AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞



MessageSujet: Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|   Mer 28 Sep - 13:56

Bon, aujourd’hui, c’était jour de permission. Jour accordé à chaque soldat pour aller voir leur famille, à vrai dire. La plupart l’utilisaient à cet effet, mais Ann, elle, ne faisait pas partie de cette majorité. Étant donné la famille qu’elle avait, c’était parfaitement compréhensible. Entre un père adoptif soumis à une femme tyrannique, ou encore ses deux frères actuellement disparus on ne sait où, elle n’avait pas grand monde à voir. Ethan avait dit être partit à travers le monde pour parfaire ses talents d’orateur, ce qui clairement voulait dire qu’il voulait s’améliorer en drague. Mark, lui, était partit en mer. Apparemment, il avait été enrôlé dans l’équipage d’un pirate, il y avait quelques années de ça. Elle ne les avait en fait pas revus depuis qu’elle était partie chez son mentor, Haar. D’ailleurs, en parlant de lui, cela faisait quelques temps qu’elle ne lui avait pas rendu visite. Elle pourrait profiter de cette journée pour le faire, mais à vrai dire, chose peu étonnante venant d’elle, la demoiselle avait la flemme. De ce fait, comme à chaque fois qu’elle avait du temps libre, elle comptait passer la journée entre son lit et la taverne. Du moins, c’était le plan initial. Car quelque chose était finalement venu troubler sa petite routine habituelle. Une lettre. Ou au moins, un bout de papier sale et chiffonné. Envoyé d’une ville donc elle ne connaissait pas le nom, et qui lui était destiné. Elle l’avait reçu ce matin, et ce fut avec surprise qu’elle l’avait rapidement déchiffré. Rien qu’à l’écriture, elle avait compris qui l’avait écrite. Mark. Rien de très précis, juste quelques mots disant que l’équipage ferait une escale dans une petite ville portuaire de Criméa. Quant à la date… C’était aujourd’hui. C’était tout.

Assise sur son lit, elle s’était longuement demandé si elle devait y aller ou non. Cela faisait des années qu’elle n’avait pas eu de nouvelles de lui, et au fond… Elle lui en voulait pas mal. Mais en un sens, elle allait pouvoir lui faire la morale et l’embêter à nouveau, comme elle l’avait toujours fait. Hum, l’idée était intéressante. L’histoire était donc réglée. Maintenant, il fallait qu’elle n’ait pas trop la flemme de s’habiller, et de sortir. Heureusement qu’elle avait Amaranthe pour le transport, tiens. Elle pourra y être rapidement. Il lui fallut une bonne vingtaine de minutes pour réussir à sortir de son lit et aller se laver. Cela fait, elle enfila rapidement sa tenue habituelle, un short, une chemise en lin pas très opaque et un peu large, ainsi qu’une paire de bottes. Voilà. Elle n’avait pas besoin d’armes ou quoi que ce soit…

D’un pas lent, elle avait quitté son lieu de repos pour rejoindre le lieu où se trouvait sa chère monture. Monture qui dormait toujours, tiens. Habituellement, elle se réveillait avant la demoiselle. Amusant. Et ce fut donc tout aussi amusée qu’elle se rapprocha de la Wyverne, la regardant attentivement, avant de se pencher et faire un truc désagréable, autant pour un animal qu’un humain. Lui souffler dans l’oreille. Enfin, ce qui lui servait d’oreille, disons. Parce qu’après tout, la bestiole n’était pas sourde. Et ce que la jeune fille venait de faire la réveiller en sursaut, le reptile se redressant d’un bon sur ses pattes musclées, montrant les dents. Jusqu’à ce qu’elle entende sa maîtresse se mettre à rire. Là, elle tourna la tête vers elle, la fixant de ses prunelles bleues, en colère. Pour toute réponse, la Marquée haussa les épaules, avant de lui tourner le dos et dire :

« On a du voyage à faire, grosse bête écailleuse. Faut pas traîner. »

Elle n’aurait pas dû faire ça. Tourner le dos à Amaranthe, alors qu’elle était en colère, ce n’était jamais bon. Et la vengeance ne tarda pas. Un brusque coup de museau sur le dos de la blonde, et cette dernière se retrouva étalée sur le sol, alors que l’animal passait près d’elle, l’air victorieux. La suite fut accompagnée de charmants jurons, avant que finalement, elle ne grimpe sur son dos, l’air boudeur et vexé.

Le voyage, lui, se passa sans trop d’encombres, et rapidement. Heureusement, car à force, Ann avait eu envie de dormir. Mais elles étaient arrivées trop vite pour qu’elle puisse faire une sieste. Décevant. Enfin bon, au moins, elles étaient arrivées à bon port. Un port justement, c’était le lieu de rendez-vous. Par contre, elle n’avait aucune idée de s’ils étaient déjà là ou non. Quoi que vu le remue-ménage du côté des quais, ça devait être le cas…

Amaranthe marchant à sa suite, la grosse bestiole impressionnant les enfants baveux du coin, elle se rapprocha des gens qui venaient de descendre d’un navire fraichement arrivé. Elle repéra alors un homme assez grand, à la silhouette musculeuse et à la chevelure châtain clair, mi longue. Ça, c’était Mark, elle en était certaine. Et son intuition se confirma lorsqu’elle vit son profil, et surtout, le sourire charmeur qu’il lança à une demoiselle passant devant lui. Il n’avait pas changé, décidément. Un soupir s’échappa des lèvres de la demoiselle, qui, les bras croisés derrière le dos, se rapprocha, jusqu’à venir se planter devant lui. Là, avec un grand sourire presque adorable, elle lui balança un coup de genoux entre les jambes, avant de s’exclamer :

« Ca faisait longtemps ! »

Toujours aussi douce et délicate, la petite Ann, il n’y avait pas à dire… Le pauvre garçon, n’ayant rien compris à ce qui venait de lui arriver, se plia en deux de douleur, incapable de dire quoi que ce soit pour le moment. Autour d’eux, les autres matelots devaient surement s’interroger sur l’identité de cette fille maigrichonne qui venait d’attenter à la virilité d’un de leur compagnon.

« Ca fait mal ? » osa-t-elle-même ajouter, avec un sourire moqueur, avant de pouffer de rire doucement, ne se doutant pas qu’il était possible que le fameux capitaine, qu’elle ignorait être une femme, risquait de ne pas apprécier qu’elle s’en prenne ainsi à un de ses hommes…
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|   Ven 7 Oct - 18:32

    "MONSIEUR RIVENDELL !!"

    Le gredin ferme les yeux bien vite en m'entendant gueuler, comme un gamin se préparant à accomplir une mauvaise farce pris la main dans l'sac par sa maman. Il me jette un coup d’œil implorant, qui pourrait presque plaider qu'il ne sait pas du tout d'où vient mon courroux.
    Il s'approche d'moi, rougissant. Le garçon est bien bâti, bien qu'un peu plus p'tit que moi. Il a l'sourire facile et la face charmeuse. Mais là, il a juste le rouge aux joues, ne sachant pas vraiment ce que j'me prépare à lui faire. J'pose les mains sur mes hanches.


    "Alors, il paraît qu'on vire de cap rien qu'pour les beaux yeux d'monsieur Rivendell ? Et c'est pourquoi, au fait ? Ah ! Oui, bien sûr. Voir ta p'tite soeur ? Bordel, depuis ces années que tu traînes sur cette carcasse, tu m'as jamais parlé d'elle ! Tu crois que j'vais t'laisser la voir, comme ça, sur un coup d'tête ? Faut pas déconner non plus."

    Le pauvre garçon doit perdre dix centimètres en se tassant au fur et à mesure de ma tirade. C'est super marrant. Il bafouille, il rougit de plus belle, il sait pas quoi dire. J'arrive à comprendre quelques mots, qui ressemblent à 'manquer', 'demain', 'Portsuif'. J'lui lance le regard du Capitaine méchant, et on dirait que sa tête se fait avaler par son cou tant il essaie d'la rentrer. Puis j'soupire un bon coup, et j'lui donne un coup sur l'épaule. Pas trop fort.

    "Allez garçon, j'te taquine. Toute façon on devait aller acheter d'la viande et du rhum dans c'te petit port, vous bouffez comme cent sur ce rafiot."

    Un sourire illumine l'visage du garçon, qui r'tourne bien vite à son ouvrage -le cordage-. Je me tournai vers Leorh, mon second, qui souriait de tous ses crocs. S'il avait eu cette tête-là pendant mon monologue, j'comprends bien pourquoi le Mark a flippé. Sacré Leorh.

    "Allez Phos, la mer est bonne, on devrait y être d'ici ce soir. Tu peux laisser la nuit aux gamins, on repartira... Ben en fin d'journée, je suppose. Mais on a des courses à faire."

    Puis y'avait toute la petite truanderie qui me devait des redevances par rapport à des services rendus. J'avais quelques joyaux récupérés sur des rafiots marchands qu'ils m'avaient demandé d'acquérir. Nan mais ça promettait.
    La mer parcourue, on arrive finalement à Portsuif. La ville est construite à l'aide de pierres très noires, d'où son nom. C'est assez moche et triste par ici, y'a pas une ambiance folle. Mais bon, on y peut rien.
    J'laisse les enfants avec leur paie mensuelle, qu'ils s'en vont dilapider joyeusement en envahissant toutes les auberges du port. J'les ai prévenus de pas trop piller par contre. Ouais, c'est l'seul moyen que j'ai trouvé pour pouvoir mouiller dans à peu près tous les ports : faire en sorte que mes gars ne saccagent pas tout, car on s'débrouille pour ne pas s'faire choper en mer. Et puis faut dire qu'avec tous les problèmes sur la guerre à venir, un bateau pirate de plus ou d'moins... Les autorités s'en foutent complètement.

    Jvais régler mes affaires avec les brigands du coin, puis j'vais m'coucher dans mon bateau. Pas envie de dormir dans cette ville pourrie.
    Au chant du coq, (enfin, au lever du soleil quoi), j'vais squatter l'auberge pour réveiller les matelots, et je le motive à venir faire les courses avec moi. J'cherche le Mark, qui descend les marches un peu groogy aux bras d'une jeune donzelle aux formes voluptueuses, qui s'enfuit bien vite. J'hausse un sourcil, puis j'l'apostrophe.


    "Vas près du rafiot pour ton rendez-vous, garçon. Mais ne cassez pas tout."

    Il hoche la tête et se barre. Je prends quelques hommes pour aller faire les courses. D'autres sont assignés au nettoyage du Fer, pour que son pont et ses cales brillent comme des sous neufs. D'autres ont la lourde tâche d'aller vendre quelques babioles au marché. On prend de la viande et du poisson séchés, plusieurs dizaines de kilos de patates, choux et tubercules faciles à conserver, et de grandes réserves de biscuits. Et puis du rhum, bien sûr. Ca coûte pas trop cher, et ça nourrit son homme, tout ça.
    Ah, et puis d'la corde aussi. Et du drap bien rêche pour les voiles. C'devrait être tout.

    Un baril de viande séchée sous l'bras, et un de rhum sur l'épaule, j'arrive devant l'ponton où le Fer mouille gentiment. Et là, que vois-je. WAH ! Une grosse bête. Un lézard. C'est gros ces temps-ci, les lézards. Ah ! Mais j'suis con, c'est une wyverne. Que fait une wyverne ici bon sang ? J'contourne la bestiole avec précautions, et j'vois devant mes yeux écarquillés une gamine blonde attenter à la virilité de Mark Rivendell. J'hausse les épaules. C'doit être la gentille petite sœur. J'm'approche quand même un peu.


    "J'savais que les femmes pouvaient t'manipuler aussi bien que tu sais les charmer, mais là ça devient impressionnant."

    Le pauvre garçon s'tient l'entrejambe, les larmes aux yeux, passant d'un regard furieux à l'égard de sa soeur, à un regard implorant qui m'est adressé. J'me fous un peu d'sa gueule quand même.

    "Pff, t'as l'air con. Allez, c'pas aussi horrible que la fois où t'as glissé dans les haubans et que t'as failli perdre ce qui faisait de toi un homme définitivement. Relève-toi, et reste digne."
    Mark dodeline de la tête, puis finalement se redresse comme il peut, réprimant un gémissement. J'me tourne vers la sacrée gamine.

    "Bon, ben c'est bien tout ça. Enchantée, j'suis Moneta, Capitaine de c'rafiot (qu'il est beau) qu'est le Fer. J'suppose que tu es la fameuse petite sœur de Mark. De sacrées retrouvailles."

    Je coule un regard vers la wyverne.
    "Dis, elle est très belle ta grosse bête, mais elle fait un peu peur aux marins du commun (nous on s'en fout on a déjà vu pire). T'as qu'à v'nir avec nous sur le pont. Sauf si tu veux rester seule avec ton tendre frérot. Ca fait quoi d'rencontrer des pirates ? T'es contente que ton frère en soit un ?"

    Ouais ça fait beaucoup d'questions à la fois, mais de toute façon j'ai deux barils sous les bras, alors bon. Comment ça, aucun rapport ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|   Mar 8 Nov - 6:53

    Un coup de genoux dans l'entrejambe, ça faisait réagir n'importe quel homme, c'était certain. En tout cas, ça avait fonctionné avec ce pauvre Mark. Il n'avait rien demandé, lui, au fond. Juste voir sa petite sœur, pour une fois. Elle lui manquait, cette sacré peste. Quoi qu'avec le sale coup qu'elle venait de lui faire, elle lui manquait déjà un peu moins. Sur ce coup-ci, la p'tite Ann, pas si petite que ça quand on y regardait mieux, était bien fière d'elle. Chacun avait une manière d'exprimer son amour pour autrui, eh bien voici le sien. Simple, efficace et expéditif. Douloureux, aussi, mais elle n'avait rien sentit, de son côté. Alors bon. Bien fait. Pour lui.

      "J'savais que les femmes pouvaient t'manipuler aussi bien que tu sais les charmer, mais là ça devient impressionnant."


    LA demoiselle tourna rapidement la tête vers la femme qui venait de parler. Plus grande qu'elle. Pourtant, encore une fois, elle était loin d'être petite. Mais elle, elle la dépassait. Intéressant. Au vue de sa tenue, c'était une pirate. Quant à savoir qui elle était exactement, aucune idée. La marquée fronça les sourcils, la dévisageant, alors que le pauvre grand frère, lui, était condamné à souffrir en silence. Pauvre petit. En même temps, c'était le prix à payer pour ne pas lui avoir donné de nouvelles aussi longtemps. Vil frère indigne. Sinon, l'anecdote que la fameuse femme imposante donna fit rire un peu plus la blonde. Ridicule. Digne de lui.

    Elle tourna la tête vers lui, souriant de toute ses dents, encore, regardant son frère qui la fusillait du regard. C'était si amusant. En tout cas, elle adorait se moquer de lui, dans ses souvenirs, elle ne se rappelait plus que cela avait un saveur si exquise. Et il finit par se redresser, regardant les deux femmes. D'ailleurs, elle enchaîna encore, ne laissant par le temps d'en placer une au frère ou à la soeur :

      "Bon, ben c'est bien tout ça. Enchantée, j'suis Moneta, Capitaine de c'rafiot (qu'il est beau) qu'est le Fer. J'suppose que tu es la fameuse petite sœur de Mark. De sacrées retrouvailles."


    La, les yeux de la jeune femme s'emplirent d'étoile en regardant la dénommée Moneta. C'était elle le capitaine ? Tout simplement super. Poutant, elle ne dit rien, ravalant son air émerveillé pour un temps, fixant à nouveau son frère, et lui donna un tape sur la tête :

      "Han, tête de pioche, tu m'avais pas dis que ton Capitaine était une femme ! Tseuh. Tu t'es vraiment fait dressé jusqu'à l'os, là."


    Oui, aujourd'hui, Mark Rivendell en prenait pour sa pomme. Mauvais jour. Vraiment. Il se surprit même à se dire qu'il aurait mieux fait d'oublier et de la laisser poireauter là. Quoi que la voir souriante -et chiante- ça lui faisait chaud au cœur. Ça faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vue ainsi. Peut-être jamais. Avec leur mère, elle n'était que rarement heureuse. Elle n'en avait pas vraiment eu le droit ou l'occasion, en fait.

    Du côté d'Ann, c'était l'extase totale. Après tout, qu'une femme pirate, capitaine de surcroit, vienne lui parler, c'était juste géant. Elle l'admirait déjà. Certes, elle n'aimait pas grand monde, mais quand on personne lui tapait dans l’œil, ce n'était pas pour rien. Et justement, là, c'était grandiose, fabuleux. Juste trop génial, quoi.

      "Enchantée d'vous rencontrer, Capitaine Moneta ! Désolée pour mon frère, s't'un gros boulet, mais il est pas méchant. Sinon, je m'appelle Ann."


    Voilà, des présentations claires et concises. Le principal avait été dit. Et le pauvre Mark, se tenant à nouveau droit, soupirait en regardant sa soeur, tout en implorant sa capitaine de cesser le massacre. Sauf que cette dernière, loin de sembler vouloir imiter la carpe et se taire, enchaîna avec entrain :

      "Dis, elle est très belle ta grosse bête, mais elle fait un peu peur aux marins du commun (nous on s'en fout on a déjà vu pire). T'as qu'à v'nir avec nous sur le pont. Sauf si tu veux rester seule avec ton tendre frérot. Ca fait quoi d'rencontrer des pirates ? T'es contente que ton frère en soit un ?"


    Jamais elle ne se serait doutée qu'un pirate pouvait être si bavard. Quoi qu'au fond, l'un empêchait pas l'autre. Hm. Ouais, pas faux. Toujours était-il que cela faisait tout un tas de questions auxquelles elle allait se faire un plaisir de répondre sur le champs.

    Tournant la tête vers ladite grosse bête, elle sourit et dit :

      "La grosse bête, c'est Amaranth. Elle fait pas si peur, je trouve. Les marins ont vraiment peur pour rien. C'est triste. Enfin bon. Et j'veux bien venir, j'ai jamais visité un vrai bateau de pirate !"


    L'enthousiasme dans sa voix était certain. Tout comme le geste du pauvre Mark, une main passé sur le visage, et un soupir exaspéré. Selon lui, ce n'était pas un bon plan, et il voulu protester :

    "Ann, j'suis pas certain que ce soit une bonne i..."

    Mais elle ne lui laissa pas le temps de terminer sa phrase qu'elle reprenait, bien loquace ce matin :

      "J'avais jamais vraiment vu de pirates avant. Vous êtes aussi cools que dans les histoires que j'ai lues. Quant à mon frère... Pour une fois qu'il sert à quelque chose, j'vais pas me plaindre. Il est utile, au moins ?"


    Elle rit, encore, et haussa les épaules, son regard pétillant se posant sur le concerné. Il semblait vexé, elle s'en doutait bien. Cela dit, son grand frère, elle l'aimait beaucoup, malgré ce qu'elle pouvait dire. Et, pour le lui prouver quoi que l'épisode du coup entre les jambes avait suffit, elle déposa un baiser sur sa joue, et lui glissa :

      "Mais tu sais que je t'aime, idiot."


    Une des rares fois où elle montrait son affection à qui que ce soit. Autant en profiter. Le grand frère semblait interloqué, tout à coup, et finit par afficher un sourire doux et attendrit. Ou niais, c'était selon. La demoiselle, elle, fit signe à la bestiole de se rapprocher, et c'est ce qu'elel fit, d'un pas nonchalant, semblant prendre un malin plaisir à faire peur aux personnes passant trop proches. Et, arrivée près de sa maîtresse, elle lui asséna un gros coup de langue bien baveuse sur la joue.

      "Connasse."


    Que d'amour dans cette exclamation. Et, ne trouvant rien de mieux que la chemise de son frère pour s'essuyer, elle soupira et dit :

      "Trop gentille, la bestiole. Mais bref, j'vous suis, Capitaine. Par contre, vous êtes certaine qu'elle peut monter aussi ? C'est pas pour dire, mais elle est un peu lourde."


    C'était pas bête, au fond, et la question se posait. Sinon, elle avait bien hâte de monter. Parce que qui disait pirate, disait rhum. Et ça, elle aimait. Et aussi, les pirates, c'était trop cool. Et finalement, il y avait son frère, donc raison de plus de suivre la charismatique Capitaine. Tout aussi simplement.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|   Lun 14 Nov - 18:04

    La gamine a pas la langue dans sa poche. Au moins j’me sens pas monopoliser la conversation, ça soulage. Rien qu’un p’tit peu. J’coule un regard en coin au lézard. Amaranth hein ? Ca ressemble à ce grain qu’nous fait bouffer le cuistot quand y’a rien d’autre à bouffer. C’est rigolo. J’m’empresse de l’faire remarquer.
    « Salut Amaranth, tu sais que j’te mange en brouet l’matin ? Ohoh. »
    La bestiole me jette un regard mauvais. Rien à foutre. J’ai déjà r’gardé le Kraken droit dans les yeux, c’pas un gros lézard qui va m’faire peur. (et puis j’ai un dragon à bord d’abord, nananère.)
    J’me prépare à répondre à la gamine impatiente de grimper sur l’rafiot, mais le pauvre Mark tente (vainement) de s’interposer, et se reçoit… un gros bisou sur la joue, si c’est pas TROP MIGNON alors. J’rigole un coup, une main sur la hanche.

    « Ouais, il fait son job sur les cimes du bâtiment. Il est sacrément agile le bougre. Et puis j’te raconte pas la quantité d’muscles qu’il a pris depuis qu’il crèche ici. »
    Je rajoute presque « comme toi fillette », mais en jetant à nouveau un coup d’œil sur la wyverne, j’me dis que pour une fois il serait sage que j’ferme ma grande gueule.

    Le Mark semble mi-figue mi-raisin. Il doit être sacrément content de retrouver sa petite sœur, mais il devait pas s’attendre à en recevoir autant sur la tronche. C’en est presque rigolo. Tellement rigolo qu’il faut en rajouter une couche, sinon c’est pas drôle.

    « Me demande bien pourquoi t’as préféré prendre un bateau comme monture, avoue que ça a de la gueule une wyverne. »
    Il me jette un regard que je décide de ne pas interpréter, puis je fais face à une merveilleuse marque d’affection de la bestiole à sa maîtresse. C’est le jour des marques d’affection ou quoi ? Pff, mon p’tit cœur tendre de mémé en battrait presque. J’ai dit PRESQUE, hein. C’est donc Mark, la chemise humide de bave de gros lézard, qui ouvre la marche en premier vers le pont. Je fais passer la jeune femme devant moi en la rassurant un peu.
    « T’en fais pas fillette, ce bâtiment peut porter carrément plus lourd que ton joli oiseau. »
    Oui, c’est pas comme si j’avais un dragon noir à bord, N’EST-CE PAS. J’fais signe à la bestiole de monter, mais au début elle refuse. J’soupire, j’passe derrière sa tête mine de rien, puis j’hurle :
    « TOUT L’MONDE A BOOOORD !

    La pauvre bête titube ; ça a l’ouïe fine ces machins-là. Elle grogne un coup, deux coups, puis s’avoue vaincue, et d’un gros coup d’aile se pose au beau milieu du pont. Pour un humain on dirait marcher à reculons lorsqu’on fait un truc à contrecœur. Si l’équivalent wyverne existe, qu’on l’applique immédiatement, on a trouvé un exemple parfait !
    J’passe en revue les marins qui montent les provisions. J’vais ramasser mes tonneaux d’viande et d’rhum, et j’les fous entre les mains d’un gars qui vient d’ressortir de la cave. Allez hop, demi-tour ! Gally est partie se promener je sais pas où, mais du moment qu’Alister l’accompagne tout va bien.
    J’retourne vers les frangins Rivendell. Ils sont bien sages, que c’est mignon. En même temps qu’est-ce que tu veux faire quand t’as pas vu quelqu’un depuis des années ? T’as du mal à mettre tes idées en place, tu racontes des bêtises, mais finalement tu fais que tourner autour du pot, car t’oses pas te rendre à l’évidence : ça fait longtemps que tu l’as pas vu, il t’as manqué, et maintenant tu sais pas quoi lui dire.
    Ce genre de situation les enfants, c’est carrément chiant. De un parce que les gens autour sont comme rendus moroses par cette réunion, de deux parce que les deux concernés ne savent pas bien où s’mettre. J’ramasse deux petites bouteilles de rhum qui traînent, puis j’marche vers eux et j’leur file un récipient chacun. J’m’empare de ma bouteille personnelle à ma ceinture.


    « Allez, on est joyeux, et on s’lape une gorgée d’rhum, ça réchauffe le cœur et ça délie la langue. »
    J’applique la théorie et j’bois trois longues gorgées. Puis j’lève un doigt alors que j’m’essuie les lèvres du plat de mon autre main.
    « J’espère que tu tiens l’alcool fort fillette, le rhum est pur… »
    En tout cas j’espère qu’elle est pas comme le frangin. Lui, au bout de deux ou trois verres dans l’nez, il est fichu. Plus bon à rien. Parfois même, il s’met à déprimer ! Alors la plupart du temps les matelots surveillent la quantité d’boisson qu’il ingurgite, car ils veulent pas être emmerdés après coup. Lorsque le rouge lui monte aux joues (un peu vite d’ailleurs), j’lui arrache la bouteille des mains, et j’la lance à Leorh qui passe par là (quelle chance !), et la termine d’une seule lampée. Sacré minou.
    J’prends Ann par une épaule, Mark de l’autre côté, puis j’fais faire le tour du pont.

    « Et voilà, comme c’est joli. C’est pas très peuplé pour l’instant, vu qu’on fait des courses et tout ça. Quand tu seras partie on voguera tranquillement vers Daein. Mais pour l’instant on mouille ici. C’pas très sympa comme point d’rendez-vous par contre. »
    Mark me fait la moue mêlée d’un sourire. Le truc dont seuls les mecs qui commencent à être bourrés ont le secret. La petite Ann semble résister au choc de l’alcool fort, et Amaranth se fait bien sage au milieu du pont. Faut dire que mon p’tit mousse corbeau vole joyeusement autour d’elle, et que ça semble l’amuser. Je zyeute le port un instant. D’accord, mon équipage est réputé pour être hétéroclite, mais j’aimerais pas qu’un marin bourré se mette en tête de canarder mon gentil mousse n’est-ce pas.

    « Bon, Amaranth a l’air de se plaire ici pour l’instant. Et toi Ann ? Remise de tes émotions post-retrouvailles ? »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|   Jeu 15 Déc - 0:03

Amaranth, malgré ce regard sombre qui en effrayait plus d'un, ne semblait pas faire grand effet à la Capitaine. Après tout, la bonne femme, qui avait rapidement obtenu l'admiration de la demoiselle, devait en avoir vu des bien pire. Surtout que bon, pour être marin, et surtout, pirate, elle supposait qu'il fallait avoir le cœur bien accroché, et ne pas défaillir à la moindre vague dangereuse, ou la moindre abominable créature que l'on pouvait surement croisé dans les flots. Quant à Mark. Un sourire amusé étira les lèvres fines de sa petite soeur. Surprenant qu'il serve à quelque chose, celui-là. Quelque chose d'utile, donc. Et pas juste à séduire et charmer toute créature susceptible de porter un jupon. Elle pourrait en être presque fière, à vrai dire. Presque.

Et puis. A la question de Moneta, un autre genre de sourire s'afficha sur son visage presque encore enfantin. Du genre bien moqueur. Ann devait même se mordre l'intérieure de la joue pour éviter d'éclater de rire. La raison, elle, elle la connaissait. Très bien, même. Risible. S'il n'avait pas suivit le même chemin qu'elle, c'était tout simplement parce qu'il avait une peur bleue des bestioles à écailles. Que ce soit un énorme dragon ou un tout petit lézard de rien du tout. Donc bon. Et heureusement pour lui qu’elle se retenait de le dire. Quoi qu'il était aussi sauvé par ses bon réflexes.

    « Parce que je préfère être avec vous, Capitaine. Bien évidemment. »


Phrase charmeuse servie avec sourire éclatant à vous en donner mal aux yeux. La jeune femme secoua la tête et se passa la main sur le visage, l'air plus qu'exaspéré. Magnifique facepalm. Elle se retint de justesse de le traiter de crétin, et glissa son regard sur sa monture, qui étrangement, semblait partager son sentiment. Cela faisait toujours plaisir de se sentir soutenu, après tout. Et puis. De toute façon, elle doutait que la Capitaine se laisse attendrir par les mots doux de ce dragueur de bas-étages. Elle n'avait même jamais compris comment on pouvait se laisser séduire par ces phrases qui pourtant, réussissaient à faire frémir les pucelles. Sérieusement, c'était si... Cliché ! De toute façon, sa préférence allait aux hommes plus virils que ça, plus matures et pas trop trop bavards. Comme son mentor. Hm. Ou les femmes avec de l'allure, de la prestance. Comme Moneta. Bon euh. Pour ça, il allait falloir repasser.

    « Si vous l'dites, j'vous fais confiance. »


Ce fut ainsi qu'elle monta à bord, à la suite de son frère. Amaranth, elle, semblait un peu plus récalcitrante. Enfin, jusqu'à ce que Moneta, des plus radicale, lui crie à l'oreille. Sa maîtresse eut presque de la peine pour elle. Après tout, ces bestioles avaient des oreilles plutôt sensibles, donc un tel cri, ça ne devait pas être des plus agréables. Enfin bon, en même temps, elle n'avait qu'à pas jouer à Madame-la-chieuse, et se bouger quand on le lui demandait. Rien de plus.

Enfin bon. Là, ils étaient donc sur le point du fameux navire. Elle n'avait pas trop l'habitude de se retrouver sur un bateau, et était donc quelque peu excitée par cette perspective, regardant partout, absolument partout. Par contre, les deux ne semblaient pas trop savoir quoi se dire. Classique. Heureusement que Madame la Pirate était là. Sans plus attendre, elle leur donna une bouteille de rhum à chacun. Là, les yeux de la blonde s'emplirent d'étoiles, fixant le récipient comme s'il s'agissait du Saint Graal.

    « Vous en faites pas. J'suis pas comme cette tapette. Moi. »


Elle tira la langue à ladite tapette, pour ensuite boire un peu. Sa réchauffait le gosier, c'était bon, c'était parfait. Ann était aux anges, écoutant vaguement ce que disait la femme, alors qu'elle ne faisait que penser à sa bouteille, celle de Mark rapidement arraché de ses mains par sa patronne. Fait qui soutira un ricanement mesquin, alors qu'elle profitait encore de la boisson.

La wyverne, elle, observait ce qui l'entourait, surtout ce jeune homme ailé, qui semblait grandement l'intrigué. Soit elle le trouvait amusant. Soit elle voulait le manger. Car cet animal était un vrai ventre à pattes. Un peu comme sa maîtresse, au final. Maîtresse qui avait bien chaud tout à coup, quoi que l'alcool ne lui était pas encore trop monté à la tête. Simplement, son regard avait dérivé sur la pirate, l'observant avec un vague sourire, pour ensuite dire :

    « Bah tiens. J'suis techniquement censée rentrer à Daein, après. C'est un peu là-bas qu'est ma caserne, en fait. »


Puis elle s'étira longuement et baill, tenant toujours fermement la bouteille, avant d'ajouter :

    « Et j'me remet, ouais. Lui pas trop, j'crois. » Elle désigna son frère d'un mouvement d'épaule, reprenant : « J'me rappelais pas qu'il était si sensible à l'alcool. Quelle nouille. »


Cela fait, elle regarda un peu partout autour d'elle, avant que son regard ne revienne premièrement sur Amaranth, puis son frère, avant que ce soit au tour de la femme. Elle du lever un peu la tête pour croiser son regard, car elle était plus grande qu'elle, et demanda, cessant de boire pour le moment :

    « Y'aurais pas moyen d's'asseoir ? J'vous avouerais bien que je suis pas particulièrement pressée de rentrer. Ah, et vous devriez lui dire de faire attention avec Amaranth. Elle pourrait avoir l'idée de le bouffer. J'la connais. »


Après tout. C'était plus facile de boire avec les fesses posées sur un tabouret. Ne serait-ce que parce qu'on avait moins l'impression que le monde tanguait autour de soi.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|   Sam 7 Jan - 15:46

    Mmh. Elle compte crécher longtemps ? Parce que c’est lourd quand même, une wyverne. Rien à foutre, si elle nous accompagne à Daein je la force à faire voler sa bestiole une fois d’temps en temps, faut pas déconner non plus.
    J’la regarde parler d’son frère. J’lève un sourcil en voyant Mark rigoler bêtement à la pique de sa sœur. J’me demande vaguement comment il fait pour devenir aussi stupide à cause de l’alcool. Je soupire, puis je recule de trois pas, vers des tonneaux.

    « Ouais voilà, t’peux t’assoir sur un tonneau s’tu veux. Disons que les sièges ça court pas les rues sur un bateau. »
    J’ouvre un des tonneaux qui contient encore un peu d’eau douce. J’prends une tasse posée à côté, puis j’verse le contenu sur le visage du Rivendell mâle.
    « PEUWAAAAAH ! »
    Au moins ça l’fait dessaouler d’un coup. Il me r’garde avec des yeux furibonds et je hausse les épaules.
    « Ca va mon grand ? Faut arrêter le complexe d’infériorité avec ta p’tite sœur. Pourquoi tu lui montres pas c’que t’as appris à faire, avec le temps ? »

    Mark bougonne, ronchonne, marmonne dans sa barbe qu’il n’a pas, titille ses oreilles percées, remet son bandana. Mais il n’obéit pas à mes ordres. J’soupire en m’tournant vers la sœurette.
    « Mmh, tu l’mets dans un drôle d’état quand même. En même temps, ça fait combien d’temps que vous vous êtes pas vu ? Depuis cinq ans qu’il est ici j’ai jamais entendu parler d’toi. »
    Mark doit chuchoter quelques insultes à mon égard. Une main de fer se pose sur son épaule. Il se retourne en sursaut et aperçoit Ornella, la fraîchement promue Maître d’équipage. Il sursaute violemment.
    « Tu ne veux pas d’ennuis, n’est-ce pas… »
    Puis elle disparaît aussi vite qu’elle est arrivée. J’éclate de rire devant la mine déconfite du frère et de la sœur.
    « Ouais, elle est méchante hein ? ♥ Mais elle m’est super utile, la Ornella. Avec Leorh, le gros lion gentil que t’as vu tout à l’heure, ce sont les plus importants marins sur ce rafiot. Avec le cuisinier, peut-être. »

    J’vois Mark s’approcher doucement de sa sœur, un sourire vicelard en coin. Je suppose qu’il lui chuchote qu’il a, envers et contre-tout, réussi à glisser la froide Ornella dans son lit. Il est vraiment doué ce petit quand même.
    Puis j’tourne ma tête vers Tinel qui continue d’inspecter la wyverne sous toutes les coutures.

    « C’est la première fois qu’tu vois un dragon domestique Tinou ? J’te préviens, j’t’en offre pas pour ton anniversaire ! »
    « Mais, Cap’taine, regardez ces écailles, et cette courbure du cou, et ces ailes puissantes, et… »
    Et croc ? Les mâchoires d’la wyverne se r’ferment en un claquement sec près d’une des ailes du gamin, qui pousse un cri d’effroi. Visiblement amusée, la grosse bête s’envole et commence à lui voler derrière. J’ai rarement vu mon p’tit mousse aussi paniqué.
    « Mmh, miss Ann, j’aimerais bien garder un mousse entier si possible… »
    Mais malgré les appels pleins d’amour de sa maîtresse, la bestiole semble tellement obnubilée par mon p’tit corbeau qu’elle n’écoute plus rien.
    Finalement, Tinel se réfugie dans la vigie, et la wyverne s’accroche aux cordages du mât pour tenter de le croquer. Bon, ça suffit maintenant.

    « Mark. »

    Ce qui est génial avec les anciens matelots, c’est qu’ils ont plus besoin que je fasse des phrases complètes pour comprendre ce que j’veux en cas d’urgence.
    Le grand blond se lève, et prend à sa ceinture deux hachettes brillantes. Il monte sur un des tonneaux, gardant parfaitement son équilibre malgré l’bateau qui tangue sous le poids du gros lézard. Il prend une posture de combat dont seul un manieur de hache pourrait comprendre l’utilité, puis, d’un coup sec, les muscles de ses bras saillent, et les hachettes sont lancées en un même souffle.

    Elles filent vers la bestiole. Et pas exactement. En un bruit mat, d’une précision effrayante, les lames vont couper net la base des cordages, et Amaranth commence à tomber en arrière. AH MERDE l’bateau !!


    « LEORH !! »
    Le Laguz immense arrive en courant de la direction opposée à la mienne, et d’un coup on plonge chacun vers le lézard qui hurle dans sa chute. On s’élance au dessous d’l’Amaranth, et… Et on empêche un maximum de casse. J’la rattrape au niveau d’la tête pendant qu’Leorh amortit sa chute au niveau du corps. On tient une, deux secondes comme ça, puis final’ment l’poids du sacré animal a raison de nous, et on s’écroule sur l’pont mais tout l’monde va bien. J’adresse un pouce levé à toute la populace.
    « Magnifique combo les enfants, j’vous aime ! Ann, serais-tu gentille de bien calmer ton lézard et d’lui demander de nous accorder quelques souffles, si c’est pas trop d’mander ? »
    Nan mais franchement, je suis morte de rire. En plus la tête d’un Tinel horrifié passe au dessus de l’estomac du monstre qui est actuellement mon seul champ d’vision.
    « Beuh, beuuuh Cap’taine chuis désolééééé… »
    « Aaaah tais-toiiiii… J’t’aime toujours gamin, pleure pas… »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|   Lun 16 Jan - 15:40

    Ah oui. Mais bravo la grosse bête. Mais bravo ! Quel bordel, vraiment. Ann était totalement atterrée devant le spectacle qui s'était déroulé sous leurs yeux. Enfin bon, d'un coté, le gamin aurait mieux fait d'éviter de lui tourner autour, hein. Quel idiot, aussi. Il n'avait pas pensé que le tas d'écailles aurait voulu le bouffer, peut-être ? Il se serait pas douter qu'à force d'avoir un moucheron dans les pattes, l'idée de l'écraser lui serait venue ? Argh. Sérieux. Les gens ne sont pas des lumières, parfois. Enfin bon, pour l'heure, au moins, le problème semblait réglé, ou presque. Les mains dans les poches, la Marquée observait la scène qui se déroulait sous ses yeux, avant de vaguement hocher la tête à la demande de la pirate. Elle allait devoir lui sonner les cloches, à cette nouille d'Amaranth.

    D'un pas nonchalant et plus ennuyé qu'autre chose, lâchant même un soupir agacé à l'encontre de la wyverne, qui ne tarda par à se remettre sur ses pattes. Arrivée à sa hauteur, la blonde lui saisit le museau et plissa les yeux, la fixant longuement. Outre le fait qu'elles avaient l'air absolument idiotes, elles semblait se défier du regard, pour voir laquelle des deux flancherait en premier. Et ce fut la maîtresse qui l'emportant, pour une fois. L'air sérieusement sévère, chose qui ne lui arrivait que très rarement, elle lui balança alors :

    « T'as fait assez d'conneries pour aujourd'hui, Ama'. R'tourne à la taverne, j'viendrais te chercher après. »

    Un grognement mécontent, et la bestiole prit son envol, ses larges ailes créant une rafale qui décoiffa la jeune femme, pour le peu qu'elle l'était. Mécontente, la monture alla donc vers la fameuse taverne où la jeune fille comptait faire une halte après avoir vu son frère, dans son plan de base. Pour faire une sieste, aussi, avant et après. Dormir, c'était sacré, après tout ! Enfin bon, maintenant elle était loin, et toujours ses mains fourrées dans ses poches, la jeune femme se rapprocha d'un tonneau et s'y assit, regardant les gens présents. Comme si de rien était. Un bâillement difficilement réprimé, avant qu'elle ne finisse par dire :

    « Désolée pour le bordel qu'elle a causé ici. Va falloir que je lui rappelle quelques trucs, une fois rentrés. Elle a pas trop l'habitude de voir un oiseau aussi gros qu'votre mousse. Je crois que ça à réveillée des envies stupides chez elle. Vous vous êtes pas fait d'mal au moins ? »

    Ses prunelles azur se glissèrent sur le concerné, un peu trop braillard à son goût, mais passons. Chose incroyable, elle lui adressa un rapide sourire désolée, avant de ramener sa trop longue chevelure en arrière, d'une main, reprenant :

    « Pour en revenir à avant, ouais, ça fait un peu plus de 5 ans qu'on s'est pas vus. Depuis que je suis partie pour mon entraînement. »

    Mark, lui, haussant les épaules, avait récupérer ses armes, pour ensuite se rapprocher de sa soeurette adorée et la serrer contre lui en lui ébouriffant les cheveux, un air d'imbécile heureux sur le visage. Elle grogna, l'insulta et tenta de se débattre, mais dis donc, il avait réellement prit du muscle le vilain. Finalement, abandonnant, elle se laissa faire en lâchant un soupir, réprimant au mieux son sourire ravi et attendrit. Parce que ça ne collait pas vraiment avec son expression habituelle, voilà tout. Bien évidemment qu'il lui avait manqué.

    Et, sous un air totalement indifférent, quoi que cela se voyant dans ses yeux qu'elle était contente, elle dit alors, reportant son attention sur la Capitaine plutôt que sur le singe accroché à elle :

    « J'suis contente que vous ayez réussi à faire quelque chose de bien de Mark. Il est surement bien mieux ici qu'chez nous, avec la sorcière. »

    Affectueuse appellation pour leur belle-mère. Le jeune homme hocha la tête et finit par lâcher sa petite soeur, ajoutant :

    « J'sais pas ce qu'est devenu Ethan, par contre. Peu après ton départ, l'est parti pour "découvrir" le monde. Pas d'nouvelles depuis. »

    Ann hocha négativement la tête. Elle non plus n'en avait pas. C'était le plus vieux des trois, quand bien même Mark et lui étaient jumeaux, et que la demoiselle n'avait pas le moindre lien de sang avec eux. D'ailleurs, personne ou presque était au courant que la demoiselle était une marquée. Son frère le savait, mais quant à savoir s'il l'avait dit à qui que ce soit, c'était une autre question.

    C'est alors qu'il y eut un bruit. Un grognement ni animal ni humain. Ca provenait du ventre d'Ann, qui lâcha un soupir agacé en se massant l'estomac, pour ensuite dire, tout à fait franche :

    « J'ai faim. »
    « T'as toujours faim, de toute façon. »
    « Oh, mais ta gueule toi. »

    Charmant échange entre frère et soeur aimants. Enfin bon. Vu l'heure, c'était bel et bien le moment de manger. Et ce matin, elle n'avait pas vraiment eut le temps de manger à sa faim, au risque d'être en retard. Parce que oui, elle ne voulait pas être en retard et risquer de rater son frère, sachant qu'elle ne le reverrait surement pas avant un moment. Allons bon. Se levant rapidement, secouant la tête, elle se rapprocha de la Capitaine, pour lui demander, poliment et de façon quelque peu intimidée :

    « Dites. Ca ne vous dirait pas d'aller manger un truc ? J'commence à avoir vraiment faim. A la taverne. Ou ici, vu que vous avez dit avoir un cuisinier. »

    Tout à fait consciente du culot de sa demande, étant donné les soucis qu'elle avait causés ici, elle rougit quelque peu et se mordilla la lèvre, ajoutant rapidement, son frère surpris de la voir presque mignonne.

    « J'vous dédommagerais, hein, c'est pas un souci. Je pourrais même faire quelque chose pour vous, pour réparer les bêtises d'Amaranth. S'il vous plait... »

    Ce n’était pas dans ses habitude d'être aussi généreuse et serviable. Mais de la nourriture était en jeu. C'était très important.

    « Et vous pourrez me raconter comme vous l'avez déniché, ce rigolo. »

    Même si elle avait du respect pour son frère et ce qu'il était devenu, elle n'allait pas se retenir d'être taquine avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|   Ven 20 Jan - 12:33

    Je… JE… JE RESPIIIIIIIIIRE !! Nan mais j’te jure, quelle idée de faire peser autant à de sacrés lézards ?? Des lézards quoi, normalement c’est tout petit, tout chiant, et ça fuit dès que ça te voit ! Enfin tu m’diras, les dragons sont aussi des lézards… Bon, passons.
    Voilà la bestiole qui s’enfuit sous l’ordre (enfin écouté) de sa maîtresse. J’me retourne vers la gamine qui s’enquit un peu d’nos états. Je jette un coup d’œil à Tinel pendant que j’fais craquer chaque vertèbre de mon dos que la bestiole avait allègrement écrasé. Le jeune Corbeau continue de voleter autour de nous, toujours aussi paniqué. J’le chope par une aile et j’le force à rester sagement face à la jeune Rivendell.


    « Ouais il va bien, à peine une aile ébouriffée. Sacré gamin. Dis à la dame que tu vas bien. »Silence. J’toque sur la tête du petit. Silence. J’lève son visage vers moi. « Cap’taine à Tinel, tu m’entends ? »
    « …Jolie madame… »
    Mes yeux passent de Tinel à Ann, de Ann à Tinel. Un deux, un deux. Connexion des neurones.
    « Non Tinel, t’es un peu jeune pour elle j’pense. Allez, ouste, va aider Leorh qui doit avoir un mal de dos du tonnerre pour m’avoir aidé comme ça. »
    Le gamin ouvre de grands yeux violine vers la jeune femme, puis s’envole à contrecœur. Puis Ann reprend la conversation là où on l’avait laissée : son frère. Hu, comme ça, ils étaient partis en même temps du cocon familial… Tiens, z’ont une nana qu’ils aiment pas à la maison, de c’que j’peux lire dans leur regard lorsqu’elle évoque une certaine sorcière. Puis j’apprends l’existence d’un troisième membre de la fratrie, qu’ils ne voient plus. J’lève un doigt.
    « Ouais, enfin à c’que j’sache, vous vous êtes pas envoyé grand-chose non plus ces cinq dernières années, laissez-lui un peu d’temps… »

    Puis un gargouillis du tonnerre sort du ventre de la jeune fille. C’est rigolo qu’on puisse avoir aussi faim dans un corps aussi délicat, mais passons. Elle commence, après avoir répondu aux piques de son frère, à se décider à m’demander un peu à bouffer. Oh, elle se démène. Elle tente une approche polie, monnaie même mon pardon sous forme de dédommagement… Je hausse les épaules à ça. Puis elle pose la phrase qu’il fallait.
    « Ah oui ah oui, j’veux bien t’raconter comment il est arrivé là. Autour d’un bon gigot, ça va être cool ! Rogeeeeeeeeeeeeer !! »
    Une sorte de rugissement émane des cuisines alors que mon gigantesque cuistot émerge de la salle étriquée. Il a à la main un couperet pas humain. Dans l’autre main, une énorme chope de bière brune. Il me toise avec un respect mêlé de sympathie.

    « Que puis-je faire pour toi, bébé ? »
    Je me masse les tempes quelques secondes. Il m’a toujours appelé comme ça, se foutant totalement du vouvoiement et de mon titre. Mais par contre, dès que y’avait un matelot qui tentait de faire pareil, il lui foutait une telle raclée que j’entendais plus jamais le gars piper mot.
    « La jeune fille ici a faim. C’est Rivendell, version petite sœur. »
    Mark salue le cuisinier d’la main. Le vieux s’esclaffe.
    « Je me disais aussi que je reconnaissais ce gargouillement d’estomac ! Z’êtes des dalleux dans votre famille, mes petits. Ooooh, mais elle est vraiment toute bébé elle aussi ! Presque aussi bébé que lorsque t’es arrivée sur le Fer y’a tren… »
    « OUAIS OUAIS, s’il reste du gigot, tu nous en rapporte un peu ? »
    « A tes ordres, bébé. »

    Un jour, je vais le tuer. J’vois Mark qui se penche vers sa sœur.
    « Vaut mieux pas rire, sinon tu t’en prends plein la tronche, et tu regrettes ton geste toute ta vie. »
    Je n’peux qu’approuver. Bientôt, on s’retrouve tous avec une chope remplie d’rhum pour moi, d’bonne bière blonde pour la jolie blonde, et … d’eau pour le frérot (Maieuuuuh), avec en prime une grosse assiettée de gigot bien chaud et de patates à l’eau et au beurre. Bon appétit !
    « Aha, je vois c’que tu te demande ! Comment qu’on fait pour avoir des aliments aussi frais alors qu’on pioche visiblement sur un plat cuisiné hier alors qu’on était encore en mer ! Ben j’vais t’le dire. On a ici une gentille mage qui joue avec la glace. Ben chaque matin, elle va dans les cuisine et elle entoure soigneusement les aliments frais de glace, comme ça on peut manger de bons légumes et d’la bonne viande pendant presque tout l’voyage ! Bon parfois j’me goure dans les doses et on doit pêcher.»
    J’mange, que c’est bon. Sur l’bateau, si quelqu’un a faim, c’est un peu l’moulin. Suffit d’aller d’mander gentiment à Roger pour qu’il te fasse un p’tit quelque chose en deux temps trois mouv’ments. Et presque avec le sourire, s’il vous plaît.

    « Et sinon, pour en rev’nir à ton frère… Ben tiens, commence Mark. »
    « Ben j’en avais marre de la maisonnée, Ann partait en apprentissage, mon jumeau s’était barré… Et j’ai décidé de partir en voyage. Et puis… »
    Là il rougit et s’étrangle avec son eau.
    « Puis il s’est lancé dans la marine. Sauf que son bateau a été coulé. Par moi. Il se battait tant et si bien pour sa vie (bien qu’il soit pas encore très vif avec ses haches), que j’ai décidé d’lui donner une chance. Comme tu l’as vu p’tite Ann, ici c’est un peu l’asile pour toutes les races… »
    J’laisse passer un temps, songeuse, les regardant tous les deux. Ouais, y’a un truc qui m’titille. J’tapote un instant ma jambe gauche. Ma Marque est mise en évidence (comme d’habitude j’vais dire) par un short bouffant qui s’arrête à la mi-cuisse. Toute façon, tout l’monde sait que j’suis marquée ici, ils voient bien que j’prends pas une ride avec le temps. Par contre vaut mieux pas trop l’crier sur tous les toits, dans un port.
    «D’ailleurs… C’est la mère ou le père que vous avez en commun ? »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞



MessageSujet: Re: Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|   Jeu 12 Juil - 1:31

    La journée est passée vite, le frère et la soeur ont bien papoté. Au final, après qu'on ait un peu bu, je les ai laissé tranquilles. Ils devaient avoir tant de choses à se raconter, après toutes ces années... Et puis moi j'devais gérer que les courses se passaient bien, parce que bordel, fallait compter dans le tas que Gally bouffait déjà la moitié de sa portion tant elle était contente de voir autant d'provisions. Diantre.
    Puis le soir, la p'tite Ann nous a souhaité bon voyage, et nous sommes partis, chacun d'notre côté. Mark avait presque une larmichette au coin d'l'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un p'tit tour dans la taverne~♫ |PV Moneta|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Repos bien mérité dans une taverne.
» Massacrons-nous dans la taverne (pv Kealey) - Abandonné
» dans la taverne [pv]
» Vidéos de Flash mob
» JOHN ROSS En ville, décide d'aller faire un tour dans un endroit de jeunes, malgrè ses 32 ans et ses rides naissantes sur son visage. [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Lieux Divers
-