AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Dim 11 Déc - 12:34


Laissant Félichat aller chercher les boissons, Liyu s'installa sur sa chaise en posant Louka sur la table devant elle. La petite chouinait, tapant des poings sur le bois, et bientôt elle se mit à crier en réclamant son père. Liyu était aussi malheureuse qu'elle était gênée. Elle se faisait l'impression horrible d'être une mauvaise mère qui privait sa fille de sa famille, et elle en avait une boule serrée dans le fond de la gorge. Elle avait envie de pleurer. Elle se retint cependant, prenant les poignets de Louka entre ses mains pour l'empêcher de gigoter et de se faire mal.

- Non, Louka ! On ne retourne pas voir papa.

Mais elle avait beau la sermonner, rien à faire. La rouquine n'était pas la moitié d'une tête de mule, et quand elle voulait quelque chose, elle ne faisait pas semblant. Ses joues étaient à l'heure actuelle aussi rouges que ses cheveux, et elle gigotait à présent des pieds en criant de plus belle. A part elle, Liyu se demanda comment elle avait pu, dans un monde parallèle, s'occuper de Kerowyn, de Niall et de Kira et Gaël en même temps.Elle devait bien être capable de gérer le caprice d'une seule enfant, bon sang !

Jetant un regard mi-désolé mi-paniqué au barman qui préparait les thés, elle se leva et prit Louka contre elle pour la bercer, un peu brusquement cela dit. Lui caressant les cheveux, elle lui parlait d'une voix aussi apaisante que ferme, lui serinant sans relâche qu'elles ne pouvaient pas retourner à Nevassa, que papa était inaccessible.

De toute manière, il ne veut plus de nous...

Finalement, et au bout de plusieurs minutes d'acharnement, elle réussit à calmer Louka qui cessa de crier, même si elle n'arrêta pas de pleurer pour autant. Profondément malheureuse, mais néanmoins soulagée d'avoir réussi à calmer le plus gros de la crise, c'est aux bords des larmes que la barde retourna s'asseoir, gardant sa fille sur ses genoux tout contre elle pour la rassurer. Félichat déposa alors les tasses de thé, et Liyu la remercia d'un hochement de tête. Elle avait la gorge nouée, et elle avait l'impression que si elle ouvrait la bouche pour parler elle allait à nouveau fondre en larmes... Elle remarqua cependant que les yeux de l'alcoolique étaient rouges et humides, comme si elle avait pleuré elle aussi. Monde de merde...

- Décidément...

Mais visiblement, Félichat était plus vaillante qu'elle puisqu'elle tenta de changer de sujet pour ne pas s'attarder dans un misérabilisme abrutissant. Liyu la regarda d'un oeil neuf. Visiblement, cette petite ne manquait pas de courage... Elle en avait plus qu'une pauvre barde en tout cas. Liyu ne savait pas ce qui la rendait aussi malheureuse, mais cela avait l'air sérieux, et elle se trouva d'autant plus misérable qu'elle ne parvenait pas elle-même à se détacher de ce... de ce qu'il s'était passé.

C'est alors que la lancière lâcha une remarque sur les "jolies filles de Criméa" avant de paraitre choquée et de se cacher le visage dans les mains. Ce lapsus eut le mérite d'arracher un maigre sourire à Liyu. Aucun doute qu'une telle réplique, lâchée par une bouche masculine, l'aurait pétrifiée sur place, mais de la part de sa consœur d'infortune, elle trouvait cela presque... mignon.

Dans ses bras, Louka se contentait à présent de gémir un peu en suçant un pan de la tunique de sa mère. Elle la laissa faire, continuant à lui passer la main sur les cheveux dans un geste répétitif et apaisant.

- Tu sais... Tu n'a pas besoin de te cacher le visage...

Peut-être qu'elle avait honte ? Liyu était allée à Begnion, d'où la lancière disait venir, et elle avait pu constater que leurs mœurs étaient en effet bien plus strictes qu'ici, à Criméa... Or, vu l'attitude de la jeune femme, la barde se demanda si elle n'éprouvait pas de l'attirance pour les femmes. Si, dans la campagne Criméanne, ce comportement n'était pas non plus bien vu, cela devait être encore pire à Begnion... Liyu, de part sa condition de barde, avait énormément voyagé et rencontrés des tas de gens différents, elle était certainement plus ouverte d'esprit que beaucoup de ses contemporains, mais elle pouvait comprendre que Félichat ne vive pas forcément très bien sa condition... En tout cas, si elle ne se trompait pas.

- Il n'y a rien de honteux à...

Elle secoua un peu la tête, interrompant sa phrase. Si elle se trompait... Elle passerait sans doute pour une idiote, et elle ne voulait pas faire encore plus d'erreurs qu'elle n'en avait déjà faites.




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Félicia
avatarBeorc


Messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Dim 11 Déc - 13:53

Complètement désespérée et maugréant de fleuries insultes à son encontre, Félicia se maudissait pour son incompétence et sa maladresse. Fort heureusement, sa gaffe ne semblât pas traumatiser la jeune mère, qui au contraire paraissait la soutenir, essayant de la rassurer en lui assurant qu'elle n'avait pas besoin de se cacher.
Incapable d'avoir son courage, la lancière décroisant simplement un peu les doigts pour dégager un de ses grands yeux et le pointer sur Liyu. La musicienne paraissait...excessivement généreuse et tolérante.
Elle commença une phrase, qui voulait sans doute lui dire de s'accepter comme elle était, qu'elle ne pouvait pas se changer et qu'elle n'avait pas à avoir honte d'elle-même...mais autant l'idée que Liyu prononce ces mots effrayait la minette, autant le fait qu'elle ne termine pas sa phrase comme en proie au doute l'horrifia complètement.

Maintenant angoissée à nouveau à mort, repensant à son entrain et à son plaisir de dormir - nue - avec une parfate inconnue ainsi qu'à la malédiction laissée par Famine... Félicia préféra lever une main pour couper court à cette phrase, de toute façon en suspens. La lancière qui n'arrivait déjà pas à se regarder dans une glace doutait de supporter qu'on la prenne pour une...une... Bon, encore par Liyu ça pouvait passer...même si c'était d'autant plus bizarre. C'était elle qui semblait le plus à même de l'accepter telle qu'elle pouvait être alors qu'elles avaient couché ensemble.

Eurk...la minette sentait un haut-le-coeur en ayant une telle pensée. Au bord du malaise, et toujours abattue par la gueule de bois, Félicia se laissa écrouler sur la table. Se vautrer lamentablement comme ça lui allait bien au moins. Puis elle repensa à sa nouvelle "amie", qui avait du quitter sa famille et certainement sa maison avec un bébé dans les bras. Elle ne pouvait pas se permettre d'être aussi pathétique devant elle !
L'ancienne chevalière se redressa, avachie sur ses coudes posés sur la table quand même, et fut prise de vertiges. A trop s'agiter un lendemain de cuite, on ramasse des baffes...puis elle tendit la main vers sa choppe et renifla la tisane. Elle était plutôt parfumée...enfin, à son goût. A force de picoler, des odeurs naturelles et saines lui semblaient hors-normes.
Une fois satisfaite de l'état de ses voies respiratoires, la minette tendit la langue pour laper un peu le breuvage encore chaud et se retira vite en grimaçant. Trop chaud encore !


"Misère...bah, on va dire que ça vaut mieux que d'être zoophile..."

S'égarant un peu dans ses souvenirs et sous la fatigue, Félicia trempa le bout de son doigt dans la tisane et commença à faire des ronds sur la table. Elle eut tôt fait d'être sèche, mais cela l'occupait au moins alors qu'elle se retrouvait à nouveau en train de débattre avec elle-même contre sa nature..."profonde", si l'on puis dire. La minette appuya sa joue dans sa main libre et continua à dessiner des ronds imaginaires sur la table. C'est vrai que, surtout après le...vif intérêt qu'elle a déjà connu pour quelques femmes, même elle préférerait sans doute téter une poitrine qu'un poney, bien qu'elle n'en revienne pas de devoir faire une telle comparaison.
Mais le trouble venait...quand au fait que ça marchait aussi en remplaçant le cataclop par un mec lambda non-Daeinite. Bon, elle n'a jamais été trop portée sur les affaires masculines mais songer de plus en plus souvent et de plus en plus intensément que les femmes exerçaient un attrait certain sur elle...
Finalement, elle posa à plat son bras sur la table avant d'y faire reposer son menton, s'affalant sur le bois en grommelant.


"Même si j'préfère monter un pégase qu'un mec..."

Ah la douce et lointaine époque où elle était dans l'armée et parcourait les cieux au nom de sa patrie et de la Déesse... Elle était pleine d'espoir d'émerveillement, avait une monture fidèle et des "bonnes" amies. Peut-être...peut-être qu'en se retapant un peu et en allant se présenter là-bas pour assumer les conséquences de ses choix, peut-être qu'un jour on lui pardonnerait en effet, et qu'elle pourrait réintégrer les rangs. Probablement pas en tant que cavalière du ciel, elle n'en était plus digne...mais même une simple piétaille, avec un but, un devoir et une loyauté...ainsi qu'un salaire et un toit, serait une façon de reprendre sa vie en main ?
Mais bon, loin d'être héroïquement brave, Félicia se montait la tête toute seule en imaginant le degré de sa punition pour échec militaire, désertion et homosexualité. Non ! Pas homosexualité justement, seulement une malédiction ! Elle prendrait vingt coups de fouets pour ça et un exorcisme, puis elle sera guérie.

Rougissant à nouveau de s'être laissée perdre dans ses pensées, surtout aussi...bizarres, Félicia finit par se redresser et lapa à nouveau la tisane. Encore un peu trop chaude, elle connaissait une façon de boire qui lui permettrait de ne pas se brûler mais elle manquait cruellement d'élégance, même quand elle était seule.


"Excuse-moi, ce n'est pas le genre de trucs à dire devant une jeune mère j'imagine."

C'est vrai après tout, si elle a un gosse, c'est bien qu'elle a du..."pouic" avec un mâle après tout. Surtout qu'elle semble beaucoup l'aimer, et sa fille encore plus, alors tenir ce genre de discours n'allait certainement pas lui remonter le moral, alors qu'elle était si gentille.

"Ahem. Du coup...t'as une idée de ce que tu vas faire ? D'où tu vas aller ? Avec la p'tiote sur les bras, ça doit pas être évident..."

L'ancienne chevalière mourrait d'envie de lui venir en aide, comme elle rêvait autrefois de porter secours aux plus démunis au nom de la justice et l'amour d'Ashera...mais elle n'avait pas la moindre idée de comment le faire. Elle n'avait pas un sou, pas de travail, même pas d'amis ou de foyer...elle ne parvenait même pas à garder un esprit sain et un visage agréable à l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Sam 31 Déc - 13:36

La lancière semblait de plus en plus perdue dans ses pensées, et Liyu pouvait le comprendre... Cette fille n'avait pas dû avoir la vie facile, elle portait des cernes plus qu’éloquentes et ses cicatrices parlaient pour elle. Surtout si elle était effectivement homosexuelle, elle avait dû en voir de toutes les couleurs la pauvre. A coté, Liyu se torturait avec de simples peines de cœur... Et un viol collectif d'une durée indéterminée. Elle avait eu une vie probablement plus simple pourtant, faite de vagabondage, de chants et de danses...

- Je vais continuer comme maintenant... Voyager, chanter dans les tavernes pour gagner ma vie... Ce sera moins facile avec une enfant, mais je l'ai fait pendant des années avec Niall, cela marchait... Enfin, plus ou moins.

Niall arrondissait souvent leurs fins de mois il faut dire, elle avait beau désapprouver ses vols à la tire elle devait admettre qu'elle avait vécu dessus plus souvent qu'à son tour. Cela dit, elle avait toujours ses économies assez conséquentes pour compenser ce manque, du moins dans les premiers temps. Et après ? Bah, elle aviserait...

Quand elle repensait à la manière dont elle avait obtenu cet argent, elle avait envie de pleurer à nouveau. Plusieurs mois à chanter dans les tavernes de Nevassa pour économiser, de manière à pouvoir offrir quelque chose à l'homme qu'elle avait aimé, et qu'elle aimait toujours... Les économies qu'il avait lui-même fait pour sa famille, et qu'il lui avait donné lorsqu'elle était partie... Cela faisait énormément d'argent, et elle bénissait Niall de lavoir accompagnée ces quelques années. Elle avait appris qu'il n'était pas bon de garder tout son argent au même endroit, ce qui lui permettait de ne plus trop craindre les vols... Néanmoins, Louka ne pourrait pas subvenir à leurs besoins avant longtemps.

- Et toi, que va-tu faire ?

Elle était curieuse après tout... Félichat paraissait au fond du trou, et la barde aurait aimé l'aider. Elle ne savait cependant pas si c'était possible... Peut-être en lui donnant un peu d'argent ? Si elle dépensait tout en alcool, cela ne l'aiderait pas vraiment...




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Félicia
avatarBeorc


Messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Sam 31 Déc - 17:28

La minette écouta Liyu lui répondre. Au moins, elle avait par défaut une idée de quoi faire de sa vie et de comment la gagner honnêtement, et sans la mettre en danger...même si elle n'avait pas la moindre idée de qui était ce Niall, Félicia détailla rapidement du regard la musicienne et se gratta la joue. Une vie de vagabondage ainsi ne serait pas très sûre pour une jeune mère, ni vraiment favorable à une enfant. Mais bon, au moins pourrait elle lui donner un toit et une assiette assez régulièrement...

En voyant la Criméanne recommencer à s'assombrir, la lancière préféra piquer du nez vers sa choppe, tendant prudemment les lèvres pour en prendre une minuscule gorgée. Elle était encore sacrément chaude, mais en buvant avec précaution ça semblait supportable.
Puis Liyu lui posa l'inévitable question, qu'elle même venait de poser et releva ses grands yeux bleus sur elle avant de pousser un profond soupir. C'est à peine si elle parvenait à survivre à chaque jour, alors songer aux lendemains...


"Ch'ais pas..."

Redevenant morose, Félicia se laissa affaler sur la table, jusqu'à ce que son menton touche le bois et trempa son index dans la tisane, pour recommencer à dessiner des ronds sur l'établi. Peu importe la façon dont elle se projetait dans le temps, la minette ne voyait encore et encore que les mêmes scènes. Un quotidien morne, vide. Pire, depuis les Ailes de la Mort...son propre état empirait. Parce qu'en plus de ne pas pouvoir se regarder dans une glace tant elle se trouvait misérable, maintenant elle se sentait devenir folle face à ses doutes quant à ses préférences et sa dévotion.

"Probablement la même chose que je fais tous les jours depuis presque sept ans...je vais me traîner comme une larve en déprimant, en cherchant désespérément comme éviter de mourir de faim ou de froid..."

Forcée de faire face à la réalité, l'ancienne chevalière s'affala totalement sur le bois, abattue au possible. Sept ans, vraiment tant que ça ? Sept misérables années durant lesquelles elle a enchaîné déprimes, cauchemars et picole sans jamais lutter contre son sort ? La lancière laissa sa joue s'appuyer sur la table, n'ayant même pas la volonté de rester un minimum droite. Comment avait-elle pu espérer devenir un jour une héroïne, ou même simplement une vaillante soldate ? Chaque fois qu'elle avait été prise dans un affrontement, elle avait été pathétique...
Elle soupira encore plus fort, c'était pour ça qu'elle picolait souvent...ça lui évitait de réfléchir. Car quand elle réfléchissait, elle devait admettre et supporter le fait qu'elle soit une ratée, jusqu'au bout des ongles, et que plus le temps passait, plus elle s'enfonçait dans l'échec. Elle joua distraitement de l'index contre sa choppe, pour la faire bouger, juste pour ne pas rester étalée comme ça.


"Qu'est-ce que je devrais faire d'autre de toute façon...j'ai plus de travail, plus d'arme, plus de monture, j'ai même pas de talent remarquable, j'peux pas rentrer chez moi...j'suis même pas jolie..."

Assommée par son propre portrait, Félicia laissa son front aller cogner la table dans un bruit sourd et se laissa à pleurer un peu. La position était tout sauf digne ou confortable...mais avait-elle bien une autre solution ? Au bout du rouleau, et encore étourdie par le lendemain de cuite.

"J'ai plus qu'à m'buter en fait...ça m'évitera des années de plus à me débattre pour rien..."

Elle avait toujours considéré ce genre de pensée comme extrêmement lâche, merci à papa et maman pour leurs opinions religieuses et militaires...mais aujourd'hui, qu'est-ce qu'elle en avait encore à faire ? La déesse l'avait abandonnée, sa famille reniée, ses amies et camarades étaient mortes - le plus souvent par sa faute - et même sa lance, la dernière chose à laquelle elle tenait un tant soit peu avait disparu.
Alors pourquoi une couarde de premier ordre, aussi inutile que malheureuse, ne se laisserait pas à songer à mettre fin à tout ça ? Elle n'avait rien à gagner à insister de toute façon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Dim 22 Jan - 19:50


Félicia faisait plus pitié qu'autre chose... Liyu l'écouta alors qu'elle déplorait son pathétique état, hésitant entre sa propre déprime, celle qu'elle ressentait par empathie pour la jeune femme, et les fantômes de ce qu'elle était auparavant qui lui disaient qu'elle devait simplement reprendre sa vie en main et arrêter d'agir comme ce qu'elle ne voulait pas être. Louka se débatait légèrement dans ses bras, lassée de la discussion des deux femmes, et Liyu dut lui donner un jouet tiré de sa sacoche pour l'occuper. Le bonhomme de bois sculpté sembla l'occuper efficacement, puisque la jeune mère put à nouveau se concentrer sur Félichat.

- Ce n'est pas vrai...

Se penchant un peu sur la table, elle posa sa main sur l'épaule de la lancière et la fit se redresser. Elle se permit alors de l'examiner. Son visage était crasseux, ses cheveux sales et filaces, certainement à cause du manque d'entretient, mais elle n'était pas moche à proprement parler... Certes, elle avait le visage couturé de cicatrices, mais la barde discernait sous ces scarifications le visage d'une jeune femme qui avait grandit trop vite, et deux yeux qui étaient des lacs de tristesse. Ils auraient tellement gagné à s'éclairer...

- Tu n'est pas moche, et si tu est dans cet état c'est parce-que tu te laisse aller... Tu n'est pas la seule à avoir fait des choses dont tu n'est pas fière, mais l'alcool n'effacera rien. Il ne fera que déposer un voile dessus, brièvement...

La jeune femme se pencha à nouveau sur sa sacoche et chercha à tâtons l'une de ses bourses de réserve, dont elle sortit quelques pièces d'or. Elles valaient énormément, mais la barde avait bien assez d'économies pour se le permettre... Elle prit la main de la jeune femme et y déposa les pièces, puis elle lui referma les doigts autour pour signifier qu'elle les lui donnaient.

- Sert-en pour acheter une nouvelle arme, puisque tu est une guerrière... Et prend cette nouvelle arme comme l'opportunité d'une nouvelle vie. cesse de boire, et cherche quelque chose d'utile à faire. Tes cicatrices indiquent que tu as survécu à beaucoup de choses, tu ne peux pas être taxée de lâcheté. Simplement de fatigue...

Liyu se mordit les lèvres, songeuse. Elle ne voulait pas se lancer dans un grand discourt, elle ne voulait pas faire celle qui sait, mais Félichat avait vraiment besoin que quelqu'un l'aide à remonter la pente... La barde n'était peut-être pas la meilleure personne pour cela, mais leurs problèmes étaient très différents. Liyu souffrait de sa peur de la ville, du grand vide laissé par Kerorian dans son coeur et de ce sentiment qu'elle avait d'avoir été trahie. Félichat... souffrait de sa solitude et de sa difficulté à rebondir après un échec, de ses doutes et de la discrimination dont elle avait sans doute été la victime. Elle avait profondément besoin de reprendre confiance en elle.

- Tu devrais trouver une activité... Pas forcément ce que tu faisais avant, mais quelque chose qui te plairait...

Le reste, c'était à Félichat de trouver. Liyu ne la connaissait pas assez pour savoir ce qui lui conviendrait.




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Félicia
avatarBeorc


Messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Lun 23 Jan - 10:11

Une fois de plus, le moral battant de l'aile de Félicia partit faire un tour vers les abysses. Elle réprima avec un bruyant reniflement une nouvelle crise de larmes, qu'elle ne parvint pas à éviter malgré tout lorsque la musicienne lui déposa des pièces en or dans la main, voulant l'obliger à les prendre. Durant quelques secondes, alors que ses nerfs lâchaient, minette resta pétrifiée. Des pièces d'or ! Des vraies de vraies apparemment, même si elle n'y connaissait que pouic en numismatique. En rouvrant les doigts, l'ancienne chevalière compta rapidement la somme.
Même pour un honnête travailleur, confortablement installé et avec un revenu aussi acceptable que régulier...ces quelques bouts de métal doré valaient cher ! Liyu était-elle si déprimée qu'elle lui confiait toute sa fortune par...par pitié, ou empathie ?
Refermant enfin la bouche, alors que sa lèvre se mettait à trembler, Félicia réalisait que la barde en avait encore. Quand elle était allée les chercher, elle n'avait pas semblé éprouver de difficulté ni à les trouver, ni à s'en séparer...alors qu'elle était aussi seule que la minette, et avec un enfant à charge. Migraineuse, nauséeuse, les nerfs à fleur de peau au point qu'elle devait régulièrement s'éponger les yeux, elle passait distraitement son pouce sur les pièces en écoutant tant bien que mal la barde, sombrant de plus en plus profondément dans des sentiments aussi troublants que puissants.
Lorsque la jeune mère finit de dispenser ses conseils...ou ses ordres, Félicia poussa un profond soupir, et ravala difficilement ses sanglots, essayant de reprendre un peu de contenance, à défaut de dignité.


"Quelque chose d'utile...tu sais comme moi combien c'est dur, de gagner sa vie..."

Car si la somme qu'elle venait de lui mettre dans la main devait provenir de...d'elle ne sait pas quoi, mais certainement pas de son travail de barde, la lancière ne doutait pas que sa compagne de la nuit savait ce que c'était, la misère, la précarité...et pourtant, elle avait un métier presque fiable.
Plus abattue qu'un arbre au milieu d'une scierie, la minette se laissa avachir sur la table, faisant rouler une pièce sur le bois, du bout de l'index, morose à en déprimer les pierres.


"Mais est-ce que tu sais ce que c'est, d'être un garçon manqué ? Je ne sais pas coudre, ni chanter, ni peindre...je sais même pas si je saurais cuisiner un truc mieux que "comestible"... Personne ne veut d'une ex-soldate défigurée, personne ne lui fera confiance pour des trucs de mec, comme la bagarre, le mercenariat, et tous ces métiers...musclés."

Par habitude, Félicia examina le fond de sa choppe, et leva le coude pour s'assurer qu'il n'y reste plus rien. Quand elle était jeune, elle était persuadée qu'avec de la volonté et de l'espoir, on pouvait tout surmonter...ces dernières années, elle avait surtout découvert que personne ne voulait d'elle, et que toute sa volonté ou son désespoir n'y changeraient rien.

"Les femmes n'engagent que des femmes plus habiles qu'elles, les mecs n'engagent que des mecs pour les trucs...de mec, et des filles que pour des...ahem. Que des filles jolies, donc."

Elle n'osa pas relever les yeux, fuyant à nouveau le regard de Liyu en repensant à ces plus mauvaises périodes, à ces jours où elle avait si froid, et si faim qu'elle en était réduite à mendier dans la rue et à s'adresser aux hommes les plus douteux. Cela ne lui avait vraiment pas remonté le moral, d'être repoussée même ainsi à cause de son allure. Mais bon, au moins la minette se consolait en se disant que ça lui avait évité certainement bien des tracas...et que ça avait certainement prolongé sa misérable vie du coup. Ses doigts commencèrent à suivre le tracé des balafres qui marquaient son visage pourtant fin.
Elle était totalement au fond du gouffre, et rouvrit la main pour regarder les pièces qui s'y trouvaient. De l'or...du vrai. Avec ça, en évitant de se torcher à la moindre occasion, elle pouvait tenir au moins jusqu'aux belles saisons...mais pourquoi faire ? Pour tenir encore dix ans, vingt ans, plus, dans cette existence pathétique ?

C'en était trop. Elle essayait de se calmer, de tenir bon face à cette femme qui voulait croire en elle et qui lui offrait une seconde chance, une main tendue...mais de savoir que quelqu'un, enfin, s'intéressait à elle et lui voulait réellement du bien...l'ébranlait totalement. D'une bonne façon, pour une fois, mais même en bonne santé elle n'aurait pas tenu le choc, et Félicia s'effondra en violents sanglots.
Et plus elle pleurait de toutes les larmes de son corps, plus elle avait honte, d'être si pathétique qu'une mère malheureuse vienne lui offrir à boire, un lit, puis une seconde chance...tout ça pour pleurer comme une madeleine devant elle. Mais elle ne parvenait plus à s'en empêcher, il fallait que ça sorte.

Il lui fallut un long moment avant de réussir à arrêter de pleurer, les yeux complètement rouges et l'air encore plus misérable qu'à son habitude, ainsi qu'un paquet de coups de mouchoir pour éponger son nez et ses joues. La minette n'avait pas encore retrouvé correctement son souffle et elle se sentait encore instable, mais ça allait...mieux.
Enfin, presque. Elle bafouilla ses plus plates excuses pour ce spectacle minable en évitant comme toujours le regard de la musicienne et elle remarqua que des hommes la regardaient. Félicia baissa les yeux, se maudissant de faire autant d'esclandres à chaque fois qu'elle se mettait à boire, mais quelque chose n'allait pas. Elle fit profil bas à cause du dérangement qu'elle venait de causer...mais si la plupart des clients retournèrent à leurs occupations, du coin des yeux elle remarqua que certains continuaient à la reluquer, en marmonnant des messes basses entre eux.
Elle soupira, regrettant d'être une fois de plus passée pour une andouille en entraînant en plus Liyu dans ses histoires...avant de réaliser qu'elle avait toujours les pièces d'or dans la main.

Subitement, son attention se fit plus alerte. La minette s'efforça de regarder discrètement autour d'elle, mais c'était certainement aussi flagrant qu'un pet dans une église, alors qu'une angoisse nouvelle commençait à la gagner. Se faire tabasser et dépouiller, ou même encore pire, ne l'affectait...presque plus trop. Une fois qu'on a creusé jusqu'au fond du trou, c'est difficile de faire autre chose que l'élargir ensuite - elle réalisa au passage que cette allégorie était absolument immonde - mais il était impensable qu'elle entraîne quelqu'un d'autre dans sa chute, en particulier la seule personne qui avait voulu croire en elle depuis des années.


"Liyu, j'suis désolée mais faut qu'on file d'ici. Je crois que ton or a interpellé des gens qu'il fallait pas..."

Son propre sort lui importait peu, mais sa misère risquait de mettre Liyu en danger à cause de sa gentillesse...Félicia se mordit la lèvre en se maudissant. Si elle n'avait pas été aussi pathétique, la barde n'aurait jamais eu à montrer qu'elle possédait des richesses, et ni elle ni sa fille n'auraient attiré l'attention de grosses brutes. Enfin, probablement. Mais pas au beau milieu d'une taverne quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Sam 4 Fév - 16:13

A vrai dire, Liyu était réellement ennuyée. Félichat ne semblait pas le moins du monde vouloir se sortir des ennuis. Elle spéculait sur ses chances, les réduisant toute seule au néant en ne cherchant même pas à les créer... Liyu commençait à être fatiguée. Elle réfléchissait au moyen de sortir la lancière de son apathie, lorsque cette dernière se leva pour l'entrainer à l'extérieur. Visiblement, Liyu n'avait pas été assez discrète lorsqu'elle avait refourgué son bien à sa nouvelle amie... Misère, il ne manquait plus que cela. Voila qu'elle attirait l'attention des brigands. C'était précisément pour cela qu'elle avait demandé à Kerorian de venir avec eux, avant de réaliser qu'il préférait sans doute ne jamais l'avoir connue. Enfin, c'était l'excuse pratique... Le manque déchira sa poitrine une nouvelle fois, et elle se mordit les lèvres en secouant un peu la tête. Elle devait se concentrer sur ses problèmes présents.

- Et m...

Elle se retint juste à temps de jurer en prenant Louka dans ses bras, chargeant de son autre main son sac de voyage sur ses épaules, par dessus sa harpe. Le bébé en était à l'âge où l'on apprend les mots... Et Liyu, bien que nomade, tenait à ce que sa fille dispose de la meilleur éducation possible. Elle suivit docilement Félichat à l'extérieur de la taverne, regardant nerveusement derrière elle pour vérifier qu'on ne les suivaient pas. Quelle idée de se fourrer dans les ennuis aussi bêtement...

- Je... Je ne sais absolument pas me battre... J'espère que tu as une idée pour nous sortir de là ?

Dans le meilleur des cas, ces voyous s'en-iraient avec son argent, et elle perdrait ses économies... Dans le pire, ils la tuaient, elle et sa fille, pour les empêcher de les livrer à la garde locale. Deux scénarios qui ne plaisaient pas du tout à la barde... Elle serra Louka contre elle. Elle ne croyait que peu en leurs chances de prendre la fuite, chargée comme elle l'était de son sac, de son instrument et de sa fille. Seule, Félichat avait plus de chances de leur échapper.

- Tu devrais filer sans nous... Je trouverais refuge auprès de la garde locale...

Enfin, elle l'espérait...




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Félicia
avatarBeorc


Messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Sam 4 Fév - 16:55

Bordel de bordel, pourquoi fallait-il donc que le sort s'acharne sur deux pauvres femme comme elles !? Enfin, pauvre ça se discute dans le cas de Liyu, qui cachait très bien son jeu...jusqu'à ce qu'elle attise sa compassion. Imbécile de stupide de clocharde ! Au moins elles étaient déjà prêtes à partir, et en deux temps trois mouvements voilà qu'elles quittèrent les lieux. En revanche, avant même qu'elle n'ait le temps de réellement se poser la question qui fâche, la musicienne lui coupa l'herbe sous le pied et la posa pour elle.
Aie.
Félicia ne doutait pas que Liyu soit parfaitement inapte au combat. Certains dissimulent parfois des capacités stupéfiantes...mais la minette doutait que ce soit le cas de la jeune et malheureuse mère. Elle se mordit les lèvres et regarda autour d'elle. C'était un petit village tranquille, rien de particulièrement remarquable...alors que faire ? Elle pourrait se précipiter voir la garde et leur demander de l'aide, mais deux étrangères sentant encore l'alcool qui accusent de...de quoi, d'un regard déplacé des mecs qui n'ont encore rien fait ? Elles allaient juste se faire remarquer et jeter oui.
De même, essayer d'obtenir une arme n'était pas forcément la meilleure des idées. En allongeant la monnaie elle pourrait aisément trouver une lance à peu près à son goût...mais elle devrait faire ça dans la précipitation, et annoncerait alors simplement à leurs potentiels agresseurs qu'elle serait prête à se battre. Cela pouvait les décourager en effet, si ce n'étaient que des piliers de comptoir aux yeux déviants...en revanche, s'il s'agissait de véritables voyous, voleurs et violeurs, ça allait juste les provoquer et ils iraient chercher leurs copains...et leur sort serait alors tragique. Tabassées, dépouillées puis probablement capturées pour des fins bien sombres...surtout que, lance ou pas lance, Félicia n'avait pas forcément bien confiance dans ses talents martiaux, sans compter que cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas entraîné.

Elle serrait les dents jusqu'à s'en faire mal, paniquée et souffrant encore de sa gueule de bois, lorsque Liyu évoqua une solution, disons partielle, qui estomaqua la minette et lui coupa le souffle tant c'était aberrant. La barde lui demandait de fuir seule, de sauver son propre cul sans s'occuper du reste ? La tête lui tourna tant cette idée la dépassait.
La fille du ciel tituba brièvement, clignant des yeux plusieurs fois, puis commença à virer au rouge. Elle était...elle était à la fois triste et heureuse, furieuse et abattue. Elle ne comprenait pas comment la musicienne pouvait être aussi gentille et désintéressée, aussi...bienveillante à l'encontre d'une pauvre sous-merde comme elle. Même dans un cas aussi grave, alors que c'est sa faute, Liyu l'enjoignait à sauver au moins sa vie, plutôt qu'à se sacrifier pour elle.
Cela lui donnait envie de pleurer. Tant de joie d'avoir rencontré quelqu'un d'aussi bon, le genre de personne qui lui donnerait envie de croire en nouveau en la vie et l'humanité...mais aussi de constater qu'elle pensait qu'elle pourrait l'abandonner comme ça, après tout ce qu'elle avait déjà fait pour elle depuis la veille, où elles se sont rencontrées.


"Pas question !"

Le visage rouge, et pas de honte pour une fois, et ses grands yeux océans embués de larmes, Félicia sentait sa lèvre inférieure trembler...et se sentait pleine d'énergie, pour la première fois depuis très, très longtemps. Une idée commença à germer dans sa tête, une idée qui ramenait la vie dans son petit corps de minette alcoolique.
Elle pressa la musicienne dans une direction, vers ce qui lui avait semblé être une forge. La lancière avait une idée, ou plus précisément une volonté, et elle aurait besoin d'une arme pour ça.


"Tu peux rêver pour que je t'abandonne. T'es la personne la plus gentille et généreuse qu'il m'ait été donné de rencontrer, et que la Déesse me foudroie sur place un doute submergea la superstitieuse minette qui leva les yeux aux ciels, comme pour guetter une réponse de la part de la Toute-puissante, avant de reprendre en baissant un peu le ton "si je ne te remercie pas comme s'il se doit !"

Durant quelques secondes, l'ancienne chevalière songea à sa formulation. Elle voulait encore croire en la Déesse...mais elle n'avait plus foi en rien. Ni en elle, ni en personne, ni même dans la religion. Félicia soupira, puis jeta des regards nerveux tout autour d'elles, pour l'instant en tout cas, personne ne semblait les poursuivre. Sur un ton de comploteur, elle reprit la parole.

"Tant qu'on sera dans le village, ils ne devraient rien nous faire...ils n'avaient pas l'air d'être des foudres de guerre, donc j'imagine qu'ils n'oseront pas s'attirer des ennuis à la vue de tous. Ça nous laisse largement le temps de trouver une solution, voire une carriole ou autre."

Certes, Félicia disait cela plus pour se rassurer elle-même que par certitude mais...après tout, qui n'aurait pas louché sur des pièces d'or en en voyant enfin ? Et puis, il est vrai qu'ils ne portaient pas d'épaisses armures ou de grosses lames, ce n'était donc probablement pas des mercenaires ou des voyageurs qui aimaient faire du hors-piste. Elle souffla un grand coup pour essayer de se calmer, elle était vraiment trop émotive...et en reprenant un peu ses esprits, elle recommença à rougir, mais non plus sous la colère.
En détournant un peu le regard, en profitant pour regarder encore une fois si personne ne les suivait, la minette se racla la gorge en essayant de trouver le courage de formuler sa demande. C'était la première fois depuis des années qu'elle avait véritablement envie de faire quelque chose, en pensant faire un truc bien.


"Ahem...et sinon je...je sais que je ne suis certainement pas la plus fiable mais tu...tu ne voudrais pas m'embaucher comme garde du corps ? Tu...ça me ferais un petit travail honnête, et toi un peu de compagnie et de sécurité..."

Félicia voulait vraiment aider la jeune mère. Elle lui avait offert à boire, un lit, et toute sa compassion. Elle ne l'avait pas fui, ou rejetée à cause de ses cicatrices ou de ses penchants lesb...ahem. Rien du tout. Quoiqu'il en soit, Liyu ne lui en a pas voulu et lui a même tendu la main. Elle l'a écoutée, conseillée et a même voulu lui donner de précieuses pièces...d'où leur situation compliquée.
Alors, puisqu'elle ne savait rien faire d'autre, la minette voulait au moins pouvoir lui rendre service et la savoir en sécurité. Quelque chose renaissait un peu en elle, une petite lueur d'espoir et de dignité qu'elle pensait éteinte depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Sam 4 Fév - 17:26

Visiblement, la proposition de la barde n'avait pas plu à Félichat, qui avait semblé s'énerver... Ce regain d'activité chez sa compagne de fuite avait interloquée Liyu, qui ne s'y attendait pas du tout. Se laissant traîner en direction de la forge, elle se fit la réflexion qu'au moins cela avait aidé la minette à sortir de sa profonde mélancolie, ce qui était déjà un bon point... Jusqu'à-ce qu'elle entende la demande de la lancière.

- Mon... garde du corps ?

Elle ne s'était pas attendu à cela ! De la part de Félichat, de cette fille qui semblait avoir tout perdu, être rejetée de partout... Peut-être que la gentillesse de Liyu lui avait encore fait une amie, au finale. Elle secoua néanmoins légèrement la tête, se mordant les lèvres. Apparemment, les brutes ne les suivaient pas encore, ce qui leurs laissait un peu de temps pour converser, mettre une stratégie au point.

- Je... Je ne t'engagerais pas...

Elle déglutit, se dandinant un peu à cause de la gêne. Louka se serrait contre sa mère, ses petites mains potelées accrochées à sa cape, et cette présence poussait Liyu à reconsidérer ses options. Elle ne pouvait pas se permettre de l'embaucher pour de vrai, mais...

- Mais si tu veux m'accompagner... Si tu fais notre défense... Je partagerais les gains de mon art avec toi... Simplement comme deux personnes voyageant de concert, chacun avec son utilité...

Chacun aurait une place, chacun aurait droit au même confort, c'était une solution qui plaisait à Liyu. Elle trouvait ainsi quelqu'un capable d'assurer la sécurité de sa fille mieux qu'elle ne pourrait le faire elle-même, tout en aidant une pauvre fille à sortir de la misère et de l'alcoolisme... Quelque part, elle évoquait Niall à la jeune mère. Le gamin - qui n'était plus tant un gamin que cela d'ailleurs - était parti depuis qu'elle-même avait quitté Hatary, avec dans l'idée de vivre sa vie de son coté. Il avait lui aussi été un gamin perdu, crevant de faim et survivant à peine dans les faubourgs d'une cité qui ne s'occupait pas de ses va-nu-pieds. Si elle voyageait avec Félichat... Ce serait un peu pareille non ?

Ces réflexions n'empêchaient pas Liyu de regarder régulièrement la porte de l'auberge d'un œil anxieux.

- Mais dépêchons-nous, s'il te plais...




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Félicia
avatarBeorc


Messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Dim 5 Fév - 20:22

Félicia attendait, le coeur serré, la réponse de sa nouvelle amie d'infortune. Après tout...c'était elle-même qui lui avait conseillé de trouver une honnête occupation rémunérée et d'avoir de meilleurs fréquentations. Et en plus, elle retrouvait la motivation, cette chose qui lui avait tant manqué depuis sa disgrâce et qui l'avait forcé à traîner ses pattes de hontes en échecs durant des années, au lieu de lui permettre d'apprendre de ses voyages et de forger son corps, son caractère et sa foi...
Elle se mordit les lèvres avec anxiété quand Liyu ne parut guère intéressée par sa demande...et la lancière baissa piteusement la tête en se maudissant en essuyant un refus de plus. Et voilà, personne ne voulait d'elle...personne ne pouvait avoir envie d'elle, pas même comme garde...après tout, qui aurait été assez fou pour engager une ivrogne encore titubante de la veille ? Félicia soupira, se disant qu'elle avait juste manqué une fois de plus une opportunité de plus de se taire.

Puis elle perturba l'ancienne chevalière du ciel en acceptant...en quelques sortes sa proposition. L'enchaînement d'événements, d'émotions, de perspectives...était trop brutal pour la minette qui ne croyait plus en rien, d'avoir d'abord entendu un refus...puis un oui la déstabilisait, jusqu'à ce qu'un sourire se dessine sur son visage, l'illuminant enfin d'espoir alors qu'elle comprenait que sa solitude et sa misère absolue venaient de prendre fin et qu'une nouvelle ère s'offrait à elle ! Il s'en fallut de peu qu'elle ne bondisse de joie en hurlant.
A la place, elle s'efforça de tousser pour garder une contenance, recommençant à jeter des regards inquiets autour d'elles. C'était bien beau, mais leur situation n'était pas terminée.


"Cha me va parfaitement, tant que tu me supporteras bien évidemment..."

Avoir un rôle à jouer, quelque chose d'important à défendre, redonnait du baume au coeur à la lancière. Elle se sentait...ben mal évidemment, des années de fatigue, d'alcool et d'errance ne disparaissent pas comme ça, ni la gueule de bois d'ailleurs. Elle en aurait pour la journée à se sentir pâteuse...mais au moins, elle avait le moral ! Ses pensées parvenaient à se fixer sur quelque chose, ses réflexions tournaient autour d'un objectif, elle pouvait enfin agir !

"Allons acheter une lance, et si on a assez de provisions on se carapatera vite fait. Ils n'ont pas l'air de nous suivre mais...qu'Ashera nous en préserve, ne tentons pas le diable."

Les vieilles habitudes ayant la vie dure, et de vieux espoirs remontant avec le moral, Félicia laissa ses doigts s'enrouler autour de son vieux pendentif en soupirant. Elle était en train de se faire une bonne amie, l'espérait-elle, et de trouver enfin le miracle qui allait sauver son destin pathétique...mais avait-elle encore le droit de s'adresser à la Déesse, après ce qu'elle avait fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 454
Age : 25
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Dim 19 Fév - 12:17

Félichat semblait réellement heureuse de voyager avec Liyu. D'après ce qu'elle savait de sa vie, cela ne l'étonnait pas... Si elle avait effectivement été rejetée par tous, la barde pouvait concevoir qu'elle apprécie particulièrement de se voir enfin acceptée. Pour sa part, Liyu ne pouvait pas s'empêcher d'être inquiète. Les regards de convoitise lancés par les clients du bar lui faisaient encore froid dans le dos, et lorsque Félichat suggéra qu'elles se dépêchent, elle hocha la tête dans la précipitation en ajustant le poids de sa fille sur sa hanche. Louka semblait s'amuser comme une folle. Elle ne comprenait pas la gravité de la situation, elle savait juste que quand sa mère courrait en la portant, elle sautait dans ses bras comme dans un manège, ce qui la faisait rire aux éclats. Elle s'accrochait aux vêtements de sa mère et tirait dessus.

- Sot' ! Sot' ! Dada !

La barde s’efforça de faire taire son enfant en la faisant sauter un peu, mais la majorité de son attention restait concentrée sur sa nouvelle amie.

- Nous avons assez de provisions, j'ai fait le marché hier avant de venir à l'auberge... Donc tu trouves une lance, et on s'en va. Je ne tiens effectivement pas à tenter le diable.

Elle l'avait connu le diable... Et elle ne tenait pas à le revoir. Et si les hommes de l'auberge étaient suffisamment cupides pour en avoir après ses richesses, ils ne se priveraient certainement pas pour s'amuser avec deux jeunes femmes sans défenses et sans armes. Liyu n'y tenait pas, mais alors pas du tout. Cette simple pensée provoqua un frisson de terreur dans l'échine de la jeune femme, et elle resserra les pans de sa cape autour d'elle et de sa fille, comme si elle essayait de se faire le plus discrète possible. Elle se mordit les lèvres, anxieuse.

Par chance, Félichat ne s'était pas trompée : Elle les avaient bel et bien entraînées vers la forge, et la porte devant elles était entrouverte, laissant entendre le bruit des soufflets et du métal qui s'entrechoque. Liyu jeta un œil sur ladite porte, puis sur la lancière, dansant d'un pied sur l'autre dans son impatience.

- Je t'attends, dépêche-toi !




« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Félicia
avatarBeorc


Messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
19/60  (19/60)
Points d\'Expérience:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   Dim 19 Fév - 17:43

Au moins, il y en avait une qui s'amusait de tout ça songea Félicia en voyant la gamine sautiller. Pas stressée la p'tite ! Sa mère était paniquée, l'inconnue défigurée qui la collait n'était pas plus vaillante, et elle, elle se mettait à rire parce que les adultes sautaient dans tous les sens.
Bon ! Bonne nouvelle, Liyu paraissait équipée pour la route. Brièvement, la minette se demanda si ça allait suffire, une adulte supplémentaire n'était pas la même chose à nourrir qu'une morveuse encore babillante...puis écarta bien vite la question. Dans le pire des cas, elles n'auraient qu'à se réapprovisionner ailleurs dans les prochaines jours. Mais la jeune mère approuva la nécessité de se presser, et Félicia sauta dans la forge pour s'enquérir d'une nouvelle arme, manquant de s'écrouler quand elle fut frappée par l'atmosphère horriblement étouffante des soufflets encore chauds et des métaux martelés toute la journée.

Pressée et nerveuse, étourdie tant par la gueule de bois que par la température, l'ancienne chevalière du ciel alla tout de même tâtonner sa future hast sous le regard perplexe du forgeron. Voir une femme à la recherche d'une lance ne devait l'étonner qu'à moitié, en soi, mais la façon dont elle les testait méritait bien des questions. Même dans ce petit patelin, il avait déjà du fournir, ou au moins voir, des gens - homme ou femme - tester et s'exercer avec une pique...mais probablement jamais de faire des acrobaties et de se tortiller autour.
Car Félicia testait les exemplaires de lances fines, en examinant bien évidemment leurs qualités fondamentales : Souplesse, résistance, équilibre...mais surtout la façon dont la hampe répondait à ses aptitudes particulières.

Essayer de faire des sauts et des virevoltes un lendemain de cuite, surtout à l'arrache au milieu même de la forge n'était pas des plus aisé mais la lancière avait besoin de savoir si l'arme lui conviendrait. Elle en essaya une, puis deux, et deux autres de plus avant de revenir sur une précédente, la trouvant plus que convenable pour un choix aussi précipité, et réalisa alors que le forgeron la fixait avec un mélange de perplexité et d'intérêt.
Félicia évita de croiser son regard, rougissant un peu en maudissant ce lubrique bonhomme de l'avoir reluqué ainsi alors qu'elle se déhanchait autour d'une barre rigide, puis conclut rapidement son affaire, ressortant aussi précipitamment que possible, pressée de filer de village où elle avait l'impression que tous les regards se posaient sur leurs bourses ou leurs culs.
Quoiqu'il en soit, ça faisait du bien d'avoir à nouveau une arme à la main...même si Félicia eut un pincement au coeur en songeant que la lance que lui avait donné sa famille, SA lance, était perdue à tout jamais...


"C'est bon, elle devrait faire l'affaire alors ne traînons pas plus ici !"

Elle sentait son cœur battre à deux cent à l'heure, sans savoir si cette nervosité et cette excitation était due à l'angoisse d'être éventuellement poursuivie par des brigands lubriques...ou par la chance inouïe que lui offrait Liyu, en lui tendant une main amicale pour la tirer vers une nouvelle vie, avec une amie, un travail, un devoir...c'était une nouvelle et belle aventure qui commençait !
Si elles ne se faisaient pas tabasser, dépouiller et violer dans les heures qui suivent en tout cas... M'enfin c'était pour ça qu'elle était là désormais ! Pour piquer les boules des quelques couards qui s'approcheraient un peu trop près de la musicienne infiniment généreuse et de sa charmante gamine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un coup pour toi, un coup pour moi, et celui-là c'est pour le plaisir [Pv Liyu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Riggs Vs Goldberg
» BG : Précisions et règles pour leur rédaction
» Tu m'as trahit pour un rêve, alors je vais faire battre ton coeur pour un cauchemars [PV Hazufel]
» Celui qui se prend pour Dieu - Investigation Discrète

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Les villages de Criméa
-