AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Team tou... FIGHT ! è_é/ [PV : Allen eh wai pas de bol XD] [NC - 18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stefan
avatarBeorc


Messages : 378
Age : 25
Localisation : Attention derrière toi c'est affreux !
Autre Indication : Je suis piiiiiiiiscine love !
Groupe : Beorcs

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Team tou... FIGHT ! è_é/ [PV : Allen eh wai pas de bol XD] [NC - 18]   Jeu 17 Fév - 3:50

Les derniers rayons de l’astre céleste disparurent à l’horizon alors que les premiers voyageurs, harassés et couverts de poussières, rejoignaient enfin l’auberge du Poney Puissant. Les uns commandaient à boire, les autres louchaient sur la serveuse tandis que d’autres encore se contentaient d’une bonne partie de carte au coin du feu. Chacun discutait de tout et surtout de rien et l’ambiance s’installait paisiblement, chaude et apaisante. Toutefois, tout soleil couchant a un début comme une fin et la nuit finit par recouvrir de son manteau protecteur les terres de Tellius lorsque soudain, la porte s’ouvrit avec fracas, dévoilant un nouvel arrivant. Un homme aux cheveux verts et au regard de braise, un homme du désert, un qui sentait bon le sable chaud !

Stefan fit son entrée, absolument pas remarquée par ailleurs, les cheveux au vent, le souffle haletant de par sa longue marche. Couvert de sueur par l’effort, l’épéiste avait dénoué son long manteau bleu et entrouvert sa chemise, laissant entrapercevoir un décolleté flatteur quand à sa carrure de combattant. Ses bottes claquèrent sur le plancher alors qu’il s’approchait du comptoir, baluchon à l’épaule et sourire aux lèvres, son regard pétillant déjà d’une lueur pailletée que seul un délire comme ce rp pouvait instiguer dans ces yeux d’un bleu éclatant.

- Ho là l’aubergiste ! J’ai besoin d’une chambre vaste et confortable et de tes mets les plus fins pour combler la fatigue qui tenaille et mon ventre et mes jambes.
- Ho là voyageur ! Il m’en reste justement une vous avez de la chance mais elle n’est pas donnée.
- Ton prix sera le mien l’ami, cette introduction n’a d’ailleurs que trop trainée !

Réglant le prix demandé, l’épéiste se dirigea d’un pas leste vers les escaliers avant de se retourner d’un geste faisant valser son ample vêtement :
- Ah et fais moi donc apporter de quoi prendre un bain !

***

L’eau chaude ruissela du seau en un glouglou des plus perçants dans le silence de cette chambre totalement vide. Le liquide dégringola avec fracas sur la tignasse verte, glissant le long du crane avant de ruisseler joyeusement devant le visage de l’épéiste, éclaboussant le bas de sa gorge et dégoulinant lentement le long de son torse, épousant la forme des pectoraux, contournant les tétons avant de se fondre dans le reste du fluide.

L’épéiste savoura un instant le contact revigorant de l’eau avant de secouer la tête, projetant d’infimes particules d’eau semblable à de la poussière de diamant. Poussant un soupir de soulagement, le nomade décala légèrement son bassin contre le fond du baquet afin de s’allonger plus confortablement, son dos reposant contre la surface rugueuse du bois, les coudes sur le rebord et cet éternel sourire aux lèvres.

L’eau chaude relâchait chacun de ses muscles, détendant ses abdomens, relaxant ses épaules tandis que ses bras commençaient à pendre mollement à l’extérieur. Les courbatures de ses cuisses s’atténuaient et même son...

- Stop ! C’est pas un muscle ça !

Ah oui pardon j’avais cru...
- Mwehehe...
Je devais la faire...

Bref, se laissant aller à la détente, le nomade fut contraint par la fatigue d’écourter son bain sous peine de s’endormir dans l’eau (j’en connais que ça aurait pas déranger mais supposez une seconde que bibi se réveille à quatre heure du mat dans de l’eau glacée... Vous voyez le tableau ?)

S’étirant mollement à la manière d’un félin, l’épéiste fit craquer son cou, roula des épaules avant de se redresser et de prendre appui sur le rebord. Ignorant les paquets de flotte qui se déversaient sur le plancher tout propre, habitué à en foutre partout qu’il était, le nomade se rele va, laissant son corps nu profiter de la fraiche caresse de l’air nocturne et renfermé de sa chambre... Nudité bien vite masquée à l’aide d’une serviette souple et soyeuse pour peaux sensibles.

Le tissu noué autour de sa taille, l’épéiste regagna son lit sans se presser et s’effondra dessus comme une vieille loque, parfaitement détendu.


***

Plus aucun souffle d’air ne rafraichissait son corps. Les bruits de la nuit et de l’auberge s’étaient tus et seule sa respiration, paisible malgré la situation, lui parvenait encore. La douce obscurité de ses paupières closes avait laissé place à un néant sans fin dans lequel il ne percevait que sa propre personne, désarmée mais rhabillée :
- Ah oui tiens !

Les bottes, les sous-vêtements, le pantalon la chemise et le manteau avaient tous retrouvés leur propriétaire, Katti manquant à l’appel et la chemise un tant soit peu ouverte soit... L’épéiste ne s’en formalisa pas plus que cela, après tout que risquait-il réellement ?
- ...

Perdu donc dans cette dimension nébuleuse et paraplégique du rêve, le nomade constata rapidement qu’il était libre de ses mouvements et que l’absence total de décor ne le gênait pas. Son œil pailleté fut cependant rapidement attiré par une lueur éclatante, chaude et rassurante, aussi attirante que le repos auquel il aspirait quelques minutes plus tôt. Sous ses yeux ébahis, un décor se formait.


Dernière édition par Stefan le Jeu 17 Fév - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
avatar


Messages : 495
Age : 21
Localisation : Endormi dans un jardin de fleurs.
Autre Indication : Feu et Glace et éternels
Groupe : Aucun.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Team tou... FIGHT ! è_é/ [PV : Allen eh wai pas de bol XD] [NC - 18]   Jeu 17 Fév - 16:18

La nuit tombait, bordant l'horizon de magnifiques couleurs orangés. Mais cela n'avait encore aucun intérêt; puisque pour le moment les habitués et différents passant de l'auberge s'attelaient à diverses activités à l'intérieur. Il serait inutile de vous les décrire, car mon comparse vous les a déjà énumérés. Aucun d'entre eux ne s'occupaient de ce qui se passait dehors, et tout était revenu au calme alors que notre sexe-symbole préféré se prélassait dans son bain.

Bref, la courant du temps battait son plein au rythme des roulements de choppe sur le comptoir. Et là, ce fut le drame.

Et ainsi, tel la surprise que peut ressentir un néophyte voyant un zombie dans une baignoire, la plupart des lambdas entreposés dans ce rade ne bougèrent absolument plus, enfaite si, mais en synchronisation avec le craquellement d'un des murs. Ce dernier ayant sans doute autant de volonté à résister qu'un professeur de lycée devant une grève de l'enseignement, puisqu'il se brisa en milles morceaux vers l'intérieur. Projetant poussière de chaux et morceaux de bois en tout lieux. Ou plutôt sur trois à quatre mètres seulement, mais ce n'est pas le sujet.
Puis, une forme se releva des décombres. Une silhouette, assez petite, époussetant ses vêtements dans des vagues de poussière grisâtre:

"Ça va j'ai rien!"

Les spectateur usèrent d'un rire aussi gras que dans une mauvaise série télévisuelle dont je n'ai le droit de vous citer le nom. Et la poussière se dissipa, petit à petit, dans un mouvement ascendant.

Tout d'abord, elle découvrit des bottes de voyage tout ce qu'il y a de plus simple. Mais le cuir semblait user, cet homme avait beaucoup voyagé et devant donc avoir vu beaucoup plus de choses que n'importe qui.

Puis se découvrit un pantalon bien plus que moulant. Il avait des jambes fines et musclés, ce qui fit retenir son souffle à la gente féminine de l'assistance. De là où ils étaient, ils pouvaient apprécier un postérieur musclé par la marche. Sans doute ferme et tendre à la fois. Et ainsi, même les hommes ne purent s'empêcher de frémir.

Par la suite, son dos leur dévoila un manteau long tellement déchiré qu'il n'était plus qu'une veste. On voyait qu'elle était maintenant un peu trop petite, et les déchirures aux épaules devaient provenir d'une contractions des muscles plutôt que des divers coups qu'il avait du recevoir aux autres endroits par lesquels ont avait lumière sur divers parcelles de son dos. Un dos taillé dans un bloc d'agilité. Le publique siffla, malgré les diverses traces de sang.

Et enfin, il se retourna vers ses nouveaux fans au moment critique, celui ou son visage était à découvert. Un visage angélique, perlant de sang du à une blessure au front, épousant les formes longiligne de la jeunesse vertueuse. Son grand sourire donnait de lui l'image d'un puissant guerrier, agile, féroce et bon. Le tout couplé à une touche d'humour précédemment cité. Son torse, exhibé par une arme quelconque était, comme tout le reste de son corps, étanche à la sueur et ce à l'inverse du publique qui fondit à cause de la chaleur torride provoqué par cette entré théâtrale.

Sans ce soucier de ce qui l'avait envoyé dans le mur, il s'adressa à l'aubergiste dans une joie de vivre tel qu'elle créa un nouveau cratère dans la lune. Et c'est ici que le couché de soleil entre en jeu, baignant cet être à la grâce divine de ses teints colorés. Il était un ange descendu sur terre, pour commander une chambre dans cette auberge pourrit. Mais surtout pour provoquer une envie sanguinaire d'explosion d'hormones brutales chez tous les genres représentés en cet endroit: masculin, féminin, végétale et poussant même le vice jusqu'à toute molécule à l'état gazeux ou liquide si tenté que dans ce monde elle puisse avoir des envies. Car la vue de ce délice provoque le désir partout où il passe, tellement son exotisme du courage mêlé à sa téméraire jeunesse ne pouvait faire autrement:


"Enchanté, cher acheteurs de débit aux degrés similaires à la température extérieur! Je suis Allen Walker!"

Ils burent ses paroles, et se sentirent des plus détendus par une voix qu'un millénaire de mutation génétique ne pourrait reproduire tellement sa pureté était sans égale. Non pas qu'il incarnait la perfection, mais le fantasme naturel. Oui, un don de la nature possédé par beaucoup de personnes. Mais ces dernière l'exploitent tellement que cela en devient industriel, mais est-ce qu'un hangar est plus beau qu'une forêt bordant un lac au sommet d'une montagne?


"Je vous prendrais une chambre pour la nuit!"

Sans se faire prier, il prit ses clés et disparu au tournant des escaliers. Et chacun oublia au gré de la fluctuation biologique de l'alcool.


___________________

"Enfin un peu de tranquillité! Ce chien de prairie a bien faillit avoir ma peau!"

Il se déshabillait tranquillement, disposant ses vêtements de façon ordonné sur la chaise devant le bureau. Ce une fois fais, il se rendit dans la deuxième salle de bain afin de se débarbouiller. Il n'y avait de toutes façon personne pour le voir déambuler dans son caleçon moulant à tout bout de champs dans le couloir. Il fit cela rapidement, fatigue oblige. Et à la même vitesse, il se jeta dans ses couettes bien chaude, s'y enroulant dans un élan confortable. Le sommeil vînt vite, et demain serait une dure journée.

Il était maintenant assis sur un lit, un lit deux place. Il était douillé, confortable et doux. Les draps de soie et de dentelle jonchaient le sol en dessous de ses jambes. Le reste de la pièce était joliment décoré de diverses tentures qui saturaient l'atmosphère de couleurs étranges et clairs, des bougies étant disposés derrière celles-ci:


"Mais où je suis, là?"




Thème de Allen Walker - Logos Naki World
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-emblem.frenchboard.com
 

Team tou... FIGHT ! è_é/ [PV : Allen eh wai pas de bol XD] [NC - 18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Bite fight...
» Prospect & Farm team NYI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Personnel & Publicité :: 

Le Livre des Héros

-