AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liyu
avatarBeorc


Messages : 452
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Mar 14 Juin - 19:42


Un mois qu'elle était arrivée à Nevassa. Un ridicule petit mois, durant lequel elle avait eu fort à faire. La maison que l'employeuse de Kerorian leur avait offerte en paiement était grande, et Liyu n'était pas à l'aise le moins du monde avec le fait d'engager qui que ce soit pour la maintenir en ordre, aussi s'en occupait-elle elle-même. Ils n'utilisaient de loin pas toutes les pièces, mais Louka était montée sur des ressorts tellement puissants que la barde devait sans arrêt la suivre à travers toute la maison, aussi s'évertuait-elle à maintenir les pièces propres pour ne pas risquer que sa fille n'attrape une maladie quelconque ou ne trouve un animal crevé dans un coin. Au bout d'un mois de ce régime... Elle était fatiguée, et elle avait besoin de sortir. D'autant plus qu'elle devait aussi trouver du temps pour ne pas perdre la main sur sa harpe. Généralement, elle jouait de la musique pour aider sa fille à dormir, mais elle jouait aussi quand elle trouvait du temps en journée, ou pendant la nuit avant d'aller se coucher, et elle dormait ainsi moins que ce dont elle aurait eu besoin.

Et ça, encore, c'était pour ce qui concernait le quotidien. Mais avec leur installation, il avait fallu installer les quelques meubles qu'ils avaient, très peu en vérité... et Liyu trouvait la maison désespérément vide. Et elle n'avait pas encore eu le temps de sortir à la recherche de vieux meubles dont les propriétaires n'auraient plus voulu. Elle voulait aussi que Louka sorte voir un peu l'expérience, mais Kerorian avait tendance à être un peu paranoïaque et à craindre pour elles deux et, ne voulant pas l'inquiéter, elle l'avait écouté et était resté à demeure.

N'empêche que c'était pesant.

C'était sans doute la raison pour laquelle elle avait insisté auprès de son mari pour sortir, enfin, lors de l'un de ses congés. Elle se souvenait avec amusement de la tête de Kerorian lorsqu'elle lui avait parlé d'une sortie en famille. Il avait semble ne pas comprendre pendant un moment ce qu'elle lui demandait, mais il avait finit par accepter. Ainsi, la frêle barde avait-elle préparé un pique-nique et ceint sa harpe à son dos. Louka, intriguée par le remue-ménage, s'était miraculeusement tenue calme, entassant des cubes en bois dans le salon pour en faire une pyramide pendant que sa mère s'activait, et c'est finalement en fin de matinée que ce beau monde avait décollé en direction d'un parc publique. Certes, le jardin de la maison était plutôt grand et fourni en plantes de toutes sortes, mais Liyu avait besoin de changer d'air, d'autant plus qu'elle ne savait pas comment entretenir un jardin pour qu'il reste beau. Résultat, le leur se transformait lentement mais surement en une jungle désordonnée. Il allait falloir qu'elle remédie à ce problème également... Agh, tant de choses a faire !

La procession de... trois clampins qui circula en ce jour au sein de la capitale était donc assez atypique pour être remarquée. Un colosse en armure à l'air grognon et portant un panier de nourriture, une barde qui semblait bien trop petite pour lui, ne dépassant pas le mètre soixante, et portant dans son dos une harpe qui paraissait presque trop grande pour elle, et une enfant d'un an et quelques accrochée à sa tunique, que Liyu gardait contre elle à l'aide de deux larges bandes de lin épaisses faisant office de porte bébé.

Le petit groupe finit par s'installer dans un parterre herbeux dans un parc publique, à l'ombre d'un arbre, et Liyu laissa Louka courir après les papillons alors qu'elle étendait une nappe cirée sur le sol pour y disposer de la nourriture : Une miche de pain tout frais, un pain de fromage odorant et une pièce de viande séchée, quelques tomates et deux couteaux pour pouvoir servir tout ça. A un an, Louka commençait à pouvoir manger autre chose que le lait de sa mère, et les odeurs de nourriture eurent tôt fait de l'attirer. D'autant qu'elle faisait ses dents, et que le pain qu'elle mâchouillait l'y aidait. En voyant la fillette essayer d'attraper le morceau de viande séchée, Liyu laissa filer un rire cristallin avant de la ramener sur ses genoux pour lui donner le coin du pain.

La journée s'annonçait bien.




« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1122
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Mer 15 Juin - 3:20


Ses jours de congés étaient rares, à vrai dire. Généralement, il préférait les passer avec sa famille, dans ce qui était leur demeure, tranquillement. Cela lui permettait de simplement profiter d'un refuge, d'un peu d'intimité et la douce influence de sa compagne sur son humeur instable. Nourrir de noires pensées, c'était une chose. Vivre au croisement du cauchemar et de la démence, en continu, c'en est une autre.
Bien sûr, souvent Liyu proposait de sortir dehors, de se promener ou de visiter la ville. Bref, des préoccupations normales en somme, mais jusqu'alors le Rôdeur éludait le plus souvent la question en prétextant vouloir être tranquille avec elle, ce qui faisait toujours son petit effet, ou de préférer se reposer un peu en sa compagnie. Mais aujourd'hui, la barde avait particulièrement insisté, et s'il ne comprenait pas l'intérêt qu'elle pouvait trouver à l'idée de se balader dans une ville - Kerorian aimait toujours aussi peu les villes - il finit par se dire qu'elle aussi avait besoin de prendre l'air et de sortir de ces murs. Et puis, il serait avec elle, et ça devrait lui plaire d'être avec sa famille.

Ce qui ne m'empêcha nullement de garder ses armes, son armure et son visage de marbre tandis qu'il suivait sa toute petite compagne à travers les rues, portant le panier en affichant une joie de vivre digne d'un condamné à mort gothique en pleine crise d'adolescence. Oh, non pas qu'il n'était pas...content de profiter d'un peu de temps juste avec les siens, mais avec sa paranoïa grandissante le géant aux yeux rouges se concentrait plus sur les faits et gestes de tous ceux qui les approchaient que sur leur sortie en famille. Enfin, sa présence, son armement lourd et son expression grondante dissuadaient peut-être les petites frappes en tout genre, car ils progressèrent sans heurt jusqu'à un petit parc où ils s'installèrent à l'ombre.
Là, pendant que Liyu étendait une nappe avec une expression satisfaite - une récompense déjà suffisante pour la peine qu'il se donnait à faire cette sortie - et que leur petite fille se mettait à courir après les papillons, le colosse déposa la Dragonslayer au sol, elle l'aurait empêché de s'installer sinon puis posa le panier au centre de leur petit camping.
Rapidement, la nourriture alléchante par ses goûts, ses odeurs et aspects attira bien vite la fillette et sauva sans doute un pauvre insecte aux couleurs chatoyantes. Kerorian lui, demeura aussi rigide et modéré qu'à l'accoutumée. D'une part, il avait toujours été très calme au cours des repas, tenant cela de son éducation rigoureuse et de sa vie majoritairement solitaire. D'une autre, aussi beaux et odorants que puisse-t-être ce qui semblait un bien charmant repas, cela laissait le Rôdeur de glace.

En voyant sa gamine essayer d'aller chercher elle-même sa bouffe, le fils de Daein failli avoir envie de sourire un peu, se disant que si elle conservait ce dynamisme en grandissant elle serait intenable. Et il ne doutait pas qu'elle le deviendrait, quand on voyait Kerowyn... Enfin, laissons au temps le temps de s'écouler, se dit le guerrier aux cheveux rouges et noirs, tandis que sa compagne attrapait la minuscule rouquine pour lui donner un bout de pain.
Se disant que cela ne pouvait pas lui faire de mal, et qu'il fallait bien lui donner des protéines pour qu'elle devienne aussi grande et forte que sa version du futur, le jeune père attrape le premier désir de sa fille, et déchira un petit morceau de viande séché qu'il lui tendit.

Ouaip. C'était plutôt...une belle journée sans doute. Pas d'emmerdes à l'horizon, pas de misère à devoir surmonter...ils avaient un foyer, de l'argent, une petite famille toute mignonne (à peu près) et il faisait beau. Quand son oeil solitaire se portait sur les alentours, il apercevait d'autres familles parfois, qui comme eux venaient profiter de ce bon soleil pour passer un bon moment, loin du travail, de la guerre, des angoisses en tout genre... Pour une fois, il y avait de quoi se sentir presque normal. Les jeunes draguaient, les vieux évoquaient leurs souvenirs, les familles riaient autour d'un bon repas tandis que des marginaux plus solitaires se contentaient de profiter du climat idéal à une petite sieste.
Après tout, leur pays avait surmonté la guerre et l'oppression, la ville n'était pas encore faite d'or et d'amour - et encore heureux car Kerorian aurait préféré aller s'abriter à Sienne ou même à Mélior plutôt que dans une ville de bisounours scintillants - mais elle retrouvait petit à petit gloire et solidité. Le peuple recommençait à vivre sereinement, à guérir du passé et à se préparer pour le futur...
Cela méritait bien de profiter de son congé, pour une fois. Avec un peu de chance, rien ne dérangera leur petite sortie familiale...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niza
avatar


Messages : 25
Age : 21
Localisation : Crimea
Autre Indication : Affinité foudre / Nom complet Akaniz
Groupe : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
28/100  (28/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Sam 2 Juil - 1:14

Daein, ce pays qui jadis avait attaqué Crimea et avait été vaincu. Dont elle avait partiellement aidé à renverser. Qui avait ensuite été attribué à Begnion par sa reine, et qui avait subi une brutale occupation de la théocratie. Une rébellion y mit fin, et celle qui la menait, la prêtresse de l'Aube, fut couronnée reine.
Pour la première fois, Niza se rendait dans ce pays. Et même à sa capitale, Nevassa. Elle avait entendu certaines rumeurs qui avaient attisé sa curiosité au sujet de la reine. Apparemment, elle serait une Marquée.

Niza avait entendu beaucoup de rumeurs au sujets de divers dirigeants, ce sont des personnes auxquels beaucoup s'intéressent. Mais la politique de Micaiah était très centrée sur le respect mutuel entre espèces, encore plus que les autres gouvernants à l'heure actuelle. Elle n'acceptait ni l'esclavagisme, ni aucune sorte de racisme, et encourageait au contraire le rapprochement entre Laguz et Beorcs. Un certain pouvoir que possédait la reine de Daein allait lui aussi dans le sens d'une reine Marquée, c'était même une preuve presque irréfutable. Pendant sa rébellion, il lui était arrivée de puiser dans son énergie vitale pour soigner son peuple, sans jamais avoir besoin d'un bâton de soin. Aucun Beorc n'en serait capable.

Alors, Niza a décidé de visiter ce pays. Peut-être y s'établira-t-elle si elle l'aime, peut-être même y retrouvera-t-elle un membre de sa famille ? Même si elle l'a jadis combattu, la situation a bien changé et cette reine semblable à elle lui donne de l'espoir. L'espoir de vivre tranquillement, être acceptée pour ce qu'elle est réellement, peut-être s'installer, peut-être pas. " Peut-être " est une expression qui lui plait beaucoup, actuellement. Elle symbolise parfaitement son espoir teinté de doutes, qu'elle espère éclaircir vite.

Nevassa était à plusieurs jours de chevauchée. Niza et Zashi s'en accoutumèrent facilement. Comme à Crimea, la lancière se sentait parfois à part en chevauchant munie de son armure et de son arme au milieu de la nature, et croisant parfois quelques Beorcs habillés simplement. Forcément, c'est une fois arrivée à la capitale qu'elle se sentit encore plus étrangère. Autant à Melior, beaucoup voyageaient à cheval, autant ici, seuls quelques véhicules se déplaçaient avec leur aide. Même les gardes de la ville patrouillaient à pieds. Arrivée ici, Niza ne savait pas vraiment où aller. Peut-être s'arrêter quelque part pour soulager Zashi et elle-même de leurs armures, puisqu'il commençait à faire chaud ? A force de divagations dans la capitale, elle avait repéré un parc. Ils pourraient bien s'y arrêter avant de chercher un endroit où dormir, il n'était pas tard et son cheval appréciera un peu d'herbe fraîche.

Une fois leurs armures posées et Zashi broutant paisiblement l'herbe, Niza entreprit de s'installer confortablement dans l'herbe fraîche, ressentant l’atmosphère joyeuse de ce parc, au milieu de ces personnes s'amusant. Elle observais joyeusement tout autour d'elle, lorsqu'une personne attira son regard. Se détachant complètement des autres, elle était armée et couverte d'une armure, mais complètement différente de celle des gardes. C'était un homme assis, mais Niza devinait aisément qu'il la dépassait facilement en hauteur. Peut-être au niveau de la force, aussi. Ses muscles étaient particulièrement visibles, il serait certainement intéressant à affronter. Niza le regardait fixement, se demandant si elle oserait lui demander. Combattre le premier inconnu dans une ville inconnue d'un pays inconnu alors qu'il parait bien balèze, peut-être devrait-elle éviter. Peut-être devrait-elle être plus fine, ou plutôt moins honnête, et commencer par se rapprocher de lui, ou plutôt d'eux puisqu'il était accompagné par une petite fille et une femme, certainement sa famille.

Laissant Zashi où il était, Niza traîna les pièces d'armure jusqu'à la zone d'ombre où les trois Beorcs déjeunaient, l'air de rien. Arrivée sous l'arbre, à coté d'eux, elle décida de commencer par leur raconter des banalités :
- Bonjour, alors vous déjeunez en famille ? Le soleil tape fort aujourd'hui, comme quoi Daein n'est pas un pays si froid ! Il fait tellement chaud qu'il me fallait de l'ombre.
Elle avait pris soin de ne regarder que l'homme, car à vrai dire, les deux autres ne l'intéressaient absolument pas actuellement. Enfin, mieux valait être polie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edopatriots.forumactif.org/
Liyu
avatarBeorc


Messages : 452
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Dim 3 Juil - 18:40

Le repas suivait son cours, Liyu regardait avec affection sa petite famille enfin réunie pour une sortie. La vision de Kerorian donnant un morceau de viande séchée à Louka, qui s'était empressée de la saisir pour la mâchouiller au détriment de son morceau de pain, fit beaucoup sourire la barde, qui s'empara pour sa part d'un fruit pour mordre dedans à pleine dents. Elle se sentait bien. Elle qui ne s'acclimatait pas facilement au climat de Daein après avoir passée près d'une année dans le désert, elle trouvait la journée très agréable... Et il aurait pu en rester ainsi si un bruit de ferraille ne s'était pas fait entendre, venant dans leur direction.

Le regard olive de la jeune femme fut immédiatement dirigé vers l'origine du son, et elle découvrit une guerrière délestée de son armure qui traînait celle-ci dans leur direction. Sans compter qu'elle laissait une traînée de pelouse retournée qui ne manquerait pas de faire s'étrangler un éventuel jardinier, son regard était dirigé vers Kerorian, qu'elle regardait avec une étrange attention... La barde fronça les sourcils, une boule de ressentiment se formant dans sa poitrine.

- Bonjour, alors vous déjeunez en famille ? Le soleil tape fort aujourd'hui, comme quoi Daein n'est pas un pays si froid ! Il fait tellement chaud qu'il me fallait de l'ombre.

Bien qu'elle semblait s'adresser à toute la famille, elle ne regardait que Kerorian, faisant clairement sentir à Liyu qu'elle ne l'intéressait pas. La barde fronça les sourcils en déposant sa fille dans l'herbe, cette dernière avançant à quatre pattes pour rejoindre les bras de son père. Un raclement de gorge se fit entendre de la part de la barde, qui répondit la première d'une voix où l'on sentait clairement tout son agacement.

- Surtout, dites-le si on vous dérange.

Elle posa un regard appuyé sur Kerorian histoire de l'encourager à faire comprendre à la nouvelle venue qu'il n'était pas disponible. Elle était surprise elle-même de la virulence avec laquelle elle réagissait, mais déjà elle était mécontente de s'être pratiquement fait ignorer, et en plus du fait que la nouvelle venue se permettait de zyeuter du coté de son mari... Cela l'irritait beaucoup.




« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1122
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Dim 3 Juil - 20:31

Une belle journée, avec une belle famille, comme l'aurait-dit n'importe quel quidam...normal. Le soleil brillait, le peuple paraissait savourer les agréables rayons, dans l'herbe bien verte. Son oeil solitaire parcourait les alentours quelques fois, étudiant la façon de vivre de ces gens qu'il avait évité durant ses voyages. Cela pouvait l'aider peut-être à mieux comprendre ce qu'il avait à faire en tant que père et amant.
De premier abord, le Rôdeur avait le sentiment que porter armes et armures même dans une sortie "en famille" n'était peut-être pas la meilleure des idées. Cependant, c'était plus fort que lui. Ses lames n'étaient pas ses amies, ni même sa famille, comme l'étaient désormais Louka et Liyu...mais une partie de lui-même. Ne pas les avoir avec lui l'aurait angoissé. Sans compter qu'elles étaient toujours plus redoutables que ses poings de fer si jamais il devait défendre les siens.

Et si cette belle journée s'avérait radieuse, cette option planait toujours sur eux...et semblait s'incarner en la personne de cette étrangère qui traînait son armure à l'ombre. En vérité, elle ne paraissait pas bien menaçante, d'autant qu'elle ne le quittait pas des yeux, lui. Cela dit, la présence des deux femmes de son coeur noir tendait à le rendre plus paranoïaque encore qu'à l'accoutumée.
L'inconnue les salua, gaiement à première vue. Un concept dont s'était détaché le Rôdeur. Pour toute réponse immédiate, le borgne laissa sa main reposer sur le pommeau de sa chère Zwei, sans chercher à cacher son hostilité naissante.

La réponse de sa compagne, beaucoup plus..."vivante", plus humaine, ne tarda pas à fuser, visiblement offusquée par le manque d'intérêt que lui portait cette étrangère qui le fixait. Son oeil solitaire passa brièvement de l'inconnue jusqu'au cheval, se rappelant avec une humeur massacrante de la dernière cavalière étrangère qu'il avait rencontré...une espèce de folle dégénérée des ovaires. Bordel, les femmes étaient-elles toutes des malades ?
...
Le guerrier s'accorda un instant de réflexion. Nino, qui faillit le tuer en toute innocence, Liyu qui est prête à incendier un pays si elle voit une fourmi (et qui tombe amoureuse d'un monstre dans son genre, accessoirement), Kira...qui...inutile d'en dire plus, un tel nom pourrait presque devenir une insulte, Kerowyn qui...ouais, elle aussi elle craint, puis l'autre Criméane à la culotte chatouilleuse...
...
Ouais, en fait toutes les femmes sont des p'tains de dégénérées. Il comprenait mieux maintenant l'exil de son maître. Les femmes, c'est le mal.
Alors qu'est-ce qui l'attendait cette fois-ci ? Une folle ? Une psychopathe ? Une prostituée au rabais en quête d'aventure ?

Avec un profond soupir face au sentiment que sa belle journée partait en couilles, le guerrier remarqua que sa petite compagne le fixait avec insistance. On aura beau dire, Kerorian n'était toujours pas apte à comprendre le langage subtil des expressions, et leurs sous-entendus trop discrets pour sa rigueur.
Après un moment, le Rôdeur commença à se demander si Liyu ne l'invitait pas à agir. Bien évidemment, sa première idée aurait été de dégainer sa lame et de faire trouver une autre cible à cette...euh, femme. Cependant, il jeta un regard à sa fille qui commença à ramper pour regarder l'étrangère en faisant "Gah ! Gah !" en ayant hérité apparemment de l'impavidité de son père. Il l'attrapa par le col pour la ramener près de Liyu, avant de se remettre sur pieds, se dressant de toute sa stature monstrueuse.
Recourir immédiatement à la violence ne serait très certainement pas une bonne image pour son enfant, et il préférait tenir les démonstrations de violence et les pluies de sang fort loin de sa femme. Mais visiblement, il devait faire quelque chose...c'est vrai que lui-même n'appréciait guère cette intrusion, tenant toujours sa large main sur le manche de sa bâtarde.


"Daein n'est froide que pour ceux qui la craignent."

Le Rôdeur avait le sentiment que plus le temps passait, plus son attachement à la patrie qui l'avait vu naître et grandir, ainsi que sombrer, grandissait. A l'inverse, sa sympathie s'effondrait à mesure que son âme s'effilochait sous le fléau qui le rongeait. Par prudence, le géant se plaça de façon à barrer la route qui séparait immédiatement l'étrangère de sa famille, préférant tendre l'oreille également pour prévenir à une éventuelle attaque sournoise.
"Si tu as quelque chose à demander, fais vite. Je n'ai guère de temps à perdre."




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niza
avatar


Messages : 25
Age : 21
Localisation : Crimea
Autre Indication : Affinité foudre / Nom complet Akaniz
Groupe : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
28/100  (28/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Mar 5 Juil - 23:04

" Surtout, dites-le si on vous dérange. " fut la première réponse que reçut Niza. Elle ne s'attendait pas à entendre une voix de femme, aussi tourna-t-elle la tête, surprise, vers celle qui était sûrement la femme de l'homme qui l'intéressait. Elle n'arborait pas un air très aimable. Peut-être même avait-elle l'air un poil vexée. Niza regretta tout de suite d'avoir montré qu'elle ne s'intéressait qu'au Rôdeur, ce n'était pas du tout le bon moyen de se rapprocher de lui finalement. La femme le regardait avec tant d'insistance que Niza n'osait même pas s'excuser, et attendait plutôt d'entendre la réponse du Beorc.

Un court silence gênant où les deux s'observaient s'ensuivit. Peut-être s'attendaient-ils à ce qu'elle parle finalement ? Ou non ? C'est leur petite fille qui rompit le silence en poussant des petits cris à destination de Niza. La cavalière n'aurait pas été étonnée de voir la gamine lui monter dessus et l'attaquer tant elle lui avait l'air hostile. Enfin,le guerrier lui répondit : " Daein n'est froide que pour ceux qui la craignent. " Venant d'une autre personne, on aurait pu y voir des paroles accueillantes, comme une volonté de changer la vision que beaucoup ont de ce pays. Par contre, venant de cet hommes ces mots sonnaient plus comme une menace, d'autant plus qu'il avait posé une main sur le manche de son épée et qu'il était en train de se déplacer de manière à être devant sa famille. La phrase qu'il ajouta, "Si tu as quelque chose à demander, fais vite. Je n'ai guère de temps à perdre.", décida Niza à ne pas perdre de temps à discuter. Elle se sentait comme mise au défi. Elle aurait pu mettre son armure mais là, elle avait juste envie de combattre cette homme, voir ce qu'il valait, alors elle attrapa simplement sa lance et lui porta le premier coup, en direction de son torse pour qu'il ait quand même le temps de parer, ce qu'elle voulait c'était entamer un combat, pas une attaque en traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edopatriots.forumactif.org/
Liyu
avatarBeorc


Messages : 452
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Mer 6 Juil - 0:01

Liyu avait regardé longuement Kerorian, et visiblement il avait mis un moment à comprendre ce qu'elle attendant de lui. Cela dit, il avait finit par capter, et c'est en lui tendant leur fille qu'il répondit au salut de la cavalière. La barde récupéra son enfant et la déposa sur ses genoux, mais Louka cherchait encore à en descendre pour rejoindre son père. La jeune femme faillit la laisser partir... Lorsqu'elle se rendit compte que l'étrangère s'était emparée de sa lance pour attaquer Kerorian. En une fraction de seconde, les pensées défilèrent dans son esprit, la menant au bord de la panique.

Cette femme ne leur voulait pas du bien. Elle se demandait bien ce que Kerorian ou elle-même avaient bien pu faire pour froisser cette jeune femme, mais elle les attaquait très visiblement ! La jeune mère serra sa fille contre elle dans un geste protecteur, provoquant les cris indignés de cette dernière qui ne comprenait pas trop ce qu'il se passait. Louka percevait néanmoins la soudaine panique de sa mère et ses yeux devenaient humides. Elle ne pleurait pas facilement, mais la... Elle sentant que quelque chose allait de travers.

La vision de l'arme plongeant sur Kerorian terrorisa Liyu lorsqu'elle réalisa que l'arme visait la poitrine. La pensée que Kerorian portait une armure ne lui traversa même pas l'esprit. Elle n'était pas une combattante, et elle ne savait pas évaluer une différence de puissance entre deux guerriers... De son point de vue, la vie de son mari était sérieusement menacée, et la vision de cette lame effilée filant vers le cœur de son compagnon la figea d'horreur. Pendant une fraction, elle imagina le corps du rôdeur tomber, s'écrouler sur le sol, inerte, une flaque de sang se formant autour de lui... Cette vision délia sa gorge et elle se leva d'un bond, sans lâcher sa fille. Si elle devait fuir, elle ne laisserai pas son enfant derrière elle.

- Kerorian, attention !

En entendant sa mère crier, Louka craqua à son tour et se mit à pleurer pour de bon en balbutiant des syllabes sans queue ni tête, parmi lesquelles on entendait parfois ressortir le mot "Papa". Liyu posa une main sur la nuque de son enfant et rabattit son visage dans le creux de son cou dans une étreinte qui se voulait rassurante, l'effet se retrouvant néanmoins un peu gâché par les tremblements dont elle était prise.

Ce n'était pas la première fois que la barde était confrontée à la violence. Elle avait vu les résultats d'une attaque de bandits sur son village natale, et plus récemment - il y avait plus d'un an, tout de même, mais bon - elle avait été présente lors de l'attaque d'une bande de brutes sur un village qui fêtait un mariage, une attaque au cours de laquelle Niall avait été sévèrement blessé au bras. Mais la... C'était son amour qui risquait gros, et elle n'avais jamais eu aussi peur en voyant une lame s'abattre.




« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1122
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Mer 6 Juil - 0:25


Visiblement, l'étrangère n'avait guère apprécié son accueil. Ou pas. Le guerrier des montagnes peinait déjà à identifier les expressions simples comme ce qu'elles étaient, mais la réaction de l'inconnue le dérouta. Il pensait qu'elle tremperait ses cuissardes, l'insulterait ou se jetterait à sa gorge...mais étrangement, elle parut plutôt enjouée en allant saisir sa lance.
Son regard solitaire se durcit en même temps qu'il abandonnait la "douce figure" de père bienveillant qui prévient avant de frapper. Ce genre de personnes lui plaisaient au moins. Pas de blabla, pas de réflexion, juste une attaque franche et directe. Il n'avait aucune idée de ce que signifiait cette expression sur son visage, mais même s'il entendait l'enfer gronder contre les parois de son crâne le Rôdeur était partagé.

Quelqu'un brandissait une arme contre lui. Cela...ne l'affectait même plus en vérité. Il est né et a été éduqué, forgé pour être une arme...alors quoi de plus normal que de croiser le fer ? En revanche, cette inconsciente agitait sa lance à proximité de sa famille et rien que cela méritait qu'elle souffre une éternité sous l'emprise de sa rage dévorante.

Liyu hurla son nom. C'est à peine s'il l'entendit tandis qu'il ne prit même pas la peine de dégainer. Sortir Zwei aurait signifier de faire couler le sang, sans infliger la punition appropriée. Saisi la Dragonslayer aurait pris trop de temps, il était hors de question d'ouvrir le chemin à sa famille.
Sans même éprouver de doute, le Rôdeur s'élança droit vers la lancière, opposant le dos de son bras blindé à la hampe de l'hast qui filait vers lui alors que son autre poing blindé filait en sifflant dans l'air dans un crochet visant les gencives de la femme qui osait l'attaquer.

La tuer ne l'aurait pas dérangé, et dévorer son âme non plus. Mais elle n'avait pas le coeur d'une guerrière, et Kerorian préférait instinctivement éviter d'en appeler à la voracité de son arme maléfique à proximité des femmes de sa vie. Les poings suffiraient.


"Tu as cinq secondes pour t'expliquer, ou dégager. A six,je te tue."

Mortellement sérieux à cause de sa famille, le géant serra les poings en se positionnant, prêt à frapper. S'il se contentait de lui briser la nuque ou de lui exploser la cervelle, il pourra toujours faire croire à Louka que la "méchante madame" est simplement allée dormir...tandis que s'il éparpille ses tripes à travers le parc, ça sera plus compliqué.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niza
avatar


Messages : 25
Age : 21
Localisation : Crimea
Autre Indication : Affinité foudre / Nom complet Akaniz
Groupe : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
28/100  (28/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Dim 17 Juil - 1:10

Et voilà, elle avait réussi à l'approcher, elle allait enfin faire un peu de sport. Mais le combat ne se passa pas exactement comme la jeune femme l'aurait souhaité. En une fraction de seconde, le rôdeur para l'attaque de Niza avec son bras. Elle s'attendait plutôt à ce qu'il profite de cette attaque pour sortir son épée. Il devait vraiment la sous-estimer. A peine cette pensée émergeait dans sa tête qu'elle se sentait envoyée à terre. Les mains crispées sur sa lance, elle atterrit brutalement sur le dos sans la lâcher. Une douleur la lançait au niveau du menton et elle sentait un liquide chaud y couler désagréablement. Elle était bien amochée. Cet homme était donc encore plus fort que ce qu'elle avait cru au premier abord. Mais vu la manière dont il la fixait, ce n'était finalement pas une très bonne nouvelle : elle avait l'impression qu'il pourrait la tuer froidement même ici, à côté de sa famille dans ce parc qui paraissait si chaleureux il y a quelques minutes.

Niza se releva péniblement, en restant sur ses gardes. Bon, tout n'était pas perdu, Zashi n'était pas loin, si la situation empirait elle pourrait l'atteindre rapidement et fuir. L'homme, avec sa lourde armure, ne serait certainement pas compliqué à battre à la course. On peut pas être balèze partout. Par contre, s'enfuir rapidement signifiait abandonner ses propres pièces d'armure qu'elle avait ôtées à cause du soleil, ce qu'elle préférait éviter. Fabriquées par elle-même alors que la forge de ses parents était encore debout, elles avaient une certaine valeur émotionnelle.
Du coup, sa seule option viable était sûrement d'annoncer sa défaite, en espérant ne pas avoir à fuir.

Soudainement, le rôdeur prit la parole. Niza, attentive à chaque bruit, faillit détaler en croyant une attaque. Elle réussit pourtant à se contrôler et à écouter ce qu'il avait à lui dire.
"Tu as cinq secondes pour t'expliquer, ou dégager. A six,je te tue."
Donc, il ne voulait pas vraiment la tuer. En tout cas, il ne la tuerait pas si elle s'expliquait en 5 secondes. C'était une parfaite porte de sortie que Niza ne manqua pas d'emprunter :
" Je viens visiter Daein, je voulais pas vous offenser vous aviez l'air fort c'est tout. "
Restait plus qu'à voir si sa franche explication, prononcée à toute allure malgré son menton qu'elle sentait comme déformé, allait être acceptée par le colosse. La Marquée se tenait prête à courir, au cas où.


Dernière édition par Niza le Sam 23 Juil - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edopatriots.forumactif.org/
Liyu
avatarBeorc


Messages : 452
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Jeu 21 Juil - 23:34

La barde ferma les yeux, refusant de voir la lance percer la chair de son mari. Elle ne voulait même pas concevoir que ce fut possible. Louka pleurait dans ses bras, et elle la serra contre elle de plus belle, reculant de quelques pas, prête à fuir si cette folle furieuse décidait de les attaquer après avoir lâchement attaqué Kerorian... Mais a la place du gargouillis de douleur auquel elle s'attendait, elle entendit le son fracassant de l'acier qui frappe contre l'acier, et elle consentit enfin à ouvrir les yeux pour voir le poing d'acier du rôdeur s'abattre en plein dans la gencive de la femme, l'envoyant plus loin.

Par les déesses, elle n'avait jamais eu aussi peur de sa vie ! Même les fourmis, dont elle avait une peur panique, ne l'avaient jamais terrorisée à ce point. Elle en avait les yeux pleins de larmes, et son cœur battait si fort qu'elle avait l'impression qu'il cherchait à sortir de sa poitrine. Lorsqu'elle se rendit enfin compte que le danger était passé, elle caressa doucement le dos de Louka qui pleurait toutes les larmes de son petit cœur en poussant de grands cris.

- Ne t'en fais pas ma chérie... Papa nous protèges... La dame ne te fera rien, ma puce...

Elle posa son regard olive sur le visage scarifié de la folle furieuse qui avait attaqué Kerorian, et qui à présent semblait avoir plus peur qu'autre chose. A présent, elle cherchait à s'expliquer en disant que... Que Kerorian avait simplement l'air fort ? Et alors quoi, elle voulait attaquer tous ceux qui lui semblaient forts ? Dans ce cas, pourquoi elle n'avait pas attaquée toute la garde de Daein, tant qu'elle y était ?

Alors que la panique se dissipait, la barde se sentit animée d'une colère non moins violente. Elle mourrait d'envie de frapper cette idiote qui avait attaqué son mari pour des raisons aussi stupides. Mais avant, elle devait calmer sa fille... Doucement, elle commença à chanter à l'oreille de la petite son chant de paix, se concentrant sur les notes qu'elle produisait pour se calmer elle-même. Ce faisant, elle berçait le bébé, et au bout de minutes qui lui semblèrent interminables elle finit par réussir à calmer Louka. Elle-même se sentait un petit apaisée, et elle attrapa un pan de sa robe pour essuyer le visage de sa fille et le sien propre. Puis elle se tourna à nouveau vers Niza.

Si son regard avait pu tuer, la cavalière serait morte sur le champ.

- Mais ca va pas bien non !?




« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1122
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Ven 22 Juil - 0:29

Silencieusement, le Rôdeur égrena les dernières secondes - probablement - à vivre de l'étrangère à qui il manquait non pas une case, mais tout l'échiquier. Fort heureusement pour elle, elle s'expliqua en des termes très simples. Tellement qu'il aurait hésité à l'achever pour mettre fin à sa démence s'il n'avait pas eu l'opportunité de découvrir le plus absurde de l'humanité durant les dernières années.
D'une oreille presque indifférente, le guerrier entendit sa fille pleurer, tournant à peine la tête un instant pour regarder sa mère s'en occuper, avant de recentrer son attention sur la cavalière, les poings serrés, tentant de contenir son envie de lui arracher le visage à coup de crocs et de griffes, même s'il n'était qu'un Beorc. C'était un exercice pénible, qu'il n'avait pas la moindre envie de pratiquer.

Son calme sourd, cette rage bouillonnante qu'il retenait tant bien que mal laissa le temps à Liyu d'exprimer son avis profond sur la scène qui venait de se dérouler. Une réaction simple elle-aussi, logique, directe... Mais cela ne suffirait pas. Liyu était une civile, une non-violente, une "non-ensanglantée" comme le lui soufflait son esprit tourmenté.
Son oeil solitaire détailla avec une haine palpable l'étrangère face à eux. La situation ne lui était que trop familière...une chieuse anonyme, avec un cheval, et dont l'allure lui suggérait une origine Criméanne. Peut-être se trompait-il, la physionomie n'ayant jamais vraiment été son truc, mais la scène lui paraissait se répéter...une raison de plus de s'énerver. Cela le mettait vraiment de très mauvaise humeur, de s'énerver comme ça. Toutes les excuses sont bonnes pour assouvir ses faims, mais ici ce n'était vraiment pas e bon lieu, ni le moment...même si ce ne serait guère important.


"Tu serais pas de Criméa, toi aussi ? C'est traditionnel chez vous d'être désespérément cons ?"

Et voilà, il était pire que furieux. Qu'on l'agresse, qu'on veuille sa peau, ce n'était bien grave...une histoire à régler en quelques lattes quoi, la routine. En revanche, qu'on le dérange pendant une journée de repos, comment Liyu avait-elle dit déjà...ah oui, "une sortie en famille", que ça fasse pleurer sa fille, et pour des raisons encore plus absurdes que celles de la dernière cavalière rencontrée, ça, ça le mettait véritablement hors de lui. Le Rôdeur avait l'impression de s'entendre grincer, mais il ignorait si c'était les plaques d'armures que ses tremblements rageurs faisaient vibrer entre elle, ou s'il s'agissait de ses os ou ses dents qui crissaient.

"C'est quoi la prochaine étape, tu vas tenter de me tailler une pipe comme l'autre, maintenant ? T'as vraiment rien à mieux à foutre de ta vie que venir nous faire chier ?"

Au diable les jolis mots, la retenue qu'il s'essayait de conserver pour donner un "bon exemple" à Louka - ou du moins éviter de lui en donner un mauvais - et tout le reste. Il n'avait qu'une envie : Lui arracher la tête et y enfoncer son poings jusqu'à jouer avec ses yeux et sa mâchoire comme une vulgaire marionnette !




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niza
avatar


Messages : 25
Age : 21
Localisation : Crimea
Autre Indication : Affinité foudre / Nom complet Akaniz
Groupe : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
28/100  (28/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Sam 23 Juil - 1:59


Le visage fermé, il ne lui répondait pas. Niza ne savait pas si elle devait tout de suite décamper ou bien si elle ferait mieux de rester pour pouvoir récupérer son armure. L'ambiance était glaciale malgré la chaleur, elle sentait sur elle les yeux remplis de haine du colosse et s'efforçait de ne pas les croiser. Les pleurs de la petite en fond ne l'aidaient pas à réfléchir, le chant de sa mère encore moins. Peut-être avait-elle vraiment mal agi. Pourtant elle savait bien qu'être directe n'était jamais une bonne idée. Il l'avait incitée à être franche, et maintenant il semblait vraiment lui en vouloir. Le

" Mais ça va pas bien non !? "

cinglant venant de la femme l'étonna, par contre. C'est pas elle qu'elle avait attaquée, alors qu'est-ce qui n'allait pas pour elle ? C'était peut-être risqué d'éloigner son regard de l'homme pour lui répondre, mais Niza y tenait, elle voulait comprendre :

- Qu'est-ce qui ne va pas bien ?

Rapidement, sans attendre la réponse, la Marquée se focalisa de nouveau sur Kerorian. Baisser sa garde pour ça alors que l'homme la jaugeait comme s'il allait lui sauter dessus d'une minute à l'autre, c'était plutôt bête de sa part. Mais il faut bien prendre des risques pour comprendre mieux le monde. D'ailleurs, il prit la parole :

"Tu serais pas de Criméa, toi aussi ? C'est traditionnel chez vous d'être désespérément cons ?".

" Désespérément cons " ? Peut-être qu'elle avait agit de manière un peu directe, mais pourquoi s'attaquer à son pays ? Il connaissait d'autres Criméens qui l'avaient attaqué franchement comme elle ? C'était intéressant, elle-même n'en connaissait pas vraiment. Mais avant ça :

- Comment savez-vous que je viens de Crimea ?


Cette question, il fallait qu'elle la pose, parce qu'elle comptait peut-être s'intégrer ici et ne voulait surtout pas passer pour une étrangère. Encore moins pour une étrangère ayant combattu contre Daein !
Le Daeinéen semblait de plus en plus prêt à l'attaquer, mais plutôt que de passer à l'acte il lui posa de nouvelles questions.

"C'est quoi la prochaine étape, tu vas tenter de me tailler une pipe comme l'autre, maintenant ? T'as vraiment rien à mieux à foutre de ta vie que venir nous faire chier ?"


Ta.. tailler une pipe ? Niza rougit brusquement. Pourquoi il lui parlait de tailler une pipe ? Et pourquoi " comme l'autre " ? L'autre Criméen ? Elle était plutôt déstabilisée, jamais elle n'y aurait pensé. Peut-être était-il autant en colère parce qu'il faisait le parallèle entre elle et ce criméen qui taillait des pipes, alors elle devait mettre ça au clair :

- Je ne suis pas " l'autre " dont vous parlez, je n'ai aucune envie de vous tailler une pipe, vous ne m'intéressez pas à ce niveau-là. Je n'ai jamais eu ce genre de pensées, tout ce qui m'intéressait c'était un combat et je l'ai eu, c'est tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edopatriots.forumactif.org/
Liyu
avatarBeorc


Messages : 452
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Sam 23 Juil - 2:35

Ce qui n'allait pas ? Mais cette tarée se fichait du monde ! Elle venait d'attaquer son mari, et pas avec une lame d'entrainement hein, avec une véritable lance à la pointe mortelle ! Mais a peine la barde se faisait-elle la réflexion que Kerorian enchaîna, accusant l'étrangère d'être désespérément conne de part ses origines Criméannes, ou encore parlant d'une... fille qui avait essayé de lui... tailler une pipe ? Pour le coup, la jeune barde était tellement surprise, choquée même, qu'elle s'en retrouva bouche bée pendant plusieurs longues secondes qui suffirent à Niza pour réfuter les affirmations de son mari.

Finalement, ce fut l'indignation qui l'emporta et elle déposa sa fille sur le sol avec un morceau de pain à grignoter alors qu'elle venait se placer entre les deux guerriers. Apparemment, Niza n'avait plus l'intention de les attaquer, et elle avait deux mots à dire à son mari... Outrée, elle croisa les bras et le toisa de tout son manque de hauteur, son regard lançant des éclairs.

- Tu sais, tu peux me le dire si tu me trouves "désespérément conne" hein, je viens aussi de Criméa je te signale !

Elle détestait ce genre d'amalgames. A son sens, la nationalité d'une personne n'était pas le point décisif marquant les qualités ou les défauts d'une personne. Certes, la culture jouait un grand role dans la manière dont on se développait, mais elle n'admettrait pas les raccourcis du genre Criméan = stupide. Puis zut quoi, elle était aussi Criméanne non de dieu ! Maintenant, elle avait tilté sur la seconde accusation de Kerorian également, et il ne s'en tirerait pas comme ça, oh que non !

- Et je peux savoir c'est quoi cette histoire de "l'autre qui a tenté de te pomper" ? Ca m'intéresse de savoir quand on fait du rentre-dedans à MON MARI !

Cependant, elle n'avait pas oublié la question de l'étrangère, et elle comptait bien y répondre de la manière la plus claire et concise possible. Tournant son regard furieux vers Niza, elle décroisa les bras pour poser ses poings sur ses genoux, les grelots qu'elle accrochait à nouveau à ses cheveux pour amuser sa fille tintant à cette brusque volte-face.

- Ce qui ne va pas bien ? Oh, je sais pas moi... Peut-être le fait que vous ayez essayé d'embrocher le père de ma fille sous mes yeux, et pire encore sous les yeux de Louka ? Vous ne vous êtes pas dit à un moment un truc du genre "ah tiens, ça pourrait être pris pour une menace" ? Enfin merde quoi, vous attaquez souvent les gens comme ça, sans prévenir, sur un coup de tête ?

Si cette fille avait voulu un duel avec Kero, elle aurait tout aussi bien pu le lui proposer, chacun aurait pris le temps de se préparer, elle aurait même pu se désaltérer un peu avant de croiser le fer ! Mais non ! Elle avait attaqué comme ça, sans prévenir ! Pauvre abrutie...




« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1122
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Sam 23 Juil - 12:07

Bon, hé bien au moins la bonne chose à en tirer, c'est que même si l'étrangère ne paraissait pas être une flèche, au moins elle ne serait pas aussi pénible que cette abrutie qu'il avait rencontré dans la forêt il y a quelques mois. Celle-là semblait plutôt obsédée par l'envie de se prendre des claques plutôt qu'autre chose, m'voyez.
Mais avant que le Rôdeur n'ait le temps ou la volonté d'expliquer son raisonnement - à quoi bon négocier avec un cadavre en sursis ou un demeuré - Liyu se planta de lui avec sa mine boudeuse, faisant porter lentement la main à sa hache, l'oeil solitaire du guerrier cessant même de cligner pour fixer l'étrangère. Aussi bizarre que cela puisse être, cette nana ne semblait pas méchante et ne s'intéresserait probablement pas à des non-combattants si elle dit vrai...mais dans le doute, le faucheur d'âme se tint prêt à réagir pendant que sa compagne l'engueulait copieusement.

Hm. Merde. C'est vrai que cette gourde était de Criméa et qu'il ne lui avait pas parlé de la cavalière dans la forêt...en même temps, Kerorian avait plutôt essayé d'ignorer ce qui s'était passé, d'autant qu'il était parvenu à sauver ce qui lui restait de dignité.
Cependant, le Rôdeur n'avait aucunement l'intention d'étaler ses petites histoires de famille au milieu de tout le monde, surtout à cet instant, tandis que la barde recommençait les réprimandes envers l'étrangère. Chaque chose en son temps, comme disait son maître.


"On en parlera plus tard."

Il passa un bras autour des épaules de la chanteuse pour la tirer lentement en arrière, préférant mettre un peu de distance entre elle et l'autre timbrée. Cette dernière ne paraissait plus hostile, et elle prétendait s'intéresser seulement aux gens forts...mais le Rôdeur n'était pas du genre à laisser une civile sans défense en première ligne.
Le guerrier se replaça ensuite face à la cavalière et la détailla rapidement encore une fois. Mouais, c'était exactement la même impression qu'avec l'autre tarée...sauf qu'elle avait un bout de gueule en moins et savait tenir ses ovaires. Un grondement sourd remonta du fond de sa gorge alors qu'il sentait ses nerfs au bord de l'explosion, il détestait ce genre de situation qu'il ne pouvait pas régler d'un grand coup de latte.


"C'est marqué sur ta gueule que t'es Criméanne, le style de l'armure, le canasson, cette fantastique faculté d'aller te faire défoncer à tout bout de champ."

Et ça recommence, ce n'était pas du tout dans son style ou son caractère "d'agresser" les gens comme ça. Le Rôdeur sentait sa main trembler dangereusement, fébrilement. Il regrettait là de ne pas avoir un couteau, un poignard, un bout de silex...n'importe quoi de coupant, car sa soif de sang le faisait rêver de prolonger "un peu" les stigmates du visage de l'étrangère...du genre, suffisamment pour l'écorcher vivante ? Ouais, ça serait un bon début ça, de la dépecer avant de lui offrir un masque de sa propre chair, l'idée lui plaisait.
Il secoua brièvement la tête. Danger. Kerorian avait eu un court moment d'absence, c'était vraiment mauvais. S'il perdait ainsi le contact avec le monde, tout pouvait arriver. On pouvait l'attaquer, s'en prendre à Liyu, rater la réplique qui lui donnerait l'excuse parfaite pour démembrer le moindre troufion qui croiserait son chemin avant de le pendre avec les tripes de son voisin.
Ghr...ça recommence...


"Si tu veux encore te battre...ce ne sont pas les guerriers qui manquent ici, mais tu ne rentreras jamais chez toi. Nous n'avons ni les bonnes manières, ni la tendresse des Criméans, et je doute...qu'ils seront nombreux à t'épargner comme j'ai été forcé de le faire."

Il sentait sa nuque le picoter, son coeur tambourinait rageusement dans sa poitrine. Lui aussi avait envie de retrouver sa raison d'exister, mais pas dans la bienséance, et ça commençait à devenir dangereusement nécessaire. Des gens allaient mourir dans les prochains jours, des gens, des choses, n'importe quoi. Peut-être que la chance lui permettra de tenir le coup...mais il craquera, et ça sera moche à voir.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niza
avatar


Messages : 25
Age : 21
Localisation : Crimea
Autre Indication : Affinité foudre / Nom complet Akaniz
Groupe : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
28/100  (28/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Ven 29 Juil - 1:55

La femme, sans crier gare, décida de se placer entre la lancière et l'épéiste. Bien que Niza ne se soit pour le moment pas pas vraiment intéressée à Liyu à part lorsqu'elle n'avait pas compris sa phrase, il fallait avouer qu'elle était impressionnante. Même si Niza ne comptait plus attaquer Kerorian, elle sentait encore de l'animosité venant de lui, alors se placer comme ça, désarmée entre les deux combattants, c'était vraiment courageux. Pour la première fois depuis son arrivée, Niza portait une pleine attention à la barde. En même temps, elle ne lui en donnait pas vraiment le choix : même si sa petite taille et sa fine silhouette ne cachaient pas totalement Kerorian, elle était en plein devant, et lui parlait comme si Niza ne lui avait pas posé une question juste avant.

La Marquée était un peu déçue, mais la scène de la barde indignée qui rendait le rôdeur encore plus ronchon l'amusait pas mal. En plus, elle venait de Crimea ! Ça aurait certainement été intéressant de discuter avec une autre émigrée, mais vu la colère qu'elle avait mis dans son " Non mais ça va pas bien non ?! " tout-à-l'heure, Niza n'y comptait pas vraiment. En fait, même si elle aurait aimé avoir ses réponses, elle se disait que c'était peut-être bien le bon moment pour se barrer. Kerorian et Liyu discutaient, et ce n'était certainement pas la petite qui allait l'empêcher de récupérer ses armures.

C'était sans compter la brusque rotation de la barde dans sa direction.

- Ce qui ne va pas bien ? Oh, je sais pas moi... Peut-être le fait que vous ayez essayé d'embrocher le père de ma fille sous mes yeux, et pire encore sous les yeux de Louka ? Vous ne vous êtes pas dit à un moment un truc du genre "ah tiens, ça pourrait être pris pour une menace" ? Enfin merde quoi, vous attaquez souvent les gens comme ça, sans prévenir, sur un coup de tête ?

Ah, elle lui répondait. Elle lui avait envoyé tous ces reproches tellement vite que Niza avait mis un moment avant de les comprendre. Pour le coup, ça appuyait sa réflexion de tout-à-l'heure : c'est pas avec Liyu qu'elle allait pouvoir se renseigner sur la vie à Nevassa. Surtout qu'elle n'avait aucune idée de quoi lui répondre. Qu'elle n'aurait jamais pu embrocher le " père de sa fille ", qu'elle avait deviné sa puissance à partir du moment où elle l'avait vu ? Que si une personne l'attaquait après l'avoir abordée, ça ne la dérangeait pas, elle qui était moins forte ? Que non, elle n'attaquait pas souvent les gens comme ça, qu'elle devrait être fière qu'elle ait eu envie d'attaquer son mari ? Cependant Niza savait bien que toutes ces réponses seraient pris pour de la mauvaise foi pure et l'étaient d'ailleurs peut-être. Alors elle préféra calmer les ardeurs de la barde.

- Oui, c'est vrai, désolée pour tout ça.

Et voilà, un petit sourire honnête en prime, ça devrait aller tranquillement. Peut-être même qu'avec cette réponse, elle la renseignerait plus tard. L'homme mit pourtant fin à leur échange avec un brusque

- On en parlera plus tard

alors qu'il repoussait sa femme derrière lui. Il avait peur pour elle ? Il devait sûrement s'imaginer que Niza chercher juste à attaquer des habitants de Daein au hasard. Elle lui avait pourtant clairement indiqué la raison de son attaque, mais d'un côté elle pouvait plutôt comprendre qu'il préférait ne pas la savoir entre lui et une personne qu'il avait combattue. Et puis il avait l'air de vouloir lui parler, ça aurait été un peu plus compliqué avec une personne entre eux.

- C'est marqué sur ta gueule que t'es Criméanne, le style de l'armure, le canasson, cette fantastique faculté d'aller te faire défoncer à tout bout de champ.

Il ne devait vraiment pas aimer les Criméens. Dans son pays, les rancoeurs envers Daein avaient presque disparues, alors elle n'aurait pas cru tomber sur une personne haïssant autant ses origines. Une personne apparemment mariée à une Criméanne, en plus. Il fallait espérer que ce n'était pas pareil dans tout le pays, ou sinon s'installer ici serait complètement impossible. Son canasson elle l'aimait, son armure aussi, pas question d'accepter ces vieux préjugés.
En plus, il en remettait une couche avec " les bonnes manières et la tendresse des Criméans " ... Et alors, on est sensés être fiers d'être malpoli, maintenant ? Alors que l'honneur de Criméa était touché, Niza ne pouvait que se braquer, quel que soit son interlocuteur.

- Vous êtes xénophobes partout dans ce pays, ou c'est juste vous ? A force de vous entendre parler j'ai de moins en moins envie de m'installer ici. Vous avez beau avoir des parcs ensoleillés, le peuple de Daein semble rester froid et fermé, fidèle aux préjugés. Comme quoi, c'est pas parce qu'une Marquée vous commande que vous allez évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edopatriots.forumactif.org/
Liyu
avatarBeorc


Messages : 452
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Ven 29 Juil - 14:54

Liyu... venait de se faire écarter comme une malpropre. Ainsi écartée du chemin entre la Criméanne timbrée et son mari qui aurait très certainement des comptes à lui rendre, elle récupéra Louka sur le sol et s'y installa elle-même pour prendre sa fille sur les genoux. Visiblement, ce n'était pas le moment pour Kerorian de s'expliquer, mais elle attendrait qu'ils soient dans le privé s'il le fallait. Elle aurait le fin mot de cette histoire ! Au moins, l'étrangère avait eu la décence de s'excuser, elle... La barde était encore énervée, mais moins à l'égard de cette pauvre fille que de son mari à présent. Elle comprenait qu'il n'ait pas apprécié de se faire attaquer par surprise, mais il n'avait certainement pas à insulter le peuple dont venait sa femme, ni à écarter cette dernière de cette manière puisque l'étrangère n'était visiblement pas hostile !

Mais ce qui désespérait le plus la barde, c'était de voir leur pique-nique familiale ainsi ruiné. Elle regardait le panier a moitié vide, la nappe sur laquelle elle était assise, etelle ne pouvait pas s'empêcher d'en avoir les larmes aux yeux. Cela faisait plus d'un mois qu'ils étaient arrivés à Daein, Kerorian n'avait qu'un seul jour par semaine pour venir la voir, et il fallait que cette foutue Lancière vienne la gâcher !

- Vous savez quoi ? Vous me faites tous chier.

Ce n'était pas dans les habitudes de la barde de se montrer aussi vulgaire, mais là elle était réellement à bout. Se relevant, elle laissa Louka jouer dans l'herbe pour commencer à ranger les reliefs de leur repas à peine entamé. Puisqu'ils n'étaient que deux bourrins sans cervelle, elle n'allait pas s'infliger leur compagnie plus que nécessaire, et elle ne voyait pas l'intérêt de rester ici à les regarder s'insulter en faisant preuve de toute la xénophobie du monde.

- Moi je rentre. Kero, t'auras qu'à me rejoindre quand t'auras finit d'insulter les Criméens.

Elle avait une boule désagréable dans la gorge, et elle avait l'impression d'être au bord des larmes. Installant Louka dans son porte-bébé, elle attrapa le panier et le passa à son bras pour commencer à s'éloigner...




« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1122
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Ven 29 Juil - 16:23

L'étrangère ne semblait pas particulièrement fière de ce qu'elle avait fait, à voir son allure un peu déboussolée face à la réaction de la barde qui commençait à rassembler les restes de leur petit repas de famille. L'idée de voir sa seule journée de "repos" de la semaine, sa première vraie "sortie famille" gâchée de la sorte faisait poindre un pic de rage chez le Rôdeur.
Il était déjà sur les nerfs au dernier degré, mais de réaliser que sa ballade typiquement normale, banale venait de voler en éclats lui donnait envie de voir jusqu'à où un corps humain pouvait être étalé, et sans le regard innocent de la petite Louka derrière lui et l'increvable discipline que lui avait enseigné son maître qui subsistait malgré tout dans le maelstrom qu'était ses pensées, le guerrier se serait sans aucune gêne laissé aller à satisfaire sa curiosité.

Par l'enfer, qu'est-ce qu'il avait fait du bon boulot le vieux barbu, se dit le faucheur de vies lorsque l'étrangère lui répondit. Il n'avait pas envie de discuter, ni d'argumenter ou de l'épargner. Tout ce qu'il voulait, c'était lui faire connaître la véritable horreur, la souffrance éternelle, celle dont même la mort ne peut délivrer, encore et encore. Les coins de sa vision commençaient déjà à s'obscurcir à l'idée d'assouvir ses instincts dégénérés. La saveur métallique du sang lui manquait cruellement d'un coup, tout était trop...calme, trop plat, trop bien-portant ! Sa conscience commençait à s'effriter, son corps à peu près rétabli comme son esprit déviant se mettaient à réclamer de la souffrance, de la chair, pour lui ou pour les autres, un besoin impérieux lui tordant l'estomac et faisant bouillir le sang dans ses veines et ses muscles.
Distraction. Une voix de femme s'éloignait.
Liyu. Pas partir...son sang est à lui.


"Tu restes ici." Son ton était sec, brutal, comme le couperet d'un bourreau. Il avait faim. Mortellement faim... "Je ne te laisserais pas rentrer seule."

Il avait l'impression d'avoir des vertiges, comme ceux...d'un manque. Il lui manquait réellement quelque chose. Gardant un oeil, si l'on peut s'exprimer ainsi, sur l'étrangère le Rôdeur alla empoigner sans réfléchir la gigantesque épée la levant sur son épaule. C'était...mieux. Sa présence, son poids, la menace brutale qu'elle représentait, son aura maléfique qui grignotait sa raison et sa volonté, et plus que tout sa bonté...tout cela...le réconfortait, d'une certaine façon. Il sentait...libéré des chaînes de la morale et de la bonne conscience. C'était plaisant. Cela lui donnait envie de se fendre d'un rictus tordu, d'un sourire cauchemardesque.
Mais le Rôdeur n'aimait pas sourire, et certainement pas dans sa mauvaise humeur. Son arme colossale sur l'épaule, il se planta à nouveau face à celle qui avait ruiné cette "belle journée".


"Je n'ai aucune raison d'être accueillant ou aimable avec une tarée qui vient ruiner la sortie de ma famille, ni aucune envie de l'inviter à s'installer ici. Bien au contraire."

D'un geste brutal, autant une démonstration de sa force effroyable qu'un besoin de canaliser sa rage, Kerorian planta d'une main la Dragonslayer dans le sol, l'enfonçant profondément avant de tirer sur ses gantelets, comme pour les réajuster autant que défouler un peu la nervosité qui agitait ses mains. Il ne se souciait pas le moins du monde du regard des autres gens dans le parc, le silence avait commencé à tomber sur les environs, quelques badauds s'éloignaient même, ne souhaitant pas le moins du monde se rappeler des souffrances traversées pendant les guerres.

"Je me fiche de tes origines, ou de qui dirige tel ou tel pays. Si tu reviens foutre la merde chez moi, je ne me contenterais pas de juste te tuer."

Il n'avait pas donné le premier coup, mais que l'enfer ricane à cette idée, il délivrera tous les suivants jusqu'à ce que cette folle hurle corps et âme qu'on l'achève...s'il reste quelque chose en état de crier.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niza
avatar


Messages : 25
Age : 21
Localisation : Crimea
Autre Indication : Affinité foudre / Nom complet Akaniz
Groupe : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
28/100  (28/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Dim 31 Juil - 2:28

Après ce coup de gueule, Niza s'attendait à une réponse acerbe du colosse. Elle bouillait, et si elle n'avait pas remarqué plus tôt qu'il était capable de la tuer sans vraiment sourciller, elle se serait jetée sur lui, la lance à la main. En fait, là, c'était plutôt lui qui semblait prêt à l'attaquer. Peut-être était-elle allée trop loin contre trop fort. Il ne lui restait plus qu'à fuir, dans ce cas. Elle se tourna discrètement en direction de Zashi et ... Pas possible. Il n'était pas par là. A la place, elle voyait des daeiniens la fixer, l'air choqués. La panique commençait à la gagner, mais où était-il parti ? Brouter de l'herbe un peu plus loin ? Si c'était en-dehors de son champs de vision, aucune chance qu'elle ne l'atteigne avant que le rôdeur la fauche. Il fallait absolument qu'elle trouve comment se sortir de ce pétrin.

- Vous savez quoi ? Vous me faites tous chier. Moi je rentre. Kero, t'auras qu'à me rejoindre quand t'auras finit d'insulter les Criméens.

Niza sentit un poids en moins sur ses épaules. Normalement elle n'aurait pas bien pris cette phrase, mais elle lui fit se rendre compte d'une chose importante. En effet, l'homme qui voulait l'attaquer avait bien une femme, une fille, une famille quoi. Il avait même un nom, ou un surnom. Il n'allait certainement pas mettre les menaces pesant dans son regard à exécution. La réponse de Kero lui donna vite tord. Enfin, peut-être pas sa réponse en elle-même, mais le ton de sa voix. Elle sonnait comme une menace, même si elle n'était pas dirigée vers Niza.

- Tu restes ici. Je ne te laisserais pas rentrer seule.

Sans prévenir, il sortit une énorme épée, presque de la taille d'une lance, et la porta avec un bras sur son épaule. Comment pourrait-elle battre un colosse capable de la tuer à mains nues, alors qu'il avait maintenant sorti sa lame ? Non, là il fallait absolument qu'elle trouve une porte de sortie. Alors qu'elle réfléchissait frénétiquement à comment agir, il semblait se délecter de sa panique : un sourire si difforme qu'il aurait fait fuir un Dragon s'était formé sur son visage. Et puis il en profita pour répondre à son précédent coup de gueule. Comme si elle allait pouvoir rétorquer quelque chose, avec cette énorme épée qu'il tenait sur les épaules !

- Je n'ai aucune raison d'être accueillant ou aimable avec une tarée qui vient ruiner la sortie de ma famille, ni aucune envie de l'inviter à s'installer ici. Bien au contraire.

Elle avait beau avoir un gros fond de vérité, sa réponse effrayait encore plus la Marquée. Ce qu'il fit après aussi : comme pour étaler sa puissance, il planta aisément son énorme épée dans la terre, comme un couteau dans du beurre. Là, Niza n'en pouvait plus, il fallait qu'elle se réfugie quelque part. Zashi n'étant pas dans les environs, une autre option se profilait, peut-être suicidaire, mais toujours moins que si elle n'agissait pas. Alors que Niza réfléchissait, l'homme continuait de la menacer.

-Je me fiche de tes origines, ou de qui dirige tel ou tel pays. Si tu reviens foutre la merde chez moi, je ne me contenterais pas de juste te tuer.

Oui, c'était la seule solution. La lancière couru rapidement en direction de la barde. Il fallait qu'elle se cache derrière elle, c'était la seule personne que le rôdeur semblait ne pas vouloir tuer, à ce moment-là. En plus, s'il approchait trop, elle pourrait peut-être la prendre en otage et alors en profiter pour s'enfuir. Cette dernière option lui paraissait vraiment risquée étant donné qu'elle ne savait pas ce que la femme d'un tel monstre valait en combat, mais elle devait envisager toutes les situations. Rapidement, elle attrapa une épaule de Liyu d'une main, sa lance pointée vers Kero dans l'autre. C'était peut-être un bouclier humain, mais un bouclier quand même.


Dernière édition par Niza le Dim 31 Juil - 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edopatriots.forumactif.org/
Liyu
avatarBeorc


Messages : 452
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
2/20  (2/20)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Dim 31 Juil - 13:50

Liyu se souvenait de la dernière fois qu'elle avait été prise en otage. Ca s'était passé plus de deux ans auparavant, dans une auberge. L'homme était accompagné de deux bébés marqués et recherché par les autorités pour avoir causé du tors à un noble quelconque... L'homme en question avait été Alan, et sa prise en otage totalement fictive puisqu'elle avait accepté de se plier à cette mise en scène pour l'aider à s'enfuir et à préserver ses enfants.

Cette fois-ci la situation était totalement différente. Une femme, dont elle ne savait rien et avec laquelle elle n'avait pas eu l'occasion de faire connaissance, avait menacé son mari, et c'était à présent de lui que cette Lancière essayait de se protéger en la prenant en otage. Autant, Liyu aurait peut être passé l'éponge s'il ne s'était agit que d'elle, autant là, elle portait sa fille dans son porte-bébé contre son ventre, et cette fille s'en servait comme bouclier contre la fureur de Kerorian... Et ça, elle ne pouvait tout simplement pas le laisser passer.

Regardant autour d'elle à la recherche de quelque chose pour l'aider, elle finit par remarquer... Et bien tout simplement qu'elles étaient sous un arbre, et proche des racines en plus. La barde réunit de l'air dans ses poumons et se mit à chanter, se concentrant sur les racines.

Cela faisait très longtemps qu'elle n'avait pas chanté cette musique. En réalité, elle n'en avait jamais eu vraiment besoin. Mais aujourd'hui, elle était galvanisée par la protection d'un être chère, et elle ne comptait pas laisser l'inconnue se servir d'elle. Elle n'était pas d'un naturel colérique, et elle aurait même été prête à passer l'éponge si la fille ne s'était pas servi de sa fille de cette manière. D'autant plus qu'en voyant la rage de son mari, la barde n'était pas sur qu'il puisse se retenir d'attaquer, même avec elle devant...

Les notes s'élevaient dans le jardin, volant jusqu'aux oreilles des quelques autres pique-niqueurs qui se demandaient pourquoi il y avait tant d'agitation, et un grand craquement se fit entendre. Comme aucun effet n'était encore réellement visible, beaucoup se demandèrent ce qu'il se passait, puis ce fut finalement un enfant qui tendit la main vers les deux jeunes femmes, et en particulier vers leurs pieds.

- 'Gad' Mama !

Au moment où l'enfant désignait la racine qui dépassait à présent du sol entre les deux jeunes femmes, le chant de la barde gagna brusquement en violence, et la racine bougea à ce moment exact, faisant trébucher Niza. Liyu en profita pour se dégager. Kerorian avait l'air plus en colère que jamais, au poins même de lui faire peur, et ce bien qu'elle sache pertinemment qu'il ne lui ferait jamais de mal, pas à elle.

- Si, Kerorian, je vais rentrer toute seule, parce-que la, tu...

Elle recula de quelques pas, visiblement intimidée. Elle détestait le voir dans un tel état de rage, elle en avait un nœud dans le ventre qui l'angoissait...

- Tu me fais peur.

Elle recula d'encore quelques pas avant de tourner le dos à tout ce beau monde et de s'éloigner d'un pas vif, n'osant pas courir avec Louka dans son porte-bébé. Elle ne voulait pas risquer de tomber et d'écraser la petite en passant...




« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
avatar


Messages : 1122
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Dim 31 Juil - 14:49

Et une victime de plus. Son regard fuyant, son attitude écrasée, le comportement d'une proie acculée et face à son prédateur...comment ne pas avoir envie de la massacrer avec ça ? Cette fois, ça en était trop. Les autres fois il s'était déjà retenu, et ça lui pesait vraiment à la longue, celle-là allait ramasser pour tous les autres d'un coup.
Sa main se dirigea vers la Dragonslayer, en plus elle serait la victime idéale. Pénible, irritante, lui rappelant de mauvais souvenirs...ça lui ferait du bien de la briser dans tous les sens du terme.
La cavalière amorça un mouvement alors que sa main venait de se poser sur son arme. Immédiatement, le Rôdeur sut ce qu'elle allait tenter de faire. Ah la petite sal...

Dans un cri de rage, le colosse arracha sa lame à la terre et frappa cette chieuse de chienne. L'épée démesurée fendit les airs, semblant rugir avec son porteur avant de s'enfoncer une nouvelle fois dans le gazon, y creusant un profond sillon. Trop court ! Enfoncée comme elle l'était, ça avait ralenti son mouvement et il avait raté sa cible qui allait prendre Liyu en otage.
Son corps se tétanisa. Son oeil solitaire cessa de cligner, s'empourprant un peu plus à chaque battement de coeur alors qu'il se sentait agité de spasmes nerveux. Ses joues se tordaient sèchement contre sa volonté, ses doigts se crispaient régulièrement. Même ses épaules étaient agitées de soubresauts.


"Toi..."

Trop de choses se bousculaient dans sa tête d'un seul coup. La rage folle qui envahissait plus que jamais ses pensées, la honte de s'être fait avoir comme ça et d'avoir mis en danger Liyu, le pragmatisme qui cherchait à trouver une solution raisonnable, par la négociation ou bien par une ruse habile...
Pas de chance, la logique et l'amour ne pesaient que peu face à la colère éternelle de son épée qui rongeait son esprit. Cela suffisait juste à le ralentir, alors qu'il avançait d'un pas lourd, presque titubant, traînant derrière lui sa lourde lame.

Il voyait Liyu, de son oeil fou. Avec Zwei à la main, peut-être qu'il aurait pu tenter une manoeuvre adroite, dévier la lance avant d'estoquer droit à la tête de la folle qui lui pourrissait la vie. Mais sa poigne était fermement refermée autour de la Dragonslayer, et ce seul contact contaminait sa conscience d'un bien noir poison.
Il voyait Liyu, et il s'en foutait. Elle ne pesait plus assez dans la balance pour arrêter son coup cette fois. Deux pour le prix d'une, ça lui aurait plût, assurément. D'autant qu'à force de rester avec elle, d'avoir un "avant-goût", le faucheur d'âmes se demandait réellement quel plaisir il aurait à la dévorer.
Mais ce qui lui faisait traîner la patte, qui ralentissait ses mouvements, c'était la troisième vie en jeu. La petite Louka était sur le ventre de sa mère, à le fixer avec ses grands yeux encore innocents, le visage se tordant peu à peu par la peur. C'était instinctif, il aurait fallu être mal foutu au dernier degré pour ne pas le craindre, ou effroyablement puissant.
Z'avez déjà vu un bébé puissant vous ?

Le fléau marqua un arrêt, quelques secondes, lorsque la barda entonna un chant qu'il ne reconnaissait pas. La curiosité et l'affection reprirent le dessus un bref instant, le temps de réaliser qu'il ne s'agissait pas de la mélodie d'apaisement ou autre. Peut-être cela lui aurait-il donné l'occasion de ne pas avoir envie de tuer sa femme et sa fille juste à cause d'une pauvre demeurée. Bordel, il valait mieux que ça quand même ! Cette nuit-là, à Hatary, il était revenu pour tous les assassiner et au final il s'était retenu, pourtant son état était bien pire que maintenant !
Alors pourquoi était-il aussi enragé ? Des pouf' en tous genres, il en a déjà rencontré, et autrefois cela ne le perturbait même pas...alors qu'est-ce qui le rendait à ce point violent, tandis que son sombre passé paraissait être déjà le pire de sa vie ?

Soudainement, l'étrangère trébucha et Liyu s'échappa. De l'action ! Quelque chose se passait d'un coup ! Toute réflexion passant brutalement à la trappe tandis que le Rôdeur voyait la seule chose qui le retenait s'enfuir, en lui disant qu'il lui faisait peur - ce dont il se moqua éperdument, c'est à peine s'il l'entendit - et qu'il comprenait qu'il était l'heure d'assouvir sa faim qu'elle soit absurde, excessive ou qu'importe. Il avait besoin de tuer quelque chose, et il avait une cible toute disposée à cela.

Son pas lourd laissa des traces profondes dans l'herbe alors qu'il avala rapidement la distance qui le séparait encore de sa victime désignée. Enfin, enfin du sang frais ! Le Rôdeur brandit son épée à deux mains, son rictus assassin savourant d'avance le massacre qu'il ferait du corps et de l'âme de cette étrangère sans nom.
Une masse le percuta, déviant son coup qui se perdit dans la pelouse une fois de plus. Encore !? D'une bourrasque brutale, le guerrier repoussa son assaillant, armant une nouvelle fois son épée pour abattre cet importun qui osait le déranger, mais l'homme était habile et esquiva d'un grand bond - de si peu que la pointe déchira le milieu de sa tunique - la riposte, et que quelques téméraires imbéciles commençaient à s'approcher. Visiblement, buter une pauvre folle au milieu du parc ne plaisait pas trop.


"Toi ?"
"Je ne sais pas ce qui te prend, mais je ne laisserais pas un pauvre barbare comme toi souiller la réputation de dame Pandora !"

La mention de la fille de Cendrefer fit cracher le Rôdeur. Cette chieuse n'était pas méchante, ni même malintentionnée. Elle était juste insupportable, et penser à elle ne serait pas la panacée à sa fureur. Mais cela détourna son attention quelques instants, la cavalière n'était qu'une vermine anonyme et sans avenir, là où son employeuse regorgeait d'intérêts variés.
Mais cela ne suffirait pas à le faire oublier l'étrangère. Négligeant le garde en civil, sans arme ni armure, il tourna à nouveau sa colère et son arme vers la Criméanne...qui n'était plus là. Son regard unique la chercha rapidement, bordel ! Elle foutait le camp !

Le Rôdeur faillit se lancer à sa poursuite, puis se ravisa aussitôt. Autrefois, il était un bon coureur. Ses grandes jambes le faisaient avancer rapidement, tandis qu'il possédait une endurance redoutable...et si son armure aurait à peine atténué ses facultés physiques hors normes, courir avec sa carapace ET la Dragonslayer à la poursuite d'une femme légèrement équipée et pourvue d'un cheval était peine perdue. Kerorian était dément, pas fou.
Ou l'inverse. Peu importe.

Sa proie s'était envolée. Sa sortie en famille, ruinée. Liyu qui pensait passer un bon moment avait prise en otage et terrifiée par son amant. Et lui n'avait pas pu savourer la moindre goutte de sang. Putain de journée de merde !
Mais il restait encore une cible. Sa colère se tourna vers le soldat qui lui avait fait perdre sa victime. Un pauvre fou, vulnérable, qui osait l'interrompre. Il méritait mille tourments pour ça, qu'il ait eu raison ou non ce n'était pas important.
Un seul geste, un seul pas et le parc se changerait en boucherie.

Au lieu de quoi, le Rôdeur furieux ravala une fois de plus sa sauvagerie et rangea son arme. Trop tôt, se dit-il. Beaucoup, beaucoup trop tôt. Il se détourna sans un mot de plus pour rejoindre sa demeure et sa compagne, le corps bouillonnant littéralement de rage, mais ce n'était pas le bon moment pour se lâcher contre lui. Non pas qu'il en mourait d'envie, mais il était avide de divertissement et de proies savoureuses.
Quelle cible pouvait être plus intéressante qu'un homme assez courageux pour venir le défier à mains nues ? Cela méritait de jouer le jeu encore quelques temps...

Mais vraiment, quelle journée de chiotte. Et encore, il avait le sombre pressentiment que ce n'était pas fini pour lui...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niza
avatar


Messages : 25
Age : 21
Localisation : Crimea
Autre Indication : Affinité foudre / Nom complet Akaniz
Groupe : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
28/100  (28/100)

MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   Jeu 4 Aoû - 1:15

Niza avait eu chaud.  Si elle s’était réfugiée derrière Liyu rien qu’une seconde plus tard, elle aurait fini tranchée en deux. Pourtant, elle ne pouvait pas encore être soulagée.  Le cri qu’avait poussé Kerorian en essayant de lui porter un coup était empli de rage à un point qu’elle n’aurait pas imaginé, elle se demandait même si son idée de prendre Liyu en otage si ça tournai encore plus mal n’était pas complètement débile. Il avançait vers elle et ses otages comme un bourreau, l’air de se foutre totalement de la présence de sa femme et sa fille. Si Niza n’avait pas ressenti la colère du colosse au point d’être tétanisée, elle aurait sûrement quand même tenté de le faire reculer en menaçant Liyu de la pointe de sa lance. Mais là, impossible. Elle ne pouvait que le voir se rapprocher lentement, attendre sa mort en tremblant.

Soudain, Liyu se mit à parler. Non, à chanter. Impossible de comprendre ce qu’elle chantait, serait-ce de la langue ancienne ? Un sort ? Ou bien une manière de communiquer ? Niza se dit que là, il valait mieux l’empêcher de chanter, il était évident que cette femme n’allait pas être impuissante. Alors qu’elle perdait du temps à réfléchir, son sort se mit en œuvre. Une racine craquela la terre sous son pied ce qui fit trébucher la lancière. Elle se rattrapa à l’aide de sa lance avant de toucher le sol, cependant elle avait lâché l’épaule de la chanteuse qui en avait profité pour se dégager. Elle était complètement exposée au monstre maintenant, et elle ne savait plus quoi faire. Un rictus barrait son visage, l’air particulièrement content d’avoir une occasion de la tuer. C’était arrivé à Niza à d’autres occasions, et pourtant elle avait du mal à comprendre comment il pouvait laisser un sourire planer sur son visage alors qu’il levait sa lame pour mettre fin à sa vie à elle, Akaniz. C’était fini, elle ne pouvait même plus fuir, s’appuyant sur sa lance enfoncée dans le sol pour se tenir en équilibre.  

Autant accepter la situation et mourir sereinement.

Une masse. Une masse avait frappé Kerorian. Pas elle, mais Kerorian. Quelqu’un était venu l’aider. Se sortant rapidement de la torpeur dans laquelle elle s’était glissée afin d’accepter sa mort, Niza se releva. Et couru. Le plus loin possible vers le bout du parc. Elle n’était néanmoins pas encore assez loin : la preuve, elle entendait son sauveur et le monstre parler. Elle devait courir encore plus vite. Grâce à cela elle avait pu retenir un nom prononcé par l’homme à la masse : Pandora. Il fallait qu’elle trouve vite Zashi, qu’elle survive et qu’elle le remercie.

Un cheval. Couleur baie, crinière blanche, broutant paisiblement. Oui ! C’était lui. Elle s’accrocha à sa crinière pour monter dessus, puisque ses rênes étaient restés avec ses pièces d’armures au niveau de la confrontation. Un petit coup et il partit au galop, fuyant ce parc morbide. Elle ne savait pas vers où se diriger dans les rues de Daein, et elle devait paraître étrange car plusieurs badauds se retournaient à son passage. Zashi ne tint pas le rythme très longtemps, et ils se retrouvèrent au pas. De toute façon le colosse n’avait pas réussi à les suivre, et il ne les retrouverait pas facilement. Niza déplorait déjà la perte de son équipement. Elle s’en était vraiment bien sortie grâce à cet homme et ne le nierait pas, mais c’était un souvenir de sa famille qui lui était cher, en plus d’être d’excellente qualité. Remarque, il n’était pas vraiment perdu. Elle retournerait plus tard dans ce parc, quand elle serait sûre de ne plus y croiser le rôdeur et sa famille afin de le récupérer. En espérant qu’il ne soit pas volé entre-temps…

Après cela, elle projetait de rendre visite à cette «  Pandora ». C’était pour le moment la seule piste menant à l’homme à la masse qu’elle voulait remercier. En attendant, elle se mit à la recherche d’une écurie où elle et Zashi pourraient dormir sous un toit à bas prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edopatriots.forumactif.org/
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une sortie en famille ? Ca se mange ? [PV : Kerorian et Niza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sortie en famille
» FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Daein

 :: Nevassa
-