AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je suis de retour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarLaguz


Messages : 178
Age : 24

Feuille de personnage
Niveau:
16/20  (16/20)
Points d\'Expérience:
61/100  (61/100)

MessageSujet: Je suis de retour...    Lun 24 Nov - 15:06

Je crois que je suis morte, ou peut-être pas… Mais je sens mon cœur battre… Il combat pour montrer que je vie… Mais je souffre tant.  Ma respiration est faible, si faible, je ne sais pas si je suis capable de respirer ou pas, oui… Sans doute, je pense alors si je pense je respire forcément… Mais je ne vois rien, je ne peux même pas ouvrir les yeux…  Je sens les ténèbres entourer tout mon être… Les ténèbres me semblent si douces et chaleureuse, comme jamais elles l’ont été avant ce jour… Moi qui avant avais peur du noir…

Voilà que les ténèbres font partis de moi…

Des souvenirs apparaissent dans ma mémoire comme un simple coup de vent, je me souviens des lames, un coup sur mon dos alors que je cachais le corps des enfants dans mes bras entourer autour de leur petit corps, mon corps protégeant mes petits alors que j’attendais les rires cruels des beorcs, leurs épées m’attaquaient, mais je serais mes enfants, je pleurais, je leur disais de vivre, de faire une bonne vie… que je les aimaient, car je savais que je n’y serais plus… Je suppliais l’aide d’Alan, qu’il arrive et qu’il sauve les enfants… Puis je sentis une lame traverser mon corps, j’étouffais en entendant un petit cri d’enfant, un cri de peur, ma petite Kira, une larme coula de mon visage.

« Ki…ra… Ga…ël… »

Je fermais les yeux, cherchant à protéger mes enfants grâce à la magie noir, puis le sang remplie mon corps, je ne voyais plus rien mais j’entendais tout…  Je sentis encore des lames me frapper et transpercer mon corps qui protégeais mes enfants grâce à cette magie noir et ténébreuse, puis un cri, Alan… J’eus un sourire malgré tout, il était là, mon tendre et doux épéiste… Mon combattant… Celui ayant réussi à kidnapper mon cœur… Alan, tu étais enfin là… Pour les sauver… Le combat,  le combat débutait entre le groupe et cet épéiste, puis je sentie des bras m’entourer alors que mon corps s’écroulait doucement.

J’étais en sang, je me demande moi-même comme je peux encore vivre à ce moment-là. Mes larmes ravages mon visage, le sang macule mon corps, je regardais tristement Alan, mais je souris malgré la douleur, je voulais le rassurer malgré tout, je levais ma main tremblante, lentement vers la joue d’Alan. La caressant lentement, maladroitement, faiblement. Sa main se saisit de la mienne pour la serrer, il tremblait, pleurait, il demandait de le pardonner de n’être pas arrivé à temps, de ne pas avoir réussis à m’aider… De ne pas être le parfais époux… J’eus un rire étouffer, les yeux entre-ouvert.

« Al…an…  Je t’aime… Plus que tout… »

Puis mes yeux se fermèrent doucement alors que ma main faiblissait dans celle d’Alan qui tremblait, disant le nom de Kwendal, le répétant… Mais mon corps ne répondait plus… Mes yeux clos, mon visage se détendant, mon corps devenant telle une poupée de chiffon. Mais j’entendais tout ce qui se passait autour de moi, j’entendis le cri de tristesse d’Alan qui serrait mon corps, demandant à ma personne d’ouvrir les yeux, pardonne moi… je n’y suis plus…

Puis ce fut le cri de mes enfants, mon âme en fut que plus blesser de leurs cris, j’avais si mal, j’étais si triste si malheureuse… Je ne voulais pas mourir… Pas les abandonner…

La vie, je ne voulais que la vie.

Mais la vie parfois amène un nouveau chemin…

Les ténèbres le furent…

Je ne sais pas ce qui est arrivé, mais j’ai survécu… Les ténèbres m’ont sauvée… Entourant mon corps quand Alan était dehors, m’ayant laissé seul dans notre demeure. Les ténèbres caressaient mon corps pour lentement prendre forme d’un homme. Il me regardait alors que j’étais morte, mais que mon âme restait là. L’homme afficha un sourire.

« Il n’est pas l’heure de dormir… Il y a tant de travail à faire… »

Plus je sentis des picotements se faire sentir, je me sentais forcer de sortir de mon corps, dans les ombres un autre corps se forma, le mien. Il me tenait dans ses bras, mais je n’étais pas conscience, et pourtant je ressentais, j’avais quitté la carcasse de mon corps triste et laissée pour mort. L’homme regarda autour alors qu’il se saisit d’un livre a la couverture sombre et ténébreuse et il sourit grandement en regardant mon souffle dans le corps crée de noirceur se faire. Il regarda alors la porte qui s’ouvrait, mais moi et l’inconnu des ténèbres avions déjà disparue.

Cet homme… Qui était-il? Je ne sais pas, je cherchais à communiquer sans réussir à bouger mon corps, je n’étais plus capable… Ma bouche ne bougeait pas, mes yeux non plus… Je n’avais plus le contrôle de rien, mais j’étais vivante, mon cœur rebattis en ce jour de mort. La vie m’avais donnée une chance, je ne sais pas si c’était un bon signe ou pas… Mais je savais que je ne pourrais retrouver celui que j’aime avant longtemps… Et même reprendre le contrôle de mon corps maintenant… Car il allait falloir que je ne fasse qu’un avec les ténèbres pour avoir la chance de revenir dans celui-ci.

Je ne sais pas pourquoi cet homme m’a aidé, mais j’entendais sa voix qui me guidait au travers des ténèbres de mon esprit pour m’habituer à celle-ci. Il me disait que  dès que je serais apte à la noirceur, celle-ci me permettra de rouvrir les yeux. Alors c’est ce que je fis. Les ténèbres et moi ne firent qu’un alors qu’une autre chose se fit…

Cette maladie ayant tant gâchée ma vie… disparue.

Un cri cacher dans la noirceur de mon esprit se fit, je hurlais, mon esprit hurlais, mon âme criait d’horreur et de douleur. Je ne sais pas si mon corps bougeais, mais mon esprit était agiter, cette terrible douleur parcourant tout mon être se faisait si fort, si puissant, des souvenirs éclatants dans mon esprit, des souvenirs de mon enfance, de mon adolescence… De mes précédentes vies avant mes pertes de mémoires… Je voyais la mort à chaque tournant de ma vie, les ténèbres avaient partit de chaque vie avant la perte de mémoire… Mais les ténèbres m’avaient guérit de cette maladie. J’étais libre, enfin libre de ne plus avoir peur de perdre la mémoire.

Mais ce n’était que le premier pas.

Cette maladie vaincue, les ténèbres devaient s’habituer à moi, comme je devais le faire. Je devais être en parfaite harmonie avec celle-ci. Je crois que je suis restée dans cet état de ‘’coma’’ deux mois ou trois… Le temps se faisait mal, je perdais le fil du temps…  Je vivais le jour du jour à présent.

Mais les ténèbres et moi ce sommes mis en amitié alors que j’ouvris finalement mes yeux.

Tout était noir, mais je pouvais voir les yeux pâles d’un homme assit plus loin.

« Et bien et bien! Te voilà enfin éveiller! Les ténèbres devaient avoir tant de choses à te raconter! »

Je vis un bol de soupe, je tremblais et je me saisis rapidement de celui-ci pour manger, j’étais tant affamée, tout mon corps s’agitaient alors que je mangeais rapidement, bouillant, si chaud, brulant dans ma bouche, mais la faim affectais mes sens et je mangeais sans m’arrêter, je vidais le bol comme un animal, tendant le bol vers l’inconnu en réclamant un autre qu’il m’emporta, il m’observait alors que je vida le second aussi rapidement, puis je leva mes yeux bleu vers l’homme, tremblant un peu.

« Qwui… tu… Zé…. »

Je fronçais les sourcils, tremblant en sentant alors la douleur traverser ma bouche… Je trembla un peu en toussant, puis je tenta de me calmer en repensant au caresse des ténèbres, mes yeux bleues pâles se calmèrent et lentement j’arrêta de trembler et d’avoir mal, encore un peu, mais endurable, je regarda l’inconnu.

« Qui… est-tu? »

L’homme eut un rire en se levant de sa chaise, sautillant presque de joie sous la question qu’il devait avoir répondit mille fois dans sa tête. Il avait ce grand sourire sur ses lèvres et il dit alors :

« Qui je suis! » Il replaça une mèche noire de son visage « Je suis Xëndre! Je suis un noble  mage noir au service de la nuit et des ténèbres! Ils m’ont guidés jusqu’à toi! »

Il perdit son sourire en se saisissant de mon bol vide et le posa plus loin, il me fixait d’un air presque animal alors qu’il fit les cent pas face à moi, m’observant, chuchotant des paroles d’un langage qu’il a sans doute inventer. Il s’arrêta alors et vint face à moi, son visage si près du mien.

« Trop douce! Pourquoi les ténèbres t’ont voulus! Tu es trop douce, trop aimable! Une ancienne laguz pourris! Et en plus ils veulent que je t’aide à devenir une grande mage noir! Je vais le dire une seule fois mais : QU’ELLE MAUVAIS CHOIX! »

Il reprit alors son air de folie.

« Prépare toi à souffrir jusqu’à la fin de ton entrainement. »

L’entrainement… Oui, ce Xëndre m’entraina à la magie noir, sous ses remarques cruels dû au fait que j’avais perdu mes pouvoirs de devenir une dragonne pour tomber au service des ténèbres. Je ne sais pas trop combien de temps se sont déroulé… Beaucoup de nuit, beaucoup de jour… beaucoup de repas, beaucoup de tristesse. Je voulais rejoindre une personne.

Mon esprit était hanté par lui…

Par Alan, notre chemin était séparer, je voulais le réunir…


Notre chemin et lui de nos enfants… Gaël… et Kira, mes deux tendres petits marqués, l’unisson d’amour entre moi et Alan.

Le temps continua d’avancer, avancer alors que l’élève vaincu le maître en noirceur, mais les noirceurs n’avait jamais touché mon cœur, seulement mon esprit, un esprit plus sombre… Moins bon, mais une chose ne changeais pas, mon amour envers Alan, que je chérissais chaque souvenir que j’ai dans ma tête, tous revenue, je me remémorais les morts, les joies, les peines, les douleurs…

Je savais que le jour arriverais… Je le sentais si proche alors que de mon corps une sombre aura noir sortait pour doucement revenir en moi. Je souris en regardant Xëndre au sol, je posais mon pied dessus son dos et je fermais mon livre.

« L’élève surpasse son maître? »

J’eus un sourire alors que je rouvris mon livre, me concentrant pour faire fuir les ombres qui entourait la maison, faisant enfin voir la liberté qui ne m’avait jamais été offerte. Je regardais Xëndre qui chercha à se relever et je souris, serrant mon livre noir et je reculais, partant rapidement de la maison, un rire se fit de mes lèvres, mon visage s’illuminant de joie, les ténèbres faisait partit de moi.

Mais Kwendal était de retour…

Elle reformerait le chemin… Qui fut brisé...


Hors post : Xëndre = http://fav.me/d4gwqp1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Je suis de retour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour...
» Je suis de retour !
» Mon grand retour !! ^^
» Atelier de Givre (je suis de retour... enfin :] ) [0/1]
» Je suis de retour ! Pour vous jouer un mauvais tour ! //BUISSON//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Personnel & Publicité :: 

Le Livre des Héros

-