AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Daein, producteur de tueurs borgnes en série [attention, violent NC - 16][Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatarMarqué


Messages : 254
Age : 21
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
4/20  (4/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: Daein, producteur de tueurs borgnes en série [attention, violent NC - 16][Fini]   Lun 7 Déc - 13:29




Blaze accumulait difficilement le recul provoqué par sa lame, mais regarda avec une impatience grandissante l'homme voler vers le colosse. Il vit l’épée décrire un grand et large arc de cercle avant de percuter avec violence l’homme qu’il avait envoyé en l’air. La lame coupa sans aucune pitié l’homme en deux infâmes morceaux de chairs. Lentement, ceux-ci s’éloignèrent avant de rejoindre le petit monticule de cadavre qui entourait le géant. Le sol de la rue commençait à dégorger le sang qui s’accumulait entre les pavés, bientôt, on renommerait cette rue par le nom du massacre qui a eu lieu. Cet exact massacre dont Blaze fait partie en ce moment même. Cette pensée le choqua, pourquoi tuait-il autant ? Il était aussi responsable que le géant pour le nombre déjà affreux de corps sans vie autour de lui. Il n’était pas comme cela d’habitude, et même pas du tout.

Blaze se retourna et réengagea des soldats, mais avec moins d’entrain, moins de volonté. S’éloignant doucement du géant pour retourner vers le groupe qu’il avait affronté en premier, il rengainait sa lame et s’apprêta à lancer un nouveau coup dévastateur. Les soldats tentèrent de profiter de l’ouverture, mais le bretteur montrait une agilité à toute épreuve. Il traversait le champ de bataille comme un filet de vent, se faufilant partout avec une aisance déconcertante. Soudainement, il dégaina sa lame et trancha la tête d’un homme qui se tenait devant lui. Le coup fut lisse, beau, et très rapide. Etrangement, en tuant, il ne sentait plus cette sensation dérangeante. D’un coup de pied rapide et précis, il renversa un autre adversaire devant lui, qui tomba lourdement sur le dos, son casque tomba et Blaze aperçut un Beorc d’âge moyen, une peur déchirante dans les yeux. Une fois de plus, quelque chose le prit aux tripes, pourquoi tant de morts ? Une voix faible s’éleva. Et elle sera le début d’un champ horrible de voix.

« Pitié…. Pitié…. »

Blaze mit une main sur sa tête, tentant de calmer une douleur déchirante. Soudainement, la voix de son esprit venait de se séparer en 2 différentes. L’une criait, voulait la mort de tout ce qui l’entourait, que le sang l’abreuve. L’autre, était une voix plus familière, plus calme, plus réfléchit. Une voix qu’il connaissait bien. La sienne. Le visage de Blaze fut déchiré par la rage, la colère et la douleur. Il leva son épée et pointa derrière l’homme.

« Dégage… Maintenant ! »

Le Beorc se releva effrayé par l’expression horrifique de Blaze. Le groupe recula doucement, certains murmuraient que c’était l’occasion rêvée. D’autres rangeaient déjà leurs armes. Mais la même hésitation les animaient tous. Dans un hurlement à glacer le sang.

« PARTEZ AVANT QUE JE VOUS COUPE EN MORCEAUX !!! »

Les soldats prirent la fuite, la meilleure option depuis le début du combat. Enfin... Le Marqué tentait de se concentrer, de maintenir son attention sur la voix calme, et pas sur l’autre colérique. Mais celle-ci hurlait, se secouait, chamboulait son cerveau. Son influence était déjà bien ancrée, comment avait-il put laisser une entité étrangère l’influencer autant ? Un vent subtil, trop pour être remarquer par la masse, lui indiqua l’épée colossale de Redeye. Il avait senti que cette épée n’était pas normale, pas normale du tout. Etait-ce possible ? Ou avait-il simplement partagé une volonté de carnage pendant un temps avec son compagnon de bar. C’est en effet une possibilité. Blaze se lança vers le groupe restant devant Redeye, et combattit avec une retenue plus prononcé, cherchant plus à désarmer ces adversaires qu’à les tuer. Ses mouvements avaient repris sa volonté de combattre, mais un l'ennui le gagnait à nouveau. Il comprit l'origine des voix, l'ennui. Combattre des mollusques n'avaient aucun intérêt à part le sang versé. Il savait que ce le seul moyen pour lui de s'amuser était de faire couler le sang, c'es pourquoi il a autant omis ses règles. Il venait de prendre conscience de son erreur, seulement pour entendre une voix lourde et puissante. Il ne put comprendre entièrement le contexte de la phrase prononcé par le géant, mais celui-ci s’approchait de lui avec un regard très intimidant. Il l'observait, se demandait qu'elle goût il aurait une fois son sang versée sur sa lame. Comme un prédateur admirant sa proie avant de l'étriper. Blaze sentit la voix démoniaque gagner en puissance alors que le géant l'approchait doucement, il agrippa sa tête à deux main pour tenter de réduire la douleur, laissant son épée tomber au sol. La douleur atteignait des pics qu'il crut impossible à atteindre.

"UUUUUURRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRGH!!!!!"

Dans un terrible effort, il tenta de se calmer, sans très grand effet. Il posa à nouveau ses yeux sur le colosse, il avait faim, faim de combat, d'un vrai combat, pas juste d'un massacre. Blaze se baissa et ramassa son épée, il se tenait dans une position chancelante. Il sautilla et retrouva des appuies plus consistant pour approcher le géant. La où tout les soldats auraient fuit en courant, Blaze alla à sa rencontre et se plaça juste en face de lui, à hauteur de visage. Enfin, si on pouvait se placer à hauteur de visage, il devait sérieusement lever les yeux pour voir le visage de la montagne qui s'étendait devant lui. Une incroyable sensation d'oppression le gagna, appliquant une pression sur son esprit déjà torturé par une bataille d'origine inconnue. Blaze reprit un visage arrogant, mais ses traits étaient tirés de douleur et d'effort, laissant voir qu'il n'était pas dans son meilleur état.

"Heh... Impatient? Moi aussi. Mais c'est trop tôt et tu le sais. Tu es une montagne que je ne peux pas abattre aujourd'hui. Si il y a encore le mec du bar dans cette carcasse, il sait que j'ai raison. Prends ton mal en patience et nous aurons un combat, un qui te ferra battre le cœur si fort, si vite, que la mort elle même te caressera. Et la seulement, on s'amusera. En attendant, finissons-on en."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1171
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Daein, producteur de tueurs borgnes en série [attention, violent NC - 16][Fini]   Lun 7 Déc - 15:08

Tuer, ne pas tuer ? Difficile question en cette soirée. La crevette était agile, ce genre d'adversaire il les connaissait bien. Ceux qui pensaient pouvoir tout surmonter en faisant des cabrioles...généralement, un seul coup suffisait pour leur faire comprendre et regretter leur erreur. Ce n'était pas des bons ennemis, au mieux ennuyeux, au pire frustrants. Ils avaient moins de sang à faire couler en plus. Mais bon, lorsqu'on mange un plat médiocre, on apprécie un bon fruit derrière...cela l'aiderait peut-être à mieux digérer cette pénible journée.
Du moins, le pensait-il jusqu'à ce que l'épéiste paraisse faire une attaque, tout seul dans son coin, comme ça pouf. C'est de la triche s'ils commencent à crever avant même qu'il ne les touche !

Mais bon, apparemment le rouquin n'était pas en train de mourir. Ou pas tout de suite en tout cas, et il poussa même le vice jusqu'à ce planter devant lui, petite larve impuissante qu'il était pour lui sortir un discours tout simplement gerbant. De l'honneur, de la pitié et de la poésie, voilà tout ce que le démon entendait dans la bouche de l'étranger. Pathétique. Cela le dégoûtait même de le toucher. Encore un abruti persuadé de son talent et qui pense ne pas avoir peur de la mort...


"Tu parles trop, morveux."

Son visage fou tordu en un rictus écœuré, Kerorian colla une pichenette sur le nez de l'épéiste d'un doigt couvert d'acier avant de se détourner, totalement désintéressé. Finalement les bières de merde c'était pas si pourri que ça...en fait si. Tout était misérable ici. Le géant crevait de faim, comme pouvait en attestait dans tous les sens du terme le sang qui avait dégouliné le long de sa mâchoire, mais il en avait assez de se rabaisser au niveau de tous ces insectes. Le guerrier voulait de la qualité ! Du goût ! De la saveur que diable ! Pas...tout ça.

"Mérites déjà le nom d'homme, avant de penser être digne de me provoquer."

Il l'avait vu virevolter, "danser" et jouer avec son épée. Nul doute qu'il bougeait bien, pour un clown. Mais sa place, selon le dément, était dans un cirque, pas sur un champ de bataille et certainement pas contre lui. Ah, misère...arriverait-il seulement un jour à satisfaire ses appétits ?
Kerorian hésitait à chaque pas, à faire demi tour et à écraser cette vermine insolente. L'idée de voir sa tête arrogante voler en éclats ou pulvérisée était alléchante...mais il en avait assez de s'abreuver d'un piètre sang. Et puis, ça ferait toujours quelque chose à grignoter un autre jour, avec un peu de chance il aura gagné en goût.
Mais bordel, qu'est-ce qu'il avait encore envie de tuer...




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMarqué


Messages : 254
Age : 21
Localisation : Sur les routes
Autre Indication : Puis-je vous aider?
Groupe : Windwaker

Feuille de personnage
Niveau:
4/20  (4/20)
Points d\'Expérience:
22/100  (22/100)

MessageSujet: Re: Daein, producteur de tueurs borgnes en série [attention, violent NC - 16][Fini]   Lun 7 Déc - 20:06




La tête de Blaze était un véritable bordel, les voix, le sang, les yeux de Redeye, l'oppression, c'était beaucoup trop d'un coup. Mais il ne se laisserait pas abattre. Rassemblant le peu de courage et de volonté lui restant, il soutint le regard du géant, qui semblait au comble de sa colère. L'avait-il vexé? Il s'était mal exprimé? C'est possible.
Son corps allait bien pourtant, il n'avait pas prit de coup dur, seulement les éraflures habituelles, et encore, moins que d'habitude. Il n'avait pas vraiment forcer! Non, c'était ce qui l'entourait. Le meurtre, le massacre, le sang, partout, tout le temps, et le plaisir malsain qu'il ressentait au fond de son âme. On est tous un peu des monstres, il le savait très bien.

"Tu parles trop, morveux."

Blaze était choqué, il voulait parler, mais ses lèvres ne bougeaient pas et maintenaient l'expression d'arrogance. Il comprit aussi que Redeye n'était pas un homme de mot. Il sentit soudain un coup d'acier sur le nez. Une pichenette.
Ses jambes le lâchèrent, son visage se lava d'une expression vide, il tomba à genou, toute la pression venait d'exploser d'un seul coup. Le simple contact de l'acier qu'il craignait tant avait agit comme une étincelle dans une poudrière. Il avait même lâcher son sabre. Il baissa les yeux et mit sa main sur son visage, encore complétement choqué de ce qu'il venait de se passer. Il remarqua que de l'eau se mélangeait au sang sur le sol devant ces yeux. Il pleurait, sans sanglot, sans aucune émotion, ses yeux pleuraient, c'était tout. Un petit flot de larme s'écoulant de ses yeux se rassemblait pour tomber et alimenter la marée pourpre des pavés.

Blaze se ressaisit aussi vite qu'il fut tomber. Il se releva avec hargne, et reprenant son fourreau contenant sa lame, encore prête à lancer la puissance du vent. Il essuya rapidement les larmes de son visage, mais le flot ne s'arrêtait pas. Pourquoi? Il n'en avait cure, il ne sanglotait pas, il ne se sentait pas triste, son corps avait décider de pleurer pour une raison qui lui échappait, mais ce n'était pas ce qu'il avait en tête. Le géant s'éloignait lentement, mais surement. Maintenant, il pouvait la voir, la vraie nature de l'homme qu'il a côtoyé, un cadavre, sans âme. Une machine à tuer. Le simple fait d'avoir offert sa sympathie et d'avoir partager une boisson avec lui le dégouta.

"Mérites déjà le nom d'homme, avant de penser être digne de me provoquer."

Pardon? Cette phrase finit de sceller la décision de Blaze. Hors de question de partir sans lui faire comprendre comment SON monde fonctionnait. Le sien était sombre et sans vie? Soit, mais dans son monde, les Beorcs et les Laguzs coexistent. Nous sommes des hommes parce que nous savons nous entraider, nous savons faire abstraction de la haine, du racisme, de ce qui fait de nous des bêtes sauvages sans cervelle.

Non. Je suis homme, tu n'es qu'un démon... J'ai été assez bête pour te tendre la main, laisse moi te rendre la pareil.

Blaze prit un aiguisoir et le lança sur le côté du géant, et profita pour se faufiler d'un pas leste et rapide devant lui, à 2 foulées de lui. Il se mit en positon et ne pensa à rien d'autre. Il baissa son centre de gravité, mit sa main sur son fourreau et posa un genou à terre. Prêt à s'élancer. Bien sûr, il savait qu'il ne ferait qu'érafler son armure, et qu'il le mettrait probablement encore plus en colère. Mais il n'en avait cure, il avait une dernière botte à jouer, un coup peut être assez puissant pour ne serait-ce qu'entamer la confiance du colosse. C'était un coup futile, et il le savait parfaitement. Il valait le coup d'être porter.

"Je te retourne cette phrase, revient devant moi en tant qu'homme, pas en tant que cadavre."

Sur ces mots, un puissant vent secoua les cheveux des 2 hommes, et Blaze s'élança. Le coup fut extrêmement rapide, seul un œil acéré et alerte pouvait suivre la vitesse absurde du coup, Blaze venait de s'élancer et avait dégainer son sabre durant l'approche, mais il activa en plus une explosion de vent, provoquant un recul supplémentaire pour accélérer la vitesse de la lame. Celle-ce passa avec une force colossale sur l'armure du géant, créant une longue entaille sur l'armure. Blaze atterrit ainsi derrière le géant, sa lame tremblait, l'acier avait été chauffé par l'impact avec l'armure. En quoi celle-ci était faite bon sang! Peu importe. Le vent entourait le jeune bretteur, lui permettant cette prouesse d'une fois. Sa technique active, il pourrait encore se battre derrière, mais le risque encourut était bien trop grand. Il ne peut atteindre une telle vitesse que lorsque le vent ne fait qu'un avec lui, durant ce très court instant. Assez pour une ou deux foulées, histoire de casser le distance. Satisfait de son coup, il lança en guise d'en revoir :

"Nous nous reverrons."

Blaze s'enfuit d'un pas leste, passant entre les cadavres sans regarder derrière, sans faire attention à la réaction du géant. Sa lame était passer sur son armure, et celle-ci l'avait protéger malgré tout. L'avait-il déséquilibrer? Ou mieux, est-il tomber? Impossible de savoir. Il lui faudrait beaucoup plus que ces 2 techniques pour venir à bout d'un tel monstre. Mais ce n'est qu'un objectif de plus sur la liste du jeune bretteur. Le monde s'offrait encore à lui, et il avait appris une leçon très importante. Faire preuve de plus prudence et surtout apprendre à combattre mieux, encore mieux, et toujours mieux. Voyager est un hobby des plus exaltants, mais ce genre de personne. Il faut s'en méfier, et les mettre à la retraite définitivement si possible. Aujourd'hui, c'est trop tôt, mais un jour. Un jour...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerorian
avatar


Messages : 1171
Age : 22
Localisation : Pas là en tout cas...

Feuille de personnage
Niveau:
11/20  (11/20)
Points d\'Expérience:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Daein, producteur de tueurs borgnes en série [attention, violent NC - 16][Fini]   Mar 8 Déc - 13:06

Quel ennui, quelle faim ! Pourquoi tout devait éternellement demeurer dans l'ombre et cet étrange tiraillement au fond de lui. Voilà qu'il ne parvenait même plus à se satisfaire d'un massacre...ça n'allait pas s'arranger décidément.
Un bruit lui fit tourner la tête. Son intérêt montant d'un pic brutal. Quelque chose à tuer ? Non, rien que...C'est quoi cette merde encore ? L'instant suivant son œil se braquait à nouveau sur l'épéiste qui lui faisait face. Qu'est-ce qu'il voulait cet abruti ? Tenter sa chance ? 'Sont tous complètement fous, fait chier. C'est même pas amusant de s'imaginer les éparpiller à travers la moitié du pays.

Mais au lieu d'un assaut irréfléchi, voilà que ce minus l'attaquait verbalement. La remarque lui fit à peine dresser un sourcil. Un cadavre ? Le seul cadavre ici, c'est celui qui ose défier sa mort, crétin. Pris d'une immense et pénible lassitude, le géant resserra sa prise sur son épée. Finalement il ne serait même pas la cerise sur la biscotte séchée, juste...un autre mort, parmi le reste.
Le vent se leva, et en même temps l'étranger lui fonça dessus comme une flèche, dégainant à la vitesse de l'éclair. Kerorian avait déjà réagi, son épée était partie à l'instant même où le petit roux avait esquissé une avance. La Dragonslayer ne fracassa que la terre, le long sabre de l'épéiste mordit son plastron avant de riper dessus. Le choc fut brutal...pour une si petite crevette. Subir un impact, quelque chose qui le cogne enfin un peu éveilla son intérêt, mais aussi sa colère.
Sans même perdre le temps de regarder en arrière, le dément pivota pour balayer toute la zone autour de lui dans une véritable tornade d'acier noir. En vain. Le minuscule bretteur s'échappait déjà comme la vermine qu'il était en lui promettant qu'ils se reverraient.

Misérable déchet... Kerorian le regarda s'éloigner, ce n'était même pas la peine d'essayer de le suivre. Autrefois, il aurait pu tenter sa chance, ses grandes jambes le propulsaient loin et il possédait une endurance hors du commun. Mais aujourd'hui, son état était instable et son armure l'alourdissait bien trop, aucune chance de le rattraper un jour. Tant pis, lui souffrira des tourments qu'il aura découvert ou imaginé d'ici leur prochaine rencontre.
Le géant reposa son épée colossale sur son épaule, et toucha du bout des doigts l'entaille dans sa carapace. C'était assez inattendu, il fallait bien le reconnaître...ça demeurait lamentable, mais c'était intéressant. Pour un petit rat.

Encore plus furieux à cause de la frustration d'avoir vu un p'tit bâtard le provoquer avant de s'enfuir à toutes jambes, Kerorian reprit sa route, déterminé à faire mal à quelque chose sur le chemin. Il n'avait pas besoin de vider ses victimes, juste de leur faire mal, et là il en avait besoin pour se calmer.




"Il y a...des ombres...dans ma tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Daein, producteur de tueurs borgnes en série [attention, violent NC - 16][Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Daein, producteur de tueurs borgnes en série [attention, violent NC - 16][Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [FB] Deux tueurs pour une victime. Mais qui remplira sa mission?
» CEACORUM - au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.
» Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois
» ÉNERGIE RENOUVELABLE / La piste prometteuse du Jatropha
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem - Dawn of Destiny :: Tellius :: 

Daein

 :: Les villages de Daein
-