AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La magie d'une rencontre [PV: Ruika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Mar 18 Sep - 15:19


Affalé à une table, imbibé d'alcool comme rarement il l'avait été, le corps transpirant d'une odeur nauséabonde, les vêtements en loque... Reyns était tombé bien bas. Ne trouvant plus de quoi alimenter son addiction, les femmes lui semblant bien fades par rapport à celles qu'il avait pu connaitre, l'homme c'était noyé dans le dernier recours du pauvre et pitoyable citoyen lambda, la boisson.

Outil peut efficace à long terme pour ses maux de crâne, à court terme c'était une véritable bénédiction. Toutes inhibitions levées, il émanait de lui, en plus de l'odeur de transpiration une impression de bien être total.
Comment en était-il arrivé là, il se le demandait lui même.
Une embuscade à la sortie de la ville, des brigands qui lui saute à la gorge, le frappe, le bat... Et plus rien. Ni fiole, ni ingrédients, ni souvenir... Rien.
Mais du coup, vous vous demandez peut être comment il allait payer sa note qui s'élevait déjà à une rondelette petite somme... Vous n'étiez pas les seuls.

- Dites donc mon bon monsieur, vous comptez me payer avec quoi? Je n’fais pas crédit!

Des yeux voilés par la boisson lui répondirent en un "euh" sonore et à l'haleine putride.

- Ça ne se passera pas comme ça! Alfred, George!

Deux jeune gens bien fait de leur personne mais surtout de leur musculature sortir de l'arrière salle. A la couleur de leurs cheveux on pouvait facilement les associer au patron de l'auberge aussi blond et bouclé qu'eux. L'alchimiste en rade d'ingrédients sentait le mauvais quart d'heure arriver mais son corps inerte malgré son éveil certain resta immobile en attendant sa raclée prochaine.

Il y a des jours comme ça, on se dit qu'il vaudrait mieux rester dans son lit au chaud.

- Non mais franchement *hip* vous voulez pas me laisser tranquille et en échange *hip* je vous débarrasse de toutes vos bouteilles!

C'était les paroles de trop. Brisant une chaise, la comptant certainement sur l'ardoise de l'alchimiste, Alfred ou George attrapa le pied et avança vers lui en grognant. Dans l'attaque du matin l'alchimiste avait même perdu son tome de magie et pour une fois qu'il aurait pu l'utiliser la dame chance le grimaçait. Quoi de mieux que de monter deux jumeaux l'un contre l'autre. Ils sont l'objet de tant de comparaison qu'il aurait pu s'en donner à cœur joie mais hélas non.

Alors qu'une main se saisissait avec répugnance de son col crasseux, il sentit son corps décoller de sol et s'écraser que le plancher des vaches. Sa nuque craqua violemment, l'effet de l'alcool se dissipa un peu. On le releva de force et le pied de chaise vint heurter son visage déchaussant deux molaires pourtant profondément encrée dans la gencive. Il lâcha un râle de douleur rapidement étouffé par un coup de poing dans le ventre lui faisant cracher sa dernière bière.

- Putain le salop, il m'a gerbé dessus!

- J'ai pas fait exprès si ça peut m'aider!
_ dit-il un doigt levé en signe de rappel.

Reyns vit une lueur de meurtre passer dans ses yeux. Pour une simple histoire de boisson, c'était un tantinet exagéré, il comprenait mieux pourquoi le nom de l'auberge était la maison de la paix, personne ne devait vouloir foutre le bordel quand la menace d'un ratatinage de gueule planait dans l'air.

L'alchimiste se releva pour s'effondrer à nouveau. Il allait surement payer son erreur et son arrogance de la vie... C'était bête comme mort.
Il vit le maillet improvisé se lever et s'abattre. Il ferma les yeux.

Un craquement, un cri, d'autres cris... Mais pas le sien. Ouvrant les yeux, Reyns vit la déesse. Ou du moins l'idée qu'il s'en faisait. Une jeune femme aux formes voluptueuse, au regard envoutant, à la voix...

- Bon Dieu de merde! Le premier qui m'approche, je le décapite!

Effrayante.
Une lame à la main, pour illustrer son propos la jeune femme planta la paume de l'homme qu'elle venait s'écraser dans sa chute trop mobile à son goût.
Aussi apeurée qu'apeurante, elle se dégagea de sa position inconfortable pour s'adosser à un mur. Sa jambe semblait brisée, elle rampait. Reyns regarda là d'où venait certainement la jeune femme, un trou dans la toiture lui signala que cet ange effectivement venu du ciel était tombé sur terre pour le sauver de ses persécuteurs en amortissant sa chute sur leur dos.
Comme lui, elle était tombée bien bas.

Hrp: j'espère que ça t'ira et que je n'aurais pas trop dénaturé ton perso ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
avatarLaguz


Messages : 128
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Mer 19 Sep - 20:08


Survolant les plaines de Daien en se pavanant parmi les seigneurs du ciel, Ruika avançait sereine vers Pheonicis. Elle avait récupéré un droit de passage dans chaque pays Laguz. Pas de quoi assurer sa protection si on l'agressait mais suffisamment pour lui permettre de rentrer sur ses terres. Son dernier voyage c'était soldé par un échec, son village en bord de mer encore trop marqué par les attaques incessantes des pirates Beorcs n'avais pu accepter cette être ambigüe mi-ange, mi-démon qui avait su être leur plus grande fierté et déception à la fois.

Cependant, Ruika n'avait pas renoncé au voeux de son frère, sa dernière volonté. Elle devait retourner sur leur tombe, leur dire comme leur fils était devenu fort et leur donner les derniers sacrements.
Ce désir pouvait sembler idiot, dérisoire même, mai il lui tenait à coeur comme sa liberté.

Soudain, elle sentit une perturbation dans l'air. Quelque chose de pas ou peu naturel était en train de se passer et Eole semblait essayer de la prévenir. Elle sentait le vent s'opposer à sa trajectoire, elle le sentait se poser en obstacle vers sa destinée. Cependant, Ruika ne se laissait diriger par personne, pas même son ami le plus fidèle et forçant sur sa magie, elle obligea les bourrasque à lui céder le passage.

Elle n'aurait pas du...

Comme un moteur qui cale, bien que ceux ci n'existaient point, la mage de vent sentit sa magie l'abandonner, la reprendre, repartir... Et se fut la chute libre...

- C'est quoi ce merdier!

L'élégance même, Ruika hurla alors que l'air se dérobait sous ses ailes imaginaires. Tournant sur elle-même en une vrille dangereuse elle savait que l'impact serait mortel. Mettant tous ses efforts dans son rétablissement, elle réussit à stabiliser sa chute voir même la ralentir. Maintenant elle devait évaluer son temps de manœuvre... Environs 23 secondes.

Pas de forêt environnante, pas de lac non plus. La plaine lui serait mortelle... Elle repéra une bâtisse humaine et se dirigeant comme elle le pouvait dessus.
Elle allait trop vite, beaucoup trop... Elle allait mourir.

Le temps de sa réflexion, le toit était là. Elle hurla.
La puissance de son souffle, l'impact de sa voix, son timing... La chance? Elle n'était pas morte, même mieux, elle était en vie. Non sans dommage, elle avait atterrît sur quelque chose de mou, de chaud. Un gémissement, un cri, des humains!
Saisissant ses lames, elle l'est averti qu'au premier mouvement elle sévirait et le premier fut celui d'une main qu'elle planta. Elle s'écarta du corps inerte et rampa jusqu'au mur se rendant compte dans son mouvement que l'angle de sa jambe n'avait rien de naturel...
Elle haletait, elle avait mal mais surtout elle avait peur.

- George! Alfred, les enfants vous allez bien!?!

Les deux grands gaillards semblaient dans les vapes. Si "l'amortisseur" avait été seul il serait certainement mort, mais à deux, on avait bonne espoir de les revoir en vie.

- Qu'as tu fait à mes fils? Qui t'es d'abord!?!

Ruika se recroquevilla un peu plus sur elle même, notant dans son esprit le tableau d'ensemble. Un aubergiste énervé, deux grands enfants à terre et un ivrogne... Ce n'était pas la meilleure situation qu'elle avait connu, mais loin d'être la pire. Elle pouvait se défaire d'eux.

L'aubergiste secoua ses fils violemment empirant inconsciemment encore plus leurs états. Ses yeux se veinèrent de sang alors que l'expression de rage sur son visage le rendait diabolique. Il se releva et s'approcha de la mage. Celle-ci inspira profondément gonflant la poitrine imperceptiblement. La menace à un mètre d'elle, elle relâcha à nouveau la puissance de sa voix. Comme mille oiseaux hurlant à l'unisson, le cri perçant brisa les tympans de l'homme à courte portée. Puis elle le frappa profitant de son étourdissement.

Lui à terre, il n'en restait plus qu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Lun 8 Oct - 21:39



Reyns oscillait entre l'excitation et la peur, sentiment aussi primaire l'un que l'autre. Cette jeune femme des plus sexy qui descendait du ciel pour le "sauver" de ces persécuteurs avait sans aucun doute tous les attraits pour l'émoustiller, quoi que sa voix était quelque peu stridente. Il la regarda haleter alors que chacune de ses respirations gonflaient sa poitrine d'une irrésistible manière. Son couteau tendu vers elle comme une menace avait même quelque chose de délicieux à ses yeux. Il la détailla encore quelque seconde du regard avant de se rendre compte de l'indécence de ses manières. Reprenant contenance en une inspiration il leva ses yeux au niveau de ceux de la demoiselle et déclara avec la plus grande simplicité du monde.

- Écoutez mademoiselle, je n'ai nulle intention de vous nuire, je suis même dans l'incapacité physique de le faire. Je suis au moins aussi blessé que vous et je n'ai pas votre volonté combative.

Un silence lui répondit, lourd de pensées vides de mots. Elle semblait évaluer l'état de sa jambe et à ce que pouvait voir Reyns, il était pitoyable. Cependant, son regard s'étant détaché des formes de la demoiselle, il se posa sur un bouquin qu'il n'eut pas de mal à identifier comme un tome de magie de vent. Il comprenait mieux comment la donzelle avait pu lui tomber ainsi dans les bras.

- Si vous vous demandez pourquoi ça ne marche pas, sachez que ce matin j'ai été agressé par un groupe de brigands qui utilisaient un sceau anti-magie!

Reyns n'avait pas pu utiliser la sienne pour se sortir d'affaire et en un sens, c'était préférable ainsi.
La jeune femme semblait perdue dans ses pensées mais quand l'alchimiste esquissa un mouvement elle reprit sa garde impénétrable.

- Non mais franchement, je ne vais pas dire que vous ne m'attirez pas mais là votre jambe fait vraiment un angle bizarre. Vous avez besoin de mon aide.

Tentant une approche avec la douceur d'une plume dans le vent, une sorte de pression ambiante s'installa et à mesure qu'il rétrécissait la distance les séparant le fardeau sur ses épaules semblait s’alourdir.
Soudain, un bruit à sa droite suivit d’une lacération au niveau de son torse. Tous deux avait réagit de façon différente à ce son inconnu. Il s’était esquivé sur la droite, elle avait tranché dans le vif et tout ça pour un aubergiste gémissant dans son évanouissement.

- Putain, merde tu déconnes mec, pourquoi tu t’immisces maintenant.

L’alchimiste regarda son torse mis à nu par la demoiselle, il était marqué d’ecchymoses plus ou moins bleutées, plus ou moins récentes. Si celles encore noires datées de la matinée, celles déjà orangée était bien plus ancienne et douloureuse dans ses souvenirs. Par endroit, on pouvait voir des cicatrices de brûlures, des cicatrices longilignes trop irrégulières pour être faite à la lame d’un couteau ou d’une épée, un objet cranté peut être…Lui, il savait la vérité.

Se relevant et regardant l’estafilade avec dépit, Reyns attrapa l’aubergiste et commença à le tirer. Il boitait quelque peu, et sentait des côtes fêlées en son sein. Il ouvrit la porte des cuisines et l’y balança comme il pouvait puis il recommença avec les deux autres grands gaillards. Il bloqua la porte avec une chaise puis retourna auprès de la jeune femme.

- Bon, enfin seul, sachant que ça ne change rien au fait que je ne vous ferais rien.

Il avança plus franchement vers elle, les bras ouverts en signe d’honnêteté et de paix mais il commençait doucement à trouver le jeu de la jeune femme quelque peu énervant, d’autant plus qu’il ne voulait vraiment que l’aider. Du moins, pour le moment.
Il attrapa son poignée et posa une main sur sa jambe. A cette distance elle pouvait aisément lui trancher la gorge, il espérait profondément qu’elle n’en ferait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
avatarLaguz


Messages : 128
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Lun 5 Nov - 13:53



Ruika le repoussa aussi vivement que sa jambe lui permettait. Elle trancha dans le vif avec la vivacité d'un serpent faisant fie de la douleur qui lui taraudait la jambe.
Elle était hargneuse la blessée d'autant plus qu'elle se trouvait dans un état de faiblesse. Pourtant le temps d'une seconde, elle avait pensé à le laisser faire, le laisser s'occuper d'elle. Heureusement, cet aubergiste de malheur l'avait rappeler à la réalité des choses et à la réelle signification de s'occuper d'elle...

Les hommes étaient tous les mêmes, des bipèdes qui réfléchissaient avec leur troisième jambe, des animaux en rut, incapable de délicatesse...

Elle savait intérieurement que cette croyance était fausse ayant rencontré bien des exceptions à cette règle stupide. Stefan, Ray, Allen, Alexander, Dayn chacun d'entre eux avait su se montrer doux avec elle. Ils avaient fait preuve de patience, ils avaient fait preuve de retenu. Mais malgré leur gentillesse, chaque nouvelle rencontre qu'elle faisait était marquée par la méfiance et le dégout.

Son regard se fit noir, son allure agressive et seul lui répondit un air de dépit total, un énervement bien fondé. Il regardait son torse mis à nu par la lame comme désespéré par cette vision. Elle regardait ce torse d'un oeil analytique, dénotant ses hématomes, plaies, et ecchymoses qui le recouvraient. Il était en mauvais état cet homme, il ne mentait pas.

Ébahie mais le visage impassible, elle le vit enfermer les propriétaires de la bâtisse. Elle le vit revenir vers elle, l'air ferme et déterminé... Imperceptiblement, elle ravala sa salive étouffant un son sourd dans sa gorge. S'il disait vrai concernant le sceau anti-magie, elle ne pourrait se relever.
Elle le laissa faire. Le laissa poser ses mains sur son corps, repoussant un frisson de dégout à ce contact.

Ses mains étaient froides, rêches et trop grandes pour leur finesse. Elle avait l'impression d'être en présence de bâtons de bois reliés par un fil... Il pressa sa jambe, lui arrachant un gémissement de douleur. Que voulait-il prouver en lui faisant mal, qu'elle avait la jambe cassée, elle le savait déjà!

- Arrête ça ne sert à rien tu me fais mal et pour rien.

Elle se montrait cruel dans sa voix bien qu'elle essayait de ne pas l'offusquer.

- Tu ne peux rien pour moi. Tient prend ça pour te remettre de tes blessures et brise ce putain de sceau et ça me suffira pour m'en remettre si tel est vraiment ton souhait!

Ruika lui balançant négligemment une fiole de potion et un onguent sortit de sa besace, deux produits inutiles à la re-soudure des os, mais particulièrement efficace pour le traitement de torse tabassé.

Elle continua à fouiller sa besace pour trouver de quoi adoucir sa souffrance, antalgique ou alcool. Elle sortit des bandages, une attelle, d'autres bandages, on voyait facilement au contenu de son sac que la jeune mage était habituée à se blesser, voir même à se briser la jambe.
En y réfléchissant bien ça ne lui était arrivée que quatre fois depuis qu'elle s'était remise de sa fausse couche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Ven 16 Nov - 16:40



Reyns attrapa les soins au vol, ne tenant pas rigueur à la jeune femme de sa froideur et de son mépris. Consciencieusement, il ouvrit les flacons et renifla l’odeur acre de la potion de soin. Il repérait les ingrédients basiques des soins de bas étages que l’on vendait à chaque coin de rue, mais il percevait également quelque chose de plus puissant. Un parfum qu’il savait salvateur.
Il alla chercher un verre derrière le bar qu’il nettoya soigneusement puis il y versa le contenu de la fiole. Il fit de même avec l’onguent et mélangea soigneusement la mixture.

- Votre jambe n’est pas cassée, fêlée tout au plus et votre genoux quelque peu déboité mais rien d’irréversible de manière immédiate.

La jeune femme lâcha un soupir de dédain montrant clairement qu’elle ne croyait pas un mot de ce qu’il disait. Elle semblait avoir mis la main sur une quelconque boisson alcoolisée et se remettait à ces effets pour soulager sa douleur. Mais l’alchimiste ne lui laissa pas le temps de se la vider dans le gosier. Il lui arracha des mains et au même titre que les précédentes mixtures, il les coula dans le verre.

- Je souhaite vraiment vous aider à vous remettre de ses blessures et je ne serais pas un homme si pour cela je vous abandonné dans ce sinistre endroit.

Attrapant un autre verre, il fit une sorte de shaker pour mieux émulsionner sa solution. Derrière le comptoir il trouva également des alcools très fort et en imbiba une serviette de laine.

- Bon je ne peux pas franchement faire mieux. Une rasade pour moi
_ il but une bonne quantité du verre et de la mixture _ et une autre pour vous.

Il tendait le verre en direction de Ruika, mais celle-ci ne semblait pas encline à ingérer cette mixture ignoble…

- Ecoutez, c’est une potion de revivifiante améliorée par mes soins. Je ne suis pas médecin même si je me débrouille en anatomie féminine.
_ un regard pour un sourire… Elle n’esquissa pas un rictus _ mais mon dada c’est l’alchimie. Si je vous dis de boire, faites-le. Regardez, je l’ai fait et je vais déjà mieux.

Pour illustrer son propos, il s’essaya à un petit saut de cabri qui hélas se finit en une douleur atroce dans le dos arrachant un simili sourire à la jeune fille.

- Allez, laissez moi faire.

Il tendit le verre à la mage qui le but avec regret. Ce n’était pas bon au goût mais Reyns en connaissait l’efficacité pour l’avoir lui-même testé. Ils risquaient une petite diarrhée mais rien de bien grave.

- Bon maintenant, vous allez respirer là-dedans, ça va vous rendre un peu groggy, mais comme ça je vais pouvoir vous replacer la jambe en vous évitant des souffrances inutiles.

- Je préfère avoir mal plutôt que d’être inerte devant un homme.


Au fond de lui, Reyns s’attendait à cette réponse et il en prit son parti. Il choppa un pied de tabouret qu’il lui donna pour mordre dedans. Puis, il plaça ses mains de chaque coté de sa jambe douloureuse et compta :

- A 3 j’y vais ! Un … CRAC !!!

Sans une hésitation, il replaça la jambe dans un angle correcte arrachant une expression de douleur à la jeune femme.

- C’est mieux quand on ne s’y attend pas.

Il n’était pas sur de cette phrase mais au moins maintenant c’était fait. Empoignant l’attelle qui trainait par terre, il la lui fixa contre la jambe à grand renfort de bandages et autre chute de tissus qui pouvaient l’aider à maintenir la jambe.
Il ne souhaitait pas affronter les brigands seuls, il avait besoin de la mage pour l’aider et surtout de ses cris stridents et de sa vivacité au couteau alors elle devrait marcher et marcher vite car lui ne pourrait pas la porter.

- Essayez de vous lever !

Alors qu’il lui disait ça, il se retournait sur la serviette alcoolisée et se la frotta sur le corps pour se débarrasser de la crasse et désinfecter les plaies puis il s’en alla chercher des vêtements plus adéquat dans les appartements de l’aubergiste pour recouvrir son torse nu et son corps marqué.

- Bon, on y va !

La jeune fille était encore au sol, il ne savait si elle avait essayé et était tombée ou si une grande flemmardise s’était emprise d’elle. Mais d’un mouvement de main il insista sur la nécessité de se dépêcher et de retrouver ses effets. Mouvement appuyé par un bruit dans l’arrière salle plutôt inquiétant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
avatarLaguz


Messages : 128
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Jeu 29 Nov - 15:20


Etait-il fou… ?
Remettre sa jambe aussi brusquement, fixer l’attelle sans la moindre douceur, l’obliger à se lever et à potentiellement affronter des brigands en pleine possession de toutes leur force, forme et armes… cet homme était fou. Pourtant, il avait cette façon entrainante de s’exprimer, ces gestes, sa fougue naturelle et son panache avait quelque chose de motivant…

- Il est hors de question que je te suive.

Mais pas assez pour la jeune demoiselle. S’appuyant sur le mur et se qui se trouvait à portée de main, la jeune mage se relevait péniblement. Sa jambe la faisait souffrir mais elle avait déjà vécu bien pire dans sa longue expérience de poisseuse.

- Si j’ai bien compris, ce n’est qu’un sceau anti-magie. Ce genre d’objet n’a qu’une portée de quelques centaines de mettre tout au plus. Donc je n’ai qu’à marcher, sortir du champ d’action et repartir en volant. Au final vous avez besoin de moi mais moi… absolument pas.

Ruika entendit le son dans l’arrière salle et ramassa sa besace prête à décollée de l’endroit, mais sans voler pour cette fois. Elle se déplaça jusqu’à un balais qu’elle apercevait derrière le bar et le brisa pour s’en faire un appuie.

- Vous voyez, je peux me débrouiller seule.

Il n’y avait aucune forme de reconnaissance chez Ruika. Elle ne lui avait point demandé son aide et ne comptait pas le remercier pour son zèle. Elle sortit dans la rue.

Au bout de quelques mètre, alors qu’elle n’accordait pas un regard en arrière pour le pauvre et démuni Reyns, elle se rendit compte que ses bottes si agréable à regarder quand elle voltigeait dans les airs, n’était pas le moins du monde adapté à la marche à pied, d’autant plus qu’on venait de lui redresser une jambe. Seule, inoffensive et sans défense, Ruika était une cible parfaite pour toute personne mal attentionnée. Elle marchait la tête basse peu habituée à devoir lever les yeux depuis qu’elle s’élevait littéralement par rapport aux autres.
Elle se sentait vulnérable.

Il était vrai que pour l’instant, elle n’avait rencontré que peu de monde voire concrètement personne mais si elle tombait à son tour sur les brigands… elle n’avait nulle défense, nulle personne à projeter devant elle pour prendre les coups à sa place, nulle autre personne sur qui se reposer pour protéger ses arrière. Au final en étant seule, elle s’exposait à bien plus de danger qu’en se fourvoyant d’amitié avec cet inconnu qu’elle savait faiblard et qu’elle pouvait avec un peu de subtilité manipuler à sa guise.
Cependant, elle ne pouvait décemment pas revenir sur ses pas et lui dire que finalement elle voulait bien l’accompagner car elle avait peur d’être seule… Non, elle ne pouvait pas mais par contre… elle lâcha son bâton d’appui et se laissa tomber parterre.

- Aïe !!!

Poussant le vice jusqu’à retenir des faux gémissements de douleur, Ruika pensa à quelque chose de particulièrement triste et laissa venir les larmes à ses yeux.
Parfaite actrice, elle se mise à trembloter alors qu’elle tentait vainement de se relever. Aucun homme digne de ce nom ne laisserait une jeune femme en détresse dans une telle situation aussi grossière avait-elle pu être et aussi méchant soit-il, surtout une jeune femme telle que Ruika.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Ven 7 Déc - 13:42



Reyns la vit lui passer devant l’air hagard. Il n’avait pas pensé que la jeune fille puisse être si égoïste. Son illusion de l’ange tombé du ciel s’effondrait comme un miroir brisé. Elle se releva et le snoba avec tant de conviction que s’il s’était écouté, il lui aurait bien fait un croche-patte pour faire tomber cette mijaurée de son piédestal. Ce qu’il pouvait détester qu’on le méprise, qu’on soit hautain avec lui… ça avait le don de l’énerver, ça avait également le don de l’exciter.
La championne en tout genre dans le domaine du mépris était bien sûr Leoni qui l’avait toujours regardé de haut, en se riant de ses sentiments, de ses aprioris. Durant des années, elle l’avait mené à la baguette ignorant totalement sa personne et ses convictions. Cet ange n’était pas encore à ce niveau, mais elle en tenait une couche bien épaisse.

Alors qu’elle s’éloignait, Reyns la regardait avec dépit. Maintenant, il se voyait obligé de résoudre ses problèmes seul avec pour allié le néant. L’unique auberge des lieux l’avait gentiment jeté, bien qu’au final ce soit eux qui sont coincés… et il n’avait ni vivre, ni matériel, ni quoi que ce soit pour aider à sa survie à part la charité inexistante des passants…

*Mais quelle SALOPE !*

Soudain, elle s’écroula tombant de tout son long en un bruit sourd à peine perturbé d’un ‘aïe’ maladroit.

*Se débrouiller toute seule… tu m’en diras tant…*

Elle le regarda d’un air suppliant, ou du moins il s’imaginait qu’elle en avait un, espérant vainement qu’il vienne l’aider. Mais il ne viendrait pas. Il avait un amour propre tout de même et cette damoiselle était particulièrement …Elle se mise à trembler alors qu’il voyait ses efforts pour retenir ses larmes et paraître plus forte qu’elle ne l’était…
Elle était si adorable. Repoussant cette idée qu’il savait être influencée par le décolleté de la jeune femme et la courbure de ses hanche , Reyns détourna ses yeux pour se ressaisir.

*Arg… ma Déesse qu’elle est jolie cette impertinente…*

Cédant au mâle qui sommeillait en lui, il se porta au secours de la damoiselle en détresse. Descendu de son piédestal, elle remontait rapidement dans son estime. L’air fier de lui il s’avança vers elle et bon prince il posa une main sur son épaule, stoppant ses tremblements et lui dit délicatement.

- Allons cher petit ange, il ne scie guerre à une femme de votre beauté de trainer sur le sol terreux de notre sainte terre. Prenez ma main et oublions ce qui s’est produit jusqu’alors pour refaire connaissance avant de nous lancer dans cette folle aventure pour récupérer mes effets.

Il était naïf, mais il ne perdait pas le Nord le petit alchimiste. Il se souvenait qu’il avait un livre à retrouver, des fioles et une fierté également.
Il soutint la jeune femme qui était étonnement légère et délicate dans ses mouvements et la laissa s’appuyer sur lui le temps qu’elle reprenne son équilibre. Doucement, il ré-examina sa jambe pour vérifier que la chute n’avait rien endommagé mais à vrai dire, la potion faisait rapidement effet. Elle devrait selon lui pouvoir de nouveau marcher dans moins de trois heures. Peut être long pour une mission de récupération immédiate, mais s’il attendait la nuit, sa vivacité devrait être à son meilleur niveau.

- Je me nomme Reyns Fang, je suis alchimiste à mes temps perdus et un peu un arnaqueur aussi. Je ne vous demande pas de vous présenter, mais je pense que si nous devons agir ensemble, ce serait plus pertinent de nous appeler par nos prénoms.

Il récupéra sa béquille de fortune et la cala sous son bras pour qu’elle puisse tenir debout seule.

- Je sais que je vous prend quelque peu en porte à faux, et que je vous oblige un peu à m’aider dans cette histoire mais croyez moi que si j’avais pu faire autrement, je l’aurais fait. Je vous demande humblement de m’aider, et si cela peut jouer en ma faveur souvenez-vous que je vous ai soigné et aidé quand vous en aviez besoin.

Il lui faisait un grand sourire espérant vraiment qu’il n’aurait pas à la menacer ou à la forcer plus qu’il ne l’avait déjà fait car il savait qu’une coopération basée sur de la menace ou de la peur, n’apporterait rien de bon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
avatarLaguz


Messages : 128
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Mar 11 Déc - 17:51


La Mage de vent avait péché le poisson et le tenait par ce qu’il appelait leur virilité. Alors qu’il posait une main sur son épaule, elle repoussait un frisson de dégout et se montra reconnaissante. Cependant… le poisson opposait de la résistance. Elle n’en avait rien à faire elle de ses effets, mais il ne démordait pas de les retrouver.
Cette situation ne lui disait rien qui vaille… Mais en un sens elle ne se voyait pas partir seule et elle préférait de loin être le loup que l’agneau. Une attaque surprise alors qu’ils ne s’y attendent pas… pourquoi pas. Il récupérerait ses biens, Ruika ferait le plein de provision et détruirait le sceau magique. Ainsi elle pourrait très rapidement détaler. D’ailleurs… maintenant qu’elle y pensait, elle pouvait très bien l’accompagner, s’occuper du sceau pendant que lui se débat avec les brigands et s’échapper. Qu’à cela ne tienne, elle ne lui devait rien à cet homme après tout, ce n’était pas lui qui avait amorti sa chute.

- Je m’appelle Ruika… je veux bien t’aider… Mais je ne suis pas aussi forte que ce que tu penses alors moi je m’occuperais du sceau. En plus une fois ma magie retrouvée je pourrais t’être plus utile dans ton combat.
*Et me barrer très très loin aussi*

- Alors allons-y !

Ruika prit appuie sur son morceau de bois et suivit l’alchimiste vers la tanière des brigands ils attaquaient apparemment la nuit, ce serait le meilleur moment pour venir détruire le sceau et récupérer les effets de l’autre rouquin.
L’entrée de leur repère faisait quelque peu cliché, une grotte enfouie dans une montagne… surement un souterrain zigzagant de droite à gauche avec un plafond à peine élevé. La mage de vent était plus à l’aise dans les airs que sous terre.

- On va vraiment devoir s’infiltrer là dedans… Génial. Dis moi, ce serait pas plus simple de juste repartir et d’abandonner tes biens et ton honneur à ces hommes ? Ils t’ont laissé la vie sauve une fois, ils ne le feront peut être pas deux… Et puis des herbes ça se recueille.

Plus le temps passait laissant le jour décliner sur la nuit, plus Ruika sentait comme un frisson lui monter depuis le bas du dos… la dernière fois qu’elle s’était retrouvée dans ce type de situation, elle avait failli perdre la vie, un bras et sa capacité de voler… peut être pas dans cet ordre d’importance mais elle devait bien s’avouer qu’elle n’avait pas envie de revivre ça.
L’attente lui donnait l’occasion de réfléchir et maintenant qu’elle y pensait, c’était peut être moins effrayant pour l’instant d’être à deux, mais serait-ce moins dangereux ? Elle avait encore l’occasion de s’enfuir, d’autant plus qu’elle se sentait déjà plus solide sur sa jambe. Elle avait toujours mal, mais elle pouvait le supporter, s’appuyer dessus et avancer.

*Et si cela peut jouer en ma faveur souvenez-vous que je vous ai soigné et aidé quand vous en aviez besoin.*

C’est vrai qu’il avait su se montrer gentil tout de même avec elle et la potion qu’il lui avait fait prend était rudement efficace. Elle renonça à s’enfuir et s’installa à coté de lui.

- Au fait Reyns, en plus d’être un alchimiste, t’es un mage noir non ? Ça se sent un peu dans ton aura à vrai dire…

Ruika sentait le flux magique s’échapper de tous ses pores mais au contraire du sien, il était malsain, tortueux, écœurant quand elle disait un peu, c’était pour ne pas le vexer mais à vrai dire, il était débordant de ténèbres. Elle ne le jugeait pas, elle savait plus que quiconque que la magie naissait en chacun de nous mais qu’il était impossible de la choisir, c’est elle qui faisait son choix.
Le vent l’avait choisie par amour. Peut être les ténèbres l’avait-il saisit par haine…

Soudain, elle entendit des bruits de pas suivit de voix humaines. Les rats sortaient de leur trou et allaient bientôt laisser le champ libre aux deux mages.
Elle les vit s’éloigner sur le chemin pavé et petit à petit disparaitre dans les fourrées… Ils étaient bien organisés et plus nombreux que ce à quoi elle s’attendait…Espérons qu’ils étaient tous sortis et qu’ils n’y en avaient plus à l’intérieur.

- Bon bah je te propose d’y aller en deuxième, on ne sait jamais, s’il y a des pièges, j’aurais plus de difficulté que toi à les esquiver avec ma jambe.

Elle avait un sourire ravageur presque taquin alors que d’une main elle l’invitait à avancer et à prendre la tête de l’expédition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Mar 18 Déc - 12:41


Allongé au sol, Reyns guettait la sortit du repère des brigands avec une inquiétude croissante. Une inquiétude qui était d’ailleurs en partie due à sa jeune équipière. Allongée près de lui, elle semblait faire les cent pas et se demander à chaque détour s’ils ne feraient pas mieux de partir… Bien sûr qu’ils feraient mieux de s’enfuir, l’alchimiste le savait bien mais il ne pouvait se résoudre à partir sans son maudit livre.
Oui, il se sentait mieux sans lui, oui, il ne voulait pas utiliser les ténèbres qu’il renfermait et oui, il pouvait abandonner son honneur, ce n’était pas grand-chose pour lui… mais il ne le ferait pas. Car s’il se sentait mieux maintenant, il savait qu’un jour ou l’autre le tome de magie le retrouverait. Que ce soit un an, deux ans ou une décennie… ce tome de magie reviendrait entre ses mains et entre temps, il aurait détruit la vie de millier de personne…
C’était un comble pour un magicien d’avoir peur de son livre de magie mais pour Reyns qui n’avait que peu de fierté, c’était acceptable.

- Au fait Reyns, en plus d’être un alchimiste, t’es un mage noir non ? Ça se sent un peu dans ton aura à vrai dire…

*Ouais bah toi ça se sent que tu es une mégère manipulatrice… je te le balance pas à la gueule pour autant…Bon faut dire aussi que t’es carrément sexy mais bon…*

- Oui, c’est tout à fait vrai. Je suis mage noir à mes heures perdues, et ces crétins mon pris mon tome de Magie.

Un craquement se fit entendre en contrebas, Reyns s’enfonça un peu plus dans le sol et regarda partir les uns après les autres les mécréants qui s’en était pris à lui. Ils étaient tous là, l’alchimiste avait un petit espoir que le champ soit libre.

- Bon bah je te propose d’y aller en deuxième, on ne sait jamais, s’il y a des pièges, j’aurais plus de difficulté que toi à les esquiver avec ma jambe.

*Mais quelle salope !*


L’alchimiste ne savait plus sur quel pieds danser avec cette fille… elle était tantôt froide, mesquine et désagréable, tantôt marrante, chaleureuse et mignonne. C’était déconcertant.
Attendant de les voir tous disparaitre au loin, l’alchimiste se lança à l’assaut du souterrain. Il avançait à pas feutré, longeant le bord de la paroi pour éviter les pièges au sol. D’une main, il stoppa leur progression dans la grotte repérant au sol un fin fil de nylon qui une fois tendu devait certainement déclencher un foutu mécanisme. Il l’enjamba grossièrement et attrapa la jeune fille par la taille avant de la soulever. Elle était vraiment d’une légèreté alarmante. Dans sa tête il se disait qu’il fallait nourrir un corps comme celui-ci mieux que ça. Car si la magie vient de l’esprit, l’esprit ne peut rien sans le corps… il la reposa près de lui et écarta une de ses mèches de son visage. Elle était vraiment belle. Il s’écarta rapidement ne souhaitant pas de nouveau expérimenter le tranchant de ses lames et repartit de plus belle.
Le tunnel s’enfonçait de plus en plus profondément sous terre faisant de la lumière une source rare. Il y avait de nombreuses torches éteintes accrochées aux murs et l’alchimiste hésitait à en prendre une pour l’allumer au risque de prévenir les brigands de leur présence. Mais les ténèbres de l’endroit eurent rapidement raison de ce risque, comparé à celui de se prendre un mur.
Saisissant l’une d’elle, il l’alluma un feu au sol auquel il prit sa source pour enflammer les torches. Merveilleuse idée se dit-il lorsqu’il vit que le chemin se séparait en deux.

D’un coté, il y avait un tunnel qui montait vers le haut. Les parois semblaient lisses et le sol granuleux mais quelque chose d’étrange s’échappait de ce couloir. Reyns l’avait déjà remarqué mais plus ils s’enfonçaient dans la terre plus les particules de magie qui parcourraient notre planète semblaient se faire absent. Se couloir représenté un néant de magie.
De l’autre, la piste semblait accidentée et descendante, mais l’alchimiste savait qu’on l’appelait, qu’on l’attendait. A Cœur Ouvert réclamé son propriétaire.

- Je pense qu’il est clair que nos chemins se séparent ici pour le moment.

Son ton était grave et sa voix profonde.

- Si on s’en sort, ça vous dit de coucher avec moi ?

Mais lui… ne l’était pas.

- Non je rigole !

Il plongea dans l’antre des profondeurs et répondit à l’appel des ténèbres.

*J’arrive*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
avatarLaguz


Messages : 128
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Jeu 27 Déc - 17:30


La mage était restée muette alors que les limites étaient clairement franchies. Il avait osé la toucher, la tenir, la porter… comme pour une demoiselle en détresse, il l’avait protégée. C’était presque humiliant pour la mage de vent. Mais le plus alarmant était cette marque d’affection, cette façon de lui remettre les cheveux en place avec douceur, sa façon de la regarder… Elle n’aurait pas du le laisser faire, elle aurait dû le frapper, le faire se soumettre à sa suprématie. Ruika n’était pas de celles qu’on aide à sauter, elle était celle qui poussait les gens dans le ravin et les regardait s’écraser.
Alors qu’il reprenait la marche en tête, la mage de vent se demandait si elle devait vraiment lui faire payer son manque de discernement maintenant ou lorsque le combat avec les brigands commenceraient car elle ne doutait pas qu’avec sa chance légendaire, ils rentrent avant qu’eux ne soit sortis.

La grotte devenait de plus en plus sombre alors que la demoiselle continuait d’avancer. Sans s’en rendre compte, elle s’était rapprochée du rouquin pour ne pas le perdre de vue. Elle s’était même surprise à faire un mouvement de la main pour saisir sa manche mais alors que l’idée lui passait par la tête, Reyns s’arrêta.
Il alluma une torche, éclairant deux tunnels qui indiquaient clairement leur direction bien qu’il n’y ait point de panneau. Ruika empoigna l’une des torches et éclaira sa route. Elle avait peur de glisser par endroit mais l’absence de douleur dans son genou la rassura, elle était capable de monter cette pente.

- Si on s’en sort, ça vous dit de coucher avec moi ?

Nouveau temps mort la jeune fille ne savait comment répondre à tant de désinvolture bien que la réponse lui semblait évidente.

- Non je rigole !

Elle le regarda avec des gros yeux alors qu’il disparaissait dans le tunnel… Elle savait qu’elle venait encore de manquer une occasion de lui mettre les points sur les i et de le rembarrer de manière définitive. Mais ce flegme était déconcertant. Sans plus se poser de question, elle se jeta à son tour dans la gueule du loup.

Le chemin était tortueux, il était étroit. Ruika n’osait plus poser sa main sur le mur pour se retenir l’ayant mis quelques secondes plus tôt dans une espèce de substance gluante et nauséabonde. Elle n’avait que peu de lumière malgré la torche et ne se fiait qu’à son instinct pour avancer. Après un énième tournant, elle entraperçut une lueur. La salle principale semblait éclairée mais si c’était le cas, pour qui l’était-elle. Sans une hésitation, elle saisit l’une de ses lames alors qu’elle passait sous une voute aménagée pour découvrir le sceau.
Elle n’en avait jamais vu d’une telle taille, il était gravé à même la roche et luisait d’une couleur écarlate. Elle ne doutait point de la matière utilisée pour le graver mais s’étonné que la magie anile la magie.

- Comment je vais effacer ça moi…

Ruika s’approcha de la roche et commença à la gratter de son couteau. C’était solide, ça ne s’effritait que peu et cette lumière semblait inquiétante.

- C’est marrant les magots, ça se pense intelligent mais en fait c’est con comme des balais. Tu penses vraiment que ça va s’en aller si facilement ?

Ruika fit volteface alors que devant elle se présentait un roublard des plus moches qu’elle ait pu voir jusqu’à ce jour. L’un de ses yeux était de verre, l’autre lubrique alors qu’il détaillait la jeune femme. Il s’appuyait contre la paroi et la regardait bloquant par la même occasion le tunnel d’où elle venait. Elle ne pensait pas avoir été suivie mais si ce n’était pas le cas, d’où pouvait-il venir.
Quelque chose de chaud et humide lui tomba sur l’épaule. Ruika leva les yeux et les vit…

*Putain de grotte de merde…*

Sautant en arrière, elle esquiva un mec droit descendu sur elle alors qu’un troisième venait stopper sa fuite. D’un coté, un mur de l’autre le vide et au dessus d’elle un ribambelle d’humain se prenant pour des araignées. L’homme derrière elle lui saisit le bras et lui fit lâcher sa torche dans le vide, éclairant l’antre des voleurs, la caserne d’Alibaba.
Le sang de la mage ne fit qu’un tour alors que le brigand enserrait son poigné. Elle laissa glisser l’une de ses lames jusqu’à sa main prisonnière et sectionna se qui la retenait.

- Aaaargh !! La salope elle m’a coupé les doigts

- Hors de ma vue, HUMAIN !

Le cri associé à la force pulmonaire de la mage repoussa le brigand qui déstabilisé, dégringola la pente.

- Ne me mettez pas en colère ou vous tâterez de mes griffes humains.

Au dessus d’elle, ça semblait s’agiter, mais la mage se concentrait sur ce qui se présentait devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Lun 7 Jan - 14:15

L’alchimiste s’enfonçait dans le tunnel peu rassuré. Il faisait une cible facile dans ces souterrains, trop facile à son goût et même s’il avait réussit à ramener la jeune femme comme garde du corps et comme diversion, il commençait à regretter de l’avoir impliquée. Cependant, bien que ses pensées se penchaient encore sur elle, elles se faisaient rapidement envahir par autre chose de plus sombre, de plus douloureux. Il déglutit difficilement…
L’ouverture dans la roche s’agrandit à la lumière de sa torche alors que Reyns découvrait à ses pieds des montagnes de biens et bijoux. Pas d’or, mais de la soie de Gallia, des épices d’Hatary, des armes de Begnion, des toilettes de Criméa… pour un œil non avisé, ça pouvait sembler être un amoncellement de broutille mais pour Reyns qui avait beaucoup voyagé et connu l’opulence, c’était un véritable trésor.

Soudain, il entendit des voix au-dessus de lui. Levant la tête, il aperçut la lumière de la torche de la demoiselle et la distinguait difficilement. Il n’entendait pas ce qui se disait mais en voyant la torche tomber rapidement suivi de plusieurs hurlements dont l’un plus strident qu’un autre. Reyns comprit le danger imminent. Idée renforcée par la chute d’un corps à ses pieds. Il ne la voyait plus, il faisait sombre autour de lui et la seule lumière de la pièce était sa torche. Il était repéré. Tant pis, il n’avait plus de temps à perdre se concentrant sur ce lien intangible qui le liait à ses ténèbres, il essayait de visualiser où il était, son tome de magie, l’essence même de son âme souillée.

- Eh les gars, mais regardez qui se jette dans notre antre. Ne serait-ce pas notre ami de ce matin ?

Il l’avait trouvé…
Faisant volteface et pivotant quelque peu sur le coté, l’alchimiste faisait face au retour des brigands avec une sérénité artificiel. Il reculait discrètement comme essayant de les fuir alors que centimètres par centimètre, il se rapprochait du cuir de son livre.

- Eh bah princesse, tu n’en as pas suffisamment eut ce matin ? Tu veux qu’on te démonte la gueule à nouveau ?

- Pour tout vous dire, je préférerai que vous fassiez comme si vous ne m’aviez pas vu, comme ça je récupère mes effets et je me casse.

- Oh il a de l’humour, on n’a pas eut le temps de voir ça ce matin alors que tu bouffais le sable.
_ rire moqueur

Il dépassait une pile d’armures de cuir alors qu’il sentait sa main toute proche de trouver ce qu’il cherchait.

- Hey gamin c’est ça que tu cherches ?

Un des brigands était passé derrière lui et tenait à la main une fiole de nitroglycérine. Reyns regardait le vaurien l’agiter de gauche à droite, de droite à gauche et ses yeux s’écarquillèrent.

- Tu devrais pas faire ça…

- Regardez moi ça, le p’tit voyageur se découvre des tripes !

- Non mais je n’rigole pas… tu ne devrais pas le faire.

- Tu sais sale magot, je déteste qu’on me donne des…


BOUM !!!
Sous leurs yeux abasourdis le jeune brigand partit en confettis alors que Reyns avait plongé au sol. Le souffle de l’explosion avait balayé deux trois brigands sur son passage et fait voler en éclat les biens entourant le gamin. Heureusement, il n’y avait pas eu de réaction en chaine avec ses autres fioles, c’est qu’elles devaient encore être intactes. Reyns se releva en toute hâte et se jeta à l’endroit de l’explosion. Un amas de chairs immonde reposaient au sol, des bijoux, commodes et livres avaient volé en éclat, mais pas le sien. Il sentait toujours sa présence. Soudain, il sentit une main sur son épaule, le saisissant avec force et rage et le soulevant sans effort.

- TOI ! C’était quoi cette chose, comment peux-tu faire de la magie en ces lieux ! Parle ou je te brise le cou !

- Ce n’est rien d’extraordinaire, vraiment ! Pas de magie…Un simple effet chimique, un peu de chaleur, un peu d’agitation et Boum ! Mais rien de bien sorcier.

- APPORTEZ MOI SES EFFETS !!!

Au même moment, un homme tomba du ciel et vint s’écraser à coté du chef des brigands

- Qu’est ce donc…

- Le messager avait parlé de deux intrus. Je pense que le deuxième est là-haut…

- Comment ?

Maintenant qu’il y faisait attention l’alchimiste pouvait entendre les clameurs d’un combat éloigné. Ruika avait vraiment l’âme d’une guerrière en elle. Reyns était bien heureux de l’avoir obligée à venir finalement.

- Très bien. Toi si tu ne veux pas mourir, tu vas nous faire une autre démonstration de ton chimie, sur lui.

- C’est une fille, Chef !

- Même châtiment ! Si tu l’as tue, je pourrais faire de toi un homme riche, ton invention serait un véritable atout !

Ou pas…
Reyns voyait un p’tit gars revenir avec son livre et ses potions. Que devait-il faire, tuer Ruika et s’assurer une vie pérenne au sein d’un groupe de malfrats. Ou ne pas la tuer et risquer de mourir sachant qu’elle aussi pourrait crever par inadvertance…

- J’accepte.

- Très bien, dîtes à Spider de coincer la fille, on a une expérience à tenter.

L’alchimiste se laissa trainer alors qu’on lui faisait rebrousser chemin pour prendre la seconde voie de l’intersection. Dans la parois, il remarqua des cavités vides de taille humaine… Ruika avait dû passer devant eux sans les voir et ils l’avaient enfermée dans leur piège.

- Chef ! Comme demandé, la voilà bloquer.

- Très bien. Tue là !

Reyns se trouvait face à elle, elle était essoufflée, recouverte de sang… Il saisit une fiole.

- Pardonne moi Ruika, mais je suis forcé de te JETER cette fiole et rien ne pourrait la DEVIER de sa trajectoire, pas même le VENT ou la TEMPÊTE. Tu vas mourir, et tu ne pourras jamais me rendre la monnaie de la pièce !

Il la regarda droit dans les yeux et lança sa fiole de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
avatarLaguz


Messages : 128
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Jeu 24 Jan - 14:07


Ruika n’était pas habituée à se battre, à lutter, elle, elle faisait dans le massacre en bonne et due forme, de loin à coup de lames de vent et d’hurlement dévastateur. Elle n’était pas habituée à la sueur, d’un combat au corps à corps, à la difficulté de gestion des mouvements de l’adversaire. Bloquée sur sa tranchée étroite juste en face d’un sceau qu’elle ne savait désactiver, des brigands tombaient autour d’elle de toute part et si son cri les faisait reculer, ce n’est qu’à l’aide de ses lames qu’elle réussissait à se défaire d’eux de manière définitive.

- Allons ma jolie, laisse toi faire, on ne te fera pas trop mal.

- Ah bon ?

- Ta gueule toi !

Ruika avait l’impression de se retrouver en présence de ces forbans de pirates qu’elle devait remettre à leur place tout le temps à grand renfort de lame de vent et de tornade. Mais elle ne pouvait pas faire appel à ses sorts, la magie ne lui viendrait pas en aide tant que cette stupide gravure dans la roche ne serait pas effacée… mais comment inhiber un sceau ? Elle n’avait jamais eu à faire à ce genre d’artifice avant, jamais elle n’avait vu ce type de dessin…
Un homme lui saisit le bras, elle se retourna vivement et lui planta une lame dans le bras. Un autre l’attrapa part la taille elle lui brisa les tympans d’un hurlement sonore. Une lame vint trancher son abdomen elle ne put répliquer.

- Tu ne pourras pas te défaire de nous tous. On est bien trop nombreux et tu n’es qu’un mage incapable d’utiliser sa magie… Rend toi fillette, se sera moins douloureux pour…

Ruika lança son couteau qui se ficha dans le crâne du bavard alors que son corps glisser de la falaise escarpée. La magicienne de vent cracha du sang et portait sa main à son ventre blessé. Les gouttelettes écarlates éclaboussèrent la roche et semblèrent perturber le sceau mais durant un très court instant. Soudain, elle comprit… si elle ne pouvait l’effacer, elle n’avait qu’à le brouiller.
Elle regarda autour d’elle afin de trouver de quoi le faire disparaitre et remarqua quelque chose d’étrange. Ses assaillants s’étaient massé derrière elle l’empêchant d’avancer dans la grotte, mais plus aucun d’entre eux ne l’attaquait.

- Qu’est ce que…

- Chef ! Comme demandé, la voilà bloquer.

- Très bien. Tue là !

- Pardonne moi Ruika, mais je suis forcé de te JETER cette fiole et rien ne pourrait la DEVIER de sa trajectoire, pas même le VENT ou la TEMPÊTE. Tu vas mourir, et tu ne pourras jamais me rendre la monnaie de la pièce !

Ruika vit la silhouette de l’alchimiste se dessiner à la sortit du tunnel et le regarda avec rancœur et étonnement… Allait-il réellement lui envoyer l’une de ses potions... ? S’il le faisait, elle risquait la mort. Elle pouvait esquiver dans le vide mais sans sa magie…
Il jeta sa fiole en cloche.
Ruika porta sa main à la pierre alors que l’autre saisissait le livre. Elle sauta.
Le sang sur la roche paralysa le sceau alors que la demoiselle tombant sentait la magie lui revenir…

- Tsubasa !

Le vent la porta la ramenant au niveau de ses agresseurs alors que la fiole brisée avait commencé à ronger la chair des hommes se trouvant derrière elle. Leurs cris d’agonie étaient jubilatoires. Elle les regarda de haut comme elle aimait à le faire et son regard se porta à Reyns.

- Alors comme ça tu as cherché à me tuer. J’aurais d’autant moins de remord à t’abandonner.

Un petit sourire narquois naquit sur ces lèvres.

- Ah et avant de partir, j’oubliais.

Ruika sortit un second bouquin et se tourna vers le plafond de la caverne. D’un revers de la main, elle envoya une lame de vent qui trancha chaque corde, cordons, filet qui retenait ces malotrus au plafond. En des cris sonores, ils tombèrent les uns après les autres et c’est en une dernière révérence que la magicienne tira la sienne.

- Je te souhaite bien du plaisir cher Reyns !


La jeune mage fit un tour d’horizon dans la caverne ramassant pour son plaisir quelques livres et bouquin qu’avait amassé le brigand puis s’enfuit par les tunnels. On essaya bien de l’arrêter mais personne n’arrête le vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Jeu 31 Jan - 16:28

Reyns n’en crut pas ses yeux… mais elle avait rien compris cette idiote !
Il l’a vit s’échapper toute guillerette et voletante qu’elle était alors que lui, elle le laissait dans la panade. Les hurlements des brigands rongés par l’acide s’éleva dans la grotte faisant échos à ceux qui chutaient depuis le plafond de la caverne. Une poigne de fer se referma sur son épaule alors que le chef approchait sa vilaine tête ahurie prés de lui.

- Tu t’es moqué de moi voyou ! Je vais te tuer !

- Mais j’ai fait ce que vous m’avez dit j’ai lancé la fiole !

- Elle n’a pas explosé ! Mes hommes sont à l’agonie !!! Qu’était-ce ???

- De l’acide… Mais c’est pas ma faute, dans le noir, c’est difficile de faire la différence !

- Je vais te la faire boire ta différence !

Le brigand attrapa une fiole au hasard que Reyns lutta pour ne pas prendre alors qu’au fond de lui, il savait que ce serait l’objet de sa salvation. Une main vint agripper ses cheveux et le tira en arrière, on lui fit avaler le liquide ambré et il arrêta de lutter.

- Regardez-moi cette larve les amis… Pitoyable !

- Chef, il faut venir en aide aux autres !

- Non… égorgez moi ce qui crient trop fort et achevez les morts. Je n’ai que faire des larves ! Vous, allez me refaire ce sceau et toi vient ! On va cueillir la demoiselle. Elle va sentir qu’il ne faut pas se moquer de moi, je vais la faire regretter d’être une femme !

Il balança l’alchimiste sur le coté, le laissant heurté avec violence le mur de pierre. Mais Reyns ne saigna pas, ne s’ouvrit pas le crâne et ses yeux bien ouverts attendaient une erreur de leur part. Le porteur de ses effets les posa au sol pour partir à la poursuite de la mage. Discrètement, Reyns se faufila jusqu’à eux et c’est avec soulagement qu’il replaça chacune de ses fioles à leur place et son bouquin à la ceinture.

- Hé toi ! tu crois que je n’t’ai pas vu ? Crève !

La lame de sa dague s’abattit sur le bras que Reyns avait levé par reflexe pour se protéger. La lame se brisa sur sa peau durcie comme le roc et c’est avec satisfaction qu’il lui écrasa un coup de poing dans la face.

- Putain que ça fait du bien de se défouler un peu.

- Qu’est ce que… tu as un point de fer ?

- Mais oui ! C’est de l’alchimie !

Reyns lui écrasa un nouveau crochet dans la mâchoire faisant valdinguer les dents de l’affreux. Se retournant, il profita de la cohue pour s’enfuir à son tour mais par la voie du sol. Certains des brigands le prirent en chasse. Reyns courait pour sa vie et c’est avec une incroyable intelligence qu’il déclencha le piège découvert à l’aller qui libéra des volets de flèches qui bien que rebondissantes sur sa peau, transpercèrent celle de ses poursuivants.
L’air de la liberté se fit léger sur sa peau.

- Putain de souterrain, je pensais qu’on ne s’en sortirait jamais ! N’est ce pas Ruika ?

Mais la jeune femme ne lui répondit pas, elle n’était plus là.
Soudain, il sentit la magie l’abandonner, rapidement suivit d’un hurlement aigüe. La mage de vent semblait de nouveau avoir retrouvé le plancher des vaches… il pourrait l’abandonner comme elle l’avait fait et partir mais, il ne le ferait pas. Prenant la direction du cri, l’alchimiste s’apprêtait à en découdre avec du brigand. Il ne possédait pas la force de ces mécréants mais la solidité de son corps était à toute épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
avatarLaguz


Messages : 128
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Mar 5 Fév - 17:06


C’est sans un regard en arrière que la magicienne avait pris la fuite. Sans un remord aussi. Après tout, il avait essayé de la tuer, il s’était vendu à l’ennemi juste pour survivre seul. Ruika aurait certainement fait de même c’est pourquoi elle ne lui en voulait pas et espérait qui lui ne lui en veuille pas non plus par la suite… Du moins s’il survivait.
Ruika n’était pas femme à se faire d’amis, et elle avait rapidement compris que Reyns non plus. L’un comme l’autre était des manipulateurs, des flatteurs et au fond, des tueurs sans pitié et sans vergogne.

Portée par le vent d’Eole, la jeune femme retrouva la liberté bien rapidement et c’est le cœur léger qu’elle regagna les hauteurs. Elle était heureuse, bien que son bonheur ne fût que de courte durée. Elle sentit de nouveau la magie fluctuer. Elle se sentit balancer entre Eole qui la retient et la gravité qui l’attire irrémédiablement sur son sol terreux.
Pourtant, elle ne pouvait pas redescendre, d’autant plus qu’elle apercevait le molosse de brigand et l’un de ses chiens sortir à sa suite. Ils la repérèrent bien trop rapidement, elle ne pouvait pas disparaitre de leur horizon. Elle ne pouvait pas non plus s’élever encore au risque de s’écraser à nouveau.

Soudain, elle entendit le bruit d’une corde que l’on tend, elle écouta le sifflement d’une flèche qui pourfend le vent et puis plus rien. Sa main pourfendit le vent en une lame plus acérée que celle de la pointe d’une flèche. Elle détourna la trajectoire de la vile et hurla avec force soufflant le plus inexpérimenté des deux.

- Tu as une grande gueule gamine ! Tu vas voir, je vais te la remplir !

Ruika resta stoïque devant cet étalage de grossièretés et c’est avec panache qu’elle décocha une seconde lame de vent. Le brigand plus souple et vif qu’elle ne l’aurait pensé sauta en arrière esquivant facilement sa lame. Le second reprit son arc et recommença à lui tirer dessus.
Mais le domaine des airs étaient le sien et quelque soit la précision de son adversaire, personne ne pouvait la toucher.
Néanmoins, le vent commençait à l’abandonner elle le sentait faiblir et puis partir. C’est sans surprise qu’elle chuta mais elle avait mieux prévu son coup pour cette fois ci et bien qu’elle tomba de relativement haut, elle se rattrapa dans un arbre à quelques mètres plus bas.

- Alors on joue les petits singes ? Tu sais ce qu’il y a de plus beau ? C’est qu’avant de devenir brigand, j’étais bûcherons !

Le barbare sortit une énorme hache à deux mains et c’est sans une hésitation qu’il l’abattit sur le tronc ébranlant jusque dans ses fondements l’arbre centenaire. Ruika se cramponna et resta perchée mais elle savait qu’une demi-douzaine de coups comme celui là aurait rapidement fait de la déloger. Elle devait gagner du temps pourquoi elle ne savait pas… Personne n’interviendrait, elle avait repoussé Reyns pire, il devait être mort. Personne aux alentours ne viendrait à son secours. Elle ne ferait que repousser l’inévitable. Pourtant…

- Et dîtes moi Brigand, pourquoi un honnête bûcheron devient-il forban ?

La lame de la hache s’arrêta alors que l’homme semblait réfléchir mais ce ne fut que de courte durée car il reprit son élan et frappa à nouveau.

- Oh allez, je suis condamnée à être votre prisonnière vous pourriez au moins partager vos histoires…

La voix de la mage se faisait langoureuse alors qu’elle s’étalait lascive sur sa branche.

- Alors t’es comme ça toi… le genre de midinette à te poignarder dans le dos dès qu’elle le peut mais à roucouler devant plus fort qu’elle. Ça me plait.

Elle venait de gagner un sursis.

- Moi dans le temps j’avais une petite vie tranquille mais j’n’aimais pas trop la bande de magicien qui venait toujours me chercher des noises. Leur feu était plus chaud que celui du forgeron, leur vent plus tranchant que ma hache… Ils me saoulaient. Alors j’en ai tabassé un pour le remettre à sa place de petite fiote. Puis un second. Il se sentait moins malin sans leurs bouquins. Et puis j’y ai pris goût jusqu’au point d’en tuer une. Une mage de vent un peu comme toi, hautaine, arrogante.

Il asséna un nouveau coup, comme si ce souvenir lui rappelait au présent !

- Et après ?

- Après, bah je m’en suis pris à d’autre du genre. Ces petites mages effarouchées, il est toujours plaisant de les dresser. Puis, je me suis fait pourchasser par la garde et me voilà à la tête d’une armée.

Ruika sentait son sang bouillir en elle mais également une peur glaciale lui remonter le long de la colonne vertébrale. Quand soudain, le regard de l’homme se leva sur elle et son expression sadique la fit reculer.

- Dis j’ai bien envie de te dresser.

Il reprit sa hache à pleine main et frappa avec une telle force que l’arbre se mit à pencher. Ruika empoigna ses griffes d’acier si fortement que ses jointures en blanchirent. Le sapin pencha puis s’écrasa et s’est remplie de rage et de peur que la demoiselle se jeta sur l’homme, en pleine chute.
Ses mouvements étaient brouillons, sa peur la rendait incohérente. Elle le frappa, elle le trancha mais rien de suffisant pour le mettre au sol. D’un revers de la main, il la repoussa la jetant au sol et elle sentit une pointe froide à la base de son cou.

- Alors, on commence ?
[i]
Ruika se détendit, elle se relâcha et s'oublia. Elle savait ce qui lui arriverait, elle savait aussi qu'elle y survivrait. Ce n'était pas la mer à boire et le tuer n'en serait que plus gratifiant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Mer 6 Fév - 9:58


Reyns n’était pas un combattant, il n’avait jamais été entrainé pour. Pourtant après avoir compris à maintes et maintes reprises la faiblesse du sien, il s’était naturellement dirigé sur du renforcement physique. Quelle ineptie pour un mage noir que de renforcer son corps plutôt que son esprit !
Cependant, Reyns considérait le sien suffisamment affûté pour se concentrer sur ce corps de minette qui faisait sa réputation de tapette. S’il avait développé des potions renforçant son corps, c’était pour qu’elles lui servent. Et il était bien décidé à en faire bon usage. Alors qu’il se rapprochait de l’endroit d’où il avait perçu le son, il vit Ruika face contre terre, une pointe de flèche contre sa nuque.
Mais il se figea devant son expression. Elle n’avait pas peur, elle n’était même pas en colère mais son regard était meurtrier, sa détermination palpable et même privé de sa magie, Reyns savait qu’A Cœur Ouvert’ se ferait une pure joie de la dévorer.

Reyns secoua la tête pour se débarrasser de ses mauvaises idées. Il devait réfléchir et le faire vite avant de perdre l’arrogante Ruika. Il ne voulait pas qu’elle se fasse ainsi rabaisser, il ne pourrait plus la regarder.
Dans un premier temps, il devait neutraliser l’archer. Mais s’il arrivait de front, il risquait fortement de prendre une flèche et en envoyant l’une de ses fioles, de toucher la mage. Il devait faire diversion ou du moins trouver un moyen d’approcher sans être vu. Il fouilla sa besace et attrapa une fiole aux reflets bleutés…
Sans réfléchir plus il la lança alors que ce connard s’évertuait à arracher les vêtements de la mage. La fiole se brisa à leurs pieds relâchant une épaisse fumée sombre.

- Qu’est ce que c’est ? Toi ne crois pas pouvoir m’échapper ainsi femelle !

Le chef semblait tenir Ruika fermement mais l’archer était décontenancé. D’un bond, Reyns se jeta dans la fumée et aveuglé à son tour il s’approcha de là où il pensait être le tireur. Le choc d’une flèche contre son torse lui confirma sa position.

- Tu crois quoi ! Que je ne me fis qu’à mon sens de la vue, je suis un archer d’élite moi monsieur ! Et tu respires comme un buffle !

- Peut être mais mon cuir est bien plus résistant.

Une entaille d’un centimètre de profondeur perçait son torse. A courte portée les dégâts étaient plus importants. Cependant pas assez pour l’arrêter. Reyns chopa l’archer au corps à corps lui assénant un coup de genoux dans le ventre. Il essaya de reculer mais son arc et son manque de visibilité limitaient ses mouvements. L’alchimiste prit l’une de ses fioles, il devait agir rapidement avant que le nuage ne s’évapore. Il tendit la main pour saisir le vide et reçut un coup d’arc monumental dans le bras. Son os aurait du casser mais très peu pour lui. Il n’aurait qu’un simple bleu. Il donna alors un crochet dans la direction indiquée et frôla le visage de l’archer mais ne s’arrêtant pas, de sa seconde main, il lui écrasa la fiole dans la face.

- AAaaaaaaaarggh !!!!!! Mon visage ! Mon visage je brûle !

- Tais-toi !

Une hache souffla le reste de fumigène alors qu’en un coup circulaire, elle venait décapiter le pauvre diable. Grand, imposant, le brigand lui faisait face, tenant Ruika d’une main à la gorge.

- Bouge encore et je lui brise le cou.

Reyns obéit, se redressant et semblant bien petit face à cette masse de muscle.

- Tes artifices sont nombreux mais je ne te comprends pas Alchimiste. Pourquoi revenir l’aider alors que tu étais résolu à la tuer et qu’elle t’a abandonné. Du remord ?

- Non absolument pas ! Et puis j’ai jamais eu l’attention de la tuer !!! Elle a juste rien compris car c’est une idiote, comme moi. Je voulais que tu le renvoie avec ta magie… ça nous aurait libéré tous les deux et permis de nous enfuir ensemble !

Ça lui arrachait la bouche de dire ça mais étrangement, depuis April dans les montagnes, le cœur de l’alchimiste semblait plus faible et plus enclin à la compagnie. Il s’était attaché à cet ange diabolique, à cette manipulatrice et merveilleuse tentatrice…

- Non me dit pas que tu te tapes ce canon ! Tu remontes dans mon estime !

Reyns ne pouvait rien faire, il n’avait pas la vivacité des guerriers, ni la discrétion des voleur. Ce n’était qu’un mage noir raté. Et il ne pouvait rien faire.

- Ta gueule on finira par te tuer !

- Oui bah pour l’instant tu vas poser tes fioles au sol alchimiste et tu vas regarder ta copine souffrir.

Il jeta un regard sadique à la mage mais sans jamais baisser sa garde. Ils étaient dans un beau merdier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
avatarLaguz


Messages : 128
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Mar 19 Fév - 11:19


Ruika sentait à peine la pression sur son corps, ses vêtements partaient en lambeaux les uns après les autres mais elle n’en avait cure. Elle s’était réfugiée là où personne ne pourrait la trouver, elle s’était mise à l’abri profondément dans ses souvenirs. Ceux de son frère, ceux de ses élèves… la chaleur de chaque été passé en leur compagnie, la douceur des brises. Les yeux fermaient elle fuyait la réalité si cruelle pour un passé si plaisant.
Mais un sombre nuage vint embrumer ses souvenirs, quelques chose d’étouffant, de suffoquant. Ruika ouvrit les yeux pour découvrir cette brume noire autour d’elle. Secouée d’un sursaut de survie, elle se mise à ramper dans le noir pour échapper à ses tortionnaires mais une main se saisit de sa cheville et la ramena à sa précaire situation.

- Toi ne crois pas pouvoir m’échapper ainsi femelle

Ruika crasha comme une bête furieuse alors que d’une botte dans son dos, le brigand l’écrasait face contre terre. Elle ne se débattait pas mais attendait son heure. Elle le tuerait, elle l’étriperait ça ne faisait aucun doute.
La brume s’agitait, elle entendait les bruits d’un combat, les gémissements, les respirations coupées. Soudain, un hurlement perça le tout et le tranchant d’une hache y mit fin… Ruika se sentit soulevée, elle sentit une poigne ferme se refermer sur sa nuque, elle sentit le danger d’un telle prise…

- Bouge encore et je lui brise le cou.

Reyns, le maigre alchimiste se redressait devant elle, blessé, haletant, désarmé… pourquoi était-il venu ? Etait-il idiot, il aurait du la laisser mourir, partir simplement… alors pourquoi ?
[color=lightgreen]
- Et puis j’ai jamais eu l’attention de la tuer !!! Elle a juste rien compris car c’est une idiote, comme moi. Je voulais que tu le renvoie avec ta magie… ça nous aurait libéré tous les deux et permis de nous enfuir ensemble !
[color]
Ensemble, il considérait leur union éphémère comme un ensemble…comme quelque chose de plus que deux êtres qui s’utilisent l’un l’autre… Elle sourit intérieurement. C’était vraiment un imbécile mais il avait quelque chose d’attachant.

- Et comment j’aurais pu le savoir ? Pour moi tu n’es qu’un soiffard dans un bar qui fait la SOURDE OREILLE à tout conseil et qui utilise une fille tombée de nulle part sans UN CRI comme bouclier humain. Je ne pouvais comprendre à ce moment ta méthode d’AVERTISSEMENT…

- Non me dit pas que tu te tapes ce canon ! Tu remontes dans mon estime !

Ruika sentit la poigne légèrement se relâcher alors que par son regard elle essayait d’estimer l’état de compréhension du Beorc.

- Ta gueule on finira par te tuer !

- Oui bah pour l’instant tu vas poser tes fioles au sol alchimiste et tu vas regarder ta copine souffrir.

Ruika n’avait plus le temps de réfléchir, s’il la mettait au sol, elle n’aurait pas la force de le repousser, elle n’aurait pas la voix pour le faire fuir alors que là, il ne lui fallait qu’une seconde d’inattention pour… La pression se relâcha. Sans réfléchir plus, la Laguz faucon aspira tout l’air environnant et fit travailler ces cordes vocales extraordinaires qu’étaient les siennes.
Le cri strident qui s’échappa de sa gorge avait la puissance de briser le cristal. Non portée par le vent, il n’y avait pas d’impact magique mais à si courte portée, le physique suffisait alors que du sang se mettait à couler des oreilles du mécréant. Pris par surprise, le Beorc lâcha Ruika qui tomba et roula loin de lui. Il portait ses mains à ses oreilles et percevait le sang sur ses doigts… Ruika reprit un aspiration haletante et sortie de ses gonds recommença, ignorant ce qui l’entourait. Se relevant, la jeune femme reprenait de la hauteur et la rage, la haine, le dégout se déversaient dans chacune des notes qui sortaient d’entre ses lèvres.
Cependant, une fois les tympans percés, l’homme devenait sourd à ses attaques.

- Salope ! Que m’as-tu fait ? Quelle magie as-tu utilisé ? Je vais te tuer, t’écorcher vive, te démembrer et faire de ton corps de la chair à pâté !!!

La mage s’écarta courant maladroitement pour rejoindre Reyns. Le brigand attrapa sa hache à pleine main et même déséquilibré, il avançait stoïque vers eux.

- Reyns, si tu as quelque chose qui pourrait nous sauver dans ta besace, c’est le moment ! Reyns… Tu m’entends ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Ven 1 Mar - 20:00


- Et comment j’aurais pu le savoir ? Pour moi tu n’es qu’un soiffard dans un bar qui fait la SOURDE OREILLE à tout conseil et qui utilise une fille tombée de nulle part sans UN CRI comme bouclier humain. Je ne pouvais comprendre à ce moment ta méthode d’AVERTISSEMENT…

Reyns concevait que ne se connaissant que peu il était difficile de s’entendre, se comprendre, se faire confiance. D’ailleurs il est vrai qu’il l’avait utilisée. Mais il aurait aimé qu’à cet instant fugace, elle comprenne. Soudain, il nota une chose étrange dans sa phrase ‘sourde oreille’, ‘un cri », ‘Avertissement’… il releva la tête alors qu’il était en train de déposer les armes et la vit inspirer à plein poumons. Ecarquillant les yeux, il ne pouvait lâcher cette caisse de potion aux risques de les briser… Par un réflexe de fou, il se retourna et se crispa alors que l’hurlement strident se fit entendre. Il avait l’impression de se retrouver au milieu d’une nuée d’oiseau en furie, que ses tympans allaient se déchirer et puis plus rien. Elle roula sur le sol et se releva pour passer derrière lui…

- ReyNns, si tu as QuElqUE cHoSE qui pOURraiT NoUs sAuVEr daNS ta bEsAce, c’ESt le MoMEnt ! ReYns… Tu m’EnTenDs ?

Il se tourna vers elle l’air particulièrement énervé.

- Tu pourrais prévenir tout de même, j’ai bien cru perdre mon ouïe pour toujours !

Le sifflement d’une hache tranchant le vent le fit vite sortir de sa colère alors qu’il plongeait en avant. Le chef des brigands n’avait pas l’air gentil, ni même d’humeur à rigoler. A une telle proximité, Reyns imaginait bien sa souffrance…

- Toi aussi, je vais te torpiller, t’écraser et te servir à diner à mes hommes !

- Ouais bah mange toi plutôt ça alors !

Reyns lui jeta une fiole d’acide mais elle se brisa sur le flanc de la hache coulant le long de l’arme et la nettoyant sur son passage… L’acide n’avait pas le pouvoir de faire autre chose que d’oxyder l’acier. L’alchimiste regarda l’intérieur de sa casette seul restait le livre, quelques potions de soin, une explosive deux fumigènes, trois solidités et plus aucune acide…

- Fais quelque chose !

- Euh là je commence à être à court…

Lançant un fumigène d’une main, il attrapa la jeune femme de l’autre et parti en courant.

- Ruika, je ne peux rien faire avec mes potions je pourrais utiliser ma dernière explosive mais si je le manque nous sommes perdu. Il te faut retrouver tes pouvoirs pour qu’au moins toi tu t’enfuies. Attend moi là et cache toi !

Larguant la magicienne de vent dans un buisson il regarda derrière lui le barbare souffler une nouvelle fois son fumigène. Intrépide, Reyns se jeta dans son champ de vision mais au lieu de l’affronter il fuit dans le sens opposé vers la grotte et s’engouffra dedans. Peu avaient été ceux à le suivre à l’extérieur, la plupart avaient péris de leur propre piège. Reyns refit le trajet jusqu’au hall central et quand une pointe de lance accueillie son retour, il leva haut la main dans laquelle il tenait son ultime fiole explosive.

- Tuez-moi et la grotte s’écroule. Ceci est une fiole explosive.

Le brigand hésita…

- Baisse ton arme imbécile. Et toi que veux-tu ?

- Détruisez votre sceau anti-magie et je repars en ne faisant plus de vague. Aux gémissements que j’entends, vous avez eu suffisamment de blessés pour aujourd’hui et je ne tiens pas à perdre la vie.

- Eh si je te tuais plutôt ?

- Je lâche la fiole et tout explose, j’aurais plus rien à perdre, vous nous aurez tué.

- Mes hommes souffrent par ta faute, je devrais te tuer.

- Ecoute, je te donne mes remèdes pour les soigner et toi tu supprimes le sceau et en prime, je vous débarrasse de ce chef qui vous écrase comme il le ferait d’insectes.

Reyns nota une réaction à cette phrase, il avait mis le doigt sur un point crucial. Les brigands en avaient marre de leur chef. Et celui-ci prendrait volontiers sa place.

- Donne les remèdes.

Reyns conserva la fiole haute alors qu’il envoyait les remèdes. Le brigand disparut dans les ténèbres et quelques secondes après, l’alchimiste sentit la magie ténébreuse l’envahir. Il était temps de reprendre le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
avatarLaguz


Messages : 128
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Ven 5 Avr - 9:46


Ruika se tenait proche du sol, respirant silencieusement alors que le colosse passait devant elle, les yeux révulsés de fureur. Elle pouvait voir son sang pulser dans ses veines, ses jointures serrées sur le manche de son arme étaient blanchies, il semblait prêt à exploser. Lentement, il prit la suite de l’alchimiste, lentement mais sereinement. L’aura ténébreuse qui accompagnait sa marche avait de quoi paralyser ses adversaires.
Il passa son chemin, Ruika lâcha un soupir.

- Tu pensais vraiment m’avoir ainsi petite garce !

La hache s’abattit juste devant elle. La mage se releva et se mit alors à courir. Ses jambes frêles n’avaient rien de rapide. Elle le sentait le suivre, elle le savait derrière lui, elle le savait proche de lui. Soudain, une brise vint à sa rencontre. Douce amie, le vent entoura Ruika, la réconfortant de sa chaleur d’été. Un sourire naquit sur le visage de la jeune femme alors qu’elle sortait son tome de magie.

- Tu crois faire quoi avec ça p’tite conne !

Ruika se retourna espiègle alors que ses pieds quittaient le sol. Sous les yeux rougis de rage du brigand. Avec une petite impulsion, elle se retrouva hors de portée de son arme elle se posa bien au dessus de lui dans un arbre et le nargua.

- Bah alors mon mignon, on ne sait plus quoi faire avec sa hache ? Les mage son pourtant tous des lopettes et des faibles… Pourtant tu ne m’as toujours pas soumise et je te suis hors de portée.

- Fait ta maligne, mais le sceau sera bientôt reformé et je t’étriperai.

- Moi d’abord.

Ruika saisit son livre de magie offensive et n’hésita pas une seconde, sa première lame de vent fut repoussée par la hache mais il se prit les suivantes de plein fouet. Sa peau lacérée laissait échapper des volutes de sang, elle continua à s’acharner. Il essaya de se protéger derrière les arbres mais il ne pouvait échapper à sa colère. Il tenta bien de retourner la situation abattant d’un coup de hache les arbres, essayant de l’atteindre via cette chute d’arbre intempestive. Cependant, Ruika l’ange déchu était la reine des airs, et rien ne pouvait l’atteindre.
Rapidement, la forêt laissa place à un champ d’arbres abattus. L’espace dégagé, le brigand était à sa merci.

- Abandonne humain, tu ne peux rien contre moi dans ta situation actuelle. A armes égales, je te suis en tout point supérieur. Mets un genou à terre et je te laisserais la vie sauve.

Le brigand ne savait plus quoi faire… toute la force accumulée au cours des années, toutes ses recherches pour contrecarrer la magie, tous ses efforts réduits à néant par le premier petit mage venu… Même sans le sceau, il était persuadé qu’il aurait pu la vaincre, même sans sceau il pensait qu’il aurait l’avantage. Il avait tué tant d’entre eux… Pour lui, le sceau n’était qu’accessoire, une aide… Il n’avait jamais réalisé qu’en combat singulier, il n’avait aucun moyen de gagner.
La peur s’empara de lui. Une peur qu’il connaissait que trop bien.

- Mais que foutent mes hommes !!! Je les tuerai tous !!!

Tournant les talons, le chef des brigands partit en courant. Epuisée par le combat, Ruika concentra sa magie dans une dernière attaque. Et lança une double lame de vent qui touchèrent son dos et le projeta sans la moindre difficulté.

- Crève connard, tu ne mérites pas le moins du monde de survivre.

Elle descendit à son niveau et le frappa. Il respirait encore mais le sang qui se répandait ne lui laissait que peu de chance de survie. L’ex-Laguz, le retourna et écarta la hache de sa prise. Sans la moindre crainte, elle s’assit sur lui et le regarda droit dans les yeux.

- Je veux te voir mourir, je veux voir ton âme quitter ton corps et aller brûler en enfer.

Il essaya de la renverser, mais il n’avait plus de force. Il avait perdu bien trop de sang.

- Adieu.

HRp: Désolée pour le retard!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Mar 9 Avr - 23:09


Sur ses gardes, l’alchimiste sortit de la grotte sous le regard attentif des araignées. Certains le suivirent à l’extérieur. Discrètement ils disparurent dans les arbres. Reyns se savait observé et savait ce qu’on attendait de lui. Ils avaient supprimé le sceau, l’alchimiste devait tuer le brigand. Sans plus un regard aérien, il se dirigea vers là où il avait laissé la jeune Ruika s’inquiétant de ne pas voir à ses trousses le barbare. Mais son inquiétude n’était pas fondée, la jeune femme semblait tout à fait gérer la situation. Accroupie sur le torse du géant, les yeux de la jeune fille se faisaient avides de sang alors qu’il la voyait presque saliver devant l’agonie et la mort du guerrier. Elle était effrayante.
Doucement, comme s’il s’approchait d’un animal sauvage, Reyns se mit en face de la jeune fille, un peu au dessus du brigand. Ses yeux se voilaient petit à petit. Il semblait se débattre mais pourtant, rien y faisait il ne pouvait se dégager. Sous lui, l’herbe se colorait d’une rougeoyante couleur, sa peau blanchissait à vu d’œil, il allait sombrer.

- Ruika, il ne survivra pas. Pas besoin de rester plus longtemps dans cet endroit morbide.

Mais la jeune femme ne bougea pas. Elle semblait décidée à attendre que le dernier souffle de vie se soit échappé d’entre ses lèvres. L’alchimiste posa une main sur le haut du front suintant de sueur du brigand et une seconde sur son livre de ténèbres. Il abrègerait ses souffrances.
A cœur ouvert luisit d’une couleur effrayante alors que le mage noir se révélait. Comme un livre que l’on ouvre, le brigand lui sembla transparent. Son sentiment profond, sa rage, sa jalousie… mais surtout sa peur. La peur de la magie, phénomène qu’il ne comprenait pas, phénomène qu’il ne contrôlait pas. Comme un enfant, cette montagne de muscles tremblait de tout son corps. Les spasmes l’agitaient d’un mouvement improbable. Reyns saisit la mage de vent et l’écarta. Des gémissements s’échappèrent de ses lèvres, des cris aussi. Ses yeux se révulsèrent violemment, le sang s’échappa de son corps. Puis plus rien.
La mort s’était saisie de son corps, le rendant inerte. La vie s’était achevée et dans les arbres, il sentit une aura de soulagement. Reyns attrapa la jeune femme et sans lui demander son avis, il l’entraina loin de ce funeste lieu.

***
Sur le bord de la route s’éloignant de l’auberge où ils s’étaient rencontrés plus tôt, Reyns avançait rapidement. Il tenait fermement Ruika sans pour autant l’obliger à le suivre. Cependant, lui comme elle devait fuir cet endroit et lui en était conscient, ce qui n’était pas forcément le cas de la jeune femme.
Après quelques minutes de marche soutenue, il s’enfonça un peu dans le sous bois et s’arrêta.

- Désolé pour tout ça mais, bien que j’ai passé un accord avec ces brigands, je ne me sens toujours pas en sécurité ici. Allez-vous bien ?

Pendant un moment, Reyns avait clairement eu peur de la jeune femme et maintenant qu’il l’avait vu sous ce jour, meurtrier, il avait du mal à se refaire à l’idée de la jeune fille arrogante et manipulatrice, hautaine et en même temps si… adorable.

- Je dois dire, que je suis content de vous savoir de notre coté et non pas en tant que mon opposante, ce que vous aurez surement été si vous ne vous étiez pas blessée ! Est-ce que votre jambe va mieux ? Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous ?

La jeune femme ne lui répondait pas ou de manière inaudible… il était inquiet pour elle bien plus que de raison. Cependant, les situations de crise rassemblaient et l’alchimiste avait du mal à résister à une jolie fille aussi dangereuse soit-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
avatarLaguz


Messages : 128
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Jeu 6 Juin - 13:01


Ruika se laissa emporter par la tempête rouge qu’était Reyns. Elle regarda le brigand crever et son âme partir dans les enfers. Puis elle se laissa faire s’abandonnant à la course effrénée du Beorc. Elle n’avait plus d’énergie, elle se sentait fatiguée.

- Désolé pour tout ça mais, bien que j’ai passé un accord avec ces brigands, je ne me sens toujours pas en sécurité ici. Allez-vous bien ? …Je dois dire, que je suis content de vous savoir de notre coté et non pas en tant que mon opposante, ce que vous aurez surement été si vous ne vous étiez pas blessée ! Est-ce que votre jambe va mieux ? Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous ?

- Je vais bien… Je pense juste que j’ai un peu trop exagéré.

Ruika se sentait à plat physiquement et psychiquement. Ses jambes ne supportaient qu’à peine son poids, elle se sentait vaciller. Son genou la lançait douloureusement, sa tête aussi, elle avait l’impression d’un marteau qui frappait contre son crâne, s’acharnant encore et encore, ne lui laissant aucun répit. Elle ne rêvait que de s’endormir, de s’écrouler et de se laisser aller à la douceur d’un nuage mais son corps jugeait la chose infaisable.
Elle se posa contre un arbre et regarda le mage noir. Reyns était doux avec elle, attentionné, soigneux… Il semblait prêt à la rattraper à la moindre chute, il semblait prêt à la prendre dans ses bras… Elle ne voulait pas de ça. Après l’avoir vu même peu de temps en action son sort l’avait effrayée. Le brigand c’était tordu de douleur, avait été parcouru de sanglots de spasmes et puis plus rien. La mort c’était offert à lui comme un soulagement à la vie.

- Que lui as-tu fais ?

- Je l’ai mis face à ses démons.

S’il faisait de même avec la mage… elle aussi elle mourait dans d’atroces souffrances. Le mage de ténèbres prenait tout d’un coup beaucoup plus d’importance. Elle n’avait pas peur de lui mais elle craignait l’affrontement.
Soudain, alors qu’elle cherchait de quoi se désaltérer dans sa sacoche, elle sentit en renflement inhabituel et en sortit un tome de magie qui n’était en aucun cas un de ses tomes de vent. Prise de bataille, elle tenait entre ses mains une nouvelle flèche à son arc.
C’était un tome de foudre, une magie qu’elle n’avait pas l’habitude de côtoyer bien qu’elle connaissait personnellement les dégâts qu’elle pouvait infliger. Cependant, elle n’avait aucune affinité pour la foudre… Apprendre les sorts de vent avait été pour elle comme une seconde nature car elle maitrisait déjà cette élément étant petite mais la foudre ce n’était certainement pas un sort que l’on pouvait apprendre seul.

- Le veux-tu Reyns, ça paiera surement les soins que tu m’as fournie si tu le revends ou tu pourrais t’en servir pour apprendre à mieux te défendre !

La jeune femme avait pu constater l’incapacité du mage noir à ne serait-ce que contrer les coups de l’ennemis. Cette magie lui serait plus utile qu’à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Mar 18 Juin - 11:48


Reyns regarda le bouquin tendu vers lui… De la foudre, il n’en avait que faire. D’une part il ne manipulait pas la magie anima, d’autre part celle-ci lui rappelait de très douloureux souvenirs. Que ce soit les prêtres qui le battaient à coup de canne ou sa mère qui lui disait qu’il était une grande déception, son absence d’affinité pour cette magie avait certainement jouait un rôle important dans sa chute aux enfers.
Il repoussa le livre gentiment de la main et prit en même temps celle de la jeune mage entre les siennes.

- Je pense que tu devrais le garder, tu as les capacités pour apprendre de nouveau sort et ça devrait rajouter une corde à ton arc. Celui-ci si je lis bien est un simple sort de champs électromagnétique soit un sort permettant d’appeler la foudre avec tes tomes de vent tu pourrais presque maitriser le climat.

Il venait de donner à cette magicienne une arme redoutable maintenant qu’il y pensait mais il se doute qu’elle ne l’écoute.

- Quant à me défendre faudrait surtout que j’entraine mon corps au combat car ni la magie ni les armes ne me correspondent pour me battre et hélas l’alchimie possède des cartouches limitées.

Soudain il eut une idée… il devait exister des magies qui permettent d’accélérer les effets de l’alchimie comme changer du sable en verre sans passer par l’interminable étape de la soufflerie… Il devrait creuser cette idée et se rendre au centre d’alchimie du Black Fang.

- Si tu le souhaites, on pourrait faire un bout de chemin ensemble et je t’apprendrais à te servir de ça.

Elle lui décocha un sourire ou du moins il l’imaginait comme telle et il la prit dans ses bras. C’était peut être un peu trop téméraire de sa part mais il espérait pouvoir en profiter un peu avant de se prendre un coup dans les parties sensibles.
Cette jeune femme était vraiment adorable il se devait de la garder un peu plus longtemps à ses cotés et il s’imaginait bien vivre avec elle aussi mais il ne lui dirait pas de suite par risque de la faire fuir.
Il tenta un baiser et…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruika
avatarLaguz


Messages : 128
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   Lun 8 Juil - 22:39


Elle se laissa faire. Elle se laissa bercer par la chaleur de ces bras étonnamment forts. Elle se laissa étreindre tendrement et même embrasser. Ses lèvres touchèrent les siennes, elle ferma les yeux. Il n’y avait rien de particulier à ce baiser, ni amour, ni haine. C’était comme un geste amical auquel, elle ne prêtait aucune réel considération… Mais c’était agréable.

- N’en profite pas trop tout de même.

Une main sur ses fesses la ramena à la réalité alors que son genou venait finir entre les jambes du jeune garçon.

- On dira que ce baiser sera mon paiement pour tout les cours que tu pourras me donner sur la magie. Quant à t’entrainer et à te renforcer physiquement, je suppose que m’accompagner et empêcher les dégâts que mon existence peut provoquer sera amplement suffisant.

Un sourire inhabituel aux lèvres, la jeune femme prenait par le bras le Beorc endolori et le tira sur la route. Elle ne pensait pas qu’un jour elle pourrait se rapprocher ainsi d’un humain, mais lui… il était différent. Peut être simplement parce qu’il avait eu l’occasion de la convaincre, peut être parce qu’elle avait été trop occupée pour se concentrer sur le fait de le haïr… il avait eu cette chance ou peut être bien ce malheur. L’avenir le leur dirait.
Le prenant par le bras, elle s’abaissa même à voler à son niveau. Au fond de son sac reposait le tome de magie magnétique. Elle en ferait une arme à la mesure de cette rencontre.

--------------
Je pense que l’on peut clôturer ce rp, désolée pour l’attente ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: La magie d'une rencontre [PV: Ruika]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La magie d'une rencontre [PV: Ruika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Magie du Rat Cornu.
» Magie Waaagh.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Daein

 :: Lieux Divers
-