AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Dim 2 Juin - 21:55

Liyu, à l'instar de ses deux camarades d'époque, était dans les vapes. Trop d'agitation, trop de trucs à assimiler en même temps, et en plus elle était enceinte, avais faim et avais envie de framboises. Donc elle était partie sucrer les fraises. Logique.

Le Niall enfant, lui, regardait son alter-égo du futur de l'air de celui qui comprend rien à ce qui se passe. Il avait son lui, adulte, devant les yeux ! Mais, plus résistant que sa mère ou Alan, il n'était pas tombé dans les vapes. Il se dévisageait, tout simplement.

- Alors ca c'est moi... Waaaaa...

Niall du futur qui, d'ailleurs, s'état dégagé de l'étreinte de sa compagne pour poser ses mains sur ses hanches, l'air sévère. Visiblement, il n'avait pas apprécié l'incident. Derrière lui, il laissait tout un gang de bandits de grand chemin - mais pas des méchants, l'adage c'était "voler aux riches verreux pour donner aux jeune femmes faibles et fragiles - ainsi qu'une mère pour laquelle il était très inquiet...

- Ca va pas non ? Inconsciente ! alors comme ça tu te permet de voyager comme ça dans le passé, changer la trame du temps ? Et si t'avais pas réussi à me ramener ? Espèce d'idiote finit !

Finalement, il soupira en se passant une main dans les cheveux, l'air blasé. Après tout, Kira était une adepte de la gaffe, et ce n'étais certainement pas la pire qu'elle ait eu en réserve... Bien que pour l'instant elle soit la plus conséquente !

- Et Liyu dans tout ça ? Et si le futur d’où nous venons n'avais pas été effacé, mais simplement considéré comme "parallèle" ? Tu imagine, toutes les personnes qu'elle a pu avoir élevé dans sa vie, disparaitre d'un coup sans plus jamais lui donner de nouvelles ?

Kerowyn finit par lui tapoter l'épaule d'un air encore plus blasé que le siens. De toute façon c'était plus trop d'actualité d'y penser... Le passé était le passé, et cette expression était encore plus vraie dans ce cas la.

- Je crois pas que ce soit la peine de l'engueuler comme ça, a mon avis elle a compris hein...
- Oui c'est vrai pardon... N'empêche que les faits sont la.

Un léger gémissement leur fit tourner la tête. Liyu se relevait péniblement, l'air sonnée encore. Le Niall enfant et le Niall adulte se précipitèrent à son chevet pour lui donner de l'eau d'une gourde, Kerowyn se demandant si elle ne devais pas réveiller Alan et Kerorian. Finalement, elle se dit qu'elle avait plus que ça à faire et vint secouer l'épaule du rôdeur, non sans rudesse.

- Hey, réveille toi marmotte !

Liyu reprennait peu à peu ses esprits, secouant un peu la tête après avoir bu. Puis elle découvrit le visage de ses "infirmiers"... Semblables, bien qu'à des âges différents. Un grand Niall... Elle osait pas imaginer quel paire ils allaient faire ces deux la... En tout cas, à force de voir apparaitre des gens dans la clairière, elle était blasée. Se souvenant qu'elle était enceinte, elle posa la main sur son ventre pour vérifier que tout allait bien. Mais elle n'avais pas mal, donc elle n'avais pas vraiment de raisons de s'inquiéter...

- Tout va bien..?
- Alan et Kero sont dans les vapes, mais sinon ça à l'air d'aller...
- Alan et Kero sont dans les vapes, mais sinon ça à l'air d'aller...

Les deux Niall avaient parlé en même temps, ce qui les fit rire. Finalement, Liyu se oignit à eux, mais d'une manière plus nerveuse qu'hilare. Besoin de se décharger de la tension. Elle reprit la parole une fois son fou rire passé.

- Ola... Je suis fatiguée je crois...




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Jeu 6 Juin - 20:34

Il ne se passa rien durant le temps que Kerorian passa à terre. Pas dans sa tête du moins, son démon fut tenté de prendre le contrôle du corps étalé, mais savait d'une que si le Rôdeur se réveillait ça allait mal tourner, et de deux que c'était beaucoup plus rigolo de martyriser la forme mentale de son gardien. Quel dommage qu'il n'ait pas un peu de cendre ou quoique ce soit d'autre pour lui dessiner dessus, sinon il y aurait eu de quoi faire les plus fresques de l'histoire !
Kerorian lui s'était tout bonnement débranché. Après tout ce qui venait de se succéder en l'espace de quelques minutes, s'en était trop...Liyu enceinte, de lui, les enfants venus du futur pour le tuer, le second Niall qui débarque en faisant tout exploser, son destin peu lumineux...il avait besoin d'une pause.

Pause qui prit fin lorsqu'une espèce de brutasse le secoua franchement. Brutasse qui rappelons-le est sa propre fille débarquée de vingt ans et des poussières plus tard dans le but de lui faire la peau, et accessoirement d'échapper à la justice. Face à cette agression déloyale, les neurones du vagabond se rebranchèrent doucement et la vie reprit le dessus alors qu'il commença à réagir. Lentement au début, un doigt après l'autre, papillonnant des yeux, puis se releva avec une affreuse migraine, s'asseyant lourdement avec comme l'impression d'oublier quelque chose, puis aperçut sa descendante et se rappela.


"Bordel..."

Pourquoi tout était toujours aussi chiant et compliqué partout où il foutait les pieds... Soupirant, il finit par se remettre debout, non sans une furieuse envie de taper la course et de planter là tout ce beau monde fouteur de merde, bien qu'il ne souhaitait surtout pas abandonner Liyu, mais il y avait trop de questions qui se bousculaient dans sa tête...trop de soucis à essayer d'analyser, de comprendre, de risques à prendre en compte, d'informations à trier, et que tout cela tombe en même temps lui faisait trop. Aussi pour l'instant jugea t-il préférable de se contenter d'emmagasiner les informations pour mieux y réfléchir plus tard.

"Bon, et maintenant que vous avez débarqué dans notre époque...vous comptez ramener les oncles, les tentes, les amis et tout le futur tant qu'on y est ? Ou ça ira comme ça ?"

Définitivement il en avait marre...c'était déjà bien assez galère de vivre tout seul dans le présent, alors de devoir en plus s'occuper des morveux du futur, c'était de trop. Il soupira à nouveau, excédé comme jamais, puis s'efforça de se calmer, fermant les yeux quelques instants pour mieux se concentrer et nettoyer sa tête. C'était déjà un peu en désordre depuis qu'il avait découvert la présence de la Dragonslayer dans son crâne, mais alors là c'était carrément le pur foutoir. Si ça avait été un bâtiment administratif, on aurait retrouvé des dossiers importants à rendre d'urgence jusqu'à dans les sanitaires. Il était grand temps de faire un peu de ménage...
Dans un premier temps, il commença à séparer ses pensées en genre, les triant par nature, séparant les soucis personnels de ceux qui ne dépendaient pas de sa volonté, rassemblant les avertissements de leurs enfants d'un coté pour reprendre plus en détail d'un bloc ce qui leur venait du futur, et encore dans un autre coin les problèmes liés à Liyu, ce qui créait un lien avec le reste, puis encore un autre tas par-ci pour les préoccupations quotidiennes, un autre par-là pour les prévisions à venir...
Une fois tout cela fait, il entreprit de ranger ses énormes monticules de problèmes et de données les uns après les autres dans ce qu'il s'imaginait comme d'immenses placards où chaque tiroir renfermait une partie de ses connaissances. Une vieille méthode qui lui permettait d'avoir l'esprit clair et ordonné, pour une réflexion plus rapide et précise. Il s'interrompit malgré sa concentration lorsqu'en en se "retournant", il aperçu son locataire indésirable vautré sur un de ces précieux tas, se curant négligemment le nez à l'aide du petit doigt en passant en revue grossière les papiers incarnant les fameuses pensées.


*C'est d'la merde mec.*

Fini la concentration et le tri, et retour à la réalité avec brutalité et rage. Kerorian rouvrit les yeux, la veine à sa tempe enflant légèrement alors qu'il voyait le démon, toujours affalé sur les connaissances, en train de lui tirer la langue en s'esclaffant, fier de son coup. Le pauvre Rôdeur, désespéré, se mit à trembler légèrement, dévoré par plusieurs options différentes. Alors que le monstre montait d'un cran la provocation en se frottant l'arrière-train sur les "documents" qui devaient lui permettre de mieux se préparer à changer son destin, le guerrier craqua.
Furieux, il empoigna l'épée gigantesque, et la brandissant haut et fort, la planta violemment dans le sol.


"Mais qu'est ce que vous avez tous à me faire chier comme ça !?"

Et subitement sa colère s'envola pour laisser place à une immense peine alors qu'il tombait dans la déprime, éloigner l'épée de lui de cette façon n'empêchait hélas plus le démon de venir le persécuter, mais ça réduisait au moins un tant soit peu sa virulence. Le Rôdeur posa des yeux malheureux sur chacun des enfants du futur, parlant d'une voix triste comme les pierres.

"Vous m'en voulez c'est ça..? j'ai rien fais moi..."

Puis, un sursaut de dignité se manifestant, il alla s'assoir contre un arbre, repliant ses jambes contre sa poitrine, posa sa tête sur ses genoux, s'enfermant sous sa capuche et son manteau et se laissa aller discrètement, sanglotant aussi silencieusement que possible, ne voulant pas qu'on le voit dans un état aussi lamentable...même dans cet état, il avait des restes de fierté... L'incarnation de l'épée maléfique tenta de revenir le harceler, mais il l'ignora, érigeant dans son esprit de hautes murailles qui le protégerait de tout mal, les imaginant si hautes qu'on ne pouvait en voir les pointes, si épaisses que rien ne pouvait les percer, ça le rassurait...naïvement, mais c'était sa meilleure défense pour supporter une telle situation.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
28/60  (28/60)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Jeu 6 Juin - 22:03

Kira gonflait les joues, un peu boudeuse. Tout le monde lui hurlait dessus. Mais à la base, elle a juste lancé le sort de voyage dans le temps parce qu'on le lui a demandé ! On a jamais précisé qu'il fallait revenir dans le futur après... bon ok, elle aurait du y penser mais même ! Pourquoi elle serait la seule à penser ici ? Pffff... c'est chiant d'être une surdouée...

« Alors ca c'est moi... Waaaaa... »

Kira lva les yeux vers un mini-Niall en totale admiration envers son homologue du futur qui regardait Kira d'un air très sévère.

« Ca va pas non ? Inconsciente ! alors comme ça tu te permet de voyager comme ça dans le passé, changer la trame du temps ? Et si t'avais pas réussi à me ramener ? Espèce d'idiote finit !
- Mais... je...
- Et Liyu dans tout ça ? Et si le futur d’où nous venons n'avais pas été effacé, mais simplement considéré comme "parallèle" ? Tu imagine, toutes les personnes qu'elle a pu avoir élevé dans sa vie, disparaitre d'un coup sans plus jamais lui donner de nouvelles ?
- Mais... c'est Gael qui voulait...
- Hé ! Me mêle pas à tes conneries ! Je t'ai juste demandé si le voyage dans le temps était possible ! »

C'en fut trop pour Kira qui s'en alla en courant pleurer à grands flots. Pourquoi on l'accusait ? Elle voulait juste rendre service et sauver son chéri dans la foulée. Quelle bande d'ingrats ! Ca lu apprendra à aider la famille, tiens ! Elle aurait su, elle aurait accepté ce poste de stratège pour l'armée Daienne plutot que rester auprès de sa famille. Elle a sacrifié son propre avenir pour le bonheur de tous et voilà le résultat...

Après avoir couru un moment, sans trop s'éloigner histoire qu'elle ne se perde pas, elle s'adossa à un arbre et se laissa aller à pleurer.

Gaël laissa sa sœur filer et s'occupa plutot de réveiller son père de façon aussi musclée que sa chérie.


« Arrête de miauler sans arrêt fichu sac à puce à la confiture !
- Gné ?
- ... quoi ?
- Tu fais des rêves assez louche.
- Je vois pas de quoi tu parles... qui c'est le grand dadais la ? »

Demanda-il en observant le nouveau venu qui aidait Niall à relever Liyu... il ressemblait pas mal à Niall d'ailleurs.

« Oh... c'est...
- Ton probable futur gendre, oui.
- ... franchement, j'ai pas hâte d'être papy. »

Son fils sortait avec une femme aussi massive que portée sur l'alcool, sa fille avec un pick-pocket... non franchement c'était trop, là. La mort d'Alan n'a pas fait de bien à la famille. Commen Liyu a-elle bien pu les éduquer ? Bon en même temps, 4 gosses d'un coup quand on est une artiste itinérante, c'était dur. Le plus important était qu'ils étaient encore en vie, au moins.

« Bon, et maintenant que vous avez débarqué dans notre époque...vous comptez ramener les oncles, les tentes, les amis et tout le futur tant qu'on y est ? Ou ça ira comme ça ? »

Le père de famille leva les yeux vers le futur papa qui semblait péter un sacré câble cette fois. Enfin, même Alan n'a pas vraiment apprécié l'arrivée soudaine du Niall du futur alors bon.

« Mais qu'est ce que vous avez tous à me faire chier comme ça !?
- Hé, calme-toi vieux...
- Vous m'en voulez c'est ça..? j'ai rien fais moi... »

Alan se retint de lâcher un « ben tu vas un peu me tuer d'ici quelques années mais sinon... », mais il se retint en voyant le roux se recroqueviller au pied d'un arbre pour pleurer. Bon sang, manquait plus que ça ! Au fait, où était Kira ?

Il s'apprêta à poser la question à Gaël qui s'approcha de Liyu et des Nialls, tournant la tête vers le plus grand.


« Tu ferais mieux d'aller voir Kira. Je m'inquiète pas vraiment pour elle mais bon, tu sais comment elle est. »

S'agenouillant auprès de sa mère d'adoption, il lui tendit une gourde d'eau.

« Ca va aller, Lili, t'as besoin de quelque chose ? »

Alan se leva et se dirigea vers le roux pour sa part.

« Hé, chiale pas comme ça. Je t'aurais jamais cru si fragile, t'as toujours eu l'air si... inexpressif. »

Mouais... il était pas fait pour remonter le moral en fait...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Ven 7 Juin - 21:05

Kerorian était allé se recroqueviller contre un arbre, et ses épaules s'agitaient en sanglots silencieux. Liyu le regarda, inquiète, mais encore un peu faible pour se lever. Mais elle avait envie d'aller le consoler. Après tout, il s'était mis dans cet état la en partie a cause de sa fille...

- Tu ferais mieux d'aller voir Kira. Je m'inquiète pas vraiment pour elle mais bon, tu sais comment elle est.

Le grand Niall acquiesça et laissa sa mère adoptive de son age aux soins de Gaël pour suivre Kira dans la forêt. Il finit par arriver au niveau de sa pauvre chérie qui pleurait également, affalée contre un arbre. il posa un genoux à ses cotés et lui passa un bras dans le dos pour la serrer contre lui et la consoler.

- Hey, j'suis désolée Kira, je savais pas que c'était une idée à ton frangin...

Liyu, elle, se remettait lentement de ses émotions. Tomber deux fois dans les pommes en une soirée, ça démontre un certain choc.

- Ca va aller, Lili, t'as besoin de quelque chose ?
- Des framboises... Pardon, non... Comment va Kero ? Je veux dire... Kerorian... il a pas l'air bien...

Kerowyn regardait le grand rôdeur pleurer comme un désespéré contre son arbre, se mordant les joues. Pour le coup, elle se sentait un peu coupable... Son père n'était pas la personne qu'elle croyais, du moins à cette époque, et savoir ce qu'il deviendrais plus tard ne l'empêchait pas de voir celui qu'il était aujourd'hui, à savoir un homme au grand coeur rongé de chagrin... Elle approcha maladroitement de son père et lui tapota l'épaule.

- Hey... Euh... Désolée...




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Dim 9 Juin - 21:47

Céder à ses émotions et pleurer, particulièrement en public, était probablement ce que Kerorian jugeait comme une des choses les plus honteuses qu'il pouvait lui arriver. Et visiblement sa vaine tentative de se dissimuler dans sa cape n'avait en rien arrangé les choses puisqu'Alan et sa fille tentèrent de le consoler pour le bretteur et s'excuser pour sa descendante. Celle-ci semblait un peu gênée d'être à l'origine de son état...au moins y avait-il encore un peu de cœur entre ses seins...
Il tenta de se reprendre. Il avait craqué, certes, mais il pouvait encore se ressaisir et sauver ce qui restait d'honneur. Le Rôdeur essaya d'organiser ses sentiments, éloignant sans les cacher ceux qui le rendaient si sensible, pour essayer d'avoir l'esprit clair tout en gardant son caractère. Cessant de sangloter, il s'essuya aussi discrètement que possible les yeux, puis se releva, déroulant sa grande carcasse, et une fois debout retira sa capuche.
Le vagabond regarda les gens encore présents. Chacun d'entre eux avait eu son lot de misère, passé ou à venir, et il ne pouvait pas se permettre d'être si faible. Pour eux, il devait être fort, être le pilier qui leur permettrait de se reposer, qu'il soit de son époque ou non, que son alter-égo de l'avenir ait détruit leur vie ou pas, désormais ils vivraient tous ici, et il n'était pas question de les abandonner. Aucun d'entre eux. Pas même Kira, ou Niall. Voulant les rassurer, il se força à leur offrir un sourire qui se voulait rassurant, puis posa une main sur l'épaule de sa fille, bien qu'elle ait probablement son âge actuellement.


"Ne vous en faites pas, ça va."

Le guerrier fit ensuite quelque pas pour se décoller de son arbre et s'avancer dans la clairière, adressant un regard noir à la gigantesque épée plantée dans le sol au passage, il ne s'en approcha pas davantage, et ne la récupéra surement pas. Pas encore, il avait besoin d'avoir toute sa tête... Il jeta quelques coups d’œil autour de lui, s'efforçant à occuper son esprit. Il y avait tant de problèmes et de choses à prendre en compte maintenant...

"Qu'allez-vous faire maintenant que vous êtes coincés ici ? Je veux dire...officiellement, soit vous n'êtes même pas encore né, soit vous faites trois pieds de haut."

A vrai dire il s'inquiétait aussi pas mal pour les soucis d'ordre quantique, les histoires de déformation de la trame temporelle, les paradoxes qui conduisent à la fin du monde...espérons que l'autre folle n'ait pas condamné l'univers avec ses plans foireux dicté par un frère tout aussi foireux...venant d'un père encore plus fumeux ! Ou fumé, poisson pané. Décidément ça ne s'arrange pas...enfin, il faut bien décompresser un jour ou l'autre, et là c'est dans sa tête, donc tant que personne n'entends...

*Moi j'entends tout mec !

Ouais mais lui y compte pas, c'est qu'une voix de fond, on s'en fout. Bon, il faudrait peut-être réunir tout le monde, décider un peu de qui va faire quoi et comment...puisque le destin leur envoie des messagers pour changer l'avenir, autant s'arranger pour que tout se passe bien. Se tournant vers Gaël, il entama le dialogue.

"Peux-tu aller chercher ta sœur s'il te plait ? C'est elle l'experte des ennuis je crois, et j'aimerais lui demander si votre voyage temporel n'est pas un peu...dangereux."

Puis il se retourna vers Liyu, et la contempla longuement. Elle lui a tant manqué...peu lui importe ce qui peut arriver, tant qu'elle peut vivre sereinement et aspirer au bonheur, ça lui suffira. Il l'aime tant...soupirant, et chassant la mélancolie qui s'immisçait en lui, le Rôdeur regarda ensuite sa fille.

"J'aimerais te demander un service...je sais que je n'en ai pas le droit au vu de ce qui s'est passé entre nous dans l'avenir, et aussi par la teneur même de ma demande mais...j'ai encore quelque chose à faire, quelque chose d'important. Je ne peux pas laisser tomber...mais je ne peux pas non plus laisser Liyu seule alors qu'elle attend un enfant."

Kerorian marqua une pause et haussa un sourcil pensif en réalisant qu'il était en train de dire ça à l'enfant à naître en question...purée que c'est compliqué les voyages temporels, si ça avait découvert autrefois ça a du être interdit tellement ça faisait chier les gens. Fuyant la migraine qui s'annonçait, il arrêta de se poser des questions existentielles et continua.

"Pourrais-tu accompagner Liyu le temps que je termine mes affaires ? Après tout...tu es toi aussi concernée désormais, et bien bâtie comme tu l'es, tu dois sans doute pouvoir te débrouiller pour payer ta part, voir pour l'aider. Tant que tu ne fais rien de louche..."




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
28/60  (28/60)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Dim 9 Juin - 22:39

Les larmes coulaient le long de ses joues, son cœur empli d'un chagrin puéril. Elle était comme ça, encore gamine dans sa tête. Une intelligence et une immaturité qui cohabitaient dans un corps de jeune femme. Elle était capable de comprendre énormément de chose que très peu de personnes pourraient comprendre en matière de magie, de sciences et autres, mais elle ne comprenait pas pourquoi on l'engueulait pour des choses qu'on lui a demandé de faire, et encore moins pourquoi c'était Niall qui lui criait dessus. C'est sur qu'elle a fait pas mal de bêtises et d'erreurs dans sa vie, mais pourquoi elle s'est fait engueuler alors qu'elle l'a sauvé. Et puis elle n'a tué personne : elle a juste effacé un avenir apocalyptique : les gens ne meurent pas car ils sont encore en vie dans cette époque... ou à naître, comme Kerowyn.

Un bras fit alors le tour de sa taille, le fautif se collant à son dos. Elle connaissait bien ce bras et se laissa aller contre son chéri.


« Hey, j'suis désolée Kira, je savais pas que c'était une idée à ton frangin...
- Lui il le savait et pourtant il m'engueule... »

Elle se retourna alors et se blottit contre lui, versant ses dernières larmes.

« Des framboises... Pardon, non... Comment va Kero ? Je veux dire... Kerorian... il a pas l'air bien...
- Ben... il chiale. Ca fait bizarre de se dire qu'il est sensé devenir un tueur fou quand on le voit en train de pleurer. Enfin t'en fais pas pour lui, Kerowyn et papa s'occupent de lui. Là c'est plutôt toi qui m'inquiète. »

Gaël se mit à réfléchir en aidant Liyu a s'installer confortablement. Visiblement, ils n'ont pas atterri à une saison propice à la cueillette de framboises, Kerorian est en train de pleurer et Kira était partie faire on ne sait quoi. Peut être qu'envoyer le Niall adulte n'était pas une bonne idée finalement... enfin, il s'en tirera de toute façon, Kira ne ferait jamais de mal à son chéri tant que celui-là ne fait rien pour la mettre en colère.

« Hey... Euh... Désolée...
- Ne vous en faites pas, ça va. »

Le grand roux se leva et tapota l'épaule de sa fille. Alan observait l'homme... non franchement comment il a pu le tuer ? Qu'est ce qui a fait défaut à son double du futur pour mourir de la main d'un géant ? Il faudra qu'il se renseigne auprès de ses enfants, juste au cas où. Kerorian était quelqu'un de robuste et fort, mais Alan avait l'avantage de la vitesse et d'être en parfaite symbiose avec Artamon, et si Gael avait Artamon à sa ceinture, c'est que ça n'a pas changé dans l'avenir... alors qu'est ce qui lui manquait ?

« Qu'allez-vous faire maintenant que vous êtes coincés ici ? Je veux dire...officiellement, soit vous n'êtes même pas encore né, soit vous faites trois pieds de haut.
- Ben... heuuu... »

Gaël se mit à réfléchir. C'est vrai qu'ils étaient un peu largué à une époque qu'ils ne connaissent pas. Lui était chasseur de prime dans le futur, motivé par la mort de l'assassin de son père. Est-ce que c'était encore envisageable à cette époque où son géniteur était encore vivant ?

« Peux-tu aller chercher ta sœur s'il te plait ? C'est elle l'experte des ennuis je crois, et j'aimerais lui demander si votre voyage temporel n'est pas un peu...dangereux.
- Ouais, je vais la chercher. »

Sur ce, le mercenaire s'en alla à la recherche de sa sœur et du bandit qui lui servait de mec, laissant Alan comme seul membre de la famille avec deux roux, un chibi bandit et une bardesse enceinte framboisovore...

« J'aimerais te demander un service...je sais que je n'en ai pas le droit au vu de ce qui s'est passé entre nous dans l'avenir, et aussi par la teneur même de ma demande mais...j'ai encore quelque chose à faire, quelque chose d'important. Je ne peux pas laisser tomber...mais je ne peux pas non plus laisser Liyu seule alors qu'elle attend un enfant.Pourrais-tu accompagner Liyu le temps que je termine mes affaires ? Après tout...tu es toi aussi concernée désormais, et bien bâtie comme tu l'es, tu dois sans doute pouvoir te débrouiller pour payer ta part, voir pour l'aider. Tant que tu ne fais rien de louche... »

Il ne sut ce qui le poussait à faire ce qu'il allait faire, peut être la peur de le voir se changer en ce qui était supposé le tuer ou encore le fait qu'il aie été marié à Kwendal et que cette scène lui rappelait la mort attroce de son amour, mais en tout cas il le fit.

« Nan mais je rêve là ! Tu viens d'apprendre que t'as mis Liyu enceinte et tu veux partir faire je ne sais quoi en sachant qu'il y a de fortes chance pour que tu reviennes vers elle avec pour unique obsession de tout tuer ? Nan mais tu te fous de moi ? S'il y a une personne qui doit prendre soin d'elle ici, ce n'est ni ta gamine, ni ce sale gosse, mais TOI ! T'es papa maintenant alors assumes tes conneries et prends tes responsabilités ! Et elles commencent maintenant car quand Liyu accouchera, tu n'auras pas de deuxième chance pour assister à la naissance de ta fille, mais en plus elle se retrouvera avec 2 enfants à charge et même si Kerowyn sera en âge et suffisament mature pour l'aider, un bébé a besoin d'une mère ET d'un père ! Et si t'as si peur de voir ta fille faire des trucs louches, t'as qu'à rester auprès d'elle pour une fois ! Je te préviens Kero, si tu les laisse derrière, je te jure que je te colle aux basques jusqu'à ce que tu retournes voir Liyu et je te jure que je serais le compagnon le plus boulet qui soit ! »

Son coup de sang passé, Alan se tourna vers Kerowyn.

« si vraiment vous avez nulle part où aller, je peux vous laisser vous installer chez moi. Bon, c'est en plein désert et ya déjà Lila et mes enfants mais au moins vous serez nourri, logé et blanchi le temps que Liyu accouche et que je vus ramène le grand dadais qui te sert de père si jamais il fait sa tête de mule et part en vous laissant derrière. »

Pendant ce temps, Gaël se dirigea vers le couple. Restant à distance respectable, le frère s'adressa à sa sœur.

« Hé... Kira... ya Kero qui veut te voir, il veut savoir si notre voyage dans le temps était pas dang.... »

C'est alors que son corps s’alourdit, que son esprit quitta son corps pour rejoindre le monde des rêves et qu'un filet de bave s'échappa de sa bouche.

« Ca attendra. »

Dit-elle en embrassant son chéri.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Dim 9 Juin - 23:17

Il se passait vraiment énormément de choses dans cette forêt... Prenons donc les choses dans ordre, et méthodiquement, et commençons par le moins compliqué.

Commençons donc par Niall. L'adulte. Celui qui était parti consoler sa chérie.

Serrant un peu la jeune femme contre lui, il la berça le temps qu'elle se remette de ses émotions. Il se sentait mal de l'avoir mise dans cet état, même si il fallait bien admettre qu'elle avait fait une sacrée bourde... Mais bon, apparemment c'était pas que sa faute, et il n'avais pas le droit de n'engueuler qu'elle du coup.

Finalement, il réussit à la calmer à force de caresse et de paroles apaisantes. Lui-même se sentait détendu, jusqu'à-ce qu'une vois le surprenne :

- Hé... Kira... ya Kero qui veut te voir, il veut savoir si notre voyage dans le temps était pas dang....

Le bandit voulut protester, mais la marquée avait réagit avant et endormi son frère grâce à son bâton de sommeil avant de l'embrasser avec une remarque qui s'étouffa dans la fougue de la jeune femme. Surpris, et amusé, il fit tourné Kira dans ses bras avec un sourire.

- Décidément, t'es incorrigible...

Il eut un regard désolé pour le pauvre Gaël, se demandant ce qu'avais fait ce pauvre homme pour mériter une sœur comme la sienne. Encore qu'il pouvais parler... Qu'avais-t-il fait, lui, pour mériter une copine comme elle ? Cela dit, il avait pu choisir lui au moins, pas comme le pauvre marqué...

Quelques mètres plus loin, dans la clairière...

Liyu observa Kerorian, avec une légère pointe de soulagement, se relever et se rapprocher du feu. Il semblait s'être ressaisi... Cela dit la jeune femme se demanda si ce n'était pas le moment d'entamer un petit chant d'apaisement.

Il souleva la question intéressante de l'avenir du monde suite à l'incohérence temporelle, puis s'adressa à sa fille pour une requête pour le moins... osée.

- J'aimerais te demander un service...je sais que je n'en ai pas le droit au vu de ce qui s'est passé entre nous dans l'avenir, et aussi par la teneur même de ma demande mais...j'ai encore quelque chose à faire, quelque chose d'important. Je ne peux pas laisser tomber...mais je ne peux pas non plus laisser Liyu seule alors qu'elle attend un enfant. Pourrais-tu accompagner Liyu le temps que je termine mes affaires ? Après tout...tu es toi aussi concernée désormais, et bien bâtie comme tu l'es, tu dois sans doute pouvoir te débrouiller pour payer ta part, voir pour l'aider. Tant que tu ne fais rien de louche...

La barde voulu protester qu'elle n'avais pas besoin d'aide, mais Niall, qui n'avait rien d'autre à faire, lui colla séance tenante une outre d'eau dans les mains et un morceau de viande séchée dans la bouche.

- Tu dois reprendre des forces.

Surprise devant la soudaine responsabilité de son protégé, elle n'eut pas le temps de s'occuper plus avant des suggestions de Kerorian, car sa fille - c'est fou comment ces simples mots impliquaient tant de choses... - ouvrait la bouche pour protester avec véhémence :

- Ça va pas non, tu m'as prise pour une pu...

Mais elle aussi fut interrompue, mais pas par la personne à laquelle on aurait pu s'attendre... Alan, des flammes dans les yeux, se lança dans une sacrée tirade :

- Nan mais je rêve là ! Tu viens d'apprendre que t'as mis Liyu enceinte et tu veux partir faire je ne sais quoi en sachant qu'il y a de fortes chance pour que tu reviennes vers elle avec pour unique obsession de tout tuer ? Nan mais tu te fous de moi ? S'il y a une personne qui doit prendre soin d'elle ici, ce n'est ni ta gamine, ni ce sale gosse, mais TOI ! T'es papa maintenant alors assumes tes conneries et prends tes responsabilités ! Et elles commencent maintenant car quand Liyu accouchera, tu n'auras pas de deuxième chance pour assister à la naissance de ta fille, mais en plus elle se retrouvera avec 2 enfants à charge et même si Kerowyn sera en âge et suffisamment mature pour l'aider, un bébé a besoin d'une mère ET d'un père ! Et si t'as si peur de voir ta fille faire des trucs louches, t'as qu'à rester auprès d'elle pour une fois ! Je te préviens Kero, si tu les laisse derrière, je te jure que je te colle aux basques jusqu'à ce que tu retournes voir Liyu et je te jure que je serais le compagnon le plus boulet qui soit !

La rousse resta légèrement chamboulée par les paroles d'Alan. Ces mots éveillaient en elle un écho désagréable d'une enfance sans père, pire, d'une enfance ou l'on savait que son père était un être immonde et assoiffé de sang... Elle blêmit, puis secoua la tête pour reprendre ses esprits. Avec les évènements de ce soir, cette enfance ne serait certainement qu'un lointain et pénible souvenir... Pour elle. Pas pour sa version du passé, encore dans le ventre de sa mère...

- si vraiment vous avez nulle part où aller, je peux vous laisser vous installer chez moi. Bon, c'est en plein désert et ya déjà Lila et mes enfants mais au moins vous serez nourri, logé et blanchi le temps que Liyu accouche et que je vus ramène le grand dadais qui te sert de père si jamais il fait sa tête de mule et part en vous laissant derrière.
- Je... Ah ! oui en effet, ce serait gentil... Mais je ne peux pas décider toute seule, on devrais attendre Gaël, Niall et Kira... Je me demande ce qu'ils font d'ailleurs, ils en mettes du temps...

Pendant ce temps, Liyu se relevai tant bien que mal malgré les protestations de Niall qui voulait qu'elle reste assise.

- Je crois que je suis la première concernée non ? Après tout c'est moi qui suis... enceinte. Et c'est peut-être dur à admettre mais en effet, un enfant à besoin de ses deux parents... Donc je vais avoir besoin de toi Kerorian. De plus, je suis inquiète... Et si ton possible état futur de... tueur... venait justement de cette chose que tu dois faire ? tiens, quel est-elle d'ailleurs ? Je ne veux pas que tu finisse comme ils l'ont dit, tu es mon ami... Et personne ne souhaiterait ce qui va t'arriver, même à son pire ennemi. Je ne comprend pas bien ce qui se passe, mais je penses pouvoir me prononcer quand-même non ?

A la suite de sa tirade, la barde prit une gorgée de sa gourde pour s'humidifier un peu la gorge.




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Mar 11 Juin - 20:31

Kerorian s'attendait à ce genre de réponse, pas forcément de la part d'Alan ni avec une telle véhémence, surtout au vu des menaces lancées. Il proposa ensuite un refuge chez lui, dans le désert d'Hatary. Puis Liyu elle-même se joint à la conversation, et marqua à son tour plusieurs points. Le Rôdeur fit quelques pas en long et en large, réfléchissant, il était du genre cachottier et aimait à agir seul sans rien laisser derrière lui. Cependant il y avait quelque chose maintenant, une amante, si on pouvait l'appeler comme ça, et bientôt une famille...même si quelque part elle était déjà formée. Il s'arrêta, le visage renfermé, n'aimant pas se confier.

"La petite n'est pas encore née...et elle mettra un moment. Toutefois je suppose que je vous dois au moins tout ça..."

Il planta tour à tour ses yeux de feu dans chaque membre de leur petite compagnie ici présent, les absents ayant toujours tort, tant pis pour les trois qui sont allés se planquer dans les buissons. Il regarda Liyu, qu'il aimait tant et dont il ne souhaitait que le bonheur, Kerowyn, sa fille, venue du futur et qui allait aussi bientôt naître, à qui il devait bien d'offrir une vie heureuse, puis Niall, il n'aimait pas beaucoup cet enfant, qui était à la fois un gosse et un voleur, et le guerrier ne portait ni les uns ni les autres dans son cœur, mais il le savait au fond d'une certaine générosité et sans lui il n'aurait pas connu la barde. Et enfin Alan, un homme qui au fond lui ressemblait beaucoup, tout en ayant choisi une autre voie. Le Rôdeur désigna la gigantesque épée plantée dans le sol.

"Il y a quelque chose d'étrange avec cette arme, bien au-delà du simple maléfice qui me tape sur les nerfs. Et probablement l'un des plus grand pouvoir qu'on ait vu sur Tellius depuis bien longtemps."

Quelque fois, les songes troublait qu'il avait la nuit lui faisaient parfois entrevoir ce qu'il avait pensé identifier comme étant des bribe de passé de la Dragonslayer. Il avait vu des horreurs telles, qu'il en avait plusieurs fois perdu le sommeil, même lui, à cause de simples rêves, des réminiscences de landes dévastées, moins champ de bataille que charnier, il avait vu la titanesque lame danser au milieu de centaine de cadavre en sursis, contemplé impuissant dans les échos de son démon l'arme pourfendre des dizaines de corps, faire pleuvoir des trombes de sang et de tripes sans aucun répit, massacrant sans pitié hommes, femmes et enfants, déchirant soldats et innocents sans distinction.
Mais quelque chose le dérangeait toujours...si le porteur n'était pas toujours le même, il n'usait jamais que de sa seule force physique, et ne cherchait pas à se défendre... Toutefois il voyait si mal qu'il n'avait pu que supposer, poser des hypothèses.


"Je sais ce que tu vas me dire Alan, que je suis aveuglé par la puissance. Mais je sais aussi qu'il peut venir un jour où une menace, quelle qu'elle soit, une troupe de bandit, un héros déchu, une guerre, peut survenir et où je ne serais pas assez fort pour défendre ceux que j'aime."

Le Rôdeur fixa l'homme, qui saurait sans doute parfaitement comprendre sa crainte. Armé de l'épée maléfique, Kerorian pouvait aisément fendre un chevalier en armure lourde en deux d'un seul coup, ou du moins le tuer à défaut d'en faire des tranches Pourtant il savait que sa seule force, même énorme, ne suffirait pas toujours...

"Il y a un secret avec cette épée, et je pensais qu'en le découvrant, je pourrais vraiment exploiter la puissance de cette arme...et je crains d'en avoir un jour besoin."

Quelque part, il se sentait extrêmement lié à l'arme. Elle était en ce moment le but de sa vie, sa première quête, au-dessus du reste. Il ne pouvait pas l'abandonner sans avoir le sentiment de se perdre lui-même, ni laisser sa tâche inachevée sans avoir l'impression d'avoir raté quelque chose de primordial. Soupirant, il continua.

"J'ai rencontré un homme un jour. A coté de lui j'ai l'air d'un enfant. Tant en taille qu'en force. C'est de lui que je tiens la Dragonslayer. Je ne veux pas qu'un jour il débarque comme ça dans le foyer que j'aurais pu bâtir et qu'il se mette à tout détruire sans que je ne puisse l'arrêter. On ne sera jamais à l'abri d'un monstre ou d'une catastrophe humaine, mais on peut obtenir le pouvoir suffisant pour y résister."

Puis il croisa les bras et se gratta le menton, il avait également très peur que Liyu n'ait soulevé un point important tout à l'heure...c'était sa première quête. Même retrouver la chanteuse passait après, pour ce qui le concernait, tout savoir sur la tueuse de dragon était son objectif.

"Toutefois...je crains fort que Liyu n'ait dit vrai. C'est sans doute durant mon voyage dans ce but que j'aurais mes...soucis. J'ai le sentiment d'avoir besoin de découvrir les secrets de mon arme, mais je préfère de loin rester avec elle...même si j'aurais toujours peur de ne jamais être à la hauteur pour elle, ça vaut sans doute mieux que de risquer de perdre la raison."

Il n'abandonnerait pas pour autant, il existe de très nombreuses façons de chercher le savoir, et toutes n'impliquent pas de crapahuter dans les zones les plus perdues du continent. De plus, jusqu'à présent ses recherches n'étaient pas très fructueuses, alors de continuer avec ou sans Liyu ne changeraient peut-être pas grand chose au résultat...mais affecterait en revanche énormément sa vie et sa dignité. S'il pouvait rester avec elle, alors il devait le faire, quitte à ne pas être assez puissant pour la sauver un jour, s'ils vivent loin de tout, il y a peu de chance qu'un de ces imbéciles de bandits ne soit assez fort pour le défaire...

"Par contre Alan, j'ai peur que le désert ne soit trop rude pour Liyu. Tu es un gaillard costaud, pas elle. De plus contrairement à toi, elle est enceinte, et je ne pense pas que d'affronter les températures les plus extrêmes du continent ainsi que des tempêtes de sable soit la meilleure des idées pour une future mère...Surtout si elle a envie de framboises."




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
28/60  (28/60)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Mar 11 Juin - 22:40

Kira fermait les yeux, elle se sentait si bien dans les bras de son chéri, appaisée. Elle aurait souhaité que rien ne brise ce moment magique, rien et SURTOUT PAS son crétin de frère. Tant pis pour lui, il n'avait qu'à pas venir la déranger. Un coup de bâton de sommeil plus tard, la magie pouvait reprendre.

« Décidément, t'es incorrigible...
- C'est pour ça que tu m'as choisi. »

Elle le regarda dans les yeux, sourire aux lèvres, un nouveau baiser et elle lui caressa le torse, espérant que rien ne les interromprait cette fois. Pas avant un moment. Kerorian pouvait bien attendre.

Pendant ce temps, Alan était assez remonté contre Kerorian. Comment pouvait-il encore avoir de telles envies égoïstes ? Il a cru voir en lui un homme prêt à assumer ses actes, prêt à totu sacrifier pour se consacrer à sa famille, mais non ! Il voulait encore faire dieu sait quoi pour Dieu sait quelle raison qui le conduira probablement vers le funeste destin annoncé par leurs enfants.


« Je... Ah ! oui en effet, ce serait gentil... Mais je ne peux pas décider toute seule, on devrais attendre Gaël, Niall et Kira... Je me demande ce qu'ils font d'ailleurs, ils en mettes du temps...
- C'est vrai que ça fait un moment maintenant. Tu crois qu'ils ont des ennuis ? Ou qu'ils ne retrouvent pas Kira ? »

C'est alors que Liyu se releva péniblement, surprenant Alan. Elle devrait ménager ses forces !

« Je crois que je suis la première concernée non ? Après tout c'est moi qui suis... enceinte. Et c'est peut-être dur à admettre mais en effet, un enfant à besoin de ses deux parents... Donc je vais avoir besoin de toi Kerorian. De plus, je suis inquiète... Et si ton possible état futur de... tueur... venait justement de cette chose que tu dois faire ? tiens, quel est-elle d'ailleurs ? Je ne veux pas que tu finisse comme ils l'ont dit, tu es mon ami... Et personne ne souhaiterait ce qui va t'arriver, même à son pire ennemi. Je ne comprend pas bien ce qui se passe, mais je penses pouvoir me prononcer quand-même non ? »

Le bretteur ne put qu'approuver les propos de la bardesse.

« La petite n'est pas encore née...et elle mettra un moment. Toutefois je suppose que je vous dois au moins tout ça... »

Oui, il leur devait bien ça, surtout à Liyu en fait. Qu'est ce qui pouvait bien le motiver à abandonner une femme qu'il a mit enceinte ? Kerorian désigna alors sa gigantesque épée.

« Il y a quelque chose d'étrange avec cette arme, bien au-delà du simple maléfice qui me tape sur les nerfs. Et probablement l'un des plus grand pouvoir qu'on ait vu sur Tellius depuis bien longtemps. »

Oh non ! Pas cette histoire de lame maudite ! Le truc qui vivant dans la Dragon Slayer ne valait pas la peine d'abandonner Liyu bon sang ! C'était même l'inverse ! Alan s'apprêta à lui faire la remarque mais...

« Je sais ce que tu vas me dire Alan, que je suis aveuglé par la puissance. Mais je sais aussi qu'il peut venir un jour où une menace, quelle qu'elle soit, une troupe de bandit, un héros déchu, une guerre, peut survenir et où je ne serais pas assez fort pour défendre ceux que j'aime. Il y a un secret avec cette épée, et je pensais qu'en le découvrant, je pourrais vraiment exploiter la puissance de cette arme...et je crains d'en avoir un jour besoin. »

Alan bouillonna intérieurement mais savait que Kerorian n'avait pas fini, il se garda donc ses remarques pour lui... pour l'instant.

« J'ai rencontré un homme un jour. A coté de lui j'ai l'air d'un enfant. Tant en taille qu'en force. C'est de lui que je tiens la Dragonslayer. Je ne veux pas qu'un jour il débarque comme ça dans le foyer que j'aurais pu bâtir et qu'il se mette à tout détruire sans que je ne puisse l'arrêter. On ne sera jamais à l'abri d'un monstre ou d'une catastrophe humaine, mais on peut obtenir le pouvoir suffisant pour y résister. »

Alan repensa alors à Kwendal, à l'attaque de bandits qui lui a été fatal. Mlaheureusement, Kerorian disait vrai : on n'était jamais à l'abri du danger... mais ce n'était pas une raison pour les abandonner.

« Toutefois...je crains fort que Liyu n'ait dit vrai. C'est sans doute durant mon voyage dans ce but que j'aurais mes...soucis. J'ai le sentiment d'avoir besoin de découvrir les secrets de mon arme, mais je préfère de loin rester avec elle...même si j'aurais toujours peur de ne jamais être à la hauteur pour elle, ça vaut sans doute mieux que de risquer de perdre la raison. »

Ah, enfin il devenait raisonnable ! La tirade du père de famille ne sera donc peut être pas vaine !

« Par contre Alan, j'ai peur que le désert ne soit trop rude pour Liyu. Tu es un gaillard costaud, pas elle. De plus contrairement à toi, elle est enceinte, et je ne pense pas que d'affronter les températures les plus extrêmes du continent ainsi que des tempêtes de sable soit la meilleure des idées pour une future mère...Surtout si elle a envie de framboises.
- C'est vrai que le désert n'est peut être pas le mieux pour elle... »

Alan ferma les yeux et réfléchit.

« J'ai auss une maison à Crimea, dans un village pas loin de Melior. J'y suis allé récemment, il y a encore les meubles, mais la maison n'a pas été entretenue depuis un moment et la serrure a été forcée, il va falloir faire des rénovations. Enfin, maintenant qu'on est assez nombreux, on peut régler ça... sinon j'ai aussi bâti une cabane dans la forêt de Serenes, quand j'étais encore avec Kwendal, mais je crois que vu la localisation elle doit déjà être occupée par des visiteurs indésirables. »

Le havre de paix qui n'en est pas vraiment un...

« Ils en mettent vraiment du temps ! Qu'est ce qu'ils font, bon sang ? »

S'il savait...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Mer 12 Juin - 15:16

Dans la forêt, au milieux des arbres...

Niall serra doucement sa dulcinée dans ses bras, venant déposer doucement un baiser sur ses lèvres. Après tout pourquoi pas... Ils avaient bien un peu de temps, apparemment Kerorian avait pété les plombs peu avant la naissance de Kerowyn, donc pas desuite, il n'y avait rien d'urgent...

Dans la clairière, Liyu, Niall enfant et Kerowyn écoutaient le discours de kerorian avec chacun des avis divergeant.

Niall se disait que c'était un sacré dégonflé, de vouloir partir ainsi à la recherche du pouvoir au lieux de s'occuper de sa propre fille. (HRP : d'ailleurs Kero, tu es pas censé savoir que c'est sa faute si Liyu est enceinte de toi u_u)

Kerowyn, elle, était sidérée qu'on offre une occasion de s'occuper de sa fille et de la femme qu'il à cet homme qui paraissait pourtant gentil et que ce dernier la refuse pour une prétendue quête de pouvoir... Les poings serrés, elle se souvenait de son enfance, qui avait été gâchée à cause de cet homme qu'elle commençait à considérer de moins en moins bien...

Liyu... C'était encore autre chose. Sans s’embarrasser de réflexion, elle se planta devant Kerorian, l'air furibonde, et lui décocha une magnifique claque. Les joues rouges de colères, elle posa son regard olive qui jetait des éclairs sur la face de Kerorian et se laissa emporter par la colère et l'inquiétude :

- Abruti ! tu prétexte une simple quête de pouvoir pour fuir ! Tu prétend vouloir protéger ceux que tu aime, et regarde le résultat : tu t'en va ! et si un malheur nous tombe dessus pendant que tu vagabonde ? Tu ne sera tout simplement pas la pour faire quoi que ce soit ! il y a un mois, avec Niall, nous nous sommes retrouvés dans un village attaqué par des brigands, et le pauvre à failli y perdre un bras ! c'est ça que tu appelles nous protéger ? Ta propre fille, arrivant du futur, te dit qu'à cause de toi elle a eu une enfance douloureuse, et tu ne saisit même pas l'occasion qui t'es offerte de rectifier le tire ! tu te fous du monde !?

Prenant une grande inspiration alors que Niall lui prenait la main pour la calmer un peu, elle tendit la main vers sa gourde et en prit une longue gorgée. Elle avait chaud d'avoir crié comme ça et de s'être excitée alors qu'elle était épuisée émotionnellement et physiquement, ayant passé la journée à marcher.

En réalité, la jeune femme s'inquiétait réellement pour le rôdeur, qu'elle considérait comme un ami, mais aussi pour sa futur fille. Ayant vu ce qu'elle allait devenir plus tard si l'histoire suivait son cours normal, elle ne voulais pas d'une enfance aussi malheureuse pour elle... Elle avait beau n'avoir appris que le jour même qu'elle était enceinte, elle voulait protéger ce petit être qui grandissait dans son ventre coute que coute... L'instinct maternel sans doute...

Puis elle se tourna vers Alan :

- Je ne penses pas que le désert soit un endroit trop dure pour y vivre. Après tout, je voyage depuis que je suis enfant, et aujourd'hui encore j'ai passée ma journée à marcher... Je suis pas en porcelaine, j'ai beau ne pas être une guerrière je ne suis pas non plus une princesse à qui l'on doit sauver la vie et le confort à longueur de temps.




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Mer 12 Juin - 23:04

Lorsque Alan évoqua sa maison à Mélior, le Rôdeur tendit une oreille intéressée. A son goût, Criméa était sans doute la nation la plus agréable de tout Tellius. Enfin, selon des critères "normaux" du moins : Il fait beau, sans faire trop chaud pour autant, tout en possédant un climat général favorable et de jolis paysages, d'autant que c'est le berceau de la réunification, officielle en tout cas, des Beorcs et des Laguzs.

Puis avant qu'il n'ait le temps de vraiment réfléchir au fait que la bicoque soit en ruine, ce qui ne lui posait pas vraiment de problèmes, Liyu vint se camper devant lui et l'engueuler copieusement après une bonne claque. Il rentra un peu la tête dans les épaules. Le coup n'était pas grand chose, mais il s'y attendait, et cela le blessait qu'elle ait raison...son cœur manqua un battement lorsqu'elle lui parla de l'attaque, là où Niall fut blessé. Elle avait raison sur toute la ligne, et le Rôdeur savait que sa quête n'était pas la plus noble et juste, mais il y avait quelque chose qui le rongeait petit à petit, à rester ainsi dans l'ignorance...il y pensait quelque fois, et plus il y pensait, plus il se disait que ce n'était pas sa façon de faire que de se lancer dans de telles missions, pourtant le vagabond ressentait un réel besoin à accomplir sa tâche. Même si sa raison déplorait ces actes.
Il comprenait aussi parfaitement son envie de protéger les enfants à venir, mais elle ne pouvait pas comprendre ce...cet impératif que de comprendre cette fichue épée ! Kerorian savait qu'objectivement, la vie, les enfants, la compassion et toutes ces petites choses n'avaient que bien peu d'importance. N'importe qui peut mourir. A tout instant. Une maladie, un accident, une intervention humaine...l'existence n'est rien. Il ne faut pas s'attacher au monde matériel et à son environnement sensible, car tout peut disparaître à tout moment. une forêt peut brûler, une montagne s’effondrer après un séisme, sa famille mourir...
Ce qui compte réellement, c'est ce qu'on laisse derrière nous, l'héritage intellectuel. Pour vivre, on n'a besoin que d'assouvir ses plus primaires besoins : Manger, dormir, préserver son intégrité physique. Il n'y a jamais eu besoin de s'intéresser à ses pairs, ni à les protéger ou les aimer. Et s'il n'y a pas non plus de nécessité de découvrir des secrets, au moins le savoir renferme un pouvoir qui lui peut se transmettre éternellement à travers les âges. Pas la vie.
Mais elle ne pouvait pas le comprendre. Pas elle...

Liyu tenta d'imposer sa présence en disant qu'elle n'était pas dérangée par l'idée d'aller dans le désert, qu'elle n'était pas une princesse en porcelaine. Là en revanche, tant pis pour la douceur. Le Rôdeur en avait marre de toujours se faire engueuler pour simplement être différent, alors au lieu de faire le gentil coupable qui se morfond, il allait s'imposer un peu pour une fois.

"Liyu. Non. On va aller à Mélior, et ça sera tout. Tu ne traverseras PAS le désert ! Même si j'dois t'attacher et te porter sur mon dos jusqu'à la capitale, tu n'iras pas à Hatary."


Certes, Pour un natif de Daein, montagnard né en hiver qui plus est, Hatary était en tout point l'enfer. Il fait extrêmement chaud, les ressources sont d'une rareté phénoménale, et la réverbération du soleil sur les sables détruit rapidement les yeux. Sans compter les vents... Le Rôdeur y était déjà allé, il s'était alors juré en revenant de plus jamais y remettre les pieds à moins d'une obligation. Si lui déjà avait très mal supporté le trajet, qu'en serait-il pour la petite Liyu qui en dépit de sa bravade était tout de même enceinte ! Il se pencha sur la minuscule barde, les mains sur les hanches.

"Donc tu oublie ce foutu désert. P'tet avec la petite quand elle aura grandi, si tu veux visiter...mais pas quand t'es enceinte bordel !"

Il s'abstint bien de préciser toutefois qu'il préférait encore s'exiler un mois entier au sommet de la plus haute montagne de Daein que de retourner à Mélior...il aimait bien Criméa, mais, peut-être à cause de son enfance recluse, le Rôdeur souffrait d'une agoraphobie assez marquée. Une ville aussi grande faisait pire que le mettre mal à l'aise, elle pouvait le rendre sérieusement malade. Mais souffrir un peu n'était qu'un maigre prix pour vivre avec Liyu...

"Bon...Alan ? Je pense que je peux réparer la maison. Pour peu qu'on chasse les curieux. Il faudra juste que tu nous donne l'adresse, histoire qu'on doive pas courir dans toute la ville pour trouver, je risque de pas supporter..."




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
28/60  (28/60)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Jeu 13 Juin - 15:23

Sa tête lui tournait, la chaleur montait alors qu'elle sentait la peau ruisselante de sueur de son amant. Un spasme de plaisir lui arracha un gémissement de bonheur, il y eut une étincelles et le feu brûla en elle, comme à chaque fois qu'ils s'unissaient pour un moment intime.


Alan ne put que rester bouche bée devant le spectacle qui s'offrait à lui. Liyu s'était relevée et avancée vers Kero, la main fut dressée et le bruit sec qui suivit ne fut que le prélude de la réplique de la barde enceinte.



« Abruti ! tu prétexte une simple quête de pouvoir pour fuir ! Tu prétend vouloir protéger ceux que tu aime, et regarde le résultat : tu t'en va ! et si un malheur nous tombe dessus pendant que tu vagabonde ? Tu ne sera tout simplement pas la pour faire quoi que ce soit ! il y a un mois, avec Niall, nous nous sommes retrouvés dans un village attaqué par des brigands, et le pauvre à failli y perdre un bras ! c'est ça que tu appelles nous protéger ? Ta propre fille, arrivant du futur, te dit qu'à cause de toi elle a eu une enfance douloureuse, et tu ne saisit même pas l'occasion qui t'es offerte de rectifier le tire ! tu te fous du monde !? »


Alan eut une fois encore un flash en repensant à la mort de Kwendal. S'il avait été là, tout aurait été différent. Elle n'a pas survécu et c'était entièrement sa faute !


Il aurait pu se morfondre des heures durant mais Liyu intervint avant que la première larme de douleur ne perce ses yeux.



« Je ne penses pas que le désert soit un endroit trop dure pour y vivre. Après tout, je voyage depuis que je suis enfant, et aujourd'hui encore j'ai passée ma journée à marcher... Je suis pas en porcelaine, j'ai beau ne pas être une guerrière je ne suis pas non plus une princesse à qui l'on doit sauver la vie et le confort à longueur de temps.
- Liyu. Non. On va aller à Mélior, et ça sera tout. Tu ne traverseras PAS le désert ! Même si j'dois t'attacher et te porter sur mon dos jusqu'à la capitale, tu n'iras pas à Hatary. »


La rébellion de Kero surprit Alan autant que la gifle de Liyu l'avait surpris.


« Donc tu oublie ce foutu désert. P'tet avec la petite quand elle aura grandi, si tu veux visiter...mais pas quand t'es enceinte bordel ! »


Chacun des deux participants avait des arguments assez convainquant : Liyu avait bel et bien l'habitude des efforts éreintants et des conditions de vie extrème au vu du peu de moyens dont elle disposait, mais Kerorian avait raison de prendre soin d'elle aussi.


« Bon...Alan ? Je pense que je peux réparer la maison. Pour peu qu'on chasse les curieux. Il faudra juste que tu nous donne l'adresse, histoire qu'on doive pas courir dans toute la ville pour trouver, je risque de pas supporter...
- Je pourrais vous emmener la-bas au pire, c'est pas si loin que ça. Enfin... si Liyu tient vraiment à vivre au désert, elle a raison : ce n'est pas l'enfer à ce point. C'est sur qu'il fait chaud le jour et froid la nuit, mais les autochtones ont tout prévu pour ce genre de cas : vous n'aurez qu'. U m'attendre à une auberge près du désert et je viendrais avec ce qu'il faut pour que le trajet dans le désert soit supportable pour Liyu. »


Alan aimait bien Liyu, et l'idée de la voir dans le désert d'Hatary était plutot plaisant : de un, il pourra veiller sur elle si jamais Kerorian partait et perdait les pédales au cours des pérégrination qui semlbaient tant lui tenir à cœur, et en plus il pourra veiller sur la version bébé de sa future belle fille. Il n'y avait aucunement un intérêt amoureux dans tout ça et en plus ça forcera Kero à rester auprès de Liyu cette fois.


Elle était en feu, incapable de se retenir plus longtemps. Le corps brulant de son amant chauffait le sien comme jamais, ses mouvements se faisaient de plus en plus rapides, l'incendie en elle atteignait une intensité incroyable. Elle se figea alors qu'elle s'envolait pour le 7e ciel. Elle ne contrôlait plus son corps et encore moins son pouvoir qui s'étendait alors tandis qu'elle savourait le fruit de la passion avec son amant.


Artamon se mit à briller dans son fourreau avec une intensité qu'Alan n'avait jamais vue. Un porteur de lame maudite ? Encore ? Non, c'était pire que ça. A peine le bretteur eut-il dégainé sa lame maudite que celle-ci s'embrasa de flammes noires pour se jeter sur la DragonSlayer, mais quelque chose les repoussa comme si de rien n'était. A travers les flammes de ténèbres, la lame fulminait, s'entourant d'un épais brouillard.



« Nom de... Kero, qu'est ce qui se passe ? Artamon agit bizarrement ! »


Le brouillard se dissipa alors, révélant un être pour le moins inquiétant. De longs cheveux noirs qui partent dans tous les sens, comme si ce mec n'avait jamais vu un peigne de sa vie. Il était vêtu d'habits sales et ternes, style clodo, et sa mimique faciale indiquait clairement son degré de bargerie.


« Putan ! Ça pue la baise ! Ta gamine a l'air d'avoir bien pris son pied ! Ca te dérange si je la rejoint ? »


Alan se sentit étrangement outré par les propos de l'esprit de la dragon slayer et seule une certaine prudence le dissuada de se jeter sur lui.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Jeu 13 Juin - 16:10

La barde se renfrogna face aux paroles de Kerorian. Elle savait qu'il était amoureux d'elle, mais elle n'avais pas envie d'être couvée. Elle ne l'avais jamais été après tout... Et puis a voir le coté positif des choses, elle était sur de ne pas trouver la moindre fourmi dans le désert. Rien que ça c'était un bon argument pour y aller... Bref, elle était vexée. Du coup, elle alla s'asseoir a coté du feu et croisa les bras pour bouder.

Cela dit, cela faisait un bon moment maintenant que Niall et Kira étaient absents... Soupirant, et voyant que Gaël ne revenait pas non plus, Kerowyn se secoua un peu et tourna les talons dans la direction par laquelle les trois zouaves avaient disparus. il était temps que quelqu'un les ramènent. Ils s'étaient peut-être perdus, ou Kira avait fait usage de son légendaire bâton de sommeil histoire de pouvoir pleurer en paix...

- J'reviens, j'vais chercher les autres...

Elle s'enfonça peu à peu dans la forêt, approchant d'un bruit semblable à un halètement... Deux pour être plus précis... Soupirant a nouveau, la jeune femme se fit un magnifique facepalm.

*
*    *

Il avait vraiment chaud. Il serrait son amante contre son torse, aimant la sentir contre lui. Il ne savait pas si le moment avait été bien choisit, mais le principal était qu'ils n'avaient pas encore étés dérangés et que la, maintenant, il se sentait bien. Il caressa les cheveux de Kira.

- Ça va ? J'ai eu une impression étrange pendant que...
- Ah bah vous êtes la ! On pouvais vous attendre ! Et vous avez remis ça en plus... Franchement, vous pouviez pas attendre que ce soit l'heure de dormir pour tout le monde non ?

*
*    *

Dans la clairière, l'ambiance était tout autre.

- Putain ! Ça pue la baise ! Ta gamine a l'air d'avoir bien pris son pied ! Ça te dérange si je la rejoint ?

Un type venait encore de se matérialiser dans la clairière... Le visage de cet homme mettait la barde mal à l'aise. Des cheveux qui n'avaient certainement jamais étés lavés et des vêtements dans un état encore plus piteux que les siens lorsqu'elle était sorti du village attaqué... Et le rictus qu'affichait son visage creusé n'augurait rien de bon... Sans parler des mots qu'il venait de proférer !

Arrivait-il, tout comme Kerowyn, Kira, Gaël et le grand Niall, du futur ? Non... La jeune femme ne le pensait pas, il ne s'était pas matérialisé comme les autres... Ça avait plutôt à voir avec les épées de Kerorian et d'Alan... Mais alors qu'est-ce qui avait bien pu se passer, la musicienne n'en avait pas la moindre idée...

- T'es qui toi ?

Le gamin avait posé la question qu'avait la barde en tête, au moins aussi intrigué qu'elle et inquiet, mais certainement moins timide et inhibé...




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Jeu 13 Juin - 21:53

Kerorian gardait une certaine animosité face à l'envie de Liyu d'aller dans le désert, dans son état actuel et malgré toute sa bonne volonté, elle ne le supporterait pas. Mais il supposa qu'elle n'accepterait pas la remarque. D'un endroit à un autre, il entendait des rumeurs sur les femmes...premièrement : Ne jamais les contrarier. Deuxièmement, si elles sont enceintes, encore moins les contrarier. Aussi s'abstint-il de l'ouvrir... Puis sa fille partit chercher les trois absents, que pouvaient-ils bien faire ces andouilles ? ...quoique après réflexion, mieux valait ne pas le savoir. En revanche, la réponse d'Alan lui déplût sérieusement. M'enfin si c'était le souhait de Liyu...et puis, au moins, dans un village reclus dans le désert, ils ne risqueraient rien...


"Je suis très franchement contre l'idée d'aller dans le désert...mais tu n'es pas un imbécile qui néglige les femmes. Si tu penses pouvoir faire traverser Liyu, alors je te crois."


Puis, quelque chose d'étrange se passa. Artamon se mit à briller, et projeta des flammes vers la Dragonslayer qui parut les repousser. Encore un putain de phénomène magique... Kerorian était un guerrier, pas un foutu magicien, mais la règle la plus importante qu'il ait retenu avec les arts immatériels étaient que dès que la magie est en jeu, c'est forcément le bazar...et de façon encore plus grave lorsque c'est lié à des épées envoûtées. Aussi dérouté que lui, Alan l'accusa.


"Maieuh ! J'ai rien fais moi !"


Puis l'étrange brouillard né de la collision des épées, encore une emmerde en perspective, commença à se dissiper, et une silhouette se dessina. Le Rôdeur sentit ses poils se hérisser alors qu'il se crispait intégralement alors que la forme se précisait à chaque seconde, dévoilant une espèce de clochard bizarre, le genre d'enfoiré qu'il croyait ne jamais rencontrer.
Il l'aurait souhaité. La créature parla, d'une voix trop connue, mais qu'il n'avait encore jamais entendue.


- Putain ! Ça pue la baise ! Ta gamine a l'air d'avoir bien pris son pied ! Ça te dérange si je la rejoint ?


En dépit de ses yeux écarlates, le guerrier se mit à voir rouge. Il aurait voulu hurler, sauter à la gorge de cet être qui venait de se matérialiser pour une raison obscure devant leurs yeux, et le massacrer jusqu'à ce qu'il ne soit même plus un tas de poussière. Pourtant il n'en fit rien, se sentant soudain pris d'un immense désespoir, et ne put que soupirer. Puis il repensa à quelque chose.
Kira. Elle a déjà ramené toute sa famille directement depuis le futur pour le tuer. Elle est à la fois la mage et la fouteuse de merde, même si les autres ont l'air pas mal dans leur genre, du groupe. Et ce qui vient de se passer était magique. Cela ne pouvait être qu'elle...encore !


"Alan...je peux tuer ta fille..?"


Puis la silhouette le remarqua, et lui adressa un énorme sourire. Avant de lui faire un signe de la main qui arracha au vagabond une grimace furieuse. Pouvait-il imaginer pire rencontre ? Il aurait peut-être du tabasser Kira à vue en fait...comment est-ce que Niall pouvait vouloir se la faire ?

"Salut mec ! Dis donc, tu vas bien t'amuser maintenant que t'as retrouvé ta p'tite planchette à pain d'amour !" 

Puis, pendant que le malheureux guerrier se lamentait à tenter de remettre ses idées en place, partagé entre l'idée de tout détruire maintenant au lieu d'attendre un miracle qui le fasse devenir méchant, ou bien de partir à nouveau déprimer dans son coin en attendant que ça passe, le démon incarné et tout heureux d'avoir enfin un corps s'approcha d'un pas joyeux de Liyu et se pencha à son oreille d'un air vicieux.

"Je ne t'ai pas oublié ma chérie~ Et si vous avez oublié les détails, moi je me rappelle de tout, par exemple je peux te rappeler comment tu aimes te faire..."

Il ne termina pas sa phrase, voyant Kerorian retourner récupérer l'immense lame maléfique, sa forme véritable soi-dit en passant, il jugea plus rigolo de laisser trainer les choses et se rappela qu'il avait quelque chose à faire, de bien plus intéressant, d'autant plus qu'il aurait tout son temps pour persécuter le petit couple.

"On se revoit tout à l'heure chérie."

Le démon s'en alla ensuite à travers les buissons, s'habituant bien trop vite à sa forme physique au goût du Rôdeur qui ne chercha pas pourtant à l'arrêter. Il bouillait de rage à la seule idée qu'il s'approche de Liyu, mais qu'il aille pourrir la vie de son invocatrice si ça lui chante, ça lui fera les pieds.
Furtif, se repérant aux halètements et autres petits cris qu'il adorait, il alla récupérer les affaires des deux amants et commença à les piller. Il ne trouva pas grand chose d'intéressant, si ce n'est une poignée d'herbe, dont il devina avec un large sourire l'usage au vu des prouesses du couple, et la ceinture de Niall. Il en avait pas besoin apparemment. Son larcin commis, l'invoqué s'en alla se cacher un peu plus loin, pour profiter de ce qu'il avait désormais, un corps, tout en cachant son butin.


De son coté, Kerorian finit par déprimer. Tout se succédait tellement en cette soirée qu'il ne parvenait plus à s'énerver...aussi, s'écroulant à nouveau contre son arbre, il vendit la mèche et jugea bon de donner quelques explications sur leur étrange invité mystique.

"L'espèce de clodo que vous venez de voir...c'est l'esprit de la Dragonslayer. C'est ainsi qu'il m'apparaissait, c'est bien lui, hélas..."




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
28/60  (28/60)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Jeu 13 Juin - 22:36

Kira était blottie dans les bras de Niall. Jamais elle n'a eu un tel moment de plaisir, son chéri s'était surpassé. Peut être était-ce meilleur après avoir pleuré. Elle ferma les yeux, tête contre le torse de son amour, aux anges.


« Ça va ? J'ai eu une impression étrange pendant que...
- Ah bah vous êtes la ! On pouvais vous attendre ! Et vous avez remis ça en plus... Franchement, vous pouviez pas attendre que ce soit l'heure de dormir pour tout le monde non ? »


Kira leva les yeux vers Kero et soupira. Et voilà, on l'engueulait encore.


« Ca va, on peut bien se permettre une pose, non ? Vous avez quoi à tous me gueuler dessus aujourd'hui ? Je rappelle que c'est Gael qui voulait venir dans le passé ! »


A contrecoeur, elle se sépara de son chéri et fila se rhabiller. Une fois habillée, elle se dirigea vers son frère et lui pinça le nez.


« Debout, toi.
- Mgnrpffffffblllll... »


Le temps que son frère se tire du coltard, elle fouilla dans sa sacoche en quête de ses herbes... qu'elle ne trouva pas. Elle sourit. Son chéri était vraiment un petit farceur. Elle se dirigea vers lui, le prit dans ses bras et l'embrassa.


« Très drôle, mon chéri. Allez, rends-les moi. »


Alan fulminait de rage. Cet enfoiré... qui c'était encore ? Il n'était pas arrivé de la même manière que les autres alors qui était-ce ?


« Alan...je peux tuer ta fille..?
- Hé, on est pas sur que ça soit elle qui... 
- Salut mec ! Dis donc, tu vas bien t'amuser maintenant que t'as retrouvé ta p'tite planchette à pain d'amour ! »


Alan sentait que les coups allaient pas tarder à voler de la part de 3 personnes de leur époque.


« Je ne t'ai pas oublié ma chérie~ Et si vous avez oublié les détails, moi je me rappelle de tout, par exemple je peux te rappeler comment tu aimes te faire... »


Alan avait déjà l'épée en main et Kero était parti chercher la sienne. Nul doute que Liyu allait également réagir, mais...


« On se revoit tout à l'heure chérie. »


Et il fila, trop vite pour Alan. Ce mec était vraiment étrange... qui c'était bordel ?


« L'espèce de clodo que vous venez de voir...c'est l'esprit de la Dragonslayer. C'est ainsi qu'il m'apparaissait, c'est bien lui, hélas...
- Etrangement, je l'aurais senti à plus de 5 kilomètres »


Bordel mais comment ce truc était sorti de la lame, encore ? En tout cas ça sentait les grosses emmerdes à des kilomètres à la ronde...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Jeu 13 Juin - 23:54

Niall adressa un regard interrogateur à son amante, encore a moitié penché en avant, occupé à remettre son pantalon. Elle venait de lui demander de lui rendre quelque chose... Mais d'une il ne savait pas quoi, et de deux il ne lui avais rien volé cette fois !

- Te rendre quoi ma chérie ?

Kerowyn était allé retrouver son chéri allongé sur le sol, lui passant une main dans les cheveux et un baiser sur les lèvres pour le réveiller plus efficacement que sa soeur

- Cesse donc de dormir, y a plus intéressant à faire la nuit, et y a des choses à voir dans la clairière... Notamment ce qu'on va faire maintenant.

*
*     *

- Alan...je peux tuer ta fille..?
- Hé, on est pas sur que ça soit elle qui...
- Salut mec ! Dis donc, tu vas bien t'amuser maintenant que t'as retrouvé ta p'tite planchette à pain d'amour !

Étrangement, cette remarque semblait faire référence à la barde, qui rougit jusqu'à la racine des cheveux. Elle lança un regard furibond au type qui venait d'apparaître dans la clairière, s'apprêtant à répliquer vertement, déjà suffisamment énervée comme ça, quand l'inconnu approcha de son oreille pour lui susurrer :

- Je ne t'ai pas oublié ma chérie~ Et si vous avez oublié les détails, moi je me rappelle de tout, par exemple je peux te rappeler comment tu aimes te faire...

La jeune femme en perdit ses mots. Rougissant encore plus, elle serra et desserra les poings, en prise à une gêne monstrueuse et à une envie de plus en plus tentante de... Frapper quelqu'un. Un type mal coiffé et habillé comme un clodo plus précisément.

- On se revoit tout à l'heure chérie.

Avant que la barde n'ait pu se décider, le type était parti. Finalement, elle recroisa les bras et recommença à faire la tronche. C'était qui ce type qui prétendait savoir des choses sur elle ? Puis vu son air pervers, nul doute que ces choses concernaient son intimité... Rien qu'à l'idée, elle en frémissait de colère.

- L'espèce de clodo que vous venez de voir...c'est l'esprit de la Dragonslayer. C'est ainsi qu'il m'apparaissait, c'est bien lui, hélas...
- Étrangement, je l'aurais senti à plus de 5 kilomètres

Tiquant, Liyu sortit de son mutisme furieux pour se tourner vers Kerorian.

- Tu veux dire qu'il était dans... Et qu'il a... ... ...

Palissant, puis rougissant, puis palissant encore, la barde se figea, la paupière agitée d'un tic nerveux. La, c'était pour elle que ça en faisait trop... Pas étonnant qu'il sache des choses sur elle s'il avait assisté à... ÇA ! Puis les larmes se mirent à couler de ses yeux. Trop de nervosité... Elle enfouit son visage entre ses mains et se mit à pleurer à chaudes larmes, affreusement humiliée.

Niall enfant, quant à lui, commençait sérieusement à piquer du nez. Ce qui ne l'empêcha pas de suivre Drake dans la forêt... De toute façon tout le monde était trop occupé à la clairière pour se rendre compte de son absence. Du coup, il avait assisté à la subtilisation des herbes contraceptives, et s'était glissé derrière le démon alors que celui ci planquait les plantes.

- Dis, tu me paye combien pour que je répète rien ?




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Ven 14 Juin - 22:43

Kerorian sentit une affreuse migraine le gagner quand Liyu fondit en larmes en apprenant qui était le clochard mystique. Déjà que c'était bien assez compliqué sans faire intervenir les domaines de l'immatériel, mais alors avec l'autre taré qui était en grande partie responsable de ce qui s'était passé, et qui n'avait absolument rien manqué du spectacle et s'en souvenait sans doute comme si c'était hier, ça devenait cauchemardesque...

"Pas pour rien que j'crois pas aux dieux...S'ils existaient, y permettraient pas qu'un pervers pareil existe..."

Pris d'une soudaine envie de fondre en larmes et de sangloter jusqu'à ce qu'il s'évanouisse de dépression, le Rôdeur se contenta pourtant cette fois de soupirer, préférant occuper son esprit tourmenté jusqu'à la moelle à chercher une solution à tout ce merdier. Mais déjà il sentait le besoin de devoir expliquer à la pauvre chanteuse qui était cet espèce de détraqué sexuel, et pas que, qui venait de lui dire de telles horreurs...elle était plus que concernée, et sans doute quelque part elle aussi menacée désormais.

"Bon, Liyu ? Pour tout expliquer, la Dragonslayer, mon épée, est une épée damnée. Elle est possédée par un esprit du genre...que tu viens de voir à l'instant. Il a son propre caractère, ses pouvoirs, et est particulièrement vicieux, fourbe et rusé et...oh putain !"


Une situation lui passa soudainement à l'esprit. Il ignorait tout des pouvoirs que ce taré pouvait bien posséder dans cette forme incarnée, car de toute façon il ignorait déjà, presque, tout des capacités de l'épée en elle-même. Le guerrier savait seulement qu'il était extrêmement doué pour influencer les esprits et provoquer des situations disons...de gênantes à désespérées. Et il avait disparu dans les bois, en pleine nuit, en direction de sa fille ! Et il ignorait totalement la limite de sa puissance, pour peu qu'il soit vraiment aussi fort qu'il avait pu l'insinuer sous forme d'épée...mieux valait ne pas prendre de risque. Aussi Kerorian partit à toute allure retrouver sa progéniture, actuellement bien occupée à son insu, pour tenter de lui éviter qu'il ne lui arrive des choses...




Drake lui, ouvrit de grands yeux ronds lorsqu'un minuscule bout de chou lui fit du chantage. Il reconnut le gamin. Un large sourire lui étira les lèvres. Si jeune...et déjà si prometteur. Réussir non seulement à le suivre sans être découvert, mais en plus à le prendre en flagrant délire et à lui faire un beau chantage en bonne et due forme ! Ce petiot est juste formidable, ah, s'il avait pu avoir un fils, il aurait voulu qu'il soit comme lui... Il lui ébouriffa les cheveux, puis se pencha à son oreille pour se faire discret. Il ne voulait pas se faire repérer par Kira, elle semblait bien assez dangereuse comme ça.

"Je peux t'apprendre...à attirer une femme dans ton lit...et surtout à l'y faire revenir~"

Il n'y a pas d'âge pour apprendre les choses du plumard. Et puis de toute façon ce petit semblait déjà sacrément bien intéressé, Drake le soupçonnait d'être à l'origine de l'alcool ayant donné naissance à une petite, pardon, immense rouquine à la poitrine plus grosse que les bras de son père, et n'avait pas manqué de remarquer son air béat lorsque Kira avait montré ses seins. Très jolis par ailleurs, ça donnait faim. Ahem, plus tard les steaks.

"Je sens qu'on va bien s'entendre fiston."




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
28/60  (28/60)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Sam 15 Juin - 13:35

« Te rendre quoi ma chérie ? »

Kira eut envie de rire, pensant que son chéri se moquait d'elle, mais son air si sérieux en disait long. Il ne lui manquait rien sauf ses herbes et Kerowyn venait à peine d'arriver et elle était aussi discrète qu'un taureau en pleine charge.

« ... mes herbes ne sont plus à leur place. Tout est dans mon sac sauf mes herbes contraceptives. J'ai bien fouillé, je range toujours mes herbes bien au fond du sac dans une petite poche que j'ai cousu pour éviter de les faire tomber, comme tu le sais, donc elles n'ont pas pu tomber. Alors qui a pris mes herbes ? »

La panique s'installa alors en elle. Les herbes devaient être prises au grand maximum 48 heures après le rapport. Après ça, soit elle avait de la chance, soit...

« ... le village le plus proche, c'est à combien de jours de marche, déjà ? »

Gael grogna et se releva finalement.

« qu'est-ce qui se passe, encore ? On est où, la ? »

De son côté, le trio des papa/maman avaient un soucis avec un esprit dans une lame maudite qui était désormais en liberté.

« Tu veux dire qu'il était dans... Et qu'il a... ... ... »

Alan ne pouvait que compatir pour le couple : c'est sur que le fait de s'immaginer qu'un mec pareil a pu les voir faire... les pauvres... puis Liyu se mit à pleurer. Constatant que Kero ne réagissait pas (quel grand idiot, celui-là!), Alan s'approcha d'elle et passa doucement une main autour de son épaule pour la réconforter.

« Pas pour rien que j'crois pas aux dieux...S'ils existaient, y permettraient pas qu'un pervers pareil existe...
- T'as pas autre chose à faire que te soucier des dieux, là ?. »

Non mais... il voyait pas que Liyu était en larmes, là ?

« Bon, Liyu ? Pour tout expliquer, la Dragonslayer, mon épée, est une épée damnée. Elle est possédée par un esprit du genre...que tu viens de voir à l'instant. Il a son propre caractère, ses pouvoirs, et est particulièrement vicieux, fourbe et rusé et...oh putain ! »

C'est alors que Kerorian partit en flèche, direction l'endroit où l'esprit avait filé.

« HE ! Mais reviens ici ! Non mais quel... »

Le voilà donc seul avec une Liyu en larmes... oui, seul ! En plus le gamin était parti dieu sait-où ! Se promettant de tirer les oreilles aux deux fuyards quand ils reviendraient, Alan prit Liyu dans ses bras, murmurant des paroles réconfortantes.

« C'est rien, ça va aller. Tout va s'arranger. C'est pas si grave qu'il t'aie vu... en plus, si ça se trouve, il n'a rien vu, il a juste lu les souvenirs de Kero, qui sait ? »

Une idée lui vint alors : s'il tuait l'esprit tant qu'il avait une forme matérielle, est-ce que ça purifierait la lame ? Mieux, est ce que ça sauverait Kero de son cruel destin ? Toutefois, le moment n'était pas vraiment bien choisi pour y penser. Alan continua de réconforter un peu maladroitement la pauvre bardesse.

*C'est pas mon rôle, ça ! Bon ok, elle est mignonne et gentille mais... voilà, quoi, c'est le rôle de l'autre abruti !*


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Sam 15 Juin - 19:26

- ... mes herbes ne sont plus à leur place. Tout est dans mon sac sauf mes herbes contraceptives. J'ai bien fouillé, je range toujours mes herbes bien au fond du sac dans une petite poche que j'ai cousu pour éviter de les faire tomber, comme tu le sais, donc elles n'ont pas pu tomber. Alors qui a pris mes herbes ?

Niall, devenant soudain pâle à l'idée de tout ce qu'impliquait la disparition des herbes de sa copine, se dépêcha de finir de s'habiller pour l'aider à chercher. Mais quelque chose n'allait pas non plus de son coté. A lui aussi il lui manquait des choses... Une chose en particulier... Sa ceinture, celle avec les poches, ou il mettait toujours un peu d'argent de coté... Et qui était actuellement sa seule source de revenu.

- Merde ma ceinture ! Elle est ou ? J'avais tout ce qui me restait d'argent la dedans... Kira, si on trouve une ville je te garantis pas qu'on puisse y acheter tes herbes si j'ai pas une thune...

Kerowyn, elle, aidait son copain à elle à se relever, lui faisant un topeau de la situation : Kira l'avait endormi pour pouvoir s'envoyer en l'air avec Niall, et elle avait finit par venir les chercher.

- Maintenant faudrais p'tetre retourner à la clairière... Ils doivent s'impatienter pour de bon la

*
* *

Niall, l'enfant cette fois-ci, regardait toujours le clodo dans les yeux, très fière de lui à nouveau. Après tout il avait toujours vécu de ce qu'il avait pu glaner par ci par la, et il savait repérer la moindre occasion de subsister un peu plus longtemps... Ou de profiter d'une situation. Quand le type lui ébouriffa les cheveux, il lui tira la langue l'air de dire "chuis pas un gamin beuuuh".

- Je peux t'apprendre...à attirer une femme dans ton lit...et surtout à l'y faire revenir~

Le garçon en resta un peu bouche bée. Un type pareille ça pouvait pas avoir d'expérience avec les filles, elles devaient toutes le fuir avec sa dégaine de clodo...

- Je sens qu'on va bien s'entendre fiston.

Le gamin s'écarta d'un ou deux pas, l'air calculateur, toisant l'esprit de la dragonslayer dont il ignorait tout.

- J'aurais préféré de l'argent mais bon... Avec ta tronche tu dois pas en avoir beaucoup alors on fera avec.

*
* *

- Bon, Liyu ? Pour tout expliquer, la Dragonslayer, mon épée, est une épée damnée. Elle est possédée par un esprit du genre...que tu viens de voir à l'instant. Il a son propre caractère, ses pouvoirs, et est particulièrement vicieux, fourbe et rusé et...oh putain !

Se séchant toujours les yeux, les épaules secouées de sanglots, elle écouta Kerorian lui confirmer ses craintes, le cœur serré. Elle sursauta quand il jura et partit en courant, se retrouvant littéralement planté la. Elle le regarda disparaitre à travers les arbres, interdite, puis fondit à nouveau en larmes.

- Abruti ! Tu pouvais pas foutre cette épée ailleurs au moins pendant la nuit ? Il aurais rien vu comme ça !

Et en prime, vu comment le vagabond avait tendance à laisser les gens derrière lui, les craintes de la barde se confirmaient : il ne serait certainement pas un très bon père pour son enfant... Elle laissa les larmes couler à nouveau, totalement désespérée, le sentiment exacerbé à cause de sa grossesse.

Quand Alan vint pour la consoler elle se laissa faire. Enfin un qui se montrait un tant soit peu attentionné ! Ça la soulageait... Bientôt les mots apaisants du bretteur firent leur effet, et la chanteuse se calma lentement, les épaules encore agitées parfois. Elle s'essuya les yeux avec son poncho et adressa un pauvre sourire à Alan.

- Merci, ça va mieux maintenant...

Elle se dégagea et fouilla dans son sac à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. Elle avait envie de framboises, mais elle n'en avait pas pour l'instant alors tant pis. Elle en sortit une galette de céréals qu'elle mangea lentement, se reprenant.




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Dim 16 Juin - 21:24

Kerorian se précipita à travers la forêt en quête du démon récemment incarné, et déjà source de problèmes, ou bien de sa fille pour qui il craignait pour autre chose que sa vie. Mais dans cette pénombre épaisse soutenue par les impénétrables branchages, il ne voyait rien au delà de quelques pas, ses yeux lui servaient à peine à éviter de se manger un arbre en pleine course, une expérience qui aurait promis d'être fort désagréable sans doute.
Il retrouva le groupe, ça commençait à faire du monde dis donc pour juste une nana qui partait en pleurant, mais préféra rester à distance, il ne voyait pas son alter-ego noir, et jugea plus prudent de suivre la troupe discrètement...



De son coté, le démon fit une moue vexée au petit Niall. N'ayant encore jamais eu vraiment de corps, il avait encore du mal à réaliser son aspect, mais ayant vécu plus d'ères qu'aucun être "vivant" n'en traversera jamais, il était plus ou moins certain que ce n'était pas le physique que recherchaient avant tout les femmes, mais bien le talent de séduction, la prestance, et le plaisir au plumard.


"Tu es encore trop jeune gamin, tu ne connais pas assez les femmes. Alors viens, on va commencer tes leçons."

Sur ces mots, il commença à regarder à travers les buissons, à la recherche d'une femme exploitable. Au pifomètre, il y avait trois femmes dans les environs. Kerowyn, Kira, et Liyu. Pour la première et la troisième, c'était probablement compromis. La gamine était trop balèze pour lui, et Liyu était probablement lourdement protégée... Tandis que Kira semblait être du genre allumée...

"Dis voir gamin, la nenette là, ta petite copine du futur, elle te tenterait pour ta première expérience ? En plus elle semble avoir un faible pour toi mon petit~ Même à notre époque"




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
28/60  (28/60)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Dim 16 Juin - 22:22

C'était la cata ! Si on ne retrouvait pas ses herbes, Kira risquait de tomber enceinte ! Ca serait... bon, pas catastrophique à ce point, mais elle ne se sentait pas prête à devenir maman alors il fallait à tout prix trouver un contraceptif post-rapport !


« Merde ma ceinture ! Elle est ou ? J'avais tout ce qui me restait d'argent la dedans... Kira, si on trouve une ville je te garantis pas qu'on puisse y acheter tes herbes si j'ai pas une thune...
- Ta ceinture à disparue ? Tu crois qu'on a été volé ? »


Mais qui s'amuserait à voler leurs affaires comme ça ?


« Maintenant faudrais p'tetre retourner à la clairière... Ils doivent s'impatienter pour de bon la
- Hmm ? Ah ouais... ptain mais pourquoi elle m'a endormi ? »


Kero ? Naaan ! Elle était pas de ce genre là. Gael aurait volontiers volé la ceinture de Niall pour la blague, mais pas son herbe, non ! Ça aurait été de mauvais goût... qui serait capable de voler leurs affaires en douce si ce n'était Niall ?


« ... Niall ! C'est Niall qui a volé nos affaires ! Enfin, le PETIT Niall ! »


tout concordait à présent ! Oui, c'était le seul coupable envisageable ! Ah il allait voir le petit garnement ! Il avait beau être la version jeune de son chéri, pas de traitement de faveur !


« Abruti ! Tu pouvais pas foutre cette épée ailleurs au moins pendant la nuit ? Il aurais rien vu comme ça ! »


La pauvre, elle devait se sentir humiliée, souillée. Se faire épier par un esprit dans une lame. A quoi pensait Kero ? Il était forcément au courant pour cette histoire d'esprit dans la lame à ce moment là ! Alors pourquoi il l'a gardé dans la chambre quand ils ont...


En tout cas, il déconnait grâve, la ! Liyu était enceinte par sa faute et il la laissait derrière avec lui ? Nan mais il espérait quoi?qu'il allait prendre soin d'elle pour lui ? … Bon ok, il le fera, plus par nécessité pour Liyu que par plaisir ! Bon sang, c'était le rôle de cet abruti, pas le sien ! Et pourtant, le voilà à réconforter Liyu de façon un peu maladroite. Ca faisait longtemps qu'il n'a pas tenu une femme comme ça... une femme enceinte qui plus est.



« Merci, ça va mieux maintenant...
- De rien. »


Le bretteur laissa Liyu s'échapper et fouiller dans son sac pour en sortir à manger. Lui n'avait que de la viande séchée et quelques fruits du désert à se mettre sous la dent. Le silence s'installa et il ne trouvait rien à dire. Bon sang, qu'est-ce qu'ils avaient à tous débarquer pour repartir aussitôt ?


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Mer 19 Juin - 20:46

Kerowyn, comprenant que quelque chose n'allait pas du coté de Kira et Niall, tourna la tête vers eux alors qu'ils se plaignaient du vos de leurs affaires.

- Hmm ? Ah ouais... ptain mais pourquoi elle m'a endormi ?
- Devine... Elle voulais s'envoyer en l'air avec Niall. Sauf que quelqu'un leur a chouré des affaires.
- ... Niall ! C'est Niall qui a volé nos affaires ! Enfin, le PETIT Niall !
- Tu rigoles ? il doit même pas savoir ce que sont des herbes contraceptives !
- Je confirme, à cette époque je savais pas ce que c'était.

Mais qui avait bien pu leur voler tout ça bon sang !

*
* *

Le petit Niall regardait justement le fautif actuellement, d'un air interrogateur en voyant sa moue vexée. Bah quoi ? Il avait vraiment une gueule de clodo, et les nanas devaient avoir peur de chopper une saloperie !

- Tu es encore trop jeune gamin, tu ne connais pas assez les femmes. Alors viens, on va commencer tes leçons.
- Même pas vrai d'abord chuis assez vieux !

Il suivit le démon d'un air boudeur, se cachant avec lui dans les fourrés.

- Dis voir gamin, la nenette là, ta petite copine du futur, elle te tenterait pour ta première expérience ? En plus elle semble avoir un faible pour toi mon petit~ Même à notre époque
- Elle est belle ! mais j'ai pas envie de me voler ma propre amoureuse.

Il était pas fou non plus, et il était patient... Il savait qu'il l'aurait un jour puisqu'il l'avait eu sous les yeux, mais il ne voulais pas précipiter les choses non plus...

*
* *

La barde regardait les flammes en grignotant sa galette de céréales.

- ...Tu crois qu'on va les attendre encore longtemps ?




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Mar 25 Juin - 20:20

Kerorian espionna quelques instants le petit groupe, et vit qu'il y avait quelques tensions...des brides de mots qu'il avait pu entendre, s'étant tenu à bonne distance pour que son imposante carrure ne le fasse pas repérer, il crut comprendre que quelque chose avait été volé, et que ça devait peut-être être un coup de Niall...mais le reste il ne l'entendit pas. Peu importe, il finit par sortir des fourrés, d'un air aussi naturel que possible, et s'avança vers toute la troupe.

"Dites, c'est bien beau de vous retrouver tous en famille, mais si vous êtes revenus pour nous, faudrait p'tet éviter de vous barrer tous autant que vous êtes à la première occasion non ?"

Puis il tourna les talons et retourna vers le camp. Il n'aimait pas l'idée d'abandonner Liyu dans cette forêt, même si elle était avec Alan...quelque chose ne lui disait rien qui vaille. Peut-être le fait que cette épée de malheur soit incarnée désormais, quelle idée à la con... Se rappelant de ça, le Rôdeur fit à nouveau volte-face et pointa un doigt accusateur vers Kira.

"Au fait. Toi. Si tu es bel et bien la responsable de la catastrophe qui se balade maintenant avec nous, je te promets que ça va pas bien se passer..."

Sans vouloir entrer plus avant dans les détails, il se retourna à nouveau et repris sa marche, l'esprit préoccupé...


De son coté, Drake écoutait le raisonnement du jeune garçon et réfléchissait. C'est vrai que ça serait un peu couillon de se voler soi-même sa compagne, puis il sourit largement. Le gosse semblait porter beaucoup d'intérêt à ce qu'on pouvait appeler sa mère adoptive, la barde si chère au cœur de cet abruti de Rôdeur, et qui bien qu'elle soit une sacrée planche à pain, au moins elle avait une bonne tête. Puis même plate une femme reste une femme après tout. Et il voyait déjà comment manipuler les différents personnages de son histoire...ses lèvres se fendirent d'un large sourire alors qu'il chuchotait au gamin.

"Et avec la belle Liyu gamin ? Attends avant de protester, je sais ce que tu vas me dire et tu as bien raison. Mais le fait est que Kerorian est bien trop instable pour la rendre heureuse, sur ce point là  tu ne me contrediras pas...et elle a besoin de quelqu'un. Je vais te montrer comment on gagne le cœur d'une femme, en gagnant celui de cette jolie chanteuse, et ne crois pas que je sois si mauvais que j'en ai l'air ! Et en la séduisant, je donnerais à ta chère Liyu une vie plus douce et plus heureuse qu'elle n'en connaîtra jamais avec n'importe qui d'autre, surtout avec cette grosse brute de rouquin..."

En vérité il s'en foutait bien de la rendre heureuse ou pas, c'était surtout un pari qui l'arrangeait dans tous les sens possibles. Dans un premier temps, il s'amuserait à conquérir cette femme, et donc il pourrait, une fois son exploit réalisé, en profiter à loisir, puis ça montrerait l'étendue de son talent et ça, ça ne faisait jamais de mal à l'égo, bah oui on peut être un esprit et avoir de l'égo quand même d'abord, et ensuite ça formerait ce petit garnement déjà bien doué selon ses règles...et alors il aura lâché sur le monde un terrible monstre, et cette seule perspective le réjouissait déjà.

"Alors gamin ?"




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 26
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
28/60  (28/60)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Mar 25 Juin - 20:54

Niall... ah le sale petit garnement ! Futur amant ou pas, Kira allait lui en faire voir de toute les couleurs à ce petit con ! Lui faire risquer la grossesse... Non mais quelle idée à la CON !

« Tu rigoles ? il doit même pas savoir ce que sont des herbes contraceptives !
- Je confirme, à cette époque je savais pas ce que c'était.
- Et c'est une raison pour qu'il ne vole pas les herbes ? Même pas par jeu ? »

Kira ne connaissait pas vraiment les habitudes de Niall quand il était petit. Peut être qu'il aimait bien voler pour taquiner, même les objets dont il ne voyait pas l'utilité.

« Dites, c'est bien beau de vous retrouver tous en famille, mais si vous êtes revenus pour nous, faudrait p'tet éviter de vous barrer tous autant que vous êtes à la première occasion non ? »

Kira et Gaël se tournèrent vers le futur meurtrier qui venait de sortir de nulle part. Ce dernier pointa alors un doigt accusateur vers la magicienne.

« Au fait. Toi. Si tu es bel et bien la responsable de la catastrophe qui se balade maintenant avec nous, je te promets que ça va pas bien se passer... »

Ni une ni deux, le visage de Kira vira au rouge rubis alors qu'elle se saisit de son bâton. Encore des accusations à son égard ? C'était vraiment pas le bon moment pour ça. Et puis de quelle catastrophe parlait-il ? Peu importe, il allait faire un petit somme. Alors que Kerorian s'éloignait, la jeune fille le suivit, chargeant son bâton dont la sphère s'illuminait d'une aura bleutée inquiétante, promesse d'un sommeil profond pour un certain rouquin.

Et pendant ce temps là, près d'un feu de camp, une certaine femme enceinte grignottait une galette en compagnie d'un père de famille désabusé.


« ...Tu crois qu'on va les attendre encore longtemps ?
- Pas trop j'espère. »

Alan fouilla dans son sac et en tira des dattes qu'il commença à grignotter, affamé par le simple fait que Liyu mange devant lui... bon et il y avait aussi le fait que totu le monde se barrait et que du coup il s'ennuyait...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   Mer 26 Juin - 20:41

Soupirant, Kerowyn acquiesça à la remarque de Kerorian. Il valait effectivement mieux retourner a la clairière, ainsi ils risquaient fort d'y trouver Niall... Si tant est que c'était bien lui qui ait volé les herbes de Kira. Mais quand celle-ci approcha de son père avec l'intention manifeste de le plonger dans le coma, Niall et la jeune femme se jetèrent de consert sur elle pour lui prendre le bâton des mains.

- Ah non hein, ça va pas recommencer ! je sais pas de quoi il t'accuse, mais tu crois pas que tu devrais lui demander avant de l'endormir ?

Kerowyn, acquiesçant a nouveau, entraina la fille déchainée jusqu'à la clairière ou Liyu s'ennuyait ferme. Voyant les autres revenir enfin, elle leva la tête, et avala sa bouchée de galette.

- Niall n'est pas avec vous ? Il a disparu quand le type de l'épée à Kero est parti...

Un certain ressentiment se percevait aisément dans le ton acide et le visage courroucé de la barde. Elle n'appréciait toujours pas de savoir qu'elle avait été observée par l'épée, et elle regarda tout particulièrement Kerorian avec des yeux incendiaires. Si seulement il avait fait sortir cette épée de la salle, au moins le temps de...

*
* *

- Alors gamin ?
- Euh...

Le garçon était sceptique. Il n'était pas contre un peu d'amour pour sa mère adoptive, mais il n'était pas sur du tout que ce type soit le meilleur choix... Déjà, car il avait proposé de se faire Kira, ce qui n'avait pas du tout plu au jeune enfant, et ensuite parce-qu'il semblait un peu trop porté sur la chose, trop vicieux... Cela dit, un peu d'amour dans ce sens la du terme ne pouvais pas faire de mal à la barde...

- Ca, je peux pas parler à sa place hein...




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nuit près d'un feu de camp [PV : Kero et Liyu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» La nuit du renouveau.
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» René Préval à camp Corail
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Daein

 :: Lieux Divers
-