AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pluie, boue et rencontre improptues [Pv Toarsen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerorian
avatar


Messages : 1220
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
12/20  (12/20)
Points d\'Expérience:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Pluie, boue et rencontre improptues [Pv Toarsen]   Jeu 20 Avr - 22:36

Tss...De la pluie. Il fallait que ce soit encore de la putain de pluie. Un claquement sourd résonna brièvement lorsqu'il frappa sa main gantée contre sa cuisse couverte d'acier. Un tic lorsqu'il était énervé. Une manie pour passer ses nerfs. Une façon de contrôler les tremblements qui agitaient ses doigts en permanence.
Le Rôdeur n'aimait pas que les choses lui échappent. Encore moins son corps.
Le claquement sourd résonna encore alors qu'il releva la tête. Lourde silhouette vêtue d'un manteau de ténèbre par cette nuit d'orage. Ombre parmi les ombres, ses yeux rouges s'illuminèrent brièvement en apercevant un signe de vie plus loin, sur la route "normale". Un grondement sourd émana de sa gorge. Les chemins normaux n'étaient pas pour lui. Ils ne l'avaient jamais été.
Son oeil solitaire se posa sur sa main tremblante. Un raclement guttural résonna quand il serra le poing. Depuis sa "liberté" nouvelle récupérée...le colosse au manteau sombre avait erré. Encore. Il était à nouveau perdu, sans aucun lien auquel se confier, sans aucun projet dans lequel se lancer. Il était seul et ne pouvait compter que sur lui.
Le sang lui manquait. Sa pupille écarlate brilla l'espace d'un battement de cœur en songeant aux vies qu'il pourrait briser en rejoignant cette carriole esseulée.

Son souffle libéra un nuage de vapeur sous la pluie alors qu'il allongea le pas, bruyant dans cette fichue gadoue. Le meurtre lui manquait, mais cette terre détrempée l'agaçait bien plus encore. Avec son poids, sa taille et tout son équipement, un sol aussi glissant et irrégulier était un véritable cauchemar pour lui, qui avait vécu dans les montagnes et se fiait à un style particulièrement stable et ancré. Ce qui ne s'était pas arrangé avec le temps.
Et puis tuer pour tuer n'apportait rien, même pour lui, faucheur d'âmes. Il avait besoin de réfléchir...et cette foutue pluie qui le faisait trébucher tous les trois mètres ne l'y aidait pas.

Sortant des ombres des bois et des rives, le géant encapuchonné s'approcha de la carriole, la hélant d'un signe taciturne. En quelques mots, il eut tôt fait de négocier un transport entre deux sacs de marchandises contre quelques pièces brillantes. Même s'il s'était soucié de l'argent, le prix lui aurait semblé honnête...mais actuellement, tout ce que souhaitait le Rôdeur, c'était un abri relativement sec contre la pluie et la boue. Aussi, dès que l'accord fut conclu, il grimpa à l'arrière du carrosse, se délestant de sa colossale épée noire et s'adossant à la toile, plaquant sa main gantée contre son oeil encore viable pour sombrer un peu plus dans ses pensées...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toarsen
avatar


Messages : 33

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Pluie, boue et rencontre improptues [Pv Toarsen]   Sam 22 Avr - 12:12

Cataclop, cataclop, cataclop… Toarsen aimait bien le bruit des sabots de son cheval sur le sol de terre. Le pavé des villes était trop brut à son goût. Clac, clac, clac. Moins agréable à l’oreille. Conclusion qui ne tarda pas : il irait le moins possible en ville, à l’avenir. De toute façon, à chaque fois c’était une véritable épreuve pour ses nerfs…

Plic. Hein ? Plic plic. De l’eau ? Levant la tête, il vit la couleur des nuages et soupira. Oui, certes. Avec un temps pareil, il fallait bien s’attendre à ce que ça finisse par tomber. Il regarda la pluie tomber de plus en plus fort, à une vitesse surprenante. Et étrangement, il se sentait bien… Il aimait cette pluie. Il la laissa inonder son visage, ses vêtements, et toutes ses affaires. Et puis il se souvint qu’il avait un arc qui ne devait pas aimer l’eau, lui ! Hop, un pan de manteau pour les protéger, et le tour est joué !

« Bon… Avec ça, il va falloir que je me trouve un endroit sec pour cette nuit. Allez Miracle, on accélère, on doit trouver un village avant que la nuit tombe ! »

Réagissant plus à ses gestes qu’à sa voix, sa monture accéléra le pas, sans trop se presser non plus. Cata-spouitch, cata-spouitch, cata-spouitch… Ce bruit-là était amusant.

« Hé là, monsieur ! S’il vous plaît ! »

Sursautant, l’archer arrêta son cheval et regarda qui s’adressait à lui. Il vit une carriole, un homme et une femme. Quelque chose le dérangeait, mais il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Il les examina très attentivement, jusqu’à enfin trouver ce qui posait problème : il n’y avait pas de cheval avec eux !

« Euh… Vous avez eu des ennuis sur la route ? »

« C’est exact monsieur, des brigands nous ont attaqués, ils nous ont volé tout notre argent, ainsi que notre pauvre cheval. Ils nous ont seulement laissé notre marchandise, qu’ils ont estimée sans valeur. Est-ce que par hasard vous n’iriez pas vers l’ouest ? »

« Eh bien, je n’ai pas de destination précise pour le moment, mais je peux potentiellement aller à l’est, pourquoi ? »

Il avait un peu de mal à faire le rapprochement. Heureusement, l’homme lui expliqua rapidement et avec précision ce qu’il voulait : Toarsen leur prêtait son cheval, et en échange ils l’emmèneraient jusqu’à n’importe quelle destination de son choix sur leur trajet (ils allaient jusqu’à Crimea), et comme ils allaient passer près de chez un ami ils pourraient en profiter pour le dédommager de quelques pièces. Le marché lui parut honnête et il accepta. Il prit ses affaires, les mit dans la carriole et laissa Miracle s’occuper du reste.

Le voyage fut ainsi plus sec, et un peu plus reposant, l’air de rien il avait mal aux jambes à force. Et au moins, il pouvait se permettre de dormir un peu, installé plutôt confortablement contre un sac qui lui servait d’oreiller.

À son réveil, le jeune homme eut la surprise de découvrir qu’il n’était plus le seul passager de ce petit convoi. Assis de l’autre côté, un colosse, un géant en armure lourde, imposant et impressionnant. Toarsen, comme pétrifié, ne put s’empêcher de le regarder fixement pendant de longues minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1220
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
12/20  (12/20)
Points d\'Expérience:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Pluie, boue et rencontre improptues [Pv Toarsen]   Sam 22 Avr - 12:35

De tout temps, le Rôdeur avait toujours apprécié la nuit et la pluie. Séparément ou ensemble, les deux étaient porteurs de songes et d'énigmes, emportant toujours avec eux une étrange atmosphère qui savait fasciner même les hommes les plus sauvages, comme lui.
Aujourd'hui, c'était...différent.
Son oeil solitaire jeta un regard en coin aux ombres à la périphérie de sa vision. Ses silhouettes décharnées qui paraissaient danser à la frontière de sa perception, dans la nuit. En réfléchissant, l'ancien ascète devinait aisément qu'il s'agissait d'arbres et de buissons, de petits animaux qui profitaient du mauvais pour prendre par surprise les amateurs d'humidité, ou encore d'autres voyageurs égarés.
Mais lui voyait autre chose. De sa pupille pourpre il discernait des sourires difformes, des rictus malsains, et entre le flicflac des gouttes s'écrasant sur la carriole et la boue trempée et le clicloc des roues, le Rôdeur entendait des murmures et des soupirs, des ricanements dans le noir. Il n'essaya même pas de tourner la tête pour mieux fixer ces sinistres silhouettes éthérées.
Il avait l'habitude.

Il frappa son poing contre sa cuissarde. Les spectres étaient toujours là de toute façon, il avait fini par s'y faire, pour peu qu'on puisse vraiment supporter de telles présences, mais l'état de son corps l'énervait. Plus ses souvenirs revenaient et se retournaient dans son esprit, plus il repensait à tout ce qu'il avait fait ou essayé de faire depuis son voyage jusqu'à Esberg, plus il se rendait compte de son état.
Le choc ne changea rien aux tremblements de ses doigts. Il recommença plus fort et lâcha un ricanement de mépris. Le Rôdeur était sûr qu'il aurait pu assommer certains hommes avec un coup pareil. Lui, ne l'avait même pas senti. Réellement. Aucune sensation, ni de douleur, ni d'impact, rien.
Son oeil valide se fixa sur ses doigts alors qu'il les ouvrait lentement. C'était le cliquètement de son gantelet qui l'avait alerté...et lui avait fait réaliser sa condition physique. Cela faisait longtemps qu'il le savait, qu'il savait que les blessures et les épreuves qu'il avait subies le mettaient à mal. Aussi puissant ou insensible qu'il puisse être, il demeurait un être de sang et de chair et ne pourrait pas encaisser indéfiniment ou se régénérer en permanence.
C'était bien pour ça qu'il avait commencé à porter une véritable armure. Cela montrait bien depuis combien de temps il le savait.
Mais il l'avait négligé, préférant s'entêter, s'acharner, s'aveugler. Le Rôdeur frappa à nouveau son poing sur sa cuisse, de frustration cette fois. Il n'avait jamais eu peur du combat, ni même des coups. "Sang pour sang guerrier !" lui avait un jour dit un mercenaire itinérant avec lequel il avait voyagé quelques jours. Les enfers qui avaient dévoré son esprit l'avaient terrifié au début, puis il avait su nager au milieu de la tourmente, et même y résister. Même la nuit ne l'inquiétait plus, pas même celle qui le hantait.
Mais désormais il réalisait que son plus grand ennemi serait son propre corps. Un jour, ses bras refuseraient peut-être tout simplement de lever son épée et ses jambes de le porter. Juste comme ça, et il périrait, bêtement, inutilement. L'avoir réalisé...lui faisait peur. Il craignait de mourir sans même avoir pu lutter. Il ne pouvait pas accepter cette idée.

Les yeux rouges se tournèrent vers l'autre passager, réalisant soudainement sa présence et ses traits secs se durcirent encore. Autrefois, il évitait les gens car il était mal à l'aise. Maintenant, il le faisait parce qu'il ne supportait pas leur existence.
En revanche, quelque chose n'avait jamais changé, de sa plus tendre enfance jusqu'aux pires phases de sa démence : Il abhorrait qu'on s'intéresse à lui.


"Qu'est-ce que tu m'veux" cracha-t-il d'un ton mauvais.





"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toarsen
avatar


Messages : 33

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Pluie, boue et rencontre improptues [Pv Toarsen]   Lun 15 Mai - 11:34

L’homme qui était avec lui dans la carriole était vraiment, vraiment impressionnant. Son armure semblait si lourde que Toarsen doutait d’en pouvoir soulever le moindre élément, et la force de son porteur devait alors être considérable. L’épée posée à côté de lui devait lui appartenir, et la même réflexion vint à l’esprit de l’archer : trop lourde pour lui. Ce type devait être une vraie montagne de muscles, ce qui semblait confirmé par sa carrure globale.

Remarquant alors sa présence, l’homme ouvrit les yeux…non, son unique œil, l’autre n’avait pas l’air d’y voir quelque chose. Il le fixa. Leurs regards se croisant, Toarsen se rétracta un peu. Il n’avait pas l’air commode…

"Qu'est-ce que tu m'veux"

En effet. Pas sympathique pour deux sous, et apparemment il n’aimait pas qu’on le regarde. L’archer tourna donc la tête vers son épée, pour montrer sa bonne volonté.

« Rien… J’ai juste pas l’habitude de voir un gars en armure. C’est impressionnant, l’air de rien. »

Une justification un peu bateau, mais il ne voyait pas quoi dire de plus. Il opta donc pour une esquive de la conversation en s’emparant de son arc pour le nettoyer, la pluie l’ayant étonnamment sali. Bizarre, pourtant l’eau c’est censé laver, non ?

Mais finalement, après un court silence, n’y tenant plus, il releva la tête vers le colosse.

« Dites… Euh… Monsieur… »

Il hésita. Il risquait de l’énerver, vu comme il avait l’air disposé à la discute. Mais bon, Toarsen était curieux, il n’y pouvait rien !

« Votre armure… Est-ce qu’elle est aussi lourde qu’elle en a l’air ? Je me demande comment vous faites pour porter un truc pareil, ça doit être épuisant. »

Voilà, conversation lancée, avec un peu de chance ce n’était pas un psychopathe sanguinaire et il accepterait de lui répondre sans le foudroyer du regard trop longtemps. Et avec un peu de chance supplémentaire il se montrerait aimable, tiens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1220
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
12/20  (12/20)
Points d\'Expérience:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Pluie, boue et rencontre improptues [Pv Toarsen]   Lun 15 Mai - 12:07

Allons bon, un péquin moyen. Une autre vermine sans intérêt ni avenir. Probablement un trappeur, ou tout autre variante de paysan lambda. Bien vite d'ailleurs, il retourna s'intéresser à ses propres affaires, probablement pour éviter de croiser son regard trop longtemps mais le Rôdeur n'y prêta guère plus d'attention.
Ce minable ne valait pas le coup de s'en soucier, et à son tour le cuirassé reprit sa pose initiale pour ruminer ses pensées. Il devait y réfléchir, c'était important mine de rien. Maintenant qu'il n'avait plus ni Liyu, ni Pandora, ni la naïve innocence de sa jeunesse, Kerorian était perdu, tiraillé par le meilleur et le pire de son identité instable.
Un bref spasme agita sa joue lorsque l'archer l'interrompit. Le pauvre garçon n'avait pas dit grand chose, mais pour le Rôdeur c'était déjà trop alors qu'il tourna à nouveau la tête, déjà furieux.
Et tout ça pour ça en plus.


"Le poids n'est pas mon problème."

Ce devait probablement être des questions récurrentes, entre les armures qu'il avait toujours fait alourdir et surtout sa titanesque épée noire, encore plus grande et lourde que son porteur, mais étrangement le guerrier ne se souvenait pas d'avoir déjà vraiment eu ce genre de discussion. Peut-être avaient-elles été éclipsées par le brouillard qui rongeait son esprit...ou bien ne l'avait-il jamais eu, du fait qu'il évitait au maximum la compagnie d'autrui.

"Surtout celui d'une armure il jeta un oeil, pour ainsi dire, semi-méprisant à l'arc que son dérangeant interlocuteur tenait entre ses mains "Tu dois être un foutu péquenot pour t'impressionner de si peu."

Le Rôdeur n'aimait pas les archers. Il comprenait leur utilité et leur rôle, mais abhorrait leur comportement pleutre, leur façon de fuir et d'éviter le contact. Quelque part, Kerorian était partagé. La lâcheté inhérente à la vocation de son interlocuteur, et son audace de le déranger lui donnaient envie de l'écharper...mais d'un autre côté, il aurait tout le temps du voyage pour le tuer, si l'envie lui en prenait.
Autant causer un peu. Pour une fois.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toarsen
avatar


Messages : 33

Feuille de personnage
Niveau:
8/20  (8/20)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Pluie, boue et rencontre improptues [Pv Toarsen]   Mar 6 Juin - 12:51

Et une tentative ratée, une ! Au regard que lui lança le colosse quand le pauvre archer osa lui adresser encore la parole, il se douta que la conversation n’était PAS une option envisageable, tout compte fait. Mais bon, il était lancé, autant continuer de discuter tant que sa tête était toujours sur son cou…

"Le poids n'est pas mon problème."

À sa façon de le dire, on pourrait penser qu’il en avait des problèmes, mais que le poids de son armure n’en faisait pas partie. En même temps… Quelqu’un qui n’a aucun problème, ça existe vraiment ?

"Tu dois être un foutu péquenot pour t'impressionner de si peu."

Toarsen tiqua. Il n’appréciait pas cette insulte gratuite. En fait il n’appréciait pas l’insulte tout court, mais la gratuité n’aidait pas. Il fronça les sourcils, contrarié.

« Dites donc, c’est pas la politesse qui vous étouffe, vous… Vous êtes pas le seul à passer une mauvaise journée trop souvent à votre goût. On a tous nos problèmes, mais c’est pas une raison pour décharger votre mauvaise humeur sur moi. »

… Mais pourquoi est-ce qu’il disait ça ? Pourquoi est-ce qu’il prenait le risque de l’énerver encore plus ? Depuis quand était-il suicidaire ? Bon, ben tant pis, il n’allait pas se rétracter maintenant, ça aurait été lui donner raison. Advienne que pourra…

« Enfin bon. Passons. Je vous fiche la paix, mais s’il vous plaît, je suis pas un défouloir, j’ai déjà donné. »

Il retourna à son arc, grognon, espérant que ce drôle d’énergumène ne s’attarderait pas et qu’il quitterait le chariot dès la fin de la pluie. Enfin, si la pluie voulait bien s’arrêter bientôt… Il n’avait pas envie de supporter ce genre de caractère trop longtemps. Il avait une impression de déjà-vu particulièrement énervante, et le peu de souvenirs qu’il avait pu retrouver depuis son réveil semblait confirmer qu’il avait, en effet, déjà subi la mauvaise humeur de certaines personnes sans raison valable et ce, bien trop souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1220
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
12/20  (12/20)
Points d\'Expérience:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Pluie, boue et rencontre improptues [Pv Toarsen]   Jeu 8 Juin - 14:22

Hmpf. Encore un blablateur pour ne rien dire. Un de ces "civils lambda", comme le Rôdeur avait envie de les appeler. Encore une fois, que ce soit dû à un caractère naturel ou à une enfance isolée, le guerrier taciturne se retrouvait à nouveau hors des mœurs sociales habituelles. Il comprenait parfaitement ce que le garçonnet voulait dire, le laconisme n'interdisant pas d'avoir un cerveau et des oreilles, mais, et à plus forte raison depuis le début de sa malédiction, il trouvait méprisable de ne se défendre que misérablement et seulement à l'aide de mots.

"Les mots peuvent blesser, mais ils ne tuent pas. Contrairement à n'importe quelle lame..."

Probablement en colère, comme toujours, mais surtout pris d'ennui à l'idée de devoir rester assis dans la carriole sans rien faire à affronter ses seules pensées, le Rôdeur jugeait plus intéressant, ou du moins divertissant, de distribuer une leçon et quelques claques. Et malgré ses paroles, il ne fit pas le moindre geste hostile, demeurant aussi "amical" qu'à l'accoutumée. Pourquoi agresserait-il ce nabot après tout ?

"Et l'acier ne s'arrête pas avec des excuses. Si tu n'es pas capable d'assumer tes choix, différencie mieux ceux qui t'attireront des hostilités et ceux qui ne feront rien."

Après tout, c'était là le seul véritable problème non ? Savoir ce qui pouvait devenir dangereux ou irréversible, et ce qui ne représentait qu'une contrariété passagère. Au goût du dément borgne, même la dignité ne pesait plus bien lourd... Il renifla avec mépris. Il devait vraiment s'ennuyer pour essayer d'apprendre un peu la vie à ce pleutre de gnome. Le Rôdeur lui aurait volontiers craché de retourner chez sa mère s'il pouvait même pas encaisser un regard de travers, mais même un acharnement verbal lui semblait futile à ce stade.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Pluie, boue et rencontre improptues [Pv Toarsen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pluie, boue et rencontre improptues [Pv Toarsen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alors, on traîne dans la boue? [LIBRE]
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Marche Croix-Bossales sort des flaques de boue et des piles d\'immondice
» [Texte] La pluie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Begnion

 :: Lieux Divers
-