AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le temps passe et rien ne change réellement ~ [PV Jaffar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞



MessageSujet: Le temps passe et rien ne change réellement ~ [PV Jaffar]   Dim 11 Déc - 15:17

    -"Un peu plus a droite Hikari, je crois apercevoir quelque chose là-bas..."

    Prononça le jeune chevalier wyvern à sa monture. Première mission réelle en escadron wyvern sur le terrain, ils avaient étés envoyés pour repérer l'avancement d'une troupe de bandits Begnion vers un village de la frontière de Daein. L'information avait été transmise à leur supérieurs par l'autorité de l'empire saint et une opération conjointe avait commencé vu qu'ils n'étaient pas sur du coté de la frontière sur laquelle les bandits allaient frapper. Shin n'était pas spécialement boosté pour combattre qui que ce soit en cette soirée, il avait durement gagné sa soirée auprès de son supérieur juste la veille et tout cela avait été gâché par un groupe d'hurluberlu qui se prenait pour des durs. Quelle perte de temps... il aurait si bien pu dormir en plus.

    -"Hey, tu crois que le commandant m'en voudra si je pars en plein milieu...?"

    La wyvern se contenta de paraitre déprimée en réponse à la question stupide de son cavalier qui ajouta un simple "T'es vraiment pas marrante" avant de porter son regard sur un mouvement suspect au creux de la nuit. Plusieurs flammes, provenant probablement de torches allumées pouvaient être visible de l'endroit où ils se trouvaient. Le cavalier fit s’arrêter Hikari pour pouvoir observer l'avancée de la troupe dans les ténèbres. Il tira ensuite un bout de papier de son paquetage sur lequel il nota leur coordonnées avant de l'attacher sur un oiseau messager qu'il relâcha ensuite dans la nature pour qu'il aille voir le commandement.

    Pourquoi avait-il fallut que ce soit lui qui repère l'avancement de cette troupe pourrie, maintenant il devait rester sur place pour en observer l'avancée jusqu'à ce que quelqu'un vienne le remplacer ou l'épauler. Vivement le jour où il gagnerait de l'avancement, au moins ce serait lui qui donnerait des ordres en restant au chaud pendant que les troufions étaient au milieu de froid. Parce que oui, il faisait sacrément froid dans cette partie là de la frontière, il y avait même de la neige et tout.

    -"Et en plus, il fait nuit..."

    Marmonna le chevalier en se frottant les mains. Il faisait nuit et il se trouvait en altitude, chose parfaite si vous avez chaud mais lorsqu'il fait froid de base ce n'est pas le must. En plus il était crevé, il n'avait pas dormit plus de 4 heures dans la journée, c'était horrible pour lui.

    Et oui, il était encore en train de se plaindre mais dans sa tête pour une fois. Il faut dire aussi que si il se plaignait à pleine voix, il y avait une chance sur deux que la dragonne le laisse tomber car il n'était pas le seul dans cette étrange galère. Aussi, c'est avec soulagement que les deux acceptèrent la relève qui arriva quelques heures plus tard pour les remplacer dans l'observation de l'avancée des troupes bandits.

    Ils étaient donc en train de rentrer (en baillant pour le cas de Shin) vers la base lorsque le jeune homme aperçu un autre mouvement sur le chemin. Se disant que ça pouvait peut-être être un éclaireur de la troupe de bandits, Shin hésita un instant à ne rien faire avant de demander à Hikari de perdre de l'altitude pour atterrir près de la personne suspecte.


    -"Belle soirée n'est-ce pas...?"


    Prononça le jeune homme du haut de sa wyvern, la main près de sa lance au cas où.

    -"Si vous vouliez bien décliner votre identité et expliquer votre présence en pleine nuit aussi près de la frontière de Daein, nous pourrons en terminer au plus vite..."
Revenir en haut Aller en bas
Jaffar
avatarBeorc


Messages : 86
Age : 26
Localisation : Tu ne le sais pas mais je suis tout près de toi...
Autre Indication : Ze true dark evil assassin classe qui parle pas !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
43/100  (43/100)

MessageSujet: Re: Le temps passe et rien ne change réellement ~ [PV Jaffar]   Jeu 22 Déc - 0:57

*Temps de merde...*

Galopant à pleine vitesse, le voleur crispait les poings sur les rênes, les yeux plissés sous l'effet de la vitesse. Sa cape battait au vent vicieux de l'hiver, ce dernier tentant de percer par rafale cinglante le barrage du bandana protégeant les oreilles du tueur roux. La nuit était sombre, les nuages masquant la clarté blafarde de la lune, un temps idéal donc pour un assassin... Si seulement on ne se les pelait pas autant ! Et dire que c'était sur ordre de la vieille McMillen qu'il se tapait le voyage... Après la destruction de son laboratoire lors des récents événements, la meilleure alchimiste du Black Fang n'avait cessée d'invectiver l'assassin roux, sans nullement tenir compte de ses blessures ou de son état de fatigue.

Il avait d'ailleurs fallu plusieurs semaines au Croc Pourpre pour se remettre de son affrontement contre un mage particulièrement puissant mais les soins de la petite vieille, qui lui vouait d'ailleurs une rancune tenace pour avoir osé lever la main sur elle, avaient finis par porter leurs fruits. De cette terrible nuit, l'assassin ne conservait qu'une très forte fragilité osseuse -passagère heureusement!- ainsi qu'une nouvelle collection de cicatrices, toutes plus larges les unes que les autres. La pénombre les masquaient sans difficulté mais les redoutables adversaires de ces derniers mois avaient bels et bien laissés leur trace. Les bras, le dos, le torse et les jambes du Croc Pourpre étaient striés de larges et fins traits plus clairs que le reste de sa peau, barrant même le tatouage du Black Fang qu'il arborait toujours si fièrement à l'épaule d'une sinistre croix. Enfin, complétant le tableau, une longue coupure fendait désormais tout le visage depuis le haut du front jusqu'au bas de la mâchoire, écorchant l’œil au passage, souvenir amer de l'assassin de Criméa. Désormais, l'iris autrefois noir ne renvoyait plus qu'un gris pâle que beaucoup pourraient considérer comme un handicap... Mais pas lui. Après tout, son œil était toujours valide, bien que très amoindri et il aurait pu perdre bien plus que cela. Et puis, qui avait besoin de voir dans le noir ? Quel était l'homme assez faible pour se fier à sa vue lorsque les ténèbres masquaient toute possibilité ? Il lui avait fallu un certain temps d'adaptation mais là où n'était plus censé se trouver qu'un iris endommagé, brillait désormais une lueur similaire à l'argent lui même, comme si l’œil blessé continuait de vivre malgré sa faiblesse.

Désormais, le tueur filait à travers Daein, en direction de la capitale, porteur de la liste de course de l'alchimiste qui lui avait sauvée la vie. C'était certes loin d'être une mission secrète ou d'une quelconque dangerosité, pour une fois, mais mieux valait toutefois éviter de confier ce genre de tâche à un rookie... Nombre des produits sur la liste étaient jugés comme illégaux, venimeux ou tout simplement dangereux, ainsi on ne pouvait s'en procurer une majorité qu'au marché noir ou, plus simplement, via les anciennes relations du Black Fang. C'était donc aussi bien une mission de réapprovisionnement en poison pour l'ensemble des membres que Tracy McMillen fournissait, qu'une mission de diplomatie auprès de leurs anciens revendeurs. Il lui faudrait d'ailleurs faire mention de cette petite prise de contact à l'alchimiste lorsqu'il reviendrait : savoir qui l'on pouvait compter parmi ses alliés alors que la structure même de l'organisation commençait à se stabiliser ne pouvait que les aider.

Une rafale plus violente le fit frissonner, manquant de le déséquilibrer alors qu'il agrippait un peu plus ses doigts engourdis aux rênes gelées. L'animal qu'il montait, un magnifique étalon à la robe aussi noire que la nuit elle-même, lui avait été fourni par l'un des relais de qualité dans lequel il s'était arrêté su le chemin et filait désormais bon train à travers la nuit. Nevassa n'était plus qu'à quelques heures de voyage et il n'aspirait plus qu'au confort d'une des planques de l'organisation. Un son plus sourd cependant que le souffle du vent lui fit instinctivement ralentir le rythme. Il ne voyait peut-être plus que d'un œil mais ses autres sens étaient suffisamment développés pour qu'il puisse compter dessus. Sa convalescence lui avait d'ailleurs permis de mieux maîtriser ce genre de petit... Détails

Sa monture piaffait, tirant sur ses rênes, prenant un rythme que son cavalier ne lui avait jamais imposé. Il lui fallait toute sa force pour faire comprendre à l'animal qu'il était encore le maître et, si ce dernier n'avait pas été bien dressé, il aurait sans doute déjà détalé fou de terreur. Pas aussi loin au dessus de lui qu'il l'aurait souhaité, en effet, quelque chose... Battait des ailes. Les rafales d'hiver se heurtaient férocement à sa masse sombre et s'engouffraient sous la membrane des longues excroissances, provoquant le souffle sourd que le tueur percevait plus nettement maintenant. Et en effet, se découpant sur son iris encore valide, l'ombre effrayante d'une wyvern fendit les ténèbres alentours avant de se poser en un grognement menaçant à quelques mètres de lui seulement. Effrayée par ce prédateur imprévu, la bête du Fang se cabra violemment, hennissant de terreur. Un animal de relai pouvait avoir été le mieux dressé du monde, jamais il n'avait été habitué à côtoyer ces immenses lézards.

Arrachant la mâchoire de la pauvre créature à grands coups de mords, le tueur parvint toutefois et à conserver son équilibre, et à stopper l'animal de justesse alors que la masse grondante se dressait en plein milieu du chemin. Maintenant la pression, le tueur tenta de percer la noirceur de la nuit pour distinguer vainement l'homme qui lui faisait face. Aux cliquetis de son équipement, il portait une armure mais... Impossible d'en savoir plus si ce n'est que ce n'était pas un vulgaire tueur ou une wyvern sauvage. Sans quoi, il n'aurait peut-être même pas eu l'occasion de s'arrêter.

-Belle soirée n'est-ce pas?
- ...

Rien à faire... Il avait beau se concentrer, fermer les yeux même pour être plus efficace, il parvenait à peine à distinguer une vois d'homme... A qui il aurait aussi bien pu donner quinze que soixante ans. Ses yeux n'étaient peut-être pas affaiblis au point de le gêner en plein jour mais une fois la nuit tombé, récolter des informations devenait nettement plus ardu et la tension qu'il imposait toujours à sa monture n'était pas faite pour l'aider tout comme les rafales de vent ou les bruits environnants. Au moins parvenait-il à percevoir une partie de ses intentions comme il avait toujours été entraîné à le faire. Ce n'était pas hostile... Mais pas pacifique non plus... En même temps par ce froid, l'altitude devait être tout sauf agréable. Encore un point à noter : l'ajout de fourrure sous l'armure pourrait gêner le passage de ses lames.
- Si vous vouliez bien expliquer votre présence en pleine nuit aussi près de la frontière de Daein, nous pourrons en terminer au plus vite.

Un sourire ironique dissimulé par l'obscurité emplit le visage de l'assassin. Ton agacé, suspicion de la voix. Il devait faire froid là haut... Point négatif, il venait peut-être de tomber quelque part là où il n'aurait pas du se trouver.
- Est-il désormais interdit de franchir un bout de caillou imaginaire de nuit ?

C'était peut-être un soldat... Un troufion à qui l'on avait ordonné de faire sa patrouille à la pire heure de la nuit... Et lui allait écoper de sa mauvaise humeur. Son regard se fit mauvais alors qu'il ouvrait à nouveau les yeux. Qu'il essaie.
- Je ne suis pas porteur de mauvaises intentions. C'était plus ou moins vrai. Et vous ne vous adressez qu'à un mercenaire en quête d'un travail honnête. Ca par contre...

Sa cape recouvrait le tatouage de son épaule mais il doutait de parvenir à se faire passer pour un simple voyageur au vu de son état actuel. Il fallait pourtant qu'il parvienne à contenir l'énervement qu'il sentait doucement monter en lui. Il n'était déjà pas vraiment de taille à combattre une wyvern... Alors dans son état c'était courir le risque de rouvrir ses blessures et de tout simplement finir exsangue sur une route de terre gelée.
- Était-ce assez rapide à votre goût? Car j'espère que nous en avons terminé.

Tout compte fait, il avait froid, faim et sommeil... Les politesses attendraient.


Dernière édition par Jaffar le Ven 13 Jan - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Le temps passe et rien ne change réellement ~ [PV Jaffar]   Jeu 29 Déc - 16:46

    -"Aa... aaaa... aaaatchooooum...!"

    Le cavalier fit un éternuement tonitruant en réponse à la question finale du mercenaire, si c'était ce qu'il était vraiment, avant de renifler. Le changement d'altitude qu'il avait dut accomplir pour se poser avait bien sur été accompagné d'un changement de température tout aussi rapide et cela couplée avec la fatigue naturelle du jeune homme n'avait pas aidé sa santé à bien se tenir. Après avoir reniflé une nouvelle fois, le jeune homme prononça:

    -"Scusez la question, mais nous sommes en pleine alerte banditisme alors... si vous voulez bien me suivre jusqu'à la base, nous pourrons nous mettre au chaud, vérifier votre histoire et bla, et bla, et bla..."

    La wyvern donna un coup d'aile sur le flanc du cavalier qui lui fit lacher un petit cri de douleur qui fut suivit d'un:

    -"Ah, on me signale que je dois tout dire...
    - petit geste à l'intention de la dragonne - râleuse... Donc on va vérifier votre histoire et vous serez libre de repartir si rien n'est trouvé contre vous, je vous rassure, ça ne devrait pas prendre plus d'une heure ou deux et en plus ça a l'air d'être sur votre chemin..."

    Il indiqua d'un geste de la main le chemin qu'était en train d'emprunter le cavalier un instant plus tôt. La cavalier lâcha ensuite un bâillement sonore.

    -"Je me doute que ça ne vous plaise pas, ça me plait pas non plus j'voulais juste rentrer moi, mais c'est cette foutue procédure qui le veut..."

    Pour le chevalier wyvern, le cavalier n'était qu'un être comme un autre même si il avait un petit truc qui semblait pas naturel dans sa manière d'être. Enfin, la flemmardise chronique du jeune homme faisait qu'il n'allait pas chercher à en savoir plus... il devait avoir ses raisons pour être ainsi et tant qu'il était dans les règles, Shin serait tranquille et lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Jaffar
avatarBeorc


Messages : 86
Age : 26
Localisation : Tu ne le sais pas mais je suis tout près de toi...
Autre Indication : Ze true dark evil assassin classe qui parle pas !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
43/100  (43/100)

MessageSujet: Re: Le temps passe et rien ne change réellement ~ [PV Jaffar]   Ven 27 Jan - 0:04

Qu'est-ce que c'était que ces conneries ? Un contrôle d'identité ? Ici ? Maintenant ? Sur ce coin perdu tombé sous le coup de la seule alerte banditisme à des kilomètres à la ronde ? S'il n'avait pas risqué de paraître plus suspect qu'il ne l'était, l'assassin en aurait déblatéré tout son répertoire de jurons. Pourquoi justement maintenant ! Il ne pouvait pas se permettre d'être identifié, et encore moins fouillé. La simple lecture des produits inscrits sur sa petite liste -longue de deux bonnes pages- pouvait lui valoir une arrestation immédiate... Et ça, c'était s'ils ne s'intéressaient qu'à la liste.

L'un des quatre Fangs, plus connu sous le nom du Croc Pourpre, enfin arrêté après des années de traque lors... D'un contrôle de routine d'une opération sans aucun rapport ! Le destin s'acharnait...

Pestant contre sa malchance, l'assassin se dépêcha de répondre à la demande de son emmerdeur de minuit:

- Non... Ca ne me gêne... Crispation.... Absolument pas voyons ! Puisque cette satanée procédure le veut.

Un coup d’œil sur les environs et l'absence de tout bruit suspect lui confirma rapidement que le soldat devait être seul. Hors de question de tenter de l'assassiner, son corps n'était pas suffisamment remis pour tenter le genre de petites acrobaties nocturnes qu'exigeait le traitement des cavaliers wyverns. Il allait devoir jouer finement.

Son souffle se ralentit alors qu'il tentait de rester calme. Un mercenaire... Il était un mercenaire jeune mais expérimenté à la recherche d'un travail. Un ton bourru mais pas trop, habitué aux questions que son physique devait susciter. Tout allait très bien se passer. Il ne devait surtout pas éveiller les soupçons du soldat.

- Excusez-moi pour l'engueulade, cela fait un sacré bout de temps que je gallope et j'espérais un autre genre d'accueil... Vous voyez?

Parfait. Le ton était un chouïa implorant sans être trop larmoyant, celui du petit contrebandier qui n'a pas envie d'être contrôlé ou encore du brave gars lassé de ces imbécillités administratives. Tout en parlant, l'assassin avait légèrement talonnée sa monture, forçant la bête à surpasser ses réticences pour se rapprocher de la wyvern. La bête écailleuse renifla bruyamment à son approche manquant de provoquer un écartement trop brutal de l'animal de monte, aussitôt redressé par la poigne de fer du tueur. Ainsi rapproché du contrôleur, l'assassin put clairement détaillé ses cheveux blancs et son air las, le tout enfermé dans l'armure noire réglementaire des chevaliers de Daein. Aucun casque n'apparaissait dans l'équipement du cavalier que ce soit sur son crâne ou sa selle et le faux mercenaire se demanda un instant quel inconscient choisissait de voler à pareille altitude sans même un simple bonnet. Le visage et l'allure du jeune homme, sans doute pas bien plus âgé que le Croc Pourpre lui-même, s'imprimèrent définitivement dans les rétines amoindries. Il n'oublierait pas ce visage qu'il espérait ne plus recroiser qu'en de meilleures circonstances pour ses lames.
- Vous faîtes pas un métier facile quand-même. Enfin bref si vous aviez la bonté de me montrer le chemin, on pourrait se mettre plus rapidement au chaud

Les puissantes ailes se déployèrent une fois que le cavalier soit légèrement parti devant, galopant sous la surveillance de son escorte. Pour que cet homme lui ait demandé de le suivre plutôt que de le fouiller immédiatement, c'était qu'un poste de garde ne devait pas se trouver bien loin. Il devait faire vite. D'une main, le tueur arrima fermement sacoche et armes à ses hanches alors que la route serpentait entre deux moitiés de forêt. Alerte au banditisme hein... Qui suspecterait le Black Fang en un moment pareil. L'allure de la monture se pressa légèrement, suivie sans aucune difficulté par le gigantesque lézard. Action !

Tirant brusquement sur les rênes, le disciple enfonça ses talons dans les flancs de l'animal, obligeant la bête épuisée à prendre une allure infernale. La guidant rapidement sur le côté de la route, l'assassin se baissa alors que la monture s'engageait dans le sous-bois obscur, disparaissant momentanément du champ de vision de son surveillant. Un sourire satisfait se peignit sur ses lèvres alors qu'il sentait les branches fouetter ses vêtements et érafler le tissu de sa cape. Il ne lui restait plus qu'à brouiller joyeusement les pistes.

Le bosquet ne s'étirait pas éternellement et bientôt, les pâles lueurs de la lune percèrent le feuillage sombre alors que le cheval de relais déboulait au grand galop dans la plaine... Sans son cavalier. Pendu au dessus du sol à l'une des nombreuses branches basses, l'assassin jubila un court instant avant de souplement se laisser tomber au sol, grimaçant sous l'effort qu'il avait imposé à ses os. Sans perdre de temps, Jaffar emprunta une autre direction, s'enfonçant dans les terres en suivant le tracé de la forêt le plus longtemps possible. Il allait devoir se débrouiller pour continuer à échapper à ses futurs poursuivants.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Le temps passe et rien ne change réellement ~ [PV Jaffar]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le temps passe et rien ne change réellement ~ [PV Jaffar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (m) Le temps passe, mais rien ne change - Lien familial
» J'peux pas, j'pas l'temps j'ai rien à faire
» Le temps passe, mais jamais ne trépasse.......
» Tu vois au début je t'aimais pas beaucoup. Mais là plus le temps passe moins je peux te saquer ~ Hansel
» "Petit" questionnaire pour passer le temps :P

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Daein

 :: Lieux Divers
-