AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tempête noire [PV Vamon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Tempête noire [PV Vamon]   Dim 8 Juil - 0:23

Ereinté, le bretteur s'installa au pied d'un arbre et déposa ses enfants à ses pieds. Ses yeux n'exprimaient plus aucune combativité quelconque. Il fallait dire que le pauvre en a trop vu ces derniers temps pour garder un quelconque espoir.

Le départ d'Alondite avait beau lui sembler une bénédiction, bien des malheurs ont eu vite fait de survenir. Serenes était bouclé à cause d'un mystérieux lac qui serait apparu et entraînerait la mort... qu'est ce que tout cela signifiait ? Sinon que sa demeure était désormais hors de portée et qu'il devait de nouveau vagabonder à travers Tellius... rien de bon...

Et Artamon s'est réveillée. Si Alan a du sacrifier la partie gangrenée de son âme pour sauver ce qu'il pouvait, ça n'empêchait que la lame maudite avait soif de sang. Il ne pouvait plus s'en séparer mais... ça restait une lame maudite, un fléau pour l'humanité...

Et Lila est partie. Sa compagne temporaire a eu le temps d'apprendre ce qu'elle voulait puis est partie. D'un côté, son départ était un soulagement dans le sens où elle ne risquait plus rien auprès de lui, mais de l'autre... le voilà seul... à jamais.

Il n'avait plus le choix. Il devait fuir, vivre pour ses enfants. Fuir désespérément. Il n'avait plus de refuge nulle part, il a eu le temps de le comprendre depuis le temps. L'armée le traquait pour divers crimes qu'il n'avait pas commis... pas forcément en tout cas... Sa prime était loin d'être la plus grosse qui soit, mais malgré tout il y avait de quoi lui assurer de ne trouver aucun refuge en ville. 800 pièces d'or, ce n'était vraiment pas rien.

Bref, le voilà mal...

Alan plongea sa main dans sa sacoche et en tira deux gourdes qu'il planta dans la bouche de ses enfants. Du lait tiède, c'était tout ce qu'il pouvait leur proposer. Faire un feu attirerait les gens et il n'avait pas vraiment envie de courir ce soir. Il a passé sa journée à marcher et combattre des criminels, les tuer pour étancher la soif d'Artamon et les dépouiller de l'or qu'ils avaient volé... est-ce un crime de voler des voleurs ?

Le ciel rougissait de plus en plus, annonçant la tombée de la nuit imminente. Alan soupira puis sortit une pomme de son sac... plus vraiment fraiche, mais pas encore pourrie. Il croqua et soupira à nouveau.

Il n'avait vraiment plus le goût de la vie... seuls ses enfants lui donnaient une raison de continuer ce qui lui semblait maintenant être une torture. Eux méritaient de vivre. Il allait les aider à grandir du mieux qu'il pourra puis leur trouvera un foyer. Ils n'auront plus qu'à se marier, faire des enfants et voilà...

Un bien dur défi à relever quand même... survivre et élever des gosses en bougeant sans cesse... il n'était vraiment pas certain d'y arriver.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Dim 8 Juil - 15:54

Vamon se trouvait sur un bateau. Dans une des cabines, plus précisément. Que faisait-il ici ? Il n'en savait rien. D'après les secousses violentes qui parcouraient le vaisseau, il était sans doute en mer. La pièce où se trouvait le mage était faiblement éclairée.

Quelques chandelles finissaient de brûler, posées sur une petite table ronde au milieu de la cabine. La table était faite du même bois que le reste du mobilier, et que le bateau également. Il ne savait pas pourquoi, mais Vamon avait une envie folle de tout brûler. Il devrait patienter encore un peu. Un gémissement au fond de la pièce attira son attention.

Il distinguait vaguement une ombre, face à lui, dans une position grotesque. Un deuxième gémissement renseigna l'homme sur la nature de cette ombre. C'était une femme, jeune apparemment, et elle semblait souffrir.

-Vamon...

Pétrifié, il regarda la fille sans savoir quoi faire. Il se contenta juste de se rapprocher.
Il pouvait voir son visage, il distinguait ses traits fins, ses joues pâles, et le sang qui coulait de ses tempes.
Un prénom lui revînt en tête. Athaliel. Se pourrait-il que la femme enchaînée ici se prénomme ainsi ?

Vamon allait lui poser la question, lorsqu'il ressentit une intense douleur à l'abdomen. Il hurla de douleur, et la femme cria aussi. Quelqu'un venait de lui enfoncer son sabre dans la poitrine, et le sang coulait abondement sur le plancher. Incapable de dire quoi que ce soit, il ne pût que contempler avec horreur la femme qui succombait.

Il fût violemment repoussé en arrière, les flammes des chandelles vacillèrent, puis moururent dans un dernier sursaut, plongeant la cabine dans l'obscurité.


La soudaine pénombre réveilla Vamon. Il se trouvait au pied d'un grand chêne, dont les larges branches feuillues flottaient paisiblement dans le vent, produisant un bruissement régulier et apaisant.

Foutu rêve. Encore le même. Toujours cet interdit, ce souvenir horrible, hantant sans cesse les nuits du mage.
«Oublie, merde ! Oublie, oublie, oublie !!»

Le jeune homme se leva, ramassa ses quelques affaires, et se mît à marcher entre les arbres. Techniquement, la forêt était interdite au public, en raison d'un lac nocif, apparemment, où quelque chose dans le genre. C'est pas ça qui allait l'arrêter. Il devait se rendre à Begnion, pour passer une grosse commande de boissons pour son patron, le propriétaire du "cochon de lait" de Daein.

Comment avait-il pu encore rêver de son passé ? Il faisait pourtant tout pour le sortir de sa vie, pour l'oublier définitivement...Et là, il resurgissait encore, et, par dessus le marché, encore plus clair et précis que les dernières fois...Vamon avait presque réussi à l'effacer de sa mémoire, et non, il revenait encore et toujours. Il fallait vraiment y mettre un terme.

Les arbres commençaient à s'espacer, à mesure que l'ancien mercenaire s'approchait de la lisière. C'est alors que Vamon vît des ombres bouger, au loin, sous un chêne semblable à celui qui l'avait protégé durant son petit somme bien agité.

Il s'approcha d'avantage, et, la première chose qu'il distingua fût un reflet doré qui l'obligea à mettre le bras devant les yeux, malgré l'obscurité de la soirée.

Décidant d'aller à la rencontre du petit groupe, il adopta de nouveau son sourire et sa bonne humeur, et se dirigea vivement vers de nouvelles rencontres, faisant de grands signes de la main. Il avait l'air tout à fait ridicule, il en était conscient. Mais après tout, le ridicule ne tue pas. Et tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ! Il était vraiment surpuissant dans ce cas-là...

Revenir en haut Aller en bas
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Lun 9 Juil - 0:57

Les enfants avaient mangé et maintenant ils dormaient. Bon... il n'avait plus qu'à s'occuper le temps de veiller un peu. Alan sortit une peau de chamois de son sac et s'attela à la pénible mais importante tache d'entretien de ses armes. Il commença donc par Artamon. Les récents combats l'ont vraiment salies et Alan, dut donner vraiment pas mal d'huile de coude pour faire partir les tâches les plus tenaces. Au moins, il y est arrivé au final... le bretteur brandit l'épée vers le soleil couchant et admira l'épée maudite brillant d'un vif éclat doré... parfait... à Meredith maintenant...

Enfin, il se serait attelé à Meredith si un inconnu ne se dirigeait pas vers lui en agitant les bras et souriant comme un abruti... qui était-ce donc? Son visage ne lui disait rien... un ahuri pareil, ça s'oubliait difficilement. Toujours était-il qu'il se dirigeait vers lui... est ce qu'il l'avait reconnu ? Bon sang, il n'avait pas envie de se battre maintenant !

… non, vu la tête d'ahuri qu'il arborait encore, il n'avait pas l'air de vouloir se battre... soit il n'avait pas vu les avis de recherche le concernant, chose peu probable mais loin d'être impossible, soit il n'avait pas encore eu le temps de le dévisager... l'effet de contre-jour pouvait jouer et bel et bien confirmer cette théorie... après, ça pouvait être autre chose...

En tout cas, Alan ne bougeait pas. Cet homme n'arborait aucune arme visible. Il allait le laisser venir et rester hyper méfiant jusqu'au bout. S'il voit ne serait-ce que le reflet d'une lame jaillir, il le tuera... et si c'est un mage ? Ben pareil : il lui arrachera la langue avant qu'il n'aie pu incanter.

Il n'aimait pas tuer... mais c'était lui ou eux maintenant... et lui devait survivre. C'était la dure loi de la vie. Il avait bien envie de se laisser mourir, mais il ne pouvait pas. Enchaîné à jamais sur le champ de bataille, condamner à faire couler le sang jusqu'à la dernière goutte. C'était une marionnette de la guerre, condamné à un destin dont il se passerait bien.

Approche, voyageur, viens faire connaissance avec le loup. Sois passif et tu t'en tireras sans bobo... montre les crocs et tu te feras mordre.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Lun 9 Juil - 10:43

Vamon avançait toujours, plus méfiant cette fois. Pourquoi l’homme, qui avait clairement aperçu le nouvel arrivant, ne faisait pas le moindre geste ? Il semblait guetter une proie. L’éclat doré que le mage avait aperçu provenait en fait de la lame d’une magnifique épée, désormais appuyée contre le tronc du vieux chêne.

Louche tout ça…En s’approchant d’avantage, le mage aperçu une deuxième épée, d’une couleur différente, posée sur les genoux de l’homme. Méfiant, il s’arrêta, à une vingtaine de mètres de l’épéiste.
Il sortit son tome de vent, histoire d’avoir de quoi se défendre au cas où. Il cru voir l’autre tressaillir, mais c’était sans doute son imagination.

Il scruta un moment le visage désormais visible de son interlocuteur. Bizarrement, sa tête lui disait quelque chose. Il lui semblait avoir déjà vu des yeux de cette couleur quelque part…Vert comme l’émeraude…
Vamon hésita, puis rangea finalement son tome.


-Eh toi ! Le gars aux belles épées ! Je peux approcher ?

Pas de réponse. Qui pouvait-il bien être ? Tout en avançant prudemment, il réfléchissait encore.
Mais oui ! Le gars sur les affiches, partout en ville ! Tiens, mais pourquoi était-il représenté partout sur des affiches ? Un comédien ambulant, sans doute…

Vamon aperçu également deux enfants couchés l’un contre l’autre. Ils dormaient paisiblement, leurs respirations était sereine, leurs visages paisibles. Le mage ne put s’empêcher de sourire. Il adorait les enfants. Leurs petites gueule d’amour, leur franchise déroutante et leur courage sans limite…Dommage que la plupart perdaient ces qualités une fois adultes.

Il s’approcha encore d’avantage, et s’arrêta à quelques mètres seulement du bretteur. Il pouvait aisément le dévisager, maintenant. Ses yeux étaient bien de couleur émeraude…Inhabituel certes, mais pas choquant du tout. Celui lui donnait un air…animal, en comparaison avec ses vêtements et ses cheveux noirs. Il était pieds nus, également. Bizarre.


-Bien le bonjour. Je suis Vamon Nibahiel, mage vent et serveur au « Cochon de Lait ». Puis-je t’aider en quoi que ce soit ?

Vamon était habile pour discerner les gens bons des mauvais. Cet épéiste semblait être rempli de bonté et d’amour, mais, bizarrement, il semblait dans la détresse. Quoi de mieux que l’aider pour faire connaissance ?

Revenir en haut Aller en bas
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Mar 10 Juil - 13:16

Le rythme de marche du nouvel arrivant se faisait moins enjoué, au fur et à mesure qu'il approchait. Il semblait se méfier et n'arrêtait pas de le dévisager... et sortit un bouquin, qu'Alan reconnut bien vite comme un tome de magie. La main qui tenait la poignée de Meredith se resserra alors... grillé ?

Le moment de silence qui suivit sembla durer une éternité... puis l'arrivant rangea son bouquin.


<< Eh toi ! Le gars aux belles épées ! Je peux approcher ? >>

Le laisser approcher... est-ce vraiment une bonne idée ? Refuser pourrait paraître louche hélas. Il va falloir jouer serré. Alan ne répondit pas, non seulement pour que ses enfants ne se réveillent pas, mais aussi parce qu'il ne comptait pas refuser mais pas accepter non plus, à l'autre de juger...

*Tant que vous ne faites pas de bruit, ça me dérange pas.*

Silence... puis il reprit sa marche vers lui, souriant à la vue de ses enfants... pédophile ? Mieux valait pas pour lui...

<< Bien le bonjour. Je suis Vamon Nibahiel, mage vent et serveur au « Cochon de Lait ». Puis-je t’aider en quoi que ce soit ?
- Ne faites pas trop de bruits, c'est tout ce que je demande. >>

Répondit-il en désignant ses enfants. Il n'avait pas demandé l'aide d'un barman, qu'il sache... malheureusement, l'homme semblait faire parti de ceux qui se mêlaient des affaires des autres.... bah, s'il était barman, il se devait de savoir bien des choses mais bon quand même...

La bonne nouvelle, c'est qu'il ne semblait pas avoir remis Alan, donc il n'a soit pas vu l'affiche, soit pas avoir lu le contenu de l'affiche en soit... dans tous les cas tant mieux.


<< A part ça, je ne fais que me reposer un peu donc non je n'ai besoin de rien, mais merci de me proposer. >>

Il va devoir se trouver un autre endroit ou dormir. En à peine une demi-heure, quelqu'un l'a déjà vu. Lui qui croyait l'endroit désert et tranquille... décidément, Serenes n'était plus ce qu'il était... où était passé le havre de paix où il a passé près de 2 années de bonheur avec Kwendal ?


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Mar 10 Juil - 22:02

<< - Ne faites pas trop de bruits, c'est tout ce que je demande. >>

Le bretteur regardait ses enfants en même temps qu'il prononçait ces mots. Vamon n'avait pourtant pas l'impression d'être arrivé bruyamment, contrairement à d'habitude. Il ne savait plus quoi dire. C'est la première fois que quelqu'un arrivait à lui couper le sifflet aussi facilement.

Mais l'homme paraissait anxieux. Bien sûr, ne sachant pas qu'il était recherché, Vamon ne savait pas pourquoi.

Jetant des coups d'œil aux alentours, le mage attendait d'autres paroles de l'homme devant lui, pour pouvoir ensuite renchérir. Mais les mots prononcés par son interlocuteur eurent l'effet inverse.


<< A part ça, je ne fais que me reposer un peu donc non je n'ai besoin de rien, mais merci de me proposer. >>

Explicitement, cela voulait dire qu'il avait besoin de calme. Implicitement, cela voulait dire qu'il n'appréciait pas du tout la présence du nouveau venu.
Pas de bol.

Il fît un bref signe de la tête, et amorça son départ vers l'orée de la forêt. Après quelques mètres à peine, il revînt sur ses pas.

<< Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas, je serais à la brasserie de Sienne...Personnellement, je n'aimes pas leur bière, elle est trop fade à mon goût, mais bon, c'est pour mon patron alors...A une prochaine fois peut-être !>>

Il partit. Marchant d'un pas lent, il aurait aimé que l'autre le rappelle, mais rien n'y fît. Il se retrouva hors des Sérènes quelques minutes après.

Alors qu'il marchait le long de la petite route en pierre menant à Tanas, une petite ville de Begnion, il repensa à sa rencontre, en humant les parfums des roses, des tulipes et des glaïeuls bordant le chemin.

En tant que mage, il avait bien sûr senti la puissance maléfique de l'épée dorée, mais cette aura lui était inconnue...Ce personnage n'était sans doute pas troubadour, comme il l'avait cru au début...

Il ne remarqua pas tout de suite la bande d'individus bruyants et grossiers, loin devant lui. Ce fut la forte odeur d'alcool dans l'air qui l'alerta.
Il eu juste le temps de se cacher dans des fourrés proches avant de se faire repérer par les bandits. Epées en mains et haches dans le dos, ils se dirigeaient vers la forêt.

Ceux-là, il les connaissait bien. Ils venaient parfois au bar où il travaillait, et bien souvent, cela se finissait en bagarre générale. Johnny, le tavernier, et lui-même devaient alors intervenir pour empêcher un meurtre.

Vamon les suivis discrètement. Il avait tout de suite pensé au bretteur. Certes, il devait fort bien se défendre, mais les bandits étaient une vingtaine, et il avait deux enfants à protéger. Si par malheur ces crétins croisaient leur chemin, le combat serait inévitable.


De nouveau à la lisière de la forêt, en sens inverse cette fois, les craintes du mage se trouvèrent fondées. Si les bandits continuaient tout droit, ils arriveraient pile face au vieux chêne qui abritait la petite famille.

Il voulu donc s'assurer que rien n'arriverait, et fila les bandits sans un bruit, espérant ne pas avoir à intervenir...





Dernière édition par Vamon Nibahiel le Ven 13 Juil - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Ven 13 Juil - 1:57

Bon, bonne nouvelle, l'homme semblait avoir abandonné l'idée de rester. Tant mieux, comme ça Alan risquera moins pour sa peau.

<< Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas, je serais à la brasserie de Sienne...Personnellement, je n'aimes pas leur bière, elle est trop fade à mon goût, mais bon, c'est pour mon patron alors...A une prochaine fois peut-être !
- Compris, je m'en souviendrais >>

Formule de politesse certes un brin hypocrite mais néanmoins d'usage, Alan le savait bien et sans nul doute son interlocuteur savait-il qu'il ne viendra pas, de un parce qu'Alan ne voulait pas se faire remarquer et de deux parce que ce n'était pas un endroit pour deux nourrisson à peine sevrés.

Finalement, le voilà en paix. Alan soupira de soulagement et se sortit quelques lanières de viandes séchées pour son repas. Pas de feu, donc à consommer cru. Il mastiqua tranquillement sa collation et fit passer les bouchées récalcitrantes avec l'eau de sa gourde et se laissa enfin aller au repos.

Repos qui fut malheureusement de courte durée.

En effet, des éclats de voix résonnaient maintenant dans la prairie, accompagné d'une délicate odeur de piquette. Plus le groupe approchait, plus on pouvait deviner qu'ils parlaient fort. Alan leva les yeux et put voir l'origine de tout ce boucan. Vingt. Ils étaient vingt et difficile de dire s'il y en avait un seul encore sobre. Mais à leur dégaine et à la vue des armes au clair, il n'était pas dur de deviner leur métier.

Kira gémit de mécontentement, bien vite rejoint par Gaël. Et les bandits approchaient. Alan ne broncha pas, se contentant de passer une main paternel sur les petits cranes tout juste recouverts de cheveux en murmurant des paroles réconfortantes.


<< Hé les gars ! R'gadez un peu c'qu'il y a sous l'arbre la bas.
- Haha, c'est-y pa meugnon ? Hé, le paternel ! T'as besoin d'aide pour changer les couches ? >>

Grands éclats de rire qui vinrent réduire les efforts du bretteur à néant. Bien vite, les deux bambins se mirent à hurler, manifestant leur indignation face au réveil brutal qui leur fut imposé. Alan soupira et le groupe hilare se dirigea vers lui.

<< Ben alors, pas capable de calmer tes bambins ? Tu veux un coup de main ?
- Mais c'est qu'il a un sac bien garni ? Des couches de rechange et des biberons sans doute !
- On peut regarder ? >>

Une main crasseuse se dirigea vers le sac d'Alan, mais un éclat doré s'interposa entre les deux, accompagnée d'un aura aussi oppressante que malsaine.

<< Vous faites pleurer mes enfants... fichez le camp. >>

Moment de silence, puis plusieurs éclats de rire se manifestèrent dans le groupe.

<< Joue pas les durs, mon gars, sinon ça va chauffer. >>

Alan releva la tête vers celui qui venait de parler et plaça Artamon sous sa gorge.

<< Fichez le camp, sinon je vous tue... tous autant que vous êtes. >>

Certains qui dévisagèrent l'impudent froncèrent les sourcils, ce qui pouvait être traduit par une mimique de réflexion, puis l'un d'eux le remis.

<< Hé... il était pas sur un des avis de recherche ce mec ? >>

Silence général...

<< ... heu... peut être, chais pas. Quoique nan, un mec recherché s’embarrasserait pas de deux mômes. >>

Hochement de têtes approbateurs, puis tous les regards se tournèrent vers Alan.

<< Bon, moi je fouille le sac. >>

A peine eut-il posé les mains sur ledit sac qu'elles tombèrent par terre, coupées net. Alan rengaina Meredith qu'il venait tout juste de sortir. Il aurait aimé éviter de se battre devant ses enfants, mais maintenant il n'avait plus le choix...

A vingt contre un, ça allait être chaud... bon maintenant il n'y en avait plus que dix-neuf en jeux, l'un d'entre eux se roulant au sol en serrant ses moignons contre lui.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Ven 13 Juil - 14:56

Comme il l'avait prédit, les bandits trouvèrent rapidement l'arbre sous lequel le bretteur était désormais à moitié assoupi. Cependant, ces hommes sans cervelles, dont le taux d'alcool était décidé à ne plus vouloir s'arrêter de grimper, semblaient ne pas encore avoir repéré l'homme.
Ah bah si, finalement...


<< Hé les gars ! R'gardez un peu c'qu'il y a sous l'arbre la bas.
- Haha, c'est-y pas meugnon ? Hé, le paternel ! T'as besoin d'aide pour changer les couches ? >>

Les bandits éclatèrent de rire. Quel humour...Vamon se devrait de leur donner des cours, la prochaine fois qu'ils viendraient au bar. Franchement...pitoyable. Il s'approcha d'avantage du groupe, essayant de faire en sorte que l'épéiste le remarque, tâche qui s'avéra plutôt difficile.

<< Ben alors, pas capable de calmer tes bambins ? Tu veux un coup de main ?
- Mais c'est qu'il a un sac bien garni ? Des couches de rechange et des biberons sans doute !
- On peut regarder ? >>

Un des bandits se dirigea vers le sac ouvert non loin de là, mais presque aussitôt, saisissant l'épée dorée, le bretteur barra la route à l'homme, qui sourit, découvrant une bouche où il manquait pas mal de dents...

<<Vous faites pleurer mes enfants... fichez le camp.>>

Le silence se fît, bientôt rompu par de nouveaux éclats de rire en provenance du groupe de criminels.

<< Joue pas les durs, mon gars, sinon ça va chauffer. >>

Le bandit se retrouva vite une épée sous la gorge. Amusé, Vamon commençait à se dire qu'après tout, l'épéiste pourrait très bien s'en sortir seul. Il observa la suite.

<< Fichez le camp, sinon je vous tue... tous autant que vous êtes.
-Hé... il était pas sur un des avis de recherche ce mec ?>>

Un nouveau silence se fît. Le mage vent réfléchi...Un avis de recherche ? Il était vraiment naïf, en fait. Lui qui avait cru avoir affaire à un troubadour...

<< ... heu... peut être, chais pas. Quoique nan, un mec recherché s’embarrasserait pas de deux mômes. >>

Il avait pas tord...Troubadour où pas troubadour ? Vraiment étrange, tout ça.

<< Bon, moi je fouille le sac. >>

Mauvaise idée. D'un geste vif et rapide, l'épéiste dégaina son autre épée et, d'un simple mouvement circulaire, trancha net les mains du bandit, avant de ranger directement la lame à peine sortie.

Les bandits eurent un léger mouvement de recul, comme un spasme collectif, en voyant les deux moignons à terre. Le malheureux bandit dont les mains étaient désormais inutilisables pleurait comme un bébé devant ses membres inertes. Là, c'était drôle !

Deux bandits, plus téméraires que les autres, profitèrent de l'inattention de l'épéiste pour se ruer vers les enfants, qui pleuraient depuis le début de l'altercation.

Une forte bourrasque se leva, projetant les deux brutes quelques mètres plus loin. Retombant lourdement sur une pierre, l'un deux perdit connaissance. L'autre scrutait maintenant les alentours, pour voir d'où venait l'attaque.

C'est à ce moment que Vamon sortit des buissons où il était caché. Prenant une pose digne des plus grands héros, tome de vent dans la main gauche, il lança
:

<< Alors, besoin d'un coup de main, le gars aux épées ? >>

Le bandit qui avait été victime de la bourrasque s'avança, furieux, pointant Vamon du doigt.

<< Toi !! Je te reconnais ! T'es le serveur du bar à Nevassa, hein ?! >>

Sans plus de blabla, il fonça, épée en avant. Une seconde fois, un vent de même nature le repoussa contre un arbre. Un craquement sinistre se fît entendre, et une lourde branche se brisa pour atterrir sur le pauvre mais stupide bandit.

Enfin, ça devenait intéressant...

Revenir en haut Aller en bas
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Dim 15 Juil - 22:33

Alan avait fait son petit effets. La plupart des bandits étaient étonnés qu'il se rebiffe, mais ils conservaient la supériorité numérique et, à leurs yeux, ça n'étaient pas rien. En plus, Alan devait protéger ses enfants, ce qui lui ajoutait un nouvel handicap...

Deux bandits bougeaient d'ailleurs déjà vers les gosses. Alan s'apprétait à les embrocher chacun sur une de ses lames, mais quelqu'un fut plus rapide que lui. Une violente bourrasque envoya valser les deux imprudents au loin. Il n'y en avait qu'un qui se releva, l'autre semblait avoir heurté une pierre. Ca en faisait toujours un de moins. Réflexe général, chercher qui a fait ça.


<< Alors, besoin d'un coup de main, le gars aux épées ? >>

Le barman de tout à l'heure était la, tome de vent en main, prenant la pose.

<< Vous alors, vous avez de la suite dans les idées. >>

Enfin, au points où il en était, il allait pas s'en plaindre. Ca faisait toujours 2 contre 18 plutot qu'un. S'il savait se démerder, Alan n'aura même pas à sauver son coéquipier de fortune.

Le bandit qui s'était relevé semblait connaître le barman à en juger le ton indigné qu'il prit en annonçant l'avoir découvert. Le malheureux fonça droit vers sa cible... puis tomba au sol, assomé par une branche. Ca n'aura pas trainé et au moins ça confortait Alan dans son espoir de ne pas avoir à couvrir le mage.

Maintenant, les choses bougeaient. Il n'en restait plus que 17 et chacun avait décidé d'une cible. Dans leur état, et avec leur capacité mentale, ils ont opté pour la technique du « tous sur lui », technique assez archaïque consistant à se jeter sur un ennemi sans réfléchir ni même chercher à coordonner ses mouvements avec ceux de ses alliés. La réussite ne dépendait donc plus que des capacités de la cible et d'un peu de hasard. Malheureusement pour eux, les deux adversaires avaient bien trop de jugeote à priori. Alan se contentait donc de frapper pour repousser quiconque sortait de la masse d'ennemis qui l'avaient pris pour cible, n'hésitant pas à les empaler sur ses lames. Il gardait bien sur un œil vigilent vers ses enfants et son sac, s'assurant qu'un autre bandit n'aie pas l'idée de se jeter sur ses affaires plutot que sur leur propriétaire.

Comment s'en tirer le barman ? Ca, il n'avait pas le temps de s'en soucier et s'il était mal en point, il le saura en entendant des hurlements de joie des bandits qui s'apparenteront probablement à des cris de gorets égorgés.

Son esprit s'enflammait, son sang de guerrier bouillonnait et Artamon criait famine.Il en fallait toujours plus à la lame maudite. Peu importe l'âme qu'il dévorait en ôtant une vie, elle avait faim et voulait se rassasier, c'était tout ce qui comptait.

Spoiler:
 


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Dim 22 Juil - 14:28

La bataille avait enfin véritablement commencée. Les bandits avaient décidé de se séparer en deux groupes pour faire face aux deux combattants. Huit d'entre eux s'étaient donc rués sur Vamon, prêt à en découdre. L'autre moitié courrait vers le bretteur, mais sans aucune coordination.

Ils commirent l'erreur de se précipiter tous en même temps, et leur manque de synchronisation et de stratégie serait fatal. Le bretteur n'eût qu'à repousser de sa lame dorée les assaillants, qui venaient se tuer d'eux-mêmes.

Par contre, le mage vent avait plus de mal. Malgré la stupidité des attaques des bandits, Vamon restait très faible au corps à corps. Comme d'habitude, il s'était trop précipité, et maintenant, il était en mauvaise posture. Encerclé par les brigands, il n'avait plus d'échappatoire.

<< Merde ! >>

Il fallait réagir vite. Levant le bas devant lui, il envoya valser deux des bandits d'un coup, puis, évitant tant que possible la contre-attaque commune de tout les autres, il s'esquiva le plus vite possible.

Commença alors une course poursuite burlesque au travers des buissons proches. Essayant d'échapper aux haches ennemies, le mage, ridicule en cet instant, tentait de trouver la solution pour se débarrasser de ses poursuivants.


<< AAAAAAAAAAHH, mais laissez moi !!! Je suis qu'un mage, punaise ! >>

A bouts de souffle, il lui vînt soudain une idée, tellement évidente qu'il était idiot de ne pas y avoir pensé plus tôt.

Il se retourna, faisant face aux sept bandits qui le chassaient. Levant les deux bras devant lui, il se concentra sur l'air environnant.


<< Il est temps que vous payiez votre bêtise ! >>

Avant qu'ils n'aient pu faire où répondre quoi que se soit, le mage ferma les yeux. L'atmosphère alentour devînt lourde, pesante, comme si l'air qui la composait s'évaporait. En fait, c'était exactement ça, ou presque.

Extrêmement concentré, Vamon vidait partiellement l'air de son oxygène, de façon à ralentir un maximum ses opposants. Cela avait l'air de marcher. Suffocant, les bandits avaient arrêté de lui courir après, et ils portaient leurs mains à la gorge, comme s'ils suffoquaient.

Impossible qu'ils meurent. Même s'il était puissant, ce sort spécial ne pouvait pas priver complètement une zone de son oxygène, sauf s'il s'agissait d'une surface relativement réduite. Même s'ils avaient l'impression de mourir, il ne faudrait que quelques minutes aux bandits pour s'habituer au changement. Il fallait donc en finir dès maintenant, tant que leur organisme n'était pas encore totalement habitué.

Arrêtant d'un geste l'incantation, Vamon ouvrit son tome de vent, et récita l'une des formules les plus puissantes du livre. Apparu alors dans sa main gauche une sorte de boule, chaude et verdâtre. D'un grand geste circulaire, il balança la sphère de vent sur un des bandits, qui la reçue de plein fouet dans l'estomac. Contrairement aux autres attaques, le bandit ne fût pas projeté au loin, mais le choc de l'impact lui fît perdre l'équilibre. Tombant à genoux, il s'évanouit, crachant une gerbe de sang à ses pieds.

Plutôt efficace. Le tavernier répéta l'opération autant de fois qu'il le fallu, pour décimer tout ses adversaires. A bouts de souffle, il rangea son tome dans sa sacoche de cuir. Ce sort, bien que puissant, nécessitait beaucoup d'énergie. Vamon était complètement lessivé.


<< Et voilà, le travail. C'est qui, le pro ? C'est bibi ! >>

Il restait encore quelques bandits face au bretteur. Tout ce temps, il tenait bon, et la patience été venue à bout de la plupart de ses opposants. Incroyable. Il possédait une endurance plutôt...hors du commun.

Incapable de se battre d'avantage, le mage vent jugea que son acolyte pourrait très bien en finir seul. Il se tourna vers les deux enfants, collés l'un à l'autre et contre le tronc du chêne. Pauvres petits, être obligé de subir tout ça. La vue du sang et des morts devait les terrifier. Jugeant l'alternative plus prudente, Vamon se posta devant eux, prêt à arrêter quiconque voudrait les attaquer tant que leur père n'en aurait pas fini avec ses derniers opposants.
Cela ne devrait plus tarder...

Revenir en haut Aller en bas
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Mar 24 Juil - 14:44

Pour l'instant, tout allait bien. Alan tenait ses ennemis en respect, repoussant quiconque faisait mine d'approcher un peu trop, et abattant sans prévenir quiconque tentait une attaque. L'inconvénient était que ce combat trainait en longueur. Le barman était déjà revenu et s'occupait de ses enfants...

Ca devait arriver : un massacre devant leurs yeux innocents. Ca risque de laisser des séquelles... il va devoir faire avec et tout faire pour leur offrir un bel avenir malgré tout. Ils étaient si jeunes et n'avaient guère conscience de ce qui se passait mais malgré tout, un esprit jeune est trop influençable...

Il fallait finir au plus vite, quel qu'en soit le prix.

Artamon s'embrasa d'un feu noir, empestant les ténèbres qui servaient de combustibles. Alan pointa la lame maudite vers ses ennemis et les flammes dansèrent vers le petit groupe de bandits restant. Les vêtements se consumaient, la chair rougissait sous la morsure des flammes. Ils hurlaient, hurlaient, courraient, roulaient dans l'herbe, tentaient tant bien que mal de se débarrasser des flammes. Certains y arrivèrent, d'ailleurs, et prirent leurs jambes à leur cou, laissant leurs malheureux compagnons succomber à leur triste sort.

Maintenant, c'était fini on dirait. Alan soupira et rengaina sa lame... de nouvelles victimes pour Artamon. La voilà repue pour le moment, c'était déjà ça. Le bretteur se tourna vers ses enfants qui pleuraient toujours et les prit dans ses bras pour les calmer. Ce fut long et laborieux, et le sang sur ses vêtements n'arrangeait rien, mais il y parvint malgré tout... ils se rendormirent alors, se sentant enfin hors de danger.


<< Merci pour le coup de main. >>

Il jeta un regard autour de lui. Les cadavres gâchaient maintenant le paysage et si on le voyait entouré de morts, ça allait encore faire grimper la prime sur sa tête... et ça, il n'en avait vraiment pas besoin.

<< Mieux vaut ne pas traîner ici. J'ai pas envie qu'on me voit entouré de morts et couvert de sang. >>

Et pour aller où ? Il n'avait pas vraiment de destination prévue. Serenes bouclée, son dernier refuge s'envolait, et il ignorait où trouver un point d'eau pour se débarrasser du sang et se désaltérer... et aussi un coin où chasser... pourquoi diable a-il fallu qu'il quitte la forêt après la mort de Kwendal ? C'était idiot comme tout !

Et ce n'était pas le barman qui pourra l'aider... pas sans risquer d'être accusé de complicité avec un criminel... et il n'avait pas vraiment envie de lui infliger une telle chose.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Ven 27 Juil - 11:41

Vamon observait avec attention la suite du combat. Le bretteur arrivait à tenir ses ennemis à distance, et ceux-ci, apparemment un peu plus malins que les autres, ne s'approchaient pas trop. Il n'en restait que quatre où cinq, mais le combat commençait à traîner en longueur.

Soudain, la lame dorée que Vamon avait aperçue auparavant s'enflamma. Une épée en feu, ce n'était pas courant...Surtout que ce feu là était noir ! En même temps que les flammes s'amplifiaient, une abominable odeur s'élevait dans la clairière. Le phénomène surnaturel cloua le mage sur place. Après tout, il avait eu raison de croire que l'épée était ensorcelée ! Une aura démoniaque s'en dégageait...

Les yeux et la bouche grande ouverte, il regarda impuissant les bandits se faire brûler par ce feu des ténèbres. Les hurlements de terreur et de douleur raisonnaient sûrement à des kilomètres à la ronde, et pour couronner le tout, les deux enfants se remirent à pleurer de plus belle. Avaient-ils déjà assisté à des massacres semblables ?

La boucherie était terminée. La plupart des bandits étaient au sol, morts, et seul un où deux s'étaient échappés en criant. Le bretteur se tourna vers Vamon.


<< Ah ! Gentil...S'teuplait monsieur, je veux pas mourir, je suis encore jeune ! >>

L'autre ne répondit pas tout de suite. Il prit d'abord le temps de s'occuper de ses enfants, qu'il essaya laborieusement de calmer. Enfin, lorsque les deux bambins furent rendormis, il s'adressa au mage.

<< Merci pour le coup de main. Mieux vaut ne pas traîner ici. J'ai pas envie qu'on me voit entouré de morts et couvert de sang. >>

L'homme avait rangé ses épées, et il était perdu dans ses pensées. Vamon pouvait très bien le comprendre : D'après ce qu'il avait pu déduire, l'homme semblait ne pas avoir d'endroit fixe où aller. C'est comme s'il était perdu dans la nature, sans aucun endroit où se réfugier, où dormir, où se cacher.

Tout ça, le mage l'avait lu dans les yeux de l'épéiste. Il ne parvenait pas à déterminer pourquoi, ni comment, mais il le savait. Les yeux sont les fenêtres de l'âme, comme on dit. Et c'était vrai, en quelque sorte. Il existe une multitude de mots dans une langue, et pourtant avec seulement quelques expressions, c'était les yeux qui parlaient le mieux.


Les sourcils du bretteur ne cessaient de se froncer et de se hausser, signe d'une nervosité évidente. Il jetait des coups d'œil un peu partout, revenant inévitablement sur ses enfants. Donc, en toute logique, c'est eux qu'il voulait protéger en priorité, et à tout prix. Ses iris brillaient, luisant légèrement, montrant qu'il était perdu, déboussolé.
Vamon prit les choses en main.

<< Viens avec moi, si tu veux. Je dois passer à Sienne, et je pourrais vous conduire dans un endroit que je connais, ensuite. C'est une petite forteresse abandonnée dans les basses montagnes, près de Daein. Mais...il est impossible pour quelqu'un de la trouver, sauf s'il y est déjà allé. Même les unités volantes ne peuvent pas la repérer. >>

Encore une fois, Vamon regarda les yeux de l'homme en face de lui. Ils brillaient toujours mais différemment. On aurait dit...qu'il se méfiait. Là encore, Vamon ne pouvait que le comprendre. Sans essayer de le forcer, Vamon se mit à marcher vers l'orée de la forêt, pour continuer son voyage. Libre à l'autre de le suivre, s'il voulait retrouver un endroit où se reposer.

<< Au fait, j'aimerais juste savoir...Quel est ton nom ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Lun 30 Juil - 15:50

<< Ah ! Gentil...S'teuplait monsieur, je veux pas mourir, je suis encore jeune ! >>

Wow. Visiblement, Alan avait terrorisé son allié... c'est bête, ce n'était pas vraiment son but de faire ça, pour une fois qu'il croisait quelqu'un de sympa...

Heureusement, il se calma bien vite quand il comprit qu'Alan ne lui voulait pas de mal. Le simple fait qu'il aie rengainé à du suffire... mais pourquoi il le regardait droit dans les yeux comme ça ? Il voulait l'hypnotiser ou quoi ? A moins que le fait de croiser un homme aux yeux émeraude n'était pas si courant que ça... bref, qu'importe...


<< Viens avec moi, si tu veux. Je dois passer à Sienne, et je pourrais vous conduire dans un endroit que je connais, ensuite. C'est une petite forteresse abandonnée dans les basses montagnes, près de Daein. Mais...il est impossible pour quelqu'un de la trouver, sauf s'il y est déjà allé. Même les unités volantes ne peuvent pas la repérer. >>

L'intérêt d'Alan s'éveilla soudainement. Une forteresse abandonnée, à l'abri des patrouilles célestes et inconnue du monde ? Vraiment ? Si ça existait, il pourrait peut être s'installer la bas quitte à n'occuper que quelques pièces. Il n'aura qu'à sortir chasser de temps en temps et ramener de l'eau. Et une fois qu'on l'aura oublié, il pourra s'installer dans un village avec pour seul soucis la marque présente sur le corps de ses enfants. Si seulement ça pouvait être vrai...

mais... est ce qu'il pouvait vraiment croire cet homme ? Et si c'était un piège ? Et surtout comment il savait qu'il avait besoin d'une planque ? C'était trop louche tout ça... ça sent le traquenard...


*Tu n'es plus à une situation dangereuse près...*

Allez, va pour... il avait encore la force de résister à quelques embuscades et s'il le trahissait, il pourra sans problème le tuer, une morte qui ne sera que les prémices de mille souffrances infligées par Artamon à son âme.

<< Au fait, j'aimerais juste savoir...Quel est ton nom ? >>

Donner son nom ? Ce n'était pas vraiment une bonne idée. Si cet homme n'a pas su se souvenir que son visage était sur des avis de recherche, il risque quand même de se rappeler de son nom...

<< Akë >> (se prononce « A qué »)

En parlant d'affiches... Alan enfila un manteau de voyageur et rabaissa sa capuche avant de prendre son sac et ses enfants pour suivre le mage.

<< Désolé de vous suivre dans cet accoutrement mais...j'ai eu des ennuis avec un beau frère qui habite dans le coin et je n'ai pas envie de créer un scandale en ces lieux. S'il me voit, je risque encore de déclencher une bagarre. >>

La vérité était surtout qu'il ne voulait pas qu'on voit son visage et que quelqu'un l'identifie par le biais d'un avis de recherche... enfin, son excuse tenait assez la route pour que l'autre le croie à priori.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Lun 6 Aoû - 16:12

<< Au fait, j'aimerais juste savoir...Quel est ton nom ? >>

Une fois de plus, le bretteur réfléchi longuement. Vamon se doutait de plus en plus que ce n'était pas un simple troubadour...

<< Akë >>

La réponse tomba d'un seul coup, ferme, dure, sans aucune autre précision. Akë ? Ça sonnait faux...Mais bon. Après tout, c'était peut-être simplement une question qui ne se posait pas...pas à ce genre de type.

Akë se baissa alors, et prit dans ses mains un long manteau gris, qu'il enfila par-dessus ses vêtements, rabattant la capuche sur sa tête.

<< Désolé de vous suivre dans cet accoutrement mais...j'ai eu des ennuis avec un beau frère qui habite dans le coin et je n'ai pas envie de créer un scandale en ces lieux. S'il me voit, je risque encore de déclencher une bagarre. >>

Mouais...Vamon voyait bien dans ces yeux que c'était également un mensonge. L'individu n'avait pas envie d'être reconnu ça, c'était sûr. Mais pour quelles raisons ? Était-ce en rapport avec les fameuses affiches placardées un peu partout ?

Faisant mine de rien, Vamon choisi de jouer la carte de la crédulité.


<< Eh bien, Akë...Heureux de te connaître. Tu peux me tutoyer si tu veux...Ahah, quelle rencontre n'empêche...Assez mouvementée, non ? >>

Ils prirent tout deux le chemin de la sortie. Le voyage jusqu'à Sienne fût silencieux. Le bretteur ne prononça pas un mot, malgré les blagues et les pitreries de Vamon, essayant vainement de le dérider un peu.
Une fois arrivés dans la grande capitale impériale, Akë prit bien soin de se recouvrir d'avantage la tête avec son capuchon. Les deux personnages marchèrent de longues minutes, jusqu'à un grand bâtiment d'où s'échapper des volutes de fumées et des senteurs tapageuses.


<< Restes-ici, si ça te chantes. Je n'en ai que pour quelques minutes, une vingtaine tout au plus. J'viens juste passer la commande, c'est mon patron qui viendra chercher tout ça plus tard... >>

Vamon s'engouffra dans la brasserie, laissant seul l'épéiste.
Revenir en haut Aller en bas
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Jeu 9 Aoû - 21:39

L'homme devait se douter qu'il mentait... mais bon, il ne voulait vraiment pas se faire démasquer. Il a eu assez d'ennui pour la journée. Et s'il pouvait inspecter ce fameux fort introuvable, s'il pouvait s'y installer et y vivre en paix, ça serait merveilleux.

Sienne... le voilà en territoire dangereux. Si on le voit, c'est cuit. Ses enfants endormis contre lui faisaient une excellente couverture. En effet : qui irait soupçonner un voyageur flanqué de deux enfants d'être un criminel ? Personne, évidemment. Aucun criminel en cavale ne s'incommoderait de deux bouches en plus à nourrir... personne sauf Alan.

Finalement, les voilà devant la taverne. L'odeur de piquette et d'alcools empestaient l'endroit.


<< Restes-ici, si ça te chantes. Je n'en ai que pour quelques minutes, une vingtaine tout au plus. J'viens juste passer la commande, c'est mon patron qui viendra chercher tout ça plus tard... >>

Passer une commande... en théorie ça ne devrait pas durer longtemps, mais avec les conversations entre collègues pouvaient durer des plombes dans l'hypothèse où une se lancerait.. Par sécurité, Alan suivit son guide à l'intérieur et commanda à boire pendant qu'il commandait une bière. Comme prévu, l'alcool était loin du grand cru mais il a déjà bu pire. Le bruit dérangeait un peu ses enfants, mais ils ne se réveillèrent pas pour autant. Boire et tenir ses enfants en même temps révélait d'un exploit mais il y a parvenait. Une bière, pas plus. Pas question de finir bourré...

Il gardait à l'oeil son guide, des fois qu'il parte sans lui. Combien de temps ça allait durer ? Il l'ignorait...


<< Hé, toi... >>

Il tourna son visage encapuchonné et se tourna vers son nouvel interlocuteur. Il sentait la vinasse, ce qui augurait rien de bon.

<< J't'ai déjà vu kekpar...
- Ca m'étonnerait, c'est ma première visite ici.
- Je suis déjà sorti de ce trou à rats. Je t'ai déjà vu... j'en suis sur... mouais, un regard comme le tien, ça s'oublie pas...
- Je n'oublie jamais un visage et je n'ai jamais vu le votre. >>

Il détourna le regard et pria pour qu'il le laisse tranquille mais bon.

<< J't'ai déjà vu j'te dis... ça y est, ça me reviens ! >>

Alan retint son souffle, sa main quittant le verre pour glisser vers sa ceinture...ça allait bientôt exploser...

<< Le mec qui m'a payé un verre y'a un mois ! Mais bien sur ! >>

Alan retira sa main de la garde de son épée. Il n'a jamais payé de verre il y a un mois mais...

<< Maintenant que vous le dites, ça me reviens.
- Ca alors, je pensais pas te retrouver ici. Faut que je te rembourse.
- Vous donnez pas cette peine, je dois repartir sous peu et je préfère tenir sur mes jambes à ce moment là.
- Roh allez, t'as bien le temps pour un godet !
- Vraiment pas, non.
- Patron ! Un godet pour mon copain ! >>

Et un verre s'aligna à celui qu'il n'avait pas encore fini... Alan soupira et capitula... heureusement qu'il tenait bien l'alcool... il laissera le reste à son nouveau copain de beuverie...


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Dim 23 Sep - 16:50

Passer une nouvelle commande se révéla plus long que prévu.

<< M'sieur, vôt' patron à pas payé l'dernière fois, d'après mon carnet. 'Peut plus vous réserver quoi qu'ce soit tant qu'la marchandise aura pas été remboursé. >>

Marchandise impayée ? Bizarre. Johnny, le patron de l'auberge, était plutôt du genre honnête. Ça sentait le coup fourré à plein nez. Pendant plusieurs longues minutes, il essaya vainement de marchander. Soudain, il eut un flash.


<< -Dites moi, vous êtes nouveau ici ?
-Ouai m'sieur. Ca fait trois s'maines que j'bosse ici, et j'dois dire que j'aime bien ça. >>

Bingo. En prononçant ces derniers mots, l'homme avait jeté un coup d'œil prononcé vers le fond de la brasserie. De plus, son rythme de parole s'était accéléré, signe de stress évident. Quand Vamon se retourna, il vît un étrange spectacle. Akë buvait l'alcool chope après chope, devant un homme sinistre visiblement content de lui. Et, juste à côté de cet homme, un personnage au bouc prononcé le regardait droit dans les yeux, un sourire goguenard aux lèvres.
Vamon s'adressa de nouveau à l'employé.


<<-Ecoutez brave homme. Je ne sais pas combien ce type vous a payé, mais sachez-une chose. Il s'appelle Maglor Saralondë, et je le connais bien. C'est un homme d'affaire peu scrupuleux à mon avis, et s'il est là, c'est pour une raison bien précise...Racheter l'usine. Je ne pense pas que votre patron appréciera d'être ainsi embobiné, et ça m'étonnerais que vous fassiez long feu ici...A moins que... >>


C'était gagné, il avait toute l'attention du vendeur.

<< -A moins que...quoi ? M'sieur s'il-vous-plaît, dites-moi. J'veux pas être viré maint 'nant moi, j'aime bien c'boulot...
- De toute façon, si Saralondë rachète l'entreprise, vous y passerez de toute façon. Je sais que mon patron à payé la dernière fois, alors je vais passer un marché avec vous. Moi et mon copain, on offre aux clients un beau petit spectacle...et en échange, vous me faites 20% de réduction sur le prochain achat, compris ? Et vous serez sur de garder votre poste.

-D'accord. >>

Surprise. Vamon ne s'attendait pas à ce que l'employé craque aussi facilement. Rapidement, ils discutèrent d'un bon prix, et l'autre parti en arrière-boutique. Quand à Vamon, il se dirigea vers son compagnon de route.

<< -Dis-moi, Akë...Je sais que tu ne veux pas te faire repérer, mais si je te garantis que rien ne va nous arriver, est-ce que tu m'aiderais à foutre quelques baffes à deux où trois personnes ? >>


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Jeu 27 Sep - 20:36

<< Toi franchement j't'aime bien... t'es... t'es mon meilleur n'aaami.
- J'en suis flatté.
- Patron ! Remet ça ! Un doguet... un godet pour mon pote !
- Non ! Sérieusement, je bosse dans pas longtemps et j'ai assez bu comme ça.
- Bah ! On s'en tape du boulot ! Qui se soucie du boulot ? On bosse ! On se tue à la tache comme des chien ! Et ces trou du cul de dirigeant nous prennent tout notre pognon avec les impots ! Oui monsieur ! Ce sont des trous du c... cul ! >>

C'est alors que son compagnon de voyage arriva et interrompit le discours du soulard.

<< Dis-moi, Akë...Je sais que tu ne veux pas te faire repérer, mais si je te garantis que rien ne va nous arriver, est-ce que tu m'aiderais à foutre quelques baffes à deux où trois personnes ?
- Tu comptes déclencher une émeute ? >>

Qu'est ce qu'il avait dans la tête, celui-là ? Alan avait déjà ses gosses dans les bras et il fallait qu'il les lâche pour foutre le bordel ?

<< Une bagarre ? Oh ouais! C'est une chouette idée, ça ! J'adore l'ambiance d'une bonne baston ! V'nez les gars ! V'nez ! On va s'amuser ! Hahaaa ! Kiziviennent ! >>

Et le poivrot se leva alors et se jeta sur la table la plus proche. Il visait probablement un des occupants, mais il a raté son coup.

<< ... je vais rester dans mon coin, si ça te dérange pas. Mon nouvel ami semble plus enthousiasmé à l'idée de se battre que moi. En tout cas, je me demande ce que t'avais en tête. >>

Et effectivement, la distribution de baffe, torgnoles et autre marrons commença à l'initiative du pilier de bar. Alan se dirigea dans un coin de la pièce, proche de la porte de sortie, et la baston commença alors.

Mais le soucis avec ce genre de situation, c'est que les participants étaient pas très regardant sur la motivation d'une cible à se battre et certains vinrent vers Alan sans se préocuper des enfants qu'il avait dans les bras. Le père de famille dut déposer les bébés par terre afin de repousser à coups de poings les assaillants.


<< Mais qu'est-ce qu'une bagarre de taverne a à voir avec une commande, au fait ? >>


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Sam 24 Nov - 11:44

<< Tu comptes déclencher une émeute ? >>

Une émeute ? Le mot était fort...non, juste un petit prétexte pour pouvoir cogner ca salaud de Saralondë. Pas besoin que la bagarre se déclenche dans toute la ville...


<< Une bagarre ? Oh ouais! C'est une chouette idée, ça ! J'adore l'ambiance d'une bonne baston ! V'nez les gars ! V'nez ! On va s'amuser ! Hahaaa ! Kiziviennent !
-Et bien, ton cher ami à l'air d'être plus que sympathique ! Cher môssieur, je vous en prie, ouvrez le bal ! >>

Pas besoin de le dire en fait. L'homme déjà ivre mort s'était littéralement affalé sur la table la plus proche, renversant cartes et pichets sur le plancher.
La scène qui suivit fût chaotique. Un serveur costaud glissa sur la flaque naissante de bière, lâchant son plateau de métal sur la tête d'un client.
Client qui, manifestement, venait de perdre le peu d'argent qui lui restait quand les cartes, auparavant savamment posées sur la table, avaient étaient renversées. Le poing brandit, il voulût frapper le serveur.
Serveur qui venait tout juste de tomber à cause de la bière. L'uppercut finit sa course dans l'estomac de Vamon.


<< Après tout, distribuez les tartes et les prunes viendront à vous !
-... je vais rester dans mon coin, si ça te dérange pas. Mon nouvel ami semble plus enthousiasmé à l'idée de se battre que moi. En tout cas, je me demande ce que t'avais en tête.
-Tu vas vite le savoir. >>

Sur ces mots, Akë se dirigea vers un coin de la grande pièce, où tout n'était déjà plus que désordre. Le taux d'hormones dans l'air s'était multiplié par dix, et la testostérone pleuvait. Quoique, une femme solitaire distribuait les baffes avec autant de vigueur qu'un homme dans la vingtaine.

Saralondë ne semblait pas vouloir bouger. Il était resté accoudé au comptoir, indifférent aux chopes volantes et aux bruits de procs fréquemment lancés par quelques personnes assez mal traitées. Pour s'amuser un peu, Vamon sortît son précieux bouquin et commença à incanter. Mais, bizarrement, son sort n'eût aucun effet autre que l'apparition d'un sourire sur le visage de Maglor. Celui-ci finît son verre en vitesse, et se retourna.


<<-Nibahiel...ton patron t'as jamais dit qu'il fallait pas s'attaquer aux plus forts ? Ce vieux shnoque...transmet lui mes plus sincères excuses pour t'avoir défiguré.
-Je crois que t'en auras pas le temps, mon ami...>>

*SCHTAAAAAAACKK*

Saralondë s'effondra, laissant apparaître le vieil ivrogne qui avait lancé la bagarre, à la différence qu'il avait maintenant une poêle en plus dans la main, et des dents en moins dans la bouche.

<< Fouette ! F'adore les bagarres ! F'nez les gens, on fort !>>


Sur ces mots, il déboula hors du bar, brandissant sa poêle comme un guerrier son épée, mais avec un cri ressemblant plus à un coq qu'on égorge qu'à un hurlement de guerre.

<< Akë ? J'pense que j'ai fini. On devrait s'en aller là... La garde va pas tarder, grâce à ton copain... >>
Revenir en haut Aller en bas
Alan
avatarBeorc


Messages : 1309
Age : 25
Localisation : En quête de mon passé
Autre Indication : Amnésique
Groupe : Peuple des saumons sauvages des torrents Criméens

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   Dim 25 Nov - 1:04

« Tu vas vite le savoir. »

Vite, ok... mais vite comment ? Ce n'était pas pour dire, mais la notion du temps semblait différente d'un individu à un autre. La preuve, quand quelqu'un dit « j'en ai pour une minute », comptez en 5 minimum de votre point de vue... de toutes façons, le père de famille avait de quoi s'occuper avec les bagarreurs environnant et il devait distribuer les torgnoles pour avoir un semblant de paix. Mais à trop donner, il en recevait aussi. Fort, peut être, mais pas invincible.

Plus le temps passait, plus le père de famille se demandait si en fait son nouvel ami ne l'avait pas abandonné. Il était trop occupé à repousser les ivrognes qu'il n'avait pas vu ce que l'autre faisait. D'ailleurs, ça chauffait de plus en plus car ces idiots commençaient à se battre à plusieurs contre lui. Bon sang, c'était pas sport, ça ! S'ils continuaient comme ça, Alan allait sortir ses lames et trancher quelques mains pour bien faire comprendre qu'il n'était pas là pour distribuer les pains. Et les bébés pleuraient, maintenant, c'est malin ! Bon sang il allait avoir du mal à les endormir... mais pourquoi, putain, pourquoi fallait déclencher une bagarre ?

Enfin, il finit par revenir et rien ne semblait avoir changé si ce n'est que son copain de beuverie est sorti dehors en brandissant une poêle... ouais bon, on va pas se poser de questions, hein !


«  Akë ? J'pense que j'ai fini. On devrait s'en aller là... La garde va pas tarder, grâce à ton copain...
- Bah il était temps ! »

Alan explosa le visage du poivrot qui brandissait une chaise dans sa direction, attrapa ses enfants et franchit la porte en premier en rabaissant la capuche sur sa tête. Grâce à l'intervention extérieure du poivrot, la garde s'était ramenée dans la direction de la taverne. Alan s'éloigna un peu avant qu'un des soldats ne s'intéresse à lui et attendit son compagnon.

« Eh ben c'est pas passé loin... on s'en va maintenant ? »

Il n'avait plus que deux envies : voir cette forteresse et se reposer un peu. Entre l'attaque de tout à l'heure et la bagarre de la taverne, papa a eu sa dose de testostérone pour la journée.


I'm nuclear


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Tempête noire [PV Vamon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tempête noire [PV Vamon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les dégâts d'une tempête [PV : Flamme Noire, Étoile de Lumière, Douce Caresse et Croc Sanglant]
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Begnion

 :: Lieux Divers
-