AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMarqué


Messages : 303
Age : 22
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
25/60  (25/60)
Points d\'Expérience:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   Sam 9 Juil - 13:11



Le vent parcourait les plaines de Daein, indiquant qu’il se rapprochait lentement de Criméa, sans compter que son épée semblait avoir gagner en puissance depuis ces derniers voyages. Il n’y prêta aucunement attention et continua sa route pour finalement s’assoir près d’un arbre. En mettant son dos contre celui-ci, il poussa un long soupir de soulagement, ces jambes avaient besoin d’un peu de repos car une rumeur inquiétante sur Criméa l’avait obligé à marcher à un rythme soutenu. Il y avait une légère couche de nuage dans le ciel, rien de trop épais, mais cela empêchait le soleil de l’éclairer de toutes ses forces.

« Bah, un jour normal à Daein je suppose. »

La fatigue le prit à la tête et il se mit à somnoler tranquillement, mais avec une main sur son sabre, une habitude. Il entra dans un sommeil léger, avant de se faire réveiller par de puissantes bourrasques de vent, agitant avec frénésie les branches des armes. Un peu énervé, son esprit se mit à rassembler les quelques informations qu’il avait apprise récemment, avant de se dire que sa seule priorité devait être Criméa pour l’instant. Les jambes lourdes, il décida de rester un peu plus longtemps, mais sans dormir cette fois. Sinon, il savait qu’il se risquerait à camper ici. Laissant son chapeau couvrit son visage d’ombre, il s’allongea un peu plus, laissant les épaules et sa tête contre l’arbre, et le reste du corps allongé.
 
D’une main, il joua avec sa bouteille, vidé de tout alcool. Il n’avait que de l’eau pour une fois, comme c’est étrange. Il y ajouta des plantes de thé qu’il avait acheté sur un marché et les laissa infuser le contenue de sa flasque. La posant sur le sol à côté de lui, il regarda les nuages dans leurs courses folles. Le puissant vent venant des montagnes agitait le coton du ciel, provoquant des formes différentes, étranges, pouvant être interpréter de tant de façon différente. Par moment, le soleil perçait et le bénissait d’une chaleur lui rappelant son chez lui.

Les formes des nuages étaient une leçon pour le jeune bretteur : tout dépend d’un point de vue. Personne n’interprète de la même manière un évènement, un objet, ou une phrase. Et c’est en s’adaptant aux autres que la communication devient possible. Pendant bien longtemps, il s’était efforcé de contraindre les autres à acquiescer à sa vision des choses, bien souvent pour le pire. Le regret l’envahissant, il se rassura en se disant qu’il était désormais bien différent que l’enfant partant du désert. Mais il n’était pas totalement adulte non plus. Le changement s’insinuait en lui, mais ne prenait pas encore forme…
 
Toutes ses réflexions ne réussirent qu’à lui infliger un mal de tête, alors il posa sa tête contre l’arbre et se laissa aller à la somnolence, profitant d’un peu de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 237
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   Dim 10 Juil - 13:18

Les pouces glissés dans sa ceinture, elle regardait les cailloux rouler devant elle à mesure qu'elle marchait, que le bout de ses bottes ferrées shootait dans la poussière de la route. Kerowyn ne se souvenait pas avoir relevé les yeux depuis que Gaël et elle avaient quitté Nevassa. Elle avait l'impression d'avoir brisé un lien, ténu, entre elle et son père. Un lien à la nature indéfinie, une ficelle tressée d'autant de haine, de colère, que de la perspective d'un avenir meilleur et de l'espoir d'avoir une vraie famille... Tout cela avait volé en éclat lorsqu'elle avait promis de ne plus revenir à Nevassa, de ne plus chercher à intervenir dans la vie de Kerorian, de Liyu et de Louka.

Gaël avait suivit leur conversation, depuis l'autre coté des barrières entourant le jardin. Il ne savait pas s'il devait approuver la décision de sa femme, mais il ne pouvait en revanche que la comprendre. Lui-même était heureux de ne pas avoir ce genre de problèmes avec sa propre famille, mais sa situation était très différente de celle de sa chérie... M'enfin bon, s'il voulait rester avec Kerowyn, il était bien obligé d'admettre que Liyu allait lui manquer. Elle l'avait élevé après tout. A une autre époque, mais elle en aurait fait de même dans celle-ci s'ils n'étaient pas intervenus.

Aucun des deux n'avait rien dit à Camélia, qui était dans l'ignorance totale de ce qui avait bien pu se passer. Elle avait simplement constaté l'air abattu de Kerowyn, mais lorsqu'elle avait posé des questions pour savoir ce qu'il s'était passé, elle n'avait reçu d'autre réponse qu'un grognement et un haussement d'épaule, aussi avait-elle laissé tomber. Peut-être quand la rôdeuse serait moins touchée par ce qui lui était arrivé...

Quoi qu'il en soit, c'était un trio bien morose qui suivait à présent la route. Personne n'osait prendre la parole, et Kerowyn ne s'en plaignait pas. Elle n'avait pas envie de faire semblant d'aller bien. Elle poussa un lourd soupire - au moins le centième de la journée - avant de faire un nouveau pas. Elle ne savait même pas où elle allait. Elle savait que Kerorian n'était pas devenu comme celui de son époque, mais étais-ce pour le mieux... ou pour le pire ? Il était encore trop tôt pour le dire... Mais au moins, il prenait soin de Liyu et de Louka, et c'était le principale... Ces pensées lui tournaient dans la tête depuis des jours, et elle devait se retenir à chaque instant de rebrousser chemin pour retourner voir son père, pour tenter d'engager une conversation qui ne vire pas en dispute... Elle tournait alors la tête vers l'arrière, et voyait tout a tour les visages inquiets de Gaël et de Camélia, alors elle secouait légèrement la tête et elle reprenait la marche.

Que faire maintenant..? Dans un passé où elle n'avait pas sa place, où sa mission s'avérait un succès mitigé... Elle avait l'impression que le sol s'était dérobé sous ses pieds. Elle n'avait plus de but, elle qui en avait poursuivi un toute sa vie... Elle était totalement perdue...

- Tiens, qu'est-ce qu'il fout la lui ?
- Hm..?

La rôdeuse releva les yeux pour voir de quoi Camélia parlait... Et elle sentit aussitôt la colère monter en elle. Sans aucune transition, les griffes étaient sorties à ses doigts, les crocs avaient remplacés les dents...
Il y avait un homme allongé contre un arbre, somnolant tranquillement. Une scène très banale en soi, si ce n'est que la jeune femme avait reconnu la dégaine du type qui état allongé là, ses cheveux roux, et elle jurerait de ses traits malgré le bonnet qu'il avait fait glisser sur son visage pour le protéger de la lumière du jour. Parce-que c'était cet abruti totale qui avait menacé Kerorian, qui l'avait fait sortir de ses gonds. EXACTEMENT ce qu'elle lui avait demandé de ne pas faire.

- [crimson]Espèce de...[/color]

Sans attendre, elle accéléra le pas pour arriver près du bretteur sous le regard surpris de ses deux compagnons de route, qui se regardèrent d'un air circonspect avant de la suivre au petit trot.

- Attends Kerow, c'est qui ce...
- Mais enfin, qu'est-ce qu'y te...

Aucun des deux n'eut le temps de finir sa phrase. La rôdeuse était arrivée à portée de Blaze et avait brandit le poing, l'air absolument furieuse. On pouvait même voir les oreilles de loup couchées sur son crâne, rabattues en arrière.

- Réveille toi espèce d'abruti congénital ! T'as dix secondes pour m'expliquer pourquoi, quand je suis allé voir Kerorian, il m'a accusé de lui avoir envoyé des assassin !



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 303
Age : 22
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
25/60  (25/60)
Points d\'Expérience:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   Lun 11 Juil - 21:56



Il avait dit qu’il ne dormirait pas ? Raté. Le sommeil le trouva à nouveau, mais cette fois, avec une douceur agréable. Une Laguz qu’il reconnaissait bien lui offrait sa compagnie. Discutant de leurs dernières rencontres, de comment se revoir. Son sourire lui fut des plus ravisant, et lui rappelait ce qui l’avait tant frappé chez elle. Ce rêve aurait pu être encore meilleur si les vibrations fortes du sol ne l'avait réveillé. Un œil avisé s’ouvrit et observa une personne forte de carrure, probablement puissante, se ruer vers lui. D’un geste aussi fin qu’une aiguille, il sortit sa lame d’une longueur de pouce avant de réaliser qu’il était hélas un peu trop en retard. Son rêve fut bien trop agréable pour un retour à la réalité aussi brutal, et il se maudit pour sa faiblesse, mais à sa grande surprise, l’assaillant s’immobilisa avant de lui crier dessus. Absolument inaudible pour lui, encore trop dans les vapes et la voix de l’assaillant tremblotait de colère, rendant encore plus difficile la compréhension. Ce qu’il avait compris se résumait à « Abruti », « 10 secondes », « Kerorian » et « assassins ».
 
Mais ceci fut aussi vite balayé que la présence d’une menace activa une série de réflexe. Il tourna sa tête vers son assaillant en levant un œil mauvais vers lui, avant de se rendre compte que c’était une elle. Mais ceci lui importa peu : il lança d’une voix lourde.


« Et toi de baisser ton bras si tu veux pas finir en charpie. »
En un seul geste, Blaze avait déjà pris dans sa main droite de la poussière et la projeta au visage de son adversaire pour se relever dans un même mouvement. L’espace d’une seconde, il se retrouva en posture, prêt à dégainer et à trancher en petites rondelles la personne se tenant devant lui, avant de voir avec plus de détail ladite assaillante. Kerowyn, le visage bien frustré et désormais encore plus colérique à la suite de son coup bas. Certes, ce fut fourbe, mais moins fourbe que de menacer une personne endormie. Des traits quasi bestiaire étaient sur son visage, comme si elle se transformait lentement en Laguz. Les ongles longs comme des griffes, les crocs sur les dents, les oreilles. Ceci l’interpella un petit instant, assez pour souffler :
 


« Kerowyn ? »
 
Si sa lame restait sortie à une bonne longueur d’avant-bras, celle-ci ne fit plus de progrès pour se ranger lentement, très lentement. Le temps qu’il finisse de mettre ceci au clair, sa lame devrait être totalement rengainé. Son visage adopta un air légèrement confus avant de reprendre constitution, on venait de le menacer, alors ami ou pas, pas question de se laisser écraser.
 


« Puis-je savoir pourquoi tu tentes de me frapper en plein sommeil ? Oui, je ne t’ai pas entendu, et non, je ne lâcherais pas mon épée tant que tu ne te serras pas calmer. »
 

Toujours extrêmement méfiant, le bretteur tenait une posture suffisamment offensive pour intimider quelconque attaquant. Si le surnombre du côté opposant le laissait perplexe quant à ses chances de victoire en combat, il pouvait toujours discuter et essayer de comprendre pourquoi cette folle essayait de le frapper. Bon sang de merde, il avait déjà assez subit, cette fois, il allait rendre coup pour coup si ce n’était pire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 237
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   Lun 11 Juil - 23:28


- ME CALMER ?

Elle arma le poing, mais Camélia lui saisit le poignet tandis que Gaël l'enserrait par la taille pour l'empêcher de sauter à la gorge de cet espèce de crétin qui osait la menacer alors qu'elle était tout a fait dans son droit. Les dents serrées, un grognement sourd ronflant dans sa gorge, elle tira sur son bras pendant un moment en de brusques mouvements furieux, mais la borgne ne céda pas d'un pouce, la retenant de ses deux mains, et Gaël ne la lâchait pas non plus.

- Il a... raison ! On n'agresse pas les gens comme ça, Kerow' !
- Et si tu lui expliquait d'abord pourquoi tu lui en veut avait d'essayer de le tuer ?

C'était la première fois que Camélia voyait les attributs lupins de sa nouvelle amie, et si elle se promit de demander plus tard des explications, pour l'instant ce t'était pas le moment. Ils devaient sauver ce pauvre homme que la rôdeuse ciblait de son ire. Finalement, la jeune femme retrouva suffisamment de calme pour que ses amis puissent la lâcher, et elle fusilla Blaze de son regard sanglant.

- J'ai rencontré cet imbécile heureux dans une taverne, on a un peu picolés, et j'lui ait raconté mes problèmes avec Kerorian parce-qu'il l'avait déjà vu, et pas dans le meilleur état du monde...

Elle fit craquer sévèrement ses doigts, plantant ses griffes dans les paumes de ses mains. Heureusement qu'elle ne portait plus ses gants depuis l'incident d'Hatary, sinon elle se serait fait mal aux doigts lorsque les griffes se seraient bloquées au bout des doigts de cuir...

- Maintenant, tu m'explique pourquoi il m'a sorti que je lui avais envoyés des assassins ?

Elle voyait déjà ce qui avait bien pu se passer. Blaze n'avait pas pu s'empêcher de partir à la recherche de Kerorian, après tout ça aurait été tellement gratifiant d'obtenir sa tête ! Petit con... Si Gaël comprenait dans les grandes lignes ce qui avait du se passer, Camélia n'en menait pas large. Elle avait été un peu mise au courant au sujet de cette histoire de voyage dans le temps, mais elle avait n'avait jamais vu Kerorian, et elle n'avait aucune idée du réel danger qu'il pouvait représenter maintenant que le problème était censé avoir été réglé...



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 303
Age : 22
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
25/60  (25/60)
Points d\'Expérience:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   Mar 19 Juil - 15:12



Hausser la voix ne faisait qu’accélérer la vitesse du sang que son cœur pompait. Mais il semblerait que ces deux compagnons n’étaient pas aussi en colère qu’elle, un bon point. La lame descendit doucement pour rester dégainer à sa longueur de pouce, il lâcha sa garde pour remettre son bras le long du corps et observa attentivement sa colérique interlocutrice. Son regard sanglant indiquait que seul la présence de ses compagnons la retenait de le réduire en charpie. Blaze ne voulait pas en arriver à cette extrémité, mais il en serait parfaitement capable si jamais cela arrivait.
 
(Mais qu’est-ce qu’elle me veut bon sang. Tsk, continue de faire craquer tes poings, c’est aussi utile que retirer ton armure, compte sur moi pour te la trancher si tu comptes t’en servir… Moi, un assassin ?)
 
Blaze la regarda, d’un regard aussi méprisant et hautain que Kerorian, avant de lancer, avec un ton acéré : « Je l’ai autant menacé que je te menace toi, ou tout le monde : Toucher à Hatary ou à ceux que j’aime, je m’assure de répandre vos cendres dans le désert. »
 
Après avoir le temps de mieux comprendre les paroles de Kerowyn, Blaze esquissa un long sourire avec un petit rire : « D’après ton père, je suis un vagabond alcoolique arrogant. Je vais pas dire qu’il a tort, mais savoir qu’il me considère comme un assassin est… gratifiant. »
 
Sur ce, Blaze laissa entièrement son épée tomber, dans un clac strident comme l’acier, il lâche de sa main droite son sabre pour se mettre en position totalement détendu, content que ce n’était pas un meurtre ou quoique ce soit. Elle n’était pas un énorme soucis, car il n’avait rien à se reprocher sur ce point.
 

« J’en déduis que le jeune homme qui te retenait est Gaël, enchanté, je suis Blaze. Quant à toi Kerowyn, sache que Kerorian est excellent à jouer la double-face selon tes dires. Il était aussi froid et impétueux que dans mes souvenirs, mais j’ai régler mes problèmes avec lui… Il faut dire que s’il était toujours à Hatary, la situation en serait des plus problématiques, mais ce n’est pas le cas. Puis-je retourner à ma sieste ? J’ai du chemin avant d’atteindre Criméa. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 237
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   Ven 22 Juil - 11:55


- Kerorian ne menaçait pas Hatary, ni les tiens ! Il était à Daein et il menait sa vie avec ma mère !

Ce mec la mettait en rage. Elle avait envie de le plaquer sur le sol et de le frapper jusqu'à-ce que son sang repeigne le chemin. Mais elle se contint. Elle n'y gagnerait rien... Elle souffla un graaand coup, laissant retomber ses bras depart et d'autre de son corps. Lorsque Gaël vint poser sa main sur son épaule, elle le retint d'un geste de la main.

- Non.

La bête en elle avait réagit très violemment à la tentative d'approche de Gaël. Encore énervée, elle avait pris ce mouvement apaisant pour une menace et elle avait manqué lui donner un véritable coup, ce qu'elle préférait éviter. Gaël était solide, mais il pouvait avoir mal, et il ne se défendrait pas contre elle.

- Tu n'avais aucun problème à régler avec lui. Tu ne devais même pas aller le voir, et je te l'ai dit en plus. Ne reprend jamais le contact avec lui. Et tu l'a fait. Et tu l'a mis tellement en colère que Liyu a eu un mouvement de recule en le voyant, comme si elle avait peur.

Elle avait appuyé le dernier mot. Voir Liyu effrayée par Kerorian avait sans doute été l'un des plus grand chocs qu'elle avait eu au cours de cette soirée mémorable où elle avait juré de ne plus chercher à les revoir. Cela ne voulait pas dire qu'elle ne chercherait pas à les protéger, même à distance...
Elle savait la paranoïa de Kerorian, et Blaze aurait été un profond idiot s'il ne l'avait pas compris. Dans ce cadre, il était tout à fait normal qu'il ait pris Blaze pour une menace, et qu'il ait exagéré le trait en lui parlant d'assassins. C'état d'ailleurs précisément pour cela qu'il lui avait dit de ne pas aller le retrouver. De peur de lui rappeler un événement violent et de le pousser à emprunter à nouveau ce comportement, mais aussi parce-qu'il voudrait protéger les siens même d'un insecte aussi insignifiant qu'un foutu papillon, alors un homme qui connaissait les noms de Louka et Liyu...

- Sans compter que tu n'avais aucune raison de parler de Liyu et Louka, si effectivement ce que tu comptais faire était "régler tes comptes" avec lui. Alors ne te fous pas de moi.

Elle mourrait tellement d'envie de le frapper que c'en était effrayant. Finalement, elle tendit quand-même la main en arrière pour saisir celle de Gaël. Si elle initiait le contact, cela allait, elle ne se sentait pas l'envie de lui sauter à la gorge...



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 303
Age : 22
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
25/60  (25/60)
Points d\'Expérience:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   Sam 23 Juil - 14:33



Blaze écouta avec attention les paroles de la Beorc. En effet, Kerorian est désormais à Daein, mais il résida à Hatary auparavant d'après ses propres dires. Donc oui, il n'est pas une menace actuellement. Le marqué savait en revanche de quoi cet homme était capable, et c'était suffisant pour que son devoir envers Hatary, les siens, et sa reine, l'oblige à prendre contact avec lui et mesurer le niveau de danger. Son jugement était peut-être erroné, mais Blaze voyait toujours Kerorian comme une menace, pas forcement envers Hatary, mais envers tout le monde.

La gamine, car c'était désormais le titre qu'elle méritait, soufflait en peinant à se retenir. Une vision lui reflétant comme un miroir ce qu'il était, ajoutant du sel sur la plaie. La suite des ses paroles le laissa perplexe devant la stupidité aberrante de celle-ci. Pour qui se prenait-elle? Ce fut son tour de pousser un long soupir, comment lui faire réaliser? Elle ne l'écouterait pas, et si elle n'était pas en tort selon son point de vue, c'est de son ressort de faire l'effort nécessaire pour la comprendre.

"Mettons les points sur les i, ma chère. J'ai revu ton père par accident. J'en ai profiter pour mettre les choses au clair avec lui, ayant déjà vu de quoi cet homme est capable. Ceci est mon présent, pas le tien, alors laisse moi le gérer de la manière qui m'entend."

Il fit craquer son cou dans un son sordide avant de reprendre.

"Je n'ai pas eu l'intention de mentionner Liyu ou Louka, c'est ton père qui me l'a arracher de la langue alors que je m'expliquais avec lui dans un bar, afin qu'il comprenne mon devoir envers mon pays. Tant qu'il n'y touche pas, je ne le vois pas, je ne l'entend pas, je ne le connais pas... Même un idiot comprendrait le message. En parlant de stupidité, tu te fais honte en pensant que j'irais l'affronter. Regarde moi. REGARDE MOI!!! Est-ce que je ressemble à quelqu'un ayant le pouvoir de l'arrêter?"

Un silence lourd se posa, seulement brisé par le crissement des herbes par le vent.
"En parlant de peur, ne crois-tu pas que c'est tes actions qui l'ont rendu si colérique? Le fait de donner à un bretteur déjà au courent de la dangerosité de cet homme des informations aussi vitales, je comprends ton père sur ce point, tu aurais dû tenir ta langue. Enfin bref, sa vie privée ne me regarde pas, comme mes affaires ne te concernent pas. Tu as probablement le droit d'être en colère, mais pas envers moi. Et si tu es si aveugle au point de ne pas voir la futilité de celle-ci."

Blaze se rapprocha de quelques pas de Kerowyn, la transperçant du regard. Il cherchait à lui faire comprendre l'inutilité de ce conflit monté par un homme qui n'a plus toute sa tête. Il resta fixe, ouvrit les bras comme pour l'accueillir .
"Frappe moi."

Sans défense, les points les plus sensibles exposés, et probablement un poing qui lui arrivera en pleine figure. La carrure de Kerowyn avait tout d'impressionnante : avec une taille et une envergure pareille, un coup bien placé pourrait le mettre KO, voir pire. Mais il n'en avait cure, ce n'était pas dans le physique qu'il gagnerait. Si cette pauvre fille est si désespérée, alors qu'elle frappe, et la suite de l'histoire se passera de commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 237
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   Sam 23 Juil - 15:39

Ce type... était probablement le type le plus exécrable qu'elle eut jamais rencontré. Elle était littéralement choquée par le degré de mauvaise foi, de saloperie que pouvait contenir un corps aussi innocent en apparence. Ainsi c'était son présent, et pas celui de la rôdeuse ? Elle rêvait où il prenait ce qu'elle lui avait confié la dernière fois, sous l'influence de l'alcool, pour la démolir ? Ce coup-ci, c'était véritablement des larmes de rage qui embuaient ses yeux. Elle en retroussait les lèvres, laissant voir de véritables crocs à présent. Le loup en elle griffait ses entrailles, ne demandant qu'à sortir pour égorger ce sale petit connard arrogant. Et le reste était au moins aussi ridicule et douloureux à entendre que ne l'avait été la première partie de sa tirade. Et pour le coup, elle n'était pas seule à être énervée.

Gaël était presque aussi furieux qu'elle. Lorsqu'il voyait, savait, à quel point sa compagne souffrait de ce voyage dans le temps, à quel point elle avait du mal à se sentir à sa place dans ce monde, à quel point elle avait du mal à s'acclimater, à penser même qu'elle servait à quelque chose... Voila qu'un imbécile dont il connaissait à peine le nom s'échinait à démolir le peu de confiance en elle qu'elle arrivait à réunir. Il aurait tué ce sinistre abruti sur le champ si Kerowyn n'avait déjà été en train de grogner, mais cela ne l'empêcha pas de porter la main à la poignée d'Artamon, resserrant sa prise même lorsque Blaze fit un pas vers la rôdeuse.

Camélia était peut-être la seule du trio à ne pas être absolument folle de rage. Cela dit, elle était quand-même énervée. Elle commençait à connaître plutôt bien Kerowyn. Elle savait que la rôdeuse était colérique, mais jamais, jamais elle ne l'avait vue dans un tel état. Même lorsqu'elles s'étaient retrouvées à la sortie de Daein, après que son amie ait été parler à son père. Et même si elle n'avait pas les détails, même si elle ne se rendait pas forcément compte de la portée des paroles de Blaze, elle comprenait qu'il faisait beaucoup de mal à son amie. Sans parler du fait qu'elle n'était pas elle-même aveuglée par la colère, et qu'elle avait eu plus d'une cinquantaine d'années pour apprendre à repérer les menteurs... Une mimique, même un simple mouvement des yeux, suffisait à trahir ce genre de choses, et elle avait la conviction que le rouquin n'avait pas dit toute la vérité.

Toujours est-il que ni elle, ni Gaël ne cherchèrent à retenir Kerowyn lorsqu'elle saisit le col de Blaze pour lui coller un magistrale coup de poing. L'acier renforçant sa mitaine de cuir heurta avec violence la mâchoire du bretteur, mais sa main qui tenait son col l'empêcha de voler plusieurs mètres plus loin et elle le ramena vers elle, ses yeux à quelques centimètres des siens.

- Tu est arrivé auprès de mon père avec les noms de Liyu et de louka aux lèvres. Kerorian a beaucoup de tares, une nette tendance à l'exagération, mais ce n'est pas un menteur.

Elle le repoussa violemment, le laissant tituber quelques mètres plus loin, ou tomber s'il était trop faible pour encore tenir sur ses jambes avec le coup qu'elle venait de lui mettre. Le frapper lui avait fait un bien fou, apaisant trèèès légèrement le loup qui grognait toujours en elle.

- Je n'aurais pas du te parler de ma famille en effet. Je m'en rend compte à présent. Et tu sais pourquoi ?

Elle s'approcha de lui, chacun de ses membres, de ses muscles, vibrant d'une violence contenue. Ses traits étaient tendus, tirés, ses crocs toujours à découvert, et ses griffes raclaient furieusement le cuir qui couvrait sa paume.

- Parce-que certains enculés comme toi n'hésitent pas à se servir de ce genre d'informations pour ruiner la vie des gens. Parce-que ce que tu as fait, en étant incapable de tenir ta putain de langue...

Elle le toisait à présent de toute sa hauteur. Elle se retenait de poser la main sur la garde de la Zwein mais uniquement à grande peine...

- Ce que tu as fait, c'est m'ôter tout ce qui se rapprochait pour moi d'une famille. Toute chance d'oser espérer un jour pouvoir nouer des liens avec mon père, toute chance de voir ma mère avoir une vie heureuse, toute chance de voir leur fille grandir et s'épanouir, même si j'aurais eu mal au cœur en le voyant. Parce-que voir ça, ça aurait été la preuve que ma venue à cette époque que tu dit tienne, ça aurait été la preuve que je ne suis pas venue pour rien, que j'ai eu un rôle à jouer ici.

Elle étira ses lèvres en un sourire sans aucune joie, empreint d'une sauvagerie farouche. Cela aurait probablement produit le même effet si elle avait été un véritable loup...

- Et il y a une chose que tu ferait mieux de retenir. Si nous n'étions pas venus, mon frère, ma sœur, mon homme et moi, cette époque n'existerait même pas, et tu serais probablement mort, ce jour-là, lorsque tu as croisé Kerorian pour la première fois. Penses-y, avant d'ouvrir ta grande gueule et de dire que je n'ai pas ma place ici...

Le dédaignant alors, elle lui tourna le dos et rejoint ses amis, encore tremblante de rage. Lentement, elle glissa ses doigts entre ceux de Gaël et les pressa doucement, cherchant son contact pour s'apaiser. Cette main, elle la remonta jusqu'à son visage pour se perdre dans l'odeur de celui qu'elle aimait. Les épices, le cuir, et même la légère odeur de cannelle, le tout se mêlait pour son odorat dans un parfum apaisant et réparateur pour son âme blessée. Gaël était une ancre, un point de repère dans le tumulte de sa colère, et lorsqu'elle sentit le bras du jeune homme passer sur ses épaules pour la ramener contre lui, elle ferma les yeux et se laissa calmer.

Ce n'est qu'après quelques longues secondes qu'elle s'écarta enfin légèrement de lui en soufflant longuement.

- Allons-y...



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 303
Age : 22
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
25/60  (25/60)
Points d\'Expérience:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   Sam 23 Juil - 19:13



Il vit le poing se brandir, les canines bestiales de la Beorc (en était-ce vraiment une), la colère et les larmes embuant ces yeux. Le jeune Marqué, par réflexe, exposa sa joue plutôt qu'une partie solide de sa tête pour limiter l'impact. Le coup fit mal, très très mal. Elle avait la force de son père, mais il ne cria pas, et se contenta de subir. La force fut suffisante pour l'envoyer voler sur quelques mètres mais une autre main le retenait. La colère sourde de la douleur l'alerta de la présence d'acier dans les gantelets de Kerowyn, un goût de sang entra dans sa bouche, de manière rapide et repoussante. Putain ça fait mal… très mal. Mais c’était libérateur également. La douleur avait quelque chose de… satisfaisant. Comme quand on était libéré de chaine qui font de nous ce que nous sommes. Pendant un certain temps, Kerowyn le fusillait du regard, mais ce n’était que le frisson du combat et de la douleur qui parcourait le corps de Blaze. Oh comme il avait envie de se perdre dans le sang et la douleur, voir même mourir ici… Mais qu’est-ce qu’il racontait !!! Ce n’était pas lui, alors il lâcha un léger grognement de douleur devant les yeux qui le perçait en écoutant des paroles. Alors elle savait ? Bah, dent pour dent. Son père continuait de lui dire que c’était sa sœur, il avait bien le droit de faire un mensonge.
 
Il fut ensuite repoussé avec force, et il se mit à tituber doucement, ivre de douleur avant de mettre un genou à terre, respirant lentement et de manière rugueuse. Un filet de sang coulait le long de sa tête. Merde, il s’était planté sur le positionnement de la tête et le coup avait fait encore plus de dégâts que prévu. La douleur ? Oui bien sûr, ça fait mal. Mais le gout de sang dans la bouche compensait. Des grumeaux de poussière se mélangeait avec la liqueur rouge pour se mettre autour de sa bouche.
 
(Ne perd pas conscience maintenant, c’est ta seule chance de comprendre ce qui lui arrive…)
 
Il fit l’effort de se relever en crachant un amas de sang compact sur le côté, essayant de retrouver ses sens. La suite se révéla… plus… Non. Blaze ferma les yeux, n’esquissa aucun sourire, se tenant simplement là en la dévisageant. Si c’était pour qu’il ait pitié de perdre sa putain de famille, c’est la mauvaise personne qu’elle avait trouvée. Le goût amer de la solitude remontait, mais il s’apaisa, tentant de rester calme, elle avait aussi subi, comme lui. A la différence qu’elle n’est pas seule, lui l’est. L’envie de répondre était très tentante, mais il fallait écouter jusqu’au bout. Maintenant du moins, il comprenait. Oui, oui c’était logique. Assez pour qu’il éprouve du regret, juste assez pour qu’il détourne le regard, consterné et diminué.
 
(aaaah… Ses amis n’ont pas l’air content aussi… Uuuuuugh, quelle plaie. Et elle pouvait pas me le dire plus tôt ? Eh bien, j’aurais mérité la beigne on dirait…)
 
Non, et elle tournait ses talons. Blaze aurait pu faire de même, et regarda son fourreau pour se posa la question… Oui, il y a un encore un espoir pour elle. Ils sont en vie, c’est le principal. Alors jouons cette carte. Un tintement d’acier, et Kaze fut dégainer, il ferma les yeux, respirant profondément et avec calme malgré la douleur qui se profilait encore. Dans un long soupir, il marcha lentement, très délicatement, ne cherchant pas à alerter la troupe qui tournait doucement leur talon. Avant de prendre un élan à pleine vitesse et activer sa technique de vent. Durant un très bref instant, un vent très puissant arriva dans le dos des 3 voyageurs et devant se tenant de nouveau Blaze, loin d’eux, suffisamment pour ne pas être une menace malgré son épée dégainée. Il avait la mine grave, fatigué, et presque désolé si on le connaissait bien. Il reprit la parole.
 
« Maintenant au moins je sais pourquoi. Si tu m’avais expliqué dès le début, j’aurais pu te proposer mon aide pour réparer le tort que je t’ai fait. Oui, ta présence nous a tous sauvé, je te crois. Oui, tu as une place ici. Oui, je suis un connard décérébré, mais comment puis-je t’aider si ta colère t’aveugle au point que je ne puisse savoir ce qui en est la cause. »

Il rengaina Kaze et le vent sembla doucement se calmer, mais l’apparence de Blaze restait plutôt inquiétante. Le filet de sang laissait des gouttes tomber à intervalle régulier. Son souffle restait rogue et incertain, tandis que ses cheveux se collaient à son visage, mêlée avec le sang, leur donnant une teinte plus foncer que son rouge habituel.
 
« Tu as le droit d’être en colère… Mais ils sont en vie bon sang ! On ne te les a pas arrachées ! Pas comme moi. Ne perd pas de vu l’important Kerowyn, avoir une famille en vie est mieux que d’avoir une famille réduite en cendre, j’en connais long dessus. »
 
Il toussa et un nouveau sursaut de sang sauta de sa gorge, merde, il était plus amoché que ce qu’il pensait…
 
« Je dois vérifier quelque chose à Criméa, ordre de Nailah. Mais dès que j’en aurais fini… J’en toucherais deux mots à ton père, tu ne devrais pas subir ceci à cause de mon devoir… Sans le savoir, en m’aidant dans mon devoir, je t’ai causé du tort, et j’en suis désolé. »
 
Il leva les yeux sur Kerowyn une dernière fois.
 
« Et tu n’es pas seule… Tu as des amis, un homme qui t’aime, qui fait attention à toi. Certes, ce n’est pas une famille, mais tu as quelqu’un… Pendant 4 ans, j’ai eu personne. Alors arrête de perdre espoir, tu es Kerowyn, fille de Kerorian, le guerrier certainement le plus puissant que je connaisse, tu as sauvé le monde une fois non ? Alors tu as ta place ici… Pour l’instant, en revoir, j’espère que j’arriverais à faire comprendre à ton père que tu n’es pas fautive… »
 

Blaze marcha lentement vers eux, se mettant doucement sur le côté pour passer à côté d’eux. Il n’allait pas s’arrêter, reprendre la route semblait l’aider à remettre sa tête sur ses épaules. Bientôt, il arriva à hauteur de Kerowyn et son groupe et les observa de côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerowyn
avatarBeorc


Messages : 237
Localisation : En chasse
Autre Indication : Gaffe, je mords si on m'embête '-'
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Points d\'Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   Sam 23 Juil - 19:45

La louve regarda longuement le pathétique bretteur qui cherchait à présent à lui faire croire qu'il l'avait mise en colère pour qu'elle lui explique ce qu'elle lui reprochait. Mais elle le lui avait dit. Elle lui reprochait d'être allé voir Kerorian, alors qu'elle lui avait demandé de ne pas le faire. Elle lui reprochait d'avoir parlé au géant roux qui aurait pu être son père de Liyu et de Louka. Elle lui reprochait d'avoir mis le rôdeur en colère, et ainsi d'avoir compromis la sécurité de sa famille et la stabilité toute relative de son père. Et maintenant, elle lui reprochait en plus d'être un crétin qui jouait avec les faiblesses et les sentiments des gens. Elle siffla entre ses dents.

- Le fait que tu n'ait plus de famille ne t'autorise pas à faire du mal aux autres. De plus, je ne t'ais absolument rien fait.

Elle croisa les bras, rassurée en sentant ses griffes se rétracter lentement mais surement. Ce mec ne méritait même pas qu'elle se mette en colère. Il ne méritait que son mépris, et ce qu'il venait de dire la confortait encore dans cette pensée. Elle s'approcha de lui de quelques pas. Il était sacrément amoché, son coup de poing semblait voir fat du dégât. Rétrospectivement, elle n'éprouvait aucune fierté à l'avoir cogné, mais pas de remords non plus. Si cette douleur pouvait lui permettre de penser avant d'agir...
...Ou pas.

Il avait l'intention de retourner voir Kerorian. Cet imbécile n'avait donc rien retenu de ce qu'elle lui avait dit ? Allait-il falloir qu'elle le tue sur place pour l'empêcher de retourner troubler la vie de sa famille ? Elle commençait à sérieusement se le demander...

- Tu te rend bien compte que si tu va voir Kerorian pour le "raisonner", il ne va absolument pas se calmer ? Pire encore, il va penser que je suis venue te demander de me racheter une conduite. Retourner le voir ne fera qu’aggraver les choses, pauvre idiot.

Elle le toisa à nouveau un moment, son regard acéré le détaillant de haut en bas. Ce mec était d'une connerie et d'une simplicité profonde... Mais du moment qu'il comprenait qu'il ne devait plus s'approcher de sa famille, c'était tout ce qu'il lui fallait.

- Cette fois, écoute un peu ce qu'on te dit et reste en dehors de mes histoires.

Le délaissant à nouveau, elle le dépassa sur le chemin pour reprendre sa route. Elle ne voulait pas lui ôter la vie, elle espérait simplement qu'avoir fait l'erreur une fois lui suffirait à ne pas la refaire... Sinon elle allait vraiment devoir le chercher pour le tuer, une perspective qui ne lui dirait rien qui vaille.



« Tu me dis que tu ne m'en veux pas, tu es heureux que je sois en vie...
Pas moi. »

Thème de Kerowyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 303
Age : 22
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
25/60  (25/60)
Points d\'Expérience:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   Sam 23 Juil - 19:58



Il continua de marcher et manqua de les dépasser avant d'entendre Kerowyn reprendre la parole. Oui, elle ne lui avait rien fait, c'est exactement la raison pour laquelle il devait se racheter. Et après tout. Vivre, c'est dévorer les autres, d'une manière ou d'une autre. On mange les animaux pour se nourrir, on tue pour survivre. Chaque chose a un contre coup. Mais savoir qu'il ne pouvait rien faire pour l'aider l'attristait grandement. Une fois de plus dans cette situation, c'était amer, amer et horrible, de se savoir impuissant et incapable de venir en aide envers son prochain... 
Mais il relativisa, la vie n'est pas faite de héros, et il n'en était certainement pas un. Il regarda d'un regard interdit Kerowyn, une véritable tristesse dedans. Alors il souffla à son tour.
"Si tu penses que c'est le mieux. Alors ainsi soit-il, je suis juste désolé que ca se soit passé ainsi."
Il avança d'un pas et regarda Gaêl, il avait envie de dire un petit encouragement, mais c'était peine perdu et certainement une mauvaise idée. Il se contenta de sourire et de faire un signe de la main en guise d'en revoir et il continua sa route. Sa tête sifflait encore un peu, mais il sécha le filet et se nettoya légèrement en route tout en mettant un bandage, ca devrait avoir le temps de récupérer avant son arrivée à Criméa. Encore heureux.
"Heh, il faudrait que je commence à faire plus attention à ce que je fais. Enfin, désormais, Kerorian me connait, jamais il m'aurait écouté ou adressé la parole sans ses informations, j'ai eu ce que je voulais, mais à quel prix..."
Il se retourna pour voir Kerowyn disparaitre dans l'horizon. Voila le prix payé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Loup et la Louve [PV : Kerowyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'ai longtemps errer... | Libre |
» Kit de loup
» Homme loup et louve humaine. [Terminé]
» Chiria ♀ Guerrière
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Daein

 :: Lieux Divers
-