AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Régler des comptes [PV Gray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarBeorc


Messages : 304

Feuille de personnage
Niveau:
27/60  (27/60)
Points d\'Expérience:
21/100  (21/100)

MessageSujet: Régler des comptes [PV Gray]   Sam 15 Avr - 20:16

C'est avec amertume que les Criméans regagnèrent leur pays, bien longtemps après la date initiale du bal. La mort de Sothe, un roi et un ami, portait le point d'orgue à la lutte contre les sorciers de Tellius. On ne savait toujours pas qui ils étaient réellement, ce qu'ils voulaient, entourés de tant de rumeurs et de carnages.
Mysti avait accueilli Elincia à Daein avec une mine défaite, qui ne reflétait pourtant que très pâlement celle de Micaiah. Aussi sûr que le pays des wyverns accordait son aide à son voisin contre la famine, la réciproque allait de soi à propos de Peste et de sa traque. Seulement cette fois, l'armée ne put guère retenir de fuites : trop de personnel avait vu, trop de nobles, subi, trop de civils encore, trépassé. Tout Daein finirait par savoir, puis tout Tellius, semant la panique sur ce qui jusque-là demeurait un secret d’États.

Pendant la totalité du trajet retour, intégrés à l'escorte conséquente de la Princesse cachée, Mysti, ses hommes et le tailleur avaient économisé leurs mots. Le général regardait fréquemment vers le ciel, cette étendue libre où probablement son amie craignait le moins du monde. Les oiseaux étant devenus des alliés, il se surprit à féliciter intérieurement Elincia pour avoir pris les armes, et chevaucher le superbe animal ailé qui la protégeait par son altitude et son sang-froid. Autrefois pourtant il avait tant craint pour elle...

Enfin parvenus à Mélior, le mage confia un Astéro éreinté aux palefreniers, puis mena ses hommes aux adresses des 4 Criméans décédés dans l'attaque. Selon la coutume, les corps des défunts revenaient en leur terre natale, sous la forme de jarre funéraire contenant leurs cendres. Le chevalier avait personnellement allumé les bûchers dressés en leur honneur, dans un cadre plus intimiste que pour les funérailles de Sothe. Il n'aimait pas annoncer ce type de nouvelles aux bons citoyens de Mélior, mais remettre les cendres lui apporta un maigre réconfort : au moins, ils revenaient avec quelque chose, un souvenir, une trace, une preuve tangible. Et cela, se plaisait-il à penser, aiderait la famille à s'en remettre, à réaliser.

Il accorda quelques jours de congé aux braves hommes qui avaient tenu bon contre Duncan et la démence de cette histoire improbable, persuadé que Geoffrey comprendrait -après tout, ils appartenaient à sa section d'armée. Pour lui, pas de repos, les vieux fantômes d'Hatary et Criméa le hantaient volontiers. Il gagna directement son bureau de fonctions et vit sans surprise plusieurs rapports qu'il dut lire avant d'entreprendre quoi que ce fut d'autre.
Famine perdue de vue. Drake déserteur. Des chevaux perdus puis rachetés grâce l'aide d'une mercenaire. Plusieurs renoncements de fonctions officiels, les pauvres nouvelles recrues désirant quitter Criméa qu'elles jugeaient trop dangereuse. Et quelques bonnes nouvelles tout de même. Akamae progressait. Fraise coulait de vieux jours heureux.

"Évidemment, certains ont les nerfs qui lâchent, d'autres s'accrochent et reçoivent les fruits de leur labeur. Qu'il est dur de s'y retrouver. Tiens ? Qu'est-ce que c'est que..."

Mysti afficha des yeux ronds puis fronça de plus en plus les sourcils et déchiffrant une sorte de reconnaissance de dettes affectée à une escouade assez récente de l'armée. Une note en accompagnement expliquait que cette unité, tenant plus de la juridiction de Geoffrey, s'endettait drastiquement depuis son entrée en fonctions. Le second général occupé à rechercher Famine et protéger la reine de façon de plus en plus étroite sans toutefois étouffer son quotidien lui reléguait la tâche de régler le problème. Il en avait le droit et les prérogatives bien sûr, mais le mage s'étonna que personne jusque-là n'ait cru bon de reprendre ces hommes. S'endetter au détriment de ses camarades, du budget alloué à l'armé, valait délit de confiance et mise à pied, au moins, si le fait s'avérait aggravé.
Le sang se retira du visage du jeune homme lorsqu'il examina les sommes dues.

"Il ne manquait plus que cela !"

Les vacances attendraient. Il fit convoquer -courtoisement-, le forgeron émetteur de la facture en question ainsi que l'officier à la tête de l'escouade en question.

"Dans quel ordre, sire ?
-Quel ordre ? Hum... Je dois être certain avant de condamner des soldats. Le forgeron d'abord ! S'il possède des preuves suffisantes, alors ses "clients" vont passer un sale quart d'heure."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Gray Ashura
avatarBeorc


Messages : 17

Feuille de personnage
Niveau:
14/60  (14/60)
Points d\'Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Régler des comptes [PV Gray]   Dim 16 Avr - 12:13

De son côté, Gray attendait patiemment de l'autre côté de la porte, avec sa reconnaissance de dettes signés et un listing complet des travaux accomplis pour Thorgrim et sa bande. Comment puisqu'il ne savait ni lire ni écrire ? Tout simplement pour la reconnaissance... Il avait embauché un écrivain public quand il avait entendu parler du principe et en avait un plein dans son chariot. Pour la trace des travaux accomplis, il avait simplement un bouquin avec diverses pièces d'armures et d'armes dessinées dessus. Un trait représentait un. Un trait dans la colonne casque représentait donc une réparation de casque. Force était de voir que le camp de Thorgrim lui avait donné un boulot impressionnant et le forgeron attendait de voir son travail récompensé.

La bonne humeur générale de Gray et la sympathie qu'il inspirait avait fini par lui ouvrir les portes qu'il espérait. En demandant gentiment aux bonnes personnes, c'est fou ce qu'on pouvait obtenir en réalité. L'armée était plutôt sympathique et Thorgrim était peut-être avec de la chance, simplement un type bizarre parmi tant d'autres.

Alors le forgeron attendait. Sa forge ambulante était techniquement sous la garde de l'armée, donc il ne se faisait point de souci et ses chevaux broutaient tranquillement. Enfin... Ils étaient aux chevaux ce qu'étaient un corniaud aux chiens. On savait pas trop qui était le père ou la mère, on savait juste que cela ressemblait à un gros cheval tassé qui avait des muscles en béton.

Le forgeron était loin de savoir tout ce que savait le général... En fait il ne savait rien. C'était d'ailleurs pour cela qu'il voyageait sur les routes... Pour en apprendre plus sur le vaste monde. Plus il apprenait, plus il se rendait compte qu'on pouvait le prendre pour un simplet, mais que si tout le monde était comme lui... Le monde serait paisible au possible. Le jeune homme soupira donc et attendit donc le moment espéré...

"Hey le forgeron ? C'est à toi maintenant."

"Merci Bertrand ! T'es un sacramentaille bon gars !"

Fit le forgeron en tapant le dos dudit Bertrand qui était un grain gêné. Le forgeron connaissait maintenant quasiment tout le monde dans la base par son prénom. Il dégageait un je-ne-sais-quoi qui le rendait... Sympathique. Comme si vous retrouviez un vieux pote autour d'une bière par hasard. Résultat vous parliez sans même vous en rendre compte. Vous vous changiez les esprits.

Ainsi, on eu le droit à un forgeron tout souriant qui entra devant le général tout sourire.

"Salutationnement Generalion ! Me prenommasses Gray, et je suis un forgeraillon."

Le forgeron respirait déjà la joie de vivre et surtout la joie de l'artisan qui va enfin toucher sa solde.

"Comme z'avassez probablamention du le constatatiller, j'eussions une reconnaissaille de dettail par l'autre gars masquaillé... Thorgrim. Un offiçaillon de votre armationnement. J'avions accomplissaille un sacrémentaille travaillon d'intendanciacion pour lui, ses hommaillons et lui étament sacraillement négligeaillons ou con. Me sommassions pas décidailloner là dessus... "

Se rend compte qu'il vient de traiter de con un officier de l'armée, et se doit donc de préciser...

"Piquailloner un sommation sur la vertement herbasse la nuitaille en armuraille complètassionnement, c'est couillonnasse. L'avions vu de mes propres yeux, je te le dit gars !"

Gray sort donc ensuite le livre de travail accompli pour Thorgrim, tout sourire.

"Je croyons que z'avassement pas d'intendaciateur, puisque j'ai du réparementer toute leur attirraillement de guerroyement. Alors j'avions fait un code symbolaquement pour tenir le compte facilementement. Un trace dans les casquailles, c'est un casquaille réparationnement. Mentionnage spéciale pour le dernier. C'tit celui de Thorgrim justammentionnement. Le truc était plus cabossiné que l'cul d'un canasson, je vous le dis. J'avions du le refondraille pour le réparement... Donc c'tit plus cher. "

Puis, devinant la question de pourquoi Thorgrim et ses hommes ne l'avaient point payer... question légitime, car sinon, ils ne seraient pas ensemble à discuter du problème...

"C'ti couillonnard essayassassement de me rassurailloner en me disaillons que ses gars lui devassions du fric pour me dirament de point m'en feraille pour le payamment de mon travaillement. J'parlions mon dialecte de chez moi, mais j'suis pas couillonnard non plus ! Si lui et ses gars jouent leurs soldalions, alors je peux me carré mon payamment dans un endroit ou le solal ne se levions jamais. J'avions reussiment à lui faire signailler la reconnassion de detaille avant de partir..."

Là, Gray se rend compte que Mysti fait probablement un anévrisme en tentant de déchiffrer le dialecte de Gray... C'est pourquoi il lui demande gentiment...

"M'en voulions que je repetasses tout gars ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 304

Feuille de personnage
Niveau:
27/60  (27/60)
Points d\'Expérience:
21/100  (21/100)

MessageSujet: Re: Régler des comptes [PV Gray]   Dim 16 Avr - 13:15

Comme de coutume, les personnes en pleines doléances répondaient bien plus vite aux convocations que celles à qui l'on demandait de payer ou de répondre de leur culpabilité pour ou tel fait. C'est ainsi que Mysti vit apparaître dès le lendemain le nom du forgeron sur sa liste de rendez-vous. Il avait la chance de bénéficier d'assistants qui comprenaient les impératifs de sa fonction et pouvaient arranger son emploi du temps selon les urgences.
Dernier d'une série de rendez-vous de routine -soldats revenus de missions au rapport, malades, blessés, demandeurs de permissions, portes-paroles lors de conflits et ainsi de suite-, Gray entra dans le bureau avec une expression qui attira aussitôt l'attention du général. Étrangement, peu nombreux avançaient avec un tel sourire lorsqu'ils passaient la porte. Il le salua d'un signe de tête et lui indiqua le siège devant son bureau tandis qu'il reprenait le résumé de l'affaire et les informations dont il disposait sous les yeux.

"Bienvenue, et merci d'avoir répondu si vite à cette entrevue. Je suis le général Mysti de Méline, et on m'a transmis un rapport selon lequel vous avez offert vos services de forgeron à l'une de nos escouades, qui ne vous a pas réglé le montant de votre labeur. Pouvez-vous m'en dire plus ?"

Sans se faire prier, l'homme entama alors aussitôt un récit dont les accents ne sonnèrent pas étrangers aux oreilles du chevalier. Surpris tout d'abord, ce dernier tenta de se rappeler où il avait déjà entendu un tel dialecte avant de se concentrer pour en saisir plus attentivement le sens.
Il feuilleta le livre de comptes quand Gray le lui eut tendu, toujours à l'écoute tandis qu'il s'exprimait, sans cacher son ressenti vis-à-vis dudit Thorgrim. Ce qui touchait aux chiffres semblait parfaitement clair et organisé, l'erreur n'était donc pas possible. Il n'y avait qu'en terme d'écriture... En vérité Mysti ne trouva pas un seul véritable mot dans l'ouvrage, et ceux de la reconnaissance de dettes se trouvaient bien trop éloignés de son langage pour qu'il l'ait rédigé en personne. Pendant un instant, le mage se prit à croire qu'il pourrait résoudre le problème très simplement, en proposant qu'un maître-mage pourrait lui enseigner la lecture et l'écriture en contrepartie de ses travaux de forge, mais l'individu serait susceptible de s'en offusquer. De plus, le rapport mentionnait un artisan qui promenait une forge montée sur une charrette, donc un nomade probablement peu disposé à séjourner longtemps dans le même lieu.

"M'en voulions que je repetasses tout gars ?"

Un léger sourire vint orner les lèvres de Mysti, qui lui rendit le livre de comptes.

"Je vous ai parfaitement compris, n'ayez crainte. Il se trouve que j'ai connu, enfant, un paysan sur les terres de ma famille qui parlait exactement le même dialecte que vous. Je vous avoue que j'ai mis quelques minutes à le reconnaître, mais il n'est pas bien difficile de tout reprendre depuis le début avec le rapport que l'on m'a fait précédemment."

Et il comprenait maintenant pourquoi le rapport en question soulignait que le forgeron avait dû passer par un nombre plus important de secrétaires et autres archivistes pour qu'on comprît parfaitement son problème.

"Il va cependant me falloir quelques précisions, car quelque chose m'échappe... Cet officier, ce Thorgrim auquel vous avez eu affaire... Pourquoi avoir accepté de vous occuper de son équipement et celui de son escouade si vous saviez que ses hommes emmagasinaient les dettes, et qu'il en contracterait une nouvelle auprès de vous encore plus importante ? Peut-être l'ignorez-vous, mais l'armée possède un budget annuel global dans son ensemble. Je ne peux pas m'amuser à régler les dettes de tout le monde avec un argent qui vient directement de l’État, de nos citoyens honnêtes et travailleurs. Il sera bien sûr sanctionné pour cette ingérence, mais pour vous payer je crains que vous ne deviez attendre encore... Ne pourrions-nous trouver un accord à l'amiable qui vous permette de patienter sans vous trouver en difficulté ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Régler des comptes [PV Gray]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Régler des comptes [PV Gray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Reddition des comptes: cle de la lutte anti-corruption
» le portrait de Dorian Gray
» D.Gray-man spirit
» la SPA et la Cour des Comptes
» Parce que je savais où tu te trouverais || Aaron Gray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Mélior
-