AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un départ similaire [PV : Drake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akamae
avatarBeorc


Messages : 54

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Un départ similaire [PV : Drake]   Mer 26 Oct - 6:55



Dans le hall du quartier militaire, il y avait plusieurs sections, chacune réservés pour un certain corps militaire. Un pour les soldats, les paladins, les chevaliers, les mages. Si les équipes étaient bien sûr composé de plusieurs éléments pour la variété, les entrainements restaient principalement entre sections afin que chacun puisse se renforcer dans son domaine. Il y avait bien peu de gens aujourd’hui, les couloirs étaient presque vides. On entendait que quelques claquements métalliques par endroit, et dans la section des mages, il n’y avait personne, évidemment, c’était congé. Mais Akamae n’avait pas grand-chose à faire aujourd’hui, et elle n’avait aucune inspiration concernant une dite activité. La journée allait être longue, et être en intérieur n’avait rien d’amusant…
 
Elle détestait quand ce calme s’installait, le silence, l’inactivité, tout ceci était un tremplin pour ses insécurités. Elle devait rester en mouvement et faire quelque chose pour éviter de se retrouver seule devant ses pensées. Il était encore tôt pour qu’elle le fasse, et elle était capable de se donner le temps. Nous sommes dans une salle militaire pour les mages non ? Alors autant s’entrainer. Retirer sa longue cape, elle sortit de sa hanche un tome et glissa sa main dessus, un filet d’énergie noir apparut au bout de ceux-ci. Le tome s’ouvrit alors que la voix d’Akamae murmurait lentement et paisiblement l’incantation du sort. Cherchant à invoquer avec le plus de neutralité possible, le flux pénétra le sol pour réapparaitre plus loin à l’aide d’un portail. La sphère d’énergie sombre disparut assez vite, laissant Akamae respirer. Son maniement du Flux n’a jamais été son plus grand avantage, elle s’en sortait bien mieux avec le tome qu’elle s’apprêtait à prendre. Nosferatu. D’un geste du bras accompagné d’une petite rotation sur elle-même, une cage d’énergie sombre se manifesta. La cage disparut aussi vite qu’elle apparut, mais une boule d’énergie noire remonta, frôlant le plafond avant de revenir sur elle. Sentant l’afflux noir, elle se sentit à l’aise un petit instant, mais bien sûr, sans cible à drainer, cette fumée noire n’était pas réellement un réconfort.
 
Réfléchissant un peu à la manière dont cette magie fonctionnait, elle continua à faire tourner les pages de son tome, manifestant l’essence de cette magie dans sa main libre. Elle regarda cette sombre fumée scintillante, comme-ci de la poussière d’étoile y était incrusté. Se rapprochant de son visage, la fumée alterna les formes, d’abord plus compacte, puis plus large, ensuite liquide, effectuant une rotation comme une sphère parfaite, ensuite solide sous forme de cube avant de redevenir fumée. La mage observa longtemps avec fascination cette forme de magie, on dirait presque cela ressemblait à du sang. Non, à l’essence du sang, la vie elle-même. Elle fit disparaître la fumée et rangea le tome, son tatouage sur le bras droit restait calme et ne montrait aucun signe de possession, quelque chose de rassurant. Son entrainement portait ses fruits. En parlant de ceci, le son des épées avait disparu, elle rangea ses affaires et reprit sa cape sans la remettre, la laissant sur son épaule et la retenant à une main avec une certaine élégance.
 
Sur le retour, elle entendit tout de même un claquement métallique. Aussi, curieuse, elle se dirigea vers l’origine du son. Ainsi, elle pénétra dans la section des chevaliers et put observer un homme en armure lourde s’entrainer à la lance au milieu d’une cour à ciel ouvert, à l’inverse des mages où le bâtiment est fermé. Le cliquetis de son armure trahissait le terrible poids que l’homme devait supporter. Akamae se laissa aller à regarder l’homme s’entrainer à la lance, sans rien dire. Elle appuya son épaule sur le mur le plus proche pour observer, intrigué, les mouvements du chevalier en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
74/100  (74/100)

MessageSujet: Re: Un départ similaire [PV : Drake]   Mer 2 Nov - 21:28


Les journées de Drake étaient d'une intensité rare, en ce moment. Son nouveau statut de soldat était pour lui très sérieux, et il s'y adonnait avec un acharnement qui aurait rendu n'importe quel officier fier de lui. À vrai dire, il se faisait même un peu remarquer pour son rythme exemplaire : debout le matin dès 5h30, sans faute, il faisait de la course et de la corde à sauter pour maintenir ses articulations souples et alertes. La suite de sa journée était un mélange de duel, de mêlée générale, de musculation, d'exercices disciplinaires et d'autres exercices physiques. Enfin, à 19h, c'était l'heure où il dînait avant de lire jusqu'à 22h, parfois plus, pour s'éduquer sur la théorie militaire et le protocole. C'était une partie indispensable de son entraînement.

Et ce rythme était absolument quotidien. Lorsqu'il était en permission, il se permettait même de lire plus encore durant son temps libre, pour être toujours plus calé sur son sujet. Il progressait à une vitesse plus qu'encourageante, bien qu'il reste encore une recrue. On avait fini par lui faire suffisamment confiance pour lui laisser une armure de service, massive et sur mesure, de par son engagement en tant que chevalier novice de Criméa. Évidemment, ce n'était pas une protection bien décorée ou encore très élégante, mais il la portait comme une seconde peau et s'entraînait très souvent avec.

Et justement, Drake était en train de s'entraîner ce jour-là. Il avait une lance courte dans la main droite, et il entraînait sa précision en frappant sur un piquet de bois. Ses coups étaient tous directs et droits, touchant le poteau quasiment à chaque fois, sans jamais s'arrêter. Finalement, il décida de clore l'entraînement en s'éloignant de cinq ou six pas, avant de jeter l'arme en plein milieu, la tête de la lance se plantant en plein dans le bois. Sa prouesse de précision effectuée, il se permit de retirer son heaume pour boire un peu d'eau, avant de remarquer que quelqu'un d'autre l'observait... Une jeune femme, silencieuse, de longs cheveux noirs, et il prit un temps pour la dévisager, avant de hausser un sourcil.

« S'cusez moi de la question, mais... Vous êtes qui ? »

Après tout, il ne savait même pas si elle avait le droit d'être là. Ça aurait pu être tout aussi bien une civile non-autorisée ou quelqu'un dans ce genre là, bien que son ton n'était pas menaçant, loin de là... Il était simplement curieux; en temps normal, il n'attirait pas vraiment le regard de grand chose d'autre que ses collègues chevaliers. Alors une jeune femme élégante ? Ça, c'était une première. Mais après tout, il était bien rentré dans cette armée en ayant rencontré son général...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamae
avatarBeorc


Messages : 54

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Un départ similaire [PV : Drake]   Jeu 3 Nov - 11:33



Le cliquetis de l’acier retentissait encore et encore alors que le chevalier frappait avec précision la cible, sa lance courte en main. Akamae observa les faiblesses de l’armure, les zones les plus renforcées, la posture, tout ce que son expérience passée lui permettait de souligner afin de pouvoir se défendre… Non, afin de mettre fin à une vie. Elle sombra doucement dans des pensées obscures quand le bruit de la lance s’enfonçant plus lourdement dans la cible la ramena à la réalité. Le chevalier semblait en avoir terminé avec son entraînement, il était peut-être temps aussi pour elle de s’en aller alors… Le chevalier se démasqua et Akamae put voir les traits du chevalier, plutôt jeune et avec la peau sombre. Des yeux jaunes, étranges et mystérieux, une longue queue de cheval avec ses cheveux noirs, aucune barbe en revanche. Bizarre…
Alors qu’elle observait, le chevalier la remarqua et elle poussa un petit cri de surprise. Il haussa un sourcil et demanda, bien évidemment, qui elle était. La shamane répondit poliment :
« Une simple mage noire en quête de progrès. Mais appelez-moi Akamae. »
Maintenant que dire, se justifier sur ce qu’elle fait ici ? Elle entama une grande gymnastique de son cerveau pour trouver quoi dire. Bien qu’elle n’était pas intimidé par les hommes en général, celui-ci était grand et très bien bâti, il pourrait la briser en deux comme une allumette et Akamae ne pouvait réfuter que son corps était entrainé à se mettre à distance des sources de danger. D’un autre côté, il n’était probablement qu’un soldat parmi tant d’autre et donc un de ses nouveaux alliées. Elle finit par dire :
« Je m’entrainais alors qu’il n’y avait personne et je vous ai entendu, désolée si cela vous dérange, je ne recommencerais pas. Puis-je au moins savoir votre nom ? »
Peut-être qu’elle ne devait pas adopter ce langage… Un peu trop noble d’après Mysti, après tout, ce dernier semblait bien plus modeste qu’elle, et cela risquait de jeter un froid ! Akamae se mit à paniquer au fond d’elle, pensant avoir probablement ruiné une occasion de se faire un allié, ou une connaissance au moins, ça serait un bon point de départ… Pour l’instant, elle ne pouvait que patienter et attendre la réponse du chevalier. Sans s’en rendre compte, Akama était toujours à moitié cachée par le mur et elle se révéla totalement pour se mettre mieux en vue. Ces mains étaient jointes, non pas par politesse, pas uniquement en réalité, mais également pour cacher ses tremblements… Son visage restait quelque peu… inexpressif, probablement crispé par le stress et la tension. Luttant tout de même, elle ajouta un petit sourire, forcé, mais toujours agréable à regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
74/100  (74/100)

MessageSujet: Re: Un départ similaire [PV : Drake]   Jeu 24 Nov - 13:07

Drake n'était pas forcément la personne la plus aguicheuse, de par son comportement. Un peu distant, circonspect, brut de décoffrage, et cette armure lourde... Définitivement, on avait affaire à quelqu'un qu'on préférait en général avoir de son côté que contre soi. Les bras croisés, haussant un sourcil, perplexe, la regardant sans vraiment savoir quoi penser de son comportement. Il n'était pas réellement à sa place, dans cette armée. La plupart des militaires faisaient preuve de camaraderie, de partage... Lui était un loup solitaire, travaillant et s'entraînant jour et nuit, questionnant bien souvent sa légitimité au sein de ce groupe d'individus.

Chaque matin, il se posait la même question. "Dois-je rendre officiellement ma démission et rendre mes armes ? Dois-je continuer ?" - À cette interrogation, il trouvait toujours la même réponse : "On verra un autre jour". Face à lui, la jeune magicienne n'en menait pas large, semblait se forcer à sourire.

« Mouais. Tant que vous me gênez pas... Enchanté, je suppose. La plupart des gens m'appellent "Le paria". Contentez-vous de ça. »

Il allait jusqu'à laisser son propre nom au placard, adoptant de façon inconditionnelle le surnom que certains lui donnaient avec toujours plus d'insistance : "Le Paria". C'était un étranger solitaire, un peu sauvage, mais quelqu'un de formidablement motivé pour progresser. Il n'avait désormais plus rien à faire de l'opinion des autres, mais aussi de sa propre image. S'il avait envie de conserver son tempérament de cochon, alors il le conserverait.

« J'ai bientôt fini, de toute façon, vous pourrez avoir la salle pour vous, bientôt. »

Alors il alla reprendre sa lance plantée, puis il inspira un grand coup. Il avait une rage infernale qu'il expulsait par le biais de cette violence canalisée au sein des entraînements, le rythme de ses coups s'intensifiant alors qu'il semblait faire preuve d'une précision plus que satisfaisante. Finalement, il envoya un dernier coup qui finit par arracher le piquet du sol, la pointe de sa lance traversant le poteau de bois avant qu'il ne s'asseye sur le banc, commençant à défaire son armure. Peu à peu, sa musculature se dévoilait, à mesure qu'il plaçait minutieusement chaque pièce de sa protection imposante sur le côté.

Son corps était celui d'une montagne. Il était difficilement concevable d'avoir face à soi un homme aussi bien bâti; en définitive, c'était un athlète au corps incroyablement costaud, et on comprenait mieux en voyant la taille et l'ampleur absolument phénoménale de chacun de ses muscles. En définitive, même pour un chevalier, il devait être exceptionnellement fort.

« J'vous laisse la salle, ou vous avez d'aut' trucs à faire avant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamae
avatarBeorc


Messages : 54

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Un départ similaire [PV : Drake]   Mar 29 Nov - 14:50



Elle essayait de se faire confiance, mais c’était loin, très loin d’être facile. Il n’y avait pas un jour où l’on ne faisait mention dans les rangs de son origine douteuse. Certains formulaient tentaient d’y trouver des explications, était-elle une enfant royale récupérée ? Ou encore une des maitresses du général Mysti ? Oui, certaines personnes l’avaient appelés ainsi, à son plus grand dépit. Pourtant, elle combattait chaque jour pour mériter sa place, ces interactions avec les autres étaient… houleuses pour être gentil, mais elles étaient aussi source d’apprentissage, sur elle-même et son environnement. Donc, envers ses propres craintes, ses propres démons, elle tentait de se socialiser, découvrir d’autres personnes, se faire ce qu’on appelle des « amis ». La réponse froide du chevalier ne le conforta pas dans cette optique… Le Paria ? Une sensation terrible la prit aux tripes, comme une sorte de colère sourde venant d’une ironie mal placée, car c’était réellement ce dont on pouvait tirer de cette situation.
 
Lui ? Un Paria ? … Akamae retint un rire moqueur, hautain et mauvais. Comment pouvait-il se dire un étranger ? Surtout devant elle, qui connait ni ses parents, ni même son nom ! Et il retournait à son entrainement comme-ci de rien n’était ? La mage était hésitante entre éprouver du dépit ou de l’admiration, il était clair qu’il mettait une grande énergie dans ses exercices. Aussi, elle resta sur place, soupira sans réelle volonté, plus par déception qu’autre chose, avant de relever la tête pour voir le chevalier frapper encore et encore la cible. Réfléchissait-il un peu à ce qu’il disait ? Pourquoi voudrait-elle une salle d’entrainement, elle en vient, et elle se voyait mal porter une armure, frêle comme elle était. Les signes de carences alimentaires se résorbaient lentement mais étaient encore visibles. Tandis que lui, il se déchainait, libérant une rage profonde à chaque coup, comme-ci s’était un besoin…
 
Elle détourna le regard pour éviter de s’énerver d’avantage. Une attitude d’enfant, mais pouvait-elle en espérer plus ? Peut-être devait-elle creuser à partir de ce terme : Paria. Malgré sa volonté de laisser cet homme à ses propres pensées, ce n’est pas la meilleure manière d’avancer dans son objectif de redevenir une femme « normale ». Enfin, normal est un bien grand mot, ‘capable’ est plus adaptée, et cela vient par la capacité à se lier aux autres. Sans qu’elle le remarquer, le chevalier s’était déshabillé partiellement. Vraiment, aucune manière, au point où cela en était insultant. Refusant de s’offusquer, elle se contenta de répondre.
« Non, je voulais juste discuter. Donc ils vous considèrent comme un paria ? Ou c’est juste votre perception ?»
Elle avait le mérite de soulever la question, mais ce n’était peut-être pas la meilleure des idées.
« Si ca ne vous dérange pas, comment êtes-vous arrivés ici ? Vous ne semblez pas de Criméa… »

C’était une façon d’en savoir plus, même si Akamae avait déjà une petite idée des origines du chevalier. La musculature que ce dernier démontrait était celle d’un guerrier, d’une force colossale et particulièrement endurante. La couleur de peau indiquait une forte exposition au Soleil, par lien direct avec ce qu’elle savait, Hatary se portait un bon candidat. Mais alors que ferait un Beorc là-bas ? C’était une question dont aucune réponse ne lui venait à l’instant, mais qui sait, peut-être le révèlera-t-il ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
74/100  (74/100)

MessageSujet: Re: Un départ similaire [PV : Drake]   Mar 20 Déc - 5:11


Discuter ? Ça, ce n'était pas une activité banale pour Drake; en tout cas, taper la causette avec une camarade, non, ça, il n'y était pas habitué outre-mesure. En effet, la remarque de la jeune femme était juste : il n'était pas de Criméa, mais de Daein, d'une mère qui, elle, était très probablement née à Hatary au vu de sa couleur de peau. Mais ça, il n'en avait rien à faire : son père était un parfait inconnu dont il ne connut que le nom, et sa mère une fille de joie qui eut décidée qu'à 15 ans, un fils devait être capable d'être jeté dehors avec seulement un ridicule balluchon et de se débrouiller en prime pour faire sa vie seul.

Et ensuite, elle insistait sur ce surnom de "Paria". Au vu de son poing serré et de son regard interloqué, on pouvait comprendre que même s'il n'allait pas non plus lui envoyer un coup de poing très certainement plus que douloureux au visage, elle venait de toucher deux points sensibles : le premier, c'était d'insister sur un détail à priori insignifiant dont il n'avait pas envie de parler. Le deuxième, c'était de parler de ses origines, car il les avait totalement oubliées. Après un silence étrangement oppressant, il se permit de lui répondre, en réussissant le tour de force de calmer un peu son tempérament volcanique.

« C'est comme ça qu'on m'appelle : "Le paria". Le reste, on s'en fiche. Comme de mes origines... »

La rage de Drake avait quelque-chose de différent de celle des autres : c'était celle d'un homme qui n'avait tout simplement jamais rien possédé. Sa vie était celle d'un être sans but et sans ambitions autres que de survivre et de subsister. Et désormais, alors qu'il ne récupérait pas encore ses souvenirs, il était hanté par des cauchemars qui lui présageaient un terrible passé. Sa mémoire était encore un labyrinthe infâme, sans sympathie pour lui-même, qui cherchait désespérément à savoir qui il était.

« Vous posez trop de questions. Un jour, ça vous causera des problèmes. Mais bon, si ça peut vous rassurer, ce n'est pas moi qui vous en causerai... »

Non, son poing s'était en effet desserré, ce qui signifiait qu'il n'allait pas lui retourner le visage avec un direct en pleine figure. Cependant, on pouvait sentir que sa phrase avait été subliminale mais claire, comme pour lui faire comprendre qu'il était inutile de lui poser des questions. Drake savait, en effet, qu'il ne se souvenait justement de rien, ou presque. Et le peu qu'il avait en tête le décrivait comme la pire des raclures. Pour tolérer ce genre de chose, il ne pouvait que tourner le dos à ce qu'il était et continuer de se battre...

« Si vous voulez progresser en tant que mage, ne perdez pas votre temps avec des brutes comme moi. Étudiez plutôt la magie. Pigé ? »


Dernière édition par Drake le Dim 22 Jan - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamae
avatarBeorc


Messages : 54

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Un départ similaire [PV : Drake]   Jeu 12 Jan - 9:39



Peut-être qu’elle en attendait trop ? Ou simplement qu’elle n’avait ni les mots ni l’attitude appropriés pour réussir à faire ce que n’importe qui arriverait facilement à faire ? Ou les deux. Akamae reçu un juste retour des choses, expliquant que le passé n’est pas un sujet à aborder. Elle pensa à laisser le chevalier à ses occupations… Cela aurait été sa volonté si une voix très faible, mais grave et monstrueuse ne s’était pas élevé dans sa tête. Regardant les mains et les signes du visage de ce paria, elle l’avait visiblement offusqué et il maitrisait son agressivité. La voix était toujours faible, trop distante pour être une réelle perturbation, mais sa seule présence est un facteur de risque…
Trop de questions ? Il n’y a jamais assez de questions, sans questions pas de réponse, pas de réponse, pas de compréhension, pour avoir vécue dans un donjon sa vie entière, cette liberté qu’elle goûtait aujourd’hui était bien trop précieuse et bien trop importante pour qu’elle n’en exploite pas son potentiel. Combien de fois avait-elle eu cette réponse dans sa vie cauchemardesque ? Même les plus simple ne lui apportaient que le silence. Dans ce cas précis, et bien… c’est un peu mieux que le silence, peut-elle réellement se plaindre de pouvoir au moins adresser la parole sans se prendre une gifle ? Gifle qui est tout de même prête à partir de la main de ce chevalier. Elle soupira pour maitriser ses propres complexes, les refrénant dans un coin obscure de sa tête, son objectif, c’était de chercher à connaître cet individu, tout simplement. La voix gagnait en puissance avec les secondes qui s’écoulait…
« C’était impolie de ma part de vous questionner sur votre passé… Je suppose que comme le mien est aussi obscur, j’essaye de connaître mieux celui des autres. »
Résolue à le laisser à ses propres tourments, elle considéra doucement la possibilité de s’entrainer à autre chose que les arts obscurs. Elle avait besoin de décompresser et d’une manière différente, cette forme de magie demande un effort mental constant et travaille à l’usure, cela lui ferait probablement du bien de faire un peu plus de course ou d’altère…
« Mais ne pensez pas que je ou qui que ce soit d’autre perd son temps avec vous, chaque personne mérite attention. Vous n’êtes pas qu’une brute, sinon vous ne seriez pas ici. Prenez soin de vous Pa… »
Elle hésita un instant, se refusant à l’appeler par ce terme qui l’isolerait encore plus.
« Peu importe votre nom. »

Elle détourna définitivement la tête pour observer avec curiosité, malgré une certaine distance, la cible d’entrainement en bois et les impacts dessus. Elle l’étudiera avec minutie plus tard. Elle se contenta de rester immobile perdue dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Un départ similaire [PV : Drake]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un départ similaire [PV : Drake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Mélior
-