AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le chemin de la vie [PV : Jim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akamae
avatarBeorc


Messages : 56

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Le chemin de la vie [PV : Jim]   Dim 22 Oct - 6:39

La mage noire se retrouvait exténué, haletant lourdement. Depuis le retour de son voyage initiatique à Daein, les ennuies s'étaient enchainés. Entre sa difficulté à maîtriser l'esprit en elle et la récente attaque du village dans lequel ils avaient trouvés refuge, Akamae se sentait fatigué, mentalement et physiquement. Observant d'abord son propre corps, une longue entaille saignant vivement sur son bras droit, un pan de sa robe de mage noir fut déchiré, et un morceau assez large de peau coupé à la hache pendant de sa jambe, saignant une fois de plus abondamment.

"Uuuuuuh..."

La Shaman s'écrasa au sol de fatigue et de faiblesse, ne pouvait supporter de tenir sur une jambe avec une telle plaie. Elle tenta de remettre le bout de chair sur la jambe, mais sans effet, le tout n'était retenu que par quelques veines... Si cette vision pouvait révulser de nombreuses personnes, Akamae n'était pas inconnue à ce genre de traitement. Un membre du groupe des mages noirs arriva la voir. Ce n'était pas Christophe, ce qui indiquait qu'elle n'allait pas recevoir de soins... Ce dernier étant le seul druide du groupe.

"Akamae! Oh par tout les..."
"J-je crains qu'il me faille des soins."
"Je sais, hélas Christophe est sur les blessés les plus graves, il va falloir que tu attendes."
"..."

Détournant le regard, le confrère de magie noir prit la fuite pour porter assistance aux autres villageois. Hélas, ils n'étaient pas des chevaliers, protéger avec leur corps n'était pas ce qu'il pouvait faire. Certains villageois s'étaient armés et ont servis temporairement de front pour permettre aux mages noirs de repousser l'attaque. Mais tous n'ont pas survécus, il y a eu 2 morts, et 4 blessés du côté du village... Parlons en d'ailleurs. Le village se situaient dans une position totalement découverte sur un plateau, entouré d'une forêt épaisse.

Le village lui même était entouré par-ci par là de mur en pierre, mais hélas de barrière en bois pour le reste, avec une entrée peu solide. Le centre du village se composait principalement des magasins et de la place centrale, tandis que les maisons foisonnaient à l'extérieur. Akamae avait réussi à repousser ceux qui avait forcer le mur à l'opposé de l'entrée, mais une fois de plus, elle ne pouvait qu'utiliser sa magie et rien d'autres. On n'arrête pas un flot d'homme rapidement comme ça. Les 3 bandits virent l'un des leurs mourir avant d'abattre le mur, le second avait trancher sa poitrine avec une telle force qu'elle aurait pu y passer. Son sort de Nosferatu l'aida à soigner cette plaie tout en achevant la seconde menace. Le 3ème en revanche, frappa deux fois, la première sur son bras, et le second sur sa jambe.

Akamae tenta tant bien que mal de limiter le saignement, mais cela allait s'avérer compliqué... Arrachant un pan de sa robe déjà à moitié arracher par les mains du bandit qui voulaient lui faire payer la mort de ses frères, elle stoppa relativement bien le saignement de son bras, du moins pour l'instant. Restait désormais le morceau de chair détaché de sa jambe... Elle aurait dû esquiver ce genre de coup pourtant, le Black Fang lui avait appris au moins quelques notions de combat, mais sur ce coup là, elle avait mal esquivé, ou simplement que son corps n'était plus ce qu'il était...

Son sang commençait à doucement attendrir la terre sur laquelle elle se reposait, prenant une teinte marron foncé rougeoyante. Si elle ne trouvait pas un moyen de couper cette hémorragie... Elle préféra repousser cette idée, se tenir immobile était déjà un bien. Elle eut l'idée de couper la circulation dans sa jambe en serrant avec un autre bout de tissus, mais sa robe n'était déjà plus qu'un vague souvenir et ses formes devenaient trop apparentes à son gout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
10/60  (10/60)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Le chemin de la vie [PV : Jim]   Dim 22 Oct - 11:23

« JIM ! LIAM ! »

Les deux amis sursautèrent et relevèrent la tête, inquiets. Un tel cri ne pouvait signifier que deux choses : soit Rodrick Dunvae, le père de Liam, était fou de rage à cause d’une bêtise que l’un des deux avait faite, probablement son fils…soit il était tout aussi en colère mais à cause d’une mauvaise nouvelle et il voulait les envoyer sur place pour leur faire un peu d’expérience. Jim glissa un regard en coin à son ami, qui semblait tout aussi stupéfait que lui.

« C’est ta faute ? »
« Pas cette fois, promis. J’ai passé la journée ici à m’entraîner, et j’ai cassé aucun mannequin. »

N’ayant lui-même enfreint aucune règle, le jeune guérisseur soupira et se leva.

« Dans ce cas allons le voir avant qu’il n’ait des raisons de venir nous tirer les oreilles. »

Quelques minutes plus tard, ils étaient dans le bureau du père, qui leur expliquait le problème :

« Un village non loin d’ici s’est fait attaquer par des brigands. Un groupe de mages y était posté, mais il semblerait qu’ils n’aient pas pu enrayer l’attaque, et leur soigneur est gravement blessé. Vous partez immédiatement. »

Un village attaqué par des brigands… Ils échangèrent un regard. Ça leur rappelait quelques souvenirs pas si lointains. Et cette fois encore, ils arrivaient après la bataille. Tant pis et tant mieux à la fois, il y aurait moins d’action, mais par conséquent moins de danger.

Partant en effet dans l’heure, le temps de se préparer correctement, ils se hâtèrent d’arriver audit village, spéculant sur le nombre de morts qu’il avait fallu pour mettre le père aussi en colère. Et quand ils arrivèrent enfin…ce fut l’horreur.

Le village empestait le sang et la mort, et les deux cavaliers se sentirent nauséeux au moment de passer l’enceinte. En regardant autour d’eux, ils ne virent pas tant de morts que ça, mais c’était tout de même suffisant pour les mettre mal à l’aise. Puis, enfin, un vivant. Une, en fait. Blessée. Jim n’attendit pas plus pour diriger sa jument vers elle, rapidement suivi par son compagnon. Les blessures de la personne étaient assez graves pour que le guérisseur se sente mal un bref instant. Il secoua la tête, mit pied à terre et prit son bâton de Cure.

« Je… Je vais m’occuper de vos blessures…dans la mesure du possible. »

Il joignit le geste à la parole, mais comme il le pressentait, ses faibles capacités de guérison étaient loin d’être suffisantes pour la soigner entièrement, surtout…surtout ce morceau de chair qui pendait à sa jambe, à peine attaché au reste. S’efforçant de faire taire son écœurement, il déchira un pan de sa chemise pour faire un bandage à cet endroit.

« Désolé, je ne suis pas encore très doué… Je ne peux pas faire plus pour l’instant. »

Il releva enfin la tête vers le visage de sa patiente, et lui adressa un sourire un peu crispé. Elle…était belle. Vraiment belle. Mais elle était gravement blessée, et cette pensée l’empêcha de s’attarder. Il vérifia ses autres plaies.

« Bon, vous devriez au moins pouvoir marcher avec ça. Il y a d’autres blessés ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamae
avatarBeorc


Messages : 56

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Le chemin de la vie [PV : Jim]   Dim 22 Oct - 13:09



Sentant doucement la vie quitter son corps, elle ne pouvait détourner le regard du sang qui coulait sur sa jambe, le rouge sombre coupant avec la pâleur de sa peau. Elle avait froid, terriblement froid. Les griffes douces de la mort la prenait et lui susurrait de 'allonger, de se laisser aller à un repos bien mérité. Son corps oscilla d'avant et arrière alors qu'elle se faisait violence pour ne pas succomber à la fatigue.

Le sommeil aurait eut raison d'elle si le sol ne s'état pas mis à légèrement tremblé. Reconnaissant un bruit de cheval, son visage s'illumina un instant. De l'aide, enfin. Peut-être que ses prières avaient été exhaussé. Elle ne voulait pas mourir, pas si tôt, pas maintenant... Les cavaliers s'arrêtèrent pour aller la voir et mirent le pied à terre.

Ils étaient deux, l'un visiblement en armure plus lourde avec une lance, l'autre avec un bâton? Yune l'avait véritablement écouté alors... Ce dernier brandit son bâton de soin, c'était lequel d'ailleurs? On aurait dit un bâton de cure, même le druide de notre groupe ne savait pas encore le manier... Soudainement, une lumière presque divine l'entoura, ses plaies se refermant et une partie de la chair tranchée se referma, mais le bout refusait de se rattacher, naturellement...

Ce fut son guérriseur qui déchira sa propre chemise pour faire un bandage pour mettre le morceau contre sa jambe, mais à ce point, ce n'était plus utile. Le gros de l'hémorragie était déjà passé, ce bout de chair allait dépérir et mourir, rien de plus. Elle releva mollement la tête pour observe l'homme qui venait de la soigner, hélas la perte de sang et la fatigue rendaient le tout relativement flou. "Merci..."

Se releva, elle pointa du doigt le centre du village. "Il y a des villageois qui ont subit de sérieuses blessures dans le centre du village. Le druide de notre groupe essaye déjà mais le soin n'est pas la spécialité des mages noirs..."

Akamae traina de la jambe avant de soupirer lourdement en sentant ce morceau de chair lui faire plus de bien que de mal. Comme David lui avait dit à une époque qu'elle ne pouvait qualifier d'heureuse... Il est mieux d'être le marteau que le clou. Quitte à souffrir. La mage noire retira le bandage et dégaina la dague pour trancher les dernières veines qui retenaient le morceau pâle.

"Aaaaaagh... Mmmf..."
Prenant le morceau de chair dans sa main, elle l'observa un instant, à la fois curieuse et répugnée. Elle le conserva dans sa main avant de siffler fortement. Un croassement distant put se faire entendre. Et une figure noire dans le ciel arriva. "David!" Le corbeau atterrit avec délicatesse sur son épaule et mit ses griffes dans la protection de cuir prévue à cet effet sous la robe de la shamane. Elle tendit le morceau de sa propre chair au corbeau qui s'empressa de le dévorer. La vision et l'idée ensemble étaient assez malsaine pour donner le tournis à Akamae, mais elle se concentra sur la plaie de sa jambe et remit le bandage correctement cette fois.

Elle put de nouveau marcher et rejoignit les deux cavaliers. Dans le centre du village se trouvait 4 villageois allongés, chacun avec des blessures plus ou moins grave, mais tous en état de fatigue et de souffrance relativement avancée. Autour était réunit les membres des familles inquiets, le druide était visiblement encore sur la première personne, son bâton de soin ne lui permettait que de traiter les plaies relativement légères. Les autres mages noires s'afféraient à préparer des bandages et des potions médicales. Au fond à droite, on pouvait voir des villageois moroses tirer les cadavres des bandits et certains ceux des deux qui ont perdus la vie dans cet assaut. Le croassement lourd de David, son corbeau, brisa les pensées d'Akamae qui se rua aider les autres mages à faire des bandages, c'était le mieux qu'elle pouvait faire pour l'instant malgré son état.

"Ca serait plus facile si on avait des couteaux... Akamae, donne moi ta dague veux-tu?"
"Une dague pour nous tous n'aidera pas de beaucoup..."
La shamane se trancha avec la dague une artère du bras déjà saignée et constitua rapidement des petits couteaux en cristaux sanguin.
"Tenez. Soyez rapide, ils ne tiendront pas éternellement." dit-elle en prenant sa propre dague pour couper les tissus. Une fois cela fait, il fallait le tremper dans la solution médicinale, puis une fois seulement on pouvait l'appliquer... Petit à petit, les plaies seraient soigner et la vie reprendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
10/60  (10/60)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Le chemin de la vie [PV : Jim]   Ven 10 Nov - 19:22

Eh bien, ils étaient arrivés à temps… La pauvre avait l’air sur le point de se laisser aller et il aurait été très difficile de la ramener à la réalité. Heureusement, elle semblait déjà aller mieux. Elle pointa un endroit d’où s’élevaient quelques voix et indiqua que leur seul guérisseur –enfin, sûrement le seul tel qu’elle le disait– était occupé avec d’autres blessés. Mais, comme elle le disait très bien, les mages noirs et le soin, ça fait deux… Jim acquiesça et se releva. Son ami avait déjà pris la bride de sa monture pour se diriger vers cette direction.

Mais alors qu’ils commençaient à marcher, la femme s’arrêta et commença à retirer son bandage.

« Qu’est-ce que vous… »

La voix du guérisseur se tarit quand il vit ce qu’elle faisait. Écœuré, il détourna le regard. C’était vraiment dégoûtant… Il vit un corbeau arriver à l’appel de la blessée et…manger le morceau de chair ?! Cette fois même Liam devint livide en voyant ce spectacle.

« … Ah oui, c’est vrai que les corbeaux sont des charognards, j’avais oublié… Bon, viens par là, le soigneur, t’as des patients à examiner ! »

Il s’éloigna avec les deux chevaux, bien sûr… Soupirant lourdement, Jim le suivit donc à pied, surveillant du coin de l’œil cette drôle de fille qui avait apparemment apprivoisé un corbeau.

Arrivant au centre du village, ils virent les blessés, et Liam mit pied à terre, attachant les chevaux pour aller aider un peu dans la mesure de ses capacités, mais surtout pour rassurer les gens. Le guérisseur arriva un peu après, observa la scène et se dirigea vers son collègue qui s’affairait déjà avec un bâton de Soin.

« Reposez-vous un peu, je prends la relève. Pardon de ne pas être arrivé plus tôt. »

Il joignit le geste à la parole, s’occupant en priorité de celui qui avait les blessures les plus graves, puis continuant dans l’ordre d’importance. Une fois son travail terminé, il eut un léger vertige. Il n’avait pas l’habitude de soigner plusieurs personnes d’affilée, surtout avec de telles plaies pour certaines… Son regard glissa vers la première personne qu’il avait vue en arrivant. Il alla s’asseoir dans un coin pour reprendre ses esprits et la fixa longuement.

« Alors, on rêvasse ? »

Le cavalier vint s’asseoir à côté de son ami et suivit son regard, un sourire aux lèvres.

« Elle fait du bon boulot, hein ? Avec sa jambe en lambeaux, j’en connais pas mal qui resteraient sagement allongés dans leur lit. »
« Mmh. Moi le premier… Elle a une sacrée volonté… On dirait un peu ma mère. »

Il se releva et alla voir la principale concernée.

« Est-ce qu'on peut aider pour autre chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamae
avatarBeorc


Messages : 56

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Le chemin de la vie [PV : Jim]   Dim 12 Nov - 17:34



Akamae respirait lourdement, plus pâle que jamais. Le simple effort de couper un bandage, le tremper dans une pâte médicale et de le laisser sécher s’avérait difficile. Cela se refléta rapidement sur ses couteaux de sang, qui fissurait notamment plus vite que d’habitude, elle n’avait pas la force de se concentrer à la fois sur ses mains et sur ce qu’elle avait créé… Mais la fin du calvaire n’en arriva que plus vite. Soupirant longuement, elle essaya de retrouver des forces pour se tenir à nouveau debout. Peine perdu. Se laissant glisser au sol vers le mur le plus proche, elle mit son dos contre ce dernier pour essayer de se reposer.


Elle savait que cela allait être dur. Que son esprit et que son corps allaient être poussés loin de leur zone de confort. Et que la bataille serait sur la durée, pas en de courtes escarmouches. Akamae souffrait et luttait en permanence, elle n’était jamais libre. Quand ce n’était pas la douleur physique, c’était l’esprit qui grattait l’intérieur de son crâne comme pour en sortir. Des fois ce n’était que des chatouilles, d’autres fois, c’était une lame à l’intérieur qui traversait de part en part sa tête. Le peu de fois où elle se sentait bien n’était que des repos temporaires. Elle les chérissait au début, puis elle commença à les craindre, car on s’habitue si vite au confort… Son esprit n’était pas en permanence sous une pression excessive, mais plutôt une pression lente, constante et surtout, impitoyable. Elle arrivait parfois à la supporter, d’autres fois, elle n’offrait aucune résistance. Mais comme de l’acier, elle pliait, doucement, très doucement. Mais inévitable, les dires du géant Redeye devenaient réalités. Soit elle gagnait la volonté de pouvoir tenir tous les jours, soit, à la durée, elle tombera…


Akamae posa sa tête sur le mur, cherchant désespérément à gagner en confort. Ce n’était qu’assez récemment qu’elle avait compris qu’elle était dans une course contre la montre. Si elle devenait assez forte pour tenir cette pression, alors elle pourra éventuellement vivre normalement un jour. Elle le devait, elle devait être forte. Mais pour être forte, il faut souffrir, prendre des risques, et cette pression supplémentaire lui fait courir le risque de plier plus vite encore ! Alors que faire… Rester le plus calme possible et accepter l’inévitable ? Ou lutter, combattre, perdre et souffrir dans l’espoir que cette expérience la rendra assez forte pour définitivement stopper l’avancer sombre de l’esprit noir en elle. Oh elle savait que l’esprit l’entendant et que le rire sinistre dans sa tête n’était pas imaginé. Ou l’était-il ? …



C’est avec ces sombres pensées qu’elle releva la tête pour apercevoir le soigneur qui l’avait aider il y a peu. Elle força un sourire, malgré ses cheveux désormais collant de sueur son visage et sa tenue en piteux état. « C’est bien gentil de votre part…» Il suffisait de voir Akamae pour comprendre sa fatigue et sa faiblesse, elle força tout de même en s’aidant du mur pour se relever dans des gémissements entre la douleur et l’effort. « Vous avez déjà fait beaucoup, certains y seraient restés sans votre intervention. » Toujours lourdement appuyé contre le mur, elle glissa quelques jurons sous sa langue avant de se tenir la jambe, la plaie restait particulièrement à vif et les derniers efforts n’aidaient pas l’hémorragie. « Pourriez-vous aller chercher un bandage désinfecté ? » Elle pointa du doigt, tremblante, l’endroit où les shamans, tous aussi exténués les uns que les autres, se reposaient un peu après cette bataille. Akamae eut un bref regain d’énergie, refusant d’être la blessé, la victime, le poids mort. Elle défit le bandage jusqu’à entendre un croassement lourd. David, son corbeau, revint avec un long bandage entre le bec. « David ! » Avant même de le prendre, elle caressa la tête du corbeau qui ferma les yeux, profitant de cet instant. Il reprit aussitôt son envol. Akamae savait qu’il festoyait sur les cadavres, mais cette pensée ne la dérangeait pas. Le bandage en main, elle le tendit à l’homme. « Tenez, je ne vous ai pas demandé votre prénom d’ailleurs… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
10/60  (10/60)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Le chemin de la vie [PV : Jim]   Dim 12 Nov - 18:12

On ne pouvait pas dire qu’elle chômait, la blessée… Elle se surmenait, même, d’où l’idée de Jim de l’aider encore, pour qu’elle se ménage un peu avant de causer des dommages irréparables à son corps déjà bien abimé. Il la regarda se démener, un peu crispé. Liam lui aurait déjà fauché les jambes pour la faire tomber, qu’elle arrête enfin de bouger… Mais ça n’aurait fait qu’empirer son état. Jim était un peu plus subtil. Il la soutint quand elle s’appuya contre le mur et appuya sur ses épaules pour la faire s’asseoir doucement.

« Ne forcez pas, vous allez vous faire plus mal que de raison. »

Il garda une main sur son épaule pour l’empêcher de se relever et acquiesça à sa demande. Mais au moment où il allait se lever, elle appela son corbeau, qui amena l’objet désiré. C’était plus simple, en effet… Il prit le bandage, mais fit signe à Liam de venir. Son ami comprit rapidement et les rejoignit avec le bâton. Le temps qu’il arrive –et reparte aussitôt aider quelqu'un d'autre –, le guérisseur se tourna de nouveau vers la blessée avec un sourire.

« Je m’appelle Jim. Et vous, j’ai cru entendre que c’était Akamae… Bon, ne bougez pas, je vais vous soigner encore un peu, et après je vous referai ce bandage. »

Il joignit le geste à la parole, prenant son bâton de Cure pour diminuer encore les blessures de sa patiente dans un premier temps, puis le reposant pour lui faire un bandage avec autre chose qu’une chemise qu’il portait depuis le matin… C’était bien plus propre, et moins dangereux pour sa santé, comme ça ne risquerait pas de s’infecter bêtement.

« Et voilà, c’est déjà mieux. »

Il se redressa, mais son visage se crispa soudainement. Son bras le brûlait… Il n’avait pas vu le temps passer et n’avait pas fait attention à ses propres problèmes.

« Ah… Est-ce que je pourrais vous prendre un peu d’eau, s’il vous plaît ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamae
avatarBeorc


Messages : 56

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Le chemin de la vie [PV : Jim]   Mer 15 Nov - 15:49



L’attitude de son interlocuteur était attentionnée, cherchant à l’aider dans ses mouvements alors qu’elle voyait tout aussi facilement que ce dernier n’était plus au sommet de sa force. Rendant un léger un sourire pincé à cause de la douleur, elle hocha la tête doucement en l’écoutant se présenter.

« Jim donc. C-c’est exact... »

L’envie de prévenir qu’utiliser le bâton risquait de le fatiguer encore plus l’anima dans un geste, pour finalement s’éteindre, acceptant le soin malgré tout. La plaie se referma doucement, mais l’on était bien loin d’une guérison complète. De la même manière que son sort Nosferatu, l’énergie vitale généré par le bâton accélérait le processus de cicatrisation, mais seulement à un certain degré. Une fois le bandage appliqué, elle poussa un léger soupir de soulagement. La douleur avait une certaine tonalité, des fois ce n’était rien que de la souffrance, d’autres fois, c’était… une bonne douleur, celle qui indique une guérison à venir. Son sourire s’effaça quand elle vit le jeune prêtre se crisper dans sa propre douleur. Sa réserve d’éther devait être visiblement épuisée.


« Ah, de l’eau ? »

Akamae chercha brièvement sa propre gourde et la lui tendit. Cette dernière était humble au possible, standard dans les rangs des shamanes en expédition.

« Tenez. Tous ses soins ont dû vous épuiser… »

La maniement du bâton était hélas un inconnu pour elle, malgré sa volonté d’essayer de trouver une utilisation positive de sa maitrise des arcanes. Les shamanes gagnaient effectivement la maitrise de ces outils de soins, mais seulement de façon relativement limité. Elle voulait en savoir plus dessus, car peut-être qu’un jour… SI elle pouvait…


« Vous savez déjà maitriser un bâton de Cure… Notre maître ne sait que se servir d’un bâton de base, qu’avez-vous fait pour apprendre à maitriser cet art ? »


Elle l’observa avec une curiosité non dissimulé, dans un certain sens, ce Jim lui rappelait David, dans un mélange doux/amer qui la faisait se sentir humaine, le sentiment le plus fort capable de renvoyer dans les profondeurs de son pysche l’esprit noir. Ce qui la différenciait encore de ce Redeye. Un morceau d’humanité, peut-être. Restant assise contre le mur, elle sortit un petit livret sur les arts de la magie blanche et tenta de retrouver les pages marqués.



« … La magie curative ne se canalise qu’à travers des bâtons, art réservé aux prêtres et aux manieurs de magie blanche. »


Absorbée un temps par sa lecture pour ressaisir les bases de cette magie, elle ferma alors ce dernier pour attendre une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
10/60  (10/60)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Le chemin de la vie [PV : Jim]   Jeu 16 Nov - 9:46

Il prit la gourde avec un remerciement chaleureux, mais au lieu d’en boire comme elle devait s’y attendre, il releva sa manche gauche et en versa un peu sur le bandage qui était dessous. Ça ne suffirait pas, mais il ne voulait pas en prendre trop alors qu’elle en avait si peu, donc il allait devoir se contenter de ça. Au moins la brûlure s’apaisait un peu…

« Ce n’est pas l’épuisement qui me gêne le plus… »

Il rendit la gourde un peu plus légère à sa propriétaire et remit sa manche, qui se retrouva bien vite mouillée à son tour. Puis vint une question, qui le mit un peu mal à l’aise. Il détourna le regard, repensant à son entraînement, à toutes les brimades qu’il avait reçues…

« … Je me suis entraîné, c’est tout… J’ai passé plusieurs années à apprendre, et à ne rien faire d’autre. Il n’y a pas vraiment de secret… »

Sa motivation inouïe à ne pas toucher à une arme l’avait peut-être aidé, mais ça, inutile de le dire. Il avait déjà de la chance de ne pas être le seul mouton noir de la famille et d’avoir donc bénéficié du soutien de son père quand il avait voulu prendre une voie différente… Il s’estimait plus que chanceux, oui, à n’importe quel moment son apprentissage du soin aurait pu tourner court et on aurait pu lui remettre une épée dans les mains.

Pendant que le guérisseur était perdu dans ses pensées, son interlocutrice sortit un carnet de notes, ou quelque chose comme ça, et en lut quelques lignes. Il comprenait l’idée, mais quelque chose ne collait pas. Il secoua la tête.

« Je ne suis ni prêtre, ni mage… Je suis seulement guérisseur. J’ai entendu parler de la magie blanche, mais à vrai dire je suis sûrement la dernière personne à qui on mettrait un livre de magie entre les mains. »

Il rit doucement, imaginant les dégâts monstrueux qu’il pourrait faire si quelqu’un avait l’idée saugrenue de lui donner un livre de sorts, quel que soit son élément. Et évidemment, l’exemple qui lui vint en tête fut le feu… Il frissonna et son rire se tarit instantanément.

« … Non, sérieusement… La magie, très peu pour moi. Mais, et vous ? Je n’ai pas eu l’occasion de  voir vos talents à l’œuvre, à part que vous avez un animal qui vous obéit au doigt et à l’œil. Accepteriez-vous de m’en dire un peu plus, si ce n’est pas trop indiscret ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamae
avatarBeorc


Messages : 56

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Le chemin de la vie [PV : Jim]   Ven 17 Nov - 4:14



La shamane rendit un léger sourire lorsque ce dernier prit sa gourde. Cette expression passa à de l’interrogation lorsqu’il tira sa manche pour passer de l’eau sur une blessure, visiblement causé par les flammes. Elle comprit que cela lui permettait de soulager la douleur. Récupérant la gourde avec une expression relativement inquiète, la suite du discours fut… décevante. Mais d’un certain côté, cela la rassurait, si elle pouvait y mettre le temps et l’effort, cet art n’était finalement pas hors de portée. Fermant son livre, elle répondit de manière intrigué.

« C’est justement ce qui rend votre expérience plus intéressante. La plupart des manieurs de bâton découlent de leur formation magique : Les shamanes préfèrent les bâtons capable d’infliger des malédictions, les prêtres ceux de soin. Rares sont les guérisseurs qui se focalisent uniquement sur l’art de manier les magies curatives. »

En rangeant son livre, elle comprit que Jim semblait arborer la violence, une valeur rare dans ses temps si sombre. Ce dernier eut un frisson de frayeur à la simple mention de manier un tome de magie, mais il retourna la question ce qui mit la mage mal à l’aise.

« … Vous ne voulez pas savoir, croyez-moi. Etre une Spirit Charmer n’est pas une bénédiction. »

Beaucoup de mage ici avaient une histoire intéressante. Comment ils avaient découvert l’art des arcanes et comment la recherche de la connaissance les poussaient à se perfectionner. Certain avait des histoires plus sombre que d’autres, mais cela n’empêchait que chacun avait choisi cette magie… Pas elle. Surtout avec l’esprit en elle qui transformait ces émotions en terrible puissance.


« L’art des arcanes est une magie sombre, terrifiante et incompréhensible pour beaucoup. En vérité, je vous envie… »

Mais elle n’avait pas le droit de dire cela. Car dans le fond, malgré sa volonté enfantine de ne pas manier quelque chose d’aussi ténébreux, elle savait qu’elle était parfaitement taillé pour le job. Et qu’elle n’avait ni la foi pour prier envers des entités au nom de la magie blanche, ou la spiritualité de communier avec les éléments. La magie noire était sa magie, aujourd’hui et certainement pour toujours, cela elle l’avait accepté.


« Quand à mon corbeau, il se nomme David, il s’est pris d’affection pour moi et c’est réciproque je suppose… »

Akamae semblait las, fatiguée et discuter de ce sujet n’allait guère l’aider à se remettre de ses émotions. Soupirant en posant sa tête contre le mur, elle dévisagea un instant Jim. 
« Mais, j’aimerais bien votre avis sur quelque chose. Attendez un instant.»


Elle se releva et sortit sa dague en soupirant. Elle ne voulait pas se faire encore mal mais, une plaie ou une autre, quelle différence ? Coupant très légèrement son bras déjà couvert de cicatrice à foison, un filet de sang coula. Puis ce sang tombait pour s’arrêter en l’air comme une sphère. Le tout se fluidifia au point où le sang coulait en un filet vertical pour remplir une petite boule qui gagnait petit à petit en rayon. Rangeant sa dague et sortant un petit pansement pour arrêter le flot de sang, elle fit bouger la sphère de son sang autour d’elle avec son esprit avant de la laisser flotter délicatement au-dessus de sa paume tendu. Elle resta silencieuse, car elle n’avait pas encore trouver l’utilité d’un tel talent à part ce que le Black Fang lui avait appris. Alors le sphère prit la forme d’un petit oiseau et s’envola…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Le chemin de la vie [PV : Jim]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le chemin de la vie [PV : Jim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» Quand on est perdu, on demande son chemin. [TERMINE]
» Chemin détourné
» AU Creux du chemin noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Les villages de Criméa
-