AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 1:31


Le vent soufflait sur les éternelles collines de sables, illuminées d'une lueur bleutée par le sourire blafard d'un clair de lune. Les grains du temps glissaient sur d'entiers hectares, poussés, transportés par le souffle silencieux ou le murmure audacieux d'une brise ou d'une bourrasque dans les ombres, s'écoulant le long de hautes dunes, ou bien s'entassant dans des creux, dépourvu de toute activité. Dans tous les cas, les échos de la plus vide des nuits se heurtaient à un voyageur solitaire, massive silhouette drapée d'un sinistre linceul déchiré, maculé d'innombrables sangs, ne possédant que pour seules affaires des extensions de lui-même, ses amis, ses soeurs mortelles et pourtant ô combien fidèles...

Hatary.
Encore.
De tous les endroits existants en Tellius, les étendues infinies du désert comptaient parmi ceux qu'il répugnait le plus à approcher, encore plus à traverser. Une éternité de mystères dormaient sous ses pieds, sans qu'il ne puisse en avoir connaissance, des passés et des légendes perdus frôlaient son être sans jamais l'autoriser à les saisir. Et c'était sans compter sur sa lame noire, ce miroir maléfique de dans lequel se reflétaient tous ses maux, tous ses vices, qui lui murmurait parfois des souvenirs, des histoires, alors qu'il ne parvenait qu'à peine à séparer la réalité du songe.
Le jour, le soleil hurlait silencieusement sa rage et assommait les voyageurs, les aveuglant et ôtant lentement leurs forces tandis que des dangers guettaient les malheureux égarés, victimes des mirages, des vents ou des créatures des sables.
La nuit, le monde s'inversait et le feu devenait glace, les brûlures se changeaient en engourdissements, la douleur devenait sommeil...

Et puis il faisait chaud sa mère ! Il détestait la chaleur. Sa constitution, sa volonté, son entraînement, ses origines lui offraient une résistance exceptionnelle au froid, à tel point qu'autrefois cela faisait partie de son quotidien durant la saison froide de sortir pratiquer ses exercices réguliers, vêtu d'une simple et humble étoffe usée, à lutter avec pour seule arme sa concentration contre des vents et des températures qui auraient fait fuir des vétérans.
Sauf qu'il n'était jamais parvenu à faire l'inverse. Le chaud, c'est le mal. Un bon feu lorsque l'on est épuisé est exquis, mais cramer connement au soleil alors qu'on a rien demandé à personne ça ne l'est pas, mais alors pas du tout !

Que faisait-il ici alors ?
Oh, c'est très simple.
Il venait retrouver sa compagne. Sa femme, son amante, sa princesse, son rêve, son cauchemar.
Liyu.

Ses pas guidèrent le Rôdeur jusqu'au village où avait trouvé refuge, ses amis, ses proches, tout ce qu'il aurait pu appeler "une famille". Tout ce qui avait déjà tant souffert par sa faute, tout ce qui souffrait encore, parce qu'il n'avait pas su être sensé. Alan, et ses enfants avait trouvé ici un nouveau foyer sur ses conseils, qui avait été une demeure relativement paisible, où Beorcs, Laguz et Marqués pouvaient vivre ensemble.
Mais ce n'était pas un endroit pour Liyu, ni pour la petite Louka qui venait de naître.
Ni pour lui.

La sentinelle en poste l'interpella en l'apercevant. Brièvement, laconiquement, le sinistre guerrier se présenta. Kerorian. Un ami d'Alan et Liyu, le bretteur Beorc et la barde qui venait d'accoucher. Sceptique, le garde finit cependant par le laisser passer. On avait entendu bien des rumeurs à son sujet. Trop de rumeurs. Plus personne ne savait vraiment si c'était un démon venu pour dévorer leurs âmes au plus profond des flammes de l'Enfer, ou un pauvre guerrier qui subissait mille tourments loin de ceux qu'il aimait.
On avait dit que c'était un colosse armuré, au regard dément et à la force titanesque.
On avait dit qu'il était un homme brisé, blessé par tant de malheurs qu'on l'aurait aisément crû mort.
Le Laguz n'avait pas aimé ses odeurs, son apparence, ni la méfiance que lui criait son instinct de survie. Mais la douleur, la tristesse, la détermination qui brillait au fond de cet unique oeil rouge l'avait incité à le croire. Cette nuit, l'étranger qui sentait les vents du nord n'était pas venu pour haïr, mais pour aimer.

Le géant était un fantôme inquiétant dans des ruelles désertées à cette heure. Abandonnées à cause de la nuit, ou de lui ? Il ne saurait le dire, il n'aurait su s'en soucier. Son regard furetait, à un angle, un autre. Il avait bien trop longtemps abandonné les siens ici. Jamais le Rôdeur n'aurait dit à Alan de quitter ses lieux, alors que celui-ci semblait y mener une vie assez pénible, mais satisfaisante, trouvant son bonheur dans sa famille particulièrement complexe et la tranquillité muette du désert.
Mais Kerorian ne voulait pas que sa fille grandisse ici, loin des montagnes qui l'avaient fait rêvé, loin de lui. Il chercha, pas après pas, infatigable même dans le silence de sa solitude.
Ah, la voilà.
La maison de ceux qui voulaient sa mort.
La demeure de ceux qui voulaient lui pardonner.
Ce qu'il aurait pu appeler son foyer, s'il pouvait rester.

Le vagabond drapé de noir ne poussa pas doucement la porte. Il était infiniment plus raffiné que ne le laissait supposer son apparence, plus adroit, plus délicat que personne n'aurait pu le croire. Mais il était trop lourd, trop massif. La maison n'était pas prévue pour lui. Et puis, son ami, quel étrange concept que celui-ci quand on sait ce qu'ils ont vécu ensemble, se réveillerait sans doute en le sentant.
De toute façon, il n'était pas venu pour eux.
Mais pour elle.
Seulement elle...

Lentement, il fit le tour de la maison. Par la fenêtre, il observa le salon, sans s'arrêter. Cela ne l'intéressait pas. Première fenêtre, à l'étage. Non. Suivante, toujours pas celle-là. Troisième. Sa marcha implacable stoppa. Ici ? Sa mémoire était floue. Ces lieux ne lui étaient guère familiers...mais il s'écouta, tendant l'oreille, et le coeur, à ses pensées, son instinct, même à sa Noire Soeur. Cela devait être ici.
Le Rôdeur prit une seconde, deux. Dix. Plus ? Peu importait. Il calma son corps, son esprit. La nuit était sa demeure. La lune, sa mère. Sous son regard, son sourire changeant, il avait grandi, vécu, combattu. Même dans le désert, il pouvait être lui-même, même dans les ombres.
Un instant, son regard solitaire s'égara vers le village. Il pensa à Drake. Une haine calme s'éleva en lui. Le vagabond l'écarta aisément. Contrairement à ce qu'il avait cru, Liyu savait se défendre, surtout contre une telle vermine. Et puis, Alan était là. Il lui faisait confiance, il avait tant regretté d'avoir cru l'avoir tué...cela avait nourri son maléfice. Quel bonheur cela avait été d'apprendre qu'il était en vie.
Et puis Gaël, son fils du futur, digne successeur de son père. Et Kerowyn aussi, quelle fougue, quelle force, quelle beauté. Drake n'avait aucune chance de s'approcher. Et Kira, le voyageur fantôme la craignait. Qu'est-ce que ça devait être pour son ancien bourreau !
Non, Liyu était protégée...mais pas heureuse. Pas ici.
C'était à lui de l'aider en cela, même s'il devait en souffrir. Peu lui importait son sort, tant que celle dont il avait troublé l'existence pouvait sourire sincèrement.

D'un geste lent, Kerorian s'empara de Zwei. ses doigts se refermèrent presque tendrement sur sa poignée familière de l'épée. Elle lui semblait si légère, si douce au toucher. Cette nuit, elle l'aiderait. Une fois de plus. Zwei avait toujours été son amie, sa protectrice, son réconfort. L'épée géante sur son dos n'avait été qu'un fléau, une faux sinistre. Mais il ne pouvait s'en départir.
La bâtarde était lourde. Trop lourde pour un homme normal. Kerorian n'était pas normal. Il était...Kerorian. De cette lame, si épaisse qu'elle pouvait résister aux coups les plus violents, si lourde qu'elle pouvait percer de robustes armures, il alla toquer doucement à la fenêtre de sa bien-aimée.
Cette nuit, il allait lui parler.
Pour une fois, le Rôdeur avait bien des choses à dire.

Enfin, façon de parler...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."


Dernière édition par Kerorian le Mer 3 Fév - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 2:19

Toc.

Elle se retourna dans sa couverture, s'enveloppant dans les draps. Elle dormait, et elle était épuisée. S'occuper d'un enfant n'avait rien de reposant, et elle avait été réveillée une heure plus tôt par les pleurs de Louka qui avait encore été réveillée par un cauchemar. Elle l'avait bercée pendant un bon gros quart d'heure avant de pouvoir la reposer, endormie, dans les draps du lit, à ses cotés. Elle s'était alors rallongée et avait sombré dans un demi-sommeil qui était devenu coutumier. Elle ne pouvais pas se permettre de s'endormir totalement, Louka se réveillait trop souvent...

Toc.

Elle poussa un léger gémissement, agacée. Elle ne pouvait donc pas se reposer en paix ? Elle entrouvrit les yeux, ensommeillée, vérifiant que la petite dormait. Elle s'agitait, ses petits poings repoussant les couvertures, et la barde la couvrit à nouveau pour la garder au chaud. Le feu brûlait toute la nuit au salon, diffusant sa chaleur dans toute la maison, mais les pièces étaient tout de même fraîches... Elle referma les yeux et s'enfouit dans les couvertures, décidée à se reposer avant le prochain réveil de sa fille.

Toc.

Cette fois, le bruit s'était suivi directement d'un léger gémissement émanant de la petite forme roulée en boule à ses cotés et elle soupira. Et voilà, c'était gagné, la petite se réveillait à nouveau... La barde se redressa et se frotta les yeux en grommelant, puis elle tendit les bras vers la petite au moment ou elle commença à chouiner pour de bon.

Toc.

Ouais, ouais... La jeune femme, qui dormait nue par commodité, ramena sa fille contre elle et la tint au creux de l'un de ses bras, guidant l'un de ses mamelons jusqu'à la bouche de l'enfant. Elle avait remarqué que même si elle n'avait pas faim, la tétée avait tendance à calmer les nerfs de son enfant, aussi ne se gênait-elle pas pour profiter de cet atout. Elle se leva ensuite, encore ensommeillée, puis se dirigea vers la fenêtre s'où semblait venir ce "toctoc" incessant qui avait réveillé sa fille. Elle s'enroula cependant au préalable dans sa couverture, protégeant le corps de son enfant qui n'avait certainement pas besoin de s'enrhumer dans l'air froid du désert, puis elle ouvrit la fenêtre.

- Bon, si c'est une blague, ce n'est vraiment pas... drôle...

Le ton de sa voix avait été décroissant jusqu'à-ce que les sons ne meurent dans sa gorge, et elle dévisagea avec surprise, choc même, la personne qui se trouvait sous sa fenêtre. A peu près la dernière personne qu'elle se serait attendue à voir sous sa fenêtre en plein milieu de la nuit. Un enfant blagueur, elle aurais pas dit, mais là...

Le géant était fidèle à lui-même, engoncé dans son armure monumentale, les cheveux hirsutes, et il s'était servi de son épée pour toquer à sa fenêtre. Mais bon dieu, qu'est-ce que Kerorian fichait sous sa fenêtre au beau milieu de la nuit ? Elle sentit tout son agacement s'évanouir. A vrai dire... Elle était plutôt heureuse de le voir... Même si elle aurait aimé dormir un peu plus.

- Kerorian ?

Sa voix était basse, un chuchotement que le vent porta aux oreilles du rôdeur. Elle ne voulait pas risquer de réveiller toute la maison. Le père de sa fille était là, et pour une fois personne n'était là pour le menacer, lui dire de s'en aller... Elle avait l'impression qu'elle le voyait pour la première fois sans aucune contrainte. Elle lui adressa un léger sourire malgré son air fatigué.

- Tu as réveillé Louka... Tu veux que je descende ? Ce serait plus simple pour parler non ?

Elle ne voulait pas laisser sa fille seule dans la maison, mais elle se dit que dans le pire des cas, elle pourrait toujours confier sa garde à Niall, qui était toujours ravi de s'en occuper... Ce petit était un voleur effronté et impossible, mais elle ne pouvait nier qu'il adorait les enfants et que, du haut de ses douze ans, il savait s'en occuper. Il avait un certain instinct pour ces choses-là...



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 3:04

Bon sang, mais ne se réveillerait-elle jamais ? Dans les contes ça marchait toujours ! Mais après tout, il est vrai que les histoires n'étaient jamais...que des histoires. Et s'il la réveillait au milieu d'une belle nuit ? Peut-être valait-il mieux qu'il s'en aille, laissant la jolie barde à ses affaires, quelles qu'elles soient...
Mais non ! Il avait défié la mort, la douleur, le désert, la haine, tout ce qui pouvait terrasser un homme de sa trempe uniquement pour voir cette foutue barde ! Même s'il y avait un connard en train de la forniquer, rien à foutre. Il lui parlerait. Quitte à casser une mâchoire pour se faire.
Fort heureusement, au bout d'un moment, la fenêtre s'ouvrit, et un doux visage, familier, et apaisant apparut. Enveloppé dans une couette et un bébé aux bras, qui fit naître chez le Rôdeur un doux sourire mélancolique,apparut à l'ouverture, un mélange de surprise et de joie sur le visage. Deux émotions complexes pour lui, mais qui lui semblaient...positives. Liyu était contente de le voir. Il avait bien fait de venir, ne serait-ce que pour ça. Même en pleine nuit.
Le Rôdeur avait perdu toute notion de jour et de nuit, de repos et de fatigue. Pour lui, la nuit n'était qu'un domaine familier où la vision baissait et l'instinct s'amplifiait. Le jour, un moment où l'on comptait sur ses sens plutôt que ses réflexes. Avait-il seulement dormi au cours de la dernière semaine ? S'était-il ne serait-ce que nourri ? Il n'en savait rien...
Peu importe.
Le guerrier se força un doux sourire à sa bien-aimée qui lui proposa de le rejoindre, après lui avoir dit qu'il avait réveillé Louka. Cela l'emmerdait en vérité d'avoir réveillé sa fille...mais cela serait arrivé de toute façon, parait-il. Alors stoïque, laconique à l'extrême, le vagabond répondit d'un signe de main pour inviter la chanteuse à le rejoindre.

Qu'allait-il faire une fois qu'elle serait-là, avec lui ? Il pouvait l'embrasser, lui déclarer une nouvelle fois sa flamme, lui offrir tout son amour inconditionnel et absurde, la tuer et dévorer jusqu'au dernier morceau de ses chairs et son âme.
Bah il ne ferait rien de tout ça. Appliquant les plus vieilles leçons de son maître, Kerorian enferma ses sentiments, sa sensibilité, ses peurs au fond de lui, les noyant parmi ses tourments, avec insensibilité. Un vrai guerrier ne connait ni plaisir, ni douleur, ni peur ni amour. Il sait et agit, pour le bien du plus grand nombre, à chaque fois qu'il prend une décision.
En cette nuit, sous un croissant moqueur, le Rôdeur savait le faire.

Lorsque la barde l'eut rejoint, le vagabond borgne mit un doigt en travers de ses lèvres, l'intimant doucement au silence avant de s'éloigner d'un pas, l'incitant à le suivre d'un geste de la main. Par le passé, il avait déjà passé des journées entières sans prononcer un mot, ne s'exprimant que par signes et codes gestuels. Cela lui avait forgé une mentalité différente, qui aujourd'hui résistait tant bien que mal même au pire de toute l'humanité.
Il était la guerre. Le plus horrible de sa violence. Le plus beau de ses alliances. Les extrêmes de tout Tellius se retrouvaient en ce guerrier solitaire. Un être à l'amour, la compassion qui n'admettaient aucune limite.
Cet être à la violence et douleur infinies.
Ce Kerorian, qui tentait chaque jour de déterminer sa place et son identité, jusqu'à se battre sans cesse contre lui-même.


"J'espère que je ne t'ai pas trop dérangée..."

Il s'exprimait, comme il en avait l'habitude. Kerorian était probablement l'un des hommes les plus forts de tout le continent. Doté d'une force et d'une volonté exceptionnelle, affinées par une expérience hors-normes puis sublimées et enflammées par une expérience intense et une malédiction terrible, le Rôdeur avait perdu sa timidité pour devenir lui-même une lame sombre. Brutal, sec, parfois tranchant...et pourtant adoucis par les restes de son humanité qui refusait de succomber. Une arme bien complexe.
Un véritable homme plein de bonté.
Pourtant, c'était surtout...un ascète doux, et généreux. Tout ce qu'il souhaitait à Liyu, à ses amis, au monde entier, c'était de vivre heureux. Kerorian, celui qu'un vieil homme avait recueilli il y a longtemps par hasard, était le plus étrange des combattants du monde. Un colosse à la force démesurée, doublée d'une gentillesse et d'une douceur exceptionnelles.
Sous la lune, avec CETTE femme, il parvenait à être lui-même. Celui-qu'il voulait en ce jour, en cette nuit, être. Un guerrier qui sait assumer ses désirs, ses pensées, et choisir ses mots. Pas un abruti aveugle, pas un berserker brutal, pas une lopette timide.
Lui.
Kerorian. Celui qui dansait entre chaque monde. Celui de la folie et de la logique. De la haine et de la pitié. De la violence extrême et la compassion déraisonnable.

Ce soir. Il avait des choses à dire. A elle, uniquement elle.
Il marcha dans les rues, accompagnée de la barde. Sa compagne ? Son enfer ? Peu importait. La souffrance, physique, mentale...ce n'était plus que des mots pour lui. Du moins, voulait-il s'en persuader.
Car toute sa force, sa volonté, sa sagesse issue d'un vieux maître de plusieurs siècles, ne l'avaient suffisamment préparée à changer la vie d'une femme. De la sienne.
Il chercha à gagner du temps, à se préparer lui-même à ce qui l'attendait, à ce qu'il voulait dire. Même le combattant avec l'un des plus haut potentiels de Tellius ne pouvait affronter la peur d'un refus de celle qu'il pensait aimer.


"Belle nuit, n'est-ce pas ? ...Tu as froid ?"

Kerorian marchait à la gauche de la barde, la laissant dans son angle mort, celle de cet œil qu'il préférait garder fermé en sa présence. Mais lorsqu'il tourna la tête vers elle, elle lui sembla...si fragile. Expert, il le savait. D'un seul geste, de dix manières différentes il aurait pu abattre la barde. Revers, direct, crochet, retour interne, coup inversé, poing tournant, il y avait tant de façon de l'envoyer à la mort, ou de la mettre au tapis et la laisser mourir, en une seule seconde... Avec un peu de chance, il pouvait frapper si vite, si fort, qu'elle aurait pu succomber avant même de savoir ce qui s'était passé, ou d'avoir pu être trouvée.
Pourtant, maître et dément qu'il était, sa seule pensée fut de se défaire de sa cape, une nouvelle fois, pour la passer très doucement autour des épaules de la jeune mère. Celle-ci était usée, rapiécée même, mais toujours aussi robuste, plus armure que décoration, car prévue pour un véritable aventurier, un homme sans peur et sans limites. Et en cette nuit, il l'offrait une nouvelle fois à celle qu'il aimait, pour la protéger, non plus des fourmis mais du soupir glacé du désert.

Il n'osait pas s'engager définitivement. Même lui avait peur...alors il repoussait l'échéance. Pourtant, il n'y avait aucune échappatoire, il le savait.
Il le voulait.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 4:04

Il lui fit un léger signe de la main pour l'inviter à le rejoindre. Elle lui adressa un léger sourire et hocha lentement la tête avant de disparaître à nouveau derrière la fenêtre. Louka semblait calmée, mais elle s'accrochait toujours à son sein et elle poussa un soupire. Elle allait vraiment devoir réveiller Niall... Elle se dit qu'elle devait cesser de se reposer sur lui. Le gamin lui avait fait part de son désir de partir, et elle ne pouvait pas le retenir s'il décidait de s'en aller. Elle allait devoir apprendre à se débrouiller sans le gamin pour prendre soin de sa fille quand elle avait réellement besoin de repos. Mais pas maintenant. Là, Kerorian était là, et elle devait le rejoindre.

Elle se glissa dans la chambre du gamin, qui se montra au moins aussi peu enthousiaste qu'elle de se faire réveiller ainsi au beau milieu de la nuit. Elle lui confia la petite Louka, et il se fendit d'un sourire en se rendant compte de ce qu'elle lui demandait. Il adorait s'occuper des enfants. Sans broncher, il prit la petite entre ses bras et la berça doucement, avec une certaine adresse, tandis que Liyu le remerciait d'un sourire et le laissait avec sa fille. elle se glissa à nouveau dans sa chambre le temps d'enfiler une robe de laine blanche à longues manches, puis elle descendit discrètement les marches pour sortir de la maison et rejoindre... Son amant ? son homme ? Ou simplement le père de sa fille ? Elle se glissa à ses cotés, les mains dans les poches de sa robe, et le suivit dans les rues qu'elle connaissait à présent si bien...

- J'espère que je ne t'ai pas trop dérangée...

Elle secoua légèrement la tête. En vérité, elle aurait aimé quelques heures de sommeil de plus, mais avec les réveils à répétition de Louka, elle n'était plus à ça près... Ses yeux étaient cerclés de noir, mais elle n'y pouvais pas grand chose, aussi se contenta-t-elle de prendre les faits avec un certain fatalisme.

- A vrai dire, j'aurais bien dormi quelques heures de plus... Louka passe son temps à se réveiller au beau milieu de la nuit, et cela fait une éternité que je n'ai pas passée une nuit complète... Enfin, c'est l'impression que j'ai.

Elle jeta un œil à Kerorian et se mordit les lèvres. Quand elle voyait l'état dans lequel il était... Elle avait l'impression d'être affreusement égoïste lorsqu'elle se plaignait de ses petits tracas de mère. Le rôdeur n'avait visiblement pas vu de douche depuis longtemps, il sentait fort, et ses traits semblaient émacies par des semaines de veille. Elle n'avait pas le droit de se plaindre.

- Belle nuit, n'est-ce pas ? ...Tu as froid ?

Il se défit de sa cape et la posa sur les épaules de la barde, qui s'enroula dedans avec un regard reconnaissant, quoi qu'un peu gêné. Elle avait froid, qu'est-ce qu'il devait en dire lui ? Il avait fait tout le chemin pour venir ici, dans le sable, sous un soleil de plomb alors qu'il avait horreur de la chaleur, puis dans le froid glaciale de la nuit du désert... Elle fut prise de l'envie soudaine de se couler dans ses bras, de le serrer contre elle, de lui montrer comme elle était heureuse qu'il soit venu la voir, même au beau milieu de la nuit, malgré les souffrances qu'il semblait endurer... Il n'avait clairement pas l'air bien portant.

- Merci...

Elle continua de le suivre, levant parfois les yeux sur la voûte étoilée qui les surplombaient. Elle se demandait où Kerorian comptait l'emmener... Elle se mordilla à nouveau les lèvres.

- Tu n'as pas l'air au mieux de ta forme... C'est de pire en pire, à chaque fois que tu viens... Tu est de plus en plus maigre, tu ne prend pas soin de toi...

Elle s'arrêta de marcher et leva vers lui un regard profondément inquiet. Elle glissa ses petites mains dans celles, énormes, du colosse qui était le perd de sa fille, et fronça légèrement les sourcils pour marquer son inquiétude.

- Tu devrais te laver et manger... Tu as une mine épouvantable.



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 4:40

Ah, par l'Enfer, que diable répondre à cette petite femme ? Il l'avait dérangé alors qu'elle avait besoin de sommeil. Il le savait, il s'en doutait. Pourtant, il n'avait qu'à peine hésité. L'enjeu était bien plus grand qu'une seule nuit...cela, le Rôdeur l'avait appris à ses dépends, au cours de ses très longues souffrances. Le monde...était horrible. Tout autant qu'il était magnifique.
N'importe qui pouvait vouloir vous poignarder dans le dos. N'importe qui pouvait l'en empêcher. Ici, ou ailleurs, les risques étaient les mêmes. A une différence près. Chez lui, à Daein, il pouvait être là.

Liyu sembla apprécier la cape, et réfléchir, tout comme lui, à ses mots. Mais le géant du nord n'était pas dérangé par le froid. Même celui, glacial, de la nuit du désert. Il était un vétéran, malgré son "jeune" âge, des hautes montagnes du plus froid des territoires. Voire le sol et les pierres geler était banal pour lui, sentir son souffle se givrer au sortir de ses lèvres, était une longue partie de son enfance.
Toutefois, la barde fit remarquer, encore une fois, qu'il semblait bien mal portant. Le guerrier, insensible par expérience, dévotion, et malédiction, se regarda, comme s'il se scrutait à travers son épaisse armure. De plus en plus maigre hein ? Cela était probablement vrai...combien de temps cela faisait-il qu'il ne s'était pas occupé de lui-même ? Une semaine ? Un mois ? Un an ? Plus ? La notion du temps, et de la douleur lui échappaient complètement...

Sans le surprendre vraiment, la petite barde se posta devant lui pour interrompre sa marche. Il s'arrêta. Elle plaça ses toutes petites mains dans les siennes, il les serra doucement. La peur non plus, il ne la comprenait plus. Les concepts de vie, de mort, d'amour et de haine étaient...compliqués désormais. Tout ce dont il parvenait réellement à se souvenir, régulièrement, était que cette fille, elle, et uniquement elle, cette Liyu, était importante pour lui.
Elle lui fit remarquer qu'il avait une mine épouvantable, après lui avoir dit qu'il devrait se laver et manger. Par un bête réflexe, le géant martial porta un bras à son nez, se reniflant. Absurde. Cela faisait un moment qu'il ne sentait plus rien, et certainement pas ses propres odeurs. Aurait-il seulement discerné celle du sang frais ? Sans doute, mais pas par l'odorat. Quant à l'alimentation...il n'avait jamais faim. Enfin si, au contraire. Le guerrier n'était jamais rassasié, mais jamais de nourriture. Il voulait sans cesse...autre chose. Autre chose qu'il se refusait.[/i]

"C'est bien plus compliqué que cela...je te l'expliquerais un jour."

Son oeil solitaire se plongea dans le regard de la barde inquiète. Oui, cela il le voyait, dans ses yeux verts, le reflet de ce colosse sous le clair de lune. L'un des plus grands, puissants et violents guerriers qui vécurent durant ce siècle. Une pauvre loque mal-portante. A tout moment, son corps pouvait définitivement céder sous la pression qu'il lui imposait. Sous-alimenté, sur-exploité, sans sa constitution presque surnaturelle et la puissance de son épée, il serait très certainement mort, oublié et abandonné dans un coin, depuis longtemps.
Pourtant il survivait, encore, et encore. Aux blessures, à sa propre force, aux tourments les plus sombres. Kerorian avait encore quelque chose à faire...et depuis un moment, il savait quoi. Les pouvoirs de la Dragonslayer ne servaient pas qu'à la guerre...


Débarrassé de la douleur, de la honte, de la peur, le colosse se pencha sur Liyu, pliant les genoux pour s'abaisser doucement à sa hauteur, serrant tendrement ses fragiles mains entre les siennes, si puissantes malgré leur aspect décharné, et posa lentement ses lèvres sur les siennes. "Enfant", le Rôdeur se serait presque enfui à une telle pensée. Aujourd'hui, c'est à peine s'il était vivant. Que pouvait-il bien craindre ?
Bien trop grand toutefois pour se sentir à l'aise, le titan posa un genou à terre, sans lâcher les mains de la jeune mère, sans les serrer plus que de raison. La barde aurait voulu s'enfuir subitement qu'il ne l'aurait pas retenu. Il savait la terreur que pouvait ressentir les gens en sa présence, les déviances soudaines que lui-même n'avait pas senti. Avec Liyu, il ne commettrait plus d'erreurs.
Pas encore une fois.


"Liyu, j'ai des choses à te dire. C'est très important."

Quelques mots, juste quelques uns de plus, et peut-être que leurs deux...non, trois vies seraient totalement bouleversées. Tout changerait, pour le meilleur et le pire. Peut-être parviendrait-il à surmonter le plus souvent ses souffrances et à devenir...un chic type, comme on disait autrefois. Ou alors un jour, succomberait-il à la démence et cela mettrait fin à tout, et dans ce cas que le monde brûle et que les déesses pleurent leur impuissance.
Son regard solitaire se planta solidement dans celui de la jeune barde. Il n'avait plus peur. Plus peur de rien depuis que ses seules compagnes étaient Mort et Folie. Que craindre d'une fille aussi adorable après ça ?


"Je voudrais que tu repartes avec moi, à Daein. Et qu'on y vive. Ensemble."

Pas question de laisser un doute, une incertitude dans ses mots. La barde n'était pas à lui, elle avait le droit de choisir...de préférer un endroit, voire un homme, qu'un autre. Mais cette nuit, sous ce sourire blafard d'argent, Kerorian proposait un nouveau foyer, plus froid, plus...humain, plus nourrissant à ceux qu'il pouvait vraiment considérer comme sa famille.
Tous les...trois. Il pouvait y avoir un nouvel avenir. Le Rôdeur n'avait plus peur de rien, pas même de se sacrifier, corps, coeur, et âme, pour les siens...ni de s'abandonner au feu qui brûlait au fond de lui, n'aspirant qu'à se déchaîner sur le monde entier.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 12:20


- C'est bien plus compliqué que cela...je te l'expliquerais un jour.

Elle ne voyait pas ce qu'il y avait de compliqué. Il était maigre, elle le sentait, même les mains qu'elle tenait entre les siennes, malgré leur largeur, était décharnées. Il était clairement gravement sous-alimenté. Il avait besoin de manger, il mangeait et c'était tout... Et pour ce qui était de l'hygiène, mais bon sang c'était un impératif ! Il allait vraiment chopper une maladie à force de ne pas prendre soin de lui... Et puis le rôdeur fit quelque chose à laquelle elle ne s'attendait pas.

il baissa un genoux à terre pour se mettre à sa hauteur et posa ses lèvres sur celles de la barde.

Choquée, surprise, elle ne chercha cependant pas à se dégager. Quelque part... Elle était femme, elle avait connu la maternité, mais pour ce qui était d'embrasser un homme, cela ne s'était fait qu'une fois, sous l'influence de l'alcool... Et elle n'avait que de très vagues souvenirs de cette soirée. La sensation était, quelque part, nouvelle pour elle, et elle fut surprise de trouver cela... agréable. Elle ferma les yeux et se laissa aller. Après tout, il était le père de sa fille, elle ne voyait pas ce qu'elle faisait de mal... Lorsqu'il rompit le baiser, elle avait le souffle légèrement court et ses genoux s'étaient changés en gelée. Légèrement étourdie, elle s'accrocha aux mains de Kerorian.

- Liyu, j'ai des choses à te dire. C'est très important.
- Hein..?

Il lui fallut un moment pour retrouver sa contenance, rappelée sur terre par les mots du rôdeur. Le baiser l'avait totalement chamboulée, et elle sentait son cœur battre fort la mesure dans sa poitrine, cognant et cognant encore contre ses côtes. Elle regarda Kerorian, l'air troublé, et son sérieux finit de la ramener sur terre et elle se pencha un peu sur lui avec inquiétude. Il avait l'air mortellement sérieux, et elle se demandait qu'est-ce qui pouvait être aussi grave, au point qu'il vienne la voir au beau milieu de la nuit et dans un tel état. Elle ne fut pas déçue.

- Je voudrais que tu repartes avec moi, à Daein. Et qu'on y vive. Ensemble.

Son souffle se bloqua dans sa gorge, et elle dut prendre quelques secondes pour le reprendre. Partir d'Hatary, pour aller vivre à Daein ? La tête lui tournait. Ce n'était peut-être que la fatigue cela dit... Son regard se porta derrière le rôdeur, dévisageant l'immensité du désert, comme si elle cherchait à voir les terres qui se situait par delà les dunes de sable, cette terre où il voulait l'emmener pour vivre avec elle. Pour qu'il puisse voir sa fille grandir, qu'il puisse s'en occuper avec elle...

C'était une perspective qui lui plaisait. Elle aimait bien le désert, mais la chaleur étouffante de la journée lui pesait, et le contraste avec la fraîcheur de la nuit l'avait déjà rendue malade une ou deux fois. Elle était habituée au climat doux de Criméa, et les choc thermiques était une chose qu'elle ne supportait pas très bien. Mais aller à Daein... Voilà une perspective qu'elle n'avait encore jamais imaginé.

Cela représentait un nouveau bond dans l'inconnu. Quitter ce village, où mine de rien elle commençait à connaitre des gens, pour aller s'installer dans un lieux totalement différent, un pays montagneux et froid... Mais Kerorian semblait y tenir. Il ne l'avait évoqué qu'une fois, mais rien que cela montrait à quel point il y accordait de l'importance. Et puis, si elle se souvenait bien, il venait lui-même de Daein, et il était normal qu'il souhaite y élever sa fille. Quand à elle... Elle n'avait plus de famille à Criméa, puisqu'elle ne savait pas encore ce qu'étaient devenus ses frères et sœurs survivants.

Et puis... Même le climat froid de Daein était sans doute préférable aux incessants changements de température du désert... Sans compter qu'elle n'avait que très peu de moyens de subvenir à ses besoins dans le désert. Daein lui offrirait peut-être plus de possibilités. Et puis, pour le coup, si ils formaient réellement une famille, Louka aurait son père près d'elle.

Argument décisif.

Elle se mordit les lèvres, et ses mains tremblaient légèrement dans celles de Kerorian. Elle reporta son regard sur le visage ravagé du rôdeur et dégagea l'une de ses mains pour la tendre timidement vers le visage de Kerorian. Elle écarta quelques mèches de cheveux vagabondes et hocha la tête, un seul coup, un peu sec à cause de sa nervosité.

- Je... Nous te suivront à Daein.

Son esprit était plein de préoccupations. Il allait falloir qu'elle récupère ses maigres affaires, qu'elle en parle à Alan et aux enfants venus du futur... Cela serait peut-être aussi pour le mieux pour lui et Kwendal, qui retrouveraient un peu d'intimité. Parfois, elle avait l'impression d'être... Encombrante.



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow


Dernière édition par Liyu le Lun 1 Fév - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 13:26

Liyu avait semblé très troublée par ses actes. Tout particulièrement par leur baiser...mais au moins, elle ne le repoussa pas. Au contraire, le Rôdeur osa même pensé qu'elle s'y était abandonné, l'espace d'un instant. Bien que rigide, il n'avait lui-même su rester de glace en retrouvant les douces lèvres de la chanteuse, de partager ce moment d'intimité au clair de lune, et sans être manipulé ou étourdis par une source extérieure à leur...quoi, couple ? C'était une notion compliquée...mais elle semblait plutôt appropriée.

Autrefois, Kerorian n'aurait pas eu le courage de venir comme ça et de déclarer ses intentions de façon aussi brut. Il aurait eu trop peur de "bousculer" la Criméanne, ce qui arriva d'ailleurs à en juger par sa soudaine tétanie. Il y était peut-être allé un peu fort...après tout, elle devait être épuisée de vivre ici, avec un nouveau-né. Le vagabond ne se rendait plus compte de rien, entre ses moments d'absences, ses crises et sa propre fatigue il lui était devenu impossible de raisonner clairement sur un domaine aussi flou que celui des sentiments humains.
Alors il fit ce qu'il avait de mieux à faire, attendre.
Et il attendit, agenouillé devant celle qu'il pouvait considérer comme sa bien-aimée, comme un amant devant sa promise, il attendit qu'elle se décide, sans lâcher ses mains. Autrefois, le guerrier avait été un jeune homme d'une assez bonne patience. Aujourd'hui, la notion du temps était abstraite pour lui. Les heures, les secondes, ne faisaient plus vraiment de différence à ses ye...son œil.

Au bout d'un moment, la barde se mordit les lèvres. Ses mains tremblaient, mais il ne le sentait pas. Son regard était fixé sur le doux visage de la Criméane qui finit par tendre une main vers son visage. Kerorian n'aimait pas être touché...mais pour elle, il se laisserait faire. La jeune mère se contenta d'écarter quelques mèches encore plus rebelles que Niall, puis hocha la tête, avant de lui annoncer qu'elles le lui suivraient.
Elles, car Liyu avait pris soin de corriger sa phrase pour englober également Louka. Les lèvres du Rôdeur se fendirent d'un maigre et sincère sourire. Pour une fois, la première depuis bien longtemps, il sentait quelque chose de...chaud en lui. Quelque chose qui lui redonnait espoir et lui faisait prendre goût à la vie.
Cela s'appelait le bonheur.

L'énorme fils des montagnes acquiesça doucement, se sentant étonnamment fatigué de l'approbation de Liyu. Il avait bien sûr envisagé son refus, et ce qui en aurait découlé ne lui plaisait pas du tout. L'avoir entendu dire qu'elle acceptait le soulageait de quelque chose, et cette délivrance semblait vouloir lui couper les jambes. Bah, il n'allait pas se laisser faire par des émotions !
Lentement, le Rôdeur se remit debout, ne lâchant que très tardivement les mains de sa...compagne ? Oui, cela semblait être le bon terme, puis tourna son regard solitaire vers la lune souriante. Liyu allait probablement aller finir sa nuit maintenant - sans même qu'il envisage qu'elle serait trop troublée pour dormir - et lui l'attendrait, probablement en allant se nettoyer. Il se souvenait plus ou moins, peut-être, où faire ses ablutions.
Mais il ne voulait pas que leur soirée se termine ainsi. Kerorian voulait rester encore un peu avec elle, prolonger ce moment d'intimité, juste tous les deux, paisiblement, dans la nuit. "Une balade en amoureux", comme on disait. Cela le fit sourire d'un air un peu moqueur, mais aussi amusé.
Finalement, le vagabond tourna à nouveau son regard vers la chanteuse. Elle était si frêle, si belle, si gentille...c'était pour elle en vérité, qu'il parvenait à lutter contre ses tourments. Même lorsqu'il avait commencé à nourrir une haine à son encontre, persuadé que tout était de sa faute, qu'il aurait été facile de la désigner comme la responsable de ses malheurs, il n'avait pas fallu grand chose pour qu'il reprenne le combat.
Cette fille avait décidément un bien étrange pouvoir sur lui, et il n'y avait même pas l'excuse du volume mammaire...


"Nous avons vraiment une très belle nuit...accepterais-tu d'en profiter un peu avec moi ?"

Avec ces mots, énoncés d'une voix calme, le Rôdeur tendit une main à la barde. Son maître avait pour habitude de dire "il y a du bon et du mauvais en tout", un concept que n'importe qui pouvait admettre en un rien de temps...mais qu'il fallait vivre pour vraiment le comprendre.
Sa "malédiction" l'avait rendu fou, avait failli briser une nouvelle fois de nombreuses vies, et avait détruit bien des familles. Mais quoiqu'on en dise, cette épée lui avait permis de fonder la sienne...et d'avoir le courage de dire, et agir comme il le pensait. C'était une bien maigre compensation, et fort égoïste...
Mais n'avait-il pas le droit de penser à lui-même, ne serait-ce que cette nuit ? Juste une fois, seul avec sa compagne d'infortune...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 14:54

Il souriait. Vraiment, un vrai sourire, et elle cru même voir son œil unique briller un peu. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas vu une telle expression sur son visage, et elle s'en sentit étrangement émue. Ça allait nécessiter de l'organisation, un voyage jusqu'au rude et froid pays de Daein, mais cela en valait la peine, rien que pour avoir vu cette expression sur le visage de Kerorian. Elle se demanda brièvement comment Alan prendrait cette décision soudaine. A vrai dire, elle n'en revenait pas tout à fait elle-même. Il avait tant fait pour Kerorian et pour elle, elle ne pouvait pas partir sans lui offrir une compensation pour son aide... Mais elle n'avait rien à lui offrir. Elle était barde itinérante, elle n'avait pas vraiment encore de chez elle ou de richesse propre, elle n'avait que Niall, Louka et sa harpe dont elle avait besoin pour vivre.

Elle fut tirée de ses pensées par la suggestion de Kerorian, qui voulait profiter de la nuit avec elle. Elle pensa rapidement à Louka, encore dans la maison, mais Niall s'en occuperait très bien pour la nuit, et elle était trop nerveuse pour espérer arriver à dormir malgré la fatigue. Elle hocha à nouveau la tête pour accepter sa proposition, moins sèchement que tout à l'heure. Elle serra les pans de la lourde cape contre elle pour se maintenir au chaud, puis revint aux cotés de Kerorian et recommença à marcher pour sortir définitivement de la ville. Elle avait soudainement envie de plus d'intimité avec le rôdeur, de sortir des rues et du regard des maisons aux fenêtres éteintes. Alors qu'elle marchait, son regard se portait devant elle, sur l'immensité du désert éclairé par la lueur pâle du croissant de lune. Elle avait l'impression que le sable était devenu de la poudre d'os légèrement scintillante.

Elle était troublée. Elle repensait au baiser qu'ils avaient échangé, elle repensait à cette première rencontre à l'auberge, où l'alcool lui avait embrumé l'esprit au point qu'elle ne commette l'irréparable. Une nuit, dont elle gardait de vagues souvenirs, et de laquelle le rôdeur était sorti fou amoureux d'elle alors qu'elle-même ne le connaissait pas assez pour pouvoir se prononcer. L'amour était un sentiment complexe, et elle n'avait pas la prétention de le comprendre, loin de là... Mais avec ces quelques rencontres, avec ce qu'ils avaient partagés, elle et lui... Elle avait l'impression qu'une petite flamme brillait au plus profond d'elle, demandant à être attisée, réclamant du combustible pour pouvoir flamber avec intensité. Elle ressentait de l'affection pour Kerorian, et pas simplement parce-qu'elle avait pitié de lui et qu'elle se sentait profondément responsable de son malheur. Elle apprenait à le connaitre, à comprendre la manière dont il fonctionnait.

Elle le regarda, et ce qu'elle vit failli lui faire monter les larmes aux yeux. il était sale et ses joues étaient creusées, chacun de ses pas semblait pesant. il était franc et directe, mais elle sentait, sous les couches de son mal-être et de son trouble, qu'il gardait encore de cette innocence qui le caractérisait lorsqu'elle l'avait rencontré pour la première fois. Il était tombé amoureux d'elle, presque un an auparavant, et cet amour n'avait cessé de guider sa vie depuis l'or. Elle s'arrêta de marcher, légèrement tremblante. Le froid n'y était pour rien.

- Je suis tellement désolée...

Elle ne retint plus ses larmes qui se mirent à rouler lentement sur ses joues. Elle était désolée de ce qu'elle lui avait fait. Elle était désolée que leur rencontre se soit soldée par une nuit qui avait changée leur vie à jamais. Elle était désolée qu'il ait tant souffert par sa faute. Elle était désolée de ne pas avoir pu l'aimer, dès le premier jour, autant qu'il ne l'avait aimée. Il fallait du temps pour que les sentiments se développent, mais ce temps, ils allaient le prendre. Parce-qu'elle le suivrait, à Daein ou peu importe où il voudrait s'installer, et elle serait là lorsqu'il en aurait besoin. Avec sa fille. S'il y avait une seule chose qu'elle ne regrettait pas de cette aventure... C'était la naissance de Louka. Le bébé était le trait d'union entre la chanteuse et le rôdeur, et si Liyu ne le savait pas encore, elle serait le ciment de leur relation.



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 15:53

Cette nuit n'était pas un rêve, cette fois-ci il en était conscient. Cependant, elle état si...merveilleuse que le Rôdeur se demanda s'il n'était pas encore dans un de ces étranges songes éveillés. Liyu qui se laisse embrasser, puis qui accepte de vivre avec lui, et enfin qui fait un tour en sa compagnie pour profiter un peu du calme et de la fraîcheur de la nuit, juste tous les deux.
Ils marchèrent tous deux, jusqu'à la sortie du village, paisiblement. Dans le silence, car le taciturne Rôdeur était encore plus bloqué qu'à son habitude. Son plan avait été "Rencontrer la barde, lui offrir de repartir avec lui à Daein", ce qui avait d'ailleurs été un beau succès à priori. En revanche, la suite état totalement improvisée. Que devait-il dire, ou faire ?
Son regard s'égara à nouveau vers la lune souriante. Qu'en était-il réellement de ses sentiments ? Toute cette histoire d'amour, de coup de foudre...désormais, il n'y croyait plus trop. Les histoires de cœur étaient toujours complexes parait-il, et le dépassaient complètement. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il souhaitait plus que tout que Liyu soit heureuse, et qu'il aimait être avec elle. Cela lui suffisait à définir cela comme "son" amour. Oui, cela ferait probablement plaisir à la chanteuse de se savoir aimée...

Inspiré par ces succès récents, et par la clarté du ciel nocturne dans le désert, le Rôdeur rassembla son courage et se tourna vers la jeune mère qui s'était arrêtée. Celle-ci le regardait déjà, mais quelque chose n'allait pas. Dans la nuit, et dans son état, le vagabond dut faire attention plus longuement qu'il ne l'aurait voulu pour remarquer le problème.
Elle pleurait ? Mais...pourquoi ? Qu'avait-il donc fait ? Que devait-il faire maintenant ? La chanteuse avait semblé au pire troublée jusqu'alors, pourquoi fondait-elle en larmes d'un seul coup ?

Et pour couronner le tout elle s'excusa lourdement, comme si elle était mortifiée. Totalement déboussolé, Kerorian ne savait pas comment réagir. Déjà qu'il était perdu quand tout allait bien, mais alors face à une crise émotionnelle c'était la fin du monde.
Un peu timide, un peu angoissé aussi l'idée d'aggraver encore les choses, le Rôdeur tenta toutefois sa chance et s'approcha doucement de la barde, venant l'enlacer méticuleusement. Avec son armure et ses problèmes, il n'était pas certain de pouvoir gérer parfaitement l'étreinte. Mais ça valait le coup de tenter, doucement, Liyu semblait du genre émotive, affective...et le vagabond avait souvent vu des gens s'enlacer quand les choses allaient mal.
Bon, il en avait souvent vu aussi se crier dessus et se mettre des pains, mais ça c'était pas son genre.


"Ce n'est pas grave, ne t'en fais pas."

Dans sa tête, pour autant qu'il parvenait à suivre une pensée cohérente, le Rôdeur essaya de comprendre ce qui avait déclenché cette crise de larmes aussi soudaine qu'inattendue. Etait-elle heureuse de le revoir ? Triste à l'idée de partir d'Hatary alors qu'elle y avait ses amis ? C'était peut-être ça, elle pensait devoir l'accompagner à cause de la petite...
Non, si ce n'était que ça elle pouvait rester, comme elle le faisait déjà maintenant. C'était autre chose. En lien avec lui très certainement, peut-être à propos de toute leur relation ? C'est vrai que ce n'était pas facile...sans doute se sentait-elle responsable de tout ce qui lui était arrivé. Cela semblait avoir du sens...
Certes, quelque part ce n'était pas entièrement faux...mais ce n'était certainement pas vrai ! C'était le moment d'assurer, et de la rassurer. S'il pouvait vraiment marquer des points, comme on dit, et lui donner un peu d'espoir quant à un meilleur avenir, pour eux tous, c'était le bon moment.


"Tout va s'améliorer maintenant...on aura une vraie maison, juste pour nous, on aura de quoi se chauffer l'hiver, manger chaud le soir et offrir une belle enfance à notre fille, tous les trois..."

Il disait cela pour la réconforter à l'origine...mais à mesure que les mots quittaient ses lèvres, la vision de cet avenir plutôt radieux s'implantait dans ses pensées. Cela lui faisait envie, le Rôdeur voulait voir cette petite gamine grandir, courir et rire parmi les terres qui l'avaient vu naître, il voulait savoir la chanteuse sereine, à ne pas s'inquiéter des lendemains difficiles. Il les protégerait, il les aimerait, c'était pour cela qu'il luttait.
Il n'était plus seul...


"Et puis...l'été n'est pas si froid à Daein, on s'y plaira...et au pire, je continuerais à te prêter ma cape. J'espère juste qu'elle aura meilleure allure à ce moment."

Sa patrie était rude, et l'hiver redoutable. Mais ce n'était pas non plus une banquise, même si une Criméane trouverait sans doute le climat frais. Kerorian sourit un peu, malgré lui, en imaginant sa vieille cape servir encore et encore de couverture...il y avait quand-même mieux à donner à la barde qu'une étoffe usée et déchirée, quand bien même le Rôdeur l'appréciait ainsi.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 17:52

Lorsque le rôdeur la prit dans ses bras, elle s'y coula malgré la rigidité des plaques de fer qui couvraient tout son corps. Ce n'était pas particulièrement confortable, mais le geste signifiait beaucoup pour elle, et elle se prit à l'apprécier, même si c'était plus symbolique qu'autre chose. Elle ferma les yeux et pleura en silence alors qu'il tentait de la rassurer, et elle se prit à détester l'armure qui l'empêchait de profiter de la chaleur de Kerorian. Elle était transie, et la cape qu'il lui avait prêtée, élimée, ne suffisait pas à la réchauffer autant qu'elle l'aurait voulu.

Elle aima l'image qu'il dépeignit de leur possible avenir, l'idée d'une maison à eux, où leur fille pourrait grandir et devenir une femme belle et forte avec ses deux parents. Elle s'en voulait de ce qu'elle avait fait à Kerorian, des souffrances qu'il lui avait causées, elle trouvait injuste de ne pas avoir souffert autant que lui, mais si l'avenir pouvait se montrer plus clément avec eux, alors elle allait se tendre vers lui et le saisir à pleines mains. Elle le modèlerait et en ferait quelque chose de resplendissant.

- Et puis...l'été n'est pas si froid à Daein, on s'y plaira...et au pire, je continuerais à te prêter ma cape. J'espère juste qu'elle aura meilleure allure à ce moment.

Elle esquissa un léger sourire en resserrant les pans de la cape sur ses épaules, sans chercher à se dégager de l'étreinte de fer du rôdeur. Elle ferma plutôt les yeux, se laissant bercer par lui. Elle ne savait pas encore trop agir. Elle voulait rendre son étreinte au géant, mais il était épais, et l'armure n'arrangeait rien... Elle avait peut de ne même pas arriver à faire le tour de son corps de ses bras, et étreindre une armure n'avait rien de bien folichon. Elle se contenta donc de se rouler en boule contre lui, soupirant légèrement, son souffle formant une légère buée blanche à cause de la condensation.

- On te trouveras une cape en meilleur état... Une qui n'ait pas de trous, plus épaisse et plus chaude. Comme ça, lorsque tu me la prêtera, je ne voudrais plus te la rendre parce-qu'elle sera trop confortable, du coup on devras t'en retrouver une et on auras chacun une cape.

Elle imaginait déjà les petites anecdotes qui parsèmeraient leur vie et celle de leur fille. Et lorsque Louka serait grande, ils pourraient lui dire des tas de choses, comme les petites habitudes qu'ils avaient, les difficultés qu'ils avaient rencontrés et la manière dont ils les avaient surmontées... Ils formeraient une véritable famille. Avec un père, une père, et une fille merveilleuse. Et puis... Elle tilta.

Elle était coutumière des familles nombreuses. Elle avait après tout eu cinq frères et sœurs. Aussi, rien d'étonnant à ce que son esprit ne dérive vers la perspective de peut-être, un jour, faire un ou deux autres enfants. Elle se sentit rougir, la chaleur envahissant lentement son visage, et elle secoua légèrement la tête pour se sortir cette idée de l'esprit. Non mais vraiment, à quoi elle pensait ? Faire un enfant, cela impliquait de...

NON ! On mets le hola tout de suite ! Calme Liyu, calme... En un éclair, un de ses souvenirs de leur première soirée lui revint en tête, le corps de Kerorian la surplombant, les sensations qu'elle avait découvertes... ... ... Elle se serait giflée de repenser à des choses pareilles. Mais qu'est-ce qui lui prenait bon sang !?

Elle jugea plus prudent de se soustraire à l'étreinte de Kerorian. Souplement, elle se dégagea de ses bras et s'éloigna de quelques pas. Dans le noir, il n'était pas aisé d'en juger, mais elle avait les joues totalement rouges et elle tentait tant bien que mal de le cacher derrière le col de la cape. Pour le coup, elle était totalement en plein bug mental. Elle pensait se connaitre pourtant, elle n'aurait jamais cru qu'elle penserait à ce genre de chose dans ces circonstances... Elle se sentait honteuse.

- Hrm...



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 21:26

Kerorian profita tant bien que mal de leur étreinte. Cela avait quelque chose de...réconfortant pour lui aussi. Et puis, il avait la sensation que cela le rapprochait un peu de Liyu. La barde lui répondit d'ailleurs à propos de sa cape, probablement un peu d'humour en lui faisant subtilement remarquer qu'il était en lambeaux, et pas que de corps.
Cela l'avait fait sourire. Il lui était difficile d'attendre quoi que ce soit de la vie, mais cette nuit semblait lui offrir de nombreuses et belles promesses...avant de sentir quelque chose n'allait pas. Peu habile dans les sentiments, le Rôdeur savait tout de même reconnaître une crispation aussi brutale que subite, ce qu'avait subi apparemment la chanteuse qui se dégagea de son étreinte quelques instants plus tard avant de s'éloigner de trois, quatre pas en toussant.

Une nouvelle fois, le vagabond commença à s'interroger. Est-ce qu'il avait mal agi ? Non, Liyu ne semblait pas en colère ou un truc du genre...dans le noir, il ne la vit pas rougir alors commença à faire des suppositions. Avait-il serré trop fort peut-être ? Non plus, elle ne se serait pas dégagée aussi facilement sinon. Il n'y avait pas non plus de raison pour qu'elle le fuie soudainement non plus...peut-être était-elle tout simplement gênée ? Il est vrai que ça devait faire beaucoup d'un coup, il devait tenir en compte qu'elle possédait encore des sentiments et une sensibilité très humains...elle avait peut-être froid aussi.


"Tu devrais regagner ton lit et te réchauffer, ça ne doit pas être très sage pour toi de te balader comme ça en pleine nuit."

Leur promenade au clair de lune s'en trouverait sans doute abrégée, mais ils auraient l'opportunité d'en faire bien d'autres, une fois...ensembles. Tandis qu'il voyait mal la pauvre barde essayer de s'occuper de leur gamine avec un rhume de tous les diables.

"Bientôt, on aura bien d'autres occasions de profiter de la nuit, alors ne nous pressons pas."

Il se voulait réconfortant encore une fois, et ça lui plaisait d'imaginer pouvoir vivre plus...détendu, plus...heureux, dans un avenir proche. Qui ne l'aurait pas été ? A Daein, il ne devrait pas avoir trop de mal à trouver de quoi gagner le pain de cette petite famille qui allait se monter paisiblement. Celui qui en souffrirait le plus serait très certainement lui en fait, mais si c'était pour rendre heureuses les deux femmes de sa vie alors ça ne serait pas cher payé...
Et puis ça ferait toujours moins mal que d'errer seul et exilé, tellement fracassé de partout qu'il se faisait engueuler par tout le monde.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeLun 1 Fév - 21:57

Si elle avait été rouge... A présent la barde était carrément couleur tomate. Des pieds à la tête. Son esprit, déjà plein d'images plus ou moins pas chastes du tout, s'emballa lorsque Kerorian parla de "profiter de la nuit", et elle ne put s'empêcher de frissonner légèrement, et pas qu'à cause du froid. Elle se morigéna en se disant qu'il n'était pas dans sa tête et qu'il devait probablement penser à autre choses, mais pour ce qui était de la barde le mal était fait... Elle se sentait affreusement gênée, honteuse de ses pensées, mais elle ne parvenait pas à s'en débarrasser et maintenant, elles lui faisait carrément envie. Fichue imagination...

Elle s'approcha un peu de Kerorian, affrontant vaillamment sa timidité, et glissa à nouveau sa main dans celle du colosse. S'il voulait qu'elle aille se couch... dormir, elle n'allait certainement pas le laisser dormir dehors, voir même ne pas dormir du tout. Elle reprit lentement le chemin du village, silencieuse. Elle repassait les pièces de la maison une à une, mais elle ne voyait pas trop où Kerorian pourrait bien dormir. La chambre d'amis ? Personne ne l'avait préparé, lesdraps étaient dans la buanderie juste à coté de la chambre d'Alan et de Kwendal et elle ne voulait pas risquer de les réveiller avec la lumière et le bruit qu'elle ferait en sortant les draps. Elle ne pourrait pas non plus le faire dormir sur le canapé, il serait trop petit pour la stature colossale du rôdeur... Ne restait qu'une solution.

Rien que d'y penser, ses genoux lui firent à nouveau faux bond et elle manqua tomber à genoux. Elle allait devoir le faire dormir dans sa chambre. A nouveau, son imagination lui échappa et, alimenté par ses souvenirs défaillants de sa première nuit d'amour, elle ne put empêcher les images de défiler dans sa tête, provoquant une certaine chaleur dans son ventre qui n'avait rien à voir avec la cape. En revanche, s'il devait dormir avec elle, elle ne le laisserait cependant pas faire avant qu'il ne se lave. Elle serra doucement la main du rôdeur a mesure que ses pas les rapprochaient de la maison.

- Kerorian... Il est hors de question que tu veille cette nuit.

Ah, là on attaquait les choses sérieuses. Il allait falloir qu'elle explique son raisonnement au rôdeur, et elle se sentait déjà toute nerveuse à l'idée de lui annoncer qu'il allait devoir dormir avec elle. Mais pour rester pragmatique - et surtout pour essayer de trouver des raisons pragmatiques à sa déclaration - elle se dit qu'il avait réellement besoin de dormir et de se nourrir correctement. Elle refusait de le voir dans un état si lamentable sans rien faire.

- La chambre des invités n'est pas préparée, et le canapé est trop petit pour toi... Alors...

Elle prit une grande inspiration histoire de réunir tout son courage, puis jeta les amarres et se lança :

- Il va falloir... que... que tu dormes avec moi.

Elle se figea à nouveau. Elle avait du mal à revenir elle-même d'être parvenu à le dire, à formuler cette pensée. Proposer à Kerorian de dormir avec elle, connaissant leurs antécédents et avec toutes les images qu'elle avait en tête... Elle n'aurait pas cru en avoir le courage, et pourtant elle y était arrivé.

- Par contre, il va falloir que tu te lave. Et demain, on te servira le petit déjeuné le plus copieux du monde.

Elle avait parlé très vite, comme si elle essayait de faire oublier ce qu'elle avait dit juste avant. Ah, la nervosité...



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeMar 2 Fév - 0:28

Visiblement, le Rôdeur avait vu à peu près juste. La barde devait être fatiguée, ou glacée. Ce à quoi il ne s'attendait en revanche absolument pas, et qui lui fit plaisir autant que le mettre mal à l'aise, c'est quand elle vint glisser sa petite main dans la sienne avant de reprendre la direction du village.
Puis, avec un ton qu'il ne lui connaissait pas vraiment, et qu'il aurait traduit par...anxiété ? Liyu lui annonça qu'elle refusait qu'il dorme dehors...ou pire encore, qu'il ne dorme pas tout court. Bon, cela, il s'y attendait en vérité. On lui avait déjà fait le coup la dernière fois et elle avait raison. Cependant, encore plus nerveuse que lui, la jeune mère lui annonça que la chambre d'invitée n'était pas préparée, et qu'il ne rentrerait de toute évidence pas dans le canapé. Bien évidemment, le Rôdeur s'abstint de lui dire qu'un bout de plancher lui conviendrait très amplement, de peur qu'elle ne parte à nouveau sur un coup d'émotion qu'il ne saurait gérer. Il semblerait que ça allait être tendu comme histoire...

Puis, avec une grande inspiration au préalable, la chanteuse surmonta tant bien que mal sa nervosité et lâcha the phrase qui les fit planter. Tous les deux visiblement, vu qu'elle-même s'arrêta. Dans la nuit, le Rôdeur ne pouvait être sûr de rien, mais durant une seconde il aurait juré la voir encore plus rouge que ses yeux...ou que lui. Car oui, dans cette belle soirée où ses bons côtés avaient le dessus, penser dormir avec une femme était...ahem. En particulier avec CETTE femme, la seule avec qui il avait déjà "dormi". C'était pour ça qu'elle était anxieuse ? Mais...mais du coup c'était juste pour dormir ou..?
Naaaaan, c'était juste pour dormir ! Liyu n'était pas du genre à faire ça, comme ça, et probablement pas de cette façon. C'est juste qu'elle était très gentille et qu'elle s'en voulait de ce qui lui était arrivé, oui, ça devait être ça...même si l'invitation à ce qu'il se lave lui fit lui poser des questions. Mais ça aussi c'était tout à fait normal hein, qui voudrait partager son l...it...bordel de merde, avec un mec qui pue le chacal ?
Quant à l'idée d'un bon repas...il n'aurait pas dit non c'est vrai.


"Euh...ouais, okay alors,, m...merci."

Nan. Sérieusement. Qu'est-ce que vous voulez répondre à ça !? Un écho sourd résonna dans sa tête, lui apportant une désagréable réponse. Ce genre de truc était précisément ce qu'il ne voulait surtout pas répondre. A proximité de la maison, le Rôdeur lâcha à moitié à regret la main de la musicienne. Seulement à moitié, car ça lui permettait de se retrouver un peu tranquille, et il en aurait bien besoin !

"Bon euh...je vais me...me laver, je te rejoindrais quand...voilà."

D'un pas pressé, il s'éloigna ensuite de la chanteuse, jugeant urgent de reprendre son calme, car il lui ferait très certainement défaut quand il la rejoindra dans...dans sa chambre. Bordel mais qu'est-ce qui allait se passer cette nuit !?
Souffle ! Probablement rien, hein ? Rien de rien, ils allaient juste dormir, tout chastement, tout gentiment, comme deux amis hein.
Comme la dernière fois quoi, pas vrai.
Et merde...

Le vagabond se défit de son armure, un peu fébrile malgré lui, une bien étrange sensation qui lui déplaisait grandement, et entreprit de se nettoyer consciencieusement, appréciant particulièrement le contact de l'eau fraîche sur son corps étonnamment chaud...et ce, en dépit de ses blessures.
Pourquoi il pouvait pas se prendre un petit bout de parquet dans le salon et éviter de finir au bord de la crise de nerfs...ah, oui. Car si Kira se levait en pleine nuit pour manger un morceau, il état préférable qu'elle ne lui tombe pas - potentiellement littéralement - dessus...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeMar 2 Fév - 1:54

Rassurée qu'il aille enfin se laver, elle le laissa partir et rentra dans la maison. Kerorian devait savoir où était sa chambre, puisqu'il avait pu frapper à sa fenêtre... En attendant, elle devait retrouver sa fille. Elle se glissa dans la chambre de Niall, mais il était endormi, un bras passé au dessus de la petite pour la maintenir au chaud, et elle n'aurait pas pu la prendre dans les réveiller tous les deux... Elle se mordit les lèvres à nouveau, puis laissa lentement un sourire attendri étirer ses lèvres. Niall s'y était pris comme un chef pour rendormir Louka... Elle referma la porte tout doucement et s'éloigna sur la pointe des pieds pour rejoindre sa propre chambre, se rendant par la même compte qu'elle avait laissée la fenêtre ouverte et que la pièce s'était considérablement refroidie. Flûte, elle allait avoir froid... Bah, peut-être que la fraîcheur lui éclaircirait un peu l'esprit. C'est ce qu'elle se dit, puis elle se souvint que ses pensées s'étaient emballées alors qu'elle était dehors, et que la fraîcheur n'était donc pas efficace pour ce genre de choses. Elle soupira, puis referma la fenêtre avant de se diriger vers son placard.

Depuis qu'elle habitait ici, avec Alan, elle n'avait pas acquis beaucoup de possessions. Cependant, elle avait deux-trois robes de rechange, deux robes de laine à manche longues pour les périodes fraîches, et une chemise de nuit. Elle s'empara de cette dernière et la déposa sur le lit le temps de retirer la robe qu'elle avait mise pour sortir. Elle fit passer le tissu par dessus sa tête et laissa la robe de laine sur le dossier d'une chaise, puis elle enfila la chemise de nuit avant d'aller se réfugier sous la couette. Le lit était prévu pour deux personnes, parce-qu'elle préférait dormir avec Louka et qu'elle ne voulait pas risquer de faire tomber le bébé pendant son sommeil.

S'activer lui avait un peu changé les idées. Maintenant qu'elle était allongée sous les couvertures, elle sentait à nouveau la nervosité s'emparer d'elle. Elle porta sa main à ses lèvres et se mordilla le bout du pouce, repliant ses jambes contre elle. Mais qu'est-ce qui lui avait pris bon sang ? Bon, c'était pas comme s'ils avaient eu le choix mais quand-même... Elle se demanda si Kerorian avait des vêtements de nuit, puis se dit que ce ne serait sans doute pas le cas. Et vu leur différence de taille, ce n'était même pas la peine de songer à lui prêter un des siens. En faite, il était probable qu'il n'y ait aucun vêtement à la taille de Kerorian dans toute la maison. Misère... Ça voulait dire qu'il allait devoir dormir avec elle, nu..? Parce-qu'il était parfaitement hors de question qu'il vienne fourrer ses guêtres malodorantes dans ses draps hein !

Et en même temps, elle n'aurait pas dit non... Elle commençait à avoir sérieusement trop chaud sous ses draps. Elle avait un enfant, mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'être gênée comme une vierge effarouchée. Elle se trouvait parfaitement pathétique. Elle n'aimait pas dormir avec des chemises de nuit, mais pour le coup elle n'avait pas trop le choix... Et malgré la fraîcheur qui s'était installée dans la pièce, elle commençait à avoir vraiment trop chaud avec la couverture et la chemise sur elle. Sans compter qu'elle allait probablement s'emmêler dedans et qu'elle allait se réveiller complètement saucissonnée dans le vêtement encombrant.

Et en attendant... Elle guettait. Les oreilles grandes ouvertes, les yeux rivés sur la porte de la chambre, elle attendait l'arrivée de Kerorian. Une fois propre, il serait certainement plus agréable de lui faire des câlins.
... ... ...
Mais quand est-ce que ses fichues hormones allaient-elles se calmer !?



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeMar 2 Fév - 13:49

Le Rôdeur entreprit de se laver consciencieusement, allant même jusqu'à se désaper entièrement, déposant sa carapace d'acier au sol et ce qui restait de ses vêtements sur la Dragonslayer, plantée dans le sol un peu plus loin, à côté de sa vieille bâtarde qui elle avait simplement été déposée à terre. En voyant l'état de ses fripes, ayant même poussé le vice jusqu'à lever sa chemise pour la regarder en contre-jour de la lune, Kerorian avait réalisé à quel point il devait en effet être en mauvais état. La tunique était en lambeaux, déchirée et élimée de partout, tellement maculée de sang à certains endroit que son étoffe sombre avait changé de couleur, et pire encore de texture. Une plaque de sang s'était étalée au niveau de l'abdomen et avait rigidifié une partie du vêtement.
Ouais, ça ne lui ferait pas de mal de vraiment se rincer un bon coup...même si ça resterait sommaire.

Sans gêne en pleine nuit, le vagabond s'aspergea généreusement, frottant, et raclant même à l'ongle s'il le fallait pour virer croûtes et crasse en grimaçant. Griffer des plaies encore à vif ou mal traitées était tout sauf agréable, mais c'était le mieux qu'il puisse faire pour l'instant. Il en profita également pour essayer de reprendre conscience du nombre de ses blessures...la dernière fois qu'il était venu, Alan lui avait offert une potion car il avait eu pitié de son état...que dirait-il s'il le voyait encore une fois ainsi ? Bordel, se battait-il donc vraiment à ce point qu'il finissait en steak haché à chaque fois que ses pas le ramenaient ici ? Le guerrier ne parvenait même pas à se souvenir de quand ou comment il en avait reçu la plupart...

Bien embêté de comment rejoindre Liyu maintenant, car hors de question de remettre ses - seuls - vêtements crasseux maintenant qu'il avait fait l'effort de se nettoyer, Kerorian se demandait s'il pouvait vraiment se glisser dans les mêmes draps que la chanteuse en étant nu comme un ver. Quelque part, l'idée et l'attitude de Liyu éveillaient quelques instincts très primaires, mais dont il n'avait pas du tout l'habitude. Majoritairement, cela le paniquait - ahem - car il se voyait mal se pointer comme ça avec la barde qui l'avait si généreusement accueilli. Quoiqu'au vu du développement de la soirée ça pourrait se faire...
Raaah, bordel ! C'est compliqué ! Bon, tant pis. Le Rôdeur choppa son pantalon, le noua autour de sa taille pour s'improviser un pagne, puis embarqua tant bien que mal le reste de ses affaires jusqu'à la maison, essayant de ne pas faire de bruit alors qu'il grimpait jusqu'à la chambre de la musicienne, poussant timidement la porte sans oser élever la voix.

Apparemment, Liyu était déjà sous la couette. Cette pensée le fit rougir un peu, avant qu'il ne se dise qu'elle était très fatiguée après tout ça. Aussi finit-il d'entrer dans la pièce, et déposa tout son barda dans un coin avec un soulagement certain. Une armure équipée n'était pas si encombrante que ça, mais à porter dans les bras c'était une autre histoire ! Aussi doucement que possible, il déposa aussi au sol ses épées, retenant un juron l'espace d'une seconde en songeant à la dernière fois que lui, Dragonslayer et Liyu s'étaient retrouvés dans la même pièce...putain mais il était déjà à poil et Liyu l'invitait dans son lit ! Comment voulez-vous garder la tête froide avec tout ce merdier !
Préférant être prudent cette fois, le Rôdeur alla fermer la porte, hésitant un instant à la verrouiller, puis se dit qu'il passerait trop pour un dangereux prédateur...ce qu'il craignait de devenir si jamais les choses se passaient mal. Wait, quelles choses ? ...N'y pensons pas. Merde si, va falloir y penser car maintenant, faut expliquer un touuut "petit" problème...


"Euh, Liyu...y'a un...soucis disons. Je...n'ai pas de..de trucs pour la nuit."

Mais pourquoi tu bégayes sur un machin aussi con, et surtout pourquoi tu n'arrives même pas à trouver le mot "vêtement" !? Oh bordel, au moins parlait-il bas, plus à cause de la gêne que de la prudence...parce que là, tout ce qui manquerait, serait qu'un sagouin déboule dans la piaule et trouve un Kero à poil et une Liyu toute rouge dans les draps.
Tch ! Encore heureux que c'était pas la pleine lune...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeMar 2 Fév - 14:37

Il en mettait du temps... En même temps, c'était assez compréhensible, il était vraiment très très sale et il avait probablement besoin d'un moment pour se laver correctement. Mais finalement, elle entendit son pas dans l'escalier. Et avec le boucan qu'il faisait, c'était étonnant qu'il ne réveille personne... Elle se retourna vers la porte, enroulée dans ses draps, lorsqu'il l'ouvrit et rentra dans la pièce. Il était nu, à l'exception de son pantalon noué autour de sa taille, et à la lueur de la lune qui filtrait à travers les vitres de la fenêtre elle voyait parfaitement le triste état dans lequel il se trouvait. Cette vision refroidit passablement ses ardeurs, et elle se leva pour s'approcher de lui.

- Nom des déesses, c'est encore pire que ce que je pensais...

Elle révisait son jugement. En faite, elle aurait parfaitement le temps de préparer ses affaires, parce-qu'il était hors de question que Kerorian fasse le voyage jusqu'à Daein tant qu'il ne se serait pas un minimum soigné. Quand à son problème de "truc pour la nuit"... Et bien tant pis ils feraient avec. Elle lui prit à nouveau la main, sans oser s'approcher plus de son corps, et le guida jusqu'au lit pour le faire s'allonger.

- Pas grave pour les vêtements, moi j'ai une chemise de nuit ça suffira.

Enfin, elle l'espérait... Elle se glissa à nouveau sous les couvertures, constatant qu'il prenait vraiment beaucoup de place, et se félicita finalement d'avoir laissée Louka avec Niall. Ils n'auraient pas tenus avec la petite dans le lit, et Liyu aurait eu peur que Kerorian ne l'écrase dans son sommeil. Elle tournait le dos à Kerorian, allongée sur le coté, et elle se rendait compte qu'elle n'osait pas trop se rapprocher de lui. Le souci, c'était que du coup elle tombait à moitié du lit, qui certes était prévu pour deux personnes, mais pas pour deux personnes préférant ne pas se toucher, et certainement pas pour la stature imposante du rôdeur. A lui seul, il prenait deux fois plus de place qu'elle...

- J'ai laissé Louka à Niall, ils dorment tous les deux. Donc euh... A priori, tu ne devrais pas avoir à t'inquiéter pour elle.

Elle poussa un gros soupire. Elle se sentait nerveuse, tendue, et elle n'avait pas la moindre idée de la manière dont elle arriverait à dormir si ça continuait ainsi... D'ailleurs, ça se voyait au premier regard. Ses épaules étaient crispées, elle avait repliées ses jambes devant elle, et elle essayait de se faire toute petite. Sans compter qu'elle parlait de tout et de rien d'une voix un peu trop rapide.

- Demain, on soignera tes blessures, il est hors de question qu'on parte alors que tu est dans cet état.

"on" parte. Elle était étonnée de la facilité avec laquelle elle prenait le fait de laisser Hatary derrière elle pour aller vivre à Daein avec le père de sa fille. Elle était encore nerveuse à ce sujet, mais maintenant qu'elle avait pris sa décision, elle avait l'impression qu'on poids avait quitté ses épaules. Elle allait cesser d'être une charge pour Alan, sa fille aurait ses deux parents près d'elle... Si seulement elle avait pu se détendre, ça aurait été parfait.



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeMar 2 Fév - 16:33

Comme il s'en doutait, Liyu avait tiré une tête bizarre face à son état. Et lui aussi en fait, car voir la petite barde juste en chemise de nuit n'était pas pour lui déplaire. D'ailleurs, elle souligna le fait que ça suffirait avant de lui prendre la main pour l'amener jusqu'au lit. Durant une seconde, le Rôdeur songea que si elle ne portait QUE ladite chemise...cela signifiait qu'elle n'avait vraiment rien d'autre. Bien que très flous, les souvenirs d'une certaine nuit voulurent se taper l'incruste dans ses pensées. Péniblement, le vagabond les chassa tant bien que mal.
Quand la barde se faufila sous les draps, elle se roula ensuite en boule en lui tournant le dos. Hésitant, Kerorian finit cependant par la rejoindre, sans oser pourtant s'approcher d'elle. Ce...partager le même lit qu'elle était...perturbant. Surtout lui à poil et elle...presque à poil aussi.

Nerveusement, la barde lui expliqua que la petite était avec Niall et qu'il n'y avait pas à s'en faire. Le Rôdeur se renfrogna. Il n'appréciait pas vraiment le jeune garçon, même s'il ne doutait pas qu'il méritait la confiance de la mère de Louka. Changeant à nouveau totalement de sujet, Liyu évoqua à nouveau ses blessures. Ah, ça aussi il fallait s'y attendre. C'est vrai qu'il ne dirait pas non à prendre réellement un peu de repos, et de vrais soins...ça lui éviterait de mourir connement au milieu de nulle part. D'un autre côté, cela le mettait d'avance mal à l'aise. La présence d'autres gens tendaient à le stresser...mais il est vrai que ça lui permettrait aussi de garder l'esprit plus clair. L'un dans l'autre, c'était un pari à tenter, jusqu'ici ça avait plutôt bien réussi.


"Okay..."

P'tain mais il en avait rien à foutre de tout ça ! Y'avait Liyu avec presque rien à peine plus qu'une longueur d'une ou deux mains de lui qui était totalement à poil dans un foutu plumard en pleine nuit ! Rien à secouer des blessures, de la fatigue ou de la démence là ! Bordel, c'était pas plus mal d'être insensible physiquement en fait, car là qu'est-ce qu'il avait chaud !
D'ailleurs, c'était bizarre mais...la barde ne semblait pas en forme non plus. Elle paraissait extrêmement nerveuse, crispée, il pouvait le voir dans son attitude ou sa voix. Certes, que le mec qui l'ait foutu en cloque revienne coucher avec...à côté d'elle, devait lui faire bizarre mais...elle l'avait elle-même proposé. Cela aurait du aller donc, non ? Probablement...


"Est-ce que ça va..?"

Il était encore plus gêné de la situation en sachant que c'était certainement lui qui la troublait ainsi. Si elle ne se détendait pas, la pauvre fille ne dormirait probablement pas de la nuit et elle en avait bien plus besoin que lui. Dans le pire des cas, le Rôdeur pouvait puiser dans ses propres malheurs pour encaisser la fatigue, pas la musicienne.
Kerorian se rappela quelques bribes de son enfance. Des cours sur l'entretien des muscles, et l'importance de les garder détendus. Au combat, cela permettait d'être plus vif et de moins se fatiguer. Au civil, ça évitait d'être crispé, ce qui ne donnait rien de bon. Sauf que parfois, à cause d'une toxine, d'un coup ou d'une émotion forte, les muscles refusaient ou ne pouvaient se relâcher d'eux-même et dans ce cas...il fallait une aide extérieure pour ça. Autrement dit...
Un massage...
...
Holy shit.

L'idée de masser la jeune mère pour l'aider à se relaxer et à passer une excellente nuit bien réparatrice était séduisante. Lui montrer également qu'en dépit de sa taille, de son allure et de ses antécédents, il savait également être doux et utile était plus qu'intéressant. Il imagina un instant une version miniature de Kerowyn qui s'endormait, se roulant en boule paisiblement, en compagnie de sa mère tout aussi détendue. Cela lui plaisait...
Sauf que cela impliquait de la toucher. Réellement. Encore heureux qu'il n'y avait pas besoin d'être à même la peau pour cela ! Le problème résidait dans le fait que...le tissu semblait plutôt fin, et outre le fait que ses mains étaient très larges, il craignait également de se laisser entraîner dans le plaisir du contact. Sans même évoquer une gênante déviance, l'idée de caress...masser ! Masser le dos, voire les flancs et puis...les cuisses...de la chanteuse était...euh...voilà. Cela pouvait être tout à fait bien intentionné, ça n'en restait pas moins très perturbant...et ça lui faisait envie bordel.
...
Et puis merde, tant pis !

Craquant finalement, Kerorian nerveusement les mains vers le dos de la petite musicienne. Il n'y avait pas de raison de se priver hein, ça n'avait rien de déplacé, ce n'était pas pervers, c'était même pas violent ! Tout ce qu'il y avait de plus gentil et bien intentionné, un gentil, doux et tout à fait pur massage, oui voilà hein, on va y croire, ça..ça va être bien ça.
Sentant que ses mains tremblaient à mesure qu'elles s'approchaient lentement de Liyu, le Rôdeur réalisa que même ses genoux se seraient mis à claquer s'il avait été debout. Bordel, une malheureuse nana qui devait faire à peine faire plus que le tiers de son poids lorsqu'il était à poil et en forme parvenait à plus lui retourner le cerveau que presque deux ans de possession de la Dragonslayer ! Fuck it !
Déterminé à agir, le vagabond atteignit finalement doucement le dos, et les épaules de la barde, avant d'entreprendre avec un manque de confiance absolu de les presser régulièrement, alternativement. Bien sûr, il savait détendre un muscle, jouer des doigts jusqu'à ce qu'il se relâche. Par le passé, il en avait souvent eu besoin...mais il y avait une différence considérable entre faire se détendre ses propres quadriceps monstrueux ou les trapèzes tous fins de celle qu'il aimait !
Ah, et accessoirement, le simple fait de la toucher le faisait bouillir d'émotions. Ce...ce n'était pas vraiment désagréable en vérité, mais...pour lui qui avait tant l'habitude de ne rien ressentir ou d'enfouir ses sentiments, c'était horriblement déroutant.

Ajoutant une option "vibreur" à ses mains tant il tremblotait, totalement troublé jusqu'au bout de ses ongles de pied, le Rôdeur s'appliqua toutefois autant que possible à la tâche. Lentement, doucement, plus nerveux qu'un apprenti à son évaluation finale après un lendemain de cuite, l'ancien "mercenaire bénévole" commença à glisser ses mains tout le long du dos si petit, si doux, même pour ses mains rugueuses, de la gentille barde. Jouant des pouces par petites pression autour de ses vertèbres, appuyant ses phalanges sur les endroits plus difficiles d'accès, ou se servant de ses larges paumes pour masser et étirer ses groupes de muscles entiers, pouvant aisément d'un geste couvrir toute une omoplate et ce qui l'entourait.
Mais derrière la petite barde, le fier et féroce masseur n'en menait vraiment pas large, à poil, à demi couvert et troublé de ne plus avoir ni vêtement, ni armure, ni ciel au-dessus de la tête...et une femme, la sienne (?) sous les mains.
Misère que c'était mal formulé.
Cela dit, il ne regrettera pas d'être venu...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeMar 2 Fév - 19:44


La barde n'en pouvait plus d'être aussi tendue. Kerorian s'était glissé à ses cotés sous la couverture, et elle sentait sa chaleur à coté d'elle. Elle se mordillait les lèvres, incapable d'apaiser la crispation de ses épaules, et elle se demandait réellement si elle allait réussir à se reposer. Et puis elle sentit les mains de Kerorian sur ses épaules. A vrai dire, elle manqua faire un arrêt cardiaque quand elle sentit ses mains se poser sur elle. Ils étaient tous les deux, dans le même lit, la simple étoffe fine d'une chemise de nuit les séparaient, et il la touchait ! Son esprit s'emballa, mais il semblait que le rôdeur n'avait aucune intention ambiguë et elle se contraignit au calme. Il était en train de la masser.

Elle retint un léger rire nerveux. Bien sur que Kerorian n'aurait aucune intention de ce genre... Il avait beau être un guerrier monstrueux, elle l'avait vue... Son âme d'enfant. Il ne pouvait pas penser à mal dans ce genre de circonstances... la preuve, il l'avait vue crispée, et la première chose à laquelle il avait pensé avait été de la masser pour la soulager de la tension. Elle se rasséréna quelque peu, laissant les doigts habiles du rôdeur dénoués ses muscles tendus. Lentement, elle laissa l'action apaisante des mains de Kerorian faire leur effet et elle se détendit. Elle s'allongea sur le ventre de manière à ce qu'il ait accès à tout son dos, relevant les bras pour les croiser sous sa tête et s'enfouir dans son oreiller. Elle se sentait bien.

D'un geste lent, elle écarta ses cheveux incroyablement longs pour qu'il ne risque pas de les tirer en massant, et elle les laissa tomber sur le coté du lit. Puis elle ferma les yeux et laissa le bien-être s'emparer d'elle. A vrai dire... C'était la première fois qu'on la massait. Vraiment. Elle n'avait pas vraiment fréquentés d'hommes, et elle n'avais jamais eu assez d'argent pour se faire masser par quelqu'un dont ça aurait été le métier. Pour la jeune femme, l'expérience était une grande première qu'elle trouvait particulièrement agréable. Les doigts de Kerorian passaient sur ses muscles, les étiraient, les assouplissaient, et bientôt il ne subsista plus rien de la crispation qu'elle avait ressenti peu avant. En faite, elle se sentait tellement bien qu'elle ne put retenir un léger gémissement de bien-être au moment où il dénoua un muscle particulièrement tendu.

Par les déesses, que c'était agréable ! Elle n'avait personne dont elle devait s'occuper dans l'immédiat puisque tout le monde dormait, elle n'avait qu'à rester allongée et laisser Kerorian s'occuper d'elle. Plus il la massait, plus elle se sentait sereine. Après une douzaine d'années sur les routes, neufs mois de grossesse et encore quelques mois de nuits toutes plus erratiques les unes que les autres... Elle avait l'impression de se reposer pour la première fois depuis longtemps. De se reposer réellement. Elle n'était pas celle qui aidait, celle qui tendait une main à ceux qui en avaient besoin, elle était celle qui prenait la main tendue et se laissait choyer et dorloter. C'était une expérience totalement inédite pour elle, qui avait toujours du faire des pieds et des mains pour obtenir un train de vie un minimum décent, à savoir de quoi manger et un lieux ou dormir la nuit. Mais là...

Là, elle était aux anges.

En faite, in n'y avait qu'un bémol au tableau. Pour pouvoir être massée, elle ne devait pas être couverte. Or, les nuits étaient fraîche en Hatary, et elle commençait à avoir braiment froid, ce qui sapait un peu le travail de Kerorian. Elle frissonnait légèrement, et la fraîcheur lui refilait la chair de poule. Elle finit par se retourner sur le dos pour se rouler en boule, se rapprochant un peu du rôdeur dans un réflexe parfaitement inconscient. Elle cherchait à se réchauffer, or il était la source de chaleur la plus proche. Cependant, tout ne se déroula pas spécialement comme prévu. Certes, elle venait de rouler sur le dos. Mais elle n'avait pas prévenu le rôdeur, qui n'avait donc pas eu le temps de retirer ses mains. C'est ainsi qu'elle sentit ses doigts frôler une certaine partie de son anatomie qui... dépassait un peu on va dire.

Ouais, elle était plate. Mais avec la grossesse et la naissance de sa fille, sa poitrine était un peu plus rebondie, et elle avait parfois du mal à s'y faire. Aussitôt qu'elle sentit les doigts de Kerorian la frôler parfaitement accidentellement, même juste sur le bord, elle oublia complètement qu'elle avait froid, et pour cause : Elle était tellement rouge qu'elle avait le visage tout chaud. Et pas que le visage d'ailleurs.

- Oups, désolée !

Ces excuses avaient été un pure réflexe. Mais pourquoi s'était-elle sentie obligée de s'excuser bon sang ? Elle n'avait rien fait de mal pourtant !



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeMer 3 Fév - 15:04

Tiens...tout se passait bien plus qu'il ne l'avait espéré. En venant la toucher, le Rôdeur craignait que Liyu ne se mette à bondir de partout ou à crier, ou un truc du genre. Au lieu de quoi, elle s'était étalée langoureusement pour mieux en profiter, poussant même quelques fois de petits gémissements plus que déstabilisants lorsqu'il parvenait à dénouer un muscle vraiment tendu. Pour le coup, c'était lui qui était tenté de s'enfuir, lui qui baladait tranquillement ses mains assassines sur une fragile femme qui n'avait rien d'autre qu'un malheureux bout de tissu pour la couvrir.
Cela dit, elle semblait réellement apprécier le traitement, alors le vagabond s'installa plus confortablement, tirant un bout de couverture pour se couvrir le bassin et le machin avant de poursuivre. Si pour une fois dans sa vie, il pouvait vraiment faire du bien et aider quelqu'un qui en avait besoin, alors autant en profiter. Au fond de son être, le Rôdeur sentit un grondement de désapprobation. Oui, ça aurait été plus facile, surtout placée ainsi, de la prendre, la tordre à sa volonté et en faire tout ce que bon lui semblait. Cela aurait surtout été plus amusant...
Mais que ce soit des réminiscences de son enfance, de la force mentale ou tout simplement la présence apaisante de la barde, le psychopathe garda son calme et chassa ses vilaines pensées loin de sa tête...ou du moins, de la situation présente.

Sauf qu'à force de se concentrer pour lutter contre ses démons, le Rôdeur n'avait absolument pas été vigilant à propos de la musicienne qui se retourne sous ses mains, réagissant tardivement lorsqu'il sa main se referma sur quelque chose d'étrangement moelleux. Son attention attirée par cette nouveauté, Kerorian réalisa alors toute l'action. Liyu lui faisait face, rouge comme une tomate, sa propre main ayant touché un endroit très judicieux tandis qu'elle se confondait en excuses.
Ping. Et un déclic, un.
A l'époque, lorsqu'ils s'étaient rencontrés, qu'ils s'étaient retrouvés tous les deux dans une intimité similaire, l'alcool avait abaissé leurs inhibitions, Liyu ne s'était pas défendu alors que le Rôdeur, poussé par son épée maléfique s'était laissé allé à la tentation. Par la suite, Kerorian avait été persuadé que c'était les murmures insidieux de Drake qui lui avait fait commettre l'irréparable.
Mais en vérité, ledit Drake n'avait jamais eu aucun autre pouvoir sur lui que celui de lui taper sur les nerfs. Il n'était qu'une victime comme tant d'autres. Le mal, le véritable, venait de l'arme et plus particulièrement de son porteur. Elle le corrompait, rongeait, détruisait, mais elle ne pouvait pas créer quelque chose qui n'existait pas à l'origine, et certainement pas des désirs.
Elle ne faisait que faire surgir les instincts les plus profonds, les plus inavouables, les nourrissait, les entretenant jusqu'à ce qu'ils explosent et que leur réalisation vienne l'abreuver d'une manière ou d'une autre.
La différence ? C'est qu'elle ne fait que donner un "coup de pouce".

Figé, le Rôdeur dévisageait de son oeil solitaire la petite barde. La grossesse n'avait rien ôté de sa beauté, au contraire, maintenant elle paraissait même plus féminine, encore plus douce que cette nuit là. Ce rouge qui lui couvrait les joues lui rappelait celui de leur rencontre, de cette belle soirée dont il ne gardait que des souvenirs presque instinctifs... Le spectre se rappelait, la chaleur fragile de ce petit corps, la douceur de ses charmes et ses lèvres, le plaisir de la conquérir, de l'explorer... C'était il y a environ un an, c'est vrai. A peine un an, une petite année durant laquelle un garçon à peine mûr, et ivre mort pour sa première fois, était devenu un redoutable chasseur apte à résister même au pire de l'humanité.
Cette fois, le Rôdeur n'était pas ivre, et ça n'en était que plus exquis. Son corps lui obéissait pleinement malgré la souffrance qui l'accompagnait sans répit, son esprit instable était entièrement focalisé sur la petite chanteuse, ses désirs sombres ne réclamaient pas du sang cette nuit, mais autre chose. Sa lucidité partielle le retenait cependant, en quelques sortes. Par tous les enfers, il brûlait de désir, mais s'il était un loup noir venu des montagnes, le Rôdeur était également encore un peu un brave type qui ne voulait pas juste prendre. Du moins...pas avec elle. Pas avec Liyu.

Toutes ses belles volontés avaient bien résisté jusque là, mais ce contact était celui de trop. Bougeant encore lentement, sa retenue faiblissant pour laisser place à l'action, à l'envie, au toucher, à la curiosité, le gigantesque guerrier commença à se pencher sur la minuscule chanteuse, laissant ses mains démesurées lui saisir les poignets, ses longs doigts s'enroulant autour avant de les maintenir contre le matelas, presque...doucement.
Redoutable par sa taille et sa force, Kerorian aurait probablement pu lui casser les bras, juste comme ça. D'une seule main même, il aurait certainement été capable de la tordre et la plier dans le sens qu'il voulait, avec ou sans son accord ou sa résistance. De son seul poids d'ailleurs, il pouvait aisément écraser la chanteuse. Même pour un homme de sa carrure, le Rôdeur était puissant. Très puissant. Trop, en vérité.
Pourtant, il n'usa pas de plus de force qu'il ne lui en fallait pour maintenir sa prise sur les poignets graciles de Liyu, ne chercha pas non plus à l'écraser plus que nécessaire. Il la plaquait sur le lit, tout simplement, sans brutalité, sans pitié, alors qu'il se penchait sur elle.
Oh, peut-être qu'il regretterait ce qu'il allait faire à un moment ou un autre...c'était dans sa nature après tout.
Mais il savait aussi que bien des fois, il s'en souviendrait avec l'impatience de recommencer. Car c'était aussi dans sa nature.
Homme doux et dévoué autant que fauve déchaîné. C'est ce qu'il était réellement, grâce ou à cause de son épée. Alors doucement, il cédait à ses instincts sauvages.
Et tenant solidement, sans la blesser, sa petite compagne, il vient à nouveau poser ses lèvres sur les siennes, hésitant durant une-demi seconde à la mordre plutôt qu'à l'embrasser. Le Rôdeur sentit ses désirs s'embraser encore un peu plus.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeMer 3 Fév - 20:19

Liyu se mordillait les lèvres, angoissée. Elle avait l'impression que le massage, si agréable, n'avait servi à rien, car à l'instant où les doigts de Kerorian avaient frôlé le bord de son sein, elle avait senti son cœur s'emballer et ses muscles se crisper à nouveau. D'autant plus qu'à présent, il s'était redressé, uniquement couvert par les draps du lit. Elle regarda autour d'elle, légèrement paniquée, au moment ou elle le vit se pencher sur elle pour faire glisser ses mains le long de ses bras. Mais qu'est-ce qu'il faisait ? La barde retint son souffle en revenant sur les réflexions qu'elle s'était faites plus tôt. Peut-être... Peut-être que le rôdeur n'était pas si innocent que cela finalement ? Peut-être qu'il avait envie de... de... Elle ne voyait pas ce qui aurait pu le pousser à agit de la sorte avec elle, à se pencher sur elle... Elle paniqua encore un peu plus en sentant les mains du rôdeur se refermer sur ses poignets.

Elle avait du mal à croire ce qui était en train de se passer. Elle avait des souvenirs flous de sa première nuit avec Kerorian, mais elle ne se souvenait pas qu'il ait eu ce genre d'attitude avec elle... Il s'était montré doux et prévenant, un peu maladroit, comme elle... Mais à présent, il était réellement en train de la plaquer sur le lit. Avec une extrême douceur, certes, mais tout de même... Elle eut l'impression de suffoquer. Il était beaucoup, beaucoup plus fort qu'elle. Elle n'avait aucune chance de se dégager, et cela lui faisait peur. Très peur. Elle fouilla furieusement dans sa mémoire à la recherche de ce que Kerowyn, Kira, Gaël et Niall avaient dit au sujet du Kerorian de leur époque. Qu'il était devenu fou et avait décimé la moitié du continent. Un tueur, mais pas... Certainement pas ce qu'elle avait sous les yeux. Il n'avait apparemment pas l'intention de lui faire du mal.
N'empêche qu'elle avait peur.

Et puis... il posa ses lèvres sur celles de la barde.

Elle ferma les yeux. Pour le pas loucher sur son nez déjà, et ensuite dans un pure réflexe car elle avait envie de... de profiter de ce baiser. Il était empreint d'une passion qui la submergea totalement, bien plus intense que le baiser qu'ils avaient échangé un peu plus tôt, dehors, alors qu'ils étaient tout deux vêtus et debout... Elle eut même pendant une milliseconde l'impression fugitive de sentir ses dents sur ses lèvres.

Elle avait l'impression que son corps et son esprit lui envoyaient des signaux contradictoires. Son esprit était terrorisé. Il avait peur, de ce que ce baiser pouvait signifier, de ce qu'il révélait sur les envies de Kerorian. Il craignait ce qui pourrait suivre un tel baiser, et il craignait d'être parfaitement impuissant. Et surtout... Il avait le trac. Son corps, lui, c'était une toute autre histoire. Il avait chaud, très chaud. Il s'était tendu, son dos s'était légèrement soulevé, si bien que sa poitrine était en contact avec le torse du rôdeur penché sur elle. Ses lèvres s'étaient pressées sur celles du rôdeur, et cette idée de dent lui avait visiblement plu puisqu'elle n'avait pas hésité à mordiller les lèvres du rôdeur, légèrement.

Lorsqu'enfin leurs lèvres se séparèrent, la jeune femme retomba sur le lit. Elle se rendit compte qu'elle avait oublié de respirer pendant un instant en voyant des étoiles danser devant devant ses yeux, et elle prit une grande inspiration pour se mettre ensuite à haleter. Elle était extrêmement confuse. Et elle ne savait absolument pas quoi faire. Elle cligna légèrement des yeux pour observer le visage de Kerorian, dont elle distinguait à peine les traits car la lune l'éclairait en contre-jour. Puis, vaincue par sa timidité, elle détourna légèrement les yeux.

- Je... Qu'est-ce que... Qu'est-ce que tu fais..?

Sa voix était tremblante, légèrement rauque, pleine d'une émotion contenu qu'elle avait du mal à identifier mais qui la poussait dans les bras de Kerorian. Et elle ne savait pas si elle résisterait longtemps à la tentation... D'autant plus qu'elle se sentait fébrile, comme si tout son corps attendait quelque chose... Mais ça, elle n'était pas encore prête à l'admettre.



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeJeu 4 Fév - 3:53

Que dire de plus ? Kerorian avait le pouvoir. Tout simplement. S'il en avait perdu le plus beau et le plus doux, le guerrier en avait cependant gardé le plus dangereux. A courte, moyenne ou longue portée, le Rôdeur connaissait des techniques d'attaque, de défense, de riposte. S'il le fallait, il pouvait démolir la maison et chacun de ses occupants. Seuls Kira et Alan pouvaient lui offrir une résistance...cependant, il doutait qu'ils puissent, même à eux deux, affronter sa fureur déchaînée et sa force inhumaine.
Armé de la Dragonslayer, le vagabond pouvait fendre des rocs, faucher des armures, fracasser tout ce qu'il pouvait souhaiter briser. Et cela, en terrain découvert ou confiné. La plus grande force du Rôdeur résidait dans sa capacité à s'adapter à tout instant à n'importe quelle situation. Il était très loin d'être une simple brute, stupide et violente. Il était un artiste. Non pas un génie, mais juste...un artiste. Aucun autre mot ne pouvait le définir. Kerorian aurait manié une lame, aussi lourde soit-elle, comme un peintre son pinceau. La buveuse d'âme volait comme la plume d'un poète, ses poings tomber comme les accords d'un musicien, ses pieds frappaient comme le tonnerre.
C'était cela qui l'avait rendu si dangereux dans un certain futur. Cet art exceptionnel de la mort et de la guerre, cette maîtrise déraisonnée du combat et cette force inarrêtable. Un maître aurait peiné à contrer ses coups, un mur de pierre n'aurait suffit à réduire sa puissance.
Pourquoi toute cette explication ? Cela était très simple.
Il ne blesserait pas Liyu.

Assoiffé, rendus fou par des désirs trop longtemps refoulés, ou bien alors attisés par des folles en manque ou par une lame déchaînée, le Rôdeur allait recommencer la pire erreur et à la fois la plus importante rencontre de sa vie. Cette nuit, il prendrait la barde.
Mais il ne lui ferait aucun mal. Il était le Mal, le monstre, le démon. Mais pour rien au monde, que ce soit sa douleur, sa démence ou la haine de chacun de ceux qu'il pouvait appeler "ses proches", il ne lui aurait fait du mal. Pas à elle.
Cela ne l'empêcha pas de lui faire peur. Extrêmement peur. Qui n'aurait pas paniqué à l'idée qu'un monstre capable de tuer un homme d'une seule main d'une dizaine de façon vienne vous forcer et se jeter sur vous, en particulier en étant une femme frêle ? Kerorian était un colosse, même décharné sa constitution demeurait l'une des plus impressionnantes de tout Tellius, et cela sans compter le pouvoir secret que pouvait lui accorder son épée maléfique. Au mieux de sa forme, et avec la puissance de sa lame, le Rôdeur aurait probablement été l'un des hommes les plus puissants physiquement du monde, Laguz compris.
Alors quand, partagée entre le désir honteux, le plaisir coupable et la peur sincère la petite barde lui demanda ce qu'il faisait, le démon lui répondit tout simplement, avec toute la franchise et la douceur qui l'avait si longtemps caractérisé.


"Je vais te prendre."

Aucune pitié. Aucun remord. Aucune peur. Le Loup était lâché. Kerorian avait faim. Faim de chair, de plaisir, de chaleur, de sadisme. Il était le pire des monstres, il était le meilleur des hommes.
Implacable, terrifiant, le Rôdeur vint réunir les deux poignets de la frêle jeune femme en dessous de lui au-dessus de sa tête, venant les maintenir d'une seule de ses énormes et inépuisables mains. La Dragonslayer à elle seule pesait plus lourd que Liyu, la manier demandait trois fois plus de force encore. De cette seule poigne, il aurait peut-être pu la faire hurler de douleur durant toute la nuit.
Il ne le fit pas.
Violent, il la plaqua d'une main invulnérable contre le lit, lui ôtant toute chance, tout espoir de lui résister. Aucun coup, aucune énergie désespérée n'aurait pu le repousser. Délicieusement doux, le Rôdeur lui suçota à peine les lèvres, répondant à la réaction de la barde avec tendresse, tandis que sa main maintenant libre commençait à explorer son corps, s'attardant sur sa féminité, tâtant, pressant, caressant tendrement, patiemment, implacabablement alors qu'il la maintenait d'une poigne insensible, avant de se glisser plus bas, à la recherche de plus de sensations, de plus de frissons chez sa victime et amante.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeJeu 4 Fév - 4:27


- Je vais te prendre.

Elle n'en croyait pas ses oreilles. Kerorian, le doux Kerorian, le violent Kerorian, venait de lui dire le plus tranquillement du monde... qu'il allait la prendre. Elle le sentit réunit ses mains au dessus de sa tête, et elle essaya de tirer sur ses poignets, même si elle n'y mettait pas toute la conviction qu'on aurait pu penser. Mais la main de Kerorian était puissante et ferme, et elle ne parvint pas à se dégager de son étreinte de fer. En avait-elle seulement envie..? Elle le voyait, la surplombant de toute sa masse, la tenant fermement plaquée sur le lit, et ses bras ainsi relevés exposaient ses flancs plus qu'elle ne se le serait permis d'ordinaire. Pas plus qu'elle n'en avait envie cependant. Elle ferma les yeux en sentant le rôdeur explorer son corps, son buste, les courbes de sa poitrine gonflée du lait destiné à sa fille. A leur fille. Celle de Kerorian et d'elle-même.

Elle s'abandonna. Elle n'avait pas le choix - ou peut-être essayait-elle de s'en persuader ? Si elle avait demandé à Kerorian de la lâcher, il l'aurait sans doute laissée tranquille... Mais elle n'en avait pas envie. Elle ne voulait pas qu'il arrête. A mesure qu'il poursuivait ses explorations, elle ne put empêcher son souffle de s'accélérer, ou encore son bas ventre d'être envahi d'une certaine chaleur. Elle se sentait fébrile, mais d'une bonne fébrilité. Une nervosité agréable, qu'elle aurait pu qualifier... d'excitation. Bientôt, les doigts puissants du rôdeur arrachèrent de léger gémissements à sa gorge, et elle lui rendit son baiser avec force et passion dans l'espoir d'endiguer les sons plaintifs qui lui échappaient.

Cela dit, elle sentait que quelque chose la dérangeait. Il lui manquait une certaine sensation de chaleur. Le touché de Kerorian sur sa peau n'était pas... aussi intense, aussi agréable, qu'elle l'aurait voulu. Et puis, elle identifia le problème. La fine chemise de nuit qui la couvrait, la séparait de son amant. C'était le but à l'origine, mais son esprit embrouillé par le désir l'empêchait de se souvenir de ce qui l'avait poussé à vouloir cette séparation. En tout cas, elle n'en voulait plus. Mais elle ne pouvait pas dégager ses mains pour enlever le vêtement...

- K...Kerorian... Tu... Tu peux me retirer... cette foutue chemise de nuit... s'il te plais..?

Elle avait ouvert la bouche. Grosse erreur. Sa gorge se serra, libre enfin d'exprimer ce que la barde tentait de taire tant bien que mal depuis que le rôdeur avait commencé à la caresser, et un petit cri lui échappa. Son dos se tendit légèrement, se soulevant du matelas, comme si elle cherchait à se presser contre la main de Kerorian... Lorsqu'elle sentit cette même main descendre, passer sur son buste, à la recherche d'une zone plus intime de son anatomie.

Il allait vraiment... la...

Elle se mordit à nouveau les lèvres, tellement fort qu'elle sentit le gout métallique du sang s'épanouir sur sa langue. La peur la gagnait à nouveau. La peur la gagnait à chaque fois qu'il poursuivait ses caresses, qu'il passait à une nouvelle étape. Elle resserra les cuisses dans un réflexe pour se défendre, alors que son esprit, enfin en diapason avec les réclamations de son corps, lui hurlait un assourdissant "laisse-toi faire !" Mais elle n'arrivait plus à maintenir totalement la maîtrise sur son corps, et elle était secouée de frissons qui tendaient agréablement ses muscles.

Mais tout cela, ce n'était que des sensations physiques... Ce qui chamboulait la barde, ce n'était pas cela. Enfin, pas uniquement.

La douceur dont il faisait preuve avec elle, la fermeté de sa poigne, le plaisir qu'elle retirait de ses caresses... Tout cela, elle le sentait de corps, mais aussi d'esprit, et elle se sentait profondément troublée. Profondément désireuse également. Ce n'était pas simplement les caresses... C'était également que les mains appartiennent à Kerorian. Elle ne l'aurait pas accepté si ça avait été quelqu'un d'autre. Et cette prise de conscience fut pour elle comme une véritable tempête.

Elle le voyait sourire, de ce sourire timide et un peu forcé. Elle le voyait, couvert de crasse, les traits tirés par la fatigue et la souffrance. Elle le voyait, nu, au dessus d'elle, les traits simplement suggérés par la lumière blafarde de la lune, alors que ses mains puissantes parcouraient son corps frêle. Son esprit était envahi de ces images, de ces visions du rôdeur. Il était là, devant elle, dans son esprit, le centre de ses pensées, en elle avant même d'y être entré.

Elle sentit ses épaules s'agiter d'un violent tremblement. La prise de conscience était brutale, l'éveil finale de ses sentiments une véritable explosion, réchauffant son cœur d'un millier d'éclats ardents. Et elle commença à pleurer. Les yeux clos, elle sentait néanmoins la piqûre du sel sous ses paupières, débordant pour couler du coin de ses yeux jusqu'à ses tempes et s'infiltrer dans sa chevelure d'ébène.

Elle l'aimait.



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeJeu 4 Fév - 4:53

Qu'il y avait-il de plus dangereux, que le plus grand tueur de Tellius ? Dans un futur qui aurait pu être, plus de la moitié du continent était tombé sous ses coups déchaînés. Dans un autre, qui était toujours incertain mais probable, c'était presque toute vie sur chacun des pays qui avaient succombé à sa rage implacable. Peut-être encore un autre destin avait-il vu les Puissants brûler face à sa colère et sa force...peut-être...
En cet instant, le Rôdeur s'en fichait. Le pouvoir, la malédiction, la corruption, l'amour...tout cela le dépassait. Il n'était pas un homme, ni un loup, mais une lame. C'était réducteur pensez-vous ? Que nenni ! A quoi sert donc une épée par exemple ? Hmm ? Elle peut tuer, c'est vrai. Elle peut tuer un ami comme un ennemi. Tout comme elle peut faire fuir un agresseur, ou sauver une vie, protéger un être cher... Les épées ne sont pas juste des blocs de métal qu'on a façonné. Elles ont une âme, un but, un avenir. Comme lui. Kerorian était une arme. Une arme qui ne savait pas dans quelle branche se tourner.
En cet instant, la vie, le corps, l'honneur de Liyu, tout était à sa merci. il n'appartenait qu'à lui de décider quoi en faire. Car quoi qu'elle fasse, désormais, elle lui appartenait. Il pouvait à tout instant la libérer et la reprendre, la réduire au silence ou lui laisser la voix, l'exécuter sans un mot par compassion ou l'épargner avec tous les doutes du monde.

Ce qui était inattendu en revanche, ce n'était pas qu'elle se tortille sous ses caresses inquisitrices...quoiqu'un peu, juste à peine. Car le Rôdeur sentait qu'elle les désirait. Malgré toute sa force, sa violence interne, il ne parvenait pas à lui faire du mal, ni à la forcer. Puis la chanteuse demanda à ce qu'il lui retire sa chemise. Durant une seconde, ou deux, il s'immobilisa. La voir ? Entièrement nue ? La posséder totalement, jusqu'au plus intime d'elle ? Quel fou aurait refusé cela !?
Probablement un fou amoureux. Car Kerorian faillit s'arrêter. Cependant, en voyant que la barde paraissait brûler d'envie de "subir" la suite, il hésita. Elle avait même été vulgaire, Liyu, la plus douce des femmes. Sans même être ivre, elle paraissait perdre la tête à l'idée de lui appartenir, d'être exposée à ses désirs. Le vagabond n'allait pas se faire prier...ni se retenir.
Ni la violenter.

Lentement, il relâcha ses poignets pour faire remonter doucement sa chemise de nuit, fermant son oeil solitaire en découvrant petit à petit son ventre, se penchant pliant, pour couvrir sa peau de doux baisers tout en la dénudant pouce après pouce, venant finalement lui ôter et jeter au loin dans la pièce l'ennuyant vêtement.
Implacable, cruel, amoureux, le spectre ouvrit à nouveau son oeil et saisit une nouvelle fois les poignets de la barde. Elle lui appartenait. Elle ne serait qu'à lui. Uniquement à lui. Et il tenait à le lui faire comprendre, appuyant plus fermement encore que tout à l'heure alors qu'il s'abaissait pour venir embrasser sa poitrine à présent vulnérable. Sa main libre se glissa entre les cuisses de la musicienne, il se souvenait qu'elle avait aimé ça, la "dernière fois". Alors il chercha, s'appliqua. Si elle ne l'aimait pas, il la ferait sienne. Si elle lui résistait, alors il la soumettrait. Mais non pas par sa force démentielle, mais par sa douceur.
Liyu...serait sa compagne. Pas d'un soir, mais d'une vie. Alors il ne la blesserait pas. Jamais. Dans le maelstrom de ses pensées, c'était sa seule certitude.
Le monde pourrait brûler qu'il s'en moquerait. Tant que la barde allait bien...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liyu
LiyuBeorc


Messages : 455
Age : 26
Localisation : Sur les routes, à nouveau...
Groupe : Beorc

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV222/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (22/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV278/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (78/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeJeu 4 Fév - 5:31

Elle était... profondément chamboulée. Une tel prise de conscience était pour la barde une grande première, et elle avait l'impression que l'axe de sa vie venait de changer de route, en cet instant, cette nuit décisive, où elle faisait l'amour avec Kerorian sous les rayons de la lune, témoins silencieux de son éveil. Elle ne vivait plus pour avoir un toit et de la nourriture dans son assiette. Elle ne vivait plus uniquement pour le bonheur de sa fille. A présent, elle vivait pour que Kerorian se sente bien, pour qu'il retrouve près d'elle son esprit égaré. Elle vivait pour qu'ils puissent former une famille. Une vraie famille. Elle-même, le rôdeur, et le bébé qui dormait actuellement dans une pièce voisine.

Ses poignets furent libres. Elle mit quelques secondes à le réaliser, le temps pour Kerorian de déposer quelques doux baisers sur la peau qu'il découvrait lentement, et Liyu se rendit alors compte qu'il accédait à sa requête, qu'il lui retirait cette encombrante chemise de nuit. Elle garda les yeux clos, laissant les frissons s'éveiller depuis son bas ventre pour remonter le long de sa colonne vertébrale jusqu'à sa nuque. Elle n'avait pas baissés les bras. Elle n'en avait pas envie. Elle voulait que son amant puisse les retrouver sous sa poigne lorsqu'il aurait finit de la déshabiller. Chacun des baisers incroyablement doux qu'il déposait sur sa peau nouvellement dénudée lui arrachait un léger frisson, parfois même un gémissement, et lorsque la main du colosse revint se saisir de ses poignets, elle ne chercha pas à lui résister. Elle l'avait souhaité. Ardemment.

Son dos se cambra pour de bon lorsqu'elle sentit les lèvres du rôdeur se poser sur sa poitrine. Elle ne résista pas plus lorsqu'il glissa la main entre ses cuisses. Ses sens s'enflammèrent, et son corps fut secoué de tremblements au point qu'on pouvait entendre ses dents claquer. Par les déesses, elle n'aurait jamais imaginé que ça puisse être aussi bon ! Son être tout entier résonnait avec celui du rôdeur, répondait à ses caresses, se languissait de la suivante à peine la précédente achevée. La bouche du rôdeur traçait des sillons de feu sur sa peau, sur sa poitrine, et elle avait l'impression de je jamais rien avoir senti d'aussi bon.

Même lors de leur première fois... Elle avait été ivre. Son corps en partie anesthésié par l'alcool, elle ne gardait que peu de souvenirs de cette première nuit entre toutes. Elle se souvenait d'une douleur dans son ventre, et du plaisir dans le reste de son corps, mais la sensation évoquée était diffuse et elle n'arrivait pas à la saisir. Elle ne le cherchait pas cela dit... Elle avait bien mieux, beaucoup mieux, à se mettre sous la dent à présent qu'elle était parfaitement lucide. Le fait d'aimer son partenaire, enfin, ajoutait également à son plaisir, et elle se demandait s'il pourrait vraiment lui faire éprouver plus que cela. Car si elle n'était pas expérimentée, elle connaissait la théorie, et elle savait que le point culminant du plaisir que pouvaient atteindre deux êtres n'avait pas été encore atteint, puisqu'il passait, la plupart du temps, par l'union des corps.

Était-elle prête pour autant à le demander..? Elle en mourrait d'envie. Elle avait l'impression que ses nerfs, que son esprit, son âme, n'attendait qu'une seule et unique chose : Le corps de Kerorian contre elle, en elle, sa chaleur la submergeant, l'enveloppant dans un cocon d'amour et de bien-être. Cette simple pensée accéléra son rythme cardiaque. Elle avait beaucoup trop chaud, mais elle tremblait comme si elle avait été nue au beau milieu du désert. Ses lèvres étaient entrouvertes, mais elle ne parvenait pas à se résoudre à demander qu'il lui fasse ce qu'elle mourrait d'envie qu'il fasse. Alors elle restait ainsi, le corps tendu en entier vers lui, gémissant doucement. Elle semblait supplier. Elle ne le faisait pas. Mais tout juste...



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 171105113328738956

« La musique ne résonne plus de la même manière qu'avant... »
–- Liyu Kiyaysha

Couleur des paroles de Liyu : GreenYellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siyarell.forumgratuit.org/
Kerorian
Kerorian


Messages : 1641
Age : 24
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV235/60La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (35/60)
Points d\'Expérience:
La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 270290GaucheV223/100La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] 233711VideV2  (23/100)

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitimeVen 5 Fév - 0:50

Le Rôdeur avait l'impression de revivre dans un rêve, à voir le corps ainsi dénudée de celle qui hantait ses pensées, de le sentir frissonner sous sa main, de l'entendre gémir et se tortiller de ses caresses. La musicienne paraissait fondre, à tel point qu'il avait l'impression de la sentir couler entre ses doigts...ou bien était-ce vraiment le cas ? Kerorian peinait encore quelques fois, à distinguer le réel de l'illusion. Son corps avait grandement perdu en sensibilité avec la malédiction, en particulier ses mains, continuellement mises à rude épreuve.
Mais cela n'avait aucune importance. Le vagabond se fichait de ceux qu'il avait pu tuer par le passé, ou de ceux qui voudraient sa tête le lendemain. Rien à cirer des chasseurs de primes, des exorcistes et des fantômes. Que la Dragonslayer aille au diable ! Ce soir, Kerorian laisserait tout ce merdier de côté et se consacrera entièrement à Liyu, pianotant et testant son corps comme un pianiste jouerait de ses doigts sur le clavier, comblant ses propres appétits avec la chair sensible, charnue, brûlante de la barde, s'abandonnant même à ses désirs et poussant le vice jusqu'à venir boire à sa poitrine, découvrant cette sensation, à la fois exquise et inédite pour le Rôdeur.

Toujours affamé, toujours assoiffé, le guerrier pouvait enfin satisfaire ses caprices, ses besoins...et il trouvait un second plaisir en satisfaisant ceux de sa compagne. Ses dents se refermèrent doucement sur la pointe de la jeune mère, avant d'aller s'intéresser à l'autre. Entre les cuisses frissonnantes de la chanteuse, sa main s'affairait comme celle d'un artiste inspiré. Le Rôdeur ne réfléchissait pas, ne calculait pas, il agissait, se laissait porter par ses instincts, la passion.
Sous lui, Liyu se cambrait, se tortillait, le corps tendu à la fois de plaisir et d'insatisfaction. C'était là un détail, une nuance, qui dans le gris de la chambre demeurait très floue pour le vagabond. Il fut cependant réceptif à son propre désir et vint glisser ses genoux, l'un après l'autre, entre les jambes fines de la Criméanne, sans même relâcher ses poignets qu'il continuait à maintenir d'une main de fer et de velours contre le matelas.
Puis venant lentement coller son large bassin à celui de la jeune femme, Kerorian se pencha de plus belle sur elle, se servit de sa main libre pour maintenir son équilibre et ne pas risquer de tomber comme une pierre sur la musicienne. Il la voulait, il voulait l'embrasser, la mordre, la caresser, la prendre...mais plus que tout encore, lui faire du bien.
Or, transformer une planche à pain en crêpe nature ne servait guère cet objectif, mmh ?

Avide, à bout de patience, brûlant lui aussi d'une envie ardente, le Rôdeur vint prendre les lèvres de Liyu entre les siennes alors qu'enfin, dans le calme de la nuit du désert, il céda à ses envies et se glissa lentement en elle.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] Empty
MessageSujet: Re: La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]   La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit révèle de nouvelles vies [Pv Liyu] [NC 18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Je suis Nuage de Nuit.
» Les nouvelles armes légendaires...
» Le jour et la nuit ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Hatary

-