AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A travers la plaineuh~ [PV : Drake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 236
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: A travers la plaineuh~ [PV : Drake]   Mer 14 Déc - 18:18


Elle courait.

La plaine avait autrefois été un champ cultivé, mais à présent ce n'était qu'une étendue d'herbe pourrissante. Quelque chose avait fait mourir la terre, ici. Pour ne rien arranger, la pluie tombait par seaux entiers, comme si là haut Ashera et Yune avaient décidé de faire leur lessive ensemble. Les trombes d'eau frappaient la terre déjà mal en point, la gorgeant d'une eau qui n'arrangerait en rien son état, qui ferait simplement moisir encore plus les pouces flétries sur pieds.

Elle courrait, et elle était transie de froid.

Cela ne la changeait pas de d'habitude, remarque...

Elle fonçait à travers la terre boueuse comme une dératée, s'éloignant le plus possible des dernières habitations qu'elles avaient croisées. Elle ne voulait en voir aucun. Les hommes n'étaient bons qu'à mourir, et encore à mourir. Alors à quoi bon ? Ses bottes, de simples bottes de cuir épaisses, étaient couvertes de boue. Ses pieds étaient affublés d'une lourdeur qui ralentissait d'autant sa course, mais elle ne cessait pas pour autant. La pluie lavait sa sueur, plaquait ses cheveux roux sur son visage, sur ses épaules, sa tunique de lin subissait le même sort. Son plastron ? Oh, elle le portait toujours, ses jambières aussi d'ailleurs... Ils ne faisaient que rajouter au poids qu'elle transportait.

Derrière, loiiiiin derrière, Camélia, essoufflée, tentait de la suivre. Mais elle ne possédait ni la rage, ni l'endurance, ni la volonté aveugle de son amie, et elle s'était laissée distancer. Jurant, elle en était à suivre ses traces dans la terre boueuse, la pluie drue l'empêchant d'y voir très loin...

Kerowyn courait, et elle était seule. Sans chaperon, sans garde-fou, simplement seule, avec la sensation glacée qui étreignait toujours son ventre, seule avec sa soif de sang. Elle courait pour tenter de la faire passer, de se vider de son énergie, de s'épuiser.

Finalement, le poids de l'eau, de la boue, et sa course folle eurent raison d'elle et elle se laissa tomber à genoux dans la fange, essoufflée par l'effort. Ses poumons étaient saisis d'un feu glaciale, qui lui rappelait celui qui déchirant encore son flanc. Ses mains nues étaient posées sur le sol, ses doigts écartés, dans la boue qui s'insinuait entre ses doigts.

Elle l'avait touchée, trop longtemps...

A sa hanche, Artamon lui donnait l'impression de l’appeler désespérément. Un combat, elle avait du l'empoigner, sa compassion, sa gentillesse et sa tristesse l'avait saisie alors qu'elle se battait contre ceux qui avaient tenté de les dépouiller. Ses agresseurs étaient morts, et elle avait fondu en larmes avant de s'enfuir. A présent, elle n'osait plus toucher même la crosse de l'arme de peur qu'une nouvelle brèche ne se forme dans son esprit, et le loup l'en protégeait, grognant dans ses entrailles, la poussant à la chasse... Sauf qu'elle n'avait aucune trace de sa proie. Du guerrier en armure noire, à la lame dentelée. De lui.



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
74/100  (74/100)

MessageSujet: Re: A travers la plaineuh~ [PV : Drake]   Mer 14 Déc - 18:50


Dans la caserne de Criméa, ceux qui avaient pu passer par la salle d'entraînement des chevaliers au petit matin auraient vu une armure, une lance et absolument rien d'autre. Drake était officiellement devenu un déserteur, un paria, et il avait quitté le corps d'armée en partant dans la nuit. Son voyage avait été long, et par sécurité il avait évité de prendre une charrette, quitte à retourner à son mode de vie nomade en direction de Daein.

La pluie était forte, en-dehors de sa tente, et il était rentré à l'intérieur pour manger. Cependant, c'était également un bon exercice de patience : sous la pluie, torse-nu, il s'était assit en tailleur sur une souche pourrissante. Les gouttes d'eau devaient devenir aussi insignifiantes qu'une légère brise calme... C'était un exercice compliqué, car les petites gouttes d'eau glaciales qui tombaient contre sa peau nue étaient de plus en plus désagréables. Puis il l'entendit...

Un bruit, comme une course, qui se dirigeait proche de sa direction. Désormais, il se battait à l'aide d'un solide bâton qu'il avait récupéré à partir d'un manche à balai; les temps sont durs, voyez-vous... Et c'était sa seule arme. Marchant jusqu'à la source du bruit, il vit à la lisière du champ boueux proche duquel il s'était installé une jeune femme, épuisée, à genoux.

Était-ce de la compassion, de la charité ou juste de la curiosité ? S'approchant, son bâton dans la main droite sans avoir la moindre posture agressive ou même combattive, il s'approcha plus près pour entrer dans son champ de vision, s'accroupissant pour se mettre à son niveau. Il l'observait, pour voir si elle allait bien, un sourcil haussé tandis qu'il semblait ne pas être gêné par la pluie malgré la grande quantité de peau nue qu'il exposait à ce torrent céleste.

« C'est pas vraiment le meilleur endroit pour reprendre son souffle... »

Inclinant légèrement la tête, le déserteur la dévisageait, se tenant le menton, l'air pensif. Il s'était beaucoup assagi avec le temps, et c'était ça qui lui avait fait prendre conscience de l'idiotie qu'il était en train de commettre en restant dans l'armée de Criméa. Au moins, désormais, il était le seul maître de sa vie. Après un léger silence, il reprit la parole.

« ... Vous êtes sûre que ça va ? »

Son ton était neutre : ni hostile, ni accueillant, mais il semblait plus pacifique à son égard qu'autre chose. C'était un simple nomade, désormais, qui vivait sa vie comme il l'entendait. Et bientôt, il serait à Daein... Mais avant ça, il avait croisé le chemin de cette jeune femme, et il ne se sentait pas de la laisser là, dans la boue, seule et perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 236
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: A travers la plaineuh~ [PV : Drake]   Sam 31 Déc - 16:01

La pluie battante la rendait presque aveugle et sourde, même avec ses sens améliorés par sa partie louve. Elle aimait cette sensation, qui correspondait bien à l'abandon dont elle était victime actuellement... Elle avait l'impression qu'elle pouvait rester assise dans la boue, s'y enfoncer lentement, et ne plus bouger, simplement un monde de fraîcheur et de pluie... Mais non. Il fallait croire que même cela n'allait pas lui être autorisé. Un son qui n'était pas de la pluie retentit devant elle, et elle leva ses yeux rubis pour constater la présence d'un homme... A moitié nu, armé d'un bâton, qui s'accroupissait devant elle pour lui demander si elle allait bien.

A cet instant, Drake avait sous les yeux une jeune femme aux yeux cernés, n'ayant probablement pas dormi depuis des jours. Elle avait une main plaquée sur son flanc, bien qu'il ne semblât pas blessé, et ses doigts se crispaient sur le tissu sans qu'elle n'en ait réellement conscience. Elle tremblait à cause du froid, mais elle ne cherchait pas à se réchauffer, et elle était couverte de crasse et de boue.

- Oui oui, ça va...

Elle le considéra du regard un moment, cherchant à le comparer aux souvenirs qu'elle conservait de l'homme à l'armure noir. Son interlocuteur était moins grand, et très certainement moins équipé... Non, absolument aucun rapport. D'autant qu'elle connaissait l'identité de son cauchemar, et que ce n'était pas cet inconnu. Elle posa ses mains sur ses genoux pour se relever, grimaçant sous son propre poids, celui de l'eau et celui de la boue. Le mouvement provoqua un effleurement entre son coude et la crosse d'Artamon, et elle sentit à nouveau toute la tristesse de Gaël à travers son arme. Baissant les yeux sur la lame, elle lui dit du bout des lèvres :

- Arrêtes... Meurt, tout simplement, et laisses-moi tranquille...

La présence constante de Gaël était comme une torture, mais une torture qu'elle aurait ressenti de très loin... Elle reprit sa marche, oubliant totalement que quelqu'un s'était arrêté, inquiet pour elle. Elle voulait retourner sous le couvert des arbres, là où la pluie serait moins agressive, là où elle se sentirait à l'abri. Un mur s'était dressé entre elle et le reste du monde, du moins dans son esprit... Inconsciemment, elle avait posée la main sur la garde d'Artamon, et si de légères flammèches noires vinrent lécher ses doigts, elle n'y prêta pas attention.

- Tais-toi, tais-toi...

Et l'inconnu ? Elle ne le voyait plus, il n'était pas sa cible, il n'était pas Camélia, et il n'était pas de sa famille... Il aurait tout aussi bien pu être un meuble. Elle parlait à voix haute, s'adressant à Gaël à travers son arme, mais cela... Elle seule pouvait le comprendre.



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
74/100  (74/100)

MessageSujet: Re: A travers la plaineuh~ [PV : Drake]   Dim 22 Jan - 19:49

Au début, Drake n'avait aucun à-priori spécifique sur son interlocutrice. Seulement, le petit détail intriguant, c'était sa manie de se parler à elle-même, ou alors à quelqu'un d'imaginaire. En suivant son regard, le sauvage se rendit compte qu'elle semblait communiquer - ou essayer, du moins - avec l'épée qu'elle tenait au creux de ses bras. Pourquoi, mais pourquoi fallait-il toujours qu'il tombe toujours sur des personnes à la santé mentale douteuse... ?

« ... Vous êtes sûre que ça va ? Vous allez bien ? Vous avez l'air... euh... pas spécialement en forme »

Pourquoi même se donnait-il la peine de demander, ou même d'en avoir quelque-chose à faire ? Un jour, c'est cette curiosité altruiste qui le perdrait, il en était persuadé. Mais si le sauvage avait bien appris une chose, c'est qu'il n'irait pas très loin en étant dispersé dans ses idées. Il devait rester convaincu, sûr de lui et suivre ses principes sans pour autant être aveuglé par ces derniers.

S'approchant un peu de la jeune femme, prudemment et en restant sur ses gardes, il s'accroupit pour être à son niveau, toujours aussi alerte quand à la possibilité qu'elle commette le moindre acte inconsidéré ou inattendu.

« ... La, écoutez bien le son de ma voix : il n'y a personne pour vous faire du mal. Répétez-le si ça vous rassure... Il n'y a personne qui vous veuille du mal ici. Calmez vous... »

La tension était visible chez l'inconnue, et Drake comptait bien essayer d'y remédier. Pourquoi ? Parce-qu'il n'avait plus rien d'autre à faire de ses journées, de toute façon. Mais pourquoi diable était-ce à lui de tomber sur toutes les personnes étranges, originales ou même complètement folles de ce monde ? Un jour peut-être, il aurait une réponse, ou bien était-ce encore sa malchance légendaire qui se jouait de lui en faisant intervenir le destin de façon bien mystérieuse et cruelle. Quoi qu'il en soit, il n'allait pas se désister à la dernière minute : on aspire à devenir un héros, ou bien on se contente de stagner sans réel but dans ce monde.

La voix du sauvage n'était pas agressive : lorsqu'il s'exprimait avec elle, Drake tentait de se faire le plus convaincant et calme possible, faisant preuve d'un sang-froid exemplaire. Mais est-ce que ça allait suffire à lui faire regagner la raison... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 236
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: A travers la plaineuh~ [PV : Drake]   Dim 22 Jan - 22:25

Alors même que la rouquine continuait sa marche lente, elle laissait couler autour d'elle les paroles de Drake sans leur accorder la moindre importance. Ses intonations apaisantes ne lui faisaient ni chaud ni froid, et elle ne se sentait pas menacée, ni en danger, juste... Vide. Affreusement vide. Elle passait et repassait son pouce sur sa cicatrice, à travers le tissu, essayant de sentir ses doigts et ces pressions sur le tissu cicatriciel, mais elle n'y parvenait pas. Ses oreilles étaient couchées sur son crâne, et chacun de ses pas la portait moins loin que le précédent...

Au loin, on pouvait voir une silhouette se former. Camélia avait enfin réussi à gagner du terrain sur son amie, et elle la voyait à présent... Mais elle n'était pas seule. Le ventre noué par l'angoisse à l'idée que cet inconnu ne veuille du mal à une Kerowyn affaiblie, ou que cette dernière ne rentre dans une des furies dont elle avait le secret, Camélia se permit de sprinter la distance qu'il lui restait à parcourir. Elle était épuisée par cette course sous la pluie, dans la boue, mais elle était enfin arrivée à portée de voix et de vue, découvrant véritablement Drake : Un sauvageon avec une lance en bois et un pagne. Elle couvrit la distance qui les séparaient encore, soulagée de voir que ni l'un ni l'autre n'avait attaqué, puis attrapa l'épaule de Kerowyn qui s'immobilisa soudain.

- Vous êtes qui ? Elle ne vous a pas attaqué au moins ?

La rouquine dégagea son épaule brusquement, et entreprit de reprendre sa marche vers la forêt au mépris de ce début de conversation. Camélia la retint fermement, désireuse d'éclaircir la situation. Elle n'aimait pas perdre Kerowyn de vue, et encore moins la retrouver avec un inconnu susceptible de la piller. Pas qu'il y ait grand chose à voler, mais...

- Vous n'êtes pas un bandit au moins ?

A sa dégaine, il y avait peu de chance que ce fut le cas... Néanmoins, on n'est jamais trop prudents. Camélia se saisit du manche de sa hache, prête à réagir en cas de besoin.

Toujours plongée dans les affres de l'indifférence, Kerowyn cherchait à se dégager de la poigne de la marquée. Mais elle était au moins aussi épuisée qu'elle, sinon plus, et elle n'y parvenait pas. Misère... Elle voulait simplement se mettre à l'abris de la pluie et du vide...



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
74/100  (74/100)

MessageSujet: Re: A travers la plaineuh~ [PV : Drake]   Lun 23 Jan - 0:57

Décidément, les journées de Drake lui donnaient l'impression de comprendre un peu mieux le quotidien du vieux qu'il avait croisé plus tôt. Agnan devait sérieusement avoir une patience à toute épreuve s'il croisait des curiosités du destin à ce rythme-là... Cette fois-ci, il croisait une femme qui visiblement semblait protéger l'autre, qui était complètement perdue et avait, au passage, visiblement un grain.

Et voilà qu'on lui demandait encore si c'était un bandit ou non... Certes, il avait la dégaine d'un sauvage, avec sa lance en bois, sa tassette de cuir, ses bottes un peu usées et ses gants rudimentaires. Mais il n'en restait pas moins un colosse qui actuellement ne tenait son arme que de façon reposée et sans aucune animosité. Se faire traiter comme un rustre devenait parfois un peu frustrant, mais bon, pouvait-il vraiment le reprocher aux autres ? Après tout, il vivait dans un monde où la confiance était quelque-chose de difficile à accorder aux autres.

« Non, rassurez-vous. Le banditisme est très, très loin derrière moi. Je me contente juste de faire mon bout de chemin, de mon côté, et j'ai croisé cette pauvre femme égarée. Vous avez une idée de ce qui lui passe par la tête, d'ailleurs ? Si c'est pas indiscret... »

Au bout d'un moment, plus rien ne surprenait Drake. Il ne semblait même pas spécialement étonné ou curieux, juste un poil perplexe. Le sauvage avait visiblement vu des choses, pas mal de choses, et bien qu'il soit encore jeune et aie beaucoup à découvrir, cette curiosité pour le neuf commençait à s'émousser rapidement au fur et à mesure qu'il découvrait les différentes facettes plus ou moins laides de ce monde.

Inclinant un peu la tête, sa lance reposant toujours sur son épaule, il ne s'approchait pas plus que ça des deux jeunes femmes. À vrai dire, il ne se préparait même pas à se battre, et ça se voyait : position détendue, correctement installé sur ses appuis mais sans être prêt à bondir ou autre... Puis après un silence, il reparla

« ... Si vous en avez marre de la pluie, ma tente est juste à côté. Y'aura au moins la place pour vous d'éviter de finir trempée jusqu'aux os. Après, vous faites ce que vous voulez, c'est pas comme si j'en avais quelque-chose à faire... »

La tente de Drake était justement visible, non loin, entre quelques arbres : il s'agissait d'une de ces tentes de camp que l'armée faisait faire sur demande, semi-rigide, très résistante à l'humidité et de taille correcte. L'avantage était qu'il y avait la place d'y mettre plus que simplement un sac de couchage : un petit lit de camp au besoin, un petit feu, un espace pour entreposer du matériel de voyage... En retournant à sa vie de nomade, Drake avait prit soin de conserver quelques objets utiles pour ne plus avoir à vivre non plus comme le dernier des miséreux. Sous cette tente, ils pouvaient plus que largement tenir à 4 ou 5 en essayant de ne pas trop s'étaler. Une lueur émanait de sous la tente, un petit feu étant visiblement déjà allumé sous cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 236
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: A travers la plaineuh~ [PV : Drake]   Dim 5 Fév - 17:23


A vrai dire, les paroles de l'inconnu ne rassurèrent pas Camélia, qui continuait à tenir le bras d'une Kerowyn de plus en plus impatiente. La pauvre femme gémissait et tirait, les yeux rivés sur la couverture offerte par les arbres, et lorsque Drake proposa finalement de les accueillir sous sa tente, il sembla éveiller l'attention de la louve qui tourna son regard vers lui. Il leur proposait un abri... il était tout de suite plus intéressant aux yeux de Kerowyn, transie de froid. Sans parler du feu qu'il leur proposait. Constatant que son amie était plus calme, Camélia desserra un peu son étreinte sur son bras.

- Si cela ne vous dérange pas, juste le temps que la pluie se calme un peu...

Les deux femmes suivirent l'inconnu en direction de ladite tente, visible effectivement au travers d'une trouée dans les arbres. Au jugé, elle était effectivement assez grande pour qu'elles puissent y rentrer sans prendre toute la place, ce qui rassura quelque peu la mercenaire. Kerowyn... Elle s'en fichait, tant qu'elle était à l'abri de la pluie. Elle avait désespérément besoin de se réchauffer, a ce point transie que ses entrailles lui donnaient l'impression de couper comme du verre. La petite lueur qui brillait derrière la toile cirée exerçait sur elle un attrait presque hypnotique, si bien que lorsqu'elles arrivèrent finalement près de la tente, elle ne prit même pas le temps de se défaire de ses bottes et de sa cape pleine de boue avant de venir s'accroupir près des flammes, les mains tendues vers elles pour se réchauffer. De l'eau gouttait de ses mèches folles et de ses doigts, grésillant légèrement sur la pierre entourant le foyer en s'évaporant.

Arrivant quelques secondes après, Camélia ne put retenir un soupire en constatant le manque de tenue de son amie. Elle retira ses bottes, même si elle les déposa devant le feu pour les faire sécher, puis elle vint s'occuper de Kerowyn, la forçant à se mettre à l'aise. Avec un soupire, et l'espoir qu'on lui fiche enfin la paix, la louve se plia à ces cérémonies avec un profond soupire de lassitude. Elle ne pouvait cependant nier qu'elle se sentait mieux, une fois débarrassée de sa cape, de ses paquetages et de ses bottes... Mais elle n'osait pas déposer sa lame de coté. Elle ne voulait pas risquer de la toucher à nouveau. Elle regarda d'un air un peu absent Camélia finir de se mettre à l'aise, puis reporta son attention sur le feu. En plissant un peu les paupières, elle pouvait y voir danser des formes... Celle d'un guerrier massif à la lame dentelée... Lorsqu'elle avança la main pour la toucher, elle y reçut une tape de la part de Camélia. Camélia qui se tourna ensuite vers leur hôte et le gratifia d'un sourire reconnaissant.

- Merci pour l'accueil, et pour le feu ! Je m'appelles Camélia, et mon amie s'appelle Kerowyn.

Ladite Kerowyn grogna légèrement, daignant enfin accorder réellement son attention à l'homme sans nom. Il lui paraissait... Fade, sans importance, comme un grain de sable au beau milieu du désert où elle avait grandit. Grand mais quelconque, et définitivement pas du genre à massacrer aveuglément... Rien qu'elle ne recherche, donc. Il avait simplement un feu, et cela suffisait amplement pour le bonheur - du moins provisoire - de la guerrière rousse.

- 'lu. Et toi, c'quoi ton nom ?



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
74/100  (74/100)

MessageSujet: Re: A travers la plaineuh~ [PV : Drake]   Dim 5 Fév - 18:15


Visiblement, les deux femmes avaient leurs caractères bien à elles. L'une était complètement indifférente et apathique, et s'appelait Kerowyn. L'autre, la dénommée Camélia, semblait plus accueillante et sympathique, ce qui lui permit de détendre un peu son esprit. Après tout, le nomade était bien souvent ignoré de ses pairs, voire parfois méprisé et détesté par quelques personnes à l'esprit bien plus inquisiteur. Voir un peu de sympathie était souvent suffisant pour rendre sa journée entière plus agréable.

Une fois qu'elles furent présentées, le déserteur sortit de sa besace un peu de nourriture qu'il avait récupéré durant les derniers jours : quelques fruits sauvages, ainsi qu'un peu de viande crue qu'il avait visiblement déjà découpé en fines lamelles rougeoyantes. Au-dessus de son feu, une sorte de broche improvisée lui servait à faire cuire la viande qu'il s'empressa de correctement positionner. Ce fut alors à son tour de se présenter aux deux femmes qu'il avait recueilli sous la pluie.

« Drake... C'est mon nom. Quand à l'accueil, ce n'est vraiment pas grand chose. Je n'ai rien de plus à vous offrir qu'une protection contre la pluie le temps que les choses se calment et peut-être partager un peu de mon gibier pour éviter de jeter de la nourriture... »

En effet, pour un nomade survivant dans la nature, le gâchis était quelque-chose de très sérieux qu'il détestait par-dessus tout. C'est pour cela qu'il était même prêt à partager un peu de viande avec eux, bien que cela soit un repas... rustique. Au moins, la chair était visiblement correctement dépecée et il avait plutôt bien géré son coup.

Un léger silence laissa le crépitement des flammes se mêler aux battements de la pluie, avant que le sauvage ne se décide à parler de nouveau, de sa voix toujours aussi neutre et droite.

« Si c'est pas indiscret, vous faisiez quoi à courir sous une pluie aussi torrentielle ? Pas que la réponse me soit vraiment utile, mais je suis curieux... »

Une certaine forme de fatigue pouvait se distinguer dans la voix de Drake, mais pas une fatigue physique. C'était celle d'un homme qui se contentait de suivre le cours de sa vie, épuisé par ses péripéties, mais avant tout désorienté. De toute façon, il était clair et net qu'un homme habillé de simples bottes de cuir, d'une tassette en peau et d'ornements improvisés n'était pas un citadin, et encore moins quelqu'un qui pouvait se targuer de bénéficier de possessions personnelles. Au moins, il avait une forme de toit, mais encore fallait-il se dire que chaque jour était une lutte pour la survie...

Restait à savoir combien de temps les deux femmes désiraient rester, mais ça, le nomade n'osait pas leur demander. Selon la formulation, il aurait pu avoir l'air trop étrange à proposer à deux femmes de partager sa tente, ou trop impoli en ayant l'air de leur demander de partir de sa tente. Dans les deux cas, il préférait les laisser choisir sans leur demander. Elles pouvaient quitter son logis lorsqu'elles le décideraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: A travers la plaineuh~ [PV : Drake]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A travers la plaineuh~ [PV : Drake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Prix du petrole a travers le temps
» A travers la montagne. [PV Peintre]
» contre et dans la tempète... Que de plaisir... [PV Drake et libre ]
» Courant a travers bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Lieux Divers
-