AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kira
avatarMarqué


Messages : 144
Localisation : Ici ? Ou la ? Ou peut être là...
Autre Indication : Childish Genius <3
Groupe : Association des enfants du futur venus sauver le passé !

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
93/100  (93/100)

MessageSujet: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Mer 15 Nov - 14:06

Il faisait nuit sur le stade qui était plein à ras bord.... non, ras bord était un euphémisme... il était surpeuplé, les gens étaient serrés, compactés, et s'il n'y avait pas une barrière magique, nul doute que des spectateurs seraient tombés dans l'arène (et contraints de combattre selon les saintes écritures qui régissent l'arène). Quelques sphères de lumières voletaient pour éclairer le Colisée alors que des acclamations exigeaient le début des festivités.


KIRA-CHAN ! KIRA-CHAN ! KIRA-CHAN ! KIRA-CHAN ! KIRA-CHAN ! KIRA-CHAN !

Le peuple scandait le nom de la sainte patronne des tournois de n'importe quoi, en rythme, avec impatience et joie.

Puis les lumières se dirigèrent vers le centre de la piste, devenant de plus en plus intense jusqu'à aveugler même les gens du fond.


« Vous êtes prêts pour le grand spectacle ? »

Boost de hype dans le public qui hurle à en vomir ses poumons. De nulle part, une musique (clairement pas composée avec les instruments locaux) commençait à retentir. Les lumières s'atténuèrent un peu et laissèrent apparaître une Kira en mini jupe et chemisier un poil ouvert, un ruban attachant ses cheveux. Avec elles, des filles dans un accoutrement similaire... Et ce fut la chorégraphie la plus insolite que Tellius eut vue qui se déroula (tout ça en langage Kirapocalyptique, connu dans un autre monde sous le terme de « japonais »).



...

non, pas avec les effets spéciaux, juste la danse, ok ? Faites un effort d’imagination.


Bref, ça a bien hypé le public et les filles accompagnant Kira disparurent dans des étoiles, des lumières, des arc-en-ciel et une fumée ninja.


« KONBANWA TELLIUUUUUUUUUUUS ! »

Kira leva le poing, provoquant des acclamations.

« Bienvenue ! Bienvenue dans cette nouvelle édition du tournoi de Nawak, sponsorisé par notre fabuleux partenaire Pedro SARL ! Pour le bonheur de ces dames, des marchands ambulants proposeront des produits à prix abordable durant le festival ! Tout achat ici sera accompagné d'un bon de réduction de 50 % à valoir dans les 600 points de ventes des boutiques Pedro à travers Tellius, même à Goldoa ! La bas, le PDG (Pedro Dragon Gigantesque) fait fureur, vous savez ? Breeeeeef ! Où j'en étais... ah oui ! Les règles ! Aloooors...

Pour les jeunes enfants qui découvrent le tournoi de nawak, voici les règles :

Chaque participant peut agir une fois par tour et quand il le souhaite.il aura à sa disposition l'arsenal que je présenterais tout à l'heure. Les armes seront disposé au centre de l'arène, premier arrivé, premier servi. Le gagnant ne sera pas le derner debout mais celui qui aura le plus bluffé le jury, composé de moi, moi et Kiralouve.

- ELWEN ! Mais... Qu'est-ce que je fous encore la, moi ?
- Et régulièrement, j'interviendrais pour imposer... un événement spécial. Aux participants de s'adapter... bon... QUE LES SAINTES EPEES DU TOURNOI DE NAWAK MANGA EDITION ARRIVENT ! »

Et après une chorégraphie Magical Girl de Kira, les armes furent invoquées autour d'elle :

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

« voiiiiila ! Les armes sont présentées, donc maintenant... QUE LES COMBATTANTS ENTRENT DANS L'ARENE ET CHOISISSENT LEURS ARMES ! »



Les hostilités sont lancées, combattants, vous avez jusqu'au 30 inclus pour répondre ! Si vous ne répondez pas à un tour, vous prenez une pénalité. Au bout de 3 pénalités, vous êtes exclus du tournoi !

Rappel : soyez aussi MANGA que possible, ça compte dans la note !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
avatarMarqué


Messages : 129

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
24/100  (24/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Mer 15 Nov - 23:59



   

   
Revelation ! Pandora est une...

   
Grand tournoi de n'importe quoi V4 - Japan Edition






   



- Tu connais les enjeux de ce tournoi, Pandora...

J'ai hoché la tête. J'étais parfaitement au courant, à ce moment-là, des enjeux dont il parlait. Ce tournoi allait probablement être le plus important de toute ma vie, et il fallait que je sois prête pour affronter les épreuves qui m'attendaient. Ce serait dangereux, et la concurrence ne me ferait pas de cadeau, mais j'avais besoin de participer. Je le sentais au fond de moi, dans mon cœur, dans mes tripes. Je devais faire mes preuves pour être enfin acceptée par tous ceux qui ne croyaient pas en moi, qui pensaient que ma naissance ne me prédisposait pas à mon activité.

J'ai regardé mon Sensei, et il a pu lire dans mes yeux la détermination et la volonté de vaincre qui m'animait. Avec un tel désir de vaincre, je ne pouvais pas perdre. Un sourire confiant avait étiré les lèvres de la seule personne à avoir jamais cru en moi et en mon potentiel, et il avait serré ma main dans un sobre geste d'encouragement.

- Vous pouvez me faire confiance Sensei, je me suis entrainée dur pour cette journée, je ne pourrais pas être meilleur que je ne le suis maintenant.
- Ne dis jamais cela, ma petite. Tu pourras toujours progresser, il y en a toujours plus à apprendre. Ton but doit être de dépasser tes limites.

A nouveau, j'avais hoché la tête. Il avait raison. Je n'étais pas au bout du chemin, et je ne le saurais probablement jamais, mais cela ne m’empêchait pas de chercher à l'atteindre !



***


Et c'est pour cette raison que je me retrouve aujourd'hui à fouler les sables de l'arène dans laquelle j'allais mener le plus dur combat de ma vie. La présentatrice chauffe la foule, qui s'entasse sur les gradins comme des pigeons autour d'une miette de pain. Tous ces yeux qui vont bientôt être posés sur moi, me détailler... Chacun d'eux pourrait constater que j'ai en moi ce qu'il faut pour réaliser mon rêve.

Devenir la meilleur Geisha de Tellius.

L'heure est à présent venue pour les candidats de se présenter dans l'arène. La présentatrice à finit de dévoiler les armes auxquelles nous auront accès pour cette confrontation. Des armes en plastiques, une figurine, un masque étrange, des cartes et un accessoire plus qu'intéressant. Mais si je devais prendre l'outil sponsorisé par Pedro INC, cela aurait été trop facile. Non, il me faut décider d'une autre arme, moins conventionnelle, mais que la magie du n'importe quoi saurait transformer en un outil polyvalent... Mon regard se pose alors sur la figurine.

Sensei m'en a déjà parlé. La chevelure violette, l'armure noire, la paire de... Je la reconnais. Elle figure dans d'anciens livres de Kama sutra que nous possédons à la maison close. Légendaire artefact qui, une fois réunit avec les onze autres statuettes, le tout enroulées dans des capotes et disposées en un schéma précis permettrait, par l'intermédiaire d'une danse rituel appelée "strip tease", d'invoquer une créature d'un autre plan... Mon choix est fait. D'autant que je possède les autres statuettes.

Il est à présent temps de faire mon entrée sur scène. La porte s'ouvre devant moi, et je pose mon pied chaussé d'un tabi sur le sable qui accueillerait nos batailles. Chacun peut alors poser les yeux sur moi.




Vêtue d'un élégant Kimono imprimé de fleures, mes cheveux soigneusement entretenus tombant autour de mon visage en mèches soyeuses retenues par des barètes traditionnelles, la tenue est refermée de sorte à offrir une vue plongeante sur ma poitrine, aussi peu couverte que la décence ne le permet. J'avance avec une grâce innée jusqu'à atteindre la table où sont exposées les armes, et ma main se pose avec déférence sur la statuette repérée plus tôt.

L'artefact légendaire est à présent en ma possession. Contre ma hanche, un sac assez lourd contient le reste des figurines. Il est maintenant temps de procéder au rituel d'invocation. M'approchant du centre de l'arène, je m'assis en Seiza pour extraire de mon paquetage les statuettes déjà en ma possession et les préservatifs nécessaires à la bonne tenue du rituel. J'enroule alors soigneusement les statuettes et les disposent en cercle autour de moi, laissant le sac vide sur le sol.

Et ceci n'est pas une faute. J'utilise simplement l'une des armes proposées en plus d'exemplaires que ce que l'on pensait disponible.

Je me relève donc une fois les préparatifs terminés et commence la danse rituel qui me permettras d'invoquer la créature d'un autre plan qui devras m'aider lors de ce tournoi. Mes mouvements sont lents et mesurés, empreint de maitrise, alors que mes vêtements glissent sur mon corps jusqu'à rejoindre le sol sableux à mes pieds. A chaque nouveau froissement de tissu, les statuettes luisent d'une lueur de plus en plus vive, et s'élèvent dans les aires, tournant autour de moi. Jusqu'au moment où toutes se réunissent au dessus de moi, lorsque mon dernier vêtement tombe au sol. Les statuettes fusionnent, alors que mon corps se retrouve nimbé de lumière, et un éclair fracassant s'écrase soudainement devant moi, me faisant tomber à la renverse.

Surprise, je vois des étoiles danser devant mes yeux quelques instant, le temps que ma rétine ne s'accommode de cette soudaine et intense luminosité. Mais lorsque je vois enfin ce que le rituel a amené à moi, je ne peux empêcher un mince sourire d'étirer mes lèvres.

La statuette retombe dans mes mains, et elle ressemble comme deux gouttes d'eau à la créature invoquée.

Délicieuse femme à l'opulente poitrine et à la démarche provocante, les plaques d'armure noire semblent absorber la lumière. D'instinct, je sais qu'elle en sait bien plus que moi sur le noble art de la prostitution, et je comprend qu'elle en sait également plus que mon Sensei.

Elle saura me mener à la victoire. Et la statuette me donne le pouvoir sur elle.

- Bienvenue dans notre monde, Camilla-chan~

Bien, il est temps à présent de remettre mes vêtements.
   

   
   

   

   
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
   



Thème musicale de Pandora : ~Le bal des vipères~
Ma couleur : Ivory
Moi, Pandora de Cendrefer, grande vainqueur du Grosbill Award, catégorie "personnage le plus parfait":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérion
avatarBeorc


Messages : 86
Age : 16
Localisation : Les routes de Tellius
Groupe : Ligue des luthiers extraordinaires

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Jeu 16 Nov - 8:05



Quelques secondes après l'invocation réalisée par la candidate Pandora, j'entre à mon tour dans l'arène. Observant la table sur laquelle reposent les armes de ce tournoi, je remarque un étrange masque. Je comprends alors instantanément que c'est l'arme qu'il me faut, celle qui me permettra d'enfin apprendre qui étaient mes parents, et pourquoi je possède cette mystérieuse marque sur mon petit doigt de pied gauche depuis ma naissance.

M'élançant vers ladite table, je revois toutes les épreuves que j'ai dûes traverser pour en arriver là. Je revois le sacrifice de Maître Song-fu, lors de l'attaque du Hamsterzilla du tome 29. Il avait utilisé la légendaire technique de l’ornithorynque ésotérique, une des quatre-vingts huit techniques interdites du Techonomicon.
J'abaisse mon regard vers ma main droite, sur laquelle on peut observer un quart de dessin de Pedro. Je revois mes trois amis et compagnons de voyage, Riri, Fifi et Loulou, lorsque nous avons joint nos mains pour dessiner ce Pedro afin de nous remémorer la promesse de nous retrouver dans deux ans, parce que les lectrices et lecteurs veulent de nouveaux pouvoirs trop badass pour les héros.
Enfin, je glisse mon regard vers mon pendentif en forme de puce, qui a jadis scellé mon pacte avec le terrrrible (roulez bien les « r » en lisant) Démon Geaizon, l'Archiduc de la Gratouille, me permettant d'obtenir le sens le plus puissant, le :


  • A_le Sens Renaissance
    B_le Sens de l'humour
    C_le Sens de variation



Après ces flashback en série, je me rends compte que selon les lois de la physique classique, j'aurais déjà parcouru la moitié de la distance Terre-Lune (par rapport à sa distance à J-2 dans Majora's Mask). Cependant, la dilatation de l'espace provoquée par le Grand Scénario Primordial a simplement fait que je me retrouve maintenant devant cet étrange masque. Je commence à entendre des voix que je ne peux comprendre alors que je saisis le masque et l'approche de mon visage



Puis, au moment où le Masque entre en contact avec mon visage, il commence à fondre et se colle à moi. Retentit alors dans toute la reine un cri mêlant douleur et jouissance, tandis que commence ma fusion au masque.



HAN !!!

Le masque fond et se glisse sous ma chemise verte, recouvrant tout mon corps telle une huile sacrée.

OUH !!!

Je le sens s’incruster dans ma peau. Tous mes sens sont en alerte et ma température corporelle monte en flèche.

AYAYAYAAAAAYYYYYYY !!!!

Tous les muscles de mon corps commencent à gagner du volume, comme le casier judiciaire du politicien lambda. Ma chemise explose en révélant un corps nouveau.

LAISSEZ-MOI VOUS RÉVÉLER MA VÉRITABLE IDENTITÉ...

Des biceps amoureusement ronds. Des tétons saillants.

JE SUIS ALEX…

Une peau luisante, recouverte des meilleures huiles du Clergé de Mars. Une voix suave et un regard pénétrant.

LOUIS…

Un pantalon à deux doigts de craquer, laissant deviner de délicieux mollets et un beau petit cul dans lequel on voudrait croquer.

VALÉRION !!!!!!!





Laissant parfois échapper de petits gémissements de plaisir devant tout ce bropotentiel, je prends les poses les plus avantageuses pour montrer ma fabuleuse musculature aux spectateurs, ainsi qu'à mes adversaires.

SOYEZ HEUREUX, CAR VOUS SEREZ VAINCUS PAR LES PLUS BEAUX, LES PLUS HUILÉS MUMUSCLES DE TOUT TELLIUS !!!!!


Dernière édition par Valérion le Jeu 16 Nov - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
10/60  (10/60)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Jeu 16 Nov - 9:07

Alors que l’arène était si pleine qu’on en voyait des spectateurs tomber lamentablement à l’extérieur ; alors que la foule était en délire en attendant que tous les participants soient entrés ; alors que de ces derniers, deux étaient déjà sur place et avaient choisi leurs armes, un troisième candidat négociait encore dans les coulisses…

« S’il vous plaît, j’en ai vraiment besoin ! »

La réceptionniste secoua la tête.

« Navrée, mais vos armes personnelles ne sont pas autorisées dans ce tournoi. Votre livre vous sera restitué à votre victoire…enfin, si vous gagnez… »

Sous sa capuche, la silhouette blêmit. Le Livre était…toute sa vie. L’outil sans lequel rien n’aurait été accompli. Et si on l’en privait… Qui sait ce qui adviendrait ?

« … Je plaisantais, hihi. Ne vous en faites pas, même si vous perdez, après avoir recollé vos morceaux vous pourrez venir le récupérer ! »

Ce sourire malsain faisait froid dans le dos… Soupirant, l’individu se résigna et fit volte-face, le menton haut, sa cape virevoltant dans un courant d’air miraculeusement placé par la magie du scénario. Ses pas résonnèrent dans le couloir tandis que sa voix s’élevait à mesure que la porte se faisait plus proche :

« Très bien, dans ce cas je concourrai sans son aide ! Regardez bien le tournoi, car la victoire aujourd’hui ne sera remportée par nulle autre que… »

Un dernier pas. Le sable de l’arène. La foule en délire. Et les deux concurrents. Il se félicita d’avoir une capuche assez large pour cacher son léger saignement de nez à la vision d’une femme entièrement nue… Et d’un habile mouvement de bras, non seulement il essuya toute trace de sa honte, mais il retira également son manteau qui s’envola lui aussi par la magie du scénario.

Un mètre soixante de pure classe héroïque apparut alors aux yeux des spectateurs. Des yeux rouges dans lesquels brûlait la flamme de la victoire, une moitié de cheveux blonds, l’autre noirs, avec une mèche rebelle au sommet de son crâne, un sourire déterminé, le tout sur une tenue noire rehaussée d’une veste rouge et blanche.


« Le Phénix Bleu ! »

Il avait enfin terminé sa phrase, après les cinq secondes de blanc réglementaires, comme le voulait le manuel du jeune héros débutant. Il fit quelques pas de plus et observa plus attentivement ses adversaires déjà présents. Ils étaient…trois ? Tiens, on lui avait dit qu’il n’y en avait pour l’instant que deux… Enfin bref, ça ne changeait rien, il gagnerait quand même ! Il y avait donc un homme musclé qui brillait de mille feux. Enfin, surtout d’huile et de transpiration, probablement, mais ce n’était qu’un détail. Il y avait aussi deux femmes, une dont les vêtements étaient posés au sol à côté d’elle, allez savoir pourquoi, et l’autre qui lui rappelait quelqu’un, mais qui ? Bref ! Les armes étaient à portée. Il n’avait qu’à s’avancer un peu…

En voyant les armes restantes, le jeune homme marqua un temps d’arrêt. Laquelle choisir ? Il lui faudrait une arme puissante, une arme capable de terrasser ses adversaires sans l’aide du Livre, ce trésor familial confié par son grand-père sur son lit de mort quand il fut vaincu par le clan des Dragons Jaunes… Sans le Livre et les puissants sortilèges qu’il renfermait, il n’avait aucune chance…

(NON ! C’est faux ! Un vrai héros peut s’adapter à n’importe quelle arme ! Je vais prouver à Grand-Père que toute cette aventure m’a permis de devenir fort par moi-même ! Je vais me montrer digne de son héritage et le venger, ainsi que mes parents morts dans cet incendie qui n’a pas pu être accidentel !)

Sa main se tendit. Son choix était fait. Il restait encore une arme qui conviendrait parfaitement à son style de combat. L’arme parfaite. Ses doigts se refermèrent sur le paquet de cartes. Il avait entendu parler de ces cartes, dont on disait qu’elles renfermaient un pouvoir surpuissant capable de transcender l’essence humaine pour devenir un dieu invocateur. Les créatures de ce jeu devaient être…

« NANIIIIIIIIIIII ?!!!!!! »

En retournant le jeu de cartes, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir…qu’elles étaient vierges ! … Mais non, pas comme ça, bande de gros porcs, elles étaient vides, il n’y avait pas de monstres dessus !

« … Mais… »

Sa tête se baissa, et une sorte de rideau bleu d’émotions négatives apparut sur son visage. Quand soudain, une idée ! Il se retourna pour que personne ne le voit, et sortit de son sac un marqueur indébile…euh, non, indélébile, pardon, et noir. Parce que oui, la couleur est très importante. Le noir, c’est le vide, sur lequel on peut poser ce que l’on veut, afin de créer ce que l’on veut. Et ainsi, le jeune homme se retourna de nouveau, et brandit ses cartes marquées du nom des sorts qu’il voulait utiliser.

« Préparez-vous à être terrassés par la puissance du Phénix ! »

(Ça y est, Grand-Père. Je vais mettre en application tous tes enseignements aujourd’hui. Tu pourras être fier de moi, je te le promets !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Félicia
avatarBeorc


Messages : 87

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Jeu 16 Nov - 15:39


Il était une fois, une histoire qui commençait ainsi :
Tout commença par une belle nuit ensoleillée. Dans un grand et puissant pays peuplé d'abrutis orgueilleux et obèses, clamant à tout va qu'ils respectaient les commandements d de l'église tout en étant les premiers à les détourner pour asservir les peuples, exterminer ceux qui s'y opposaient et piller sans vergogne la moindre ressource disponible

"Ah, tu veux dire les Etats-Unis ?"
Mais non idiote, Begnion !
"Ah. Ah ben oui. T'avoueras que ça prêtait à confusion..."
Mouais, certes. Bon, reprenons. Au coeur de ce puissant royaume donc résidait une cité, où subsistaient la haine et la peur après qu'un monstre dont la force n'avait d'égale que sa cruauté l'ait ravagé, elle, et les terres qui l'environnaient. Ce véritable démon ne put être repoussé qu'à un prix extrême, exigeant même le sacrifice de certains des plus grands héros de l'Histoire et...
"Trop mortel ! On est à Konoha !"
Qu...quoi !? Mais pas du tout pauvre cloche, Siennes bordel ! Siennes ! Ta propre ville natale abrutie ! Et puis arrête de m'interrompre merde, comment tu veux que je narre sinon !
"Meh...tu n'es pas drôle Oni-chaan, j'voulais des câlins moi, comme ce matin tu sais, quand je me suis glissé sous ta couette et que tu étais..."
Mais ça s'arrange vraiment pas toi hein ? T'as jamais eu de frère bordel, et certainement pas moi ! Prends tes médocs et retourne au panier espèce de dégénérée !
"...T'es pas mon Oni-chaan ?"
Non.
"Mia alors, t'es qui vous ?"
Ben, ton créateur.
"Alors ça veut dire...que Dieu existe ! Ô père tout puissant qui êtes aux chiottes, je voudrais la paix dans le monde et une nouvelle robe siouplaît ça serait trop mignon tout plein !"
Oh putain celle-là elle est collector...
"Oh oui ! Et l'intégrale de l'anime "Juliette je t'aime" en vf et collector si c'est pas trop abuser..."
Non mais fermes ta mère bordel, j'essaye d'écrire ta puteborgne d'histoire là !"
"Maman est toute ouverte ?"
...okay, c'est bon, j'en ai marre. Féli ? Mets toi-là. Voilà, comme ça, bouge pas c'est parfait. Aie l'air d'une conne ? T'as jamais été aussi naturel, félicitation. Hrm hrrm...



Ainsi donc, la ville pansait ses plaies, toute la nuit était calme. Toute ? Non, car une petite maison gueulait encore et toujours jusqu'à pas d'heures la nuit. Félicia, fille unique de la famille Fayst, pleurnichait encore, les joues couvertes d’ecchymoses car elle avait encore été battue à l'école, et se lamentait de toute sa voix que ses parents ne la comprenaient pas.
"Laisse tomber chérie, Félicia fait sa crise d'ado, c'est tout."
"Oui mais quand même, à vingt-trois ans elle pourrait au moins se chercher un travail...ou un petit copain très riche qui l'en dispensera !"
"De toute façon j'peux pas compter sur vous ! A l'école tout se moque de moi parce que j'ai pas une famille comme les autres, c'est pour ça que tout le monde y me tape, et vous vous voulez rien faire pour m'aider, bande de sales égoïstes !"

Si le père, militaire de carrière sans talent ni ambition, préférait se concentrer sur le match de foot à la fenêtre (ben oui, vous croyiez p'tet qu'ils avaient la télé à Sienne ? Crétins) et son verre whisky-coca, la mère de la jeune femme en revanche se sentait mal. Prêtresse par vocation, bien qu'elle regrettait souvent de n'avoir fait voeu de chasteté, elle avait un coeur très tendre et voir sa seule erreu...fille ainsi lui mettait une boule dans la gorge, ce qui était bien peu mais on fait avec ce qu'on a.

"C'est parce que je suis femme d'église, c'est ça ?"
"Mais non ! C'est parce que vous êtes encore vivants !"
"Gné ?"
"Sérieux quoi, tous les autres y sont orphelins avec des tragédies trop mystérieuses et cool et tout, genre le p'tit ténébreux qui vient d'arriver là son frère a massacré toute sa famille avec son couteau, sauf ses trois p'tits frères, c'est trop la classe quoi !"
"Peut-on vraiment être con à ce point..?"
"C'est ce que j'essaye de faire comprendre depuis des jours ! Quand Death a attaqué Sienne, mais j'étais trop heureuse quoi, j'me réjouissais genre "ouais bientôt moi aussi je serais comme tout le monde !" sauf que vous avez même pas été blessé...vous voulez jamais mourir même un p'tit peu pour moi, c'est trop pas dark la life quoi..."

Toute compassion envolée, la prêtresse chercha le regard de son mari. Celui-ci lui répondit d'un imperceptible mouvement de tête, avant de se lever, prenant sa fille par les épaules, d'un air solennel tandis que la mère allait chercher un sac de jute.

Ecoute Félicia, c'est important.
Oyo ?
"C'est parce que nous avons un très lourd secret à protéger, nous ne pouvons pas nous permettre de disparaître, et de prendre le risque de le laisser sans défense..."
"Cékoicékoicékoi Les yeux de la minette brillaient, avide de savoir quelque chose de neuf, grandiose...épique ! On a un assassin dans la famille ? Papy est un ancien général Nazi ? L'arbre qui pousse dans le jardin et qui pourrit le potager est en fait le légendaire Yggdrassil de Tales of Symphonia (attends non, c'est pas un arbre...osef) ? Ou alors...non, je sais ! Inutile de me le dire papa, j'ai compris ! On a un Gundam dans le grenier !"
"Euh...ouiii, c'est...tout à fait çaaaa et...vas y chérie ! Choppes là !"

Une extinction de lumière et quelques "hmmpff !" après, Félicia se retrouvait dans un sac, tellement saucissonnée qu'elle aurait pu se faire un nom sur internet, et elle sentait qu'on la transportait ailleurs. Elle essaya de se débattre, de mâcher le sac robuste avec ses petites dents pour y faire un trou et pas connement étouffer dedans, ça ne serait pas son genre. De façon tout à fait surprenante et inattendue, elle réussit à déchirer la jute et à passer la tête par le trou, mais ne prit qu'une inspiration avant que son père ne lui foute un coup de pied au cul qui lui valut la note de 8.5/10 de la part des juges et ne la projette loin, vers les étoiles, priant de toutes leurs forces qu'aucune entité divine ne lui autorisent de revenir un jour ici.

"Et une fois de plus Félicha s'envoie en l'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir *blink*

Soulagés, heureux comme ils ne l'avaient été depuis bien des années, les couple s'étreignit ardemment avant de rentrer chez eux. Le sourire qu'ils arboraient l'un comme l'autre laissait entendre que la nuit ne finirait pas là, qu'une seconde jeunesse leur serait permise en cette belle nuit luisante, et qu'ils allaient pouvoir ressortir de "vieux amis", qui les avaient "assistés" durant la conception notamment de l'autre nouille. Laissant sa femme s'étendre sur le lit, le vieux soldat alla fouiller de vieux cartons et...
"Qui a mis un Gundam dans mon grenier !?"


Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Et vous vous en doutiez, la cocaïnomane...pardon, l'héroïne ne pouvait pas disparaître durant le premier post. Dommage hein ?
Félicia voyagea donc à travers le temps et l'espace, et à travers les différents topics du forum, miaulant sa rage, sa frustration et son dégoût de cette trop nulle où les parents veulent pas mourir et vous envoient à travers les dimensions à coup de pompe dans les fesses, même si la lancière n'aurait pas été contre décharger un fusil, puis enfin à force parce qu'il faut bien aider le scénario, Félicia perça la couche de la réalité alternative et tomba comme une météorite lunaire en peluche jusqu'à l'arène, son sac brûlant avec son entrée dans l'atmosphère d'un monde identique au sien.
Evidemment, elle s'écrasa comme une merde par terre. Mais c'est ici que commence vraiment son aventure...non, parce qu'ici c'était juste le fantôme d'un pharaon égyptien, ta gueule.

En gémissant, la belle et douce jeune femme en minujupe s'extirpa du cratère qui avait amorti sa chute, se laissant tomber sur les genoux pour se masser la nuque endolorie par l'atterrissage. Réalisant sa position, elle s'empressa de cacher sa culotte, puis s'intéressa enfin à ce nouvel environnement...et ouvrit de grands yeux ronds.
Des filles nues, avec des seins tellement énormes qu'ils auraient certainement pu se balancer sur le passage d'une balle de sniper dans la toucher. Un mec nu, tellement musculeux et scintillant que la minette dut sortir une paire de lunette de soleil pour le regarder et une...petite crotte ? Ah non, un joueur de carte Yugioh. Presque pareil après tout.

"Pssst, toi !"
"Neh ?"
"Oui toi là, regarde en bas !" S'exécutant, Félicia découvrit là une magnifique paire de boules en acier, et resta bouche bée "Tu es l'élue ! Vous êtes tous des élus ! Mais toi tu es la mienne. Prends-moi, jeune fille, et je te transmettrais ma force, tu te transformeras en une guerrière invincible qui ne craindra ni les seins génétiquement modifiés, ni les tétons brillants, ni aucun jeu de carte ! Je suis les légendaires boules de Geisha, et je t'ai attendue depuis des éons..."
"Miaou. Je vous crois pas ! Ca ne peut pas être réel !"
"Et pourtant tu es là, c'est moi qui t'ai protégé de ta chute et..."
"Mais non ! Je veux dire que vous mentez, les Geisha n'ont pas de boules !"
"Oh putain elle est collector celle-là prouvant sa nature hors du commun, le sextoy réussit à se facepalmer, mais n'en démordit pas. "Réfléchis voyons, nous étions destinées l'une à l'autre ! Avec moi à tes côtés, tu ne craindras plus rien ni personne ! Aucun parent indigne, aucune brute à l'école qui veut voler ton goûter, ni aucun contrôle de math !"
"Même les contrôles de math !? D'accord ! Que dois-je faire, signer avec mon sang ?"

Le sextoy ricana allègrement, son rire sombre résonnant dans la tête de son élue. Puis il reprit avec un air plus léger.

"Ca, nous verrons plus tard, même si je pense que tant ton cas c'est perdu. Non, tout ce que tu as à faire, Félicia, c'est me prendre entre tes doigts et notre pacte sera scellé."

Se mordant les lèvres, la jeune femme s'empressa de ramasser le merveilleux artefact en s'extasiant joyeusement sur sa forme pleine de promesses.



Maintenant en possession de la précieuse relique, Félicia se leva, pleine d'assurance, et la brandit haut au dessus de sa tête. Une seconde s'écoula. Puis une autre, une dizaine. Un filet de sueur commença à glisser sur sa tempe. Attendant la manifestation d'un des miracles qui la faisaient rêver, elle secoua l'accessoire.

"Aie ! Arrête ça ! C'est pas comme ça que je fonctionne !"
"Euh...Baka ecchi, neh ?"
"Bon ta gueule, j'vais t'expliquer comment on fait."

Quelques instants supplémentaires où Félicia resta droite comme un piquet, le poing tendu comme un power ranger, à écouter les instructions de son arme de tournoi. Puis enfin, son visage se fendit d'un grand sourire assuré alors qu'elle prenait une pose dramatique.
"Parfait...j'ai tout compris ! Par le pouvoir des saintes testicouilles en acier, transformation !"



Avec une grâce et une précision héritée des faveurs presque divines de sa relique, la Begnionnais exécuta une longue danse, répétant inlassablement les mystérieuses mots magiques qui accompagnaient cet envoûtant rituel, ne terminant qu'après de fort nombreux pas, sauts et pauses énigmatiques en tournant le dos à ses nouveaux ennemis, se penchant tant en avant que sa tête apparaissait entre ses chevilles, avant qu'un grand flash ne l'enveloppe, la laissant réapparaître après un écran de transition...dans l'exacte tenue où elle était arrivée. En minijupe rose à bords bleus et une marinière blanche, réhaussée d'un foulard rouge. Seul changement, sa longue chevelure brune et ses cicatrices étaient devenues d'un blond éclatant et soyeux, une vraie couverture naturelle.
Elle virevolta sur la pointe du pieds avant de se camper fermement sur ses appuis et tendre un doigt accusateur vers les autres participants.


"Vous avez été méchants ! Alors au nom de la sainte Geisha de fer, je vais vous buter ! Hein ? Ah euh non...je vais vous punir !"

Et c'est ainsi que Félicia, fragile lesbienne inavouée, se retrouva armée de puissantes testicules pour défier Pandora et ses plans de conquêtes des quartiers chauds inacceptables, en particulier les prix qu'elle voudrait sans doute imposer.
Puis un doute lui titilla l'esprit, et elle chuchota à la relique qui pendouillait toujours entre ses doigts.


"Psst...au fait c'est qui eux ? Qu'est-ce qu'on fout là tous ? Qu'est-ce qu'ils ont fait pour que je veuille les matraquer jusqu'à ce que la justice les inonde à mort ?"

La relique ne lui répondit bien évidemment pas. Parce que tout le monde le sait, les sextoy c'est comme les Koala. Ca ne parle pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engar
avatarMarqué


Messages : 598

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Ven 24 Nov - 18:57



Ce monde est corrompu...

Impur...

Souillé...

Il DOIT être purgé ! Mais de quoi ?

C'est simple, tout est la faute d'un homme et ceux qui l'adulent, Pedro.

Lui et son industrie de la luxure, encourageant au stupre, corrompant la jeunesse et détruisant la société, doivent être arrêté.

Par qui ? Par moi, car je suis le seul à voir la vérité.

Comment ? Par la peur et le triomphe, je frapperai Pedro et tout ceux l'adorant dans ce qui fait leur gloire

Pourquoi ? Pour purifier le monde et car nul autre ne le fera.

Alors me voilà, en plein dans la gueule du loup. Ce tournoi, véritable ode à la souillure, sponsorisé par Pedro lui même sera le théâtre de mon premier triomphe ! Par ma victoire je montrerai les errements de ce monde et les spectateurs n'auront qu'un choix... Me suivre ou désespérer, car il ne peut y avoir de compromis, il ne peut y avoir de pardon, et cela peu importe le prix qui devra être payé...

Et les premiers à le payer seront mes adversaires, mais je n'ai nul doute, car aucun n'est innocent. S'ils sont ici ce n'est sans doute pas avec le même idéal que le mien, et avec leur participation ils soutiennent implicitement le monstre tentaculaire qu'est le commerce de Pedro.

Leur sort n'a aucune importance... Sur cette pensée, je m'avance dans l'arène qui assistera au premier coups porté contre le monstre. La porte est ouverte, le soleil est bien trop brillant pour un événement aussi corrompu, quel dommage...  Ou tant mieux, ainsi tous pourront voir le châtiment qui s'abattra sur les pécheurs.

A propos de pécheurs, la première chose que je vois, ce sont mes adversaires... et rien que leur vision m’écœure, ramassis, tous autant qu'ils sont au service de Pedro, exhibant leurs corps ou les outils sortis tout droit de ces usines, aucune rémission n'est possible pour eux. Il y a bien un jeune homme, mais ça doit être un piège, et quand bien même, sa défaite serait un bien faible prix à payer pour triompher. Cependant, il y a des règles et il me faut les respecter, et je me dois donc de choisir mon arme.

Mon regard se pose donc sur celles qui restent, un bien petit choix, mais le destin me montre la voie. Ce marteau... Il n'est pas là par hasard, il est le symbole même de la justice et du châtiment qui s'abattra sur les impurs. Ainsi, comme en toute chose, je n'ai aucun doute, malgré le poids qu'il fait, il ne saurait être supérieur à celui qui pèse déjà sur mes épaules. Une vérité confirmée, alors que je le soulève avec aisance du sol, le faisant tournoyer avec aisance. Ah ! Je ne suis pas seul en vérité, la volonté du monde est à mes côtés pour me permettre de soulever cette arme avec autant de facilité... Qu'ils sachent donc maintenant chacun d'eux, adversaire, public et Pedro lui même !

"L'heure de la purification de ce monde est venue, et cela commencera dans cette arène même ! Je suis choisi par le destin pour mettre un terme à la corruption et à la décadence de ce monde qui n'a que trop adulé Pedro et sa souillure ... Et par mon triomphe et la défaite de ces champions vous plierez devant moi !"

Soulevant mon marteau à la vue de tous, je me tiens au milieu de l'arène droit, défiant tout ceux m'entourant de venir à moi, peu importe leurs armes, leurs muscles et leurs formes sensuelles, j'ai une tâche à accomplir, une prophétie à réaliser et aucun d'eux ne m'en détournera !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 340
Age : 22
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
26/60  (26/60)
Points d\'Expérience:
43/100  (43/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Jeu 30 Nov - 16:24



Alors, l’heure était venue ? Nous nous trouvons à nouveau à l’épicentre du monde, dans une arène que nous connaissons tous. Bien des choses s’y sont passés, le sol recueille des moments épiques, des moments de gloire, de frustration, de joie et aussi d’autres tout autant innommables. Le grand tournoi avait ouvert ses portes ! Blazette tremblait d’excitation, debout devant un portail lui montrant en direct les évènements. Ce n’était pas tous les jours que la version féminine du bretteur Marqué avait l’occasion de voir comment son alter égo de Tellius s’en sortait. Loin dans le Multivers, Blazette avait vécu elle-même son lot d’aventure, mais rien ne l’amusait (ou l’excitait) plus que de voir ce bretteur exactement comme elle, se débrouiller dans cette arène. Oh la dernière fois il avait frôlé la victoire et elle en était née. Quelle autre version de lui allait apparaître ? Sa langue passa sur ses lèvres avant qu’elle se morde l’inférieur.

« Aller aller, je m’en fous des autres ! Ou es-tu petit Blaze ? Oh ? Ohohohoho, ça va être intéressant. Très intéressant. »



L’idée de passer le portail et de simplement le rejoindre pour laisser libre court à ses pensées tout aussi déplacés que morbides la faisait sauter surplace. Oh comme elle aimerait l’observer de près, satisfaire sa curiosité malsaine sur cette idée d’avoir un jumeau aussi… Son souffle lourd trahissait ses intentions, si son regard n’était pas déjà assez. Elle s’approcha fébrilement du portail…
 


 
« Ils ont pas bientôt fini avec leur show à la con ? Rien à cirer de tout ça. »



Deux fois. Deux putain de fois qu’il se retrouvait dans un endroit pareil. Celui qu’on appelait Blaze, pas qu’il en avait grand-chose à faire, était assis contre un mur de l’arène, les jambes allongées et l’une sur l’autre, les mains sur son cou et son regard vers le ciel, un épi de blé sur le flanc des lèvres. Qu’est-ce qu’il pouvait bien foutre ici, il en savait rien, mais hors de question de se bouger le cul. Il ignorait royalement tout ce qui se passait devant lui pour siffloter un air, attendant que l’averse passe comme on dit. Et il serait certainement resté comme ça. Sauf quand un portail de lumière bleu s’ouvrit à côté de lui.

« Oh Blaaaaaaaaze ~ »



Le bretteur en laissa tomber son épi lorsque que son incarnation au sexe inversé traversa à moitié le portail pour le reluquer avec des yeux avides. Un grand malaise l’emplit alors que la fille semblait presque ramper hors du cercle de lumière du Multivers pour venir vers lui.

« … Tu fais quoi là ? »



Un filet de bave pervers tombait de la bouche de Blazette alors qu’elle tendait la main pour l’agripper. Clairement, la fille n’avait pas toute sa tête avec sa leurre de démence dans les yeux, après tout, elle était un mélange terrible de Blaze et Kira, deux des personnages les moins saints d’esprit (ceci est à vérifier) de Tellius !

« Je te ramène avec moi vu que tu ne fais rien ! Si t’es pas occupé ici ca veux dire qu’on peut baise Gmlml ? »



Blaze avait déjà mis sa main sur le visage de Blazette pour la renvoyer dans le portail. Cette cinglé la laisserait pas tranquille tant que le tournoi était en cours. Et autant dire qu’il ne tiendrait pas longtemps avant de se faire trainer dans le Multivers pour subir (ou apprécier ?) mille et une torture sensuelle et,… et. Blaze se dépêcha de remettre Blazette à sa place avant de se relever. Le portail se referma aussi vite qu’il était apparut, mais il n’était définitivement pas sorti d’affaire. Soupirant, il marcha nonchalamment vers le centre de l’arène. Mieux vaut subir quelques blessures plutôt que de devoir se taper cette folle. Brrrrr, rien qu’imaginer qu’elle est techniquement une sœur jumelle… Il était un Kazeroï, pas un Lannister bordel.
 

« Humpf. » dit-il en regardant les armes. Il jeta un œil en l’air et soupira. « Ce que je ferais pas pour cette nympho de sœur. » Il récupéra la lance en soupirant, lui rappelant un peu sa dernière arme dans le tournoi. Quitte à avoir une arme, autant prendre un truc qui sert à rien. Au moins, si jamais Blazette revenait, un coup sur les fesses et pouf, plus de problème. Il espérait du moins. De plus, il avait quasiment gagné le dernier tournoi avec le fameux pedro, certes les boules correspondaient mieux à l'esprit mais les objets longs et droits, pas trop dur et se pliant sous l'impact semblait lui avoir réussi la dernière fois. S’amusant à les faire tournoyer autour de lui sans plus s'amuser avec, il récupéra un épi et regarda Kira de loin. Ou était-elle dans toute cette équation, une autre sœur donc ? … Il devait vraiment arrêter de penser à ça, c’est contagieux il parait.
 




 
Blazette avait résisté un instant avant de finalement céder, après tout elle ne pouvait pas tenir contre son irrésistible frère. Le portail se ferma devant-elle, affichant toujours l’arène mais l’empêchant de passer. Cette dernière se tint le visage de ses mains, il l’avait touché non ? Ce n’était pas ce qu’elle voulait ? Pendant un court instant, son expression se rapprochait au mieux d’une psychopathe qui venait d’assouvir son plaisir le plus terrible. Elle se releva avec tout autant d’empressement pour observer l’arène, poussant un couinement quand elle le vit prendre son arme.

« Aaaagn, tu es si cruel. »



Elle aurait tout donné pour être une participante, mais son auteur était un connard (ou alors il veut simplement protéger la sensibilité des jeunes… kek) et elle était coincée dans cette salle entre les univers, loin du sien et si proche de celui qu’elle désirait tant qu’elle tuerait chacune des salopes qui l’approcheraient !

« T’A INTERET A GAGNER ! APRES CA JE !!! » Elle se mordit le doigt presque au sang pour ne pas prononcer d’obscénité, après tout elle n’était pas seule. Un mage noir buvait tranquillement son thé en observant de loin une certaine Akamae.

« Blazette, du calme je te prie. »

« La ferme Akira, j’ai l’occasion de le voir qu’une fois par an ! »


Le mage rigola un peu avant de finalement prendre place à côté d’elle pour observer le combat de l’arène. Cela allait s’avérer intéressant après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
avatarMarqué


Messages : 144
Localisation : Ici ? Ou la ? Ou peut être là...
Autre Indication : Childish Genius <3
Groupe : Association des enfants du futur venus sauver le passé !

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
93/100  (93/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Jeu 30 Nov - 21:45

LE GRAND TOURNOI COMMENCE !
JE SERAIS LA MEILLEURE GEISHA !



Voix off dépressive et légèrement enrhumée Le tournoi vient de commencer pour Son Goku et ses amis. La survie de l'univers est en jeu. Alors que Krillin, Tortue Geniale et Tenshinhan se touchent la nouille sur les gradins, Son Goku, à bout de souffle, doitse reposer... c'est alors que le tournoi de n'importe quoi, cent fois plus intéressant, a démarré dans un univers non concerné par le combat.

ET OH QUE OUI IL EST INTERESSANT ! Bordel, on a pas une, pas deux, mais TROIS GEISHAS sur le terrain ! Vous immaginez pas le coup de boost que la Pedro SARL vient de prendre ! Plus 55 % en bourse ! ILS RECOIVENT DES COMMANDES DE l'UNIVERS DE FATE ! Oh mon dieu ! Allez pas voir dans les bureaux, c'est pas saint en ce moment tant c'est la fête.

D'ailleurs, en parlant de fête...


« CAMILLIA SAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !
- Mais arrêtez la ! Vous voyez bien qu'elle...elle... oh mon dieuuuuu... »

Sans s'attarder plus que ça, Kiralouve ELWEN ! Bordel, ça fait deux tournois que je suis là et tu fais encore cette blague, narrateur à la con ? C'est mon gagne pain, que veux tu... bref, Elwen déploya le rideau.. qui n'était pas insonorisé cela dit, c'est donc les cris de groupie d'une Kirapwal qui se firent entendre.

Quoiii qu'il en soit, chacun était présent dans l'arène, chacun avait pris son arme, et finalement...


« INSOLENT ! Comment oses-tu profaner les cartes de mon grand père ? »

Un jeune homme à la veste bleu et à coiffure douteuse se tenait debout au premier rang des gradins. Derrière elle, une jeune fille dont on se fout totalement tentait de le faire se rasseoir en tirant sur son bras sans guère de force.

« Yugi, assied toi, ce ne sont pas les cartes de ton grand père, et puis... c'est pas grave, hein ?
- Pas grave ? Anzu, il vient de souiller l'âme des cartes, je dois m'occuper de son cas. »

Soudainement...



... excusez-moi, on pourrait rediriger le projecteur vers l'arène ? Merci...

Bref, le jeune homme fronce les sourcils après avoir hurlé son nom et bondit dans l'arène, attrapant une arme de poignet règlementaire pour se battre dans le tournoi car c'est pas de l'acier et pas une vraie arme donc tout va bien... et il pointe le Phénix Bleu du doigt.


« Prépare-toi à prendre une correction devant tout le monde ! C'est l'heure du duel ! »

Tirant cinq cartes de son paquet (qu'il n'a pas mélangé, c'est de la triche!), le dénommé Yugi en attrapa une et la plaqua sur le tranchant de son étrange appareil.

« Je joue le soldat géant de pierre ! Et je pose une carte face cachée. ! »

Spoiler:
 

Et la créature se matérialisa alors, de même qu'une grande carte juste derrière

« A ton tour, misérable profanateur ! »

Mais, bien que l'invocation fut assez imposante, personne ne faisait attention à ce détail, sauf la pauvre Anzu qui suppliait Yugi de rapidement reprendre sa place...même si... ben selon les lois de l'arène, il était désormais Gladiateur, le pauvre... Bref, tout le monde s'en cogne et regarde les Geishas. Camilla attrapa le bras de Pandora, alors qu'elle se préparait à se rhabiller.

« Non, Pandora-chan, ne te rhabille pas... il faut que tu gardes ta nudité pour ce combat. Il n'y a que dans la nudité qu'une Geisha peut puiser son plein potentiel. Montre à cette arène ce que signifie être une Geisha »
Début du prochain tour le 15, répondez bien avant !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Félicia
avatarBeorc


Messages : 87

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Jeu 7 Déc - 10:55

Dans l'épisode le round précédent, nous avons pu observer une bande d'attardés courageux héros prendre place aux quatre coins du ring de cette putain merveille d'arène qui n'a pas de coins puisqu'elle est putain fleur de ronde.
Il y avait une Geisha en rut qui invoquait d'autres Geisha, la terrible Pandobitch de Sucefer et sa Camilla fiotte de compagnie, un pokémon monsieur muscle shiney, un joueur de carte au look incertain et au nom lécheur alléchant, d'un inquisiteur armé d'un marteau de femme dont la taille devait forcément être un palliatif à un déficit biologique...ce qui soulevait certaines interrogations quand à l'utilité qu'en avait sa précédente propriétaire...quoiqu'il valait mieux ne pas trop y réfléchir, et un roux. Oui, juste un roux.

On dit blond vénitien, connard !
Ta gueule toi, j't'ai pas sonné.

Maintenant que le contexte est posé, concentrons nous plutôt sur notre héroïque cocaïne héroïne qui devait faire face à maints dangers, sera-t-elle à la hauteur de tous les défis qui s'annoncent dans cet épisode tour de jeu tandis qu'elle ne peut compter que sur les voix dans sa tête qui semblent provenir de cet artefact luisant qu'elle serrait précieusement contre sa poitrine et...
Mais bordel qu'est-ce qu'elle fout ?



Introduction trop longue ou rituel martial, Félichat avait entamé les hostilités du deuxième tour par une danse énergique. Au moins ne se sentait-elle pas trop seule grâce aux boules qu'elle serrait entre ses doigts fins. L'ex-pégase dansa, gesticula du bassin et virevolta de nombreuses fois, le public se gardant bien de lui dire que ses grands gestes faisaient soulever sa mini-jupe et laissant apercevoir sa culotte...
"Blanche ! *kofkof* "
"Rose !"
"Je m'en b...Papy ? Qu'est-ce que tu fous là ?"
"Euh...hé bien en fait c'est très simple."

Et c'était blaan.....noire à dentelles !? Euh...ouais bon, on est plus à ça près. Et après ce petit interlude, un magicien qui s'étouffe comme une merde dans les gradins alors qu'on raconte qu'un émogoth puceau le cherche pour finir d'achever sa famille, et qu'un grand-père disparaissait derrière une bannière publicitaire, Félichatte terminait sa danse par un clin d'oeil entre ses doigts ouverts en V et un "kyun~" scintillant pour séduire les lolicons.
Y pue ce narrateur, elle a vingt-deux ans pauvre con.
Ah mais c'est toi qui me sabote mon histoire depuis tout à l'heure en fait, okay viens par-là dans la ruelle sombre, je vais te mettre les poings.
Sur les i ?
Nonon.

"...Félicia ?"
"Neh ?"
"Ben...tu fais rien ?"
"En fait j'attendais que le narrateur décrive ce que je devais faire, nan  parce que j'ai pas envie de parler à l'autre roux là
"Blond véniti-AAAARRGH"
"C'était quoi ça ? Oh, c'est pas important. Et donc ben...je vais difficilement faire un concours de taille de poitrine avec le gladiateur hollywoodien...ou tout court en fait, quand je vois les autres participants."

Avec une moue pincée, Félicia lança un regard remplis d'épées et d'éclairs en direction de Pandora et son animal de compagnie savant qu'on aurait du surnommer Larry. En fait, elle visait plus particulièrement leurs ballons surgonflés, dans l'espoir que son regard assassin peut-être rééquilibrerait la partie.

"Et comme je sais pas jouer aux cartes, ben je peux pas aller déranger les deux autres là...en plus le môme avec sa coiffure bizarre me fait peur. Ce doit être un drogué, ou un pédé, je sais pas."
"Mais tu...bon. Je laisse tomber. Dans l'épisode précédent, tu t'étais fendue d'une rivalité avec l'autre centre de gravité ambulant, t'attends quoi pour l'assumer et lui faire goûter à ta justice ?"
"Ben...c'est à dire que.."
"Quoi encore, t'as peur d'aller lui parler ? T'es timide en plus ? Mais t'es pas finie comme félin toi !"
"Nyuuu...c'est pas gentil...et puis d'abord c'est pas ça, mais môman m'a toujours dit que c'était très malpoli de mettre ses boules dans la figure des gens qu'on connait pas."
"Raaaaah mais c'est pas possible d'être aussi tarte aux poils ! T'es mon élue maintenant, une héroïne, une fille grandiose ! Alors tu vas me faire le plaisir de te secouer un peu la nou...le cul et d'aller lui mettre une rouste ! Utilises les pouvoirs que je te donne bon sang !
"Okay, okay, pas la peine de t'énerver... Hrmhrrrm ! Par le pouvoir des saintes testicouilles d'acier, j'invoque le pouvoir de ma véritable nature ! Nyatéore céleste !"

Après une nouvelle danse plein de roses, de paillettes et de formes suggestives dissimulées sous une lumière rajoutée au montage que les fans se feront un plaisir d'enlever après quelques traitements numériques, Félicia exécuta une pirouette et apparut...avec la même tenue et des oreilles de chat. Puis d'un battement d'oreille, elle s'éleva jusqu'à la stratosphère et...s'évanouit à cause du manque soudain d'oxygène et de pression, pour retomber après une très longue japanimation en direction de Pandora. De toute façon, vu les airsbags qui l'attendaient à l'atterrissage, elle ne risquait pas de se faire mal.
L'altitude redescendant, la minette reprit connaissance et voyant l'inexorable chute véloce qui s'offrait à elle, elle s'exprima en ces mots.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
10/60  (10/60)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Lun 11 Déc - 18:23

[Bonjour. Je suis le narrateur. Je vous annonce que, devant partir en retraite anticipée parce que j’ai vexé Kira en disant que son arène était trop petite pour le nombre de spectateurs (c’était la retraite ou l’exécution publique par bourrage de mon fion avec des noix de coco), l’histoire sera à partir de maintenant racontée par ma petite sœur Lison et commentée par mon petit frère, J34N-3D0U4RD-93, qui a préféré taire sa véritable identité car il est poursuivi par la mafia Criméane. Je vous souhaite de bien vous amuser malgré tout, moi je file aux Bahamas ! Bises !]


ET LE TOURNOI A COMMENCÉÉÉ !!! Les combattants sont tous dans l’arène ! Tout d’abord, l’invocatrice nue et drôlement canon [la vache elle est trop bonne, j’la veux dans mon lit ce soir moi], avec son étrange set de figurines bon marché dont est apparue une autre fille, vachement moins nue et plus badass ! Ensuite, le type dont le monde se foutait et qui, en mettant un masque de merde, est devenu méga musclé ! [Lui j’irai pas lui parler, à tous les coups il est gay] Après, un autre type dont tout le monde se fout [c’est qu’un gosse en même temps, eh sale noob, rentre chez toi !] et qui a OSÉ commettre le sacrilège ULTIME en TAGGUANT des cartes Yu-Gi Oh !, c’est scandaleux, vas-y Yugi, défonce-le ! [Euh, c’est moi qui commente, Lison…] Ah oui, pardon. [En plus tu mets des plombes à dire de la merde, vas-y, arrête les présentations et passe à la narration.] T’es sûr ? Bon, d’accord…

Et donc, hum hum je disais… Ah oui ! Les combattants sont tous dans l’arène, au grand complet, et chacun est prêt à en découdre ! Seulement, un participant de dernière seconde, littéralement, a bondi dans l’arène en voyant qu’on salissait l’honneur de son grand-père, ou un truc du genre, j’ai pas bien compris. Enfin bref, il y a donc deux personnes de plus que prévu dans l’arène, en comptant la grande dame à la hache, plus une créature de pierre. [Et moi, entre le gars qui triche en mélangeant pas son paquet et celui qui triche en mettant les sorts qu’il veut sur les cartes, je sais pas sur qui parier… T’façon c’est des hackers, c’est des fils de ****, faut les report !]

Comme nous avons été affectés à la narration du côté des joueurs de cartes, nous ne parlerons pas de ce qu’il se passe dans le reste de l’arène. [Et c’est dommage parce que je voulais regarder la bonnasse, là, pourquoi on nous colle les deux gosses avec leurs cartes, putain c’est chiant, j’en ai marre, le jeu il triche… Ah ouais, c’est pas un jeu, j’avais oublié.]

Les deux joueurs, donc, se regardèrent un long, long moment sans rien faire. Les spectateurs qui les observaient commençaient d’ailleurs à trouver le temps long quand, enfin, le gamin n°1 [ouais, celui qui s’appelle pas Yugi. Il pouvait pas avoir un nom, nan, ce serait trop facile…], sans lâcher son adversaire improvisé du regard, claque des doigts. Une palette semblable à celle du joueur d’en face apparut à son bras, par l’éternelle magie du scénario.

« Si je dois te passer sur le corps pour avoir le droit de participer à ce tournoi, alors qu’il en soit ainsi. Rien n’entravera ma vengeance, pas même toi ! »

C’est alors qu’il remarqua… [Quoi ? Que le type en face était un gros teubé ?] Euh, non, ça il le savait déjà… Non, le Phénix remarqua autre chose, un détail plus physique sur son adversaire : son collier énorme qui devait lui faire mal au cou. Ce collier, c’était…

« Tu… Tu es un membre du clan des Dragons Jaunes ! »

En effet, le collier était le symbole du clan… Bon, comme il y avait beaucoup de sable et qu’il en avait plein dans les yeux, il avait sûrement mal vu le symbole, mais on s’en fout, le voilà maintenant motivé à en découdre ! Il tira vivement une carte de son paquet et la plaqua violemment contre la palette sur son bras. [Il a pas de main de départ ?] Si, il l’a piochée avant, pardon, j’ai oublié de préciser.

« Puisque c’est comme ça, j’invoque sans tarder la Faucheuse Noire ! »

Dans un éclat de lumière digne des plus grands spécialistes des effets spéciaux [j’ai mal aux yeux, bordel ils sont relous ces mecs…], une créature apparut sur le terrain face au soldat de pierre, auquel elle adressa un grand sourire avant de le trancher de sa faux. Son invocateur sourit à son tour, soulagé de constater que son marqueur n’avait pas servi qu’à salir les cartes. [Putain, t’imagines la loose sinon ?] J’imagine très bien, oui… Mais bon, comme ça avait marché, il put sans problème continuer son tour, défaussant toutes ses cartes, forcé par une main invisible comme son adversaire.

« Et voilà, c’est à toi de jouer...sale type dont j’ai oublié le nom, mais de toute façon c’est pas important, je vais te battre quand même. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérion
avatarBeorc


Messages : 86
Age : 16
Localisation : Les routes de Tellius
Groupe : Ligue des luthiers extraordinaires

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Mar 12 Déc - 17:30

Alex Louis Valérion, après avoir satisfait le public de sa généreuse mumusclitude, pris quelques secondes pour observer ce qui se passait autour de lui.
Une geisha dénudée, accompagnée d'une guerrière équipée de couches de protections supplémentaires à un certain endroit, allait bientôt se faire percuter par une étrange demoiselle tenant un accessoire obscène. Check !!
Un homme aux cheveux embrasés, maniant une lance, qui avait l'air de ne pas apprécier les festivités. Check !!
Deux jeunes garçons qui se battaient à l'aide de babioles en plastiques et de cartes moches. L'un avait sûrement volé le goûter de l'autre. Check !!
Un sombre personnage munit d'un impressionnant marteau, ayant l'air d'un clown psychopathe dans un slasher lambda à cause des regards haineux qu'il lançait aux autres participant.e.s. Check !!


« Hmm !! J'ai choisi mon premier adversaire dans ce tournois, marmonna-t-il pour lui-même. »

Il pointa son doigt vers le clown psychopathe et tonna vers ce dernier :
« En garde, bandit !!! Tu ne m'as l'air fort amical, ainsi je vais t'apprendre les règles de politesse. Prépare-toi pour le du-du-du-duel !!! »

Oh, Flo, arrête de jouer à Monture & Lame !!! Tu fais laguer mon rp et en plus c'est du caca ce jeu !!
C'est parce que tu ne comprends pas la beauté d'une charge à la baïonnette, tocard !!


Une fois les ralentissements terminés, celui que l'on surnomme ALV dans les bars branchés se mit bien face à son adversaire, puis croisa ses bras en hurlant :
« Technique épique du Techonomicon !!! Miroir-Mumusclé !!! »

Les bras du colosse captèrent via leurs huiles sacrées les rayons du soleil, puis émirent un énorme flash. Profitant de la confusion ainsi provoquée chez son adversaire, Alex Louis Valérion se jeta sur celui-ci, dans un saut digne d'un chevalier jedi.

« Tu vas goûter à mon célèbre Bro-Tarteuhdantagueuuuuuuule !!!!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engar
avatarMarqué


Messages : 598

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Mer 13 Déc - 23:24

Je suis ... Déçu.

La reconnaissance qui m'est dû ne m'est pas accordée ! Tout d'abord un nouveau participant, un homme tout ce qu'il y a de plus quelconque au regard des autres combattants, vient prendre son arme en m'ignorant superbement, puis l'instant d'après nous sommes plongés dans le noir tandis que les projecteurs se réunissent autour d'un jeune homme, visiblement victime de déficience mentale, ce qui ne me surprend pas vraiment de la part des spectateurs de ce spectacle OBSCÈNE ! Mais il aurait encore pu être sauvé en acceptant la vérité, la purification, mais il fallut qu'il mette le pied sur cette arène souillée, ce champs de sang et de larmes dont un seul allait pouvoir sortir debout, et cela ne peut être QUE moi !

Au moins, les pires engeances de la corruption semblent déterminés à s'entre déchirer, ce qui n'est pas très surprenant de la part de telles vermines. Quant aux autres... Lequel sera le premier exemple de MA vérité ! Le Gamin ? Le Rouquin ? Le Pékin ? Noooon... Ce sera le bourrin ! Ce même bourrin qui m'interpelle, et ose m'insulter...

"Bandit ?"

Sur le champs je lève mon marteau, et ma voix s'élève, solennelle, résonnant à travers les gradins, cherchant le coeur des hommes, des femmes et de tout ce qui se trouve entre deux pour les sauver d'eux même !

"JE SUIS ENGAR FENRIS ! PORTEUR DE LA PAROLE SACRE DE SAINT PRUDE ! TA NUDITE ET TA VIRILITE N'ONT AUCUN POUVOIR SUR MOI ! Quand je marche dans le quartier de la lanterne rouge, je ne crains aucun sexe... Mais toi, l'impur, crains ma justice ! "

Oui, j'ai eu le temps de dire tout ça, mais parce que mon adversaire semble avoir eu de grandes peines à s'exprimer, cherchant un mot qu'il ne finit qu'au terme de longues secondes, avant de passer à l'attaquer, exhibant sa musculature impure.

"Crois tu vraiment que cela ait le moindre effet sur moi... Pathéti ..."


Mais un flash m'aveugle brusquement, m'étourdissant un bref instant. Une fourberie infâme, une ruse immonde bien digne des serviteurs de Pedro ! Mais bien vaine... J'ai passé tant de temps à renier mes pulsions, et mes sens eux mêmes que je n'en ai plus besoin pour triompher, parce que je suis MOI je vaincrai ! Ainsi je le sais, je le sens il bondit sur moi, sans doute pour me frapper avec sa pathétique musculature... Mais ses muscles seraient il capable de l'exploit que je fais en soulevant ma terrible arme ? Et en la faisant fendre l'air dans sa direction ? Non ! Tout au mieux peut il l'encaisser, en un choc puissant, si puissant que mon arme recule, manquant de m'emporter avec elle, et l'illumination me vint.

"Le sage, que les faux sages appelaient fou, a un jour dit qu'il existe bien des voies vers la victoire, voici une d'entre elle..."


Plutôt que de résister, je me laisse emporter par mon arme, par son élan...Et je tourne, encore, et encore, véritable tourbillon de justice, me déplaçant sans savoir où je vais, rebondissant à chaque impact de mon marteau mais je n'ai pas besoin car la vérité est pourtant, et que la voie du sage est révélé à tout le monde par le cri jaillissant de la tempête de châtiment que je suis devenu.

"SPIIIIIIN TOOOOOOO WIIIIIIIIN !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 340
Age : 22
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
26/60  (26/60)
Points d\'Expérience:
43/100  (43/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Ven 15 Déc - 19:54

Vraiment, cet endroit mettait 6 pieds sous terre la définition du mot bordel, dans les deux sens du terme. Entre la salope qui invoque une effigie tel le rêve de n’importe quel otaku, le gamin aux cartes qui doit certainement délirer en sniffant du bois mort, un cogné du cerveau qui se croit divin, une montagne de muscle avec tout sauf du charisme et une pauvre gamine qui ne sait même pas à quoi servent ces boules. Peut-être. Et lui ? Bah, un con et un flemmard qui se retrouve trainé de force dans une connerie qui le dépasse. Pourquoi ? Parce que son auteur est con.


« Un géant de pierre. Mais bien sûr. » lança le roux sans la moindre énergie.
-Tu sais que tu es supposé faire quelque chose dans ce tournoi ?
« Et si je m’en branle royalement ? Ce qui est le cas ? »
-Je peux toujours te renvoyer avec Blazette, elle a l’air si impatiente de revoir son frère jumeau.
 
Eh ben,  même pas une carotte, juste la menace d’un coup de pied au cul. Tu parles de quelqu’un de cruel.


« Ouais ben, je joue pas aux cartes moi. Jeu de tarlouse pour tes tarlouses. »
Mais cela allait sans dire qu’il fallait plaire à Kira. D’une façon ou d’une autre. Avec l’autre gamine qui se transforme en nekogirl avec ses détails de transformation pas forcément nécessaire, elle s’envola à la manière d’un Dragoon de Final Fantasy 14 préparant son LimitBreak. Sauf que. Les Dragoons, c’est nul. Ca crève toujours en premier dans les raids.


« Dragoon, lol. »


Mais d’un côté. Il avait une lance. Les Dragoons, ça utilise les lances…
-Tu vois quand tu fais bosser ta caboche de pouilleux.
Blaze secoua la tête en soupirant, au moins, il savait quoi faire dans ce bordel ambiant. Trouvé une raison était déjà pas mal en vérité. Jettant un œil au gamin avec les cartes, il savait qu’il devait se tenir loin de cette merde. Quant aux deux autres, eh bien, Blaze appréciait la compagnie féminine, plutôt que masculine. Que les deux se maravent, ça les calmera.


-Aller, par la puissance de l’anime, je te nomme désormais… CHEVALIER DRAGOON !
« C’est supposé être épique ? »
-Non, maintenant saute et aide cette gamine dans son attaque. Au mieux tu fais un truc bien, au pire tu atterris dans une poitrine.
 
Sa moue et son mouvement d’épaule de dédain n’arrivaient pas à contredire son auteur. Dans une lumière digne du jeu en question, le jeune rouquin disparut dans celle-ci avant de ressortir… presque nu.
 
« … Chevalier dragoon. Sans armure hein ? »
-Va te faire foutre, ça coute cher ces conneries, j’ai pas gagné le battle challenge de la Japan Expo 2017 pour t’entendre te plaindre… Ah merde, mauvaise invocation, pardon.
 
Blaze n’avait qu’une liane de tissus blanc comme la neige pour couvrir son intimité et une longue écharpe tout aussi blanche autour du cou qui ferait mieux de servir à mieux le cacher. (Loin d’ici, une femme perd son sang depuis les narines) La lumière le reprit et ce fut cette fois avec une lourde armure de plaque et un masque de dragon qu’il réapparut. L’armure était au mieux stupide : Les ajouts de pointes étaient cosmétiques,  le casque rendait la visibilité minimaliste et les mouvements étaient… assez bon au final. En même temps, il faut s’y attendre avec une armure cosplay. Au même degré que sa lance. Soupirant, Blaze s’élança dans les airs, récitant avec flemme son chant.


« Que les sang des dragons emplissent mes veines, que mon rugissement… Oh et puis merde. Pique céleste et va te faire foutre. »
 
Blaze s’éleva dans la stratosphère avant de redescendre à son tour telle une météorite. Choppant au passage la neko pour une attaque qui ressemblerait presque à un assaut combiné, les deux tombèrent telle une étoile vers l’arène. La lance fendait l’air de façon héroïque alors que le roux se contentait de bailler et de tenir solidement la neko. Cela aurait été une magnifique scène d’attaque finale de deux amants contre un mal épique ! Mais non. Au fait Blaze s’en foutait. Son auteur lui imaginait déjà Félichat et Blaze faire des bébés ensemble mais on sait tous comment ça va se finir. Tant qu’il faisait plaisir à Kira-chan, il pouvait se contenter de faire le bouffon ou le guerrier. Le second lui semblait juste un peu plus plaisant que l’autre.


« Hum. Que la puissance du dragon et du chat l’emporte ? »


 
Il s’esclaffa alors que la chute allait visiblement les amener à percuter le sol sous peu. Vraiment. Un chat et un dragon. Un lézard et une minette plutôt. Mais c’était marrant du moins. Du moins jusqu’à ce qu’il se rappelle que la minette en question avait un outil très phallique.
 
-Mais oui ! Tu peux augmenter la pénétra...
« Rah ta gueule ! Arrête de te croire dans un manga où toutes les explications paraissent logiques alors que c’est que du vent ! »
-… Mais pénétrationnnneuuuuh.
 

Et sur ceux, il tomba, ils tombèrent, et l’auteur alla se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
avatarMarqué


Messages : 129

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
24/100  (24/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Ven 22 Déc - 21:03



   

   
Let's do the Time Warp again~

   
Grand tournoi de n'importe quoi V4 - Japan Edition






   




La fillette flannait dans les rues, son regard s'égarant de ci de là. Les bras écartés comme pour garder son équilibre - bien qu'elle n'en ait pas le moins du monde besoin - elle slalomait entre les passants qui tournaient toujours les yeux sur elle lorsqu'elle passait. Il faut dire qu'elle ne faisait absolument aucun effort pour rester discrète... Finalement, alors qu'elle courrait les yeux fermés, ce qui devait arrivé arriva fatalement, et le nez de l'adorable petite fille heurta violemment le postérieur d'un passant richement vêtu. Courroucé, le ventripotent personnage tourna son visage rubicond vers celle qui l'avait si outrageusement interrompu dans ses affaires et se pencha sur elle, son gros nez rouge faisant loucher les yeux vairons de la fillette.

- Je devrais te faire couper la tête pour ce que tu as osé faire !

L'enfant cligna plusieurs fois des yeux en se frottant le bout du nez, puis elle pencha légèrement la tête sur le coté pour répondre avec la voix la plus pleine d'innocence du monde :

- Mais enfin monsieur, si vous me coupez la tête, je vais mourir ! Ce serait vachement dommage quand-même.

Coupé dans son élan par la réponse assez... pertinente de son agresseur, le riche personnage fit la carpe quelques instant avant de retrouver une certaine contenance et de lisser les plis de sa toge, un moyen de disperser sa gêne.

- Certes, certes... Mais peut-être consentirais-je à oublier cet affront si tes parents me payaient une petite amende hm ? Ils font quoi dans la vie ?

La question ayant bien évidemment pour but de déterminer quelle somme il était susceptible de récupérer de cet incident.

- Mon papa je sais pas, j'en ai trop ! Et ma maman, c'est une pute !

Là. Vous voyez dans les bandes dessinées de Dragon ball ? Quand on sort ce genre de répliques, les personnages tombent à la renverse tellement c'était nul et on voit plus que leurs pieds dans le cadre. Et bien là, c'est à peu près la même chose. Boum, crac, vignette suivante, le noble joufflu s'essuyait le visage avec un mouchoir à dentelles très féminin et répondait d'une voix moins assurée encore :

- Mais enfin petite... On ne dit pas une... euh... On dit une fille de joie ! Voila voila...
- ...Mais elle est pas joyeuse, monsieur !

A nouveau le noble tomba à la renverse, parce-que les auteurs de manga manquent parfois d'imagination sur certains points et...


***

...Dis, je peux savoir ce que tu fous ?
Bah. On est dans un Shonen, il faut un flashback qui sert à rien.
D'accord, maintenant tu m'expliques en quoi ce flashback concerne Pandora ?
Bah... C'est sa fille, qu'elle aura d'ici sept ou huit ans avec un sénateur de Begnion et...
Dis moi mec, tu te foutrait pas un peu du monde ?
Pourquoi tu me demande ça ?
Un flashback c'est pas censé être dans le passé ?
...
Voila, maintenant tu te casse et tu me laisse gérer la narration genre.
Mais t'es qui au juste connard ?
Moi, j'suis une voix off avec une couleur dégueulasse.
Et je peux savoir ce que tu fout là ?
Bah j'essaye de te piquer ta place de narrateur, et puis bon. Tout le monde fait parler une voix off pour faire chier le narrateur maintenant, alors fallait bien qu'on s'y mette.
Donc tu veux dire... Que je suis le narrateur, que tu est une voix off, et qu'on est tous les deux écrit par la même conne derrière son clavier, qui s'inclut donc de fait dans notre conversation a un seul locuteur puisque c'est elle qui écrit tout, et qu'on est en train de se battre tous seuls pour avoir le droit de narrer l'histoire, alors qu'on est déjà en train de le faire ?
...
Donc maintenant t'es gentil, on va arrêter de faire saigner les lecteurs des yeux et je vais reprendre hm ?
*gromelle*
Bien, reprenons donc...

Dans le dernier épisode, nous avions laissé notre héroïne en bien fâcheuse posture (non, rangez ces exemplaires du Kamasutra, c'est pas le moment de réviser). Un diabolique rouquin sans âme et son animal de compagnie terrible acolyte Félichat menaient une attaque combinée sur l’opulente poitrine de notre héroïne ! Cette terrible tactique viendra-t-elle à bout de Pandora, héritière de la divine prostituée Cyprina ?

L'apprentie n'avait que peu de temps pour réagir. En quelques dixièmes de secondes, la chute du chevalier dragon et de l'idiote aux boules de Geisha lui infligerait une blessure dont elle n'avait aucune chance de se relever. Mais comme le disait Camilla, elle devait être la meilleur prostituée que le monde n'ait jamais vu. Et pour cela, elle devrait survivre à cette vaste plaisanterie.
Mais que faire ? Se servir de ses seins nus pour amortir la chute ? Non, trop évident... Une bonne prostituée devait savoir se vendre, et ce n'est pas avec une réponse aussi évidente au problème qu'elle allait acquérir la sympathie du publique. Elle devait se servir de son arme, la figurine dont elle s'était servie pour invoquer l'avatar de Cyprina. Elle devait aussi s'inspirer des apprentissages qu'elle avait fait auprès de son maître, et des leçons qu'elle avaient durement acquises au cours de ceux-ci et dans la vie de tout les jours. Elle devait faire preuve d'élégance et utiliser ses atouts pour atteindre la victoire !

- Après tout, comme disait maître Ben, un grand pouvoir implique de casser des cons !

Saisissant Camilla par la taille, la marquée ramena son arme contre son torse et posa ses mains sur sa poitrine pour la mettre à nue. Bien qu'elle appréciait le contact, ce n'était pas le moment de s'y attarder. Car nulle doute que dans cette opulente poitrine résidait le secret de la victoire ! Dirigeant les pointes roses astucieusement censurés par une grosse tache noir dont on a le secret dans l'animation, Pandora pressa les mamelles de toutes ses forces. Une fontaine de lait en jaillit, venant frapper de plein fouet les deux poids morts et les envoyer voler au loin.
Mais la pluie était trop puissante et bientôt ce fut une véritable pluie de gouttelettes d'un blanc brillant qui s'abattit sur l'arène et les spectateurs. Devant elle, Camilla se tortillait, gênée, une main devant la bouche, les joues colorées d'un rose très doux. Ses yeux brillaient de larmes d'adoration contenues.

- Oh... Pandora-sama~ Vous êtes si ôsée...

Ce fut une nouvelle victoire pour notre amie nue à forte poitrine. Quelles épreuves lui restait-il à surmonter ? Vous le découvrirez au prochain épisode de notre série : Pandora, sexe et prostituées !

   

   
   

   

   
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
   



Thème musicale de Pandora : ~Le bal des vipères~
Ma couleur : Ivory
Moi, Pandora de Cendrefer, grande vainqueur du Grosbill Award, catégorie "personnage le plus parfait":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
avatarMarqué


Messages : 144
Localisation : Ici ? Ou la ? Ou peut être là...
Autre Indication : Childish Genius <3
Groupe : Association des enfants du futur venus sauver le passé !

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
93/100  (93/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Ven 5 Jan - 14:19




« INSOLENT ! Comment oses-tu profaner les cartes de mon grand père ? »



Le combat faisait rage. Son adversaire venait d'invoquer une créature... de niveau 6 ? Sans sacrifice !

« TRICHEUR! Pour invoquer un monstre de niveau 6, il faut que tu sacrifies une de tes créatures présente sur le terrain!
- Mais Yugi, au début tu invoquais tes monstres les plus puissants sans sacrifice.
- Oui mais vu que plus personne n'osait jouer parce qu'ils n'avaient pas de cartes assez puissante, Pegasus a décidé d'intégrer une règle pour qu'on aie besoin de monstres faibles pour invoquer des puissants. Arbitre, il y a triche ! »

...

« ... Arbitre ?
- Tu sais Yugi, c'est un tournoi où tous les coups sont permis, donc il n'y a pas de règle.
- Oh NOOOOOOOOOOOOOOOON ! »

Foudroyé par la triste vérité, Yugi eut droit à un gros plan sur son visage paniqué avant de reprendre confiance.

« Mais ce n'est pas ça qui m'empêchera de gagner à la loyale ! J'ai confiance en l'âme des cartes et en mes amis. »

Le fier duelliste tira donc une carte, n'ayant plus de main, il espérait de tout cœur que ça allait servir... puis il sourit.

« Parfait ! Pour commencer, je vais activer ma carte face cachée : l'appel de l'être hanté. »

Spoiler:
 

Le sol se fendit alors et le soldat géant de pierre réapparut du tréfond des enfers, un peu fissuré quand même.

« Et maintenant, je le sacrifie et j'invoque... mon meilleur atout !
- Mais Yugi, il te faut deux monstres à sacrifier pour invoquer le magicien des ténèbres !
- Il ne s'agit pas du magicien des ténèbres ! Il s'agit de Kira ! »

Spoiler:
 

Il y eut un gigantesque flash et...

« CAMILIA SAMAAAA ! … heuuuu... je fous quoi sur le terrain ? »

C'est donc une Kira apwal qui utilisait son bâton... pour du pole dance... qui apparaît sur le terrain... elle matérialisa sa tenue et observa le blondinet, sa planche à pain fixé au bras et sa carte...

« Ah... je vois... bon... »

Nouveau flash et la faucheuse disparaît.

« On pourrait me prévenir avant de m'invoquer ? Je savais que laisser des cartes de moi circuler était une mauvaise idée...
-Et maintenant que ta carte a été détruite, je vais user de la deuxième faculté de Kira et j'invoque... LE MAGICIEN DES TENEBRES ! »

Et apparut alors le magicien qu'on présente tellement pas qu'on met pas sa carte.

« Et maintenant mes magiciens... attaquez ! »

Et, pendant ce temps, dans la loge de Kira...

« PARTIE ! ELLE EST PARTIE ! Je suis libre ! Elwen est liiiiibre ! »

Alors qu'Elwen tentait de partir de la loge en sautillant, tout devint sombre et elle se sentit soulevée, tractée jusqu'au trône et posée dessus.

« Le tournoi doit avoir un arbire... Héritère du K, tu es choisie.
- Quoi ? Naaaan ya erreur ! Moi c'est Elwen, mon nom commence pas par un K !
- Kiralouve... ton destin est scellé. En l'absence de Kira, tu dirigeras ce tournoi.
- Quoi ? Noooooooooooooon ! Je m'appelle pas Kiralouve ! C'est Elwen ! Pitié laissez moi partiiiiiiiiiiiiiiiir ! »

Long moment de silence, seulement brisé par les acclamations des spectateurs, le sifflement du duo qui chutait, puis la pression lactée qui les repoussa pendant que les autres jouaient aux cartes où se fouttaient sur la gueule dans un combat otut ce qu'il y a de plus shonnen.

« ... ET MEEEEEEEEEEERDE ! »

Elwen tapa du pied et le bruit sec résonna dans l'arène alors que sa fureur la gagnait ; Ses cheveux blanchissaient et son ki/karma/cosmos/haki/aura/inséreziciuneénergieshonen explosait littéralement, laissant Kiralouve s'éveiller à nouveau. Elle était nue et sa fourure, sa longue queue qui battait le rythme et ses n'oreilles toutes blanches ne faisaient que la rendre plus kawaï !

« Allez ! C'est l'heure de rendre tout ça plus excitant ! »

Et, dans un claquement de doigt, Kiralouve lança le premier event tournoi.

THIS ISN'T EVEN MY FINAL FORM !

Il est temps de faire péter les transfos shonen ! Au prochain tour, vous allez tous vous transformer ! En quoi ? OSEF ! Faites péter le power up !

Vous avez jusqu'au 31 pour répondre (ya IRL quand même...)


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Félicia
avatarBeorc


Messages : 87

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Ven 12 Jan - 11:40


Dans l'épisode précédent, notre attardée s'était envolée pour une attaque en piquée, bientôt imitée par un rouquin dépourvu d'instinct de survie car il faut vraiment être con pour sauter si haut en espérant encaisser le choc uniquement grâce à l'opulente poitrine qu'ils visaient et qui n'avait qu'à faire un pas de côté pour les laisser s'exploser comme deux merdes au sol, tandis qu'ailleurs dans l'arène, le ton montait durant un flamboyant duel de cartes qui sentait bon la triche ou l'arbitre dans le coma et que monsieur propre avec une barbe sous stéroïdes affrontait le représentant du comité des parents contre la violence dans les dessins animés qui commençait à faire l'hélicoptère, mais ça...oklm.
Mais, puisant dans les intarissables ressources du fanservice, la vicieuse Pandora utilisa les mamelles de son arme pour propulser un véritable geyser de laitance qui emporta Félichat dans un long cri strident qui se mua bien vite en "gloubglougbflouslurpslurp" parce que c'est un chat et qu'elle aimait bien boire du lait, si vous voyez ce qui risque d'arriver.
A demie noyée par le lait, la guerrière des saintes testicouilles s'écrasa parmi les spectateurs ravis, qui tentèrent de la caresser car ça porte bonheur. Elle s'offusqua bien vite de quelques mains déplacées, leur prouva qu'elle seule détenait des boules d'acier, puis s'envola à nouveau pour rejoindre le sable de l'arène, invoquant le droit à la tenue impeccable pour avoir quelques secondes de répit le temps de lécher les dernières gouttes de lait sur ses doigts et de refaire les plis de sa mini-jupe toute mouillée, avant de pointer un index accusateur sur Pandora, s'apprêtant à lancer une réplique cinglante à la terrible méchante...



Et aujourd'hui, "Isn't even my final form !" Pendant que cette bande de truffes truffait, un nouveau protagoniste entre en scène, une jumelle de l'organisatrice dotée d'oreilles et d'une queue déclenchait le niveau supérieur des hostilités. L'échauffement avait assez duré.

Avec un sourire cruel en coin, Félicia pointa de plus belle son doigt en direction de la grosse vache aux airs malsains, serrant fermement son artefact dans son autre main, récitant silencieusement une prière pour se faire entendre du grand Dieu tout puissant qui était à l'origine de sa relique.


"C'est tout ce que peut faire une créature du malin, n'est-ce pas ? Un coup bas en te servant de l'autre tartipute pour gagner du temps !

Posant le poing sur sa hanche, elle écarta d'un geste sec et ample une mèche de cheveux de son visage pour l'effet dramatique.

"Mais cela ne te servira qu'à retarder l'inévitable, car tu es déjà rape, mais tu ne le sais pas encore, car vois-tu je possède un terrible secret, que je n'avais encore jamais dit à personne et que personne n'aurait jamais soupçonné alors je vais le révéler au grand public même si c'est diffus à travers tout le foutu Multivers !"

Elle tendit cette fois devant elle le poing contenant les boules d'acier, qui semblait frémir d'un pouvoir interne qui ne demandait qu'à explose en pleine figure de son ennemie jurée.

"Le Nyatéore céleste que j'ai effectué juste avant est un pouvoir lunaire que je peux exécuter grâce aux capacités que m'octroie mon artefact. Tu sais ce que ça veut dire ? Bien évidemment que non, t'es qu'une grosse vache qui a juste à remuer les mamelons pour se faire obéir par n'importe quel homme ou lesbienne ! D'ailleurs tu peux arrêter de bouger ? Tu me déconcentre."

Félichat releva le menton avec un ricanement méprisant, elle sentait le pouvoir affluer, sa prière avait été entendue. Déjà ses longs cheveux commencèrent à s'élever autour d'elle, s'éparpillant tandis qu'un frisson l'envahissait peu à peu.

"Ca veut dire que les boules d'acier possèdent des pouvoirs Lunaires, car elles ont été créées sur la Lune par son plus fabuleux résident depuis que les Hommes y ont ouvert une faille interdimensionnelle en creusant trop profondément et avec trop d'avidité...le grand et sombre seigneur Chtullu ! GLOIRE AUX TENTACULES DU WARP !!"

A ces mots, un flash de non-lumière jaillit de l'abrutie de service et lorsque la vue revient celle-ci avait vu sa peau virer au vert et ses cheveux châtains se changer en autant de tentacules similaires aux lianes d'un pokémon plante en brun. Au sommet de sa jubilation, brandissant sa relique vers le ciel pour remercier son dieu qui était définitivement supérieur au grand spaghetti volant, qui garderait tout de même une petite place dans son coeur, Félicia passa aux choses sérieuses pour la cent cinquantième fois du combat.

"I gonna touch ya-, touch-ya-, touch ya sweetie~ Tentacapillaires, à l'attaqueee !!"



Défiant toute notion de logique ou de perspective grâce aux pouvoirs de la japanimation et du glorieux seigneur du vide, louée soit son impronociation, les membres capillotractés s'étirèrent et zigzaguèrent en direction de Pandora et son acolyte de compagnie avec des intentions tout ce qu'il a de moins pures pendant que la gorgonoïdes sautait sur place en jubilant et faisant tournoyer ses glaouies d'acier au-dessus de sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engar
avatarMarqué


Messages : 598

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Lun 29 Jan - 22:58



Ils fuient... Ces lâches fuient, s'envolant vers les cieux ou tentant d'éviter mon tourbillon vertueux, mais ils ne peuvent courir indéfiniment ! Tôt ou tard mon courroux les frappera, car peu importe qu'il ne soit pas précis, il est bien trop intense pour laisser intouché une seule parcelle de cette arène ! Tous passeront sous mon marteau et en subiront le courroux, tous...

Mais mon exaltation est coupé court lorsque je sens une goutte chaude m'atteindre... Le contact particulier, l'odeur, tout ne laisse aucun doute quant à l'affront qui m'est fait ! Du lait... Mais pas n'importe lequel. Celui des dépravés et des serviteurs de Pedro ! Je suis alors touché, et encore, chaque gouttelette m'est une nouvelle injure, une nouvelle blessure. Quelle attaque lâche et vile, contre laquelle mon tourbillon de justice est bien impuissant ! Il faudrait que j'aille atteindre la responsable, mais elle est loin, beaucoup trop loin, et le temps que je l'atteigne un autre des impurs aura eu recours à une pareille stratégie...

Je suis désolé Sainte Nitouche... Je vais être obligé d'utiliser cette technique interdite.

Pour purifier le monde des mécréants et des pervers qui l'habitent, je n'ai visiblement pas d'autres choix que de devenir encore pire qu'eux, d'user de la même puissance que celle qui les anime et la retourner contre eux... Si la justice et le châtiment ne suffisent pas à sauver ces individus, et bien qu'ils se noient dans leurs propres pêchés, peu importe le prix qu'il m'en coûtera !

Mettant alors un terme au tourbillon de justice, je laisse tout bonnement tomber mon marteau à mes pieds. Il ne me sera plus d'aucune utilité désormais au vu de ce que je vais faire... Levant haut mes mains, en ce rituel nécessaire pour me transcender.

"J'en appelle aux eunuques et aux castrats, j'appelle leurs noms interdits, qu'ils me donnent leur puissance ! QUE SEULS LES PURS SOIENT EPARGNES PAR L'EXPLOSION DU PÉCHÉ "

je les abats de toutes mes forces vers la source de tout pêchés, de toute corruption de ce monde et ce pour chaque individu... Mon entrejambe.

Un bref instant, la douleur tétanise mon corps, mais je savais à quoi m'attendre depuis le début, j'étais prêt à ce sacrifice...

Et il en vaut le coups... Alors que mes organes génitaux disparaissent de même que tout mes traits faciaux, me privant de la plupart de mes sens, je sens la puissance affluée... Elle croit en moi alors que je deviens une incarnation même de l'abstinence, sans orifice ou sens à pervertir... Tout ce que je perçois, c'est la souillure qui m'entoure, leur envie de stupre et de luxure ! Mais sous cette forme... Elle sera leur tombeau !

En plus de pouvoir la percevoir, je peux la maîtriser, la contrôler, cette énergie qui émane de leurs plus bas désirs, de leurs plus bas instincts... Et écartant les jambes comme les bras, je la fais venir à moi, je l'accumule dans mon être, autour de moi, formant une sphère d'énergie rose tout autour de moi, une énergie particulièrement intense au vu des champions de la luxure réuni... Un processus qui une fois achevé, entraînera l'explosion de l'énergie accumulée, balayant et détruisant tout les corrompus, détruit par l'énergie de leur propre perversion, alors que seuls les innocents et les purs tels que moi en sortiront indemne...

Cela pourrait bien affecter le public, mais dans le fond...Seuls les coupables souffriront alors QUELLE IMPORTANCE ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
avatarMarqué


Messages : 129

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
24/100  (24/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Mar 30 Jan - 0:17



   

   
Amour, choucroute et raviolis

   
Grand tournoi de n'importe quoi V4 - Japan Edition






   




Avant que vous ne vous posiez la question, OUI, cette fois-ci il s'agit d'un véritable flash-back.

La demoiselle était allongée sur un luxueux tapis persan, entourée de coussins moelleux, de poufs colorés à franges et de couvertures de soie exquises. Elle était bien évidemment nue, finissant tout juste son entrainement quotidien. Son maître était allongé non loin d'elle, l'embout d'un narguilé entre ses lèvres, et la regardait d'un air approbateur. Cette élève était douée, terriblement douée... L'était-elle assez pour qu'il lui enseigne les techniques interdites de l'ordre de Cyprina ?

Pandora s'étira longuement, ses bras s'étendant au dessus d'elle, son dos adoptant une courbure splendide. Un large sourire étirait ses traits, et elle se léchait les lèvres d'un air plus que satisfait. Oui, elle était suffisamment douée pour cela.

- Pandora ?

La demoiselle entrouvrit ses yeux de chat pour dévisager son maître, une mine curieuse se peignant sur ses traits délicats. Ses sils battirent légèrement, soulignant la brillance de son regard, qui happa totalement l'homme qui lui faisait face, si bien qu'il mit quelques secondes à se remettre pour continuer sa phrase.

- Hrrmmm... Pandora... Sais-tu quel est le but ultime de la prostituée ?
- Très certainement !

Sa voix sonnait comme du cristal, pure et scintillante. Elle se redressa, repliant ses genoux sous elle, adoptant la position qui sied aux dames de la plus haute qualité : le Seiza. Le dos bien droit, toujours dans son plus simple appareil, elle répondit à la question sur un ton exprimant toute sa ferveur et sa foi en son art et en la déesse Cyprina.

- Une prostituée doit savoir combler les moindres désires de toute personne demandant ses services.

En voyant la la fierté affichée sur le visage de son maître, la demoiselle étira ses lèvres rosées en un large sourire. Il se pencha vers elle d'un air de conspirateur, et enchaina en baissant d'un ton.

- Dans ce cas, il est temps que je t'enseigne l'une des techniques les plus secrètes de notre ordre...



***


- Il est temps maître... D'utiliser cette technique que vous m’enseignâtes jadis... Je connais le danger, mais je n'ai plus le choix... Il me faut un power up...

Elle n'en connaissait que la théorie. En vérité, elle n'avait jamais réellement expérimenté cette technique, pour une raison très simple : Il lui avait toujours manqué quelque chose. Et cette chose, elle l'avait aujourd'hui. Un artefact sacré de la déesse Cyprina, patronne des femmes prostituées. Un artefact entier. Elle prit les mains de Camilla, l'avatar de la déesse, tandis que les tentacules ma foi fort intéressants de sa rivale désignée par le destin sifflaient l'air dans sa direction. Elle désirait s'y abandonner de tout son être, sentir leur caresse sur sa peau et dans...

- Camilla, prêtes-moi ta force !

Pandora enserra son arme dans ses bras et colla ses lèvres contre les siennes. Le temps se figea autour d'elles. Tout disparut alors que la concurrente profitait de la douceur de ces lèvres contre les siennes, de ce baiser si frais, si... chaud... L'énergie dont elle avait besoin, cette essence divine, passa en elle par leurs lèvres scellées. L'air embaumait les senteurs florales, et même les gouttelettes de lait qui tombaient encore du ciel se muaient en pétales de cerisier.

Une nouvelle lumière naquit entre les deux femmes, semblant émaner du cœur même de Pandora. Elle s'écarta lentement de Camilla, une expression de pure adoration éclairant ses traits, irradiant de chacun des pores de sa peau délicate. Elle se recula d'un pas alors que son corps entier vibrait de la transformation qui s'opérait en elle. Ses pieds quittèrent le sol, et elle écarta les bras lorsqu'une nouvelle vague d'énergie la traversa de part en part, la figeant sur place. Elle ouvrit les lèvres en un cri muet tandis que l'énergie se concentrait dans son bas ventre

Finalement, elle s'affaissa sur le sol, vidée de ses forces par l'intensité de la transformation. Camilla se pencha sur elle, profondément inquiète, tomba à genoux auprès de sa maîtresse et la prit dans ses bras pour la ramener contre elle, au chaud.

- Pandora-sama..?

Le corps agréablement engourdi de la demoiselle se détendit enfin et elle se laissa aller dans cette délicieuse étreinte. Sur sa cuisse reposait... un penis. Un long et puissant penis, pour l'instant au repos, mais qui ne demandait qu'à s'éveiller pour accomplir son devoir. Pandora était arrivée au stade ultime de son évolution. Elle avait a présent tout ce qu'il lui fallait pour satisfaire à ses futurs clients. Et ce moment n'allait pas tarder à arriver.

Le temps sembla reprendre son cour normal et les tentacules de Félichat arrivèrent enfin au niveau de notre héroïne. Les membres visqueux entrèrent en contact avec sa peau sensible, et Pandora s'abandonna à l'extase et à des années d'apprentissage et de conditionnement pour...

Soudainement, l'attention des spectateurs fut attirée par un évènement à l'autre bout de l'arène. En effet, le paladin à la vertue bien trop affirmée venait de mettre en branle (ahem) sa technique ultime : Il absorbait à présent les vices de l'assemblée, se transformant en une véritable bombe à retardement ! Mais dans son plan si génialissime, il avait omis un détail. Oh, trois fois rien...

La luxure de Pandora n'avait aucune limite. Et les dieux n'aiment pas les boucles infinies.

Loin, loin au dessus d'eux, à travers des plans cosmiques intersidéraux, deux entités furent attirées par ce petit bout de terre perdu entre les étoiles. Une femme d'une sublime beauté, et une autre d'une austérité froide. Tout deux se tenaient par la main et regardaient les conneries des mortels.

- Nitouche... Il est à toi celui-ci non ? Et celle-ci elle est à moi...

Cyprina venait de désigner Pandora et Engar, les sourcils froncés. Nitouche ne mouftait pas. Elle était l'abstinence et la pureté, elle n'avait que faire des mortels. Mais comme sa sœur, elle n'aimait pas qu'on se paie sa gueule. Et on se pait la gueule des dieux quand on crée des boucles infinies.

-Je m'en occupes... Rahlala, ces mortels, il faut toujours qu'ils en fassent trop. Bientôt on va devoir en faire des chevaliers androgynes et les faire se bastonner dans des armures extravagantes pour les occuper...

...

J'invoque le DEUS EX MACHINA !


D'un geste dédaigneux de la main, la déesse de la luxure rompit le lien existant entre Engar et Pandora, redirigeant les flux d'énergies vers la source la plus proche capable de les supporter. Le soleil de Tellius absorba l'explosion, tout le vice accumulé... Mais même pour cet astre, la déflagration fut trop forte. L'étoile vira au noir, absorba jusqu'à la lumière... Et la déesse soupira*

- La boulette...

Elle soupira. Cependant, elle avait la chance d'être une déesse, et sa soeur également. Nitouche portait bien son nom à présent, et elle invoqua à son tour ses pouvoirs divins pour un dernier sortilège :

- La présence de ce trou noir n'affectera pas le monde de Tellius. J'ai dit.

Et c'est ainsi que Tellius fut sauvé par des cousines germaines de Gandalf le Argh.

   

   
   

   

   
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
   



Thème musicale de Pandora : ~Le bal des vipères~
Ma couleur : Ivory
Moi, Pandora de Cendrefer, grande vainqueur du Grosbill Award, catégorie "personnage le plus parfait":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
10/60  (10/60)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Mar 30 Jan - 16:07

Ah, il se faisait enguirlander pour triche ? Hahaha, pauvre fou ! Il n’y a pas de triche dans un tournoi de délire profond ! [Enguirlander ? C’est quoi ce mot de vieux ?] Ben, on m’a dit qu’y avait des enfants dans le public alors je fais gaffe… [Ah bon. On s’en fout pas un peu en vrai ? Je veux dire, à côté y a Pandora quoi…] Ouais t’as pas tort.

Nous disions donc ! Le Phénix Bleu, pas plus impressionné que ça par l’engueulade dont il faisait l’objet, écouta d’une oreille distraite les protestations de son adversaire. Puis soudain, le jeu reprit. [Genre, enfin, quoi. On commençait à s’ennuyer.] Certes. Et donc, Yugi comptait sur le pouvoir de l’amitié, l’âme des cartes et le topdeck of destiny…et ce dernier ne le trahit visiblement pas. Au sourire qu’il eut en tirant sa carte, notre héros commença à douter de sa victoire. Juste un instant, avant de se rappeler qu’il avait son grand-père à venger et qu’à ce titre il ne pouvait pas perdre contre un membre du clan des Dragons Jaunes, responsables de sa mort. Rassuré, il observa le tour de son ennemi, le soldat de pierre qui revenait, pour tout à coup voler en éclats à nouveau afin d’invoquer un autre monstre…ou pas. [C’est pas un monstre, ça, c’est l’arbitre du tournoi. T’es dans la merde mec !]

Le Phénix écarquilla des yeux ronds comme des billes en constatant que la dame était entièrement nue et détourna poliment le regard, le rouge aux joues. Mal lui en prit, car de l’autre côté de l’arène, c’était loin d’être mieux… Il ne vit absolument pas le magicien arriver sur le terrain, mais à ce stade il s’en foutait complètement. [Il vient de voir Pandora bécoter Camilla, c’est ça ?] Ouais… Quelques gouttes de sang s’échappèrent discrètement de son nez tandis qu’il contemplait la scène étrange qui se déroulait du côté des autres combattants. Entre les deux lesbiennes [dont une qui vient de se transformer en mec S’IL TE PLAÎT], la fille qui utilisait le pouvoir des tentacules, et...l’autre couillon qui venait de se latter les burnes, y avait de quoi perdre pied.

Reportant laborieusement son regard sur le terrain, il vit qu’il y avait maintenant deux créatures du côté de son adversaire. Un peu plus de difficulté que prévu, donc… Et soudain, ils l’attaquèrent ! Il paniqua brièvement et se prit deux violents coups en pleine face. Titubant, il vit une barre de points de vie apparaître devant ses yeux et se faire grignoter d’un peu plus de la moitié. [D’après mes calculs, il a 8000PV.] D’accord, merci.

Comme c’était à son tour, il piocha une carte…et ses yeux firent trois tours complets dans ses orbites. Un monstre de niveau 1… [Ouais, enfin regarde ses effets.] Ah oui. En lisant la carte plus en détail, il reprit foi en l’âme des cartes.

« Bon, euh… Aïe… Allez, à moi… J’invoque le…euh…le chevalier de lumière à l'étincelance infinie ! »
Il avait dû relire la carte pour être sûr de ne pas se planter dans le nom… [En plus étincelance ça existe pas quoi.] Oui mais on s’en fout. Le chevalier apparut dans un éclair de lumière bleue, pas trop mal pour un monstre qui a de la lumière bleue sur l’artwork. La créature toisa ses adversaires, puis se tourna vers son invocateur et haussa un sourcil.

« Tu es blessé ? »
« Euuuuuh, oui, c’est ça… C’est rien, ça va… »

Essuyant rapidement le sang qui coulait de son nez, le Phénix Bleu s’efforça de se concentrer. Mais au moment où il allait ordonner à son invocation d’attaquer, il sentit soudainement quelque chose quitter son corps, attiré par un autre combattant de l’arène. Et puis bon… C’est un ado, vous imaginez bien qu’il y avait BEAUCOUP de luxure à absorber… Tellement qu’il se sentit soudain vidé de ses forces, tombant à genoux. Son paquet de cartes se mit alors à briller.

« Mais qu’est-ce que… »

Une unique carte se précipita hors du deck et se plaça en lévitation à hauteur de son visage, dans une grande lumière parce que les scénaristes ne sont pas originaux. Notre jeune héros la regarda un instant, incrédule.

« C’est…c’est la carte…que Grand-Père m’avait confiée… Il disait qu’elle ne s’activerait que si j’en avais réellement besoin… Est-ce que ce serait…le moment… ? »

Saisissant délicatement la carte, il l’observa plus en détail. Oui, c’était bien elle. Il ferma les yeux un instant, prit une grande inspiration, se remit debout et leva la carte au-dessus de tête.

« Grand-Père, tu m’as dit de toujours garder cette carte dans mon deck. Aujourd’hui, je vais te montrer que je suis en mesure de me servir de son immense pouvoir. J’ACTIVE… »

Il abattit violemment la carte, dont la lumière se fit si aveuglante que tous les spectateurs devront désormais porter des lunettes.

« LE KAMOULOX !!!!! »

Avec tous les effets spéciaux lumineux de l’univers, tels que J. J. Abrams n’y arrivera jamais, le héros s’enveloppa…ben de lumière, hein. Le chevalier aussi. Et soudain, tous deux disparurent dans une explosion…lumineuse. Ouais je sais, on utilise beaucoup ce mot. [Oui mais c’est pour le scénario !]
Réapparut alors après quelques secondes d’aveuglement général…un seul des deux. [Oups. Où est passé l’autre ?] Dedans, je crois. Car en effet, chers spectateurs, notre protagoniste et son invocation venaient de fusionner !!! [Ah ouais quand même…]

Observant son nouveau corps avec circonspection, le Phénix Bleu de lumière à l’étincelance infinie constata qu’il avait la taille et l’allure globale du chevalier, mais sous les plumes de son armure il reconnaissait sa veste rouge.

« Ah. Bon. Eh bien, je suppose que je vais devoir faire avec… »

Il claqua des doigts pour invoquer les pouvoirs du chevalier, mais rien ne se produisit. [Bah ouais, c’est marqué sur la carte, faut attendre un tour avant de pouvoir attaquer… Mais du coup maintenant il a des stats boostées.]

« Merde… Très bien, pas besoin de magie pour l’instant ! Allez viens, je t’attends ! »

[Eh, attends, on na pas mis de musique badass pour la shonen transfo !] Je sais, mais on n'avait plus le budget après tous les effets lumière... [Ah merde...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 340
Age : 22
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
26/60  (26/60)
Points d\'Expérience:
43/100  (43/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Jeu 1 Fév - 1:47



Durant notre dernière série de connerie, une minette et un mec blasé tentaient une attaque à peu près épique contre la perverse de service. Et comme dans n’importe quel anime, la perversité l’emporte, avec une vague de lait… On est en armure, elle envoie du lait. Non, j’ai arrêté de chercher la logique, il n’y en a pas. Donc continuons sur cette lancée de connerie. Notre héros héroïquement blasé avec sa lance s’écrase couvert de lait et… se brise la nuque. Et meurt. Oui. Meurt. Allongé comme un con sur le sol, le cou vaguement tordu à cause de son atterrissage. Mais lui s’en fout.
 
Alors que tout semblait s’arrêter, notre héros hyper relax s’envole vers les cieux, son âme aspirée dans le paradis. Une divinité métisse l’accueil, un pétard à la bouche, de longues dreadlock noire derrière lui et une expression de je m’en branle plus puissante que Kira.
« Wesh maguel. Ca boum ? »
« Posey. Bon, jsuis mort, c’est con hein ? »
« Ouais ouais, azy pose toi sur le lit là, on est bien là. » Blazou se cala dans le lit posément. « Un ptit pète ? »
« … J’ai la flemme. »
« Ouais ouaaaaaaaais, c’est bien mec. »
« Je devais prêcher ta religion mais j’ai eu la flemme. »
« Ca c’est ma boi. T’es un bon toi. Bon, on est bien là mais t’as un tournoi mec. Sois-tu restes avec moi ici posey, on stape l’intégrale de seigneur des anneaux HD édition longues, ou jte fais perdre tes pouvoirs mais tu retournes dans l’arène. »

QUEL CHOIX TERRIBLE ! Que notre héros va-t-il choisir ? Une éternité à se la couler douce, avoir la flemme et être si blasé qu’il ne fait rien, ou revenir défendre son honneur dans l’arène ???
 




« … La flemme de choisir. »
« Wééééééé mah boi ! T’es trop bon mon frère. Aller on se revoit pour l’apéro. »
 
 
Un énorme rayon de lumière perça le ciel et atterrit sur le cadavre du lancier. Le corps se souleva, sembla animé à nouveau par une force divine. Une terrible odeur d’herbe brulé remplie l’arène alors que le dieu de la flemme conférait ses pouvoirs notre héros. La lumière se tut et un énorme nuage couvrit l’arène. Nuage bien évidement au propriété relaxante et calmante. Le vent poussa malheureusement ce dernier pour révéler dans toute sa grandeur, le champion blasé de la flemme !!
 


Armé d’un pétard géant, évolution de sa piètre lance, des dreadlock rouges foncés partout, les yeux injectés de sang, des vêtements trop larges de couleur vertes, oranges, noirs et ainsi de suite, le tout avec des design psychédéliques. Un petit joint à la bouche, il comprit que le dieu de la flemme l’avait récompensé de sa flemme de choisir. Trop blasé. Les tentacules semblaient danser.
Wesh on dirait… des plantes qui font la danse de la pluie. Ouaaaaais… Ya l’autre hyper véner, il fait quoi ? L’est trop chaud ce mec, faut qu’il se calme. Par contre la meuf bonne, et sa poupée, faut qu’elle calme ses ovaires… Oh mais putaaaaaaain, la flemme de les calmer.
La vérité était qu’il avait la puissance d’un dieu, la capacité d’oblitérer tout si l’envie lui prenait ! Et ses deux individus opposaient de l’un, la luxure infinie, de l’autre, la chasteté qui aspirait tout. Trop sérieux, trop sérieuuuuux bordel. Fallait que leur propre dieu fasse leur connerie. Ouais, c’est pas le dieu de la flemme dans sa toute-puissance qui allait régler une connerie pareille. La preuve, en brisant le lien, l’autre conne de Nitouche croyait qu’elle pouvait régler tout ça. Genre avec des mots ça se fait.
« La flemme mais si ya un trou noir, plus de pétard. Ouais aller. »
D’un claquement de doigt, l’énergie flemmarde émana avec tant de force que le trou noir se dissipa, incapable d’avoir l’énergie d’aspirer quoique ce soit avant de retourner au néant. Franchement ses divinités, sont connes comme pas possible. Entre Cyprina qui veut frotter partout sa chatte et Nitouche qui est tellement coincés que même mon pèt passerait pas, on est bien dans la merde. Afin de bien calmer tout ce bordel, Blaze prit sa lance et tira la plus longue taffe jamais de l’humanité avant de lancer un souffle divin de la drogue, shootant tout le monde d’un bon coup de schnouf.
 

« Faut vous calmer les gens, zetes trop déter. Vnez on s’allonge et on fait plus rien. Ouaaaais c’est bien ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
avatarMarqué


Messages : 144
Localisation : Ici ? Ou la ? Ou peut être là...
Autre Indication : Childish Genius <3
Groupe : Association des enfants du futur venus sauver le passé !

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
93/100  (93/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Jeu 1 Fév - 12:46

Bon… on va faire comme d’habitude et commencer parce qui n’intéresse absolument personne : ce qui se passe du côté de Kira… ben oui, c’est quand même mon perso, merde !

Bref, Kira observait tranquillement l’arène, en bonne juge qu’elle était, pendant que l’adversaire du blondinet emo-schyzo qui l’a invoqué… fusionnait avec sa carte.


« Quoi ? Mais ça n’est jamais arrivé ! Sauf dans une saison non canon… et dans une académie où on apprends à jouer aux cartes… Et en parlant de cartes, il en a sorti une du paquet… bon sang, ce tricheur n’a aucune limite… au moins j’ai un tour de sursis... »

Le dénommé Yugi était en bien fâcheuse posture… En plus, c’était un carte tellement abusée qu’elle était très certainement illégale… niveau 1 et 9000 d’attaque… sans contrecoup… oui, c’était bien évidemment de la triche.

« Mais je n’abandonnerais pas ! Je sais que la clé de la réussite se trouve dans mon deck...l’âme des cartes veille sur moi ! »

Il tira donc une carte et...

« Bien ! C’est parti ! Pour commencer, je joue Monster Reborn ! Le soldat géant de pierre revient sur le terrain ! »

Retour de la créature… qui disparaît… avec les deux autres

« Mais je la sacrifie ainsi que mon magicien et Kira pour invoquer… Obelisk le tourmenteur !
- OH LA PUTE ! Il a osé me sacrifier ! Hey connard ! On sacrifie pas Kira ! Ca fait que tu profiteras pas de mon effet !
- Ce n’est pas un problème… ensuite, je joue… la La flute d’invocation Kuriboh ! Je fais venir un kuriboh sur le terrain, puis je joue le Le multiplicateur pour en avoir 4 sur le terrain… et, par l’effet d’Obelisk, j’en sacrifie 2 pour détruire ta créature… et TOI AVEC ! DISPARAIS, TRICHEUR ET PROFANATEUR DE CARTES ! »

Le géant bleu leva haut son poing puis l’abattit sur la créature ennemie. Le choc qui en suivit fit trembler l’arène entière et le sol se fissura, projetant une terrible vague de poussière. Nul ne sut si l’attaque avait portée… après tout, c’était dû à un effet de carte et la créature n’a pas eu le temps d’attaquer vu qu’elle devait patienter un tour…

Pendant ce temps, dans la loge du juge.


« Dégage, Kiralouve, c’est ma place!
- Plus maintenant, c’est la mienne ! Dégage !
- Me force pas à te cogner ! Dégage j’ai dit !
- Tu veux te battre ? Pas de soucis, chuis chaud ! Allez, viens ! Viens je t’attends ! »

… et pendant que Kira et Kiralouve se crêpent le chignon (bonne chandeleur tout le monde, d’ailleurs!) dans l’arène…

… s’il vous plait, on peut rallumer la lumière ? Non parce que un soleil noir… heu…



Nitouche ? Cyprina ?



Bon ok… Kaela, Kokoro, à vous de jouer !


« Enfin !
- Avec ce qu’on va faire, obligée qu’on ne soient plus l’égal des déesses, mais DES déesses ! »

Les deux jumelles aux cheveux de neige et de feu, fières détentrices du K, se matérialisèrent au dessus de l’arène et joignirent leurs mains.

« Par la puissance et la grâce de nos ancêtres, nous conjurons le feu sacré qui brille en chacun. Ô Astre divin, nous te donnons naissance en cet instant. Que ta vie soit longue et notre règne infin-
-EX-PLOOOO-SION ! »

Dans les gradins, un cercle magique se dessina, visant les cieux. A une hauteur assez conséquente, une détonnation survint, englobant le soleil noir et éclairant de nouveau Tellius convenablement.

« Que...
- Aaaah ! On a été doublées ! »

Outrées, les deux filles regardèrent la fautive. Une jeune mage avec un chapeau bizarre, des yeux couleurs rubis… qui s’effondrait alors, victime du contrecoup d’un sort qu’elle ne pouvait visiblement pleinement alimenter en mana. Un homme à ses côtés, vêtu d’une cape de voyage verdoyante, observait l’astre nouvellement créé.

« Ca tient la route, bien joué Megumin-san.
- Cooooooool… Tu peux m’asseoir sur mon siège ? Regarder le dos du mec devant moi n’est pas très distrayant.
- Dites… vous avez vu Darkness ? » Demanda la fille aux cheveux bleus à leurs côtés, à l’aura partiellement… divine ?

« Merde ! Ya une déesse à ses côtés, on pourra pas la punir facilement...
- Patience… viendra bien un moment où nous pourrons nous venger... »



« Comment osez-vous vous en prendre à une femme au sol, engeance démoniaque ? »

Une femme aux cheveux blonds coiffés en queue de cheval se tenait devant Pandora, face à Feli-tacules, bras écartés.

« Je n’ai pas peur de vous ! Approchez, je serais votre adversaire ! »

En effet, plutôt qu’effrayée, la dame semblait… excitée à l’idée de faire face à de si nombreux tentacules. Sa propre perversion semblait sans fin et Nitouche rompit d’emblée le lien entre elle et Enkar, au cas où...

« En garde, monstre ! Moi, Darkness, je vais… je vais… où est mon épée ?
- Mais quelle idiote ! Darkness, on nous a pris nos armes à l’entrée !
- Ah oui… bon, pas grave ! Attaque moi, j’endurerais tes coups ! »

Et pendant ce temps, Camilla aidait Pandora à se réveiller...

VOUS AVEZ JUSQU’AU 15 POUR REPONDRE ! ABUSEZ PAS DES CREPES !

Pénalité pour Valérion qui n'a pas tenu les délais


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Félicia
avatarBeorc


Messages : 87

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Dim 11 Fév - 11:21


C'était là bon nombre d'adversaires de valeur, car tandis que l'attaque-surprise des tentacapillaires de félichat touchait sa cible pour lui faire subir les pires outrages...celle-ci se voyait subitement pousser un nouvel appendice dont la virilité égalait facilement celle des fan-arts divers et variés à partir de n'importe quelle oeuvre.
Dans le même temps, l'autre marteau qui en tenait un, à défaut de se tenir le manche tout - ou trop - court se changeait subitement en némésis pro-teletubbies au vu de la chute qu'il infligea au pegi du tournoi, alors que le joueur de carte molestait allégrement le tricheur et qu'un truc défoncé se tirait une latte en caoutchouc pour faire partager à tout le monde.
La fumée acre piqua la gorge de la minette, qui toussa pour une fois pour une bonne raison, et qui commença à agiter ses tentacapillaires devant elle pour faire ventilateur et se ménager un espace respirable.


"Keuf ! Bien tenté espèce de...kof...vermine de hippie ! Mais ta sale drogue...kofkof bon marché ne suffira pas ! Je vais appeler les flics tu vas voir !"

En s'étranglant à moitié, la magical-girl douteuse fouilla sous les plis de sa mini-jupe à la recherche de son téléphone, respirant de plus en plus difficilement. Quand elle commença à voir flou, elle se rendit compte qu'un des appendices s'était enroulé autour de sa gorge et l'étranglait tout court.
Abandonnant la recherche du cellulaire, Félicia commença à se débattre avec ses propres tentacules, l'esprit confus à cause de la fumée et de l'asphyxie, le contrôle d'autant d'extrémités n'étant pas dans ses habitudes. Et quand enfin elle se libéra de cette étreinte, la sensation grisante d'élévation qui l'envahissait petit à petit l'aida à prendre conscience d'une évidente réalité :
Elle n'était pas à la hauteur. Le niveau de ce tournoi était trop élevé pour elle, alors il n'y avait qu'une seule chose à faire, une seule chose sensée, et logique à accomplir...




Un entraînement du feu de dieu à travers le monde, les salles de gravité et les cages d'escalier ! Durant des jours, des mois elle suivit un programme intensif, enchaînant les courses à pied, les pompes et les abdo plusieurs fois par jour, avant de pratiquer plusieurs sports tout au long de la semaine. Ainsi, la p'tite minette pas finie apprit le difficile art du corps à corps, ses pas la portant toujours plus loin alors qu'elle volait de succès en succès, apprenant d'autant plus dans la défaite que la victoire, où dans les deux cas s'écoulaient des larmes viriles d'amitié et de fairplay, d'esprit sportif et de passion, les corps couverts de sueurs et de bleus !
Et son parcours épique l'entraîna par delà les fosses abyssales et les plus haut sommets, Olympus Mons n'avait qu'à bien se tenir, car Félicia devait chaque jour plus forte, et même une fois devenue championne de la Terre l'ancienne chevalière n'en démordit pas. Car c'est ce que font les vrais héros, ils n'abandonnent jamais, qu'importe qu'ils tombent ou qu'ils remportent la victoire, ils continuent à poursuivre leur rêve sans jamais se reposer sur leurs lauriers !

C'est ainsi, que par monts et par vaux, Félicia poursuivit, entourée de ses amis qui la soutenaient depuis toujours comme de ses anciens ennemis ayant retourné leur veste, sa conquête du système solaire, puis de la galaxie. Ensemble, avec le pouvoir de l'amitié et de la sincérité, rien n'était impossible !
Et quand enfin la voie Lactée, et la promesse de retourner affronter un jour la plus grosse vache à lait du monde - je te regarde Camilla, si t'étais aussi obèse que ta poitrine tu serais un nouveau centre de gravité ! Et pandobitch aussi ! Na ! - tomba sous la volonté indépendante de Félicia et ses amis, la jeune minette se demanda où continuer sa route désormais, quel lieu recèlerait un défi suffisant pour la préparer à affronter l'arène de la luxure...
Et alors l'évidence la frappa. Littéralement, une capsule avec le nom de la terre promise la percuta en pleine tête, si bien qu'elle ne vit pas le voyage de retour suite au coma qu'elle fit.
Quand elle rouvrit les yeux, elle était dans un hôpital sur Terre. Mais même dans ses rêves migraineux, elle avait vu la vérité, son destin. Elle sauta du lit, sa cousine puis par la fenêtre, s'envolant avec grâce sans s'écraser au sol pour une fois jusqu'à un bar geek. Usant des tentacapillaires, elle força l'entrée et fonça se brancher sur les ordinateurs pour s'aventurer dans l'ultime territoire :
Internet !

Elle n'était pas prête ! Même après avoir traversé le système solaire et la galaxie, affronté des aliens, des robots, des robots-aliens et des voyageurs temporels, Félicia n'était pas prête à affronter...les fantasmes des japonais ! Des jours durant, elle hurla, pleura, allant même se rouler en boule dans un carton pour pleurniche en espérant qu'on l'adopte et lui fasse oublier tout ça. Maintenant elle comprenait pourquoi l'univers tout entier grouillait d'activité, mais que seule la Terre en ignorait tout.
Personne ne voulait avoir affaire à cette race dégénérée qui ne trouvait rien de mieux à faire que filmer des boules jouer des castagnettes et écrire des histoires à la con pour le seul plaisir de raconter des conneries.
Mais hors de question, elle était une héroïne ! Jamais elle n'abandonnerait ! Alors elle insista, affronta, écuma les innombrables térabytes de déviances impensables du Web, repoussant l'inéluctable en se débattant encore et encore pour garder la tête hors de l'eau.
Cependant, Internet était inépuisable. Chaque peuple alimentait ses réserves les plus horribles de films, de photos, de capture d'écran sortis de mmo ou autre chatroulette alors que les hentai proliféraient sous le plus abominable mélange de fantastique talent artistique et de la pire des perversions. Même elle n'avait pas le niveau, elle ne pouvait lutter indéfiniment et s'épuisait peu à peu, s'enfonçant toujours plus loin dans ce marécage pervers, sentant les tentacules qui n'était les siens frémir d'impatience de s'emparer d'une nouvelle victime...

La pauvre héroïne commençait à se noyer, à bout de forces, se résignant finalement à son triste sort inéluctable...quand une main secourable perça les ombres et les flots, dans un rayon de lumière, la saisissant par le col pour l'extraire de ce goudron infâme. Cette main providentielle la ramena à l'air, en sécurité, et la minette toussa et toussa pour reprendre son souffle, enfin à l'abri de toute cette horreur.
Elle releva les yeux, voulant regarder ce messie scénaristiquement improbable pour le remercier et écarquilla grand les mirettes en reconnaissant...sa mère !


"Maman ? Mais...mais qu'est-ce que tu fais sur Internet !?"

En guise de réponse, la prêtresse lui décocha une torgnole tonitruante qui renvoya la minette au tapis, le visage à moitié rouge.

"Espèce de petite catin dévergondée ! C'est à ça que tu passes ton temps libre ? A mater ces horreurs ? C'est comme ça qu'on t'as élevée !?"
"Mais...mais maman..."
"Tais-toi ! Tu es dégoutante ! DEGOUTANTE !"



Sans lui laisser la moindre chance de répliquer, la prêtresse l'assomma d'une nouvelle claque démentielle puis l'attrapa par le col pour la traîner hors de cette histoire. Elle avait deux mots à dire à son père, puis tous les trois auraient une très, très longue conversation à propos de ses agissements pervers.

...

Mais attendez, elle s'est barrée avec mon personnage l'autre truffe là ? Et le tournoi qui est toujours en cours, mais comment je vais faire moi ? Kero !
"Vas chier."
Tu m'aides pas beaucoup Kero ! Bon, le vieux ! Il est bien le vieux au moins, lui y m'aidera, il est où ?
"Là-bas."
Ca, c'est une pierre tombale, mec.
"Oui."
...okay, j'ai compris, le vieux non plus puisqu'il en est réduit à faire le mort...vieux schnoque, j'espère que tu te feras bouffer par les vers ! Bon bah j'ai pas le choix, ça risque de le tuer mais il faut que j'envoie le shaman...Catô ? Caaaatôôôô ! Catô Sicarius bordel, t'es où ? Caaaaaat*




Non. Non pas lui ! NOOOOOOON !
"Maintenant que moi, Catô Sicarius, suis là tout va s'arranger grâce à Catô Sicarius !"
Non écoute mec, je t'aime bien mais...
"Ferme-là bouffon, moi Catô Sicarius t'ordonne de la boucler !"
Putain mais il est chiant...j'me casse.

Et ainsi, quelques moments plus tard.
Pfou...c'est compliqué quand même Internet. On y trouve de tout, des génies et des débiles profonds, de la sagesse comme du porno, de la consolation comme ce foutu Ca...non, je vais pas prononcer son nom, ça pourrait encore l'invoquer. Je vais finir par penser que c'est un démon ce con...
*toctoctoc*
Hm ? Quoi ?
*toctoc* "Hey ! Sors-moi de là !"
Que...Félicia ? Qu'est-ce que tu fous sur gelbooru ?
"Ben c'est là que tu m'as trouvée à l'origine, espèce de crétin."
Ah ben oui, c'est vrai...eeeet du coup..?
"Ben je veux continuer à jouer moi, j'amusais bien sur DoD, c'est plus sympa que les sites de cul."
C'est pas faux. Bon aller, j'te ramène...

____________________

Retour au tournoi, malgré une monstrueuse incohérence temporelle que nous imputerons à la japanimation et à Freezer, dont une minute en vaut quarante, alors fermez là, ça vous aura pas pris deux minutes pour lire tout ça donc l'incohérence est valide et ta gueule le taguël.

Ainsi, dans une éruption de lumière aveuglante, une onde sonore violente emplissant l'arène suite à la surpression d'air qui transporta également une odeur d'ozone surchauffé, on vit apparaître un colosse au visage dur, les traits fermes et les cheveux blancs dans une armure étincelante dont la majesté n'avait d'égale que sa démesure, lui-même entouré de quatre autres guerriers en armure d'or, tenant de longues hallebardes aux lames entourés d'un champ crépitant bleuté et portant des casques clinquant, au sommet étiré et terminé par de longs cimiers au crin écarlate et...
Et putain, Dorn !? Mais qu'est-ce que tu fous là avec tes foutus ananas dorés là !
"Je te fais chier pendant ta narration."
Bordel ! J'comprends pourquoi tu diriges les Imperial Fist, casse-toi maintenant !
"M'okay."

Ahem ! Un nouveau flash lumineux donc, et la troupe des débiles profonds repart dans l'univers qu'elle n'aurait jamais du quitter * un coup d'oeil discret pour s'assurer que le talassarien n'est plus là non plus, ça semble clean...mais avec lui on sait jamais* bien, et ainsi donc, revint dans l'arène, la belle, l'élégance, la fragile...Félicia !
Qui entre sobrement par le côté de l'arène, comme n'importe quelle personne civilisée ou un tant soit peu humaine le ferait. Merci Féli.
"De rien. Et la grande blonde là, qui me demande de la frapper, j'en fais quoi ?"
Euh...et attends, t'as fait quoi de tes tentacules ?
"J'en ai jamais eu moi, je rappelle que je suis une chevalière pégase qui a été élevée par une prêtresse hein."
Certes. Et donc, les boules de geisha inoxydable, tu vas en faire quoi ?
"Un chapelet."
Heing ?


Abandonnant ici son narrateur teubé, Félicia s'avança vers la blondinette. On pouvait remarquer que la minette portait désormais une tenue simple, typiquement Begnionnaise - et pas mayonnaise - et jouait avec les boules de son artefact en marmonnant en boucle une prière en deux-temps, n'ayant pas vraiment les moyens de compter plus loin avec son chapelet bidon.
Puis, elle posa une main compréhensive sur l'épaule de la blonde, plantant son regard affectueux dans le sien.


"Tu sais ma belle, tu n'es pas obligée de continuer ainsi...tu es malade, mais tu peux guérir ! Et avec le soutien de la foi...prends ça, salope !"
Et pan la feinte ! Le discours de la paix et de la tolérance qui cache un grand coup de genou là où ça fait mal ! Félicia la catcheuse est dans la place ! On l'appelle la grande soeur, car elle vous met à genoux pour un oui ou un non !
Et arrachant sa bure de prêtrise, la lutteuse révèle une musculature outrageuse sortie d'on ne sait où et un justaucorps moulant ne cachant pourtant pas grand chose alors que des projecteurs se braquent sur elle pendant qu'elle gonfle ses biceps pour le plaisir du public tous sexes confondus.


"Le porno et la lutte-gréco-pédé c'est terminé, les pédales rugit-elle d'une voix dopée à la testostérone, un début de barbe lui poussant sous le menton à la minette "Place au spectacle ! FELI-SMASH !"

Et ainsi la lancière-lutteuse-prêtresse-warp lance l'attaque plaquage sur l'arbitre, ayant perdu trop de neurone pour se rappeler qui elle est censée attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engar
avatarMarqué


Messages : 598

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Mar 13 Fév - 13:12

Je le sens...

Toute l'énergie de leur stupre, des spectateurs, comme des participants, s'accumulant entre mes mains, formant une sphère d'une couleur rosée immonde...

Toute ?

Non je le sens, l'énergie d'une d'entre elle finit par m'échapper, si grande et conséquente que mon don ne peut l'absorber sans risquer l'existence même du monde et cela est le seul sacrifice que je ne peux admettre. Sans monde, pas de chasteté et aucune pureté ! Le néant n'est qu'une optique de peu préférable à la perversion ! Mais il est déjà trop tard, le chatiment divin s'abat sur les mortels et ils ne restent plus que les ténèbres ! Mais c'est trop tôt, bien trop tôt, et les ombres ne sont que cela, des ombres, sans forces ni formes, rien de dangereux, rien de menaçant, tout juste une illusion. Au final, en gardant mes yeux clos, quelle différence ? Au final n'est ce pas un don ? Plus personne pour voir ces corps nus et obscènes ! Hormis peut être les Salo... Les nyctalopes ! Pour autant, les coupables restent coupables, et méritent quand même leur châtiment, que ce soit dans l'ombre ou en pleine lumière !

Une lumière qui finit par revenir, sans doute de par l'action des dieux infâmes et pervertis qui soutiennent Pedro et son empire décadent ! Mais peu importe leurs efforts, peu importe qu'une nouvelle adversaire à l'énergie que je ne peux capter s'avance, peu importe qu'ils s'agitent;.. Ils m'ignorent, tous perdus qu'ils sont dans leurs péchés, oui même cette incarnation du dieu de la paresse, un des pires, car quelles différence y a t-il entre celui qui commet le pire et celui qui ne fait rien pour l'en empêcher ?! AUCUNE ! Si peu de vrais innocents, si peu d'individus méritant d'être épargné, pur et agissant pour cette pureté... Aucun dans cette arène...

Mes propres bras, malgré cette forme, commencent à fatiguer à force d'être ainsi attendu, à accumulé cette énergie issu de leur stupre et de leur perversion. Je la sens vibrer entre mes mains, entre mes doigts... Il est dommage que je doive en arriver à cette extrémité, mais la seule taille de cette sphère de Luxure montre bien qu'il n'y a rien à sauver. Quant à moi ?! Je SUIS LA PURETE ! UNE TELLE ENERGIE IMPIE N'AURA AUCUNE PRISE SUR MOI ! Maintenant, assez ! Il est temps d'en finir ! Plus de tentacule perverses, plus de bimbo lacté, plus d'adolescent surhormonés que tout cela DISPARAISSE !

"NITOUCHE AKBAR !"

Rabattant violemment mes bras sur le sol, la sphère au dessus de ma tête, suit le mouvement et se dirige vers le sol où elle éclatera en un ultime flash rosé, où la perversion des combattants sera frappé par cette énergie et causera leur mort ! Et il ne restera rien d'autre de cet événement organisé par le roi de l'impureté, rien... Si ce n'est la pureté... Si ce n'est moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
10/60  (10/60)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Lun 19 Mar - 21:53



QUOI ? QU’EST-CE QUI SE PASSE ? ON EST ATTAQUÉS ? C’EST ENCORE LES NAZIS ? [Calme-toi frangine, c’est juste ton réveil.] Ah… [Que j’ai dû mettre tout contre ton oreille parce que ça fait 42 fois qu’il sonne et que tu l’entends pas. On a plus d’un mois de retard à cause de toi marmotte.] … …… ……… PUTAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIN !!!!!!!!!!

[Je vois… Bref. Pendant que la narratrice se réveille je vais faire semblant d’être un gars sérieux et consulter le cahier des charges, hein ? Alors, voyons voir… Explosions de lumière c’est fait… Phrase badass, c’est fait… Flashback inutile sur l’amitié… Ah, il nous manque encore ça !] On a pensé à la JoJo pose ? [Nan, tu devais la mettre cette fois-ci.] Ah oui c’est vrai. Ben franchement le contexte s’y prête plus trop, je vais faire le flashback à la place, vu qu’il est dans la grosse merde. [Yep, bonne grosse merde intergalactique bien puante comme il faut. En bref il est virtuellement mort si j’en crois le script.] … Ah ouais… J’ai du boulot. Allez c’est reparti !

En effet, après une longue absence, car tout le monde sait que TOUS les bons animes passent par une mauvaise période où les scénaristes sont en grève et le reste du staff se tourne les pouces, nous sommes enfin de retour ! [Pour vous jouer un mauvais tour, blablabla…] Et comme j’ai eu une GROSSE panne de réveil et que je suis sur le point de me faire virer, pour mon dernier épisode en tant que narratrice je fais ce que je veux !

Notre héros donc, en garde, méga prêt, fusionné avec un super monstre et tout, attendait que son adversaire joue son tour. Tour qui dura environ une éternité et demie, selon les mesures officielles de l’académie des animes japonais. Vous savez, les mêmes mesures qui gèrent le terrain de foot d’Olive et Tom ? Des invocations, des sacrifices, des trucs et des bidules… [Eh ! Depuis quand il a repioché autant de cartes ce con ? Shenji lui avait fait vider toute sa main tour 1 !] … Mais quel boulet, va pas révéler son identité secrète ! [Oh pardon. Ben…trop tard du coup, nan ?] Ben si. Crétin.

Après cette triche au moins aussi éhontée que les fake cards créées à la minute par l’auteur, le résultat valait le détour… Un monstre légendaire, rien que ça hein, le sacrifice de l’arbitre elle-même que nous ne pouvons absolument pas cautionner, et surtout… Oups. Le Phénix Bleu de lumière à l’étincelance infinie [EST-CE QUE TU L’AS RÉCITÉ DE TÊTE ?!] Yep. Le…pfff…le héros, hein, fit à peu près cette tête en voyant le poing gigantesque s’abattre sur sa pauvre petite tête partiellement blonde. [Sprotch. Apu bonhomme.] Il semblerait, en effet, car après que le nuage de fumée ait disparu, il ne restait plus au milieu du cratère qu’un petit tas de…rien du tout en fait. Il ne restait plus la moindre trace de notre héros. [Qu’est-il advenu du Phénix Bleu ? Est-il mort ? Le pouvoir de l’amitié l’aidera-t-il dans cette situation pour le moins extrême ? Va-t-il enfin arrêter d’être con ? Vous saurez tout ça dans le prochain épisode, qui ne sortira pas avant deux ans à cause de la censure !] Oh, la ferme toi…


Dans une sorte de dimension parallèle appelée « je suis presque mort et je réfléchis à ma vie de merde », le Phénix Bleu et le chevalier de lumière à l’étincelance infinie semblaient tomber dans un océan tout aussi infini. Ils se regardèrent, chacun auréolé d’une douce lumière bleutée.

« Alors on est morts, c’est ça ? »
« Je ne sais pas. Moi non, c’est certain, comme je n’ai jamais été vivant pour commencer. »
« Ouais, c’est ça, merci de me réconforter… »
« De rien. Eh, tu te rappelles ce que te disait ton grand-père quand tu étais petit ? »
« … Pourquoi tu me demandes ça ? Ah je vois, tu es chargé du flashback c’est ça ? »

FLASH

« Shenji, mon petit… Tu ne dois jamais oublier ce que je vais te dire. »
« C’est quoi, grand-père ? »
« Tout d’abord, il faut croire en ton arme, quelle qu’elle soit. Une épée, ton Livre, ou même mon jeu de cartes. Chaque arme a une âme, et il faut que tu croies en elle. Ensuite tu dois aussi croire en le pouvoir de l’amitié. Car tes amis ont une âme, eux aussi. Sauf le rouquin là-bas. Et enfin, le plus important… Rappelle-toi que mon deck de cartes est conçu pour les situations désespérées. Chaque carte se joue uniquement quand tu as besoin d’elle, même si elle n’est pas dans ta main. C’est la force de ce deck, ne l’oublie pas. »

FLASH

(L’amitié… Oui… Mes amis ont toujours été là pour moi… Même quand ils étaient malades ou à l’hôpital, le scénario les a toujours fait réapparaître quand j’en avais le plus besoin. Alors ça veut dire… Peut-être que là, dans les gradins…ils me regardent… Je ne peux pas les décevoir !)

FLASH

« … Chevalier… »
« Oui, maître ? »
« On y retourne. »
« … Je veux bien, moi, mais comment on sort d’ici ? »
« On crée une ouverture. »



Dans un nouveau flash de lumière bleue, les deux êtres fusionnèrent de nouveau. Une fissure spatio-dimensionnello-badass s’ouvrit et de la brèche l’esprit de notre héros sortit enfin de sa torpeur. Encore plein de lumière, et la créature fusionnée réapparut sur le sable de l’arène, en plein milieu du cratère où elle s’était fait exploser la gueule. Essoufflé, le Phénix Bleu de lumière à l’étincelance infinie n’en était pas moins vivant…et particulièrement remonté. [DEUXIÈME ROUND, FIGHT !!!]

« Eh, le gros monstre, là… »

Un rictus mauvais fendit son visage tandis qu’une épée d’énergie pure apparaissait enfin dans ses mains.

« Ça chatouillait. T’as pas mieux ? »

La seconde d’après, le Phénix Bleu de lumière à l’étincelance infinie [juré on réécrit tout à chaque fois, pas de triche] filait à la vitesse de la lumière qui est décidément la signature du scénariste, droit vers son adversaire, qu’il transperça de son arme énergétique avant que Yugi n’ait eu le temps de redire « tricheur ».

[T'as pensé à te relire ?] On dépasse les mille mots, j'ai vraiment trop la flemme. De toute façon je suis virée, au prochain épisode c'est quelqu'un d'autre qui s'occupe des commentaires. [Ah... Ben je partirai avec toi je suppose...] Allez, à bientôt pour un prochain épisode, les amis !


Dernière édition par Jim Ë-Kabaria le Ven 23 Mar - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 340
Age : 22
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
26/60  (26/60)
Points d\'Expérience:
43/100  (43/100)

MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   Lun 19 Mar - 23:32


Pour le dieu de la flemme, tout ce qui se passait, c’était pas important. Il avait son trip, sa beuh, son pain, sa bière et sa petite chaine tv avec plein d’animaux tout mignon à regarder. Et putain que notre avatar de la flemme l’enviait. Au milieu de se bordel sans nom, franchement. Ya eu un assortiment de connerie, genre des connards qui sont venues, une salope au gros boobs de plus qui veut se faire toucher par des sashimis vivants, une loli explosive et une meuf tellement useless que même le dieu de la flemme servait plus qu’elle.




« Aqua pute, tu sers à rien ! Même mon joint il fait plus… D’ailleurs. » Il tire une nouvelle longue taffe de son joint lance géant.




La fléchat lança une nouvelle attaque, mokay. Mais pourquoi faut se battre putain… L’autre qui se croit aussi pur qu’un forum jeux vidéo -18, tente de faire son terroriste.




« Ouais non ca le fait pas mec… » d’un geste de son joint tout puissant, il dissipa son attaque parce que vraiment, c’est chiant les batailles. Ou plutôt, c’est chiant des battre pour rien. Il voulait juste retourner là-haut lui putain ! Oh… Là-haut, veut dire cimetière.




« Heh, toi qui joue aux cartes. Invoque-moi. »
Ouais, c’était une idée bien conne, mais une idée quand même. S’il se battait dans le jeu de carte, bah, il pourrait se faire sacrifier ou crever en combat pour cte mec, pas qu’il en avait quechose à foutre.
« Oh et tu sais quoi, parce que j’ai la flemme et t’as la flemme, je m’invoque en position attaque dans ton jeu, ballec. »
 
Sauf qu’être un avatar du divin avait ses avantages. Infini en attaque. Infini en défense, 10 étoiles. Une carte super hyper broken car tout les dégâts infligés sont nullifiés tant qu’elle est sur le terrain. Tirant une nouvelle taffe, il regarda le duelliste.




« Bon, tu m’envoies au cimeti… A merde, jsuis trop balèze…. »
Un plan foireux encore, il était trop fort pour être sacrifier. A moins qu’un autre dieu soit invoqué…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)   

Revenir en haut Aller en bas
 

FAITES TREMBLER L'ARENE ! Le tournoi de n'importe quoi 4e édition débute ! (titre d'épisode de shonen lambda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Liste pour tournoi 1500pts avec resctriction
» Tournoi CE le 21 Novembre 2009 à Rôle Games Marseille
» Faites entrer l'accusé
» WAB : "tournoi" de Survilliers des 26 et 27 février 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Personnel & Publicité :: 

Le Livre des Héros

-