AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Event: Concours de Beauté [Hommes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allen
avatar


Messages : 495
Age : 23
Localisation : Endormi dans un jardin de fleurs.
Autre Indication : Feu et Glace et éternels
Groupe : Aucun.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Mer 11 Jan - 21:03

"BONJOUR BONJOUR CRIMEA!"

Le publique hurle en fond, fanatique dépendant du show-business télévisuel, répartit dans une fosse où ils sautent et s'excitent en tout point. Le commentateur, Allen Walker de son nom, semble déstabilisé et est obligé d’appuyer sur son oreillette et d'approcher son micro de sa bouche pour réussir à se faire entendre.

"Nous sommes ici dans le Palais Royal, où une rampe à été installée pour le défilé! Le publique la borde, en tout points. Des milliers de gens sont là pour apprécier les plus beaux hommes de Tellius! Mais avant de passer directement aux présentations des joueurs, voici les règles de ce concours!"

L'écran de la télévision split sur un logo Dawn of Destiny hyper stylé avant qu'un présentateur à la voix off vienne annoncer les règles:

"Mesdames et messieurs, voici le grand événement de l'année. Le concours de beauté ne durera que le temps d'une prestation de chacun, et de sa partenaire. Et oui, les écrits se feront en duo! Et chaque écrit aura son objectif! Laissez moi vous expliquer:

Chaque homme devra effectuer une prestation en respectant un défi qui lui sera donné lors du tirage au sort qui aura lieux tout à l'heure!
Il sera ensuite noté par notre incroyable jury!
Ensuite, une des femmes sera désignée pour le soutenir, sa prestation contenant de même un défi qu'elle devra respecté!
Et alors, notre aimable jury augmentera ou réduira la note de l'homme se pavanant!

Voici un exemple pour vous faciliter la vie:
N°1: Stefan.
=> Défi de faire un poste de plus de dix pages word.
Supporter: Liyu.
=> Défi d'écrire le mot "rose" dans toutes ses phrases avec un sens cohérent.

En fonction de l'écrit de Liyu, la note de Stefan augmentera ou diminuera! Tout dépend si elle le supporte ou l'enfonce!

-Bien, je crois que vous l'aurez compris, la tension est à son comble ici! Il est temps de vous présentez le jury... Qui semble vouloir se présenter tout seul!"


La caméra s'incline vers deux tables dressés à l'arrache l'une contre l'autre recouvert d'une vieille nappe blanche brodées d'or:

"Nya ch'ui Gallysnyaga! Nya vous noteray durant votre naypreuve! Nya sherais impartial shauf si n'avay des gateaux!
-Je suis Nino et je suis extrêmement contente d'être ici! J’espère que tout ce passera bien!
-Je ch'ui Melissa! J'ai vraiment hâte!
-Naeliel, je m'ennuis déjà.
-ICI STAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARK HEART! YEAH!"

"Mais qu'est ce qu'il fout là lui?.. Enfin bref. Je vous présente et ce dans l'ordre, nos prestataires! Faites bien attention aux numéros, ils seront dans le désordre! On commencera par le numéro un et ainsi de suite!"
Citation :

4)Elryn
9)Moneta
1)Stefan
7)Hélène
2)Jaffar
5)April
5)Kiméra
6)Yue
9)Alan
4)Personne
3)Kerorian
2)Maleen
6)Morgan
1)Elisabeth
7)Luukhan
3)Llyr
10)Jierdan
8)Liyu
CoolTalaos
10)Ruika
"En gras son les noms des prestataires! En normal sont les actifs! Et voici les défis! Le premier est pour l'acteur, le second pour son supporter!"

Citation :
1)
-Tout faire pour le publique.
-Tenter de distraire le publique de l'acteur.

2)
-Placer un "Nya" a la fin de chaque paragraphe
-Être déguise en Lama

3)
-Faire une prestation digne d'un acteur de Twilight au maximum.
-Penser que Stark est une fille.

4)
-Se badigeonner le corps de mayonnaise.
-Finir le RP dans une piscine.

5)
-Faire le défilé nu.
-Tenter de vendre une glace aux membres du jury.

6)
-Faire l'éloge de son supporter durant le défilé.
-Faire l'éloge du prestataire durant le soutiens.

7)
-Faire une allusion sale par phrase.
-Être aussi naïf qu'Allen Walker.

Cool
-Effectuer la prestation en faisant de la tecktonick.
-Applaudir frénétiquement en maugréant.

9)
-Joueur les timides.
-Lancer des confettis.

10)
-Tenter de soudoyer le jury.
-Se jeter sur le prestataire en mode total fan.
"Et voilà pour les défis! Notre amis Mr. Le Faucheur veillera à votre sécurité durant ces épreuves! Laissons donc entrer le premier prétendant au titre!"

Roulement de tambour et de lumières...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-emblem.frenchboard.com
Stefan
avatarBeorc


Messages : 378
Age : 27
Localisation : Attention derrière toi c'est affreux !
Autre Indication : Je suis piiiiiiiiscine love !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Jeu 12 Jan - 0:40

Post numéro 1 : Stefan
Objectif : Tout faire pour le public




Lumière, musique, hurlements de joies hystériques à en briser les tympans du voisin. L'homme du vert inspira lentement... Puis expira. La célébrité, c'était sexy !!!! L'adrénaline coulait dans ses veines, l'excitation était autant à son comble dans sa tête qu'au dehors. C'était son heure son moment de gloire à lui et à lui s...
- Pyu!

Trop d'excitation tue l'excitation... Et c'est malheureusement ce qu'avait oublié le futur homme le plus sexy du monde en zappant la présence de son vis à vis, sa moitié en toute circonstance, son détracteur personnalisé : le poussin le plus méchant du monde (autoproclamé). La bayte se dressait désormais devant lui, immense, gigantesque, monstrueusement imposante du haut de ses cinq centimètres et trente-cinq millimètres trois quart et l'aura qui l'entourait lui rappelait de bien mauvais souvenirs... Début de l'épreuve.

***Pendant ce temps, au dehors.***

Une explosion de fumée gigantesque engloutit instantanément le palais, la place et ses alentours en un fracas de tous les diables, projetant son ombre menaçante sur la populace assemblée là afin de venir voir la plus suprême beauté de tous le continent. Le vacarme céda alors la place à un silence de mort, le tout saupoudré d'une pincée d'anxiété. Puis ce fut le déclic...


Les cris reprirent, intenses, passionnés, alors qu'une silhouette se distinguait à travers la fumée. Jaillissant de la brume tel une apparition de sexytude intense, la légende verte faisait son entrée. Les cheveux au vent, le sourire rayonnant, la veste ouverte sous l'effort, révélant un torse impeccablement rasé, le nomade fonçait droit devant lui. La sueur faisait luire sa peau halée d'un reflet sensuel et divin alors que son public l'acclamait, l'aimait, le voulait dans son lit. Et toujours sa course se poursuivait dans ce nuage oppressant où planait comme une menace invisible... Et soudain, il s'éleva, bondissant dans les airs tandis que ses pouces et index formaient chacun un pistolet, planant vers l'avant de la scène comme si une force mystérieuse l'avait percuté, le haut de son buste pivotant de quarante-cinq degré vers sa mystérieuse cible, ses doigts la pointant ! Sa bouche s'ouvrit lentement:

- Au s...
- CAY MON DISCIPLE CAY LUI REGARDEZ IL ME MONTRE, IL ME FAIT COUCOU OUI COUCOU JE SUIS LA MOI LE GRAND ET MAGNIFIQUE SUUN YGGDRASIL POUR LA SIMPLE BOWTAY DE VOS YEUX EMERVEILLES CAR OUI JE SUIS BEAU ET...

Ainsi donc se poursuivit l'avancée du nomade sur scène alors que la stupéfaction frappait tout un chacun. N'allait-il donc pas s'arrêter au bord de cet abîme se présentant devant lui ! La fin de l'estrade approchait et pourtant sa course ne semblait point se ralentir. Sous les yeux effrayés et émerveillés de son public, la botte du bretteur se posa sur le rebord, en équilibre précoce, avant que son corps ne se propulse dans les airs. L'espace d'un instant, l'incarnation même du vert-que bon nombre des spectateurs n'avaient pas- volait...

- BITOMIEEEEEEEEEEEEEEEL!!!
- BITOMIEEEEEEEEEEEEEEEL!!!

Et sur ce jeu de mot dont l'absurdité n'avait d'égal que la hauteur du bond de la chose rose afin de pouvoir présentement, en cet instant, pousser son cri de guerre, le guerrier nomade chut glorieusement de son piédestal alors que sa pause en saut de l'ange provoquait une poussée d'adrénaline de la foule, déclenchant une hola à sa gloire, ses pieds s'encadrant parfaitement dans la paume des mains tendues...

*Scrac*- WAAAAAAAAAAAAAH!
- Euh... Désolé...

... Ou pas. Se frayant donc un chemin sur la marée de mains levées avec...(«  Pardon.. Oups.. Excusez-moi... vraiment je suis dés... Ah pardon! »)... Plus ou moins de grâce et d'élégance, c'est donc après avoir semé un mètre de désastre manuel que le bretteur décida de faire quelque chose de plus simple et de tout simplement décoller dans les airs, tel un cygne, tel un faux con!
- Blague morte et enterrée, déjà vu, out!

... Le bretteur fit donc un triple saut périlleux arrière en plein... Dans la brume recouvrant toujours la place où l'attendaient deux petits... Touuuut petits yeux jaunes.
- NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO...

S'ensuivit un bruissement étouffé complètement inaudible du reste de la foule en délire sous ce nouveau cri guerrier de son héros avant que la silhouette aux effluves verdâtres ne redescende pour atterrir sauvagement sur les deux tables du jury. Il avait complètement changé de look pour adopter un style plus wild désormais. Les cheveux coiffés à la va vite, le manteau élimé et le pantalon déchiré à un genou, une blessure criante de vérité scintillait désormais sur son torse en un zig zag à l'atrocité artistique ! Passant une main tremblante d'émotions que des larmes confirmaient( « Quel acteuuuuuuur ! »), l'homme plongea la main dans son manteau pour en ressortir une rose qu'il tendit à la première...« Ohhh comme c'est gentil on ne m'en avait encore jamais offerte...... Femme qui se présentait...« Ce n'est que peu de choses comparé à l'étendue d... Mais qui êtes vous?

Jusqu'à preuve du contraire la chose qui se trouvait devant lui avait peu de chances de posséder la possibilité d'engendrer la vie. Prenant la fleur, ce dernier la coinça aussitôt entre ses dents avant de poser un pied sur la table, main sur le cœur et regard au loin. C'est ainsi que Stefan se retrouva pris entre deux feux... D'un côté, un boulet de canon jaune jaillissait enfin de sa cachette tandis que de l'autre le jury « féminin » prenait sa place de concurrent. Ce concours aurait pu se finir ainsi dans le sang, la violence et le shine mais il n'en fut rien... Stoppant net les trois protagonistes, un regard se posa sur eux. Un regard qui n'avait rien de machiavélique, un regard... D'enfant. Tournant lennnntement la tête, le poussin et le nomade tombèrent nez à nez avec le doigt pointé d'une princesse dragon.
... Le divin Stark Heart maître suprême de l'archerie et grand favori de ces dames et de ces messieurs pour le concours car je suis beau comme un oiseau même que ça rime et...
- N'yai mon Chtefan.
- Euuuuuuuh...
Suun:... faux c'est moi qui suis le plus beau et en plus comme mon disciple participe je suis deux fois plus beau ce qui fait que je n'ai pas besoin de participer à ce concours car je suis...
- Pyuuuuuuu...
- Vous n'yavez réduit mon Chtefan... Vous n'yavez fais du mal...
- EUUUUUUUUUUH....

Déjà les yeux de la petite demoiselle se remplissaient de vraies grosses larmes de crocodiles alors que le nomade agitait désespérément les mains en signe de dénégation et que le regard accusateur du poussin se posait sur lui.
- Il y a erreur mademoiselle je n'ai jamais...
- Moi!
- Pyu!
- Non moi!
- Nyuuuuuh... Ch... Ch... Chtefan.......... AttAQUE

Ah bah oui personne n'avait jamais prévenu qu'une fillette pouvait devenir un gros dragon.
- ...
- ...Pyark...

La dure loi de la vie toussa toussa...
- GROOOOAAAAAAR!!!!
- Pourkwaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!


Miraculeusement ressoudés par les liens d'une amitié profonde, l'épéiste et le poussin prirent donc rapidement... Très rapidement le chemin inverse de leur précédent petit voyage avec cette fois-ci, un numéro acrobatique de toute bowtay en réponse au déluge de flamme qui tentait de ravir « Chtefan » à son « NYRAVISSYEUR DE MES (Oh quel grossier langage pour une princesse – Allister). Le petit numéro de cirque se poursuivit jusqu'au pied du palais royal où la bête ne les lâcha pas pour autant. Et c'est donc avec l'habileté du petit scarabée que Stefan entama l'escalade acrobatique du monument aux pierres blanches, saisissant les sculptures angéliques d'une main pour aussitôt se propulser plus haut, planant accroché aux serres du puissant Pyu pour atteindre une corniche escarpée de laquelle il gagnait aussitôt l'étage supérieur tandis que le battement des ailes du monstre se faisait de plus en plus proche... De plus en plus menaçant. Un poussin, puis un dragon, qu'est-ce qui allait lui tomber dessus après : la Déesse elle-même ?! Pourquoi était-il là d'ailleurs ! Qu'avait-il fait pour...

....

....

....

....

Ah bah oui le concours.

Du haut du palais, sa vision perçante contemplait le désastre qu'il avait provoqué. Le dragon avait à peu près bousillé tout ce qui passait à sa portée, Suun et Stark avaient commencés un concours de qui se déshabillerait le plus magiquement possible et rien ne pouvait laisser penser qu'il avait impressionné le jury restant... Devant lui, le dragon s'élevait, royal et menaçant mais son regard cruel ne croisa qu'un Pyu lancé à vitesse supersonique, le regard de ce même Pyu en disant long sur la sentence qui serait appliqué au lanceur.
- Vas petit twazeaux. Tu n'as pas d'ailes et tu peux pas volay... Mais mes pensées t'accompagnent.

La main sur le cœur, le bretteur oublia le dragon, ce dernier hésitant sur la cible à prendre en compte. Ne restait plus que les blessures de ce peuple fasciné par deux imbéciles strip-teaseurs. Ne restait qu'un public auprès duquel il n'avait pas encore fait ses preuves.Les mains du nomade s'emparèrent de sa veste dont il déchira sauvagement les boutons, révélant à la foule son torse parfaitement oint de sueur, orné d'une traînée de sang et de moult cicatrices. Le Stellaire inonda les cieux, emplissant Mélior d'une lueur irradiant de beauté, d'epicness et d'une aura verte comme jamais. Chaque homme, chaque femme, chaque enfant, chaque dragon, chaque Suun et Stark... Durant un instant, Mélior s'emplit d'une douce quiétude admirative.

- JE M'APPELLE STEFAN ! ET JE SUIS L'HOMME LE PLUS BEAU DU MOOONDE!

Silence... Le dragon avait disparu, laissant place à une petite fille héberluée. Et d'un coup d'un seul, les plus simples d'esprits les premiers, tous oublièrent le sang et les cendres recouvrant la place, tous ne virent que cette image de joie, de paix et d'amour qui ornait le toit de leur divine capitale. L'acclamation se propagea comme une traînée de poudre et chacun put scander le nom de leur nouvelle idole, l'homme le plus sexy du monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Jeu 12 Jan - 18:15

Elisabeth ღ Tenter de distraire le publique de l'acteur.

Du bruit, des gens et de la musique. Trop de foule, trop de n'importe quoi. Sérieusement, elle foutait quoi ici, au milieu de ce peuple à moitié fou ? Elle se le demandait bien pourquoi elle ne rentrait pas chez elle au lieu de rester sur ce balcon surplombant quelque peu la foule en délire total. Simplement, elle avait un truc à faire ici. Quelque chose de stupide, mais... Concours de beauté, hein ? Pour homme. Et son devoir allait être de saboter la prestation du premier concurrent. Qui à son goût se fait un peu trop attendre. Il faisait traîner sa séance de maquillage ? Jouait à la diva car il avait un ongle cassé ? Des choses qu'on attribuait un peu trop aux femmes, alors que les hommes pouvaient être tout autant capricieux et exaspérant. Enfin bon.

Explosion de fumée. Énorme. La noiraude eut un soudain sursaut de surprise et jura entre ses dents. Plissant les yeux, elle tenta vainement de discerner quelque chose une silhouette, une personne. Et puis. La musique, encore, les cris des groupies en délire et lui qui arrivait. Lui, parce que de toute façon, elle ne savait pas vraiment qui il était. Elle ne s'en souciait pas. C'était un homme. Aucune intérêt. Et il s'avançait, de façon tout à fait théâtrale et surjouée. Il ne manquait que le ralentit pour rendre un effet tout à fait hollywoodien. Haussant un sourcil lorsqu'elle put distinguer la couleur de sa tignasse, aussi verte que l'herbe de son jardin, elle soupira quelque peu. Grande déesse qu'il était prétentieux ce type ! Dans le genre à avoir envie de l'achever à coups de pelle. C'est alors que... Du violet. AVEC DU VERT ?! Cette association, qui esthétiquement parlant était tout à fait correcte et harmonieuse, choqua pourtant les mirettes de la demoiselle, qui s'exclama, au comble de l'outrage :

    « NON MAIS c'est quoi ce clown ?! »

Deux ou trois regards lancés à cette fille étrange debout sur un rebord de balcon, qui pointait d'u index vengeur le candidat qui en faisait baver plus d'une. Dédain, surprise et surtout, les regards noirs des groupies les plus assidues, qui ne rêvait que de pouvoir arracher ses vêtements au si grand et si sexy Stefan. Pour toute réponse, un haussement d'épaules, avant qu'elle ne quitte son rebord avec classe, sautant en bas, tombant de tout son poids -pas vraiment plume non plus- sur un type en contrebas. C'était classe, c'était douloureux, pour lui, et elle ne s'était pas salie. Un sourire en coin, un vague désolé, et elle se rapprocha rapidement. A que oui qu'elle allait lui pourrir sa prestation !

Elisabeth, donc, devait trouver un moyen de le faire passer pour une nouille aux yeux de ses fans frémissants. C'était une femme. Elle était donc suffisamment fourbe et vile. Il suffisait d'avoir le bon moment. C'est alors que l'homme, toujours dans son défilé plein de sueur et de sur-jeu, continuait. Il allait surement s'arrêter et faire un demi tour comme un mannequin avec un balai dans l'... Enfin, voilà. Mais non. Pas du tout. Pas encore au bout, elle vit s'élever dans les airs. Encore un truc de frimeur. Elisabeth secoua la tête, alors que visiblement, il se concentrait sur quelque peu, mimant des pistolets avec ses doigts. Visant un type qui... ROSE ?! Sincèrement, c'était quoi. Un concours de beauté ou le rendez-vous des type qui vous crèvent les yeux avec leurs couleurs criardes ?!

    - CAY MON DISCIPLE CAY LUI REGARDEZ IL ME MONTRE, IL ME FAIT COUCOU OUI COUCOU JE SUIS LA MOI LE GRAND ET MAGNIFIQUE SUUN YGGDRASIL POUR LA SIMPLE BOWTAY DE VOS YEUX EMERVEILLES CAR OUI JE SUIS BEAU ET..

Elle fut tout à coup partagée entre l'envie de l'étouffer avec ses chaussettes, surement roses elles aussi, et celle de se trouver une paire de lunettes de soleil pour éviter à ses eux d'être encore plus agressés. Les deux ? Hm, trop fatiguant. Dans tous les cas, le verdoyant arrivait au bout de la scène et à continuer comme cela, il allait finir au sol, sans classe aucune, avant de se faire sauvagement déshabiller et violer par les femmes présentes. Mais ce n'était sans compter le traître rebord qui avec une certaine classe, l'aida à prolonger son vol en direction de la foule en délire. OCCASION PARFAITE.

Bien placée, c'est à dire juste en dessus de l'homme planant. Elle n'eut qu'à tendre le bras, merci à sa taille, et saisit fermement le pantalon de ce dernier. Deux possibilité. Soit il tombait, sur elle, ce qui serait regrettable et douloureux, soit le pantalon allait saluer ses chevilles. Ce fut la deuxième option qui fut validée. Il atterrit donc fièrement sur les mains de son public, qui du souffrir quelque peu, exhibant fièrement son caleçon. Et elle, elle le fixait, amusée, fière d'elle-même. Sauf que cela eut pour effet d'augmenter l'intensité et la hargne des femmes, qui faisaient tout pour s'emparer de lui. Mauvais plan. Passons à la suite.

Et lui, comme une fleur -vite, du désherbant- il s'extirpait de là avec classe ou presque. Alors qu'Elisabeth avait un mal fou à se sortir de cette masse informe et suante, chiante et beuglante de fans. Sérieux. Enfin bon, elle finit par réussir, alors que le nomade venait de retomber dans le brouillard encore présent. Il lui fallait un autre plan. Un autre truc à faire. Où elle allait se planter royalement. Et sa fierté de le lui permettait aucunement !

Retombant sur la table du jury avec un semblant de classe. Et une allure qui venait de changer. Décoiffé, tenue abîmée et blessure sur le torse. Résultat de la rencontre avec les yeux jaunes de la fumée ? Du cinéma ? Un complot ? Aucune idée. Toujours était-il qu'il semblait gagner le coeur de plus en plus de monde. Et c'était quoi cette rose sortie de nulle part, hein ?! Il devait être tombé dans un rosier, ce qui expliquait aussi son allure. Bien sûr. Avec des yeux tout petits et de la fumée , en plein milieu de la grande place. Forcément. Logique.

Par contre, en se rapprochant, l'épéiste remarqua bien vite que le candidat verdoyant avait quelques soucis avec la personne à qui il avait offert la fleur. Ce n'était pas une femme. Un ricanement mesquin la quitta, alors qu'elle soupirait. Trouver une autre distraction. Parce que pour le moment, tous les regard étaient rivés sur lui et les jurés. Flûte. Et ce qui s'en suivit n'aida pas. La crise de la gamine, pourtant mignonne, et son changement en... IMMENSE DRAGON ?! Hé ! C'était pas du jeu, ça ! Parce qu'évidemment, tout le monde les regardait maintenant. Elle rageait la demoiselle.

Hmpf. Ça n'allait pas se passer comme ça ! Tout en jurant, si peu élégant pour une petite fille de bonne famille comme elle, son regard observa les alentours. Un vendeur de pâtisseries. Intéressant. Des gamins, des adultes, et... Un vendeur de bestiaux. Des vaches, une bonne dizaine. Des brunes. Des blanche. Une noire. Un violette. HEIN ?! Oui oui. Violette. On est bien dans un monde de fous, de toute façon. Fu. Ça pourrait le faire. Sans plus attendre, la demoiselle se précipita vers le vendeur, alors que l'autre truc vert escaladait le palais en frimant comme un fou.

Une bourse pleine de pièces d'or balancée au visage, et la demoiselle enjambait, quoi que portant une robe, la clôture des vaches pour monter sur le dos de Marguerite la Violette. Elle somma au type d'ouvrir. Il refusa.

    « FAITES CE QUE JE VOUS DIS ! »

Ne pas mettre en colère Elisabeth. C'était pourtant noté en gras taille 32 sur la notice. Il aurait du y faire plus attention.

Voilà donc les vaches lâchées, qui à cause de l'excitation ambiante, semblait bien instables, prêtes à piétiner la foule déjà mal en point. Et voilà que l'autre était au sommeil avec à ses fesses, l’énorme dragon. Et de son côté, les vaches à moitié folle fonçait sur la foule qui fut rapidement dispersée. Elle était dans la merde au fond, sachant que bon. Il était au sommet, dans une pose qui inspirait l'awesomeness totale et complète, usant d'une technique de gros frimeur à la con. Avec une réplique totalement. Epic ? Prétentieuse ? Un truc de ce genre. Les deux à la fois. Bon bon bon. MAlgré tout, la foule était dispersée, un ou deux clampins poursuivis par une Noiraude en furie, des types piétinés sans remords. Et la petite fille à nouveau ressemblant à une petite fille, justement.

Fu. Gâteau hein ? Un grand sourire étira les lèvres de la femme, qui quitta non sans mal Marguerite, qui malgré son plan foireux, avait été une alliée de poids pour elle. Une amie fidèle, et tenace, une... STOP. C'est une vache. Un ruminant qui te fouette avec sa queue parce qu'elle est bigleuse et te prend pour une mouche. Si si. Cela dit, avec un dernier regard à la vache violette, elle se dirigea en courant vers le stand de gâteau. Sauf qu'elle n’avait plus d'argent. Bon. Allez, un petit effort, pour la fierté. Elle fit les yeux doux au vendeur et lui offrit une vue exceptionnelle et collector, numérote même, sur sa poitrine 100% naturelle, pour obtenir un joli lot de pâtisseries. Elle se vengerait sur le truc vert.

Les bras bien chargés, vite qu'elle se bouge un peu, elle s'exclama, non loin de la petite :

    « Qui veut de bons gâteaux bien sucrés et crémeux, enrobés de chocolat, nappés de crème fraîche et fourrée à la fraise ? »

La suite quant à elle est censurée pour cause de viol intempestif de gâteaux délicieux. Merci bien. Sale journée.
Revenir en haut Aller en bas
Jaffar
avatarBeorc


Messages : 86
Age : 27
Localisation : Tu ne le sais pas mais je suis tout près de toi...
Autre Indication : Ze true dark evil assassin classe qui parle pas !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
43/100  (43/100)

MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Ven 13 Jan - 20:09

Post numéro 3 : Jaffar
Objectif : placer un nya à la fin de chaque paragraphe


On s'activait, on se dépêchait de nettoyer la rampe. Il fallait se dépêcher afin de laisser la place au concurrent suivant, le spectacle devait continuer. Et lorsqu'enfin tout fut prêt, lorsque les lumières illuminèrent de nouveau la scène et que la princesse Gallysnaga eut rejoint sa place pour digérer, alors seulement il se décida à apparaître. Mais il ne le fit point aussi classiquement que l'autre machin vert et bizarre qui l'avait précédé non... Dans la vie il y'a deux sortes de personnes : ceux qui ont du standing et les autres : lui appartenait à la première catégonya !

Un claquement sonore emplit l'air tandis que le fumigène répandait son atmosphère brumeuse, masquant complètement la scène au regard de la populace. C'était machiavélique ! Qui donc aurait pu faire entrée plus mystérieuse, plus classe, plus stylée que cela vraiment, parfois il s'impressionnait lui même nya!

- Pff ça commence comme l'autre type là.
- Cinq pièces qu'il est dans le nuage.
- ...

Au centre de la fumée en effet, Jaffar maudissait l'enfoiré qui l'avait précédé. Il n'était pourtant que deuxième sur la liste de passage comment le seul couillon avant lui avait pu avoir la MEME idée que lui exactement sur le MEME lieu de concours ! Il faudrait qu'il aille lui expliquer deux trois notions de copyright à sa façon après sa nyasentation!

Quelques applaudissements polis résonnèrent lorsque le corps de l'assassin se profila à travers le brouillard. On était effectivement loin de la foule en délire qu'il avait espéré... C'était pas gagné.

- NYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!

Le cri avait transpercé la totalité complète dans son ensemble et sa superficie des tympans de n'importe quel être vivant à proximité, le concurrent compris. Son œil valide identifia rapidement la petite magicienne, debout sur sa chaise, dont le corps (toujours aussi sublime au demeurant) effectuait maintenant d'étranges ondulations dont l'existence devrait être interdite tant les lois naturelles étaient formelles sur l'impossibilité d'effectuer ce genre de mouvement avec sa nyanyatomie.

Ce spectacle totalement hypnotique semblait toutefois laisser de marbre la majorité de l'assemblée, cette dernière patientant difficilement dans l'attente du verdict du jury toisant l'homme qui les défiaient de lui trouver la foi nécessaire pour porter le lourd titre d'homme le plus beau du monde. Ce dernier se tenait sur scène, bras croisés et jambes écartées, sa cape noire flottant au vent de son charisme inébranlable. Il était prêt à entendre les commentaires.

- Nyaaaa ! Gally n'ya trop mangeay.
- T'as tout pris ch'te détechte!
- NYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!
- ...

Bon bah ne restait que deux membres du jury opérationnel sur cinq nya:
- Hmmm pas mal, j'en ferais bien mon quatre heure. Avec un peu de chance il est aussi bien monté qu'il en a l'air. Et puis les cicatrices j'ai toujours trouvé ça... Excitant.
- ...

Même s'il avait pu la prévenir de la boule de flammes monstrueuse qui allait s'abattre sur elle ( IL EST A MOI ! T'AS COMPRIS GROSSE TRUIE!!!) il ne l'aurait pas fait. Jamais il ne s'était senti autant menacé que lorsque cette femme l'avait regardé. Un membre du jury opérationnel sur cinq nya.
- ...

Le blond s'était simplement adossé au fond de son siège avant de poser les pieds sur la table, un sourire suffisant aux lèvres. Pour la première fois depuis son apparition sur le forum, Stark Heart semblait sérnya.
- Je pense...

Une exclamation de surprise parcourut la foule tandis que le début de la phrase faisait frissonner d'effroi l'assassin roux. Cet homme pouvait penser ! Impossible ! Nya même que !

Son petit effet passé, l'archer étendit les bras afin de calmer les frayeurs de la populace. Oui il était beau et magnifique pas la peine d'en faire tout un nya.

- Je pense donc que cet homme... N'est pas aussi beau que moi!

La chaleur croissante autour de la fan girl magicienne le convainquit de nyater bien vite sur la suite de son explication... Qu'il du donc improviser (Bawui comment j'pouvais prévoir que y'aurait quelqu'un de pas d'accord avec moi nya!)
- … Mais je crois aussi que ce jeune homme...
- Charmant.
- Que ce charmant jeune homme oui, c'est ce que je voulais dire, ne nous a pas encore révélé toute l'étendue de son poten...
- ...
- De son INCROYAAAABLE potentiel dont les aspérités absentes et désenchantées ne saurait que trop nous époustoufler de bowtay !

Un grand sourire fleurit sur le visage de la petite magicienne tandis qu'elle se remettait à onduler, Stark essuyant son front du revers de la main tandis que l'assassin tentait d'analyser ce... Commentaire très... Très nya...
- Vazy Jaffarinounet d'amour t'es le meilleuuuur!!!
- Few...
- Donne à moua le gateau!
- Nyan vas-t-en!

S'il avait bien compris, il devait prouver à ce public qu'il était l'incarnation même de quelque chose de beau... Un peu comme une cible un peu trop voyante que l'on pouvait détecter à des kilomètres... Etrangement ça le tentait pas plus que nya.
*Enfin... Quand faut y aller...*

Après tout il était ici pour gagner. Et sous les yeux ébahis du public, l'assassin aussi immobile qu'une statue jusqu'ici se mit à bouger. Lentement ses bras se décroisèrent tandis qu'il se redressait sous les encouragements devenus hystériques de celle que le monde entier avait du finir par identifier comme sa petite amie. Sa main gauche se replia en poing tandis que l'autre poursuivait son ascension, attentivement suivie par l'assemblée retenant son souffle. Sa concentration était maximale. Il ne devait pas rater. Et sous les yeux ébahis de la foule, Jaffar se transforma. Ses yeux s’agrandirent jusqu'à resplendir d'étoiles et à s'emplir de larmes étincelantes. Son corps jusque là en position agressive commença lentement à imiter les ondulations de sa bien aimée tandis que ses poings serrés se rétractaient en deux mignonnes petites mimines et que même sa cape semblait adopter la consistance de la guimauve. Jusqu'à ce que...

[/!\Attention. Le passage qui suit est particulièrement traumatisant. Il est conseillé aux lecteurs sensible de changer de chaîne immédiatement. Les autres sont invités à lire la phrase ci-dessous en même temps que la musique => ]

- … Nya...

Un vent de stupeur parcourut la foule tandis que le son, à peine chuchoté avec toute la douceur du monde voyageait jusqu'aux confins de Tellius, balayant la planète entière de sa douce mélodie. Le petit poing droit de Jaffar s'abaissa en une parfaite imitation du chaton qu'il était devenu tandis que sa petite bouche avait pris l'aspect d'un « w » et que sa petite truffe remuait juste sous ses deux grands yeux larmoyants. Oui... Jaffar était l'incarnation du nya sur Tellius.

Nous interrompons ce programme. En raison de problèmes techniques, le concours de Mister Bowtay se voit légèrement retardé. Il semblerait qu'un de nos jury ai fait une hémorragie nasale fortement importante provoquant son évanouissement et l'apparition d'une écume blanche à ses lèvres. Plus de détail dans les prochaines minyates.

- Ngniii... Ngh... Gh.... Gah... Nyaaaaaaaaa.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Sam 14 Jan - 18:05

Maleen ღ Être déguisée en Lama.

Une journée plus ou moins comme les autres. Vol et fuite. Un endroit pour manger tranquillement et rêvasser de façon quelque peu absente, ailleurs. Et puis entendre parler d'un concours de beauté masculin. De quoi éveiller l'attention de la Laguz, qui comme beaucoup étaient au courant, ne rechignait pas la compagnie et plus si affinité d'un bel homme. De son point de vue, il n'y avait pas de mal à cela, après tout, c'était tout à fait naturel. Loin d'être vicieuse ou perverse. Pas même obsédée. Juste appréciant le contact prolongé et sensuel d'un corps dénudé contre le sien. Juste cela. Rien de mal à cela, non ?

Qu'importe la raison, elle en avait entendu parlé, et n'avait eu aucun mal à trouver les lieux, vu l’effervescence des lieux. Même sans être très proche, elle n'avait pas tardé à entendre les cris délirants de la foule et la musique. Comme quoi, soit les hommes étaient vraiment superbes, soit les gens totalement fous. Ou les deux, tiens. Ce fut donc avec grande curiosité qu'elle s'y était rendue. Toujours cette tenue de cuir qui la mettait en valeur. Dire qu'elle ne le savait pas serait mentir, elle s'en rendait tout à fait compte, et à force, finissait par en jouer, un peu. Sans mauvaises arrières pensées. Cela dit, arrivée aux abords de la fameuse manifestations, on l'avait abordée en lui tendant quelque peu chose, la sommant de l'enfiler et de rejoindre le second candidat, pour l'aider ou non, selon son envie.

Longuement, la noiraude considéra ce qu'elle tenait en main. Un costume. De lama. Un sourcil haussé, elle resta figée durant quelques instants avant de secouer la tête, pouffant doucement de rire. Sincèrement, c'était ridicule, comme accoutrement. Sauf que bon, elle avait tout de même de l'humour, et de toute façon, personne ne pourrait la reconnaître. Alors pourquoi ne pas tenter de s'amuser un peu. Certes, elle aimait les hommes, mais bon, une fois de temps en temps... Cela ne pourrait pas lui faire de mal.

De ce fait, la femme corbeau trouva un coin pour enfiler le fameux costume couvert de fausse fourrure. Vu qu'il faisait chaud et que sa tenue était loin d'être fraîche, elle dut donc retirer ses vêtements de cuir qu'elle confia à une demoiselle qui se trouvait là, pour ensuite enfiler son costume. Elle en riait quelque peu. Au moins, il lui allait. Par contre, sa poitrine était quelque peu devinable pour un oeil aiguisé, mais qu'importe. Et voilà, parfait. Autre détail et pas des moindres. Ses ailles. Trop larges pour rester sous le costume, elles devaient donc être visible. Cela donnait une touche très... Particulière à la chose.

Apparemment, vu les cris qui provenaient de la scène où se déroulait le concours, le suivait devait être là. Intriguée de savoir à quoi ressemblait sa malheureuse "victime", Maleen alla donc jeter un coup d'oeil. Et quoi de plus normal que de voir se pointer un lama voyeur et ailé, masquant avec un peu de mal une opulente poitrine sous de la fourrure ? Tout à fait courant, qui plus est. C'est alors qu'elle posa son regard sur lui. Son sourire tout à fait invisible s'agrandit, alors que son regard se faisait... Intéressé. Fallait avouer que ça, c'était du beau gosse. Pas autant qu'un certain bretteur à la chevelure de gazon, mais tout de même. Appétissant.

Ah non ! Elle ne devait pas se laisser avoir ainsi ! Elle ne devait pas laisser ses envies la détourner du chemin tortueux qu'elle avait décidé d'emprunté ! Tout de même, la Laguz avait plus de volonté que ça. Normalement. Mais oui, pas de souci.

A côté d'elle, un type la dévisageait d'un air tout à fait dubitatif et intrigué. Lentement, elle tourna la tête vers lui, pour ensuite dire, d'un ton des plus naturel :

    « Alors quoi ? Vous n'avez jamais vu un lama femelle fantasmer sur un homme aussi agréable ? »

Vu sa tête, ça devait être non. Tant pis, tiens. Par contre, une boule de feu lui passa au dessus de la tête, la rasant presque, avant d'aller s'écraser sur le public qui n'eut d'autre choix que de fuir. Hé. C'était dangereux ça ! Quant à savoir d'où cela provenait... Aucune idée, mais elle allait devoir se méfier, grandement.

Et puis. Les réactions des jurés ne tardèrent par à arriver. Ouais enfin, oui et non. Disons que c'était confus. Un gros bordel. La femme qui réussi à faire la plus longue phrase faillit d'ailleurs elle aussi se faire griller. Visiblement, la demoiselle qui ne cessait de gigoter et dont la chevelure verdoyante lui rappelait quelqu'un, n'aimait pas qu'on s'intéresse trop au candidat. Si c'était pas mignon. ♥

Celui qui parla en dernier semblait être aussi en difficulté, menacé également par la peste verte. Le pauvre, quand même. Et toujours pas d'ouverture pour faire son entrée en scène. Fu, elle allait devoir être attentive. C'est alors que quelque chose semblait se passer. L'homme, qui jusque là était une icône tout à fait alléchante de la virilité changeait tout à coup pou quelque chose de plus... Mignon. Dans le genre guimauve et bisounours.

    -Nya...

Argh.Pour le coup, la noiraude ouvrit de gros yeu rond comme des billes -ou des smarties, c'est selon- et lâcha un cri presque désespéré en s'élançant sur la scène :

    « NAAAAAAAAAAAAOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!! »

Son envol se termina en une chute magistrale sur le pauvre type qui venait de briser son fantasme de pure virilité. De quel droit osait-il ?! Et dire qu'elle avait faillit se laisser tenter et ne pas le troubler dans sa prestation ! Mais son amour pour les hommes masculins et sexy venait d'être sauvagement bafoué, broyé. Violé même ! Quelle atrocité !

A quatre pattes (?) sur lui, ses ailes passablement visibles, Maleen le Lama ailé était donc sur lui, un air vengeur brillant dans ses prunelles fauve tout juste visible entre les poils de la fourrure du costume. Des AH ! et des OH! surpris et admiratif, à moins que ce ne soit effrayés par l'allure de la bestiole.

Bestiole qui n'eut d'autre choix que de s'enfuir à la force de ses ailes (et putain que ce costume est lourd !) avant de se faire griller par une énorme boule de feu, laissant donc inerte et avachi au sol le roux, dont la prestation et la classe avaient surement prit un coup. Qu'importe. Elle avait vengé son fantasme. C'était tout ce qui comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Kerorian
avatar


Messages : 1641
Age : 23
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
35/60  (35/60)
Points d\'Expérience:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Dim 15 Jan - 14:56

Kerorian. Défi : -Faire une prestation digne d'un acteur de Twilight au maximum.


Bonk
C'était une belle journée qui avait bien commencé. Le Rôdeur, porteur d'une épée démoniaque, passait une superbe matinée en marchant dans Mélior pour une fois pas trop peuplée. C'était si bien de pouvoir visiter une grande capitale sans rendre l'âme au premier coin de rue...il regardait dans divers étalages, boutiques et autres commerces pour une raison ou une autre : Il jetait un œil aux armureries par passion, aux magasins culinaires par survie et curiosité gustative ou olfactive, et le reste comme ça pour s'occuper tant qu'il est là. Il ne passe quasiment jamais dans les villes de cette taille à cause de son problème avec la foule, alors pour une fois qu'il peut y circuler dans cracher ses tripes au milieu de l'avenue autant en profiter n'est ce pas ?
Ce qui n'était pas prévu en revanche, c'est que quelqu'un lui bondisse soudainement devant en gueulant "Mais qu'est ce que vous faites là vous ? Vous ne participez pas au concours ?", agression à laquelle il répondit bêtement, après avoir retouché terre après le sursaut qu'il fit "Euh...quel concours ?" et ni une ni deux se fit embarquer par un bonhomme très emporté qui l'emporta loin d'où il était en fait, et le fit pour son plus grand malheur et silence traverser une foule assez conséquente avant de se retrouver dans une sorte d'arrière-pièce, ou plutôt une salle d'attente...il ne parvenait à définir correctement, au moins il n'y avait pas assez de monde pour qu'il en soit malade.


Bonk
Mais la curiosité le rongeait, et il aurait aimé savoir pourquoi on venait de le kidnapper ! Se forçant à interroger les quelques personnes présentes, il finit par apprendre la triste vérité... Il venait d'être inscrit, de force, à un concours de beauté et il était le prochain à faire son passage. "C'est une blague ?" répondit-il, "Absolument pas, vous êtes prêt ?" lui dit-on, il y répliqua d'un pertinent "..." en allant poser son épée géante contre un mur, se sentant bouleversé, après quelques minutes il parvint à demander s'il y avait des conditions spéciales et posa son front contre la pierre verticale contre laquelle reposait sa lame maléfique. "Euh, je ne sais pas je vais demand...mais qu'est ce que vous faites ?".

Bonk
Voilà comment il était arrivé là, engagé malgré lui et contre son gré dans un concours qu'il ne voulait ni ne pouvait présenter et à se taper la tête contre un mur, pensant quelque part que s'il s'assommait il y échapperait. Un clodo lui a dit un jour "Si t'es coincé dans une trappe et qu't'es foutu condamné aux pires atrocités...essayes de te suicider en te tapant la tête contre un mur" avant de sombrer dans un coma éthylique dont il n'est toujours probablement pas sorti. Là, il tentait une variante, mais n'eut pas le loisir de la peaufiner car on vint l'attraper pour l'éloigner du mur malgré ses protestations. Et peu à peu l'agitation dehors cessait et on le traîner jusqu'à l'entrée de la "scène", c'était bien à lui, et quand il réalisa ça le pauvre Beorc tenta de se débattre : Plutôt laisser un mur gagner au pugilat contre lui que d'aller là-bas ! Il n'eut cependant pas le loisir de perdre contre un tas de cailloux car les quelques volontaires du coin le balancèrent de force sur la place, et une fois devant tout ce monde le Rôdeur éprouva l'une de ses plus grandes craintes en modèle géant : La foule.
Il en laissa échapper un commentaire sous quelques applaudissement polis en balayant du regard la populace immense, trop immense qui était en prime déçue de cette arrivée minable.


"Je suis dans la m..."

Ses yeux de feu s'immobilisèrent quand il regarda le jury. Plus précisément lorsqu'il "La" vit. Elle, là, cette fille pas bien grande, celle avec les cheveux verts. il la reconnut, impossible d'oublier ce visage tyrannique, ce sourire démentiel, ces yeux de psychopathe... Sa mémoire ramena à son esprit ce qui s'était passé. D'un seul coup le guerrier déjà pas très coloré vira complétement au blanc, on ne distingua bientôt plus son bandeau de son visage. Mais à part sa bouche bée et son teint spectral il ne se passa rien : Pas un son, pas un geste, même pas un petit tremblement ! La foule commençait à se demander ce qu'il avait, s'ennuyant de cette présentation trop lente à démarrer...
Puis le manieur d'épée ochlophobe regarda par terre, et alla chercher sans se presser une herbe dans sa besace et la fourra entre ses dents avant de la mâcher. Il l'avait trouvé il n'y a pas longtemps et n'avait aucune idée de ce qu'elle faisait, il savait juste qu'elle n'était pas toxique vu que des plants entiers étaient clairement consommés par la faune locale. En fait le combattant ne savait pas pourquoi il venait de faire ça, réflexe ? Acte désespéré pour tenter de se doper ? Quoiqu'il en soit il sentit peu à peu le sang remonter à sa tête et sa pétrification se dissiper. Peu importe ce qu'était ce truc, au moins c'est efficace.

Avec un léger sourire en coin et une expression étonnamment sûr de lui pour un mec qui venait de manquer de s'effacer littéralement en voyant une fille qui ne lui arrive même pas aux épaules, Kerorian posa sa main gauche sur sa hanche et s'avança face au public et le contempla d'un œil neuf, puis décrivit un cercle avec sa tête comme pour dégager ses cheveux de sa vue, secouant un peu son visage en fin de tour pour les agiter. Si jamais il y avait un recruteur de pub pour soin capillaire dans la foule, il était grillé. Enfin, il n'allait pas les faire attendre plus longtemps.


"Bonjour tout le monde, je suis le vaillant Kerorian, le pieux protecteur de la veuve et l'orphelin, des pauvres et des faibles, et je vous salue bien bas !"

Il recula sa jambe droite et fit d'innombrables tours du bras de ce même coté en se penchant jusqu'à presque toucher le sol, révérence parmi les révérences, se tenant toujours la hanche de la main gauche, puis se redressa et regarda à nouveau la populace qui lui faisait pour la majorité des yeux ronds.

"Quel dur métier dont je m'acquitte pourtant avec zèle, réussite et modestie...mais sachez que je ne trahirais jamais mes idéaux et que je ferais régner la justice et l'égalité sur tout Tellius !"

Dit-il en brandissant son poing libre, puis il sourit un peu plus en abaissant son bras avant de passer cette même main dans ses cheveux en relevant un peu la tête, et enfin de dégager quelques mèches d'un geste sec du poignet, l'air fier. Cette plante était une bonne idée.

"Hélas mes amis, le devoir m'appelle, il y a toujours un malheureux qui a besoin de mes bénévoles services et je ne peux demeurer en votre compagnie plus longtemps, mais rappelez vous : Le bien vainc toujours !"

Gardant la pose, il pivota sur les talons avant d'abattre sa main libre à coté de lui, comme pour en chasser un quelconque liquide qui coulerait dessus, et commença à partir la tête haute. Puis il stoppa net quand il arriva à hauteur du jury, et toujours aussi hautain sans même prendre la peine de leur faire face, les pointa vaguement du doigt avant de crier un grand :

"Karkaxajour !"

Et de reprendre ensuite sa marche, en fait il ne savait pas ce que ça voulait ce truxàjour, mais ça lui était venu soudainement, comme ça...une inspiration subite...il n'allait tout de même pas laisser filer une telle occasion de faire de la philosophie n'est ce pas ? Le public était tellement choqué que la plupart n'applaudirent même pas son départ, et ceux qui le faisaient était pour la majorité juste habitué à le faire sans même plus y penser. Sans doute tentait-on de comprendre ce qu'il voulait dire par-là...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Jeu 2 Fév - 12:22

Llyr - Penser que Stark est une fille


Sous le soleil de Mélior, magnifique ville qui ne semblait pas connaître l'hiver - et Yune soit louée, c'eût été un drame pour un tel événement - le concours se poursuivait. Tour après tour, les concurrents se présentaient et faisaient preuve... d'originalité. L'on ne pouvait guère parler de charisme ou de beauté dans la plupart des cas, et de toutes manières, l'avis de Llyr là dessus aurait probablement été aussi pertinent que de demander à Ema qui de l'oeuf ou de l'autruche était né en premier, puisqu'ils finissaient ultimement dans son estomac.

Non qu'elle aurait dévoré l'un des concurrents, la jeune femme n'avait pas ce genre de pulsions, métaphoriquement ou non. Mais l'idée de les empaler sur sa lance lui vint effectivement à l'esprit: si la prestation du Croc Pourpre lui avait fait lever un sourcil dubitatif - et Ashera seule sait à quel point c'est un exploit - le cirque de l'homme aux cheveux gazons l'avait quelque peu irritée. Elle ne savait pas vraiment pourquoi d'ailleurs, mais son instinct de survie lui indiquait que la mort d'un tel individu était nécessaire.

Mais trêve de digressions, suite à toutes ces prestations, un jeune homme aux cheveux rouges entra en scène. Bah, sa prestation n'était pas plus mauvaise que celle des autres hommes, mais il avait quelque chose de plus. Ou de moins, selon le point de vue.


- ...

Oui le discours stupide du héros, toussa. Et le fait qu'il pointe son doigt vers les filles du jurys et...

- !!!

Il l'avait dit. Non, ce n'était même pas le problème, comment pouvait-il connaître ce mot ? Ce genre de code n'était pas à la portée du premier venu, et elle n'avait jamais vu cet homme au sein du Black Fang.
Ni sur le dos d'un wyvern.


- Karkaxajour

Le murmure parcourut l'espace, transcendant le silence qui planait au sein du public, et Ema parut dans les cieux, s'écrasant subitement sur le candidat avant de le prendre avec elle derrière la scène sous les regards figés de centaines de personnes.

On échappe pas au Fang.

Llyr s'avança alors à son tour vers le jury, elle évita de choisir Nino pour des raisons pratiques, et puisque les dragons ne l'inspiraient guère, se pencha vers l'une des femmes, ses attributs suivant manifestement le même chemin "direct".


- ... oh yeah...
- .... Mademoiselle ?
- ... yeah
- Pour les réparations.

Elle lui tendit alors sa bourse, des quelques fonds qui lui avaient été confiés pour rembourser tout dégât superflu. Oui car le Black Fang était à la fois candidat, jury et partie des assureurs de ce concours.
Llyr ne prit pas en note le regard de la jeune femme qui fixait son décolleté en gloussant, et d'ailleurs c'était bien le dernier de ses soucis.
Il fallait d'abord qu'elle empêchât Ema de dévorer son prisonnier. Vraiment, quelle idée de prononcer le code secret de mise à mort de la Serre d'Argent devant toute cette foule ?


- YEAH!

Et pourquoi cette femme continuait-elle à crier le même mot ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Lun 13 Fév - 23:57

Elryn ♦ se badigeonner le corps de mayonnaise


    Le vent dans mes cheveux, le torse fier, l'œil dans le lointain, je marchai pas à pas sur ce champ de bataille où la testostérone coulait à flots, où la beauté s'efforçait de poindre sous les muscles, où le sérieux tentait de percer le masque du ridicule. Je marchai, regardant ces fous, ces imbéciles, qui ne savaient que faire, que dire, afin d'attirer l'attention. Qu'étaient les paroles face aux actions ? Qu'étaient donc les artifices par rapport à la prestance pure ?
    J'étais là, simple, offert, attendant quelque chose, quelqu'un. Je marchai, ne sachant où j'allais, laissant mes pas me guider, peu désireux de savoir ce que je cherchai alors. Je m'étais laissé entraîner dans cette tornade de couleurs et de bonne humeur, et avant que je ne puisse dire un mot, avant que je ne puisse proposer une simple suggestion, j'étais déjà dans le lot des participants, attendant sagement de passer devant le peuple en délire de Mélior qui attendait d'être ébloui par la prestation d'une dizaine de talentueux participants et de leurs charmantes collaboratrices.

    Je posai mon regard sur la jeune femme qui devait m'apporter son soutien. Nous nous jaugeâmes, nous nous évaluâmes, et pas un mot ne fut échangé. Dans sa grâce animale, dans mon mutisme naturel, nous n'avions pas besoin de mot pour être bien certains du seul point commun que nous partagions alors. Nous ne devions-pas être là. Jamais nous n'aurions dû venir en ce lieu, jamais nous n'aurions dû nous laisser aspirer dans ce tourbillon de couleurs et de cris.
    Et pourtant, mes pas continuaient de me guider le long de la scène. Il faisait chaud, et une fine pellicule de sueur perlait sur mon torse nu.
    Mes longs cheveux blonds fouettaient mon visage et mon dos, tandis que mon unique œil d'un bleu d'acier transperçait chaque regard qui avait l'audace de tenter le croiser. Je n'hésitai pas à appuyer ce regard lorsqu'on me toisait trop, lorsque je sentais la pauvre victime de mes yeux défaillir. Et alors j'esquissai un dernier sourire, à peine offert, comme arraché à mon visage si sérieux, et j'étais alors certain d'obtenir des cris de joie sincère.

    Je me tournai lentement vers l'étrange jury qui présidait le concours. La première était une toute petite fille. Au moment où je posai mon regard ténébreux sur elle, son visage se tordit en une moue enfantine.

    "T'es n'pas mignon ! N'on dirait n'un pirate mais t'es n'pas Monyata ! N'prends cha !!"
    Et c'est ainsi que le plus dignement du monde, je reçus sur le torse une quantité non négligeable de... Mayonnaise, donc le pot était fermement planté dans la paume minuscule de l'enfant, qui semblait très fière de son méfait. La jeune fille à ses côtés, aux cheveux d'un vert étrange, ne put s'empêcher de rire devant le spectacle. Sans sourciller le moins du monde, je tâchai de retirer le plus dignement du monde la pellicule blanche et grasse qui prenait un malin plaisir à couler le long de mon torse. Puis, entendant soupirer l'une des jurys qui me regardait me dépêtrer avec la pâte d'un œil langoureux, je conclus assez rapidement qu'il y avait quelque chose à tirer de tout cela. Sans mauvais jeu de mot, bien évidemment, mon cœur et mon corps n'appartiennent qu'à Ayl...

    « YEAAAAH c’est SEXY !! »
    Je regardai, un instant interloqué, le seul homme du jury mourir de rire devant mon torse souillé. Je levai doucement la main, et allai la poser sur mon autre épaule, laissant glisser le condiment le long de mon bras. Puis je continuai mon manège, me couvrant le buste de la crème blanche qui retombait en gouttelettes grasses sur mon pantalon de cuir noir. Je me mis à marcher sur la scène, bandant parfois les muscles de mon torse afin de les faire saillir, mis en valeur qu’ils étaient par ce volume nouveau que la mayonnaise offrait aux yeux éberlués du public.
    Quelques jeunes femmes poussèrent des cris timides, mais aucune ne se faisait suffisamment entendre. Alors que je passais allègrement mes mains dans mes longs cheveux, glissant dedans sans aucun mal apparent, je me mis à secouer la tête, entourant mon visage d’une auréole d’un blond pâle, éjectant tout autour de moi quelques gouttes blanches, qui arrivaient sur les visages du public, du jury, aussi sûrement et délicatement qu’une flèche perce un cœur.

    D’ailleurs, me retournant vivement, je sortis mon arc d’on ne sait où, donnai un grand coup de pied dans le pot, qui s’envola vers le ciel. Lestement, je sortis une flèche, pris une position d’encochage qui n’avait rien à envier au plus beau des héros grecs, puis lâchai le projectile qui alla décrocher le bouchon du pot en vrillant. La gravité faisant son effet, alors que je me relevai, je reçus dans la main gauche le couvercle ainsi que ma flèche. Dans ma main droite retomba gentiment le pot, bien à l’endroit. J’y glissai lentement un doigt pour récupérer ce qui restait du condiment, puis le portai à mes lèvres entrouvertes avant de le lécher légèrement. Ce serait le mot de la fin.


    « Délicieux. »
Revenir en haut Aller en bas
Personne
avatarLaguz


Messages : 98
Age : 29

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Lun 20 Fév - 16:21



Un regard, une impression, une complicité assumée et elle se détournait de lui pour s'installer contre une rambarde, le regardant faire son show. Elle se devait de le soutenir, elle se devait de faire de lui le gagnant de cette journée.

Pourquoi?

Parce qu'il possédait ce charme mystérieux des hommes borgnes. un charme moins attirant que celui des aveugles mais mixé avec celui des hommes mariés et des hommes... barbouillés de mayonnaise... Il en devenait particulièrement attirant.
Sa langue passa sur ses lèvres avec délectation alors que l'odeur de la mayonnaise lui donnait incroyablement envie de le croquer, de le dévorer, de le pourlécher... Et elle n'était pas la seule dans ce cas là...

La foule en délire, majoritairement composée de femmes, s’effondrait devant ce corps luisant et athlétique qui se trémoussait pour leurs beaux yeux. Elles le trouvaient beau, elle le trouvait appétissant mais pourtant pas dans le même sens que Personne. Pour elle, seule l'odeur de cette douce émulsion, exacerbée par la chaleur attirait la jeune louve.
De ses yeux, elle suivait chaque goutte qui ruisselait le long de son corps et imaginait leur goût sur sa langue.

- Délicieux!

Ça elle n'en doutait pas le moins du monde.

- Moi N'yaime le sucrée!

Un sac de sucre en poudre vola dans l'assemblée en de millier de petites paillettes étincelantes pour venir parsemer le corps luisant qui se mit à briller au soleil de mille et une étincelle. Sephora Time!!

Personne se releva. Elle avait envie de gouter cette saveur nouvelle, elle avait besoin de sentir ce mélange salé sucré sur ses lèvres et sa langue. Mais que de monde, que de femmes en admiration devant ce corps scintillant, que de groupie criant des "Oh le copiteur d'Edinouchet!!!", en bref des personnes qui bloquaient le passage entre elle et...

Sans le vouloir, elle avait pris la forme d'un loup-garou, moitié humaine moitié animal. Elle plongea en un bond sur la scène alors qu'il continuait à défiler et lui saisit le bras avec douceur alors que reprenant forme humaine, elle baisait sa main avec une sensualité des plus langoureuses alors que ses lèvres se perdaient dans la saveur de ses doigts.

Peut être était-ce son coté animal qui parlait mais la douce saveur humaine avait un attrait plus qu'attirant.

Soudain, Personne se rendit compte du silence qui les entourait et du regard plus qu'énervée de certains membres de l'assemblée...

C'est d'ailleurs sans le comprendre qu'elle fut chopée par ces dames et jetée dans... une piscine de mayonaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Lun 12 Mar - 23:51


Que de péripéties, après une folle course dans les vestiaires des femmes pour mettre en valeur une petite dinde et fuir les boules de feu qui tentaient de le faire rôtir, le voilà téléporté à l'autre bout du monde pour défiler à son tour. Mais il manquait quelque chose...
- Putain Allen, pourquoi tu as pas téléporté mes vêtements, crétin!!
- Je les ai téléporté mais la boule de feu que tu t'es prise les as désintégré
- Merde, je suis totalement à poil maintenant ...

Mais à vrai dire, le terme "à poil" ne convenait pas tout à fait car à vrai dire, il était complètement imberbe et son corps incroyablement juvénile
- Il fait chier Magus!

M'enfin, ce n'était pas tout ça, mais il avait un défilé à mener, il avait un popotin à remuer et des jeunes filles à émoustiller. Et puis, ce n'était pas son corps qui allait choquer les dames, il ressemblait plus à un ange, un ange aux ailes noires.
Sans se précipiter, il poussa le troubadour sur le coté alors que d'un pas ferme il avançait vers la lumière alors que les rideaux s'écartaient pour lui faire place. Faire place à la bête.

Dans un mouvement de cheveux digne du prince charmant il s'inclina devant la foule alors qu'une aile noire faisait office de bras et camouflait à peine la nudité du jeune homme. Si chacun devait attirer l'attention par des cabrioles, lui l'avait fait par sa simple présence, son charisme naturel, sa beauté angélique.

- Permettez moi de me présenter, et veuillez ne pas être outré de la simplicité de mon accoutrement. Pour élire le mâle de Tellius je pense qu'il est plus honnête de se présenter sous son vrai jour. Alors me voici, honnête devant vous, Je suis Kiméra.

Les ailes grandes ouvertes, un bras tendu vers le ciel et ses yeux dirigés vers le public, il s'offrait à ses spectateurs.
Les réactions furent nombreuses car alors que certaines femmes cachaient les yeux des leurs enfants, d'autres se jetaient sur l'estrade pour admirait ce qu'on leur refusait que trop souvent.

- Ne regarde pas Julia, ce n'est pas de ton âge!
- Mais pourquoi tu regardes toi alors maman?
- Ouais pourquoi tu regardes avec ses yeux lubrique chérie?

Déchainant les passions que ce soit la jalousie, l'envie ou la curiosité Kiméra jouait de sa nudité pour exciter les sentiments cachés de ses dames, et qui sait peut être même ceux de certains hommes. Mais bon ça ressemblait pas beaucoup à Kiméra que de faire le paon devant les poules, et encore moins de se remuer les fesses devant un jury qu'il méprisait de base. Tournant le dos à son public, il se déhancha quelques secondes sur les acclamations et les applaudissements avant de s'envoler dans le ciel, décrivant des cercles et dansant dans les cieux.
Il frôla à plusieurs reprises quelques unes de ces demoiselles et même les membres du jury remarquant notamment une petite fille dont les yeux étaient masqué par des lunettes opaque...

- La princesse n'a pas à voir ça avant ses 350 ans.

Remontant un peu plus, il s'arrêta dans les airs et les regarda tous, toutes.
- Acceptez ce don du ciel gros péquenots.

*** Pour plus de dignité cette scène sera passer sous silence ***


- C'est un don de notre seigneur, la semence divine!!



- Mets toi sous mes jupes ma chérie!

- Muhahahahahaha!!! _ Une fourche frôla sa jambe droite... il était tend de tirer sa révérence... _ Muhahahahahahahaha!!!
Revenir en haut Aller en bas
April
avatar


Messages : 99
Age : 22
Localisation : Mystère. ~

MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Jeu 15 Mar - 20:32

    April. — Tenter de vendre une glace au Jury.


Des gens étranges. Très étranges. Encore plus que la blondinette. De petites personnes, toutes mignonnes, mais qui, dans le contexte actuel, faisaient très peur à April. Comment des … Enfants ? pouvaient s’être retrouvés ici à faire … ça ? Des petites filles, en plus ! Enfin … Presque. Y avait un type. Juste un seul gars totalement déluré, qui semblait aussi con que ses chaussettes. Pourquoi ce morceau de tissu qu’on met aux pieds ? Aucune idée, ça paraissait juste classe, sur le moment.

April entendait juste la foule lâcher de grands cris et des voix s’élevaient continuellement dans le ciel. Dans les coulisses, elle ne faisait qu’attendre le tour de son « partenaire » pour cette étrange épreuve. Une femme étrange – elle avait l’air de sortir d’une nuit relativement courte … ou d’un autre événement tout aussi mouvementé – arriva jusqu’à elle, une glace à la main. Assise sur un tabouret, la blonde soupira. Destiny, posée sur la table en face d’elle, semblait regarder la scène avec lassitude – ou peut-être était-ce son expression habituelle … M’enfin, c’était juste une poupée, alors bon.

La cinglée indiqua à la blonde de se lever pour regarder dans la glace. Jusqu’ici, April ne savait rien, ni de son costume, ni de son maquillage. C’est en contemplant son reflet qu’elle se rendit compte qu’elle ressemblait à un bonbon géant. Une sorte de poupée, colorée intégralement de rose et de blanc. Elle tenta de sourire et remarqua, après avoir réussi à en esquisser un des plus naturels, que sa folie se transmettait bien plus dans ses vêtements que dans son mental. Pourquoi ?


    « — … Pourquoi … ? »


Ouais, c’était vrai, ça. Pourquoi est-ce qu’elle devait ressembler à un bonbon ? Pourquoi cet accoutrement ridicule ? Et puis. Pourquoi cette robe était aussi grande ? Elle se sentait con. Mais alors con à un point …
Sur ses petits talons roses, April regardait son reflet sous tous ses angles. Une glace apparut sur le miroir. Quoi encore ?
Apparemment, elle devait tenter de vendre cette sucrerie au jury. QUOI ?! Le pompon. La blondinette la prit en soupirant. D’abord le bonbon rose, maintenant la glace. Un grand cornet avec trois boules roses. Tendancieux ? Oh, oui, ça l’était. Mais le ridicule gagnait cette bataille haut-la-main.
Elle finit par soupirer et prendre la sucrerie. Quitte à passer pour une cruche …

**

Bizarrement, quand elle entra sur scène, son envie de fuir se dissipa, laissant place à une bonne humeur surprenante. Tout semblait tellement … Bien, ici. Un véritable paradis de connerie. Quoi de mieux ?


    « — ROSE ! »


Quel accueil !
Puis bon. Fallait pas se mentir. April était vraiment rose. Des artifices un peu partout dans ses cheveux à ses pieds, elle était couverte de cette couleur. L’homme qui venait d’hurler ce mot – car oui, c’était bien un homme – apparut, d’un coup, applaudissant à tout va. Il avait l’air d’être … hm … sous le charme ? Mais ceci n’était qu’un début. April commença à marcher, fixant le jury avec un sourire. Le petit être qu’elle devait soutenir avait une apparence extrêmement juvénile, qui le rendait tant mignon que surprenant. La raison de sa nudité ? Quelle bonne question. Mais bon, il fallait l’aider et puis voilà.

Les yeux d’April s’arrêtèrent sur Gally. La gamine avait un grand sourire et ses yeux étincelaient comme deux étoiles dans une nuit d’hiver. Ils brillaient de mille feux. Un sourire éclatant naquit sur les lèvres de la sucrerie humaine, tandis qu’elle s’avança encore un peu, en faisant gaffe à ne pas se rater.


    « — Oooooh, nyaaaaaa ! Nyapril, elle ny’est toute rowse ! Nye veux le bonbon ! Et la glace, nya ! »


La demoiselle se dandina encore un peu, avant de s’arrêter, suite à de grands cris de la foule. Une ombre passa et elle leva la tête. Il foutait quoi, là ? Genre il volait … Mais … Mais attends … QUOI ?! Il … IL PISSAIT !!

April tenta de s’écarter, au mieux, et ce fut … le drame.
Son talon, suite à sa course commencée pour éviter le jet d’urine, se cassa. Déjà bien dans la panade, ses pieds finirent par se prendre dans la robe.
Le bonbon s’écrasa de toute sa longueur sur le sol, lâchant la glace qui s’envola, commençant une course dans les cieux.
Et elle vola, vola, vola …
Jusqu’à atteindre une petite tête. La gamine aux cheveux verts reçut la sucrerie en pleine figure. Les boules commencèrent à fondre sur sa chevelure, roulant comme des larmes sucrées sur la longueur de son visage. Sa petite langue vint intercepter un peu de la glace, tandis qu’un sourire chassa sa surprise – qui aurait pu la faire pleurer –, pendant qu’elle continuait de lécher le dessert.


    « — Nyapprouve totalement ! Nye veux d’autres glaces ! »


Et voilà comment vendre une délicieuse crème glacée à une enfant, tout en ravissant les autres. Parce que OUI, OUI, l’homme cinglé était encore là. ET OUI, il bavait devant toute cette effusion de rose ! Tellement qu’il pouvait plus quitter l’asperge étendue sur le sol suite à cet acte parfaitement maladroit. Seul, un mot parvenait encore à s’échapper d’entre ses lèvres :

    « — … Rose … »


Le principal était, bien évidemment, que la promotion pour cette glace soit faite et ce, de manière à peu près correcte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
avatar


Messages : 495
Age : 23
Localisation : Endormi dans un jardin de fleurs.
Autre Indication : Feu et Glace et éternels
Groupe : Aucun.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Jeu 12 Juil - 16:27

Les tours de Morgans (parce qu'il est deux dans sa tête) et Yue sont sautés,
A Hélène et Reyns.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-emblem.frenchboard.com
Reyns
avatarBeorc


Messages : 96

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   Mar 31 Juil - 18:49


Alors qu’il finissait tranquillement sa salade bien fournie, en compagnie d’une jeune inconnue appréciant particulièrement sa saucisse, Reyns se remettait d’une peine de cœur. En plus de s’être fait rejeté par Hélène et ses deux magnifiques… Yeux, bien sûr, celle-ci devait la soutenir de toute son âme, de tout son être pour son va et vient sur la scène.

- Ma chère amie, vous avez un peu de blanc au coin des lèvres, laissez-moi vous aider.

Il passa sa main sur la lèvre si pulpeuse et onctueuse sous ses doigts et lécha doucement le liquide. Du lait au miel, il n’y avait rien de mieux pour émoustiller les sens.

***
Il se présenta à ses dames, mis à nu par la foule en délire si excitée et excitante. Mais ce qui l’émerveilla par-dessus tout c’était l’incroyable proéminence de ses… son regard se posait sur le décolleté de Naeliel puis se tourna vers l’horizon… ses collines magnifiques !

- Qui pourrait croire que Criméa abritait de si belles montagnes ! Mesdames, messieurs, surtout mesdames, je me présente à vous pour ce concours espérant que la force et l’intensité n’est pas votre seul intérêt. Mais que vous savez apprécier l’endurance d’un corps formé et sain.

Certaines femmes dans le public se sentaient toute chaude de la présence du belâtre sur l’estrade et d’autres en mouillait même… leur mouchoir tellement elle était en joie de le voir. Reyns connaissait la grandeur de son sex…appeal. Cependant, jamais il ne l’avait utilisé sur tant de personnes en même temps ou alors peut être bien une fois dans cette auberge de Beignon par cette folle nuit d’été… Elles devaient au moins être une quinzaine à l’avoir vidé de son argent et de bien d’autres choses…

- Bon, l’beau roux, au lieu de rêvasser et de faire de long discours, et si tu retirais ton pantalon que l’on voit rugir le titigre qui somnole dans ton pantalon ! Moins de parole plus d’action, merde !

- Nya suis d’accord !!! Et Nyi sont où mais Nyoux à la crème !! Nya veux plein de crème et du sucre ! Nya veux en être recouverte sur tout le corps ! Nya veux…

- Silence la morveuse, tu perturbes notre cher ami dans sa prestation si ennuyeuse !

- Je vous assure quelle le serait bien moins si nous n’étions que tous les 5 dans un lit

- Veuillez m’excuser mais j’aime déjà quelqu’un bien profond

- Pas grave, on est toujours 5 avec moi ! Je veux bien la remplacer moi !

Reyns n’était pas sur de vouloir partager sa couche avec un autre homme… bah, s’il pouvait se le mettre dans la poche en lui ouvrant plus qu’une porte, pourquoi pas. Quant à la petite demoiselle, il lui suffisait de trouver, acheter, faire des choux à la crème et l’en recouvrir de tout son petit corps pré pubère. Il ne restait que la loli qui n’avait piper mot, la juriste à l’amour profondément encré et la bonasse. Pour cette dernière, il donnerait sans hésiter de sa personne.
Ce n’était pas un refus à sa demande en épousailles qui allait arrêter le fauve qui sommeillait en lui, ni les crocs de la bête de se refermer sur de la chair tendre et fraiche.

Ça y est, le soldat était au garde à vous, prêt à dégainer son épée.


- Franchement mais taisez-vous, je ne coucherais avec aucun d’entre vous !

- Et moi qu’avec mon cher et tendre assassin !

Le jury ne finissait pas de se chamailler sur une blagounette lancée au hasard mais ce n’était pas ce qui intéressait le prestataire, seul le regard libidineux de cette Naeliel le troublait, la chaleur de sa peau, la goutte de sueur qui coulait entre ses seins… Un regard s’échangea.

- Il semble plutôt frêle pour pouvoir avancer une telle proposition de toute façon !

- Il est pas bien grand, ni robuste…

- Ça nyest pas la taille qui compte nya la puissance de tire !!!!

- Princesse d’où vous connaissez ça ?

- Nya Stark qui l’a dit !

- Bref, mesdames, messieurs, je me dois d’écourter ma prestation ce qui donnera une petite pause à notre jury adorés !


Nino et Mélissa en semblèrent particulièrement comblées comme après un bon lait au miel. Quant à Naeliel, elle se leva pour se « raffraichir ».

L’épée de Reyns entra parfaitement dans son fourreau.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Event: Concours de Beauté [Hommes]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event: Concours de Beauté [Hommes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» Bande d'Hommes Bêtes
» event coupe du monde la semaine prochaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Mélior
-