AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je vois des boobs. Enormes. Partout. Tout le temps ! [Pv : Pandobiach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pandora
avatarMarqué


Messages : 129

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
24/100  (24/100)

MessageSujet: Re: Je vois des boobs. Enormes. Partout. Tout le temps ! [Pv : Pandobiach]   Mer 10 Jan - 10:38

Elle était... scandalisée. Elle avait beau avoir pris la résolution de sa nouvelle vie, elle restait une femme qui avait vécu dans la noblesse toute sa vie, et elle avait du mal à digérer qu'on lui manque de respect de la sorte. La première remarque aurait encore pu passer à la limite, et elle lui aurait rétorqué qu'elle se contenterait d'eau, du moins pour la boisson, car c'était vraiment le goût âcre de la bière qui l'avait dérangée, elle aurait même pu digérer qu'il lui dise de trouver du travail, car c'était plus ou moins prévu... Mais qu'il lui suggère la prostitution en des termes aussi révoltants l'avait fait sortir de ses gonds. Fièrement, Pandora, ex-héritière des cendrefer en exil, se redressa et fit face au monstre qu'était Kerorian, son regard étincelant sous la colère et l'indignation.

- Il est hors de question que je m'abaisse à un travail aussi avilissant que la prostitution ! Pour qui me prends-tu ? Je suis parfaitement capable de gagner ma croute autrement qu'en en arrivant à de telles extrémités ! Tu est un porc, Kerorian !

Pour Niall, la situation n'était pas plus brillante. Il voulait garder Kerorian à l’œil, surveiller Pandora et plus si affinités, et il ne désespérait pas d'obtenir quelque récompense lorsqu'elle retrouverait enfin sa place à la tête des Cendrefer, mais force était d'admettre que la suggestion de Kerorian concernant celui qui avait causé ce massacre à Sienne était alléchante... En plein conflit, le jeune voleur décida de mettre ses interrogations de coté tout de même pour se concentrer sur ce qui se jouait en cet instant présent. D'autant qu'il n'avait fait aucun pacte de sang, lui, et qu'il était totalement libre de ses agissements. Il n'avait pas à obéir au rôdeur.

- Tu sais Pandora, je crois pas qu'il était vraiment sérieux quand il parlait de te prostituer hein, il est juste un peu... brusque ?
- Grand bien lui fasse, mais il est hors de question que j'accepte de m'avilir à ce point !

Et puis bon, le dégout que lui inspirait la chose mis à part, elle n'avait de toute façon aucune expérience dans le domaine, et elle refusait catégoriquement de vendre son corps au premier venu, d'autant plus qu'elle était encore vierge et qu'elle comptait le rester encore un moment. Sa virginité était trop précieuse pour la céder contre une poignée de pièces qui ne dureraient pas une semaine !



Thème musicale de Pandora : ~Le bal des vipères~
Ma couleur : Ivory
Moi, Pandora de Cendrefer, grande vainqueur du Grosbill Award, catégorie "personnage le plus parfait":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1641
Age : 23
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
35/60  (35/60)
Points d\'Expérience:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Je vois des boobs. Enormes. Partout. Tout le temps ! [Pv : Pandobiach]   Ven 12 Jan - 12:25


S'il était normal que la jeune fille se révolte contre sa suggestion pour le moins grossière, et seul un demeuré profond ou un beauf du dernier degré n'aurait pas été de son avis, sa petite rébellion était le coup de gueule de trop de la part de cette morveuse qui disait prête à tout pour sa vengeance, et eut raison de la fragile patience du Rôdeur.
Toutefois il essaya de se contrôler. Il serra les poings pour les empêcher de trembler, et les mâchoires pour ne pas laisser exploser sa colère. Cela faisait plusieurs fois, bien trop de fois, qu'elle le défiait. Si la tolérance de la noble s'était effritée après plusieurs semaines, ou même mois, même lui aurait trouvé ça normal...mais après seulement quelques pauvres petites heures à peine !?
Se concentrant sur sa respiration pour penser à autre chose et tempérer le feu qui gagnait progressivement son corps en manque d'action, Kerorian n'entendit que vaguement le voleur essayer de désamorcer la situation. Lui au moins, avait conscience de ce qui risquait d'arriver, de ce que le Rôdeur lui-même essayait d'éviter, ne trouvant que du dégoût à déchaîner sa fureur sur des larves sans talent.
Mais même ainsi, Pandora ne cessait de poéter plus haut que son luth et d'agir comme une princesse torchée avec des linges en fil d'or. Ne pouvant supporter ni les nobles, les tocards, les lopettes, les menteurs et les filles, la demoiselle déchue cumulait un nombre outrageusement dangereux de tares.


"Dis-moi petite conne, à quel moment tu considères avoir la moindre dignité ?"

Lentement, les mouvements traînants alors qu'il luttait pour en garder le contrôle, mourant d'envie de lui éclater le crâne et de répandre sa minuscule cervelle par terre, le géant se retourna vers la déshéritée, ses yeux rouges luisant luisant d'une rage difficilement contenue.

"Tu es prête à tout pour te venger...mais surtout à ouvrir ta grande gueule. Tu n'es rien, Pandora. Tu n'es pas plus forte, plus intelligente ou plus importante que qui ce soit d'autre. Tu es une larve. Pire qu'une larve, car tu es une larve fragile. Même ton père mérite plus de considération que toi."

Il écarta le voleur d'une simple bourrade, l'envoyant voler loin de là, bien qu'il n'ait pas chercher à le blesser. Il avait à peine conscience de sa présence. Furieux, et n'en pouvant plus d'entendre l'autre truie couiner du matin au soir, le colosse la saisit à la gorge, enfermant son cou fragile entre ses doigts d'acier et la souleva du sol. Leur différence de taille était telle qu'il pouvait l'arracher à la terre, et encore baisser la tête pour la regarder, la toisant avec le même mépris que s'il regardait une blatte blessée gigoter par terre. Sa poigne se resserra petit à petit, pour s'assurer qu'elle ne s'avise plus de hurler au moindre pet de travers.

"Tu es faible, stupide et n'as aucune volonté gronda-t-il avec rage, observant les veines de son visage enfler sous la pression et les nuances qu'il percevait changer comment peux-tu oser seulement envisager discuter mes ordres ? Tu devrais implorer mon aide à genoux, et te prosterner pour me remercier d'épargner ta vie, et même de la défendre puisque tu en es incapable."

Il resserra encore son poing, emporté par sa fureur, le Rôdeur n'aurait su dire si elle était encore consciente entre ses doigts gantés. Il s'en moquait éperdument. Tout ce que lui, le puissant, avait à faire pour réduire au silence cette pathétique créature, c'était attendre un peu et elle suffoquerait à mort, parfaitement impuissante.
Mais dans sa soif de violence, une voix retentissait comme un éboulement dans son crâne. Il en avait bien plus que la force nécessaire, et elle était si méprisable qu'elle ne valait pas la peine qu'il perde son temps à attendre qu'elle meurt d'hypoxie. Il y avait plus simple, plus rapide, plus...cruel. En serrant encore un peu le poing, Kerorian savait qu'il pouvait lui briser le cou, comme à une vulgaire volaille. "Une fin appropriée", songea-t-il brièvement, en leur trouvant des ressemblances. Bruyantes et stupides, à s'agiter dans tous les sens pour tout et pour rien, pour finir dévorées au bout du compte.
Après tout, cela tenait presque d'un acte charitable que de mettre fin à sa vie minable. Sans même qu'il n'en ait conscience, l'étau de sa poigne se resserra lentement, imperceptible pour lui, bloc insensible, mais les conséquences elles n'auraient pas échappé à la jeune noble si elle était encore consciente.

Toutefois il la relâcha, la laissant s'écrouler sur le sol pour refermer le poing dans le vide. Le guerrier des pics enneigés la toisa, le mépris et le dégoût l'ayant emporté même sur sa colère. Il était un combattant, un jour il serait un grand maître. Il voulait des défis, des adversaires à sa hauteur, des luttes acharnées de talents, de férocité ou d'honneur.
Cela faisait déjà un moment qu'il répugnait à faucher ses adversaires par l'épée, mais ce genre de créature ne méritait même pas qu'il s'abaisse à les tuer.


"Tu n'es rien, pauvre chienne lui cracha-t-il les narines froncées quand elle sembla reprendre conscience et tu n'accompliras jamais rien pour cette raison."

Néanmoins furieux, il tapa dans le sol du bout de la botte pour lui jeter de la terre et de l'herbe au visage, ne la considérant même plus digne d'être touchée. Sa patience totalement à bout, et sentant que sa frénésie risquait de refaire surface à tout moment, le Rôdeur lui tourna le dos pour s'apprêter à retourner errer, comme il avait prévu de le faire à l'origine.

"Je t'épargne aujourd'hui car je décide à tout instant de ta vie ou de ta mort son ton glacial, haineux, s'adoucit un instant, prenant une note presque plaintive, presque celle d'un homme déçu ou ayant des regrets et parce que pendant un moment, l'autre fois, j'avais commencé..."

Il secoua violemment la tête avant de marquer un arrêt, comme momentanément perdu, puis sa colère permanente reprit le dessus et il se mura à nouveau derrière sa muraille d'acier et de violence.

"Mais il n'y aura jamais de deuxième fois. Ni demain, ni dans un an, ni un siècle. Attires-toi encore ma colère, et je te montrerais qu'il y a bien pire que la mort."

Durant un instant, le Rôdeur crut avoir la nausée à la seule idée d'assimiler Pandora pour la tourmenter jusqu'à ce que son âme soit déchirée à tel point qu'elle ne puisse plus maintenir les derniers restes de son existence ensemble et qu'elle disparaisse à tout jamais. Kerorian préféra ravaler cette désagréable sensation, et recommença à marcher. Il avait besoin de s'éloigner d'ici, d'avoir la paix pour pouvoir se calmer...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
avatarMarqué


Messages : 129

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
24/100  (24/100)

MessageSujet: Re: Je vois des boobs. Enormes. Partout. Tout le temps ! [Pv : Pandobiach]   Mer 17 Jan - 12:37

Surpris par la violente attaque du rôdeur, Niall avait volé sur plusieurs mètres et s'était heurté contre un mur non loin. L'arrière de son crâne avait cogné bruyamment contre les pierres et il était momentanément tombé dans les pommes. Il lui fallut plusieurs longues secondes pour se réveiller et porter une main tremblante sur son crâne. A peine ses doigts touchèrent-ils le point de choc qu'il poussa un gémissement de douleur. Il ramena sa main devant ses yeux et l'observa, couverte d'une substance rouge. Du sang.

Sa vision floue resta bloquée un moment sur cette main tremblante tandis que ses oreilles captaient vaguement les paroles que Kerorian prononçait à l'encontre de Pandora, et il lui fallut encore de longues secondes pour relever les yeux et voir - vaguement - le drame qui se déroulait devant lui.


La main serrait sa gorge... Beaucoup trop fort. La glotte compressée contre sa trachée, elle avait envie de tousser et n'y arrivait pas car l'air ne passait plus. Les mains levées, elle agrippait au poignet puissant du rôdeur, les oreilles sifflantes, entendant a peine ce qu'il lui disait. Petit a petit, rapidement, elle sentait son visage gonfler et gonfler, le sang ne circulant plus correctement de son cerveau à son cœur, restant coincé dans ses veines. La peau de ses joues, de son front, la piquait. Et elle avait désespérément besoin d'air.

Faiblement, de plus en plus faiblement, ses doigts griffèrent vainement le poignet ganté de Kerorian, tentant de lui faire lâcher prise, sans le moindre succès. Quelques secondes a peine, qui lui parurent des heures, et ses bras retombèrent mollement sur ses cotés. Elle était à bout de forces. Et lorsqu'enfin il la laissa tomber au sol, elle s'était évanouie.

Son corps s'effondra sur le sol comme un tas de chiffons. la respiration sifflante, faible, les membres convulsant anarchiquement alors que la circulation se rétablissait et que l'air pénétrait à nouveau ses poumons, elle mit une longue minute à émerger de son coma. Elle se mot alors a tousser frénétiquement, le corps entier engourdi et douloureux, agité de violents frissons a mesure qu'il se réoxygénait.

Il lui fallut un certain temps, qu'elle ne parvint pas à mesurer, avant de reprendre pleinement ses esprits. Elle avait de la terre et de l'herbe dans les cheveux, et elle se redressa, encore un peu vaseuse, pour s'essuyer en une série de gestes lents et approximatifs. La tête lui tournait encore, et son visage lui faisait encore mal.

Ce salaud l'avait attaquée, par surprise, et l'avait étranglée jusqu'à-ce qu'elle ne puisse plus rien faire, jusqu'à-ce qu'elle s'écroule, inconsciente et impuissante. Or, s'il y avait une chose que la fille de Daein détestait, c'était l'impuissance. Elle ne s'était pas échappée de sa chambre, au manoir, pour se retrouver plus tard dans la même situation. En cet instant, elle détestait Kerorian plus qu'elle ne détestait son père. Sur un coup de tête, sa main se posa sur le tome de magie de glace qu'elle portait accroché à la hanche. Elle le décrocha de son harnais, et alors qu'elle retrouvait peu à peu une vision claire elle ouvrit le livre devant elle. Il ne s'en tirerait pas ainsi, oh non !

Elle ne pouvait pas le toucher avec sa rapière ? Très bien ! Ce n'était pas la seule arme qu'elle avait en sa possession. Les sons les mots, l'incantation prit forme sur ses lèvres, sur sa langue, alors qu'elle canalisait son pouvoir dans le tome de glace en posant la main sur les pages jaunies. Une fine lumière blanche s'en échappa, une chape glaciale enveloppa ses doigts, et elle tendit la main en avant, droit sur la tête du rôdeur.

L'éclat de glace jaillit du cœur de sa paume et fusa vers sa cible comme un météore.



Thème musicale de Pandora : ~Le bal des vipères~
Ma couleur : Ivory
Moi, Pandora de Cendrefer, grande vainqueur du Grosbill Award, catégorie "personnage le plus parfait":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1641
Age : 23
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
35/60  (35/60)
Points d\'Expérience:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Je vois des boobs. Enormes. Partout. Tout le temps ! [Pv : Pandobiach]   Jeu 18 Jan - 12:39


Le Rôdeur ruminait en s'éloignant, maudissant son absurde besoin de distraction qui l'avait amené à passer un marché avec cette satané nobliotte. Lui qui ne supportait pas ni les enfants, ni les couards qui ne savaient qu'user de mots, qu'est-ce qui avait bien pu lui prendre de se lier à cette merdeuse ?
Durant une seconde, un doux souvenir s'imposa à sa conscience, celle de la jeune dame qui reprenait goût à la vie et qui riait, comme aurait du le faire une adolescente de cet âge, cette petite princesse précieuse qui comptait sur lui, et pour qui il comptait...
A nouveau, le guerrier secoua la tête, marchant d'un pas plus rageur pour chasser ses pensées et étouffer ses sentiments. Il ne pouvait pas attendre quoi que ce soit de ce côté là, ni d'elle ni de personne. Cela ne pouvait que le conduire à l'impasse, à une inutile souffrance sans aucune récompense. C'était l'ancien lui qui était dans le coup, encore une fois. Ce garçon chevaleresque et naïf, stupide, qui refusait de disparaître...il faudra qu'il s'occupe de ce détail qui s'accrochait aux dernières bribes de son existences et le parasitait, comme une vermine tenace.
Pour l'heure, il avait un autre problème. Dément, peut-être, mais Kerorian estimait encore connaître le sens de l'honneur et il avait donné sa parole durant le pacte. Sauf qu'il ne supporterait pas plus longtemps la fragilité de Pandora. Seulement il ne pouvait pas simplement tourner les talons et s'arranger pour ne pas la retrouver, ça serait se parjurer. Peut-être qu'en la tuant pour de bon, après tout il en avait le droit...ou alors...

Une explosion de givre le frappa en plein dos, lui arrachant une exclamation rauque de douleur et le fit trébucher. Il rattrapa sa position avant de tomber, et penché en avant sentit une colère démesurée l'envahir. Lentement, il se retourna et braqua un regard rouge, brillant comme un soleil sanglant droit sur la responsable de cette traîtrise : La noble déchue qui tenait encore son tome à la main.
De la magie. La plus ignoble façon de combattre. Pas de courage, pas de valeur, rien. L'une des choses qu'il abhorrait le plus au monde. Le Rôdeur se redressa de toute sa taille et commença à revenir sur ses pas, bouillonnant d'une rage évidente, les poings serrés et les traits figés dans une grimace haineuse.
Son dos irradiait d'une étrange douleur. Les maléfices entourant la lourde lame qu'il trimballait, et qui l'imprégnaient peu à peu tendaient à amortir les effets de la magie Anima...mais pas à les arrêter. La morsure de la cryokinésie lui causait une sensation étrange, qui lui donnait envie de la traiter par le sang des coupables autant que d'en profiter, la douleur étant synonyme de vie et de défi.

Ses pas monstrueusement lourds claquant furieusement dans sol, les plaques de son armure résonnant pesamment alors qu'il engloutissait la distance le séparant de Pandora, jusqu'à ce qu'il vienne se planter devant elle, immense, et menaçant, implacable. Cette petite catin méritait la mort, misérable chienne lâche.
Il passa un instant en revue les innombrables façons de lui faire regretter son pitoyable père. La plus terrible, et simple pour lui, serait de broyer son frêle corps d'un coup de Dragonslayer et d'arracher son âme au repos éternel, comme un fauve arrache la chair de sa proie.


"C'est mieux."

Elle avait enfin osé faire quelque chose. Brandir une arme, défier la mort. C'était le premier pas pour devenir quelqu'un digne de ce nom. Bien évidemment, il était toujours furieux...mais ça, c'était habituel. Cela faisait des années qu'il vivait dans une tourmente permanente, à errer de cauchemar en cauchemar, de fureur en fureur.
Alors il pouvait sans problème tolérer ce petit geste inconsidéré de la jeune fille. Au contraire, quelque part, il le trouvait même très encourageant. Qu'elle ait réussi à lui faire mal, même avec sa misérable magie, laissait déjà entrevoir le sort qu'elle pouvait réserver à son daron bedonnant. L'espace d'un battement de coeur, le Rôdeur s'autorisa un début de sourire en coin, ayant hâte d'assister à cela.
Sans même le réaliser, Kerorian lui posa - avec une certaine brusquerie, mais rien d'inhabituel pour son gabarit recouvert d'acier - une large main sur la tête, dans un geste presque paternel alors qu'il détournait déjà son attention vers Niall qui semblait mal en point.
Il fallut un effort de concentration au guerrier pour se rappeler de l'avoir écarté quand il avait étranglé la noble déchue. En voyant le résultat, le Rôdeur ne s'étonna pas que les voleurs et autres roublards soient l'une des autres choses qu'il haïssait le plus, en concurrence avec la magie. Fragiles et lâches, comme les magiciens, ils se cassaient comme un rien.


"Fais toi soigner, et oublies pas d'chercher Liyu au passage." dit-il de sa voix lourde comme une avalanche.

Ouaip. Ca l'embêtait pas plus que ça de lui avoir fait frôler la commotion cérébrale. C'était son problème s'il avait sur son chemin, et s'il était trop frêle pour ne pas mourir d'une bousculade. Ceci étant fait, bien que la colère transpirait toujours par tous pores de sa peau, Kerorian se tourna à nouveau. Il reprenait un peu espoir dans l'avenir de leur..."groupe", mais il ne tenait pas à s'ennuyer à mort pendant que Pandora apprenait à devenir une jeune adulte un tant soit peu acceptable.

"Au boulot les mioches. Trainez pas en route, j'vous attendrais pas."

I n'empêche que maintenant, massacrer des trucs le démangeait furieusement...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."


Dernière édition par Kerorian le Ven 19 Jan - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
avatarMarqué


Messages : 129

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
24/100  (24/100)

MessageSujet: Re: Je vois des boobs. Enormes. Partout. Tout le temps ! [Pv : Pandobiach]   Jeu 18 Jan - 18:22

L'éclat de glace n'avait peut-être pas trouvé sa cible, mais peu s'en fallait... Il faut dire qu'avec son regard troublé et son corps encore faible de ce qu'il venait de subir, elle avait toutes les excuses du monde pour avoir échoué. Elle avait tout de même réussi à atteindre le dos du guerrier... Qui tituba sous l'impact. L'effet, même minime, emplit la fille de Daein d'une joue sauvage. Il avait titubé. Et s'il pouvait tituber, c'est qu'il pouvait tomber. Il était faillible !

Elle déchanta bien vite cependant... De une car elle ne l'avait pas fait tomber, et de deux car il s'était retourné, et qu'il marchait à présent sur elle. Et il n'affichait pas le moins du monde un air rassurant, au contraire. L'héritière des Cendrefer sentit un frisson glacé descendre le long de son échine et recula, ses talons ripant sur le sol poussiéreux. Trop faible pour se lever, trop faible pour se défendre, et vu qu'elle l'avait attaqué, dans le dos qui plus est, il n'allait certainement pas se montrer tendre. D'autant plus qu'elle savait de quoi il était capable...

Elle devait se défendre. Fébrile, sa main se crispa sur la reliure de son tome de glace. Cette fois elle ne raterait pas sa cible. Mais la peur est une alliée traîtresse, et la demoiselle ne parvint pas à prononcer l'incantation. Sa gorge se serrait, sa langue se coinçait, elle bafouillait, et elle le voyait, immense au dessus d'elle, menaçant... Il allait la casser en deux. Déjà il faisait descendre sa main massive vers son épaule. Il allait encore l'étrangler ? Avec un cri de panique, Pandora porta ses mains à sa gorge pour la protéger, les yeux humides de larmes de panique.

Il posa simplement sa main sur l'épaule et la félicita.

Décontenancée, choquée, le tome de glace lui échappa des mains et s'écrasa dans la poussière alors qu'elle réalisait qu'il n'allait pas lui faire de mal. Non loin, Niall se relevait, encore titubant, en s'appuyant sur le mur. L'orage était passé ? Elle n'allait pas mourir ? On dirait bien...

Elle entendit un léger rire et sursauta, puis elle réalisa que c'était elle qui avait produit le son et elle gloussa de plus belle. La nervosité retombant, elle se sentait prise d'une hilarité qui n'avait rien de joyeuse. Puis elle se releva, encore un peu vaseuse, pour suivre le rôdeur qui s'éloignait en donnant ses dernières recommandations.

Niall, quand a lui, tenait a peine de bout. Il ne faut pas prendre les commotions cérébrales à la légère...



Thème musicale de Pandora : ~Le bal des vipères~
Ma couleur : Ivory
Moi, Pandora de Cendrefer, grande vainqueur du Grosbill Award, catégorie "personnage le plus parfait":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Je vois des boobs. Enormes. Partout. Tout le temps ! [Pv : Pandobiach]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je vois des boobs. Enormes. Partout. Tout le temps ! [Pv : Pandobiach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» j'ai tout mon temps
» Vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps + Alice.
» "Un génie sommeille en moi. Malheureusement, il dort tout le temps"
» ❝ J'ai fais des choses que je regrette suffisamment, suffisamment pour y penser tout le temps.❞
» Travis ☆ Un génie sommeille en moi... Malheureusement, il dort tout le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Les villages de Criméa
-