AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liyu
avatarBeorc


Messages : 453
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Mer 16 Mar - 4:37



Feat : Agnan Daeroth

Mais il ne pleuvait pas !



La journée avait commencée normalement.Cela faisait six jours que Kerorian était parti, le temps s'était maintenu au beau fixe et Liyu avait eu envie de sortir avec Louka manger un morceau à l'extérieur, de voir un peu les alentours sauvages. Elle était allé en ville la veille acheter un peu de nourriture, aussi avait-elle tout ce qu'il fallait. Elle attrapa un chiffon, y fourra une miche de pain et un gros morceau de fromage, ainsi qu'un peu du rôti qu'elle s'était fait la veille, puis installa Louka dans son porte-bébé accroché devant elle, deux simples bandes de tissu qui maintenaient en place le nourrisson, puis elle chargea sa harpe sur son dos et sortit, fermant la porte derrière elle. L'air sentait bon, et contre sa poitrine, sa fille babillait joyeusement en jouant avec les clochettes qu'elle avait accrochés à ses cheveux. Après avoir oublié de les porter depuis presque un an, elle les avaient retrouvées dans le fond de son sac de voyage, et elle s'était dit que Louka apprécierait de jouer avec. Elle ne s'était pas trompée.

Elle marcha ainsi une bonne demie-heure avant d'atteindre une petite clairière où elle s'installa. Elle posa sa harpe et s'assit avant de décrocher Louka de son porte-bébé pour la poser sur ses genoux. La fillette continuait de jouer avec les clochettes en lâchant des gloussements tant elle s'amusait, et avant d'entamer son repas, la barde ne résista pas à l'envie de jouer avec sa fille. Elle glissa son doigt dans la petite main de Louka, lâchant un son clair. Comprenant tout de suite le jeu, Louka s'efforça de reproduire le son, et ainsi elles jouèrent plusieurs minutes avant que la fillette ne se mette à réclamer à manger en pleurant. Souriant, Liyu tint sa fille contre elle le temps de réinstaller le porte-bébé, qui avait cela de pratique qu'il permettait de faire manger sa petite tout en gardant les mains libres, puis elle guida son mamelon dans la bouche du poupon pour qu'elle puisse boire. Elle attaqua ensuite elle-même son repas, découpant le pain en tranches et le couvrant de fromage et de rôti pour le manger avec appétit.

Elle aimait sa vie actuelle. Elle aimait un homme, elle en avait une fille, et bientôt ils iraient tous habiter en ville. La barde ne comptait pas rester inactive pendant que son homme travaillerait, et elle réfléchissait déjà à ce qu'elle pourrait faire... Elle était lettrée, elle pourrait peut-être enseigner la lecture et l'écriture à des enfants, ou leur apprendre les rudiments de la musique... Elle était douée dans son domaine, mais elle ne savait pas si elle avait réellement le niveau pour être professeur. Son ancien maître était bien plus doué qu'elle.

Elle passa ainsi l'après-midi dehors, jouant avec sa fille et pensant à son passé, à comment elle en était arrivé là... Elle joua aussi de la harpe, laissant ses doigts courir sur les cordes. Avec ses devoirs en tant que mère, elle avait de moins en moins de temps pour jouer et les cals caractéristiques dues au pincement des cordes s'étaient estompés, si bien qu'au bout d'un moment elle sentit ses doigts s'irriter de jouer. Elle ne cessa pas cependant, se perdant dans le plaisir de jouer à nouveau de la musique, pour elle-même, sans compter que les sons semblaient amuser Louka qui faussa plusieurs notes en mettant les mains sur les cordes pour tenter de faire pareille que sa mère. En réalité, ce fut bien car elle était aussi concentrée que la musique qu'elle ne se rendit pas compte des nuages qui s'amoncelaient dans le ciel à une vitesse effarante, sans doute guidés par un violent courant d'air. Elle s'en aperçut lorsqu'une grosse goutte s'écrasa sur son front, et elle se releva dans la précipitation.

- Mince ! Il pleut.

Prenant délicatement Louka, qui jouait alors dans l'herbe, pour l'installer dans son porte-bébé, elle eut juste le temps ensuite de ranger sa harpe dans son étuis que la pluie se mit à tomber pour de bon dans un torrent impressionnant. Elle attrapa le chiffon dans lequel elle avait transportée la nourriture, dont il ne restait pas une miette, et s'en servit pour protéger la tête de Louka tandis qu'elle reprenait le chemin de chez elle, faisant attention à ne pas courir pour ne pas tomber sur le sol de plus en plus boueux.

Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à croiser quelqu'un... Au détour d'un sentier, elle aperçu une silhouette solitaire sur la route et s'en approcha, inquiète et transie de froid. Il s'agissait d'un vieil homme.

- Bonjour! Vous allez bien ? Bous avez un endroit où vous abriter ?

Elle était obligée de crier pour couvrir le martèlement de la pluie sur les arbres et le sol. Le chiffon ne protégeait plus la petite du tout, et elle avait étendu ses bras au dessus de Louka pour la protéger de son mieux. Elle avait même relevée sa robe, avant qu'elle ne soit totalement trempée, pour la réunir autour de l'enfant et la maintenir au chaud... Pas le moins du monde gênée cela dit, la petite riait aux éclats en mettant ses doigts dans les bouches après les avoir mis sous la pluie, juste pour goûter.





« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Ven 18 Mar - 6:00

Ah Daein...définitivement, il n'y avait pas d'endroit de lieux dans lesquels le vieux Daeroth aimait plus errer que les terres de sa si vieille patrie. Sur ces terrains, il avait vu des familles naître et mourir, des héros s'élever et tomber durant bien des années, et des légendes se répandre jusqu'à conquérir le continent ou bien disparaître avec les derniers soupirs de parfaits anonymes.
Comment ? Il devait aller à Begnion dites-vous ? Mais sacrebleu, vous pensez qu'à son âge il va s'amuser à traverser cette infernale chaîne de montagne qui sépare les pays du foyer des Beorcs ? Fichtre ! Pauvres fous, ce n'est plus de son âge de telles acrobaties ! Et puis...il aimait toujours autant parcourir les territoires qui l'avaient vu grandir, agir, et mûrir. Cela lui rappelait le passé, lui faisait songer à l'avenir...
Jusqu'à ce qu'il prenne la flotte.
Tout de suite on s'en fout un peu de la poésie.

Pas plus stressé que ça malgré tout, le vieil homme essaya de s'abriter avec les quelques affaires qu'il gardait dans son sac contre les féroces gouttes qui commencèrent bien vite à marteler la terre, transformant le sol en boue et le clair paysage en torrent tombé du ciel. Diantre ! Que cela était embêtant. Bah, cela faisait partie du caractère de sa patrie après tout...
Mais ce qui était vraiment inattendu - en même temps, le vieillard n'attendait absolument rien de la vie, et était ainsi toujours agréablement surpris quoiqu'il arrive - c'est qu'une jeune mère ne vienne l'interpeller pour lui demander si ça allait et s'il avait de quoi s'abriter. A demi-couvert sous les restes d'une vieille cape qui avait passé l'âge de partir à l'aventure, Agnan rit avec franchise. Cela faisait plaisir de voir qu'il existait encore de braves gens avec un cœur d'or, qui étaient prêts à fonder des familles sur un amour probablement ardent et intense tout en s'inquiétant pour les autres.


"Ne t'en fais donc pas pour moi ma fille, j'ai passé l'âge d'avoir peur de quelques gouttes, même si je dois bien avouer que ces vilains nuages grondent bien fort !"

Autrement dit, le temps était vraiment pourri et il se retrouvait sans rien ni dans un sens ni dans un autre. Bah c'est ça d'être un vieux pépère pas stressé, à vrai dire la vision de cette minuscule femme qui serrait contre elle une fillette toute joueuse lui donnait plutôt le sourire. Sa barbe dépassant allègrement de ses maigres protections contre les intempéries, Agnan s'approcha de la gamine et lui chatouilla le bout du nez.

"Tu devrais plutôt te soucier de ce petit bout de chou, mes vieux os en ont vu d'autres, contrairement à cette mignonne petite chose"

Ah, la jeunesse...tellement pleine d'ardeur, quoiqu'elle fasse. C'était bon à savoir que la relève soit prête, dans un sens ou un autre. Rien que cette minuscule gamine paraissait déjà pleine d'énergie, ça promettait ! Décidément, il faisait bien de vigoureusement rencontres en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 453
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Ven 18 Mar - 6:22



Feat : Agnan Daeroth

Un thé, ça vous dit ?



Le vieil homme semblait galérer à s'abriter avec ses quelques affaires, et Liyu eut un peu pitié de lui lorsqu'elle fut assez proche pour voir son visage. Non, elle ne pouvait pas le laisser ainsi sous la pluie, et sa maison n'était pas loin... Moins loin en tout cas que les villages alentours. Lorsque le vieillard posa son doigt sur le nez de Louka, cette dernière l'attrapa dans sa petite main avec un sourire encore plus grand qu'avant pour commencer à crier :

- A'pa ! A'pa !

Liyu sourit plus largement encore en voyant que sa fille s'amusait comme une folle. Cela dit, elle n'appréciait pas que le ciel essaie de l'assommer et elle ne pouvait que compatir pour les vieilles articulations de l'homme qui lui faisait face. Ce fut sans doute la raison qui la poussa à prononcer les mots suivants :

- Vous voulez vous abriter chez moi ? Je n'habite pas loin, et nous pourrions boire un thé au chaud !

Avant de partir pour Nevassa, Kerorian lui avait suggéré d'être prudente, mais elle ne pensait pas que ce petit vieux pourrait lui faire beaucoup de mal... Et puis, elle ne pouvait tout simplement pas l'abandonner à son sort, le pauvre. La perspective d'un peu de compagnie lui plaisait également, elle qui avait voyagé des années durant avec son maître, puis avec un gamin turbulent. Sa fille lui apportait toute la distraction qu'elle voulait, mais entretenir une vraie conversation lui manquait un peu, même si cela ne faisait que quelques jours que Kerorian était parti... Il lui manquait, elle n'aurait pas cru que ce fut possible qu'il lui manque à ce point. Chaque jour, quand elle se rendait réellement compte qu'elle était tombée amoureuse, elle ne cessait de ne pas en revenir.





« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Ven 18 Mar - 20:28

Héhé, charmante cette petite gamine qui essayait de s'accrocher à son doigt. Quant à sa mère, outre le fait qu'elle soit très mignonne bien que son allure semblait indiquer qu'elle n'était pas du coin, faisait en plus preuve d'une grande générosité en lui proposant un refuge pour l'orage en plus d'une promesse d'un thé chaud. Sacrebleu ! Voilà une offre qui ne pouvait pas se refuser ! Cela faisait fort longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de s'installer quelque part tranquillement et de siroter une bonne tasse qui réchauffe bien le ventre, surtout avec un temps pareil.

"Ce serait avec plaisir ma fille, si cela ne vous dérange pas je serais ravi de me réchauffer un peu ! J'ai beau avoir bien roulé ma bosse dans ma jeunesse, j'ai depuis longtemps passé l'âge de jouer au poisson volant."

Une blague minable pour un vieillard prompt à rire, ça n'avait aucun sens mais il aimait bien le concept. Pfiou, quand il avait été surpris par la pluie, Agnan craignait de passer la nuit à prendre la flotte. Au lieu de quoi, voilà qu'il se retrouverait avec un toit, une boisson chaude et en charmante compagnie. C'est un retournement de situation qui était aussi inattendu que bienvenu.
Le vieux Daeroth suivit alors la jeune femme jusqu'à chez elle, ravi de la tournure que prenaient les événements en essayant de s'abriter sous un vieux morceau de toile cirée en espérant que les deux filles n'attrapent pas un vilain rhume avec cette météo. Cela ne faisait jamais de bien à une jeune mère et sa toute petite gamine de tomber malade et...mais en fait ça ne fait du bien à personne de tomber malade, finalement il commence p'tet à se faire vraiment vieux ?


"Tu n'as pas l'air d'être du coin ma petite, qu'est-ce que tu fais à vivre dans la région avec un si beau petit bout de chou ?"

Elle était peut-être la femme d'un aventurier un peu...aventureux, ou alors d'un milicien du coin. A vue de nez, la gamine semblait bien jeune et bien bronzée pour avoir vécu à Daein. Sa famille avait du s'installer récemment dans la région, p'tet après la naissance de son enfant ? Son mari devait être un originaire du coin et en devenant père il avait du vouloir retourner vers sa patrie et elle l'avait suivi. Ah, la fougue de la jeunesse et ses amours...ça lui rappelait quand...quand rien du tout en fait, ses histoires de cœur à lui n'avaient pas été bien glorieuses à vrai dire. Ni heureuses en général..voire tout le contraire en fait. Pas pour rien qu'il était devenu un vieil ermite solitaire jusqu'à l'arrivée imprévue d'un mioche plein d'avenir après tout hein, mais d'un autre côté, si le petit peuple pouvait connaître ses petites aventures pleines de tendresses c'était pour le mieux, après tout, la petiote que son hôte tenait contre elle n'était pas née de rien. Et vu comme elle en prenait soin, elle n'avait pas été indésirée...pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 453
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Dim 20 Mar - 23:56



Feat : Agnan Daeroth

On est mieux au chaud !



Le trait d'humour fit rire la jeune mère tandis qu'elle reprenait le chemin jusqu'à la cabane qui lui servait de maison temporaire, pataugeant un peu dans la boue. Finalement, après une marche laborieuse qui lui parut durer une éternité, elle finit par arriver dans la clairière où se trouvait leur petite maison, à Kerorian et elle. Elle s'essuya les pieds sous le porche tant bien que mal avant d'entrer se mettre définitivement à l'abri, laissant le vieillard entrer à son tour avant de fermer la porte. La première chose qu'elle fit fut de déposer ses charges, puis elle fila vers un placard grossier dans un coin de la pièce pour en sortir des vêtements chauds pour Louka. Ils avaient eu la prévenance de s'en procurer avant de s'installer, Kerorian l'ayant prévenue que le temps n'était que peu clément à Daein. Puis elle déposa la petite sans son lit qui lui servait aussi de parc de jeu pour mettre du bois dans la cheminée et commencer à allumer un feu.

- Nous sommes venus à Daein parce-que Kerorian ne supporte pas la chaleur d'Hatary.

Elle souffla sur le feu qu'elle essayait d'allumer, faisant s'élever un filet de fumée de plus en plus épais jusqu'à-ce qu'une flamme naisse. Elle entassa trois petites bûches dessus de manière à ce que l'air circule correctement et que le feu prenne, puis elle le laissa se développer tandis qu'elle prenait une gamelle pour la remplir d'eau et la couvrir. Elle ferait chauffer l'eau dès qu'elle aurait un véritable feu.

- Oh, pardon... Ce nom ne doit rien vous dire. Kerorian est mon compagnon et le père de Louka.

Elle désigna sa fille, qui jouait avec un cube en tissu rempli de coton qu'elle mâchouillait en babillant.

- Moi je me nomme Liyu, Enchantée de vous connaitre. Et vous ?

Elle avait sourit au vieillard avant de se pencher à nouveau sur la préparation de son thé, déposant une véritable grosse bûche sur le feu qui partait enfin pour de bon. Elle se réchauffa un peu les mains, puis elle déposa une grille de fer avec des pieds sur les flammes pour pouvoir déposer la gamelle au dessus et faire chauffer l'eau.





« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Jeu 31 Mar - 16:26


Le vieillard pénétra dans la maison à la suite de son hôte, s'écartant du passage promptement pour la laisser fermer la porte de sa - très - modeste demeure avant de s'essorer la barbe, se défaisant également de ce qui avait servi à le protéger plus ou moins de la pluie. Il resta un peu à l'écart en regardant la jeunesse s'affairer à mettre au chaude la petiote avant d'allumer un feu. Ah, quelle bonne idée, rien de tel qu'une petite cheminée quand il fait gris dehors.
Il ouvrit grand les oreilles, se fendant d'un sourire parfaitement détendu lorsque la jeune mère commença à satisfaire sa curiosité. Hé, ça avait du bon de vieillir quand-même, il aurait eu vingt, trente, ou même quarante ans qu'il était bon pour rester à se mouiller dehors, à la place de quoi il rencontrait la femme de Kerorian.
Quoi ?

Son sourire commença à mourir, ses pensées s'embrouillèrent un peu alors qu'il se remémorait un tout petit garçon avec de grands yeux plein de curiosité. Un rouquin aux mèches noires presque intenable et qui ne supportait pas le chaud... Son hôte se présenta, pleine d'entrain et de joie, sous le nom de Liyu alors que le vieillard s'avança d'un pas déconcerté vers la petite Louka, se penchant sur elle pour la regarder de plus près. Hmm...remontons vingt ans plus tôt, et même encore un peu plus, à l'époque où sa retraite s'était vue perturbée par l'arrivée inattendue d'une petite chose rose, comme celle-ci. Oui, il avait presque l'impression d'être revenu deux décennies en arrière car il avait le sentiment de reconnaître ces traits bouffis, cette petite touffe rouge sur le sommet de son crâne, oui...elle lui ressemblait presque comme deux gouttes d'eau...
Avec un petit "gah !", la petite gamine tendit sa main potelée pour attraper la barbe pendouillant du vieil homme qui lui chatouillait le nez et tira dessus, prenant par surprise l'ancien perdu dans ses pensées qui s'exprima d'un "ouille !" venu du fond du coeur. Il grimaça comme le ferait un vieillard qui se fait tirer les poils avant de prendre nombre de précautions pour tenter de soustraire sa pilosité aux agressions curieuses de cette petite enfant, qui était certainement celle du sien... Ceci fait, il s'éloigna de quelques pas et se frotta le menton.


"Ha, mon petit Kero me l'avait fait ça aussi, à l'époque..."

Le vieux Daeroth regarda un peu la malheureuse bicoque. Cela correspondait bien à l'idée qu'il se faisait d'une demeure "improvisée" pour son petit-fils. Il avait lui-même trouvé ce nom pour le garçon qu'il aimait appeler "Redeye", la simplicité presque pauvre de son environnement et le bonheur que semblait tout de même éprouver cette femme qui avait quitté le désert pour rejoindre la patrie de son compagnon en disait également long sur le caractère de ce dernier... Sacrebleu ! Alors ça, il ne s'y serait jamais attendu.
Bien que ce fut impoli, le vieillard se tira une chaise et se laissa tomber dessus. Boudiou ! Cela lui mettait un coup de vieux mine de rien. Il se passa les mains sur les yeux, puis le visage, essayant d'assimiler l'information. Même toute sa sagesse ne l'avait pas préparé à une telle expérience. Son p'tit gamin s'était trouvé une fort jolie femme, bien qu'elle lui soit totalement opposée...ce qui prouvait qu'il avait su rester doux et gentil - lui qui craignait que le contact du monde extérieur ne le perturbe - et même avoir une fille qui promettait d'être pleine d'énergie !
Que de bonnes nouvelles tout de même ! L'ancien finit par retrouver un sourire radieux, plus franc encore qu'à son habitude même s'il sentait le poids de son grand âge appuyer sur ses épaules. Le voilà arrière-grand-père...il porta son regard sur sa...belle-petite-fille du coup, à qui il n'avait pas encore répondu et lui sourit de plus belle.


"Je m'appelle Agnan Daeroth, mais tout le monde m'appelle "Le grand-père" ou "papy"...et ton compagnon encore plus que les autres."

Il jeta à nouveau un regard vers la descendante de son héritier. Ouais, aucun doute. Il ne pouvait pas exister un autre Kerorian, roux, qui soit de Daein...déjà qu'il n'existait probablement aucun autre Kerorian à travers l'histoire. Pfiou ! Il en est encore tout retourné. Ses yeux se fixèrent à nouveau sur la jeune mère avant de reprendre la parole tandis qu'il croisait les mains sur la table.

"Et pour cause, c'est moi qui l'ait élevé."

Merci la pluie tiens, sans cela il n'aurait probablement pas retrouvé la trace de son enfant. Comme quoi, tout arrive vraiment pour une bonne raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 453
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Jeu 14 Avr - 3:58



Feat : Agnan Daeroth

On est mieux au chaud !



Alors qu'elle regardait sous le couvercle pour voir si l'eau bouillait, la barde entendit un "ouille" venant du berceau de sa fille. Ce genre d'onomatopée n'était généralement pas rassurante, elle tourna tout naturellement la tête en direction du vieillard qui se massait le menton. Elle se leva pour approcher de sa fille et lui faire la morale malgré son jeune âge lorsque les mots prononcés par son invité la frappèrent et elle se figea, le regardant à nouveau d'un air interloqué alors qu'il s’asseyait sur une chaise, visiblement sous le choc. Elle-même n'en menait pas large, même si ses nerfs encore jeunes avaient sans doute mieux supporté le choc que ceux du vieillard. Elle s'approcha de sa fille pour la prendre dans ses bras et la serrer contre elle néanmoins, provoquant les babillements curieux de l'enfant, puis elle la rapprocha un peu du feu pour la réchauffer de peur qu'elle n'attrape un coup de froid à cause de la pluie.

- Ca alors, si je m'attendais...

Rencontrer l'homme qui avait éduqué Kerorian, rien que ça ! Le Kerorian qu'elle avait eu l'occasion de rencontrer à leur première rencontre, celui qui étais gentil et plein d'innocence... Elle réalisa alors qu'elle en savait en réalité très peu sur son compagnon, et elle se fit songeuse alors que Louka tendait une main vers les flammes, attirée par leur lumière et leur couleur. La jeune mère serra l'enfant contre elle pour bien la retenir, puis elle se pencha un peu en avant pour soulever le couvercle et constater que l'eau était arrivée à ébullition.

- Vous savez, c'est devenu quelqu'un de bien. Enfin je suppose... Il est plein de bonne volonté, et il lui tient à cœur de s'occuper de nous... En ce moment il est à Nevassa, semblerait qu'il y aurait trouvé un travail intéressant. Il a dit qu'on aurait peut-être bientôt une vraie maison là-bas.

Peut-être étais-ce la nervosité, mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'essayer de combler le vide, alors elle parlait... Elle se leva et déposa à nouveau sa fille dans son parc pour le rapprocher un peu du feu, puis elle ouvrit un placard pour en sortir les feuilles de thé et en fourrer une boule à thé.

- Moi j'étais barde itinérante, je vivais tant bien que mal de ma musique avant de le rencontrer. Et puis je suis tombée enceinte. je ne m'en suis pas immédiatement rendue compte, finalement c'est... euh...

Elle s'arrêta de parler alors qu'elle sortait la gamelle du feu à l'aide d'un chiffon pour le pas se brûler. Elle déposa son fardeau sur une table de bois grossière, y traçant un nouveau cercle brun sombre à cause de la chaleur, puis elle laissa retomber la boule à thé dans l'eau chaude avant de la couvrir.
Elle ne savait pas trop jusqu'où elle pouvait parler de ces événements au vieil homme. Les histoires de gens venus du futur, il allait sans doute trouver ça difficile à avaler. Sans parler de l'état actuel de son... fils ? petit fils ? Il n'était probablement pas au courant pour ces histoires d'épées maudites, et la barde ne voulait pas être la source de dissensions entre les deux hommes...

- Finalement, ce sont les enfant d'un bon ami à nous qui ont finit par repérer que j'étais enceinte, et notre ami m'a accueilli chez lui, à Hatary, le temps que je termine ma grossesse, puis nous sommes venus ici nous installer, car Kerorian ne supporte pas le désert.

Techniquement, elle n'avait pas menti, même si elle avait beaucoup édulcoré... Elle préférait laisser Kerorian parler s'il en avait envie. Mais du coup, elle avait elle-même pas mal de questions concernant son compagnon, et alors que le thé infusait tranquillement sur la table, elle alla s'asseoir sur une chaise près du feu et se pencha un peu vers le vieil homme.

- Il ne parle pas beaucoup de lui... Il était comment, quand il était enfant ?





« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Lun 18 Avr - 0:40

Hé bien, c'était vraiment une rencontre "du destin" comme on disait parfois, et la jeune femme paraissait aussi surprise que lui. C'est vrai que ça faisait quelque chose quand même. Le vieillard détailla la musicienne tandis qu'elle commençait à le mettre au courant des dernières activités de son fils. Brave garçon, c'était son Redeye tout craché ça ! C'était devenu un grand et solide gaillard qui aurait probablement pu se battre avec un ours, et il s'était dégoté une toute minuscule chanteuse toute mignonne, et puis il s'en occupait bien apparemment le gamin. C'est bien ça, le vieil homme se sentit sourire largement en se sentant heureux pour ce qu'était devenu son rouquin de garnement.
Liyu évoqua brièvement leur rencontre, et si son sourire ne s'effaça pas les sourcils broussailleux du vieux maître se plissèrent légèrement. A son humble avis, il s'était passé au moins deux choses au minimum discutables...trois en vérité, lorsque la barde eut fini ses explications. Son histoire de grossesse "soudaine" était suspecte, car jamais il n'aurait vu son petit Kero courir après les femmes, même aussi jolie que celle-ci, ni s'en encombrer à l'aventure pas plus que les abandonner après avoir fait ses affaires. Pour l'avoir revu il y a même pas deux ans, durant l'épisode avec ce maudit Stanpar, il savait que le Rôdeur n'avait pas vraiment changé...alors qu'est-ce qui avait bien pu se passer pour qu'il ait cet étrange pressentiment ?
Le plus étrange fut l'hésitation de la chanteuse au sujet des amis qui avaient repéré sa grossesse. Cela fit plaisir au vieillard d'apprendre que son morveux avait des amis, mais étrangement - très étrangement hein - le vieux Daeroth doutait que des gosses de...maximum dix ans aient pu remarquer quelque chose à propos de la femme de Redeye, lui qui était si observateur et méticuleux, et pas lui. Ce n'était plus une anguille qu'il y avait sous roche à ce stade, c'était carrément Nessy. Anachronisme ? Peut-être. Vous savez, la mémoire à cet âge...
Mais ce qui inquiétait le plus le vieillard était cet histoire de vivre à Hatary, surtout pour finir une grossesse alors que l'ami en question et Liyu savaient très bien que Kero ne supportait pas le désert...ça cachait quelque chose, et ce quelque chose n'allait certainement pas lui plaire...

Bah ! Peut-être qu'il s'en faisait simplement trop, après tout le pauvre Redeye ne devait avoir que des misères en économie et devait probablement être paniqué à l'idée d'apprendre de devoir nourrir une future mère, alors lui offrir un toit...oui, ça paraissait censé. Sans doute s'inquiétait-il trop parce que ça touchait de très près son p'tit garnement préféré. Après tout, la barde paraissait se porter comme un charme, la p'tite Louka pétait la forme et visiblement on ne paraissait pas trop soucieux des allers et venues du Rôdeur. Sans doute Liyu était-elle habituée, oui c'est ça il avait du continuer à vagabonder pour échapper au désert et gagner quelques sous pour sa famille ! Ah, quel brave garçon.
S'installant confortablement dans la chaise en se sentant plus détendu, préférant garder dans un coin discret de son esprit le mauvais pressentiment vis à vis de tout ça pour profiter du plaisir de discuter avec sa belle-petite-fille, le vieillard sirota un peu de ce bon thé avant de sourire de plus belle à la question de la musicienne. Tiens, visiblement ce petit garnement n'était guère bavard avec les autres gens. Rien de très surprenant en même temps...


"Hohoho, cela dépend ma fille, je l'ai élevé jusqu'à ce qu'il soit un homme capable de commencer à découvrir le monde. Je l'ai eu alors qu'il venait de naître, et je l'ai vu grandir jusqu'à ce que je doive me tordre le cou pour le regarder dans les yeux !"

Il mima l'effort "incroyable" que lui demandait une telle chose en posant une main derrière sa nuque et en faisant semblant de peiner pour lever le menton. Finalement le vieillard laissa échapper un petit rire et prit une nouvelle gorgée de sa tasse, avant de fixer son contenu restant. Ah, combien de fois avaient-ils bien pu partagé un malheureux thé, des jours durant, ne s'alimentant parfois que par la discipline, la spiritualité, et quelques herbes dans de l'eau chaude... Agnan releva le regard pour le poser sur une génération qui lui était bien éloignée.

"C'était un très gentil garçon. Très sage, très curieux...très intelligent aussi. Il en a illuminé, des années d'un vieil homme solitaire, avec toutes ses questions. Tout le fascinait depuis son plus jeune âge, un peu trop parfois même. Il est revenu esquinté plus d'une fois de ses escapades folles dans les montagnes ce chiot fou. Il s'était même cassé quelque chose un jour..."

Il revoyait ce garçon aux yeux brillants de gentillesse et d'envie d'apprendre, de fascination pour tout ce qui l'entourait, à tel point que même deux cent ans d'expérience ne suffisaient pas toujours pour lui répondre. Le gamin aurait littéralement retourné ciel et terre, juste pour voir ce qu'il y avait derrière. Le vieux Daeroth eut un soupir nostalgique en repensant à cette époque, ses plus belles années...qui étaient passées trop vite hélas. Le temps passe toujours trop vite parait-il, lorsque l'on y prend plaisir.

"Mais ça ne l'empêchait jamais d'y retourner. Ce petit ne se plaignait jamais, ou si peu, et m'écoutait toujours, même s'il venait souvent insister pour que je lève mes interdits. Tu l'aurais vu quand il venait d'avoir ses sept ans et qu'il était venu me voir avec les yeux brûlants de détermination me dire "papy papy ! J'ai sept ans maintenant, je suis assez grand pour aller voir la grotte aux loups !" hohoho...j'ai du mal à croire qu'il soit si grand maintenant. J'imagine d'ailleurs qu'il ne parle jamais..."

D'une traite, le vieil homme termina son verre sans pouvoir retenir un sourire étrange au souvenir de la tête déconfite du pauvre garçon lorsqu'il avait découvert que la grotte n'avait de loups que de nom. S'il n'avait rien dit à ce moment, ni pleuré malgré son jeune âge, son visage était très évocateur de ses pensées puisqu'il n'avait jamais jugé intéressant de lui apprendre à cacher quelque chose, à fausser sa si belle pureté, et puis le fait qu'il lui demande ensuite tous les jours durant l'heure de temps libre à ce qu'ils aillent voir des loups, et ce pendant près d'un mois jusqu'à ce qu'il accepte finalement. Mais en grandissant, ce trait particulier au petit Redeye, celui de souffrir en silence, d'accepter ses malheurs, n'avait cessé de se développer. A tel point que le vieil homme devait finir par le surveiller attentivement pour vérifier s'il n'était pas blessé plus gravement qu'à première vue ou s'il ne tombait pas malade, car ce petit fou aurait été capable de continuer son quotidien jusqu'à s'évanouir à cause d'une fièvre. Mais...ce n'était peut-être pas le meilleur à dire à sa femme.

"Il n'a jamais été très bavard, en particulier sur tout ce qui le concerne. Mais je suis sûr qu'il vous aime terriblement. Même s'il ne sourit pas, même s'il ne le dit pas, toi et cette petite chose rose êtes ce qu'il chérira plus que tout jusqu'à son dernier souffle. Ce petit garnement serait probablement fichu de déplacer une montagne si ça pouvait te rendre heureuse...alors gardes un oeil sur mon petit Redeye, d'accord ? Il en aura sacrément besoin le coquin !"

Le vieil homme n'avait aucune idée de comment son gamin avait réagi au contact de la société et des civilisations. C'était ce qui l'avait inquiété durant des années, avant de le retrouver...dans un bien sombre contexte, mais qui prouvait que ce petit gaillard, habile de ses doigts et clair d'esprit, avait su tirer son épingle du jeu. Comme toujours. Seulement, cette andouille serait foutue de tirer sur la corde jusqu'à s'en user si personne ne le retenait. Agnan avait vécu bien assez longtemps pour savoir comment sont les enfants, surtout les garçons, et Kero' ne faisait certainement pas exception si on lui en laissait l'opportunité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 453
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Dim 5 Juin - 13:15



Feat : Agnan Daeroth

Séquence émotion



La jeune femme buvait les paroles du vieillard avec attention. Elle était ravie d'en apprendre plus sur l'homme qu'elle aimait à présent, et savoir qu'il avait été un gamin aventureux avant de devenir une force de la nature lui faisait plaisir. L'anecdote de la grotte aux loups lui arracha un sourire alors qu'elle visualisait un Kerorian plus petit encore que Niall regarder le vieil homme avec des étoiles dans les yeux. Parfois, la barde se disait que le loup devait être le totem de son homme. Il leurs ressemblait trop, de part sa sauvagerie et son coté solitaire... Un jour, lorsqu'elle aurais quelques économies à elle, elle lui en offrirait une peau en guise de cape, elle était certaine que cela lui ferait plaisir.

En attendant, elle sirotait son thé dans une vieille bicoque avec l'homme qui avait élevé Kerorian et qui, techniquement, était donc le grand-père de Louka. Elle se demanda brièvement ce qu'il était devenu dans le futur d'où venaient Kerowyn, Niall et les enfants d'Alan, puis elle se dit que ce futur n'aurais de toute manière jamais lieux. Elle l'espérait de toute son âme.

Lors qu'Agnan eut finit de parler, elle finit elle-même sa tasse de thé avant de hocher la tête à la demande d'Agnan. Elle se souvenait de l'état dans lequel Kerorian était revenu à Hatary, lorsqu'il l'avait emmenée avec elle. Blessé, sale comme un mendiant, il ne devait ps s'être occupé de lui depuis une éternité. Elle s'inquiétait qu'il prenne si peu de temps pour s'assurer de sa propre santé, mais elle n'y pouvais pas grand chose, à part le forcer à se laver et se soigner lorsqu'il était avec elle...

- Ca... Je fais ce que je peux de ce coté-la... Comme dit, il n'est pas du genre très bavard, mais je... Je le vois quand il ne va pas bien... Alors...

Elle poussa un soupire. Elle avait un peu de mal à exprimer ce qu'elle pensait. Elle avait mal au cœur à chaque fois qu'elle voyait Kerorian rentrer couvert de crasse et de blessures, et elle sentait que quelque chose n'allait pas, mais elle avait du mal à cerner quoi. Bien sur, elle se doutait que cela avait un rapport avec son épée, mais elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pouvait bien faire pour l'aider. Elle savait que sa présence apaisait le rôdeur, mais elle sentait en lui une violence contenue, un genre de sauvagerie qu'il lui arrivait même de manifester avec elle, dans le privé. Cela ne lui déplaisait pas, mais elle ne pouvais pas s'empêcher d'en être inquiète. Très inquiète.

- Alors je fais ce que je peux.

Elle entendit un choc derrière elle et se retourna pour constater que Louka avait fait tomber son cube hors du lit et qu'elle tentait désespérément de l'attraper, le bras tendu à travers les barreaux. Elle ne pleurait pas, elle était juste pleine d'une concentration extrême, sa langue de poupon tendue entre ses dents et les sourcils froncés, persuadée qu'elle arriverait à attraper son jouet. Souriant, la barde se leva pour le lui mettre à porté, soulagée que sa fille vienne la sortir de ses sombres pensées. Lorsque la gamine eut récupéré son bien, elle le porta à sa bouche pour le mâcher, laissant sa mère retourner à ses affaires. La jeune femme se retourna s'asseoir dans son fauteuil avec un soupire.

- Mais le plus dur sera sans doute de lui trouver des vêtements en bon état, et surtout qu'ils le restent.

Ce trait visait surtout à rassurer Agnan, mais elle réalisa en faisant la réflexion que cela la décrispait également, et elle se détendit un peu dans son fauteuil.

- Quand l'avez-vous vu la dernière fois ?

Elle était curieuse de savoir quel dernière image Agnan pouvait bien avoir de son protégé, car si elle avait bien compté il ne devrait pas mettre plus d'un ou deux jours à revenir les chercher, elle et Louka, pour aller vers la capitale. Avec un peu de chance, le vieil homme pourrait faire la surprise de sa présence au rôdeur. Cela lui ferait peut-être du bien...





« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Dim 26 Juin - 0:00

La réponse de la délicieuse barde était plus ou moins ce à quoi il s'attendait. Alàlàlà...même après être devenu un homme, ce garnement de Redeye restait fidèle à lui-même hein, discret, secret... Ce jeune fou aurait été fichu de rentrer avec une patte cassée qu'il n'en aurait rien dit, cela, le vieux Daeroth aurait été prêt à le parier. Et d'après la réponse de la jolie Liyu, cet imbécile heureux n'avait pas changé...
Ah, Kerorian...quel enfant prometteur. Robuste, adroit, attentif, et malin avec ça. Il était plein de curiosité, ses yeux s'illuminant lorsqu'il lui apprenait n'importe quoi. Et il assimilait n'importe quoi, des plantes jusqu'aux armes, de la façon de sauver quelqu'un à celle de le tuer. Des plus habiles techniques jusqu'aux plus subtiles philosophis, le petit garçon s'asseyait toujours gentiment, et écoutait sagement son grand-père, sans jamais discuter. En revanche, il était intenable. Trop curieux pour son bien, trop éveillé pour être réellement un enfant idéal, c'était ce qui l'avait rendu adorable.
Et de ce que lui disait Liyu, tout était comme avant.

En particulier au niveau vestimentaire. Le vieux Daeroth rit de bon coeur à cette déclaration, ayant connu la croissance du petit Redeye jusqu'à ce qu'il devienne un géant qui le dépassait largement alors qu'il n'était encore qu'un enfant. Un cauchemar à habiller, chaque année, chaque mois le voyant devenir toujours plus grand et solide. Et plus aventureux également. Même le vieil homme ne pouvait tenir le compte du nombre de fois qu'il était rentré couvert de coupures et vêtu de lambeaux car il s'était aventuré dans la montagne, au seul gré de son instinct.
Oh, bien entendu. Bon garçon qu'il était, il se passait lui-même les pommades prévenant l'infection alors qu'il quittait à peine l'âge d'enfant. En revanche, pour ses pauvres frusques, le vieux Marqué ne pouvait rien faire pour les sauver. Il savait bien entendu recoudre grossièrement une cape, une chemise, mais passé un stade il ne pouvait plus rien faire pour les tenues de plus en plus étroites et malmenées du Rôdeur, qui ne cessait en grandissant de les mettre toujours plus à l'épreuve, préférant même parfois partir armé de sa seule chair.

Voire la jeune Louka mâchouillait son jouet l'amusait. Le pauvre Redeye n'en avait pas eu de comme ça, vu que le vieil homme ne s'attendait pas à devoir soudainement adopter un héritier. Puis la brave barde lui posa une question presque inattendue. En bon vieillard, il prit son temps pour y réfléchir. Oh, dans sa mémoire d'ancêtre...leur dernière rencontre remontait il n'y a pas si longtemps que ça, mais pour avoir longtemps fréquenté les éphémères Beorcs, et même les impulsifs Laguz durant une brève période, le grand-père savait estimer le temps comme ceux qui ne savaient pas en profiter.


"Hmm...voyons...c'était lors de cette petite réunion, avec ce grand dadais. Il a accouru comme un perdu pour me tirer de là, et sans lui j'y serais probablement encore !"

Bien évidemment, le vieillard souriant s'abstint de préciser que le grand dadais était un Marqué lui aussi, un de ses anciens disciples qui connaissait la maîtrise extraordinaire de son mentor, et qui avait succombé à un maléfice, avant de vouloir le kidnapper pour en faire le tuteur de sa nouvelle armée, au service d'un faux-maître plein de richesse et qui avait fini par être défait par un Kerorian désespéré et épuisé qui avait failli laisser la vie au nom de l'héroïsme.
Oui, Liyu préférerait probablement s'imaginer une pénible discussion entre vieux cons, ou une histoire de sous qui blasa rapidement le Rôdeur, ou n'importe quoi d'autre.


"Pour vous répondre ma très chère bru, cela remonte à...peut-être deux, ou trois ans ?En fait, ce jeune chiot a décidé de partir vivre sa vie dès ses quinze ans, grand fou qu'il était, puis je l'ai revu au cours de cette horrible réunion où la fougue de la jeunesse m'a tiré de ce pénible moment. Ou alors était-ce il y a quatre ans ?"

D'un coup, le vieux Daeroth eut réellement un doute. Deux, trois ou quatre ? Combien de temps cela faisait-il en vérité ? Lui-même ne s'en était jamais soucié, quel intérêt y aurait-il eu ? Toutefois, sans préciser ses malheurs il haussa simplement les épaules et se fendit d'un sourire encore plus large que d'habitude.

"Oh, ce n'est pas important ! Vous savez, à mon âge...la mémoire, ce n'est plus tout à fait ce que c'était, hein ? En tout cas, je ne risque pas d'oublier mon petit Kerorian, ni ma bonne vieille barbe !"

Dit le vieil homme en passant ses doigts fins entre ses poils blancs avant de se fendre d'un rire de bon coeur. Son petit-fils, un guerrier talentueux était en vie, entre de bonnes mains car il doutait que sa gentillesse lui permette de résister au caractère doux mais à priori pas si mal trempé que ça de Liyu, et que la nouvelle génération arrivait déjà.
Le jour viendra où les déesses le reprendront, sans que son art et sa sagesse ne se perdent. Que pouvait-il demander de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 453
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Mer 6 Juil - 22:30



Feat : Agnan Daeroth

Séquence émotion



Liyu écouta les paroles d'Agnan avec attention, notant qu'il restait plutôt vague. Elle pouvait bien entendu mettre cela sur le compte de sa mémoire peut-être défaillante de vieil homme, mais elle se demanda si il n'avait pas éludé pour ne pas l'inquiéter... Sachant qu'elle avait elle-même eu recours à ce procédé quelques minutes plus tôt, elle ne pouvait pas s'empêcher de se poser la question. Elle se laissa néanmoins aller à sourire.

Elle entendait l'affection avec laquelle le vieillard parlait de son protégé, et cela la fit sourire. Mais elle n'eut pas le temps de s'y attarder, car Louka commençait à s'agiter dans son lit. Elle venait de jeter son jouet sur le plancher avec un grand bâillement, et maintenant elle poussait quelques gémissements plaintifs, si bien que la barde se leva précipitamment pour la prendre dans ses bras. Elle sentait mauvais. Avec un soupire, Liyu réalisa qu'elle avait besoin d'être changée... Elle le fit donc, et vous, en tant que lecteurs, comprendrez que je ne m'étende pas sur le sujet.

- Je suis désolée, il va falloir que je l'endorme... Elle a l'air épuisée.

Liyu cala la tête de sa fille au creux de son bras, la soutenant comme si elle s'était trouvé dans un petit berceau, puis elle entreprit de la bercer doucement. Consacrée toute entière au bien-être de son enfant, elle en oublia momentanément qu'Agnan était dans la pièce et commença à chanter. Pas n'importe quel chant cependant, puisqu'il s'agissait de sa berceuse. Ce chant avait le don de plonger ceux qui l'entendaient dans le sommeil... Il était faible pour l'instant, mais depuis qu'elle s'en servait pour améliorer le sommeille de son enfant, il gagnait en force peu à peu...

Les notes s'élevaient dans l'espace confiné de la cabane, claire et douces. Au bout de quelques minutes, Louka finit par sombrer dans le sommeil, et sa mère la déposa délicatement dans son lit avant de la couvrir pour qu'elle ne perde pas de chaleur... Puis elle se souvint qu'Agnan était la et elle revint s'asseoir dans son fauteuil, l'air ennuyée. Elle avait l'impression d'avoir fait une gaffe, et elle espérait ne pas l'avoir endormi avec la petite.

- Oh, je suis désolée, je vous avais complètement oublié... Ca va..?





« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Mar 2 Aoû - 19:43

Ah...c'était vraiment un événement inattendu que de rencontrer la compagne de son petit garnement favori. Cela réchauffait son vieux coeur de repenser à toutes ces belles années à élever ce garçon venu de nul part, ce bambin qu'on avait déposé un jour sur son palier, comme un petit chiot abandonné.
Petit chiot était devenu grand, songeant le vieil homme en entendant la relève commencer à brailler. Il avait l'impression que ce gamin lui demandait avant-hier encore de lui raconter des histoires ou de lui apprendre le nom des étoiles, qu'il allait à son tour déjà devoir transmettre son héritage.

Agnan excusa d'un signe de tête et un sourire la barde qui allait bercer son enfant, la regardant en faire en trouvant amusante la ressemblance entre les deux enfants. Lui-même se laissa à replonger, plus de vingt ans en arrière, à une époque ou ce petit garçon ne faisait que brailler et babiller, abandonné à un pauvre ancêtre qui n'avait pas la moindre idée de comment s'en occuper. Sacrebleu, quelle épreuve cela avait été pour eux deux !
Mais à voir la tendresse naturelle de la jeune mère, le vieux Daeroth songea que les femmes étaient définitivement bien faites pour s'occuper des enfants. Plus douces de corps et d'esprit, plus ouvertes sur leurs sentiments et avec le renfort de l'instinct... Car en la voyant faire, le vieillard savait qu'elle prendrait bien soin de sa propre "descendante", paraissant déjà habile à cet art complexe, là où lui-même avait tant peiné.

Il s'installa plus confortablement sur sa chaise tandis que la barde entonnait une jolie berceuse. Agnan ferma simplement les yeux, et laissa son esprit suivre la douce mélodie pour voguer dans le flot de ses souvenirs, revoir les sourires de tous ces braves gens qui accueillaient généreusement un vieillard solitaire, de la vaillance de son petit-fils venu le sauver envers et contre tout, et continua à remonter sa mémoire en profitant de la voix délicieuse de Liyu.
Elle lui rappelait ces nuits, si rares et pourtant si précieuses, où le jeune Kerorian se relevait malgré tout, désobéissant aux règles et à la raison, venant parfois même le tirer lentement du sommeil pour lui demander une nouvelle histoire. Ah, quel garnement. Combien de fois avait-il du refaire du thé à chauffer en sortant un volumineux ouvrage, en sachant qu'ils passeraient peut-être la soirée entière ainsi ?
Ce n'était pas sage de veiller ainsi, surtout pour un récit qu'il pourrait lui raconter le lendemain...mais son vieux coeur n'avait pas le courage de dire non à son héritier, lorsqu'il venait le lui demander avec une telle candeur.

Ces nuits avaient été rares, mais elles restaient vives dans ses souvenirs par leur beauté. Un petit interdit dans la complicité valait bien toute la discipline d'un vieux singe. L'ancêtre remonta ensuite, se remémorant les premiers entraînements de l'enfant, puis ses premiers pas maladroits, jusqu'aux premiers mots qui sortirent de sa bouche un peu bouffie par la jeunesse.
Le vieillard remonta encore un peu le fil de sa mémoire, jusqu'aux temps désormais si lointain où il n'était qu'un vieil original, seul sur sa montagne, entouré des mystères de l'âge. Il ne parvenait pas à se remémorer sa façon de penser et de vivre dans les temps qui précédaient l'arrivée inattendu de cet enfant, ni durant combien de temps avait duré cet exil volontaire, hors des races et du temps.
Qu'aurait été sa vie maintenant, si un mercenaire avec un peu de coeur n'avait pas déposé cet enfant devant sa porte à lui ?


- "Oh, je suis désolée, je vous avais complètement oublié...ça va..?"

Le Marqué rouvrit les yeux, affichant un instant de surprise avant de se fendre d'un large sourire. La causalité avait souhaité que ce garçon rencontre sa route, et qu'un jour la sienne ne croise celle de sa femme. Inutile de se demander pourquoi, ou comment. C'était arrivé, et ce qui importait, c'est ce qui adviendrait ensuite.

"Très bien ma fille, moi-même je vous avais oublié, je dois l'avouer. Je m'étais perdu dans mes pensées."

Ici, inutile de jouer un jeu. Le vieillard n'avait aucune honte à s'être laissé aller, à retourner un peu ses vieux souvenirs. Encore une fois, il détailla du regard la musicienne, et sourit de plus belle. Agnan avait craint, durant une période, que son garnement des montagnes ne sorte jamais du chemin qu'il avait tenté de lui tracer, qu'il reste solitaire, sans amis ni famille.
Mais comment se faire le moindre soucis pour ce jeune fou, quand il avait devant lui sa magnifique et si douce femme, et que sommeillait un peu plus loin un marmot qui deviendra à son tour une belle dame et qui sera certainement aussi coriace que son fichu père.
Ah, ce petit Beorc avait réussi à trouver son bonheur au moins, et le vieux Daeroth ne doutait pas qu'il possède la sagesse et la patience pour faire pencher le destin en leur faveur à tous les trois.


"Je dois vous confier que votre chant m'y a aidé. Vous êtes sublimement douée, ma chère. Ah, si seulement j'avais pu avoir une femme aussi merveilleuse que vous, autrefois !"

Après coup, l'ancêtre ne regretta pas les hauts et les bas de sa vie. Il était arrivé ce qui devait advenir, et devant cette musicienne et cette petite bouille rosie qui dormait un peu plus loin, Agnan savait qu'il n'y avait rien à regretter. Ses propres souffrances d'un autre temps avaient permis de façonner un jeune homme vigoureux, qui saurait rendre heureuse cette petite famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 453
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Sam 3 Sep - 4:03



Feat : Agnan Daeroth

Séquence émotion



Assise dans son propre fauteuil, Liyu s'empara de sa tasse de thé pour la remplir à nouveau. Elle observait le vieillard qui s'était perdu dans ses pensées, et elle souriait. Cet homme avait élevé Kerorian... Elle s'en sentait toujours un peu déstabilisée, mais elle appréciait de le rencontrer, cela lui donnait une meilleur idée de la vie qu'avait pu avoir son compagnon... Probablement austère mais paisible. En revanche, elle ne s'attendait pas à ce compliment sur ses chants, et elle sentit ses joues virer au rouge. Elle appréciait de savoir son travail apprécié, mais cela la gênait toujours un peu...

- Oh, vous savez... Ce n'est rien, vous auriez du connaitre la voix de mon maître. Lanrhian était un barde talentueux, et suffisamment ouvert d'esprit pour enseigner son savoir à une femme.

Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas pensé au vieux barde. Elle avait passées de nombreuses années à parcourir les routes avec lui, à assimiler son savoir comme une éponge absorbait l'eau. Un homme d'une gentillesse touchante, mais qui n'hésitait pas à exiger beaucoup de son élève pour en tirer le meilleur potentiel. Il continuait probablement son chemin à présent, continuant à divertir les badauds dans les tavernes, une voie qu'elle avait elle-même suivie plusieurs années durant avant de rencontrer Kerorian.

Un baillement l'interrompit dans ses pensées, et elle réalisa qu'elle était fatiguée. Peut-être aussi sa berceuse avait-elle contribué à l'ensomeiller ?

- Il commence à se faire tard... Je vais nous préparer à manger, et nous poussons continuer à parler devant une soupe, qu'en dites-vous ?

Se levant, elle commença à réunit sur la table ce dont elle aurait besoin. Quelques légumes, des herbes pour assaisonner... Elle pourrait laisser sa marmite sous la pluie pour la remplir, cela serait parfait. L'eau était claire et pure par ici.





« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Sam 3 Sep - 16:47

Ah merveilleuse jeunesse, qui s'émoustille de quelques belles paroles en toute simplicité. Le vieillard ne prétendrait pas regretter ses propres années "d'enfance" de par leur noirceur peu avouable, ses talents particuliers ayant amené à forger un royaume cruel et brutal durant de longues décennies...mais aujourd'hui qu'il n'était plus qu'un vieil homme à l'apparence sage, Agnan pouvait s'émerveiller devant la naïveté de ceux qu'il appelait "les petiots".
Avec son éternel sourire calme, l'ancêtre écouta la jeune femme faire l'éloge de son propre maître pour se cacher derrière une modestie tout à son honneur. La nouvelle génération était prometteuse apparemment, s'il y avait de la passion, du respect et l'humilité. Le monde ne pouvait que bien tourner avec des gens pareils !

La barde se mit à bailler, paraissant sortir de ses pensées, puis lui proposa de continuer leur discussion devant une bonne soupe maison. Le vieillard se fendit d'un encore plus grand sourire avant de lever les mains comme si c'était l'évidence même.


"Par ma barbe ! Si j'avais pu avoir une femme telle que vous, je ne serais pas aussi rachitique aujourd'hui ! Hohoho ! Rien de tel qu'une bonne soupe pour se réchauffer quand on se les gèle un peu trop."

Un met simple, qui tient l'estomac et qui chasse le froid. Rapide à préparer, savoureux à déguster et plein de bonnes choses. Un thé nourrissant en quelque sorte ! Que demander de plus. Agnan passa ses doigts dans sa barbe, comme il en avait tant pris l'habitude, et songea qu'il aurait bien passé la nuit entière à converser avec une aussi charmante jeune femme. Après tout, commettre un petit écart de conduite de temps à autre, ce n'est pas très grave, hmm ?
Cependant, la musicienne avait raison. Il commençait à se faire tard, et l'ancêtre se doutait que la pauvre femme devait être épuisée. Entre l'heure avancée et cet enfant à veiller jour et nuit...


"Je vous aurai bien assaillie de questions toute la nuit ma chère Liyu, mais je crains fort que vous n'ayez tout aussi besoin de dormir que votre petit bout de chou. Vous êtes fort jeune et belle mon enfant, mais cela serait tout de même dommage de salir votre teint pour simplement satisfaire la curiosité d'un vieux fou"

Après tout, demain offrait autant de temps que cette nuit pour parler de tout ça, alors autant ne pas se presser.
Mais tout d'abord, il avait hâte de goûter aux plats de cette généreuse dame. Ils avaient encore quelques moments à passer entre adultes, avant d'imiter les enfants et de rejoindre un lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
avatarBeorc


Messages : 453
Age : 24
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
22/60  (22/60)
Points d\'Expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Mer 28 Sep - 0:17

Quelque part, ce vieille homme lui faisait penser à son maître. Peut-être étais-ce d'avoir repensé à lui au cours de la soirée, ou alors la sagesse qu'il détenait certainement, parce-que lorsqu'elle s'en souvenait, la barde se rappelait de son professeur de musique comme de quelqu'un de plutôt taciturne, gentil mais peu démonstratif. Bourru était le mot. Quoi qu'il en soit, elle avait hâte de manger et de se reposer. La journée avait été fatigante, et en plus elle réalisa qu'elle avait sans doute attrapé un rhume à courir sous la pluie... En tout cas, c'es la déduction qu'elle fit lorsqu'elle se prit à éternuer pour la troisième fois.

- Oh vous savez, mon teint n'est pas si joli... J'ai la peau tannée par le soleil après avoir passé la quasi-totalité de ma grossesse à Hatary !

En réalité, elle n'avait pas tant pris de couleurs que cela, puisqu'elle n'était pas sorti pas beaucoup lorsqu'elle avait été chez son amis Alan. Cela dit, elle ne se considérait pas si jolie que le vieille homme le laissait entendre. Elle était plate, avait peu de hanches, un visage trop enfantin - du moins en avait-elle l'impression, et elle trouvait l'olive de ses iris plus que quelconque.En réalité, la seule chose qu'elle aimait vraiment dans son apparence, c'était la masse de cheveux qui cascadaient dans son dos, et qu'elle entretenait avec soin depuis toute jeune. Enfin...

- En tout cas, je vous remercie pour les compliments.

C'était sur que si elle cherchait à se faire complimenter, Kerorian ne serait pas celui qui se bousculerait au portillon pour avoir cet honneur ! Mais c'était un aspect qu'elle aimait chez le rôdeur... Il disait ce qu'il pensait, et ne s’embarrassait pas d'essayer de la flatter. Chaque compliment qu'il lui faisait, aussi rare soit-il, était un cadeau qu'elle gardait précieusement...

- Mais vous avez raison, je suis épuisée et je crois que j'ai attrapé un rhume avec cette satanée pluie... Me coucher tôt me fera du bien. Il faudra juste que je vous installe un lit.




« Parfois, avoir un foyer et une famille ne suffit pas à assurer sa sécurité... »
– Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
avatarMarqué


Messages : 170

Feuille de personnage
Niveau:
19/20  (19/20)
Points d\'Expérience:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   Mer 28 Sep - 17:01


Quelle brave petite il s'était trouvé là ce garnement de Redeye. Gentille comme tout, mignonne et pas prétentieuse pour deux écus. Ah, si seulement ça avait une guerrière, le vieil homme qu'il était l'aurait certainement qualifiée de parfaite...cela dit, la petite chose fragile qu'elle était aiderait certainement son cher héritier à garder les pieds sur terre. Avec une perle pareille à défendre, il ne risquait pas d'oublier l'humanité que le vieillard doutait de lui avoir suffisamment bien appris. Qu'elle ne se batte pas en faisait au contraire le complément du Rôdeur, surtout avec sa minuscule carrure...

"Ho ho ho ! Croyez-moi ma fille, vous les méritez bien !"

Et polie par-dessus le marché ! Agnan revint sur sa pensée, ce petit bout de femme était celui qu'il fallait pour faire la paire avec son garnement aux yeux rouges. Pas facile d'apprendre les bonnes moeurs à un môme dans les montagnes sans même avoir l'occasion de lui montrer à quoi ça ressemble en vrai...et le vieillard craignait que ce gamin sache bien plus faire un feu ou désarmer un adversaire que de trouver les mots justes au bon moment...

Ohlà ! Fatiguée et enrhumée la jeune mère ? Diable ! Il était donc plus que grand temps de rejoindre le royaume des songes...et puis, toute vieille carne coriace qu'il était, l'ancêtre devait bien avouer qu'il était lui-même fourbu d'une telle journée. Il se leva et fit craquer son dos, étirant un peu ses vieux os.


"Ne vous tracassez pas pour moi ma chère, j'ai un toit sur la tête et la plus charmante des compagnies, je n'en espérais vraiment pas autant en voyant les nuages arriver ! Je vais simplement poser ma couverture par terre et me servir de mon sac comme coussin, et ça sera parfait."

Sans se presser, le vieillard s'exécuta et s'installa à même le sol. Ce n'était vraiment pas le meilleur des matelas, surtout à son âge...mais il était un ascète habitué à une vie aussi austère que celle d'un moine. Un sol sec, en toit pour se protéger de la pluie, c'était tout ce dont il avait besoin.
Il échangea quelques dernières courtoisies, du genre "bonne nuit", avec son hôtesse puis s'installa quoiqu'elle en dise, ne tenant pas à ce qu'elle fasse plus d'efforts que nécessaire, surtout pour lui, et le vieil homme passa une assez agréable nuit, en rêvant de l'époque où il apprenait le plus élémentaire de son savoir à un petit garçon aux yeux rouges...

Avec un peu de chance, il pourrait le rencontrer le lendemain, à parler de biens des choses une fois de plus, et sans doute le vieillard aura repris son voyage serein avant que le soleil ne soit à nouveau couché, en sachant son petit-fils entre de bonnes mains et que la relève était déjà assurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La pluie, créatrice de liens sociaux depuis... un certain temps. [PV : Agnan Daeroth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ségolène Royal: "j'ai été trompée"
» Camil Fontaine [C'est à votre tour maintenant !:)]
» JUIN 2013 ✗ ils nous ont quittés
» Depuis combien de temps es-tu là ? [Malka]
» Tu fais du RPG depuis combien de temps ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Daein

 :: Lieux Divers
-