AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Quatre Cavaliers de Daein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Les Quatre Cavaliers de Daein   Jeu 22 Juin - 22:35

Shandraa & Nom de votre Personnage.

    NOM :Grand'aile
    PRÉNOM : Shandraa
    SURNOM : La dragonne rouge
    ÂGE : 28 ans
    SEXE : Féminin
    RACE : Beorc
    PEUPLE/CLASSE : Maîtresse-wyverne (Classe 2, niveau 38)
    PAYS D'ORIGINE : Daein

Psychologie.

Shandraa n'est pas la commandante des Chevaliers Wyvernes pour rien. Brutale et farouche, l'impavidité qui a fait sa réputation frôle la sauvagerie. Elle est susceptible et fière jusqu'à l'orgueil. Tous s'accordent, elle la première, à dire qu'elle a sa place sur la selle d'une Wyverne plutôt qu'à la cour, son caractère bouillonnant créant souvent des étincelles avec les bonnes moeurs.
Téméraire et acharnée, elle ne s'arrête qu'une fois ses objectifs atteints ou si on l'abattue.
Au fond d'elle, elle est plutôt gentille...avec ceux qui ne la provoquent pas du moins. Seulement son rang l'oblige à entretenir une image de fermeté et de détermination.
Secrètement, elle rêve de fonder une famille mais repousse les avances de tous ceux qui ont l'audace de lui en faire à grands coups de poing.


Physiologie.

Avec son mètre-soixante-seize pour à peine soixante kilos dans son plus simple appareil, Shandraa est une chevalière-wyverne relativement menue, pourtant sa petite carrure cache une force redoutable qui lui permet de porter une armure de plaque sans gêne. Ladite armure est particulièrement frappante d'ailleurs de par sa teinte écarlate très vive.
Pour son physique lui-même, Shandraa a un visage sévère et le regard dur, presque menaçant. Ses pupilles rouges n'aident en rien à adoucir ses traits. Ses cheveux carmins tombant d'un air désordonné n'aident pas à lui donner une apparence calme et civilisée.
Niveau courbe, la maîtresse-wyverne a des formes assez discrètes, qui vont bien avec sa "petite" carrure.

Grande adepte des haches, son arme fétiche est une hallebarde d'une qualité exceptionnelle appelée Tombe-ciel. Elle fait preuve d'une habilité non-négligeable également avec son épieu.


Biographie.

Shandraa est issue d'une petite famille modeste de Daein qui s'occupait de l'entretien des Wyvernes. Face à l'avenir sans saveur qui s'offrait à elle, la future commandante avait répondu à l'appel d'Ashnard et avait tenté sa chance dans l'armée. Familière des montures volantes, elle s'engagea dans cette branche et montra rapidement un talent certain pour son domaine.

Après les deux guerres où elle perdit plusieurs membres de sa famille ainsi que de nombreux frères et soeurs d'arme, sa force et sa férocité lui valurent un nom, et quand la nouvelle reine dut nommer de nouveaux conseillers, son indéfectible loyauté envers sa patrie lui attirèrent les faveurs de la Chevelure d'argent. Nouvellement adoubée pour sa promotion et prenant le poste et la confiance qu'on lui accordait très au sérieux, Shandraa ne manqua pas de faire honneur aux siens en se montrant toujours fidèle et intraitable et s'efforce chaque jour d'être l'exemple du bon chevalier-wyverne.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Les Quatre Cavaliers de Daein   Jeu 22 Juin - 23:11

Duncan McWell

    NOM : McWell
    PRÉNOM : Duncan
    SURNOM : Quand on est sûr qu'il n'entend pas, "Croque-mitaines" est le plus poli qu'on lui ait trouvé.
    ÂGE : 36 ans
    SEXE : Masculin
    RACE : Beorc
    PEUPLE/CLASSE : Eclaireur (nomade classe 2, lvl 35)
    PAYS D'ORIGINE : Criméa

Psychologie.

Adepte de l'épée et de l'arc, le cavalier est aussi ingénieux que retors, compensant la férocité qui lui fait défaut par une certaine sournoiserie qui soulève autant de questions quant à son éthique qu'elle n'en étouffe par son efficacité.
Ambitieux et avare, il est très orgueilleux et cruel. Un tel homme n'aurait rien à faire normalement dans les hautes-sphères de l'état, cependant ses talents, son astuce et sa manière étriquée de penser à des solutions immorales apporte au cercle des Quatre le vice et le pragmatisme qui accroît son efficacité.
En dépit de ses manières pernicieuses, il manie excessivement bien les us et usages de la noblesse et aime à se faire remarquer pour ses manières. En revanche, il ne supporte pas qu'on le prenne de haut. Son goût immodéré pour l'argent est presque légendaire, et tous savent que la reine s'est assurée de sa parfaite loyauté en allongeant une paye exorbitante.
Il adore la chasse et méprise toujours les Laguz. Si ce fait est connu et sujet à débat, il s'en moque éperdument et se contente du strict minimum pour éviter les incidents diplomatiques, ou avec des autorités supérieures à la sienne. C'est aussi un amateur de duel, puisqu'il aime tant humilier ses adversaires en public. En revanche, ces derniers ont souvent tendance à ne pas être au mieux de leur forme au moment de l'affronter.



Physiologie.

Un homme plutôt bien bâti, assez grand et musclé, tenant ses cheveux bruns coupés assez court et se rase généralement de près. Il a le visage assez sec, la mâchoire un peu carrée et ses yeux noirs et hautains ne respirent pas vraiment la sympathie.
En civil, il arbore toute une panoplie de tenue, les adaptant au besoin de la situation et ne se privant pas d'afficher son luxe.
Au combat, il porte une armure plutôt épaisse frappée de son blason personnel, une tête de cheval au-dessus d'une épée, aux bras particulièrement bien protégés. Les articulations ont été étudiées toutefois pour ne pas gêner sa visée et ses mouvements et lui permet de combattre à son aise à pied comme à cheval.
Duncan a le nez un peu de travers, après qu'il se le soit cassé durant un combat.

Il utilise souvent un Arc-laguz et une épée argent. Ses flèches sont barbelées, elles sont un poil moins létales mais tellement plus douloureuses et dures à enlever.


Biographie.

Originaire d'une petite noblesse de Criméa, le jeune homme semblait destiné à mener une petite vie tranquille, plutôt commune et assez confortable. Il s'était engagé dans la fameuse cavalerie de Criméa lorsqu'il fut en âge de le faire, et paraissait s'y plaire en dépit des tactiques bien trop pataudes à son goût.
Puis il fut destitué de son nom et ses biens, comme le reste de sa famille, lorsque ses parents furent confondus pour leurs magouilles douteuses. Alors un brave homme, et innocent dans les affaires de ses géniteurs, Duncan fut autorisé à poursuivre sa petite vie tranquillement, malgré sa rancune et sa confusion.
Souhaitant redorer son nom et être respecté pour ce qu'il était, et pas ce que sa famille a fait, il redoubla d'efforts. Mais la réputation lui collait à la peau, et les tactiques lourdes et rigides à son goût de la cavalerie criméanne ne lui permettaient pas d'exploiter son potentiel, et plus le temps passait, plus il nourrissait de griefs envers son pays qui pactisait avec les sous-humains et blâmait des petits nobles parce que c'était facile, sans parler du fait qu'il avait le sentiment que ses efforts n'étaient jamais reconnus à leur juste valeur...

Lorsqu'il entendit parler du roi de Daein, son sang ne fit qu'un tour et Duncan ne tarda pas à prendre sa décision. Au diable Criméa et son armée de lourdaux ! Le cavalier déserta sa patrie et rejoignit celle méritocratique qui attaquerait quelques années plus tard son propre pays. Tout d'abord stupéfait par cette intention, Duncan ne mit cependant pas longtemps avant de trouver là l'occasion de se venger et ne se fit pas prier pour trahir encore un peu plus les terres qui l'avaient vu naître en dévoilant tout ce qu'il savait des tactiques et armes Criméannes. Il va sans dire que les bons points que cela lui rapporta ne manquèrent pas de l'encourager à continuer dans cette voie...

Après les deux guerres, son avenir s'annonçait plutôt ennuyeux. Seulement il avait toujours besoin de plus de gloire, de richesse et de titres, alors il continua à servir Daein, si bien que la nouvelle reine finit par faire appel à lui au vu de ses états de service et ses talents pour la cavalerie légère. Imbuvable, mais aussi stratège que bon tireur, Micaiah avait elle-même eu l'occasion de voir sa façon de combattre et de guider les hommes pour des frappes aussi sournoises qu'efficaces, et si elle n'appréciait guère ce personnage antipathique et avide, elle avait confiance dans son goût pour l'argent et avait bon espoir de le garder sous la main à coup de pièces le temps qu'un nouveau prodige émerge et ne lui offre quelqu'un pour le remplacer.
De son côté, Duncan n'est pas dupe et sait que sa place de haut prestige parmi les Quatre Cavaliers est menacée, l'amenant à redoubler d'ardeur pour multiplier les démonstrations d'efficacité et les "petites attentions" envers ses collègues - tous plus cons les uns que les autres à son goût - et les autorités encore supérieures à la sienne, tout en ne désespérant pas d'un jour s'asseoir sur un trône...
Mais il n'est pas fou, et défier une personne royale lui vaudrait de finir dans le meilleur des cas éparpillé aux quatre coins du continent, alors il attend son heure en amassant ses trésors, et en menant diverses chasses, rêvant de l'époque où tirer du sous-humain était acclamé haut et fort.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Les Quatre Cavaliers de Daein   Jeu 22 Juin - 23:21

& Nom de votre Personnage.

    NOM : Maxwell
    PRÉNOM : Térénas
    SURNOM : "Le Mur"
    ÂGE : 49 ans
    SEXE : Masculin
    RACE : Beorc.
    PEUPLE/CLASSE : Maréchal (Chevalier classe 3, lvl 42)
    PAYS D'ORIGINE : Daein

Psychologie.

S'il fallait illustrer la définition d'un vrai chevalier de Daein, on présenterait Térénas. Humble malgré ses talents, inflexible dans ses décisions et intraitable sur son code moral, il est le rempart idéal pour son peuple et sa patrie. Il fonctionne par un respect mutuel avec ses hommes et leur offre une considération louable. Durant les guerres, le général les exhortait à se battre pour leur vie et celles de tous ceux qu'ils aimaient. Chaque coup de lance, chaque revers de hache était toujours au nom d'une personne qui leur était chère, et pour chaque pas qu'ils feraient en arrière, c'est un de leurs frères ou de leurs enfants qui périrait.
Implacable l'arme à la main, Térénas aurait tué tout homme et femme qui serait venu attaquer ses hommes et son pays, toutefois il ne s'en serait jamais pris à un adversaire désarmé ou à l'abandon. Il est un soldat, pas un assassin, et ne fait pas couler le sang plus que nécessaire.

En civil...il est exactement pareil. Rigide, méthodique et rigoureux à l'extrême. Ce n'est pas vraiment l'ami idéal, car il ne s'autorise jamais à lâcher un peu de lest pour continuer à inspirer ses hommes, de leur donner un modèle à suivre pour repousser toujours plus loin leur discipline et leur volonté, mais c'est un meneur d'homme fantastique.
L'une de ses qualités les plus appréciées et sa loyauté quasiment aveugle. Il n'en a mais alors strictement rien à foutre de qui commande. Si son supérieur lui donne un ordre, il obéit, point. Certains tendent à trouver cette idéologie plutôt dangereuse, mais même chez ses détracteurs, nombreux sont ceux qui pensent en revanche que cette fidélité est une force de choix pour Daein tant que la reine Micaiah commandera.


Physiologie.

Ce n'est pas parce qu'un grand homme peut être petit de taille, qu'il doit forcément l'être. Son surnom du "Mur" ne lui vient pas que de son comportement si rigide qu'il pourrait remplacer les portes du château, mais aussi par sa carrure massive. Térénas est un homme très grand et large d'épaule, une force de la nature recouverte de lourdes plaques d'acier d'un rouge terne.
Il a le visage carré, les traits fermés et ridés par l'âge et les épreuves, mais en rien fatigués. Ses cheveux autrefois noirs assez courts sont tirés en arrière et commencent à tirer sur le gris, tout comme la barbe soigneusement taillée sous le menton qu'il arbore fièrement comme son père avant lui. Ses yeux bruns sont toujours aussi vivaces, et les années n'ont nullement diminué sa force incroyable. Doyen des Cavaliers de Daein, ni son armure lourde, ni le large bouclier qu'il porte, ni l'imposante hache qu'il manie ne suffisent à le ralentir.


Biographie.

Un destin tout tracé s'offrait à lui, et il ne s'est pas écarté du chemin qu'on lui avait offert. Issu d'une famille de militaires, le futur grand général s'engagea très rapidement au métier des armes. Sa grande carrure l'amenant tout naturellement à se vêtir d'armures lourdes et à rester à pied. Naturellement doué et particulièrement constant et déterminé dans ses efforts, on estimait déjà qu'il ferait une grande carrière.
Pour le former auprès des meilleurs, on le plaça sous le commandement du fameux Bryce et il fit un élève attentif puis un second de qualité. Il ne discutait jamais les ordres, et n'admettait pas qu'on discute les siens. Il était intraitable, mais respectait ses hommes.
Il n'eut pas la chance d'assister son mentor lors du combat final contre Ashnard, pas plus qu'il n'eut de nouvelles de son vieil ami Uther qui avait étudié sous les ordres du général Tauronéo, un pair de Bryce. En effet, lors de la dernière bataille, son maître l'avait envoyé sécuriser un village voisin, fournisseur d'arme pour Daein, et dont le contrôle serait indispensable en cas de siège.

Bryce avait eu raison de faire confiance à son élève, car malgré le sous-effectif évident dont il disposait, sa ténacité repoussèrent les assauts contre le village durant des jours entiers, jusqu'à ce que sonnent les trompettes de la défaite en vérité.
Le roi était mort, son tuteur également et le pays tomba sous la coupe de la théocratie. Commencèrent alors de pénibles années, qui s'achevèrent quand une nouvelle tête se présenta au trône. Aussitôt, le chevalier alla présenter ses respects et jurer sa loyauté à la couronne, et sa dévotion fut fort appréciée.

A la fin de la seconde guerre, Micaiah ne mit que peu de temps avant de rappeler ce général inflexible et plein de fidélité pour la seconder. C'est avec un plaisir immense qu'il parvint avec peine à dissimuler qu'il accepta, et qu'il commande aujourd'hui encore aux unités Beorc les plus lourdes du continent, avec respect et honneur.






"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Les Quatre Cavaliers de Daein   Jeu 22 Juin - 23:40

Léodagan & Nom de votre Personnage.

    NOM :
    PRÉNOM : Léodagan
    SURNOM : Trompe-la-mort, Cafard, "Tourelle"
    ÂGE : Indéterminé. La trentaine d'allure, plus de la cinquantaine en réalité.
    SEXE : Masculin
    RACE : Marqué
    PEUPLE/CLASSE : Héros (Mercenaire classe 2, niveau 40)
    PAYS D'ORIGINE : Gallia

Psychologie.
Léodagan est quelqu'un d'assez étrange. Ses projets comme ses motivations restent flous, et sa discrétion à propos de son passé n'aide en rien à le comprendre. S'il est dévoué à son devoir et un excellent meneur d'hommes, le commandant parait en revanche souvent fatigué ou las, comme s'il n'accordait plus vraiment d'importance à ce qui se passe autour de lui.
En dépit de son comportement atypique, il n'est pas vraiment renfermé. S'il engage rarement de lui-même une conversation, il peut y participer normalement en revanche, si le coeur lui en dit. Plutôt que de ne pas avoir envie de parler, c'est plutôt qu'il n'a rien à dire.

Assez sévère à propos de son devoir, c'est tout de même un homme plutôt calme qui n'aime pas s'agiter en vain ou crier pour rien. Il fait preuve d'une discipline assez admirable et possède malgré tout un certain sens du détail et aime prendre soin de son apparence.
Sous ses airs un peu traînants, Léodagan est un guerrier talentueux avec une grande capacité d'analyse et d'improvisation, capable de tirer le meilleur parti du terrain et des forces en présence. Des quatre Cavaliers de Daein, il est celui qui s'adapte le mieux et le plus vite à n'importe quelle situation.
Son charisme n'égale pas celui de son collègue Térénas, mais son comportement exemplaire au combat lui a valu le respect et la confiance de ses hommes. Pas vraiment un tendre au combat, il ne fait pas non plus montre de cruauté ou de violence excessive.
En revanche, et cela a fait sa réputation, il semble refuser farouchement de mourir. Même dans la plus brutale des mêlées, même lorsque certains affirment l'avoir vu être transpercé de part en part au coeur des combats, le héros finit toujours par réapparaître comme si de rien était.

Si, comme pour beaucoup, le combat est sa vie, Léodagan en comprend en revanche bien plus de facettes que la plupart des soldats et essaye fréquemment de persuader la reine de construire plus de tours d'observations, de changer des routes plus facilement contrôlables ou de repenser certaines fortifications pour réduire les complications et les risques d'un éventuel nouveau conflit. Plus de logistique et d'informations du terrain, moins de confiance aveugle dans la force de l'armée de Daein. Un combat qu'on a pas à mener, c'est un combat gagné.
Certains le soupçonnent de nourrir en secret des sentiments pour la commandante Shandraa. Ou pour la reine. Ou pour les deux.

Sa nature de Marqué est un secret extrêmement bien protégé. Même ses collègues ne sont pas au courant.


Physiologie.
L'archétype même du bon guerrier. Plus grand que la moyenne, large d'épaule, bien bâti et tout en muscle, les cheveux châtain mi-long bien entretenus tombant sur sa nuque et une barbe proprement taillée sous le menton, les yeux gris affichant un mélange de dureté et d'expérience, le commandant de l'infanterie porte un équipement très complet, incorporant un gambison sous une cotte de maille, elle-même sous une fine chemise arborant les couleurs de Daein et quelques décorations en fil d'or, le tout sous une tunique de cuir sombre sans manche.
Il porte également des brassards et des jambières de cuir épais, de solides bottes et des gants couvrant entièrement ses mains et ses poignets. La plupart du temps, une lourde cape usée par les années couvre son dos. Dans son dos, attachée à sa hanche, une sacoche de voyage contient un nécessaire indispensable en cas de pépin. Potions, bandages, un couteau semblant bien vieux, une pierre à aiguiser et un silex à amadou.

Niveau armement, le Marqué n'est pas non plus en reste. Son flanc s'entoure d'un côté d'une très rare épée runique et d'une hache létale, pour faire face aux adversaires les plus insistants. Dans son dos pend le plus souvent un large bouclier de bois rond, renforcé d'acier et complétant très efficacement son arsenal.
Il a les canines un peu plus pointues que la normale, et porte sa Marque dans la paume de la main gauche.

Autrefois, Léodagan portait divers accessoires. Cor, pendentifs, décorations...mais au fil du temps, il a fini par tous les perdre et ne supporter plus de les retrouver ornant des tombes à son nom.
.


Biographie.

Le plus énigmatique de Quatre Cavaliers est sans aucun doute possible Léodagan. Son passé est un véritable mystère, car d'innombrables rumeurs circulent sur lui, certaines datant même de plusieurs générations, et se contredisent souvent entre elles. Toutefois, toutes s'accordent sur le fait qu'il sert des buts qu'il fixe lui-même de la façon dont il le souhaite, qu'il est un guerrier extraordinaire et très certainement l'amant le plus intime de la mort...ou bien son plus insaisissable ennemi.

L'histoire la plus crédible qu'on ait pu monter à son sujet est qu'il s'agit un mercenaire embauché par Daein, à l'époque de la première guerre, et qu'il continua à y gagner son pain par la suite. On dit qu'il s'illustra particulièrement au cours de la seconde, ses talents hors normes s'avérant un précieux atouts alors qu'on lui découvrait une loyauté bien plus agréable et honnête que celle de Duncan.
En effet, si ses motivations réelles restent floues, le Héros paraît apprécier véritablement Daein,ou bien Micaiah, ou alors sa cause...ou peut-être les trois. Ou encore la commandante Shandraa, dont on dit qu'elle lui aurait littéralement tapé dans l'oeil.

Quoiqu'il en soit, quand il fallut nommer un grand général pour l'infanterie standard c'est son nom qui fut mis en avant, sans opposition. Enfin, sauf celle qu'on le pensait mort, encore. Cependant il se présenta en temps et en heure lorsqu'on le fit mander. Depuis, il s'acquitte honorablement de sa mission.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Les Quatre Cavaliers de Daein   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Quatre Cavaliers de Daein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Harnachement pour les cavaliers du Rohan
» BD Sept Cavaliers
» Debout Cavaliers de Minas Tirith !
» Rassemblement des cavaliers.
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Le Commencement :: 

La Genèse

 :: Contexte
-