AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Jeu 24 Nov - 14:05

Agnan voyageait, errait au gré de ses envies et de ses pas, suivant plus ses pieds que ne leur faisant prendre une véritable route et plus il marchait, plus il laissait son regard se perdre sur le pays, regardant au travers de la paix fragile et sa mémoire les aventures d'une autre époque. Quelques fois, le vieil homme s'installait à l'ombre d'un arbre et laissait s'écouler le temps, tout simplement tandis qu'à d'autres moment, c'est au pied d'un mur dans un village paisible, agité par ses propres habitants dans leur banal et précieux quotidien, qu'il regardait la vie se vivre tout naturellement.
Le vieillard avait une très longue, très lourde histoire...mais cela n'avait guère d'importance. Agnan la portait sereinement et se tournait vers le présent, sans plus se soucier de l'avenir. Cela faisait bien longtemps qu'il avait passé l'âge de s'inquiéter des lendemains. Sans but, sans projets, sans intention non plus l'ancêtre ne s'ennuyait pourtant pas. Les jours se succédaient sans jamais se ressembler pour lui, comment auraient-il pu, puisqu'il bougeait sans cesse, retrouvait des paysages différents et de nouveaux visages partout où il se rendait ?

Ah, enfin il apercevait un village plus loin. Quelques petites heures de marche, et il pourrait profiter de la bienveillante hospitalité Criméanne. Une toit pour la nuit, une couverture pour ses vieux os et un bol de soupe bien chaude, peut-être même un bout de pain avec tandis qu'il raconterait en échange de vieille histoires en souriant aux enfants émerveillés par les contes d'un autre temps.
A la lisière de la forêt, au bout du chemin qui menait hors de ces quelques bois en direction du village se tenaient deux gaillards à l'allure solide. Le plus grand notamment, songea le vieillard, devait être un utilisateur de haches, au vu de sa fantastique carrure. Bien que se doutant déjà de qui se passerait, l'ancêtre s'approcha sereinement, ses lèvres fendues dans son habituel sourire tranquille, jusqu'à ce que les deux hommes lui barrent le passage.


"Bonjour mes braves, une bien belle journée n'est-ce pas ?"
"Ouais, magnifique. Dis voir, qu'est-ce que tu fais tout seul sur la route grand-père ?"
"Je me promène, je profite du beau temps, je me remémore de vieux souvenirs...d'ailleurs, saviez vous qu'il y a fort longtemps, à seulement quelques kilomètres à l'Est il y avait eu..."
"Les histoires ça sera pour une autre fois papy" le coupa le grand dadais en s'approchant un peu plus "t'aurais pas un peu de blé à nous dépanner des fois ?"
"Mon pauvre garçon, je ne suis pas paysan s'exclama le vieillard "et puis cela fait bien longtemps que j'ai arrêté de travailler, la dernière fois ça devait être..."
"Mais pas des céréales vieillard, on te parle de pognon."
"Plait-il ?"
"Du pognon on te dit ! Du fric !"
"Du flouze !"
"Je ne comprends pas un traître mot de ce vous dites jeunes gens soupira le Marqué en lissant sa barbe "Soyez indulgents avec un vieil homme mes enfants, je ne suis pas au courant de des nouveaux mots et des expressions de la jeunesse."

Les deux bandits se concertèrent du regard, le plus petit haussant les épaules. Quand il disait que les journées ne se ressemblaient pas, désorienter deux larrons ainsi avait quelque chose...de sereinement distrayant, songea le vieillard en conservant son sourire détendu.

"Y s'rait pas sénile le vieux ?"
"Cécile ? Mais non voyons, vous vous en doutez bien c'est un nom de femme ! En revanche dans ma jeunesse commença à s'égarer Agnan, un sourire sans équivoque aux lèvres "J'en ai connu une qui était encore plus tigresse qu'une Laguz et..."
"Mais on s'en fout de tes histoires ! On veut que tu nous files ton argent !"
"Vous voulez combattre des loups-garous ?"

Le plus petit des bandits se frappa le front avec le plat de la main, dépité de tomber sur un vieux cinglé tandis que son camarade poussait un profond soupir et venait saisir le bien maigre ancêtre par le col.

"Ecoute vieux con, si jamais tu sa phrase, comme sa poigne cessèrent brusquement lorsqu'en un clin d'oeil Agnan frappa deux nerfs du bras qui le tenait, si vite que son geste échappa presque à ses "agresseurs" "Ugh !"
"Restez polis mes petits, je suis suffisamment âgé pour avoir botté les fesses des pères de vos pères !"
"Vieux fou ! Qu'est-ce tu m'as fait !?" Le mastodonte se tenait le bras, le choc l'avait complètement engourdi, comme si un éclair était passé à travers et ses doigts tremblaient.
"La violence peut résoudre bien des choses, mais est-elle vraiment la bonne solution rétorqua le vieillard avec l'air d'un professeur en pleine leçon de morale.
"Ferme la bordel !"

Fou de rage face à l'incompréhension de ce qui lui était arrivé, et de l'attitude de ce vieux gringalet, le gros costaud se jeta sur lui, levant un énorme poing serré dans l'intention de casser en deux ce taré. Plus agile qu'une anguille, le vieil homme pivota, à ras de son agresseur et d'un mouvement maîtrisé fit glisser son attaque loin derrière lui, laissant le bandit se faire emporter par son élan, déséquilibré par cette passe "élémentaire" et s'emplâtra tête la première contre un arbre.

"Et voilà s'exclama l'ancien en levant les mains comme par dépit "Ça s'agite, ça s'énerve et puis ça finit par se faire mal tout seul..."
"Bordel ! Sale fils de..."

Le second larron attrapa le vieillard par l'épaule pour le retourner, se préparant à lui casser la tête d'un grand coup de poing mais frappa dans le vide, l'ancêtre semblant disparaître au moment du coup tandis qu'un choc venant du dessous lui fit claquer les mâchoires avec violence, le réduisant au silence.

"Je vous ai déjà dit d'être poli, et ce n'est pas bien d'insulter les mamans."

Exaspéré par ce croûton et incapable d'accepter de se faire malmener par un être aussi frêle et âgé, le bandit insista, portant la main à l'épée qui pendait à sa hanche. Une paume sèche se plaqua sur son poignet et l'empêcha de dégainer, une gifle aussi peu efficace qu'humiliante suivant juste après. Un coup de tibia précis le frappa en pleine cuisse et sa jambe le lâcha, le faisant mettre un genou à terre avant qu'une seconde claque ne lui tourne la tête dans l'autre sens.
Puis une frappe étonnamment lourde, probablement le dos d'un poing, s'écrasa sur sa carotide et subitement tout devint noir tandis qu'il s'écroulait, assommé.


"Putain mais...mais t'es qui !?"
"Je vous l'ai déjà dit commença le vieillard, se retournant sans même avoir perdu son sourire face à son adversaire incrédule "Je ne suis pas Cécile."

A bout de s'être fait molester par un vieux fou pareil, la parodie de bûcheron lui fonça dessus pour le plaquer, fermement déterminé à écraser l'ancêtre ou à l'attraper et le casser en deux. Dans un soupir calme, Agnan se glissa à nouveau dans son attaque, le saisissant habilement et pivota, ajoutant son propre élan à celui de son assaillant et le projeta avec une puissance inouïe, l'envoyant faire un vol plané et s'écraser à plusieurs mètres de lui sans même s'essouffler.
Une journée comme une autre, donc bien évidemment totalement différente de la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mar 29 Nov - 6:59

Jusque-là, Drake avait eu droit à des journées très éprouvantes. Non pas sur le plan physique, car de ce côté-là, c'était un colosse doté d'une endurance à toute épreuve capable de supporter les plus poussifs des exercices sans broncher. Ce qui l'avait usé au plus haut point, c'était tout simplement les épreuves de volonté qu'il avait subi. Désormais, il doutait de tout... De sa place dans ce monde, de son intérêt même, et de son statut de soldat dans l'armée de Criméa. Est-ce qu'il devait réellement poursuivre ce chemin ? Rien ne pouvait l'assurer.

Ainsi, durant cette permission plutôt généreuse, il marchait, sortant d'un village dans lequel on le regardait encore étrangement. Avec sa carrure bien bâtie et carrée, sa peau sombre, ses longs cheveux noirs et ses deux anneaux en bronze aux oreilles, il ne passait certainement pas inaperçu et on pouvait sentir le poids des combats peser sur ses épaules, bien qu'il supporte visiblement cette lourde charge de façon admirable.

Vers la lisière de la forêt où il se rendait, il vit alors un vieillard, face à deux hommes visiblement armés. Il aurait bien réagi, si le vieil homme ne lui avait pas... jeté l'un des deux dans sa direction, avec une vivacité et une force qu'il n'aurait jamais pu soupçonner chez un petit vieux de sa composition. Qui aurait pu le prévoir, après tout ? Le fait était qu'en voulant intervenir rapidement, il s'était prit l'un des agresseurs en pleine poire, ce qui le poussa à le rejeter plus loin derrière lui en grommelant. Ce n'était évidemment pas de la faute du vieillard, qui de toute évidence ne l'avait pas vu.

Une fois l'assaillant qui lui était tombé dessus renvoyé derrière lui, visiblement excédé au vu de sa fuite bien rapide, accompagné de son associé, Drake s'approcha du vieillard, s'essuyant brièvement le visage avec l'un des bandages un peu poussiéreux de son bras gauche, couvrant visiblement une blessure presque rétablie qui remontait jusqu'à son épaule.

« Je dois admettre que ça, je m'y attendais pas, papy... Ça vous arrive souvent de vous défendre contre des abrutis comme ceux-là ? »

Bien qu'il ne soit pas extrêmement expressif, on pouvait sentir comme une légère pointe d'admiration. Pas non plus celle qu'un passant lambda étonné aurait pu avoir, mais celle d'un guerrier qui estimait un de ses pairs de façon égale avec respect. Après tout, ceux qui maîtrisaient le combat à mains nues n'étaient pas légion, et encore moins à cet âge-là, et le soldat ne pouvait que respecter ceux qui maîtrisaient cette dure discipline qu'il mettait un point d'honneur à étudier avec assiduité, en plus de ses entraînements martiaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mar 29 Nov - 12:36

Le vieux maître jeta un coup d'oeil à l'adversaire au tapis, il paraissait revenir péniblement à lui, puis au sac à patates volant et retint un juron en voyant sa maladresse. Un pauvre homme se trouvait sur la trajectoire de son projectile humaine et...patatras !
Ouf ! Au moins, l'illustre inconnu paraissait bien bâti et l'impact ne semblait pas lui avoir causé de dommages. Bien ! Quelle bonne nouvelle, mais cela lui fit sentir le poids de l'âge. A une époque, un tel gabarit ne l'aurait pas approché autant sans qu'il l'ait déjà depuis longtemps remarqué...
L'évanoui se releva, avant de se figer de stupeur. Son collègue venait de se faire envoyer bouler par un nouveau protagoniste, le vieillard paraissait aussi ancien que mystérieusement fort, et en voyant son chef abandonner les lieux son courage l'abandonna net et il l'imita.

Calmement, Agnan épousseta ses manches alors que le grand bronzé l'approchait, visiblement impressionné. Bon ben, il avait fini par se faire repérer hein ? Bof, ce n'était bien grave après tout, qui irait croire un...présumé vagabond à propos d'un vieux croûton qui fait voler des sacs de muscles ? Et puis, après tout, il s'en fichait un peu...cela lui permettait d'être plus tranquille de jouer son jeu de papy gâteux, mais ce n'était pas nécessaire.
Pas plus dérangé que ça au final, le vieux Daeroth lissa sa barbe en écoutant le nouvel arrivant avant de rire gaiement.


"Moi ? Me défendre contre ces rustres ? Mon pauvre garçon, ce choc a du te secouer plus fort que je ne le pensais..."

En vérité, l'impact avait du plus le surprendre qu'autre chose. Taillé comme un ours, ce gamin paraissait se porter comme un charme, ce qui manquait pas de rassurer l'ancêtre qui s'était senti mal de lui avoir jeté un crétin sur la figure alors qu'il venait peut-être même l'aider. On ne sait jamais par les temps qui courent - même s'il fallait déjà se méfier de tout dans ses jeunes années - mais cette grande perche paraissait pleine de bonne volonté.

"La déesse en soit louée, je n'ai plus à me battre depuis bien longtemps ! J'ai eu de la chance que ces idiots se soient emmêlés les pinceaux tout seuls, mais je ne m'attendais pas à ce qu'ils trébuchent ainsi. C'est impressionnant à quel point les marauds tombent facilement, n'est-il pas ?"

Ses yeux affûtés remarquèrent le bandage sur le bras du jeune homme. Ainsi, il avait voulu intervenir à son secours...même en étant encore en convalescence, hm ? Certes, il paraissait en fort bonne santé désormais, mais c'était tout à fait louable. Ah, que le monde avait besoin de courageux jeunes gens comme celui-ci, et non plus de vieilles carnes séchées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Dim 11 Déc - 6:42

En définitive, Drake devait être face à quelqu'un d'original. Un combattant visiblement d'un très grand talent, mais discret au possible. Il avait eu l'occasion de voir comment il s'y était prit... Le vieux semblait rediriger la force des coups de ses assaillants contre eux, ce qui semblait à première vue impossible. Et pourtant, ce petit papy y arrivait visiblement. Ce genre de force passive, cette tranquillité agressive, c'était ça que le soldat recherchait : une force qui ne se contentait pas d'être simplement brutale et décisive, mais également souple et subtile.

Le regardant, mi-admiratif, mi-intrigué et masquant ces émotions par une maigre neutralité, il finit par lui répondre, visiblement très curieux quand au vieillard qui venait de malmener sans aucune difficulté ses agresseurs.

« Je sais reconnaître un véritable guerrier quand j'en vois un... Un maître, même. Alors... Même si vous restez modeste, je sais quoi en penser. Mon aide était inutile. »

Il restait droit, sans son armure, et on sentait que le poids de la discipline militaire commençait à faire de lui quelqu'un de plus appuyé encore. Ce n'était plus un simple sauvage déchaîné tel un électron libre survolant le monde sans but; désormais, il avait l'allure déterminée d'un chevalier prêt à tout pour devenir le meilleur, bien que la route soit longue et parsemée d'embûches.

Alors il lui demanda quelque-chose de direct, d'insensé, et pourtant de totalement réfléchi et rationnel : se courbant en avant, les bras le long du corps, il lui fit cette requête formelle avec tout le respect et le sérieux qu'il pouvait avoir à offrir.

« On vient à peine de se rencontrer, de se croiser, et vous allez probablement me prendre pour un impétueux... Mais je dois vous le demander : s'il vous plaît, enseignez-moi. Si je veux un jour devenir un héros, je dois devenir plus puissant. Je n'y arriverais jamais si je ne comprend pas ce qui a fait la force des anciens ! »

Bien qu'il ait été très direct, il était on ne peut plus sérieux : pas de blague ici. Face à lui, ce vieux était très probablement infiniment plus expérimenté que lui. Ce n'était pas la fougue de la jeunesse seule qui le mènerait vers le statut de héros; il lui fallait aussi la sagesse des anciens. Et cette démonstration venait de lui prouver qu'il avait trouvé enfin ce qu'il cherchait peut-être : un vétéran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Dim 11 Déc - 11:46


Hé bien, ce jeunot au moins réunissait quelques qualités prometteuses. Franc, optimiste, plein de bonne volonté...'pis fallait voir le gabarit aussi, une vraie masse de muscles ! Une fois qu'il aura mis un peu d'ordre dans sa vie, il ne devrait avoir aucun mal à en faire quelque chose de grand.
Le vieux Daeroth lissa sa barbe en écoutant le jeune homme fasciné le qualifier tour à tour de "véritable guerrier" puis se maître, faisant s'étirer le sourire du vieillard. Fut une époque où il n'en aurait pas douté, c'est vrai. Il serait absurde de le nier, à son apogée Agnan aurait été un fléau pour quiconque croiserait sa route...mais c'était il y a si longtemps, qu'il se demandait même si le père du père de ce grand dadais avait déjà quitté les testicules de son géniteur.

L'ancêtre regarda le gamin, plus droit que s'il était assis sur une épine de wyverne, lui demander de l'entraîner. Comme quoi il souhaitait devenir plus fort, un héros, et qu'il avait besoin d'un maître pour ça. Il n'avait certainement pas tort, mais le vieillard ne broncha pas, continuant de sourire avec l'amusement d'un vieux fou qui observe le monde continuer à tourner.


"Hohoho ! Pour être impétueux mon garçon, tu l'es ! Et tu n'as pas à en avoir honte, c'est dans l'ordre naturel des choses. Moi-même à ton âge je débordais d'énergie et de volonté, je me serais battu comme un chiffonnier avec le premier venu pour un oui ou non..."

Il s'abstenait bien de préciser que "dans sa jeunesse", la violence et la haine était le quotidien du peuple...et en particulier d'un Marqué, préservé et élevé pour être une arme. Pour lui, le bon vieux temps n'avait rien de bon. Détaché du monde, Agnan ne regrettait de toute façon pas les jours passés.
Son sourire toujours aussi large, détendu contrairement au "petiot", le vieillard continua à lisser sa barbe, s'amusant même à essayer d'en recourber le bout.


"L'âge apporte souvent la sagesse, mais la sagesse n'a rien à voir avec la force. Et ce n'est pas moi qui te rendrait fort, j'en suis bien incapable ! Regarde-toi mon garçon, tu es bâti comme un ours quand je suis une vieille crevette séchée."

Sa lassant pour le moment de jouer avec sa barbiche, le vieil homme croisa sereinement les mains dans le dos, étudiant du regard ce jeune chiot au regard plein d'espoir. Mouaip, il ne pourrait même pas lui apprendre à nager. Pas avec une armure en tout cas, il n'a lui-même jamais essayé. Il conserva son sourire - c'est bon pour le moral - et son regard se fit plus sérieux.

"La "force" comme tu l'entends vient avec l'expérience mon garçon. C'est aussi ça, ta "force des anciens". Il n'y a pas d'autres chemins, pas de raccourcis et aucune solution miracle. Si tu veux devenir un grand guerrier...alors tu dois faire la guerre."

Cela il était bien placé pour le savoir. Il en avait vu, des jeunes gens plein de talents qui sortaient tout juste de leur salle d'armes, emplis de volonté et de confiance parce qu'ils avaient du potentiel et de l'entraînement...et se faire massacrer les premiers car ils n'étaient pas capable de suivre un combat pur et simple. Ou être simplement débordés par la masse, ou la sournoiserie.

"Et je sais que le mot "héros" sonne comme une montagne d'or, mais es-tu bien certain qu'il en vaille la peine ?"

Dit-le vieil homme en plissant les yeux, son sourire s'étrécissant un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Dim 11 Déc - 21:02


Les paroles du vieux étaient remplies d'une sagesse que Drake ne pouvait que respecter. En définitive, il avait face à lui ce qu'il estimait être un héros des temps passés, un être qui avait pu apprendre de sa vie et de ses expériences. Ce qu'il disait était vrai, et le soldat ne pouvait qu'acquiescer. Sans un vécu plus approfondi, il ne resterait que ce qu'il était actuellement : un apprenti empli de volonté, et rien d'autre.

Une question plus que valide lui fut posée par la suite : qu'attendait-il quand au fait d'être un "héros" ? C'était en effet une bonne question. Il serait quelqu'un de puissant, et alors ? En serait-il plus heureux pour autant ? Non, les choses ne pouvaient pas être si simples...

« Être un héros... Je ne cherche ni la fortune, ni même vraiment la gloire en elle-même. Ce que je veux, c'est représenter un symbole d'espoir. Prouver au monde qu'on peut être le dernier des parias et pourtant réussir à devenir un modèle pour tous les guerriers de ce monde. Les gens n'idéalisent que ceux à qui ils ont laissé une chance en premier lieu... Nobles, duellistes aux pedigrees plus qu'honorables, chevaliers personnels pour quelques riches de renom... Je veux briser ça. Je me fiche d'être connu simplement pour ma satisfaction personnelle; ce que je veux, c'est envoyer un message au plus grand nombre et apporter un peu de justice dans ce monde. »

En effet, là où il avait vécu, on ne parlait que de héros sur leurs chevaux blancs partis défendre la veuve et l'orphelin. Et, au mieux, pour les plus réalistes, on parlait des guerres qui ont opposé Criméa et Daein et des événements qui ont suivi. Mais de façon générale, un roturier était né pour en rester un, et le destin de chacun était tout tracé par sa naissance. Drake ne voulait pas de ça : il ne voulait pas être qu'un anonyme parmi tant d'autres, un simple paysan content du peu qu'il possède.

Non, il désirait montrer au monde qu'un abruti moyen pouvait devenir une légende, que son nom pouvait être gravé à l'encre noire dans les livres d'histoire et conté par de vieux sages instruisant la jeunesse sur les héros des époques d'antan. Cette renommée, il ne la voulait pas pour la gloire : il la voulait en tant que symbole d'espoir pour tous les rebuts de ce monde. Que chacun sache que quelle que soit l'origine d'une personne, que l'on soit un modeste paysan, un bandit, une éleveuse de chèvres, le fils d'un riche marchand, l'héritier d'une famille noble ou même un mendiant puant et vieillissant, il était possible de devenir quelqu'un agissant pour des valeurs strictes que le monde respectait en tant que tel au travers des âges.

« Avec votre âge et votre expérience, ça vous semble probablement stupide, de chercher à améliorer les choses sans même parvenir à tout comprendre... Mais j'ai trop longtemps eu l'impression d'être inutile, de me contenter de survivre. Et ça, c'est le comportement d'un lâche. En tant que guerrier, je dois me battre et tout faire pour changer les choses moi-même. Mais pour ça, je dois d'abord me changer moi. Je suis parfaitement conscient qu'il n'existe pas de solution miracle... Les solutions les plus simples sont rarement les meilleurs, si tant est qu'elles existent. »

Frappant son poing dans la paume de sa main gauche, il semblait déterminé comme jamais. Son idéal de justice, il n'était pas rose non plus. Pour Drake, tuer était un moyen plus qu'envisageable pour arriver à un résultat satisfaisant. Cependant, il ne croyait pas aux héros de légendes comme étant des êtres parfaits : après tout, un mythe a pour principe d'embellir la réalité pour la faire correspondre. Lui, il ne voulait pas être qu'un modèle manichéen; il voulait avant tout changer le monde. Le soldat avait pu subir la désillusion la plus cruelle de sa vie en se rappelant de la dureté et de la laideur du monde. Si personne ne voulait changer, alors lui ferait tout pour que les choses changent. Tel était son but.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Dim 11 Déc - 22:15

Le vieillard s'amusait de cette rencontre. Comme toujours, les jours se suivaient et ne se ressemblaient pas alors que la vie continuait son cours et que les événements se répétaient. La jeunesse était pleine de rêves et d'apprentissages, et ses "héros" en devenir aspiraient tous à la même gloire, à la même liberté...chacun à sa façon, mais pour un même résultat.
Mais plus il parlait, plus ce gamin lui paraissait prometteur. Il n'était peut-être pas adroit, expérimenté, ni même très futé...mais il était plein d'une sincère bonne volonté. De ces doutes et ces aspirations qui font un jour d'un jeune chiot pareil un grand homme qui fait à son tour rêver de petits enfants.


"Ne pas comprendre ne signifie pas être stupide, tout comme comprendre n'est pas synonyme d'intelligence."

Toujours fendu de son éternel sourire, le vieillard observa le chevalier avec attention en recommençant à lisser sa barbe. Son discours l'amusait...mais l'intriguait surtout. On sentait là une volonté de faire ses preuves envers et contre tout, sans origine, sans nom, sans rien d'autre que la détermination et les muscles. L'ironie le faisait sourire également, car le fléau du continent qui avait pourtant offert cette solution à tout et chacun était originaire de sa patrie...et cette chance universelle y persistait.

"Un symbole d'espoir, hein ? Devenir le modèle d'une génération, prouver qu'on lutter contre son destin et devenir quelqu'un en partant de rien...comme le fameux général Ike, hmm ?"

Son sourire s'agrandit. Ah, Ike...un brave garçon, à ce qu'on racontait. Le vieillard regrettait de s'être déjà retiré lorsqu'il a fait parler de lui, et d'avoir été déjà depuis longtemps trop vieux pour faire quelques passes avec le guerrier. Et en particulier de n'avoir pu le présenter au jeune Redeye, ils auraient eu tellement à se dire...

"On pourra difficilement trouver un meilleur exemple de "héros" que ce brave garçon, n'est-ce pas ? C'est triste qu'il ait fallu de telles horreurs pour qu'il se révèle au grand jour."

Un nom fabuleux, des faits d'armes fantastiques... Agnan aussi, en avait eu sa dose, il y a longtemps. Mieux que les anciens qui rêvaient de leur gloire passée, mieux que les jeunes qui se montaient la tête par des mots et des rêves, le vieil homme savait quel était le prix à payer.

"Et ce Ashnard vraiment, quel monstre ! D'exploiter ainsi le moindre citoyen de son peuple pour peu qu'il fasse montre de talent dans le seul but de monter une armée monstrueuse... Le monde ne se remettra sans doute jamais d'une telle cruauté, hm ?"

Son sourire s'était à demi effacé, le ton se partageait entre le cynisme et le détachement tandis que le vieillard terminait sa phrase en dressant un sourcil, toujours curieux de découvrir de nouvelles personnalités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Lun 12 Déc - 3:09

Sa discussion avec le vieillard était définitivement plus enrichissante que celles qu'il avait eu avec tous ceux qu'il avait croisé jusque-là. Il faisait preuve d'une sagesse que Drake ne pouvait que respecter au plus haut point, et il semblait en savoir beaucoup plus sur le monde qu'il ne pouvait même l'imaginer. Lorsqu'il mentionna Ike, l'un des plus grands héros de ce monde, au point que même Drake en avait entendu parler, il ne put s'empêcher effectivement de répondre avec une pointe d'admiration tout de même modeste et contenue.

« Ike... Le héros de l'aube. Depuis que j'ai recouvré la majorité de ma mémoire, je me souviens de lui. Enfin, pas personnellement, jamais dans mes hameaux boueux je n'aurais pu croiser de ma vie un tel héros de légende; mais sa réputation le suit partout. Mais ce n'est pas car le passé a donné des héros exemplaires que je dois jeter l'éponge... »

Une flamme brûlante était allumée dans ses yeux, et on pouvait sentir que rien ni personne ne pourrait le faire reculer ou même lui faire perdre sa légendaire motivation désormais. Il avait traversé trop de phases de doutes pour pouvoir commencer à flancher. Bien sûr, il avait toujours des questionnements et des incertitudes, mais c'était cet aléatoire qui faisait de lui ce qu'il était, qui lui permettait de devenir plus sage avec le temps sans se jeter la tête la première dans le danger sans aucune considération.

« ... La perfection est impossible à atteindre, mais ce n'est pas une excuse pour ne pas essayer tout de même. C'est en acceptant de faire l'impossible qu'on peut prétendre absolument tout faire pour arriver au bout de ses rêves... Enfin, c'est comme ça que je le vois. »

Puis il parla d'Ashnard... Drake, en bon homme peu éduqué, ne savait que peu de choses sur ce sinistre personnage. On parlait souvent de lui comme d'un tyran, un sanguinaire, un véritable fou. Cependant, bien que ça le gêne un peu de ne pas être complètement d'accord avec le vieux sage, il ne pouvait s'empêcher d'exprimer son opinion quand à la fin de sa dernière phrase.

« Je ne connais presque rien de ce fameux Ashnard, tout le monde n'en parle que comme d'un fléau, et je ne suis pas quelqu'un de très éduqué... Mais je pense que le monde s'en remettra. C'est ça qui forge le caractère; l'adversité, la cruauté, la misère. C'est toujours une tragédie, mais c'est le fait de pouvoir surmonter ces difficultés qui peut nous rendre plus fort. C'est pour ça que le monde a besoin de savoir qu'il ne faut pas forcément être l'héritier d'un grand héros, d'un noble ou d'un personnage illustre pour être quelqu'un... Les véritables héros peuvent venir de n'importe-où, et je tiens à en devenir la preuve vivante un jour. »

On sentait dans ses paroles que des obstacles à outrepasser, il avait du en voir des tas. Bon, très sûrement moins que le vieil homme, différence d'âge oblige, mais tout de même un sacré paquet. Entre blessures, cicatrices, le peu qu'il avait pu révéler sur son passé... Bien qu'il ne s'étale pas toujours sur lui, il semblait réellement s'être relevé bien plus d'une fois de coups très durs qui avaient fait de lui le véritable colosse déterminé qu'il était aujourd'hui.

Au final, même Ike, héros de l'aube, était le fils d'un héros qui avait hérité de toutes les opportunités les plus fructueuses pour devenir un des plus illustres personnages de sa génération. Ses compagnons les plus renommés également profitaient de circonstances les rendant beaucoup plus prompts à devenir notoires. Ceux qui naissaient dans la boue, parmi des dizaines - voire centaines - de milliers d'autres anonymes étaient destinés à vivre leur vie tranquillement et à admirer ces gens d'en bas, entretenant le mythe de l'héritage et de l'importance d'une bonne naissance; un fils de paysan serait paysan à son tour, et un fils de boucher le serait également.

Drake, lui, était bien moins encore que ça : le fils illégitime d'un mercenaire et d'une fille de joie, sans aucune famille réellement tangible et jeté dehors une fois jugé en âge de "se débrouiller tout seul". Il avait du tout obtenir par lui-même, allant même jusqu'à voler, mendier et éventuellement rejoindre un groupe de bandits. Il avait vécu comme un paria, et même aujourd'hui on le voyait encore un peu en tant que tel. C'était un rebut de l'humanité qui cherchait simplement à s'émanciper de sa condition pour devenir un symbole pour tous les autres crasseux de ce monde...

Car même les escrocs, tueurs, bandits, égorgeurs et autres criminels de basse vertu avaient besoin qu'on leur montre qu'ils avaient un héros pour représenter la part de gloire qui sommeillait en chaque être, même au fond des pires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Lun 12 Déc - 14:26

Héhé, très prometteur ce gaillard. Comme prévu, ses yeux s'étaient mis à briller à la seule mention du nom de Ike et il essayait à sa façon de vivre dans "le monde réel". Et puis, en plus d'être plein d'entrain il savait admettre qu'on ne devenait fort qu'en souffrant, un trait rare en cette époque...probablement. Il est vrai que le vieillard ne discutait que rarement de tels sujets, préférant oublier les douleurs pour se rappeler les rires, comme tout et chacun.
Feignant soudainement un mal de dos, et puis il est vrai qu'il préférait se préserver, l'ancêtre alla s'asseoir au pied d'un arbre en déposant son barda à ses côtés.


"Pfiou...excuse-moi mon garçon, mais cette discussion s'annonce aussi longue que passionnante, et je n'ai malheureusement plus l'endurance de rester debout aussi longtemps. L'âge est une bien triste maladie, contre laquelle toute l'adresse et la sagesse du monde ne peuvent hélas pas grand chose."

Soupira le vieil Agnan en reprenant un grand sourire. De sa vie, il n'avait vu ou connu de plus grand peur...que celle de l'âge. Ce fléau inévitable qui rendait fou avant l'heure, qui transformait le plus grand des empires en poussières oubliées. Inutile de le nier, le vieil homme le voyait bien dans ses gestes, il le sentait au quotidien...son temps approchait et son corps se faisait usé, fatigué par tant et tant d'hivers.
L'avantage d'être un "sage", comme on le désignait, c'est qu'il n'avait plus peur. Au contraire, il remerciait la déesse tous les jours de lui avoir accordé la chance de vivre aussi longtemps, et à chaque soleil qui se levait i offrait une prière supplémentaire pour la grâce dont il bénéficiait de pouvoir le regarder.


"Et tu as parfaitement raison fils, la force vient face à l'adversité. Qu'importe l'origine, le but, la raison...les meilleurs sont ceux qui ont joué leur vie, et qui sont restés pour recommencer."

La puissance physique, la vitesse, l'adresse, l'expérience même...tout cela pouvait s'apprendre de bien des façons, et qu'importe que l'on possède l'un, l'autre ou le tout, seul le résultat comptait. Dans un véritable combat, il n'y avait qu'un seul vainqueur, et celui-ci sera "fort", qu'il ait gagné par chance ou par talent. Les meilleures techniques sont celles des survivants, dit-on parfois, Agnan adhérait plutôt bien à cette philosophie.

"Le Roi Ashnard...était très certainement fou, c'est un fait. De ce que j'ai entendu, il était obsédé par la puissance...à tel point qu'il offrait un poste à la hauteur des compétences de quiconque se présenterait à lui. Tu as peut-être déjà entendu parler des quatre Cavaliers de Daein ? On dit qu'il s'agit des meilleurs guerriers du pays...et pourtant, à son époque, plusieurs d'entre eux n'avaient pas de passé, pas d'histoire, parfois même pas de visage...et ils étaient ses seconds, les généraux les plus prestigieux et impressionnants de la nation."

Quand le roi-fou était monté sur le trône - par des moyens déjà...douteux - cela faisait déjà longtemps que le vieillard s'était retiré du monde et de ses conflits, mais même un vieil ermite pouvait entendre parler de telles rumeurs. Le jeune Redeye n'était alors encore qu'un enfant, mais Agnan s'était pris à l'imaginer un jour resplendir sous les bannières de leur patrie. Sans titre, sans origine, sans rien d'autres qu'une lame et le talent...et un roi qui offrirait un nom à quiconque le mériterait.
Le vieil homme sourit un peu, sombrant petit à petit dans une douce mélancolie. Lorsqu'il avait entendu cette histoire, la première fois, il avait espéré que le monde évoluait dans le bon sens, qu'un roi pensait enfin au peuple et au mérite plutôt qu'aux traditions coincées et dépassées. Et par sa nature guerrière, il ne pouvait prétendre ne pas comprendre les actes du tyran...


"Dans sa "folie" il mena une guerre redoutable, écrasant par la force ceux qui étaient sur son passage. Car c'est tout ce qui comptait à ses yeux, être fort...un véritable "monstre" pas vrai ? Un fou comme l'on en a jamais vu à travers l'histoire..."

Son ton changea lentement alors que son sourire se fendait sur un coin. Peut-être n'était-il lui aussi qu'un vieux fou au cerveau un peu trop grignoté par les années...ce n'était pas impossible, après tout.

"Sans lui, les héros n'auraient pas eu à se révéler. Personne n'aurait eu à bousculer des siècles de traditions, de coutumes et de lois pour lui faire face. Il n'y aurait pas eu à surmonter des vieilles rancunes et à s'allier avec d'autres ennemis pour surmonter les pertes innombrables..."

Gigotant un peu contre son tronc pour trouver une position plus confortable, l'écorce n'étant définitivement pas un bon coussin, le vieillard se fendit d'un large sourire aux frontières de la provocation alors que son regard brillait d'un amusement étrange. Il se demandait ce qu'il aurait fait à l'époque, s'il ne s'était pas retiré ainsi des affaires "de la jeunesse" et ne savait dire s'il aurait ignoré cette folie à grande échelle...ou s'il s'y serait précipité pour flamboyer une dernière fois.

"Des villes ont été rasées, des dizaines de milliers d'innocents et de braves gens sont morts, Beorcs et Laguz ont failli être anéantis et les fondations même de nos cultures ont été ébranlées, à tel point qu'aujourd'hui encore on peine à s'en remettre...mais dis-moi, mon garçon. Si tu pouvais remonter dans le temps pour empêcher le treizième roi de monter sur le trône...le ferais-tu ?"

Cela faisait bien des années qu'il rêvait de poser cette question à un jeune fou. Agnan était certainement bien trop vieux pour s'intégrer réellement au "nouveau monde", qui avait tant évolué en si peu de temps...en même pas un siècle, tout avait tellement changé qu'il peinait encore à s'y retrouver. Mais une chose était sûre, les événements tendaient à se répéter, l'ignorance amenait la peur tandis que le doute apportait la sagesse...et en cette époque troublée, comme toujours, on aurait besoin d'esprit vifs autant que de gros muscles.
En ces jours où il s'éternisait, le vieillard se contentait désormais de jeter le pavé dans la mare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mar 13 Déc - 0:54


La question du vieux sage était complexe. Non pas que sa compréhension était difficile, mais la réponse n'était pas aisée à formuler. Drake était bien conscient de ce que beaucoup auraient répondu : "Oui, j'aurais empêché un tel désastre de se reproduire"... Mais pourtant, sa pensée personnelle sur le problème était très différente, et il ne put s'empêcher de lui en faire part

« Si je pouvais l'en empêcher... ? Non, sûrement pas. C'est peut-être tragique, et je ne pourrais jamais laisser une telle chose se dérouler de mon vivant sans au moins essayer d'agir, mais ce sont les horreurs du passé qui nous apprennent à construire un avenir meilleur. Si ça n'avait pas été Ashnard "le fou", ça aurait été quelqu'un d'autre, peut-être plus tard. Ce qui est fait est fait, et on ne peut pas perturber le cours des choses qui ont été accomplies. On peut simplement observer, apprendre, et en tirer des leçons pour se forger un avenir meilleur... Telle est la façon dont je vois les choses. »

Pour un sauvage sans aucune éducation, le soldat était capable de faire preuve d'un recul assez exemplaire sur le sujet. Pour lui, le manichéisme n'était qu'un outil permettant aux puissants de soulever les masses en leur faisant croire à de grandes batailles justes et vertueuses contre un perfide adversaire. En réalité, les choses étaient toujours beaucoup plus complexes.

« Un héros n'est pas pour moi simplement un défenseur du bien contre le mal, ou quelque-chose de radical dans ce genre-là. C'est quelqu'un capable d'inspirer une génération entière en sachant faire les choix qui lui semblent justes, non pas seulement pour sa patrie, mais pour ceux qui lui sont cher et pour le plus grand nombre. Alors non, même si j'en avais le pouvoir, je ne changerais jamais l'histoire, bien que je n'en sois pas moins désolé pour ceux qui ont perdu beaucoup au sein de ces guerres. Seulement, à trop s'apitoyer sur les crimes qui ont été commis, on finit par en oublier le plus important... »

Drake s'était assit à côté du vieux, au fil de la conversation, visiblement réfléchi et pensif quand il lui posait des questions. Il ne souhaitait pas simplement devenir un héros pour détruire le mal ou pour obtenir la gloire, non... Pour lui, devenir un héros signifiait inspirer les générations futures à aspirer à quelque-chose de meilleur que ce pour quoi ils ont été conditionné toute leur vie; que les plus modestes même aient confiance en eux pour croire en leurs rêves sans jamais laisser autrui les piétiner pour des problèmes stupides de noblesse, de qualité de naissance, de fortune, de prestige...

Le plus humble des paysans tout comme le plus riche des bourgeois pouvait tout aussi bien devenir un grand homme qu'un misérable; l'origine n'est jamais le critère le plus déterminant. C'est la volonté et la détermination qui faisaient, pour Drake, la différence entre un réel héros et quelqu'un aspirant à suivre une route toute pré-construite tout le long de sa vie. Et pourtant, Drake ne méprisait pas ces derniers, qui choisissaient le confort au-delà de la grandeur : chacun était libre de diriger sa vie comme il l'entendait. Mais lui, il ne souhaitait pas rester dans l'ombre des autres; il voulait devenir grand, et pour cela, il devait avant tout devenir sage.

Le corps et l'esprit sont deux puissances incommensurables et indissociables, et beaucoup trop négligent au moins l'un des deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mar 13 Déc - 12:50

Tiens ? Celui-ci oserait formuler qu'il ne changerait pas les événements qui se sont produits, s'il en avait la possibilité. Le vieillard l'écouta en hochant la tête, paraissant apprécier la réponse du jeune chevalier. Il pouvait admettre qu'il fallait un véritable mal pour qu'on puisse en tirer des leçons, ça le vieil homme le savait déjà puisque la grande perche prétendait être prêt à souffrir pour devenir fort...mais il savait aussi reconnaître que cela pouvait passer par des horreurs pour que les peuples en sortent grandis. Et puis, il avait une assez bonne définition de l'idée qu'on pouvait se faire d'un héros. Enfin, de ce pour quoi un héros devait être applaudi, plus précisément.

"Bon garçon. Ce sont là de belles réponses, indubitablement l'ancêtre dressa un instant un sourcil, se demandant si le gamin comprendrait ce mot tu n'as vraiment aucune raison de me demander de t'entraîner, je suis convaincu qu'il te suffira de suivre tes convictions et tes idéaux pour devenir un jour un grand homme. Et pas seulement car je dois me dévisser la tête pour te regarder dans les yeux !"

Toujours plein d'humour, Agnan s'accorda à nouveau un large sourire qui ne démentait pas la sincérité de son opinion. C'est vrai quoi, qu'est-ce qu'ils avaient ces jeunes à être tous aussi haut que des montagnes de nos jours ? Ils ne pensent donc pas à leurs pauvres aînés quand ils font leur poussée de croissance ?
Puis il poussa un long soupir et se tortilla une fois de plus contre l'écorce, maugréant dans sa barbe une malédiction à l'encontre de ses fichues racines qui prenaient un malin plaisir à lui labourer le dos, quoiqu'il fasse.


"Oui, tu deviendras sans doute un grand homme...un général prestigieux, un aventurier dévoué, un conte vivant pour enfants...mais je prie de tout mon coeur que tu n'ai jamais à devenir un héros, car je ne connais aucun titre plus triste à porter que celui-là."

Agnan regardait ce gamin, avec les yeux emplis d'une ancienne mélancolie. Avec sa "gueule d'ange", le chevalier ne serait jamais le plus charismatique des guerriers. Massif comme il l'était, l'ancêtre doutait qu'il devienne un jour la plus fine lame du monde - qu'il manie l'épée ou la lance - et étrangement il songeait qu'il n'était certainement pas le plus intelligent des hommes...mais il était honnête jusqu'à sa logique et animé des meilleures intentions du monde. L'imaginer être acclamé haut et fort par un titre aussi écoeurant que celui de héros attristait le vieil homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mer 14 Déc - 17:39

Le vieux était définitivement plein de surprises. Il croyait en lui ? Personne n'avait jamais cru en Drake; il avait toujours du garder sa détermination aussi solide que possible. Mais pour la toute première fois, quelqu'un d'autre l'avait regardé, écouté, et avait même fini par croire en lui. La surprise était totale... Et ce n'était pas n'importe-qui, face à lui, mais un véritable vétéran qui avait vu, expérimenté et qui en connaissant un rayon.

Un temps de silence plus tard, après avoir entendu sa dernière phrase, il compris ce qu'il voulait dire, enfin; ce qu'être un héros signifiait, par les temps qui courent. Un sourire accompagné d'un froncement de sourcils déterminé anima son visage, puis le soldat lui répondit alors.

« Vous êtes le premier à croire en moi... Le premier à me juger pour ce que je suis. Je comprend maintenant ce que vous dites, sur le fait d'être un héros... Sur ce que ça implique. Si un jour le monde en avait besoin, malheureusement, je serais le premier à me jeter corps et âme pour remplir ce rôle, bien que cela me colle à la peau comme une malédiction. Mais j'ai compris ce que cela impliquait. Je suppose que je n'ai pas la réponse tout de suite, mais c'est pour cela que je dois encore apprendre, et pas seulement me jeter dans une direction sans réfléchir. »

Il ne semblait pas téméraire au point de se jeter volontairement dans le danger, mais il ne le fuyait pas pour autant. Visiblement, sa discussion avec le vieux l'avait énormément instruit, et il savait désormais quel était son problème. Drake avait fait une fixette sur son corps trop longtemps; désormais, il devait songer à son esprit. C'était ça qui allait changer toute la donne... Allait-il devenir un héros pour ce monde, un illustre personnage, ou allait-il échouer et rester un paria toute sa vie ? Cette dernière solution, il l'évinçait immédiatement.

« Je ne me permettrais jamais de décevoir vos enseignements. Vous m'avez permis de prendre conscience de quelque-chose que j'ai trop longtemps ignoré... Je n'irais jamais nulle part si je ne m'assagis pas. Je ne dois pas juste m'entraîner et devenir le plus fort, je dois voyager, me battre, apprendre du monde et tirer une leçon de toutes mes expériences. Ma route sera longue, mais j'ai l'espoir qu'un jour elle me porte où je l'ai souhaité. »

Sa détermination semblait réellement imperturbable, mais il venait de prendre conscience de son excès de témérité. Il ne devait pas juste devenir plus fort, plus intelligent ou plus courageux : il devait apprendre. Le soldat était tel un apprenti plein de potentiel qui n'en faisait jusque-là que trop rien en raison de sa peur du changement et d'être dans le faux. Mais rencontrer le vieux sage lui avait permit de changer... De prendre conscience de ce qui était.

« ... Le monde a besoin de plus de personnes comme vous, de véritables guerriers sages. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mer 14 Déc - 18:21

Ah jeunesse, fantastique et merveilleuse jeunesse...c'est ce genre de petit gars qui lui faisait continuer encore un peu sa route sur ses chemins pavés de bandits et d'innocents, que ce soit d'un point de vue légal ou mental. A quoi bon vivre aussi vieux si ce n'est pas pour au moins aiguiller la nouvelle génération ? Et puis, en tant que vieillard "assagi", l'enthousiasme de ce gamin dont le visage s'illuminait presque littéralement de joie qu'on l'ait enfin crû était une satisfaction.
Mais l'ancêtre s'interrogeait sous ses poils blancs et dégarnis. Tout naturellement, il pensait avoir trouvé sa voie et l'estimait bonne, tout comme les pensées qu'il transmettait à la relève. Mais était-ce vraiment le cas ? Son discours était osé pour une vieille carne, ne risquait-il pas de produire l'effet inverse de celui qu'il souhaitait obtenir ?


"Bah ! Ne prends pas les élucubrations d'un vieux fou comme des vérités indiscutables, mon garçon. L'âge n'apporte pas que la sagesse, pas plus qu'il n'apporte la perfection sinon j'aurais pris la place de la déesse il y a quelques années."

Rapidement, Agnan murmura une prière d'excuse au nom de la sainte Ashera, espérant qu'elle lui pardonnerait cet humour à la limite du blasphème, puis sourit à nouveau au chevalier en herbe avant de grommeler un juron au moins aussi vieux que les fondations de Nevassa et de glisser son sac dans son dos pour s'appuyer dessus, sa patience vaincue par un fichu bout d'arbre.

"Je ne suis pas un sage, mon garçon. Et encore moins un guerrier s'adoucit à nouveau l'ancien, mieux installé désormais "Juste un vieillard qui n'a plus la totalité de sa tête ni de sa chevelure."

Sur ces mots, le grand-père ne résista pas à l'envie de satisfaire cette aussi soudaine qu'inopinée démangeaison, soupçonnant son cerveau plaisantin d'être à l'origine de cette coïncidence, et se gratta le cuir chevelu aujourd'hui presque nu. Heureusement qu'il avait eu plus d'un siècle pour se faire à l'idée que ses cheveux le précédaient dans la tombe, sinon...il se serait certainement senti très frileux des neurones.
Puis, cédant à ses vieux travers de papy gâteau, Agnan posa une main encourageante sur l'épaule du jeune chevalier.


"Et tu ne risques pas de décevoir mes enseignements, jeune homme. Je n'ai rien fait ! La seule leçon que je puisse te donner, c'est qu'il faut respecter ses aînés...ou dans le cas contraire se méfier des p'tits vieux."

Y sont mignons les jeunes quand même. Entre ceux qui vous applaudissent quand vous vous contenter de les faire marcher par eux-même, ceux qui tirent une tête hilarante parce qu'ils se sont pris une déculottée par un vieux steak déshydraté et ceux qui se montrent tellement "créatifs" que deux siècles d'expériences ne suffisent pas à suivre le fond de leur pensée...ça vaut le coup de devenir un ancêtre. On ne s'ennuie pas sur ses vieux jours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mer 14 Déc - 19:17

Suivre des enseignements aveuglément, non, ça n'était pas le genre de Drake. Cependant, s'il y avait quelque-chose qu'il avait pu faire, c'était d'accepter ses conseils et ses directives pour les garder dans un coin de la tête, tout en privilégiant les expériences que ce monde pouvait lui apporter. Après un léger ricanement, Drake lui répondit alors, sur un ton amical.

« Je sais reconnaître quelqu'un de sage quand je le vois, et c'est encore plus vrai avec un guerrier. Et puis... Je sais bien que le temps ne peut apporter la perfection. Peut-être que j'échouerais dans le voyage que j'entreprend, peut-être que j'irais plus loin encore que mes espérances pourront me porter... Seul le temps pourra me le dire. Il ne faut jamais garder son esprit fermé... C'est comme ça qu'on se ferme toutes les portes. »

Pour un jeune fougueux, il semblait tout de même avoir un minimum roulé sa bosse, bien qu'il soit encore loin d'être ce qu'on pourrait appeler "sage". Il se contentait d'observer, constater et de déduire.

« Je suis conscient de tous les risques que je prend en décidant de quitter le confort d'une vie "normale"... Mais après tout... Chaque jour est pour moi comme les autres, donc bien évidemment totalement différent de celui de la veille. »

Son ton était fier, mais sans orgueil. Il ne mettait jamais ses qualités en avant; il préférait au contraire étudier et constater ses défauts pour pouvoir les corriger, se jugeant en permanence comme n'importe quel être humain, c'est à dire imparfait de nature. Il ne pourrait jamais être exempt de défauts, mais ce n'était en rien une excuse pour ne rien faire pour devenir meilleur. Là où beaucoup auraient été pessimistes, Drake était, lui, optimiste quand à l'avenir sur ce point.

« Je ne suis pas quelqu'un d'exceptionnel, et je ne sais pas même si un jour j'atteindrais mon but. Mais c'est de suivre mes convictions sans relâche qui me donnera peut-être un jour l'espoir de pouvoir transmettre aux générations futures les enseignements que la vie a pu m'apporter... Tout comme vous. »

Bien que Drake ne soit pas le plus intelligent des hommes, il avait remarqué qu'Agnan était quelqu'un de remarquablement cultivé et sage. Le soldat pouvait sentir le poids des années et des expériences peser sur ce vieillard, qui se révélait être probablement encore plus vieux que ce qu'il pouvait imaginer. Le monde avait besoin de personnes dans son genre, capables de regarder le monde d'un oeil extérieur à toute doctrine, transmettant son savoir et son expérience à ceux qui lui succéderaient en ce monde.

Drake ne voulait pas seulement devenir un héros; il voulait devenir un modèle, un symbole. Mais pour cela, il fallait déjà qu'il s'en montre digne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Jeu 15 Déc - 17:49

Malgré toute sa bonne volonté et ses espoirs, le jeune chevalier souffrait de tous les maux - selon l'avis d'un vieux croûton - de la jeunesse. Malléable, adaptable...bon d'accord, ça c'est pas du tout des maux, mais c'pas grave, il était surtout persuadé de ses facultés et de sa raison. Un esprit est fait pour se sentir à l'aise avec lui-même, de telle sorte qu'il tende à penser qu'il a raison ou qu'il est apte à telle ou telle chose.
Selon sa vieille barbe, Agnan jugeait le bronzé...comme étant un jeune fou. Tout ce qu'il y avait de plus marginal et décalé. Un bon p'tit gars qui feraient de belles choses quand il aura trouvé quoi faire de ses dix doigts et s'il survit à l'évolution du monde...mais il était beaucoup trop obsédé par son histoire de sagesse et de puissance.
Au final, l'ancêtre croisa les mains derrière la tête. Le sac était plus confortable que l'écorce, mais ne fournissait pas de quoi caler la nuque.


"Il y a longtemps de cela, un homme a dit "tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien." "

Combien de temps cela faisait-il d'ailleurs ? Ah, c'est vraiment triste de vieillir...surtout quand on est un Marqué. C'est assez compliqué de se rappeler clairement le passage du temps lorsque l'on se fait suffisamment vieux pour voir s'effondrer un château à cause de l'âge.

"Je ne suis ni plus fort, ni plus sage qu'un autre, et certainement pas un guerrier. Plus maintenant en tout cas, je suis bien trop vieux ! L'avenir appartient aux p'tits jeunes rêveurs comme toi, pas aux vieilles carnes séchées."

Le sourire du vieil Agnan s'agrandit à nouveau. Cela faisait vraiment, vraiment très longtemps qu'il ne s'intéressait plus au sort du monde. Qu'il s'agisse de regrets des temps passés, de la faiblesse due à l'âge ou tout simplement d'un désintérêt pour l'avenir...Tellius appartenait aux jeunes générations. Pour le meilleur ou pour le pire, lui n'était plus là que comme élément "perturbateur", au mieux.

"Avant de te monter la tête et de t'acharner à devenir un héros, vis ta vie mon garçon ! Tu es encore jeune, tu as tout ton temps pour devenir un vieux croûton moralisateur."

Quelque part, il ressemblait un peu à ce qu'avait été son Redeye, à une époque. Avec la peau sombre. Et puis un peu plus grand aussi, ce qui était déjà en soit une performance. Quoiqu'il en soit, si le grand-père pouvait bien lui donner un conseil, c'était de prendre son temps. Un vieillard comme lui n'avait plus que ça à faire, c'est vrai...mais un jeunot pareil avait des décennies entières toute fraîche à exploiter ! Autant en profiter avant de se prendre la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mar 20 Déc - 2:27

Sa rencontre avec le vieux aurait définitivement changé le cours de sa vie. Drake qui se croyait presque fou, rejeté et sans avenir, n'était en réalité limité que par ses propres exigences. Les conseils d'Agnan auraient probablement aussi sauvé sa vie, par la même occasion... Lui lançant un regard déterminé et tempéré, le soldat lui répondit alors avec sympathie.

« Je m'emporte peut-être trop... C'est vrai. Au final, à force de vouloir devenir un exemple pour les générations futures, j'en ai oublié l'essentiel. Malgré ça, je ne cesserais jamais mes efforts pour devenir meilleur. Je traverserais sûrement des épreuves difficiles, j'échouerais probablement à certaines d'entre elles, mais c'est ça qui fera de moi quelqu'un de plus fort, de plus déterminé. Et je ne parle pas seulement de combat... »

Son regard se perdit un peu dans le vague, le menton dans la main, continuant de parler en se souvenant de tout ce qu'il avait déjà pu traverser...

« Je connaitrais peut-être la guerre, la haine, la misère, la violence... À vrai dire, j'ai déjà connu certaines de ces choses par le passé. Mais tant que je ne serais pas capable de les supporter et de les accepter comme des choses de la vie, je n'irais pas plus loin. Je dois arrêter d'être trop centré sur moi-même... Je dois faire preuve d'humilité et simplement prendre la vie pour ce qu'elle est. »

Ça ne sonnait pas comme une désillusion ou une plainte, mais plus comme une constatation. Visiblement, il faisait preuve d'une certaine forme d'introspection objective, ce qui pouvait être étonnant de la part de quelqu'un d'apparence simple et impulsive, à vrai dire, et un peu sauvage même, qui plus est... Puis il pensa à quelque-chose, un souvenir lointain qu'il avait en tête : la jeune paysanne mariée, qui l'avait secouru après un lynchage... Puis il se souvint aussi sa rencontre avec Caliane, aussi mystérieuse que séduisante malgré le fait qu'elle désirait ôter sa vie. Et, avec une légère gêne, après un silence, il détourna le regard, se risquant à poser une question.

« Et, euh... Ça a pas forcément à voir ou quoi que ce soit, mais... H-Hum... Avec les femmes, vous croyez qu'il vaut mieux s'y prendre comment ? Enfin, je veux dire, pour être... correct, tout ça. »

Aah, les femmes... Les éternelles nouvelles némésis de Drake. Il avait beau être fort, costaud et avoir un passé de brigand aimant la bonne chère ainsi que les plaisirs offerts par une fille de joie ou une paysanne pas farouche, ce temps était révolu et le soldat n'aurait pas dit non à un peu plus de romantisme dans sa vie. Mais que voulez-vous, quand on vit comme un sauvage, il faut s'attendre à se comporter comme un tant qu'on n'apprend rien, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mar 20 Déc - 15:14

C'était une journée bien remplie finalement. Il avait donné une leçon à des égarés, aidé un p'tit jeune à faire le tri dans ses pensées et pris l'air par beau temps. Ce petit gars là était reparti sur de bons rails. Il se montait la tête tout seul, s'imaginait déjà des tonnes de trucs et paraissait un grand rêveur autant qu'un paumé. Un brave petit qui devrait sans problème laisser sa petite marque dans le monde, à sa façon. Il était plein de bonne volonté et savait écouter et essayer de se remettre en questions, des qualités indéniables qui lui serviraient toute une vie durant.

Puis se dandinant comme un enfant qui avoue une bêtise, le garçon - dont il ignorait d'ailleurs le nom, mais cela n'avait guère d'importance - posa LA question. Probablement celle que tout homme pose un jour où l'autre, celle qui se montrait complexe et révélatrice et qui prenait souvent de court.
Il avait beau être vieux, Agnan n'avait pas l'habitude qu'on l'interroge à propos de femmes. L'ancêtre haussa des sourcils aussi broussailleux qu'étonnés, puis éclata d'un rire franc alors que d'anciens souvenirs remontaient, avec leur lot de joies et de nostalgie.


"Hohoho ! Tu me rappelle mon petit-fils, il m'avait posé une question fort semblable il y a longtemps. Un jeune garçon plein de rêve, de détermination...et de timidité, un peu comme toi en fait."

A ceci près que près de quinze ans séparaient le petit Redeye de ses souvenirs du chevalier qui se tenait devant lui. Mais il n'y avait pas d'âge pour l'innocence, ni pour mûrir. L'ancien affichait un sourire magistral, très heureux de sa journée.

"Ah les femmes...le plus adversaire qu'un homme puisse rencontrer, n'est-ce pas ? On aura beau se surpasser jour après jour, on sera toujours des barbares incompétents face à la moindre dame."

Agnan laissa une mémoire venue d'un autre temps remonter à la surface, repassant des décennies, des siècles en arrière. Rien ne pouvait plus affecter et changer un homme que la fascination qu'exerçait sur lui le sexe opposé...du moins, c'est ce qu'il pensait et avait vécu.
L'ancêtre soupira longuement, avec amusement, repensant à cette jolie minette qui avait semé le trouble chez le fou qu'il était alors. Il ne s'était jamais trop approché des femelles après cela, trop préoccupé par ses doutes et rongé par ses actes.


"Je doute fortement d'être le meilleur à qui poser une telle question, mon garçon. Mais je ne pense pas que tu ai vraiment à te faire de soucis. Si tu veux plaire à une femme, respectes-là et illumine ses journées."

Le vieillard recommença à jouer avec sa barbe, pesant plus ses paroles qu'à l'accoutumée. Il n'avait jamais été particulièrement populaire auprès des femmes et près d'un siècle d'ermitage ne l'y avait pas aidé...cependant, il connaissait l'humanité...ou du moins le pensait-il.

"Tout être vivant, homme, femme, Laguz, animal...n'aspire qu'à être heureux de sa vie. Si tu aide quelqu'un à l'être, il ne pourra que t'apprécier."

Après tout, leur existence n'était pas grand chose, que ce soit aux yeux du continent, du Temps ou de la Déesse, Beorcs et Laguz n'étaient que de petites poussières, dont le plus grand but dans leur courte vie, même quand elle se comptait en siècles, était de se sentir satisfait de ses journées, jusqu'à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mar 20 Déc - 18:11

Comme d'habitude, le vieux savait mesurer ses paroles pour prodiguer des conseils qui se voulaient les plus tempérés possibles, ce que Drake appréciait. Ce n'étaient pas des indications arbitraires, mais seulement des lignes directrices qui représentaient une solution; pas "la" solution. C'était la façon préférable de présenter les choses... Rien ne pouvait être absolu, tout devait être accepté avec un grain de sel pour pouvoir mieux apprécier la valeur d'un conseil.

« Oh... Je vois. »

Même si les conseils du vieux restaient un peu vagues, au moins, ils étaient plein de bon sens. En effet, il était possible que Drake soit un peu trop centré sur son entraînement et sur lui-même. Peut-être que si le soldat accordait plus de temps pour comprendre les autres et socialiser un peu plus, il serait plus populaire avec la gente féminine. Après tout, même s'il ne le voyait pas comme ça, il restait un colosse musclé, athlétique et avec un visage très attrayant. En outre, pas non plus le genre de personne à repousser par nature. Mais ça, encore fallait-il qu'il définisse ce que "séduisant" pouvait signifier pour lui pour qu'il s'en rende compte...

Après un petit ricanement entre la compréhension de ses dires et une minuscule gêne dissimulée, Drake parla de nouveau, acquiesçant aux dires du vieux.

« Je n'ai souvenir que de deux femmes qui m'ont fait un pincement au coeur, à vrai dire... La première, il y a longtemps, c'était une paysanne qui m'a secouru sur le rebord d'une route, mais elle était déjà mariée. J'ai préféré ne rien faire de stupide... L'autre, c'était tout récemment. Une Laguz aux ailes de corbeau, qui a... tenté de me tuer. Je me doute que ça sonne extrêmement stupide, mais j'avais comme un petit quelque-chose au coeur en lui parlant. Mais bon, c'est passé... C'est la vie, comme on dit, c'est inutile de s'apitoyer sur son passé quand on a toute la vie devant soi. On ne peut qu'en tirer des leçons. »

Croisant les bras, Drake semblait rester pensif et ne pas vraiment être blessé par les déceptions amoureuses. Tout de même, il avait les épaules solides, c'était le minimum syndical pour pouvoir parler librement de tout ce qu'il avait vécu...

« À vrai dire, ça s'applique à toute ma vie, ça, pas seulement aux problèmes avec les femmes... Heh, je n'imagine même pas ce que vous avez du voir, dans votre vie... Et... Si c'est pas indiscret, évidemment, vous avez quel âge ? »

Sa curiosité restait de mise... Il n'arrivait pas à mettre un âge sur sa tête. 70 ans ? 80 ? Plus encore ? Impossible de deviner, comme ça, de visu... mais il semblait très âgé, ça, c'était sûr et certain.

« Oh, je me rend compte que je suis un gros sagouin. Je vous pose des questions, et je ne me présente même pas... Mon nom, c'est Drake. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mer 21 Déc - 16:08

Le vieil homme écouta avec une réelle attention les aventures du jeune chevalier. Cela en disait long sur son caractère et ses intentions, même s'il dressa un sourcil sceptique au sujet de la Laguz qui tenta de lui faire la peau. Des penchants masochistes ? Peut-être...après tout pourquoi pas. Lui était bien trop âgé pour se faire aux "tendances des jeunes".
Quoiqu'il en soit, ce brave petiot avait beaucoup de chemin à faire...mais paraissait déterminer à faire une sacrée route. Cela tombait bien ! Puis il capta à nouveau l'amusement de l'ancien en lui demandant son âge, avec une certaine gêne, avant de se confondre tout seul en songeant enfin à se présenter. Le vieillard lui répondit avec un immense sourire, quel brave petit.


"Enchanté mon garçon, tout le monde m'appelle papy Daeroth, ou juste grand-père. Je suis bien trop vieux pour ne plus répondre à de tels noms."

Il éluda volontairement la question du nombre d'hivers, cela lui permettait de faire mine de répondre...sans avoir à formuler un mensonge, ni une vérité qui troublerait le jeune homme. Son esprit aurait déjà suffisamment à travailler comme ça, inutile de rajouter des histoires complexes au sujet d'hybridages et de longévités anormales.
Cela dit...il rebondit sur l'une des "séductrices" que Drake avait évoqué, avec un sourire entendu.


"Alors comme ça on a du goût pour les jolies Laguz, hein ? Espèce de petit coquin va, si tu aimes vivre intensément ça peut être un bon choix...mais tu as intérêt à être prêt à l'assumer ! Tu te pense peut-être costaud, mais l'amour est un combat de tous les jours, et avec un partenaire Laguz la difficulté n'en est que plus extrême."

Après réflexion...Agnan ne pouvait pas simplement faire l'impasse sur sa possible attirance pour les changeformes. Pas alors que les peuples commençaient à s'entendre, qu'on essayait petit à petit d'enterrer haines et rancunes...et qu'il y avait tant à savoir au sujet de telles unions. S'il devait vraiment prendre ses responsabilités en tant qu'ancien, c'était sur ce thème là...
Si tant est que le jeune chevalier puisse vraiment s'intéresser à ce point aux Laguz. Le vieillard ne tenait pas rigueur de ceux qui les considéraient encore comme repoussants, mais il devait s'assurer que la nouvelle génération ne tombe pas dans des pièges qu'il aurait pu aider à éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mer 21 Déc - 17:55

Si Drake avait été en train de boire, il aurait immédiatement craché son breuvage à sa dernière tirade. Il ne s'attendait pas vraiment à ça, même si au final il avala simplement sa salive de travers, toussant quelques secondes avant de se reprendre, considérant les paroles du vieux Daeroth. Assumer d'être le partenaire d'une Laguz... ? Oui, Caliane avait mentionné quelque-chose dans ce genre, une sorte d'énorme tabou.

« Oh, maintenant que vous le dites... Elle avait mentionné quelque-chose dans ce genre-là. Comme si la relation entre Beorcs et Laguz était presque insultante ne serait-ce qu'à mentionner. Mais elle ne m'a absolument pas expliqué pourquoi, donc je n'ai aucune idée de ce qu'il y a de si grave à aimer quelqu'un d'une autre espèce que la sienne. Mais à vous entendre, il doit y en avoir une très bonne, de raison... »

En effet, jusque-là le vieux ne lui avait jamais parlé à tort ou à travers et avait pesé chacun de ses mots. S'il évoquait des difficultés au sein des relations entre Beorcs et Laguz, c'est qu'il avait une très bonne raison de le faire. Et la dernière chose que Drake voulait, c'était de faire n'importe-quoi pour une raison stupide...

« À vrai dire, c'est pas que je m'intéresse tout spécialement aux Laguz... C'est simplement que Beorc ou Laguz, ça n'importe pas vraiment pour moi. Résumer l'amour à juste un choix selon des critères, c'est aussi stupide que d'accepter de se battre uniquement dans certaines circonstances précises et avantageuses. Je préfère laisser le temps et la nature faire les choses plutôt que de commencer à apporter mon grain de sel à tort et à travers... »

Au moins, il ne semblait pas dénigrer les Laguz pour leurs différences avec les Beorcs. Au contraire, il voyait même un léger exotisme dans cette différence raciale qui pouvait être si enrichissante... Mais bon, au fond, il était juste simple dans sa façon de penser : Beorc, Laguz... Si on aime une personne, ce n'est pas pour sa race : c'est pour ce qu'elle est. Et ça, il gardait bien en tête ce principe élémentaire qu'il souhaitait définitivement ne pas oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Mer 21 Déc - 19:26


Heureusement que le vieillard ne se moquait plus à la moindre occasion, car sinon celle-ci aurait été parfaite. Peu importe qui avait été cette "fauconne" dont parlait Drake, le vieillard aurait eu beaucoup de choses à lui dire. Ou à lui enfoncer en travers de la gueule, ça aurait été selon son caractère.
Mais la question n'était pas là. Le jeune Drake était à la fois un abruti et un ignorant. Ce n'était pas un tort en soi, mais il risquait trop facilement de se trouver face à une situation qui le dépasserait de trop. Une situation complexe qu'Agnan n'avait que trop connu.


"Tu es encore jeune mon garçon, jeune, donc ignorant et stupide...c'est la loi de la nature."

De la nature ou de la Déesse ? Même après deux siècles et quelques de vie, Agnan ne parvenait pas à choisir son camp. L'Humanité, ou la volonté divine ? L'une comme l'autre semblait vouée à l'échec. Rien de ce que pouvait connaître un Beorc, un Laguz ou un Marqué ne pouvait le préparer à cela.

"Mais aie confiance en un pauvre vieil homme. N'aime une Laguz que si tu peux supporter qu'elle te succède...et si tu as vraiment la force mentale pour faire face aux dangers qu'une arme ne peut résoudre."
En aurait-il été capable lui-même ? L'ancêtre se plongea encore dans ses souvenirs. Ceux d'un grand-père, d'un ermite, d'un héros sur le déclin, d'un tueur sans pitié. En aurait-il été capable ? Autrefois, ou aujourd-hui ? Lui qui se considérait encore comme "Beorc", méritait-il encore seulement d'être en vie ?
Après tout, lui-même était un Marqué...et pas de la plus noble des façons. Certes, sa mère - morte de puis fort fort longtemps - n'avait jamais pris la peine de lui expliquer le pourquoi du comment, mais on lui avait seulement appris à tenir une arme. A être lui-même une arme, une lame contre les "sous-humains", comme on commença à les appeler alors que la magie se faisait populaire.
Fut un temps où il était peut-être l'un des meilleurs bretteurs du continent...mais cette époque était révolue, et grand bien en était. Car même avec toute la nostalgie possible, Agnan ne regrettait pas ces temps sombres, de haine et de violence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Dim 22 Jan - 18:15

Drake pouvait ressentir comme du vécu dans les paroles de l'ancien lorsqu'il parlait de Laguz et de Beorcs. Il n'aurait trop su vraiment dire quoi précisément, mais il y avait bien quelque-chose de plus que simplement des paroles de sage. Mais bon, il était impoli de demander à quelqu'un d'aussi expérimenté de préciser sa pensée sur ce qui était très probablement un détail personnel... Ainsi le soldat se restreignit de lui poser plus de questions à ce sujet, de peur d'être indiscret. C'était peut-être un sauvage, au fond de lui, mais pas un abruti.

« ... Vous savez, être un guerrier, un héros, une personne illustre... Pour moi, ce n'est pas forcément être capable de terrasser des adversaires puissants, donner un souffle d'espoir ou bien donner une image glorieuse. C'est aussi être capable de faire face au jugement des autres, savoir rester droit dans ses convictions et assumer jusqu'au bout chacun de ses actes... »

C'est après avoir parlé que Drake se rendit compte que son ton était un peu trop solennel et idéaliste, ce qui le fit brièvement pouffer en réalisant qu'il se mettait à parler de façon bien trop assurée... Ainsi il poursuivit, après quelques secondes de silence

« ... Mais bon, cette Laguz en particulier, je ne l'ai connu que quelques jours. C'était probablement plus la curiosité d'apprendre les coutumes d'une autre espèce qui m'a fait ça qu'autre chose. Cependant, je préfère suivre votre conseil... Je ne connais presque rien aux Laguz, au final, je n'aimerais pas m'exposer à m'attirer la haine de tous ceux que je croise à cause de mon ignorance. Ça serait tout de même regrettable... »

Après un bref étirement, le soldat regarda le vieux en coin, perplexe l'espace de quelques secondes... Des fois, il se demandait vraiment qui pouvait bien être ce petit vieux ayant accumulé autant de connaissances et de sagesse. Ce n'était pas vraiment le genre à courir dans les rues, en général, par les temps qui courent.

« C'est toujours compliqué, pour moi, d'essayer de comprendre le monde qui m'entoure. Un jour, je me suis réveillé, sans aucun souvenir, en sous-vêtements, dans un sous-bois en ignorant même jusqu'à mon nom. Allez savoir comment, après un long moment que je ne saurais préciser, et maintenant que j'ai récupéré la plupart de mes souvenirs... je commence à douter de beaucoup de choses. »

Son regard n'était pas perdu, mais on sentait que beaucoup de questions passaient par sa tête à ce moment-là, ou même tout le temps, en règle générale, tandis qu'il continuait à parler après quelques secondes d'intense réflexion.

« ... Beaucoup de gens semblent cracher sur les bandits, parias et autres rebuts de la société. Mais j'en ai été un, fut un temps. Je profitais des plaisirs de la chair sans retenue, je rêvais de fortune, je trainais avec d'autres personnes tout aussi terre-à-terre que moi... Et pourtant, au vu de ce que j'ai pu croiser dans ma vie, je n'avais même pas l'impression d'être quelqu'un de si mauvais. Peut-être...

Ce que je vais dire va paraître stupide, mais peut-être que tout simplement, si on montrait à tous ces écartés du monde qui se sont éloignés dans le chemin du banditisme qu'ils ont une chance de s'en sortir un jour, qu'ils ne sont pas juste les fléaux que les plus hypocrites essayent de les persuader qu'ils sont. En tout cas, moi, j'en suis persuadé... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Sam 4 Fév - 13:25

Les p'tits jeunes sont vraiment pleins de bonne volonté, songea le vieillard en écoutant Drake donner sa définition d'un héros. Un grand rêveur pour sûr, qui imagine encore plus qu'il n'a vécu et qui espère être empreint de belles valeurs. C'était ce genre de jeunot qu'il fallait pour assurer la relève, c'est bien.
Agnan dressa un sourcil broussailleux avec un sourire en coin lorsque le vagabond expliqua son "aventure" avec une Laguz. Il avait l'air d'être un brave petit, avec un vrai bon fond et beaucoup d'honnêteté. L'ancêtre ne lui aurait pas donné plus que la moyenne en intelligence ou en véritable discipline, et ce qui le fit rire intérieurement. Ainsi Drake était tombée sur une jolie Laguz et s'est senti tout émoustillé ? Comme c'est mignon...mais il devrait être un peu trop vieux pour ça quand même pourtant. Un vrai gosse !

Toutefois, la suite attira toute son attention et son intérêt. En partant de rien, si ce n'est un slip sale, et en récupérant des souvenirs fort peu glorieux...Drake lui faisait part d'une excellente vision des choses, celle prônée quelque part par les meilleurs souverains et la religion. Une philosophie de pardon et d'acceptation, d'aide plutôt que de rejet.
Il hocha la tête, souriant doucement au jeune homme. Vraiment un brave petit, oui.


"Tu es un bon garçon, Drake. Tu ne devrais pas avoir honte de ce que tu as fait, ou de ce que tu as été."

Le vieillard plissa les yeux pour dévisager attentivement le chevalier errant. Il essayait de deviner ce qu'il pourrait devenir, ce qu'il pourrait faire. Peut-être un héros anonyme, protecteur de la veuve et l'orphelin comme dans les contes...ou bien un nom qui court sur toutes les lèvres, et qui sera suivi par d'autres courageux défenseurs du peuple et des vertus. Dans tous les cas, il ferait du bien autour de lui, et la vie sera meilleure en sa présence.

"Ce qui est arrivé est arrivé pour faire de toi ce que tu es aujourd'hui. Les épreuves auront forgé ton corps et ta volonté pour que ton avenir t'appartienne."

Cela lui fit avoir une pensée pour son héritier. Que devenait-il ce petit garnement aux yeux rouges ? Il a quitté leur foyer avec une dangereuse innocence, sa curiosité et sa pureté sauvage n'ayant en rien été entamés par son premier sang...certes, c'était un brave petit lui aussi, courageux et dévoué...mais les plus vertueux des guerriers peuvent aussi devenir les plus pervers des monstres. L'ancien était inquiet pour son petit-fils, il lui avait appris beaucoup...mais pas à faire face à l'humanité.
Il soupira, puis adressa un nouveau sourire plein de confiance au jeune Drake.


"Aie foi, mon garçon. En toi, en tes compétences, en tes ambitions...c'est ton assurance qui pourra changer les choses. Que tu sois face à des criminels ou une femme, si tu as confiance en toi et en ceux qui croiront en ta cause, alors tu n'auras rien à craindre."

Il ne pouvait pas lui donner d'autres conseils. Aucune philosophie, croyance ou pseudo-sagesse ne pourrait aider le jeune homme s'il n'avait pas la volonté de prendre son destin en main.
C'était vraiment une belle journée se dit l'ancêtre. Il avait pu parler avec un brave petit, et peut-être avait-il pu l'aider à mettre de l'ordre dans sa tête. En mimant le poids de l'âge sur ses vieux os, Agnan se releva et posa une main amicale sur l'épaule du vagabond.


"Et n'oublie pas qu'il n'y a pas de petit exploit. Si tu parviens un jour à sauver ne serait-ce qu'une seule vie, ou à changer en bien le destin d'une pauvre âme, alors tu auras fait quelque chose de vraiment grand."

Durant une seconde, Agnan se demanda s'il devait lui apprendre l'histoire des Marqués. Leur nature, leur malédiction, et tout ce qui y touchait. Finalement, l'ancêtre se ravisa. Le chevalier allait déjà devoir dénouer énormément de questions et d'énigmes, inutile d'en rajouter une couche avec quelque chose d'aussi compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/20  (17/20)
Points d\'Expérience:
69/100  (69/100)

MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   Sam 1 Avr - 22:30

Cette rencontre avait peut-être changé pour toujours le destin de Drake. Lui qui n'avait jamais osé croire en lui, mais aussi en ce monde, aujourd'hui il avait une vision différente qu'il acceptait d'envisager. Il avait livré ses craintes, ses espoirs mais aussi ses rêves à cet ancien, qui visiblement avait énormément vécu et savait distinguer la stupidité de l'optimisme. Cette fois, désormais, il ne voulait plus se cacher derrière son passé et ses péchés. Il allait aller de l'avant et affronter ce qu'il avait fait avec dignité...

« ... Je comprend... »

Les ambitions de Drake restaient hautes, mais il savait être patient. Son périple serait long, et il aurait à affronter beaucoup de difficultés. Vivre ici-bas n'était pas de tout repos, et beaucoup d'horreurs l'attendaient encore, mais il était prêt à se battre. Ce vieillard était toujours aussi intriguant, mais qu'il le sache ou non, il avait grandement aidé le nomade.

Remarquant l'obscurité naissante dans le ciel, ce dernier se leva d'ailleurs pour ramasser ses affaires. Il n'allait pas falloir qu'il s'éternise... Les nuits étaient froides, et il devait préparer un feu assez rapidement s'il voulait profiter d'un peu de confort. Se tournant une dernière fois vers sa curieuse rencontre de la journée, Drake lui adressa un sourire en coin plein d'espoir et d'énergie.

« J'aimerais vraiment rester plus longtemps, mais... Le ciel se couvre, je vais devoir me préparer un coin où pioncer. Et, papy... merci. »

Ce remerciement, il lui venait du fond du coeur. Il était sincère, et ça se ressentait. Plein d'entrain, d'espoir et une grande lumière l'envahissant, le basané put alors reprendre sa route. Une dernière fois avant de partir, il s'était incliné poliment face à son interlocuteur, toujours empreint d'un certain respect pour lui. La sagesse des anciens n'était pas quelque-chose à négliger, et il en prenait tout particulièrement conscience maintenant.

Les idéalistes ne vivent pas toujours vieux, lorsque les griffes de la corruption se resserrent sur les rêves des plus optimistes. Mais lui, il voulait désormais défier le sort et s'élever au-dessus du cruel destin qui attendait ceux animés par des idées aussi folles. Pour cela, il devait devenir non pas seulement fort, mais le plus fort... Renforcer son corps, mais aussi son esprit.

Drake n'aurait d'autre choix que devenir un grand guerrier ou périr en essayant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée tout ce qu'il y a de plus banale, n'est-il pas ? [Pv : Drake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une journée, tout simplement (Libre)
» Un début de journée tout ce qui a de plus normal
» si j'avais des seins, je les regarderais toute la journée -> LUKA
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Se pou nou lave men nou souvan pou evite tout kalite maladi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Les villages de Criméa
-