AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les ailes porteuses de mort [EVENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Famine
avatar


Messages : 6

MessageSujet: Re: Les ailes porteuses de mort [EVENT]   Lun 29 Aoû - 5:21

Un léger rire dédaigneux accompagna les maigres tentatives de la fillette pour s'échapper, se traîner sur le sol pourrissant. Comme elle était mignonne... Affaiblie, incapable de s'enfuir pour assurer sa survie... Et c'était ça qui devait défendre le village dont elle s'apprêtait à faire son repas ? L'entité qu'était Famine ne chercha pas à retenir un profond éclat de rire. Mais avant qu'elle n'ait pu rejoindre le village tant convoité, ce fut le blondinet - plutôt mignon au demeurant - qui la rejoint, traînant par le col ce magicien qui avait été le premier à la menacer. Pathétique... Il voulait faire régler l'ordre, mais il n'était pas capable de résister à un sous-fifre ? Lamentable...

Les événements s’enchaînèrent alors très vite. Le générale s'empara de l'épée de son vainqueur pour attaquer Famine, alors que le rouquin sautait sur Isaak pour le repousser à l'aide d'une attaque étrange qui déclencha un vent brusque non loin de la cavalière. Sa lance toujours à la main, l'incarnation de la Faim fut cependant prompte à réagir, levant son Affamée pour dévier le coup porté par Mysti. Sa spécialité n'était visiblement pas le maniement de la lame, et les lances avaient un net avantage contre cette arme. Le tranchant de l'épée sombre parvint néanmoins à érafler son épaule, et la femme perdit son sourire condescendant.

Bien, elle était énervée maintenant.

D'un violent coup de pied, elle envoya le mage s'écraser sur le sol pour s'approcher de lui tendant a peine la main pour poser sa paume sur le bras de Blaze en passant. Il était hors de question qu'elle soit dérangée alors qu'elle prenait sa revanche sur Mysti... Ses doigts se crispèrent sur la peau du marqué et elle entreprit d'absorber également les nutriments dont il pouvait disposer, puis elle le laissa retomber sur le sol, dans un état proche de celui dans lequel elle avait laissée la pauvre Félicia.

    « Voila qui est fait. »


Elle se sentait revigorée par ce repas. Manger lui faisait toujours du bien, même si cela n'apaisait en rien la faim dévorante qui tordait ses entrailles depuis toujours... Peu importe. Elle adorait vider ses victimes de leurs ressources. Se campant solidement devant Mysti, elle raffermit sa prise sur l'Affamée pour en poser la pointe contre le flanc du général. Du cuir hein... Pathétique.

    « Tu apprendras que l'on ne m'attaque pas impunément... »


Alors qu'elle parlait, Famine donna une violente impulsion sur sa lance, la plantant profondément dans le flanc du général. Alors que le sang de la cavalière qu'elle avait tuée plus tôt se mêlait à celui du général, alors seulement elle recommença à sourire. Un sourire dévoilant une rangée de dents blanches munies de canines légèrement plus longues que la normale. Jubilant alors que l'arme prélevait son dû, la Lancière retourna la pointe dans la plaie avant de l'en extraire d'un geste sec, provoquant une nouvelle gerbe de sang.

Satisfaite, elle délaissa le général pour se tourner vers la dernière personne encore debout. Isaak. Celui qui s'était empressé de la servir, qui avait abandonné ses compagnons pour satisfaire la Faim... Celle de Famine, ou celle du bretteur ? Le sourire de la cavalière se fit plus doux tandis qu'elle s'approchait d'Isaak. Il méritait bien une petite récompense... Lentement, elle leva le bras et tendit son indexe devant elle pour faire signe au blond d'approcher.

    « Je dois te remercier, tu m'as été d'une grande aide... »


Dans le ciel, la Wyverne achevait une nouvelle cavalière, faisant pleuvoir sur le champ de bataille des gouttelettes de sang d'un pourpre brillant, parfaitement adapté aux circonstances...

___________

Bon, et bien je crois qu'une grande partie des participants est sur la touche~
Blaze, tu est à peu près dans le même état que Félicia, c'est à dire extrêmement affaibli. Tu peux être encore conscient si tu le souhaite, mais tu n'as plus aucune force et tu es affamé. Mysti, ton cas est un peu différent... La lance de Famine possède un pouvoir similaire à celui de sa porteuse, mais beaucoup moins brutal. Tu as perdu quelques forces, mais ton problème le plus sérieux est la plaie que tu porte à présent au flanc.
Isaak... Ne t'en fais pas, ton sort ne va pas tarder à arriver~
Si j'ai bien compté, la Wyverne à tué trois cavalières pégases, il en reste donc deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaak
avatarBeorc


Messages : 450
Age : 21
Localisation : Ouest de Begnion

Feuille de personnage
Niveau:
3/20  (3/20)
Points d\'Expérience:
14/100  (14/100)

MessageSujet: Re: Les ailes porteuses de mort [EVENT]   Mer 31 Aoû - 1:08

Au cœur du théâtre de la Ruine, les acteurs principaux se réunissaient autour du premier rôle, joué par l'incarnation charnelle de la famine. Le Fauve Noir offrait ainsi à la dite incarnation un repas plus appréciable que la juvénile lancière qui rampait dorénavant dans la tourbe. Mais cette bonté apparente fut vite réprimée par un certain Blaze Kazeroi qui semblait ne pas apprécier les pratiques sacrificielles d'Isaak. Chargé d'un halo aérien, le bretteur de Hatary s'élança avec une vélocité extraordinaire, dépassant les standards du genre humain, en direction du triumvirat de combattants. Le sabre en joue, le Marqué à la prolixe chevelure de feu s'interposa entre Mysti de Méline et son ravisseur. Une vive exacerbation se lisait sur son visage, notamment lorsque ses yeux vinrent se planter comme deux carreaux d'arbalète vers celui qu'il considérait autrefois comme un camarade d'armes. Puis tout s'enchaina promptement.

❖ Pour qui tu te prends pour avoir le droit de sacrifier des vies ?

Le berserker n'eut guère le temps de réprimer un soupir que son interlocuteur présenta l'apex de son sabre droit sur le blond au manteau noir, chargée de cette même énergie précédemment exploitée pour réduire la distance qui les séparait. Un véritable orage des plus véhéments semblait éclater au sommet de l'arme. Alors que la tempête grandissait entre les mains usées du Marqué, Mysti prit l'initiative d'encaisser les cauchemars éveillés contenus dans l'épée d'Isaak dans ce qui ressemblait à une ultime tentative. Ce geste eut pour conséquence de délester le déchaînement céleste qui résidait sur la pointe de la lame de Blaze.

En l'espace d'un bref instant, Isaak fut violemment projeté en arrière, sans avoir le temps de comprendre la situation. En un clignement d’œil, il s'écrasa sur la terre meuble, du fait de son caractère putrescent, dos à l'enchanteresse. Le Beorc crut devoir reprendre son souffle par deux fois : la première lors du choc entre la tempête de Blaze et lors de son brusque atterrissage au sol, pressant sa cage thoracique contre le sol. Momentanément étourdi, le coupe-jarret se releva péniblement, se tournant au plus vite face à la scène confrontant Famine aux deux autres bretteurs pour pouvoir en suivre la progression.

Avant même de pouvoir apprécier les saveurs d'un général de l'armée royale de Criméa, Famine fut saisi d'un goût de rébellion dans le coin de la bouche. La lame d'ébène perça la première dans la garde pour le moment inviolée de la circé dompteuse de vouivre. Pour autant, en plus de subir les maléfices de la dite arme au lustre chtonien, le repas contestataire fut vite réprimé par son bénéficiaire. La lance de Famine vint se loger dans le flanc gauche de sa proie comme un vif coup de fourchette dans un morceau de viande. Quant au rouquin, le toucher implacable de la dompteuse de wyvern arracha une nouvelle fois toute vitalité de sa cible, réduisant Blaze à l'état de squelette convalescent aux côtés de la jeune lancière.

Le sadique sourire de Famine se tourna après quoi vers le Fauve Noir, les deux éléments perturbateurs ayant été punis selon sa volonté. Les vertiges d'Isaak s'étaient atténués entre temps, ne laissant apparaître qu'une vision floue des cadavres imaginaires et de la tête tuméfiée d'Uriel hantant son fils spirituel.


❖ Je dois te remercier, tu m'as été d'une grande aide…

La dame à la lance s'avança doucement vers son servant et appela du bout du doigt ce dernier à faire de même. À nouveau correctement debout, Isaak s'exécuta, coulant de lentes foulées vers son allocutrice. Au bout de quelques pas, un murmure sans éclat s'échappa d'entre les lippes du blondin.

❖ Pardonne-moi, Maëlly…

Son œillade cérulescente s'acquitta provisoirement de la vue de la silhouette dangereuse de Famine pour juger de l'état du manteau d'Isaak, légèrement couvert de fange par endroits. Le mercenaire s'en abandonna, dévoilant un chandail nivéen, penchant vers le beige et surtout deux bras où serpentaient diverses blessures de différentes époques.

❖ Pardonne-moi, Maëlly…

Répéta une nouvelle fois l'errant, comme une prière envers une icône religieuse dont lui seul se tenait garant du culte. Son regard se posa à nouveau sur Famine, détaillant plus en profondeur ses formes, son regard envouteur, ses lèvres pulpeuses. Soudain, il osa. Supprimant d'un pas vif et déterminé l'écart les séparant, Isaak enlaça l'armide au charme surnaturel. Le toucher s'ajouta à la vue parmi les sens appréciant la Lancière. Le torse d'Isaak s'écrasa délicatement contre la poitrine opulente de Famine, permettant à cette dernière de sentir le cœur du blondin tambouriner à vive allure. Les prunelles usées du guerrier croisèrent directement celle de son interlocutrice, alors que ses lèvres, elles, s'approchaient lentement de ses semblables. Alors que le goût allait s'ajouter aux sens conquis à priori par Famine, une énième adjuration, plus faible que les précédentes, vint couper le baiser imminent.

❖ Pardonne-moi… Maëlly…

Désormais chacun pouvait sentir le souffle s'échouer sur le visage de l'autre. Mais au lieu d'en finir avec cette attente et de sceller ses lèvres à celles de Famine, Isaak entrouvrit ses lèvres pour prononcer une ultime supplication envers celle qu'il semblait idolâtrer.  


Mais qui a dit qu'il s'adressait à Famine ?


PARDONNE-MOI MAËLLY !

La prière, devenue cri de guerre, fut suivie d'une étrange et subite immobilisation. Les mains, précédemment apposées sur les fines épaules de Famine, invitèrent les bras d'Isaak à ceindre brutalement l'émissaire du Mal au bas de l'avant-bras, tentant d'empêcher tout usage possible de ses bras maléfiques, y compris l'utilisation de sa lance. Et alors que son regard fuyait derechef les iris incandescents de la mystificatrice pour regarder par delà son épaule Mysti et Blaze, ses crocs vinrent chercher la gorge nue de Famine pour s'y planter violemment. Le Fauve Noir fit honneur au moins à sa réputation, cherchant à arracher la carotide de sa cible pour la réduire à l'état de fontaine sanguinolente. Dans sa démarche désespérée, un cri de rage continuait à se propager, même lorsque ses canines cherchaient le cou de Famine.

Intensifiant de toutes ses forces l'étreinte censée privée Famine de tout mouvement, l'exilé de Belogor adressa un regard empli de détresse et de fureur envers Blaze, comme pour lui dire "Désolé de t'avoir forcé à jouer le jeu jusqu'au bout". Lorsque ses iris se braquèrent brusquement vers Mysti, ces derniers semblèrent l'inviter à fuir aussi vite que possible, laissant potentiellement Isaak seul aux côtés de Famine. L'odeur de la Ruine parfumait chaque parcelle du corps de la succube, un miasme révulsant l'ancien Louka à chaque inspiration.

Le détenteur de l'épée maudite pouvait remercier pour une fois la démence qui l'attaquait à chaque contact avec la dite arme. Tant par les propriétés inhibitrices de son artefact que par les scènes cauchemardesques qui épouvantaient le bretteur, ce dernier résistait aux charmes occultes de Famine. Pire, la rupture violente de cette illusion de retrouvailles avec son ange gardien, Maëlly, ne fit qu'accentuer l'aversion d'Isaak pour cette tentatrice adepte de destruction. Conscient de ses capacités réduites d'escrimeur, le heimatlos s'en tint donc à rentrer dans le jeu de l'attraction, allant jusqu'à impliquer Mysti dans son plan au point de faire de Blaze son ennemi juré jusqu'à trouver le moment opportun pour le lever de rideaux.

Il ne restait dorénavant plus qu'à voir si ce plan suicidaire pouvait porter ses fruits…
 

tl;dr:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estcequecestbientotlapero.fr/
Famine
avatar


Messages : 6

MessageSujet: Re: Les ailes porteuses de mort [EVENT]   Mer 31 Aoû - 12:57

Isaak venait de combler la distance le séparant de Famine. La cavalière le regarda alors qu'il s'excusait auprès de la femme pour qui il semblait la prendre, et lors qu'enfil il vint la prendre dans ses bras, posant ses mains sur les épaules nues de la cavalière... Un large, large sourire étira les lèvres de la Faim.
Isaak avait-il oublié, dans sa folie, qu'elle était capable d'absorber les nutriments de n'importe qui ? Ou bien croyait-il que son pouvoir ne marchait qu'avec les mains ? Nenni... La cavalière était affamée, depuis toujours et à jamais, et son corps entier ne pouvais qu'e se nourrir... Elle était faire pour cela, et même si elle l'avait voulu, elle n'aurait pu se retenir de faire ce qu'elle faisait.

Ainsi, dès que le bretteur eut posé ses mains sur la peau exposée de Famine, il sentit qu'il s'affaiblissait. La cavalière était déjà en train de le vider de ses forces, et si la dernière tentative d'Isaak pour retourner la situation et la mordre au cou pouvait être louable, il était déjà trop faible et pour toute attaque, il ne put que s'écrouler sur celle qu'il avait tenté de tromper. Posant ses mains sur les abdominaux du bretteur, la victorieuse cavalière repoussa le blondin sur le sol, le laissant s'y écrouler.

    « N'essaye jamais d'attaquer un ennemi avant de l'avoir correctement jaugé...~ »


Après quoi elle porta ses doigts à ses lèvres pour siffler sa monture. La wyverne décharnée regarda avec dépit les deux cavalières pégases avec dépit avant d'obéir aux ordres de sa maîtresse pour venir se poser à ses cotés, ses pattes décharnées heurtant violemment le sol. Famine l'avait assez laissé jouer à présent, ils avaient un village qui n'attendait qu'eux, plein de fermiers qu'elle se ferait un plaisir de déguster. ~

___________

Pour la petite explication, le pouvoir de Famine est un peu un passif dans le sens où elle ne peut pas le désactiver ou l'activer comme bon lui semble... Elle EST la faim, et elle mange donc en permanence. Et avec la totalité de son corps. En posant tes mains - nues - sur ses épaules - nues elles aussi - tu t'es juste mangé tout seul '-'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 254
Age : 21
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
4/20  (4/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: Les ailes porteuses de mort [EVENT]   Jeu 1 Sep - 19:53



Alors que Blaze ne croyait pas en la réussite de son ami général, la suite lui prouva le contraire. Si Famine utilisa sa lance pour dévier le coup, Mysti érafla tout de même l’épaule de la femme, provoquant un léger éclat de sang. A ce moment, le silence s’installa, le temps s’arrêta. Blaze regarda comme un dément l’éraflure provoquer par l’épée, le sang qui en sortait en quantité infime. Un coin de ses lèvres se tendit pour dessiner un sourire.


(Elle saigne…)


Sa surprise allait lui coûter horriblement cher : La contrattaque ne se fit pas attendre et Mysti se fit brutalement repoussé d’un coup de pied, dans son chemin, déséquilibrant Blaze qui mit son bras droit armé en dernière défense alors que la main de Famine allait le toucher. Blaze porta par réflexe sa main gauche pour fouiller son couteau, si elle pensait qu’immobiliser son bras d’épée allait suffire, c’était peine perdu. Pourtant, au contact de la main sur sa peau, il sentit comme si la vie se vidait de son corps. Comme si en réalité, la femme arrivait à toucher l’âme et à la drainer d’un seul coup. Son visage se stoppa dans une expression de surprise alors que sa peau s’asséchait, collait à ses muscles et ses os. Après ce fut le reste qu’elle draina, d’abord la sensation de privation, puis de mort. Si Blaze savait tenir une privation, on était loin d’en être proche. Son corps tomba mollement au sol et il tenta de faire de son mieux pour amortir sa chute afin de pas se blesser plus que nécessaire, dans un dernier réflexe de survie. Il tomba à genoux, puis glissa sur le dos avant de se retrouver face au ciel. A ce moment, tout le faisait mal, respirer était un supplice, sa main droite agrippait fermement son épée plus par difficulté à changer de position que par réelle conviction. La vision infernale qu’était le ciel n’était plus sa priorité, mais les enfers se déchainaient inlassablement, entre les cris des chevalières et de leurs pégases. Ses membres ne répondaient simplement pas, le laissant impuissant, affamé, et mourant. Restez conscient était aussi futile que douloureux, mais Blaze observa, imbibé de peur et d’impuissance, la femme planter sa lance dans le corps de Mysti. Il sera un peu les dents, ou pas, il n’en était pas capable. Il pouvait, du coin de l’œil, simplement voir son épée clignoter et alterner entre le bleu et la couleur acier. Isaak tenta un assaut désespéré. Un soupir sortit de sa gorge alors qu’il voulait l’alerter. Isaak fut pris par le même sort qui l’avait frappé.
 
Rester conscient, à tout prix, encore un peu, juste un peu. Mysti allait mourir s’il lâchait prise. Il réfléchissait à peine, sa tête lui faisait un mal sans précédent : La gueule de bois c’est gentil à côté. Que pouvait bien faire Mysti, Isaak était à terre, lui aussi, la pauvre lancière également et les chevalières tombaient aussi vite que des mouches. Du temps, il nous manque du temps. Comment en avoir, désormais dans son état… Il ne pouvait plus rien faire ? La douleur était partout, mais plus dans son bras droit, tenant encore son épée… Elle pourrait… peut-être. Juste peut-être, leur donner un peu de temps. Le temps de vivre, le droit de vivre même ? Si… Il la brisait ? Un surplus d’énergie la briserait, et permettrait à l’énergie du vent de se disperser, ce n’est pas une attaque, mais ça provoquerait un chaos suffisant pour leur donner du temps… Concentrant son esprit sur son épée, il fit le vide malgré la douleur et les cris, le sang, l’odeur, l’horreur de cette scène. Kaze continue à briller, de plus en plus fort, jusqu’à attirer le regard de ceux encore capable de le voir.


La lumière semblait désormais bien trop forte, et se propageait dans le bras du bretteur, désormais grinçant des dents de douleur. Celle-ci remplissait un double rôle : elle l’aide à ne pas tomber inconscient, mais devenait de plus en plus insoutenable. Ses poumons lui brulaient, il avait envie de pleurer, et il verserait probablement un torrent de larmes si son corps n’était pas privé de toute eau. Une fumée se dégageait de son bras comme s’il brulait. Des cicatrices similaires à des brûlures sombres dévoraient lentement son bras, remontant d’abord la main, la noircissant et la rendant plus foncé. Des filets se développaient désormais dans l’avant-bras, remontant jusqu’au coude, puis le biceps. Sa lame ne pouvait contenir tant de force, alors elle essayait, par défaut, de libérer le surplus dans le corps affaibli et meurtri de Blaze. Dans sa tempête de pensée, la voix de Kaze résonnait, insistante, colérique, mais elle était loin, trop loin.
 
Et soudain. Sans avertissement.
 
Kaze prit la couleur bleu ciel, qui se fonça, encore, et encore, et encore. Jusqu’à exploser. Dans un bruit strident, la lame se brisa à son centre, et un vent d’une force colossale s’en échappa. Le vent hurla en direction de la cavalière wyvern, concentrée et précis. Pendant de longues secondes, Kaze libéra ce qu’il avait emmagasiné non seulement récemment, mais aussi durant tous les voyages. Le vent était terrible, mais pas non plus insurmontable, il fallait à un humain normal une position ferme et une totale attention sur le vent pour espérer lui résister. La lumière bleue s’apaisa doucement dans son bras et sur la lame alors que le vent retomba doucement pour s’effacer en une douce brise. Blaze laissa son esprit se reposer, peut-être même définitivement. Combien de temps avait-il gagné ? Ses minutes ? Des secondes, la notion du temps était si loin de lui… Il ne pouvait espérer que c’était suffisant. Son bras droit était la grande source de douleur qu’il n’avait jamais subie. Sa dernière vision est celle d’un Loup tout prêt se ruer vers lui. Alors il ferma les yeux, un soupir très faible sifflant entre ses dents. Le mouvement de sa cage thoracique se fit de plus en plus lent et de moins en moins puissant, signe de son repos.
 

tl dr:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 269

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
87/100  (87/100)

MessageSujet: Re: Les ailes porteuses de mort [EVENT]   Jeu 1 Sep - 21:04

La pointe de l'épée maudite se planta, légère, dans la peau de la Famine. Le sang afflua aussitôt et deviendrait bientôt un torrent, une blessure ouverte et incurable, la délivrance d'un village et des suivants...

C'était ce qui aurait dû se produire. Toutefois, la dame était rapide, et armée. La lame noire fut déviée, traçant un sillon bien trop mince pour se faire véritablement alarmant, puis rencontra le vide. Le général déséquilibré ne disposait pas de suffisamment de temps pour se recamper sur ses appuis, et bientôt un coup le projeta en arrière. Il rebondit sur le bretteur qu'il ne savait pas à ses arrières, puis percuta le sol sur le dos, lâchant l'épée plus loin, spectateur d'une scène qui allait se graver à jamais dans son esprit : le rouquin se protégeait, mais contre le sort qui l'attendait ce fut loin de suffire. En quelques secondes, la sorcière le changea en une ombre de lui-même, d'une maigreur et d'une pâleur à faire glacer d'effroi n'importe quel chevalier.


"BLAZE !"

Sans surprise, le bretteur s'affaissa mollement au sol, présentant difficilement les signes élémentaires de survie. Toutefois le Criméan ne bénéficia pas de l'indulgence de Famine, et avant qu'il n'ait pu se précipiter à son secours, la créature tentatrice lui infligea la morsure aiguë d'une lance directement dans la chair. Mysti hurla, la douleur du fer doublée de celle du sort inexplicable, puis le mouvement qui perfora un peu plus ses muscles avant, enfin, de faire marche arrière. Aussitôt il posa une main sur la plaie comme une compresse à défaut de mieux, sa tête lui tournant sous l'effet de la douleur. Il s'évanouit, sans avoir d'autres possibilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Félicia
avatarBeorc


Messages : 78

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Les ailes porteuses de mort [EVENT]   Ven 2 Sep - 17:14

Sur ce champ pourrissant, des drames se déroulaient à la chaîne. De l'héroïsme mal placé, des plans téméraires mal calculés, des sacrifices pour un combat à sens unique. Peut-être que tous ensembles, unissant leurs forces et leurs plans, peut-être auraient-ils pu repousser l'envoûtante sorcière...au lieu de quoi, ils tombèrent tous les uns après les autres.
La brève tempête que déclencha le bretteur du désert secoua une certaine lancière inconsciente qui remua péniblement, laissant échapper une faible plainte à ce désagrément supplémentaire dont elle n'avait pas besoin. Affalée dans la fange et décharnée, ses propres vêtement semblant désormais trop larges pour elle, Félicia revint à elle, poussant aussitôt un nouveau gémissement plaintif en sentant la douleur de vivre quand on en avait plus la force.

Encore étourdie par sa faiblesse aussi soudaine que brutale, la minette ne parvenait pas à rassembler ses esprits, ses pensées demeuraient confuses alors qu'elle entendait du bruit derrière elle. Tombant plus sur le côté qu'elle ne se tourna, l'ex-chevalière jeta un regard à bout de forces vers la scène finale de leur aventure misérable et sentit le sang qui lui rester se glacer d'un coup tandis qu'elle échappait un glapissement avant de recommencer à ramper misérablement à l'opposé de ce merdier.
Le mec avec son manteau noir était étalé par terre aux pieds de leur bourreau séduisant. Le rouquin qui lui avait offert une bouteille - et elle priait une déesse qui l'avait abandonnée et qu'elle avait osé renier quelques instants avant que ce ne soit pas sa dernière - se faisait kidnapper par un loup, dont Félicia ne s'interrogea pas sur l'étrange présence, trop épuisée et terrifiée pour ça, tandis que le général criméan paraissait gésir mort à proximité de la sorcière.
Et pour couronner le tout, cette putain de wyverne était revenue ! Les wyvernes, c'était Daein, Daein, c'était le mal, la souffrance et la mort, l'ensorceleuse l'avait prouvé en brisant son corps et son esprit d'une simple caresse. Ils étaient tous des monstres, des démons issus de cauchemars infernaux ! Le reptile était un tueur de pégase, sa maîtresse une dominatrice aussi perverse que cruelle, et elle n'était qu'une pauvre fille qui ne voulait pas mourir !

La peur donne des ailes dit-on. Félicia aurait souhaité que ce soit vrai, elle n'aurait plus eu besoin de pégase alors...mais à défaut de parcourir le ciel en se chiant dessus, au moins l'effroi d'une mort horrible - et pire encore, d'une vie soumise à ces créatures maléfiques - forçait la malheureuse lancière à ramper, sans réfléchir. Vers les bosquets. Tout plutôt que rester à couvert. C'était surement inutile, si l'envie lui en prenait, la sorcière n'aurait qu'à faire quelques pas vers elle, l'attraper par le col et la traîner vers sa tanière de stupre et d'horreurs. Ou pire encore, envoyer sa monture croquer la vulnérable minette, comme ça croc, brisant ce qui restait de ses os et de son corps d'un coup de dents.
Mais elle s'en fichait. Pire encore, Félicia n'avait pas la force d'avancer, la douleur et l'épuisement l'ayant faite fondre en larme alors qu'elle râlait à chaque fois qu'elle se tirait douloureusement sur quelques malheureux pouces, mais l'idée même de rester là à attendre son sort était encore pire. Son corps avançait presque sans elle. Elle ne voulait pas mourir. Pas comme ça, pas par eux et pas après avoir renié Ashera. Félicia pleurait de douleur, mais tremblait d'horreur à l'idée d'être la victime de ses monstres...et peut-être encore plus en songeant que son âme souillée brûlerait peut-être dans leur royaume abominable pour l'éternité.
Alors tout, mais pas ça.
Tout mais pas ça...

Et elle rampait, raclant le sol, s'étouffant de souffrance et de faiblesse. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était être loin d'ici, quitter ce champ moisi, s'éloigner de ce village, du fléau qui s'était abattu dessus, survivre...c'était tout ce qui lui restait.
Morphée la prendra si tendrement dans ses bras que la pauvre chevalière ne s'en rendra compte qu'à son réveil, l'emportant dans une monde onirique où elle commença à expier sa honte d'avoir abandonné sa foi pour une paire de seins maléfiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Famine
avatar


Messages : 6

MessageSujet: Re: Les ailes porteuses de mort [EVENT]   Ven 2 Sep - 18:48


Les ailes de la mort avaient survolé le petit village frontalier. Elles s'étaient posées dans les blés, et la cavalière avait fait son travail. Les champs avaient pourris, et ils ne donneraient aucun fruit avant très longtemps. Certains avaient essayé de s'interposer entre elle et sa cible, mais chacun avait été balayé, écrasé, et la Faim s'était nourri...
Elle n'avait pas fini. A présent que plus rien ne s'opposait à elle, elle allait se faire un festin. Laissant les quatre personnages derrière elle, la cavalière s'avança dans le village avec sa monture pour parfaire son repas.

___________

Je déclare dès à présent l'event

FINI !

Mysti, il y a encore deux cavalières pégases et deux mages longue distance pour te récupérer dans le champ. Blaze, tu es donc emmené par ton coupain loup. Félicia et Isaak, vous pouvez choisir d'être emmenés par les soldats de Mysti, ou par un autre moyen de votre choix, à vous de voir.
Merci d'avoir joué, d'avoir été impliqués et rapides à répondre, ce fut un plaisir de MJ-ser cet event. ^^
Vous gagnez tous 7 points d'XP par poste, je vous laisse aller réclamer tout ça dans le module d'expérience !
Vous gagnez également 20 xp bonus pour votre participation, ainsi qu'un breuvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Les ailes porteuses de mort [EVENT]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les ailes porteuses de mort [EVENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» GRAND EVENT - La Mort du maire Dreak
» [Grand-Place de la Ville] EVENT 01 ▬ L'ennui s'achève par le berceau de la vie et la mort.
» Event | Libre | L'arrivé d'un ange...
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Les villages de Criméa
-