AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Louve y es-tu ? [pv : Kerowyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 258
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Louve y es-tu ? [pv : Kerowyn]   Jeu 3 Mai - 21:13

Kerowyn et Camélia se regardaient, toute deux sceptique aux mots du rôdeur. "Crevettes" n'était en effet pas le premier mot que l'on pensait en posant les yeux sur les deux jeunes femmes. Si Kerowyn était encore trop détachée du monde pour se vexer, Camélia, elle, tiqua. Son regard se posa sur Kerowyn, détaillant ses formes, sa carrure... Comme toujours, elle appréciait ce qu'elle voyait : une femme à la carrure imposante, musclée. Si elle n'atteignait pas encore le niveau de son père en terme de musculature, elle n'était pas mal fichue. Kerowyn, de son coté, n'en pensait pas moins de sa partenaire d'aventure, et finalement toutes deux se firent un sourire.
Elles n'étaient peut-être pas au niveau pour Death, mais elles étaient tout à fait capable de se défendre.

En revanche, lorsque Kerorian expliqua enfin la signification de ce mot si mystérieux, les réactions des deux femmes furent assez différentes l'une de l'autre.
Camélia rougit à nouveau avec violence et détourna les yeux, les lèvres pincées par la colère. Elle n'appréciait pas vraiment que ce type se mêle de sa vie sentimentale, même si cette dernière concernait sa fille. Meh. Elle préférait ne pas y penser... De toute manière, Kerowyn n'était certainement pas faite pour elle. Elle avait été avec Gaël jusqu'à la mort de ce dernier, et elle n'était sans doute pas prête à entamer une nouvelle relation, avec une femme qui plus est. Car le fait qu'elle ait été en couple avec Gaël montrait bien qu'elle n'était pas attirée par les femmes... Non ?
Kerowyn, de son coté, ne savait pas trop comment prendre la chose. Son regard allait de son père à son amie, faisant le lien entre ce qu'il racontait, la révélation de la signification de ce mot, et les réactions outragées de Camélia. Distraitement, elle se dit qu'heureusement qu'on lui en avait expliqué le sens avant qu'elle ne s'amuse à tenter d'insulter quelqu'un avec ! Cela dit, elle ne pensait pas que Camélia était... "saphiqte". Sinon, elle aurait probablement tenté des choses avec elle depuis longtemps, si comme le disait Kerorian elle la suivait pour cette raison.

Quoi qu'il en soit, aucune des deux n'était dans la tête de l'autre pour comprendre ce qu'il s'y passait, si bien qu'elles finirent toutes deux par détourner les yeux en toussotant.

- Hmpf...
- De toute manière, ce n'est pas à v... toi de juger de mon orientation, c'est tout. Mêles-toi de tes oignons.

Il n'était pas dans les habitudes de la marquée de réagir de cette manière, mais elle était mise sur la sellette par les remarques de Kerorian, et elle ne voulait pas que Kerowyn soit au courant pour son inclination.



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1639
Age : 23
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
35/60  (35/60)
Points d\'Expérience:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Louve y es-tu ? [pv : Kerowyn]   Lun 7 Mai - 18:52

Si Kerorian avait été fin observateur, il aurait pu deviner dans le langage corporel les interrogations et peurs évidentes de l'une ou l'autre de ces demoiselles. Kerowyn commençait à remettre en question des certitudes ou des "tenus pour acquis" tandis que la borgne s'affolait vraisemblablement d'être percée à jour.
Mais le Rôdeur ne fut jamais expert en décryptage émotionnel, en particulier depuis que la vie, la bonté et la sociabilité avaient été reléguées au troisième plan par sa malédiction. Aussi, il ne fit même pas mine de s'en soucier quand les deux filles toussotèrent, la rouquine ne sachant pas quoi répondre et sa copine se mettant à bouder en l'envoyant bouler.
A cela, le guerrier aux cheveux rouge et noir n'avait pas grand chose à répondre. S'il n'était toujours pas un bon lecteur des expressions humaines, il n'était pas non plus devenu bavard avec le temps. Au contraire, l'âge et les épreuves tendaient plutôt à amenuiser sa maigre loquacité.

Il aurait pu en rester là, et juger qu'il s'était suffisamment distrait comme ça puis repartir avant que ses mauvais instincts ne reprennent le dessus...mais une pointe de sarcasme perça dans son esprit, illuminant un bref instant sa conscience en branchant plusieurs réflexions caustiques entre elles et dessinant un demi sourire au coin de ses lèvres craquelées.


"Ce pourrait être "mes oignons", car je pourrais très bien me soucier de la perpétuation de mon nom."

Après tout, c'était un peu à ça que servait une femme non ? Pondre un ou une héritière à qui transmettre les leçons de la famille, que l'héritage technique et moral ne se perde pas bêtement faute de descendance.
Même si à vrai dire, dans leur cas, c'était de toute façon mal parti. Il se voyait mal enseigner son art, unique, à une fillette destinée à être stupide et dont il ne s'occupait même pas ou à la version du futur sans talent ni cervelle. Et puis, il y avait aussi un autre détail qui lui fit hausser les épaules.


"Même si dans la famille, il est vrai qu'on perpétue plutôt par l'adoption...ça règlerait le problème."

Qu'elle enfante ou non, Kerowyn pourrait de toute façon jouer aux gentilles - ou timbrées - mamans autant que ça lui chante.
La question ne suscitant plus aucun intérêt, et son naturel flegmatique reprenant le dessus sur ses pulsions, le Rôdeur se retrouva d'un coup à se demander de quoi il parlait il y a un instant. Ses pensées étaient encore confuses parfois, preuve qu'il n'avait pas fini de lutter contre le venin que distillait continuellement son épée, et ça l'agaçait.
En fixant les deux filles de son oeil unique, il finit par se souvenir, et émit un reniflement en se disant qu'il n'aurait rien perdu en ne se rappelant pas finalement.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 258
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Louve y es-tu ? [pv : Kerowyn]   Jeu 10 Mai - 10:44

Kerowyn commencait à avoir la bougeotte. Cela faisait trop longtemps qu'elles n'avaient pas avancé, bougé, et elle avait l'impression de commencer à ressasser ce qu'il ne fallait pas. Elle se tortillait sur le sol, dansait d'une fesse sur l'autre, et plusieurs fois elle avait donné l'impression de se relever pour se retenir au dernier moment. Pourquoi ? Elle n'en avait rien a faire après tout, il s'agissait d'une conversation inutile sur un sujet tout autant inutile... Mais la dernière remarque de Kerorian la surpris.

Perpétuer son nom..? Elle le regardait avec de grands yeux à présent. Tellement surprise d'ailleurs qu'elle parla avant de réfléchir à ce qu'elle allait dire.

- ...Je porte le nom de ma mère, pauvre débile.

Alors là, même Camélia haussa un sourcil à l'adresse de Kerowyn. Pas de reproche - après tout Kerorian l'avait franchement déçue avec ses insinuations - mais parce-que cette insulte dénotait une sacrée amélioration par rapport aux expressions onomatopétiques (ouais j'fais des néologismes, qu'est-ce que tu va faire ?) de son amie. Parce-qu'insulter quelqu'un, cela dénotait quand-même u certain aspect émotionnel. En plus elle avait pas dit ça sur le ton de la colère. Peut-être que cette rencontre serait réellement bénéfique pour Kerowyn ?

Puis la louve secoua légèrement la tête. Elle ne comptait pas vraiment adopter non plus d'ailleurs... Que ferait-elle d'un enfant ? Il ne pourrait pas l'aider dans sa lutte contre les cultistes, et elle ne pourrait pas l'aider non plus en le soignant et l'éduquant. Ce n'était pas son domaine, et elle ferait certainement plus de mal que de bien... Par contre, parler d'élever des enfants avait fait remonter un autre souvenir, une autre inquiétude, profondément enfouie en elle, et dont elle ne s'était plus occupée depuis longtemps.

Comme un objet ancien trop longtemps inutilisé et qui en serait devenu fragile, la louve ressortit cette inquiétude des profondeurs de son esprit. La meute. Le loup, meurtri comme elle par le coup d'épée de Death, poussait cette petite boite vers elle en couinant, l'implorant de l'ouvrir à nouveau comme elle ne l'avait pas fait depuis longtemps. Alors elle l'ouvrit.

- Que devient... Liyu..?

Elle gardait les yeux baissés, fixant ses mains croisées sur ses genoux. Elle avait l'impression d'être une toute petite fille qui redécouvrait une part importante d'elle-même, un jouet cassé mais qui avait beaucoup de valeur et dont elle ne voulait pas se séparer. Finalement, peut-être existait-il encore des choses qui valaient le coup dans ce monde...



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1639
Age : 23
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
35/60  (35/60)
Points d\'Expérience:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Louve y es-tu ? [pv : Kerowyn]   Jeu 10 Mai - 13:52

Ah ? Elle portait le nom de Liyu ? C'est plutôt logique en fait, dans le futur la rouquine avait été élevée uniquement par la barde et ne pensait qu'à lui faire la peau. Bof, de toute façon ce n'était pas bien grave, lui-même n'était pas vraiment concerné.

"Tu sais, je ne porte pas le nom de mes parents alors on n'est plus à ça près."

En y repensant, c'est vrai qu'il ne connaissait même pas le nom de ses géniteurs. Le Rôdeur n'avait même pas la moindre idée d'à quoi pouvaient bien ressembler ses parents et il s'en fichait éperdument. Sa seule famille était le vieux Daeroth, et c'est tout ce qui comptait.
Kerowyn posa ensuite une question pleine de bon sens, et il fallut un moment au borgne pour remettre une chronologie sur les événements. Remonter le fil de sa mémoire lui était devenu de plus en plus difficile avec le temps, et à Nevassa beaucoup de choses s'étaient déroulées sur une période très brève.


"Liyu, hein ?"

C'était bien la dernière personne qu'il lui faudrait croiser à Criméa. En fait, le Rôdeur se demandait comment il réagirait si cela devait arriver...et préféra de pas se poser la question. Se torturer l'esprit, en bien ou en mal, ne lui apporterait rien de bon.

"Aucune idée. Des tarés l'ont enlevée et violée, quand on l'a retrouvée elle voulait partir. On s'est engueulés, séparés, elle est partie avec Louka pour Criméa. Pas de nouvelles depuis."

La finesse n'avait jamais été son fort, et désormais il ne risquait pas de trouver un quelconque intérêt à ménager Kerowyn qui semblait aussi délicate que lui. De son côté, le guerrier recommençait à se demander s'il devait ou non se soucier de cette rupture. Est-ce qu'il tenait à Liyu, pour de vrai, par fantasme, ou il se bourrait la tête tout seul ?
Tss...c'était bien pour éviter ce genre de questions qu'il avait évité de penser à Liyu ou de s'aventurer à Criméa. Le Rôdeur avait toujours l'impression de tourner en rond sans aucune chance de trouver une réponse, et ça l'énervait.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 258
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Louve y es-tu ? [pv : Kerowyn]   Jeu 10 Mai - 17:21


Si Camélia avait sursauté et écarquillé l'oeil devant la brutalité avec laquelle Kerorian avait énoncé ce qu'il était arrivé à sa femme, Kerowyn, elle, ne s'en offusquait pas. En revanche, elle était devenue blanche en entendant le récit des évènements. Le loup grondait dans sa poitrine, fort. Liyu, enlevée et violée. Elle avait été retrouvée, mais elle avait souffert. Et elle était partie, visiblement avec Louka puisque la petite n'était pas avec Kerorian. La petite boite qu'elle venait de rouvrir exhalait en elle des relents de peur et d'inquiétude, que son âme tronquée peinait à réfréner.

Camélia voyait le changement chez Kerowyn. Elle voulait se lever et apostropher Kerorian, pour sa brutalité, pour avoir abandonné Liyu, mais qui était-elle pour lui reprocher cela ? Elle était une amie de Kerowyn, tout juste, depuis quelques mois... Un an ? Ce n'était pas assez pour se mêler de sa vie privée. Mais voir son amie s'inquiéter à ce point lui était presque insupportable. Elle allait poser sa main sur le bras de Kerowyn lorsque cette dernière se releva brusquement.

Elle voulait partir à la recherche de sa mère. La retrouver pour... Pour quoi ? Pour s'assurer qu'elle allait bien ? Connerie. Elle avait survécu à son enlèvement, et elle s'était séparée de Kerorian... Elle ne courrait certainement pas se jeter sous l'épée de Death. Le monde était sans dessus-dessous, mais Liyu ne serait probablement jamais autant en sécurité qu'en vagabondant comme elle le faisait probablement maintenant, comme elle l'avait fait pratiquement toute sa vie. Et Kerowyn sentait toujours le besoin de la chasse gronder en elle. Si elle rejoignait Liyu, elle allait l'entrainer dans sa course au cultiste, et peut-être même dans la gueule du loup. Non, ce n'était pas une bonne idée qu'elle la rejoigne...

Après être resté un moment debout, aussi pâle que la lune, elle finit par se rasseoir avec une raideur presque cadavérique. Son regard était étrangement brillant lorsqu'il se posa à nouveau sur Kerorian.

- Elle... Elle sera plus en sécurité... si je ne la rejoint pas, n'est-ce pas ?

Sa voix tremblait légèrement, et elle avait chuchoté. Sa voix était à peine audible au dessus du murmure du vent dans les sous-bois. Alors seulement, elle sentit la main de Camélia se poser sur son bras, enfin. Elle se mordit les lèvres, essayant tant bien que mal de réfréner son inquiétude. Mais apprivoiser des sentiments auxquels on n'avait pas eu affaire depuis des mois s'avérait hautement compliqué. Peut-être qu'elle aurait dû laisser la boite fermée, tout compte fait.



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1639
Age : 23
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
35/60  (35/60)
Points d\'Expérience:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Louve y es-tu ? [pv : Kerowyn]   Jeu 10 Mai - 17:40

Comme il aurait pu s'y attendre, la rouquine réagit au quart de tour, sans même savoir ce qu'elle comptait faire. Bon, c'était une réaction prévisible au vu de son récit sans fard mais voir la fausse louve se lever et se rasseoir avec l'agilité d'un tronc d'arbre avait quelque chose de risible.
Quant à sa copine, elle semblait encore plus paumée qu'elle. Le Rôdeur se fit la réflexion qu'à part servir sa gamelle à Kerowyn le soir elle ne devait pas servir à grand chose en fait. Comme quoi, l'autre là avait raison, on pouvait douter que deux trous du culs soient plus efficaces qu'un seul.
De son côté, Kerorian s'efforçait de laisser la "boîte" dans un coin. Les sentiments avaient toujours été quelque chose de flou pour lui, en particulier quand ils sont puissants. De ses errances, il en avait retenu qu'il n'était pas apte à trancher une décision satisfaisante.
Une fois de plus, une femme posa une question qu'il jugeait stupide. Est-ce que Liyu serait plus en sécurité avec ou loin de sa "famille" ? Ben ça dépend de la distance, parce que clairement s'il l'avait collée comme il avait collé Pando' à l'époque, son enlèvement n'aurait jamais eu lieu. D'un autre côté, s'il ne l'avait pas emmené à Daein, ça ne se serait pas passé non plus.
Encore une question sans réponse franche et claire possible, et encore une question de gonzesse. Le Rôdeur préféra hausser les épaules dans un claquement métallique.


" 'Sais pas. Si tu t'es faites des ennemis, tu risques de les rameuter sur elle. D'autre part, même si ça arrive, tu seras là pour la casser la gueule."

Le dilemme, d'un point de vue masculin, ou alors c'était seulement du sien, était plus simple : Est-ce qu'il avait envie de passer son temps sans interruption à veiller sur les miches de son ex ? Pour lui, non, définitivement non. Pour plusieurs raisons, mais la conclusion était la même.
Allez, tant qu'à se distraire avec un comportement inhabituel - celui d'un être sociable - autant le faire jusqu'au bout, ce n'était pas n'importe qui qu'il rencontrait après tout.


"Dans tous les cas, je pense qu'elle serait heureuse d'avoir de tes nouvelles. Avec tout ce qui se passe, j'imagine qu'elle doit être très inquiète à ton sujet, ça vous ferait du bien de vous retrouver."

Et puis, si lui avait du mal à trouver sa place vis à vis de Liyu, il n'avait aucun mal à imaginer celle qu'occupait Kerowyn dans la vie de la barde...et celle de la barde dans la sienne. Ce n'était pas la même, puisqu'ayant vingt ans de moins et une traumatisme de plus, mais fondamentalement la personnalité restait la même. Une autre preuve de cette théorie était le Chevalier de la Mort, qui répondait bien à cette idée si on fait abstraction de son sévère déficit mental.
Mais sinon, quoi de mieux qu'une réunion de familles entre fragiles effondrées pour se remettre de ses malheurs ?




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 258
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Louve y es-tu ? [pv : Kerowyn]   Jeu 10 Mai - 22:58

- Hmpf...

Kerowyn n'était pas convaincue. Effectivement, avec les ennemis qu'elle avait, il serait dangereux d'approcher Liyu. Sans compter qu'elle ne voyait pas trop comment rassurer sa mère sur son état, vu... et bien justement l'état dans lequel elle était. Elle risquait même plutôt de l'inquiéter. Très honnêtement, la louve ne se sentait pas prête à rencontrer Liyu, pas plus qu'elle ne l'avait été à rencontrer Kira. Kerorian... C'était différent. Elle ne l'aimait pas. Car une chose au moins n'avait pas changé au cours de cette rencontre, c'était qu'elle ne voulait pas de la compassion de ses proches.

Après, il n'était pas exclus qu'elles se croisent, mais en tout cas Kerowyn n'irait pas sciemment la chercher. Peut-être sur l'insistance de Camélia, et encore... Elle préférait privilégier la traque des cultistes. Si elle ne pouvait atteindre Death, alors au moins ses hommes de main. Ainsi, tout le monde vivrait dans un monde un peu moins risqué... C'était peu, mais c'était mieux que rien, car chaque cultiste qu'elle tuerait en serait un de moins pour mener ses sacrifices morbides ou ses rituels maléfiques.

Et voila, elle avait à nouveau envie de partir en chasse. Plus qu'envie, elle en avait besoin. Courir, fondre sur sa proie, sentir sa tension, sa peur de mourir sous ses crocs, et enfin le moment de la mise à mort, celui où elle se sentait elle-même revivre, au moins un peu... Elle se lécha les lèvres.

- Je crois... Que nous ferions mieux de reprendre la route...

Pour le coup, Camélia était assez d'accord avec elle. La borgne ne désespérait pas de réussir à guider Kerowyn sur les traces de sa mère, convaincue que cela pourrait faire du bien à la guerrière rousse. Et puis, Kerorian l’agaçait. Elle ne se sentait pas à l'aise en sa présence, sans doute à cause de ses moqueries sur les... Saphistes.



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1639
Age : 23
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
35/60  (35/60)
Points d\'Expérience:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Louve y es-tu ? [pv : Kerowyn]   Lun 14 Mai - 11:51

Il s'attendait à ce que la rouquine bondisse de joie, ou bondisse tout court jusqu'à la barde, à l'idée de revoir sa mère et de passer un bon moment avec elle...mais au lieu de quoi, elle se mit à faire la gueule. Ah, les femmes...même avec un mode d'emploi, le Rôdeur ne saurait toujours pas comprendre comment elles marchent.
Par contre, il pouvait reconnaître la tension grandissante avant un affrontement qui gagnait à nouveau sa fille. Cette idiote allait certainement reprendre sa "chasse", qu'importe sa cible actuelle - Lui, Death, l'impératrice en collants ou le poulet de Rivebois - et Liyu continuerait à rester seule et négligée du peu de famille qu'elle avait.
Bah tant pis. Ce n'était de toute manières effectivement "pas ses affaires" comme l'avait si bien dit l'autre brouteuse. D'ailleurs en y pensant, ça faisait quand même une bonne quantité de vaches dans son entourage à force.
Boarf.


"M'ok". Tâche de rester en vie."

Le Rôdeur ne doutait pas qu'il survive très bien si jamais la rouquine rencontrait un terrain favorable au décès prématuré, mais quelque part ça l'aurait franchement ennuyé si sa version féminine du futur se faisait poutrer comme une brêle dans un coin miteux par trois clodos et demi siphonnés du bocal.
Quant à sa copine à la langue mal pendue...hé bien on s'en fout. Elle suivra probablement le même sort que Kerowyn de toute façon.

N'ayant plus rien à faire ici, mais s'étant tout de même bien amusé...ou ce qui s'en rapprochait le plus, Kerorian finit par se relever, réajustant son sac, les pièces de son encombrante armure et récupérant sa lourde épée pour la réaccrocher dans le dos.


"Mmh...C'était pas mal. De discuter un peu."

Cela lui avait permis de tuer le temps, de se changer un peu les idées - même si évoquer Liyu avait plutôt foutu le dawa dans sa tête comme dirait l'autre - et même lui pouvait avoir conscience que d'échanger quelques mots avait probablement sauvé la vie de cette idiote.
Même s'il ne savait pas vraiment ce qu'il devait penser de ce fait, trouvant même assez absurde qu'un faucheur d'âme se sente satisfait de préserver une vie parmi tant d'autres...mais cette vie-là lui était familière, et cela lui avait permis de ressentir quelque chose, un fait suffisamment recherché par le Rôdeur pour qu'il en prenne note quelque part dans un recoin de sa caboche.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Louve y es-tu ? [pv : Kerowyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Louve y es-tu ? [pv : Kerowyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Un rp avec une louve/sorcelière agile?
» Qui veut n'rp avec Sun, la louve à la queue de feu?
» Luvia, une louve pas comme les autres
» Louvara, louve de coeur
» Isolation │Désespoir de la Louve│

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Lieux Divers
-