AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nettoyage de printemps (mini-évent)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarQuintessence de l'Absurde


Messages : 338
Localisation : Là au bon endroit. Au bon moment.
Autre Indication : Maître des Echecs.
Groupe : Lui-même.

Feuille de personnage
Niveau:
20/20  (20/20)
Points d\'Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Nettoyage de printemps (mini-évent)   Lun 16 Avr - 9:59

<
Ah qu'il était bon de se sentir le maître du monde. Avec cette armée grandissant à ses pieds, convergeant depuis tout le continent sans craindre ni la loi ni la mort pour le servir tandis que tous les peuples du monde connu tremblent à l'idée de le voir frapper à leur porte... Oui, Death se sentait comme un roi.

Bon, c'était un peu le roi des glands car parmi ses fidèles, véritables fanatiques fébriles aux yeux exorbités, il y avait quand même pas mal de débiles ! T'nez, c'ui là c'était un vieux fermier, raciste jusqu'au fond des fesses qui avait jamais digéré que les Laguz deviennent les "égaux" des humains et voulait mettre une trempe à Criméa pour la peine.
Et puis lui là, un manchot ! Ce con avait tenté de passer à fond les bananes à côté d'un avant-poste militaire en clamant "Mort aux fausses divinités ! Vive Death ! Gloire aux nouveaux maîtres !" avec trois quatre copains...ben ils se sont faits courser, et lui seul s'en est sorti, au prix d'un bras. Bon, le Chevalier de la Mort n'avait rien dit, car ça l'avait fait marrer d'avoir des sujets suffisamment décérébrés pour risquer leur vie d'eux-même juste pour insulter le règne en place.
Mais dans l'ensemble, c'était quand même une bonne bande de bras cassés pour ainsi dire...enfin, au moins il se consolait en se disant que ça ne pouvait pas être pire que ses zombies.

En attendant, Death et sa troupe improvisée, forte de plusieurs centaines d'individus désormais, marchait d'un bon pas dans Criméa, en direction du comté d'Edmond Demer, à moins d'un jour de marche forcée de la frontière avec Daein.
Le pauvre noble avait tenté de réclamer de l'aide, de demander à ce que ses proches lancent des assauts pour amoindrir l'armée qui marchait sur lui, mais plus Death avançait, plus ses "amis" devenaient frileux. Le Chevalier de la Mort semblait n'en avoir qu'après lui, pour une raison connue de lui seul, et nul ne tenait à s'attirer ses foudres s'il pouvait repartir comme il était venu sans incendier le pays.

Quand ils arrivèrent aux portes de la villa fortifiée du Comte, où civils et soldats se barricadaient en implorant tout ce qui pouvait l'être de les protéger de ce jour funeste, Death décréta enfin une pause, se disant qu'il était l'heure de motiver ses troupes et de faire peur à ses futures victimes.


"Me voilà enfin comme promis, duc ! tonna la voix puissante du cavalier noir, rendue difforme par son heaume j'aurais mis un peu de temps à me décider, puis je me suis dit que ça serait con de pas profiter du beau temps pour distribuer quelques claques !"

Ses sbires ricanèrent dans les rangs. La plupart essayaient d'afficher à outrance leur loyauté folle au Chevalier de la Mort, le plus souvent en se peignant le visage ou les vêtements d'un heaume noir à pointes ou d'une crâne blanc. Quelques uns s'étaient même permis de brandir des trophées macabres, têtes, mains, colliers de dents, oreilles...les plus fous s'étaient eux-même scarifiés pour en faire autant.
A coté du général funeste, un cavalier s'élança. Sobrement paré et équipé, élégant même par son air fonctionnel, il se tenait droit, digne et se racla la gorge pour attirer l'attention de son maître.


"Pardonnez-moi, Seigneur. Mais n'était-ce point le Duc de De Méline que vous souhaitiez "visiter ?" "
"Si, pourquoi ?" rétorqua le chevalier, sa voix toujours amplifiée.
"Hé bien, nous ne sommes qu'au comté de Demer ici, Seigneur. Un homme de petite envergure, un adversaire sans valeur ni intérêt."
"Ouais, mais il est sur la route."
"Mais...ce n'est pas le duc et général Mysti de..."
"J'm'en fous ! Il est trop loin ! C'est lui qui morflera à sa place !"
"Greuuh ?"
"Mais oui, tu les réduiras plus tard en kit, Kat."

Le cavalier se mit alors en retrait de son maître avec une révérence jetant un regard méfiant au colosse qui se tenait aux côtés de Death. Même le Chevalier de la Mort paraissait petit et frêle à côté de ce mastodonte, presque deux fois haut comme un homme. Il était recouvert de la tête aux pieds d'épaisses plaques d'acier, qui semblaient avoir été presque raccommodées tant bien que mal entre elles pour les faire tenir sur sa monstrueuse carrure.
Vêtu d'un casque grossier, le géant ressemblait plus à un canevas de métal qu'à un véritable chevalier. Comme les autres fanatiques, il avait surgi de nulle part et foncé droit jusqu'à son maître, mais lui avait piétiné tous ceux qui avaient tenté de l'arrêter. Il portait une masse qui devait être aussi lourde qu'un âne mort sur l'épaule, et ne répondait que par des grognements ahuris dès qu'on lui parlait. Même ses "alliés" se méfiaient de lui.

Puis enfin, Death leva haut la main, et la tension monta d'un cran. Le silence s'installa, les défenseurs commencèrent à transpirer en serrant leurs armes, cachés derrière leurs barricades ou leurs murs.


"Allez mes larbins ! Tuez, mourrez et brûlez partout sur votre passage !"

Immédiatement, l'armée se rua en avant en poussant moult cris de rage et d'allégresse. Sans arme de siège, la masse compacte de dispersa pour essayer de trouver un autre accès et multiplier les fronts, donc les victimes. Certains tenaient des javelots et des arcs, qu'ils essayèrent de jeter dans les volets, fenêtres et autre charpente pour y accrocher des grappins et accéder aux étages supérieurs.
Death lui ne bougea pas, posé tranquillement la main sur son épée, plantée dans le sol. Il semblait savourer la cacophonie provoquée par ce chaos grandissant, le cavalier aux traits patriciens et le colosse demeuré demeurant à ses côtés.



_______________________________________________________________________________
Hrp : Une très longue intro, certes, mais je fais ce que je veux d'abord.

Et on part sur les chapeaux de roues ! Les sbires du mal se lancèrent à l'assaut du château en cherchant une ouverture un peu partout. A vous de voir si vous étiez en route pour vous abriter, si vous êtes déjà à l'intérieur, si vous faites partie de l'armée des débiles ou autre.

Pour les infos plus "pnj" :
Death et ses deux sbires fétiches sont restés en retrait, encore hors de portée de flèche.
Les ennemis brandissent toutes sortes d'armes basiques, il n'y a apparemment pas de mages.
Les défenseurs sont retranchés, et comportent essentiellement des lanciers et des archers. Quelques mages et prêtres sont aux lignes arrières.
Le comte, sa famille et sa garde d'élite sont retranchés dans la salle du trône, en pleine panique.
Il n'y a pas de classe 2 (du moins...pour le moment~) chez les pnj, d'un côté ou de l'autre.

Turn order : Osef. Arrangez-vous entre vous, tant que c'est propre on s'en cogne.
Délai : C'est un peu la merde pour certains en ce moment (période d'exams souvent), donc on va dire deux semaines !

Amusez-vous, et mourrez bien.


"Les Dieux jouent avec les Hommes.
Moi, je me joue des Dieux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nettoyage de printemps (mini-évent)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Final : MINI-ÉVENT] Le Clan des Étoiles nous réserve t-il une autre place au seins de leur tribu?
» Grand nettoyage de Printemps - RECENSEMENT
» [CLOS] ❝ we're gonna die young. (mini-évent)
» [Mini-Évent] La perle rare vous présente....
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Lieux Divers
-