AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Caliane
Laguz


Messages : 35

Feuille de personnage
Niveau:
18/20  (18/20)
Points d\'Expérience:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]   Jeu 24 Nov - 14:33

La laguz soupira un grand coup et le laissa crier autant que bon lui semblait. De nouveau dans ses mots revinrent des arguments si absurdes qu'elle se demandait s'il s'écoutait, et s'il écoutait ce qu'elle avait à dire de son côté. Elle le regarda s'en prendre à ce pauvre arbre, hurler, tenter de se convaincre que vivre devait en théorie apporter le bonheur et la satisfaction. Et même la défier.

"Toi ? Un petit animal apeuré ? Certainement pas. Inférieur ? Je ne crois pas avoir prononcé ce mot-là. A aucun moment. Tu t'en persuades tout seul. Quant à la loi de la jungle..."

Caliane ricana, paraissant tout à coup bien plus beorc qu'avant, peut-être même plus que Drake lui-même à cet instant, sans même le faire volontairement.

"A ton avis, comment les guerres beorcs ont commencé ? Votre "civilisation" vous éloigne de la nature. A l'exception des mages anima qui communient avec. Vos villes et vos armes vous ont rendu puissants, votre puissance, cupides, et votre cupidité vous a fait envier les terres de vos voisins, détruisant tout sur votre passage pour les conquérir. Vous incendiez les villes de vos congénères pour bâtir d'autres choses dessus, jusqu'à ce qu'une autre armée fasse de même. Et le cycle recommence sans fin. Ashera savait cela. Te souviens-tu qui est Ashera ?"

Elle avisa la lance du gladiateur et la détermination farouche dans ses yeux. Sans ciller, ses iris noirs se plongèrent dans les siens, avec une certaine sauvagerie au fond d'eux qui s'éveillait chaque fois qu'elle se remémorait ces guerres lui ayant tout ôté. Alors, elle s'accroupit dans l'herbe et passa la main sur sa surface comme si elle la caressait, puis choisit une fleur, une simple petite marguerite, qu'elle sectionna proprement. La fauconne se redressa ensuite et avança d'une démarche gracieuse vers le beorc, ses pieds nus ne produisant pratiquement aucun son sur la terre tendre.

"Je n'ai rien à régler pour le moment. Nous avons passé un contrat, et ma fierté m'interdit de le laisser simplement tomber. Les seules choses qui peuvent briser cet accord sont : une trahison de ta part, un paiement supérieur de quelqu'un d'autre, et crois-moi cela ne risque pas d'arriver, ou encore la mort de mes cibles. Jusque-là nous sommes liés, mais je le répète, pas amis. N'attends pas de moi quelque chose que je ne peux pas offrir."

Caliane scruta un moment son armure, puis décida de glisser la fleur dans l'interstice d'une épaulière. Elle recula ensuite, sans paraître craindre le moins du monde la proximité avec un géant de sa stature. S'il avait VRAIMENT voulu la tuer, après tout...

"Je t'offre une fleur, puisque visiblement l'absence de souvenirs dans "ta p'tite caboche" t'empêche de comprendre beaucoup de choses, que ce soit à mon sujet ou celui des beorcs. Ashera est la déesse de l'Ordre, Yune celle du Chaos. Il y a 8 ans de cela, Daein, une nation beorc, a lancé une guerre contre Criméa, le pays dans lequel nous nous trouvons, après que Criméa ait refusé d'occuper Daein puisqu'elle l'avait conquis dans la guerre précédente. Je te passe les détails, mais en résumé Criméa est le seul pays beorc à avoir entretenu jusque-là de bonnes relations avec les laguz, victimes d'esclavage, de massacres, de racisme, et d'autres sorts moins enviables. Les laguz se sont donc joints à Criméa contre Daein, puis contre Begnion qui était le véritable auteur des mauvais traitements à Daein. Peu à peu la totalité du continent est entré en guerre, jusqu'aux dragons restés isolés pendant des millénaires, qui ont pris le parti de la déesse Ashera pour annihiler la totalité de Tellius. Une poignée de héros, beorcs comme laguz, ont réussi à défaire Ashera avec la bénédiction de Yune. Mais cela n'a pas effacé des siècles de mauvais traitements envers les laguz. Pas plus que la cupidité des Hommes.

Les dirigeants tentent de maintenir la paix, mais cela n'effacera pas toutes les pertes, les familles entières décimées, les rancunes. Tu te demandes sans doute pourquoi je te raconte cela ? Eh bien parce que vois-tu, Drake, j'ai tout perdu dans ces guerres. Je ne pardonnerai jamais cela aux beorcs. Et si je passe des contrats de mercenaire avec vous, c'est bien dans l'espoir de pouvoir briser quelques nuques sans déshonorer le peuple faucon ni déclencher une autre guerre. Je l'ai promis à mon roi. Le misérable qui m'a envoyée te tuer fait partie des idiots qui ont soulevé la colère des laguz avec leurs prétendue supériorité, qui ont fait de nous des esclaves et des parias. Il n'a aucune intention de me donner ce que j'ai demandé, je le sais pertinemment. Et de mon côté je ne compte pas le laisser s'en tirer à si bon compte. Il me le montrera, me fera croire qu'il tient parole, puis trouvera une bonne raison de se rétracter, même avec ta tête entre mes mains. Ils font tous cela. Et ils pensent que je vais simplement m'en aller, bernée et trop loyale pour riposter. Dans ce genre de cas, je leur rappelle la petite clause qu'ils n'ont pas lue au bas de la page : "En cas de trahison, le commanditaire se verra exécuté sans procès". Et aucun de ceux qui m'ont trompée ne sont encore là pour le démentir.

Toi, tu es plus particulier. A cause de ton ignorance du monde dans lequel tu vis, tu n'as pas besoin d'un contrat écrit, juste d'une parole donnée, d'un espoir sur lequel t'appuyer. Cela me convient. Tu cherches l'amour et la camaraderie là où les beorcs l'ont condamné à dépérir. Tu es un poussin tombé du nid, en somme. Et ta rage qui déborde, ta frustration d'être seul, ton besoin de prouver ta valeur, je les connais. Je sais aussi qu'ils t'aveuglent. Voilà pourquoi tu es prêt à foncer tête baissée dans leur piège, et ils sont suffisamment nombreux pour te tuer avant. Tu n'as pas besoin d'être protégé des autres, mais de toi-même. Voilà pourquoi il faut que tu m'écoutes si tu veux mener ce contrat proprement à son terme. La différence entre nous est que j'ai appris à garder mon sang-froid au fil du temps.
"

Nonchalamment, elle retourna vers la carcasse dépouillée de toute sa chair qu'elle avait abandonnée dans l'herbe, ramassa les os et alla les jeter dans un buisson pour effacer les traces de son passage, lui laissant le temps de tout assimiler, de refaire son idée sur la situation si besoin, et de décider s'il souhaitait poursuivre ou non dans son envie de tous les exterminer sur-le-champ, à commencer par elle.

Plume se tourna alors de nouveau vers lui après un moment, son regard toujours enflammé par la perspective d'un carnage de beorcs dans les règles de l'art.

"Je te ne force à rien, c'est toi qui dois me payer à la fin après tout. Préfères-tu me laisser derrière comme tu l'escomptais au début ou écouter mes conseils avant que nos chemins se séparent ? Nous pouvons toujours modifier quelques clauses du contrat."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
74/100  (74/100)

MessageSujet: Re: Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]   Jeu 24 Nov - 21:21

Ce que disait la Laguz avait du sens. Ses nerfs à vifs s'étaient légèrement calmés, sentant enfin qu'elle lui parlait sans orgueil ou sans dédain. Elle la considérait enfin comme quelqu'un de normal, sans essayer de lui faire comprendre que tous ceux de son espèce étaient des salauds, qu'il en faisait forcément partie. Il n'en était pour le moins pas de nouveau amical et conciliant, mais au moins, la rage qui semblait capable de le mener tout droit à l'abattoir s'était un peu estompée pour laisser place à une écoute sincère des paroles de la fauconne.

Effectivement, il remarquait à quel point il prenait des risques énormes en se rendant seul et enragé au piège pourtant évident qui avait probablement été orchestré par ses anciens associés. Des gens stupides et ne représentant pas un réel danger pour des gens expérimentés, mais une menace pour lui dès lors qu'il fonçait tête baissée tel un taureau. Puis elle avait laissé une fleur contre son épaule, dans une bretelle lui servant à fixer ses épaulières en temps normal.

« ... Les guerres Beorc... Je... n'en sais rien. Je suis bien loin de tout ça. C'est un peu normal, tu ne me connais pas vraiment, mais je n'ai pas souvenir d'avoir un jour vécu dans une cité Beorc. J'ai erré dans la nature, chassant et cueillant pour me nourrir, faisant attention à mon environnement... Les gens me traitaient de sauvage, mais pour moi, ce n'était pas une insulte. Car au moins, ma vie simple ne me permettait pas d'exprimer du dédain pour toute forme de vie, marginale ou non »

En effet, ça expliquait son aisance pour ce qui était de vivre dans la nature. Il avait erré des mois durant, dans la forêt, et il avait été au final ironiquement encore plus proche des éléments que certains Laguz durant cette période. Pour un Beorc, c'était un Paria. C'était d'ailleurs ça, son surnom, la plupart du temps, dans la caserne : "Le Paria". C'était un véritable colosse à la peau mate, hanté par son passé et par d'épouvantables cauchemars. Il ne sentait pas que sa place était en ce monde, il se sentait comme un élément étranger.

On pouvait sentir ce véritable malaise grandir en lui, celui de n'être qu'un étranger qui ne pouvait s'entendre avec personne. Même le général qui l'avait recueilli, au final, ne représentait qu'une personne de plus à qui il ne pouvait donner qu'une image moins sauvage de ce qu'il était réellement. Des voix grandissaient dans sa tête, le dénigraient, lui murmuraient qu'il ne valait rien. Drake avait parfois envie de foncer et de s'encastrer la tête dans un rocher ou dans un tronc d'arbre, pour pouvoir enfin disparaître et arrêter d'entendre ces voix, de tolérer ces visions d'horreur qui hantaient ses nuits, il pourrait enfin être au calme et en paix.

Son courage était implacable, mais il commençait à douter de lui-même, très fortement. Le gladiateur ignorait tout de ce monde, et il avait l'impression de ne rien avoir à faire en ce monde haineux et hostile.

« ... Ces cauchemars, et ces voix... Je n'en peux plus. Des fois, je pense que je préférerais mourir que de les tolérer un jour de plus. Mais je n'en peux plus. Je... J'en ai marre. J'ai toujours supporté tout le monde, jusque-là, j'ai besoin un peu qu'on m'aide... Alors... Oui, je vais écouter tes conseils. Bidouille tes contrats ou fais ce que tu veux, ça m'est égal. Beorc ou Laguz, pour moi, aucune différence : les deux me rejettent avec hostilité. Je vis dans la nature et mes maigres tentatives pour m'intégrer à la vie civilisée sont aussi peu fructueuses que frustrantes. Pour les autres, je ne suis qu'un sauvage, un intrus, une chose qui n'a pas sa place en ce monde.

Je suis fatigué. J'aimerais juste pouvoir passer une dernière bonne nuit, alors je vais te suivre et exterminer les personnes qui voulaient ma mort en suivant ton plan, quel qu'il soit. Et si je tombe au combat, alors tant pis. »

Suite à cette phrase, il se rendit sous la tente pour traîner la caisse contenant son armure, commençant à l'enfiler. Cela lui prit quelques minutes, et finalement, il accrocha la fleur à un emplacement à sa poitrine servant à afficher un écusson. Cette fleur, bien qu'anodine, représentant la seule chose concrète qu'on lui avait jamais donné. Ça, et la maigre chance de s'intégrer que le général Mysti lui avait fourni, bien qu'il commence à douter de ses chances à cette position. Cette fleur, en revanche, symbolisait le fait qu'on le considérait comme un être humain et doué de raison et de sentiments, ce qui était bien plus que tout ce qu'il avait vu jusque-là. Enfin en armure et prêt, Drake attendait les directives de la fauconne. Son équipement enfin prêt, il allait offrir l'enfer à ses anciens associés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliane
Laguz


Messages : 35

Feuille de personnage
Niveau:
18/20  (18/20)
Points d\'Expérience:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]   Ven 25 Nov - 19:12

Si la douleur de son aile ne se rappelait pas à elle de temps à autres, Caliane aurait pu trouver la situation amusante. Le colosse changeait d'humeur aussi rapidement qu'un souffle de vent, et il était bien facile de cerner ses émotions, les prévoir et les désamorcer. Elle lui donnait un choix simple, auquel il ne perdit pas de temps à réfléchir : la paix et la tranquillité. D'un pas lent et silencieux, elle le suivit et l'observa s'équiper en bon soldat.

"Je sais déjà pour ta vie sauvage, la cruauté des beorcs ou encore ton trop-plein de ce monde -tu n'arrêtes pas d'en parler depuis hier. C'est à se demander si tu réfléchis à ce que tu dis, tant tu le répètes. En revanche ne me fais pas croire que tous les laguz te rejettent, avant moi tu ne savais même pas ce qu'était un laguz en fin de compte. Ou bien, comme tu le dis si bien, "tu ne t'en souviens pas". Raison pour laquelle tu m'as posé ces questions tout à fait indécente sur ma "vraie" forme et cet autre sujet, parfaitement tabou."

La fauconne lui adressa un regard sévère, en espérant qu'il comprît sans qu'elle eut besoin de le lui préciser qu'elle ne voulait plus entendre parler de la reproduction entre beorcs et laguz et énormités du même ordre. Son regard suivit son geste d'accrocher la petite fleur comme un véritable trésor à sa boutonnière, et elle s'en amusa intérieurement, malgré un visage lisse et impassible.

"J'ai un plan pour coincer ces imbéciles, mais avant cela je voudrais te poser une question. Tu dis que tu n'en peux plus de ce monde et de sa cruauté, que tu songes parfois à mourir pour ne plus avoir à subir toute cette pression... Dans ce cas, pour quoi vis-tu encore ? Il y a forcément quelque chose qui t'empêche d'en finir et te pousse à t'accrocher. Les personnes que tu as rencontrées et que tu prétends "différentes" ? Dans le cas contraire, tu as tout ce qu'il faut à portée de main pour soulager ta propre souffrance."

Un bras replié sous sa poitrine, le second en équilibre dessus avec le dos de la main sous le menton, Caliane désigna d'un petit mouvement de tête la lance qu'il tenait en main. Son visage exprimait un mélange d'intérêt et d'intense réflexion, à essayer de cerner cet Homme étrange qui disait vivre sans but, mais ne recourant pas au moyen de sa libération. Un défaut se cachait forcément dans son raisonnement, sans quoi sa réponse résultait en un choix simple entre se décider ou trouver un but et s'y tenir.

"Je suis censée être payée par un employeur en vie. Cela m'arrangerait que tu ne cherches pas à périr sous les coups de ces idiots. Mais, si tu préfères en finir, je peux aussi bien repartir sur mon précédent contrat et tout annuler entre nous. Alors, je te laisse réfléchir un moment à ma question et trouver ta réponse."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
74/100  (74/100)

MessageSujet: Re: Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]   Mar 29 Nov - 6:49

La question de la fauconne aurait presque été insultante, injurieuse si elle et le sauvage se connaissaient rien qu'un peu. Ce n'était pas le cas, et c'était bien ce qui rendait cette question plus osée qu'insolente. Tenant toujours ses armes et prêt à agir, attendant les directives de la Laguz, Drake lui répondit avec toujours cette tension intérieure qui le rendait plus combattif et plus à vif qu'à son habitude.

« Il n'y a que les lâches qui abandonnent. Même lorsque la situation est perdue et qu'il n'y a plus rien, il faut se battre. C'est la seule chose qu'un guerrier peut faire, même quand il est acculé dos au mur. J'en ai peut-être marre de tout, mais je ne suis pas un lâche. »

Sa voix était emplie de détermination, et il n'y avait pas un seul doute quand à la puissance même de sa volonté. Malgré une désillusion grandissante et un optimisme toujours plus brisé par le poids des jours, il s'accrochait toujours à la vie avec un acharnement digne d'admiration.

« Un jour, on me prouvera peut-être que ce monde est bon, au fond. Même si tout ce que je vois est pourri et désespérant, je me battrais jusqu'à ce que les choses s'améliorent ou jusqu'à ce que je tombe au combat. C'est ça, le véritable esprit d'un guerrier. »

En définitive, malgré cette soudaine perte de moyens, Drake n'était pas quelqu'un de fragile, visiblement. Ou du moins, s'il possédait ses faiblesses, il les laissait au placard pour être le plus efficace et acharné possible.

« Non, je ne cherche pas à mourir. Je cherche simplement à éliminer d'anciennes connaissances que j'ai visiblement oublié. Si tu as un plan, je le suivrais. »

On pouvait sentir encore cette tension en lui. Après tout, il venait juste de péter une durite il y a quelques minutes à peine, et bien que sa voix ne se confonde plus en hurlements et grognements de rage, on pouvait sentir chez lui un grand besoin de destruction et de défoulement. Le combat serait probablement un bon moyen pour lui de décompresser, de se laisser aller à quelque-chose de plus brusque pour pouvoir y voir plus clair après.

Drake avait beau tenter de s'accrocher comme il pouvait à une vision optimiste du monde, son observation en était trop différente. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était garder confiance en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliane
Laguz


Messages : 35

Feuille de personnage
Niveau:
18/20  (18/20)
Points d\'Expérience:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]   Lun 5 Déc - 15:22

"Du courage... Oui, il en faut pour vivre. Pour survivre aux autres."

Satisfaite de sa réponse, elle lui fit simplement signe de la suivre et tourna les talons. Le trajet prendrait certainement du temps, puisqu'elle ne pouvait plus voler pour le moment, laissant le guerrier méditer sur ses aspirations et elle sur les détails de son plan. Les pièces du puzzle s'assemblaient petit à petit dans son esprit tandis qu'au bout de deux petites heures ils parvenaient à flanc de montagne, près de la frontière entre Criméa et Beignon.

De là, en regardant bien attentivement, on pouvait apercevoir une sorte de nid d'aigle dissimulé dans la roche entre les feuillages. Un parfait poste d'observation pour un gang d'abrutis cherchant à cribler de flèches le premier demandeur de représailles venu. La seule piste qui pouvait mener à cet endroit, hormis la voie des airs, était un petit sentier de terre battue qui s'élevait doucement à découvert.

Caliane fit signe à Drake de stopper sa marche un peu avant la lisière de la forêt et lui désigna des buissons assez denses pour le cacher. Dans un murmure, elle expliqua alors ce plan qu'il brûlait probablement d'entendre après toute cette marche :

"Comme tu le devines si tu n'es pas trop idiot, ils sont nichés là-haut. S'ils nous voient ensemble, nous finirons en gruyère avant d'avoir eu le temps de voir venir. Mon plan est donc le suivant : je vais aller là-bas seule, et je leur dirai que j'ai laissé ton corps ici. Trop lourd, trop grand, et mon aile cassée justifiera parfaitement que je n'aie pas pu te porter par les airs. Tu attendras dans ces buissons que je les mène jusqu'à toi. Et à mon signal, tu pourras en sortir et massacrer qui tu veux -en-dehors de moi. Le signal doit être assez évident pour qu'ils n'y voient que du feu... Quelque chose comme "le contrat est terminé, payez-moi". Ou juste "payez-moi" fera l'affaire. Si tu as un meilleur plan ou des suggestions à faire, c'est maintenant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
74/100  (74/100)

MessageSujet: Re: Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]   Lun 5 Déc - 16:50

Ce plan semblait sensé : attirer ses employeurs, les massacrer tous jusqu'au dernier. Après un hochement de tête, il lui fit signe d'aller chercher ses anciens associés pour qu'ils soient attirés dans le piège. Des personnes disposant d'un minimum d'intelligence auraient flairé l'arnaque à des lieues, mais on avait ici affaire à des abrutis de première.

Il y avait quatre personnes : la première était son ancien associé, Snake, un minable incapable de se battre usant de sa mince mais existante fortune pour payer d'autres personnes pour faire le sale boulot à sa place. Deux autres étaient des gros bras armés de haches qu'il engageait pour lui servir de protecteurs. Le dernier, un voleur du nom de Francis, était un roublard qui était un peu plus malin que les autres.

Snake avait envoyé ses deux protecteurs accompagnés de la fauconne pour s'assurer de l'état du cadavre; une fois la phrase prononcée, Drake bondit en hurlant, embrochant l'un des deux combattants avec sa lance. Le coup avait été décisif, mortel, et son collègue regardait son corps transpercé par la tête de son arme avec terreur. La suite du combat fut tendue : bien que peu rassuré, le deuxième garde du corps défendait chèrement sa vie. Un bon coup de hache bien placé réussit à blesser Drake; bien que ce ne soit pas suffisant pour mettre sa vie en danger, c'était douloureux. Heureusement, une contre-attaque plus tard, le soldat put lui envoyer son bouclier en pleine face, le défigurant sous l'impact de l'égide métallique, avant de l'embrocher au sol.

Haletant après un combat aussi acharné, conscient du fait que la blessure de la fauconne ne lui permettrait pas de se battre sérieusement, il prit une seconde pour se remettre de l'action avant de lui parler.

« ... Maintenant, on part s'occuper des deux autres... »

Après un peu de marche, il arriva enfin jusqu'à Snake. Ce dernier, en voyant le monstre de métal s'approcher et aucun endroit ou fuir, devint blême. En temps normal, on aurait pu imaginer qu'une grande discussion aurait pu avoir lieu, mais Drake n'y tint pas. Il eut tout juste le temps de commencer à balbutier un "T-T-Toi... ?!" qu'il finit par se faire prendre par le col et jeté dans le vide, un long cri précédant le son étouffé de son atterrissage quelques bonnes dizaines de mètres plus bas, peut-être même quelques centaines.

« J'aurais rien eu à foutre de ses explications, de toutes façons. »

Puis son regard se porta sur la Laguz, légèrement incliné sur le côté en raison de la blessure qu'il avait subit, s'appuyant sur son bouclier.

« Si tu veux récupérer ton paiement, il est probablement quelque-part dans le coin... s'ils avaient même prévu de te le filer à un moment donné. Ces types sont du genre à te promettre la Lune sans avoir ne serait-ce même qu'une fraction de ce qu'ils te doivent. Je préfère te prévenir. »

Il serait bien reparti directement, mais il dut tout de même s'arrêter un peu et s'assoir sur une pierre, pour se reposer un peu. Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'ils avaient été épiés : le quatrième et plus malin de toute cette bande d'idiots était déjà bien loin, étant resté caché dans l'ombre tout ce temps, et son but était simple : raconter ce qu'il venait de se passer. Comment ils avaient été massacrés, comment la Laguz les avait trahis - en évitant de mentionner le fait qu'ils le prévoyaient depuis le début - et, surtout, enjoliver un peu le combat qui s'était déroulé. Drake n'avait pas une énorme réputation... Mais désormais, on parlait un peu de lui dans quelques villages voisins : un sauvage à la force monstrueuse, capable selon les rumeurs de briser des os à mains nues, assoiffé de sang et cruel. À ce rythme là, la terreur se répandrait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliane
Laguz


Messages : 35

Feuille de personnage
Niveau:
18/20  (18/20)
Points d\'Expérience:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]   Mar 6 Déc - 11:08

Le plan énoncé n'avait rien de bien compliqué, au point qu'il fonctionna à merveille contre le quatuor de détrousseurs organisés.

Tout d'abord, comme convenu, la fauconne s'avança seule sur la pente de terre qui menait au repère en hauteur. Elle repéra aussitôt les sentinelles armées de leurs arcs et leva les mains en l'air, tout en donnant le fichu mot de passe qu'on l'avait obligée à retenir. Bien sûr ils savaient qui se présentait, comme si des faucons allaient passer par cet endroit de misère par plaisir. Ils la laissèrent passer en sifflant, tant par moquerie en voyant son état qu'à cause de cette détestable manie qu'ont certains hommes de faire remarquer à une femme... qu'elle reste une femme.

"Alors le petit oiseau est de retour ? Le corbeau veut ses bijoux ? Lança une voix écœurante de suffisance. C'est étrange, car moi je vois tes mains vides. Aurais-tu échouée, graaaande tueuse ?
-Épargne-moi ta chanson Snake. Tu ne pensais quand même pas que j'allais traîner un cadavre aussi grand sur ton allée de jardin, pour me faire tuer à ses côtés ?
-On ne sait jamais. On raconte que certains laguz sont si dévoués à leur maître qu'ils attendent son retour des années durant après leur mort, quand ils n'y ont pas assisté d'eux-mêmes."

Un regard noir et perçant fit ricaner le bandit.

"Je l'ai laissé à l'entrée de forêt. Le contrat est rempli. Je réclame mon dû.
-Ton dû ? Quel dû ? Aaah oui... Tu parles de..."

Le chef sortit de la poche intérieure de sa veste un pli, visiblement ouvert et refermé plusieurs fois. Il l'agita narquoisement sous le nez de Caliane, résolue à garder son sang-froid pour ne pas lui faire le plaisir de coller à ses préjugés, alors même que l'envie lui brûlait de lui écraser la gorge puis de lui fracasser le crâne contre un coin de table.

"Heh... Heh...
-Le beorc vous attend en bas du chemin, maintenant je veux mon dû.
-Entendu... Mais d'abord, je veux vérifier.
-Ne fais pas l'idiot avec moi."

L'homme déglutit patiemment, puis un sourire marqua ses traits. Elle tendit une fine main vers laquelle il tendit le document, pour mieux s'en emparer et la humer à la manière d'un fétichiste. Vive, elle se dégagea de sa faible poigne pour saisir ce qu'elle réclamait entre ses doigts. Snake laissa faire, se disant qu'il aurait tout le loisir de les récupérer une fois que ses gardes auraient haché menu sa petite tête adorable.

"C'est bien mieux."

Un rapide coup d’œil aux lignes noires lui confirma le contenu de ce qu'elle venait de récupérer et elle glissa le tout dans un mince étuis attaché à sa cuisse, caché par les pans tombant de sa tunique, pratiquement invisible pour qui ne savait pas où regarder. Même Drake n'y avait vu que du feu.

"Où veux-tu que j'aille de toute façon, avec mon aile ? Tu auras tout le loisir de me tuer, mais j'ai rempli ma part de travail. Donc tu n'as aucune raison de le faire, n'est-ce pas?
-Bien sûr. Nous pourrions peut-être euh... repasser contrat après ça ? Rien que toi et moi... quand nous aurons vérifié le corps... Simple mesure de précautions tu comprends ?"

Un sourire mutin se dessina sur les lèvres de la fauconne. Une excitation que le bandit attribua faussement à une avance, quand Caliane se réjouissait de savoir ce gros porc bientôt anéanti.

"Je vais y réfléchir. Vous venez, messieurs ?"

Son assurance acheva de faire baisser la garde aux comploteurs, comportement habituel de sa part, pendant qu'elle leur indiquait le chemin jusque dans la forêt. Là, elle désigna les buissons d'un geste nonchalant, ainsi que des branches qu'elle avait pris soin de casser et disséminer sur le sol, comme si elle avait "jeté" quelque chose de lourd.

"Maintenant messieurs, payez-moi.
-Hein, mais qu'est-ce que... ?"

Le meurtre pur et simple puis le combat qui s'ensuivit laissèrent un air hautement satisfait sur le visage de la laguz, qui surveillait la planque pendant que Drake assouvissait son besoin de violence. Snake commençait à se douter de quelque chose, aussi elle préférait assurer ses arrières, juste au cas où.

"Je t'attendrai ici. Si l'un d'eux a un arc de réserve, tu seras plus à l'abri avec ton bouclier que moi. Et fais-moi plaisir, émascule-le de ma part. Je n'aime pas les hommes qui laissent leurs regards posés trop longtemps sur moi."

On sentait dans sa voix que l'oiselle prenait un plaisir particulier à imaginer les tortures qu'elle pourrait faire subir au beorc, et elle se délecta du cri de terreur de celui-ci quand il tomba de son bout de falaise, définitivement. Quand Drake revint, elle fit mine d'applaudir.

"Ton travail n'est pas très propre, mais il a au moins le mérite d'être rapide. Par contre, tu en as oublié un."

Un rictus carnassier succéda à l'apparente indolence de Caliane jusque-là, et même si elle ne pouvait pas voler, elle se lança à la poursuite du dernier lascar, incapable de se cacher de son ouïe. Sa foulée légère et rapide alliée à ses compétences en pistage l'aidèrent à poursuivre le voleur pendant longtemps. Il connaissait le terrain, mais pas les sens qu'un oiseau pouvait déployer en chasse. Se croyant en sûreté au bout d'une bonne demi-heure, il ralentit le pas sans pour autant se montrer, tandis que Caliane maintenait un rythme soutenu à sa suite.
Il fut obligé de sortir à découvert en voulant sauter la rivière, et c'est à ce moment-là qu'elle lui tomba dessus, au sens propre du terme : ignorant la douleur, elle grimpa puis sauta d'une haute branche et brisa son équilibre, se transforma en faucon et planta son bec dans sa gorge alors qu'il poussait un hurlement de terreur. Elle manqua sa cible de quelques centimètres à cause de ses gigotements et se mit alors à le béqueter méthodiquement. Un immonde gargouillis répondit à ses assauts en guise de protestation, ses cordes vocales sectionnées au premier coup.
Abandonnée à cette frénésie meurtrière soudaine, Caliane le laboura encore et encore, jusqu'à ce qu'il cessât de bouger, son sang répandu dans la rivière par éclaboussements successifs. Là, elle se s'accorda un soupir comblé.

Elle reprit sa forme angélique, se reposa un long moment en resserrant son attelle, puis traîna l'homme par le poignet en sens inverse, jusqu'à la planque qu'il venait de quitter. Drake s'y trouverait probablement encore, ou elle le croiserait en revenant s'il avait cherché à la suivre. Quand ce fut le cas, elle laissa tomber le corps à ses pieds et croisa les bras avec une certaine fierté.

"Cette fois le contrat est rempli. Sommes-nous d'accord, guerrier ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
avatarBeorc


Messages : 70

Feuille de personnage
Niveau:
17/60  (17/60)
Points d\'Expérience:
74/100  (74/100)

MessageSujet: Re: Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]   Dim 11 Déc - 4:16


Drake n'avait plus aucune envie de fricoter avec qui que ce soit, actuellement. Après tout, il venait de froidement tuer toute une partie des membres de son ancienne équipe sans exprimer de remord. Le soldat n'avait que de vagues souvenirs de sa vie passée, mais Snake ne lui disait rien qui vaille. La Laguz s'était visiblement éclipsée pour aller tuer probablement un fuyard ou autre, mais ça, il s'en fichait un peu.

Alors il la regarda, sans aucune sympathie mais sans hostilité spéciale, son véritable esprit guerrier réveillé par les événements de la journée. Le soldat se posait mille et une questions, et il doutait de tout. Était-il toujours le simple d'esprit rustre et sauvage qu'il avait toujours été depuis son réveil ? Méritait-il son statut de chevalier au sein de l'armée Criméane ? Au fond de lui, il rêvait de grandeur, mais il peinait tout juste à sortir des bas-fonds. Ces pensées toujours mélangées en lui, il lui répondit enfin.

« Fais ce que tu veux de tes fichus contrats. Pour moi, maintenant, on est quittes, c'est tout ce qui compte. On se reverra peut-être, ou peut-être pas... Dans tous les cas, reste toujours sur tes gardes. »

Malgré la douleur qui tiraillait son flanc droit, Drake se redressa pour se mettre bien droit, replaçant sa lance correctement et retirant son casque pour l'accrocher à sa ceinture, laissant ses longs cheveux d'ébène cascader contre son dos. L'ironie voulait qu'une fois en armure, on aurait dit un héros tout droit sorti d'un épique roman chevaleresque. Cette distinction entre son comportement et son apparence donnaient naissance une nuance assez amusante.

Finalement, tournant le dos à la Laguz, il se mit à marcher pour s'en aller, son arme en main, boitant visiblement très légèrement bien qu'il ne semble pas peiner à se déplacer. Après quelque pas, toutefois, il leva son bras droit, pour faire un signe de main à la Laguz derrière lui, pour lui souhaiter un dernier au-revoir tandis qu'il s'éloignait sur les routes.

Drake avait réfléchi à ce qu'il désirait être, et à ce qu'il était. C'était un simple sauvage, sans attaches, sans souvenirs, sans subtilité. Mais il voulait devenir un héros, un symbole de puissance dont on conterait les histoires pour inspirer les générations futures. Telles étaient ses aspirations... Devenir un exemple pour tout guerrier qui se respecte. Le chemin serait long, très long même, et semé d'embûches; mais c'était la route qu'il voulait tracer, et tel était le destin qu'il voulait se forger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliane
Laguz


Messages : 35

Feuille de personnage
Niveau:
18/20  (18/20)
Points d\'Expérience:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]   Mer 14 Déc - 16:41

Malgré sa prise qui pourrait lui éviter de nombreuse déconvenues -se voir traqué par de nouveaux assassins revanchards, attirer sur lui l'attention des malfrats de la région, ou encore être l'objet de rumeurs l'empêchant d'interagir normalement avec les citoyens du pays-, Caliane ne reçut aucun remerciement de la part du colosse. Elle n'en attendait de toute manière aucun, tant son état psychologique semblait osciller entre une humanité difficilement assumée et une rage incontrôlable. Tel un animal blessé -comme elle-, Drake pouvait paraître aussi fragile que dangereux suivant la situation à laquelle on le confrontait.

Il la regarda une dernière fois, et elle lut dans ses yeux des centaines de questions qu'il se posait inlassablement sur le sens de sa vie, son futur comme son passé. Elle connaissait ce type de pensées parasites et le laissa les gérer comme il l'entendait, tant que cela n'incluait pas une aile cassée ou un autre membre lui appartenant.

Le contrat touchait donc à son terme, et comme pour l'officialiser elle jeta le cadre dans un buisson où les bêtes s'en délecteraient à loisir. Elle allait se détourner quand elle vit son dernier signe de main, se demandant comment l'interpréter. Essayer de se montrer cordial après l'avoir pratiquement menacée qu'il attaquerait à la prochaine rencontre ? Elle leva les yeux au ciel et laissa couler. Leur chemin se séparant, il n'y avait pas matière à poursuivre la discussion.

Elle attendit de le voir disparaître pour de bon entre deux arbres pour se détourner dans la direction opposée et s'autoriser enfin à grimacer de douleur. Son petit exercice de course-poursuite lui infligeait une douleur cuisante à l'aile blessée et elle avait dû rassembler tout son self-control pour ne rien laisser voir au beorc. A présent seule, elle inspira et expira longuement, chercha des plantes pour calmer la douleur, tout en s'éloignant.

A son tour elle emprunta des chemins hors de vue dans la forêt, songeant à une cachette qui lui permettrait de se remettre en toute sécurité, se nourrir et boire, sans qu'on vînt la déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Combat pour la survie [PV Caliane] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Rang 2]Wanted Water - Combat pour le troisième badge ! [Terminé]
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]
» Entrainement n°2 : Entrainement au combat (Nuage de Saule)
» (n°16) Félin... pour l'autre [PV Shalimar] TERMINÉ
» Un petit combat pour se changer l'humeur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Lieux Divers
-