AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Négociations au Manoir de Tana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞



MessageSujet: Négociations au Manoir de Tana   Lun 10 Jan - 14:52

- Eliam, réveille toi !
- Zzzzzzz...
- Eliam !
- Zzzzzzz...
- ELIAM SI TU NE TE REVEILLES PAS IMMEDIATEMMENT JE ME MET A CHANTER !!!!!!
- Quoi ?! On nous attaque ?
- Non imbécile mais si tu ne te lève pas on va être en retard !

J'ai toujours eu du mal à me réveiller à l'heure le matin, je ne sais pas pourquoi. Je me demande quelle heure il est... Miria aurait quand même pû me réveiller plus gentiment, quelle furie alors... Au fait, qu'est-ce qu'on mange ?

***

Deux heures plus tard les deux mercenaires avait quittés l'auberge dans laquelle ils se reposaient et était arrivé à la demeure de leur client. Celle-ci était une grande bâtisse de pierre polie, avec des tour en ardoise. Si la structure de la maison était impressionante, les différentes statues de lion censé impressionner les visiteurs étaient d'un goût plutôt douteux.

- Le Manoir de Tana... Hum... C'est plutôt moche comme endroit tu ne trouve pas Miria ?
- ...
- Miria ?
Il se retourna, celle-ci était en extase devant l'une des statue :
- Ouah ! T'as vu ces statues ? On dirait vraiment que ce lion va me sauter à la gorge tu ne trouve pas ?
- ...
- Eliam ?
- ... Je trouve plutôt qu'on dirait qu'il tente de s'éttouffer avec sa crinière...
- Tu ne sais vraiment pas apprécier l'art...
- Pff... Et c'est toi qui dit ça...
- T'as dis quelque chose ?
- Non, rien.

Un homme en costume apparu finalement à la porte et les conduisit au bureau du propriétaire des lieux. Sur son passage il n'hésita pas à leur expliquer l'histoire des lieux et de ses propriétaires. C'était un discours passablement ennuyeux et si Miria ne l'écoutait pas, trop occuper à regarder les peintures et les rideaux en soie, le jeune noble tentait de saisir un maximum d'informations, il savait que la flatterie était ce qui marchait le mieux sur les nobliaux dans son genre. Finalement, après un long détour afin de leur faire visiter quasiment l'intégralité de la maison, le valet arriva au bureau du maître de maison. Celui-ci alla les annoncer, puis revint les chercher pour les faire entrer, avant de se retirer.
- Ah ! Vous devez être les mercenaires qui m'ont proposé leur aide n'est-ce pas ?
A la vue du noble, Miria manqua pouffer de rire, celui-ci arborait une grande moustache blonde qui se trotillait à ses extrémitées, lui donnant un aspect plus comique qu'autre chose.
- Oui c'est nous Monseigneur, nous sommes Les Mercenaires de Loam et comme nous avions entendu dire que vous recherchiez de l'aide, nous sommes venu nous proposer.
- Oui en effet j'ai eu quelques problèmes récemment, en effet, nous autres, nobles seigneurs, sommes la cible d'une mystérieuse organisation. Nous ne savous pas leur nombre, ni leur but, mais nous connaissons l'identité de certains de ses membres. Malheureusement, ces couards se cachent et nous n'arrivons pas à retrouver leurs traces. Nous avons donc pensé faire appel à des mercenaires, qui auront sans doute plus d'informateurs que nous.
- Mmmm... Bien, et combien toucherions nous pour retrouver ces fugitifs ?
- 12 500 écus.
Eliam resta interloqué, 12 500 écus, c'était une prime digne des plus grands criminels.
- C'est une sacrée somme dites-donc...
- Oui, l'attrapper est une de nos priorité.
- Eh bien monsieur, considérez que cela est fait. Miria, va chercher le contrat s'il te plait.
Celle-ci, trop contente de pouvoir s'en aller avant d'exploser de rire, partit au quart de tour.
Un silence s'installa alors dans la pièce, pendant plusieurs minutes aucun des deux interlocuteurs ne parlait, se regardant simplement l'un l'autre. Puis finalement la jeune épéiste revint avec le contrat. Après que le noble l'eu signé, ceux-ci furent raccompagné à l'entrée par le valet. Après quelques minutes de marche, Miria, n'en pouvant plus, éclata de rire. Une fois le contrôle d'elle même reprit, la jeune femme finit par demander à son compagnon :
- Alors ? Il est drôle avec sa moustache tu ne trouves pas ?
- C'est un marchand d'esclave.
- Hein ?
- Pendant la visite il n'y a qu'une seule aile que l'on ne nous a pas fait visiter.
- Ca devait être les quartiers des domestiques.
- Avec des barreaux aux fenêtres ?
- ...
- Et puis il y avait des gamelles, à Beignon, quand on voyait une maison avec une gamelle comme ça, on savait qu'il y avait des esclaves laguzs. Et vu la taille de la maison...
- Dis Eliam...
- Oui ?
- Qu'est-ce que tu pense qu'ils ont fait ces gens pour mériter une telle prime ?
- Je n'en sais rien Miria... Vraiment rien...
Revenir en haut Aller en bas
 

Négociations au Manoir de Tana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Manoir Oublié
» RP dans le Manoir Hanté. Frissons garanties !
» [Manoir des Melasinir] Préparatifs et retrouvailles. [Roxane]
» smial hanté et course du manoir ...
» Souray au Manoir playboys avec la coupe!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Personnel & Publicité :: 

Le Livre des Héros

-