AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Mer 30 Nov - 20:35

Kerorian errait dans l'une des ruelles d'un pas légèrement vacillant et d'un teint à faire frémir de jalousie un fantôme, décidément il n'aimait vraiment pas les ville ! Lorsqu'il s'agit de piller une bibliothèque pour étancher un peu sa soif de connaissance ou de se battre à un contre dix il n'a aucun problème, mais dès qu'il faut traverser une foule alors là il est prêt à rendre l'âme et le ptit-dej' avec. C'est quand même ridicule que quelqu'un de son gabarit soit si "vulnérable" à la populace, il est gentil comme tout et est toujours prêt à aider les autres sans rien attendre en retour mais sa santé s'éloigne au fur et à mesure qu'il approche des gens, c'est risible...s'il n'était pas en train d'essayer de survivre il aurait pu en rire, ou pas, après tout c'est quand même lui qui est en train de crever d'ochlophobie donc c'est pas drôle et il a pour principe de ne pas se moquer des autres.

Il lui fallait quelque chose pour capter son attention, s'il ne remarquait pas qu'il y avait beaucoup de gens son malaise s'allégeait, c'est la raison d'ailleurs pour laquelle il peut se battre contre beaucoup d'adversaire sans en décéder avant même d'avoir pris un seul coup, et pour une fois il semblait chanceux des voix s'élevaient juste devant lui, comme si on engueulait quelqu'un...probablement ce petit garçon qui vient de bousculer cette personne un peu plus loin et qui vient vers lui. C'est étrange que ce bonhomme miniature paraisse si pressé mais surtout si avide de contact, normalement quand on est si petit et léger, voir fragile, on évite de percuter des adultes...lui c'est l'inverse, le Rôdeur est certain que s'il ne se décale pas ce minus lui fonce droit dessus. Ça sent le pickpocket ça... Gardant ses yeux écarlates rivés sur l'enfant, Kerorian leva le bras d'un geste naturel pour remettre en place son bandeau qui a tendance à descendre un petit peu parfois quand il fait certains gestes, dévoilant par ce même mouvement la petite bourse accrochée à sa ceinture; possession abandonnée d'un bandit qu'il trouvait fort pratique; ça devrait confirmer son hypothèse ou au contraire la réfuter. Aucun voleur ne laisserait passer un cadeau pareil...en théorie.

Une petite bousculade, et l'épéiste s'arrêta net avant de se retourner et de soupirer. C'est mal de voler, mais dès cet âge c'en est triste...dire que c'est parfois des enfants comme ça, forcés de dérober aux autres pour survivre, qu'il doit parfois tuer lorsqu'il se bat contre des brigands. Enfin, celui-ci déjà va recevoir une leçon : On ne marche pas "peinard" quand on vole un type qui fait deux fois sa taille, rattrapant facilement le garçon en quelques enjambées, il l'attrapa par le col et le souleva de terre avant de reprendre calmement le petit sac qu'il tenait à la main et d'observer son détrousseur modèle réduit...c'est étrange, il a l'air plutôt pauvre, mais pas au point d'avoir besoin de ça pour se nourrir, il doit probablement avoir perdu ses parents et se retrouve avec un père ou une mère de remplacement et n'aime sans doute pas devoir lui obéir et essaye donc de se débrouiller pour avoir un peu plus d'argent, situation difficile sans être extrême en somme...

Ignorant le rouspéteur qui se débattait, Kerorian glissa sa bourse dans son col puis passa sa prise dans la main gauche, et le mit sur son dos, le tenant comme un sac à patates et se mit en marche sans attendre. Si ses hypothèses étaient justes, le tuteur, ou tutrice, de ce minitruc devait être plus ou moins habitué à ce caractère apparemment difficile et devrait le reconnaître s'il se balade avec lui comme ça... Espérons juste qu'il le ou la trouve rapidement, c'est pas possible qu'est ce qu'il gueule...et après y'en a qui se demandent pourquoi il aime pas vraiment les enfants... Ben tiens, car il ne tient pas à le supporter trop longtemps, après tout il est bientôt l'heure de manger un morceau et son estomac commence à réclamer, autant passer une annonce ! Mettant sa main libre en porte-voix, le Rôdeur lâcha d'un ton fort :


"Qui a perdu un petit garçon chapardeur ?"




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."


Dernière édition par Kerorian le Mar 24 Juil - 21:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Jeu 1 Déc - 18:35

Hop ! rentrer dans les gens, tendre la main, vif comme un serpent... Un petit couteau pour couper le cordon d'une bourse un peut trop exposée, et l'affaire était dans la poche. Avec ca, même si les chants de Liyu ne rapportaient pas assez, ils pourraient tout de même passer la nuit a l'auberge. Niall n'avait aucune envie de dormir encore à la bel étoile alors qu'ils étaient en ville.

Les yeux de l'enfant se plissèrent lorsqu'il repéra une personne qui ne semblait pas être un simple villageois. Peut-être un mercenaire... Ces gens-la avaient toujours une sacrée somme sur eux, il le savait car c'étaient toujours eux qui buvaient choppes sur choppes a la taverne et pour cela, il fallait en avoir les moyens. Niall s'approchant donc de sa futur victime, il le bouscula l'air de rien, tendit la main... quelques mètres plus tard, le voila un grand sourire aux lèvres et une nouvelle bourse a glisser dans la poche de son pantalon. Ce qu'il allait faire d'ailleurs avant de se faire soulever de terre...

___

La main en visière, Liyu scrutait la foule a la recherche de quelqu'un. D'un enfant plus précisément... Un gamin avec des cheveux verts sombres relativement ébouriffés. Yeux plissés, elle essayait de le trouver a l'aide des derniers rayons de soleil a percer depuis l'horizon. La nuit allait bientôt tomber, et il s'était encore échappé... Bon, il revenait toujours mais bon...


<<Qui a perdu un petit garçon chapardeur ?>>

La voix puissante venait d'un peu plus loin sur la place, et la description collait si bien que Liyu tourna la tête pour découvrir Niall perché sur l'épaule d'un colosse, lui tapant sur le dos de ses petits poings et agitant les pieds pour essayer de se dégager. Mi-amusée, mi-soulagée, et un peu énervée tout de même, Liyu alla trouver l'homme en question et lui adressa un sourire contrit.

<<C'est moi qui m'en occupe. Désolée pour les soucis qu'il vous a posé...>>




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow


Dernière édition par Liyu le Sam 25 Fév - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Jeu 1 Déc - 20:44

Son annonce faite, Kerorian espérait que le responsable du petit voleur s'amène rapidement car s'exposer ainsi n'était pas ce qu'il préférait...il avait beau être contre toute forme de mal et aimer rendre service, le Rôdeur n'appréciait pas le moins du monde d'être la cible de l'attention populaire. Heureusement une jeune femme vint répondre à son interpellation

"C'est moi qui m'en occupe. Désolée pour les soucis qu'il vous a posé..."

Se tournant vers l'inconnue, le guerrier lui accorda un de ses maigres sourires et reposa le détrousseur haut comme trois pommes à coté de celle qui le réclama pendant qu'il la détaillait : Elle semblait dans la même situation financière que son protégé malfaisant mais paraissait bien plus gentille et ne donnait pas l'air d'être une guerrière... Et en observant un peu sa tenue on remarque rapidement qu'elle ne possède pas de véritable arme, sans doute vivait-elle d'un quelconque talent dont elle faisait profiter la foule. en regardant mieux, l'épéiste aperçu un étui dans le dos de la fille, ça ressemblait à celui d'un instrument...était-ce une musicienne ? Bah, peu importe après tout.

"Ce n'est rien, il a eu de la chance que ce soit moi qui l'attrape, nombreux sont ceux qui lui auraient coupé une main pour ce qu'il fait..."

Il s'abstint bien de dire qu'habituellement, lorsqu'on réclame ses services contre des coupes-gorges ça se finit très généralement dans le sang. C'est vrai que lui n'avait pas de talent culinaire, artistique ou musical, uniquement martial. Il était un combattant et ça lui convenait parfaitement, après tout en souillant ses mains et sa lame il éliminait des malfrats et faisait ce qu'il souhaitait : Aider les autres. Sans se défaire de son sourire si léger Kerorian s'apprêtait à repartir, la fille qui l'avait complétement torturé qui s'appelait Nino s'il ne se trompe pas lui avait conseillé de sourire plus souvent, cependant il n'était pas habitué à le faire et ne parvenait pas à en faire de plus grands. mais alors qu'il allait reprendre sa route sans rien demander de plus, son estomac protesta vigoureusement contre l'ascèse qu'il lui faisait connaître. Toujours aussi gêné dans ce genre de situation, ne parvenant pas à se faire à vivre en société, les joues du Rôdeur s'empourprèrent légèrement tandis qu'il s'excusait.

"Hem...Excusez-moi... J'ai tendance à me sous-alimenter parfois..."




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Ven 2 Déc - 18:48

Le géant reposa Niall a côté d'elle en la détaillant, et elle fit de même. Un grand gaillard, on voyait que son sourire était crispé comme s'il n'avait pas l'habitude d'étirer les lèvres ainsi... Pauvre gars... Les gens qui ne savent pas sourire sont vraiment a plaindre selon elle. Enfin... Puis il avait l'air mal a l'aise aussi... Quelque chose le gênait ?

<<Ce n'est rien, il a eu de la chance que ce soit moi qui l'attrape, nombreux sont ceux qui lui auraient coupé une main pour ce qu'il fait...>>

La musicienne ne put que soupirer a cette remarque. Elle ne cessait de le répéter a son protégé, mais il restait persuadé que sa musique ne suffisait pas nécessairement a les faire vivres... Et bien, il n'avait qu'à trouver sa voie ! Et le vole a la tire n'était pas une profession, sauf quand on était désespéré. De plus, Liyu avait un problème avec les brigands, a cause de son frère... Bref, le type s'en allait déjà... Mais il s'interrompit avec un gargouillis sonore. Il s'était fait mal..?

<<Hem...Excusez-moi... J'ai tendance à me sous-alimenter parfois...>>

Liyu le regarda un moment avec des yeux ronds avant de partir d'un grand éclat de rire. Ah, ils étaient malins ces guerriers parfois ! Saisissant Niall par un poignet et le géant de l'autre, elle partit d'un pas énergique vers une taverne qu'elle avait repérée en cherchant Niall a travers la bourgade.

<<Bien, pour me faire pardonner des écarts de cet espèce de ouistiti mal élevé, je vous invite a manger ! Puis je vous chanterais quelques chansons aussi.>>

Elle repassait déjà en tête son répertoire pour savoir quel chanson elle chanterait...




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Ven 2 Déc - 19:20

La jeune femme éclata d'un bon rire lorsque le Rôdeur lui dit qu'il ne se nourrissait pas assez, puis elle lui saisit le poignet et commença à le trainer derrière elle dans la direction d'une taverne, c'est bizarre ça lui rappelle quelque chose cette situation...et d'instinct c'est pas un truc bien dont il se souvient.

"Bien, pour me faire pardonner des écarts de cet espèce de ouistiti mal élevé, je vous invite a manger ! Puis je vous chanterais quelques chansons aussi"

Pâlissant d'un coup avec le retour de sa mémoire, le manieur de lame avait l'impression de revivre sa dernière "invitation" à table ainsi que la torture qui y était lié. Pour rien au monde il n'aurait voulu revivre ça, plutôt se jeter dans une mêlée contre un pays entier que de se refaire humilier et massacrer par une fille haute comme trois pommes ! Malheureusement la décision n'appartenait pas qu'à sa volonté... Son esprit et sa dignité criaient à la fuite alors que son estomac réclamait d'être rempli et ses muscles un peu de repos.
N'opposant ainsi aucune résistance et suivant docilement la barde durant ses débats internes, il finit par trouver sa réponse et dégagea sa main d'un geste sec sans chercher à être brutal et reprit la parole d'un teint presque spectral :


"Je veux bien manger un morceau avec vous, mais je paye ma part ! J'ai pas envie d'me refaire massacrer..."

Secouant la tête pour reprendre son calme, envoyant ch...paître sa lame maléfique qui faisait un caprice pour avoir quelque chose aussi mais lui, ou elle il n'arrive jamais à savoir, il (elle) peut aller se faire voir, et suivit malgré tout la chanteuse en réfléchissant à sa proposition... C'est vrai que ce n'est pas souvent qu'il entend un truc musical, faut dire qu'une fois en forêt ou dans les montagnes on ne trouve pas beaucoup de ménestrels, et sa vie est celle d'un guerrier plutôt que d'un passionné d'instruments. Cependant il ne dirait pas non, bien au contraire, et suivit la jeune femme en s'efforçant de retrouver son expression habituelle :

"Mais je dois avouer que je serais honoré d'écouter un de vos chants."

Et puis il doit bien l'avouer, se mettre un vrai repas dans le ventre et prendre une pause dans ses incessants voyages pour découvrir le monde dans l'intention d'aider un maximum de personne et de recenser tout ce qui peut l'être par un Beorc ne lui fera pas de mal ! Bien au contraire ses jambes lui seront certainement reconnaissantes de plus avoir à transporter son poids et celui de l'autre enclume débile, qu'il préfère ne pas écouter, et si en plus il peut écouter un peu de vocalise; seul terme lié à la musique qu'il connaisse; alors c'est encore mieux !
D'autant plus qu'il faudra bien qu'il se fasse à la société un jour ou l'autre, alors autant commencer doucement en mangeant avec quelqu'un...pis, elle est pas repoussante cette fille...

Dragonslayer, tais-toi, ça vaut mieux.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Dim 4 Déc - 12:12

La taverne n'était plus loin lorsque le poignet du géant échappa a sa main dans un mouvement brusque. Intriguée, la musicienne se tourna vers lui et haussa un sourcil, demandant ainsi ce qui lui prennait. Bon, elle avait agit de façon très cavalière, c'était vrai... Mais bon...

<<Je veux bien manger un morceau avec vous, mais je paye ma part !>>

Il marmonna ensuite un truc qu'avec le brouhaha de la ville elle ne discerna pas bien, cependant le mot "massacrer" était ressortit de ce qu'elle avait réussi a saisir. Cela, associé avec son air presque paniqué... Il avait peur qu'elle le frappe ? Liyu fit un peu les gros yeux pour le coup. Elle était aussi maigre qu'un clou, et lui ressemblait a une armoire ! Il ne risquait rien... Enfin, théoriquement. Et selon toute vraisemblance, du moins aux yeux de la barde. A moins qu'il ne soit pas si fort que ça..? Non, vu ce qu'elle avait senti quand il avait dégagé son poignet, il était pas mal balaise... Liyu renonça a comprendre et exprima sa pensée par un simple haussement d'épaules.

<<-Je vois invite pour me faire pardonner l'attitude de mon protégé, ça perd tout son sens si vous payez votre repas...
-Mais je dois avouer que je serais honoré d'écouter un de vos chants.>>

Les lèvres de la musicienne s'étirèrent sur un sourire et elle reprit sa marche vers l'auberge.

Une fois a l'intérieur, elle alla trouver le tenancier histoire de négocier les repas et les chambres pour la nuit, si bien qu'elle réussi a les avoir pour ce qu'elle avait d'économies. Très bien, elle n'aurais pas besoin de jouer trop tard ce soir ! Et comme elle avait encore quelques provisions de sa dernière halte... De plus, avec les bourses que Niall avait volés, ils étaient larges. Pas qu'elle apprécie d'avoir a utiliser cette source de revenu, mais déjà elle ne savait pas qui avaient étés les victimes du gamin, et ce dernier refusait systématiquement de le lui dire... Aussi en avait-elle prit son parti et se contentait-elle d'un sermon. Mais ce serait dommage de laisser cet argent dans un coin, ou soit il serait trouvé par un poivrot qui le dépenserait pour de l'alcool, soit il ne serait pas trouvé du tout et ne servirait pas du tout... Alors bon...
Ses négociations achevés, elle rejoignit les autres a la table a laquelle ils s'étaient installés.


<<Les repas vont arriver.>>




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Dim 4 Déc - 13:34

La jeune femme l'observa avec des yeux comme des perles après son marmonnement...zut elle l'avait entendu, et vu son regarde se demandait probablement ce qu'une maigrichonne comme elle pourrait lui faire. C'est vrai qu'il doit lui paraître imposant du haut de sa grande taille, un haussement d'épaules indiqua au Rôdeur qu'elle ne cherchera pas à en savoir plus, un bon point pour elle au moins elle ne se mêle pas trop des affaires qui ne la regardent pas Ce n'est pas que Kerorian n'aime pas les gens qui mettent leur nez où il ne le faudrait pas, mais plutôt qu'il n'apprécie guère de parler de lui et s'inquiète pour leur santé : Les fouineur sont des gènes qu'on peut vite avoir envie d'éliminer...

-Je vous invite pour me faire pardonner l'attitude de mon protégé, ça perd tout son sens si vous payez votre repas...

Ce n'est pas tout à fait faux...sauf qu'il n'a jamais cherché la rémunération lors de ses actes, donc ce n'est pas nécessaire de le récompenser même s'il ne dira pas non à bon repas. D'autant plus que la dernière fois, et aussi la première en fait, qu'une fille l'invita à manger il failli s'étouffer, manqua de se faire achever en toute innocence et le traita comme un gamin alors qu'il faisait presque le double de sa taille mais ça il se garderait bien de le dire. Mais il avait un excellent argument pour éviter de se faire inviter, quoiqu'à bien y réfléchir ça pourrait être mal vu...refuser une invitation c'est offenser celui ou celle qui l'a faite, il ne peut pourtant pas se laisser payer son repas sans rien dire !
Suivant sans vraiment y faire attention la jeune femme et le pickpocket dans la taverne, puis laissa ses pas accompagner ceux du gamin lorsque la fille alla voir le tenancier alors qu'il réfléchissait à comment se tirer de cette situation complexe sans être impoli. La tête ailleurs, il ne remarqua son "absence" que lorsque la barde revint pour s'installer avec eux, bien que seul l'enfant s'était assis, lui n'ayant même pas fait attention qu'il était entré dans le bâtiment.


-Les repas vont arriver

Bon, il n'a plus vraiment le choix alors... Le Rôdeur se décala d'un pas pour laisser galamment la chaise à la chanteuse et s'arrêta devant celle sur laquelle il allait probablement s'assoir. Quelque chose clochait, pas le problème de l'invitation autre chose...c'est en voyant le siège qu'il eut cette étrange et désagréable sensation d'oublier un truc...ah, en effet, l'épée démoniaque. Tant qu'il la porte il ne peut pas vraiment s'assoir tant elle est démesurée, mais qui est donc le fou qui a forgé cette lame ? Et avec quoi d'ailleurs ? Et comment s'est-il débrouillé pour y enfermer cet esprit maléfique ? Bon, plus tard les questions, pour l'instant il faut s'en débarrasser.
Le guerrier portait son immense lame dans son dos grâce à une chaîne qui assurait plus ou moins le maintien de l'arme possédée, la suite de maillon lui avait d'ailleurs coûté assez cher vu que l'attache pouvait se défaire d'une seule main, accessoire prévu pour les utilisateurs d'arme à deux mains et permet ainsi de les dégainer plus facilement. Aussi détacha t-il le lien métallique et empoignant déjà l'imposante poignée de l'épée géante et pencha légèrement lorsqu'elle glissa une fois "libre" mais parvint à la retenir, en prit le manche à deux mains pour pouvoir la dégager de son dos et la posa à terre en douceur. Non pas qu'il ne voulait pas l'abimer, ça pour dire vrai il s'en fichait pas mal surtout qu'il savait à quel point elle était abominablement robuste, mais plutôt qu'il craignait que la chute qu'elle ferait s'il la laissait tomber comme il le faisait habituellement dehors ne cause des dommages au sol.

Kerorian se releva dès sa pesante lame, physiquement et moralement...et aussi éthiquement, à terre et attendit que la jeune femme se soit assise pour en faire autant puis reprit sa réflexion, et la solution parut lui apparaître aussi limpide que l'eau pure d'un lac paisible lors d'un jour de doux soleil :


"Soit, j'accepte votre invitation, mais paye votre repas. Je ne peux décemment pas me laisser inviter par une jeune femme sans rien en retour. Et pour ce qui est des actes du garçon je ne suis pas mercenaire...pas vraiment en tout cas, rendre service est un plaisir bien plus qu'un devoir, vous ne me devez rien."

C'était assez complexe en réalité, de par son coté ochlophobe le Rôdeur préférait être seul et les filles n'ont jamais été un de ces centres d'intérêts...pourtant il ne refusera pas un peu de compagnie pour une fois, surtout si elle charmante, d'autant plus qu'il avait l'estomac dans les talons et la Déesse sait si ces deux parties sont éloignées chez lui et il avait vraiment envie d'écouter une chanson pour être honnête, aussi ne tenait-il pas personnellement à refuser l'invitation de barde mais plutôt par honneur et galanterie, bien qu'il pensait avoir trouvé un compromis... Bien sûr il s'abstint bien de dire qu'inviter une espèce de grand gaillard comme lui n'était pas forcément une bonne idée pour une jeune femme dont le protégé vole dans la probable intention d'aider à subvenir à leurs besoins, rappeler à quelqu'un sa pauvreté n'est jamais une bonne idée et refuser une invitation aussi aimable ne se fait pas, surtout d'une personne semblant aussi gentille que cette...cette...comment elle s'appelle au fait ?

"Excusez-moi, j'en oublie les règles de politesse les plus élémentaires... Je m'appelle Kerorian, enchanté."




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Mer 7 Déc - 15:56

La musicienne fit les gros yeux lorsque le colosse détacha son imposante épée de son dos pour la poser précautionneusement sur le sol avant de s'asseoir... Une épée, ca ? C'était plus une plaque de fer épaisse avec des côtés tranchants ! En tout cas, elle n'osait pas imaginer combien pesait un truc pareille... Niall, pour sa part, s'émerveilla devant l'arme qu'il trouvait "trop classieuse" comme il disait. Visiblement, son opinion initiale sur le bonhomme - a savoir qu'il ferait un bon pigeon - avait vite été remisée dans un coin pour laisser place a de l'admiration...

Voyant qu'il ne s'asseyait pas encore, et au vu de la manière donc il lui avait laissée la place quand elle était revenue du comptoir, elle en conclut qu'il était... galant, et qu'il ne s'assiérait pas tant qu'elle ne l'aurait pas fait elle-même. Un géant aimable... On auras tout vu. En tout cas, l'apparence et le comportement de l'individu avaient tout pour s'opposer. Comme quoi il ne faut pas trop se fier aux apparences... Liyu prit donc place a la table, puis le géant en fit autant.


<<Soit, j'accepte votre invitation, mais paye votre repas. Je ne peux décemment pas me laisser inviter par une jeune femme sans rien en retour. Et pour ce qui est des actes du garçon je ne suis pas mercenaire...pas vraiment en tout cas, rendre service est un plaisir bien plus qu'un devoir, vous ne me devez rien.>>

...Ça faisait un échange de repas. Liyu soupira, résignée. Apparemment, elle ne réussirait pas a l'exempter de paiement pour le repas du soir... En tout cas, elle en avait acquis une certitude : il était borné ! Quand il avait une idée en tête, il n'en démordais pas... Alors pour exprimer sa déception, elle marmonna un truc incompréhensible.

<<-Excusez-moi, j'en oublie les règles de politesse les plus élémentaires... Je m'appelle Kerorian, enchanté.
-Moi, c'est Liyu. Enchantée !>>

Avec un sourire, elle tendit la main au colosse dénommé Kerorian et attendit qu'il la serre.

<<Et lui, c'est Niall.>>

Elle désigna son protégé d'un signe de la main. Ce dernier eut les yeux brillants durant un instant, puis posa un regard implorant sur sa tutrice.

<<-Liyu, je peux avoir un jus ?
-Hum... Je ne suis pas sur que tu le mérite...>>

Liyu réfléchit un instant, puis soupira et acquiesça.

<<-Oui, vas-y...
-Yeah !>>

Le gamin survolté se leva et fila droit vers le comptoir sous le regard amusé de la barde. Il était toujours comme ca, plein d'énergie. Elle espérait juste qu'il essayerait de l'employer a autre chose que dépouiller les pauvres gens...




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Mer 7 Déc - 22:23

Elle s'appelle donc Liyu...il ne lui semble pas avoir déjà entendu un nom de la sorte, il est joli pourtant. La jeune femme lui tend ensuite la main dans un sourire, laissant le Rôdeur perplexe un instant : Il n'a pas vraiment l'habitude des gestes de salutations, serrer une main tendue n'est pas un réflexe pour lui, d'autant plus que ça lui parait étrange de la part d'une fille... Finissant par réaliser son impolitesse, le guerrier répond à cette attente sociale avec une sorte d'inquiétude, d'hésitation, osant à peine tenir la petite menotte de la chanteuse dans la sienne. Après tout il est un combattant relativement balèze et il parait qu'il a une sacrée poigne et la barde n'est pas vraiment un modèle de puissance physique.
Cela fait, elle désigna le petit pickpocket et le nomma Niall. Puis celui-ci fit une demande à sa tutrice, apparemment il voulait boire...initialement hésitante elle finit par céder et l'autorisa à étancher sa soif tandis qu'il était suivi des yeux par la vagabonde, au moins cela eu pour effet d'arracher un très léger sourire au manieur d'armes géantes.


"Vous êtes vraiment très gentille avec lui. Pour ma part je ne sais pas si je serais aussi tolérant..."

Levant un peu les yeux dans un moment de réflexion, Kerorian essayait de déterminer son comportement vis-à-vis de l'enfant dont il aurait la charge si c'était le cas et se demandait pourquoi il ferait ceci ou cela... C'est vrai qu'il n'aime pas vraiment les mioches et que sa propre éducation en fait quelqu'un d'assez strict bien que bénévole. Reportant son attention sur la musicienne, il poursuivit, assis bien droit sur sa chaise.

"Bon...il faut dire j'ai été élevé par un vieil expert martial dans sa maison selon des principes assez particuliers..."

Encore perdu dans ses pensées, se disant qu'il n'appréciait pas les Beorcs miniatures du fait qu'ils courent partout, font un boucan d'enfer, que les plus jeunes ne sentent pas la rose, qu'ils braillent à tout bout de champ et font caprice sur caprice et certains sont d'une insolence et d'une grossièreté absolument ahurissante ! Il lui est déjà arrivé de rencontrer un de ces nabots qui s'est mit en toute bonne conscience à lui donner des ordres et à l'insulter ! S'il avait fait deux ou trois pieds de plus en hauteur il lui aurait probablement retourné une gifle. À la place il s'est contenté de le soulever de terre et de lui citer les bonnes manières... Il marmonna :

"Faut dire j'aime pas vraiment les enfants aussi...""

Croisant simplement les bras, le Rôdeur ferma les yeux dans un soupir d'agacement. Fichue épée absolument insupportable qui s'empresse de tenter de le pervertir dès qu'il adresse la parole à une fille...si seulement il pouvait la faire taire à grand renfort de coups de latte elle aussi... Rouvrant les yeux en préférant l'ignorer, l'épéiste préféra se changer les idées et, euh quel est le terme déjà, ah oui "engager la conversation" :

"Mais dites moi Liyu, que faites-vous par ici ? Êtes vous de Daein où faites vous du tourisme ?"




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Ven 9 Déc - 0:13

Le dénommé Kerorian sembla hésiter a lui serrer la main, comme s'il était déconcerté par ce simple geste de politesse. Bon, il était vrai que les femmes avaient plutôt coutume de faire la bise... Pour la jeune musicienne, rien ne valait une poignée de main. Du coup il arrivait qu'elle suscite ce genre de réactions... Mais pas a ce point la !
Finalement, ce fut semblait-il avec milles précautions qu'il lui serra la main, tandis que Niall s'en allait vers le comptoir commander sa boisson. La barde le regarda s'éloigner avec un léger sourire aux lèvres.


<<Vous êtes vraiment très gentille avec lui. Pour ma part je ne sais pas si je serais aussi tolérant... Bon...il faut dire j'ai été élevé par un vieil expert martial dans sa maison selon des principes assez particuliers...>>

Il reussi ainsi a capter l'attention de la chanteuse, qui détourna le regard de son protégé en haussant un sourcil, un "Ah ?" sortant de sa bouche curieuse. Mais il marmonnait déjà autre chose, qu'elle ne distingua pas... Quoi qu'en écoutant pas, elle discerna le mot "mioches"... Encore un commentaire sur Niall ? Bref... Elle allait se renseigner plus avant sur la dernière réflexion audible de son compagnon de table lorsqu'il engagea lui-même la conversation.

<<-Mais dites moi Liyu, que faites-vous par ici ? Êtes vous de Daein où faites vous du tourisme ?
-Je ne fais pas du tourisme, mais je ne suis pas de Daein... Je viens de Criméa. Mais je voyages beaucoup, alors je n'ai pas vraiment d'autre chez-moi que les routes... Ça peut s'apparenter a une forme de tourisme en faite... Mais si on ne varie pas les auditoires, au final personne ne vient vous écouter.>>

Niall les rejoint alors, un verre de jus de raisin a la main. Le sourire qu'il affichait avait quelque chose de malicieux, comme s'il venait de faire une farce particulièrement bonne. Il avait encore volé une bourse peut-être..? Quoi qu'il en soit, il le dissimula tellement rapidement derrière son verre que la barde n'y vu que du feu.

<<Et vous, que faites-vous dans les parages ?>>




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Ven 9 Déc - 19:07

La jeune femme se tourna vers lui en laissant s'échapper une légère exclamation de curiosité lorsqu'il fit mention de son éducation. Il est probable que les gens élevés dans des temples par des marginaux passionnés de technique de combat ça ne doit pas courir les rues...elle ne parut en revanche pas percevoir sa remarque sur les enfants, ou si peu, et ne manqua pas de répondre à la question qu'il lui posa l'instant d'après.
De Criméa ? Hé ben, ça fait une belle trotte mine de rien ! Lui-même s'y était déjà rendu plusieurs fois et il doit bien avouer que c'est un pays fort plaisant, même si étrangement il préfère le climat plus rude de Daein, l'habitude peut-être ? Cependant leurs raisons de voyager n'étaient pas les mêmes, dans le cas de la barde il s'agissait comme elle venait de le dire d'une question de survie, enfin de travail ce qui en revient indirectement au même. C'est vrai que si on fait toujours la même chose pour les mêmes personnes elles finissent par se lasser, pour la jeune fille qui vit de ses chants il vaut mieux éviter...


"Et vous, que faites-vous dans les parages ?"

Le Rôdeur ouvrit un peu plus grand les yeux, à vrai dire il ne s'attendait jamais à cette question. Pour lui s'était toujours surprenant qu'on s'intéresse à lui, décidément il n'arrivait pas à se faire au monde qui l'entourait, pas socialement du moins... Cette interrogation soudaine le perturba au point qu'il ne remarqua pas le retour du gamin malicieux, mais ce n'est pas pour autant qu'il ne donna pas de réponse :

"Hé bien...pour ma part je suis originaire de Daein, et bien que le climat y soit un peu plus ardu qu'à Criméa je préfère le pays qui m'a vu naître qu'un autre. Même si cela ne m'empêche pas de visiter un peu le monde entier..."

Se grattant un peu le menton de sa main lourdement gantée, Kerorian cherchait comment tourner sa réponse. Il est vrai qu'il a l'habitude de vagabonder d'une nation à l'autre, il vient peut-être du royaume autrefois gouverné par le roi fou qui faillit faire sombrer le continent dans le chaos mais ses frontières sont celles du continent, celles délimitées par la Déesse lorsqu'elle créa cette terre, ou du moins était-ce comme ça qu'il l'aurait présenté étant donné qu'il ne croyait pas à l'existence d'une vie supérieure toute puissante...

"Mais contrairement à vous je ne voyage pas pour diversifier ma clientèle... À vrai dire il n'y a même aucun rapport avec ma propre survie, bien au contraire..."

Perdant le minuscule sourire qu'il s'efforçait d'arborer quand il discutait ainsi avec les gens, fronçant un peu les sourcils par habitude et sérieux, le Rôdeur ressemblait à nouveau à l'inconnu aux cheveux rouges qui marche au gré des vents, cet étranger n'inspirant pas vraiment confiance avec ses yeux de feu et l'immense épée que sa cape dévoilait lorsqu'elle se soulevait sous une brise. Bien que lui vivait en effet de ces errances, ce n'était qu'une conséquence plaisante non-recherchée initialement.

"J'erre à travers Tellius pour apporter mon soutien à ceux qui en ont besoin, tendant ma main aux perdus ou prêtant ma lame aux menacés. Je suis en quelque sorte un mercenaire bénévole...je ne cherche pas à être rémunéré pour mes actes, mais uniquement à porter secours aux autres quand c'est nécessaire, quitte à devoir exécuter des dizaines d'hommes..."

Repensant à ses combats les plus intenses, l'épéiste revoyait les visages fracassés de ses innombrables victimes...il se pouvait qu'il avait arraché plus de vie qu'il n'en avait sauvé, que sa fidèle épée faucha plus d'âme qu'elle n'en épargna, que ses grandes mains portaient plus de sang qu'elles n'avait éviter qu'il n'en coule...bien sûr ces nombreux crimes n'ont été commis que contre des malandrins, mais est-ce une raison ? Tout être venant au monde ne mérite t-il pas d'y demeurer pour tout le temps que la soi-disant Déesse lui a accordé ? De quel droit se permettait-il d'abréger ainsi l'existence de tant et tant de gens..? La paix qu'il prônait tant était-elle une chimère inaccessible même à travers la guerre et les morts ?
Il avait beau agiter sa lame d'un coté ou de l'autre, des innocents souffraient toujours, et il pouvait assassiner autant de bandits qu'il le souhaitait il en restait encore et toujours, ça n'en finissait pas... Peut-être s'y prenait-il mal, peut-être que tout ce qu'il faisait était une énorme erreur, que ses actes n'étaient pas plus sains que ceux accomplis par ceux qu'il pourfendait... Mais ce dont il est au moins sûr, c'est qu'il fait ce qu'il croit nécessaire de faire.

Le Rôdeur finit par soupirer lourdement, la mine un peu assombrie, et regarda dans les yeux la jeune barde. Elle ressemblait quelque part à ceux qu'il pensait défendre, mais peut-être n'était-ce qu'une erreur...en tout cas, prions pour qu'elle n'ait pas à l'appeler à l'aide un jour, mieux vaut que son épée rouille d'inactivité plutôt qu'elle se souille de corps entassés...


"Excusez-moi...j'ai des moments un peu dur parfois..."




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Lun 12 Déc - 13:42

Le guerrier vagabond sembla surpris de la question qu'il venait de lui poser. Mais ne venait-il pas de lui poser exactement la même ? Elle ne venait que de lui rendre la politesse, rien de surprenant a priori... Ce gars-la devait se sentir bien seul de se surprendre ainsi a une simple question. Néanmoins il lui répondit :

<<Hé bien...pour ma part je suis originaire de Daein, et bien que le climat y soit un peu plus ardu qu'à Criméa je préfère le pays qui m'a vu naître qu'un autre. Même si cela ne m'empêche pas de visiter un peu le monde entier... Mais contrairement à vous je ne voyage pas pour diversifier ma clientèle... À vrai dire il n'y a même aucun rapport avec ma propre survie, bien au contraire... J'erre à travers Tellius pour apporter mon soutien à ceux qui en ont besoin, tendant ma main aux perdus ou prêtant ma lame aux menacés. Je suis en quelque sorte un mercenaire bénévole...je ne cherche pas à être rémunéré pour mes actes, mais uniquement à porter secours aux autres quand c'est nécessaire, quitte à devoir exécuter des dizaines d'hommes...>>

Ce discourt, entrecoupé de pauses, laissa la barde perplexe. Il voyageais pour aider les gens, mais pas pour leur survie... Cela lui paraissait un peu contradictoire, mais chacun avait sa vision du monde et elle ne connaissait pas suffisamment la vie de son interlocuteur pour juger de ses dires, loin de la ! Alors elle acquiesça simplement, juste un peu atteinte par sa soudaine morosité.

<<Excusez-moi...j'ai des moments un peu dur parfois...>>

La barde secoua un peu la tête. Il n'avait pas a s'excuser pour une chose pareille, il n'était pas responsable de son état moral... C'était une chose qui variait beaucoup, sans que l'on n'ait parfois de prise dessus, alors elle n'était pas du genre a tenir rigueur a quelqu'un de son état moral.

<<Pas besoin de vous excuser, ça arrive...>>

Elle fut interrompue par le tenancier qui emmenait les repas avec son air méfiant, se demandant si ces nouveaux clients était du genre a venir mettre du grabuge dans son établissement... Puis il posa devant eux trois écuelles de bouillon a la viande et deux chopes remplis d'un liquide ambré. Intriguée, la barde porta la chope a son nez pour découvrir qu'elle était pleine d'alcool. Allons bon... Le tavernier eut un sourire.

<<-De la part d'un client, qui vous a trouvé très bonne chanteuse hier
-Hein ?>>

Il était vrai qu'étant arrivés tard la veille, la chanteuse avait décidée de prendre une journée de repos dans cette ville et qu'elle avait joué ici la veille... Mais tout de même ! C'était la première fois qu'on lui payait un coup a boire comme ça, surtout en servant son invité en prime... Mais un cadeau ne se refuse pas, alors elle lança un "merci" timide a l'aubergiste avant de poser sa chope sur la table, ne sachant trop qu'en faire. Tout a sa confusion et a son indécision, elle ne remarqua pas le regard complice qu'échangèrent brièvement son protégé et le serveur. Puis ce dernier s'en alla servir quelqu'un d'autre.

<<Hum...>>

De son côté, Niall était mort de rire.




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Lun 12 Déc - 22:23

La jeune femme ne parut pas s'offenser de son état moral, ce n'était pas plus mal au vu de son niveau de sociabilité habituel le Rôdeur préférait que rien ne perturbe sa façon d'agir où d'être perçu. Puis un serveur arriva et déposa à leur table trois bouillons de viande et deux choppes remplies d'un liquide suspect, apparemment ça serait de la part d'un admirateur mais en observant la réaction de la chanteuse il n'était pas dur d'en déduire le contenu... Le guerrier commença à lancer des regards autour de lui pour étudier la clientèle de l'auberge suite à cette offre plus qu'étrange : Il y avait deux verres mais ils étaient trois actuellement, or aucun homme sain d'esprit ne donnerait de l'alcool à un enfant aussi jeune que Niall on pouvait donc en déduire que l'une des deux pintes lui était destinée. Ce qui le dérangeait profondément, il n'avait pas que des amis, surtout à Daein où il passa la plus grande partie de sa vie et de ses voyages et l'arrivée d'une barde lui paraissait être une belle excuse pour tenter de l'empoisonner...

S'emparant d'un geste méfiant de sa boisson, et l'attira à lui en fronçant les sourcils pour mieux étudier le fluide. Malheureusement pour la première fois de sa vie Kerorian regretta de ne rien connaître à l'alcool car il était dans l'incapacité totale de déterminer si oui ou non son verre contenait un quelconque poison, surtout pour ce qu'il en connaissaient certains étaient invisibles... Bon, puisque sa vue ne lui est d'aucun secours, autant en venir directement au sens le plus concerné : Le goût.
Portant lentement le verre à ses lèvres, le Rôdeur entreprit de boire une petite quantité de ce liquide suspect, et failli le recracher aussi sec. S'il avait été seul, aucun doute que tout le produit aurait fini par terre, mais la présence de Liyu le dissuada de justesse de lui rebalancer le tout dans la figure, alors puisque la dignité la politesse et le respect ne lui permettait pas de libérer la boisson autant l'avaler.

Le rictus tordant son visage indiqua clairement que l'alcool n'était pas sa passion, les muscles de son bras se tendirent, se raidirent, aucun doute que si la choppe n'avait été qu'un verre celui-ci aurait volé en éclats. Pourtant une raison inconnue le poussa à relever le verre et à prendre une solide gorgée de son contenu et de rabattre sa choppe sur la table d'un geste sec, presque tétanisé par la "force" de la boisson. Ayant vécu avec une espèce de moine presque toute sa vie et préférant de loin suivre un régime strict et sain plutôt que se saouler, Kerorian en était à son premier contact avec les eaux fermentées.
Cependant malgré la rudesse du goût de ce liquide récemment découvert, quelque chose l'incitait à en boire encore... Peut-être un refus de gaspiller ou de refuser un cadeau, il avait une vague idée du parfum d'un poison vu qu'il lui est déjà arrivé d'ingurgiter une plante toxique au cours de ses voyages, et la boisson ne semblait pas dangereuse alors autant ne pas vexer le généreux inconnu qui leur offrait ces verres...ou bien était-ce cette voix pernicieuse dans sa tête qu'il confondait parfois avec la sienne et qui l'incitait à ceci ou cela...


"Nom...d'un...dragon...C'est pas de la tisane !"

Et pour une même raison inconnue, il renversa à nouveau la choppe et sa tête pour en vider le contenu d'un trait. Pour dire vrai il n'aimait pas vraiment l'alcool mais refuser un cadeau ne se fait pas, et si il s'agit d'une denrée il faut la consommer, aussi horrible que ce soit. En revanche on ne lui a jamais dit de ne pas faire cul-sec avec une pinte s'il n'avait pas l'intention de se bourrer la tronche. Peu à peu il commençait à se sentir différent...plus léger, moins...paralysé...comme si la boisson agissait comme une potion contre sa timidité, mais malgré l'insouciance qui semblait l'envahir lentement, le Rôdeur garda un peu les pieds sur terre, au moins encore quelques minutes, et lâcha un :

"Je crois que je vais passer la nuit ici..."




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Mar 13 Déc - 16:34

Liyu laissa le rôdeur a ses délibérations intérieur pour se concentrer sur les siennes propres. La chope sur la table... On ne refuse pas un cadeau, mais... En général, elle préfère un peu de monnaie... Mais la... De l'alcool... Elle avait vraiment l'air de boire..? Une goutte de sueur perla a sa tempe tandis qu'elle regardait la chope d'un air méfiant et dubitatif. Bon... Elle n'avait qu'à la boire d'un coup, ça passerait plus vite comme ça...

Prenant son courage - et sa chope - a deux mains, elle la porta a sa bouche, prit une grande inspiration... Et vida son verre d'un trait elle-aussi, peu après le rôdeur... Avant de tirer la langue avec une grimace digne de figurer dans un livre de records.


<<Bueuaaah..!>>

La tasse lui échappa a moitié des mains, et elle la posa vivement et un poil trop violemment. Le cul de la chope claqua de façon sonore contre le bois de la table et la barde sursauta au son. Bon, manger maintenant...

<<-Je crois que je vais passer la nuit ici...
-Moi aussi, mais... c'était déjà prévu...>>

Ah, souci... Elle n'avait pas réservé de chambre pour le rôdeur, elle ne l'avait invité qu'à manger... Et elle ne savait pas ou il en était a ce niveau...

<<Vous devriez réserver une chambre...>>

Elle porta ensuite la main a sa fourchette et voulut piquer un bout de viande, mais elle dut s'y reprendre bien a deux fois... Elle finit néanmoins par enfourner une bouchée, faisant un peu passer le goût atroce du breuvage. Elle mangea ainsi deux, trois bouchés... La terre tournait de plus en plus. Ou c'était sa tête ? Bref... Ouais, elle était bien bourrée...




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Mar 13 Déc - 20:31

La vache...depuis quand le monde tourne t-il ? Et pourquoi avait-il l'impression que tout allait mieux d'un seul coup ? C'est comme si ses problèmes s'étaient en bonne partie envolés, que ce qui le bridait à terre venait de le libérer. Liyu lui conseilla d'aller réserver une chambre, c'est vrai que c'était une bonne idée ça, vu son état actuel il ne serait pas prudent de parcourir les rues où aiment trainer coupes-gorges et autres ladres en tout genre la nuit, d'ailleurs elle commençait à tomber, raison de plus pour songer à s'installer dans un coin tranquille pour une fois. Kerorian n'apprécie guère les lieux fréquentés, surtout massivement, mais pour une fois il s'en foutait royalement ! Le guerrier voulait simplement un endroit où passer la nuit pénard.
Laissant là sa choppe et son épée damnée, le Rôdeur se releva d'un pas un peu titubant pour aller rejoindre le tenancier et lui demander une chambre...s'il parvenait jusqu'au comptoir où il s'était abrité, par l'Enfer que ça lui paraissait loin ces quelques pieds à parcourir. On lui aurait demander s'assiéger un château que les sensations auraient été les mêmes, c'était une seule pinte qui l'avait mise dans cet état ? Hé bé, heureusement qu'il n'en a pas une deuxième...

Sa lourde botte buta dans un pied de chaise et le massif voyageur s'écroula en beauté devant le patron, au bras qu'il posa, ou plutôt écrasa, sur le comptoir avant de s'effondrer définitivement on aurait pu croire qu'il allait se stabiliser, mais non en fait...il réussit juste à s'aplatir lamentablement par terre, parvenant à se relever en s'agrippant aussi solidement qu'il le pouvait au rebord de la table du gérant et commença à lui demander de quoi passer la nuit.

Une fois sa conversation avec le tenancier terminée, Kerorian entreprit de retourner à la table de la barde, faisant bien attention de pas se reprendre les pieds dans quelque chose, ce qu'il parvint étrangement plutôt bien à faire à croire que sa mine déconfite favorisait sa concentration ou son équilibre, et se laissa lourdement tomber sur sa chaise en s'appuyant sur le dossier. Il avait une mauvaise nouvelle pour lui, et pour une raison qui lui échappait totalement pensait devoir l'annoncer à la chanteuse qu'il fixait de ses yeux écarlates :


"Il n'y a plus de chambres disponibles..."

C'est bizarre, normalement ça ne lui aurait fait ni chaud ni froid il a tellement l'habitude de dormir à la belle étoile, d'ailleurs le Rôdeur adorait essayer de les compter ou de dessiner des constellations puis de trouver à quoi elle pouvait bien ressembler, mais aujourd'hui ça le décevait de devoir retourner à son lit sauvage...il ne quitta pas du regard les pupilles de Liyu, une pointe de tristesse visibles dans les siennes, pourquoi la fixait-il ainsi ? Aucune idée, mais il en avait envie alors autant le faire...ce n'est pas comme si c'était une agression...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Mer 14 Déc - 17:05

La terre tournait, tournait... A un moment, Liyu eut l'impression qu'elle allait tomber de sa chaise quand elle essaya de se lever. En tout cas, elle n'avait plus faim... Elle se sentait légère, légère... comme une plume. Peu a peu, l'alcool embrouillait ses sens... Pour ça que la terre tournait ? Certainement... Dans tous les cas, le brouillard la préservait des mauvaises pensées et la rendait insouciante... Un peu trop même, elle n'imaginait pas encore a quel point.

Le géant se leva alors. Elle ne savait pas pourquoi, quoi qu'il en soit il allait vers le comptoir... Liyu, elle, préféra rester assise. Et au vu de la magnifique gamelle de Kerorian, elle avait eu raison. Du coup, elle allait prendre quelques précautions.


«-Niall... Tu m'aideras... a rejoindre la chambre s'il te plais ?
-Bien sur Liyu!»

Le sourire qu'arborait le gamin était magnifique, comme s'il était très heureux et très excité. Fière de son coup... Mais dans son état, Liyu avait du mal a l'appréhander.

«-Pourquoi tu souris..?
-Bah parce-que j'ai envie, puis t'es marrante comme ca!»

La jeune femme ne put s'empêcher de rire un peu. Un gamin, tellement innocent... C'est alors que Kerorian fit un retour pour le moins triomphale, dans le sens ou il ne s'écrasa pas par terre comme une masse.

«-Il n'y a plus de chambres disponibles...
-Ah... Bah vous avez qu'à venir dans la mienne !»

La solution était venue toute seule. Elle dormirait avec Niall, le géant prendrais l'autre lit... Enfin, elle pensait. Ce serait peut-être la meilleur solution... Elle laissa donc son plan en suspend et essaya de manger encore un peu. Niall, lui, avait finit son assiette depuis un moment...




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Mer 14 Déc - 22:21

La jeune femme lui proposa spontanément de venir partager sa chambre ce soir. Le Rôdeur écarquilla un peu les yeux, même hébété par l'alcool il gardait quelques réflexes comme être surpris d'être invité à dormir avec une fille par exemple. En temps normal Kerorian serait devenu rouge comme une pivoine et aurait refusé timidement en perdant ses mots et son équilibre sous la gêne, mais la situation actuelle était tout sauf normale ! Il était venu s'abriter dans une auberge, s'était laissé fait payer son repas par une barde, avait bu et s'était finalement fait inviter à dormir alors qu'il était bourré !
Alors zut à la bonne éducation, pas moyen de savoir si c'est l'alcool qui semble le rendre ainsi moins réservé mais il se sent prêt à mettre sur la tronche au premier qui vient lui chercher des noises ! Essayant vaguement d'attraper son assiette, il la regarda un instant en se rappelant malgré son état ce qui lui était arrivé la dernière fois qu'il a tenu un couvert entre ses doigts et préféra la repousser vers la chanteuse en allant chercher un bout de viande séchée et de pain, son repas habituel en répondant :


"C'est très gentil de ta part Liyu, merci."

Répondit-il avec un léger sourire aux lèvres. Ouais, décidément la boisson fait vraiment du mal : Non seulement ça le rend plus gênant, plus barbare, mais en plus ça le rend grossier et ça le fait sourire ! ...mais en fait là il s'en foutait royalement, il se sent étrangement léger et se fiche bien des conventions ou de tout ce blabla inutile qui ne sert jamais à rien. Enfournant dans sa bouche un morceau de viande qu'il commença à mastiquer, le Rôdeur abandonna rapidement l'idée de faire le point sur la situation, il n'avait pas envie de réfléchir mais d'agir pour une fois.
Une fois son frugal diner terminé, n'ayant finalement même pas cherché à toucher au bouillon sous prétexte que "Il n'aime pas les sauces", le guerrier regarda la barde en se tenant prêt à l'accompagner jusqu'à la chambre.


"Vas y quand tu le voudras, je te suivrais."




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Ven 16 Déc - 12:11

<<C'est très gentil de ta part Liyu, merci.>>

Levant la tête, elle adressa un sourire sans gêne au rôdeur. Elle était ravie de rendre service, même simplement en prêtant un lit. Elle se serrerait un peu, voila tout. Mais le brusque mouvement de tête lui fit tourner la tête et elle posa la main sur le dossier de sa chaise pour maintenir un équilibre précaire. Elle essaya de manger encore un peu, mais... Elle n'avait décidément plus faim. Si bien qu'elle avait mangé la moitié de sa viande et bus son bouillon quand elle repoussa son assiète d'un air dégouté.

<<-Vas y quand tu le voudras, je te suivrais.
-Ça va être le moment je crois...>>

Prenant appui sur le dossier de sa chaise, elle se leva, le sol oscillant dangereusement sous ses pieds. Niall vint pour la soutenir, riant toujours sous cape. Puis il guida sa tutrice jusqu'à la chambre et la laissa a la porte pour sauter sur un des lit, le saccageant avant de s'y allonger de tout son long et de faire mine de dormir. Il prenait toute la place, cet andouille...

<<-Tu prend toute la place la andouille, laisses-m'en un peu !
-Nan, t'as qu'à dormir avec l'autre géant.
-Mais on auras encore moins de place ! on va êtres tout... collés... Niall ! Laisses-moi de la place !
-Non !>>

Elle regarda le garçon avec un air excédé, rouge comme une pivoine, puis regarda vers la porte ou elle supposait être le géant pour lui lancer un regard désolé. Elle ne savait plus ou se mettre... Niall avait étendu ses bras et ses jambes de manière a prendre un maximum de place. Apparemment il tenait a ce qu'elle dorme avec leur invité...

<<Sincèrement déso...lée...>>

La terre pencha sérieusement, et elle dut trébucher jusqu'au lit libre pour s'y laisser tomber lourdement, les clochettes maculant ses cheveux sonnant quelque peu. A cause de l'alcool, elle avait le souffle court et une légère rougeur sur les joues, majorée par les paroles qu'elle venait d'échanger avec Niall. Le plafond au dessus de sa tête oscillait aussi, mais elle n'avait pas de mal a maintenir son équilibre ainsi allongée, elle ne pouvait pas tomber plus bas.




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Ven 16 Déc - 15:08

Le Rôdeur regarda la jeune femme commencer à se lever avec difficulté, aidée par le gamin qui pour une fois faisait une bonne action, et se leva à son tour pour la suivre avant de s'arrêter une fois debout. Il oubliait un truc, vous avez déjà eu cette sensation d'avoir quelque chose de très important à faire mais tellement ennuyeux qu'on préférerait faire n'importe quoi d'autre plutôt que ça ? Bah c'était ce que ressentait le guerrier à ce moment, il savait qu'il avait un truc "lourd" à faire, en fait pour être franc il ne savait rien, à part qu'il était bourré avec un seul malheureux verre de misère, mais son esprit alcoolisé sentait qu'il oubliait quelque chose et le mot "lourd" revenait constamment dans son esprit.
Lourd... Lourd... Qu'est ce qui peut bien être aussi important que pesant ? Pesant ? Dragonslayer ! Manquerait plus qu'on la, euh lui, euh la...euh...zut, manquerait plus que ce crétin de démon enfermé dans une planche à pain modèle hachoir à dragon se fasse kidnapper, euh voler euh...argh ! Foutue épée ! Jamais moyen de savoir s'il doit en parler à l'impersonnel ou pas ! Et puis merde ! Il va l'embarquer et la trainer jusqu'à dans la piaule de la chanteuse et zut au reste !

Ramassant la massive poignée de l'arme anti-reptile volant, du moins de nom, et entreprit de rejoindre la barde en trainant son énorme lame derrière lui avec la démarche d'un marin avec une jambe de bois le soir d'une permission sur terre...précisons que son autre jambe est remplacée par une béquille, ça me semble important au vu de son équilibre des plus pitoyables. D'ailleurs le voilà qui commence à chanceler un peu trop dangereusement.


*La droite ! Bien, la gauche maintenant, la droite, non l'autre droite viiiite ! Bravo, la gauche, non pas celle-là ! Sautes !*

Pour une raison aussi mystérieusement que soudaine, son arme maléfique s'est brusquement mise en tête de l'empêcher de se rétamer en beauté et lui indiqua plus ou moins intelligiblement quelle jambe avancer ou pas. Mais quand on est bourré on pige pas trop les instructions, d'ailleurs ça lui évita de s'écrouler quand il pencha un peu trop en avant malgré son épée et que celle-ci lui cria de sauter : Sous la surprise le Rôdeur s'était brusquement redressé en s'immobilisant juste après en ne comprenant pas cet ordre là.

*Wow j'y crois ça a marché... Bon, en avant gros débile ! Laaa...droite ! Voila, la gauche, et tu continues comme ça jusqu'à ta promise !*

Il aurait été facile pour le démon emprisonné de s'emparer du corps de son geôlier dans son état actuel. Trop facile même, c'en était même pas drôle, il faut croire que la noblesse d'esprit de cet imbécile de chevalier-clochard a dû déteindre un peu sur lui... Nan en fait c'est une blague, presque, en vérité il s'ennuyait profondément et se demandait comment allait réagir ce brave gamin en allant dormir dans la chambre d'une fille aussi bourrée que lui...avec un petit coup de pouce de sa part bien entendu...
Quand on a vécu on ne sait plus combien de siècles sous la forme d'un esprit malin, on finit par s'habituer à se faire discret, pernicieux, et on prend vite goût à jouer au manipulateur silencieux ou à explorer de fond en comble les pensées les plus secrètes de son porteur. Aussi savait-il tout des avis, plaisirs, désirs, jusqu'aux plus intimes ou honteux, du pauvre Kerorian et avait bien l'intention de profiter de son ivresse pour s'amuser ô combien avec ces rêves qu'il connaissait et de jouer un peu avec le cœur du Rôdeur en lui donnant l'impression de vivre un de ces fameux rêves. Hé, s'il peut s'amuser en faisant plaisir à son possesseur pourquoi s'en priver ? D'autant plus que quand on voit ce qu'il voudrait faire...whou ! On a pas envie de s'y opposer !

Sous les instructions simples de son âme noire, le guerrier parvint d'un pas chancelant et distrait à la chambre de la barde. Distrait car une petite voix qu'on appellerait facilement "conscience" le persuadait de différentes choses à propos du lieu, de la situation et de la jeune chanteuse avec la ferme intention de la faire devenir Femme pour de bon, et l'esprit affaibli du combattant se laisser lentement mais très sûrement convaincre par ces mots disparates qui se perdaient rapidement dans sa tête pour devenir peu à peu la réalité à ses yeux...


"Sincèrement déso...lée..."

Le Rôdeur tâcha de quitter le sol du regard pour poser ce dernier sur Liyu qui s'écroula sur son lit avec un tintement de grelot. C'est joli ça les grelots... N'est ce pas ? Un instrument noble pas vrai, le genre de truc que les gens du commun ne portent pas, l'un de ces objets que porterait plutôt un noble. L'inquiétude vague du combattant en voyant son hôte s'effondrer se dissipa sous les derniers commentaires de sa conscience :

*Elle est épuisée des derniers événements...et toi aussi, vous avez besoin tout deux de repos, mais plus qu'un bon sommeil elle veut du réconfort, la chaleur d'un étreinte humaine, la chaleur de son sauveur...sacrifies un peu de ton état pour permettre à la princesse de trouver son bonheur contre toi, ta princesse a besoin d'un soutien unique, que toi seul peut lui apporter, car elle ne veut pas d'un autre... Elle ne veut que toi, presses toi donc...de l'aimer...*

Lentement Kerorian entra dans la pièce, le regard complétement rivé sur la chanteuse, et lâcha son épée qu'il pensait ensanglantée au bout de seulement quelques pas pour s'approcher d'une démarche légèrement boiteuse comme si une lame avait mordu sa jambe de celle qu'il voyait comme la fille d'une royauté, il ne paraissait plus étourdi par l'alcool mais par autre chose... Quand il fut près du lit où semblait se reposer sa "promise", l'important guerrier posa un genou à terre et se pencha doucement vers la belle enfant, approchant son visage du sien en laissant sa main se glisser avec une certaine tendresse sur son ventre, murmurant avec légèreté à son attention :

"Princesse..."

Aveuglé d'illusions, de rêves et de ses espoirs d'enfant, encouragé et guidé par cette étrange voix qu'il pensait être la sienne, trop assommé par la boisson et dominé par l'esprit maléfique de sa malicieuse épée pour se rendre compte de la vérité, le Rôdeur se rapprochait petit à petit de la petite chanteuse alors que la lame damnée lui rappelait le nom de celle de son cœur.

"...Liyu..."

Fermant les yeux en baissant encore la tête vers celle de la "princesse", le guerrier honteusement manipulé caressa doucement le ventre de la jeune barde en allant cherchant avec une tendresse étonnante liée à une légèreté timide les lèvres de la belle Liyu à qui il voulait, lui; simple vagabond venu la sauver, avouer ses sentiments désespérés à son égard.

"Je...vous...ai..."

Sa phrase n'eut pas de fin, son geste délicat en coupa la conclusion. Son esprit désorienté était captif de la sombre volonté de l'arme damnée, le pauvre Kerorian n'était plus qu'un corps rêveur perdu dans ses espoirs...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Sam 17 Déc - 9:37

Le rôdeur était bel et bien a la porte, mais il venait d'arriver. Bon, au moins il n'avait pas assisté a la dispute... Niall pouvait être un vrai démon parfois, mais il avait un bon fond... Quoi qu'il en soit, elle avait la tête qui tournait sérieusement. Elle releva les yeux vers le plafond, semblant hypnotisée par ses oscillations. Elle se sentait bizarre – l'alcool peut-être ? Dans tous les cas, elle avait chaud. Trop chaud... Alors elle passa une main dans ses cheveux, sur le crâne, pour s’aérer un peu, faisant tinter encore quelques grelots. Puis elle se retourna vers le rôdeur qu'elle entendait approcher d'un pas claudicant.

Il avait l'air bizarre, comme s'il voyait quelque chose qu'elle ne discernait pas. Il boitait un peu, mais c'était loin du balancement de l'homme ivre auquel elle avait eu droit plus tôt dans la soirée. Malgré sa jambe traînante, il semblait stable. Il était blessé a la jambe ? Elle n'avait rien remarqué pourtant lorsqu'elle l'avait emmené a l'auberge... Mais son esprit était tellement embrouillée qu'elle n'arrivait plus a y voir clairement. Après tout, elle avait peut-être simplement oublié qu'il boitait, ou alors l'alcool l'empêchait de le cacher... Il avait laissé sa massive épée a la porte.

Il finit par arriver a son niveau. L'alcool l'empêchait de réfléchir clairement, et elle se contenta de le fixer, les yeux entrouverts car ils commençaient a fatiguer. Alors, avec une révérence qu'elle ne se savait pas mériter, il posa un genoux a terre... Gênée, elle rougit un peu. Elle voulut se redresser pour lui dire de se relever – après tout, elle ne méritait pas qu'il se comporte ainsi a son égard, elle n'avait rien fait pour lui... Au contraire, Niall, dont elle était responsable, avait essayé de le voler... Mais elle ignorait tout de ce qui se passait actuellement dans l'esprit du guerrier...


<<Princesse...>>

Elle n'était pas une princesse... Elle ne savait pas ce qui arrivait au rôdeur, mais son esprit était trop embrouillé pour qu'elle puisse y réfléchir efficacement. Avant qu'elle n'eut put même poser les mains a plat sur le lit pour se redresser, il posa une main sur son ventre. Surprise, elle n'osa plus bouger. Cette main, sur son ventre, était assez costaude pour la broyer si l'envie lui en prenait, mais cela ne lui passa par la tête qu'une fraction de seconde tant le contact était doux. Comme s'il essayait de toucher une bulle de savon, qui pouvait éclater a tout instant. Précautionneux.

<<...Liyu...>>

Il ne se trompait pas de personne. Après qu'il l'eut appelée ''Princesse'' elle avait eu un vague doute, trop ténu a cause de son esprit a la dérive. Maintenant elle était sur qu'il s'adressait a elle. Sa main sur son ventre commença a caresser avec toute la douceur du monde par dessus le tissu de sa robe blanche, et peut-être étais-ce l'alcool qui lui ôtait toute logique, toujours est-il qu'elle n'osa pas le repousser, et qu'elle trouva même ce contact agréable. Ça faisait vaguement des chatouilles, mais pas comme quand elle chahutait avec Niall. C'était... différent. Et agréable. Il pencha un peu son visage vers le sien...

<<...Je... vous... ai...>>

La fin de la phrase fut couverte par la propre bouche de la barde. Elle ne s'y attendait pas, et en toute logique elle aurait du reculer et le gifler. Mais en toute logique, elle ne finissait pas la soirée a ce point ivre... Si bien qu'au lieux de reculer, elle ferma les yeux pour apprécier ce contacte, le premier pour elle... Il la traitait toujours comme la plus fine des gravures, et la plus fragile des fleures... Dans le brouillard induit par l'alcool, elle trouvait cela touchant. Elle le laissa prolonger le baiser, puis entrouvrit les yeux, comme se réveillant après avoir dormi. Elle posa les mains sur les épaules massives du rôdeur et le repoussa doucement pour s'asseoir. Un détail qu'elle avait remarqué plus tôt la perturbait...

<<Votre jambe... Elle est blessée..?>>

Sur son visage, on lisait de l'inquiétude, et ses joues étaient rouges d'une vague gêne et de la chaleur induite par l'alcool, si bien qu'elle avait beaucoup trop chaud.

______

De son côté, Niall était resté sur son lit un moment. En faite, il n'aurait même pas a jouer la comédie... Vu comment c'était parti, sa tutrice allait certainement passer la nuit avec le gros balourd. Et il avait beau ne pas savoir trop ce qu'il se passait dans ces cas-la, il était suffisamment mûre pour savoir que cela nécessitait de l'intimité et qu'il y avait des chances pour qu'il se retrouve avec un petit frère ou une petite sœur.

Cela faisait un moment que ça lui trottait en tête. Depuis qu'il avait vu les jumeaux du type qui était recherché, a Criméa... Il était tombé sous le charme. Et si Liyu n'était pas sa mère, elle s'était occupée de lui mieux que sa mère biologique depuis un an... Si bien qu'il la considérait presque comme tel. Mais il manquait toujours les liens du sang... Mais bon, un enfant de son âge n'avait que faire de tel considérations.

Le garçon se leva et sortit de la pièce en faisant attention qu'on ne le remarque pas, pendant qu'ils s'embrassaient. Puis il rejoignit la sale principale de l'auberge, et adressa un signe du pouce réjouit a l'aubergiste qui était dans le coup. Il lui envoya les pièces promises et se paya un jus de raisin supplémentaire, en attendant... Et quelque chose lui disait qu'il en aurait pour un moment.




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Sam 24 Déc - 15:31

Que ses lèvres étaient douces...et chaudes... Jamais il n'avait eu ce contact, il regrettait de ne pas avoir rencontré la princesse plus tôt, il aurait tant aimé pouvoir goûter à ses délicieuses lèvres depuis plus longtemps. Ses yeux écarlates se rouvrirent lorsqu'ils sentit de fines mains se poser sur ses épaules guerrières pour le repousser doucement. En avait-il trop fait ? Avait-il fâché la belle monarque ? Kerorian la laissa s'assoir, il aurait pu la briser d'un seul bras sans la moindre difficulté, mais pas un instant il ne songea à opposer la moindre résistance, bien au contraire...il n'appartenait à aucun empire, mais son cœur lui était tout entier à Liyu, et il est très heureux de le suivre auprès de la douce chanteuse à la voix mélodieuse...

Le Rôdeur crut avoir fait quelque chose de mal quand il vit l'inquiétude sur le visage de sa "promise", aurait-elle peur de lui ? Non...elle lui demanda s'il était blessé à la jambe. C'est vrai qu'il avait prit quelques coups pour la protéger, et l'un d'entre eux avait été un peu trop fort, mais ce n'était rien, même sa vie n'aurait été que le strict minimum pour défendre cette magnifique fille au charme royalement envoûtant... Elle s'inquiétait pour lui...cela le toucha profondément, lui qui n'avait connu que solitude, douleur et violence, voilà que celle qui représentait la douceur, la beauté et l'amour se souciait de son état. Le guerrier lui sourit légèrement, contemplant les yeux de la princesse aux grelots.


"Une simple égratignure...ne vous en faites pas douce princesse..."

La douleur s'occulta tandis qu'il se perdait dans les splendides pupilles de sa belle, et Kerorian ne put résister plus longtemps et commença à retirer lentement ses gants, pas de gestes brusques pour ne pas la faire sursauter, elle qui est si mignonne et si délicate ne doit pas être près de la violence...et tout aussi doucement approcha sa main maintenant libre de tout poids de la fine joue de l'héritière de son cœur pour la caresser tendrement, avec une légèreté qu'il ne se connaissait pas s'il y avait prêté attention, mais il était tout entier concentré sur les yeux de son aimée et sur sa si agréable joue...il ne regrettait pas d'avoir combattu si longtemps, ne regrettait pas d'avoir vécu tous ces tourments, puisqu'ils lui avaient permis de vivre ce délicieux instant...
Lentement il se rapprocha d'elle, voulant regoûter à nouveau ces désirées lèvres, il n'y avait d'être plus doux que cette merveilleuse Liyu, sa peau était la plus fine des soies, son autre main se glissa dans sa crinière d'ébène avec attention pour en éprouver la douceur...ô être sublime, as-tu donc le moindre défaut si ce n'est de ne pas en avoir..?

Quittant tout aussi lentement avec d'infinis regrets la chaleur enivrante de passion sa tendre aimée, Kerorian laissa échapper un soupir en réalisant enfin qu'il mourrait de chaud. Était-ce l'amour qui le faisait ainsi brûler ? Peu importe...c'était une chaleur qu'il souhaitait partager avec sa princesse, bien qu'il ne le lui demanderait jamais, un simple guerrier comme lui ne peut demander une telle faveur à une telle beauté, et son cœur lui est entièrement dévoué : Prisonnier de ses sentiments, il ne peut qu'attendre qu'elle l'invite en ses draps, aller chercher ses lèvres était déjà trop osé, mais qu'importe...elles sont si...délicieuses...
Mais cette fois il dut la lâcher, ça serait idiot de finir cuit comme un homard alors qu'enfin il a trouvé celle pour qui il veut vivre. Aussi commença t-il à se défaire de sa cape et de sa tunique qu'il abandonna dans un soupir délivré de ce cuisant fardeau au pied du lit, avant de réaliser qu'il était maintenant torse nu devant la raffinée héritière et tâcha de bredouiller comme excuse gênée :


"Je meurs de chaud...je vous demande pardon."

Pourtant il ne quitta pas ses yeux, il cherchait à voir à travers eux jusqu'au plus profond de son aimée. On dit qu'ils sont la fenêtre de l'âme, et c'est cela que le Rôdeur souhaitait désormais découvrir de sa ravissante royauté : Il la voyait, si belle et délicate, si finement attirante et délicieuse, mais il voulait tout connaître de son aimée et cherchait à sonder les tréfonds de son être, plus il la connaîtra, plus il pourra la servir au mieux...
Le guerrier s'approcha encore une fois, mais cette fois s'arrêta. Rien n'aurait été plus grande récompense pour lui que de goûter encore une fois de plus à ses si charmantes lèvres, mais il se sentait indigne d'aller les réclamer ainsi...aussi préféra t-il simplement contempler la magnificence de sa Liyu en continuant à brûler intérieurement, mais aucune flamme ne l'inquiétait, même un météore ne l'aurait pas fait bouger de cet endroit... Elle était là, devant lui, il l'aimait...et pour rien au monde ne s'en serait séparé...

-

Tout allait pour le mieux pour l'épée maléfique... Son "cher" porteur était totalement aveuglé par ses mensonges, ça c'était évident...mais il ne s'attendait pas à ce qu'il s'enflamme ainsi pour cette mignonne petite chanteuse, en fait il n'a même plus besoin de s'en mêler ! Le cœur désireux du Rôdeur bat réellement pour cette fille, et ça c'était pas prévu : Il pensait juste lui faire croire à ses rêves, mais maintenant il les vit, pour de bon. Ses sentiments ne sont pas ceux qu'il aurait voulu avoir, mais ceux qu'il ressent réellement pour la barde ! Certes ils sont nés d'une illusion mais...ils sont désormais plus robustes que l'arme dans laquelle il est enfermé...
Ça promet d'être très, très intéressant...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Dim 25 Déc - 17:25

Visiblement, l'inquiétude de la chanteuse avait touchée le guerrier, puisqu'il sembla presque aux anges lorsqu'il lui adressa un léger sourire. Elle le regarda dans les yeux, cherchant a savoir ce qui lui prenait a être ainsi avec elle, mais soit il était doué pour ne rien laisser transparaitre, soit elle était trop bourrée pour capter quoi que ce soit...

"Une simple égratignure...ne vous en faites pas douce princesse..."

Il l'avait encore appelée princesse... Elle en était gênée et touchée en même temps. Elle le regarda avec une sorte de fascination retirer ses gants comme s'il avait peur de les casser eux-aussi, et elle se demanda l'intérêt de porter des gants si fragiles qu'il fallait y aller avec des pincettes pour les retirer... Il approcha alors la main avec toujours la même douceur de sa joue pour passer la main dessus, et ses joues gagnèrent encore un degré de coloration. Elle réprima un mouvement de recul, puis a nouveau trouva le contact agréable... Il revint a la rencontre de ses lèvres et elle le laissa faire. Après tout, n'en avait-elle pas envie elle-aussi ? En temps normal, a une tel pensée, elle serait partie en courant. Mais l'alcool relâchant son esprit, elle se contenta de l'accepter et ferma les yeux pour en profiter.
C'est avec une pointe de regret qu'elle le laissa enfin partir, et entrouvrit les yeux pour le regarder qui fondait a moitié devant elle. Il se délesta de sa tunique, dévoilant un torse couturé de cicatrices au regard a nouveau inquiet de la chanteuse. Timidement, elle tendit une main pour en effleurer une du bout des doigts. Elle se demandait ce qui avait pu causer une tel blessure... Elle rétracta ses doigts une demie-minute plus tard et leva les yeux vers son visage qui s'était un peu rapproché du sien.


"Ça a du faire mal..."

Elle se laissa a nouveau tomber sur le lit dans un tintement de grelots, écrasée de chaleur. Elle se passa a nouveau une main dans les cheveux. Elle ne savait pas ce qu'on leur avait servi comme alcool, mais il devait être particulièrement fort... Ou alors étais-ce la gêne ? Ou une combinaison des deux..?

"Qu'il fait chaud..."

Et la terre qui tournait encore n'aidait pas... Et elle avait toujours le souffle court.




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Lun 26 Déc - 14:01

Kerorian n'eut pas le moindre frémissement lorsque la barde tendit la main pour toucher une des cicatrices qui parcourait son torse, cela ne faisait que trois ans, bientôt quatre, qu'il errait à travers Tellius mais sa tendance à s'attirer et à chercher les ennuis lui valurent de nombreux combats, ainsi que des marques inévitablement liées... Il avait beau ne pas être mauvais en combat, son équipement l'alourdissait et le laissait souvent à portée d'une riposte ennemie, généralement pas trop grave...
Mais s'il ne frissonna pas alors qu'elle l'effleurait, il aimait en revanche cela. Cette douce main qui suivait un de ses souvenirs de bagarre était agréable, cette délicatesse le changeait tant de l'acier et de la douleur... Tout en Liyu était à l'opposé de ce qu'il avait vécu : Elle n'était que beauté et finesse, lui ne connaissait que la violence et la guerre et regrettait de ne pas avoir connu sa princesse plus tôt, il aurait tant aimé pouvoir goûter à ses délices il y a plus longtemps... Elle était si gentille à s'inquiéter pour lui, c'est vrai qu'un coup fait toujours mal mais ce n'est pas grave.

La chanteuse se laissa retomber sur ses draps dans un charmant tintement de grelots, elle se plaignit qu'il faisait chaud. C'est vrai que la température avait l'air d'avoir décuplé par rapport à la normale, enfin peu importe...il n'allait tout de même pas laisser sa bien-aimée souffrir ainsi ? Le Rôdeur s'approcha à nouveau d'elle, profondément gêné à la simple idée de ce qu'il allait faire, mais il n'avait pas trop le choix...


"Je vais faire quelque chose qui va peut-être vous gêner princesse...mais s'il vous plait, laissez-vous faire..."

Ses joues se colorèrent doucement d'écarlate alors qu'il laissait ses grandes mains, allégées de leur habituel blindage d'acier, passer doucement sur les fines épaules de sa belle avant de les faire descendre avec une savoureuse lenteur, caressant le corps de son aimée autant qu'il ne retirait sa robe, peu à peu il se recula pour lui retirer totalement son long vêtement qu'il déposa au pied du lit, à portée si elle en avait besoin, et revient se placer à ses côtés, presque au-dessus d'elle bien que ne se permettant pas de monter dans ses draps...et son cœur s'accéléra un peu plus lorsqu'il vit le corps presque dénudé de sa princesse, Kerorian contempla ses formes gracieuses, ses charmes attirants, sa finesse délicieuse, sa douceur désirable...
Il reposa ses mains sur ses hanches, les laissant remonter doucement le long de ses flancs, goûtant à cette délicate peau si voulue, si rêvée par le seul contact qu'il s'osait pour l'instant, pourtant ses larges paumes s'arrêtèrent au niveau de la poitrine de sa "promise", le Rôdeur ne voulait pas gêner sa chanteuse si aimée, mais il voulait plus que ça...il l'aimait de tout son corps, de toute son âme, il ne voyait plus qu'elle, ne pensait plus qu'à elle, au diable les arts martiaux, la guerre, les épées magiques et les démons, au diable les Beorcs et les Laguz, au diable Tellius et tout ce qu'il y a dessus.
Seule Liyu est importante...

Un obstacle de taille se confronta cependant aux rêves et aux désirs d'un épéiste amoureux, perdu dans sa passion, l'un des pires ennemis auquel il n'aurait jamais pensé devoir faire face un jour, celui qui l'empêchait de poursuivre l'exaltation de ses sentiments, la contemplation et l'adoration de sa princesse désirée.
Ce terrible monstre nommé le soutien-gorge.
...comment ça s'enlève ce truc ?

Là était toute la question. Quand il s'agissait de se jeter dans la mêlée et s'agiter une épée de deux mètres ici et là pour faucher comme des blés des bandits et sauver des braves gens, ou une princesse à la beauté sans pareille, humiliant la déesse de sa seule présence, ravissant terres et cieux de sa simple voix et charmant le plus cruel des tueurs d'un simple regard, d'un seul sourire; il n'avait aucun problème. La guerre était son job, et la connaissance aussi, mais malheureusement aucun de ses livres n'avait jamais eu un chapitre intitulé "Soutien-gorge, mode d'emploi"...ou alors il l'avait complétement zappé... Très embêtant tout ça.
Alors le Rôdeur fit fonctionner sa cervelle : Vu la forme du machin, ça doit probablement s'enfiler comme un haut banal mais ça doit s'attacher pour éviter que ça ne parte n'importe comment, car avec un nom pareil ça doit tenir les rondeurs, celle de sa belle Liyu le font d'avance rêver, donc on ne peut pas juste tirer dessus...sauf que devant il n'y a rien, donc ça doit être derrière...en toute logique vers le milieu du dos pour des raisons pratiques.

Ainsi le Rôdeur entreprit la laborieuse tâche de faire glisser avec toute la douceur du monde, tremblant légèrement de peur à la seule idée que ses bras guerriers, habitués à bloquer des coups ou briser des os, ne fasse que seulement égratigner la si délicate peau de la somptueuse chanteuse. Durant cette œuvre il put sentir toute la chaleur de son aimée, qu'elle était belle...et désirée...si cela n'avait pas été trop osé il se serait jeté sur elle pour l'embrasser mille et mille fois et la serrer contre lui pour l'avoir près de ce cœur qu'il souhaitait lui offrir, ce cœur qui ne battait plus que pour elle, et qui était prêt à la protéger contre tout danger, qu'il soit divin ou infernal rien n'aurait franchi son étreinte...mais il n'osait pas, elle était une douce princesse, et lui une brute guerrière, il ne pouvait pas se permettre de la prendre ainsi contre lui...même s'il en rêvait.

Ses doigts finirent leur progression en sentant une irrégularité dans l'étoffe du sous-vêtement de sa promise, ça devait être là...presque couché sur elle malgré qu'il touchait encore le plancher de ses genoux, l'épéiste entreprit de défaire la monstrueuse chose qui défendait chèrement sa vie. Avait-il seulement eu à livrer telle bataille un jour ? Stanpar avait l'air d'un enfant de cœur à coté de cette...cette...abomination !
Il réussi cependant après un moment pitoyable de dur affrontement à vaincre l'horrible bête et sentit son respect et son admiration pour la belle Liyu monter d'un cran encore : Si elle portait cette saleté c'est qu'elle le manipulait à son aise comme un jouet, lui en serait incapable tout au long de sa vie, elle est si impressionnante... Lentement le Rôdeur fit remonter son cauchemar, allant chercher un instant les lèvres de sa si désirée chanteuse et regretta ce seul geste si délicieux pourtant, il dut l'interrompre pour libérer enfin son aimée de l'étau du vêtement qu'il laissa rejoindre la robe, cette coupure dans son amour fut une plaie dans son cœur, mais il se hâta bien de la refermer par un autre baisée aussi passionné qu'il le pouvait. Comment avait-il pu vivre un instant sans elle ? Comment avait-il pu manier son épée si ce n'était pas en son nom ?

Avec tous les regrets du monde, Kerorian quitta à nouveau ses lèvres de bonheur, chaudes comme un soleil perçant la nuit, douces comme la plus délicate des fleurs, et il s'empourpra largement en pouvant enfin contempler la poitrine de celle pour qui il voulait vivre. Elle était...aussi mignonne que celle qui arborait ses magnifiques courbes, un seul mot, un seul geste aurait pu faire basculer sa volonté respectueuse rongée par ses sentiments, il aurait voulu les caresser, les goûter avec délice, et il failli céder à la tentation...mais il ne pouvait faire une telle chose sans son accord... Il regarda à nouveau dans ses profonds yeux qu'il croyait émeraude, plus précieux que les joyaux, et plus beaux que les cieux, et sentit son âme se fondre en eux...la déesse était bien folle de créer plus parfaite qu'elle, rien ne pouvait égaler cette magnifique princesse...
Le Rôdeur ouvrit la bouche, mais ne sut quoi dire, et ne put articuler le moindre mot, les phrases emplies de passion se mêlaient les unes aux autres à une vitesse effarante, il était incapable de dire quoique ce soit, de penser correctement, lui : Kerorian le guerrier aux yeux écarlates, combattant réfléchi et assez puissant, se trouvait complétement vaincu par une chanteuse d'un simple regard, elle lui aurait demandé de se suicider qu'il l'aurait fait avec plaisir si c'est pour elle... Quelques syllabes s'alignèrent lentement dans sa tête, il referma les yeux et vint reposer ses lèvres sur les siennes avec toute la douceur et l'amour qu'il pouvait lui offrir, les goûtant encore une fois avec un tel délice, comme à la première fois, il l'aimait tant...il les quitta quelques temps après sur un murmure aveugle :


"Je t'aime Liyu..."

Il ne parvenait plus à suivre les protocoles, à respecter leurs rangs respectifs, à honorer la fascination qu'il avait pour elle, son cœur battait pour cette princesse de rêve. Sa raison venait d'être balayée par l'amour, tout ce qu'il savait enseveli sous des sentiments entièrement tournés vers elle.
Si elle disparaissait maintenant il ne serait plus qu'un tas de chair vide de tout.
Il la protégerait...autant qu'il l'aime...quoiqu'il arrive...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Mar 3 Jan - 10:16

Sans s'en apercevoir, elle avait fermés les yeux. Peut-être pour refouler son vertige ? Avec les yeux fermés, on ne voit pas la terre tourner... Mais ca ne l'empêchait pas d'avoir l'impression d'être sur un bateau. Le sol, ou plutôt dans le cas présent le lit, penchait dangereusement de droite a gauche, dans tout les sens...
Surprise, elle sentit alors de grandes mains se poser sur ses épaules et descendre le long de ses bras, emportant son vêtement au passage. Rougissant encore un peu, elle entrouvrit les yeux pour constater que le rôdeur était en train de la déshabiller, mais la tête lui tournait toujours et elle dut refermer les yeux pour ne pas avoir l'impression de tomber. Et puis tout ce sang qui lui montait a la tête ne l'aidait pas a y voir claire... Les mains qui descendaient le long de ses bras était toutes douces... Puis ces même mains se posèrent sur ses hanches, et elle se rendit compte qu'elle ne portait plus du tout de robes. Elle était en sous-vêtements...
La chanteuse n'osait plus ouvrir les yeux pour plusieurs raisons. Déjà, elle avait peur de tomber si la terre se mettait a pencher plus qu'elle ne le faisait déjà. Ensuite, elle avait peur de se prendre une migraine a force que tout bouge autour d'elle. Et pour finir, elle n'avait pas envie de devoir repousser les mains qui remontait a présent le long de son torse pour s'arrêter sur le tissus de son soutien-gorge. Mains qui commencèrent a descendre vers l'arrière de son dos, vers l'attache du vêtement. Dans un réflex totalement idiot, et pour ne pas lui écraser les mains bien que son poids plume n'aurait pas pu faire une chose pareille même en appuyant de tout le poids de ses épaules sur les larges mains, elle souleva un peu le buste pour qu'il puisse être a l'aise. Puis elle sentit que ce qui lui comprimait habituellement la poitrine, déjà maigre a la base, avait cessé de la serrer. Dans un même temps, elle sentit les lèvres du rôdeur se poser a nouveau sur les siennes. Bon, au stade ou elle en était... Pourtant ses joues se colorèrent encore plus, et a force de rougir ainsi elle devait ressembler a un homard... Néanmoins elle se surprit a lui rendre son baiser, jusqu'à-ce qu'il sépare a nouveau leurs lèvres pour finir de lui retirer le morceau de lingerie. Du coup, elle avait l'impression de respirer un peu plus librement...
Lorsqu'il reposa ses lèvres sur les siennes, elle ne put s'empêcher de passer ses propres bras autour du géant pour le serrer un peu. Geste innocent de remerciement pour l'avoir rafraichie un peu, bien qu'elle mourrait encore de chaud, le geste partait d'une bonne impression et elle lui en était reconnaissante. Ainsi elle le serra doucement en souriant.


<<-Merci...
-Je t'aime Liyu...>>

Légèrement surprise par les mots qu'elle venait d'entendre, elle ne le lâcha pas cependant. Après tout, ce câlin était agréable... Alors elle resta simplement comme ca, tournant et retournant cette phrase dans sa tête sans parvenir a se concentrer dessus suffisamment pour l'analyser et en saisir le sens... Roh et puis zut, elle était clairement bourrée alors ce qu'elle faisait la était totalement hors de sa responsabilité, autant pas chercher a comprendre... Alors elle se vida la tête, sourit et ne bougea pas. Puis zut au reste !




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1360
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
32/60  (32/60)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   Mer 11 Jan - 17:39

Tout était si beau...cette rencontre qu'il avait tant secrètement rêvé de vivre, ces instants magiques bien que juste commençant avec sa "princesse" qui bien que dépourvue de royaume régnait au moins sur son cœur, et cette somptueuse Liyu elle-même... Comment avait-il pu un instant vivre sans l'avoir connu ? À quoi pouvait-il bien penser avant de rencontrer cette déesse magnifique ? Depuis qu'il était entré dans cette chambre et avait cru voir une héritière royale devant lui il sentait une flamme s'accroître peu à peu, à chaque seconde, sans cesse, un brasier que le peu de raison qu'il lui restait identifia comme la passion...une passion ridiculisant tout ce qu'il a déjà pu faire : Sa soif de savoir, de combat, ses découvertes, rien n'était plus que futilité comparé à elle. Il n'y avait vraiment plus qu'elle qui importait à ses yeux, à son âme, et comme si ses charmes et sa douceur n'étaient pas des armes suffisante il fallait qu'elle éveille en plus de son amour sa curiosité : Quels étaient les secrets de ce si délicieux corps gracile ? Que cachait donc cette peau fraîche et légère ? Autant il désirait l'aimer aussi ardemment que son feu intérieur croissant le lui permettait, autant il voulait tout savoir d'elle, jusqu'au plus profond de son être...sans aucune pensée déplacée...pour l'instant.
Le Rôdeur écarquilla légèrement les yeux quand sa divine chanteuse l'enserra doucement, il ne s'attendait pas à ça...en vérité il ne s'attendait plus à rien, incapable de penser à quoique ce soit sinon elle, privé de toute réflexion si elle ne tournait pas directement autour de sa belle aimée. Mais ce contact aussi doux que soudain le figea un instant, réflexe tenace face à un événement inattendu : Il s'immobilisait et tâchait d'analyser, de comprendre puis d'agir au plus sage. Mais là il ne pouvait plus faire fonctionner sa cervelle, abrutie, dévastée pour laisser place aux sentiments qu'il vouait à cette Beorc, simple petite Beorc qui a ses yeux était la magnificence incarnée, la beauté et la douceur personnifiées, mais il la laissa faire, il aimait être près d'elle, contre elle... Le guerrier tâchait de ne pas écraser la subtile enveloppe charnelle de sa tendre sous son poids, il y avait une cruelle différence de taille et de robustesse...s'il s'allongeait de tout son long sur elle, il n'en resterait sans doute pas grand chose...une telle pensée l'aurait fait trembler d'effroi si il n'y avait pas eu ses minces bras en train de l'entourer. Ah, Liyu...un seul souffle de toi balaie comme un ouragan tous les cauchemars qui pèsent sur son âme...
Doucement le Rôdeur ferma les yeux et tâcha d'étreindre de toute la douceur dont il était capable celle qui l'accaparait jusqu'au bout de ce qu'il était, cela suffisait mille fois à son bonheur...simplement être là, près d'elle, si possible pour l'éternité...il aurait voulu vivre pour continuer à la sentir contre lui, il aurait voulu mourir pour exister sans fin avec elle. Il n'y avait plus de "Kerorian", plus d"Épée démoniaque" ou de "savoir", il n'y avait plus qu'elle...plus que Liyu. Plus que la femme qu'il aime...

------

Ils sont mignons...tellement mignons qu'on regretterait presque de se mêler d'une si belle relation. Presque. Car oui, même s'il est très impressionné de voir ainsi le Rôdeur être si doux et attentionné, si sentimental, il n'en restait pas moins un fier démon qui s'ennuyait un peu de ne voir que cette amour passionné et fait juste de câlins... Certes il y avait une telle atmosphère qu'il n'osait pas faire quoique ce soit quasiment tant il se serait senti ému s'il avait été un tant soit peu émotif. Et d'après ce qu'il connaissait de son porteur, ce n'était pas près de devenir "intéressant"...il était bien trop délicat avec elle, jamais il ne lui ferait quoique ce soit avant qu'elle ne le lui ait demandé, enfin...rien de très important, et vu la fille en question, chouette d'ailleurs, ça ne risquait pas de virer au sport nocturne avant un sacré bon bout de temps. Mais lui il voulait s'amuser MAINTENANT !!!
Mais d'un autre coté il regretterait de casser le beau couple de cette nuit et de rompre la belle passion, du moins de ce soir au minimum, entre les deux jeunes gens...cependant Kerorian était dans un tel état qu'il pourrait le contrôler comme une marionnette, si ça lui chantait il pourrait le manipuler pour s'amuser avec sa belle chanteuse mais...il préférait étrangement lui laisser ce plaisir. En revanche il commençait à avoir une petite idée de comment faire pour précipiter les choses sans pour autant les brusquer, décidément il est diaboliquement génial.


------

La flamme passionnée du guerrier sembla brûler d'un nouvel éclat, une chaleur nouvelle et plus dévorante encore qu'avant, le manieur de lame rouvrir des yeux scintillant d'un désir plus ardent encore que celui de l'admiration, il était désormais affamé...affamé d'amour, affamé de l'étincelante Liyu. Lentement il descendit le long de son corps, desserrant assez sa légère prise autour de sa vénérée chanteuse pour glisser sans l'agresser, ne serait-ce qu'un instant et alla rejoindre la poitrine menue de la Beorc. Mû par quelques désirs inconnus comme par une force embrasée, il fixait de ses prunelles écarlates cette intimité qui captait soudain toute son attention. Ces si fines rondeurs déployaient sur lui une attraction irrépressible, éveillant en lui une envie enflant plus encore que ses brasiers internes.
Lentement, manipulé par une soif qu'il ne connaissait pas, sa soif, le Rôdeur s'approcha peu à peu de cette tendre peau au point rose et passa doucement sa langue dessus, savourant cette chose...inconnue. C'était fin...nouveau plaisir à déguster, plat raffiné et précieux, le Beorc continua à lécher avec délicatesse les doux seins de son aimée, mais cela ne faisait qu'attiser ses flammes intérieures, elles commençaient à le ronger, petit à petit...il fallait plus, faire bien plus pour ne pas en être brûlé, mais c'était si bon...comment faire pour faire plus en continuant tout de même ?
Une illumination traversa soudain son esprit et son acte ne se fit pas attendre, le guerrier apposa avec une tendresse pourtant intense ses lèvres sur l'un des bouts roses et se mit à le suçoter doucement, c'était encore meilleur...il allait continuer longtemps comme ça, ça apaisait légèrement ses brasiers...et lui trouvait ça si...délicieux.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand un voleur réunit deux vagabonds [Pv : Liyu] [Nc-18] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-
» quand un voleur en vole un autre [pv Robin des Bois]
» Quand deux ennemis se retrouvent... [terminé]
» Je suis douée. Très douée. Surtout quand il sagit de me casser la figure. [Calypso][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Daein

 :: Les villages de Daein
-