exemple de sociabilité, mais il en savait assez pour comprendre qu'un point sensible venait d'être atteint. Et ça n'augurait rien de bon pour l'émissaire des ténèbres...

« J’me casse. »

Oh non...

« ATTENDS ! Reviens, Jaf ! »

Trop tard, il était déjà trop loin. Son dernier espoir venait de prendre la tangente et la petite fille était condamnée à regarder le gamin filer droit alors que la femme la posait au sol.

« Ecoute Amanda, fuir la réalité et l’atrocité des choses ne t’aidera en rien. Il est vrai qu’il était égoïste de ma part de revenir ici juste pour retrouver une vieille connaissance. Cependant, maintenant que j’y réfléchis, t’emmener à l’orphelinat et te laisser en tête ses images de mort ne t’aidera pas. Tu as 8 ans, tu es une grande fille alors aide moi. Aide moi à punir le responsable de ces atrocités. Une telle personne ne peut pas continuer à répandre le mal. Elle mérite d’être enfermée à vie et d’expier ses pêchers. »

Shikonai n'écoutait qu'à moitié en fait. Il avait bien capté ce que disait Yue, mais il réfléchissait à tout autre chose. C'était fichu maintenant : il allait se retrouver sur les lieux de son crime et être contraint de guider la femme. Toutefois, ils étaient seuls et il n'avait qu'à la tuer d'un sort bien placé. Oui, il n'avait qu'à détourner son attention et...

Yue l'attrapa et plaqua la petite fille contre elle, dos à un mur. Qu'est ce qui se passait ? Pourquoi elle faisait ça ? Il n'y avait rien à part un bruit qui se rapprochait... ils n'étaient pas seuls...


« Ecoute, je te laisse le choix, tu peux partir avec eux ou continuer avec moi. Je ne ferais rien pour te retenir cette fois. Mais sache Amanda qu’il serait bête de vivre dans la peur quand on peu le faire dans l’insouciance. »

Merde... si quelqu'un d'autre se trouvait ici, tout son plan tombait à l'eau. Qu'est qu'il pouvait faire ? S'il partait maintenant, il risquait de se faire repérer par les gardes et il ne voulait pas aller à l'orphelinat. Ses livres lui seraient confisqué et il ne pouvait pas se défendre sans ça ! Pas le choix...

« D'accord... Je vais te guider... »

La petite fille attrapa la main de Yue et il commença par la guider à l'auberge, direction la chambre qu'il a loué au rez de chaussée. Les draps étaient par terre, la fenêtre grande ouverte et une fouille a visiblement eu lieu bien qu'il n'y avait rien à récupérer. Shikonai ne laissait aucune de ses affaires derrière lui.

« J'étais dans cette chambre quand ça a commencé. Mon voisin a hurlé de douleur alors que j'essayais de dormir. Elle pointa du doigt la porte voisine, grande ouverte. Les gardes ont probablement déjà fouillé mais il n'en savait rien. Ca m'a fait peur alors je me suis enfuie par la fenêtre. J'ai frappé à la porte du boulanger mais personne n'a répondu. Je pense qu'il dormait trop donc je suis allé me cacher dans un tonneau des fois que le tueur me cherche. Si je m'étais enfuie aussitôt, il aurait pu en tuer d'autres. Mais les gens ont vu le mort alors ils ont commencé une chasse dans le village. J'ai vu l'homme en tuer quelques uns dont le boulanger alors je me suis enfui. »

La petite fille tremblait. Ca ne faisait que la 3e fois qu'elle racontait son histoire alors elle avait moins de mal mais il fallait garder un minimum de réalisme...

La vérité étant qu'il a tué le voisin qui a effectivement hurlé de douleur puis il a foncé dans sa chambre pour sauter par la fenêtre direction le boulanger. Il a toqué, le boulanger dormait alors il est allé se cacher dans le tonneau le temps que l'alerte au meurtre soit donné, ce qui a réveillé le boulanger qui est parti en chasse, laissant la porte déverrouillée derrière lui. Il a commencé par la femme qui était dans la boulangerie. Celle-la n'a pas eu le temps de crier. Après ça, tout n'était plus qu'une affaire de meurtres discrets.


« Il les tuait... en faisait apparaître des... grosses ombres autour d'eux. On aurait dit des piliers... et un fois, il a fait apparaître une gigantesque boule noire... c'était horrible... »

Elle tremblait, elle était au bord des larmes... il faisait appel à la peur de la fille qui se mourrait au fond de lui pour parfaitement simuler cette terreur.

« Tu crois qu'il est encore la, le tueur ? »




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Lun 14 Jan - 14:40


Yue suivait l’enfant esquivant les gardes qui se promenaient dans le village à la recherche de rescapés ou du criminel. Leur visage était divisé entre l’horreur et la tristesse, entre la rage et la compassion… La chasseuse comprenait leur sentiment bien que le mage noir soit l’une de ses connaissances… ce qu’il avait fait été véritablement affreux.
L’enfant lui montra l’auberge où tout avait commencé, le premier cri de souffrance, le premier cri d’horreur. Elle posa une main au sol et laissa ses sens lui décrire la scène en fonction de ce qu’ils lui apportaient comme information. Les odeurs, les énergies, le son du bois, les éclaboussures de sang. Le moindre détail racontait une histoire, il fallait simplement l’écouter.

- J'étais dans cette chambre quand ça a commencé. Mon voisin a hurlé de douleur alors que j'essayais de dormir. Ca m'a fait peur alors je me suis enfuie par la fenêtre

Pourtant… l’odeur de la jeune fille se trouvait également dans cette pièce… sa fragrance avait pu être transportée par l’un de ces empotés de gardes d’une chambre à l’autre. Pourtant quelque chose la dérangeait. Chaque animaux en cas de stresse intense, libère des signaux de danger sous la forme d’hormones. Les humains comme les bêtes le faisaient également mais rien de tout ça n’émanait de la chambre de la petite, ni même d’elle.

- J'ai frappé à la porte du boulanger mais personne n'a répondu. Je pense qu'il dormait trop donc je suis allé me cacher dans un tonneau des fois que le tueur me cherche. Si je m'étais enfuie aussitôt, il aurait pu en tuer d'autres. Mais les gens ont vu le mort alors ils ont commencé une chasse dans le village. J'ai vu l'homme en tuer quelques uns dont le boulanger alors je me suis enfui.

Yue se rendit sur les lieux du second crime et se pencha sur la cachette de fortune de l’enfant. Elle sentait effectivement son odeur et son regard se posa sur elle avec compassion alors qu’elle lui frottait le dos pour l’encourager à continuer.

- Si je m'étais enfuie aussitôt, il aurait pu en tuer d'autres. Mais les gens ont vu le mort alors ils ont commencé une chasse dans le village. J'ai vu l'homme en tuer quelques uns dont le boulanger alors je me suis enfui.

Pistant les traces de l’enfant, elle s’étonna de les retrouver dans la chambre de la boulangère. Ce pouvait également être un accident dû aux gardes mais quelques chose la troublait… Yue savait que l’enfant mentait, elle ne serait dire pourquoi elle le faisait, mais aucun de ses dires, de ses comportements, ne collait avec ce qui les environnait.
Elle semblait être effrayée par l’idée même du tueur, pourtant à part son corps qui tremblait, la chasseuse ne percevait aucun signe corporel de cet état d’esprit. Pas de chair de poule, pas de sueur froide même ses yeux semblaient sujets à l’adrénaline. De plus, l’un des comportements innés du corps en cas de peur intense était la non retenu de sa vessie hors ce tonneau ne faisait aucune mention d’une telle possibilité ni même l’odeur de la demoiselle car bien qu’elle ne fut pas très propre à son arrivée, on ne pouvait pas dire qu’elle sentait l’urine.

- Il les tuait... en faisait apparaître des... grosses ombres autour d'eux. On aurait dit des piliers... et un fois, il a fait apparaître une gigantesque boule noire... c'était horrible... Tu crois qu’il est encore là le tueur ?

Mais le plus déroutant… c’est qu’elle ne sentait l’odeur du tueur nulle part… en tout cas pas celui qui l’avait sauvé un jour.

- Dis-moi Amanda, pourquoi tu me mens depuis tout à l’heure ? Je veux dire, je te crois quand tu me dis que tu es allé à ces différents endroits, mais arrête de faire semblant d’avoir peur. Ça ne nous aide pas à avancer dans notre enquête.

***
Jaf ne s’était pas éloigné très loin ayant un très mauvais pressentiment face à cette histoire. Lorsque Yue s’emballait trop de toute façon, il y avait toujours anguille sous roche. A l’abri du regard humain, il reprit sa forme canine et huma l’air à la recherche de sang. Si la jeune Amanda avait réussi à s’en sortir elle ne pouvait pas être la seule. Un gamin ayant fait le mur, un adulte caché dans l’armoire de sa maitresse, un misanthrope vivant à coté du village. Il était rare qu’il ne reste qu’un rescapé d’un massacre, car si une personne avait pu s’enfuir, deux aussi.
Soudain, il se trouva bête… il n’avait pas à trouver d’humain, un animal serait suffisant pour se renseigner sur le déroulement des événements.
Relevant la tête, il poussa un hurlement qui lui attira l’intention des créatures forestières et autres.

- Je recherche un témoin du massacre du village humain. Quelqu’un peu me renseigner ?

Un vacarme prit place dans la forêt alors que chacun se renseignait chez son voisin, les oiseaux piaillaient comme les concierges qu’ils étaient, les souris gémissaient de leur petite voix aigue, les daims meuglaient alors que les prédateurs grognaient et repéraient par la même occasion, des proies potentielles.
Se fut un chien qui sortit de la pénombre. Son flanc était un peu entaillé mais il ne semblait pas mourant pour autant. Il s’approcha de Jaf et avec lui une odeur qu’il connaissait.

- C’était horrible… elle a massacré mes maitres sans vergogne, même le petit dernier de la famille alors qu’il n’avait que 4 ans. J’ai essayé de les défendre, mais que pouvais-je faire contre leur magie…

- Elle, tu parles d’une femme ?

- Non… une petite fille à peine plus grand que l’ainé de la famille. Des cheveux clair et long… et les yeux démoniaques…

- Merci, l’ami. Prend ça.

Jaf lui envoya une ouverte de soin qui se renversa sur le sol. L’animal lécha.
Repartant en arrière, Jaf devait rapidement retrouver Yue, car si les dire de ce chien étaient vrais, elle était en danger.

***

- Tu sais Amanda, tu n’as pas besoin de me mentir sur ton ressentit par rapport à ce qui c’est passé. Tu ne les connaissais pas, tu as le droit de ne pas ressentir de peine pour eux, ni même de peur vis-à-vis du tueur.

Yue pouvait comprendre l’absence de peur… car quand on a rien à perdre, le pire des assassins peut nous sembler anodin. Hors, cette enfant ne semblait avoir ni famille, ni attache. Penser à sa survie avant tout n’était pas un comportement que Yue pouvait juger.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mar 15 Jan - 8:31

Shikonai avait un mauvais pressentiment. Yue étudiait les lieux avec une manière des plus étranges. Généralement, c'étaient les animaux qui humaient l'air comme ça. Mais s'il n'y avait que ça... tout cela était trop étrange.

En tout cas, ça semblait efficace vu qu'au final...


« Dis-moi Amanda, pourquoi tu me mens depuis tout à l’heure ? Je veux dire, je te crois quand tu me dis que tu es allé à ces différents endroits, mais arrête de faire semblant d’avoir peur. Ça ne nous aide pas à avancer dans notre enquête. »

La fillette se raidit. Bon sang mais comment elle pouvait savoir ? Comment elle pouvait deviner que Shikonai jouait la comédie ? Son cinéma a toujours fonctionné sur n'importe qui, même sur elle jusque la ! Et pourtant elle venait de deviner qu'elle n'a pas eu peur !

Une idée... il fallait qu'il trouve une excuse...


« Tu sais Amanda, tu n’as pas besoin de me mentir sur ton ressentit par rapport à ce qui c’est passé. Tu ne les connaissais pas, tu as le droit de ne pas ressentir de peine pour eux, ni même de peur vis-à-vis du tueur. »

Évidemment, si elle pouvait penser comme ça sans avoir l'air suspect, elle l'aurait fait depuis le début. Bon, il fallait se montrer un minimum honnête. La fillet baissa la tête et fixa le sol.

« Depuis mon départ, j'ai vue des tonnes de choses horribles. Des meurtres, de la violence, du sang et parfois même des comportements inexplicables d'hommes envers des femmes. Je n'ai jamais vu une telle chose et pourtant, tout ce à quoi je pensais c'était survivre. J'ai bien tenté de les avertir pourtant. Après ça, je me suis caché, je me suis imposé le calme et c'est tout. J'étais trop concentrée pour avoir peur. Dis moi, Yue, je suis devenu un monstre pour ne plus avoir peur comme ça ? »

Si ne plus ressentir la peur devant la mort était devenir un monstre, alors qu'est ce qu'était Shikonai ? Le diable en personne ? De toutes façons, peu importait. Il fallait à tout prix qu'il trouve une combine pour faire cesser cette enquête et partir sans elle.

« Tout ce que je veux, c'est vivre loin de ce genre d'enfer. Pas dans un orphelinat, mais n'importe où, chez quelqu'un qui accepterait de me recueillir en échange de travail, là où je n'aurais pas à craindre pour ma vie ou ce qu'il me reste d'innocence. C'est trop demandé ? Ici, ça pue la mort et la magie noire. Je ne voulais pas revenir parce que ça me rappelle que ça ne me fait plus rien, que mon bonheur n'est plus. Le tueur n'est peut être pas ici et il est probablement déjà loin de toutes façons. Ca ne sers à rien de rester ici, Yue. »

Si seulement ça pouvait suffire à la convaincre, mais Shikonai n'y croyait pas trop. Cette garce était trop obnubilée par l'idée de retrouver l'assassin et si elle y parvenait... Shikonai allait au devant de gros ennuis. Ce corps de fillette n'était pas vraiment conçue pour le combat et qui plus est, à en croire ses dires, elle a survécu à un combat contre son ancien corps. Et en plus de ça elle ne lui laissera probablement pas le temps d'incanter.




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Jeu 24 Jan - 12:53


Yue n’avait jamais eu le désir d’avoir un chez-soi un endroit où retourner, un endroit qui nous appartient. Aucunement, elle n’avait envie de retourner dans la caverne des bois de Daien. Elle n’avait pas plus envie de s’enfermer entre quatre murs, privée d’air et de vent. Elle ne pouvait pas comprendre l’envie, le désir de cette enfant de retrouver un endroit où se poser, où être en sécurité. Yue avait toujours vécu une vie de nomade et aujourd’hui encore elle ne pouvait nommer un lieu sa maison. Cependant, elle pouvait accepter que d’autres ne soit pas comme elle, qu’il ait besoin de s’établir, qu’il ait besoin de se sentir en sécurité. Bien qu’aux yeux de l’archère aucun lieu ne possédait se critère.

- D’accord. On s’arrête là. Je continuerai seule, mais tu n’es plus obligée de m’accompagner. Quant à te trouver un endroit où être accepté, je n’ai hélas rien à te proposer car je suis moi-même sans domicile fixe.

A vrai dire pour elle, sa maison était la nature et elle ne connaissait rien de plus sécurisant que d’habiter au sommet d’un arbre, à l’abri de tout prédateur.

- Hey vous là-bas ! Que faites-vous ici ?

Leur attention s’était relâchée et à force de vagabonder de maison en maison pour suivre un fantôme, elle avait fini par se faire repérer par les gardes.

- Ce village est une scène de crime, vous n’êtes pas venu pour dépouiller les morts au moins ?

Yue n’y avait pas pensé mais après réflexion, ça aurait pu être une bonne idée.

- Non monsieur le garde, pour tout vous dire, nous venons de la route à l’Est et passions par ici un peu par hasard. Mais que c’est-il passé ?

- Eh bien Mesdemoiselles, un véritable massacre, un mage noir aurait détruit tout le village et massacré tous ses habitants. Je crois que dans le massacre, nous ne comptons que deux survivants. Une petite fille et un jeune moine. Le malchanceux à éviter la mort de peu en se protégeant avec un halo de lumière mais il a tout de même été bien amoché et c’est sans doute pour ça que le gredin ne s’est pas rendu compte qu’il respirait encore.

- Un moine ! Et où est-il ?

- Ça ne vous concerne pas ! Maintenant veuillez reprendre la route. J’aime pas les fouineurs !!

Yue incita Amanda à reprendre la route d’une petite tape dans le dos, un peu à l’écart du village et des oreilles indiscrètes, elle dit à mi-mots à la jeune fille :

- Ecoute Amanda, je ne te retiens pas plus longtemps mais prends ceci
_ Elle gribouilla un petit mot sur une feuille de papier et la tendit à la jeune fille _ c’est l’adresse d’un manoir en Beignon dont le propriétaire est un puissant mage il sera te recevoir et te mettre à l’abri, du moins s’il est là. Son nom est Allen Walker.

Un petit sourire naquit sur les lèvres de l’archère alors qu’elle repensait à son fiancé surement aux quatre vents en train de défendre la veuve et l’orphelin et de fuir devant les brigands… Son amant lui manquait.

- Pour ma part, je vais aller à la rencontre du jeune moine, il saura surement me renseigner ! A tient… Jaf est revenu.


La silhouette du jeune garçon se rapprochait, marchant sur la route d’un pas ferme. Il passa à coté de la petite demoiselle en lui adressant un sourire amical et s’arrêta à la droite de Yue.

- On repart ?

- Tu as l’air bien pressé

- Je n’aime pas la présence des gardes tu devrais le savoir pourtant.

- Très bien, mais dans ce cas, je propose de raccompagner Amanda à l’auberge, les gardes devraient accepter de t’emmener là où tu veux contre un peu d’argent et nous on va se pencher sur ce moine survivant. Ça te va Jaf ?

- Un aut… un autre survivant qu’Amanda ? Pour sûr sœurette.


Le loup restait naturel mais son oreille était attentive au moindre mouvement de la petite fille. En pleine rue à découvert, près d’une milice, ce n’était pas le bonne endroit pour lui retirer son masque mais pour peu qu’ils passent par la forêt… le monstre serait plus facile à défaire.

- On coupe par les bois ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Jeu 24 Jan - 15:38

Yue était définitivement difficile à convaincre. Elle était tellement obsédée par son idée de l’enquête que jamais Shikonai ne parviendra à la convaincre d’arrêter ses investigations.

« D’accord. On s’arrête là. Je continuerai seule, mais tu n’es plus obligée de m’accompagner. Quant à te trouver un endroit où être accepté, je n’ai hélas rien à te proposer car je suis moi-même sans domicile fixe.
- C’est rien. Je n’avais pas envie de m’imposer chez toi, de toute façon. Tu dois déjà être débordée avec Jaf. »

Au moins, Shikonai était libre de partir, mais ça ne sera qu’un court répit. Il suffira qu’elle finisse par comprendre la vérité et ça sera fini. S’il devait quitter les lieux, il devait emmener Yue avec lui.

« Hey vous là-bas ! Que faites-vous ici ? »

Il ne manquait plus que ça. Un garde les interpelait. Shikonai se cacha instinctivement derrière la chasseuse afin de ne pas être reconnue. Pas question de les suivre à l’orphelinat.

« Ce village est une scène de crime, vous n’êtes pas venu pour dépouiller les morts au moins ?
-Non monsieur le garde, pour tout vous dire, nous venons de la route à l’Est et passions par ici un peu par hasard. Mais que c’est-il passé ?
- Eh bien Mesdemoiselles, un véritable massacre, un mage noir aurait détruit tout le village et massacré tous ses habitants. Je crois que dans le massacre, nous ne comptons que deux survivants. Une petite fille et un jeune moine. Le malchanceux à éviter la mort de peu en se protégeant avec un halo de lumière mais il a tout de même été bien amoché et c’est sans doute pour ça que le gredin ne s’est pas rendu compte qu’il respirait encore.
*De quoi ?*

Un survivant ? Merde ! Il était mal barré ! Il fallait à tout prix qu’il s’occupe de son cas avant qu’il ne parle ! D’ailleurs, il aurait déjà du parler ! C’est bizarre qu’il n’aie pas donné la description du tueur aux gardes… et connaissant Yue, elle allait probablement lui parler aussi.

« Un moine ! Et où est-il ?
- Ça ne vous concerne pas ! Maintenant veuillez reprendre la route. J’aime pas les fouineurs !! »

Contraint par Yue de s’éloigner, Shikonai avança le long de la route jusqu’à être loin du village.

« Ecoute Amanda, je ne te retiens pas plus longtemps mais prends ceci Elle donna un bout de papier à Shikonai, sur lequel était écrit une adresse. c’est l’adresse d’un manoir en Beignon dont le propriétaire est un puissant mage il sera te recevoir et te mettre à l’abri, du moins s’il est là. Son nom est Allen Walker.
- D’accord. »

Un puissant mage dans un manoir de Beignon… s’il était si puissant que ça, mieux valait se tenir à l’écart, alors. Mais si Yue allait le voir, ce mage, ça risquait de poser problème… bah, d’ici au manoir, il pouvait arriver n’importe quoi à une gamine esseulée, genre viol, kidnapping, meurtre…

« Eh bien je vais y aller. Merci pour tout, Yue, j'espère qu'on se reverra. »

Ou pas...

La petite fille s’éloigna, dans ses pensées. Avant toute chose, il fallait régler son cas au moine. Ensuite, il pourra s’enfuir loin d’ici. En chemin, elle croisa Jaf et lui rendit son sourire.

Dans sa manœuvre, il faudra être prudent. Yue a démontré qu’elle était capable de relever les odeurs, donc il faudra se montrer malin et la camoufler. Il pourrait emprunter des habits pour ça. Mais où est le moine, dans ce cas ? Shikonai ne l’a pas vu s’enfuir et il ne l’a pas croisé dans l’auberge… il a du rallier un autre lieu peuplé, mais où ? C’est alors qu’il rencontra un panneau d’indication à une bifurcation. L’un pointait la direction de l’auberge d’où il venait et l’autre un autre village, bien plus loin… il a du se rendre la bas.

Sourire aux lèvres, il partit dans la direction du village. Le temps que Yue fasse mumuse ici, il aura pu s’occuper du prêtre et peut être de plus que ça d’ici la.




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Lun 28 Jan - 14:06


Yue s’apprêta à prendre la voie des bois lorsque la jeune demoiselle leur faussa compagnie comme muée par des voies impénétrables. L’archère voulu la rattraper pour l’arrêter et lui demander ce qui n’allait pas bien mais elle ne put le faire, Jaf la retenant de sa main d’enfant et de sa force animale. Elle voulut dire quelque chose mais le loup l’incita au silence. D’un doigt sur ses lèvres.
Ils attendirent sans un bruit quelques instants puis le loup se relâcha. Laissant une Yue quelque peu étourdie par ce qui venait de se passer.

- Qu’est ce que…

- Je pense que le Mage noir, c’est elle.

- Qu’est ce qui…

- Un rescapé chien m’a dit avoir vu une gamine avec un livre lancer sort et ténèbres sur sa famille et tous les villageois du village. Sa description lui correspond.

- Mais...

- Nous devons la suivre elle cherche surement à tuer le dernier rescapé humain qui pourra surement dévoiler sa véritable identité.

- Dit ?

- Oui ?

- Tu pourrais me laisser finir une phrase de temps en temps !!!

- Désolé.

- Je m’en suis douté après lui avoir parlé… quelque chose dans sa gestuelle me rappelait le mage noir d’il y a 2 ans… et puis les bouquins qu’elle porte sous sa robe sont bien trop gros pour plaire à une petite fille. Que faisons-nous ?

- On pourrait la rattraper et … la mettre hors d’état de nuire ou la devancer et l a prendre en flagrant délit. Après ce sera la garde qui s’en occupera et qui la conduira au bucher ou alors… on peut la laisser partir et continuer ses méfaits.


Aucune de ces solutions ne satisfaisait l’albinos. La tuer n’était pas dans ses principes, la faire tuer non plus. Quant à la laisser en liberté et lui laisser le champ libre pour tuer les premiers villages venus elle ne pouvait se permettre de faire ça non plus… Mais que faire alors. Elle ne pouvait pas l’enfermer indéfiniment pour qu’elle ne croise personne !
Elle pourrait essayer de retrouver cette infime partie d’humanité, et l’exploiter pour emprisonner le démon mais à vrai dire… elle ne savait pas du tout comment sa fonctionnait. Etait-ce un mage qui changeait de forme et était né cruel et méchant ? Ou une personne maudite par un autre ? Peut être était-ce simplement un démon qui avait pris possession de son corps. Mais dans chacun de ces cas la question restait la même ; restait-il en eux une part d’humanité ?
Yue ne savait pas et même si elle le savait, l’enfant était si douée et si intelligente qu’il était trop dure de discerner le vrai du faux.

Elle pouvait peut être lui faire promettre d’arrêter mais elle savait que les promesses n’engageaient que ceux qui y croyaient hors elle n’était plus assez naïve pour y croire elle-même. Sinon elle pouvait l’empêcher de faire de la magie.

- Jaf comment on empêche un magicien de lancer un sort ?

- En le tuant plus rapidement qu’il ne lit.

- Et sans le tuer

- En l’empêchant de lire je suppose.

- Soit lui crever les yeux ou lui coupe la langue…

- Je suppose.

Les pensées qui traversaient l’esprit de Yue n’avaient rien de glorieux ni même d’agréable… Pourtant prenant en compte les conséquences de chacun de ses actes, seule cette option semblait épargner toutes les vies.
Le frère et la sœur décidèrent de se mettre en chemin furtivement dans la forêt longeant la route.

*
A leur grand désarroi, ils perdirent trop de temps dans la forêt. Amanda arriva dans le village avant que Yue et Jaf ne la rattrapent. Avec les bruits et les odeurs, le village, ressemblant plus à une petite ville, était une zone difficile pour le flair et l’ouï des chasseurs. Yue grimaça, Jaf aplatit un peu plus son chapeau sur sa tête.

- Nous devons retrouver le moine du coup et avant elle si on veut le protéger.

- Un moine blessé et apeuré où irait-il selon toi ?

- A l’Eglise…

Yue montrait du doigt une grande chapelle qui s’élevait au dessus des immeubles en son sommet, la déesse semblait les protéger de son regard salvateur. Espérons qu’elle ferait de même avec ses disciples.
Ils se rendirent à l’église. Tout semblait calme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Lun 28 Jan - 21:51

Shikonai arriva finalement au village. Il était plein de vie, les gens étaient si insouciants... pourtant ils devaient avoir appris la nouvelle quand au village voisin, alors pourquoi tant de joie ? La raison était simple : pour eux, ce qui arrivait dans un village voisin n'allait pas leur arriver : la garde veille. Voila, c'était une raison en somme toute bête mais qui leur portera préjudice. S'ils savaient ce qui les attends.

« Tu es perdue, ma petite ? »

Un villageois s'approcha de lui. Parfait, peut être qu'il savait.

« Heu... j'ai entendu dire qu'un moine blessé était arrivé ici... 
- Oh... le survivant de l'attaque ? Il a été emmené à l'église pour se reposer. Il est dans un sale état et il récupère en attendant d'avoir assez de force pour l'interrogatoire. Tu le connais ?
- Oui. Merci. »

L'église... évidemment. Shikonai se dirigea vers l'imposant bâtiment de pierre.Il avait horreur de ce genre d'endroit et de l'ambiance sacro-sainte qui y régnait. Le prêtre de ces lieux se dirigea alors vers la petite fille qui avait poussée la lourde porte en bois.

« Mon enfant, que fais-tu dans la maison du seigneur ?
- Mon père, j'ai appris qu'un moine a été emmené ici.
- En effet, mon enfant, mais il se repose actuellement et ne peut recevoir personne.
- Je comprend. Je reviendrais plus tard, alors. »

Sur ce, elle s'en alla, direction l'auberge. C'était mauvais. Si le prêtre était là, il faudrait probablement affronter au moins deux utilisateurs de la magie blanche, ça serait de mauvaise augure. Et avec tous les soldats qui se trouvent ici... l'assassinat discrêt va être trop difficile. Il fallait trouver la chambre du moine pendant la nuit, le tuer et partir au plus vite. Pour le moment, Shikonai allait louer une chambre à l'auberge et se reposer jusqu'au soir.

En espérant que Yue ne vienne pas ici. Elle était une véritable source de problèmes celle-là. Jouer de son apparence innocente ne suffisait pas avec elle. Il fallait être plus rusé, mais elle avait des sens tellement affutés que la tâche était trop ardue. Jaff était plus crédule alors c'était plus simple mais...

bah, n'y pensons plus. Pour l'instant, il fallait se reposer.

La chambre était payée, la fille était allongée sur le lit, nue, les livres étaient posés sur la table de chevet et elle laissait les paisibles ténèbres du sommeil l'emporter.




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mar 29 Jan - 10:46


- Bonjour Monsieur !

- On dit mon père…

- Mais c’est pas mon père ?

Jaf porta la main à son front en un signe dépité. La jeune archère était rentrée, les narines aux aguets de la moindre odeur, du moindre effluve et son comportement avait de quoi intriguer les prêtres qui se rapprochaient furtivement de la demoiselle.

- Souhaitez-vous vous confesser à la Déesse mon enfant ? Mes enfants ?

- Mais je suis vraiment pas votre fille où alors… Eristoff m’aurait…

- Bonjour mon père, nous sommes des pisteurs engagés par la garde pour retrouver le criminel ayant massacré la population du village à l’Est d’ici. Nos investigations nous ont menées ici, hors nous avons appris après questionnement de la population que vous abritiez l’un des rescapés de ce massacre.

- C’est exact. Mais n’êtes-vous point un peu jeune pour vous occuper de ce genre d’affaires ?

Le prêtre détailla Jaf et Yue d’un regard doux et compatissant, jugeant leur carrure futile, et leur jeune âge. Il savait que l’on pouvait rentrer dans l’armée dès son plus jeune âge et que même les enfants devaient parfois travailler aux champs mais de si jeunes chasseurs de prime…

- Pour tout vous dire, il est vrai qu’on est jeune mais nous avons beaucoup vécu Monsieur. Et de part notre expérience, je pense que le criminel risque de venir ici pour finir son office.

- D’ailleurs elle est déjà passée.

Jaf montré au sol une feuille ainsi qu’une baie écrasée. Yue savait qu’il les avait certainement déposée de lui-même mais ce qu’elle nota surtout c’est qu’à l’endroit montré on pouvait percevoir une odeur de charnier qui allait et venait, une odeur familière.

- Comment ce fait-se ? Si nous avions vu quelqu’un de suspect, notre magie nous aurait alertés de sa nature !

- Mais Amanda n’a rien de suspect…

- Avez-vous vu une enfant, une jeune fille avec des cheveux pâle et des yeux violets elle est plutôt reconnaissable, elle a dû faire une obsession sur le moine !

- Oui nous l’avons vu, plus tôt dans la journée. Mais elle s’en est retournée. Tout mage noir qu’elle soit, elle n’osera attaquer la maison de la Déesse. Elle a dû repartir !

Le pire pour Yue, c’est qu’il semblait y croire. Mais elle, elle savait que le mage qu’elle connaissait ne renoncerait pas si facilement. Il devait se terrer quelques part dans cette ville mais hélas, s’il était simple pour les deux nez d’identifier une odeur dans un endroit donné, la retrouver au hasard serait plus difficile, d’autant plus que Jaf n’était pas sous sa forme de loup.

- Mon père, serait-il possible de voir le jeune moine, et de rester à ses cotés nous assurerons sa protection !


Les prêtres se regardèrent et se concertèrent. L’un d’eux semblait soucieux voir même nerveux. Yue tendit l’oreille et perçut des brides de phrases :

« Ce pourrait être eux, l’enfant à un regard qui ne m’inspire pas confiance… »
« Nous pouvons assurer la sécurité des notre seuls ! »

« La garde nous a dit que le criminel était un homme pâle de taille
moyenne avec des cheveux noirs… ça pourrait être cette fille déguisée ! »

« Elle nous écoute… »

Yue s’arrêta posant une main sur Jaf qui s’énervait imperceptiblement à l’œil humain. Yue restait droite et sereine, elle n’avait rien à se reprocher, elle n’allait pas reculer devant l’accusation.

- Le jeune moine est trop faible pour vous recevoir et nous sommes prêtre et utilisateurs de magie blanche les ténèbres ne passeront pas nos portes. Maintenant, je vous prierais de sortir.

Jaf pencha la tête et retint un grognement dans le fond de sa gorge. Il était difficile de venir en aide aux humains quand ce ci n’avait aucun respect pour cette dernière voir même la dénigrait. Ils s’en retournèrent sans un regard en arrière et c’est plus loin et à l’abri des regards que Yue explosa de rage.

- Mais quel malotru en plus c’est quoi ses manière de vouloir se prendre pour mon paternel ! Moi mon père il s’est fait bouffé et l’autre écrasé par un arbre alors tu m’en foutras de mon enfant. Avec leur arrogance et leur petit ton hautain ! Que ça m’énerve !!!

Jaf renonça à lui expliquer les coutumes de l’église et la laissa ruminer dans son coin. Plus calme qu’elle ne l’était, il se trouva une planque adéquate, à l’abri des regards indiscrets et leur donnant une bonne vue sur la route menant à l’église. Si elle frappait cette nuit et Jaf n’avait point de doute quant à son impatience, ils seraient là pour l’accueillir.

- Cachons nous là pour l’instant et couvre ta peau, tu commences à cramer


Le soleil commencer à monter haut dans le ciel, la journée d’attente serait longue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai
avatarMarqué


Messages : 131
Age : 26
Localisation : Dans un coin bien sombre
Autre Indication : Vous êtes morts
Groupe : Marqués

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mar 29 Jan - 12:27

La nuit était tombée. Shikonai quitta silencieusement l’auberge, un petit paquet dans les mains. Il se dirigea en vitesse dans la ferme la plus proche, direction le tas de foin. Du paquet, il tira un briquet à amadou acheté dans la journée après sa sieste, enflamma le foin, y jeta le briquet et s’éloigna. Avec le vent nocturne, il ne fallut pas longtemps au feu pour prendre et s’étendre. Parfait. La petite fille s’éloigna le plus possible et fila se planquer derrière une maison alors que l’alerte était donnée.

Comme prévu, un détachement de soldats quitta l’église, ce qui faciliterait la tâche au shaman. Il contourna l’église dans son ensemble, en restant bien à l’écart, pour chercher une éventuelle porte annexe. Avec la fumée, la visibilité était mauvaise et lui donnait les larmes aux yeux. Il dut donc se rapprocher discrètement. Il y avait bien des vitaux, mais les briser était dangereux. Il n’y avait donc que la porte principale… pas le choix, donc… Shikonai respira un bon coup, avalant un peu de cendres flottant dans l’air, ce qui la fit tousser, et elle entra en trombe par la porte principale.


« Mon père ! Mon père ! Il y a le feu !
- J’ai vu, mon enfant, venez donc vous mettre à l’abri. »

Le curé emmena Shikonai dans une salle à part. Etant donné la grande table et l’odeur de nourriture, ça devait être la salle à manger des hommes d’églises.

« Détends-toi, mon enfant, tu ne risques rien dans la maison de la déesse.
- Merci, mon père.
- Ma fille, j’ai reçu plus tot dans la journée la visite d’une grande femme aux cheveux blancs et d’un jeune homme avec un bonnet. Ils te cherchaient, apparemment. Tu les connais ? »

La jeune fille se raidit. Yue et Jaff étaient là ? Et ils la cherchaient ? Merde, elle a du conclure que c’était elle la tueuse ! Il fallait s’en débarrasser…

« Ils… son venus ?
- Tu les connais ? »

Shikonai hocha la tête, l’air grave.

« Ce sont des bandits. Ils en ont après moi depuis que… que j’ai survécu à… l’attaque… dans l’autre village.
- Ainsi tu es l’autre survivante ?
- Oui… mon père, ils ne doivent pas me retrouver, je vous en prie !
- Rassure-toi, mon enfant, aucun mal ne te sera fait au sein de cette église.
- Merci, mon père. »

Voila qui réglait plus ou moins le cas Yue et Jaff… il fallait maintenant trouver le moine, mais le prêtre ne le dira probablement pas. Il fallait d’abord une diversion… si Yue et Jaff le cherchaient, ils allaient probablement revenir ici et ça fera une bonne diversion. Il n’y avait plus qu’à attendre, donc…




Je suis l'ombre de la lune.
Je suis l'élu de la grande Ashera.
Je suis Shikonai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue
avatarBeorc


Messages : 244
Age : 23
Autre Indication : Grosse dalleuse

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   Mar 29 Jan - 15:58


Yue et Jaf virent la nuit tomber et les flammes s’élever sous la lune. La petite demoiselle s’était mise en action et hélas, elle s’était montrée moins stupide que ce que son apparence laissait paraître.

- Au moins on n’aura pas la garde sur le dos

- Ouais mais on risque d’avoir les prêtres…

- En parlant de prêtres, fait attention à celui qui était nerveux. C’est un Marqué et j’ai peur que son anxiété soit due au fait que je l’ai un peu trop observé. Tout à l’heure…

- Très bien… tu sais où est le moine ?

- Oui, j’ai senti l’odeur de sang dans les étages, je ne serais dire exactement où mais sous ma forme Laguz je n’aurais aucun problème à le retrouver.

- Et tu te sens apte à grimper ?

Yue lui montra le mur de pierre et une plante de lierre qui s’élevait sur la roche s’encrant profondément comme le parasite qu’elle était. Le jeune loup hocha la tête alors qu’il se lançait à la conquête du mur et des étages. L’archère quant à elle suivit la piste de l’enfant jusque dans l’église où on ne lui fit pas bonne accueil.

- Vous m’avez l’air bien pressée mon enfant. Vous venez certainement chercher quelque chose ?

- Franchement… Je sens son odeur sur vous, vous a-t-elle embobinée comme elle la fait de chacun des gardes avant vous ou comme elle la fait avec moi ?

- Vous ne toucherez pas à ses enfants, démon !

- Et en plus c’est moi le démon… réfléchissez un peu, comment une enfant aurait pu échapper au mage noir alors que même un moine manipulant la magie blanche n’y est pas parvenu. Elle manipule tout le monde, elle fait les yeux doux, elle prend son air apeuré mais au final… elle est rentrée dans cette église et elle est libre d’agir comme bon lui souhaite puisque vous ne faites pas attention à elle.

- Je…

- Elle vous manipule mon père, regardez ses yeux, ce sont ceux du démon !

Le prêtre venant de parler était le même que celui qui avait commencé à lancer des idées fausses sur eux. Il devait avoir plus à craindre que les autres mais sa peur le rendait stupide.
Yue le regarda et leva les yeux au ciel, elle aurait mieux fait de grimper avec Jaf, de toutes les manières elle ne doutait pas qu’Amanda se rendrait auprès du moine coûte que coûte, quitte à tuer chacun d’entre eux en profitant de son aspect juvénile.

- Bon… vous ne me laissez pas le choix c’est ça ? Il va falloir que je passe de force pour protéger l’un d’entre vous ?

- Vous voyez elle nous menace…

- Oh et puis vous arrêtez un peu ! Je sais pertinemment de quoi vous avez peur et ce n’est pas que je tue le moine là-haut !

- Vous voyez elle vient de le dire elle va le tuer !

Yue soupira lourdement se demandant comment elle les arrêtait sans les tuer. Ses flèches n’avaient pas d’option non tranchante, les lames de son arc ne pouvaient pas être retirées… elle se battrait donc aux poings. Retirant sa cape et découvrant sa peau pâle et recouverte de bandages quelques prêtres reculèrent faisant le signe de croix comme pour repousser Satan. Cependant, le prêtre supérieur semblait dubitatif. Il ne se laissait pas convaincre par l’archère mais l’enfant pouvait sembler suspicieux également. Un bruit de verre cassé le décida.

- Frère Théodorick, allez vérifier que notre ami le moine n’a pas de visite indésirable. Vous mon enfant, je vous demanderais de jeter votre arme au sol pour prouver votre bonne foi.

- A vos ordres.

Yue prit son arc pour le retirer et alors que ses adversaires semblaient se détendre, elle saisit Uranus et la laissa fuser au dessus de leur tête. En une fraction de seconde, le fumigène se répandit alors que l’albinos profitait de son couvert pour se mouvoir vers les étages elle devait se dépêcher, elle avait perdu bien trop de temps en blabla inutile.

***
Jaf était monté sans peine par la corde improvisée. Face à la fenêtre fermée il se sentit obligé de la briser espérant que le raffut couvrirait son entré. C’est lestement qu’il se fraya un chemin dans les couloirs et bien qu’un homme monta par les escaliers et lui passa devant, il ne le vit point car l’enfant savait se fondre dans son élément.
Le prêtre ouvrit la porte et sembla regarder à droite puis à gauche. Il s’en retourna vers la fenêtre brisée puis redescendit. Jaf attendit d’entendre son pas disparaître puis ouvrit à son tour la porte. Devant lui se trouvait le jeune garçon, à peine plus âgé que lui. Amanda n’était pas là, du moins pas encore. Le loup s’approcha du jeune garçon encore inconscient et souffreteux.

- Quand je pense qu’on risque nos vies pour toi. Bref…

Le loup se terra dans un coin à l’abri des regards et prit une forme plus bestiale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des retrouvailles non-espérées [PV shiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Begnion

 :: Lieux Divers
-