AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Résonance de la lame et de l'ombre. [PV : Megara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMarqué


Messages : 340
Age : 22
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
26/60  (26/60)
Points d\'Expérience:
43/100  (43/100)

MessageSujet: Résonance de la lame et de l'ombre. [PV : Megara]   Lun 18 Sep - 5:34



La route fut longue. Les nuits harassantes et pas toujours tranquille. Les rencontres souvent source de conflit et de sang versé. Mais finalement, les Dieux, s'ils existent, s'étaient montrés cléments envers le bretteur en lui accordant la force de continuer sa route pour atteindre la tranquillité de Criméa. Certes, Blaze n'aimait pas spécialement l'aspect calme, neutre et particulièrement monotone de ce pays, mais il ne pouvait dénigrer qu'on y trouvait une certaine sérénité. Un repos bien mérité en tout cas.

Chariots et peuple circulaient sur la route que prenait le vagabond, dans une ambiance visiblement à la joie et à la bonne humeur. C'était le jour du marché, chaque paysan et artisan du coin se réunissaient dans cet unique village dans l'espoir de vendre leurs stocks. Et des clients, ils allaient en avoir. Du bas peuple à la noblesse basse, du plus modeste à celui qui possède assez, chacun se décidait à venir dans le village pour faire affaire. Pour l'épéiste, bien peu de possession, à part l'acier, l'intéressait. Tout ce dont il avait besoin était périssable, et les accessoires n'étaient rien d'autres que de la perte d'argent pour lui.

Les odeurs d'épices, de viandes fraichement préparés, d'hydromel et de bière se mélangeaient en un parfum enivrant qui laissa Blaze rêveur un instant. Jusqu'à se prendre un coup d'épaule le forçant à reprendre le rythme de la foule. Une dernière minute de marche en monté et la forêt s'arrêtait pour donner vue sur le village. Large, avec des murs en bois bien haut, c'était un coin très agréable à vivre avec des plaines s'étendant de partout, au relief varié sauf pour le creux qu'occupait les habitations. Le Soleil haut dans le ciel et l'absence totale de nuage adoucissait encore plus les reflets de la verdure.

Un sourire fin s'étira sous l'écharpe du bretteur. Ce n'était pas chez lui mais... Agréable quand même. Certains forgerons étaient même surplace, une excellente nouvelle. Blaze avait spécifiquement économisé ses derniers mois en faisant des travaux de mercenaires dans l'optique de se fournir une nouvelle épée, ou même un pan d'armure pour sa fragile stature. Ou mieux, retoucher un peu son épée de vent. Hélas cela revenait à chercher une aiguille dans une botte de foin, et ses derniers temps, sa synchronisation avec sa lame de vent s'est retrouvé... éméchée, ébréchée, faiblarde. Certes, il en était son manieur, mais avait-il réellement envie de devenir le porteur d'une épée qui lui faisait de l'ombre. L'épée d'acier que lui avait fournit Mysti avait été sa meilleure ami durant ces derniers mois, et au contraire, Kaze est devenu avec le temps un fardeau plus qu'un avantage. Et c'est sans compté l'esprit qu'elle contient qui argumente en permanence ces choix...

La porte du village était grande ouverte et l'épéiste s'y engagea, retirant son écharpe pour révéler son visage. D'un bref coup d'œil, il analysa l'endroit. Le centre du village contenait le marché, et tout le monde y affluait. Il y avait aussi une table surélevé, certainement pour faire des discours ou ce genre de chose. Blaze continua son chemin en détachant la cape qui camouflait le reste de son corps. A la vue des lames à sa hanche, beaucoup se mirent à prendre une légère distance. Pas pratique pour rester discret mais heureusement, ce n'était pas son objectif.

Au centre du village, la foule bombait presque à craquer la grande place : On criait des prix, la qualité de son produit, les hachoirs coupaient la viande, les marteaux frappaient l'acier, on argumentait, on négociait, on rigolait. La vie fourmillait et semblait rendre tout le monde heureux. Certaines mains baladeuses tentaient de gagner leur pain, et c'était à prévoir. Fort heureusement, on ne tente jamais ce genre de bassesse sur un homme armé, sauf si on a le courage et la force de se défendre si ca tourne mal. Il repéra une forge et s'y dirigea pour inspecter les marchandises. Autant profiter du marché avant de prendre refuge dans une taverne quand la nuit tombera. Un bain même froid, ne serait pas du luxe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Résonance de la lame et de l'ombre. [PV : Megara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La lame de l'ombre
» Eske zafè Lame kapout, gade komandan Mario Andresol
» Lame d'epee
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Les villages de Criméa
-