AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Renouveau [PV : Mysti]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Renouveau [PV : Mysti]   Dim 1 Mai - 0:00



(Je n’ai pas mangé depuis de plusieurs jours dorénavant, j’aurais dû suivre le court de la rivière, quelle idiote je fais ! Non, sinon j’aurais rencontré probablement des gens… Ma tête me fait mal, autant que mes jambes ! Je dois juste me reposer… Denis…)
 
Printemps dans les plaines, ces jours heureux, je m’en souviens. Nous courions sans fin, le monde à nos pieds. Les saisons passèrent et notre route était celle de l’aventure. Rien ne nous arrêtait. Ici nous sommes, les bras ouverts. C’est ici notre maison, toujours forte dans le monde que nous créions. Je t’entends toujours dans les murmures du vent, je vois ton ombre dans les arbres… Mes souvenirs heureux survivront…
 
Cette chanson l’aida à marcher… Cela faisait de nombreux jours qu’elle marchait. De quoi avait-elle peur ? Du Black Fang. De son passé, elle voulait juste fuir, tout pour aller loin de cet enfer. Se laisser guider par les étoiles, mais quelle folie l’a prise ? Bah, trop tard pour repenser, ou même hésiter. Elle voulait simplement fuir. Ce n’était pas un sentiment noble qui animait ses pas, et encore moins une volonté inébranlable. Elle était juste une fille qui faisait une fugue… Et si elle revenait ? Un flash de douleur lui assaillit la tête, non, revenir signifiait plus de torture, plus de liberté. Prend tout ce que tu as autour de toi ! De l’herbe, de l’air frais ! Elle avait même vu des animaux ! Cette liberté est si exaltante ! Tu dois profiter de ce que tu as devant toi, ne laisse pas le passé te rattraper. Tu dois aller de l’avant ! Mais pour l’instant… Tu dois te reposer. Et pour ceci, tu dois trouver un endroit adapté…
 
Akamae réfléchit avec pragmatisme et utilisa toute sa concentration magique pour percevoir son environnement. L’énergie ambiante lui redonnait des forces, et soudainement, elle réalisa qu’un très léger son de chariot se profilait au loin. Décidant d’avancer malgré sa peur, elle rejoignit ce qui ressemblait à peu près à une route, et continua jusqu’à trouver un village. Elle s’arrêta devant la porte, c’était un petit village tranquille en bord de la capitale de Criméa selon le panneau. Elle remit avec précaution sa robe de shaman et s’assura d’être impossible à reconnaître avant de passer la porte. Elle sentit de lourd regards s’abattre sur elle, et tenta d’en faire fit. Elle laissa tout de même quelques regards derrière son épaule pour voir des visages inquiets. Petit à petit, ses regards se font de plus en plus longs, puis elle s’arrêta sur place, regardant lentement partout autour d’elle. Sous sa robe, elle tremblait, elle était perdue, sans aucun repère.
 
En revanche, elle regretta sa panique amèrement. Dans sa nervosité, elle porta sa main à sa bouche et se mordit le doigt. Un filet de sang se transforma en un oiseau qui émit un joyeux chant. Un sourire calme et serein se dessina sur les lèvres d’Akamae. Ce petit oiseau fait de sang lui apporta un sentiment d’apaisement, il se posa sur son épaule et regarda avec des yeux curieux les passants, les dévisageant. Désormais plus calme, elle regarda une auberge et décida de s’y rendre, seulement pour se faire renverser par une bande de mercenaire qui en sortait. Son corps frêle subit le puissant coup d’épaule d’un homme fort portant une hache colossale. La simple vue d’une arme brisa la concentration d’Akamae, détruisant la structure de l’oiseau, qui éclaboussa le visage de l’homme. Prit de colère, Akamae ressentit dans un frisson une pulsion d’énergie mauvaise, cet homme lui voulait du mal, et ses acolytes se joindront probablement à la partie. Ce fut à nouveau la panique, Akamae se releva rapidement et porta sa main à son tome.
 
« Pardon… excusez-moi… je ne voulais pas… pardon.. »
 
« Cette salope m’a aspergé de sang ! Encore un truc de mage noir hein ! Vous êtes tous des tordues ! Des fous ! »
 
Les mots la frappèrent avec force, désormais, elle devait voir correctement, elle retira sa capuche pour montrer son visage tremblant, effrayé et désolé. L’homme en rigola de plus belle et laissa sa langue passer sur ses lèvres. Elle ne connaissait que trop bien cette lueur dans les yeux de l’homme, et maintenant ses amis l’imitaient ! Elle avait peur, terriblement peur. Elle brandit son bras et ouvrit son tome avant de réciter d’une voix tremblante ses incantations avec une vitesse plutôt impressionnante pour une soi-disant apprentie, mais elle ne finit pas entièrement la phrase.
 
« S’il vous plait, je veux juste me reposer… Pitié… »
 
Non, rien à faire, l’homme avançait malgré l’énergie magique qu’elle développait. Son bluff était voué à l’échec depuis le début. La fatigue eut raison d’elle, et elle tomba à genou, pleurant et s’excusant, impuissante devant le sort qui l’attendait. Elle aurait peut-être réussit à se défendre en temps normal, mais le voyage lui avait infligé une grande fatigue, trop pour son corps fragile, si peu habituer à des efforts de la sorte… Et peut-être même qu’ils vont la livrer au Black Fang… Elle voulait s’enfuir, courir… Elle réussit tout de même à reculer de quelques pas, en rampant, retardant l’inévitable. Une dernière solution s’offrait à elle. Si elle ne pouvait pas utiliser sa magie noire… Le sang la sauverait peut-être, non, c’était peine perdu, elle n’était pas assez concentré, et elle n’avait simplement plus la volonté de se battre...  Mais elle refusa, une part d’elle-même, sadique, violente, savait exactement quoi faire… Elle laissa tomber son tome pour prendre sa dague et là à son cou.
 
« Un pas de plus… Et je me tranche la gorge… »

L’hésitation avait disparu dans sa voix, on pouvait sentir qu’elle était sérieuse. Ce n’était qu’une tentative de dernière chance, mais si jamais on voulait encore lui infliger ce qu’elle a subit… Alors la mort serait peut-être plus douce, malgré la promesse qu’elle avait faite, cela serait trop à subir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Dim 1 Mai - 10:46

Le rire incrédule de l'homme fut masqué tout à coup, comme si l'ombre qui s'interposa entre les deux personnes faisait écran autant au passage qu'au son.

"Peut-être qu'une nuit en prison te ferait réfléchir à l'acte que tu es en train de commettre, Norbert. Ou une peine plus lourde, pour récidive ? Nous sommes en publique et tu vois bien que cette femme n'est pas consentante.
-Mais je n'ai... !"

La brute serra les poings, une série de grognements révélant ce qu'il pensait de la situation, sans s'autoriser pourtant à lever la main sur cet homme, en apparence gringalet par rapport, qui le toisait de ses yeux à l'éclatant reflet noisette, les bras croisés et calme.

"Cette façon de faire n'est pas compatible avec une communauté. Tu devrais trouver une femme que tu aimes et qui t'aime en retour. Vous pourriez prendre autant de plaisir ensemble que vous le voudriez et fonder une famille, avoir des enfants qui seraient fiers un jour de savoir qu'ils ont eu des parents respectables et capables de contrôler leurs instincts primaires. Et si tu as vraiment besoin de dépenser ton énergie, va donc chercher tu travail auprès des bûcherons. J'ai entendu dire que l'un d'eux s'était blessé lors de la chute d'un arbre et qu'ils manquaient de bras puissants pour terminer leurs travaux avant l'automne."

D'un geste amical, le général tendit la main à l'homme, son expression remplie d'assurance et de confiance.

"Criméa est terre de tolérance et de paix. Pour tout le monde. Passe ton chemin et je fermerai les yeux.
-Bon... d'accord. Je vais essayer.
-Et je suis certain que tu te rendras compte que c'est le meilleur chemin. Je reviendrai te voir et nous en parlerons."

Le dénommé Norbert hocha la tête, lui serra la main et s'efforça de sourire grossièrement, pour se diriger ensuite vers le puits où il pourrait se nettoyer le visage. L'altercation évitée, les villageois reprirent leur chemin non sans murmures, et le chevalier se tourna vivement vers la jeune femme, s'agenouilla près d'elle et referma aussitôt ses doigts sur le poignet qui tenait le manche de la dague. De l'autre mains, il l'attira contre son torse en un geste protecteur, son regard exprimant la bienveillance, malgré un léger temps d'arrêt en constatant qu'elle était une mage noire.

***Une terre de tolérance. Pour tout le monde.***

Il fut parcourut d'un frisson mais n'en montra rien. Même si la tâche s'avérait parfois difficile, il se devait de montrer l'exemple lui aussi. Les mages noirs pouvaient parfois se repentir, et même être de bonnes personnes, malgré leur affinité avec les forces obscures. Il y en avait même une petite -très petite- unité au sein de l'armée. Des hommes et des femmes qui avaient tiré un trait sur leur passé et décidé de servir des causes plus nobles.

Il fit desserrer sa prise sur la dague, doigt par doigt et sans la brusquer, jusqu'à ce que l'arme se retrouve dans sa propre main et qu'il la range dans sa gaine, qu'elle n'aurait pas dû quitter. Sentant Akamae frêle et épuisée entre ses bras, il prit la liberté de la soulever, un bras sous les genoux, l'autre autour des épaules, puis de l'amener dans la taverne proche.


"N'ayez crainte, demoiselle, je ne vous veux aucun mal, bien au contraire. Tavernier ! Une chambre et un repas chaud à l'étage je te prie.
-Tout de suite, Monsieur !"

D'un regard, le tenancier fit bondir sur ses pieds un garçonnet qui s'ennuyait visiblement en attendant un travail à entreprendre. Il courut jusqu'à l'escalier pour précéder le chevalier qui grimpait en tenant solidement la magicienne, lui indiqua une chambre et lui ouvrit la porte.

"Pour votre confort, je puis vous débarrasser de votre manteau, mais uniquement avec votre aval bien sûr. Ramène-lui de l'eau fraîche s'il te plaît.
-Oui !"

Il l'allongea avec beaucoup de douceur sur un lit confortable et moelleux, tandis qu'une dizaine de secondes le garçon revenait de la minuscule salle de bain avec un verre d'eau et une petite bassine d'eau fraîche munie d'une serviette. Mysti tendit le verre à Akamae et déposa la bassine sur le chevet. Il avisa ensuite le garçon resté planté près d'eux, et qui sourit de toutes ses dents -il en manquait une- sans un mot.

"Tu peux partir. Je te donnerai ton pourboire quand tu reviendras avec le repas. Referme bien la porte en sortant, tu veux ?
-Ah, chic ! Merci m'sieur !"

Il détala alors aussi vite qu'un lièvre, attirant un sourire sur les traits du mage. Mysti put enfin se concentrer sur la jeune femme et prit simplement une chaise pour s'asseoir près d'elle.

"Mes excuses pour ces manières cavalières. J'ai vu toute la scène et j'estimais préférable de vous isoler un peu pour vous laisser reprendre vos forces. Vous êtes certainement étrangère, et c'est pourquoi je dois vous prévenir : jouer avec le sang est plutôt très mal vu, ici. Si vous avez le moindre contrôle sur ce pouvoir, ne l'utilisez pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Dim 1 Mai - 14:23



Ses mains tremblaient, mais son intention était véritable. Un seul pas, et cette dague scellerait ses derniers instants. Une petite larme de regret perla de ses yeux alors qu’elle entendit les pas d’un autre homme s’interposé, d’une taille bien moins impressionnante, mais en armure avec une cape. Un chevalier si elle se souvenait des leçons sur Criméa. Immédiatement, elle ressentit le puissant lien que ce chevalier entrainait avec la magie, qui sembla réussir à détourner son agresseur à la suite de mot… Toujours incapable de réagir avec pragmatisme, elle se laissa simplement faire, écraser par l’incroyable puissance du chevalier, l’énergie magique qui se dégageait de lui était simplement terrifiante. Pourtant elle ne sentait rien de mauvais en lui, en ce sens, David lui ressemblait… Ses mains agrippèrent sa dague et la rangea dans son fourreau, le cliquetis métallique lui arrachant un sursaut de terreur.
 
Avant de pouvoir réagir, parler, ou même remercier son sauveur, elle fut prise dans ses bras. Une étreinte, calme, honnête et juste. Son frêle corps couvert d’une robe noire était désormais prisonnier de la prise du chevalier, des émotions conflictuelles surgirent, une volonté de se libérer immédiatement surgit, mais une autre aussi, plus douce, lui demandant de simplement poser sa tête sur les épaules fortes amurés du chevalier, ce qu’elle fit. Epuisée, c’était le seul moment de sécurité qu’elle avait enfin eut depuis longtemps, certes, temporaire, et même faux si cela se trouve, mais elle apprécia au fond de son cœur d’être prit dans les bras de quelqu’un. Son corps finalement détendu, révéla alors toute sa fragilité, et elle manqua de s’écrouler…
 
Ses pieds décolèrent du sol, elle fut transporter calmement, avec délicatesse et attention, quelques choses de trop loin pour qu’elle puisse se souvenir ou apprécier totalement la vérité de ce geste. Mais elle n’avait ni la force de se débattre, ni même de résister. Elle ne pouvait que prendre appuis, tel un oiseau blessé trouvant enfin une branche dans un milieu hostile. Une auberge ? Un repas chaud… Son esprit ne savait pas réellement comment y répondre. Elle le laissa retirer sa cape de mage, ses lèvres se pincèrent, mais elle n’y montra pas d’opposition. Peut-être que cet homme méritait un peu sa confiance… Non ! PAS SI TÔT !!! Non, je ne peux pas donner ma confiance, pas maintenant…
 
La sensation d’un lit sur ses épaules finit de la rendre un peu plus faible, laissant tout son poids s’écrouler. Mais sa conscience elle, se battait. Une part d’elle, rageante, forte, hurlante, refusait de s’abandonner à la sécurité pour l’instant. C’était trop tôt pour relâcher sa garde. Encore en sueur, la mine dégradée lentement par la fatigue et le voyage. Un verre d’eau se présenta devant elle, elle regarda le verre, les mains, puis remonta le bras jusqu’au visage du chevalier, avant de rougir un peu et prendre le verre. En se regardant devant, elle réalisa sa mine apocalyptique, ses cernes monstrueux, et surtout sa pâleur… Elle but doucement et avec respect le verre avant d’hocher la tête en remerciement, gardant le verre dans ses mains, montrant de nombreuses cicatrices sur sa main gauche, et un filet de sang coulant encore…
 
« Je… vois. Merci de votre aide, je m’excuse alors… Mais je… »
 
Non, elle n’y arrivait pas sans avoir cet espèce d’oiseau à ces côtes, cette image qu’elle pouvait changer, que son don n’était pas simplement une arme. Elle respira un grand coup et soutint le regard du chevalier. Elle tendit son doigt, le sang prit de nouveau forme et un petit oiseau se retrouva dans la pièce, se posant devant le chevalier, se courbant et brandissant les ailes en signe de respect, avant de remonter sur l’épaule de la mage. Désormais, un petit sourire s’étirait sur son visage, c’était maigre, mais cela laissait un soupçon d’espoir comparé à sa mine habituelle. Cet oiseau représentait son avenir, quelque chose qu’elle pouvait faire de ses propres mains.
 
« C’est un tic, pardonnez-moi. Je me nomme Akamae… Et je ne connais pas mon vrai nom, Sanguinora est le plus commun… Je suis… »
 
(MENT ! IL NE DOIT RIEN SAVOIR !!! LE BLACK FANG TE CHASSERA !!!)
 
« Je suis… une mage itinérante… Je…»
 
Elle n’arrivait pas à mentir, elle le devait, mais elle n’y arrivait pas. Le voyage peut-être ? Ou simplement le manque de volonté… Finalement, elle lâcha, ressentant presque une libération dans son cœur à ce moment.
 
« Je suis… une prisonnière du Black Fang, on m’a enlevée jeune, et… éduquée, pour que l’oiseau que vous voyez soit une arme. Je me suis enfui… Je ressens de la peur en vous, la magie noire ne vous a pas épargné. Les arts sombres sont-ils si terrifiants que cela ? »
 
Elle réussit presque à esquisser un sourire, chose très rare. Parler à quelqu’un semblait l’aider un peu…
 

« Votre âme est une flamme chevalier, je la vois brûler avec détermination… Quel est votre nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Dim 1 Mai - 14:58

Patiemment, le chevalier la laissa se remettre et demeura silencieux. Bien plus vite qu'il ne s'y attendait, elle lui donna son nom et la raison de sa présence en ces lieux. Le Black Fang. La dernière fois qu'il avait eu affaire avec cette organisation, lui et Fraise avaient chuté du haut d'une falaise et failli mourir brisés en deux. Mais cet événement avait permis au chevalier de revoir Azelian, de se reposer et... de vivres d'autres expériences. Un mal immense, pour un bien peut-être aussi important.

Quoi qu'il en fût, il pouvait comprendre la réticence de cette jeune personne à demeurer dans l'ombre du Black Fang. La question était : comment avait-elle fait pour leur échapper ? Ses informations indiquaient que jusque-là les assassins stagnaient plutôt vers Daein, ce qui représentait une distance assez longue à parcourir pour un individu seul, à pieds, et possiblement blessé.

Quand elle eut terminé, il lui prit doucement le verre des mains pour l'échanger contre la bassine et la petite serviette dont l'extrémité trempait lentement à l'intérieur.


"Apaisez vos craintes, nous patrouillons régulièrement aux frontières et plus encore autour de Mélior. Le Black Fang ne devrait pas passer si facilement dans nos filets. Et vous savez, je peux attendre avant de demander des aveux. Tenez, si vous voulez faire un brin de toilette."

Le général hésitait sur la conduite à adopter. Akamae avait l'air désemparée, mais ce pouvait être aussi un subterfuge du Black Fang pour faire infiltrer un agent dans leur cité. Ces individus étaient suffisamment fourbes et insensibles pour cela. Il regarda l'oiseau sur son épaule, curieux et intrigué. Voyant qu'il "ondulait" légèrement, il souffla dessus et vit sa consistance se troubler, comme l'onde d'un lac sous l'effet du vent. Il approcha le doigts et tenta de toucher la créature, qui au toucher semblait aussi solide que de la cire à mi-chemin entre le liquide et le solide. Lorsqu'il retira son doigt néanmoins, une tache rouge y siégeait. Du sang.

"Ce n'est pas vraiment de la peur, plutôt de la gêne. Pendant longtemps j'ai été soumis à un sortilège de magie noir qui m'a laissé de mauvais souvenir. Et comme je vous l'ai dit, l'utilisation du sang n'est pas vraiment bien vue dans nos contrées... Je vous avoue que cette magie n'est pas à mon goût. Mais je comprends que vous souhaitiez l'utiliser pour créer de belles choses plutôt que comme arme. Essayez de ne pas vous vider de votre sang tout de même, d'accord ?"

Il ouvrit la paume d'une main et une petite flamme y naquit, qu'il approcha de l'oiseau doucement. Ce dernier se solidifia en surface, la croûte sanguine séchant plus vite que la normale, lui donnant un aspect presque naturel et plus résistant. Il étouffa la flamme de nouveau puis attrapa délicatement l'oiseau entre deux doigts pour le lui tendre.

"Attention, il est encore chaud. Pour répondre à votre question, je m'appelle Mysti. Je fais partie de l'armée royale de Criméa et je suis justement de patrouille dans ce village avec une petite unité. J'aimerais savoir, pourquoi être venue à Criméa ? Que cherchez-vous ici ? Je veux dire, vous fuyez le Black Fang, cela je l'ai bien compris, mais ensuite ? Avez-vous des projets ? Savez-vous comment leur échapper ? Et pourquoi s'en prenaient-ils à vous ?"

On frappa alors à la porte et le garçonnet entra avec un plateau bien garni : salade, une bonne soupe chaude, une assiette de légumes et viande et un cookie en guise de dessert. Mysti vint lui prendre pour l'apporter à Akamae tranquillement, puis tint parole et sortit de sa bourse une dizaine de pièces d'or qu'il tendit à l'enfant.

"C'est beaucoup trop m'sieur !
-Tu donneras ce qu'il faut à ton employeur pour le repas et la chambre. Et je compte sur toi pour partager équitablement le surplus, d'accord ?
-Woah ! Merci !"

Il s'en fut, les yeux rayonnants de plaisir, puis le général verrouilla la porte.

"Mangez donc, les questions peuvent attendre. Bon appétit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Lun 2 Mai - 22:28



Akamae regarda sans pouvoir rien faire le chevalier observer son oiseau de sang, qu’elle laissa agir sans réellement tenter de le contrôler. Ainsi, elle était en sécurité ? Ce mot était très relatif, et ce terme avait un sens non définit pour elle. Elle commença à s’essuyer le visage, retrouvant un peu un aspect plus respectable. Le récit du jeune chevalier expliqua son traumatisme avec un spectre… les spectres, terrible esprit de la magie noire, se montre très souvent hostile envers tout, même leur invocateur. Souvent, il mange petit à petit la santé mentale de leur hôte, avant de les faire succomber dans la folie. A ce moment, aucun esprit n’était lié à elle, et c’est pour le mieux, la peur de son professeur a eu du bon sur ce point. Elle ne put retenir sa déception devant le dégoût, personne ne pouvait voir le bien dans une magie si… horrible ? Non ? Elle voulait se prouver qu’elle pouvait soigner, apporter la vie, faire de belles choses comme cet homme l’a si bien dit. Mais pour l’instant, ce n’est que des regards horrifiées qu’elle avait rencontré, même devant ce petit oiseau au chant pur pourtant.
 
Elle retint quelques larmes, comme si elle n’avait déjà pas assez pleuré dans sa vie. C’était assez bon sang, elle voulut rappeler son oiseau quand le chevalier approcha une légère flamme, tuant tout contrôle qu’elle pouvait avoir dessus. La couche solidifié n’était pas dans ces compétences, et alors, l’oiseau fut inanimée, toute vie s’en était échappée. Pour elle, il venait de tuer cet oiseau. Ses mains se crispèrent, son souffle devint court, instable. Elle posa une main sur son visage, tremblant, comme si un terrible mal venait de s’emparer d’elle. Une statue d’oiseau chaud encore atterrit dans ses mains, la rendant terriblement mal à l’aise. Son oiseau était mort, elle tenta pourtant, sans y arriver, le sang était coagulé, brulé, inerte.

Elle entendit le nom de Mysti de Méline, tentant de réfléchir avec calme à cette tragédie pour elle. Des questions fusaient, mais elle manquait de temps, de force, et de réflexion pour y répondre. Dans ces mains, elle regarda de plus près l’oiseau, il était plus réel, plus beau, mais vide de vie… Un plateau arriva sur ces jambes, et dans un regret, elle écrasa l’oiseau entre ces mains, libérant le liquide de la couche solide qui redevint alors un oiseau, qui se mit à voler frénétiquement et à chanter à nouveau, avec une certaine ferveur. Akamae regarda avec des yeux acérés Mysti, très hostile devant cette manière qu’à eut le chevalier de réduire une fois de plus le sang à un simple objet. Le sang est le véhicule de la vie, il n’a rien de maléfique, ni de divin.
 
« Vous, chevalier, n’avez ainsi que le don de détruire la vie ? »
 
Disparut la timidité, la gentillesse, la faiblesse. Akamae répondit avec une hostilité certaine : « Nous sommes née par le sang, fait homme et femme par le sang, et détruit par le sang. Par lui suite, veuillez éviter de réduire la vie que je crée à l’état d’objet inanimé couvert de cendre... »
 
Elle soupira, cette poussée d’adrénaline lui avait doté pendant un instant d’une certaine hostilité, qui retomba très vite, à la fois par la fatigue et le chant détendant de l’oiseau qui se reposa sur son épaule et sautilla. Celui-ci se retransforma en liquide et fonça se loger dans un des tissus de sa robe, accroché dans le fond de la pièce, ainsi épongeant le sang. Elle commença alors à manger en prenant délicatement ses couverts, coupa avec élégance la viande et dégusta alors ce plat. Elle retint un visage d’extase, mais c’était réellement bon, tout semblait meilleur après un tel rationnement… D’un geste éduqué et travaillé, elle finit son plat sans demander son reste et poussa alors un long soupir de soulagement. Elle mit alors sa main devant sa bouche, retenant un léger hoquet de satisfaction, un léger rougissement, pourtant si facilement visible devant la pâleur se peau réapparut.
 
« Ce fut délicieux, mes plus sincères remerciements, Sir Mysti… Quant à vos questions… Je n’ai pas de projet, tout ce que je veux, c’est les fuir… Une fois que j’aurais trouvé un havre de paix, alors… Alors seulement, j’apprécierais la vie. »
 
Après une brève pause, elle répondit à nouveau : « Je souhaiterais découvrir les limites de ce pouvoir, ses applications médicales, tout ce qui peut sauver des vies… La magie blanche m’a été refusée, et ironie du sort, c’est à la magie noire que mon affinité revient. Alors si ma magie n’est faite que pour détruire, je veux que ce don puisse créer la vie, ou la préserver. »

Un silence pesant s’instaura alors, laissant les deux interlocuteurs dans une position assez difficile, qu’Akamae brisa à nouveau, prenant son plateau, se levant, malgré ses forces encore trop faible, pour aller rendre le plateau. Se révéla alors les très nombreuses blessures sur son bras gauche. Elle tenta d’ouvrir la porte mais se prit les pieds et commença à chuter. Trop faible pour se rattraper, seul un petit cri de surprise sauta de ses lèvres, avant d’attendre la chute. Après tout, elle avait l’habitude de tomber au sol, pas vrai ? Tous ces coups, toutes ses gifles, à chaque fois, elle tombait, on la faisait tomber, puis on la relevait, tout ça pour quoi ? Pour qu’elle tombe encore…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mar 3 Mai - 12:38

Le chevalier se trouva coi en la voyant détruire purement et simplement le cadeau qu'il lui avait fait et lorsqu'elle lui reprocha de recouvrir la vie de cendres. Par automatisme il lui amena tout de même le plateau, observant l'étrange phénomène du sang qui voletait à travers la pièce pour se "ranger" dans sa robe de mage. Un déclic se fit alors dans son esprit et il s'assit au bord du lit en la laissant tranquille.

"Je vois... En fait l'important n'est pas la forme, ce n'est pas l'oiseau, c'est la liberté du sang et le réconfort qu'il apporte... Je comprends mieux et je vous demande d'excuser mon geste. J'essayais simplement de le rendre un peu plus tangible."

Il se surprit à penser que malgré sa détention au Black Fang, elle était dotée d'excellentes manières, des gestes codés qu'il savait déchiffrer comme étant ceux d'une éducation noble poussée dans l'étiquette.

Il allait lui conseiller de trouver un guérisseur dont se faire l'apprentie -si tant est qu'il existe un homme assez fou pour prendre une mage noire à son service à peine arrivée à Criméa-, mais la jeune femme le devança sur la question. Elle savait visiblement ce qu'elle voulait, bien que l'ombre du Black Fang se trouve à sa poursuite pour il ignorait quelle raison. Désireux de l'aider un peu, parce qu'elle demandait sans doute de l'attention après son enfermement, le général resta immobile un moment tandis qu'elle s'apprêtait à sortir. Il se leva en la voyant tenter d'ouvrir la porte, persuadé qu'elle aurait besoin d'un coup de main. Il ne put s'empêcher d'être en colère en voyant les marques de torture qu'on avait dû lui faire subir. En l'examinant plus globalement, il devinait sans peine que ses tortionnaires l'avaient sans doute trouvée à leur goût, et ces marques n'étaient que le pâle reflet d'autres plus profondes... mais bien sûr il supputait sans réelle preuve et se garderait bien d'aborder le sujet.

Tout à coup elle chancela. Un petit cri qui fit hâter le pas du galant homme. Vif comme le vent, il stabilisa le plateau et ses contenants d'une main, la réceptionna contre sa poitrine et bloqua sa chute de son autre bras, verrouillé autour de sa taille. La pose dans laquelle ils se retrouvaient pouvait donner l'air d'autre chose, aussi ne tarda-t-il pas à la faire glisser lentement à genoux afin qu'elle puisse rétablir ses appuis en douceur.


"Je vais me charger de ceci. Je vous paye la chambre, profitez-en pour vous reposer. Et si ma présence vous indispose, je ne remonterai pas vous agacer plus longtemps. Cela vous convient-il ? Je ne tiens pas à vous donner une mauvaise impression de ce beau pays."

Une terre de paix et de tolérance... pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Lun 9 Mai - 18:30



Le sol n’était qu’à un instant maintenant, le plateau tomberai, comme d’habitude, elle n’avait simplement plus l’envie de combattre les chutes. Au début de son enfermement, elle s’était dit que c’était pour la forcer à se montrer encore meilleure. Faux. Petit à petit, ses rattrapages inextrémis n’avaient aucune valeur à ses yeux, alors pourquoi résister… Tiens ? Le bois était doux ? Une propriété des plus incroyables… Ah non, un bras venait de la retenir, une autre le plateau avant que celui-ci ne s’écrase et provoque une scène désastreuse. Elle fut ramenée en douceur au sol sur ces genoux, un peu dans la lune.
 
Elle secoua un peu la tête en écoutant le chevalier, cette sorte de bonté et de noblesse de mots lui rappelait le peu de souvenir heureux qu’elle avait fait dans le donjon qui fut sa prison. A vrai dire, l’idée de se retrouver seule l’insupportait plus qu’un mage de feu carbonisant l’essence de la vie, aussi, elle tenta de se relever, trouvant le bon équilibre entre s’appuyer sur Mysti, tout en lui fournissant elle-même un certain appui.
 
« Non, votre présence m’apaise au contraire. Et cela fait longtemps que je n’ai pas eu une conversation avec un confrère en magie… Si mes connaissances sur le Black Fang ou les arts obscures peuvent vous servir, demandez-moi .»
Sur ces mots, elle retourna se reposer, et malgré l’excitation de converser avec Mysti, elle trouva trop rapidement le sommeil. Celui-ci fut ne fut pas exempt de cauchemar ou de scènes atroces, mais elles avaient beaucoup moins d’impact, la fatigue et la récente conversation aidant.
 
Pourtant, sans qu’elle le réalise, elle se débattait dans son lit de temps en temps. Ses expressions portaient douleur, peur et tristesse. Des sueurs froides arrivaient sur son visage, bien qu’elle ne porte en elle aucuns maux, à part ceux de son passé. Oui, on voyait beaucoup de chose dans le sommeil d’Akamae, ces craintes, ses tourments. Aucun sommeil n’en était libre, elle avait appris à faire avec, et après tout, l’obscurité restait son alliée à un certain degré. Elle ouvrit les yeux et sentit la chaleur de sa couverture, l’odeur du bois de l’auberge et celle d’un feu. Elle se releva et s’adossa contre l’arrière de son lit. Le sommeil fut court, mais c’était déjà ceci de prit. Le chevalier arriva à point nommé, et Akamae lui demanda, le visage plus expressif qu’auparavant.
 

« Alors, sir Mysti, avait-vous réfléchit à un sujet de conversation ? »
Elle semblait presque impatiente devant la réponse du chevalier, aucune idée noire de l'assailait pour l'instant, c'était un bon signe. C'était l'occasion de mettre des actions sur des mots, de trouver un chemin à suivre, peut-être même réaliser son rêve. Oui, se rapprocher de ce havre de paix, loin de son passé, afin de se reconstruire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mar 10 Mai - 12:38

Le sauvetage ne prit peut-être qu'une dizaine de secondes, après quoi les deux mages se redressèrent et le général suivit la progression de la jeune femme jusqu'à son lit providentiel. S'il arrivait à l'apaiser c'était déjà une bonne chose.

"Je peux repasser plus..."

La fin de sa phrase mourut dans sa gorge. A peine sa tête avait-elle touché l'oreiller, littéralement, que la mage noire sombra dans le sommeil, sa respiration un peu plus lourde et peu à peu plus lente. Le chevalier sourit et s'esquiva sur la pointe des pieds afin d'aller remettre le plateau vide à l'aubergiste. Il revint de la même façon et s'installa sur la chaise qu'il avait tirée près du lit, silencieux, observant le corps assoupi de la belle en s'interrogeant sur son histoire. D'où venait-elle ? Était-elle sincère ? Comment le prouver ? Comment empêcher le Black Fang de nuire encore ?
Son regard se perdit dans le vide, posé sur elle et sur un horizon lointain qu'il était seul à percevoir pour l'heure, et ce jusqu'à ce que ses pensées trouvent un nouvel objet de concentration. Il la voyait se débattre, résister, craindre, souffrir. Bien sûr il aurait pu la réveiller pour la calmer, mais dans son état de faiblesse, mieux valait qu'elle se repose en faisant des cauchemars que de se forcer à rester alerte. Qui sait ce qui aurait pu lui arriver si le hasard n'avait pas mené ses pas sur son chemin tandis qu'elle projetait de se suicider pour se libérer de la vie ?

Un moment encore et, revenant à la conscience, Akamae le sortit de sa rêverie comme si de rien n'était en demandant à parler, tout simplement. Le chevalier se mit à rire.


"Je me disais qu'il y avait bien longtemps que je n'avais discuté de magie avec un confrère, et en tant que protecteur de Criméa, vos informations seraient pour moi aussi utiles qu'intéressantes. Toutefois j'estime que pour une damoiselle éreintée comme vous, un peu de distraction serait plus préférable. Et pour cela j'ai une idée. Connaissez-vous un peu l'astronomie ?"

Il désigna la fenêtre qui laissait entrevoir le crépuscule dans des couleurs rose et orange vives, mêlées de rouge, puis de bleu, de pourpre et bientôt de noir... Et qu'elles étaient belles les étoiles, à regarder, à étudier.

"Certaines théories avancent que l'alignement des étoiles influencent à la naissance, chez les mages, le type d'affinité élémentaire. Ce serait la raison pour laquelle les mages enfants d'autres mages ne manient pas toujours le même style de magie. Il ne s'agit pas d'un caractère héréditaire, mais propre à l'harmonie entre les beorcs et l'univers. Qu'en pensez-vous ?"

Il s'approcha de la fenêtre pour observer le ciel noircir lentement, et d'un geste alluma une bougie qui se trouvait sur la table de chevet.

"J'ai réfléchi à ce que vous avez dit. Que je ne faisais que détruire la vie. Et je pense que vous avez tort. La fonction première du feu est bien sûr de consommer le bois qui est une chose vivante, mais il sert aussi à réchauffer, à éclairer. Il est un symbole d'espoir comme de civilisation. Sans flamme il n'y aurait nulle viande cuite, nulle arme forgée, pas d'outils en métal, pas de fers à chevaux. Le feu brûle les champs et ses cendres nourrissent la terre. Il est une forme d'espoir et de sécurité. Je puis comprendre l'offense que je vous ai faite en touchant à votre oiseau, mais si je dois changer ma perception du sang, essayez donc de faire de même vis-à-vis du feu, d'accord ? Chaque élément a un bon côté et peut représenter un danger. La différence est que l'on doit le contrôler, et les intentions avec lesquelles on l'emploie. Cela vaut aussi bien pour la magie noire que pour ma magie anima, ou celle de jour..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mer 11 Mai - 12:51



Akamae écouta attentivement Mysti, il semblerait que le sujet de la magie serait abordé. Ceci réconforta un peu la jeune shamane, car la plupart du temps, les arts sombres sont craints, et évités. Ah non, l’astronomie ? Soit, elle fouilla dans son esprit pour retrouver le peu qu’elle savait sur ce sujet, enfin, peu. Son enseignement fut large et complet, malgré sa timidité et son manque de confiance, il n’était pas rare qu’elle soit parfaitement informée dans différents sujets. La fenêtre montrait un soleil se couchant, et montrant de magnifiques étoiles dans un mélange de couleurs tout aussi vives les unes que les autres. Pendant un instant, ces yeux se perdirent dans l’immensité du cosmos… Tout ce qui se passait dans le ciel était si, intriguant. Les astres se déplacent sans qu’on le sache pourquoi, les étoiles arrivent à nous transmettre leurs lumières alors qu’elles sont infiniment plus loin que nous…
 
Le pourpre s’ajouta, et éventuellement, le ciel devint noir et les étoiles brillèrent de mille feu. Ceci lui rappela une phrase qu’elle adorait : Plus noir est la nuit, plus brillantes sont les étoiles. Un petit momentum pour rappeler que c’est en maniant l’obscurité que l’on pouvait révéler les plus belles lumières. Longtemps, elle crut que c’était vrai pour elle, qu’elle était une lumière, entouré par le néant, mais brillant ainsi bien mieux. Elle le croyait... Mysti expliqua les affinités magiques, comment les astres influaient les affinités, et tout ceci. Elle le savait déjà, et le chevalier lui expliquait ceci probablement afin qu’elle se sente un peu mieux. Une attention charmante qui lui laissa échapper un petit sourire timide. Elle hocha pour approuver ses paroles avant de perdre son regard dans le ciel de la nuit. Soudainement, une petite lumière éclaira la pièce, une minuscule flamme apparut des doigts du mage et alluma une bougie.
 
En écoutant ses paroles, Akamae réalisa qu’elle avait légèrement blessée le chevalier, sa pointe d’agressivité y étant probablement pour quelque chose… Elle sourît et répondit, un peu confuse et désolée.
 
« Je vois… Mes paroles vous ont blessé, pardonnez-moi. Le vent rafraichit, l’eau désaltère, le feu réchauffe. Nombreux sont les exemples de la magie anima et de lumière, mais hélas, nous, shamans, n’avons pas cette chance. Les éléments, en petite quantité, sont tous synonyme d’espoir, de bonheur. L’obscurité, elle, ne recèle que trop peu en elle. »
 
Akamae prit son tome et récita une très courte incantation, créant une petite sphère d’énergie du néant. Il la tendit pour que le chevalier puisse l’observer sans se blesser.
 
« Les shamans tirent leurs puissances de la connaissance, nous connaissons des savoirs interdits, dangereux, et capable de bien des choses inexplicable… »
 
Sur ces mots, elle dirigea la boule vers le feu, et soudainement, la flamme disparut dans la sphère d’énergie maléfique, elle déplaça alors le flux au niveau d’une autre bougie, éteinte, et désactiva le sort. La bougie s’enflamma.

« Beaucoup trop d’arts obscures se concentrent sur la destruction, l’annihilation et la mort. Non, contrairement à la magie anima et blanche, les arcanes n’offrent aucune forme d’aide, sans compter les possessions qui arrivent, les délires et tous les effets secondaires. Mais ne vous en faîtes pas, c’est un fardeau dont j’ai pris l’habitude… »
 

Elle ne se souvenait que vaguement des autres shamans qu’elle avait eu l’occasion de côtoyer. L’abus de cette magie provoquait bien des mots, une telle puissance a un prix…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mer 11 Mai - 13:48

Mysti tourna la tête vers la mage noire tandis qu'elle exécutait une petite démonstration de son pouvoir. S'il fit un pas en avant pour satisfaire sa curiosité, tous ses sens lui crièrent de ne pas s'approcher plus, et il s'arrêta à bonne distance. Il dut s'avouer que le simple déplacement de la flamme le fascina quelque peu, aussitôt refroidi par les "effets secondaires" que mentionna Akamae.

"L'interdit... Si nous cessions de vouloir le braver à tout va, il y aurait moins d'incidents. Le Black Fang n'existerait peut-être même pas. Cela est probablement dû au fait que mon affinité va à l'anima, mais je ne parviens pas à saisir l'intérêt que peuvent porter des mages à ce qui n'est pas naturel... Le monde nous offre déjà tellement de matériaux à assembler et à exploiter, pourquoi en créer d'autres, pourquoi chercher à le détruire ou l'améliorer selon une conception qui le corrompt ? L'argent par exemple, est une création de beorcs, et il crée un fossé entre les pauvres et les riches. Ceux qui en possèdent sont puissants, ceux qui en manquent sont faibles. Les mages de jour et les mages noirs cherchent à s'approprier des forces qui nous dépassent, et le résultat de ceci est un massacre entre eux, une animosité séculaire... Peut-être pourriez-vous m'éclairer à ce sujet ? Qu'est-ce qui anime votre magie, pourquoi l'utilisez-vous ? Je peux comprendre qu'il s'agisse d'une affinité de naissance, mais vous pourriez aussi bien choisir d'être apothicaire et de soigner par les plantes par exemple."

L'incompréhension transparaissait dans sa voix, le regret de ne rien pouvoir faire pour arrêter ces affrontements aussi, mais pour ne pas indisposer la demoiselle il revint s'asseoir près d'elle et força un sourire conciliateur.

"J'espère que vous n'interprèterez pas mes mots d'une façon déplaisante. Il y a des questions que je me pose sur nos lois et nos existences qui ne trouveront probablement jamais de réponse. Je n'abandonne pas toutefois l'espoir de les percer un jour. Il est désolant que quel que soit le moyen employé, les beorcs en viennent à s'entretuer, à se nuire, plutôt qu'à s'aider et s'aimer. Si ce n'est pas la magie, ce sont les armes. Si ce ne sont pas les armes, ce sera la politique, ou autre chose... Je préfère autant savoir à quoi m'attendre plutôt qu'inventer de nouvelles méthodes. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mer 11 Mai - 16:18



L’interdit… L’appel de l’inconnue… Il y a une raison pour laquelle les shamans sont appellés les explorateurs de la magie. Tel de véritables aventuriers, ils explorent et fouillent les recoins de la magie noire, tentant d’en découvrir l’origine, la nature et même son lien avec les autres formes de magie… Akamae répondit calmement et avec une certaine force de caractère lié à son expertise dans le sujet
 
« Si je dois être honnête, c’est l’aspect de la découverte. La magie noire est un monde inexploré, cet appel du vide et de l’inconnue est la principale motivation des shamans, moi incluses. D’autres ne veulent que la puissance… Le monde tel que nous le voyons nous ennuie, cette idée que des forces supplémentaires le tapissent est exaltante pour nous. »
 
Elle se reprit un peu, ajusta sa respiration et prit son tome pour en lire quelques pages à la lueur de la bougie avant de reprendre ses explications.
 
« Je n’ai aucune animosité avec mes collègues de lumière, au contraire, j’admire leur dévotion, hélas, c’est exactement ceci qui nous séparent. Les mages blancs se dévouent sans se poser de question, nous, c’est l’inverse, nous cherchons la connaissance, la découverte, savoir par soi-même. Et c’est ceci qui m’amène vers la magie noire, plus que les autres… C’est encore plus vrai aujourd’hui. »
 
Akamae ferma son tome, mais souffla lentement, comme si elle se préparait pour un moment difficile…
 
« La magie noire nécessite des émotions négatives pour être utilisé. Chez les mages, c’est l’harmonie avec votre élément qui fait votre force, pour les mages blancs, c’est la dévotion et les sentiments positifs. Si je souhaite utiliser mon flux, de manière positive ou négative, je dois penser à… tuer quelqu’un, infliger de la douleur, ou même être effrayé. C’est de ces émotions que née la magie noire. »
 
Elle déposa son tome et se tint les mains, tremblante, avant d’annoncer de manière brutale.
 
« Tout ce que vous venez de décrire, est la raison de l’existence de cette forme de magie. Les beorcs s’entretuent, tous possèdent en eux ce chaos inhérent… Vous ne pouvez pas arrêter les gens de s’entretuer, vous pouvez les retenir, faire en sorte que ça s’arrête avant que cela tourne mal. Mais exactement de la même manière que vous êtes un chevalier noble d’âme, il y a des hommes mauvais d’esprits. C’est un équilibre, un équilibre que nous les mages noirs, comprenons. C’est pour cela que nous nous entendons mal avec nos confrères. Cette vision peut vous paraître… accablante, comme si on ne peut rien y faire… »
 
Akamae sembla perdu, elle ne savait pas réellement où se placer. C’était exactement parce que les mages noirs connaissaient cet équilibre que les mages anima avaient tant de mal à vaincre cette magie. En revanche, la dévotion aveugle et borné des prêtres les rend puissant devant l’inconnu… D’un seul coup, ses yeux se mirent à refléter une petite flamme de volonté, extraordinairement faible, revenant d’une bougie depuis longtemps éteinte.
 

« Mais c’est exactement parce que nous comprenons cet équilibre, que je vais travailler à le briser. Certains mages noirs abandonnent et se laissent corrompre. Je m’y refuse, je pense que c’est parce que nous parcourons ce chemin dangereux que nous devons prendre notre part de responsabilité…Voilà pourquoi je voudrais vous aider. Vous pouvez mettre mes connaissances à profit, autant pour vous, que pour les autres…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mer 11 Mai - 21:53

L'espace d'un instant, Mysti se demanda s'ils parlaient de la même magie. A travers les mots d'Akamaen les yeux d'Akamae, la magie noire paraissait être tout un monde à découvrir et à apprivoiser. Pourtant lorsqu'il se rappelait la morsure du spectre près de son cœur et les massacres des mages noirs sur le champ de bataille, le général ne pouvait s'empêcher de frissonner. Peu à peu, comme pour le conforter sur ses positions, la jeune femme se mit à parler de violence, de meurtres, de sentiments négatifs... Malgré tout son bon vouloir, elle était forcée de recourir à toute cette corruption dans son âme.

Un mot éclata dans son esprit comme le tonnerre grondant pendant l'orage. Chaos. La douce Yune... Pour lui qui avait contemplé l'esprit de la déesse alors qu'elle déambulait, après le combat final, parmi les soldats, avant de s'évaporer dans la nature, il était difficile d'imaginer que toute cette force destructrice provenait de Yune. Et pourtant grâce à elle, Tellius échappa à l'anéantissement total, à la pétrification et au silence.

Impassible pendant un moment encore, le chevalier accrocha son regard à celui de l'ancienne captive et y découvrit une nouvelle détermination, celle de tut changer. Sa tâche s'avérait terriblement ardue, voire irréalisable, mais au fond celle du Criméan d'unifier le continent sous l'égide de la paix ne relevait-elle pas de la même utopie ? Un détail cependant lui serrait l'estomac.


"Pour déplacer cette flamme... à quoi avez-vous pensé ? Est-ce qu'une si petite chose demande tout de même d'entendre les hurlements et la douleur à chaque seconde qui passe ?"

Il se leva et se dirigea vers la bougie en question, les doigts jouant avec sa flamme fragile et vacillante. D'un geste à la fois sec et doux, il étouffa la lueur entre deux doigts, laissant la lune les couvrir de son manteau argenté. Le seul fait d'imaginer combien sa vie devait être remplie de remords, de peur, de dégoût et de haine le rendait malade. Il devait prendre sur lui pour ne pas exploser, définitivement perméable à l'attrait que pouvaient exercer les ténèbres sur son cœur.

"Il se fait tard. Il faut que je rejoigne les autres. Demandez la garnison à la réception si vous avez besoin de moi, ils sauront vous indiquer. Je vais vous laisser vous reposer et faire de même. A demain, damoiselle Akamae."

Il exécute une simple révérence, main sur le cœur, avant de se diriger vers la sortie et de la laisser tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mar 17 Mai - 22:40



A quoi avait-elle pensée ? Quelque chose de honteux, une corde sur laquelle elle marche depuis trop longtemps. Même pour faire une chose aussi simple, elle devait se voir en train de baigner dans son sang, de se voir souffrir. Une vision qui n’est pas de l’imagination, d’où sa capacité… Elle regarda avec des yeux suppliants le chevalier, répondre lui infligerait une trop grande souffrance. Elle était un bourgeon couvert de sang qui avait besoin de temps pour s’ouvrir… Mysti ne força pas et se releva pour éteindre la bougie d’un mouvement habile, avant de lui souhaiter une bonne nuit. Le voir faire cette petite référence lui procura un sentiment d’honneur, qui fut rapidement remplacer par des pensées plus sombres maintenant qu’elle était seule.
 
Méritait-elle seulement que ce noble l’aide ? Probablement pas. Elle n’était pas uniquement une victime, elle était une cause de discorde. Dans la nuit et son voile gris, elle entendait le Black Fang retourner chaque parcelle pour la retrouver, l’œil commun ne verrait pas leurs actions, mais elle savait trop bien le fonctionnement de cette organisation… Assez pour une nuit, sa tête lui faisait mal, plus de réflexion et elle allait sentir ses yeux sortir de leurs orbites. Elle s’allongea totalement dans le lit, sentant la douceur de draps chauds, d’un matelas. Une vraie chambre, pas une cellule…
 
« … Espérons que mes rêves soient aussi cléments que ce beorc… »
 
Une nuit tranquille était hélas toujours autant hors de portée. Les souvenirs, les mauvais rêves, tout ceci se mélangeait dans une bouillis aussi horrible qu’indigeste pour l’esprit. Mais pour une fois, elle arrivait à le supporter, le confort de sa chambre, le réveil doux au soleil et l’odeur différente d’un donjon gardait un sens de sécurité autour d’elle qui réfrénait même ses plus horribles dessins. Un soleil crémeux lui agressa les yeux, et une légère larme, mélangeant bonheur et douleur tomba. Quel bonheur de voir l’astre céleste lui gracier de sa présence chaque matin. La vraie lumière, par celle d’une torche ou autres gemmes lumineuses… Elle se releva en s’essuyant les yeux et entreprit une longue routine, se lava le corps, s’habilla et remit alors son manteau large autour d’elle, la couvrant de nouveau d’un voile de ténèbres. Elle amena naturellement ses mains à sa capuche, mais se résigna pour respecter l’étiquette, et laissa son visage découvert. Une fois ses tomes attachés à sa ceinture et le reste de ses affaires de voyage prête, elle descendit lentement les marches, avant de sentir une faim dévorante lui prendre les tripes. L’auberge lui offrait une belle vue sur le village depuis les fenêtres, un calme pas trop silencieux était dans la salle : les gens mangeaient tranquillement, profitant des rayons du soleil. Elle se décida à faire de même et prit place sur une table seule. Elle fouilla un peu ses poches et trouva tout de même un peu d’argent. Certes, c’était peu, mais cela devrait pouvoir suffire…
 
« Que puis-je vous servir, ma petite dame ? »

Akamae fut immédiatement prise de rougeur à entendre cette appellation si peu familière pour elle. Détournant le regard timidement, elle demanda ce que le bar proposait le matin. Ainsi, l’homme expliqua que le déjeuner se constituait principalement de pain et de fruits divers et variés, sans compter le thé, le lait, et une série d’accompagnement qui lui arracha un soupir d’envie. Après avoir commandée du pain ainsi que de la… confiture ? C’était le bon terme ? Elle le croyait du moins, ainsi qu’un thé, elle demanda le prix, et l’homme se mit à rire aux éclats.

« Hahaha !!! Notre général a cru bon de payer un second repas pour vous hier soir ! Allez, je vais vous chercher ceci. »
 
Akamae remercia l’homme avec une voix faiblissante de surprise. Elle ne s’y attendait pas, enfin, cette idée lui avait effleuré l’esprit. Elle prit tout son temps pour profiter du soleil, libérant même un peu son manteau de shaman pour profiter un peu plus. Ses manières contrastaient un peu avec le reste de la population, mais elle n’y pretta aucune attention, se concentrant plutôt sur les saveurs divines de la nourriture. Ainsi, le miel était utilisé sur du pain, et même dans le lait. Le thé était une infusion de diverses plantes qu’elle ne réussit pas à totalement identifier, mais le mélange fut particulièrement rafraichissant en étant pourtant chaud.
 
Elle demanda ensuite à la réception pour retrouver Mysti, encore un peu perdu. On lui indiqua de suivre à l’extérieur la rue principale, si on pouvait l’appeler ainsi. D’une légère révérence, elle remercia le beorc avant de retourner à l’extérieur. Avant de franchir la porte, elle porta ses mains à sa capuche et recouvrit sa tête de celle-ci. Ainsi, un fantôme vêtu de noir marcha dans les rues. Envers et contre les regards mauvais que lui portaient le reste de la population, elle continua sa démarche, suivant les indications à la lettre. Elle trouva alors le chevalier en train de lire un tome sur un point élevé du village, observant le soleil se lever doucement. Elle approcha sans un bruit et prit place à côté de lui, et retira sa capuche.
 
« Merci pour le repas, Sir Mysti… Je crains n’avoir rien de mieux que ma gratitude à vous offrir. »
 
Elle sortit à son tour son tome de Flux pour en lire quelques pages. Et se mit à regarder le soleil, pensive...
 
« Puis-je me permettre une question ? Pourquoi m’aider ? Je suis une mage noire, certes, pas la pire d’entre toute, mais vous connaissez ce qui nous entoure. La colère, la souffrance, la peur, la tristesse… »


Elle tendit sa main en l’air, ces cicatrices n’en étaient que plus terribles, et elles n’étaient probablement pas les dernières. D’autres allaient venir… Sa main se ferma soudainement, agrippant le soleil dans celle-ci. Elle retira sa robe de chaman, montrant ses vêtements et elle profita du Soleil. Un moment de pause dans un parcours si tortueux… Elle attendit avec patience et calme la réponse du chevalier, celle-ci l’éclairerait beaucoup, elle en avait la conviction.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mer 18 Mai - 0:08

Cette femme apportait soudain tout un lot de questions que Mysti n'avait pas envisagé auparavant. Il s'était contenté de suivre son instinct, de protéger une citoyenne, et voilà qu'il tombait sur une mage noire poursuivie par le Black Fang. Quelques semaines à peine après son retour à Criméa et sa réconciliation avec ses deux amis, il peinait à reprendre sa routine militaire comme si rien ne s'était passé. Yune tentait-elle de lui faire parvenir un message en posant Akamae sur son chemin ?

La nuit fut pénible et il ne réussit pas à dormir avant d'avoir longuement médité. Ce regard lancé juste avant qu'il ne quitte la pièce... Il y avait lu tant de souffrances, comme des éclats de verre brisés encore et encore jusqu'à redevenir un sable né de la violence et des écorchures.

Matinal malgré tout, il se leva avec l'aube et s'adonna à son propre rituel : ablutions, habillement, repas -et il glissa au passage quelques pièces pour l'étrangère-, une promenade à travers les principales rues désertes, où déjà un fumet de pain tout juste cuit embaumait l'air, puis des gardes relevés de leur tour. Aucune menace, aucun esclandre. Parfait. Dans le clair du matin, caressé par les doux doigts de l'astre solaire, le mage semblait rayonner de mille éclats flamboyants, sa chevelure un miroir de douceur pour la lumière encore pâle. Il s'installa en haut d'une colline pour offrir son visage à cette chaleur bienvenue, longtemps. Bien installé, il opta pour rester là encore un bon moment et parcourir les lignes de son tome de vent, afin de perfectionner sa théorie en la matière.

La garnison était en place pour quelques jours dans ce petit village. Durant ce laps de temps il pouvait réfléchir à une décision concernant Akamae. Elle semblait armée de bonnes intentions mais n'avait toujours pas prouvé qu'elle n'appartenait pas -plus- au Black Fang. La ramener à la capitale causerait des troubles, mais en même temps si elle était effectivement innocente, il commettrait une grave erreur en la laissant seule à la merci de ses poursuivants.


"Ce n'est vraiment pas simple d'être général..."

Il finit par reprendre son tome de feu, avec lequel il se sentait plus à l'aise, et s'amusa à créer des silhouettes enflammées dans l'air, retraçant avec un certain réalisme le combat qui l'avait opposé à Geoffrey, puis son voyage aux côtés d'Azelian et dans l'antre de l'ermite. Le spectacle attira quelques enfants autour desquels il fit danser son histoire, et quand arriva sa fin il aperçut Akamae qui errait entre les villageois. Tandis "qu'il" rentrait à Mélior, son cheval enflammé se dirigea vers la mage noire et s'éteignit après une révérence. Les enfants se dispersèrent alors, au grand soulagement de leurs parents, et la jeune femme put s'installer à sa guise, en silence.

A sa gratitude il répondit avec un simple sourire tout en rangeant ses affaires à sa ceinture pour l'observer un peu. Un frisson le parcourut à proximité du Flux et il ne s'étonna pas de l'entendre poser cette question. Le pourquoi des choses.


"Faut-il toujours une raison pour aider quelqu'un ?"

Il la laissa réfléchir un moment à cette simple question, tandis qu'il glissait la main de la belle dans la sienne pour la porter à ses lèvres galamment.

"J'ai été fait chevalier, et j'ai prononcé les vœux de protéger la veuve et l'orphelin, le faible contre le fort, le pauvre contre le riche... sans conditions. Peut-être pour vous cela pourrait sembler inattendu, incroyable même, mais en ce monde il n'y a pas que le Black Fang et les criminels du moindre délit. Il existe des gens qui œuvrent pour le bien commun, pour la paix. Je souhaite de tout mon cœur participer à leur édifice. Notre but n'est pas si éloigné en fin de compte."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mer 18 Mai - 11:49



Une raison ? … Il est vrai qu’une raison est une forte motivation en soit et que souvent, on en a besoin pour effectuer une tâche. De moins, c’est comme cela que fonctionne la plupart des gens. On fait les choses par amour, par colère, par envie, par volonté. Aucune action n’est réellement bénévole. Ceux qui se targe de cet adjectif se mentent à eux même. On aide par devoir : parce que c’est dans le code à respecter. Même ceux qui n’en suivent pas et qui prétendent le faire par pure gentillesse, encore, se trompent. Après tout, on se sent mieux après avoir aidé quelqu’un. La volonté de faire le bon samaritain, voilà une raison.
 
Donc oui. Il y a toujours une raison. Des fois, moins évidentes et moins noble, mais il y en a toujours une. Mysti l’a probablement fait par devoir coupler par sa nature à aider les autres, c’est comme ceci qu’elle le verrait… D’ailleurs, elle, avait-elle des raisons ? Cette pensée la laissa dubitative, puis, elle se mit à ressasser le passé pour y trouver des réponses. Elle avait fui car elle n’en pouvait plus, elle a soif de liberté, de pouvoir faire ce qu’elle souhaite, et non ceux qu’une bande de monstre lui imposait de faire. Mais ensuite, pour faire quoi ? De nombreuses questions se soulevèrent, et elle prit patiemment le temps d’y répondre elle-même. Elle devait trouver un moyen d’obtenir de l’argent, ces réserves ne dureraient qu’un temps. Après, il y a la sécurité, une capitale de grande ville n’est pas forcément une mauvaise idée, mais le Black Fang doit avoir des espions dans ce genre de ville. Un endroit tranquille semblait plus adapter. Hatary était une bonne option, mais la vie y était trop rude et les Loups ne seraient probablement pas d’avis d’une mage noire… Daien. Pourquoi pas, mais vu que la force y était de mise, elle allait probablement devoir se battre souvent et avec ardeur, une perspective qui l’enchantait guère. Begnion lui rappelait trop de mauvais souvenir. La meilleure option était donc Criméa.
 
Une fois le méli-mélo de sa tête démêlé, elle porta à nouveau son regard vers le ciel. Il semblerait que ceux-ci sont plus cléments qu’il y a plusieurs jours. Un petit sourire discret se dessina sur son visage, qui fut transformer en surprise en réalisant que le chevalier lui embrassa la main à la manière d’un chevalier devant une dame. Elle fut prise d’une terrible rougeur au niveau des joues et détourna le regard, intimidée plus que de raison. Toutefois, son embrassement diminua en écoutant les paroles de Mysti. Toujours rouge de timidité, elle essuya un sourire gêné et honnête.
 
« Je vous en prie, je ne suis pas une dame, encore moins une noble… Mon but n’est pas aussi pur que le vôtre. Je le fais pour moi, pas pour les autres… Si le monde devient meilleur, alors je pourrais vivre en paix… Plutôt égoïste, vous ne trouvez pas ? »
 
Elle sentait un peu mal à l’aise.
 
« J’ai l’impression que j’abuse de votre gentillesse, Sir Mysti. Une personne telle que moi ne mérite pas… Ne mérite rien. »
 
Elle porta son regard dans les yeux de Mysti, elle y voyait une flamme qui lui réchauffa son propre cœur, laissant ses soucis derrière elle. Après un long soupir, elle referma Flux et sortit son tome Nosferatu, son préférée. La raison en était très simple : celle-ci est utilisé par les mages blancs tout autant que les chamans. Elle dessina après une brève parole un cercle de nuage noir scintillant. Le nuage avait une sorte de beauté magique dedans, la couleur noire, violet et gris s’y mélangeait, le tout avec une poussière scintillante de mille feu. Le nuage perdit soudainement forme, incapable de tenir plus longtemps sans penser négative de la part de son lanceur, et disparût. Elle rigola doucement.
 
« Eh bien, il semblerait que vous avez le talent pour chasser mes idées noires. Huhuhu. »
 

Ce petit rire était une première pour elle, un peu cachotier, relatant d’une complicité naissante. Elle se surprit alors à sourire avec plus de ferveur qu’avant, elle ferma les yeux et apprécia encore plus le bain de soleil. La lumière n’est que plus visible et plus belle sur un voile noir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Jeu 19 Mai - 17:16

"La gentillesse n'a pas de rang, ni de titre, jeune damoiselle."

Il la libéra aussitôt, respectant sa gêne, et sourit devant son embarras. Il savait qu'il ne laissait pas certaines femmes indifférentes, mais Akamae ne semblait pas du tout attiré par lui, ce qui lui laissait le loisir de jouer un peu, en demeurant toutefois courtois.

"Égoïste, je ne sais pas... La plupart des gens rêvent de vivre dans un monde meilleur. Est-ce un tort ? Je crois plutôt qu'il faut voir cela comme un tremplin qui nous amènera à nous améliorer. Et un jour, quand tous les habitants de Tellius auront fait un pas en avant, nous nous rendrons compte que nous avons réussi, que notre monde va mieux. C'est ce que j'espère."

Le général la regarda changer de tome et commencer à utiliser son Nosferatu. Un nouveau frisson le parcourut en se demandant ce qui pouvait bien la motiver à penser à des choses néfastes pour pouvoir lancer un sort, par un jour pareil... Il fut cependant agréablement surpris de voir qu'elle riait, que cela ne dura pas. Il tourna alors la tête vers le soleil et ferma les yeux pour en savourer la chaleur encore une fois.

"Tout le monde a droit bonheur. Ce n'est pas une question de mérite."

Un moment encore, le mage se laissa dorer le visage, puis il se résigna à se relever.

"Je ne vais pas tarder à devoir patrouiller. Voulez-vous venir ? Cela vous permettra de visiter la ville en toute sécurité, il y aura bien un cheval en plus."

Il lui tendit la main sans se presser, prêt à la relever si elle en éprouvait le besoin. Au moins son teint paraissait moins pâle, sa démarche plus sûre que la veille. Pour son avenir, c'était désormais à elle de choisir quoi faire et comment. Restait à savoir si elle cherchait réellement la tranquillité et la délivrance ou si le Black Fang imprégnait encore sa conduite, qu'elle le veuille ou qu'elle le refoule volontairement pour se faire bien voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Jeu 19 Mai - 23:02



Avoir le droit au bonheur… Une belle pointe d’ironie dans sa vie, aujourd’hui était un jour d’exception il semblerait, mais Akamae ne se faisait pas d’illusion : Demain, sur la route, tout redeviendrait comme avant. Mais la vision du visage de Mysti limitait sa pensée au présent. Comme c’était agréable, de ne se soucier que de l’instant présent, sans laisser l’avenir nous écraser, ou le passé nous ralentir. Un instant de sérénité dans la vie d’un chaman, qui l’aurait cru… Pas elle en tout cas !
 
Quelques dires de son ancien maître lui arrivèrent. Une histoire sur l’équilibre mental si fragile des mages noirs. On dit souvent que la vie d’un mage noir se résume à l’obscurité et à la quête de connaissance, une vérité qui reste totale et absolue tout au long de la vie de celui-ci. En revanche, il n’existe qu’un seul pilier capable de soutenir un mage noir pour qu’il ne tombe pas dans l’obscurité des arcanes : un point d’ancrage. Une force inébranlable capable de retenir la descente inexorable dans les ombres. Pour certain, c’était la foi, d’autre, leur propre volonté, mais Akamae connaissait ce qui serait son point d’ancrage dès ses études. Un compagnon, quelqu’un, n’importe qui, avec qui elle pouvait avoir une confiance absolue. Quelqu’un à qui elle pourrait confier ses craintes, ses doutes… et peut-être même… son cœur.
 
A ce mot, Akamae se découvrit en train d’observer le visage de Mysti, ses traits au Soleil, sa longue chevelure dorée comme les flammes… Soudainement, ses yeux se fermèrent et une légère larme en sortit : Tout devint noir, elle se voyait perdu dans un océan d’ombre et de noir. Une lumière très faible était devant elle… Lui, sa lumière dans son cachot, la lumière que ses propres ténèbres avaient réduits à cet état déplorable. Sans celle-ci, elle coulait, sans fin, dans le néant. Elle ne pouvait que regretter avec amertume d’avoir pris de ses mains sa seule lumière… En se retournant pour faire face au vide dans lequel elle coulait, une nouvelle lumière, d’une intensité et d’une force qu’elle n’avait jamais crût possible se présenta devant elle. Soudainement, la sensation de chute s’arrêta, elle flottait doucement autour de cette boule de lumière, une main s’y trouvait, et elle tendit la sienne pour la rejoindre… La main l’attira hors des ténèbres, et à nouveau, le soleil était ici, Mysti la releva de sa main forte, et elle se retrouva à nouveau debout.

« Oui, ça serrait avec le plus grand plaisir… Mysti. »
 
Sans l’ombre d’une hésitation, elle accompagna Sir Mysti. Son manteau de chaman à moitié ouvert ne cachant plus ses formes, et sa capuche rabaissée, laissant la douce lumière du soleil la teindre de ses plus beaux apparats. Avant même qu’elle réalise totalement ce qui venait de lui arriver, elle était en selle, prête à partir.
 
« Je suis prête Sir. »
 

Le visage d’Akamae paraissait plus doux avec la lumière, ou simplement que le repos lui avait fait un bien fou. Nul ne le saurait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Sam 21 Mai - 10:41

Le chevalier constata avec satisfaction de la jeune femme récupérait son aplomb en même temps que ses forces. Il la guida donc à travers les rues du petit village en direction de l'écurie, où Fraise l'attendait déjà scellée avec plusieurs soldats. Des sourires fusèrent dans sa direction lorsqu'il demanda si un autre cheval était disponible mais il se renfrogna.

"On dirait qu'il a tourné la page.
-Le pari tient toujours !
-Je ne fais que venir en aide à une personne dans le besoin. Vous devriez faire de même soldats !
-Et qui était absent cette nuit ?
-J'ai dormi dans une chambre séparée."

Tout en se mettant en selle, les jeunes recrues continuèrent de taquiner le général. Mysti n'y prêta pas attention et offrit son aide à la mage noire, qui ne semblait pas en avoir particulièrement besoin, avant de grimper lui-même sur le dos de sa blanche jument. Les rires se calmèrent tandis qu'il répartissait chacun à son poste, et la troupe se dispersa par groupes de deux à quatre personnes.

Encadrés par deux lanciers à cheval plutôt curieux d'en apprendre davantage, le chevalier dirigea Akamae du côté de la rivière qui abreuvait le village, en expliquant que l'objectif de la patrouille était de décourager les pêcheurs, qui régulièrement tombaient à l'eau et se blessaient dans la force du courant. Peu d'entre eux mouraient, mais il fallait avoir de l'expérience et une bonne constitution pour garder la tête hors de l'eau, alors que la saison des pluies en alimentait le débit.

Désireux de mettre à l'aise l'unique femme du groupe, tout en gardant les berges à l’œil, Mysti se rapprocha un peu d'Akamae et reprit la conversation :

"J'imagine qu'une carrière militaire ne vous contenterait pas, mais il y a des médecins dans l'armée qui cherchent sans cesse à repousser les limites de leurs compétences... un peu comme vous. Et très honnêtement, je pense que peu de gens accepteraient de vous engager sans preuves, d'après les antécédents que vous me décrivez. Tentez votre chance ? En revanche il vous faut savoir que vous serez mise à l'épreuve, naturellement. A vous de savoir si cela vous sied."

Ils passèrent près d'un pommier dont les fruits bien rouges paraissaient délicieusement mûrs et savoureux, mais trop hauts pour être atteints.

"En voulez-vous une ?"

Avec un sourire, le général se leva en équilibre sur sa selle et tendis le bras, constatant qu'il lui manquait encore une trentaine de centimètres avant d'atteindre la branche qu'il visait. Il baissa la tête vers sa jument avec une idée derrière la tête. Fraise trépigna et joua des sabots avec impatience, sa gourmandise attisée.

"Si vous voulez bien vous écarter légèrement, Akamae. Fraise ?"

Mysti attendit que la jeune femme soit à bonne distance pour caler ses pieds dans les sangles de sa selle et siffler légèrement. Habituée au commandement, l'équidé fléchit légèrement les pattes arrière puis se cabra un instant. Cette fois, le général eut toute la hauteur nécessaire pour cueillir une demi-douzaine de pommes avant que sa partenaire ne retombe à quatre pattes. Il vacilla un instant, plia le genou pour se trouver son équilibre en s'appuyant sur sa selle, puis se stabilisa en riant. Il offrit aussitôt l'un des fruits à Fraise, trop heureuse. Il en tendit aussitôt un autre à Akamae.

"Hé général ! Une pomme pour notre silence !"

Mysti leva les yeux ciel et en envoya une aux deux autres cavaliers dans la foulée, riant de plus belle.

***Ce genre de moments vaut tous les autres.***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Lun 23 Mai - 16:35



Mysti avait une drôle de manière de s’amuser avec ces soldats, mais du moins, elle en tira une sensation de maigre sécurité. Sans réellement pouvoir décrire pourquoi, elle se sentait protéger, pas réellement par les chevaliers, mais plutôt par l’environnement : la rivière, la lumière, le lieu. En parlant d’environnement, les rumeurs laissa la jeune shaman pantoise et confuse. A mesure que le calme retrouva sa place dans les rires et les paroles, il se rapprocha d’elle pour lui parler d’une carrière militaire.
 
Allait-elle avoir la force de subir à nouveau quelque chose de ce style ? Probablement pas. Elle ne voulait pas faire ces preuves, elle avait déjà trop donné au monde pour que celui-ci ose lui demander quoique ce soit d’elle ! Elle n’avait pas la force de construire quelque chose avec ces bras, toute seule. Que pouvait-elle faire… Attendre un peu, qu’elle puisse lécher ses plaies encore un peu avant de subir à nouveau la vie. Peut-être alors, elle aura droit au bonheur qu’elle désirait. Mais pour l’instant… l’armée ne lui disait strictement rien, en revanche, étudier chez des médecins est une bonne idée. Une vie d’errance temporaire ne semblait pas si mal sur l’instant.
 
Elle fut chassée de ses pensées par le chevalier, celui-ci cherchant à atteindre les pommes de l’arbre, qui reflétait au soleil leurs qualités. Elle tenta de sortir son tome, mais remarqua l’acharnement de Mysti et décida de ne pas intervenir, après tout, cela pourrait être mal vue… Ainsi, il démontra son incroyable lien avec son cheval, impressionnant Akamae et lui rappelant amèrement qu’il y moins d’une journée, il avait brûlé ce qu’elle considérait comme son animal à elle. D’ailleurs, le cheval sur lequel elle était poussa un hennissement triste devant l’émotion de la jeune shamane, qu’elle s’empressa de supprimer.
 
Après avoir passé nombres de pommes à son cheval, aux soldats qui semblaient impliquer des pensées qu’elle n’appréciait guère, mais elle essayait de comprendre… Essayait, dans le fond, elle n’y arrivait pas, elle n’avait jamais connu ce fameux amour dont tout le monde parle, elle s’en était bien sorti sans non ? Elle accepta la pomme, le visage en proie à un sourire étrange, combinant tristesse, gêne et bonheur. Trop se chamboulait dans sa tête, le bonheur d’une belle journée sans trop penser à ce qu’elle fuit, mais ces cicatrices étaient encore trop profondes pour qu’elle puisse soit consistante dans ces émotions. Y avait-il seulement un moyen qu’elle puisse garder le sourire ? Oui… Il y en a un.
 
En mangeant sa pomme, elle s’assura de se mordre le doigt, laissant à nouveau un léger filet de sang couler. Et ainsi, un oiseau arriva à nouveau, et elle se mit à sourire. L’oiseau vola au loin, haut, afin de ne pas se faire repérer, et fit maintes acrobaties tout en chantant sa joie. Akamae souri au général tout en rigolant légèrement.
 
« Pardon, je me suis mordue en mangeant, après tout, ces pommes sont en effet délicieuses ! »
 

Elle leva les cieux dans lesquelles un oiseau planait, le vent dans les ailes, le soleil au-dessus de lui et chantant son bonheur de vivre de tout ce que sa voix lui permettait. Voilà une vision qui la rendit heureuse. Elle pensa à bander sa plaie, mais une petite image revint en tête, ce qui la ravisa de se soigner seule. Rien n’est pire que de mettre un bandage toute seule, avec personne pour soigner la douleur mentale, mais cette fois, elle avait peut-être quelqu’un… peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Sam 28 Mai - 10:59

Sens aux aguets pour toujours entendre d'éventuels cris de détresse, le mage crut un moment qu'Akamae était suffisamment entourée pour se contenter du plaisir simple d'une journée ensoleillée, de quelques pommes et plaisanteries, et des rires légers qui ne pensaient pas aux lendemains. Son propre sourire se fana quelque peu pourtant en entendant tout à coup le chant de l'oiseau de sang, en le voyant s'élever dans l'espoir de n'être pas repéré, puis la jeune femme qui s'en excusait avec de la joie dans la voix.

"Je ne vous empêcherai pas de matérialiser votre oiseau si vous y tenez vraiment, mais cessez de mentir."

Nulle condamnation, mais plutôt une sorte de regret. Comment lui faire comprendre ? Bien sûr elle était une personne traquée, aux abois, et peut-être considérait-elle qu'elle générait une dette envers le général ou quelque chose de cet acabit. Il se rapprocha un peu d'elle, afin de s'assurer que les deux autres n'écouteraient pas.

"Vous êtes trop bien éduquée pour simplement vous mordre les doigts en mangeant... Je ne sais quel devait être votre avenir à l'origine, mais il est clair qu'on vous a élevé selon des codes que je connais."

Il soupira et se pencha pour offrir sa dernière pomme à Fraise, dont le pas ferme et décidé indiquaient sa bonne forme et son habitude de parcourir cette route. La jument semblait autant à l'écoute que son cavalier, malgré son absence de parole pour rajouter son opinion à la leur.

"Akamae... Je voudrais vous aider. Vous donner une chance. Je ne le puis si vous vous cachez derrière un masque qui ne sied pas. Je ne puis vous faire confiance si vous me mentez, vous comprenez ? C'est comme si... Eh bien imaginons que je fasse partie du Black Fang, que j'en sois un membre que vous en connaissez pas. Je discute avec vous, pendant que cheminons tranquillement, et la nuit venue je vous enlève pour vous ramener à ceux qui vous détenaient et vous poursuivent. Vous le considèreriez comme une trahison de ma part, à n'en pas douter. Dites-vous que c'est en commençant avec de petits mensonges comme les vôtres que l'on en arrive à des tragédies comme celle que je viens de vous décrire. Je ne vous demande pas de m'écouter aveuglément sans réfléchir, bien sûr que non. Cependant ne faites pas semblant, je vous en prie. Votre magie m'indispose il est vrai, mais je suis prêt à la tolérer. Alors soyez honnête en disant que cet oiseau vous manque plutôt qu'en vous excusant alors que je suis à même de distinguer le volontariat dans votre acte... Halte !"

Les deux soldats autour d'eux s'immobilisèrent et descendirent de leur monture, Mysti les imitant. Le chevalier approcha du bord de la rivière et prit appui sur un tronc mince couché en travers de son lit, à pas lents et calculés pour ne pas tomber dans le courant. Il plongea la main pour attraper un objet qui semblait coincé entre deux branches, et remonta finalement un ours en peluche délavé. Aussitôt les hommes sur la rive se mirent à arpenter les alentours pour vérifier qu'aucun enfant n'avait poursuivi l'objet au risque de se rompre le cou.
Mysti revint sur la rive et déposa l'ours au sol, puis le sécha à l'aide d'un feu léger diffusé dans ses paumes.


"Il y a un autre hameau à une lieue d'ici. Nous allons faire un détour pour vérifier qu'ils n'ont pas perdu un enfant"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mar 14 Juin - 5:37



Le général eut la décence de ramener brutalement à terre Akamae. Ce qu’elle avait perçu comme une légère blague, un moyen de se montrer sous un meilleur jour n’a fait que remettre en place d’étrangère la jeune shamane, pourquoi pas après tout, Mysti est un membre important d’une armée des plus puissantes de Tellius… Non. Elle avait déjà beaucoup trop dit sur elle pour que cet homme puisse lui demander d’arrêter de mentir. Bien joué Akamae, tu viens de ruiner le peu de lien de confiance que tu as fait avec cette personne, il n’est pas David, il ne le sera jamais. A cette pensée, l’oiseau d’Akamae se dissolvant, incapable de tenir une forme concrète, s’écrasa dans la rivière, y laissant un léger filet de sang dedans qui se dispersa rapidement. La mort aussi est une délivrance et une forme de liberté.
 
Tout bonheur évincé de son visage, elle regarda Mysti avec un regard rempli de désespoir, de tristesse et d’impuissance. S’il savait… S’IL SAVAIT ??? TU AS VECUE UN ENFER SUR TERRE ET IL T’ORDONNE ??? Comment pourrait-il savoir ? J’en ai marre, je veux juste trouver un endroit pour me reposer, ne pas être juger, ne pas… LE DESTIN T’IMPOSE CELA ! ALORS REND LUI LA PAREILLE !!! Si j’étais assez forte, j’aurais déjà démanteler le Black Fang moi-même. TU L’ES ! ET TU LE SAIS ! ILS TE CRAIGNENT ! COMME LUI !!!!!!!!!!! NON !!!
 
Akamae mit une main sur sa tête, ses voix l’indisposaient et devenaient progressivement de plus en plus bruyante. La vision de l’ours en peluche n’aida pas sa santé mentale défaillante et lui rappelant avec trop d’amertume une enfance volée. Elle sait qu’elle doit être forte, elle le sait plus que tout le monde : Ce monde est rude et il ne faut pas prier pour que celui-ci soit doux avec soi, mais plutôt être assez fort pour y survivre. En avait-elle la force ? Elle ? Ou cette voix obscure lui indiquant ces plus bas instincts… Suivant dans un silence de mort et avec une mine des plus renfermée, elle réussit tout de même à parler, mais avec une fois si faible, si frêle et si blessé qu’elle dut s’y reprendre à plusieurs fois pour essayer de donner du son audible pour le général, pour finalement se résigner, la laissant dans un blanc aussi lourd que le noir. Y avait-il quelque chose à dire ? Peut-être.
 
« Pardonnez-moi, mais je n’ai pas la force de subir votre jugement… »
Une colère sourde prit une fois de plus ses paroles, sa voix se fit grave, animé par la magie noire et l’essence corrompue de celle-ci.
« Vous parlez beaucoup pour simplement me dire que vous ne me faites pas confiance. J’en prends note. Vous m’avez déjà …Kuh ! »
Akamae plongea sa tête dans ses mains, celle-ci fut prise d’une intense poussée de douleur. Sa voix se radoucie et reprit un ton plus faible, trop faible pour être réellement écouté. « Poignardez. » Mais à quoi pensait-elle ? Essayez de tenir tête et de se montrer hostile à l’homme qui m’a sauvé hier ? Oui mais même après avoir révélé tes pires souvenirs, il ne te fait pas encore confiance ? Barre-toi maintenant. Génial… une autre voix. En secouant la tête, ces pensées parasites prirent un court congé qui lui permettra de parler avec plus d’assurance et de confiance.
 
« Mais… Je vous comprends, à votre place, j’aurais probablement fait pareil, devoir avant cœur, ligne 59 du… code des chevaliers. Allons faire votre devoir et voir si un enfant est en effet en danger… »
 
Akamae eut le temps de remarquer sa terrible posture sur le cheval, elle se tenait courber telle une vieille dame s’écroulant sous le poids des années, mais le poids qu’elle portait est tout aussi douloureux et pesant. Elle se redressa et tenta de bomber un peu le torse, afin de copier l’allure des chevaliers, mais sans la force, la ferveur ou la volonté. Tout bonheur avait désormais quitté son corps, ah le retour de la solitude et de la tristesse, elle savait pertinemment que cela allait à nouveau arriver, mais elle ne l’aurait pas attendu de sitôt, et tout particulièrement que la source de ces nouveaux tourments s’ajoutant aux précédents viendraient du même homme qui avait réussi à les chasser… Quelle ironie. Les hommes ne savent que bâtir pour mieux détruire… Un doux et inquiétant rire se profilait dans son esprit, un rire de femme qui était à nouveau trahit, qui était devenu folle, qui ne voulait que voir le monde brûler. Cette femme pourrait être elle. Un jour. Aujourd’hui, elle avait encore la force de tenir les supplices de sa vie, mais le jour où elle brisera, alors tout serra perdu : la promesse de David, sa vie, celle de nombreux autres innocents, mais le Black Fang mourra avec elle, car telle une incarnation de la vengeance, elle ne connaitrait le repos que lorsqu’elle aurait vu la vie de chaque membre de cette foutue organisation libérer son dernier souffle devant ses yeux.
 

Tenant toujours une pomme dans sa main, elle en croqua un autre bout et essaya de se rassurer, mais à quoi bon… Enfin, elle avait une tâche, suivre le général et essayer de donner un peu de son aide aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mar 14 Juin - 11:56

Mysti marchait sur des œufs et chaque tentative de dialogue avec cette femme semblait constituer une poutre de bois entre deux falaises, de laquelle tomber signifierait échouer à l'aider et à la réconforter. Plus qu'un devoir, il éprouvait l'insupportable impuissance de celui qui peut tendre la main à son prochain et que ce dernier refuse obstinément. Bien évidemment il ne pouvait guère la forcer à aller mieux mais son cas particulier devait lui servir de leçon et le faire redoubler de prudence dans ses mots.

Akamae parut un instant mal à l'aise, souffrante même, au point que le général songea à annuler la poursuite de leur patrouille. Toutefois ils avaient détecté un danger et il ne pouvait se le permettre. Les chevaux pressèrent même le pas en conséquence.


"Je vais honnête avec vous puisque c'est ce que je vous demande avec moi. La confiance est un état d'esprit qui se gagne. Je ne demande qu'à vous faire confiance, comme à tous les êtres vivants de ce monde ! Hélas, il en existe par trop qui mentent pour mieux placer un couteau sous la gorge une fois assoupi, trop qui cachent leurs véritables intentions dans un but servant leurs seuls intérêts aux yeux des autres et trop encore qui font, même involontairement, assez de mal autour d'eux pour que la raison exige de les isoler et de les soigner quitte à y employer les grands moyens. Je le reconnais avec honte, je ne vous fais pas confiance, pas encore... Nous nous sommes rencontrés à peine hier et vous m'avez conté l'histoire terrible d'une petite fille qui a grandi au sein d'une association de malfrats plus corrompus et violents les uns que les autres. J'ignore de quoi vous êtes capable et à quelles fins."

Fraise se rapprocha d'elle-même de la mage noire, sentant que son maître avait besoin de proximité pour la rassurer par d'autres signaux de simples mots. Il posa ses mains sur l'une des siennes, lui transmettant chaleur et bonté avant de poursuivre :


"Malgré cela, je vous ai veillée, offert un repas et ma modeste compagnie... N'est-ce pas un gage de ma bonne volonté ? Je ne suis guère le plus parfait des hommes et... Attendez une minute, "devoir avant cœur"... ? Êtes-vous en train de me dire... que vous nourrissez des sentiments plus poussés à mon égard ?"

Il baissa les yeux, ne sachant  plus trop que dire dans cette situation inédite. On lui en avait fait des déclarations, mais jamais sur le ton du reproche et de la douleur comme Akamae en cet instant. Et étrangement en interrogeant son cœur, il ne trouva pas de froideur et d'impassibilité comme d'autres fois. Cela venait-il du fait qu'il était sensible à sa situation, impliqué déjà auprès d'elle car il songeait que son visage serait bien plus agréable à regarder s'il baignait dans un sourire ? Il n'avait plus pensé à ces choses-là depuis son entraînement dans les montagnes de Begnion, trop concentré sur l'apprentissage de son nouveau pouvoir.

"Je sais combien il est important d'avoir un point d'ancrage quelque part... une sorte de pilier sur lequel s'appuyer, une personne qui ne nous trahira jamais. Je pourrais devenir le vôtre dans ce nouveau départ si vous sentez que j'en suis digne, mais j'ai besoin, par des actes, de voir que je serais capable de vous en garder en vie, et que votre confiance, une fois offerte, restera inébranlable."

Son regard glissa sur la morsure à sa main, coagulée doucement comme elle devait en avoir l'habitude.

"Votre oiseau... Faites-le revenir s'il vous plaît. Je préfère vous voir sourire encore. Et si preniez mon sang pour ce faire..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Dim 19 Juin - 21:48



Même son cheval avait le pas lourd et dépressif, sa pomme avait un goût pourtant sucré et délicieux, lui rappelant un peu que la vie, c’est aussi cela, des hauts et des bas. En parlant de ceci, les cheveux pressèrent le pas afin d’atteindre plus vite le hameau en question. Elle écouta sans mal les paroles du chevalier, douce et amère en même temps. Prise d’un soupir, Akamae crut bon de soulever à nouveau sa capacité à détecter les intentions d’une personne quasiment à la vue. A force de passer sa vie dans les ténèbres et les hommes de mal tout en devenant en partie l’un des leurs, on apprend à les reconnaître… Non, le chevalier n’avait pas une part d’ombre en lui, quoique… Il y a des choses que l’on ne peut pas voir à la surface comme il l’explique, mais c’est grâce à sa sensibilité qu’elle a pu atteindre Criméa.
Soudainement, le chevalier fut plus proche d’elle, son cheval s’était rapproché d’elle. Une main douce et chaleureuse lui arrivant entre les siennes. Une sorte de chaleur silencieuse et réconfortante se propageait de celle-ci, comme un feu de cheminée dans une rude nuit d’hiver. Pendant un instant, elle se laissa rêver, se voyant dans une maison simple, autour d’un feu enroulé d’une couverture, profitant d’une tasse de café tout en regardant les flammes danser devant elle. Soudainement, Mysti lui reprit son attention, et elle se retrouvant sans mot, ses joues si blanches s’empourprèrent d’un seul coup et elle regarda ces mains. Une volée de pensée, trop chaotique pour être comprise, tournoyait dans sa tête. En décidant de laisser simplement son cœur parler, elle trouva les mots qui semblait pourtant futile et impossible par sa tête :

« Quand je parlais de cœur, je pensais plutôt à votre manière d’être ! Pas… Enfin… Je m’égare, mais sachez que je sais reconnaitre le bon du mauvais pour être dans cette frontière si flou… »

Elle regarda le chevalier, passant son regard doux sur son visage, ses yeux, ses cheveux, son armure. Avant de finalement fermer ses yeux pour soupirer et reprendre.

« Vous savez, j’avais à une époque une personne qui me définissait. Chacune de mes actions, de mes gestes, de mon futur, étaient dictés par la volonté de mes sentiments envers cet homme. Et un jour, on m’a retiré cette raison. J’ai senti un vide sans nom me remplir, comme-ci désormais, j’étais condamnée à ne plus rien être. Mais le temps m’a montré que c’est de l’avant que je dois aller… Cette sorte d’histoire, de sensation… Je l’ai retrouvé chez vous. J’ai peut-être tort, mais j’ai l’impression que nous partageons plus que nous le croyons. »

Elle réfléchissait à l’idée d’avoir un point d’ancrage, l’idée que cet homme pourrait l’aider à ne pas sombrer inéluctablement dans les ténèbres. Cela impliquerait de nouveau sacrifice, mais au final, une paix intérieure… La requête du mage lui fit sourire immensément. Décidément, le destin s’amusait à peindre toutes les expressions du monde sur son visage aujourd'hui.

« Je ne vous connais pas encore assez, mais croyez-moi, votre âme brule avec une ferveur et une dignité à faire pâlir les flammes des enfers. Votre cœur est noble, votre esprit bon si ce n’est même que trop. Je… vais accepter de rejoindre l’armée de Criméa, malgré les difficultés que cela engendrera. Tout ce que je vous demande, c’est de passer me voir… Vous pensez pouvoir tenir cette promesse ? »

Dans un long soupir, Akamae catalysa une grande quantité d’essence magique dans son sang et la plaie de sa main se rouvrit, laissant un flot de sang brillant couler et se concentrer en une étrange boule. Celle-ci bougea un peu dans l’air avant de se cristalliser sous la forme d’une magnifique pierre de sang. Akamae soupira, épuiser par cet effort, mais satisfaite. Une pierre de sang, venant d’une origine pourtant si étrange, la pierre se révélait d’une beauté sans nom, la texture cristal permettait au soleil de faire briller tout l’intérieur de cette petit pierre pas plus grosse qu’une noisette. Elle posa la pierre dans les mains du chevalier.

« Attention, c’est fragile. Prenez le temps de la regarder, je l’ai faite en pensant à vous. Si vous vous montrer assez fort pour me protéger au terme de cette journée, elle est à vous. » 

Malgré sa terrible envie de juste l’offrir en signe de confiance, Mysti est un chevalier, et la prudence est une qualité requise : il pourrait soupçonner cette pierre d’un objet d’espionnage. Elle pouvait créer, avec de grand effort, un petit cristal assez solide pour qu’il puisse résister même loin d’elle, et c’était ainsi dire, offrir une partie d’elle-même. Soudainement, les soldats accompagnant Mysti firent de grand signes de mains, quelque chose semblait aller mal. Un peu fatigué, mais déterminé à voir la fin de cette journée, elle rangea la pierre dans une poche interne très sûre et fit un léger signe de tête à Mysti pour exprimer qu’elle le suivrait.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBeorc


Messages : 259

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Points d\'Expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mer 22 Juin - 19:54

L'espace de quelques secondes, Mysti fut troublé de constater l'embarras que sa supposition avait semé chez Akamae, et chez lui-même au passage. A croire que le domaine des sentiments s'ouvrait plus qu'il ne le pensait quand la personne face à lui était encline à le prendre au sérieux, à l'inverse de ses soldats. Ses joues rosirent légèrement en voyant la jeune femme le scruter avec une grande attention. Émettait-elle la possibilité en elle-même d'une possible relation sentimentale ? N'allaient-ils pas trop vite en besogne en imaginant ce genre de choses ? Ou bien se faisait-il des idées car la solitude commençait à lui peser ?

***Calme-toi mon grand. Elle est désorientée par sa fuite, et toi tu interprètes de travers...***

Ses mots pourtant partaient dans le sens du possible. Des sentiments envers cet homme ? Qu'elle retrouvait chez lui ? Partager plus que ce qu'ils croyaient... ?
Le général mit à profit son entraînement dans les hautes montagnes de Begnion et fit le vide dans ses pensées. Ils patrouillaient, le moment tombait mal pour penser à un avenir sentimental avec une quasi-inconnue. Et soudain elle parla de flammes, un vocabulaire qu'il maîtrisait, mais il arqua un sourcil.


"Je... vais considérer cela comme un compliment. Vous avez une façon bien particulière de formuler les choses je dois dire. Vous savez, l'armée n'est pas forcément un passage obligatoire, c'était surtout une suggestion de ma part. Prenez le temps de bien y réfléchir. Mais s'il advenait que vous ne changiez plus d'avis, ce serait non seulement un plaisir mais un devoir de surveiller vos progrès."

Il sourit. Si elle avait pu facilement deviner jusque-là qu'il était un officier, aucun de ses soldats ne l'avait appelé général devant elle. Imaginait-elle simplement l'influence qu'il possédait dans l'armée ? Il espérait que non et continuerait à ne rien dire aussi longtemps que possible. Loin d'être un mensonge, cela lui garantirait sa sincérité et lui donnerait le temps d'apprendre à la connaître plus amplement. En attendant, comme pour chacune des troupes qu'il coordonnait, il l'aiderait dans ses débuts, son intégration. Elle volerait ensuite de ses propres ailes comme ces petits oiseaux de sang qu'elle affectionnait, et leur relation s'il devait y en avoir une pourrait commencer là.

Sans prévenir, elle usa d'un nouveau sortilège qui lui fit éprouver un frisson tandis qu'il observait le sang s'écouler plus abondamment que les fois précédentes.


"Qu'est-ce que vous..."

Elle lui fourra dans les mains une sorte de cristal de sang qu'il ne sut véritablement comment accueillir, sa paume ouverte face à lui. Suivant ses instructions, il l'examina plus attentivement et y trouva des reflets de magie volatiles, bruts, incroyablement concentrés. C'était donc un présent, qu'il devait gagner ? La texture n'était pas celle du sang, séché ou non, ce qui lui facilita l'acceptation. Il la retourna en tous sens et l'éleva même au soleil pour admirer les rayons du soleil qui jouaient avec, comme sur la surface d'Iridescence.

"Je n'avais jamais vu quelque chose comme ceci... Ce... cet objet... ? A-t-il une signification particulière là d'où vous venez ? Une fonction cachée ? Si c'est un gage de la confiance que vous me portez, alors je l'accepte avec plaisir, et ferai en sorte de le recevoir dignement."

De nouveau il sourit et la laissa ranger la pierre à l'abri, pendant que ses soldats plus en avant attiraient leur attention. Ses réflexes de soldat reprirent aussitôt le dessus et il laissa ses sens envahir les environs à la recherche d'une anomalie.

"Accélérons si vous le voulez bien."

Un léger coup de talons indiqua à Fraise de forcer l'allure, et le cheval d'Akamae suivit aussitôt la cadence sans se poser de questions. A mesure qu'il se rapprochait, Mysti constata qu'il y avait un barrage de branches et de boue en amont, celui-là même qui régulait la crue qu'ils surveillaient. Une silhouette marchait dessus.

"Mais qu'est-ce qu'ils fabriquent ?!"

Des enfants étaient rassemblés près du barrage, l'un d'eux pleurant à chaudes larmes, pendant que leur camarade tentait de revenir vers la berge. Mysti baissa les yeux sur l'ours en peluche sur sa selle. Il appartenait probablement à l'un d'eux et...

"Général !!! Le gamin est tombé à l'eau !"

Réagissant au quart de tour, Mysti plongea la main dans l'une des sacoches de sa jument et en ressortit une corde qu'il noua à sa selle. Il enroula l'autre extrémité autour de son poignet tout en suivant du regard la tête de l'enfant qu'il venait de repérer. Quand celui-ci dériva près de sa position, il détacha sa cape en deux temps trois mouvements et plongea aussi loin que possible. Fraise s'éloigne du bord de l'eau afin de faire tendre la corde et pouvoir tirer son maître hors de l'eau tandis que le chevalier refaisait surface pour venir cueillir le petit corps incapable de rivaliser avec le courant. Mysti enroula la corde autour de la taille du garçon en un nœud solide, lorsqu'un bruit tonitruant se fit entendre : le barrage venait de céder face à la crue.

"Ashera nous protège..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kereitsu.skyrock.com/
Akamae
avatarBeorc


Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
14/20  (14/20)
Points d\'Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   Mer 22 Juin - 23:40



Une accélération brève l’obligea à se tenir moins droite sur son cheval. On dirait qu’il y avait un vrai problème au final, et que le petit ourson en peluche était en effet un signe de malheur. Elle arriva rapidement à la hauteur d’une sorte de petit barrage, fait avec des moyens très rudimentaires, mais capable de retenir correctement le courant d’eau, probablement pour plus facilement approvisionné des cultures en eau… Si cela n’était pas trop inquiétant, c’était surtout la présence d’enfants en émoi dessus. Un de leurs amis semblent avoir fait une chute et se retrouve dans le courant, luttant désespérément pour se ramener vers une berge ou un endroit solide. Son corps était bien trop frêle pour tenir la puissance du courant retenu… Mysti se rua à toute vitesse alors qu’Akamae sentait un pressentiment inquiétant. Quelque chose allait mal se passer. Elle seconda Mysti en descendant de son cheval et observa avec attention le barrage.
 
Le chevalier s’attacha à son cheval pour aller chercher l’enfant à la seule force de son corps, une attitude digne de son rang, mais pas d’un mage. Il se mettait inutilement en danger et il le savait, mais d’un autre côté, c’était en effet le moyen le plus rapide et le plus sûr d’atteindre l’enfant. De l’extirper, cela restait à voir. Ne se laissant pas déconcentrer, son regard restait inlassablement sur le barrage, le son de l’eau semblait trop fort, le bois craquait… Et soudainement, de puissants mais petit jet d’eau passait à travers le barrage. Il allait céder dans un court instant, et Mysti n’avait pas encore atteint l’enfant. Deux options s’offraient à elle : prier pour que le barrage tienne, ou agir.
 
« Agit… Tout le monde ! Eloignez-vous du barrage et de la bordure de la rivière !!! Maintenant !!! »
 
Hélas, personne n’avait réellement prit attention à elle. Soit sa voix était trop faible, soit la rivière était trop bruyante et la couvrait. Peu importe, le barrage allait céder, c’était désormais imminent. Akamae laissa son intellect l’aider dans cette tâche. Elle réfléchit longuement sur la taille de la vague qui risquerait de se créer, des dégâts causés, et la position de Mysti dans tout ceci. Hélas, le temps ne fut plus à la réflexion : le barrage céda sous ces yeux ébahis, et c'était pire que ces prédictions. Une déferlante d'eau, de bois et de boue se ruèrent sur Mysti et l'enfant, désormais attacher à un cheval. Ce n'était pas le cas du chevalier, il allait se faire emporter!!!
Dans une déferlante qui la laissa sans voix, l'eau emporta le chevalier qui s'éloigna au loin, la rendant encore plus pâle qu'elle ne l'était. Elle remonta maladroitement sur son cheval pour s'élancer au galop le long de la rivière tout en prenant une certaine distance du fleuve débordant. Elle tentait de rattraper Mysti, en vain, son corps fut emporter. Tremblante, elle ralentit le cheval, prise de remord, de doute, et cette fièvre... Non, elle releva la tête et accéléra sa course, elle devait absolument le retrouver, et elle en mourrait s'il le fallait. Déjà un homme bon était mort pour elle, de sa propre folie, alors cet homme là ne mourrait pas, et encore moins de sa faiblesse!
Animé de divers sentiments mêlées dans un ensemble chaotique, le cheval redoubla de vitesse, sentant la détermination et la colère sourde de sa cavalière. Elle chevaucha pendant une éternité, ou sa vision du temps en était modifié? Bah, elle pouvait entendre avec beaucoup de distinction la voix dans sa tête, une voix qui n'était pas la sienne, compagnon de fortune dans ces pires moments, catalyseur de sa haine. Celui-ci lui murmurait que le cadavre de son chevalier était désormais éparpillé dans le fleuve, qu'elle ne retrouvera rien à part son sang et ses vêtements. Ces pensées étaient insoutenables, mais elle devait continuer de les réprimer pour rester sur le cheval et tenter de retrouver Mysti, il le fallait. Jusqu'à ce qu'un corps se dessine au loin.
"Non... Mysti!!!"
Le cheval continua sa course pour ralentir au niveau du chevalier, inconscient au bord de la rivière. Elle regarda d'abord son corps et vérifia les blessures. Aucune grave, mais le chevalier était inconscient et avait certainement de l'eau dans ses poumons. Son cœur battait tout rompre entre la panique, la colère, et les murmures malsains dans sa tête. Elle retira sa cape de mage pour voir des veines noirs se dessiner au niveau de son tatouage sur le bras gauche. Pas maintenant... Elle mit Mysti sur le dos et commença à faire un massage cardiaque, comptant chaque mouvement à haute voix, le souffle court et teint d'une légère haine. Alors qu'elle s'apprêta à lui faire du bouche à bouche. Elle s'arrêta net devant son visage, l'estomac noué. Une série souvenir horrible l'éloigna doucement du visage du chevalier. Ses tripes lui faisaient défaut et des hauts les cœurs revenait à chaque image d'un homme forçant ses lèvres. Pourtant, elle lutta. Le sang noir continua de remonter sur son visage, indiquant le risque de possession. Elle combattit tant à la fois qu'elle avait l'impression que sa tête allait exploser. Prenant un long souffle, elle baissa sa tête sur celle de Mysti et porta ses lèvres au sienne pour y insuffler de l'air. Son corps entier eut un mouvement de recul à la simple sensation d'avoir de la chair sur ses lèvres, mais elle lutta encore. La vie d'un homme en dépendait. Elle souffla encore, puis reprit sa respiration et répéta.
La magie noire la dévorait lentement, cette fois, le sang noir remontait tout son bras et atteignit l'œil gauche, y injectant un noir profond à la place du blanc. Le cheval poussa un hennissement de terreur et prit une certaine distance avec la mage noire. Celle-ci continuait de faire un massage cardiaque jusqu'à ce que, finalement, un petit jet d'eau sortit de la bouche suivit de puissant crachat et de hoquets réanimèrent le corps inerte du mage de feu. Akamae crut enfin respirer. Les murmures s'arrêtèrent, son esprit se calme, le sang noir recula doucement, laissant tout de même des marques inquiétantes sur la partie gauche de son corps.
"Ne... Vous avisez plus jamais... de vous ruez tête baissé ainsi..."
Les marques de la tentative de possession par la magie noire était un rappel que trop s'invertir sur une personne pouvait avoir des répercutions désastreuses. Après tout, c'était une leçon du Black Fang : Ne t'attache à personne. Elle se laissa tomber sur le dos, exténuer. Il faudrait un long moment pour que son oeil gauche redevienne normal, mais en attendant, elle pouvait souffler. Les images de ses agresseurs disparaissait pour laisser voir le visage du chevalier... C'était, le 1er? Le 1ère homme qui avait toucher ses lèvres avec elle consentante. Le rappel de l'effort fut quasi suffisant pour la faire vomir, mais elle se retint, une étrange sensation l'empêchait d'associer directement cet acte à ce qu'elle a vécu par le passé. Ce fut... différente. Très difficile à cause de son passé, mais... différent. Entendre le souffle long du chevalier la réconfortait, il était en vie, c'était tout ce qui comptait...


Dernière édition par Akamae le Ven 8 Juil - 20:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Renouveau [PV : Mysti]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Renouveau [PV : Mysti]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV]
» Geox, le renouveau
» Chaque jour est synonyme de renouveau
» - { Le renouveau de l'aigle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Criméa

 :: Les villages de Criméa
-